Partagez | 
 

 Sixième sens [PV Cuin Z. L .]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Sixième sens [PV Cuin Z. L .]   Ven 27 Nov - 1:03





CUINN Z. LONRUIL & ROSALIE M. DE LA VALLIERE


≈ Porter par l'ennuie≈


Elle attendait dans la cour de récréation, entourée par les cris et les jeux des autres enfants. Elle tenait son cartable dans la main et soupirait à de nombreuses reprises, regardant et enviant les autres enfants qui jouaient comme des fous, riant aux éclats et courant un peu partout. Rosalie, elle, ne se mêlait jamais à leur jeux. Ou plutôt, elle n'était jamais parvenu à s'y faire une place, et elle avait abandonné toute tentative. Ce n'était pas sa faute, si elle n'entendait toujours mal ce que disait les autres ! Les chuchotements des petites filles dans les classes passaient pour un bourdonnement sourd à ses oreilles. En cours, justement, elle avait arrêté de demander à la maitresse de répéter ce qu'elle disait et tentait de comprendre avec les consignes au tableau et écrites dans les livres. Tout cela lui avait forgé une réputation de petite fille dissipée et tête en l'air, inattentive et paresseuse. Mais elle voulait bien travailler à l'école pourtant ! Elle voulait que ses parents soient fière d'elle. Mais rien à faire, le professeurs soupiraient en cours, malgré les efforts qu'elle faisait, en se plaçant au tout premier rang.

Lorsque la cloche sonna, annonçant la fin de la récréation, la petite fille vint se ranger dans la file d'élève, sous le soleil de l'été qui s'annonçait, et ils rentrèrent tous dans le sombre mais frais bâtiment. Rosalie s'installa donc, comme à son habitude, au premier rang de la classe, les yeux fixé sur le tableau, qui se trouvait étrangement vierge. Habituellement, la maitresse profitait de la pause pour y marquer quelques consignes. La femme ferma justement la porte à l'instant, alors que les élèves finissaient de s'installer. Ils remarquèrent alors, en même temps que la petite fille, qu'il y avait quelqu'un d'autre, un étranger dans la salle, et tout les regards étaient à présent partagé entre lu, et la maitresse qui s'était mise à parler. Mais a porte était situé au fond de la salle, tout comme les deux adultes, et Rosalie du tendre l'oreille, pour comprendre que la maitresse annonçait simplement qu'aujourd'hui serait une séance un peu spécial, autour de - si elle avait bien comprit - les problèmes des 5 sens. Encore un cours où elle serait à la traine.







Revenir en haut Aller en bas
Cuinn Z. Lonruil

avatar
En réalité, je suis
Zero
☂ Conte : L'étrange Noël de Mister Jack

☂ Emploi : Agence tout ce qui touche aux Handicaps sensoriels et ce qui les entoure.
☂ Camp : Selfish
☂ True Love : Cœur à reconstruire !

☂ Avatar : Adam Anderson
© Crédit : Pumpkin ; signa' Pumpkin
MessageSujet: Re: Sixième sens [PV Cuin Z. L .]   Sam 12 Déc - 22:59


Une intervention plus que surprenante

Cuinn, ce jour là devait intervenir dans une école, parler des différents handicapes sensoriels, sensibiliser les jeunes enfants, au cas où ils rencontreraient ce genre de situation et surtout ne pas que les enfants dès leur plus jeune âge, atteints de maladies, ne soient exclus. Et puis, que de mieux de découvrir d'une différente façon, nos cinq sens. Il avait bien entendu proposé cela, car malheureusement, ce n'était que très peu connu, pourtant cela existait et ne cessait de croître. S'était quelque chose qu'il lui tenait à cœur, il adorait son métier et ne se voyait pas faire autre chose, du moins pour le moment, malgré ses autres passions. Il était assez satisfait du fait qu'ils aient accepté de l'accueillir et surtout se présenter devant les enfants. Il avait eu plusieurs idées, pour ne pas que ça en devienne trop ennuyant, surtout avec eux. Il avait préparé quelques petits exercices avec ses chiens, dans la cours et autres petites choses. Etait-il stressé ? Non, ce n'était pas son genre. Il allait plutôt à la cool.

Bien entendu, il ne venait pas les mains vides, ça concernait quelque chose d'important et il se devait un certains sérieux, tout en détente. Pourquoi, ne pas allié les deux, ça ne pouvait qu'attirer une meilleure attention des gamins, lui en tout les cas, s'était sa conception. Il finit sa cigarette, l'heure approchait. Il s'était présenté au surveillant, discutant quelques minutes avec lui, expliquant certaines petites choses, qu'il aimerait qu'il fasse. Il n'était prise de tête, il avait eut toutes les autorisations nécessaires donc, il n'avait pas à refuser quoique ce soit. Il lui fit un léger sourire et fit signe à ses deux petits chiens, enfin assez gros, sauf si pour les personnes, un labrador et un berger Allemands n'étaient pas assez gros. Il marchait tranquillement, prenant son temps, il avait déjà un peu repérer les lieux. Il n'avait pas un mauvais sens de l'orientation. Il s'en sortirait bien.

Il croisa quelques personnes, il en avait déjà vu certains. Il fut obliger de présenter les choses, pour qu'il autorise et estime important son intervention. Il en avait levé les yeux au ciel, mais s'était résolu à le faire. Il vit la salle où il devait se rendre et toqua à celle-ci, demandant à ses animaux d'attendre. Il entra et échangea quelques paroles avec la maîtresse des enfants. Il fit un "Bonjour" général, liant le geste à son salut. Il laissa leur professeur expliquer le pourquoi de sa venue. Il la remercia d'un sourire. Il se tourna à eux et exposa en détaillant les choses, présentant à un à un les sens.

Il sortie, quelques friandises, en distribuant à chacun unes, il sourit, en ouvrant une lui aussi, la mettant dans sa bouche, articulant ensuite. Ceci, est le sens du Gout". Avec ceci, il savait qu'il pouvait avoir leur attention. Il sortie une sorte de patte à modeler, toujours en distribuant à chacun, se mettant face à eux, la tâtant. "Ceci, est le sens du toucher", il fit un petit chien en le sculptant, le posant sur le bureau de la prof. Il leur laissa du temps, pour faire ce qu'il leur passait par la tête, passant à travers les ranger, regardant les artistes en herbe qu'il pouvait être. Il sourit, ils avaient l'air d'apprécier. Il se stoppa au fond de la classe, regardant, un petite s'appliquer. Bien...maintenant, ça allait se corser un peu plus.

Il alla vers son sac et en sortant une sorte de petites spray multifonction. Il appuya une première fois et se fit un plaisir d'en infester la classe entière, se plantant devant l'assemblé, articulant toujours. "Devinez...que cela sent ?" il sourit, attendant quelques mains levées, interrogeant plusieurs enfants. Il hocha de la tête et fit une nouvelle fois la manœuvre mais cette fois une autre odeur. Il essaya d'interroger ceux qui ne voulaient, ou n'osait pas intervenir. Il ne voulait pas trop forcer, mais se mit à la hauteur d'une petite qui se prénommait Rosalie. Il lui parfuma le bras et lui demanda, le mimant en même temps. Il prit son temps, sans la brusquer et elle répondit au bout de quelques minutes. Il sentit certains regard, mais n'en fit guère attention. "Bien bien, vous êtes bons, ceci est donc le sens de l'odorat" sourit-il joyeusement.

Il sortie des petits carnets, les déposant sur chaque table, montrant comment il fallait s'y prendre, faire défiler les feuilles assez rapidement, où quelques dessins, s'animaient. "Ceci, est la sens de la vue...", puis la dernier arriva...il prit son téléphone et mit en route plusieurs sons, moderne ou nom, végétal, animalier, d'objets en actions, de toute sortes. Le jeu...deviner ce que s'était. L'un après l'autres, les réponses fusèrent. Il remarqua une petite chose. La petite Rosalie, ne réagissant différemment, étant distraite. Il l'observait, elle ne l'était pas absente, elle essayait les choses mais quelque chose coinçait. Il se gratta la tête. Il vint vers la professeur, il était temps d'aller dans la court. Il fit entrer ses deux quatre pattes à poils. La plupart en était tout heureux de voir ses animaux, à voir leurs étoiles dans les yeux. Squeezie semblait bien interesser par lapetite Rosalie, l'invitant à le suivre. Il expliqua que malheureusement, tous, n'avait pas la chance d'avoir toute leur total capacité des cinq sens, et il existait plusieurs moyens de les accompagner, avec d'une part de l'entraide et d'autres part, avec certains moyens mis en oeuvres. Dont il allait faire la démonstration.

Il vit l'installation, pour le dressage des chiens de personnes non voyants, en place. Il y avait un parcours de fait  et d'autres petits exercices avec la possibilité de savoir ce que s'était d'avoir des problèmes de vue et la difficulté que cela représentait. Il voulait faire participer tous les élèves et également vérifier quelque chose.

Il s'assit à côté de la petite, après avoir montrer les différents exercices et les exploits de ses toutous. Il lui tendit sa pattes à modeler et la posa sur sa cuisse, lui souriant.  

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t890-une-petite-citrouille-lumine
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sixième sens [PV Cuin Z. L .]   Mer 13 Jan - 16:57





CUINN Z. LONRUIL & ROSALIE M. DE LA VALLIERE


≈ Porter par l'ennuie≈


Elle faisait de son mieux pour suivre le cours, et si comme d'habitude elle loupait certaines choses, cela se passe plutôt bien. C'est que ce n'était pas très compliqué à suivre une fis qu'on avait comprit le principe. L'intervenant travaillait essentiellement sur leurs cinq sens, et elle n'avait pas besoin d'entendre pour comprendre cela. Observatrice, elle avait très vite appris à déduire de tout ce qu'il se passait pour cerne une situation. Elle n'avait pas besoin d'entendre la maitresse annoncé un contrôle, il lui suffisait de voir ses camarades sortirent une trousse et laisser leur table vide, c'était des signes plus qu'évident. Ennuyée, Rosalie laissa son regard dérivé sur la classe. Ce n'était pas qu'elle n'entendait rien du tout - elle comprenait tout de même un minimum, elle n'était pas sourde - mais parce qu'elle cherchait à s'économiser, si elle pouvait penser ainsi. Pour comprendre les consignes de la maitresse, elle faisait toujours preuve d'une extrême concentration, et elle n'avait pas envie de le faire pour un cours qui au final ne donnerait pas de note à mettre dans son bulletin. Elle choisissait ses batailles.

Lorsque l'intervenu interpellait la classe, tous répondait en cœur, attirant l'attention de la petite fille tandis qu'elle marmonnait une réponse intelligible histoire de se mêler au groupe, pour que la maitresse ne remarque rien. C'est que l'enfant au visage d'ange n'en avait que l'apparence, et elle savait très bien se débrouiller pour ne rien faire en cours sans se faire punir. Elle gribouillait des chats sur son cahier, au crayon de papier pour pouvoir les effacer en rentrant à la maison. Sinon, maman n'allait pas être contente. Mais elle n'avait rien d'autres à faire. Rosalie aurait préféré faire de la musique plutôt que du dessin, mais elle était bloquée là.

Tout à coup, le silence. Etonnamment, elle les repérait bien, lorsque le discret bourdonnement de la classe se taisait. Tournant légèrement la tête vers l'intervenant, qui se trouvait oh surprise juste à coté d'elle. Elle n'avait pas vraiment entendu arrivé, et elle le fixa sans comprendre, jusqu'à ce qu'il lui réexplique ce qu'il attendait d'elle. Hochant lentement la tête, la petite fille répondit quand elle sentit une délicieuse odeur lui chatouiller les narines. Acquiesçant, il poursuivit ses explications, et elle le suivit du regard, prêtant plus d'attention au cours sans qu'elle s'en aperçoive. Il fit défilé des images parmi eux, et elle se prêta volontiers au jeu, avant qu'il ne change d'activité et de sens, leur présentant son téléphone d'où sortait des sons. Malgré ses efforts, elle avait du mal à discerner ce qu'ils étaient, répondant toujours avec un temps de retard.

Il changea alors d'activité, et les entraina dans la cours, où Rosalie fut approché par un chien. Elle avait toujours été un peu mal à l'aise avec les chiens, sans savoir pourquoi, et pourtant parfois elle se sentait parfaitement bien. Peut-être que parfois, cela dépendait de la race du chien, ou bien du moment. Toujours est-il qu'elle se laissa approcher, passant sa petite main dans les poils de l'animal, appréciant le contact bien qu'elle trouve que cela manque de douceur. Le chien fut bientôt rappelé vers son maitre, tandis qu'il montrait différents exercices. S'asseyant à même le sol, comme beaucoup d'autres enfants, elle regarda distraitement les autres, et puis l'école, les chiens et les obstacles. Elle remarqua alors que l'intervenant revenait vers elle, et il s'installa à coté d'elle. Il posa alors une patte à modeler sur sa cuisse, et l'enfant tendit une main curieuse vers l'objet. Gardant les yeux baissés sur ce qu'elle tenait, elle commença à modeler des formes dans le silence. Elle avait voulu commencer par un chat, mais c est bien trop compliqué, et Rosalie finit par former un nœud. Elle aimait bien les nœud. Elle finit tout de même par relever les yeux vers l'intervenant, les yeux plein d'interrogations.







Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Sixième sens [PV Cuin Z. L .]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sixième sens [PV Cuin Z. L .]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-