Partagez | 
 

 [What If] Ne meurs pas... feat Myrdhinn Artaën

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: [What If] Ne meurs pas... feat Myrdhinn Artaën   Lun 23 Nov - 22:38

Ne meurs pas...

"Qu'allait-il donc faire dans cette galère ?" Voilà une réplique culte d'un célèbre auteur français qui raisonnait dans sa tête. Que faisait-il ici ? Telle était la question, bien plus cruciale que celle de Shakespeare...

Déocilimon attrapa Merlin avant qu'il ne s'effondre au sol afin de lui éviter une chute fatale. Et pourtant à quoi bon ? Le magicien était sur le point de mourir, plus que quelques derniers souffles de vie. Qui pourrait croire que ces deux êtres pouvaient s'apprécier alors que le picte le détestait encore quelque temps auparavant. Le puits à souhait semblait en aussi mauvaise état que l'homme qu'il tenait dans ses bras et qu'il déposait délicatement contre. Quant à Excalibur, l'épée anciennement magique perdait de sa superbe. Elle paraissait entièrement rouillée, flottant légèrement près d'eux, prête à s'effondrer également et à se désagréger. Et si cela en arrivait à cet instant, alors ce serait la fin...

Tout laisserait penser en cet instant que ces deux êtres s'appréciaient et pourtant... Auparavant, ils se détestaient plus que tout. Merlin n'aimait personne, grogner sur tout le monde et vivaient en solitaire ou du moins, c'était ainsi que le percevait Déocilimon. Pour ce dernier, lui le haïssait depuis son sacrifice pour sauver son frère des griffes de l'ignoble magicien. Son frère aîné c'était tout ce qui lui restait dans ce monde. Alors quand Merlin le captura et voulut en faire son esclave, sans hésiter, le picte se proposa à la place. Lui ne possédait pas vraiment d'avenir alors que son frère devait s'occuper d'une femme et de deux enfants. C'est ainsi que Déocilimon se retrouva au service de l'ignoble bête qui hantait le royaume de Camelot.

Avec le temps, la relation entre les deux hommes changea. Le picte au caractère doux, qui cherchait toujours à voir le bien chez les autres, trouva cette petite part qui composait l'âme du magicien. Et de fil en aiguille, les deux découvrirent des sentiments mutuels forts. L'amour anima leurs cœurs et Merlin finit par se montrer bon et tendre, allant jusqu'à rendre la liberté à Déocilimon lorsque celui-ci découvrit que son frère était en danger. En partant, le magicien lui donna un bouclier d'invincibilité pour quiconque le tiendrait dans sa main.

Le picte sauva son frère des griffes du redoutable sorcier de sa tribu mais il dut venir se réfugier chez Merlin. Ce dernier se jeta dans la bataille pour protéger son bien aimé et affronter ainsi le sorcier. Sauf qu'un des sortilèges l'atteignit et qu'il lui serait fatale.

Déocilimon déposa sur le sol le corps quasi sans vie de son sauveur. En cet instant, il s'en voulait plus que tout. Tout était de sa faute. Le refus du combat contre le grand sorcier picte se trouvait à l'origine de cette querelle. Une prophétie récente annonçait que ce serait lui ou son frère qui devait prendre à l'avenir cette place et donc l'actuel grand sorcier cherchait à garder sa place.

Il caressa le visage de Merlin sur lequel il ne voyait plus une bête mais celui de son sauveur, celui de l'élu de son cœur. La vie était trop injuste. Le seul être qu'il aimait en plus de son frère, mourait par sa faute.

- Je suis désolé. Tout est de ma faute. C'est moi qui devrait être allongé à ta place...

Des fines larmes coulaient le long de ses joues avec la pluie comme écho de la tristesse de son âme.

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Myrdhinn Artaën

avatar
En réalité, je suis
Merlin l'Enchanteur
☂ Conte : Merlin l’Enchanteur

☂ Emploi : Pasteur
☂ Camp : Héros
☂ True Love : Tout aussi Momy que Mymy

☂ Avatar : Robert Downey Jr
© Crédit : Gallery
MessageSujet: Re: [What If] Ne meurs pas... feat Myrdhinn Artaën   Mer 25 Nov - 1:25

La fin....
"Adieux...mon amour"

Tout semblait si flou, sa vue se brouillait, il se sentait partir, il voulait juste s'endormir. Il savait qu'il ne se réveillerait plus. Sa fin était proche et rien ne pouvait le retenir. Seul la mort l'attendait. Cependant, ce regard, il le cherchait, donnant ses dernières forces pour le contempler une dernière fois. Il ne ressentait plus aucune douleur, juste de l'apaisement, rien qu'en tombant sur ce visage, si triste à cet instant. Il était sublime. Il ne pensait pas qu'un jour, il pouvait ressentir tant d'amour pour une personne depuis fort longtemps. Ces deux êtres qui n'étaient pas destinés à s'aimer autant.

Trop longtemps, Merlin s'était perdu dans les méandres de la solitude, méprisant tout ces sentiments, faisant abstraction de ce qui étaient pour lui des sottises ridicules, juste beau à raconter aux enfants. La bête qu'il était ne pouvait comprendre ce que s'était, un oublie volontaire ou juste l'état animal qui le rendit moins humain...Cette malédiction ne durait que trop, mais aveuglé, Merlin était, ce qui le conduisait à sa perte. Il n'aimait personne, du moins c'était ce qu'il faisait paraître à tous et ceux qui le croisaient, pour eux s'étaient un monstre.

Il se recule dans son royaume, dans son château. Il erra parfois lors d'une promenade non loin de celui-ci, et un jour, sur son chemin, il vit un homme, qu'il se prit plaisir à capturer. La peur, il la lisait dans son regard. Cela le faisait jubiler, une compagnie lui manquait, alors autant en profiter un peu. Cet homme essayait de l'amadouer avec sa famille. Toujours la même rengaine, il lui offrait une liberté, plus de responsabilité, plus aucun soucis et pourtant toujours le même discours.  

Ce fut, quelques temps plus tard, qu'il fit sa rencontre...une rencontre qui allait changer la vie du magicien. Déocilimon, s'appelait-il, le frère de l'homme prisonnier, le suppliant de l'échanger à sa place. Merlin agacé, accepta, colérique de tant d'arrogance et de gentillesse. A chaque moment, qu'il le vit dans ce lieu, un rien le mettait hors de lui. Pourtant, plus le temps filait et plus un rapprochement certains se faisaient sentir. La bête devenait plus ouverts, essayant de garder la distance...mais ce fut sans compter sur la persévérance du picte, qu'il brisait à un à un les mûrs qui menaient à son âme. Cette dernière dépendant d'une chose qu'il gardait secrète. Une épée...

Merlin vit tout ses souvenirs défilés à une allure affolante, se rappelant tout ce qui s'était produit en peu de temps, jusqu'à cette décision de le laisser s'en aller pour sauver son frère en danger, lui confiant son bouclier le plus puissant, qui le protégerait....Ce jour là, il prit conscience, le cœur lourd, ce que s'était d'aimer, se promettant de le protéger au péril de sa vie.

Il le regardait, imprimant chaque détails de son doux visage, il tint sa promesse. Un mauvais sort l'atteignit, sauvant celle de celui qu'il aimait, ironique n'est-ce pas pour un magicien ? Il s'en fichait, s'était mieux ainsi, c'était une belle mort après tout.

"Je suis désolé. Tout est de ma faute. C'est moi qui devrait être allongé à ta place...", des perles d'eau coulèrent le long de ses joues. Le magicien vint en essuyer une, son regard brillant comme un bien heureux.

"Non, ne soit pas triste...rien... n'est de ta faute, c'est beaucoup mieux ainsi et puis, que demander de mieux que de mourir pour la personne que l'on aime", les paroles saccadées, un dernier effort. "Pouvoir te revoir une dernière fois...me rend si heureux", sa dernière énergie le quitta, sa main tomba lentement sur le sol mouillé, la pluie s'intensifiait, alors que Merlin ferma les yeux, émettant son dernier souffle. Il demeura inconscient, s'envolant, quittant ce monde.


Dernière édition par Myrdhinn Artaën le Ven 27 Nov - 13:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t210-myrdhinn-artaen
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: [What If] Ne meurs pas... feat Myrdhinn Artaën   Mer 25 Nov - 22:22

Ne meurs pas...

Le temps suspendait son vol et les heures propices suspendaient leur cours. Juste le temps d'un instant. Le temps d'un tout petit instant qui pourtant pouvait paraître une éternité à la grande faucheuse qui attendait cet âme qui devait monter rejoindre le ciel. Le temps d'un adieu à fendre le cœur de glace des monstres de pierre, de provoquer des larmes de lave qui modifieraient à jamais leurs expressions aigries. Le changement de Merlin prouvait qu'en toute bête sommeillait de la bonté. Cette bonté qui l'expédiait brutalement vers cette immense solitude qu'était la mort.

Déocilimon caressait probablement pour la dernière le visage animé du magicien. Ses larmes coulaient à flot et tombaient désormais sur le visage de celui dont il prenait conscience en cet instant qu'il l'aimait. La vie se montrait si cruelle. Alors qu'il comprenait enfin de ses sentiments pour ce vieux fou qu'il détestait au départ, il se retrouvait condamner à assister à son dernier soupir et à penser que cette mort était de sa faute. Jamais il ne pourrait se le pardonner. Le picte voulait répondre mais la vie quittait Merlin. Lorsque ce dernier ferma les yeux, le ciel donna l'impression de gronder.

Agenouillé à côté du corps désormais sans vie, Déocilimon retint son cri de colère. Se moquant de la pluie qui inondait le sol, il s'affaissa afin de poser sa tête contre le torse encore chaud du magicien. Le désespoir emplissait son cœur. Lorsqu'il ferma les yeux, la dernière vision était celle d'Excalibur, totalement rouillée qui commençait à partir en poussière. Désormais, il ne se sentait plus la force de continuer à vivre seul. Il souhaitait rester près du puits et mourir. Il imaginait l'après, lorsque l'on retrouverait leurs deux corps enlacés que rien ne pourrait séparer et qu'on les enterrerait ainsi. Cela monterait combien leur amour était sincère. Une dernière larme coula le long de la joue du picte et termina son chemin sur le torse du défunt.

- Je t'aime...

N'espérant plus rien de la vie, même le tonnerre ne le fit pas sursauter. Seul le corps du magicien qui se soulevait, lui fit rouvrir les yeux. Une scène étrange se passa sous ses yeux. Il finit par lâcher son amoureux qui s'éleva dans les airs. Un éclair zébra le ciel et frappa Excalibur qui se mit à scintiller avant que l'éclair ne s'en échappe pour atteindre Merlin. Ce dernier se métamorphosa peu à peu pour devenir un jeune homme avec une courte barbichette. Fini le vieux à la longue barbe blanche. Le corps redescendit ensuite sur le sol et se retrouva de nouveau allongé.

Déocilimon vit la poitrine de cet être nouveau se soulever. Celui-ci tourna la tête vers lui et ouvrit ses yeux. L'éclair et Excalibur venaient de donner la vie à un nouvel être en utilisant la dépouille d'un magicien !

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Myrdhinn Artaën

avatar
En réalité, je suis
Merlin l'Enchanteur
☂ Conte : Merlin l’Enchanteur

☂ Emploi : Pasteur
☂ Camp : Héros
☂ True Love : Tout aussi Momy que Mymy

☂ Avatar : Robert Downey Jr
© Crédit : Gallery
MessageSujet: Re: [What If] Ne meurs pas... feat Myrdhinn Artaën   Ven 27 Nov - 16:53

La fin....
"Adieux...mon amour"

La pluie martelait de toute part, tout être ou toutes choses. L'orage grondait comme une réponse à tout cette tristesse. Deux âmes perdues, une disparue, l'autre toujours présente, brisée. Un amour était né. Longtemps Merln, cet être s'apitoyant, n'avançant guère vers l'avenir, figé dans le temps, torturé par ses souvenirs, grincheux, aveuglé, colérique, vieux, ne voulut comprendre la vrai raison de cette malédiction. Borné, il était. ET ce jour, lorsqu'il comprit enfin, la faucheuse en décida autrement. Mais ne dit-on pas que l'aimé restera à jamais dans le cœur de celui-ci qu'on aime ? Il veillera sur lui, à chaque instant.

Qu'il repose en paix au royaume enchanté. La mort le délivrera et il pourra enfin être apaisé. L'épée disparaîtra, brillera de mille feu.

Merlin se sentait agréablement bien. Il se savait chez lui. Son cœur n'était plus que poussière pourtant mais la malédiction cessa et ses tourments avec. Son corps semblait si revigoré. Une nouvelle force l'animait. Surement, ce lieu qui donnait cette sensation. La logique d'être dans sa véritable nature, forme semblaient adéquate. Cependant, il sentait ce manque. L'idée de ne plus le voir, le rendait mélancolique. Il serait mieux sans lui. C'était ce qu'il se disait.

D'un coup, il sentit de l'eau venir à sa rencontre. Il ouvrit les yeux. Il avait l'impression de rêver. Il ne comprenait pas. Mais il su. L'amour. Un terme si simple mais si complexe pourtant, était son sauveur. Tout en se retournant, il tomba dans le regard de son homologue où il put y lire son incompréhension. Il était redevenue lui même, un homme plus jeune arborant une barbe de quelques jours. Il devait reconnaître que cela perturbait. Il se regarda un instant. Lui qui pensait qu'il était dans son monde, il savait où était sa place. Aux côté de Déocilimon. La chance lui sourit, on lui donnait la possibilité de vivre heureux et au grand jour leur amour.

Merlin émettait un regard doux, un sourire se dessina progressivement, il fallait qu'il le rassure. Qu'il lui prouve que s'était bien lui et non un inconnu. Il s'approcha lentement, prenant les mains de son bien aimé. Il prit le temps, ne voulant en aucun cas brusquer les choses, ne pas le faire fuir. Un de ses mains se logea sur sa joue, la caressant. Au fond, une peur, se ressentait, il ne fallait pas qu'il recule. Il était confiant, surtout en son Picte.

"Déocilimon...c'est moi...Merlin. N'ai pas peur..." déclara t-il doucement. Son approche se faisait petit à petit. Son envie de l'embrasser était si présente, qu'il espérait au plus profond de son être, qu'il le croirait. Ses lèvres l'appelaient, tout en lui, ne voulait qu'être avec son amour. Un sentiment si fort était-il possible pour une personne ? Il le prouvait à cet instant. Croyez-y.

Il passera le reste de sa vie avec cette personne, qu'il détestait avant et qu'il aimait aujourd'hui. Heureux, il vivait un rêve éveillé et plus rien ne pourrait le faire reculer, ni changer d'avis. Il le fixait, attendant, la moindre réaction de son vis à vis. Son regard ne le quittait plus.

Il ne le remerciera jamais assez de ce qu'il fit pour lui. Il lui donnait de nouveau une raison de vivre. Il était son sauveur. Merci à toi Déocilimon.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t210-myrdhinn-artaen
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: [What If] Ne meurs pas... feat Myrdhinn Artaën   Ven 27 Nov - 23:20

Ne meurs pas...

Déocilimon ne comprenait plus rien à ce qui se passait. Alors qu'il comptait se laisser mourir, allongé contre la poitrine de la seule personne qu'il aimait plus qu'un frère, l'univers s'évertua à changer de nouveau son destin. Un autre être prit la place du cadavre de son cher et tendre Merlin. Pourquoi cela se produisait ainsi ? Pourquoi lui faire cela alors que sa peine était immense ? Cela ne suffisait pas que son unique amour se soit interrompu si brutalement ?

Le jeune homme se tourna vers lui et le picte remarqua dans son regard quelque chose d'étrange. Il ne voyait ni incompréhension, ni surprise, ni interrogation. Un sourire se dessina sur ce visage inconnu. Quelque chose de familier. Cet être s'approchait désormais de lui dans de gestes lents, comme pour ne pas le brusquer. Une main frôla sa joue avant de se déposer délicatement dans un geste d'affection. Le corps de Déocilimon s'électrisa, comme reconnaissant un contact qui pourtant ne s'était jamais vraiment réalisé. La fatigue et le chagrin devaient le conduire en erreur. Pourtant, la lueur qui brillant dans les yeux semblait bien être celle de Merlin. Et le jeune homme lui confirma son identité. Comment était-ce possible ?

- Par quel miracle...

Le picte ne termina pas sa phrase. Il regardait le magicien qui continuait à tout faire pour le rassurer. Il se laissait faire, comprenant intuitivement que c'était la vérité mais sans la réaliser. Pourtant, il inclina légèrement sa tête, se laissant bercer par les mouvements de leur corps afin d'échanger ce premier baiser. Était-ce une illusion ? La pluie devait s'être interrompue ou alors il ne la ressentait plus. Il ne ressentait que l'envie d'embrasser Merlin. Leurs lèvres se rencontrèrent et l'instant fut magique. Jamais il ne connut de meilleure sensation de toute sa vie.

- C'est bien toi...

Sans attendre de réponse, il se lança dans un nouveau baiser bien plus passionné. Les deux mettaient plus d'amour sans retenue, sans crainte de rejet. Le temps leur parut court mais cela dura bien plus plusieurs minutes. Une fois terminé, seul le magicien murmura un "je t'aime" qui mit Déocilimon dans tous ses états. Il restait sous le choc de tout ce qui venait de se produire. Les mots lui manquaient et sa voix avec. Il ne regardait plus que le visage de son amant qui paraissait visiblement heureux. Heureux comme jamais. Le changement n'était donc pas que physique. Une nouvelle page de la vie du magicien s'ouvrait, bien plus réjouissante.

Les deux se relevèrent pour se prendre dans les bras. Ils bougeaient faiblement, tout en se regardant. Déocilimon entendant une musique dans sa tête qui accompagnait cet instant, lui donnant l'impression de danser avec l'être aimé. Il s'imaginait dans une valse sans fin, entourée par les personnes chers à son cœur, ne faisant plus qu'un avec Merlin, les mains dans les mains, les yeux dans les yeux, leurs pas se succédant à merveille...

- COUPEZ !

Aussitôt, Duncan et Myrdhinn s'éloignèrent l'un de l'autre, se jetant un regard de biais, rappelant à toutes les personnes autour que les deux hommes ne s'appréciaient pas.

- Mes chéries, cette prise était parfaite. C'était très émouvant. On pourrait en faire une petite dernière pour...

Le regard des deux acteurs amateurs laissa en suspend la phrase de Diana qui pouvait se vanter de les faire jouer ensemble. Maintenant, il fallait éviter de trop abuser, aucun des deux ne tenait vraiment à aller plus loin.

lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: [What If] Ne meurs pas... feat Myrdhinn Artaën   

Revenir en haut Aller en bas
 
[What If] Ne meurs pas... feat Myrdhinn Artaën
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-