Partagez | 
 

 Retour aux sources [Iris R. L.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Retour aux sources [Iris R. L.]   Lun 26 Oct - 17:31





IRIS R. LIGHTWOOD & ROSALIE M. DE LA VALLIERE


≈ RETOUR AUX SOUCRES ≈


Elle rentra rapidement dans la pièce, se glissant dans l'ouverture de la porte pour la refermer derrière elle. Ce n'est pas comme si elle n'avait pas le droit d'être là, mais elle voulait préserver l'atmosphère qui régnait là le plus longtemps possible. Dans la salle de classe, un silence déplacé. Si elle avait été rangé avant la fin de l'école, il restait encore quelques objets trainant. Par terre, maladroitement glissés sous un coffre en bois, quelques feutres avaient été "oublié", et des cubes avait été laissé à l'abandon sur une chaise. Tout était coloré et vif ici respirant la vie et l'activité, contrastant avec le calme présent. Sur les murs, à l'opposé des grandes fenêtres, des dessins étaient fixés avec de la patafix. Il y en avait des dizaines, des dessins non pas d'une classe, mais d'enfants dont on avaient voulu préserver le souvenirs. Comme si, finalement, leur enfance était restée attaché à ses feuilles, et qu'elle suintait de ses souvenirs plein de candeurs et de bonheur.

Rosalie, du haut de ses 10 ans, avait déjà repéré son propre dessin, et fronça le nez devant. Quoi, elle avait vraiment dessiner cette chose informe et grossière ? Elle faisait beaucoup mieux aujourd'hui, déjà ses bonhommes bâtons avaient des bras ! S'asseyant sur une table, les pieds battant l'air, elle se prépara à attendre. Dehors, le soleil brillait à travers les nuages, et dans la cour, des petits enfants couraient sous la surveillance d'adultes. La petite fille aimait cette ambiance, cette insouciance que respirait l'école. En passant à l'école primaire, elle avait perdu un peu de tout ça. Elle ne voulait pas perdre le tout par la suite. Elle ne voulait pas aller au collège.

Bien sûr, l'année qui arrivait la conduirait dans une dernière classe d'élémentaire, avant d'entrer dans le secondaire. Mais c'était un peu le passage de transition non ? Plusieurs amis de Rosalie était d'une classe supérieur, et cette année, elle ne les verrait plus à l'école de Storybrook. Elle se sentait un peu triste, de penser à tout ça. Elle ne voulait pas grandir. Qu'allait-il se passer ensuite ? Après le collège, le lycée. Et après, elle serait une adulte. Elle deviendrait comme eux. Bien sûr, Rosalie rêvait de devenir comme sa mère depuis toute petite, vraiment toute petite. Sa mère était si belle, si grande, une véritable lady dans ce monde dépassé. Sa maman avait tout pour plaire et être heureuse.

Et pourtant, maman n'était plus avec papa. Ou papa n'était plus avec maman ? Elle ne savait pas vraiment, ne connaissait pas la différence, et elle s'en fichait. Ca n'avait pas marché avec maman, comment pourrait-elle faire mieux ? Elle rêvait depuis longtemps aux histoires d'amours, mais rien ne se passait-il comme dans les contes ? Maman et papa était fait pour être ensemble, la fillette en était persuadée, et pourtant ils ne l'étaient plus. Dans les dessins-animés, la princesse finissait toujours avec son prince. Maman, c'était un peu une princesse non ? Et pourtant. Rosalie ne comprenait pas, et ça lui donnait envie de pleurer. Penser à cette histoire, ça la faisait toujours pleurer. Elle ne voyait papa que le week end, seul.

Des larmes étaient montés aux yeux de la petite blonde, comme elle l'avait prévue. Que faisait-elle là déjà ? Elle voulait voir sa maman, et la ramener à son papa. Pour former une heureuse et belle famille, comme cela aurait dû être le cas. peut-être même aurait-elle eu des petites sœurs, ou des petits frères ? Du poing, elle essuya les larmes de crocodile, reniflant. Elle était venue voir la maitresse, assise sur sa table. Enfin, son ancienne maitresse, qui l'avait guidé et aidé. Soupirant, la petite fille releva la tête.









Dernière édition par Rosalie M. De La Vallière le Mar 17 Nov - 12:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Iris R. L.]   Lun 2 Nov - 11:26

Retour aux sources
 

La fin de journée approchait et Iris l’attendait avec impatience. Parce que cela signifiait que bientôt, elle allait pouvoir aller retrouver Seth qui était toujours bloqué à l’hôpital. Les gens ne se rendaient pas à quel point il devenait fou à rester là-bas… Ses visites étaient les seules choses qui lui permettaient de tenir. Et il n’avait plus qu’une hâte, celle de rentrer à la maison pour reprendre ses activités.

Laissant ses élèves à ses collègues, Iris décida de rentrer en classe pour ranger encore un peu, afin de gagner du temps par la suite. Elle venait de rentrer dans la salle quand elle aperçut Rosalie. C’était l’une de ses anciennes élèves, aujourd’hui en primaire. En dernière classe de primaire si elle se souvenait bien… Intriguée mais bien heureuse de revoir la petite, Iris sourit en s’approchant d’elle.

- Et bien, quelle surprise ! Dit-elle en souriant avant de voir les yeux rougis de la petite. Rosalie, que se passe-t-il ? Demanda-t-elle en s’approchant de l’enfant.

Iris n’aimait pas voir les larmes dans les yeux des enfants. Elle préférait de loin quand ils souriaient, criaient pour tout et n’importe quoi… Mais là, il y avait quelque chose d’importance, puisque jamais la petite ne serait venue dès maintenant… Cédant à une pulsion, la brune prit l’enfant dans ses bras et commença à caresser doucement la chevelure blonde.

- Tu as des soucis ? Demanda-t-elle d’une voix douce.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Iris R. L.]   Mar 17 Nov - 12:22





IRIS R. LIGHTWOOD & ROSALIE M. DE LA VALLIERE


≈ Retour aux sources ≈


Bien sûr, elle était venue dans cette salle de classe bien précise dans le but de revoir son ancienne maitresse. Mais, plongée dans ses pensées, elle ne fit pourtant pas attention lorsque la femme rentra dans la salle, souriante à la vue de la petite fille. Au son de sa voix, elle releva la tête, rencontrant son regard surpris.

-Eh bien, quelle surprise ! Rosalie, que se passe-t-il ?
-Maitresse !

Du revers de sa manche, elle essuya les larmes qui débordaient sur ses joues, tentant de paraître plus présentable, comme sa mère lui avait appris. Mais c'était bien sûr inutile, tut comme le maigre sourire qui perçait sous ses boucles blondes, et finalement lorsque Iris la prit dans ses bras, et Rosalie enfouit son visage contre elle, essayant tant bien que mal d'enlacer son ancienne maitresse. Les mains qu'Iris passait doucement dans ses cheveux étaient apaisantes, et la petite fille était tentée de juste fermer les yeux et de rester là, dans un cocon protecteur, loin de tout, oubliant tout. A cet instant, il n'y avait que la chaleur de l'étreinte protectrice de la femme, tendre, et elle n'avait pus dix ans, elle était juste là.

-Tu as des soucis ?

A nouveau, les larmes s'accumulèrent sous ses yeux, et la fillette enfouit un peu plus son visage, comme pour se cacher de la réalité du monde extérieur. Ses petites mains s'accrochaient aux vêtements d'Iris, alors qu'elle tentait de retenir les petites perles d'eau salées de dévaler à nouveau sur sa peau. Elle ne savait même pas par quoi commencer. Elle avait peur de grandir. Grandir, c'était faire face aux problèmes des grandes personnes ! Elle ne voulait pas quitter l'école, même si ses amis partaient eux. Elle voulait voir ses parents ensemble, pour de vrai, et pas juste parce que son père venait la chercher au début du week end. Elle voulait que tout soit comme avant.

-Je... Je veux pas grandir... Quand on devient grand, on devient malheureux, renifla-t-elle. Papa et Maman sont malheureux, et Grand-mère aussi. Je veux pas....






Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Iris R. L.]   Ven 20 Nov - 12:48

Retour aux sources
 

Iris avait trouvé Rosalie, son ancienne élève, seule dans sa classe. Quand elle arriva, la petite prit visiblement sur elle et sécha ses larmes. Aussitôt, l’enseignante fut en alerte. Elle prit la petite dans ses bras, lui caressant les cheveux, murmurant des mots rassurants… Elle lui demanda même si elle avait des soucis, mais la petite n’arrivait pas à répondre et pleura un peu plus. Véritablement inquiète cette fois, la brune tâcha tout de même de d’abord calmer Rosalie. Elle découvrirait ce qui n’allait pas par la suite, mais pour le moment, la jeune femme avait juste envie que la petite cesse d’être autant déchirée par… Ce qui la perturbait.

Quand enfin Rosalie se calma un peu, ce fut pour lui dire qu’elle ne voulait pas grandir… Avant qu’Iris n’ait pu lui demander pourquoi, la petite s’expliqua, lui confiant entre deux sanglots qu’elle ne voulait pas être malheureuse, comme ses parents. Là, l’institutrice comprit… Son ancienne élève était encore traumatisée par le divorce de ses parents et ne l’avait jamais véritablement compris et accepté.

- Oh ma chérie… Dit-elle en la serrant un peu plus fort contre elle. Tu sais, grandir, ça peut être très bien aussi. Tout le monde n’est pas toujours malheureux… Regarde, moi par exemple ! Je suis heureuse la plupart du temps ! La dernière fois où j’ai été malheureuse, c’est parce que mon amoureux avait disparu. Depuis, je sais qu’il était à l’hôpital et qu’il ne se souvenait plus de moi… Et maintenant, je vais mieux. Tes parents ne sont pas malheureux parce qu’ils ne sont plus ensemble… Ils ne s’aimaient plus comme avant, c’est pour ça qu’ils se sont séparés. Peut-être que ça ne t’arrivera pas une fois que tu seras grande… Mais je ne te mentirai pas Rosalie; parfois dans la vie, on a des moments où ça ne va pas du tout… Mais que je sache, ça arrive même aux petites filles, comme toi en ce moment non ? Lui expliqua-t-elle.

Ce n’était jamais simple de faire face à un divorce… Mais Iris avait cru que cela lui était passé. Alors à moins que quelque chose d’autre ait fait remonter cette peur à la surface, la jeune femme ne pouvait que tenter de la calmer et de lui faire comprendre que tout irait aussi bien que possible…

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Iris R. L.]   Jeu 3 Déc - 18:22





IRIS R. LIGHTWOOD & ROSALIE M. DE LA VALLIERE


≈ RETOUR AUX SOUCRES ≈


-Oh ma chérie… Tu sais, grandir, ça peut être très bien aussi. Tout le monde n’est pas toujours malheureux… Regarde, moi par exemple ! Je suis heureuse la plupart du temps ! La dernière fois où j’ai été malheureuse, c’est parce que mon amoureux avait disparu. Depuis, je sais qu’il était à l’hôpital et qu’il ne se souvenait plus de moi… Et maintenant, je vais mieux. Tes parents ne sont pas malheureux parce qu’ils ne sont plus ensemble… Ils ne s’aimaient plus comme avant, c’est pour ça qu’ils se sont séparés. Peut-être que ça ne t’arrivera pas une fois que tu seras grande… Mais je ne te mentirai pas Rosalie; parfois dans la vie, on a des moments où ça ne va pas du tout… Mais que je sache, ça arrive même aux petites filles, comme toi en ce moment non ?

Au fur et à mesure que sa maitresse lui expliquait pourquoi elle ne devait pas avoir peur de grandir, elle s'était éloignée de l'étreinte réconfortante de l'adulte pour la regarder parler. Elle n'avait jamais su pourquoi elle avait ce besoin de voir lorsqu'on lui parlait, de pouvoir examiner comme elle pouvait, du haut de ses dix ans, le visage de ses interlocuteurs, à la recherche d'une trace de mensonge. En fait si, Rosalie savait confusément pourquoi, sans pour autant savoir d'où venait cette intime conviction. Les adultes mentaient toujours. Pour le bien des enfants bien sur, ils comprendraient plus grand. Toujours la même chose, et en attendant les enfants étaient dans le doute et l'incompréhension.

Maman lui avait promis que tout irait bien, même après le départ de Papa. Papa avait promis, il y a longtemps, d'aimer Maman jusqu'à «pour toujours» et de rester avec elles. Où était-il aujourd'hui ? Surement pas à la maison, avec sa maman, et sa grand-mère. Une maitresse lui avait affirmé que tout irait bien à l'école élémentaire, et qu'elle se ferait plein d'amis. Où étaient-ils, ces amis ? Non, les adultes mentaient, et c'est pour ça que Rosalie les regardaient toujours avec un peu d'appréhension lorsqu'ils voulaient lui expliquer quelque chose. Pourtant, aussi fort essayait-elle de percer le secret des yeux d'Iris, la fillette ne parvenait pas à trouver une trace de tromperie. Et, aussi, elle avait envie de croire sa maitresse, elle qui avait toujours été gentille et bienveillante avec la petite fille solitaire.

Et puis au final, Iris avait raison non ? Elle n'allait pas mieux que d'autres adultes. Pourtant, elle restait convaincu qu'être adulte apportait encore plus de problème. Il y a avait pleins de choses à faire toujours, et les adultes ne s'amusaient pas beaucoup. Ils travaillaient beaucoup, sans prendre de pause, et ça, ça ne donnait pas envie. Au moins, à l'école, Rosalie avait des récréations, et les devoirs ne l'occupaient pas toute la soirée, elle pouvait jouer aussi. Soupirant, la petite fille baissa le regard, tripotant a fermeture éclair de sa veste, se rendant compte en même temps qu'elle avait cessé de pleurer. Du revers du bras, elle essuya toute les larmes restées sur ses joues. Un point tout de même méritait qu'elle en parle.

-Papa... Papa et Mama avait promis maitresse... Je le sais, parce qu'ils étaient mariés, comme à la télé... Et donc ils ont promis pour toujours. Alors pourquoi ils ont promis s'ils ce n'était pas vrai ? .... Réfléchissant quelques secondes, elle releva brusquement la tête, les yeux grand ouvert. Votre amoureux il est malade ?








Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Iris R. L.]   Ven 11 Déc - 12:40

Retour aux sources
 

Malgré tout ce qu’elle pouvait dire, Iris avait la sensation que Rosalie ne la croyait pas vraiment. Et en un sens, la jeune femme la comprenait. Après tout, comment faire pour croire une adulte alors que d’autres avant, bien plus proches d’elle que l’institutrice ne le serait jamais, lui avait déjà promis plein de choses pour briser par la suite ces promesses ? La petite se méfiait et craignait ce monde d’adulte où tout était bien plus compliqué, ce qui était tout à fait compréhensible.

D’ailleurs, la petite lui confirma son intuition en lui parlant de ses parents qui avaient promis d’être ensemble pour toujours mais qui s’étaient bien vite séparés. Peut-être que les parents de Rosalie n’avaient pas fait attention à ce que leur fille pouvait bien ressentir face à ce divorce. Non qu’elle leur jetait la pierre parce que cela devait être compliqué d’expliquer à sa fille qu’au final, on ne s’aimait plus. Quoi qu’il en soit, la petite était en pleine réflexion à présent et il en ressortait qu’elle craignait le monde des adultes.

- Tu sais, parfois, on promet des choses parce que sur le moment, on est persuadé de pouvoir respecter sa promesse mais au final, le temps et les changements font qu’on est plus capable de respecter ce qu’on avait dit… Tiens, tu te rappelles de Philip ? Il avait promis qu’il ne te tirerait plus les cheveux… Mais deux jours plus tard, il avait recommencé. Et bien pour tes parents, c’est pareil. Ils pensaient pouvoir respecter leur promesse mais ils n’ont pas réussi. Ça ne veut pas dire qu’ils ont menti, simplement que la vie avait décidé que ça ne se passerait pas ainsi. Lui expliqua-t-elle avec patience. Oh, il a eu un accident, mais c’était pas très grave… Sauf que maintenant, il a tout oublié, sauf moi ! Ça m’a fait bizarre au départ, mais maintenant, lui et moi, on peut se créer d’autres souvenirs… Dit-elle à la petite en souriant.

Bien sûr, l’enseignante aurait préféré qu’il ne perde pas la mémoire, mais cela, elle n’allait pas le dire à la petite. Tout comme elle garderait pour elle le fait qu’elle avait peur que Seth l’aime moins à présent et en vienne à la délaisser pour toutes les choses qu’il redécouvrait…

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Retour aux sources [Iris R. L.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Retour aux sources [Iris R. L.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-