Partagez | 
 

 Poussez-moi, excusez-vous ! • Mathias, Damon, Lies, Abs, Cassie, Ellie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lieserl K. June

avatar
En réalité, je suis
Krokmou
☂ Conte : Dragon

☂ Emploi : Employée à la boutique de farces & attrapes
☂ Camp : True Neutral
☂ True Love : Broken hearts stitched together

☂ Avatar : Lily Collins
© Crédit : Vava ¤ Dada | Sign ¤ FRIMELDA
MessageSujet: Poussez-moi, excusez-vous ! • Mathias, Damon, Lies, Abs, Cassie, Ellie   Mar 9 Fév - 23:21


le Cirque est en ville !

Lieserl & Mathias & Cassandre & Damon & Absinthe & Ellie


Lieserl était en colère.
Très en colère.
À vrai dire, c'était la seule émotion qu'elle était capable de ressentir depuis que ses foutus souvenirs étaient revenus ; elle n'avait pas arrêté de se demander, « pourquoi elle ? » Pourquoi avoir été punie de la sorte ? Elle n'avait rien demandé. Et même avec cette foutue malédiction, elle n'avait pas eu droit à un corps normal d'humain, non, il fallait qu'elle ait une hanche artificielle, même pas une nouvelle chance dans une nouvelle vie !
Avec tout ça, elle n'avait toujours pas retrouvé Harold, et ça la mettait encore plus en rogne. Tout, absolument tout la mettait en rogne. Des lumières trop vives, des gens malpolis, des enfants trop bruyants. Le moindre petit truc l'agaçait tellement qu'elle avait envie d'assassiner la planète entière à coup de boules d'énergie bleue.
Du coup, dernièrement, elle avait décidé de dépenser toute son énergie à essayer de récupérer ses capacités de dragon ; et il y avait du boulot, surtout depuis qu'elle était devenue Alpha. Les piquants rétractiles sur le dos, les boules d'énergie, les yeux fluos pour contrôler les autres dragons, les dents rétractiles, absolument tout était à revoir, et il n'y avait pas une minute à perdre, même si elle n'avait franchement pas fait de progrès depuis qu'elle avait commencé à s'entraîner…
Mais dernière, c'était une autre pensée qui l'hantait ; sa condition d'alpha. Si elle était là, c'était qu'il y avait d'autres dragons en ville non ? Et si elle était l'Alpha… elle pourrait toujours essayer de les contrôler pour se fabriquer sa petite armée personnelle. Niels serait fière d'elle, d'ainsi prendre son destin en main malgré son handicap. Elle avait d'ailleurs commencé des recherches pour trouver des gens comme elle ; et ça faisait quelques jours qu'elle pistait un type avec des airs de grands dadais qui semblait correspondre à ce qu'elle cherchait… un autre dragon.
C'était ainsi qu'elle se retrouvait à le suivre en pleine rue, à bonne distance pour éviter de se faire repérer, quand il bifurqua le long de la route qui menait au château en bois ; Lieserl marmonnait des mots incompréhensibles, s'exerçant à faire s'illuminer ses yeux vers le bleu fluo, signe que son entraînement avait peut-être porté ses fruits. Prenant son courage à deux mains, elle tourna sur une petite ruelle pour prendre un raccourci et sauta juste devant le type, qui s'arrêta brusquement en lui lançant un regard curieux. Déterminée, elle planta son regard brun dans le sien, et ses iris s'illuminèrent d'un bleu foncé et fluo à la fois.

« Regarde moi droit dans les yeux... » Il jetait des regards autour de lui, en train de se demander ce que foutait la demoiselle devant lui, mais elle ne broncha pas. « Tu es maintenant en mon pouvoir… Regarde moi bien dans les yeux... » Mais putain pourquoi ça marche pas?! Normalement, ses yeux à lui devaient devenir bleus aussi et il devait lui obéir ! « J'AI DIT REGARDE MOI DROIT DANS... »

Elle ne put terminer sa phrase quand elle se retrouva projetée sur le côté ; se rattrapant sur la mauvaise jambe, elle poussa un petit cri de douleur avant de tomber sur les fesses, jetant un regard incendiaire au type vaguement asiatique qui venait littéralement de la jeter dans le décor. Lui aussi regardait sa cible droit dans les yeux, mais avec un air plus renfrogné et plein de reproches qu'elle…

« C'est toi qui sort avec Go Go Tomago ?! »

Le type aux cheveux noirs réalisa soudain qu'il avait fait une connerie, et Lieserl s'attendait, victorieuse, à ce qu'il s'excuse et l'aide à se relever, mais à la place il tâta ses poches et en sorti un espèce de gadget qui émettait un drôle de bruit.

« Merde, regarde ce que t'as fais espèce de grognasse ! J'ai cassé ce truc et Damon va pas être content ! »

Lieserl haussa les sourcils, à la fois perplexe et agacée, pendant que l'excentrique aux vêtements bariolés lui agitait son instrument sous le nez. Il se redressa et accosta deux autres jeunes filles qui passaient, bien qu'elles semblaient ne pas être là par hasard, ayant l'air d'avoir été attirées par le grabuge qui se passait dans ce petit coin de la ville en temps normal tranquille.

« Mais connard, c'es toi qui m'a... » « Eh toi, on se connaît non?! Cassandre, un truc comme ça ? Dis tu sais pas faire des tours de magie ? Je sais que c'est un truc dans cette ville… Tu veux bien me réparer ma machine ? »

Lieserl se mordit férocement la lèvre ; non seulement son plan était tombé à l'eau, mais voilà que toute la ville était en train de se rameuter… y compris une jeune femme blonde qui l'aida à se relever.

« ça va, ça va ! Merci... »

Lieserl fourra rageusement ses mains dans ses poches, retournant vers sa cible qu'elle obligea à lui faire face.

« Bon, j'en étais où… Ah oui ! Regarde moi droit dans les... »

Une explosion retentit avant qu'elle n'ait le temps de finir sa phrase.

Code by Fremione.


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙



Je rêve d'une autre vie où tout est rose et joli.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t267-thanks-for-noth
Cassandre M. Lake

avatar
En réalité, je suis
La fille du Captain Lake
☂ Conte : Arthurienne

☂ Emploi : Lycéenne
☂ Camp : Il n'y qu'un pas entre le bien et le mal ...
☂ Avatar : India Eisley
© Crédit : ©alas [sign]
MessageSujet: Re: Poussez-moi, excusez-vous ! • Mathias, Damon, Lies, Abs, Cassie, Ellie   Mar 16 Fév - 9:46





Une explosion pour s'amuser Adios

Mathias, Damon, Lies, Abs, Lieserl, Ellie

Voilà que papa et maman étaient rentrée à la maison. Revenant avec je ne sais trop quoi dans les mains. Une urne ? Et apparemment c'était cela qui était sensé me protéger. Mais me protéger de quoi exactement hun ? Nous sommes à Storybrooke après tout. La plus part des personnes ne me connaît ou au pire je n'allais pas crier sur tout les toits que j'étais la réincarnation du roi Arthur. D'ailleurs ils m'avaient tout un peu parler de lui. Racontant ce qu'il avait pu faire lorsqu'il était encore envie, et qu'il régnait. Mais ça, je préfère ne pas trop en parler. A vraie dire je préférerais même complètement oublier. De toute manière, je n'étais pas lui. Non j'étais moi, moi, et rien que moi. Cassandre Morgane Lake. J'avais mon propre caractère, ma propre vision des choses, sans que ce roi n'intervienne. Je n'avais pas décidé d'être la réincarnation du grand et majestueux roi Arthur de Camelot. Alors je ne demandais rien à personne et je ne serais en aucun cas lui. Je n'avais pas demandé et je ne le voulais pas. Enfin bref, je voulais juste un peu oublier qui il était et qu'est-ce qu'il avait pu faire.

Non, par contre le truc que je ne pouvais pas oublier c'était bien ma punition. Enfin de compte le rideau qu'on avait brûler, ou plus exactement ma sœur avait brûle – parce que au fond de n'était vraiment pas ma faute – n'était pas passer inaperçu. Non maman l'avait très bien remarquer. Et puis bien évidement comme c'était ma sœur et que de toute manière ma mère n'aimait pas les cafteuses, je m'étais tût sur le fait que c'était Ceridwen qui avait brûler le rideau portant le chapeau avec elle. Je la remercierais dignement un jour. Mais bon c'était ma sœur, et au fond je savais que je n'allais pas là laisser seul dans cette ''galère''. Du coup privée de sortie ! De toute manière avec qui je pouvait bien sortir ? Je n'avais pas tant d'amis dans cette ville peut-être Paige ou encore Eli. Mais après c'est deux là étaient plus occupées avec Liam et Ceri. Le reste, je n'étais pas sûr que je pouvais clairement les appeler par le mot ami. Non c'était plutôt des connaissances, des personnes appréciables mais rien de plus. Et puis qui voudrais sortir avec moi alors qu'Emma me suivait tout le temps ? Ce n'était pas de sa faute, je le sais bien. C'était bien ma mère qui était trop protectrice avec nous. Elle voulait absolument qui nous arrives rien alors elle engage des cardes du corps. Donc je ne pouvais pas nier que, bah, parfois c'était extrêmement chiant. Et que je ne voudrais qu'une chose que Emma s'en va. Mais au fond je l'aimais bien cette blonde. Elle était quelqu'un de vraiment sympathique et puis il nous arrivait parfois que l'on discute toute les deux. Et puis elle suivait mes cours de magie aussi avec Myr.

Enfin comme toujours, je me dirigeais vers l'école, comme chaque matin. Cette fois ci j'étais toute seul comme Liam et Ceridwen commençaient plus tard. Mon sac sur le dos, j'avançais tranquillement avant de voir Elizabeth juste devant moi. « Eliii ! » criais-je pour qu'elle se retourne commençant à courir vers elle. Une fois à sa hauteur, je reprend mon souffle ralentissant un peu la cadence. « Ça va ? Ceri n'est pas encore là, elle commence plus tard aujourd'hui. On y va ensemble ? » Nous repartons alors ensemble vers l'école. Mais quelque chose m'interpella un peu plus loin vers le château de bois que j'avais pu voir de temps en temps. Curieuse comme j'étais il fallait que j'aille voir. Alors je m'arrête un peu pour essayer de voir mais rien. Je ne voyais absolument rien. « Vient Eli, il faut que j'aille voir ! » et s'en attendre une autre réponse ou quoi que se soit d'autre de sa part, je recommençais à marcher rapidement mais vers la plage. Une fois arriver, je ne pouvais m'empêcher de trouver la scène … étrange. Pourquoi la blonde était par terre ? Et pourquoi un des gars s'approcha de moi, même peut-être un peu trop, m’appelant par mon nom. Il me connaît ? En tout cas je n'ai vraiment aucun souvenir de lui pour ma part. « Heu oui je sais faire quelque truc en magie pourquoi ? » il me voulait quoi ? Que je lui répare ce truc ? Et bien je pouvais tout de même l'aider non ? « Heu oui oui, j'veux bien essayer. ! » Et puis il était temps que je voie ce que je pouvais faire avec mes pouvoirs. Alors me concentrant, je mis mes mains au niveau de l'objet avant de fermer mes yeux. Sauf que bah … Je m'attendais à tout sauf : à un explosion … Bon d'accord il était vraiment tant que je m’entraîne encore plus. En tout cas, je me relevais avec un peu de difficulté, me demandant ce qui c'était réellement passer. Tournant ma tête, je n’apercevais plus Emma. Bon d'accord j'avais fait quoi comme connerie cette fois-ci ?

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Sweet dreams and promises
There so much more that we could be. Every time that I’m falling, You’re the arms that I reach. When my guards are unravelling, You’re the words that I need to fix me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Poussez-moi, excusez-vous ! • Mathias, Damon, Lies, Abs, Cassie, Ellie   Mar 1 Mar - 18:07


Mathias Beyau
Poussez-moi, excusez-vous !



Mathias marchait dans la rue, se dirigeant vers son travail. Il était obligé de partir plus tôt que d’habitude à cause de sa jambe. Il boitait, marchait lentement et comme il n’avait pas de voiture et qu’il n’aimait pas prendre le bus … Le voilà obligé de partir de bonne heure. Le pire dans tout cela, c’est qu’il ne pouvait même pas se vanter de s’être cassé la jambe de manière héroïque. Non, monsieur était tout simplement tombé d’un toit en courant après le père noël. S’était plus risible qu’autre chose. D ‘ailleurs, Ethel ne s’était pas gênée pour rire de bon cœur quand l’ancien dragon lui avait expliqué pourquoi il avait raté le réveillon de noël, disparu de la surface de la terre, puis réapparaissant de nulle part avec une jambe cassée en deux comme une vulgaire allumette.

Il marchait donc, ses écouteurs dans ses oreilles, écoutant sa playlist de deux heures de chansons épic, quand une jeune femme sauta juste devant lui, le regardant dans les yeux avec ses yeux bleu fluo et lui demandant de faire de même. Qué que quoi ? Mathias fit quelque pas en arrière, manquant de tomber plusieurs fois, regardant autour de lui pour s’assurer que tout cela n’était pas tout simplement une caméra cachée. Mais non, la femme semblait être des plus sérieuses, lui répétant encore et encore de la regarder dans les yeux, jusqu’à ce qu’elle disparaisse subitement de son champ de vision, laissant place à un homme. Mathias n’eut cependant pas de répit, l’homme lui demandant immédiatement s’il était en couple avec Go Go Tomago. « Go go qui ? » Oui ce nom lui disait quelque chose mais dans toute cette folie, il avait un peu de mal à réfléchir.

Les deux inconnus commèrent ensuite à s’insulter, et ces fou furieux furent rejoints par trois filles, dont deux adolescentes. Toutes les trois semblait beaucoup plus saine d’esprit et accueillante que la fille aux yeux radioactifs et l’homme à la machine cassé. Mathias se dit qu’il était peut-être le temps de partir mais la mutante, à peine relevée, se jeta à nouveau sur lui, lui ordonnant de le regarder dans yeux, mais n’arrivant pas à finir sa phrase. Une explosion retentit, envoyant tout le monde par terre, et quand Mathias rouvrit les yeux, il vit qu’il n’était plus à Storybrooke. Il s’assit et regarda autour de lui avec de grands yeux. « Okay. On est où là ? » demanda-t-il à personne en particulier. Parce que oui, il était entouré de toute la petite « bande », sinon ce ne serait pas drôle. Il espérait juste qu’il n’avait pas une autre mission dont il ignorait l’existence à accomplir.

Don't you dare die on me,Bob!
I'll freakin' kill you if you die!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Poussez-moi, excusez-vous ! • Mathias, Damon, Lies, Abs, Cassie, Ellie   Dim 6 Mar - 22:35


First person shooter

Ft une bonne bande de bras cassés


Damon avait poussé un cri de victoire quand il était enfin arrivé à bout de son projet ; depuis le temps qu'il y travaillait ! Et avec la technologie de la Terre telle qu'elle était dans le monde réel, c'était carrément un tour de force. Mais il avait réussi ! Son gadget de réalité virtuelle fonctionnait ! Il fonctionnait ! Avec ça, le jeu vidéo allait prendre une toute autre tournure ! Ah, qu'il était impatient de montrer sa trouvaille à Tomago ! Enfin, Ethel, ici, mais qu'importe.

Tiens, d'ailleurs, elle lui avait parlé récemment qu'elle s'était trouvé un boyfriend, un type sympa qui adorait les jeux vidéos, ce qui ravissait Damon au plus au point. Peut-être qu'avec ce type, il allait rester en tant que Damon et allait pouvoir profiter de jouer un peu avec lui ? C'était en tout cas ce qu'il espérait, car Alistair, c'était une autre paire de manche avec autrui.

Alistair. Celui-ci avait fait des siennes à la seconde où il avait appris l'existence d'un homme dans la vie d'Ethel, et avait aussitôt mené sa petite enquête pour découvrir l'identité du coupable ; et dans une étrange suite d'évènements et d'occasions ratées, c'était de manière totalement accidentelle qu'il avait croisé la route du fameux Mathias, alors que Damon courait en direction de la boutique d'Ethel pour lui montrer sa nouvelle invention. Ah ! C'était l'occasion rêvée de lui montrer sa façon de penser !

Mais c'était sans compter sur cette grognasse aux cheveux sombres et l'autre magicienne ratée, tout ça… et un BOUM plus tard, Alistair se relevait prestement, époussetant ses vêtements bariolés pour prendre connaissance des circonstances.

Ok.

Pour Damon, ça aurait été probablement le plus beau des spectacles ; mais pour Alistair, c'était encore une de ces fichus magouilles de gueux dont il n'avait pas envie d'entendre parler. Il n'avait pas de temps à perdre avec ces enfantillages, bon sang ! Jetant un regard acerbe à Mathias, il prit un air de coq un peu trop fier.

« Mon Dieu, quelle idiocie ! Il semblerait que nous soyons toujours au même endroit, en vérité. »

Il baissa les yeux sur le gadget de Damon ; ça faisait bip-bip, et il y avait une petite lumière verte qui clignotait ; Alistair rechercha désespérément un bouton « off », mais il fut parfaitement incapable d'en trouver un, ce qui le rendit confus.

« Bon ! Il semble que la machine ne soit pas la solution à notre problème. »

Il leva les yeux, examinant les environs ; tout autour d'eux s'étendait une forêt, mais une forêt étrange, trop verte, trop contrastée, et les arbres étaient regroupés dans des carrés ou des cercles, exactement où se situaient les bâtiments de la ville auparavant. Au loin, il n'y avait qu'une seule chose qui n'avait pas bougé, pas changé… le château en bois.

« JE SAIS ! Suivez-moi, pauvres idiots, nous devrions aller à ce château… Oooh, mais qu'est-ce donc ? « Sélectionner votre arme ! » Ne me dis pas ce que je dois faire ! »

Devant la compagnie, une espèce de menu que l'on voyait dans les jeux vidéos présentait une liste de six armes basiques disponibles ; naturellement, Alistair prit avant tout le monde celle qui semblait la plus puissante : une batte de baseball entourée de barbelés.

Il poussa un profond soupir quand il entendit quelqu'un demander des explications.

« C'est évident non ?! C'est juste devant vos yeux ! Ça, » fit-il en désignant le gadget de Damon, « C'est un générateur de réalité virtuelle hyperréaliste -il avait l'impression de parler chinois- . Sauf que grâce à notre magicienne de pacotille, là... » Il saisit la batte et frappa de toutes ses forces sur un tronc ; l'impact fut bien réelle, et l'arbre frémit légèrement. « C'est devenue une réalité un peu trop réelle. Vous avez tous fait votre testament, j'espère ? À mon nom, bien entendu ! »

En vérité, Alistair faisait surtout semblant d'en savoir bien plus que ce qu'il savait véritablement ; il n'avait aucune idée de ce qu'ils allaient affronter, et encore moins comment ils allaient sortir de là…

En attendant, il n'allait certainement pas rester les bras croisés, et encore moins traîner des boulets.


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Poussez-moi, excusez-vous ! • Mathias, Damon, Lies, Abs, Cassie, Ellie   Jeu 10 Mar - 7:20





Pouseez vouuuuus Oh que oui

Mathias, Damon, Lies, Cassie, Lieserl, Ellie

Absinthe se baladait. Oui se baladait tout simplement. Elle n'allait pas au travaille, pas besoins quand votre boutique se trouve juste en dessous de votre demeure. C'était vraiment pratique lorsque l'on terminait tard, pas besoins de faire beaucoup de voyage pour pouvoir se jeter tranquillement sur  son lit douillé après une journée d'épuisement complet. Après une journée où on arrive même plus à tenir sur ses jambes, on l'on baille à tout bout de chant et que la seul chose que tu désires une fois la nuit tomber c'est : dormi ! Dormir, dormir et toujours dormir. Non, l'ancienne loir de Wonderland avait de la chance de ce côté ci. Même si elle dormait tout autant. Si elle ne travaillerait pas pour gagner quelque peu sa vie et parce que cela lui faisait extrêmement plaisir de travailler dans un domaine qui la passionne, elle serait sans doute le plus souvent dans son lit, sous la couette entrain de dormir pendant que son cerveau lui passe de jolie et doux rêves.

Alors c'est bien une première – même si j'exagère un peu les choses – de la voir se promener alors que le temps n'était pas forcément des plus fabuleux. Bon d'accord, le ciel était bleu laissant les rayons du soleil venir éclairée la petite ville mais il ne faisait pas pour autant réellement chaud. Après peut-être que Absinthe était plus frileuse que d'autre personne, c'était une possibilité. Bon en tout cas elle avait eu le courage de sortir un peu et non de rester enfermer chez elle vue que la boutique était fermée pour aujourd'hui du moins. Fel, sa colocataire, lui disait souvent de sortir prendre l'air et de se détendre un peu. Qu'il ne fallait pas qu'elle se concentre toute sa vie à son travaille. Qu'elle se face des amis un peu dans la ville. Pourtant la blonde avait des amis ! Clara était devenue son amie à présent. La reine blanche et l'ancien loir étaient devenue assez proche depuis que la brune avait pousser la porte de sa boutique. Et puis elle avait aussi la petite fille de Jefferson. Non pas sa petite fille, non sa fille mais comme elle petite … Pas forcément aussi petite puisque c'était même devenue une jeune femme mais petite quand même parce qu'elle était plus petite qu'Absinthe. Enfin bref ! Paige était une amie de Absinthe. Amie qu'elle considérait plus comme une nièce, une petit protégée comme avec Eve. Eve était aussi son amie, amie et employé. Les deux jeunes femmes s'entendaient à merveille elles aussi. Même que la jeune robot venait dormir chez Abs de temps en temps. Et puis il y avait Jefferson aussi ! Son chère chapelier fou, elle resterait toujours ami avec lui, c'était son meilleur amie que se soit ici ou dans le monde des contes. Donc au final elle avait des amies ! C'était même sa boutique qui lui avait permis de faire les rencontre ! Alors pourquoi devrait-elle sortir ? Mais rien à faire ! Sa meilleur amie était venue jusqu'à dans sa chambre, ouvrant les volets en grand et lui retirant complètement sa fenêtre. C'était limite à se qu'elle la douche et l'habille elle même, alors c'est pour dire ! Fel et sa joie de vivre. Parfois pour certain cela pouvait être lassant mais pas pour la jeune femme. C'était elle qui l'aidait la plus pars du temps avec ses crises, à remonter un peu et à ne pas forcément chuter. C'était qui était toujours derrière Absinthe pour l'aider du mieux qu'elle pouvait et la jeune femme en était ravie. Ravie de savoir qu'elle avait toujours du soutient quelque pars.

En tout cas, elle était sortie un peu de force mais au final cela ne lui déplaisait pas tant que ça. Elle pouvait au moins respirer l'air frai de la plage. La mer était jolie par se tant. Mais alors qu'elle marchait tranquillement, le bruit des vagues qui s'échouaient sur le plage venait être déranger par un énorme bruit créer par des personnes au loin. Intriguée, Absinthe s'avança alors vers le fameux château de bois. Une jeune femme brune se faisait pousser par une autre personne venant tomber sur les fesses. La blonde accouru presque, marchant plus vite pour proposer de l'aide à la jeune femme pour la relever. « Laissez moi vous aider ! » Mais celle-ci la repoussa lui disant que tout aller pour le mieux. D'autre personnes venait des les rejoindre, deux jeunes filles. Dont l'une faisait de la magie. Oh de la magie !! Cela avait toujours intriguer Absinthe. A vraie dire, elle qui était, si on pouvait dire cela, comme ordinaire elle se demandait bien comment cela pouvait bien marcher. Et pour la coup baah … Elle venait de le voir de très près ! Une explosion retentit alors que tout de le monde se fit propulser au sol. Le jeune femme se releva un peu avec difficulté recrachant un peu le sable qu'elle avait pu avaler. « Oh mon dieu ! C'est dégueulasse !! Aaaaah … » Le sable, c'était réellement épouvantable. Les sablés c'était bon ! Vous savez c'est petit gâteaux trop bon ? Mais la sable c'était pas bon du tout ! Elle aurait du prendre du thé avec elle. Juste une petite bouteille de thé. Comment elle avait pu faire pour l'oublier ? Comment ? Elle ? Elle n'en revenait pas de ne pas avoir pris de thé. Sans doute que sa coloc l'avait un peu trop précipiter. Poussant quelque bruit de dégoût, elle essayait de reprendre quelque peu contenance, se demandant ou elle pouvait bien être. L'endroit était familier à celui d'avant mais ce n'était pas celui d'avant. La machine ? Mais qu'est-ce que l'homme au cheveux multicolore pouvait bien dire ? De quoi il voulait parler ? La seul chose qui avait l'air intacte était le château qui se trouvait un peu plus loin. Il disait pauvre idiots à qui là ? Bon d'accord c'était vraiment louche tout cela … Et pourtant Absinthe commençait à suivre normalement le jeune homme alors qu'un genre de truc s'afficha juste sous leur nez. Une jeu virtuelle ? Quoi nous étions dans un jeu ? Mais … Mais c'était super ! Enfin dans un sens non ? Parce que cela pouvait être dangereux. Pas grave ! Ils étaient dans un jeu ! Personne ne les croira si l'ancien loir leur dis cela. Mais ce n'était pas réellement le problème pour l'instant … Non il fallait comme choisir une arme. D'ailleurs il ne restait pas forcément les meilleurs choix. Alors s'en savoir vraiment quoi faire Abs pris la bouteille cassée … Oui la bouteille cassée ! Une des jeunes femmes passa rapidement devant moi avant de prendre le bâton de bois. « Moi je prend ça ! Ça va faire comme une épée, et je suis plutôt douée à l'épée en plus ! Et puis ensuite je suis pas une magicienne de pacotille ! C'est pas de ma faute si tu m'as pris de cours, je suis que au début de mon apprentissage … » D'accord en tout cas elle avait l'air un peu vexé, Absinthe lui fit un timide sourire alors qu'elle lui jetait un regard. La blonde ne comprenait vraiment rien à rien …    
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Poussez-moi, excusez-vous ! • Mathias, Damon, Lies, Abs, Cassie, Ellie   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poussez-moi, excusez-vous ! • Mathias, Damon, Lies, Abs, Cassie, Ellie
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-