Partagez | 
 

 Stop the war and let the world burn down | Alicia Sinclair

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Stop the war and let the world burn down | Alicia Sinclair   Sam 19 Déc - 18:51




Des souvenirs tristement rendus, l'illusion d'une vie non vécue offerte sans consentement, la fin de la malédiction avait quelque peu ébranlé le petit monde de Niels. Bien plus qu'il ne pourrait vouloir gentiment l'avouer. Dans les premiers temps l'animateur de la garderie avait littéralement laissé sa rage s'exprimer à sa place, ce qui était passé par le fait de casser divers objets dans son appartement pour essayer d'expulser au mieux toute cette rage violente qu'il pouvait bien ressentir, pour qu'au final le calme dont il pouvait faire dans une attitude de contrôle total reprenne le dessus. Néanmoins la colère la plus pure était toujours présente, ce n'était nullement parce qu'il ne la montrait pas qu'elle n'existait pas, se mêlant dans un désir malsain de vengeance. Désormais il était en guerre contre le monde, prônant destruction et chaos où i les ferait une joie sans pareille de mettre sans retenue le feu aux poudres, il comptait détruire un à un s'il fallait chaque habitant de la ville de Storybrooke s'il le fallait. Il avait pu observer les glorieux héros récupérer ce qu'ils nommaient leurs fameuses fins heureuses, une vie de faste et de joie incontestée, donnant une envie de vomir au marionnettiste de voir autant de bonne chose. Parce qu'il se souvenait de tout. Il avait essayé autant qu'il pouvait d'agir sur le droit chemin, d'être une bonne personne qui aide son prochain, sauf que contrairement aux autres il n'était aucunement devenu un héros comme il aurait dû le devenir. Au lieu de ça il avait souffert comme jamais, les stigmates se voyant très clairement sur son corps avec ses jambes si artificielles, et il avait pris une grande résolution. S'il ne pouvait obtenir ce qu'il voulait alors personne d'autre ne l'aurait, il mettrait à sang et à genoux les autres par la force s'il le fallait, il userait de ses talents de tireur de fils pour déplacer habilement chaque petite pièce à une place pensée et qui donnerait au moment venue le plus beau feu d'artifice du monde. Il était devenu ce qu'on avait fait de lui, pourtant il n'avait absolument rien demandé de son côté, et il allait faire regretter d'avoir ainsi été blessé dans ce qui était presque un caprice primaire mais surtout la trace d'une cicatrice plus profonde.

Niels était conscient d'une chose primordiale néanmoins, souvent dénigrée par ceux qui pouvaient avoir les mêmes ambitions que lui, à savoir réussir à réunir des potentiels alliés pour que l'explosion devienne encore plus spectaculaire. Cumuler assez de pouvoir pour être sûr de nullement être ainsi contré, si les contes qu'il avait pu lire aux enfants lui avaient appris une chose c'était que l'isolement de ce qu'on nommait le ''méchant'' lui était toujours fatal, même s'il avait récupéré son précieux petit don au passage. Ce dernier point était si jouissif, comme s'il sentait dans ses veines parcourir un doux poison délectable lorsqu'il voulait s'en servir, il avait juste besoin de se remettre au niveau tout en étant sachant pertinemment qu'il ne pouvait trop en abuser à la suite. Il ne devait aucunement non plus attirer l'attention sur lui, le propre d'un marionnettiste est qu'il sait tirer les ficelles dans l'ombre sans que personne ne le voie pour un merveilleux spectacle, et en attendant de pouvoir s’exercer correctement il s'était donc penché sur des possibles alliés dans son projet de supprimer les fameuses et idiotes petites fins heureuses. Les noms s'étaient succédé dans sa tête, il était même prêt à être conciliant et faire quelques concessions, néanmoins un problème c'était vite posé à lui. S'il connaissait les personnes durant la malédiction ce n'était plus forcément le cas maintenant qu'elle était brisée, il n'y avait qu'à voir sa réaction violente en retrouvant toute sa mémoire, il allait falloir mettre ses données à jour et au plus vite. Il avait eu jusqu'ici de ne pas retomber sur d'anciennes connaissances de la Forêt Enchantée, juste ici il touchait du bois de marionnette pour que ceci continue dans cette lignée, ne voulant pas qu'on lui rappelle son passé et surtout sa vie où il était d'une insouciance qui le rendait malade aujourd'hui. À ses yeux celui qui était dans ce monde magique était mort, celui qui se nommait Hans n'existait plus, et il était prêt à le montrer. Ainsi le choix de la personne adéquate pour l'accompagner était d'autant plus important, une personne avec qui il n'aurait eu contact qu'à Storybrooke, jusqu'à la meilleure solution lui saute aux yeux.

Son choix s'était porté sur Alicia. Étonnant ? Totalement. Niels la détestait de tout son être, se retrouver dans la même pièce que la chanteuse était le pire des supplices, même si dernièrement les choses allaient mieux. Enfin à leur manière. Oh bien sûr que les disputes étaient toujours présentes, peut-être même un peu plus violentes qu'avant, mais une collaboration forcée entre eux pour le patron du Rabbit Hole l'avait forcé à devoir jouer avec les forces de la blonde ce qui eut pour effet involontaire de lui trouver une certaine utilité. En plus de pouvoir déverser sa rage dans un rapport charnel sauvage, rien de sentimental et juste du désir pur, qui lui avait fait repenser légèrement son jugement de valeur sur elle. Le marionnettiste avait enfin eu le loisir d’entrapercevoir le potentiel, trop aveuglé avant ceci par sa haine profonde envers elle, et ce qu'il avait vu l'avait enchanté plus qu'il ne pourrait bien vouloir l'avouer. Pourtant ce n'était nullement ceci qui avait fait pencher la balance de côté en faveur d'Alicia, s'il n'y avait eu que ça il n'y aurait certainement pas pensé, mais plus discussion agressive qu'ils avaient eue l'autre jour. Les paroles qu'elle lui avait dites résonnaient encore au fond de lui, comme une sorte d'écho de compréhension ou quelque chose s'en approchant, elle avait connu l'un des morts les moins enviables du monde et surtout elle sentait tant la haine qu'il était persuadé que la jeune femme ne serait pas contre son plan de voir le feu tout ravager. C'était la raison pour laquelle Niels lui avait demandée de venir chez lui, trouver un terrain d'entente possible et mettre fin à cette petite guerre entre eux pour en livrer une bien plus amusante, d'autant qu'il préférait l'avoir dans son camp vu la manière dont elle arrivait à briser son contrôle. Il avait été si stupide d'aucunement voir à quel point Alicia lui serait plus utile de cette manière, des distractions il pouvait en trouver où bon lui semblait après tout, mais il allait corriger son erreur et si jamais elle refusait alors il n'aurait aucun sentiment à devoir se passer d'elle et peut-être même de manière définitive.

Attendant son arrivée il était occupé à sculpter un ravissant petit visage de marionnette, l'une des activités qui arrivaient le mieux à le calmer et en lien avec ce qu'il faisant dans sa vie provisoirement effacée, sans porter attention au chat qui miaulait. Niels appréciait la fourberie de ses créatures mais pas au point d'en vouloir un, il n'avait nullement l'envie de voir s'occuper d'un animal, cependant sa présence ici n'était pas celle du hasard. Jamais le concernant. Il comptait juste s'en servir comme de cobaye dans une démonstration, histoire de venir convaincre un peu plus Alicia en lui donnant un argument de choix, l'ignorant donc tout en continuant à poncer avec délicatesse le bois avant de poser  la précieuse pièce pour l'observer. D'ailleurs son appartement c'était peut-être même transformé en une sorte de musée des horreurs pour certains, ceux qui avaient peur de tout ce qui était pantin de bois en tout cas, plusieurs pièces diverses pendues ou reposant n'importe où dans le but de laisser sécher convenablement le vernis apposé dessus. Il n'avait pas encore eu l'occasion de se créer une jolie petite marionnette vivante, il allait devoir dérouiller son pouvoir et il en avait hâte, alors il se contentait que du classique pour l'instant. La sonnette finie enfin par retentir, son sourire s’agrandit par avance en envisageant ce que pourrait donner cette discussion forte intéressante, il fit pivoter sa chaise avant de se mettre debout pour aller ouvrir. Sa bonne humeur ambiante ne le lâchait pas, rien que l'idée de pouvoir mettre le chaos dans l'avenir lui donnait des frissons délicieux, ouvrant la porte pour voir la blonde qui lui donnait tant des crises de nerfs.

« Chère Alicia, j'ai l'impression que tu es tout feu tout flamme aujourd'hui. Je brûlais d'avance de ce petit tête-à-tête, au point que ma température aurait pu être proche d'un volcan. »

Le marionnettiste se retenait de rire cruellement à son adresse, les mots qu'il avait choisi n'étaient pas le fruit du hasard bien sûr, et même s'il la voulait dans son camp il ne pouvait s'empêcher de profiter d'avoir ainsi une sorte de supériorité sur la chanteuse à cet instant. Avant qu'elle ne change d'avis il s'écarta pour la laisser entrer, sans se formaliser des possibles piques qu'elle pourrait bien lui rendre, toujours tellement amusé par la situation. Niels savait que lorsque Alicia en aurait l'occasion elle lui ferait payer, ou du moins lui rendrait la pareille, alors il en profitait aussi quelque part d'être le premier à pouvoir ouvrir les hostilités. Fredonnant un peu il finit par s'arrêter en voyant l'air de la chanteuse, il devait essayer de ne pas empoisonner les choses, toujours son sourire joueur plaqué sur ses lèvres.

« Mais où sont donc passées mes bonnes manières ? Veux-tu quelque chose ? Eau, thé, whisky, cyanure ? Je voudrais que tu sois dans de bonnes dispositions pour écouter ce que je vais te dire. »

Il aimait faire monter un peu le suspense avant de lui avouer de but en blanc le pourquoi de sa requête, il adorait ceci et surtout quand il faisait ses représentations, autant commencer doucement.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Stop the war and let the world burn down | Alicia Sinclair   Jeu 24 Déc - 15:07

Stop the war and let the world burn down
 

La Malédiction avait été brisée et tous les souvenirs leur étaient revenus. Alicia n’y avait pas échappé, bien qu’elle-même n’était plus qu’un tas de cendres quand le Sort Noir avait été lancé. Savoir que l’on était morte par le feu, se rappeler de la souffrance due à la lave… Ça ne l’avait pas aidé à devenir plus gentille. Au contraire. En tout cas, ça lui expliquait sa fascination morbide pour le feu… Et le fait d’avoir fait cramer des danseuses par jalousie, même si c’était faux, cela avait été bien trouvé… Parce qu’elle l’aurait fait, sans aucune hésitation…

Le temps s’était écoulé plus ou moins normalement, ses disputes avec Niels étaient toujours aussi présentes, mais lui comme elle était un peu perturbé par tout cela et ça s’était ressenti. Un jour, au cours de l’une de leurs disputes, Alicia lui avait balancé qu’il pourrait bien lui dire tout ce qu’il voulait, mais que vu qu’elle avait été brûlée vive, elle trouvait ses piques ridicules. Mal lui en prit… Parce que depuis, cet abruti de blond s’était mis dans la tête de la faire chier avec plein d’allusion au feu et à la chaleur. Connard. C’était petit et véritablement mesquin… Et la blonde enrageait de ne pas pouvoir l’attaquer de la même façon, puisqu’il s’était bien gardé de parler de son passé…

Elle avait été surprise de recevoir une invitation de sa part. Qu’allait-il lui sortir encore cet emmerdeur ? Pourtant, curieuse, la jeune femme avait accepté. Et c’était pour cela qu’elle se retrouvait devant chez lui, à hésiter de sonner… Mais comme l’indécision l’agaçait assez rapidement, Alicia sonna et attendit que le match débute. C’était toujours ainsi qu’elle voyait leur confrontation et ce n’était pas prêt de changer, surtout vu leurs caractères respectifs. Comme elle s’y attendait, les vannes fusèrent et elle se contenta de lever les yeux au ciel tout en entrant et en le suivant vers le salon.

- Tu n’en as pas marre ? Lui demanda-t-elle, un peu agacée. Franchement, change de disque, on commence à se demander si tu n’es pas devenu sénile en plus d’être con… Lui lança-t-elle doucereusement. Sers-moi un whisky, que je puisse au moins avoir la satisfaction d’être passée chez toi pour quelque chose d’intéressant…

En vérité, elle était intriguée et moins agacée qu’elle ne le paraissait. Qu’il se moque, elle avait toujours su qu’il le ferait… Mais qu’il décide de s’arrêter de lui-même lui semblait plus significatif qu’autre chose. Il avait un truc à lui proposer et cela allait sans doute lui paraître démentiel, elle le sentait déjà… Pourtant, Alicia allait écouter parce que peut-être cela pourrait lui plaire. Et parce qu’elle s’ennuyait un peu de ne pas pouvoir faire chier les gens… La Malédiction leur avait donné à tous des priorités qu’elle n’avait pas, ne souhaitant pas particulièrement retrouver les gens de son monde… Sauf peut-être Rourke, mais lui, il allait morfler si elle le retrouvait…

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Stop the war and let the world burn down | Alicia Sinclair   Mer 30 Déc - 14:06




Le regard de glace, ou peut-être trop enflammé justement, que Alicia lui avait lancée lui avait donné envie de rire comme jamais. Pour Niels il était tellement jouissif d'avoir un tel dessus sur elle, car d'ordinaire c'était surtout elle qui menait la danse même si ça il se refusait de l'avouer, honnêtement c'était alors très tentant de continuer sur cette lignée et de justement profiter d'avoir une certaine forme davantage si l'on pouvait le nommer ainsi. Dorénavant c'est lui qui la faisait entrer dans une colère sans pareille, lui qui avait le sourire en coin et se moquait allègrement d'elle sans aucune retenue, dans un sens c'était un juste retour des choses à bien y regarder. Le marionnettiste ne savait même plus combien de fois la chanteuse avait pu le faire craquer, aussi bien mentalement que physiquement pour le coup, et voir qu'il avait désormais autant de pouvoir à son encontre était tout ce qu'il pouvait bien désirer. C'était Noël avant l'heure, il n'aurait jamais pu espérer mieux s'il y regardait de plus près, parce qu'il gardait la porte close sur son passé qu'il rejetait sur des points. Cependant il n'allait pas jouer les idiots, conscient que s'il exagérait bien trop son plan serait voué à l'échec en raison de la fierté et l'arrogance dont pouvait faire la blonde, il était là pour signer qu'il le veuille ou non une trêve pour créer ce qui pourrait être la meilleure alliance qu'il pouvait espérer. Oui il aurait aimé que le jeu entre eux, aussi violent et irritable soit-il, ne termine jamais néanmoins même s'il était totalement joueur il savait parfaitement que parfois il faut savoir partager ses jouets pour que le challenge n'en devienne que plus amusant. Niels fixa avec intensité Alicia, se contentant de lui sourire pour éviter de répliquer quelque chose et ainsi perdre l'occasion d'en faire une alliée importante non pas une ennemie trop redoutable, imitant une très brève petite révérence avant de l'inviter à s'asseoir.

« Mais très certainement ! Tu sais bien que je ne peux rien te refuser voyons, je t'apporte ça sur-le-champ. En attendant mets toi à ton aise, tu es ma précieuse invitée et je ne me préoccupe que toi ! »

Il en faisait trop, beaucoup trop même. Pourtant malgré le ton qu'il avait à son adresse, à savoir qu'il avait l'air de se moquer de sa petite manipulatrice de charme, il n'était pas un menteur et il voulait que la blonde se trouve dans les meilleures dispositions possibles pour écouter ce qu'il avait ainsi à lui proposer. Même lui quelque part n'en revenait pas de faire cette démarche, il avait même eu cette désagréable impression d'avoir une crise d'urticaire en y repensant, mais après tout c'était souvent les plans qui semblaient les plus fous au départ qui pouvaient se révéler les plus incroyables et tenant du divin lorsqu'ils marchaient. Et celui qu'il avait monté, faire de sa pire ennemie sa complice de crime de premiers choix, était sans nul doute l'idée la plus folle qu'il n'avait jamais eue. Pourtant Niels n'était pas fou pour autant, peut-être juste un peu détraqué et aveuglé par la simple idée de voir ces héros brûler depuis la fin de la malédiction certes, Alicia pouvait refuser sa proposition et l'envoyer sur les roses. La question qui se poserait alors était de savoir si oui ou non il pourrait se passer d'un jouet de la qualité de la chanteuse, il avait beau le nier en bloc leurs échanges électriques qui finissaient en baise bestiale était une sorte de drogue malgré le fait qu'il détestait de tout son être perdre le contrôle et avoir affaire avec elle, à ses yeux il était hors de question de la laisser par la suite gambader sans rien dire si elle lui disait non. Faisant demi-tour, fredonnant un petit air presque carnavalesque, il se rendit vers le mini bar pur rapporter une bouteille ainsi que deux verres qu'il posa sur la table avant de verser le liquide couleur ambre à l'intérieur. C'était toujours aussi souriant à son adresse qu'il lui tendit le verre, il devait sentir l'hypocrisie à plein nez mais il s'en fichait pas mal car après tout seul un manipulateur peut en comprendre un autre et la blonde devait bien comprendre que son attitude cachait son impatience contrôlée, prenant le sien tout en observant la chanteuse devant être sous ses gardes. Buvant quelque peu, pour lui montrer de cette manière qu'elle n'avait rien à craindre et qu'il n'avait pas vraiment mis de cyanure dedans, agitant par la suite légèrement le verre pour admirer l'alcool tourbillonner quelque peu.

« Bien. Je suppose qu'on devrait passer à ce qui nous intéresse vraiment, toi et moi savons que je ne t'ai pas fait venir ici juste pour siroter ce merveilleux whisky. On ne s'apprécie pas vraiment assez, pour ne pas dire pas du tout en fait, pour simplement bavarder autour d'un verre comme le feront... des amis ? Eurk. Cette simple idée me donnerait envie de vomir... »

À cette phrase Niels ne pouvait s'empêcher de boire un peu plus d'alcool, pour se désinfecter d'une certaine manière de cette image qui lui donnait la nausée, tout en étant quelque part assez étonné que cette rencontre n'avait nullement terminé encore dans un bain de sang. Le marionnettiste avait des envies de meurtre envers elle, ce qui était très hautement réciproque à son avis, et il lui fallait tout de même un effort surhumain pour ne pas tenter de l'étrangler maintenant. Et l'évocation de tout ce qui était de l'ordre de l'amitié ne l'aidait aucunement, c'était une faiblesse dont il se passait sans le moindre problème, mais elle avait au moins le mérite de mettre en quelque sorte la situation au clair dans un sens. Pas besoin d'apprécier la personne pour s'associer avec, à l'image d'un traité commercial si l'on pouvait dire, même si de son côté il savait se montrer assez conciliant ce n'était pas aisé que de proposer cette trêve. Le chat qui traînait par-là le déconcentra un peu, le laissant lui grimper sur les genoux pour avoir sans doute un semblant d'attention à son adresse, avant de poser sa main sur la tête de l'animal et reporter son attention sur Alicia dont l'impatience pouvait être si légendaire. Il serait tellement amusant de la mettre dans une rage folle, quelque part il n'aurait pas été contre, mais pour une fois il allait être sage et éviter de faire exploser la bombe.

« Cartes sur table Alicia. Je veux que nous fassions équipe, qu'on forme une sorte d'alliance, que l'on soit des associés. Tu peux appeler ça comme bon te semble. Tu vas dire que je suis cinglé, c'est peut-être le cas en effet, cependant après de maintes réflexions tu me sembles être la candidate idéale pour faire de Storybrooke un véritable brasier. Sans jeu de mots de ma part pour une fois ! »


Dérapage de langage de sa part, volontaire en réalité pour une fois il devait bien avouer mais il n'avait pas pu s'en empêcher, il était difficile d'arrêter complètement la guerre entre eux après tout et surtout en un laps de temps si faible.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Stop the war and let the world burn down | Alicia Sinclair   Mar 12 Jan - 10:20

Stop the war and let the world burn down
 

Alicia ne savait pas trop si elle devait rire, se fâcher ou tout simplement partir. Niels se comportait bizarrement… Certes, il y avait toujours les moqueries et les petites piques dont elle avait l’habitude depuis le temps, mais elle avait l’impression qu’il cherchait à se montrer agréable à sa façon avec elle… Chose à laquelle la blonde était loin d’être habituée. Cela éveilla bien évidemment sa méfiance et elle ne s’assit que par curiosité avant de lui demander un whisky. Il partit après une révérence, qui l’aurait fait rire si elle n’avait pas connu le personnage. Niels était manipulateur à souhait et si en général, elle voyait assez bien ce qu’il cherchait à faire, là, c’était le flou total…

Quand il lui apporta son verre, Alicia ne but pas tout de suite, se rappelant qu’il avait parlé de cyanure. Or le blond était assez fourbe pour en avoir versé dans son verre… Pour lui montrer son innocence, celui-ci but l’alcool présent dans son propre verre, mais la jeune femme resta méfiante un moment… Jusqu’à ce qu’elle se décide. Il avait eu cent fois l’occasion de l’empoisonner au cours des années et ne l’avait jamais fait, la chanteuse ne voyait pas le bénéfice qu’il tirerait de le faire maintenant. Alors elle but une gorgée, savourant la brûlure de l’alcool descendant le long de sa gorge et regardant Niels qui caressait un chat. Depuis quand aimait-il les animaux lui ?

- On est d’accord, on est pas ami, cesse de tourner autour du pot veux-tu ? Dit-elle alors qu’il prenait une autre gorgée de liquide après avoir prononcé le mot ami.

Alicia n’avait pas ses réflexes dépassés, elle avait trop appris à se contrôler pour s’en vouloir d’un simple mot… Aussi prit-elle une gorgée parce que le whisky était vraiment bon. Mais sans doute n’aurait-elle pas dû le faire puisqu’il lui parla de s’allier, la jeune femme manqua de recracher sa gorgée à la tête du blondinet. Elle avala de travers et manqua de s’étouffer avant de pouvoir se reprendre.

- Tu es sérieux là ? Demanda-t-elle en le regardant bien. Mais pas une trace de moquerie, rien… Comment t’es venu l’idée ? L’interrogea-t-elle, curieuse. Et que comptes-tu mettre en place mon petit Niels comme partenariat ?

Il devait bien y avoir réfléchi non ? Si ça n’était pas le cas, Alicia allait sans doute partir rapidement. Mais sinon, elle écouterait ce qu’il avait à proposer, parce qu’elle n’était pas idiote et voyait bien le potentiel d’une telle alliance…

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Stop the war and let the world burn down | Alicia Sinclair   Jeu 14 Jan - 17:51




Ce que le marionnettiste avait toujours apprécié dans les spectacles c'était la réaction du public, encore plus quand ce dernier se prenait totalement le jeu et pouvait presque oublier pendant un laps de temps que ce qu'il avait sous les yeux était de la fiction, alors inutile de dire que celle d'Alicia fut la plus exquise de toute lorsqu'elle manqua de s'étouffer à son annonce. Il lui avait promis que la raison pour laquelle elle se trouvait ici était surprenante, elle devait arrêter à la longue de remettre en doute tout ce qu'il pouvait bien dire, car si Niels était un manipulateur de génie il n'était pas pour autant un menteur loin de là. Il aimait jouer sur les mots en réalité, juste offrir une autre perspective de la réalité sans pour autant la trahir, et parfois certains s'étonnaient de voir à quel point il pouvait être proche de la vérité sans pour autant l'énoncer clairement. Il se contenta simplement d'afficher un petit sourire neutre au final, ne voulant prendre le risque que la chanteuse puisse penser qu'il se fichait d'elle dans une mauvaise blague, encore plus quand elle lui demandait s'il était bien sérieux. Il ne l'avait jamais été autant qu'à cet instant, continuant en toute simplicité à caresser la tête du félin qui ronronnait et pouvait presque lui offrir l'image d'un méchant de James Bond, et ce qu'il y a alors de merveilleux avec une personne comme la blonde c'est qu'il n'avait pas besoin de mot pour la convaincre qu'elle ne rêvait pas. Qu'ils le veuillent ou non ils se connaissaient parfaitement sur des points, surtout le langage du corps et là encore il ne parlait pas forcément de leurs parties de jambes en l'air il ne savait où, leur caractère d'observateur savait déchiffrer le langage de l'autre et même le moindre petit regard. Pratique dans un sens mais aussi écœurant à souhait, parce que personne dans cette ville ne devait se détester autant qu'eux au point qu'il se demandait quand l'un des deux finirait enfin par faire couler le sang, Niels avait beau vouloir stopper d'une certaine manière la guerre avec Alicia pour en faire une alliée ce n'était nullement pour cette raison qu'il allait vraiment l'apprécier. Un sourire satisfait orna ses lèvres quand elle concéda l'écouter, la suite allait lui faire mal à l’ego et à la langue mais c'était une étape dont il était prêt à faire le sacrifice, l'heure de venir mettre en avant les qualités de sa manipulatrice détestée était venue ainsi que le fait de la caresser d'une certaine manière dans le sens du poil.

« Oh chère Alicia, tu me connais j'ai réfléchi un long moment avant de prendre ma décision. J'ai cherché qui serait la personne parfaite pour ce travail, ou plutôt cet instant de récréation. Tu peux le nommer comme bon te semble. Tu sais par ailleurs qu'il a toujours été facile pour nous de faire plier qui que ce soit, encore plus quand on nous a plus ou moins obligé à coopérer sur un contrat, mais à bien y regarder nous avons échoué une fois. Oui, toi et moi nous savons que nos petits tours ne marchent pas sur l'autre, et puisque nous voyons clair dans le jeu de l'autre c'est impossible. Je me suis alors dit qu'au lieu de dépenser inutilement nos énergies à nous pourrir la vie pourquoi ne pas associer nos esprits indomptables pour devenir presque intouchable des autres ? »

La première fois qu'il avait pensé à la chanteuse comme associée il avait beaucoup ris, il ne pouvait pas le cacher, mais à la longue ce qui était une sorte de plaisanterie avait pris un côté sérieux sans que le marionnettiste ne s'y attende vraiment. Parfois c'était les idées les plus folles qui marchaient le mieux, vouloir associer le feu à de l'explosif pouvait être une idée démentielle mais pourtant si efficace, Alicia était ce grain de folie dans les rouages qu'il voulait mettre en place. Honnêtement il n'y avait aucun candidat qui l'avait vraiment impressionné, voyant bien trop souvent tôt ou tard assez clair dans le jeu de chacun, et la seule personne qui avait réussi à le berner se trouvait à côté de lui. Elle lui avait fait croire qu'elle n'était qu'un bout de femme fragile, voulant se produire sur la scène du Rabbit Hole, attendant qu'une âme charitable lui donne sa chance en l'engageant. Niels avait ainsi cru qu'en la faisait embaucher au bar pour chanter il pourrait créer chez elle un sentiment de reconnaissance, toujours utile par la suite et les personnes qu'il présentait au patron lui étaient de cette manière doucereuse à son égard, mais une fois le contrat signé la blonde lui avait montré son véritable visage et le fait qu'il s'était fait avoir. Cet acte était le pas qui avait fait débuter la guerre entre eux, il avait ragé comme jamais de s'être fait tromper de cette manière, un jeu dont ils ne pouvaient plus se passer à bien y regarder. Ce ne serait aucunement simple entre eux, ni aujourd'hui ni demain, mais ceci leur allait à merveille et après tout pas besoin d'être amis quant au fait de venir exécuter ensemble de sombres desseins. Parce que oui il ne lui proposait pas une telle chose juste pour faire joli, ou le simple plaisir de dire qu'il voulait une sorte de trêve entre eux, sinon il n'aurait pas démarché dans ce sens-ci. Posant son regard dans le sien, assez amusé de ce qu'il pouvait y voir, il avait su appâter le poisson et il était temps de le remonter dans ses filets.

« Je vois notre partenariat comme une sorte de neutralité entre nous, je ne cherche plus à te nuire et tu en fait autant pour moi. Je suis prêt à te laisser tous mes contrats à l'avenir en gage de ma bonne foi, du moins si un jour il me prend l'idée de te trahir. Prends ceci comme une sorte de garantie sur les risques si tu le souhaites. En revanche, pour ce qui est des autres disons que c'est très regrettable pour eux. Tu vois je trouve que Storybrooke est bien trop calme dernièrement, et qu'elle manque... de spectacle ! »

Oh oui. Rien ne pouvait être plus rageant pour Niels de voir toute cette bonne humeur ambiante autour de lui, pour la plupart la malédiction avait été une sorte de punition et lorsqu'ils en avaient été libérés ils en avaient été soulagés. Cette rancœur et cette haine qu'il pouvait bien ressentir à l'égard de ceux qu'on nommait les "héros" ne faisaient que croître de jour en jour, décidant avec le plus grand égoïsme du monde que s'il n'avait nullement pu avoir une fin heureuse alors il se ferait une joie de la retirer aux autres, et lorsque Alicia lui avait crié dessus l'autre jour sur le fait qu'elle avait ainsi brûlé vive dans son autre vie ce fut le déclic. S'évertuer à agir seul le conduirait droit au mur mais avoir une alliée de son envergure, aussi bien manipulatrice que très certainement capable de tuer un homme, était un atout sur lequel il voulait compter. Si le marionnettiste s'était moquée d'elle dans le fond une part de lui pouvait compatir, chacun des deux avait connu une souffrance qui les avait sans doute marquées à vie, convaincu que la chanteuse aussi voudrait son lot de vengeance pour tout ce qu'elle avait pu endurer. Peut-être qu'ils se ressemblaient encore plus qu'ils ne voulaient l'avouer, idée qu'ils rejetaient en bloc tant elle leur soulevait le cœur, mais le recruteur ne la croirait pas si elle lui disait que l'idée à l'avenir de créer du chaos au sein de la ville ne l'intéressait pas. Pas avec un tel regard en tout cas, elle avait beau chercher à contrôler ses émotions le mouvement de ses pupilles en disait plus long que le reste, ne pouvant de son côté cacher une sorte de satisfaction que d'avoir provoqué de l'intérêt chez celle qui était encore son adversaire.

« Sincèrement je suis fatigué par tous ses pseudos-héros, tous ces gens de bonne volonté qui disent qui faut savoir tourner la page, je suis de ceux qui pensent qu'il faut cultiver sa rancune et le problème est que j'en ai sans doute trop à revendre. On est coincé dans ce monde, dans cette ville, alors autant tenter de s'amuser tu ne crois pas ? Certains prétendent avoir trouvé leur fin heureuse, et très honnêtement j'aimerais bien voir leur tête si on venait à leur retirer. Je veux voir le désespoir dans leurs yeux, pour qu'ils comprennent enfin ce que ça fait de tout perdre. »  

C'est presque en fredonnant un air joyeux qu'il annonçait ceci, à croire que la fin de la malédiction l'avait peut-être un peu rendu siphonné comme le disait si bien Alicia, mais il n'avait rien à perdre et tellement à y gagner. Finissant par vider son verre d'une traite, toujours si fier par la perspective de mettre le feu aux poudres, il était néanmoins conscient que la chanteuse ne lui suivrait pas aussi aveuglement et sans broncher en vue de leur passé en commun. Il n'y avait qu'à voir comment elle avait pu parfois le griffer jusqu'au sang, lui rendant la pareille de son côté en la mordant, des vrais animaux enragés. Mais si elle était un tant soit peu maline elle pouvait se rendre compte qu'une telle alliance pourrait être bénéfique, ou du moins pouvait être assez amusante, elle aussi avait bien plus à y gagner si on regardait. Niels allait même pousser un peu les choses, voulant montrer une fois encore sa bonne foi, voulant aboutir à une conclusion positive.

« Je sais que tu me fais pas confiance. Tu as parfaitement raison de te méfier, mais d'un autre côté il faut te demander si tu me préfères pas m'avoir dans ton camp que contre toi car après tout tu ne sais rien de moi. Qui suis-je vraiment ? Un grand mystère, mademoiselle j'ai côtoyé un volcan d'un peu trop près. »


Entretenir une forme de mystère, tout en rappelant le fait qu'il pouvait avoir un avantage sur elle, c'était toujours ce qui faisait les meilleurs spectacles après tout.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Stop the war and let the world burn down | Alicia Sinclair   Mar 19 Jan - 11:36

Stop the war and let the world burn down
 

Cette alliance semblait bien trop belle pour être réelle… Mais Alicia avait beau cherché, elle ne voyait pas de traces de duplicité en Niels. Aussi l’écouta-t-elle attentivement, devant reconnaître bien malgré elle qu’il avait des arguments tout à fait logiques et imparables ! Elle ne pouvait nier qu’ils obtenaient de superbes résultats quand ils travaillaient ensemble et que leurs petits tours ne fonctionnaient pas l’un sur l’autre…

- C’est vrai… Ton raisonnement est parfaitement logique. Lui répondit-elle en grimaçant un peu. Mais j’attends plus que la simple idée de ruiner leur bonheur.

Elle voulait tout. Et Niels avait intérêt à lui proposer un magnifique partenariat pour qu’elle accepte, bien qu’au fond, elle soit déjà pas mal tentée par l’offre… Quand il lui expliqua qu’il ne voyait qu’une simple neutralité entre eux et une alliance pour foutre la merde, Alicia ricana. S’il pensait véritablement qu’elle allait se contenter de ça… C’était peine perdue !

- Oh, je ne crois pas non… Fit-elle en le regardant droit dans les yeux. Il n’y aura pas qu’une simple neutralité entre nous. Les gens savent que l’on se déteste, qu’on ne peut pas se voir en peinture… Si d’un coup on se met à agir de concert, ils se méfieront et on ne pourra pas les manipuler… Non, tu sais ce qui se dit n’est-ce pas ? De la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas… Nous allons faire croire aux habitants de cette pathétique petite ville que nous sommes en couple… Il faudra être convaincant et agir véritablement comme un couple le ferait. Au bout de quelques semaines, ils ne se méfieront plus et nous pourrons agir… Et puis, comme ça, on aura l’excuse parfaite pour pouvoir continuer à s’amuser tous les deux non ? Lança-t-elle avec un petit sourire aguicheur.

Alicia n’était pas prête à se passer de l’opportunité d’avoir des parties de sexe très musclées avec Niels. Ses prothèses ne l’avaient jamais gênée et la blonde ne voulait pas se priver de plaisir. Même si mettre à sac les rêves des habitants de cette ville serait divertissant, la chanteuse avait des besoins bien spécifiques et lui seul serait capable de les lui donner, elle l’avait compris depuis un petit moment… Alors dans ce partenariat, autant joindre l’utile à l’agréable !

- Nous sommes parfaitement d’accord, cette ville m’ennuie et les béni oui-oui qui ne cessent de prôner la tolérance et l’oubli du passé m’agace, surtout quand on sait qu’ils ne le font pas véritablement de leur côté… Nous devons prendre le contrôle de cette ville, dans l’ombre, afin qu’elle devienne notre terrain de jeu personnel… Une sorte de jeu d’échecs grandeur nature, où ils sont tous nos pions, ça ne serait pas mal non ?

Elle s’y voyait déjà… La perspective était véritablement alléchante. Le seul souci, c’était qu’elle n’avait pas véritablement confiance en Niels. Cependant, ils n’avaient jamais réussi à se duper véritablement l’un l’autre, alors cela ne commencerait sans doute pas de sitôt… Il ne restait plus qu’un détail à régler.

- Si tu acceptes l’idée que notre partenariat soit plus que cela aux yeux de ces imbéciles, je te suis.

Sans contrepartie. Puisque de toute façon, il était bien le seul avec qui elle pourrait véritablement s’entendre…

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Stop the war and let the world burn down | Alicia Sinclair   Dim 24 Jan - 18:50




Un rire était sorti de sa bouche lorsque Alicia disait vouloir plus, peu être quelque peu moqueur surtout quand Niels voyait la tête qu'elle pouvait bien faire, en fait les paroles qu'il entendait ne faisaient que confirmer ce qu'il savait déjà. En venant s'associer à la chanteuse il faisait le meilleur choix, les autres candidats paraissaient alors si dérisoires désormais qu'il y voyait un peu plus clair dans toute cette histoire, parce que dans le fond ils étaient pareils. Une ambition démesurée possédant un véritable appétit insaisissable, qui demandait constamment à être nourri mais aussi à pouvoir toucher d'un peu plus près à chaque seconde ce doux rêve avantageux, à laquelle il fallait plus et toujours plus. Icare aussi avait voulu toujours s'approcher un peu plus du soleil, ignorant le reste et n'écoutant que son propre ego mélangé à son besoin d'avoir plus, mais à la fin il avait fini par s'écraser au sol et en mourir. Le marionnettiste promettait d'essayer de ne pas faire la même erreur, bien plus vigilant que ce rêveur qui aurait dû penser à toutes les possibilités, trouver ainsi un premier allié dans son combat en était le premier pas. Sans doutes que d'autres suivraient, il n'allait pas se contenter de rester les bras croisés et prendrait soin de semer les graines du chaos, cependant la personne à le suivre serait toujours la plus importante de toute. Parce qu'elle acceptait sa folie et toutes les idées tordues qu'il pouvait avoir, elle serait celle qui montrerait aux autres qu'ils peuvent aussi lui faire confiance, mettre la personne que l'on déteste le plus dans sa poche ce n'était pas rien non plus et offrait peut-être plus de crédit à son plan. Mais surtout avec Alicia il savait à quoi s'attendre, son caractère et le sien se ressemblaient à plusieurs niveaux, savoir appuyer où il fallait pour la faire craquer ne seraient pas vraiment des plus compliqués à la longue. Se calmant en voyant le regard brûlant qu'elle lui lançait, gardant tout de même son air malicieux en coin, il venait hocher doucement la tête comme pour donner un peu plus de cachet à ce qu'il pouvait bien lui dire.

« Bien entendu ! Ruiner leur bonheur ce n'est que la base, le début de tout si tu préfères. Ce sera non seulement amusement mais ceci ouvrira les portes sur d'autres choses, qui sont sans doute bien plus alléchantes. Pouvoir, argent, domination, et tout le blabla habituel qui va avec. Crois-moi Alicia, on a plus à gagner qu'à perdre après tout. »

Si c'était les mots rassurants qu'elle voulait entendre alors Niels lui livrait sur un joli plateau, avec le plus naturel et sincérité du monde, s'ils s'y prenaient parfaitement à l'avenir ils pourraient prendre ce qu'ils estimaient leur revenir de droit. Cependant il perdit bien vite son sourire en voyant la jeune femme rire de la sorte, la fixant sans dire un seul mot pour lui offrir une explication, c'était lui qui devait mener le jeu et pas l'inverse ce que Alicia semblait avoir totalement oublié dans cette histoire. Il ne pouvait que être plus d'accord lorsqu'elle disait que leur haine mutuelle l'un pour l'autre était connue de tous, impossible de passer à côté et encore moins dans les alentours du Rabbit Hole, à cet instant d'ailleurs le simple fait de l'avoir aussi proche de lui venait lui soulever le cœur et lui donnait l'envie de l'étrangler. Mais il allait se tenir à carreau. Doucement le marionnettiste commença à la fixer un peu plus, penchant légèrement sa tête sur le côté pour être sûr d'entendre convenablement ce qu'elle lui disait, alors qu'il haussait un sourcil qui marquait intégralement sa surprise à ce qui était une pente bizarre de la discussion. Sérieusement ? La chanteuse avait vraiment dit ce mot si niais qu'était que ''l'amour'' ? Venait-elle vraiment de lui proposer d'agir, tous les deux ensembles, comme un couple ? Sur l'instant Niels priait pour qu'elle lui fasse une mauvaise blague, au goût très douteux ça il voulait bien l'avouer, mais à mesure qu'Alicia venait lui expliquer son point de vue il devait en conclure qu'elle était le plus sérieux du monde. Rajoutant à ceci le fait qu'elle voulait a priori l'aguicher, mêler le plaisir à l'agréable très certainement, faisait très clairement à leurs parties de jambes en l'air qu'ils pouvaient avoir sous la colère. Ceci ne faisait pas partie de son plan, à aucun moment il avait pensé à cette option si absurde, en fait il ne comprenait aucunement pourquoi elle pouvait ainsi lui soumettre cette idée saugrenue. Il était sûr de lui avoir uniquement de l'alcool, il n'y avait pas un peu de drogue dedans qui aurait pu expliquer de tels propos, devenant alors aussi sérieux que la situation l'exigeait. Il se contentait de se taire, écoutant jusqu'au bout ce qu'elle pouvait lui proposer, buvant une ou deux gorgées tout en continuant à venir caresser le chat qui ronronnait toujours avec entrain.

Au moins le marionnettiste pouvait avoir la satisfaction de se dire qu'il avait visé juste quant à l'idée de vengeance, il pouvait ressentir la rage profonde de la chanteuse en un seul regard, le seul bémol était donc cette histoire de fausse relation. Pouvoir posséder une personne pouvait être amusante, une perspective même alléchante qu'il essayait d'établir avec certains dans son idée de contrôle, or l'idée même d'être en quelque sorte la possession de quelqu'un le révoltait au plus haut point. Encore plus en la personne d'Alicia. Cette histoire l'ennuyait profondément, il devait l'avouer pour le coup, dans le sens où il avait l'impression d'être mis au pied du mur. Cette proposition l'empêcherait d'être totalement libre d'agir comme il le voulait, devoir se lier à quelqu'un même de manière fictive, alors que le sous-entendu de la jeune femme signifiait aussi qu'ils pourraient venir s'amuser ensemble comme bon leur semble. Mais ça ne marchait pas comme ça, pas avec lui en tout cas. S'il avait pu avoir des relations physiques avec elle c'était parce qu'elle avait pu le mettre dans une colère monstre à chaque fois, elle lui faisait perdre le contrôle de lui au point que parfois ceci en devenait une véritable drogue, il lui avait dit la dernière fois qu'un jour le petit jeu s'arrêterait et c'était peut-être le cas désormais. Niels prit le temps de réfléchir à cette histoire, fixant dans les yeux son invitée très spéciale, en envisageant toutes les situations possibles comme il savait le faire et en imaginant comment il pourrait s'en tirer facilement. Parfois il fallait savoir faire des sacrifices pour pouvoir avancer, du moment qu'au final il arrivait à atteindre son but il pouvait faire quelques efforts après tout, c'était l'instant propice pour en faire et aussi l'occasion de montrer à quel point ils pouvaient duper le monde après tout. Une sorte de test. Il avait du mal à croire la décision qu'il était en train de prendre, allant tellement à l'encontre de ses principes de base, laissant échapper un long et véritable soupir fatigué.

« Bien. Puisqu'il faut passer par là... Je suppose que je n'ai pas vraiment le choix, chérie. Cependant que les choses soient très claires entre nous. Ce n'est pas parce qu'on va jouer la comédie ensemble que ça veut dire que l'on va s'amuser ensemble, je te l'ai dit la dernière fois je recherche un nouveau petit jouet. Tu devras te trouver quelqu'un d'autre pour te satisfaire ma grande ! »

Souriant presque moqueur à son adresse, dans un sens où voulait la mettre malgré tout en colère, c'était plus fort que lui que de venir la chercher. Les vieilles habitudes sont difficiles à repousser, ses paroles en étaient la preuve même, elles reviennent au galop sans qu'on s'y attendent vraiment. Mettre en place ce système d'alliance ne serait pas aussi simple au final, certes il savait que la tache ne serait pas aisée mais tout de même, cette embûche de dernière minute presque imposée l'avait mis quelque peu à nerfs. Mais si Alicia pensait qu'elle l'avait coincé elle se trompait, Niels n'allait pas accepter bêtement sans réagir et ça serait très mal le contraire, il voulait une contrepartie à ce coup dans le dos qu'elle lui avait offert.

« Si tu veux qu'on joue les couples alors soit, mais autant pousser la chose un peu plus loin non ? Il paraît qu'il n'y a pas de secret, alors en échange je veux savoir absolument tout te concernant. »

Quitte à devoir s'enchaîner autant avoir une récompense avant d'être privé de liberté, histoire aussi de pouvoir assurer ses arrières au cas où, ou peut-être aussi une façon de lui faire renoncer à cette idée complètement folle.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Stop the war and let the world burn down | Alicia Sinclair   Jeu 28 Jan - 11:34

Stop the war and let the world burn down
 

Il fallait bien avouer une chose… Niels la connaissait suffisamment pour savoir comment l’appâter. Ceci dit, le blondinet semblait avoir oublié qu’elle ne se laissait pas manipuler aussi facilement, surtout pas en connaissant relativement bien ses techniques. Peut-être devrait-elle lui rappeler le coup qu’elle lui avait fait quand ils s’étaient rencontrés… Quoi qu’il en soit, s’il s’était mis en tête qu’elle obéirait à ses conditions sans donner les siennes ou sans contester quelques points, il s’était lourdement trompé. Alicia était suffisamment intelligente pour s’apercevoir que l’animateur pour enfants la prenait pour l’un des gamins qu’il gardait et dont il faisait ce qu’il voulait. Mais elle était bien plus lucide qu’un gosse et avait parfaitement compris qu’il entendait gérer leur partenariat à sa façon.

Forcément, ce genre de partenariat qui n’en avait que le nom ne plaisait pas tellement à Alicia. La chanteuse n’avait jamais aimé déprendre de quelqu’un et n’était pas prête à commencer maintenant, surtout pas avec un être aussi versatile et fourbe que Niels. Elle n’était pas idiote, si elle le laissait mettre en place le partenariat de la façon qu’il souhaitait, la blonde savait parfaitement qu’il en profiterait pour prendre d’elle tout ce qu’il pouvait et se trouverait une autre partenaire dès qu’il le pourrait. Seulement voilà, elle n’était pas prête de le laisser faire aussi facilement…

- Ce que tu me dis là est très alléchant… Répondit-elle dans un sourire. Cela dit, n’oublie pas que le Ténébreux est parmi nous et qu’il ne se laissera pas faire facilement… Or, nous ne pourrons rien dominer s’il est encore là… Ou s’il n’est pas de notre côté.

Alicia tenait à l’avertir qu’ils allaient devoir se montrer prudents et surtout, plus malins que le Ténébreux… Ce qui relevait de l’utopie… Enfin, en principe. La jeune femme prenait plutôt cela pour un défi très ardu, qui n’en serait que plus savoureux une fois relevé… Car elle allait réussir, elle le savait, l’échec n’avait jamais fait partie de son vocabulaire et cela n’allait pas commencer maintenant… En tout cas, la chanteuse se hâta bien vite de mettre ses conditions en place. Elle n’accepterait le partenariat que s’il consentait à ce qu’ils se fassent passer pour un couple. La blonde aurait préféré se passer de cette comédie, cela dit, elle avait bien conscience que tout le monde en ville savait qu’ils se détestaient. De plus, elle avait entendu parler de paris concernant le moment où ils se mettraient en couple… Alors autant se moquer de tous ces gens, vu qu’elle avait été la seule à parier qu’ils seraient ensemble… Non seulement cela donnerait du poids et de la véracité à leur petit jeu, mais en plus, elle remportait le pactole… Niels mit du temps pour peser le pour et le contre, mais finit par accepter, précisant cela dit au passage qu’il n’était pas question de sexe entre eux, lui rappelant qu’il voulait un nouveau jouet pour cette partie-là… Un fin sourire se dessina sur les lèvres d’Alicia à cette annonce.

- Ah, mais cela m’étonnerait trésor… Quand nous mettrons en place cette comédie, les gens penseront que nous sommes en couple… Dans une petite ville comme Storybrooke, les histoires de cul ne restent jamais secrètes très longtemps… Tu imagines bien que les gens me savent possessive et pas du genre à me laisser faire de la sorte… Te trouver un nouveau jouet reviendrait donc à mettre en péril notre partenariat, ce n’est pas ce que tu veux n’est-ce pas ? Finit-elle par dire avec un petit sourire en coin.

Un éclat de rire lui échappa quand il exigea de savoir tous ses secrets en échange de sa coopération. Vraiment, qu’il était mignon… Pensait-il réellement qu’elle allait se découvrir autant sans certitude le concernant ? Oh que non, il allait devoir faire des efforts lui aussi pour que tout puisse fonctionner comme ils le voulaient. Niels semblait avoir oublié qu’elle n’était pas du genre à obéir facilement et c’était d’autant plus vrai quand ça le concernant lui…

- Allons, tu sais déjà qui j’étais dans mon ancienne vie et que je suis morte brûlée vive par un volcan. Énonça-t-elle stoïquement. Je crois que celui qui a le plus de secret dans notre couple, c’est toi… Peut-être que si tu me racontes un peu ton histoire, j’accepterais de dévoiler un peu plus la mienne…

Tout était affaire de marché entre eux… Et si Niels ne faisait pas d’efforts, Alicia n’aurait plus qu’à s’en aller, sans remord.


Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Stop the war and let the world burn down | Alicia Sinclair   Mar 2 Fév - 20:42




Rumplestiltskin. Ce nom avait de quoi en faire trembler plus d'un, les contrats que le Ténébreux était toujours à son avantage, mais Alicia se trompait si elle pensait que Niels avait pu l'espace d'un seul instant l'oublier. Voulait-il s'en débarrasser ? Bien sûr que non. Il l'admirait pour ce qu'il était et ce qu'il avait réussi à faire, il était une forme d'idéale que de son côté le marionnettiste souhaitait un jour atteindre, il voulait s'en faire un allié et non pas un ennemi tout au contraire. Il enviait ses pouvoirs qui défiait le commun des mortels, la façon dont il pouvait soumettre autrui par la simple force des mots et d'une persuasion hors du commun, d'appuyer là où ça faisait mal pour au final obtenir le monde sur un plateau en or de première qualité. Il suffisait de savoir qu'elle était les motivations de cet être exceptionnel, voir s'il pouvait exister une quelconque faiblesse à envisager, car les rumeurs voulaient que l'homme à la dague agisse toujours dans un but précis et nullement à l'aveugle comme beaucoup pouvaient le penser. Il était de ceux qui penchait pour cette première théorie, qu'il ne donnait rien sans savoir rien en retour, ne voyant aucunement pourquoi il pourrait accorder sagement ce qu'on lui demande comme une marraine la bonne fée. Mais ils auraient le temps par la suite de se pencher sur cette question, trouver un moyen de pouvoir approcher Rumple sans prendre un quelconque risque tout en ayant déjà une ou deux petites idées, ce qui était le plus important pour l'instant c'était que la blonde accepte enfin sa proposition de partenariat et qu'elle stoppe de faire ainsi sa diva en sa compagnie. Elle le savait que c'était ce genre de comportement qui l'irritait, surtout venant de sa part et lorsqu'elle se produisait sur scène, pourtant il rongea son frein autant qu'il le pouvait pour ne pas venir tout foutre en l'air Il se contentait à cet instant de lui sourire avec l'air le plus sympathique du monde, mais surtout hypocrite au possible et ceci ne devait pas être très dur pour la blonde de le remarquer, alors que dans sa tête il rêvait de passer ses mains autour du cou de celle qui était encore sa rivale pour l'instant jusqu'à ce que plus aucun souffle de vie ne vienne traverser ses lèvres.

« Ne t'en fais pas pour ça, le Ténébreux n'est pas une personne que l'on peut oublier et surtout pas dans le poids de la balance. Je ne veux pas le duper, personne n'a la prétention de pouvoir de toute façon, je préfère de très loin m'en faire... un ami ? Oui je crois que c'est le mot adéquate. »

Le recruteur du Rabbit Hole préférait de très loin l'avoir dans son camp que contre lui, sachant très bien qu'il ne pourrait pas faire grande chose contre lui, c'était la même affaire pour Alicia. Elle était aussi redoutable et hypnotique qu'un serpent venimeux, on pouvait la croire inoffensive mais ses crocs étaient les plus douloureux que sa chair avait pu goûter pour son plus grand plaisir malsain ça il ne pouvait le nier, c'est la raison pour laquelle Niels acceptait de se plier à son petit jeu idiot et d'histoire de couple. Mais croire qu'il accepterait tout bêtement, sans opposer la moindre résistance, c'était mal le connaître ou complètement illusoire. En fait, lorsqu'il y regardait de plus près, ils se ressemblaient trop et refusaient de se plier devant qui que ce soit. C'était là le problème épineux. Celui qui risquait, avant même le commencement, de mettre en péril leur association. Ça ne l'étonnait pas tant que ça lorsque la chanteuse lui disait qu'il ne pourrait pas aller voir ailleurs, pour une stupide histoire de crédibilité idiote, pourtant ça ne l'empêchait nullement de rager à l'intérieur autant qu'il pût et qui se traduisait sur le verre qu'il serrait tellement le verre dans sa main qu'il aurait pu s'en briser à force. Le chat qu'il avait sur les genoux du lui aussi sentir sa colère, ce qui ne devait pas être très compliqué en fait, préférant partir pour aller se cacher dans un coin sans qu'il ne s'en préoccupe vraiment. Ne pas pouvoir être libre était une chose qu'il avait du mal à supporter, il se trouvait d'une certaine manière les pieds et les mains liées, pourtant il était prêt à faire pas mal de concessions si au final il arrivait au résultat qu'il voulait. Mais le fait que ça soit Alicia qui vienne le mettre dans une telle position était juste insupportable, elle l'avait déjà eu une fois et c'était trop à supporter pour lui, elle qui arrivait toujours à le faire craquer et lui faire perdre le contrôle. Il voulait un nouveau jouet, quelque chose de majestueux à entacher de ténèbres et de dépravation, et il l'aurait parce qu'il s'arrangeait toujours pour obtenir ce qui lui faisait envie.

« Parce que tu crois que tout est toujours joli dans un couple ? Chacun à ses vieux démons dans un placard, en espérant que personne ne pourra les voir un jour. Quant à ces idiots, ils penseront tout simplement que tu es la petite cocue du coin que veux-tu que je te dise ? »

Niels se moquait d'Alicia et indirectement de son côté possessif, sans savoir à quel point ce trait de caractère pouvait aller loin, alors qu'il rigolait presque au nez de la blonde. Parce qu'il avait besoin de lui clouer le bec, de trouver une solution et une parade à ce qu'elle lui proposait, refusant que ce soit elle qui mène la danse. Il voulait voir le visage de la chanteuse se muer de colère, qu'elle vienne le foudroyer des yeux comme toujours, il avait proposé de faire la paix mais il avait encore du mal à devoir stopper la guerre. Cependant il ne voulait pas prendre le risque de se la mettre à dos, c'était le contraire qu'il devait opérer, et malheureusement pour lui il savait très clairement que s'il ne voulait pas qu'un tel événement se produise il devait tout accepter des conditions qu'elle pourrait lui donner sans même broncher une seule fois. Avant qu'elle ne puisse bouger, qu'elle parte d'ici sans demander son reste ou même qu'elle s'attaque à lui, il leva un doigt de sa main libre pour lui signifier de rester sans rien tenter. Il effaçait le sourire satisfait qu'il avait pu avoir en lui sortant une telle réplique, il en était si fier pourtant, pour être on ne peut plus sérieux. Il savait que les mots qui seraient alors prononcés allaient être difficile à dire, c'était comme pactiser avec le Diable si ce n'était pire, parce qu'il allait devoir faire quelque chose qu'il ne pensait pas possible. Accepter sans broncher, être cette fois-ci la petite marionnette et non pas le marionnettiste, honnêtement il avait beaucoup de mal à ne supporter ne serait-ce que l'idée alors la voir se réaliser c'était pire que tout. Mais un jour il aurait sa vengeance pour cet affront, parce qu'il était hors de question de laisser passer ceci sans que ça soit à un moment ou l'autre puni, il lui ferait regretter amèrement. Pas aujourd'hui, pas maintenant, bientôt. S'éclaircissant un peu la voix, tout en la défiant presque du regard, il laissa s'échapper un faible soupir.

« J'accepte tes conditions, que ce soit autant ton idée de se faire passer pour un couple que... de me priver d'amusement en cherchant un petit jouet. Tu veux que je te dise ? Tu peux même dire aux gens que je t'appartiens, tu peux même venir t'installer dans notre petit nid douillet si ça t'amuse, s'il n'y a que ça pour te faire plaisir alors soit. La seule condition que j'y mets c'est que je ne veux pas voir ne serait-ce que le bout de ton nez dans mon bureau, c'est tout. »

Ça paraissait si simple dit comme ceci, pourtant c'était loin de l'être, un effort surhumain pour une personne comme lui que devoir sacrifier tant. Mais après tout il en avait déjà tellement fait, que ce soit ici que dans sa vie d'avant, il savait qu'on n'avait pas rien sans rien. Juste qu'il se réservait le droit d'avoir un espace juste pour lui, où il pourrait travailler sans qu'elle puisse venir l'embêter ou même entendre le son exécrable de sa voix, c'était l'unique chose que Niels demandait en retour. Parce qu'il n'était pas non plus prêt à lui dire toute son histoire, alors qu'elle devait de lui demander de se confesser à ce propos, cette pièce qu'il réclamait serait son sanctuaire et le dernier rempart qui garderait le reste de ses secrets. Parce qu'il ne pouvait pas tout dévoiler, parce qu'il n'en avait pas envie, parce qu'il y a des choses qu'il préférait garder à jamais sous clé. Il était vrai cependant qu'il en savait plus sur Alicia qu'elle en savait sur lui, sa fin tragique avec laquelle il l'embêtait sans aucune forme de honte, et il aurait voulu garder cette certaine forme davantage qu'il pouvait bien avoir vu tout ce qu'il perdait avec cette association. Il était néanmoins primordial de créer une confiance, ou quelque chose s'en approchant vu leur caractère commun, et puis c'était une manière comme une autre de montrer de quoi il était capable. Manipulateur certes mais pas que, il avait plus à offrir qu'à première vue, il y avait de la magie qui coulait dans ses veines et ceci pouvait être une forme d'atout non négligeable. Si Alicia avait le corps et l'esprit, particulièrement agile de ses doigts, lui avait l'esprit et la magie. Il avait repris son sourire amusé à sa demande, ayant l'impression que le rideau se levait quelque peu, c'était l'heure du spectacle en quelque sorte. Se mettant sur ses jambes Niels se releva, fredonnant légèrement, avant de venir décrocher le haut d'une marionnette qui n'était pas encore terminée et qu'il prit délicatement dans ses bras.

« J'aurais bien voulu voir ça... Quant à moi... Je suis marionnettiste de mon vrai métier, fabricant d'adorables pantins comme tu as pu le remarquer je pense ! Mais ne va pas croire que mon rôle s'arrêtait là non... Tu veux savoir pourquoi mes jambes sans dans cet état-là . Alors je vais te le dire, juste à toi et à personne d'autre. C'est parce que j'ai refusé de parler, de la torture à l'état pur qui sont des stigmates indélébiles, ils voulaient savoir comment je pouvais fabriquer mes petites merveilles... »

Niels berçait légèrement la poupée incomplète qu'il avait en main, gardant ce sourire sur les lèvres, même s'il aurait préféré avoir l'une des sept spéciales qu'il avait bien pu créer. Mais ce n'était pas grave, il pouvait toujours lui montrer malgré tout, venant passer quelque peu sa langue sur la joue du pantin. Il ne fallut que quelques secondes pour que celle-ci commence alors à bouger d'elle-même, sans qu'il ne tire aucune ficelle, alors qu'il la posait doucement sur la table basse. Le pantin n'était qu'une coquille vide qui obéirait sans problème, c'était un objet sans conscience, alors qu'il se dirigeait en direction d'Alicia sous les yeux presque fiers du marionnettiste.

« C'est peu impressionnant vu qu'elle est toute seule, mais je te laisse imaginer ce qu'elles sont capables de faire lorsqu'elles sont plus nombreuses et qu'elles obéissent sans jamais broncher. Alors ? Est-ce que ma contrepartie te convient-elle ? Avons-nous oui ou non un accord, mon amour ? »

Il avait hâte de commencer les choses sérieuses, de pouvoir s'entraîner autant qu'il le pouvait pour se remettre à niveau, pour l'instant il avait été le plus docile des deux après tout.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Stop the war and let the world burn down | Alicia Sinclair   

Revenir en haut Aller en bas
 
Stop the war and let the world burn down | Alicia Sinclair
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-