Partagez | 
 

 Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Sam 6 Fév - 23:00

Jack ∞ Anthony

What ?
Ces derniers jours, toute la vie de Anthony Scarecrow avait été chamboulée. Réellement. Il s'était comme éveillé d'un profond sommeil, se rendant compte que pendant 28 années, sa vie n'avait été qu'un mensonge. Et pour ce qui était cette partie là, il en était presque heureux. Non mais sérieusement ? Son lui de la malédiction ? Il était tellement insupportable, trop carré et boudeur à souhait ! Comment avait il pu agir ainsi pendant autant d'années ?? N'importe quoi. Il était mieux maintenant qu'il avait complètement repris ses esprits. Puis regardez le sérieusement ! Il avait une cervelle. Une vrai cervelle, une vraie de vraie et qui fonctionnait parfaitement bien ! Puis il était humain ! Il avait des os, il était fait de chaire et d'os, puis il avait des cheveux, de très beaux cheveux d'ailleurs. Adieux vieille paille, bienvenue une nouvelle vie humaine ! C'était comme un rêve qui devenait réalité, c'était quelque chose que jamais le magicien n'aurait pu lui apporter. Mais en même temps, l'ex Epouvantail restait perplexe... Et si les gens commençaient à le juger sur ce qu'il était avant ? C'était un peu SA grosse frayeur du moment. Son lui de la malédiction, Anthony Scarecrow, n'avait pas vraiment beaucoup de connaissances, donc de toute façon, il devrait presque recommencer à zéro après avoir cherché ses amis de Oz... Mais c'était compliqué si les gens se moquaient de lui pour son passé. Au pire, il s'en fichait. Il était heureux de son nouveau corps, c'était tout ce qui comptait.

Et c'était d'ailleurs pour ça qu'il ne restait pas enfermé chez lui pour autant. Non, au contraire, il sortait souvent chez Granny's pour boire des sodas ou autres boissons sucrées. Ca, c'était quelque chose qui avait au moins eut le mérite de ne pas avoir changé chez lui : son amour du sucre. Et son hyperactivité aussi. Mais ça allait un peu de paire avec aussi donc bon... C'est donc assis à un siège, sirotant à la paille une canette de Cola qu'il entendit parler en ville d'un certain Jack. Jack... Jack Jack Jack. Ce prénom, il le connaissait. Il y avait beaucoup de Jack en ville, mais celui là il le connaissait. Pumpkin voilà ! Il lui connaissait, ils étaient même amis non ? Aaaah ça filait mal au crâne d'avoir une cervelle parfois... En tout cas, il avait bien fait de se trainer jusqu'au café du coin. Voilà qu'il venait de poster l'oreille non loin d'une conversation intéressante. Comme lui ce Jack était un épouvantail ! Enfin, un squelette... Squelepouvantail... ? Enfin bref, il devait le voir, tout de suite !! Enfin quelqu'un qui le comprendrait. Puis il adorait Jack, bien qu'avant il n'était pas très coopératif à l'idée de se faire des amis... Mais maintenant, il était partant ! C'était décidé, il allait faire de ce Jack son nouveau meilleur ami !

Payant rapidement son addition, un sourire idiot sur le visage alors qu'il remerciait la serveuse, il marcha d'un pas rapide vers la boutique du dit squelette. Anthony n'avait même pas la pression a vrai dire, il était juste... Insouciant, la simple et ridicule idée qu'il puisse se faire refouler par le roi des citrouilles ne lui avait même pas traversé la tête, et pourtant, dieu savait le nombre de choses bizarre qui lui passaient pas la tête. Quand il était à Oz, sa tête gonflait quand il réfléchissait. Désormais qu'il était humain, les effets se traduisaient simplement pas un ébouriffement naturel de sa touffe de cheveux fièrement dressés sur son crâne. Et après on s'étonnait qu'il ne cherche même pas à se coiffer avant de sortir de chez lui...

Devant la boutique, il sortit les mains des poches de son pantalon marron rayé - pour une fois qu'il s'était habillé soft - et toqua à la porte histoire de, avant d'ouvrir cette dernière, bien trop heureux pour ce que Jack devait avoir l'habitude de le voir. Oh, d'ailleurs, lui aussi avait peut être changé entre temps, après tout !

- Jaaaaaack !

S'exclama-t-il, ne voyant personne de présent tout de suite pour l'accueillir. Peut être était il en arrière boutique ? D'un pas léger, il vint se rapprocher du comptoir, contre lequel il s'appuya, levant la tête pour fixer le plafond l'air rêveur. Entendant des bruits de pas et une voix familière, l'avocat se retourna vers son ami un grand sourire éclairant son visage.

- Oh Jack tu ne sais pas à quel point je suis heureux de te voir !
Chantonna-t-il presque. Devine quoi ! Je suis un épouvantail ! Un EPOUVANTAIL ! Regarde moi ! C'est pas génial ?!

Une vraie petite pile électrique sur le coup... A ses mots, il passa une main dans ses cheveux, attendant une réaction qu'il croyait forcement positive face à ses mots...


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Sam 13 Fév - 11:42




Fin du spectacle, le rideau qui couvrait les mensonges venait de tomber pour montrer la vérité, toute la vie que Jack avait connu en tant qu'humain était fausse. La malédiction lui avait octroyé un corps avec lequel il ne savait nullement quoi faire parfois, il avait eu du mal à voir cet amas de sang et de chair lui couvrir ses os somptueux, car avant cette incroyable magie à l’œuvre il avait toujours été un squelette. Plus que ceci même. Il était Jack Skelligton, roi d'Halloween et des citrouilles, l'épouvantable épouvantail qui pouvait faire mourir de peur s'il le souhaitait. Il avait retrouvé ses précieux souvenirs mais son tempérament naturel avait repris le dessus, moins apathique que durant les années vécus à Storybrooke pour laisse son côté parfois si survolté reprendre ses droits, son ego quant à lui en était de nouveau plus marqué qu'auparavant. La preuve étant sûrement le point d'honneur qu'il avait à clamer haut et fort qui il était vraiment, une vraie fierté qu'il ne pouvait cacher et ne cherchait aucunement à le faire de toute manière, ce qui lui avait permis de retrouver par ce biais plusieurs habitants de son monde par la même occasion. Il avait ressenti un sentiment de soulagement indescriptible en voyant la poupée de chiffon, il avait du mal à l’interpréter mais il savait qu'elle était importante à ses yeux, en évitant de se poser trop de questions qui pourraient lui faire perdre la tête. Il l'avait perdu une fois après tout en s'obstinant à vouloir préparer le plus joyeux Noël, faisant contribuer l'ensemble de Halloween Town à cette mascarade soldée par un échec, et il devait apprendre à ne plus tomber dans ce genre de travers même si ça pouvait être atrocement difficile. Parce qu'il avait des faux souvenirs où tout s'était parfaitement déroulé sans accroche, que ce jour qui avait été funeste en tant que squelette ne l'avait pas été en tant qu'humain, le tout étant donc permis surtout avec cette nouvelle enveloppe corporelle. Il se laissait dire parfois que c'était peut-être une chance qui lui était offerte, qu'il pouvait faire ses preuves désormais et qu'il ferait tout comme il faudrait, alors qu'une part de lui soufflait le fait qu'il risquait de perdre les pédales une fois de plus.

S'occuper de sa boutique était alors le meilleur moyen de s'occuper l'esprit, éviter de trop ressasser des idées aussi géniales que lui de trop proliférer dans son crâne, mais aussi un moyen de venir ainsi organiser Halloween. Jack avait retrouvé sa flamme d'antan concernant sa fête adorée, se sentant terriblement coupable d'avoir pu la délaisser à ce point, il comptait bien créer cette année la plus effroyable et cauchemardesque des 31 octobre qu'il était donné de voir à Storybrooke à défaut de pouvoir quitter la ville. L'échelle restait tellement dérisoire face à quoi il était normalement habitué, il était clair qu'il avait moins de travail à s'occuper que lorsqu'il était dans son monde, mais en réalité ceci lui permettait aussi d'avoir diverses activités à côté qui le ravissaient tout autant. Le roi des citrouilles passait la moindre seconde qu'il pouvait avoir à préparer la fête dont il était l'incarnation avant la malédiction, harcelé constamment pour avoir son avis sur tout et souvent n'importe quoi le tout en gardant le sourire, ce qui avait terminé par le déprimer à la longue en se voyant enfermé dans une routine de moins en moins supportable. Mais la situation était différente ici, sans qu'il ne s'en rendît vraiment compte, il jouissait désormais d'une forme de liberté que personne ne venait lui reprocher et qui lui permettait de se pencher sur d'autres activités tout aussi passionnantes. Il n'oubliait pas Halloween, loin de là même, mais il pouvait aussi faire ce que bon lui semblait sans devoir rendre de compte à qui que ce soit. C'est pour cette raison d'ailleurs qu'il préparait un plan secret dans l'arrière de sa boutique, à l'abri des regards indiscrets dans une notion de vie privée qui lui était étrangère dans son monde, le tout pour faire plaisir à la poupée de chiffon dont il se préoccupait plus que tout de son bonheur. Ce fut le son de la petite clochette d'entrée qui le sortit de sa réflexion immense et de son gribouillage d'idée, ainsi qu'en entendant son prénom résonner dans l'ensemble de la boutique, le faisant prendre alors le pas vers la partie vente où il eut la surprise de voir la visite d'une connaissance assez amicale.

« Anthony, que me vaut donc l'honneur de cette visite ? Je suis pourtant sûr d'avoir été irréprochable dernièrement, en tout cas rien qui ne nécessite l'intervention d'un avocat. Sauf si bien sûr, cette visite à pour but de régler... cette pagaille ambiante au sommet de ton crâne. »

Jack souriait à l'avocat tout en restant sur le ton de la plaisanterie, il avait appris à l'apprécier durant la malédiction et il espérait que les choses resteraient inchangées, aimant tout particulièrement venir le taquiner sur l’improbable toison qu'il avait sur la tête et que l'autre osait nommer des cheveux. Il ne comptait plus les fois où il déplorait le style d'Anthony, pas assez sorbe et sombre à son goût au point qu'il ne pouvait s'empêcher de lui donner des conseils pour le bien de ses propres rétines, mais il fallait croire que l'avocat était trop dissident pour boire ses paroles comme il aurait dû le faire. Ego de roi oblige, le squelette était convaincu que ses paroles étaient de l'or, il avait l'habitude de se faire obéir d'un simple ordre qui était toujours respecté à la lettre. Passant derrière le comptoir alors que la bonne humeur était de mise a priori, l'attitude de son ami allant dans ce sens et de son côté il ne pouvait qu'en être heureux, il se rendait compte que c'était leur première discussion depuis qu'ils avaient retrouvé leurs souvenirs et vu l'air particulièrement enjoué d'Anthony il pouvait tout s'imaginer de son côté. Peut-être était-il un habitant de sa citadelle adorée, qui avait entendu parler que le grand Jack Skellington n'avait nullement été pulvérisé comme la rumeur l'avait laissé croire, et qu'il venait se manifester auprès de lui pour recevoir une sorte de bénédiction. Une perspective qui mettait en joie Jack, surtout en entendant la première partie de la phrase de cet ami, jusqu'à ce que tout s'écroule en un instant comme un château de cartes de Noël. Le squelette venait de se figer aux dires de ce qui était vraisemblablement un épouvantail face à lui, du moins un ancien qui avait alors un corps humain tout comme lui, alors que sa main venait se serrer sur le stylo qu'elle tenait au point de le sentir de briser dans sa paume. Ses yeux ne quittaient pas ceux d'Anthony, se demandant s'il était sérieux ou non avant d'en conclure qu'il semblerait que c'était en effet le cas, sans dire un mot alors que tout son être intérieur hurlait comme jamais. La seule chose que son instinct lui dictait de faire s'était de mettre un sacré crochet dans ce sourire face à lui, de le réduire en charpie comme il avait pu le faire avec Oogie, pourtant il ne bougeait pas d'un seul millimètre alors que la joie dont l'épouvantail faisait preuve ne faisait que croître sa colère sourdre.

« Vraiment ? Un épouvantail ? Voyez-vous ça. Je parie que tu devrais vraiment être terrifiant n'est-ce pas ? Que les corbeaux s'envolaient en t’apercevant, alors que les passants ne ressentaient que de l'effroi à ton égard. »

Il avait beau sourire le ton que Jack employait était presque agressif et blessant, tandis qu'il laissait tomber sur le comptoir le crayon de papier désormais coupé en deux, faisant doucement le tour du comptoir sans lâcher des yeux Anthony. Le roi d'Halloween était sûr que celui qui se disait être son ami était là pour le narguer, il n'y avait qu'à voir la façon dont il pouvait sourire, pire que tout il était là en tant que concurrent et lui prouver qu'il n'y avait pas que le squelette qui pouvait faire peur. Il interprétait mal les intentions de l'épouvantail, ne voyant pas le fait qu'il était plus dans l'idée de justement profiter de ce point commun pour faire encore plus ami-ami, totalement aveuglé en cet instant par une forme de compétition extrême. Ce qu'il avait beaucoup de mal à supporter, le fait qu'on puisse lui tenir tête lui était insupportable, imaginant sans mal l'avocat profiter de la malédiction pour vouloir prendre sa place en tant que roi de l'horreur. Jack avait beau avoir usurpé Noël et l'identité de son roi, même si au final l'expérience fut de courte durée, il ne tolérait à aucune seconde qu'une personne puisse envisager d'en faire autant avec sa propre fête. Il voulait la citrouille, l'argent de la citrouille, et la lanterne qui allait avec point final. Ce qui était aux autres pouvait être à lui mais ce qui était à lui ne pouvait être aux autres, trop possessif et jaloux dans le fond pour pouvoir être préteur, surtout pas avec un épouvantail manquant aussi cruellement de classe et de tenue correcte. Regardant de haut en bas son homonyme, jugeant d'un œil très critique le moindre petit détail qui venait l'agacer un peu plus, il ne laisserait personne venir le narguer de la sorte et encore moins dans sa boutique.

« C'est marrant vois-tu, d'où je viens je suis un squelette et jugé comme étant le plus épouvantable des épouvantails ! Mais peut-être en as-tu entendu parler ? En tout cas, laisse moi te dire une bonne chose, si tu es venu ici dans l'espoir de m'affronter tu vas tomber sur un os. »

Il essayait de rester calme, de garder son sourire de convenance comme il savait si bien le faire, alors qu'il rêvait à cet instant de mettre le feu à son comparse.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...


Dernière édition par Jack Pumpkin le Lun 14 Mar - 15:27, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Mer 17 Fév - 18:34

Jack ∞ Anthony

What ?
Lui qui d'habitude remuait sa cervelle toute fraiche dont il était si fier avant de faire la moindre chose, là pour le coup, il n'avait mais alors pas du tout réfléchit. Il n'avait pas pensé que son "ami" comme il continuerait à le qualifier quoi qu'il arrive réagisse ainsi. Pour Tony, se retrouver à être deux choses relativement proche, un squelepouvantail et un épouvantail, ça rapprochait encore plus, non l'inverse. Il s'était plutôt imaginé qu'ils allaient rire ensemble, faire des blagues d'épouvantails, regretter leur ancien corps en se plaignant de la complexité de ce nouveau puis être heureux en formant un club avec un nom débile. Oh, mais il perdrait pas espoir pour ces dernières choses. Il était juste ému de trouver qu'un de ses bons amis était comme lui, c'était tout. Oh, comme Anthony pouvait se révéler être innocent parfois. En réalité, celui qui autrefois avait exercé la profession d'avocat durant ces 28 dernières années figées, avait bien compris l'origine de la réaction de Jack. Il en voulait pas juste se l'avouer. Il était triste de cette réaction, du coup la niait catégoriquement. Mais en même temps, il ne pouvait juste pas rester comme cela sans rien faire, planté comme un idiot au milieu de la pièce à regarder l'autre dans le blanc des yeux. Se serait un petit peu gênant...

Mais pour l'instant, en réalité, il se fichait de tout cela, dans l'immédiat, il était plutôt dans l'occupation de ce qui était un des éléments qui le caractérisait le plus : c'est à dire ses cheveux. A la remarque du roi d'Halloween sur sa coupe, "pagaille ambiante", il s'était automatiquement mis à tenter de se les arranger, aggravant en fin de compte la chose. Et c'est en finalement reposant ses yeux sur le vendeur, qu'il se rendit compte qu'il avait dit quelque chose qui n'allait pas. En fait, ce n'était pas que ça n'allait pas, c'était juste aux yeux du squelette que ça n'allait pas... Du moins il l'espérait. Si la moitié de la ville le regardait comme ça de travers à chaque fois qu'il mentionnait le fait qu'il était un épouvantail, ça n'arrangerait en rien sa vie sociable déjà carrément inexistante...

- Oui, tu as bien entendu, un épouvantail ! Se contenta-t-il de répondre au début, un sourire plus léger que juste avant sur le visage.

- Et bien en fait...

Le ton de Jack avait changé, et désormais Anthony ne voulait vraiment plus avoir à répondre de travers à l'une de ses questions. Non mais c'était quoi toutes ces questions ? Un interrogatoire ? Il lui reprochait quoi ? Ne pas avoir sonné avant d'être entré ? Non ça ne pouvait pas être quelque chose d'aussi ridicule. Se grattant la joue avec l'index, un peu gêné à vrai dire, il finit tout de même pas sortir quelques mots de sa bouche. Lui qui était si bavard d'habitude, le ton froid de Jack lui avait cloué le bec...

- Je n'étais pas CE type là d'épouvantail. Oui, j'ai été créé pour effrayer les oiseaux, mais je n'ai pas vécu comme tel. J'ai eu la chance d'être mobile. Mais même après ça, je n'ai jamais eut l'intention d'effrayer qui que ce soit, j'étais trop occupé à me chercher une nouvelle cervelle pour penser à cela à vrai dire...

Puis maintenant qu'il y pensait, il avait été si heureux et il s'était senti si redevable envers Dorothy qu'il n'avait jamais songé à jouer son vrai rôle d'épouvantail. Il s'était juste contenté de veiller sur la sécurité de sa petite humaine comme il le pouvait, à travers cette longue et périlleuse route de brique jaune...

Aux mots suivants de Jack, Anthony haussa un sourcil, perplexe. Comment pouvait il être considéré comme le plus épouvantable des épouvantails si il était un squelette... Ne concourrait il pas dans la mauvaise catégorie ? Ça n'avait aucune importance, et l'épouvantail était suffisamment malin encore pour comprendre que ce n'était ni l'endroit ni le moment pour poser une telle question, qui terminerait sans doute à faire sortir le squelette d'Halloween Town de ses gongs...

- A part Oz, je ne connais aucun des autres mondes, mais je t'écouterais bien parler du tiens avec plaisir ! Il a l'air merveilleux ! Lui sourit il gentiment et curieusement presque, avant de capter la fin de sa phrase.

- Tomber sur un os... Haha tu dis ça parce que tu es un squelette c'est ça ? Rigola-t-il presque nerveusement. Tu n'es pas sérieux j'espère ? Je ne suis pas venu pour t'affronter voyons ! J'étais juste venu pour me présenter gentiment à toi sous ma véritable nature, pensant qu'ayant quelque chose en commun nous aurions pu être de bons amis... Souffla-t-il, perdant immédiatement son sourire, se rendant compte de l'atroce malentendu dans lequel les deux hommes sombraient.

- Mais si je te déranges, je peux tout aussi partir, je ne veux pas que tu te sentes menacé par moi, ça n'en vaut vraiment pas le peine. Regarde moi... Comment pouvais tu espérer que je veuilles te faire de la moindre concurrence ?


Voilà qu'il recommençait à se dénigrer involontairement. Il avait toujours été comme ça, à Oz. Toujours à se penser bon à rien et inutile, juste parce qu'il était un épouvantail sans cervelle. Du coup les remarques de Jack avait fait ressortir ceci... Mais en même temps, il en voulait un peu à ce dernier pour avoir pu imaginer une telle chose de lui. Mais pour le moment, il se sentait plus comme un pauvre épouvantail blessé dans son amour propre....


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Sam 20 Fév - 19:11




Pourquoi n'était-il pas content de trouver en Anthony une sorte de ressemblance ? Ils étaient après tout deux épouvantails, lui plutôt un squelette certes mais il s'était déjà habillé de la sorte tout en portant une citrouille creusée sur la tête pour le spectacle et le frisson de Halloween, alors que justement Jack donnerait tout ce qu'il avait pour qu'on puisse le comprendre un peu plus. Il feignait l'ignorance et ne pas comprendre cette colère qui grondait, n'ayant jamais été confronté à ce genre de situation que ce soit aussi bien en tant que roi des citrouilles que simple humain, mais dans le fond il savait pertinemment pourquoi mais il se refusait de l'admettre et de regarder les choses en face. Durant la malédiction il avait été heureux de trouver une sorte de semblable, quelqu'un qui pouvait avoir les mêmes goûts que lui dans différents domaines, mais surtout d'être une sorte de guide ou de modèle pour l'avocat. Parce que c'était ce qu'il était sans même le savoir durant le sort noir, un leader charismatique et avant tout un roi qui était une référence pour l'ensemble des habitants qui ne semblaient voir que par lui, et il avait aimé tenir ce rôle auprès de son ami qui lui demandait parfois des conseils. Son avis comptait et avait de l'importance, il se sentait avant tout écouté et avait la sensation d'exister un peu plus par cette action, et c'était tout ce qu'il avait toujours souhaité même si au niveau capillaire son homonyme ne l'avait jamais suivi. Le nœud du problème. En devenant ainsi une sorte d'égal Jack avait le sentiment de perdre quelque chose de précieux, qu'une forme de concurrence risquait ainsi de naître et d'autant plus si l'être de paille décidait de lui voler son titre, et il refusait ainsi ce changement auquel il n'était pas préparé et qu'il ne savait nullement les intentions que pouvait ainsi avoir l'avocat en se présentant de la sorte devant lui. Il préférait prendre les devants avant qu'une mauvaise surprise lui tombe sur le coin du nez, la manière d'agir d'Anthony ressemblait trop à celle qu'il avait eue envers Noël et c'était sans doute ce qui ne lui plaisait pas, alors que son ego était tout autant toucher par cette histoire.

Lui le grand Jack Skellington perdait en quelque sorte de son côté unique, il n'était plus le seul épouvantable épouvantail et il avait du mal à l'admettre dans un sens, une petite partie de son identité qui le rendait si particulier. Déjà que la malédiction avait fait son œuvre, lui créant une vie et tout un passé qui n'existait nullement sans savoir quoi en faire dorénavant, sans doute était-il trop tôt pour lui que celui qu'il voyait comme son ami lui annonce une telle nouvelle qui le perturbait autant. Le squelette aurait dû se calmer en entendant ainsi Anthony lui expliquer qu'il n'était pas vraiment ce type d'épouvantail, certes son but premier était bien d'effrayer les oiseaux d'un champ mais son rôle semblait s'arrêter là et ne pas être identique au sien, mais c'était plus fort que lui et il n'arrivait aucunement à en faire abstraction. Jugeant d'un œil critique l'avocat alors qu'il avait fait le tour du comptoir, cherchant le moindre défaut visible pour se dire qu'en effet c'était bien lui le meilleur entre eux deux, il ressentait juste ce besoin viscéral de se trouver supérieur à lui d'une part mais aussi de se prouver qu'il n'y avait pas de quoi s'alarmer à son adresse. Jack se trouvait même un bref instant déconcerté par la remarque de Tony concernant son monde, touché dans un sens qu'une personne extérieure à cet univers puisse vouloir en connaître plus, avant de se crisper de nouveau en l'entendant rire de la sorte. Jeu de mots involontaire de sa part, ou peut-être par simple habitude de son monde il ne savait plus trop, il crut sur le coup que l'avocat se moquait de lui et il ne le tolérait nullement. Jack pouvait se montrer particulièrement patient avec autrui, il lui en avait fallu pour supporter avec le sourire les habitants d'Halloween Town qui le sollicitaient sans arrêt, mais lorsqu'on le provoquait il réagissait au quart de tour et fonçait tête baissée sans la moindre hésitation. Oogie en restait l'exemple le plus parfait, le squelette n'avait pas hésité un seul instant à se salir les mains pour le réduire en tas d’insectes rampants bon à être écrasés, dans ce genre de combat il n'avait aucune pitié et il n'en n'aurait nullement pour l'épouvantail si celui-ci venait ainsi le provoquer de la sorte.

« Me sentir menacer par toi ? Ah. Je crois que tu t'es surestimé en effet, nous n'évoluons nullement dans la même catégorie mon cher ! Je ne crains aucune concurrence, de n'importe qui, parce que je sais parfaitement que je l'emporterai haut la main comme je l'ai toujours fait ! »

Le roi d'Halloween avait répondu sans même réfléchir, sans penser à quel impact pourrai avoir ses mots, guidé aveuglement par son ego et son besoin de prouver qu'il était ainsi le meilleur. Posant une main sur sa hanche, tout en levant quelque peu la tête comme pour prendre un peu plus de hauteur, il regardait de haut son homonyme en sentant quelque part une véritable fierté que d'être ainsi supérieur à lui. Cependant l'air que pouvait aborder Anthony l'empêchait tout de même de rester dans l'apathie dont il pouvait faire preuve durant la malédiction, cette façon de parfois ne réussir à ne rien ressentir et encore moins pour l'égard des autres, le poussant à se remettre ainsi en question. Jack agissait toujours avant de réfléchir, il s'enflammait puis prenait du recul pour faire face par la suite aux conséquences de ses choix, il apprenait toujours sur le tard de ses erreurs et souvent lorsque c'était trop tard. Noël en était la forme la plus parfaite, il avait manqué de détruire une fête parce qu'il avait eut l'envie de la préparer lui-même et qu'il avait cru bon de prouver qu'il pouvait faire aussi bien que l'organisateur attitré, et il se rendait alors compte qu'il était en train de faire la même chose avec l'épouvantail. Doucement il faisait retomber son bras, calmant son ardeur profonde qu'il avait pu ressentir à cette annonce pour les moindres étonnantes, comprenant qu'il venait d'aller trop loin avec son ami. Ami. Ce simple mot était pourtant lourd de sens. Le squelette se souvenait encore de la solitude qui le rongeait jour après jour, populaire et à la fois si invisible, et de celle qu'il avait cru ressentir durant des années de sa fausse existence d'humain. Anthony faisait partie de son groupe restreint mais privilégié des personnes pouvant le côtoyer, avec qui Jack pouvait faire tomber le masque souriant plus facilement, sentant dès lors le poids de la culpabilité que de prendre conscience de ce constat. Qu'était-il en train de faire ? Se frottant d'une main le visage, tout en massant un peu plus les tempes tant il avait l'impression que sa cervelle bouillait, il lâchait un lourd soupir las mais qui était avant tout adressé à lui-même. Reportant son regard vers son homogène, restant toujours aussi droit et stoïque comme il savait le faire, il n'était pas sûr de la manière d'arranger tout ceci.

« Puisque tu n'étais pas un épouvantail épouvantable tu n'es pas vraiment digne d'être considéré comme tel je suppose, en d'autres termes tu n'es pas grand-chose. »

Manière maladroite de sa part, blessant sans doute beaucoup plus l'épouvantail en parlant de cette manière, mais cette manière franche de parler permettait aussi au roi d'Halloween de tempérer sa colère en constatant ainsi les faits. L'avocat avait raison lorsqu'il disait ne pas être une menace pour lui, de ne pas pouvoir le devenir en tout cas, ce qui contribuait grandement Jack à essayer de voir la situation sous un autre angle de vue. Venant alors quelque peu tourner autour d'Anthony, tapotant légèrement son index contre sa mandibule, il revient se positionner devant lui après ce petit tour d'inspection.

« Tu es tellement bas que ça ne peut être pire je suppose, aussi insignifiant qu'une botte de paille et tout aussi utile. Mais peut-être qu'il est possible de faire quelque chose de toi et que je pourrais t'aider à changer cela. »

Dans le fond il souhaitait toujours avoir ce rôle important envers lui, sans qu'il n'ose le dire très clairement comme à cet instant, mais surtout ne pas perdre cette amitié qui comptait malgré tout.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...


Dernière édition par Jack Pumpkin le Lun 14 Mar - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Mar 23 Fév - 19:39

Jack ∞ Anthony

What ?
C'était rude. Plutôt rude en effet. Peut être n'aurait il pas du le rencontrer ainsi dans sa boutique. Il avait peut être senti son espace "privé" envahi par cette déclaration particulière en un tel lieu... Si il lui avait annoncé ça autour d'une canette de soda en lieu public, peut être que le message serait plus facilement passé. Mais quel message cherchait il à passer réellement ? Et bien, c'était pourtant simple : "on est les même, trainons ensemble !". La vérité, c'était que Anthony ne savait pas comment se faire d'amis. A vrai dire, il n'en avait jamais eut beaucoup... Même à Oz. A part Dorothy, le lion et le bucheron en fer blanc, il ne connaissait personne d'autre. Fallait dire aussi, il état jeune. Il n'avait seulement quelques jours quand la jeune femme l'avait gentiment décrochée... Mais ça ne valait pas dire qu'il ne voulait pas en avoir ! Au contraire ! Il était sur qu'il pourrait arriver à se faire aimer des gens. Il était souriant, il aimait parler, et il avait le cœur sur la main quand il le voulait ! Puis, il s'était mis à douter du genre de personnes avec qui il pourrait "trainer" comme on disait. Puis, en apprenant qui était Jack, il s'était dit qu'il sera la personne parfaite pour le... Guider ? Oui, le guider dans ce nouveau monde. Mais une chose que l'ex épouvantail était, s'était têtu. Il était presque prêt à s'accrocher à la jambe de Jack en pleurnichant comme un bébé jusqu'à ce que ce dernier en ait marre de lui et l'accepte dans son entourage. C'était puéril, mais il s'en fichait. Ca restait son plan B. Plus qu'à espérer ne pas avoir à en arriver là...

Il ignora ces mots durs, et garda la tête haute. Il allait se calmer, c'était sur. Il ne passerait pas toute l'heure à lui hurler dessus en se disant supérieur et tout autres choses farfelues dans le genre. Il en avait rien à faire de tout cela ! Anthony savait bien qu'ils n'étaient pas dans la même catégorie ! Lui était le roi des citrouilles et de la fête de la peur, lui avait déserté son champ, et échoué à devenir roi de la cité émeraude, par la faute de cette affreuse sorcière verte.

- Eh ! C'est rude ça ! Je peux bien te laisser passer tout le reste, mais ami ou non, je ne te permet pas de me dire que je ne suis pas grand chose ! J'ai beau peut être ne pas être épouvantable, je reste un épouvantail ! Avec un minimum de fierté !

Oh oui qu'il en était fier de son paille. Anthony avait beau être ravi de s'éveiller un beau jour de vingt huit ans de sommeils dans un corps humain, il avait toujours aimé le fait d'être un épouvantail. Même si parfois, il s'en plaignait, était triste que l'on se moque de lui de ce fait, au fond, il n'aurait jamais voulu changer un seul et unique détail de ce qu'il était. Il était un épouvantail, un point c'est tout. C'était part entière de ce qu'il était. De son passé particulièrement, mais aussi de son présent, et il l'espérait, de son futur...

Un sourcil levait, il observa, curieux, le roi des citrouilles tourner autour de lui... C'était quoi maintenant, une inspection ? Croisant ses bras sur son torse, il attendait, non sans être un peu perplexe, le jugement qu'allait bientôt exprimer une fois de plus Jack. Tony s'attendait encore une fois à des remarques désobligeantes sur son style, sur ses cheveux, sur sa façon de se tenir, de respirer, d'être... Sur tout en fait. Mais il s'en fichait. Qu'il lui dise ce qu'il veut. Le brun lui pardonnera quoi qu'il arrive, ou pire, s'arrangera pour que ce soit sa faute, sans même en être conscient.

- Merci de me dire qu'il est possible de faire quelque chose de moi... Heureusement que moi aussi je suis quelqu'un d'optimiste... Souffla-t-il en décroisant ses bras, les enfonçant au plus profond de ses poches. Puis, il sembla réaliser la dernière partie de la phrase de Jack, et un sourire idiot se propagea rapidement sur ses lèvres... Attends un instant, tu as bien dit que tu voulais m'aider à devenir meilleur, à devenir plus cool et imposant... Comme toi ?

Il le savait ! Jamais le roi d'Halloween n'aurait refuser de le prendre sous son aile ! Oh, il s'imaginait déjà le suivre partout, pour apprendre à être quelqu'un de cool ! Il ferait tout comme lui, mangerait comme lui... Quoi que non, une minute. C'était flippant ça. Restons en aux choses de personnes normales, ne nous emballons pas trop. Mais c'était plus fort que lui, et presque inconsciemment, Anthony se jeta presque sur Jack pour lui faire un câlin, mais se retint au dernier moment et se contenta de poser ses mains sur ses épaules

- Oh, merci merci merci. Je savais qu'on s'entendrait bien ! Qu'on ferait de bons amis ! Tu sais qu'en plus, en vérité, je t'ai toujours admiré, même pendant la malédiction et...

Se rendant compte que Jack n'était peut être pas aussi enjoué que lui à l'idée de faire des contacts amicaux comme il les appelait - dont il venait d'inventer le nom aussi, et se recula alors immédiatement, se grattant le crâne, un peu gêné.

- Hm, désolé... J'étais juste heureux que tu es arrêté de me rejeter... Je n'ai jamais été très... Doué pour ce genre de choses. Encore désolé.


Anthony Scarecrow, professionnel dans le cadre de rendre une situation plus embarrassante qu'elle ne n'était déjà... Mais bon, c'était pour ça qu'on l'aimait au fond, non ? Puis, il était sur qu'au fond, Jack était tout aussi excentrique que lui à sa façon...


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Lun 29 Fév - 11:16




Au moins Anthony avait le mérite de ne pas rester totalement apathique face à ses remarquables des plus désobligeantes, ce qui avait quelque peu intrigué Jack il fallait bien le dire, il était indéniable qu'il était fier d'avoir été un simple épouvantail accroché dans un champ. Un bon point pour l'avocat et un mauvais pour le squelette qui avait ainsi le traiter de cette façon, lui qui transpirait de fierté plus que personne d'autre dans cette ville très certainement et de calmer sans aucune forme de honte qui il était vraiment, lui agitant sous le nez la réaction froide et exagérée qu'il avait envers celui qui se disait encore son ami. Il venait d'être odieux envers son congénère mais celui-ci arrivait à le voir encore comme tel ? Décidément il restait au roi d'Halloween encore beaucoup de choses à apprendre, il était convaincu que s'il avait été à la place de Tony jamais il n'aurait pardonné de tels mots à son encontre tant sa rancune pouvait être sans limite, voyant ainsi que les mots pouvaient parfois avoir plus d'impact que les actes. Cependant il ignorait de son côté comment se faire pardonner, l'une des seules fois qu'il se souvenait demander pardon c'était avec le fameux Perce-Oreille lorsqu'il l'avait sauvé des griffes d'Oogie pour avoir gâché ainsi la fête de Noël, même si à cet instant il arrivait à venir accepter ses torts. Il n'avait trouvé que cette piteuse manière détournée pour voir vers quelle sorte de chemin il pouvait s'aventurer, n'arrivant aucunement à formuler une phrase concrète pour s'excuser frontalement et peut-être que dans le fond il n'était pas entièrement sûr d'avoir si mal agi que cela en agissant ainsi, se cherchant des excuses pour ne pas avoir à le faire comme le fait que c'était son droit légitime que de réagir de la sorte. Certes Anthony était un épouvantail fait de paille, lui un squelette sans chair et juste d'os, mais Jack ressentait vraiment l'impression d'avoir perdu de son côté unique et ceci il avait du mal. La fin de la malédiction avait peut-être plus d'impact qu'il ne le pensait, déjà le fait d'avoir un corps humain en soi était des plus perturbants surtout pour un être qui ne l'avait jamais été et provenant de la fête des morts à l'origine, au point que parfois il venait à se demander si tout ceci était réel. Ceci pouvait être le fruit de son imagination trop débordante, un rêve lucide qui ne ressemblait à aucun autre, sans qu'il n'en comprenne la signification.

Cool et imposant. Anthony n'aurait pas pu trouver un meilleur moyen que de venir flatter ainsi cet ego trop débordant que Jack pouvait avoir, surtout depuis qu'il se souvenait de qui il était à savoir un roi adulé de tous ses habitants qui chantaient ses louanges, le meilleur moyen sans doute de le faire changer du tout au tout. Dans le fond si le squelette avait souhaité s'emparer de Noël pour répandre la joie de cette fête, en distribuant de somptueux cadeaux qui n'étaient nullement aux goûts de ses petits humains trop capricieux, c'était aussi pour changer le regard qu'on lui portait. On disait qu'il était marié à la peur et la terreur, un véritable virtuose dans le domaine de l'effroi et la raison pour laquelle il méritait tant sa couronne, cependant au fil des années il s'était avant tout lassé que de refléter cette image. En visitant le village de Christmas Town et en apprenant plus sur cette drôle de fête si rayonnante, du moins du mieux que sa concentration qui avait été grandement perturbée avait pu retenir, il avait envié le rôle de l'homme en rouge qui se trouvait être adulé de tous. Voilà pourquoi il avait tant voulu le copier, pourquoi il avait tout fait pour prendre sa place en étant alors si aveugle face aux conséquences de ses actes, tout ce qu'il voulait c'était que les humains viennent l'apprécier et le glorifier non pas s'enfuir de peur en le voyant. Un besoin de reconnaissance qui l'avait poursuivi dans ses faux souvenirs, de prouver qu'il était là et qu'il existait bel et bien, qu'on le remarque enfin mais pour de bonnes raisons. Alors quand l'épouvantail face à lui disait le trouver extraordinaire, certes ce n'était pas les mots employaient mais sa cervelle extrapolait toujours à son propre avantage, le squelette était touché par ce qu'il entendait sans savoir comment réagir à cet élan de glorification à son égard. Qu'il puisse entendre une telle chose d'un des ses habitants il en avait après tout l'habitude, il n'y avait qu'à voir comment ils s'étaient trouvés si perdus et désemparés alors qu'il s'était absenté une simple petite journée au point que ça en devienne touchant dans un sens, mais un regard extérieur c'était peut-être la première fois qu'il pouvait ainsi l'entendre.

« Vraiment... ? Tu me trouves réellement grandiose ? Pas que j'en doute, on me le dit souvent même, juste pour savoir. »

La réaction d'Anthony parla d'elle-même alors qu'il avançait tout d'un coup vers lui, trop survolté à cet instant au goût de Jack, alors que de son côté il entamait un pas de recul face à cet élan soudain. Vieux réflexes. Ce n'était pas de la peur de sa part mais plus le fait de voir son espace privé être envahit de la sorte, il ne comptait plus les nombreuses fois où une sorcière ou même un enfant momifié avaient pu s'accrocher à sa jambe en lui répétant qu'il était le meilleur de tous, quelque chose que les habitants d'Halloween Town malheureusement ne connaissaient nullement pour lui. Le revers de la médaille, un des inconvénients d'être roi et d'être sollicité pour tout mais aussi rien, au point qu'il n'appréciait que moyennement les gestes d'affection trop spontanés. Heureusement pour lui l'avocat s'abstient d'un trop grand débordement et se contenta juste de poser les mains sur ses épaules, le remerciant mentalement pour sa part de s'être avisé de plus, alors que le florilège de compliments continuait de pleuvoir. Le squelette perdait pied vraiment, son ego grimpait dangereusement en flèche comme jamais, ces mots lui faisaient chaud au cœur tout en venant aussi le culpabiliser d'avoir agi si idiotement. Un admirateur. Il avait eu et avait toujours un admirateur à Storybrooke, c'était l'un des plus jours de son existence depuis la fin de la malédiction, ce qui ne pouvait que le faire sourire de bienveillance pour Anthony. C'était décidé ! À partir de maintenant il serait le modèle incontesté de son homologue, il serait son guide pour devenir un épouvantail aussi somptueux qu'il pouvait bien l'être, plus que tout il serait désormais un ami sur qui il pourrait dès lors à compter de ce jour. C'était comme retrouver son rôle d'autrefois, l'orateur qui venait d'un petit discours faire que la foule le suivait même au plus profond de sa folie, et il n'aurait pas pu être plus en joie qu'à cet instant. Mais avant de rentrer dans ce costume qu'il connaissait si bien, de pouvoir ainsi être un véritable mentor, il savait qu'il devait s'excuser avant toute chose. Soupirant légèrement Jack regardait Anthony, tirant sur le bas de sa veste sombre pour être le plus présentable possible, dans cet exercice qu'il ne connaissait presque pas.

« Tu ne dois nullement t'excuser Anthony, c'est plutôt à moi de le faire, ma réaction n'était point celle que j'aurais dû avoir. Je te prie d'accepter mes plates excuses, je suis désolé... »

C'était vrai. Tout ce que l'avocat avait fait après tout c'était venir se présenter, décliner ainsi qui il était vraiment, alors que de son côté il avait plus que mal réagi à cette information donnée. Stupide ego qui faisait le yo-yo au gré des paroles d'autrui, tant qu'on allait dans son sens tout pouvait aller à la perfection alors qu'à la moindre petite contrariété il devenait des plus exécrables, en observant de plus près au moins la malédiction avait eu ça de grandiose en venant assez le museler dans ce trait de caractère. Mais en se rompant c'était comme si tout son être s'était réveillé avec fureur, qu'il avait eu besoin d'être de nouveau le véritable Jack Skellington, et pour l'instant tout était encore assez mal dosé car dans des proportions trop grandes. Redevenant tout souriant envers Anthony il voulait donc repartir comme il fallait, éviter d'avoir cette réaction qui était indigne de son titre, permettre à cette découverte de poser des fondations d'une base plus saine et plus solide. Réexaminant de la tête aux pieds l'avocat il en convenait qu'il aurait du travail, l'univers sombre dont il était issu lui criait de son côté de toujours porter du noir ou du moins de rester simple sans la moindre couleur agressive, mais plus que tout il ne pouvait s'empêcher de s'arrêter sur la coiffure indomptable de son ami face à lui. C'était plus fort que lui. Attrapant la main de l'épouvantail pour venir le faire s'asseoir derrière le comptoir sur une chaise tournante, sur laquelle il pouvait passer des heures à tourner sans l'avouer comme un véritable gamin, avant de sortir un peigne de sa poche intérieure de sa veste. Son côté british sans doute qui le poussait à avoir ceci sur lui, comme un parfait gentleman en cas d'urgence, en tout cas c'était une vraie bénédiction de l'avoir à ce moment-là. Commençant alors à essayer de faire quelque chose avec les cheveux de son compère, voulant les peigner vers l'arrière comme c'était le cas pour lui, l'apprentissage pouvait donc débuter.

« Si tu veux être aussi exceptionnel que moi, il te faut un style plus distingué ! La sobriété est la clé de tout, rien de tel que le noir pour te confondre dans les ténèbres et la nuit, mais surtout faire quelque chose à ce qui te sert de... composant capillaire. Je sais que la paille est difficile à être ainsi manipulée mais pour l'heure tu es humain, une raison supplémentaire pour faire ainsi attention  à ton image, parce qu'ils peuvent se montrer très puérils. Crois-moi Anthony, ils ont tenté de me faire exploser alors que je leur distribuais des cadeaux... tous des ingrats sans nom... Et si tu ne fais pas attention, ils feront peut-être pareil avec toi. »

C'était vrai dans un sens. Jack ne voulait que leur apporter joie et on avait tenté de le tuer, même si ceci avait été vain vu qu'il était un squelette, parce qu'ils n'avaient nullement été capables de comprendre ses intentions bienfaitrices.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...


Dernière édition par Jack Pumpkin le Lun 14 Mar - 15:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Ven 4 Mar - 17:02

Jack ∞ Anthony

What ?
Etant l'un des premiers à se dénigrer lui même, beaucoup trop d'ailleurs, il était très patient et compréhensible à ce niveau l'ex-épouvantail... Mais bon, quelque part, dans sa tête, il se disait que malgré le fait qu'il se prenne de sale remarque au visage, bientôt se serait des compliments qu'il pourrait entendre face à lui. Des qualités, il en avait, bien sur ! Mais elles étaient cachées derrière cette apparence un peu négligé, il devait bien l'avouer, surtout capilairement parlant. Après, pour ce qui était des vêtements, c'était pas la mort non plus ! Anthony s'était toujours vêtu d'habits de qualités, comme des costumes. Seul bémol : la couleur. Réellement, si on comparait sa gamme de couleur avec celle du roi d'Halloween, on voyait bien que Tony son truc à lui c'était plus la couleur, alors que son "modèle" était plus dans les gammes de noirs. Peut être se devait il de respecter cela afin de ne pas faire honte à son titre de roi de l'épouvante. Non, définitivement, il était le genre d'homme à être fan de noir quoi qu'il arrive...

- Oui bien sur ! Pourquoi mentirais-je ?

Il devait avoir mal entendu, ou alors il pensait rêver... Parce qu'avec l'égo incroyable que possédait l'ancien squelette, il serait fou d'avoir ne serait ce que l'idée de penser qu'il puisse manquer de confiance en lui même. Le manque de confiance en soi, c'était le truc de Tony. Enfin, de moins en moins ces derniers temps, surtout depuis qu'il avait rencontrait Jackie-Rose, une jeune femme qui semblait voir en tout le monde quelqu'un d'exceptionnel et digne d'être aimé, ainsi, depuis la fin de la malédiction, il commençait à se rendre compte qu'il n'était peut être pas si incompétent que ça. Mais bon, maintenant qu'il allait être entre les main du coach Jack Pumpkin, qui allait le baignait dans son auréole d'égo au passage, il pourrait prendre exemple.

- Excuses acceptées ! Ce n'est pas grave, ce genre de quiproquo est un point de départ idéal pour repartir sur de meilleures bases !

En fait, Anthony était un doux rêveur. Un doux et innocent rêveur. Peut être un peu trop innocent d'ailleurs. Mais que voulez vous... A Oz, il venait d'être créé quand Dorothy était venue pour le détacher et lui proposer de suivre ses pas. A seulement quelques jours, il abandonnait déjà sa terre natale pour découvrir le monde. C'était d'ailleurs ce que le magicien lui avait demandé de faire... Maintenant qu'il avait une cervelle.... Découvrir le monde, et ses habitants pour toujours l'enrichir. Et désormais, c'était ce qu'il faisait. Mais quelque part, il ne pouvait pas découvrir ça tout seul. Il avait besoin d'être guidé, entouré, protégé. Bon, il avait toujours Dorothy, mais il ne pourrait pas rester avec elle pour toujours. Elle était une jeune femme après tout, elle avait d'autres amis que lui - du moins il espérait pour elle qu'elle ait pu s'en faire pleins pendant la malédiction, elle le méritait ! Du coup, lui aussi devait en faire de même. Se trouver son petit groupe d'ami pour l'entourer dans cette découverte de ce nouveau monde. Et quoi de mieux que de partager tout cela avec des personnes comme lui ? Jack étant un squelepouvantail, c'était un candidat idéal !

D'ailleurs, ce dernier semblait déjà avoir quelques plans pour lui, puisque désormais, il l'avait assis sur une charmante chaise à roulette derrière son comptoir. Une petite minute, venait il de passer quelque chose dans ses cheveux ? Il les aimait bien comme ça ses cheveux ! Tony avait été si concentré sur les roulettes de la chaise en elle même, songeant d'ailleurs que ce genre de chaises devaient être parfaites pour tourner et tourner encore et encore lorsqu'il s'ennuyait, qu'il n'avait pas vu Jack sortir d'une de ses poches un peigne.

- Du noir ? Mais j'aime bien le bleu. A vrai dire, lorsque j'étais un épouvantail, j'avais l'habitude de porter du bleu, c'est la couleur de ma région d'origine...

Enfin, maintenant qu'il était dans sa lancée, autant le laisser continuer avec ses conseils, que bien sur, même s'il ne les approuvait pas tous pour le moment, il écoutait avec beaucoup de sérieux. Afin, tout le sérieux qu'il pouvait avoir dans cette position... Lui qui avait toujours détesté aller chez le coiffeur...

- Ils ont tentés de te faire exploser alors qu'ils te distribuaient des cadeaux ? Et bien... Je ne les aurait jamais imaginé nomme ça. C'était peut être des enfants ? J'espère que ceux que nous côtoyons en ville ne sont pas tous comme ça, sinon, on aurait bientôt des ennuis...

Lui qui aimait tant parler, il se sentait bloqué avec ce peigne dans sa touffe de cheveux bruns... Les seuls humains qu'il connaissait n'avaient rien d'idiots ou de sauvages... Aussi, Tony savait bien choisir son entourage. A première vue, il en avait peut être pas l'air, mais il était plutôt rusé pour ce qui était de ce genre de choses. Il préférait rester loin des ennuis. Enfin, sauf pour ce qui était le cas "Niels". Lui c'était une exception, parce qu'il savait qu'il pourrait être une des seules personnes à pouvoir réellement l'aider et être un ami pour lui... Alors que son "coiffeur" tira sur ce qui semblait être un nœud, Tony fronça des sourcils.

- ...C'est quoi en fait le problème avec mes cheveux ?

Soit patient Tony, soit patient... Il faut souffrir pour être cool comme on dit...

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Ven 11 Mar - 11:03




C'était une forme de soulagement qui se faisait à l'intérieur de Jack lorsque Anthony disait accepter ses excuses, le Perce-Oreille lui n'avait pas eu la même attitude à son égard lorsque le squelette lui avait ainsi demandé pardon, parce qu'il n'avait nullement l'habitude d'en faire et il pouvait ainsi les compter sur les doigts d'une seule main. Et l'épouvantail avait raison lorsqu'il lui avait dit que ceci était ainsi l'occasion de repartir sur des bonnes bases, quelque chose de beaucoup plus sain, loin de sa jalousie et de son ego qui rendaient parfois la situation plus compliquée qu'elle ne l'était. Au moins, durant la malédiction, ses deux traits atténués lui avaient permis d'éviter des conflits de ce genre qui n'avait en réalité dans le fond ni queue ni tête. Alors le roi d'Halloween avait décidé de venir s'occuper de l'avocat, une sorte de congénère qui avait encore tant à apprendre, autant pour se faire pardonner qui lui apprendre les choses qu'il pensait essentielles. Si Tony n'était pas capable ainsi d'effrayer de simples oiseaux, alors qu'il s'agissait de son rôle premier et de sa fonction principale, ceci ne pouvait que faire dire à Jack qu'il y avait un travail titanesque à faire avec lui. C'était ce qu'il y avait de plus amusant. Qu'importe la quantité à devoir réaliser, que le chemin soit difficile soit même impossible, l'ancien squelette savait pertinemment qu'il y arrivait de toute façon parce qu'il avait toujours été au bout ses idées. Bonnes ou mauvaises qu'importe. C'est pourquoi il avait poussé Anthony sur le siège pour commencer à s'occuper de lui, parce qu'il ne savait aucunement attendre de toute façon et voulait tout immédiatement, tout en écoutant ce que l'épouvantail pouvait lui raconter sur l'instant alors qu'il était occupé à essayer de faire quelque chose de ses cheveux. Secouant la tête il n'était pas d'accord, le noir était ce qu'il y avait de mieux où à ses yeux seul le blanc pouvait s'accorder parfaitement avec un contraste somptueux, l'orange pouvait être la seule couleur qu'il acceptait en rapport à Halloween mais c'était tout. Alors non il n'était pas d'accord avec ce qu'il entendait, parce que ceci allait à l'encontre de ses goûts et de ses choix personnels, ne pouvant pas rester sans réagir bien entendu.

« Du bleu foncé alors, jamais du clair. Je te le redis il faut savoir rester sobre, surtout si tu veux devenir un véritable épouvantail ! Si on te repère à des kilomètres à la ronde tu ne feras peur à absolument personne, le mot d'ordre c'est tout d'abord la discrétion puis l'effroi ! »

Totalement dans son rôle, pensant que seule sa parole divine pouvait compter et d'ailleurs il en était convaincu, Jack avait enchaîné avec cette histoire d'explosion en plein ciel qui lui offrait encore une sorte de goût amer. Les rapports qu'ils avaient eux avec les humains n'avaient jamais été au beau fixe, né de l'essence même d'Halloween son but premier était de les effrayer et ce qui n'avait nullement aidé à établir un climat très calme entre eux et son monde, il avait espéré naïvement qu'en devenant la nouvelle personnalité représentative de Noël ceci lui aurait permis de s'attirer la sympathie de la foule. Ils auraient voulu que les humains l'acceptent et viennent l'acclamer, pouvoir entendre qu'il était le meilleur et des remerciements à son encontre à la place des cris habituels, mais au lieu de ça il s'était retrouvé étendu dans un cimetière alors qu'ils avaient détruit ses rêves de gloire. La nature assez rancunière du roi des Citrouilles aurait voulu qu'il les déteste, qu'il vienne même saboter une bonne fois pour toute la dernière fête de l'année, mais pourtant ce n'était aucunement ce qui s'était passé. Cette aventure lui avait permis de se rendre compte qu'on ne va jamais contre sa propre nature, la sienne d'être un squelette et un épouvantable épouvantail, mais surtout il avait retrouvé la foi et le feu intérieur des premiers jours de son existence. Même s'il était incompris sur cette affaire de Noël, qualifiant ces êtres comme étant des idiots qui ne voyaient pas plus loin que le bout de leur nez, il avait pu ouvrir les yeux grâce à eux. Mais une telle action ne devait plus se voir se répéter. S'il avait pu survivre à une telle épreuve c'était grâce à son état de squelette, il lui avait simplement fallu replacer les os déboîtés et le tour était joué, désormais qu'il avait un corps avec lequel il avait encore clairement du mal il devait faire attention et il préférait mettre en garde Anthony. Désormais Jack se sentait responsable de son ami, l'épouvantail le prenait pour modèle et la mentalité du roi avait ainsi changé du tout au tout à son sujet – comme quoi flatter un ego est toujours une solution, il ferait son possible pour le guider dans cette nouvelle vie même si de son côté il avait encore tant à devoir apprendre. En repensant à toute cette histoire il ne put s'empêcher de rire quelque peu, tout en étant toujours concentré sur les cheveux de l'avocat qui étaient assez peu conciliants, en réalité il s'était tellement amusé à semer la pagaille dans ce jour qui aurait dû être festif qu'il était plutôt fier de lui.

« En fait, c'était plutôt drôle ! Même si la chute fut douloureuse, du moins en quelque sorte puisque en tant que squelette la douleur est assez relative, tout ce qui a précédé cette explosion était très enrichissant. Si d'habitude se sont surtout les enfants qui hurlaient de peur à mon passage, sans vouloir me vanter j'étais un véritable cauchemar qui savait y faire, le fait d'entendre autant d'adultes humains être autant effrayé... c'est assez glorifiant ! Pourtant je ne comprends toujours pas, quoi de plus amusant que d'avoir des chauves-souris virevoltant dans un salon ? Je reste encore stupéfié du fait qu'ils n'ont pas apprécié mes créations, un grand mystère... »

Inimaginable même. Même ici à Storybrooke Jack avait toujours eu des goûts particuliers, comme par exemple sa passion pour le spiritisme ou encore des rites d'invocations, ce qui ne faisait que venir renforcer d'une certaine manière ses convictions passées sur le fait que son Noël aurait dû être le plus grand de tous. Le squelette se concentra sur sa tâche première à savoir rendre présentable au possible l'épouvantail, du moins ce qu'il lui était possible de faire pour dans l'état actuel des choses, voyant que la chevelure récalcitrante de l'avocat semblait trop le narguer en restant indomptable. Ce qui ne lui plaisait pas. Parce qu'il était habitué à ce que tout aille dans son sens et selon son bon petit vouloir, à Halloween Town il lui suffisait de dire pour avoir en toute simplicité, de tout avoir sur un magnifique plateau en argent. Forcément, comme c'était le cas en ce moment même, lorsqu'il n'arrivait nullement à obtenir ce qu'il voulait ceci entamait le peu de patience qu'il pouvait avoir et les cheveux trop dissidents d'Anthony commençaient réellement à être un véritable problème. Il n'avait donc aucune pitié à tirer dessus avec le peigne, sans se rendre contre que de cette manière il pouvait faire mal à son apprenti petit épouvantail, jusqu'à ce que finalement un nœud ait raison de lui et surtout vienne coincer les dents du peigne qui ne bougeait plus d'un seul poil – ou cheveux pour le coup. Mais c'était le mal le connaître de croire qu'il abandonnerait aussi aisément, il ne reculait devant rien ni personne et s'engouffrait jusqu'à pouvoir réussir, venant ouvrir un tiroir qui se trouvait derrière le comptoir dans lequel il y avait un tas de bric-à-brac en tous genres. Jack prit ainsi la paire de ciseaux qui se trouvait là, les faisant claquer entre ses doigts dans ce son si significatif, alors que de l'autre il revenait tapoter l'épaule de son ami pour lui montrer que tout irait bien et qu'il savait parfaitement ce qu'il faisait. Comme toujours. Avant même que l'avocat puisse protester ou quoique ce soit le squelette passa les lames sous le peigne, sûr de ce qu'il devait faire alors qu'il n'avait aucune compétence dans le domaine, venant tout d'un coup délivrer son bien alors que plusieurs mèches de cheveux tombaient au sol. Jack s'arrêta en voyant l'allure que ceci donnait à la coiffure d'Anthony, se disant que peut-être il aurait dû réfléchir un peu plus à ce qu'il faisait avant de venir ainsi couper, ne sachant nullement s'il devait rire ou non.

« Tu sais ce n'est pas si mal, enfin comment dire... Peut-être que si je venais couper là ou encore ici, ça donnerait quelque chose d'assez harmonieux. Ou alors il y a plus simple. On rase tout pour repartir sur une bonne base, parce que tes cheveux sont trop indisciplinés. »

La manière dont l'épouvantail touchait compulsivement ses cheveux, plus particulièrement la partie qui avait été coupé par les soins de Jack et qui donnait une allure assez ridicule, lui faisait dire qu'il avait a priori raté son coup. Mais ce n'était nullement sa faute. Jamais, comme toujours. Si Anthony avait eu des cheveux qui se laissaient faire alors tout ceci ne serait aucunement arrivé, il était même convaincu qu'il lui aurait fait une coupe magnifique sans pour autant être coiffeur, se laissant ainsi convaincre par son propre argument. Cependant, son petit doigt lui disait, que son ami n'avait pas aussi l'air emballé que lui par cette nouvelle idée. Le roi d'Halloween était conscient qu'il devait réparer son erreur, de n'importe quelle manière qui puisse exister, venant donc fouiller dans le reste du tiroir pour voir ce qu'il pouvait trouver. Trouvant un rouleau de scotch une idée lui vient dans sa cervelle, forcément merveilleuse puisqu'elle venait de lui, venant donc en prendre une large bande pour l'apposer sur la zone du désastre comme s'il pouvait s'agir ainsi d'une sorte de pansement. Au moins ceci avait le mérite de cacher le massacre capillaire, c'était après tout l'effet recherché, mais disons que ce n'était pas vraiment ce qu'il attendait en effectuant cette manœuvre.

« Dis-toi qu'au moins les cheveux repoussent, contrairement à la paille. Bonne nouvelle non ? »


Au moins il avait essayé de faire quelque chose, on ne pouvait pas le blâmer pour ceci à son sens, trouvant au moins une utilisé à ce corps humain pour une fois.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Dim 3 Juil - 12:01

Jack ∞ Anthony

What ?
A la remarque du roi d'halloween sur sa mauvaise tendance à s'habiller de couleurs trop claires, Tony ne fit que sourire de manière un peu gênée. Quelle chance que Jack n'ait jamais eut l'opportunité de le voir sous sa véritable forme d'épouvantail. Il se serait sans doute foutu de lui, se moquant de son grand manteau bleu clair et de son chapeau pointu qui ornait le haut de son crane. A vrai dire, il n'avait jamais choisit de lui même sa garde robe... Il s'était contenté de garder les vêtements que ses créateurs munchkin avaient choisis de lui faire porter. Alors peut être changer de style serait une façon pour lui de s'affirmer en temps qu'être individuel et de couper tout pont avec son passé ? Mais était ce réellement ce que le jeune épouvantail voulait ? Ça, seul le temps le déterminera...

En réalité, Tony n'avait jamais réellement essayé d'être un véritable épouvantail. Il avait assuré ce poste quoi... Deux jours ? Puis après il avait eut la chance de faire très tôt dans son existence la rencontre avec Dorothy qui changea sa vie. Mais peut être avait il un talent caché pour le domaine qui n'attendait qu'à s'éveiller suite aux conseils d'un pro de l'épouvante ? Il avait hâte de lui même découvrir de quoi il était capable à vrai dire...

- Ne serais je pas ainsi le premier épouvantail à se résoudre à se cacher derrière un rocher pour effrayer deux trois pigeons ?


Après ces quelques mots, l'avocat se mordit discrètement les lèvres. En la compagnie de Jack, il devait faire attention à fermer sa grande bouche, même s'il n'était pas cent pour cent d'accord avec les paroles de ce dernier. Il ne voulait absolument pas refaire l'erreur de le vexer une nouvelle fois.

- Peut être tout simplement les humains ont ils mauvais gouts ? La seule humaine dont j'ai le souvenir d'avoir côtoyé passait ses journées à se trimballer avec une tenue étrange blanche et bleu en compagnie d'un petit chien bruyant... J'aime beaucoup les chauves souris ! Tant qu'elles ne viennent pas chercher refuge dans mes cheveux...


Il parlait comme s'il avait déjà vécu cela une fois alors qu'en réalité, ce n'était pas du tout le cas. Il ne faisait juste que faire travailler un peu beaucoup trop son imagination pour visualiser convenablement la catastrophe capillaire que ce serait. Déjà que c'était le cas du point de vue de Jack, il espérait réellement que la touffe de cheveux bruns se dressant sur son crane n'était pas un complet cas désespérer. Sinon, au pire des cas, il achèterait une perruque... Quoi que non, n'y pense même pas Tony. Conserve le peu de fierté qu'il te reste... Alors que justement il était occupé à penser au bien être des ses pauvres cheveux, voilà qu'au même instant le squelette d'halloween c'était mis en tête de vaincre ces derniers à coups de peigne. Ce qui fut réellement une mauvaise idée, et cela, Anthony le compris bien vite à la douleur qu'il ressentait à chaque coup de peigne. Et le dernier d'entre eux fut le pire. Alors qu'il s'était contenté de serrer bien fort les dents et de rester digne jusqu'à présent, il ne put s'empêcher de foncer les sourcils et d'ouvrir la bouche pour se plaindre.

- Oooouch. Mais qu'est ce que tu fabriques bon sang ?


Tiens, il s'était décidé à arrêter le massacre ? Il avait enfin compris que tout ceci ne servirait à rien de toute façon ? Non. Avec horreur le pauvre petit avocat qui sur le coup aurait aimé se trouver partout mais pas sur cette chaise, compris que le peigne qui lui tirait jusqu'à présent chacun de ses cheveux était désormais coincés. Comme quoi, qu'on lui apprenne que ses cheveux étaient vivants, et ça ne l'étonnerait même plus. Parce qu'ils venaient à présent de manger un peigne. Alors qu'il entendait son ami fouiller dans un tiroir, il sentit une main se poser sur son épaule au moment où il entendait le bruit métallique d'un coup de ciseaux, sentant au passage quelques mèches lui tomber sur les épaules... Jack se voulait peut être rassurant en lui posant ainsi une main sur les épaules mais à la vision de la touffe de cheveu que Tony venait de perdre, ce dernier commença à se sentir réellement mal.

En voyant le résultat, la mâchoire de l'ex épouvantail se décrocha par pur réflexe.

- Je...

Pas réflexe, il se touche nerveusement la tête, constatant avec horreur que l'absence de son épaisseur de cheveux brun n'était pas qu'une illusion, mais était bien réelle.

- Je... Je ne sais même pas si actuellement, je préfère rire ou pleurer.

A la suite de ses mots, un étrange sourire se contorsionna sur le visage de l'avocat, alors qu'il se retournait vers Jack, un rire nerveux échappant de ses lèvres. Il était tellement au bout de sa vie que sur le coup, il ne réagit même pas lorsque Jack termina de l'enrouler définitivement de... Scotch ? Enfin, au point où il en était il supposait que ça ne pourrait que difficilement être pire...

- Ouais ouais... EX-CEL-LEN-TE nouvelle...

On pouvait clairement sentir l'ennui et l'ironie dans sa voix, mais se rendant compte que de toute façon, il n'y avait rien de plus à faire et que s'engueuler avec le squelette derrière lui ne servirait à rien, Tony frappa du pied dans le meuble devant lui pour faire tourner la chaise sur laquelle il se situait et se retrouver face à Jack. Un sourcil levé, en signe d'agacement, il soupira longuement avant de sourire en coin, à l'attention du propriétaire de la boutique.

-  Et bien, au moins comme ça on sera fixé sur le parfait costume d'Halloween pour moi l'an prochain.

Avec ce bandage ridicule sur la tête après tout, il avait tout d'une parfaite petite momie...


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Lun 4 Juil - 18:34




N'osant pas imaginer ce qui se serait passé si Anthony était encore fait de paille, même si très certainement il aurait juste suffi de lui en rajouter pour venir de nouveau l'équilibrer, Jack voulait éviter quelque chose qui s'apparentait à un accident diplomatique que ceci soit aussi bien de près que de loin. Il souhaitait s'occuper de cet épouvantail, ce dernier manquant encore de savoir faire surtout dans le thème de l'horreur à son goût, il en avait été encore plus convaincu lorsque son homologue lui avait parlé de se cacher plus ou moins derrière un rocher. Oh non. Le squelette n'avait aucunement voulu y prêter attention, c'était prendre le risque de secouer ou de brusquer trop fermement cette sorte de petit frère en quelque sorte, préférant s'occuper de lui couper les cheveux correctement. Et lorsqu'on voyait les résultats, surtout avec ce scotch collé n'importe comment, au fond il aurait sans doute mieux valu pour Tony que le roi des Citrouilles s'occupe de son comportement de lâche au lieu de sa coiffure qui ne pouvait même plus être nommée ainsi au passage. Pour une fois que l'humanité dont ils avaient été gratifiés pour leur être utile, il était devenu difficile à son sens de s'acclimater à un corps qui n'était nullement le sien mais plus que tout d'en être conscient contrairement à la période vécue avec lors de la malédiction, car l'épouvantable épouvantail gardait au fond de lui cette marque indélébile de l'incompréhension humaine à son égard. Pas qu'il les détestait loin de là, il les plaignait juste d'être trop idiots pour comprendre son point de vue et ce qu'il avait voulu leur apporter, il avait préféré passer à autre chose même s'il se sentait mieux en compagnie de personnes en son genre. Comme Anthony par exemple. Ils étaient dans un sens sur le même bateau, devant conjuguer avec une forme qui n'était de base par la leur même si c'était une forme assez humanoïde dans leur cas, et peut-être qu'en voulait venir en aide à ce pauvre petit qui n'évoquait pas le moins du monde la frayeur c'était pour Jack retrouver de son ancien lui. La créature qu'il était vraiment, le roi d'une fête avec qui il était lié pour l'éternité, la définition même du cauchemar. Voilà pourquoi il voulait tempérer la situation avec l'avocat, qu'il avait fini par se calmer, et qu'il était là à tenter de recoller un autre bout d'adhésif pour faire tenir le tout.

Bizarrement, de manière totalement incompréhensible pour le squelette, son sens artistique n'avait pas l'air d'être au goût d'Anthony qui abordait une drôle de tête. Sait-il à quel point ceci était pourtant un si grand honneur ? Personne ne pouvait prétendre que le grand roi d'Halloween lui avaient coupé les cheveux en personne, il aidait souvent ses habitants pour diverses questions mais jamais il ne s'était ainsi prêté au jeu de l'apprenti coiffeur, tandis que de son côté Jack était sûr d'avoir dans un sens fait un véritable chef-d’œuvre et encore plus en venant ainsi réparer ce qu'il avait dû couper. Car non il n'avait eu d'autres choix, pas assez patient pour venir démêler tout ce bazar capillaire qui l'irritait déjà car les cheveux n'allaient pas dans le sens qu'il voulait, après tout il devait bien trouver un moyen de trouver une façon de récupérer son bien. Même si ce n'était qu'un simple petit peigne il gardait une forme de possessivité, ce qui était aux autres pouvait être à lui mais l'inverse était rarement là tout de même, ne pouvant que venir plaindre un peu plus l'avocat d'avoir ce qu'il pourrait qualifier sa chevelure comme étant une tignasse indomptable. Le squelette pencha un peu la tête sur le côté sans comprendre les paroles de son collègue de frayeur, même si le véritable rôle de Tony était encore à vérifier tout de même, sur cette question de pleurer ou de rire. Parfois ce qui était abstrait ou de l'ordre du second degré dépassait la compréhension de Jack, ajoutait à ceci une concentration assez limitée qui se contentait de l'essentiel ou de ce qu'il voulait vraiment entendre, au point de souvenir s'imaginer tout un tas de choses ou encore de créer des quiproquos dans certaines situations comme personne d'autre. Alors non il ne voyait pas où l'avocat voulait en venir en réalité, cherchant dans sa cervelle ce qu'il voulait vouloir dire par ici, loin de s'imaginer que la merveille capillaire qu'il avait ainsi si généreusement offerte à l'épouvantail ne lui plaisait pas vraiment. Jusqu'à ce que la petite bougie éclaire sa citrouille. Son sourire s'élargit, convaincu que son homologue ne savait comment le remercier face à son excellent travail, faisant alors comme un petit signe de révérence avec son bras comme s'il terminait un spectacle vu la grandiose prestation qu'il lui avait offerte.

« Mais ce n'est rien voyons, tu es devenu un modèle unique de cette façon, c'est en quelque sorte ton premier pas vers le monde de l'horreur. Je sais ! Tu peux toujours pleurer de rire tu ne crois pas ? Ou même rire de pleurer ? Comme ceci tu n'aurais nullement besoin de choisir ! »

Le pire dans cette histoire était que Jack était sérieux au possible, alors que l'ironie dont pouvait faire preuve Anthony ne le touchait pas un seul instant car loin de ce genre de considérations en temps normal, prenant même l'acte de fureur refoulée du petit cobaye de coiffure comme un signe d'une joie qu'il avait du mal à contenir. Sans doute était-il trop habitué à ce qu'on ne fasse que l'admirer, après tout il était un roi et pas n'importe lequel à son sens, tout le monde n'avait qu'une forte admiration sans failles envers lui dans son monde. Ou le craignait, comme c'était le cas d'Oogie, même si cette situation était quasiment unique en réalité. Bien sûr, ici à Storybrooke il avait pu apprendre que tout n'était pas toujours rose – ou noir vu le domaine dans lequel il vivait, il était loin d'être en bonne entente avec tout le monde. Il avait même manqué de violemment refouler Tony plus tôt, tout ça dans un souci d'ego qu'il voulait calmer, mais le squelette était parfois une sorte de girouette qui lorsqu'elle venait s'enflammer devenait impossible à arrêter. Et c'était le cas présentement. En acceptant ou même imposant le fait de devenir d'une certaine façon le professeur, sans vraiment demander son avis au concerné dans cette histoire, il ne pouvait en aucun cas imaginer la moindre forme de tension entre eux ou même de discorde. L'autre épouvantail ne faisait que le conforter dans cette idée même, lorsqu'il lui disait qu'il pourrait faire une superbe momie pour le prochain Halloween, ce qui avait eu le don de faire sourire sincèrement et instantanément Jack qui avait ainsi la sensation d'être un formidable maître qui avait appris quelque chose à son élève. Une personne qui parlait de sa fête adorée, en bien évidemment sinon il entrait dans une de ses colères aussi violentes que rares, avait forcément bonne grâce à ses yeux. Prenant les mains de cette sorte de petit frère improvisé, toujours dans cette humeur festive dont il faisait preuve depuis qu'il avait pris les paroles de l'avocat pour des compliments, les secouant comme s'ils dansaient un peu ensemble. Une nouvelle fois le squelette n'entendait que ce qu'il voulait entendre, et sans jamais rien remettre en question comme à son habitude, car trop sûr de lui pour faire une telle chose.

« C'est ça qui est fantastique avec Halloween justement ! Tu peux être toi mais aussi qui tu veux, tout se fait selon tes propres envies, et en plus tu récoltes tout un tas de friandises ! Oh Anthony, je suis tellement heureux que tu penses déjà à ton prochain costume, c'est une étape si importante. Surtout que tu as intérêt à être impeccable pour venir m'aider, je te préviens je n'accepte aucun retard, il y aura tellement de choses à faire mais je te promets d'avoir le temps de te montrer ce que c'est d'être un épouvantable épouvantail ! »

Jamais Tony n'avait soulevé le fait de venir l'aider, Jack voyant déjà quel genre de tâches il pourrait lui confier, mais dans son crâne de squelette le roi des Citrouilles voyait les choses ainsi et à partir de cet instant il serait difficile de lui faire quitter cette voie. Il n'y avait qu'à voir son entêtement à vouloir fêter Noël lui-même, en devenant le grand Perce-Oreille que les enfants adoraient, personne n'avait pu l'en empêcher et il avait fallu qu'il s'écrase dans un cimetière pour comprendre qu'il n'était nullement taillé pour ce rôle-ci. Lâchant les mains de son nouvel ami, ayant une facilité déconcertante à le tutoyer naturellement comme s'ils se connaissaient de très longue date – même si avec la malédiction ce n'était peut-être pas faux après tout, pour lui tirer un peu les joues pour le faire sourire un peu plus. Avoir Anthony comme élève lui mettait en face que c'était quelque chose qui lui avait manqué, être celui qu'on écoute et qui rassemble la foule d'un simple mot de sa part, il avait ce besoin presque viscéral d'être sous les feux des projecteurs même si son caractère avait été atténué ces dernières années. Un éclair de génie, à ne pas en douter, se fit ressentir du côté de Jack qui abandonna tout d'un coup ce presque petit frère pour circuler entre les étagères de sa boutique pour chercher quelque chose. Il fredonna un petit air typiquement venue d'Halloween Town, sentant le feu de la passion le saisir comme autrefois, pour revenir avec un costume de pirate assez richement décoré et qui avait beaucoup de style. Approchant du plus jeune, du moins le voyant ainsi vu le manque d'expérience en tant qu'épouvantail après tout, lui attrapant le bras pour le tirer vers ce qui était une cabine d'essayage et de lui mettre le costume dans les bras sans vraiment lui demander son avis. À quoi bon ? Jack passerait très probablement outre, comprenant autre chose ou imaginant que Tony faisait son timide, souvent celui des autres ne lui parvenait même pas. Il poussa un peu le pauvre avocat qui n'avait rien demandé vers la cabine, lui souriant pour le rassurer que tout allait bien se passer, de toute façon il ne le laisserait pas s'échapper de la sorte.

« Je veux que tu essayes ce costume, je pense que c'est la période idéale pour voir ce que tu porteras ou non, cette année tu seras un pirate pour Halloween ! »

Ni une ni deux Jack tira le rideau pour laisser toute intimité à son apprenti, croisant les bras en attendant qu'il vienne enfiler comme il avait demandé le costume, restant de l'autre côté à fixer le rideau et s'assurer que son ami fasse ce qu'il venait de lui demander.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Sam 8 Oct - 22:54

Jack ∞ Anthony

What ?
E t dire que son cuir chevelu était-ce dont il avait toujours été fier. Que ce soit sous la malédiction ou même après avoir retrouvé sa mémoire d'avant, c'était la partie de ce nouveau corps qu'il appréciait le plus. C'était si modelable et agréable à toucher qu'il en venait à se demander pourquoi diable n'en avait-il jamais eu auparavant ? Mais bon, mélanger tignasse humaine et paille épouvantablesque, c'était quelque chose que même la magie d'Oz n'arrivait pas à faire. Parce qu'après tout, s'ils avaient pu, ses fermiers créateurs se seraient quand même donnés la peine de lui en offrir, non ?

- Au moins maintenant, je n'aurais pas à les coiffer d'un moment...

Enfin, il faisait cette remarque presque inutilement puisque de toute façon, il ne se les peignait jamais quoi qu'il advienne... Puis en plus, il semblerait que son nouvel ami Jack soit parti dans un de ses nouveaux délires des plus obscurs en lien avec Halloween. C'était amusant à voir, d'un point de vue. Peut-être avait, il l'air d'une personne des plus étranges, mais en même temps, Tony aimait le voir ainsi. Il avait l'air si passionné par ce sujet que rien que d'y penser, ça donnait au brun une envie immédiate de sourire. Un peu perdu, mais toujours souriant, il se laissa entraîner malgré lui dans le petit manège du roi de la fête de l'épouvante qui visiblement n'en avait pas encore fini avec lui... Pour le malheur ou la joie de l'épouvantail... Qui sait ? Avec un énergumène tel Jack en face, Anthony était bien conscient que tout pouvait arriver... Sérieusement, il était quand même bien cool ce Jack...

- B-bien... Bien sûr, je serais là pour t'aider mon ami ! J'ai tellement hâte de pouvoir me déguiser ! J'aime tellement ça !

Ça le changera un peu de porter toujours les mêmes tenues colorées et assorties qu'il aime temps. Le changement ça fait du bien ! Surtout si c'était pour porter de super tenues conseillées par son nouvel ami ! Et sans même avoir le temps d'en dire plus, il se retrouva derrière un rideau, un costume de pirate dans les bras. À sa vue, les yeux du chevelu s'écarquillèrent, brillant de curiosité et d'excitation à l'idée de se glisser dans ces beaux habits. En vitesse, il enfila la dite tenue et, bruyamment, sorti de sa "cabine d'essayage", tout fier et brillant.

- Wouaw j'ai l'air cool comme ça non ? T'en dis quoi ? Tu as une glace pour que je puisse me voir ?

Il ne devait pas avoir l'air très effrayant dans une tenue pareille, mais ça n'avait aucune importance à ses yeux, après tout, il avait une sacrée allure déjà ! Il ne quittait pas le propriétaire de la boutique du regard, attendant la moindre petite réaction de sa part. Qu'allait il faire maintenant ? Être satisfait de son allure actuelle ou se mettre en tête de lui faire essayer d'autres vêtements toujours plus décalés ?

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Jeu 13 Oct - 17:43




N’aimant pas qu’on discute ses ordres et de toute façon il ne pourrait le tolérer, ego de roi qui n’est jamais contesté oblige après tout, Jack était plus que ravit d’avoir Anthony dans sa boutique à cet instant présent et il voulait faire de lui un épouvantail formidable mais surtout encore plus avant le prochain Halloween. Il y avait tant de choses à faire pour sa fête adorait dont il était issu, lié à elle dans quelque chose qui le dépassait entièrement mais étonnant il ne cherchait pas forcément à en décrypter le sens pour le coup car c’était quelque chose de bien trop naturel pour qu’il puisse se pencher dessus, il se devait d’être à la hauteur même en étant loin de sa citadelle sombre mais qui à ses yeux était pourtant si colorée. Et le fait que l’avocat le nomine comme étant son ami ne fit que l’enflammer un peu plus, même s’il avait déjà entendu cette appellation de la part d’autres personnes il avait toujours eu l’impression que c’était juste de l’ordre de la convenance contrairement à ce cas précis, voulant tout faire pour l’aider et ainsi trouver sa véritable nature terrifiante qui devait sommeiller au fond de son tas de petite paille. L’ancien squelette savait que ça n’aurait rien de facile et il fallait se rendre à l’évidence après tout, ce petit apprenti n’avait rien d’horrifique et c’est à peine s’il connaissait la définition de ce mot à son sens, mais dans un sens c’est ce qui ne faisait que rendre un peu plus le challenge extraordinaire et la victoire d’autant plus savoureuse s’il réussissait bien à faire de lui un compétiteur de la peur. Qu’importe qu’on lui disait que ce n’était pas possible, qu’il ne pourrait pas faire de Tony un modèle type digne d’un véritable film d’épouvante, Jack était persuadé qu’il pouvait y arriver et une fois qu’il avait décidé quelque chose il était très difficile de le faire changer de direction pour ne pas dire même vraiment impossible pour le coup. Il n’y avait qu’à voir son histoire avec la merveilleuse fête de Noël, sa grande chimère dans laquelle le squelette risquait de retomber à la moindre tentation quelque part, il avait été jusqu’au bout même s’il avait fini par chuter. Mais à aucun moment il n’avait abandonné, ce mot ne faisait clairement pas partie de son vocabulaire, et depuis que la malédiction était rompue il avait retrouvé son caractère assez énergique qui l’empêchait de reculer face à l’adversité pour n’importe quelle situation.

La machine Jack Skellington était lancée et son attention de l’instant était ainsi tournée vers Anthony, ce faible petit épouvantail allait devoir un as de la terreur même s’il fallait se rendre à l’évidence qu’il ne serait jamais à sa hauteur bien évidemment car c’était impossible selon le roi d’Halloween, il était ainsi hors de question de le lâcher tant qu’il n’aurait pas atteint son objectif ou qu’un drame sans précédent ne vienne à apparaître. Ne voulant se montrer pessimiste, car ce n’était là pas une manière de penser pour lui, il penchait ainsi pour la solution première. La meilleure bien entendu et la plus évidente à son goût, la plus préférable aussi pour cet apprenti que tout se finisse de cette façon que dans une explosion quelque part comme la dernière fois où Jack avait voulu endosser un rôle qui ne lui correspondait aucunement, attendant ainsi de voir comment cet habit de pirate pourrait bien aller à ce presque petit frère. Il souriait en réalisant que de base il voulait peut-être porter ce costume pour son grand retour triomphant sur le devant de la scène, d’ailleurs il faudrait même faire quelques ajustements très certainement vu la différence ce taille entre eux car c’était du sur-mesure, avant que finalement Jack ne se décide vraiment à porter celui du squelette bien sûr car après tout c’était ce qu’il était vraiment. Même si quelque part c’était étrange de se dire que ça ne serait qu’un costume et non la réalité, comme le fait présentement qu’il était devenu humain alors qu’il était normalement une créature d’Halloween, se demandant quelque part si ce n’était pas un peu de l’ordre du mauvais goût ou si ceci pourrait vraiment être vu comme un costume quelque part. Il secoua la tête pour chasser ses mauvaises idées, rien n’était mauvais dans sa fête et au contraire il ne ferait qu’agiter en affirmant par la même occasion qui il était réellement en enfilant l’apparat des squelettes, faisant quelques pas devant la petite cabine d’essayage jusqu’à ce qu’Anthony dédaigne bien en sortir. Il avait presque trop attendu, même si la vraie raison étant l’impatience qui le caractérisait sans doute assez bien, pouvant enfin avoir le loisir d’observer sous son œil critique d’expert la tenue. Il posa son index sur son menton comme pour réfléchir alors que ses yeux décortiquaient tout ce qu’il voyait, fredonnant un peu comme pour le faire patienter, avant de lever en l’air comme s’il avait eu une idée des plus brillantes.

« Bien sûr ! Il faut que tu vois pour que réalise le tout, sinon mes explications seront des plus incompréhensibles forcément vu que tu n’es pas habitué à cette merveilleuse fête d’Halloween, ne bouges surtout pas de là je vais aller le chercher ! »

Sans attendre une seule seconde Jack plantait l’autre épouvantail pour aller aux abords de l’arrière-boutique, constatant au passage qu’il devrait sérieusement faire dans les jours qui viennent du rangement à l’intérieur et aussi un listing des stocks qu’il avait pu recevoir, fouillant quelque peu avant de réussir à mettre la main sur un miroir assez ancien dont l’encadrement représentait des sortes de vignes ou quelque chose dans ce genre. Il l’avait utilisé une fois pour faire une séance assez poussée de spiritisme, chacun ses petites occupations et ses passions après tout même si celles du squelette étaient assez particulières même durant la malédiction, et n’avait jamais repensé à la ramener à sa place dans la boutique pour que les personnes comme Anthony puissent admirer à quel point ils pouvaient être extraordinaire dans leur costume. Noël avait beaucoup de magie mais il se persuadait qu’Halloween en avait tout autant, répandant ainsi une joie même si elle était bien différente des autres fêtes de l’année, ou peut-être était-ce là une façon de se rassurer en se disant qu’il n’avait aucunement besoin de la dernière fête de l’année dans son existence. Il revient ainsi poser le lourd miroir à sa place originale contre un mur, pensant tout de même qu’il devrait le ressayer prochainement maintenant que la magie était revenue car ce serait un véritable gâchis d’aucunement essayer un tel tour, souriant ainsi à son apprenti pour lui montrer qu’il pouvait approcher sans crainte même si techniquement c’était justement au petit épouvantail de foutre la frousse. Il se devait d’être un professeur exemplaire qui explique les choses correctement, qu’on l’écoute sans jamais remettre en doute ses paroles ou qu’on boive ses paroles comme il en avait l’habitude, mais aussi un ami qui serait là pour guider son quasi semblable qui avait bien du mal à en imposer il fallait dire les choses concrètement. Il reprit une certainement forme de sérieux malgré son sourire, se tenant le plus droitement même si c’était sans doute impossible vu qu’il l’était toujours, toussant un peu pour éclaircir sa voix alors qu’il regardait le reflet de son homonyme tout en pointant ainsi ce qui n’allait pas et lui montrer ce qui commençait par la longueur du pantalon au niveau des chevilles.

« Dans l’ensemble ton costume te va très bien, tu seras même un pirate formidable avec quelques petits accessoires c’est même certain, mais il faudra corriger certaines choses. Ta posture est très importante, il faut que tu sois le personnage que tu incarne pour Halloween, tu ne peux pas te contenter d’être juste toi pour le coup. Sinon ici. Tu marches presque dessus, ce n’est guère de ta faute car de base j’avais prévu de le prendre mais je trouve qu’il t’ira beaucoup mieux donc je te l’offre, et si tu veux venir essayer les personnes tu risques donc te glisser dessus néanmoins si tu tombes tu ne feras peur à personne ! C’est pour ça que la tenue est très importante, elle doit non seulement être assez confortable pour tes mouvements mais tu dois t’assurer qu’elle te permet d’être fonctionnelle, elle dépend aussi de la manière dont tu veux effrayer les autres. »

Regardant l’avocat il vient tout de même prendre l’audace de lui tapoter l’épaule, n’était pas forcément le plus tactile dans les premiers temps avec une personne jusqu’à la connaître suffisamment, comme pour l’encourager et lui montrer qu’il était malgré tout sur la bonne voie. Anthony allait passer d’un épouvantail zéro à un épouvantail majestueux, même si pour ça Jack allait devoir se donner beaucoup de mal – vraiment beaucoup de mal pour arriver à un tel résultat, et s’occuper de ce nouveau comparse c’était peut-être aussi quelque part essayer de se faire pardonner de son comportement de rustre qu’il avait pu avoir à son égard dans cette horrible mélasse de jalousie et de colère qu’il avait pu avoir. Le squelette inconsciemment voyait bien qu’il était plus gratifiant de venir aider cette sorte de petit frère que de venir l’enfoncer, lui qui était si solitaire n’en pouvait plus de se trouver ainsi isolé et trouver quelqu’un comme Tony c’était le sortir pour son plus grand plaisir de ce mal-être qu’il pouvait avoir parfois, voyant à quel point il avait été idiot de tirer des conclusions aussi rapidement à son sujet. Du peu qu’il voyait chez l’autre épouvantail il était si volontaire et surtout il l’écoutait, se pliant sans la moindre résistance à cet exercice auquel le roi d’Halloween le soumettait, en somme une accumulation de bons points pour l’instant. Dire qu’il aurait pu être privé de ça. Tout d’un coup l’idée la plus importante le frappa dans son crâne, venant claquer dans ses doigts comme pour capter de nouveau l’attention du plus jeune et aussi comme pour souligner le fait qu’il avait trouvé quelque chose, pointant le miroir alors qu’il regardait Anthony dans les yeux à travers celui-ci en souriant de façon énigmatique.

« Néanmoins qu’importe la tenue car si tu ne sais pas faire peur, qu’importe que ton costume soit le plus effrayant de tous, tu ne viendras effrayer personne. Dis-moi comment tu t’y prends habituellement pour faire hurler les autres ? Prouve-moi que tu as l’étoffe des épouvantables épouvantails en toi ! »

Il se voulait autant pédagogue, lui le grand roi des cauchemars quelque part, qui avait pu faire littéralement mourir des personnes en leur faisait peur.







copyright Bloody Storm


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Mer 7 Déc - 19:14

Jack ∞ Anthony

What ?
N 'ayant pas pour le moment de glace disponible pour se contempler dans toute sa splendeur, Tony n'avait pour le moment d'autres choix que de rester planté comme un idiot en pensant qu'il devait avoir l'air cool. Oui, devait, parce que Tony était pour le coup peu sur de lui. Pourtant, la plupart du temps, il a toujours fait de son mieux pour afficher un certain style sur sa personne en portant des tenues plus... étranges les unes que les autres. L'originalité, c'était son truc à lui. Mais bon, Jack voulait le rendre terrifiant. Rien que de s'imaginer ainsi, le jeune épouvantail avait envie de se fendre en deux de rire tellement se serait peut plausible mais qui sait, avec Jack, tout pouvait être possible. Mais même si par malheur il échouait, et si Jack acceptait son échec - ce qui serait quelque chose vu son égo particulier - et bien ils feraient un duo plutôt sympa. Le roi d'Halloween du haut de sa splendeur terrifierait les autres et à côté, il y aurait lui, sans doute planté comme un piquet avec un sourire idiot sur le visage qui saluerait du bras les victimes de Jack. Ils pourraient aller loin.

Le chevelu - plus tellement now - sortit de ses pensées farfelues lorsque son squelette préféré refit son apparition avec un large miroir, et à sa vue, Tony s'en voulu de ne pas avoir proposé son aide. Même s'il avait l'air parfois tête en l'air et égoïste, il était en réalité un ami plutôt concerné et était toujours prêt à rendre des services. Mais de toute façon, Jack avait filé tellement vite qu'il n'aurait même pas eut le temps d'ouvrir la bouche. Une vrai tornade d'épouvante ce jeune homme. Presque timidement, Tony approcha du grand miroir posé contre le mur lorsque son hôte lui fit signe qu'il était prêt pour usage. L'avocat sourit en coin quand il se rendit compte que Jack agissait avec lui comme s'il avait affaire à un épouvantail mal dans sa peau en conflit avec lui même et ses propres capacités à faire oui ou non peur. Comme quoi, même si c'était un peu étrange comme façon de le montrer, Tony était content de savoir qu'au fond, derrière ses couches très épaisses d'égo, Jack tenait à lui en tant qu'ami.

Face au miroir, à la vue de ses cheveux emballés, il fit la grimace, et décida de dévier son regard vers sa tenue au plus vite. Il avait l'air tellement cool. Au fur et à mesure que Jack énonçait ses indications, ses conseils, Tony hochait la tête comme signe d'affirmation.

- Je vois. Pour le coup de la posture ça ne m'étonne qu'à moitié. Lors de ma courte carrière d'épouvantail, mes créateurs avait eut l'imbécile idée de m'empaler à un piquet au milieu d'un champ. Comment pouvaient ils espérer me voir travailler comme il fallait après ça ?


Il sentit un peu de fierté monter en lui lorsque Jack lui tapota l'épaule. Oh, il le sentait, avec un ami pareil, il allait bien s'amuser. Peut être que Jack prenait ce sujet très à cœur et sérieusement, peut être trop même, mais en tout cas, Tony était très heureux de cette situation, et ce même si il venait de perdre quelques poils sur le dessus du crâne. Crâne qu'il se gratta d'ailleurs nerveusement lorsque la prochaine mise à l'épreuve de son coach de l'épouvante improvisée sortit de sa bouche.

- Hm, et bien, je n'y ai jamais réfléchit à vrai dire, mais si je devais essayer de faire peur à quelqu'un je suppose que je ferais quelque chose plutôt comme ça...

Après quoi, il fit un pas en arrière, manqua de tomber à cause de sa tenue trop longue, mais se reprit avec agilité, et calmement, posta ses bras croisés le long de son dos. Et, sans prévenir Jack, il fit mine de lui bondir dessus, brandissant ses bras en position d'épouvante, les doigts écartés et le visage le plus sombre et blasé qu'il put. Après quoi, ne pouvant plus tenir, il se plia en deux dans un fou rire.

- Je suis désolé Jack... Je peux pas me retenir de rire. Juste... je dois avoir l'air tellement ridicule. Hahaha... Peux plus garder mon sérieux... Hahaha!


Il essuya une larme de son œil et releva la tête vers le roi d'Halloween.

- Par contre... Je serais pas contre une démonstration de professionnel.


Lui souffla-t-il, curieux.


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   Mer 28 Déc - 18:32




Un cauchemar ambulant qui avait aspiré à autre chose, en voulant s'approprier Noël Jack avait eu l'ultime espoir que l'on puisse l'apprécier et tout particulièrement les humains mais au lieu de ça il avait provoqué un chaos sans nom alors qu'il avait tout fait pour l'éviter justement, comprenant qu'on ne pouvait que difficilement aller à l'encontre de sa nature et lui peut-être plus que les autres. Néanmoins, à l'image de ce que pouvait être Halloween, il ne s'arrêtait pas juste à être effrayant et pouvait être ainsi si amusant ou encore assez gamin sur les bords. Trick or Treat. Maintenant qu'il y pensait c'était le nom qu'il avait donné à sa boutique alors que ce proverbe résumait si bien sa fête et son être entier, le pire comme le meilleur pouvait arriver mais pourtant jamais pour faire du mal et toujours dans l'optique de s'amuser justement le temps d'un soir, c'était l'instant où le vilain petit garnement intérieur laissait exprimer ses petits démons sans pour autant dépasser une certaine limite raisonnable. Et à son sens Anthony avait besoin d'en apprendre plus sur sa nature profonde, de comprendre en quoi son rôle était ainsi important et celui-ci comme pour l'ancien squelette ceci devait forcément passer par la peur des autres même si c'était plus spécifiquement envers les oiseaux pour l'épouvantail, il devait comprendre ce qu'il était vraiment ainsi que le fait qu'il y avait un certain potentiel endormi en lui qui ne demandait qu'à se réveiller. Jack était ainsi convaincu qu'il pouvait l'aider et pourrait le secouer suffisamment pour le laisser par la suite voler de ses propres ailes, ainsi lui ouvrir les yeux dans le but premier de l'aider et surtout le faire se sentir en phase avec lui-même sans voir qu'il parlait peut-être un peu de lui-même dans ce cas présent, de quoi faire de lui un élève exemplaire alors que de son côté il sentirait forcément son côté mentor en prendre un sacré coup dans son ego. S'occuper des autres et diriger dans le but d'une formidable organisation c'était après tout le propre du squelette, comme il se plaisait encore et toujours à le dire il était le grand roi d'Halloween après tout et il est certain que sans lui la fête n'aurait plus aucune existence, alors que l'abandon ou même échouer ne faisait certainement pas partie de son vocabulaire. Qu'importe le prix il ferait d'Anthony un parfait épouvantable épouvantail, il lui montrerait la voie à suivre et atteindre un niveau proche du sien même s'il concevait que c'était effrayant de s'approcher de sa grandeur quelque part, penchant un peu la tête sur le côté aux dires de l'avocat.

« T'accrocher à un piquet ? Mais quelle idée saugrenue ! J'espère au moins que tu leur as montré de quoi tu étais capable pour le coup, que tu n'as pas fait preuve de clémence à leur égard, à quel point ils ont eu tort d'avoir pu avoir un tel geste pour toi. »

Ce que Jack oubliait sûrement c'était le fait qu'ils ne soient pas vraiment du même calibre, dans le sens où leurs fonctions mais plus que tout personnalités se trouvaient ainsi être bien différentes l'un de l'autre, là où Anthony ne faisait que soupirer le squelette de son côté se serait vengé. Parce qu'il était inconcevable qu'un être comme lui puisse tout bêtement être attaché et faire peur à quelques oiseaux qui pourraient s'approcher du champ de plantation, cette idée même ne vînt nullement le traverser l'esprit à aucun moment pour le coup parce qu'il n'était pas sur cette longueur justement et qu'il aurait sûrement beaucoup moins de docilité si on cherchait à le cantonner dans ce genre de situation, devenant alors clair à ses yeux que son nouvel ami avait besoin qu'on vienne le guider encore plus vers sa véritable voie et qu'il se devait ainsi de le pousser toujours plus loin tout en le soutenant. C'est pourquoi il avait une attention toute particulière sur son homologue lorsque celui-ci réfléchissait à la manière de s'y prendre, ayant ainsi plusieurs espoirs qui venaient à se fonder alors qu'un sourire en coin presque malicieux et d'impatience venaient à se former chez lui, le laissant réfléchir pour évaluer non seulement le niveau d'horreur d'Anthony pour voir le travail à effectuer mais sans doute bien trop confiant à vrai dire. Jack pouvait se montrer parfois si naïf et crédule dans un sens et il était ainsi convaincu que l'avocat était juste peut être trop modeste avec lui-même dans le fond, qu'il cachait en lui quelque chose qu'il ne soupçonnait pas, tandis qu'il voyait l'autre épouvantail reculer pour se préparer comme il se devait. Cependant la désillusion ne tardait pas trop à arriver. Le roi d'Halloween ne ressentait nullement la peur en réalité, c'était lui qu'il la provoquait chez les autres mais était comme immunisé contre elle et ce qui lui permettait quelque part d'avoir un œil sûrement beaucoup plus critique, sachant très bien que ce qu'il voyait était clairement très mauvais et bien plus qu'il avait pu l'imaginer dans un premier temps. Il était même venu poser son index contre ses lèvres, faisant mine de frotter ces dernières pour faire comme s'il réfléchissait pour ne pas montrer à quel point il était déçu, cherchant les bons mots.  

« C'est un... début dirons-nous. Assez intéressant en lui-même, tu peux être sûr que je n'ai jamais vu ça, unique en son genre... »


Il ne souhaitait pas froisser son ami et surtout pas sur le fait qu'il était très mauvais dans ce rôle pour lequel il était normalement né, ayant l'habitude de remonter le moral et d'encourager pour sa part ses habitants autant que possible au point que son ego passait au second plan, mais le problème étant qu'il ne voyait aucunement ce qu'il pouvait dire comme gentillesse pour éviter d'être trop cassant. Jack se voyait mal lui dire de but en blanc qu'il n'avait jamais vu un niveau aussi bas, même les sales petits garnements d'Halloween Town étaient de véritables experts en comparaison, alors que tout d'un coup Anthony se mettait à rire sans qu'il ne puisse comprendre de son côté. Pour le roi de l’épouvante tout ceci n'était clairement pas un jeu de toute évidence, il était même assez intransigeant et sérieux malgré son air parfois enjoué alors qu'il lui était arrivé plus d'une fois de se prendre la tête – littéralement avant la malédiction – pour trouver une idée horrifique qui ferait sensation et ainsi se renouveler, se trouvant ainsi malgré lui décontenancé sur le coup et dans cette incompréhension globale au point qu'il ne participait bien entendu pas aux rires de son camarade. Peut-être qu'une partie de lui enviée en réalité l'avocat pour être aussi léger tout de même, dans ce domaine qui était de l'ordre de l'amusement il était parfois de son côté si sérieux même si en fait c'était bien comme une sorte de business à part, se contentant juste de fixer sans rien ajouter de plus l'autre épouvantail. Il se contentait de rester planté en s'interrogeant sur comment il pouvait être aussi décontracté dans une telle situation, c'était tellement important pourtant à son sens et il n'accepterait pas qu'Anthony puisse être une sorte de cancre ou prenne le tout à la légère quelque part, jusqu'à se sentir pousser des ailes tout d'un coup à la requête qu'on lui faisait. Une démonstration ? Oh mais avec le plus grand des plaisirs, Jack souhaitait lui offrir ainsi un aperçu de toute l'étendue de son pouvoir, alors qu'il venait à entrer dans son rôle. Il ne souriait toujours pas et avait cet air grave sur le visage, se mettant le plus droit possible tout en regardant ainsi de haut l'avocat qui faisait tant de pitreries, avançant à pas lents en sa direction et comme s'il retenait une certaine colère.

« Tout ça viens t'amuser vraiment Anthony ? Je ne vois pas vraiment ce qu'il y a de drôle là-dedans, c'est pourtant un exercice si simple à la portée de tous, comme si tu te fichais de l'importance de celui-ci ou même de moi quelque part. Tu crois sincèrement que tout ça n'est qu'un jeu ? Alors laisses moi te dire une bonne chose mon petit épouvantail, et je veux que tu ouvres bien grand tes oreilles, tu ne vas pas tarder à retourner dans ton champ sous peu si tu continues à te ficher de moi car ce n'est pas pour rien qu'on me surnomme le démon d'Halloween... »

Il n'y avait aucune émotion qui transperçait de son visage, tandis qu'il faisait émaner une froideur sans pareille pour le coup comme il avait pu le faire plus tôt avec Anthony à l'instant même où celui-ci lui avait dit être aussi un épouvantail, posant alors son doigt sur le torse de l'avocat pour le repousser quelque peu sans pour autant y mettre assez de force pour le faire tomber. Jack restait ainsi face à son ami comme pour lui laisser le temps d'imprimer le message, laissant ainsi sous-entendre le pire sans pour autant l'énoncer car parfois il était bon de laisser l'imagination de l'autre travailler pour produire le pire, avant de finalement baisser la tête tout en rigolant quelque peu. Bien sûr qu'il n'était pas sérieux dans tout ce qu'il venait de dire, après tout il avait décidé de prendre ce presque petit frère sous son aile et il n'était pas prêt de le laisser tomber ou même de lui faire le moindre mal tant c'était désormais impossible, il avait juste poussé la façon de faire à l'extrême pour le coup mais après tout c'était bien Anthony qui avait demandé à voir l'étendue de l'influence d'un véritable épouvantail et le squelette venait de lui offrir. De manière peut-être un peu radicale dans un sens, il s'était montré peu avenant et peut-être même quelque peu détestable mais c'était à son sens pour la bonne cause, même si dans son esprit il avait juste fait ainsi une avant-première de ce qu'il était capable d'entreprendre en étant ainsi pris de court. Le résultat aurait été beaucoup plus somptueux et grandiose s'il avait eu du temps de préparation, il aurait mis les grands moyens forcément en étant toujours dans un excès qui n'avait pas de limite pour le coup, mais il comptait bien avoir fait son petit effet tout de même et le tout sans le moindre artifice ou paillette pour les yeux. Jack souriait doucement à Anthony avant de poser une main amicale sur son épaule, comme pour le soutenir et lui montrer qu'il pouvait respirer pour le coup sans le moindre souci car après tout il n'allait pas lui sauter dessus ou quoi, le secouant calmement comme pour le faire redescendre sur terre et ainsi lui prouver que tout allait bien. Il eut un autre léger rire avant de le lâcher calmement, ne voulant trop le brusquer puisqu'il ne connaissait pas non plus le degré de trouille que son ami pouvait ressentir vu qu'il savait qu'il pouvait de son côté dépasser certaines bornes malgré tout, voulant le rassurer ou lui montrer que tout allait bien.

« Ne fais pas cette tête c'était une blague ! Tu m'as demandé une démonstration après tout et la voici ! Les conflits sont une des choses qui viennent t'effrayer, je le sens très bien, et j'ai joué dessus pour te prouver ce que je voulais te dire. J'espère que tu ne m'en veux pas trop, loin de moi l'idée de te froisser en tout cas bien au contraire, je n'ai pas pu résister pour le coup. Tu sais faire peur c'est ma nature profonde, même si parfois c'est assez lassant je ne peux pas faire autrement, je n'ai pas vraiment le choix. »

Il était vrai que Jack avait rêvé de se soustraire de ce fardeau de la couronne, il avait sincèrement cru que Noël pourrait lui procurer autre chose et surtout lui permettre de respirer mais ceci n'avait pas été le cas, retrouvant ainsi sa petite joie naturelle comme pour le rassurer.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Who are you really ? [Ft Jack Pumpkin]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Les Boutiques :: Trick or Treat-