Partagez | 
 

 Believe That Two Can Find Their Soulmate~ Robin & Regina~ [ TERMINER]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Robin de Locksley

avatar
En réalité, je suis
Robin des Bois
☸ Conte : Robin des Bois

☸ True Love : Oui peut-être une certaine méchante Reine mais chut faut pas le dire

☸ Avatar : Sean Maguire
© Crédit : Bazzart, google etc
MessageSujet: Believe That Two Can Find Their Soulmate~ Robin & Regina~ [ TERMINER]   Sam 31 Oct - 23:00

Believe That Two Can Find Their Soulmate
I look and stare so deep in your eyes
I touch on you more and more every time
When you leave I'm begging you not to go
Call your name two or three times in a row
Such a funny thing for me to try to explain
How I'm feeling and my pride is the one to blame
'Cuz I know I don't understand
Just how your love can do what no one else can
Une journée ennuyeuse était sur le point de se terminer. Elle était fade, tellement fade. Son travail était une source d'ennui. Les journées se ressemblaient toujours et encore toujours. Chaque matinée , c'était la même chose. Se réveiller, sa laver, s'habiller, emmener Roland à l'école, puis travailler. L'après-midi, encore la même chose, manger à midi, puis travailler. Ecouter les personnes se plaindre des impôts, de leur salaire et parfois de la célèbre et redoutée mairesse de Storybrooke. Robin en avait assez.Il n'était pas le plus cupide des banquiers, il n'était pas la plus cruelle personne dans cette ville mais Robin n'était pas dupe. Sous ces supplications, il y avait un stratagème pour garder un maximum d'argent. Un stratagème, que Robin aimait utiliser. Les clients finissaient souvent en colère, car par ennui, et pour pimenter sa vie. Robin refusait un accord pour un prêt. Oui, Robin n'était pas un gentil banquier, parfois pour se faire plaisir, il volait de l'argent. Une somme minime sur le compte de certains clients qui étaient tellement riches, qu'ils ne voyaient rien venir, comme cette mairesse tant crainte. Ils ne le remarquaient même pas, cela dit, cela restait minime et discret. En cette belle après-midi, vêtue de son célèbre costume 3 pièces, une veste, une chemise, une cravate et un pantalon, qui le donnaient un air classe et sérieux. Quelqu'un d'important. Robin attendait son fils pour aller au parc. Ce n'était rien, ce n'était pas habituel mais il avait pensé que son fils aimerait pour une fois, s'éclater au nouveau parc.

Il n'avait pas grand chose à dire sur la politicienne qui régnait en maître sur Storybrooke mais en tout cas, il avait trouvé que ce parc de jeux pour enfants étaient une plutôt bonne idée. Personne ne venait briser sa monotone routine. Autrefois, il y avait Marianne mais maintenant, depuis sa mort, rien n'était plus là, que des journées fades et sans intérêt.  Roland venait à lui sauter dans les bras et ils discutèrent joyeusement. Roland fut joyeux pour le parc et ils se mirent en route. Dans sa voiture, Robin était pensif et attentif sur la route tandis que Roland prenait une grande bouchée de son beignet au chocolat. Robin eut un sourire avant de garer sa voiture pour sortir avec son fils, lui tendant un jus de fruit. Son fils terminait vite de goûter avant de s'élancer dans le parc, où d'autres enfants jouaient. Il commençait à se faire tard, le soleil à se décliner tout doucement. Mais rien n'était trop beau pour son fils, d'autres parents étaient là. Robin avait décidé de ne pas rester trop tard, il y avait école demain, et Roland avait sans doute des devoirs. Celui-ci semblait s'être fait un ami. Qui était-il ? Etant banquier, Robin était de nature méfiant et un peu parano.

Robin venait à s'asseoir sur le banc, à côté d'une trentenaire habillé d'une façon classe. Ses yeux bleus venaient à regarder, cette belle inconnue à ses côtés. Son parfum cher enivrait ses sens. Elle était très belle, et semblait important en ville. Le banquier tournait sa tête vers son fils qui s'amusait avec un petit garçon qui lui semblait étrangement familier.

-Fais attention, Roland, ne blesse pas ton camarade !S'exclama Robin prévenant.

Roland était un garçon très vif, très actif. Parfois, il ne faisait pas attention à ses gestes, cela pouvait entraîner des ennuis. Tout doucement, il s'enfonça dans le siège, observant toujours son fils qui lui avait répondu en hochant la tête. Il adorait voir son fils ainsi, insouciant, et joyeux, ne posant pas de question sur sa mère. Il aimerait que son fils soit pour toujours figé dans ce bonheur d'être un petit garçon normal.

© 2981 12289 0


Dernière édition par Robin de Locksley le Dim 22 Nov - 14:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regina M. Mills

avatar
En réalité, je suis
La Méchante Reine
☸ Conte : Blanche Neige

☸ Emploi : Maire de la ville
☸ True Love : Un certain renard ... Plus ou moins.

☸ Avatar : Lana Parrilla
© Crédit : NEON DEMON
MessageSujet: Re: Believe That Two Can Find Their Soulmate~ Robin & Regina~ [ TERMINER]   Mar 3 Nov - 14:12

It's about time.
One more smile - One more bed
Her eyes are dark now - And they hurt like hell
She’s so still, she’s dead - She knows it’s over
She holds her head and says
They can’t love me - They can’t love what I don’t show
Comme à son habitude, Regina était partie chercher Henry à l'école. Ils devaient passé à Granny pour se prendre un gouter, puis aller à la mairie. Henry ferais ses devoirs et Regina finirait son travail. Ensuite, ils rentreraient au manoir, et joueraient ensemble. Henry choisirait un jeu sur console, Regina passerait son temps à perdre, et tous les deux ils riraient de plein coeur.

Mais aujourd'hui, dès qu'Henry vit sa mère, il lui sauta dessus en la suppliant pour aller au parc avec ses amis. Regina avait encore quelques dossier à remplir, elle voulu dire non. Mais comment dire non quand son fils la regardait avec ces yeux de chiens battus.

Ils allèrent donc tous les deux au parc. Regina s'assit sur un bac, coude sur accoudoir, tandis qu'Henry partit rejoindre ses amis qui était déjà arrivés. Bien vite, un autre petit garçon arriva. Il avait des cheveux bouclé mi long, et dès qu'il vit les gens qui jouaient, il se mit à courir vers eux sous le regard protecteur de l'homme que Regina devina comme son père.

Les amis d'Henry ne voulait visiblement pas s'embêter avec un plus petit qu'eux, mais Henry lui, se baissa pour se mettre au niveau du jeune garçon, échangeant quelques mots avec lui avant de commencer à jouer. Regina sourit, fier de voir que son fils n'avait aucun problème à jouer avec quelqu'un de plus jeune. « Fais attention, Roland, ne blesse pas ton camarade ! »

Regina releva la tête juste à temps pour voir l'homme s'assoir à côté de lui. Il avait de cours cheveux châtains, un courte barbe, et des yeux d'une couleur bleus magnifique. Il était habillé avec classe, un costume comme peu portait à Storybrooke. Elle lui sourit avant de lui adresser la parole. « C'est votre fils ? » Puis elle regarda les deux garçons qui jouaient ensemble avec un sourire encore plus grand. « Si oui, c'est avec mon fils qu'il joue, Henry. » En y pensant, Regina se dit que c'était étrange que l'inconnue ce soit assis juste à côté d'elle et non pas à l'autre bout du parc. Surement qu'elle savait qui elle était ?

© 2981 12289 0

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


And there's certain things that I adore, and there's certain things that I ignore, but I'm certain that I'm yours. Certain that I'm yours.


Dernière édition par Regina M. Mills le Lun 9 Nov - 11:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t824-regina-mills
Robin de Locksley

avatar
En réalité, je suis
Robin des Bois
☸ Conte : Robin des Bois

☸ True Love : Oui peut-être une certaine méchante Reine mais chut faut pas le dire

☸ Avatar : Sean Maguire
© Crédit : Bazzart, google etc
MessageSujet: Re: Believe That Two Can Find Their Soulmate~ Robin & Regina~ [ TERMINER]   Mer 4 Nov - 20:05

Believe That Two Can Find Their Soulmate
I look and stare so deep in your eyes
I touch on you more and more every time
When you leave I'm begging you not to go
Call your name two or three times in a row
Such a funny thing for me to try to explain
How I'm feeling and my pride is the one to blame
'Cuz I know I don't understand
Just how your love can do what no one else can
Robin ne l'avait pas reconnu. Il ne savait pas qu'à ses côtés, la mairesse était là, reposait tranquillement. Rares étaient les fois, où il regardait véritablement les femmes mais des très jolis. La fissure que Marianne lui avait causé, l'avait rendu presque hermétique aux charmes de la gente féminine. Non pas qu'il n'aimait pas s'amuser à les charmer mais pour lui, elles ne remplaceront jamais Marianne. Elle était sa femme, même morte, elle demeurait encore présente dans son esprit, dans son coeur. La douleur était encore plutôt vivace. Il ne le montrait pas, il ne devait pas montrer sa souffrance, le manque de parler à sa femme, d'entendre son rire et ses conseils. De voir sa maternité ressortir en présence d'un enfant surtout envers Roland mais Robin devait rester fort, ne pas craquer devant son fils. C'était dur mais il s'y faisait. Le banquier regardait son fils rire et jouer avec ce garçon, le seul qui avait bien voulu s'amuser avec lui. Cela le rassurait de voir un enfant gentil avec son fils. Roland était un garçon adorable, timide et très vif. Plutôt mature, il avait du mal à se faire des amis mais la vision de Roland et ce garçon courir pour s'attraper l'un et l'autre, lui fit un baume au coeur et le soulageait quelque peu.

Une voix douce l'interpella à ses côtés, douce et à la fois dur. Suave et à la fois rauque. Une très belle voix, magnifique résonance. Elle était à la fois angélique et démoniaque. Brisée et rauque, comme si la personne avait eu un pas très joli vécu. Elle était rassurante et à la fois intimidante. Absolument magnifique ! Robin la gravait quelque peu dans sa mémoire, cette charmante voix avant de vouloir mettre un visage sur celle-ci. Tout doucement, il tourna la tête vers la personne qui lui avait parlé. Sa voisine du banc. Son coeur rata un battement, s'arrêtant de battre un moment avant de repartir de plus belles par un battement à la chamade. A ses côtés, se trouvait la plus belle femme d'entres toutes ! Si belle, qu'elle était sans doute jalousée par la déesse Aphrodite, enviée par toutes les femmes. Elle était magnifique, élégante, d'un charme fou. Dans ses yeux noisette, on voyait une souffrance mais un feu énigmatique qui brûlait, comme si elle menait un combat intérieur, un sourire carnassier et à la fois séduisante, énigmatique. Une peau opaline qui faisait ressortir ses magnifiques cheveux noirs, lissés et à la fois soyeux. Robin avait eu de ses envies de passer sa main. Un visage magnifique, ténébreux, aux traits fins et harmonieux. Chaque détails ne faisait que l'embellir à ses yeux. Même cette cicatrice à lèvre supérieure. Elle était sans aucun doute la plus belle d'entre toute, plus belle que Marianne même.

Il lui fallut un moment avant de reprendre son souffle , ne pouvant détacher du regard, cette magnifique créature, qu'il n'eut aucun mal à reconnaître. La mairesse Regina Mills. Beaucoup de gens parlaient d'elle, mais aucun n'avait fait éloge de cette beauté exquise, qu'elle portait à merveilles. On lui avait fait part de sa froideur et parfois de sa méchanceté mais face à elle. Robin ne décelait aucune froideur, ni une once de méchanceté. Les gens n'arrivaient pas à la voir sous sa véritable valeur. Il est tellement plus facile de détester que d'aimer une personne puissante.

-Oui, c'est mon fils. Il est très vif et n'arrive pas facilement à se faire des amis. Heureusement que votre fils est là, madame Mills, sinon, il aurait été mené à jouer seul. Votre fils sait accepter un enfant plus petit que lui, ou différent de lui. Une très bonne qualité, vous avez sans doute du bien l'éduquer, répondit-il doucement.

Il ne cessait de la fixer mais il finit par détourner son regard d'elle pour voir son fils rire en se faisant attraper par le fils du maire. Il eut un sourire, heureux de voir son fils rire à gorge déployé.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regina M. Mills

avatar
En réalité, je suis
La Méchante Reine
☸ Conte : Blanche Neige

☸ Emploi : Maire de la ville
☸ True Love : Un certain renard ... Plus ou moins.

☸ Avatar : Lana Parrilla
© Crédit : NEON DEMON
MessageSujet: Re: Believe That Two Can Find Their Soulmate~ Robin & Regina~ [ TERMINER]   Lun 9 Nov - 12:58

It's about time.
One more smile - One more bed
Her eyes are dark now - And they hurt like hell
She’s so still, she’s dead - She knows it’s over
She holds her head and says
They can’t love me - They can’t love what I don’t show
Il la regardait avec beaucoup d'intention, ce qui la fit sourire. Elle en profité pour l'observer en retour, mémorisant chacun des traits de son visage. Mais un rire venant de plus loin lui fit tourner la tête et, grand sourire aux lèvres, elle vit Henry qui jouait avec Roland. Ils se coursaient chacun leurs tour, et le plus jeune des deux étaient celui qui riait le plus fort, visiblement heureux d'avoir trouvé un ami pour jouer avec lui. « Oui, c'est mon fils. Il est très vif et n'arrive pas facilement à se faire des amis. Heureusement que votre fils est là, madame Mills, sinon, il aurait été mené à jouer seul. Votre fils sait accepter un enfant plus petit que lui, ou différent de lui. Une très bonne qualité, vous avez sans doute du bien l'éduquer. »

Regina se tourna vers l'homme et rougit en entendant ces mots. La complimenter sur sa beauté ne lui faisait ni chaud ni froid - enfin presque. En revanche, quand on complimentait la manière dont elle s'occupait d'Henry, cela lui allait droit au cœur. Ils étaient nombreux à la voir trop stricte, trop sévère. Il disait d'elle qu'elle ne laissait pas vivre son fils. Très peu en revanche, reconaissait qu'elle avait fait du bon travail. Après tout, Henry était poli, gentil, ne piquait pas de crises. Et puis, il était gâté, contrairement à ce que les autres pensaient. Il avait les consoles de jeux qu'il voulait, toujours beaucoup de cadeaux de noël sous le sapin, et ses gâteaux préférés pour son anniversaire.

En résumé, cela lui faisait du bien, pour une fois, que quelqu'un reconnaisse le travail qu'elle avait fait ces six dernières années. « Merci beaucoup. Henry adore jouer à des jeux que ces amis pensent puériles, alors avec votre fils, il peut jouer sans ce soucier de ce qu'il va penser. D'ailleurs, vous me connaissez, mais je ne connais pas votre nom. »

A côté d'eux, Henry fini par attraper Roland, qui se mit à rire. Puis Henry repartit en courant, poursuivit par Roland qui, de ses petites jambes, essayait de le rattraper.

« Ils ont l'air de bien s'entendre. »

© 2981 12289 0

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


And there's certain things that I adore, and there's certain things that I ignore, but I'm certain that I'm yours. Certain that I'm yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t824-regina-mills
Robin de Locksley

avatar
En réalité, je suis
Robin des Bois
☸ Conte : Robin des Bois

☸ True Love : Oui peut-être une certaine méchante Reine mais chut faut pas le dire

☸ Avatar : Sean Maguire
© Crédit : Bazzart, google etc
MessageSujet: Re: Believe That Two Can Find Their Soulmate~ Robin & Regina~ [ TERMINER]   Mer 11 Nov - 14:13

Believe That Two Can Find Their Soulmate
I look and stare so deep in your eyes
I touch on you more and more every time
When you leave I'm begging you not to go
Call your name two or three times in a row
Such a funny thing for me to try to explain
How I'm feeling and my pride is the one to blame
'Cuz I know I don't understand
Just how your love can do what no one else can
Il eut un sourire avant de la voir rougir, elle s'embellissait à chaque minutes, à chaque seconde, à chaque battement. Sa voix si belle, si claire qui semblait pourtant autoritaire. Elle n'en était rien de ce qu'on lui avait bien pu raconter. Les habitants parlaient d'elle comme une horrible sorcière, vieille et cruelle. Mais face à lui, il ne voyait aucune sorcière, il ne voyait pas cette cruauté qui semblait évidente aux yeux de tous. Il avait beau la regarder, essayer déceler cette lueur que tout le monde semblait voir. Il ne voyait rien , juste cette beauté exquise qui rougissait sur un compliment plutôt banale. Robin adorait l'entendre parler, voir ses belles lèvres rouge carmin s'étirer dans un sourire éblouissant, dévoilant ses dents blanches et parfaitement alignés. A nouveau, son coeur rata un battement. Il se tournait quelque peu vers toi. Généralement, il était peu loquace mais rien que pour t'entendre, il pourrait te parler pendant des heures, il aimerait entendre son rire, au moins une fois dans sa vie. Sa voix était magnifique mais son rire devait être juste exquis, juste un son enivrant qui pourrait le rendre accro à elle.

La charmante femme voulait connaître son nom. Il eut un sourire en coin, charmé par cette beauté. Non, la mairesse n'était pas cette femme horrible, laide et cruelle. Elle était belle, et semblait rayonner aux côtés de son fils. Pourquoi les gens s'amusaient-ils à lui donner un mauvais rôle dans tout ce qu'elle entreprends. C'était grâce à elle, que Storybrooke prospérait calmement. Un faible taux de chômage. Vraiment les gens se plaignaient pour un rien. Il était banquier, il savait ce que cela faisait d'être populaire au sein d'une ville, avoir un boulot avec beaucoup de responsabilités. On se tournait vers lui, pour des problèmes d'argents, et quand on leur disait non ou autre, ils se mettaient à cracher sur lui. Les médecins, les politiciens et les banquiers étaient les personnes les plus critiqués dans les villes.

-Je vous en prie, je ne fais que dire la vérité. Oh c'est vrai, j'ai oublié de me présenter, quel malpoli que je suis. Robin de Locksley, un de vos banquiers, à votre service, déclara-t-il en tendant sa main vers elle pour une poignée de main.

Oui, ils avaient l'air de bien s'entendre et cela mettait du baume au coeur de voir son fils rire et jouer avec son fils Henry. Un bon garçon. Les gens devraient cesser de voir que le côté négatif des choses. Le maire Mills était juste une magnifique femme, une mère exceptionnelle et attentive. C'était tout ce qu'elle voyait.

-Oui, cela me ravit de voir cela, il est rare que mon fils rit ainsi, alors je vous en remercie, s'enquit-il avant de se tourner vers toi. Vous savez , j'ai entendu pas mal d'histoire à propos de l'horrible femme cruelle qui nous servait de mairesse, mais plus je vous regarde et je ne vois en rien de cette image, ajouta-t-il en te jetant un regard.

Il eut un sourire en te regardant, gravant chaque parcelle de tes traits, de ton magnifique visage dans sa mémoire.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Regina M. Mills

avatar
En réalité, je suis
La Méchante Reine
☸ Conte : Blanche Neige

☸ Emploi : Maire de la ville
☸ True Love : Un certain renard ... Plus ou moins.

☸ Avatar : Lana Parrilla
© Crédit : NEON DEMON
MessageSujet: Re: Believe That Two Can Find Their Soulmate~ Robin & Regina~ [ TERMINER]   Sam 21 Nov - 19:25

It's about time.
One more smile - One more bed
Her eyes are dark now - And they hurt like hell
She’s so still, she’s dead - She knows it’s over
She holds her head and says
They can’t love me - They can’t love what I don’t show
Il la regardait comme s'il venait de découvrir un rare tableau accroché dans un musée, une oeuvre rare et précieuse qu'il fallait proteger. Mais Regina n'avait pas besoin d'être protéger, elle le savait. Au contraire, c'était plutôt les autres qui devaient être protégé d'elle. Après tout, les gens n'avaient pas peur d'elle pour rien, même s'il ne savait pas la moitié des choses qu'elle avait fait. Elle aimait que les autres ai peur d'elle. C'était plus puissant que le respect. Le respect pouvait partir avec une claquement de doigt. La peur restait présente bien plus longtemps.

« Oh c'est vrai, j'ai oublié de me présenter, quel malpoli que je suis. Robin de Locksley, un de vos banquiers, à votre service. » Regina souris à ces paroles et accepta la main qu'il lui offrait, la secouant légèrement avant de la lâcher. « Enchantée de vous rencontrer. »

Il se tourna ensuite vers leurs enfants qui jouaient un peu plus loin. Regina remarqua qu'il avait un visage heureux, avec des traits qui s'étaient adoucis depuis qu'il était arrivé. Il aimait son fils, cela se voyait comme le nez au milieu de la figure. « Oui, cela me ravit de voir cela, il est rare que mon fils rit ainsi, alors je vous en remercie. Vous savez , j'ai entendu pas mal d'histoire à propos de l'horrible femme cruelle qui nous servait de mairesse, mais plus je vous regarde et je ne vois en rien de cette image. »

Regina se surprit à rire en l’entendant. Oh, elle avait l'habitude que les gens la voie comme la méchante reine des contes d'ici. « Ne vous inquiétez pas, j'ai l'habitude de tout cela. Entendre ses critiques est devenus une routine. »

Elle lui sourit à nouveau quand une goutte d'eau tomba pile entre ses deux yeux, la faisait sursauter. Elle leva la tête vers le ciel et remarqua que de nombreux nuages gris s'était amoncelé au dessus d'eux. Et la goutte d'eau ne resta pas seule bien longtemps, très vite suivie par toute sa famille. Une pluie diluvienne leur mouillait désormais les cheveux.

Regina sortit le parapluie de poche qu'elle gardait tout le temps dans son sac et l'ouvrit au plus vite, le plaçant au dessus de de sa tête et de celle de Robin. Elle n'eut pas besoin d’appeler son fils qu'il était déjà à côté d'elle, sa capuche sur la tête. Roland, à côté de lui, avait l'air triste que leur séance de jeux se termine ainsi.

Mais Henry avait une autre idée en tête. Du haut de ses dix ans, il regarda sa mère dans les yeux et découvrit ses dents en souriant. « Maman, Roland peut venir jouer à la maison ? » La maire jeta un regard derrière son fils, afin de voir ce que faisait les camarades d'Henry, mais elle les les vit pas et en conclus qu'ils étaient déjà tous repartis. Regina esquissa un sourire en direction de son fils, haussant les épaules. « Et bien, si Mr de Locksley est d'accord, je n'y vois pas d'inconvénient. »

Elle se tourna ensuite vers Robin. « Venez chez moi. Je vous invite. Nos garçons pourront jouer, et je pourrais nous préparer quelque chose pour nous réchauffer. » Inviter quelqu'un chez elle était tout nouveau pour Regina. Elle n'avait personne à qui demander de venir, non pas que qui que ce soit accepterait de toute manière. Mais elle ferait tout pour le bonheur d'Henry, même s'il n'est que temporaire. Et puis, elle sentait qu'il se passait quelque chose avec Robin. Quelque chose de mal ou de bien, cela restait encore à voir. Mais elle n'allait pas le découvrir en jouant la carte de la maire froide et distante.

© 2981 12289 0

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


And there's certain things that I adore, and there's certain things that I ignore, but I'm certain that I'm yours. Certain that I'm yours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t824-regina-mills
Robin de Locksley

avatar
En réalité, je suis
Robin des Bois
☸ Conte : Robin des Bois

☸ True Love : Oui peut-être une certaine méchante Reine mais chut faut pas le dire

☸ Avatar : Sean Maguire
© Crédit : Bazzart, google etc
MessageSujet: Re: Believe That Two Can Find Their Soulmate~ Robin & Regina~ [ TERMINER]   Dim 22 Nov - 14:40

Believe That Two Can Find Their Soulmate
I look and stare so deep in your eyes
I touch on you more and more every time
When you leave I'm begging you not to go
Call your name two or three times in a row
Such a funny thing for me to try to explain
How I'm feeling and my pride is the one to blame
'Cuz I know I don't understand
Just how your love can do what no one else can


-Moi de même, madame, déclara-t-il avec un sourire.

Ce moment était parfait. Le temps avait été parfait. Les yeux dans les yeux. Il ne fallait pas s'habituer aux insultes. Personne ne voyait ce visage, ce regard profondément sincère. Ils ne se connaissaient pas mais Robin sentait quelque chose qui se passait. Le banquier ne savait pas ce qui se passait, mais il en était sûr que tu étais bien plus qu'une méchante femme. Il ne croyait pas que quelqu'un soit manichéen. Tout le monde avait un passé qui forgeait nos caractères, nos ambitions. Un riche n'avait pas la même ambition qu'un pauvre. Un pauvre avait comme ambition de s'en sortir, d'aider sa famille et d'enfin atteindre la réussite. Il allait se tuer à la tâche, et parfois certains abandonnaient cela. Peu de pauvres arrivaient à s'en sortir, à réussir dans la vie. Puis les riches avaient comme ambition de s'enrichir sur le dos des pauvres. Ils étaient servis par un plateau d'argent, ils avaient tout reçu dans leur vie. Ils n'avaient pas a atteindre la réussite, on lui avait donné dès la naissance. Une inégalité subsistait entre eux depuis la nuit des temps. Mais il ne se souciait plus de cela. Dans tes yeux, il se noyait, oubliant le monde qui tournait autour de lui. Il avait l'impression que son point de gravité avait changé, qu'il n'était plus relier à la Terre. Il semblait que tu étais devenue son point de gravité, qu'il tournerait qu'autour de toi. Il pourrait tout faire rien que pouvoir ton visage sourire à nouveau. Des lèvres étaient si belles, si pulpeuses, si attirantes. La cicatrice ne faisait que les embellir d'avantage, donnant une petite imperfection à ton visage trop parfait pour être réel.

-Je pense que tout le monde devrait cesser de vous critiquer, vous ne devez pas le mériter, s'enquit-elle doucement.

Il  sentit un nouvel air remplir ses poumons. Il se ressentait de nouveau vivre sa vie. L'air commençait à se rafraîchir et il vit une goutte d'eau tomber sur ton nez aquilin, droit et parfait. Robin vit les enfants revenir plus vite que l'éclair afin d'éviter l'inverse au mieux. Henry semblait adorer Roland, qui lui était essoufflé d'avoir trop couru mais les yeux de son fils exprimaient plus que du bonheur de s'être fait un nouvel ami. Robin était heureux de voir son fils ainsi. Cela faisait si longtemps ! Très longtemps ! Depuis la mort de sa mère, Roland s'était un peu renfermé sur lui-même mais face à Henry, il semblait redevenir l'enfant qu'il a toujours du être. Roland était heureux et Robin voulait que cela dure éternellement, comme rester aux côtés de cette magnifique femme.

Elle lui proposait de venir chez eux et Robin n'eut pas à hésiter bien longtemps face au regard suppliant de son fils. Puis, il aimerait connaître un peu plus cette femme qui se trouvait à ses côtés. Robin décidait d'envoyer un sourire à son fils, heureux. Il était heureux, aux côtés de Regina, il semblait revivre et tout ce que Robin voulait, c'était elle. Il ne pensait qu'à elle, qu'à son odeur douce et attirante. Une odeur de pomme, douce et sucrée. Il aimerait sentir cette odeur, tous les jours, tout le temps.

- Et bien, je suis d'accord mais pas trop tard, demain, il y a l'école, déclara-t-il.

Ils venaient à rentrer chez toi, une belle maison, la plus grande de tout Storybrooke. Mais Regina était encore plus belle et rayonnante en cette soirée. Une agréable soirée où ils apprirent à se connaître et à flirter. Robin était complètement sous le charme de cette femme. Elle était magnifique, intelligente et absolument charmante. Il aimait l'entendre rire, un rire si mélodieux, si différent de sa voix rauque.  Ils flirtaient avec de la décence. La soirée se passait avec un verre de cidre et rempli de rire venant des enfants et d'eux, ils apprenaient à se connaître. Le coeur de Robin battait à la chamade, il était tombé amoureux de cette femme, de Regina. La plus belle et la plus forte d'entre toutes ! Une soirée parfaite sous les étoiles et sous le sourire éclatant de Regina. Sous son charme, complètement. Il aurait pu traverser mille enfers juste pour la voir sourire. Ils apprenaient à se connaître, à parler de leur passé, comme deux meilleurs amis. Ils se comprenaient, ils souffraient de la même solitude. Il était accro à Regina, à sa présence.

Lorsqu'ils durent partir, Robin offrit une accolade à Henry et un tendre baiser sur la joue de sa mère. Il partit le coeur lourd, il ne voulait la quitter mais demain, il y avait école. Le banquier lui offrit un sourire, un dernier " au revoir" . Il tourna le dos, se battant contre l'envie de rester avec elle pour rentrer chez lui, le coeur lourd de laisser Regina derrière lui, mais il le devait. La nuit, après avoir coucher son fils, Robin s'endormit en ayant qu'une seule pensée tournée vers la charmante mairesse qui faisait battre son coeur.

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Believe That Two Can Find Their Soulmate~ Robin & Regina~ [ TERMINER]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Believe That Two Can Find Their Soulmate~ Robin & Regina~ [ TERMINER]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Les Alentours-