Partagez | 
 

 Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Mar 22 Déc - 21:46


Le destin est un chaos parfait

Ft GO GO TOMAGO


J'ai fais une connerie et maintenant ce texte a disparu. boulet donc vala, en résumé Damon s'habille en mode vêtements bariolés, il se balade à Story', rentre dans la boutique d'Ethel, commence à trafiquer des trucs avant de se faire pincer par Ethel... il devient alors instantanément Alistair, sauf que Damon commence à parler à sa place, ce qui a toujours été impossible. Pardon ! bob boulet boulet


Code by Fremione.



Dernière édition par Damon A. B. St-John le Dim 3 Jan - 20:34, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Mer 23 Déc - 9:36

Encore une journée semblable à toutes les autres journée à Storybrooke. Comme toujours, Ethel n'avait eu personne dans sa boutique. A part Mathias qui était passée la voir pour lui proposer de le rejoindre chez lui le soir même, pour une énième partie de jeux vidéos. Et comme d'habitude, elle avait accepté. Il fallait croire qu'à Storybrooke, personne n'était intéressé par le futurisme de ses inventions. Alors, elle avait laissé la boutique ouverte, restant dans l'arrière boutique, essayant de confectionner un nouvel article. Article sur lequel elle travaillait depuis des mois à vrai dire. Mais elle avait vraiment envie qu'il fonctionne.

Parce que qui n'avait jamais rêvé un jour de faire du skate en défiant les lois de la gravitation. Un skate volant ! Un grand pas pour l'humanité qui pourrait ensuite inventer des voitures volantes par exemple ! Enfin bref, tout ça pour dire qu'Ethel était tellement concentrée sur son projet qu'elle n'avait pas entendu la sonnette de la porte de la boutique tinter et qu'elle ne vit que l'intrus dans sa boutique lorsqu'elle partit chercher un sac plastique de vis et boulons qu'elle gardait dans ses tiroirs, sous le comptoirs.

Elle se figea alors en voyant un véritable inconnu dans sa boutique, en train de toucher à tout et d'y mettre le fouillis. Bon d'accord, c'était déjà le fouillis. Mais ce n'était pas une raison pour le mettre encore plus, non ? Elle toussota alors pour avertir de sa présence et l'homme se retourna. A tout casser, il devait avoir une trentaine d'années. Et même si son visage était sérieux et qu'il avait l'air suffisant, il était aussi habillé comme un clown. Vraiment, drôle de paradoxe.

« Bonjouuuur ! Vous possédez une boutique absolument FAN-TAS-TIQUE, mademoiselle, pardonnez-moi de manipuler ainsi votre machinerie ! Mais il se trouve que je suis passionnée de technologie et je m'y connais pas mal dans le domai... »

La brunette arqua les sourcils, se demandant bien pourquoi le jeune homme s'arrêtait ainsi en pleine phrase. Bon, en tout cas, elle était heureuse des félicitations qu'il lui faisait. Et fière aussi !

- Merci des compliments monsieur. J'ai beaucoup travaillé pour créer ses objets, vous savez.

Bon en tout cas, lui, il venait légèrement de buguer à nouveau en pleine phrase et Ethel s'avança donc de lui, inquiète. Non, vraiment, elle n'aimait pas tellement voir les gens se comporter ainsi. Peut être était-il malade ?

- Vous allez bien monsieur ? Vous voulez un verre d'eau peut être ?

Peut être était-ce l'effet de sa boutique fantastique qui le laissait pantois. En tout cas, Ethel se dirigea derrière son comptoir, préparant un verre d'eau, prenant au passage sa boite de chewing gum, avant de revenir près de l'inconnu, lui tendant le verre et lui proposant l'une de ses friandises préférées :

- Vous voulez un chewing gum ?  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Dim 3 Jan - 20:34


Le destin est un chaos parfait

Ft GO GO TOMAGO


Alistair commençait sérieusement à s'impatienter. Il n'aimait pas du tout le fait que Damon se la joue solo tout d'un coup en présence d'autrui ; après tout, c'était lui le beau parleur, c'était lui qui gérait les relations sociales, et il le faisait avec un tel brio que la présence de Damon devenait obsolète, bordel !
En plus, c'était une cacophonie improbable d'un point de vue émotionnel dans le corps de Damalistair. Tantôt, il se sentait presque insulté par le simple fait d'être interrompu par la propriétaire du magasin -ça c'était Alistair, toujours fidèle à lui-même et à son ego surdimensionné, tantôt il se sentait profondément embarrassé de se retrouver en public dans des vêtements aussi… excentriques -ça c'était Damon, qui n'était déjà pas doué tout court pour les relations sociales alors dans une veste rayée blanche et rouge…
Pour reprendre contenance, Alistair mit ses mains dans son dos avant de pincer violemment sa main gauche ; la légère douleur le fit se mordre la lèvre mais au moins, le chaos cessa rapidement. Ravi de reprendre le contrôle de la situation, il avisa l'inconnue, lui décochant un nouveau sourire colgate dont il avait le secret. L'animateur excentrique qu'il était était de retour !

« Oh mais je m'en fous sincèrement de vos jouets, là, vous faîtes ce que vous voulez de vos week-end. Non ce que j'allais vraiment dire, avant d'être si brutalement interrompu par… moi-même, c'est simplement... »

Cette fois-ci, ce ne fut pas Damon qui l'interrompit, mais le paquet de chewing-gum ; lorsqu'il les aperçu, Alistair prit pratiquement l'apparence d'un enfant de cinq ans : ses yeux s'arrondirent et se mirent à briller, sa bouche s'ouvrit en grand de joie et il joignit ses mains comme pour prier -même si Alistair n'était pas exactement un croyant, même carrément un agnostique, puisqu'il était son propre dieu. Il opina de la tête, ignorant le verre d'eau pour saisir avec une délicatesse rare le chewing-gum qu'elle lui tendait, avant de le prendre en bouche comme s'il était en train de tester un bon vin.
Il avait clairement un faible pour les chewing-gum. Surtout les colorés. Très colorés.

« Aaah, merveilleux ! Vous avez bon goût en matière de chewing-gum, madame. Et vous êtes soudainement devenu une personne bien plus intéressante qu'au premier abord. Je dois dire qu'à la base je me suis dit que vous deviez être une de ces punk qui croit changer le monde en ne foutant rien mais en fait… pas tant que cela ! On va peut-être bien s'entendre finalement ! Que dîtes-vous d'une petite interview ? »

C'était assez comme compliment, non ?
Alistair s'était souvenu du même coup qu'il était censé interroger les gens pour obtenir des informations sur cette ville ; peut-être qu'une promesse de célébrité d'un jour allait berner la demoiselle et il pourrait déguiser un interrogatoire en interview… Allez, on recommence à zéro, Alistair !

« Toutes mes excuses si j'ai pu vous paraître grossier, ce n'est pas dans mes habitudes, j'ai dû manger un blaireau sans le vouloir… » Il s'inclina alors galamment devant elle, ayant cette fois une expression de gentleman discipliné. « Permettez moi de me présenter, je me nomme Damon Alistair Booth... »

Il couvrit sa bouche avec sa main, à nouveau surpris. Non, là ça n'était pas possible. Non, Damon, tu ne peux pas exploser ta couverture maintenant, il y a une raison pour laquelle j'existe, il y a une raison pour laquelle tu te caches derrière mon nom… personne ne doit savoir que tu es là.


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Mer 6 Jan - 18:56

Pour une fois que quelqu'un d'autre que Mathias entrait dans son magasin, Ethel comptait bien le garder et faire en sorte de faire du chiffre d'affaire. Mais lorsqu'il se figea, prit d'une attitude quelque peu bizarre, elle se précipita vers le comptoir, lui apportant alors un verre d'eau, tout en le remerciant de ses propos. Et bien vite, il lui répondit alors sur un ton dédaigneux. D'accord... Ce n'était vraiment pas le type de client auquel s'était attendu la jeune femme...

- Si ma boutique ne vous plaît pas, je ne vous retiens pas, vous savez.

Après tout, il était libre de partir et de faire ce que bon lui semblait, non ? Quand à elle, elle enfourna un chewing gum dans sa bouche, en proposant un gentiment à son client. Et cela lui fit apparemment plaisir puisqu'il avait l'air d'un gosse de cinq ans, instantanément. Cela fit d'ailleurs sourire en coin la jeune femme qui le laissa donc prendre son dû, avant de tenter de la complimenter. Ouais, c'était clair qu'il était loin d'être le prince charmant lui...

- Bon, niveau compliments on repassera je crois... Mais je ne dis pas non contre une petite interview !

Oui, parce que peut être que cela pourrait faire connaître un peu mieux sa boutique dans la ville, non ? Et puis l'homme devait bien avoir sentit qu'il avait été grossier puisqu'il s'excusa rapidement de son comportement, avant de s'incliner et de se présenter. Et à peine s’était-il présenter qu'il posa la main sur sa bouche, comme s'il avait dit une bêtise. Ethel arqua donc les sourcils, en questionnant, dubitative :

- Damon ? Vous allez bien ?

Elle attendit donc la réponse du journaliste, prête à agir s'il lui arrivait quelque chose, avant de finalement se présenter à son tour :

- Je suis Ethel Tanaka ! 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Dim 10 Jan - 22:18


Le destin est un chaos parfait

Ft GO GO TOMAGO


Alistair transpirait à grosses gouttes. À mesure que le temps avançait et que les mots allaient plus vite que sa pensée, il se sentait impuissant, toujours plus impuissant. Et pour un « control freak » comme lui, c'était pas signe, pas bon signe du tout. Il était tendu ; ses poings étaient serrés, même s'il faisait tout son possible pour conserver son air suffisant qui le caractérisait. Eh, mes compliments c'est de l'or verbal ! fut la première chose qui lui traversa l'esprit lorsqu'elle répondit à sa question ; mais il se retint de la prononcer tout haut, souhaitant garder Ethel du bon côté de ses nerfs -et réciproquement.

« Parfait, parfait ! Je sors mon carnet de notes et on commence tout de suite ! Vous auriez quelque part où nous pourrions nous installer ? »

Sauf qu'il se sentit comme désarçonné quand elle l'appela Damon et non Alistair. Damon reprit sa place quelques instants, et le visage du Hiro adulte se fit soudain plus doux, moins sévère, tandis qu'un sourire plus sincère s'imprima sur son visage, avant de disparaître à nouveau, Alistair se reprenant.

« Oh mais je vais fort bien, merci ! Je disais, il nous faut un coin pour s'installer aussi confortablement que possible. Votre boutique semble être le futur de cette ville, et cela mérite l'attention de tous, vous ne trouvez pas ? » Alistair rajusta son nœud papillon rose, un sourire colgate fixé à son visage, avant de s'incliner à nouveau. « Enchanté, Ethel Tanaka ! »

Sans attendre, Alistair attrapa les premières choses ressemblant vaguement à des sièges pour s'installer, invitant Ethel à s'asseoir sur un tabouret avant de prendre place à son tour sur un tas de machinerie, particulièrement indifférent aux éventuelles œuvres d'art mécanique sur lesquelles il posait ses fesses. Puis, prenant sa meilleure pose de journaliste fringuant, il sortit son carnet de notes et son stylo et reprit la parole :

« Bien, bien ! Ethel Tanaka, vous êtes donc propriétaire de la boutique du futur local, ici à Storybrooke. Pouvez-vous me dire ce qui vous a motivé à en arriver où vous êtes aujourd'hui ? »

Il se sentait plus confiant ; l'impression d'avoir son esprit partagé en deux et d'avoir les deux morceaux fonctionnant simultanément s'était dissipée à mesure que les circonstances se tournaient en sa faveur. Il était fin prêt à la cuisiner jusqu'à ce qu'elle lui révèle absolument tout ce qu'elle savait sur cette ville, sur ses habitants, sur tous ces regards refusant de croiser le sien, sur ces silhouettes qui disparaissaient comme des ombres au soleil.


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Mer 13 Jan - 22:53

Bon, il était certain que Damon n'était pas normal. Mais après tout, Ethel n'était pas là pour le juger. Et puis de toute manière, elle n'était pas non plus médecin et ce n'était pas dans son caractère de juger les inconnus sans les connaître réellement. Elle se contenta donc de l'observer prendre un carnet de notes, en lui demandant un endroit où ils pourraient s'installer. Alors la brunette répondit :

- On peut aller dans l'arrière boutique si vous le souhaitez. On sera au calme.

Dans tous les cas, elle ne pouvait pas s'empêcher de demander au jeune Damon s'il allait bien. Ce à quoi il lui répondit très vite que tout allait pour le mieux, puis de reprendre sur sa lancée son interview. Et il pensait sincèrement que sa boutique était l'avenir de la ville ? Parce que ce n'était certainement pas ce que pensaient les habitants de la petite ville tranquille...

- Vous le pensez vraiment ? Parce que les habitants de Storybrooke viennent très peu souvent dans les lieux. Comme s'ils fuyaient tous la technologie. J'espère que cette interview pourra faire un coup de pub pour ma boutique.

Les deux protagonistes se rendirent donc dans l'arrière boutique où Damon dénicha deux chaises. Ethel prit donc place sur l'une des deux, alors que Damon prenait appui sur son matériel. Est ce qu'il savait juste combien de temps elle avait mis à créer ce skate aérodynamique ? Elle fronça donc les sourcils, voulant lui dire de faire attention, avant qu'il ne se lance dans ses questionnements : Qu'est ce qui l'avait motivée à créer sa boutique ? Très bonne question en réalité, parce que :

- D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours eu une passion pour les nouvelles technologies. Alors lorsque j'ai vu que Storybrooke n'avait pas de boutiques de ce genre, j'ai tout de suite tenté ma chance ! 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Mar 2 Fév - 16:30


Le destin est un chaos parfait

Ft GO GO TOMAGO


Alistair se sentait enfin dans son élément ; depuis le temps qu'il n'attendait que cela ! Depuis que Damon avait eu la malheureuse décision de faire une pause dans les talk show et de se retrouver dans ce trou perdu, quoi. Un homme de sa trempe n'avait rien à faire parmi des gueux pareils, non mais ! Alors maintenant qu'il avait enfin l'occasion de cuisiner quelqu'un paparazzi style, il n'allait absolument pas s'en priver.

« Absolument ! Mais si ça peut vous rassurer, j'ai déjà passé quelques jours ici, et j'ai pu constater que les habitants semblent rejeter tout ce qui est nouveau, tout ce qui sort de l'ordinaire. Hors, de nos jours, la technologie explose dans tous les domaines, mais ça reste un phénomène tout neuf, alors ça fait peur... »

Il fit une pause en prenant un air grave, comme pour appuyer ses propos ; c'était une très bonne technique pour manipuler son monde. D'abord décourager avec des mauvaises nouvelles, pour affaiblir les défenses réactionnelles potentielles ; puis, faire preuve de compassion.

« Mais votre boutique n'en est pas moins exceptionnelle vous savez ! C'est pour ça que je suis ici. Vous avez raison, je suis certain qu'un bon coup de pub pourrait relancer vos affaires ! »

Enfin, une fois qu'on a consolé la cible, et qu'on l'a donc mis dans sa poche, on sort le grand jeu et on fait flotter l'espoir devant leurs yeux avec des promesses de futur formidable et de monde changé depuis son canapé !

« Et vous verrez, avec le temps, cette boutique sera le futur de cette ville ! On s'arrachera vos produits, les lieux seront toujours plein de gens curieux de vos créations ! »

Alistair se releva en prenant un air solennel, la main sur le coeur, avant de se rasseoir et de reprendre un air sérieux et serein, un sourire toujours imprimé sur son visage. Il fallait faire retomber un peu l'ambiance quand même, s'il allait trop loin il risquait de dévier de ce qu'il voulait à la base… des informations.

« Et vous avez bien fait ! C'est toujours un avantage d'être le premier -et si possible le seul, par la suite- dans son domaine, à un endroit donné. Cela dit, comme je le disais en tant que personne extérieure, la ville n'a pas l'air très accueillante au changement, à l'étranger… sauriez-vous me dire pourquoi ? »

Il griffonait des notes à toute vitesse en même temps ; il n'avait pas perdu son adresse de quand il était simple journaliste, et quand on est réduit à si peu de matériel, c'était plutôt pratique. Restait plus qu'à finir de cuisiner la demoiselle… quitte à y aller un peu fort si elle se rétractait.
Ou si Damon décidait à nouveau de se manifester.


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Mer 3 Fév - 10:27

Ethel n'était as vraiment rassurée par les paroles d'Alistair qui disait que les habitants de la ville semblaient tous rejeter la technologie. Parce qu'elle faisait peur. La brune arqua alors les sourcils, avant de murmurer, devenant soudainement négative :

- Merci de me rassurer, vraiment...

Bon, en tout cas, si lui était ici, c'était que sa boutique semblait l'attirer, non ? Elle aurait donc au moins un potentiel client qui lui ferait de la pub par la suite pour lui ramener encore plus de clients et sa boutique deviendrait florissante. Et en plus, elle deviendrait la précurseuse de ce genre de boutique dans la ville. N'était-ce pas une fierté en soit ?

- J'espère que vous avez raison. Mais à mon avis il y a encore beaucoup de temps avant que ce genre de choses n'arrive dans cette ville. Parce que les habitants semblent tous un peu ancrés dans leurs habitudes.

Et apparemment, Alistair avait lui aussi remarqué ce genre de chose. La brune réfléchit alors un instant, voulant répondre au mieux à la question du journaliste, avant de finalement répondre :

- Je ne sais pas... C'est un peu comme si tous les jours se ressemblaient tous et que tout le monde était contraint de vivre la même journée, indéfiniment... C'est assez étrange, d'ailleurs...  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Dim 7 Fév - 23:21


Le destin est un chaos parfait

Ft GO GO TOMAGO


« Oh, vous savez, quelque chose me dit que quelque chose va finir par secouer un peu les habitudes des gens par ici. »

Moi par exemple. Sans déconner, Alistair avait une envie folle de mettre le feu quelque part et de hurler en courant partout, à chaque qu'un de ces imbéciles d'habitant lui tournait le dos quand il essayait sincèrement d'être poli. Après tout, il n'était pas quelqu'un de difficile, nom d'un chien, il voulait juste connaître tout l'historique de cette ville du début à la fin avec les détails croustillants entre deux, c'était pas la mère à boire !

« Je comprends le sentiment, c'est étrange, j'ai moi-même l'impression de vivre encore et encore la même journée depuis que je suis arrivé... »

Peut-être parce que tous les jours étaient gris ; peut-être parce que c'était toujours les même nuages dans le ciel, la même lueur blafarde des lampadaires qui éclairaient la rue le soir venu, la même ambiance ni morose, ni joyeuse du Granny's -sauf quand il y avait la rousse un peu coconne qu'il avait rencontré en arrivant, mais c'était une autre histoire-, la même heure de réveil, les même conneries dans le journal encore et encore, jamais le moindre événement étrange, jamais le moindre meurtre, la moindre bagarre au bar local. Voilà ! C'était cela qui dérangeait Alistair ! C'était beaucoup trop calme ; car même les patelins perdus avaient leur lot de vols à l'étalage et autres petits crimes du quotidien. Ici, il n'y avait rien, ou plutôt toujours les même petites choses qui revenaient sans cesse.
Et l'esprit d'Alistair vagabonda pour la première fois depuis belle lurette, le laissant redevenir quelques instants l'homme qu'il était réellement, derrière ses vêtements bariolés et excentriques, derrière son air suffisant, derrière son sourire colgate de personnage public. Damon se sentait étrangement bien, dans cette contrée, dans cette ville, dans cette boutique pleine de technologie comme il l'aimait.

« Mais vous ne trouvez pas cela reposant ? C'est si calme ici ! Pas de projecteurs, pas de pression, pas de public, pas d'attente, juste un quotidien qui se poursuit calmement, une vie paisible parmi les gens lambda... »

Damon se sentait vraiment bien dans cette ambiance, et auprès d'Ethel ; il avait même une curieuse impression de familiarité, même s'il n'osait aller au fond de sa pensée. Pas maintenant. À vrai dire, il avait tendance à refouler les souvenirs qui remontaient à plus loin que son arrivée sur Terre ; plus le temps passait, et plus son temps à San Fransokyo lui semblait flou, lointain, comme un rêve. Il lui arrivait certes parfois de se demander ce qu'étaient devenu tout le monde, si les autres avait redonné un corps à Baymax, s'ils croyaient le petit Hiro mort, s'ils avaient continué sans lui dans leur combat contre le crime. Pas une seule seconde ne se doutait-il que devant lui était assis Go Go Tomago en personne, l'une des membres de l'équipe de son grand frère.
C'était pour cela, qu'il refoulait tous ses souvenirs, aussi ; il avait beau essayer, il n'arrivait pas totalement à faire le deuil de son frère. C'était encore une blessure béante dans son coeur, quelque chose qu'il se sentait incapable de lâcher ; cette blessure était sa bouée de sauvetage, son attache à l'autre monde, ce qui lui rappelait jour après jour que Damon St-John et Alistair Booth n'étaient que des inventions, des identités, alors qu'au fond de lui, il était toujours Hiro Hamada, le petite génie devenu grand.

« Est-ce que je peux vous demander d'où vous venez ? Quel est votre parcours, enfin, où vous êtes née, vos études, etc ? »

Une question franche et directe ; beaucoup moins subtil que le langage d'Alistair le journaliste. Mais Damon n'était pas connu pour sa subtilité, il préférait poser les questions qu'il avait sur le coeur ; et les origines de cette femme lui semblaient curieusement comme l'ultime réponse aux questions qu'il se posait sur cet endroit.


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Dim 14 Fév - 11:49

Peut-être qu'au fond, Damon avait raison. Peut-être qu'un jour quelque chose (ou quelqu'un) allait finir par secouer les habitants de cette ville. Peut-être même que tout cela se passerait grâce à Damon, lui-même, qui sait ?

- Vous allez tenter de bousculer les petites habitudes des habitants de la ville. Je vous souhaite bien du courage alors !

La jeune femme lui sourit alors, se demandant bien s'il allait lui-même réussir à quelque chose. Parce que les gens de la ville étaient bien trop ancrés dans leur petite vie bien tranquille en réalité. Et le fait que Damon ne finisse par dire que lui-même avait l'impression de vivre la même journée depuis qu'il était arrivé dans le coin ne la rassurait pas tellement à vrai dire...

La brunette resta donc silencieuse, se demandant bien pourquoi cette ville était si tranquille. Comme si elle avait été construite à l'image de quelqu'un, pour ne jamais devoir connaître de crimes. Et bien vite, Damon reprit la parole, lui demandant si elle ne trouvait pas ce genre de chose reposant. Et bien à vrai dire...

- Je trouve que c'est trop reposant en réalité. Je ne sais pas... Comme si ça cachait quelque chose avant la tempête. Je suis presque sûre qu'un jour ou l'autre, une vérité va être dévoilée et le calme n'existera plus ici.

Et Ethel ne savait pas à quel point elle avait raison en disant ce genre de chose, mais passons. Parce que Damon venait de lui poser une question plus intéressante, en lui demandant de lui parler de son passé. Sauf que c'était quelque peu flou...

- D'aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours vécu ici à vrai dire...Et j'ai fait des études en électronique avant d'ouvrir cette boutique toute seule. Mais depuis enfant je m'amusais déjà à réparer mes propres ordinateurs. Je ne sais pas c'est comme si j'avais une espèce de don. Vous ne trouvez pas ça un peu étrange ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Sam 20 Fév - 15:22


Le destin est un chaos parfait

Ft GO GO TOMAGO


L'expression de Damon était bien plus douce et amicale que celle austère et hypocrite d'Alistair ; et il l'affichait avec bonne humeur, se sentant étrangement en confiance auprès d'Ethel. Ce qui était d'ailleurs extrêmement rare, puisque depuis que Damon s'était rétracté par déni ou anxiété sociale derrière le côté très… voyant de son alter ego, il n'avait jamais eu l'occasion d'avoir des contacts avec des vraies personnes en étant totalement lui-même, le Damon derrière l'Alistair, ou même carrément le Hiro Hamada qu'il avait toujours été et n'avait jamais oublié être. Surtout qu'il n'y avait pas vraiment d'alter ego ; c'était simplement que, comme tout le monde, Damon fonctionnait différemment en fonction des situations et des gens autour de lui, c'était juste… beaucoup plus prononcé chez lui.

C'était curieux de se sentir soudain comme transporté des années en arrière, quand il n'était encore qu'un gosse de quatorze ans qui participait à des combats de robot dans les rues de San Fransokyo pour gagner de l'argent rapidement. Et maintenant, ses doigts le démangeaient tant il avait envie de bricoler de la machinerie.

« Mmh… Peut-être que vous avez raison. Je ne connais pas assez les environs pour me faire un avis définitif, mais j'ai envie de croire que cet endroit est simplement très calme, ce qui est une rare qualité quand on voit tout le tsoin-tsoin partout ailleurs sur cette planète. Vous devriez voir New York… Ou pire, Los Angeles ! Pas une seconde sans qu'il se passe un truc, là-bas ! »

Damon devait reconnaître qu'il relâchait un peu ses démons ; c'était la première fois qu'il pouvait être Damon et non Alistair devant quelqu'un, alors il avait l'impression d'être un vase rempli à ras bord qui avait enfin trouvé une occasion de se renverser au moins un peu, pour relâcher la pression, et réapprendre à faire confiance.

Car Damon se cachait. Il venait d'un autre monde, un monde où le futur était déjà là et où la technologie seulement fantasmée par les meilleurs scientifiques était une réalité là-bas. Et le problème, c'était que Damon, un homme tombé de nulle part de ce côté-ci du portail, était un génie dans le domaine de cette même science bien trop avancée pour être réalisable sur Terre. Un tel cerveau était précieux et convoité par les Puissants ; et cette convoitise avait forcé Damon à disparaître encore une fois, mais cette fois-ci sous le feu des projecteurs et en tant que son alias, Alistair Booth l'hôte controversé.

« Vraiment ? Oui, je dois avouer que votre histoire m'intrigue un peu… Vous êtes sûr de ne pas avoir plus de détails ? Enfin, cela dit les dons de naissance peuvent être trouvé chez n'importe qui… Et vous êtes déjà parti en vacances ? Genre, sur la côte ouest, ou même dans le centre ? Ou même ailleurs dans le Maine ? »

Damon avait son regard qui parcourait maintenant la salle avec une curiosité grandissante ; son amour pour la technologie, un peu rouillé à force, se réveillait à chaque instant, et chaque fois qu'il posait ses yeux sur une pièce de la collection d'Ethel, il avait l'impression de découvrir un trésor. Surtout que… C'était curieux. Il avait l'impression que, dissimulé sous des prototypes ou des tentatives ratées, se cachaient des machines qu'il n'avait jamais pu voir dans un monde comme la Terre. C'était… trop bien fait. Trop avancé. Trop ingénieux pour quelqu'un de lambda sur cette planète.

Alors, peut-être que… Ethel était un génie ? Comme lui ?

« Est-ce que ça vous dérange si… je jette un œil à vos créations ? Non parce que je viens de repérer deux trois pièces de machinerie qui ont l'air… juste trop cool ! »

Les yeux de Damon s'était éclairé d'un intérêt nouveau ; et son besoin de rester sous couverture se dissipait à mesure que la discussion se poursuivait.


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Dim 28 Fév - 14:38

Au fil de la conversation, Damon avait l'air de baisser quelque peu ses barrières. La preuve, il était maintenant tout sourire alors qu'Ethel lui parlait de son passé et du fait qu'elle trouvait Storybrooke un peu trop calme. Mais d'après Damon, c'était un avantage que cette ville soit aussi calme. Et ce dernier semblait avoir bien voyagé pour parler ainsi !

- Vous avez dû voir beaucoup de villes au cours de votre carrière, n'est ce pas ? Ce doit être vraiment agréable d'être journaliste et de pouvoir visiter le monde, non ?

Parce que pour sa part, elle n'avait jamais pu voyager à vrai dire. Parce qu'il était de notoriété qu'il arrivait toujours malheur aux habitants de Storybrooke lorsqu'ils tentaient de franchir les limites de la ville. Et d'ailleurs, Damon semblait s'intéresser un peu plus à elle et à son passé. En finissant par lui demander si elle avait d'ailleurs déjà voyagé.

- Non, comme je vous disais, d'aussi loin que je me souvienne, j'ai vraiment toujours aimé bricoler avec ce que j'avais sous la main. C'est à croire qu'une bonne fée s'est penchée sur mon berceau quand j'étais bébé...

La jeune femme resta alors un moment silencieuse, essayant de chercher les mots pour expliquer au visiteur de cette ville ce qui arrivait aux habitants lorsqu'ils cherchaient à la quitter. Et elle se lança finalement :

- Et je n'ai jamais voyagé pour ma part. Parce qu'en réalité, il arrive toujours malheur aux habitants de cette ville lorsqu'ils veulent franchir la limite. Plus personne ne tente de traverser les limites maintenant, d'ailleurs.

Ce qui était bien triste puisqu'à vrai dire, Ethel avait toujours été quelque peu débrouillarde et aimait bien vivre des aventures. Mais ce n'était pas à Storybrooke qu'elle pourrait en vivre à vrai dire...

Elle n'avait cependant pas le temps de déprimer sur son cas, puisque Damon semblait quelque peu excité à la vue de ses machines et qu'il venait de sauter de son tabouret, en demandant s'il pouvait aller les toucher. La brunette lui sourit alors, amusée de cette réaction, avant de répondre :

- Oui, allez-y ! Mais faites attention, j'y tiens beaucoup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Lun 7 Mar - 18:28


Le destin est un chaos parfait

Ft GO GO TOMAGO


Cela faisait tout de même un sacré bout de temps que Damon n'avait pas été entièrement lui-même devant autrui ; et pour cause, depuis qu'Alistair était apparu dans sa vie, il n'avait jamais vraiment eu les choix, et très franchement cela l'arrangeait grandement de laisser le voyant et bruyant Alistair prendre les commandes quand il fallait se montrer en public. Bon, il ne s'attendait pas à ce qu'il en arrive où il en était si jeune, c'est-à-dire une personnalité très connue pour des raisons contradictoires, mais si ça permettait au vrai de se cacher, à Hiro de rester dissimulé dans ce monde qui n'avait jamais été le sien, ça n'était pas plus mal.

Alors quand elle fit remarquer qu'il avait dû beaucoup voyager, Damon avait sincèrement eut du mal à trouver une réponse à cela ; pendant tout ce temps, il avait surtout songé à autre chose, c'était Alistair qui avait vécu tout celui plus que lui. Mais pourquoi dédoublait-il ainsi les différentes facettes de sa personnalité ? Il ne savait pas trop, peut-être parce que c'était plus facile. Dans tous les cas, il leva d'abord les yeux tout en se grattant la barbe, comme s'il réfléchissait à la meilleure manière de répondre.

« Oui, disons que j… que j'ai eu beaucoup d'occasion de voyager, mais je dois avouer que c'était surtout pour le travail, alors je n'ai jamais vraiment fait attention à ce que je voyais. » Maintenant qu'il y pensait, il trouvait cela dommage, de ne pas avoir pu profiter même quelques secondes de l'extraordinaire planète sur laquelle il se trouvait. « Oui, c'est clair que je n'ai pas à me plaindre avec ce travail… mais comme je disais, ça n'a pas que des avantages, j'ai surtout vu l'intérieur de studios depuis que Ali… depuis que je fais un talk-show, et avant ça c'était du journalisme d'investigation, alors pas trop le temps de faire du tourisme ! »

Il émit un petit rire, avant de reporter son attention sur des créations autour de lui. Il n'avait qu'une envie, c'était de bricoler, de « tripatouiller du composant » comme il aimait le faire, partir de déchets mécaniques et électroniques pour former des œuvres nouvelles qui, dans son autre monde et s'il ne s'était pas juré de ne pas influencer la Terre, pouvaient révolutionner l'humanité. Il s'était même levé, prêtant un peu moins attention à Ethel, au point que son aveu sur ce qui arrivait à ceux qui quittaient la ville ne fit pas son chemin tout de suite dans son esprit.

Il était à moitié en train d'examiner un petit gadget à moitié monté qu'il se rendit compte de l'ampleur de l'information qu'Ethel venait de lui révéler : si l'on essayait de quitter la ville, il nous arrivait… malheur ?

Alistair se retourna vers Ethel, les yeux grands ouverts, l'air particulièrement attentif, totalement désintéressé des machines autour de lui ; il avait repris son calepin en main et prenait frénétiquement des notes. Son expression n'était plus douce et intéressée, comme Damon, mais désormais surexcitée et curieuse, comme celle d'un journaliste sur le point de dénicher un scoop.

« Il arrive malheur aux gens qui essaient de sortir de la ville, vous dîtes ? Bon Dieu ! Ça ne peut être que des superstitions ! Une sorte d'enfantillage de votre patron local pour vous empêcher de partir… mais quand même, que des adultes du 21ème siècle croient à une telle bêtise ! Comme c'est étrange… Ce ne sont que des coïncidences, vous ne pensez pas ? »

Ou pire -mieux, selon lui-, une maléfique conspiration du maire local, ce qui donnerait lieu à une histoire particulièrement alléchante en matière de scoop journalistique… Alistair imaginait déjà les gros titres : « une ville du Maine manipulée par son maire vit en autarcie depuis 28 ans » ! Aaah ! Et c'était lui, Alistair Booth, qui allait révéler cette improbabilité au grand jour ! Mais quel génie il était !

Revenant s'asseoir sur le tabouret, il était désormais surexcité.

« Est-ce qu'il y a d'autres superstitions du genre dans cette ville ? Des fantômes ? Des choses qui disparaissent sans raison ? Ou alors… une boutique étrange qui contient des antiquités non-identifiables ? »

Il avait balancé cela au hasard, sans penser que la réponse puisse être même un peu positive...


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Mar 15 Mar - 21:33

La conversation était déjà beaucoup plus joyeuse et pleine d'entrain que lorsque Damon avait fait son entrée dans sa boutique dans le but premier de l'interviewer elle, petite habitante de Storybrooke sans aucune histoire. Et lorsqu'Ethel lui demanda s'il avait voyagé, l'asiatique se mit à réfléchir un instant, se grattant la barbe, alors qu'elle s'imaginait déjà des endroits de rêve et des paysage ensoleillé. Mais à vrai dire, il n'en était rien de tout cela.

En effet, Damon lui apprit qu'il avait certes beaucoup voyager mais que ses voyages étant principalement pour le travail, il n'avait pas vraiment observer le paysage. Et qu'il était maintenant cantonné à son bureau pour des émissions de Talk Show. Ce qui intéressa vivement la brunette.

- Des émissions de Talk show ? De quoi parlez-vous ? C'est vous, je n'ai jamais vu votre émission !

Peut-être aussi était-ce parce qu'elle ne s'intéressait pas vraiment à la télévision en réalité. Et qu'elle préférait de loin passer son temps chez Mathias, à jouer à des jeux vidéos, tous plus idiots les uns que les autres. Mais passons. Parce que la jeune femme venait aussi de lui apprendre - inconsciemment - qu'il arrivait malheur à chaque personne de la ville s'ils essayaient de franchir les limites de la ville. Elle vit alors Damon se stopper dans son geste pour prendre l'un de ses gadgets et revenir vers elle, son carnet à la main, lui posant plein de question. Parce que lui pensait que ce n'était qu'une lunie inventée par les habitants de cette ville...

- Vous n'avez qu'à essayer de partir et vous m'en direz des nouvelles. Enfin... Si vous ne finissez pas à l'hôpital ou pire, évidemment...

Ce n'était pas que de simples coïncidences du point de vue de la brunette. Et elle ne se risquait pas tellement à aller aux limites de la ville. Non, elle, elle préférait rester dans le centre de la ville, près des boutiques, arpentant parfois la rue pour se retrouver dans la boutique d'antiquités, pour trouver quelques objets qui pourraient lui servir pour ses créations. En parlant de boutique d'antiquité, Damon venait de lui demander s'il n'y avait pas une boutique de ce genre dans les parages, ce qui fit sourire l'inventrice en herbe.

- Non, nous n'avons pas de fantômes, et les choses ne disparaissent pas subitement non plus. Par contre, nous avons une horloge qui est tout le temps arrêtée sur 08 heures 30 et... Une boutique d'antiquité qui vend des objets disons... Un peu étranges et venus d'un autre temps. Vous devriez y aller pour interviewer son propriétaire, Mr Gold. Je suis certaine qu'il aurait plein d'histoire à vous raconter... Mais je vous préviens tout de suite, il est un peu... Etrange. Oui, c'est ça, étrange. 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Sam 26 Mar - 22:51


Le destin est un chaos parfait

Ft GO GO TOMAGO


Alistair avait bondi au moment où elle avait avoué qu'elle ne regardait pas son émission. Sacrilège ! Honte ! Ah ! Oui ! Quelle honte de ne pas savoir qui était l'un des hommes les plus controversés du siècle ! Peut-être son ego exagérait-il, mais quand même, il n'était pas rare de voir Alistair sur les couvertures de la presse people, et pas pour les bonnes raisons ! Mais… en y réfléchissant, c'était quand même curieux. Il avait rencontré une seule personne dans cette ville qui l'avait connu et regardait religieusement son émission -comme tout le monde devrait !-, et, parfaitement conscient de sa propre popularité, Alistair soupçonnait soudain que cette ville devait posséder une sorte de… censure, comme si le monde extérieur n'existait qu'à moitié. Et ajouté aux autres informations que lui fournissait Ethel, c'était très plausible, et surtout, extrêmement intéressant à savoir.

« Comment vous n'avez jamais vu mon émission ?! Je suis pourtant connu à travers le pays entier ! Si ce n'est le monde ! Vous ne lisez donc jamais la presse ? » Il disait cela avec fierté, même si les médias n'étaient que rarement en sa faveur. Bonne presse, mauvaise presse, ça restait de la presse ; et Alistair avait parfaitement compris comment fonctionnait cela. Après tout, il n'avait pas été un journaliste à succès pour rien, avant de devenir une figure publique… « Enfin ! Comme je vous plains. Votre vie doit être tellement ennuyeuse. » Il leva les yeux au ciel. « Mais oui, je suis un hôte de talk-show très connu. Même le numéro un en ce moment, même si ça risque de changer si Da… si je ne décide pas de rentrer fissa au quartier général de Good Night Alistair... »

Il fronça les sourcils, toujours aussi frustré d'avoir été embarqué au fin fond du nord des USA par son alter ego, même si sa présence ici commençait à prendre une saveur bien plus excitante, avec tous ces secrets et ces non-dits. Son informatrice Edwige devait d'ailleurs bientôt lui faire un rapport croustillant sur le sujet… qui ne pourraient que compléter les révélations d'Ethel.

« Mais je peux partir quand je veux ! C'est même comme ça que je suis arrivé, je vous signale. Enfin, dans le sens où je suis entré sans problème, alors je ne pense pas avoir de problème pour m'en aller. Voyez un peu ce qui pourrait m'en empêcher ! Rien ! Rien ni personne ! » Le feu brûlait dans ses yeux. Personne n'était en mesure d'emm*rder Alistair Booth ! PERSONNE ! « Mr Gold, hein ? J'en ai entendu parler… vite fait. Un drôle d'homme, comme vous dîtes. Je suis impatient d'aller l'interr… l'interviewer. » Cette fois, son air était réjoui, carnassier, à l'idée d'aller affronter ce qui ressemblait de plus en plus au boss final du dernier niveau… c'était quoi cette comparaison aux jeux vidéos ? « Est-ce qu'on peut faire un tour de vos gadgets ? Je meurs d'envie de savoir ce qu'ils font tous ! »

Le cerveau de Damon était confus ; il ne se rendait pas compte qu'il virait de plus en plus vite entre son côté Damon et son côté Alistair. Et tout à coup, la réalité le frappa en plein visage : il se sentait suffisamment à l'aise auprès d'Ethel pour être lui-même, le vrai, pas tous les masques qu'il avait appris à installer sur son visage, sur son comportement, sur sa manière de s'exprimer. Ça ne lui était pas arrivé depuis qu'il avait atteri dans ce monde ; et désormais, il ne se sentait plus tout à fait comme Alistair, ni même comme Damon ; ses souvenirs flous et lointains du garçon de quatorze ans qu'il était là-bas, dans le monde des contes, envahissaient son esprit comme ils ne l'avaient jamais envahi à force de les refouler, à force de devenir Damon, à force de devenir Alistair. Il était, pour la première fois depuis douze ans, Hiro Hamada, le petit génie qui avait inventé une des technologies les plus révolutionnaires de tous les temps.

« Ethel… je peux vous appeler par votre prénom ? » Il était désormais intimidé. « Je sais que mon comportement à pu être étrange depuis que je suis entré ici… Mais... » Il hésitait. « Je me sens de plus en plus à l'aise, et si vous connaissiez mon histoire, vous comprendriez pourquoi je ne le suis que rarement… mais… je ne comprends pas pourquoi exactement, depuis que je suis entré ici, quelque chose a changé. » Il devait passer pour un fou, mais il s'accrochait désespérément à ce sentiment nouveau. « Est-ce que je peux vous confier un secret ? »


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Dim 27 Mar - 16:39

Lorsqu'Ethel avait avoué qu'elle ne regardait pas trop la télévision - et encore moins les émissions de type téléréalité ou un peu déjantées. Elle, elle préférait de loin passer du temps dans sa boutique, à créer et inventer toutes sortes d'objets un peu futuristes à vrai dire...

- Honnêtement, je préfère m'enfermer dans ma boutique, mon havre de paix, pour me concentrer sur mes inventions plutôt que de me débiliser devant la télévision.

En tout cas, restait le fait que lui pouvait partir comme bon lui semblait, alors qu'elle devait rester bloquée à Storybrooke, à cause de cette fichue légende qui disait qu'il arrivait malheur aux habitants qui essayaient de partir.

- Vous n'avez pas peur d'être concerné par la fameuse légende urbaine, maintenant que vous avez franchi les limites de la ville ?

Lorsqu'elle mentionna par la suite le nom de Mr Gold, le propriétaire de la boutique d'antiquité, le brun ne tarda pas à lui dire qu'il n'attendait qu'une chose : l'interviewé. Sauf que le propriétaire de cette boutique était un homme un peu étrange. Peut-être n'était-il pas sain pour Damon de se rendre là-bas ?

- Vous savez, Mr Gold est un homme des plus étrange. Il demande souvent des deals avec ses clients. Alors prenez garde !

Finalement, Damon avant changé de but en blanc la conversation, demandant s'ils pouvaient faire le tour de ses créations, comme un gamin surexcité, ce qui fit rire la brunette. Elle se leva donc de son tabouret, ne se faisant pas prier, avant de faire signe à Damon de le suivre, dans les méandres de son magasin, avant de s'arrêter devant une vitrine, et de prendre délicatement la planche de skate posée dessus, en expliquant :

- C'est ma fierté personnelle. C'est un skate antigravitationnel. Pour le moment, il est en essai. Je recherche encore un cobaye qui voudrait faire des cabrioles dessus, à vrai dire...

A ces paroles, Damon était devenu plus timide, demandant s'il pouvait l'appeler Ethel. La marchande acquiesça d'un signe de tête, heureuse que l'homme soit plus à l'aise avec elle maintenant. Parce que ce n'était pas le cas auparavant, elle le sentait bien. Le hic, c'était qu'elle ne connaissait pas les raisons de ce mal-être. Un mal-être que le journaliste s'apprêtait d'ailleurs à lui révéler...

 - Bien sûr que vous le pouvez. Je serai aussi muette qu'une tombe !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Mer 30 Mar - 18:08


Le destin est un chaos parfait

Ft GO GO TOMAGO


Un skate antigravitationnel ! Damon se sentait comme un gamin au paradis, ou mieux, en plein milieu du film « retour vers le futur » ! Bon, même si le futur ne s'était pas tant révélé comme celui prédit dans le film, et que même le monde d'origine de Hiro, déjà lui-même futuriste, ne ressemblait pas à ce que racontait les images ; mais un skate antigravitationnel, c'était génial ! Même s'il n'avait pas réellement grandi sur Terre, le geek qu'était Damon se réveillait un peu plus à chaque nouvel objet sur lequel il posait ses yeux. Ce magasin était une caverne aux trésors !

« Un skate antigravitationnel ! Ça c'est la classe totale. Pourquoi je n'y ai jamais pensé ? » Enfin, en vérité, Damon avait songé à de nombreuses inventions, qui n'avaient pourtant jamais vu le jour, simplement du fait qu'il avait peur que cette technologie post-moderne puisse tomber entre de mauvaises mains. Mais il avait enfin trouvé un endroit où il ne sentait pas totalement aliéné. « C'est… prodigieux ! Je n'ai jamais rencontré quelqu'un qui a la capacité de mettre au point des machines pareils avec la technologie d'aujourd'hui… enfin… pas depuis très longtemps. » Le skate lui rappelait d'ailleurs un style bien particulier qui appartenait à une amie de feu son frère aîné… ce qui était pour le moins saisissant. « Un cobaye, dîtes-vous ? Je serais ravi de me dévouer à la science ! »

Il était alors sur le point de dévoiler un secret qu'il avait gardé en lui depuis si longtemps ; et il avait déjà fait un pas dans cette direction lorsque, au lieu de se présenter en tant qu'Alistair, il avait révélé son vrai nom au grand jour, quelques minutes plus tôt, un événement déconcertant quand on savait qu'il ne pouvait pas même dire qui il était à ses amis les plus proches –non pas par timidité ou cachotterie, mais parce qu'il en était tout simplement incapable ; à force de se faire passer pour Alistair en public, il était devenu Alistair en public. L'épuisement de toujours devoir se cacher s'était transformé en un véritable mécanisme de défense qui avait une personnalité propre -un cas d'école probable auprès des psychologues, mais il n'avait jamais cherché à faire un tour dans un cabinet, et n'en avait aucunement l'intention. Il était les deux à la fois, il avait conscience de l'être, et peut-être que ce qu'on aurait appelé un trouble de la personnalité multiple n'était en fait qu'un cas extrême de normalité ; car chacun sait que personne n'est jamais la même personne avec tout le monde.

« Eh bien… Je me suis présenté avant en tant que Damon St-John… et c'est mon véritable nom. » Il avait confiance, et c'était rare. « Alistair Booth, c'est mon... pseudonyme, disons le comme ça. Le nom du personnage que j'incarne en public. » Il ne savait pas à quelle limite s'arrêter ; mais il avait la curieuse impression que s'il révélait quoique ce soit sur le monde d'où il venait vraiment, un malheur allait s'abattre sur lui, comme pour tous les malheureux qui avaient essayé de s'enfuir de cette ville. « Enfin quand je dis que Damon St-John est mon véritable nom, c'est parce que c'est celui qu'on m'a donné quand je suis arrivé… dans le pays. Voyez-vous j'étais amnésique, à ce moment-là. » Il ne savait pas même si son monde d'origine, celui où s'étendait San Fransokyo, était un monde parallèle, une autre planète ou même carrément une autre dimension, alors comment pouvait-il bien aborder le sujet avec elle ? « Et il y a une raison pour laquelle j'aime tellement votre boutique. C'est parce que… je m'y sens chez moi. Il y a quelque chose ici qui me rappelle d'où je viens. Votre technologie est incroyablement avancée en comparaison aux inventions du moment dans le monde, et je n'ai jamais croisé personne qui créé de tels bijoux par simple hobby. » Maintenant qu'il y pensait, comment cela se faisait-il qu'Ethel n'avait pas encore été découverte et rapatriée par il ne savait quelle branche du gouvernement, pour travailler avec les ingénieurs militaires ? Par la force s'il le fallait ? Un cerveau contenant de telles capacités d'invention, dans une ville perdue dans le nord, sans que personne ne s'y intéresse… Était-ce lié aux mystères qui entouraient Storybrooke ? Il ne voyait pas d'autres explications. « Voyez-vous, j'utilise ma personnalité publique, Alistair donc, car je… et vous allez me prendre pour un dingue mais à ce stade hein… car je suis en réalité inventeur. Un peu comme vous. J'invente des machines bien trop avancées pour ce monde-ci. »

Il ne la regardait pas, se contentant de détailler plus en profondeur le skateboard, qui continuait de le fasciner malgré le malaise qu'il ressentait. Il ne savait pas encore s'il voulait lui révéler la suite de son histoire.

C'était la première fois qu'il en avait l'occasion.


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Jeu 31 Mar - 11:50

Lorsqu'Ethel se mit à parler de son skate antigravitationnel, Damon avait l'air aussi surexcité qu'un gamin dans un magasin de friandises. La brunette ne pût empêcher un sourire de s'installer sur son visage. En tout cas, lui-même venait de déclarer qu'il n'avait jamais pensé à ce genre de création.

- Je suis un génie, je sais !

Bon, peut-être avat-elle aussi maintenant les chevilles qui enflaient et la grosse tête mais peu importait. Elle ne pût s'empêcher de sautiller de joie lorsque le journaliste se proposa pour être son cobaye. Génial, elle ne s'attendait vraiment plus à ce que quelqu'un se propose enfin !

- Génial ! On commence quand ? Bien sûr, je vous payerais aussi !

Dans tout les cas, la conversation reprit un peu de sérieux lorsque Damon finit par parler de son secret. Ainsi donc, Ethel apprit qu'Alistair - le nom qu'il avait faillit lui donner à plusieurs reprises depuis le début de la conversation - n'était qu'un pseudonyme. Et que Damon n'était que le nom que les personnes lui avaient donner dans ce pays, puisqu'il était amnésique.

Dans tous les cas, il disait ce sentir bien dans cet endroit, car cela lui rappelait l'endroit d'où il venait. Et il finit par préciser que lui même était inventeur et qu'il se plaisait à créer des inventions dépassant la technologie actuelle. Cette révélation fit donc ouvrir la bouche à la vendeuse, qui la referma bien vite, avant de prendre la parole, hésitante :

- Waouh... Et bien, vous en avez vécu des choses. Vous dites être amnésique mais vous venez aussi de dire que cet endroit vous rappelle votre chez-vous. Vous savez d'où vous venez alors ?

Oh oui, Ethel était bien prête à en savoir un peu plus sur le jeune homme. Parce que son aventure jusqu'ici avait l'air d'être bien fascinante !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Lun 4 Avr - 19:35


Le destin est un chaos parfait

Ft GO GO TOMAGO


« Quand vous voulez ! Ce qui est encore mieux quand on invente un truc c'est de le tester. Et pas la peine de me payer, je le ferai bien volontiers ! »

Il sentit son côté Alistair faire une tête de dix pieds de long, car la perspective de faire les choses gratuitement n'avait jamais vraiment plu à son alter ego ; mais qu'importe ! Pour une fois, il était Damon devant quelqu'un, et ça lui faisait un bien fou.

« Oui, j'ai récupéré ma mémoire au bout d'un moment. Un choc suffit, parfois… un sacré choc. Là d'où je viens... »

Il n'avait pas particulièrement envie d'aborder le sujet, de peur qu'Ethel ne le prenne pour un fou, à parler d'un endroit qui n'était pas sur Terre, et que Damon lui-même était parfaitement incapable de situer ; il se demandait même s'il ne venait pas tout simplement du futur, à une époque où les cultures américaine et japonaise auraient fusionnés en une ville nommée San Fransokyo.

« Je viens d'un endroit disons… très avancé. Technologiquement parlant, donc. »

Devait-il mentir ? Prétendre qu'il venait tout simplement du Japon, là où la technologie robotique était effectivement la plus avancée sur Terre ? Ça ne serait pas totalement un mensonge, puisqu'il était réellement à moitié japonais, sauf que c'était d'un autre Japon d'où il venait. Mais contrairement à Alistair, Damon n'aimait pas mentir, il préférait dire les choses telles qu'elles étaient ; alors il soupira légèrement. Mais dire qu'il ne venait pas de la Terre ? Ou en tout cas pas de cette époque ? Elle allait le prendre pour un dingue, un sorti d'asile, et il n'avait pas envie qu'elle le mette dehors sous prétexte qu'il était taré.

« Je suis à moitié japonais. Enfin, en quelque sorte. Ils sont très avancés, là-bas, vous seriez surprise ! Même si toute la technologie disponible n'est pas encore démocratisée, ils ont de sacrées idées, là-bas ! »

Il se rassurait du fait que ce n'était qu'un semi-mensonge ; c'était mieux que rien. Peut-être que dans le futur, il pourrait lui parler d'où il venait vraiment… quand il saurait lui-même la réponse.

« Et vous au fait ? Vous venez d'où ? Ah mais je suis bête ! Vous n'êtes jamais parti d'ici, c'est juste. » Il sourit. « ça vous dit de tester ce skate ? Je meurs d'envie de le faire ! Qu'est-ce qui pourrait bien mal tourner ? » La question à dix millions...


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Mer 6 Avr - 11:15

Lorsque Damon finit par dire qu'il testerait bien volontiers le matériel d'Ethel sans être payer, cela mis une idée dans la tête de la brune, qui proposa alors :

- Est ce que vous voulez devenir mon assistant ?

Parce qu'après tout, même si elle n'était pas vraiment débordée dans sa boutique, peut-être qu'un cerveau en plus, pour penser innovation n'était pas de trop. Et puis, Damon avait bien dit qu'il était un inventeur, non ? Et il avait l'air d'être passionné ! Mais pour le moment, les deux protagonistes parlaient du passé du brun. Un passé assez lourd, puisqu'il disait être amnésique et avoir retrouvé la mémoire à la suite d'un choc. Curieuse comme tout, Ethel voulu en savoir plus sur ce choc :

- Un choc ? Quel genre de choc ?

Dans tous les cas, Ethel comprenait maintenant pourquoi le brun était un fin connaisseur de la technologie, puisqu'il venait du Japon. Et là-bas, d'après ce que savait la gérante de la boutique, ils étaient pas mal avancé au niveau technologique.

- Le Japon. J'ai toujours voulu y aller. Quelles sont leurs inventions là-bas ?

Oui, peut-être qu'elle pourrait s'aider des descriptions de Damon pour créer LA révolution technologique du siècle ! Mais pour le moment, il était question d'essayer ce skate, parce que Damon avait l'air de ne plus tenir en place. Et c'est donc amusé que la brune s'empara d'un casque qui trainait dans le coin, le tendant au Japonais, en lui disant alors :

- Allons-y ! Par contre, j'espère qu'ils ont encore de la place à l'hôpital parce que ce n'est qu'un prototype. J'espère que vous êtes solide !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Sam 9 Avr - 14:43


Le destin est un chaos parfait

Ft GO GO TOMAGO


Alistair aurait refusé aussi sec la proposition de Ethel, peu enclin à n'être un qu'un pauvre « assistant » dans une boutique miteuse d'une ville perdue ; mais Damon considéra un instant le deal qu'elle lui suggérait. Il ne savait pas trop. Techniquement, il n'allait pas rester indéfiniment à Storybrooke ; Mais peut-être qu'un peu de contacts humains ne lui feraient pas de mal, et d'avoir accès à ce dont il voulait pour construire ses machines au fond de la boutique… Mmmh. Il doutait. Il ne pouvait pas trahir son identité. Ethel était en possession d'un secret, et même s'il était tenté, il était obligé d'imposer des conditions.

« Écoutez… j'aimerais bien. Mais… comme je vous ai dit, Damon St-John est un fantôme ; officiellement, je suis Alistair Booth, et je ne peux absolument pas trahir cela… En plus, je ne vais pas rester ici si longtemps, je vais bien devoir retourner aux studios pour tourner s… mon émission. » Il se gratta sa barbe de quelques jours, réfléchissant. « Mais… on peut peut-être faire un compromis ? Je peux vous assister à mi-temps, et je ne vais pas pouvoir m'occuper de la vente… C'est pas trop mon truc. » Euphémisme. « Mais, à la place, je peux être votre cobaye en toutes circonstances, pour tester ce que vous voulez ! J'ai le corps solide, promis ! »

C'était même son activité favorite, dans son ancien monde : tester les gadgets qu'il construisait, et soit triompher quand ça marchait, soit rigoler un bon coup quand ça tournait à la catastrophe.

Ethel lui demanda quel choc avait bien pu lui redonner ses souvenirs ; et Damon se sentit transporté des années en arrière, au moment où il ouvrait cette boîte qui contenait tout ce qu'il avait sur lui le jour où il était arrivé sur Terre. Des morceaux d'armure. Une combinaison à la technologie si peu terrienne. Et puis, un espèce de gros ballon blanc qui avait un nom qui serra le coeur de Damon : Baymax, sans sa puce, sans vie.

« Eh bien quand on m'a retrouvé, au début de mon amnésie, j'avais des objets de mon passé sur moi. Je n'ai osé ouvrir le carton que très tard, et dedans, revoir des choses qui me tenaient à coeur dans mon… disons… « ancienne vie », ont fait revenir les souvenirs. »

Il avait un souvenir nostalgique sur les lèvres, alors qu'il observait toujours quelques pièces de technologie qu'il y avait ici et là dans la boutique. Oui, vraiment, c'était fascinant de voir des objets qui lui rappelaient son ancien lui dans un endroit si inattendu.

« Oh, ils ont plein de choses ! Ils sont surtout avancé avec les voitures et la robotique en général. En fait, c'est un peu la technologie qu'on a maintenant partout dans le monde, mais en un peu plus avancé, un peu plus improbable. Je crois même qu'ils ont commencé à remplacer des professeurs humains par des robots ! »

Quelque chose qu'il avait réellement lu dans le journal ; puisqu'à San Fransokyo, remplacer l'intelligence et les capacités des professeurs était quand même une aberration. Un robot ne pouvait pas remplacer le savoir, la capacité d'empathie, l'amour de l'enseignement qu'avait les humains.

« Oui, allons-y ! On devrait aller dans un parc, ou alors sur la plage. Enfin je dis ça, mais sur quelle matière est-ce que ce skateboard fonctionne ? »

Ils se dirigèrent vers la sortie, Damon trépignant d'impatience à l'idée de tenter le coup. Et tant pis pour sa sécurité physique !


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Lun 11 Avr - 15:55

Ethel était déçue que Damon ait refusé sa proposition d'être son assistant. Parce qu'elle pensait que le fait que le brun travaille avec elle ferait un coup de pub à sa boutique en réalité.

Damon lui expliqua donc qu'officiellement, il était Alistair et non Damon. Et qu'il devait de toute manière quitter la ville dans quelques mois pour retourner à son émission. Mais il tenta un compromis : il pouvait être son cobaye à temps partiel. Et c'était déjà beaucoup mieux que rien du tout, n'est ce pas ?

- C'est d'accord ! Vous serez alors mon cobaye !

Mais pour le moment, ils en étaient plutôt à faire plus ample connaissance. Et la jeune femme avait vraiment hâte d'en savoir plus sur le jeune asiatique. Elle apprit donc qu'il avait retrouvé ses souvenirs après avoir retrouvé des objets de son ancienne vie. Quels genres d'objets celait pouvait-il être ? Ethel ne le saura certainement jamais puisque Damon semblait déjà parler d'autres choses, pour fuir cette conversation.

- Ils ont mis des robots à la place des professeurs ?!? Mais, ça enlève du boulot ! Quoiqu'à bien y penser, ça en donne aussi aux créateurs et inventeurs en tout genre...

Bon, ce n'était peut-être pas non plus une bonne idée, mais peut importait. Parce que ce n'était pas encore une de ces choses qui arriverait dans la ville de Storybrooke les prochaines années...Et puis il était temps pour eux d'aller tester ce skate antigravitationnel, non ?

- Il faut du vent. Du moins des endroits où l'air s'infiltre bien. Je pense que la plage est le lieux idéal. Et puis, si vous tombez, vous tomberez sur une surface molle comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Dim 17 Avr - 20:35


Le destin est un chaos parfait

Ft GO GO TOMAGO


Damon ne se demandait même plus pourquoi il faisait tellement confiance à une femme qu'il ne connaissait depuis tout de même si peu de temps ; il était bien trop surexcité par toutes les opportunités qui étaient en train de s'ouvrir devant lui. Il songeait même que peut-être pouvait-il se retirer du métier d'homme public et venir se cacher ici, au fin fond du Maine, pour assouvir ses envies de créations et d'inventions, mais cette pensée était embrumée par le fait que cela provoquerait probablement un scandale, et que ça n'empêcherait pas la presse de venir voir pourquoi le journaliste était parti ainsi, ce qui exploserait toutes ses couvertures avec une facilité déconcertante. Ce n'était pas pour rien après tout qu'il se montrait en tant qu'Alistair en permanence, même s'il était techniquement seul, et qu'il n'y avait que quand il était bien en sécurité dans sa maison qu'il osait être lui-même et redevenir le Damon qu'il était vraiment.

« Oui, je suis d'accord. On pourrait dire « ils nous volent notre travail », presque ! C'est vrai que l'industrie du travail est en train de se faire dévorer par la robotique, mais je trouve que ça laisse aux gens l'opportunité de se lancer dans les métiers créatifs, qui sont particulièrement sous-estimés, sur cette planète. »

C'était absolument ce qu'il pensait ; les gens se laissaient bien trop berner par les effets de groupe, par les attentes d'une société qu'ils constituaient pourtant eux-même, et ne voyaient pas que ça ne tenait qu'à eux de changer les modes de vie.

« Va pour la plage alors ! »

Damon avait hâte de commencer, et même s'il endossa l'air hautain et bizarre d'Alistair lorsqu'ils sortirent, il redevint tout aussi vite le gamin surexcité qu'il était quand ils parvinrent sur la plage vide de monde, étant donné que ce n'était pas vraiment la saison pour les baignades.

« Alors ! C'est votre création, alors je vous écoute ! Que dois-je faire pour qu'il fonctionne au mieux ? »

Il trépignait, impatient de commencer.


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Lun 18 Avr - 8:49

Damon avait touché un point sensible en parlant du fait que les Japonais remplaçaient de plus en plus les travailleurs par de la robotique. Ethel était un peu indignée par ce genre de pratique puisque selon elle, cela volait le travail de nombreuses personnes dans le monde entier. Mais d'un certain point de vue, cela donnait aussi du travail à d'autres personnes puisqu'il fallait bien programmer ces robots et faire leur maintenance système...

- Je suis tout de même mitigée par cette pratique. Nous verrons bien dans le futur, ce que cela peut donner !

Oui, il ne restait qu'à être un peu plus patient pour le moment. Et puis en plus, Damon venait d'approuver le choix de la plage. Et c'est ainsi que les deux acolytes se rendirent donc là-bas. Et une chance pour eux, l'endroit était vide de monde. Le test se ferait donc tranquillement. Son cobaye ne tarda donc pas à vouloir en savoir un peu plus sur l'engin.

Ethel le mit donc à terre, appuyant au passage sur le bouton qui activait le skate antigravitationnel qui se mit à léviter à quelques centimètres du sol.

- Comme je l'ai dis ce n'est qu'un prototype pour le moment. Il ne vole pas très haut...

Mais il fallait bien un début à tout, non ? Dans tous les cas, la demoiselle prit alors un air sérieux, en expliquant :

- Tout ce qu'il vous reste à faire, c'est de grimper dessus et de prendre de l'élan en frappant le sol avec votre pied, comme sur un skate normal en réalité !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   Dim 24 Avr - 17:55


Le destin est un chaos parfait

Ft GO GO TOMAGO


Les réflexions sur l'avenir de la robotique effrayaient quelques peu Damon, il devait l'avouer. À San Fransokyo, la technologie et le développement humain s'étaient mariés à la perfection, l'un offrant des opportunités incontournable à l'autre et créant ensemble une société quasi-utopique ; ou tout du moins, c'était comme ça qu'il avait toujours vu les inventions géniales de sa ville d'origine. Mais il n'avait que quatorze ans en ce temps-là, il n'était peut-être pas assez âgé et n'avait pas assez de recul pour comprendre les points négatifs de cette évolution accélérée, et maintenant qu'il était sur Terre, et qu'il était Alistair, il comprenait beaucoup mieux tous les problèmes que cela pouvait provoquer.

Alistair et Damon étaient la même personne, il n'y avait pas de réelle distinction de personnalité ; oh bien sûr, au niveau du comportement c'était visible, mais Alistair était autant Damon que Damon était Alistair. Il avait simplement pris l'habitude de distinguer sa personnalité public de sa personnalité privée, car c'était largement plus facile de les gérer ainsi : se distancer d'Alistair lui permettait de se déculpabiliser de la misanthropie de l'hôte de télévision. Mais cela étant dit, ce n'était pas une histoire de noir et de blanc, l'un étant le gentil et l'autre le méchant. Non, c'était bien plus complexe. Damon était l'inventeur humaniste, le scientifique qui croyait dur comme fer à une amélioration de la vie humaine par l'avancée technologique ; et Alistair était le misanthrope activiste, celui qui se jouait de ceux capable de parler et provoquait scandale sur scandale simplement pour attirer l'attention sur les véritables causes, sur ceux qui n'avaient pas le droit à la parole : la planète et ses habitants non-humains. En somme, Alistair et Damon étaient par addition la manifestation du conflit intérieur de Hiro, le conflit entre génie créatif et protection d'une planète qui n'allait pas tarder à s'effondrer sous la pression.

« C'est un peu comme tout ce qui est nouveau, au niveau technologique, il y a des tas de conséquences positives mais il y a aussi toutes les conséquences négatives que les patrons nient et le peuple ignore. »

Et c'était le rôle que s'était incombé Alistair, dans une sorte de délire d'ego surdimensionné, celui d'être la lumière qui ferait comprendre à l'humanité qu'il était en train de foncer droit dans le mur -même s'il y avait un pendant agaçant à sa célébrité à scandale, puisqu'il était sans cesse obligé de nourrir les magasines people avec ses frasques stupides pour conserver l'attention du public.

Mais ce n'était pas le moment de se préoccuper du sens de la vie et de l'avenir de la Terre ; pour l'heure, il était sur la plage, en possession d'un prototype de hoverboard -et pas ceux qui avec des roues, qui étaient particulièrement à la mode depuis quelques temps et le faisait doucement sourire quand on les appelait des hoverboards, puisque c'était simplement des segways sans poignées pour se tenir.

« Il pourrait flotter à deux millimètres au-dessus du sol que ce serait déjà une victoire ! Je suis impatient de commencer ! »

Les yeux de Damon miroitait d'impatience ; ce n'était pas qu'il n'avait jamais vu de skate anti-gravitationnel auparavant puisque c'était plutôt monnaie courante à San Fransokyo, mais c'était plutôt que ça n'existait pas encore sur Terre, et après toutes ces années passées à vivre avec une technologie pratiquement primitive aux yeux de Hiro Hamada, ça lui faisait un bien fou d'être avec quelqu'un en mesure de développer une machine pareille et de pouvoir la tester.

Alors, sans hésiter, il se plaça en équilibre sur le skate, d'abord immobile, les bras tendus. Il souriait, et après quelques secondes pour le plaisir, il frappa brutalement du pied sur le sol, et le skate lévita sur quelques mètres ; zélé, il prit de la vitesse, mais le skate cafouilla soudainement, comme s'il toussait, et Damon se sentit tomber la tête la première dans le sable.

« Wow ! Je pense qu'il y a encore un peu de boulot à faire au niveau de l'équilibre. Mais en dehors de ça, c'est génial ! »


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le destin est un chaos parfait ✖ Ethel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-