Partagez | 
 

 I'm t h e . w r e t c h e d. r a g d o l l . ☾Jack.☽

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: I'm t h e . w r e t c h e d. r a g d o l l . ☾Jack.☽   Jeu 28 Jan - 1:06



“The Ragdoll& The pumpkin.”
ft. Jack'.


Et la poupée de porcelaine redevient chiffon. Son petit cœur fragile en souffrait réellement alors qu'ils s'embrassaient tous chaleureusement, heureux de s'être retrouvés, heureux d'être à nouveau réunis et d'avoir leurs si précieux souvenirs. Elle en avait elle aussi. Des bons, comme des mauvais. Elle se souvenait de tout, de ses innombrables halloween aux folies de Jack. Aux rires cinglants d'Oogie Boogie en passant au visage pâle du perce oreille. Comme elle avait aimé voir son épouvantail lui venir en aide comme un parfait héros, heureuse qu'il avait finalement retrouvé la raison. Elle se souvenait du visage terrifiant du savant fou qui l'avait créée et tout s'envolait sous ses pensées. Finalement, son rêve redevint cauchemars, elle n'avait pas cette chance d'être comme les autres, de conserver cette identité qui pourtant lui sied à merveille. Comme elle l'avait aimé cette petite vie tranquille. Elle avait aimé se lever chaque matin pour se rendre à sa boutique de couture, pour coudre durant des heures entières divers costumes aux habitants qui tout comme elle s'avéraient être des personnes banales. elle avait aimé se rendre au café Granny pour boire un de leurs délicieux chocolat chaud. Elle avait aimé être maladroite auprès de Jack. Elle riait de nombreuses fois aux éclats, son teint de porcelaine se ravivait un peu plus chaque jour, jusqu'à redevenir terne le jour ou cette fameuse sauveuse s'était décidée à rendre aux habitants ce qui leurs appartenaient. Un pas en arrière, un deuxième avant que vivement elle s'était retournée pour prendre la fuite, le cœur battant à tout rompre. Ses yeux croisaient ceux de chaque personne présentes sur son passage, scrutant chaque sourires qu'ils soient sincères ou malsains. Elle cherchait à fuir son regard, ses plans machiavéliques à lui: Son créateur. Il finirait par la retrouver parce qu'elle lui appartenait Sally, parce que sans lui elle n'était rien au final. A cette simple pensée, son cœur se resserrait dans sa poitrine. Non. Elle refusait d'être sienne. Elle refusait de récupérer son rôle de poupée de chiffon, d'esclave bonne à lui obéir, à lui servir. Non. Elle n'avait plus la force de se battre avec lui, elle n'avait pas la force d'écouter tout ce qu'il avait à lui dire, tout ce qu'il avait à lui rappeler, notamment ses obligations envers lui. Elle n'aurait pas la force de récupérer son statut de poupée de chiffon, pas maintenant.

La respiration haletante, le cœur prêt à bondir hors de sa poitrine, les jambes lourdes et douloureuses, la rouquine finit sa course aux portes d'un sombre et lugubre manoir. Son regard s'arrêtait sur le toit de la bâtisse et presque automatiquement, ses lèvres s'entre ouvraient tant la demeure était imposante, bien plus impressionnante qu'elle. Son corps frêle et trempé restait figé à l'entrée, sa chevelure relevée en queue haute laissa tomber quelques gouttes de pluie sur ses épaules, ses mêmes gouttes d'eau qui vinrent s'abattre sur le sol. Une petite brise se levait alors que la poupée de chiffon se décida à avancer à pas de loup, levant la main vers la poignet de porte du manoir une fois à sa hauteur. Un abri, elle avait besoin d'un abri pour se recueillir, pour s'abriter le temps que la pluie cesse, le temps de trouver une solution pour échapper une nouvelle fois au joug de son ravisseur. La porte grinçait sur son passage, timidement elle avançait dans le hall, les yeux scrutant les environs avec attention, captivés par les lieux. Cette demeure poussiéreuse et glaciale ne devait certainement pas appartenir à quelqu'un, ou alors la personne en sa possession devait ne pas savoir se servir d'un balais. Ce qui interloqua la jeune femme fût tout ses souvenirs précieux qu'elle venait de retrouver qui semblaient à nouveau poindre en elle, comme ci cet endroit lui rappelait cette époque ou elle entretenait le laboratoire du Dr. Finklestein. De ce temps ou il hurlait de joie lorsqu'il mettait la main sur une nouvelle découverte, lorsqu'il lui faisait la morale sur ses innombrables fugues. Ses innombrables fugues souvent organisées grâce à la nocturnaline, cette petite fiole qu'elle versait dans ses repas pour l'aider à retrouver morphée alors que de son côté elle s'en allait espionner Jack Skellington secrètement. Cette petite fiole, ce poison concocté: Voilà la solution. Elle rêvait de retrouver ses composants ici à Storybrook, elle rêvait de trouver quelque chose, un indice qui l'amènerait jusqu'à la bonne voie, qui retarderait ses retrouvailles avec l'odieux savant. « C'est.. » Elle s'était tût. Son sang circulait à nouveau dans ses veines, son cœur s'accélérait une énième fois. Ce manoir ou elle se trouvait, il n'était pas la par hasard, elle ne s'y était pas rendu non plus par hasard, tout semblait se relier et si l'endroit lui rappelait ses origines, c'est peut-être parce que son doux poison se trouve la, peut-être même sous son nez, ou quelque part, dissimulé. Un léger sourire apparut sur ses lèvres alors qu'elle avançait encore d'un pas, un pas de trop qui fit grincer à nouveau le plancher. A cette allure, même ses petits pas de souris alerteraient le maître des lieux, à cette allure, elle n'allait pas pouvoir retrouver ce qu'elle cherchait. Prise la main dans le sac, elle aurait certainement à se justifier et ce n'était pas le moment pour ça, elle n'en avait pas envie Sofie, elle n'avait pas envie de décliner sa réelle identité à quiconque, de toute façon elle finirait par fuir, parce que c'est ce qu'elle savait faire de mieux dans son monde: Disparaître, se cacher, espionner, assouvir sa curiosité maladive.

made by lizzou – icons & gif by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: I'm t h e . w r e t c h e d. r a g d o l l . ☾Jack.☽   Dim 31 Jan - 19:01




Faisant craquer une allumette avant de venir délicatement allumer les bougies, se trouvant sur un chandelier faisant dans un argent presque usé par le temps, c'est avec une certaine fascination non dissimulée que Jack admirait les flammes danser et éclairer l'obscurité aux alentours. Cette couleur orangée lui délivrait tant de souvenirs, ceux qu'il avait oublié à cause de la malédiction mais qui avaient désormais repris leur place dans son crâne, comme la fois où il s'était littéralement mis le feu pour produire un spectacle des plus cauchemardesques. Organiser Halloween lui avait cruellement manqué, maintenant qu'il savait qui il était vraiment il comprenant mieux pourquoi, et plus que tout sa véritable apparence à savoir celle d'un squelette qui s'exhibe comme un épouvantable épouvantail qui aurait eu de quoi donner des cheveux blancs à plus d'un humain. Malheureusement, en plus de sa mémoire qui avait été bridée sans son accord, il était dorénavant un être fait de chair et qui peut ressentir la douleur parfois pour son plus grand désespoir. Le roi de la fête des citrouilles ne pouvait nullement le nier, il était même parfois difficile de le cacher même s'il faisait son possible pour garder tout son ressentiment au plus profond de son être, il avait parfois du mal à concilier les deux vies qu'il avait pu recevoir au point d'être perdu et de ne plus savoir laquelle était celle factice. Était-il un squelette qui se retrouvait piégé dans un corps qui lui semblait étrange ou un homme qui avait rêvé  d'être une créature du 31 octobre ? Ne sachant comment appréhender ce questionnement il se perdait parfois dans ses pensées, s'interrogeant sur quelle version serait la plus facile à accepter, avant de toujours revenir au fait que la fois où il avait souhaité changer ce qu'il était vraiment la situation ne s'était pas vraisemblablement bien passée. C'était dans ce genre de réflexion qu'il essayait de laisser glisser sans entrer dans le sujet, se contentant juste d'admirer cette lumière envoûtante, alors qu'il venait poser le luminaire antique sur la table basse d'un salon plongé dans les ténèbres.

La raison pour laquelle Jack était plongé ainsi dans le noir, en dehors de cette faible lumière qui donnait une certaine ambiance qui lui plaisait beaucoup, était le manoir en lui-même. La bâtisse était comme venue d'un autre temps, où la technologie la plus avancée aurait pu être des carrosses tirés par des chevaux, ce qui en était de même pour tout le courant électrique où les plombs venaient souvent à sauter comme aujourd'hui à cause d'un temps assez peu clément. Cependant le squelette n'en tenait aucunement rigueur à la bâtisse, c'était même ce qu'il lui donnait tout son charme à son sens en plus du cimetière qui se trouvait non loin, ceci avait le don de lui rappeler sa chère citadelle d'Halloween Town maintenant qu'il était pleinement conscience d'où il venait réellement. Pour rien au monde il ne voudrait déménager pour un endroit qui se voulait plus moderne, les traditions avec le temps pouvaient subir des évolutions mais il était essentiel à son sens d'en garder une trace, c'était d'une certaine manière une sorte d'héritage de sa vie précédente et il ne souhaitait pas s'en séparer. D'autant plus qu'à cette volonté de continuer à afficher son univers ceci se conjuguait parfaitement à l'une de ses activités favorites, qu'il prenait avec le plus grand sérieux du monde et qui faisait une fois encore écho à sa flamme intérieure, profitant ainsi de cette occasion presque symbolique pour se pencher sur une table de ouija pour une séance de spiritisme qui le rendait toujours intenable. Les fantômes existaient puisqu'il en avait déjà côtoyé plusieurs, durant la malédiction il était persuadé qu'un jour il en ferait la rencontre sans savoir que c'était déjà le cas depuis bien longtemps, alors désormais ce qu'il voulait voir c'était si ces créatures pouvaient être identiques ou non à ceux qui pouvaient déambuler à Halloween. Peut-être que ceci lui permettrait de trouver des idées, toujours si fantastiques lorsqu'elles venaient de lui lorsqu'on l'écoutait parler, ce n'était pas parce qu'il était coincé à Storybrooke qu'il devait mettre de côté son titre de roi. Sans plus attendre, les mains posaient sur le monocle pour lire les lettres, il murmurait à voix basse une quelconque tentative de rentrer en conversation avec un esprit. Le téléphone des morts, d'une certaine manière, sans pour autant être sûr de trouver une âme à l'autre bout du fil.

Un silence quasi total et religieux c'était alors installé, alors que l'ancien squelette attendait un simple petit mouvement qui aurait pu s'opérer sur la planche, qui finit par être brisé par le craquement du plancher vieillissant. Sur l'instant il n'en porta nullement attention, c'était le genre de bruit assez habituel pour qu'il ne pas qu'il vienne à se poser une quelconque question, lorsqu'il faisait ce que beaucoup nommaient un temps désastreux le manoir grinçait de partout. De même lorsque le vent venait trop souffler dehors lorsqu'il venait s'engouffrer, dans la sombre cheminée, on aurait pu croire à des hurlements parfois. Cependant au bout de quelques craquements, qui étaient comme répétés à une certaine cadence rythmique, Jack du avouer que le bruit était peut-être plus inhabituel qu'il ne pouvait le penser à première écoute. La première idée qui fusa dans son esprit était que son appel avait enfin trouvé un écho, qu'il était face à un phénomène surnaturel comme les humains le nommaient ainsi dans ce monde-ci, ne pouvait aucunement cacher une certaine forme d'impatience et de joie presque enfantines que de réussir un tel exploit. Il ne fallut que peu de temps pour le voir prendre en main le fameux chandelier dans l'espoir de trouver où provenait exactement le son, voulant à tout prix voir de ses yeux une autre figure emblématique de Noël, ce qui le conduisait inévitablement à se rendre en direction d'un hall que faiblement éclairé par une lumière naturelle peu présente en raison du mauvais temps. Ce qui l’interloqua alors dans un premier temps fut de voir la porte d'entrée qui n'était pas totalement fermée, même s'il avait pour mauvaise habitude de ne pas la barrer à clé il savait qu'il en fallait l’intervention d'une personne pour l'ouvrir et que le vent n'en était pas responsable, jusqu'à voir une silhouette plus loin qui progressait dans la demeure sans qu'il ne puisse l'identifier clairement. Il approcha d'elle sans faire de bruit, sachant pertinemment quelle planche éviter et qui produirait un craquement sinistre, pour voir de quoi il pouvait bien en retourner. Sur l'instant il crut vraiment à un esprit, ne pouvant s'empêcher de sourire en y pensant, mais plus il approchait plus la forme humanoïde avait une consistance qui le déviait petit à petit de cette idée.

En agissant de la sorte l'ancien squelette était dans son élément de prédilection, se faufiler avec une certaine forme de discrétion pour mieux effrayer la personne il savait parfaitement faire, il était à son sens un génie dans ce domaine. Alors il usait de ses talents naturels qu'ils avaient à Halloween Town, retrouvant ainsi la sensation prodigieuse et chaleureuse d'être encore ce grand roi terrifiant qui pouvait faire hurler de peur n'importe qui, avec des mouvements automatiques qui revenaient sans mal. Éteignant les bougies par la même occasion pendant qu'il se déplaçait, conscient que la divine obscurité était toujours la plus belle des couvertures possibles, ce n'était qu'en arrivant dernière la personne qu'il ne put la reconnaître. Un mélange de joie et de curiosité se faisait ainsi, aussi bien sur sa présence ici que de tel agissement, alors qu'il avait par la même occasion la sensation de se détendre grandement. Jack n'attendit pas une seconde de plus pour poser sa main libre sur la frêle épaule de la petite rouquine, plus vraiment dans l'attention de l'effrayer mais de marquer sa présence, ne pouvant que sourire presque tendrement à son adresse alors qu'il parlait à voix basse pour rester quelque peu dans cette magnifique ambiance.

« Si tu souhaitais visiter les lieux, il suffisait de me le demander directement. Tu sais bien que ceci aurait été avec plaisir, et que je ne peux rien te refuser... »

Après tout il savait être un hôte exemplaire, même si dans un premier temps il avait voulu effrayer son invité il est vrai, et d'autant plus pour une personne aussi importante que Sofie. L'ancien squelette le savait il serait prêt à beaucoup pour elle, même à lui voler la lune si jamais elle venait à lui demander un jour, alors à cet instant il avait des difficultés à comprendre sa démarche en agissant de la sorte. L'idée qu'elle puisse lui cacher quelque chose ne faisait qu'attiser son besoin de savoir, sachant pertinemment qu'il ne lâcherait pas le morceau sans avoir une réponse assez claire et satisfaisante, Jack savait que le hasard était un facteur variable dans lequel il avait peu foi.

« Je suis heureux de te retrouver, mais aussi assez interloqué. Si tu pouvais éclairer ma lanterne de citrouille, je dois bien avouer que je ne serais nullement contre. »

Toujours courtois à son égard, jamais agressif à aucun instant et il ne pouvait l'être contre elle, en réalité sa simple présence lui suffisait amplement dans cette affaire.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
 
I'm t h e . w r e t c h e d. r a g d o l l . ☾Jack.☽
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-