Partagez | 
 

 Actual love, actually, actually. #Mathias

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Actual love, actually, actually. #Mathias   Mer 16 Déc - 20:49

Love
Mathias



 

 



 

 

This is a story about love, actually. Love, actually, is everywhere. Love, actually, is actually, love, actually. This video is actually about love, actually. Δ MATHIAS

Mathias posa son sac sur le canapé et se baissa au niveau du sol, accueillant ses deux heureux compagnons. Felix fut le premier à lui sauter dessus, Seven beaucoup plus calme juste derrière lui. Il leur fit des bisous sur le dessus de la tête comme s’ils étaient ses enfants, ce qui n’était pas bien loin de la vérité. Il se releva ensuite avant de s’étendre, levant les bras vers le ciel. Sa journée avait été longue … Mais elle n’était pas terminée. Il écarta le rideau de sa fenêtre d’une main et observa la neige qui tombait du ciel, restant sur le sol et gênant les personnes dans la rue pour marcher. Il faisait un froid de canard dehors et ses chiens rases moquettes avaient donc besoin d’un bon manteau bien chaud … Et il avait les parfaits manteaux.


Il sortit de son placard deux costumes tailles chiens, et les enfila à ses chiens qui, malgré leur réticence, acceptait finalement d’être habillé. Seven ressemblait donc désormais à un lutin, et Felix à un renne. Mathias ne peut s’empêcher de rigoler, face à leurs têtes ahuries qui ne comprennent rien à ce qu’il se passe. Essayant de se calmer, et les attaches à leur laisse, enfile son bonnet et sort dans le froid. Les chiens se mettent à tirer sur les laisses. Mathias les rappels à l’ordre, tirant légèrement sur la laisse, et les deux carlins se calment instantanément. Ils marchent désormais à ses pieds, dans leurs jolis costumes de noël.


Il passe devant l’école sur son chemin. Les parents sont venus chercher leurs enfants avec leur gouter, des pommes, des bananes, des tartines de confiture ou de pâtes à tartiner au chocolat. Mathias souris aux élèves  qui se retourne pour regarder ses chiens et voit, par la même occasion, un sapin dans la cour de récréation, ornée de nombreuses guirlandes multicolores. Le blond ne doute pas que, bientôt, de nombreux cadeaux se retrouveront à son pied.
Mathias continue son chemin vers la boutique d’Ethel. Ethel … Il ne pensait vraiment pas qu’il sortirait avec elle. À vrai dire, il n’avait même pas vu venir les sentiments qu’il avait désormais pour elle. Non, elle avait toujours été son amie. Maintenant il était raide dingue amoureux d’elle.


Arrivé devant la boutique, il voit Ethel au comptoir, mangeant un reste de nourriture dans un plat en plastique. Mathias d’approche discrètement et lui ébouriffe les cheveux avant qu’elle ne puisse réagir. « C’est quoi que tu manges, des lasagnes ? » Ethel lève les yeux au ciel. « Non, de la moussaka. Mais j’aime pas trop, donc j’en reprendrais pas. Tu veux gouter ? » Mathias hausse les épaules et prend la cuillère que lui tend sa copine. Dès, qu’il pose la nourriture sur sa langue, il sent le gout affreux d’un aliment qu’il déteste. « Euuuurk, y’as de l’aubergine ! » Ethel se met à rire, ayant visiblement fait exprès de proposer à Mathias de gouter tout en sachant qu’il n’allait pas aimer. « Je vais te faire manger du poulpe tu vas voir. » « Oh non pas du poulpe ! » Elle rit de plus belle et le blond lève les yeux au ciel en souriant.


La brune finit par se lever, faisant le tour du comptoir pour s’approcher de lui. Elle pose ses mains sur ses épaules et lui sourit tendrement. Mathias ne peut s’empêcher de sourire. « Y’as un truck que tu n’as pas vu. » Il hausse les sourcils. « Quoi, une autre vidéo de hamster ? Tu as gardé la dinde de Thanksgiving parce que tu n’avais pas le courage de la tuer ? Ah non je sais, tu t’es acheté une nouvelle cheminée mais tu ne sais pas si tu dois utiliser du bois ou du charbon. » Elle le repousse et secoue sa tête. « Regarde au-dessus de toi patate ! »


Mathias lui sourit et lève le regard. Au-dessus d’eux, parmi les décorations de noël accrochées dans toute la boutique, se trouve une branche de gui. Il ne peut s’empêcher de sourire de plus belle, rougissant en se rappelant la tradition. Il repose son regard sur les yeux bleus de son amante. Ne bouge pas pendant plusieurs secondes. Elle non plus ne fait aucun mouvement. Elle attend. Puis Mathias penche légèrement la tête sur le côté, attend qu’Ethel fasse de même, et dépose enfin ses lèvres contre celle, chaudes, douces, de la brune. Il lâche les laisse qu’il tenait jusque-là dans les mains pour entourer Ethel de ses bras, approfondissant le baiser un peu plus. Il est au paradis.


Mais l’illusion s’arrête bien vite : Ethel se recule, prend le visage de Mathias entre ses mains et commence à lui lécher la joue. « Ethel ! Tu fais quoi !? » Elle n’arrête pas, continue de lui lécher le visage de haut en bas, aboyant de temps en temps. Mathias ferme les yeux en essayant d’éviter un coup de langue et quand il les ouvre à nouveau, il est dans le noir, dans son lit, et c’est Felix qui lui dépose de la bave partout. Il repousse le chien sans ménagement. « Putain Felix, je rêvais là ! »


Le chien se met à couiner mais Mathias n’en fait rien, regardant l’heure. 7h, Ethel va ouvrir sa boutique. Il a le temps de passer la voir avant d’aller au travail. Il se lève d’un bond et file dans la douche, espérant qu’Ethel a accroché une branche de gui au plafond de son petit magasin.
© Gasmask


Revenir en haut Aller en bas
 
Actual love, actually, actually. #Mathias
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Storybrooke :: Les Habitations-