Partagez | 
 

 Just stranger ! × ft. Airis & Damon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Just stranger ! × ft. Airis & Damon   Lun 15 Fév - 10:27

Just stranger !   × ft. Airis & Damon




Airis se rendit compte rapidement que les gens ne se souvenaient pas de ce qu'il avait vécu avant de venir ici, c'était comme s'ils avaient tous oublié. La jeune femme sut alors que retrouver ses amis seraient bien plus compliqué qu'elle ne l'aurait deviné. Mais elle en perdrait pas le nord, elle ferait ce qu'elle avait à faire pour réussir à retrouver tout le monde et surtout à annoncer au petit prince que l'aviateur était mort et qu'il était triste de ne pas l'avoir entendu rire. La brune respira profondément dans son bureau, elle avait besoin de prendre l'air pour ne pas perdre complètement pied. Après voir prévenu l'autre éditrice, elle sortit dans le froid de l'hiver. Gant sur les mains, bonnet sur les oreilles, elle était parée à aller loin et surtout à ne pas avoir froid. En passant son chemin pour aller vers le Granny's, elle croisa blanche-neige, mais aussi le loup et le chaperon rouge. Tous les jours, elle souriait à ses personnes, connaissant leur identité sans qu'eux même ne le sache. Mais ce qui était le plus incroyable, c'est qu'elle avait développé une sorte de sixième sens. Elle réussissait à savoir si oui ou non la personne venait d'un conte. Elle s'attabla à la banquet devant Granny et lui commanda un grand verre de chocolat chaud. Dès fois, elle se retenait de lui dire Mère-Grand, comme si son cerveau commençait à dérailler, et voulait à tout prix tout révéler.

–Merci Granny ! Envoie la note du mois à la maison d'édition, on te payera.

C'était toujours comme ça, elle arrivait, commandait son chocolat et repartait en précisant que la note devait être envoyé à la maison d'édition. Etant la propriétaire, elle savait ce qu'elle payerait tout le monde. Elle devait certes payer le loyer du local à Mr Gold ou Rumple, mais au moins, elle était chez elle … dans un sens. Tant qu'elle payait, il ne la mettrait pas à la porte ! La jeune femme se demandait d'ailleurs souvent comment il faisait pour ne pas s'emmêler les pinceaux avec tous ses contrats. Enfin bon heureusement pour lui ce n'était pas le cas et ça c'était malheureusement pour les autres. ''Rappelles-toi Airis, ne fait jamais de contrat avec lui ! Tu ne sais pas ce qu'il va te demander et jusqu'à ou ça va aller.''

–Surveille moi bien Mr Renard, parce que je pourrais faire quelque chose de stupide sans le vouloir !

Elle était tellement plongée dans ses pensées, qu'elle bouscula accidentellement quelqu'un et tout de suite, elle comprit que ce n'était pas vraiment un personnage de conte. Il était un stranger, comme elle. Elle se stoppa pour s'excuser mais son excuse resta bloqué dans sa gorge, il fallait qu'elle sache qui il était et pourquoi elle avait cette impression qu'il était comme elle … enfin dans un sens.

–Excusez-moi ! Vous êtes bien une étranger dans cette ville n'est-ce pas ? Vous n'êtes pas venu ici comme les autres !

Bon c'était un peu abrupte, mais c'était bien résumé !


Dernière édition par Airis Megalan le Sam 28 Mai - 18:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Just stranger ! × ft. Airis & Damon   Ven 4 Mar - 19:13


Just strangers

Ft Airis Megalan


Alistair ne se considérait pas comme quelqu'un d'exigeant ; et grand bien lui fasse puisque c'était exactement ce que pensait toute personne qui n'était pas lui. Mais dans tous les cas, ça ne faisait pas si longtemps que cela qu'il avait été traîné à Storybrooke par Damon, et il avait déjà envie d'exploser la mairie et se trimballer au centre commercial avec un lance-flammes.

M'enfin ! Avec tout ça, Alistair avait commencé à « faire son rebelle », comme aimait dire Damon, et pour l'heure, cela constituait à se teindre les cheveux de toutes les couleurs de l'arc-en-ciel l'une après l'autre simplement par désir de contraster avec l'aspect gris et figé de Storybrooke, comme si ses vêtements particulièrement bariolés ne suffisaient pas… Dans tous les cas, ce jour-là, Alistair sortait fraîchement de chez le coiffeur, arborant cette fois une couleur rose vif au-dessus de sa tête, assorti avec goût avec une chemise jaune-beige sous un veston aussi rose que ses cheveux et d'un pantalon clair. Tout cela faisait parti de ses efforts ahurissants pour se faire remarquer ; lui qui avait l'habitude de se faire pratiquement harceler par des groupies en permanence, il n'aimait ABSOLUMENT pas que personne dans cette fichue cité ne soit obnubilée par sa présence si majestueuse et intriguante, alors forcément, il redoublait d'effort pour être le plus voyant possible…

Et ça ne marchait absolument pas. Ce qui le faisait absolument rager. Et lui donnait absolument envie d'un grand café noir bien serré pour lui remonter le moral.

C'est ainsi qu'il se rendit à l'espèce de Starbucks discount local, prenant un de ces cafés infects qu'il se forçait à boire quand même parce que zut, le café c'est la vie ; et c'est alors qu'il avait la tête baissée qu'il sentit quelqu'un le bousculer, le faisant injustement renverser la moitié de son breuvage. Déjà furieux à la base, il devint livide, se tournant vers la demoiselle avec un air peu commode imprimé sur le visage.

« NON MAIS T'ES FOLLE ESPÈCE DE GROGNASSE DE MES DEUX ! »

Oui, quand il s'agissait de s'adresser à l'Être Humain Lambda, et même les gens de pouvoir d'ailleurs -surtout les gens de pouvoir-, Alistair ne mâchait jamais ses mots, et il adorait ça ; mais quand la demoiselle afficha une expression étrange, comme si elle n'avait rien entendu et le connaissait tout à la fois, il prit aussitôt une de ses expressions préférées, celle du sourire colgate et de l'air vague de séducteur charismatique, persuadé que, ENFIN, quelqu'un l'avait reconnu ; après tout il était une célébrité, que diable ! Connu pour ses frasques, son absence totale et volontaire de tact, pour ses opinions controversées et sa position de leader parmi les souteneurs d'oeuvres de charité ! Bordel !

Mais son sourire se fit plus fade quand la demoiselle ne dit non pas « Eh mais vous êtes Alistair Booth, le mec ultra-populaire et trop sexy de la télé ! », remplacé par un « Vous êtes bien un étranger de cette ville, n'est-ce pas ? Vous n'êtes pas venu ici comme les autres ! ». Il allait la rembarrer quand l'information fit enfin son chemin dans son esprit ; et il se rendit compte que cette demoiselle en savait beaucoup plus que son air niais ne laissait penser. Il allait devoir se montrer très prudent. On ne savait jamais qui elle était et surtout, pour qui elle travaillait. Et elle osait l'appeler un étranger !.. elle allumait sa télé de temps en temps ?

« Je ne sais pas ce qui vous fait croire que je ne suis pas d'ici jeune demoiselle. Qu'est-ce qui vous fait croire une chose pareille ? »

Il semblait étonnement calme et ouvert de l'extérieur -après lui avoir littéralement explosé à la figure, mais c'était un détail-, mais à l'intérieur, il jubilait. ENFIN ! Il avait trouvé quelqu'un qui semblait d'humeur à lui parler, à lui révéler des informations croustillantes sur cet endroit lugubre à souhait qu'était Storybrooke…

Et vu la manière dont elle avait introduit le sujet, elle semblait elle aussi venir d'ailleurs. Intéressant. Très intéressant.

Tous ses instincts de journaliste à l'affût d'un nouveau scoop se réveillèrent, et il tendit la main pour la lui serrer, maîtrisant à la perfection son hypocrisie afin de faire taire les soupçons.

« Excusez-moi d'avoir crié, je suis grognon quand je n'ai pas pris mon café ! » Il ponctua sa remarque d'un rire sonore et bon enfant, exagérant au maximum son jeu d'acteur, avant de prendre une gorgée de café en se brûlant à moitié la gorge au passage. « Mais plus sérieusement, qu'est-ce qui vous fait penser que je ne suis pas d'ici ? »

Il attendit sa réponse avec un sourire enjôleur, bien qu'il bouillonnait toujours de l'intérieur.


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Just stranger ! × ft. Airis & Damon   Lun 28 Mar - 11:44

Just stranger !   × ft. Airis & Damon




Le premier cris du jeune homme la fit froncer les sourcils, mais elle était bien décidée à ignorer tout ça. Il ne fallait certainement pas qu'elle s'énerve, ça n'avait jamais été très bon. Elle se contenta pendant une minute ou deux à le détailler puis secoua la tête. C'était quoi cette accoutrement … pour le moins inhabituel et qui sincèrement lui allait moyennement. Bon pour les cheveux ça allait, ça faisait un petit style mais le reste … Mais encore une fois, elle se décida à tout ignorer et décida d'écouter ce qu'il était en train de dire. Non parce que c'était bien de l'avoir interpellé, mais maintenant, il fallait qu'elle réponde à ses questions. Et même si elle avait cette air simplet qu'elle portait pour ne pas se faire avoir par la masse et surtout l'autre Evil Queen, elle  n'en était pas pour le moins stupide. Au contraire, elle était intelligente, peut-être trop, mais n'y a-t-il pas un dicton qui dit l'intelligence c'est être capable de faire le sot ?

–Vous n'êtes pas obligé de prendre votre air de dragueur invétéré et encore moins de faire comme si vous m'aimiez. On ne se connait pas et d'après ce que je peux voir, vous n'avez pas envie de me connaître.

La jeune femme avait une entrée en matière pour le moins original, elle se fichait pas mal de ce que les autres pouvaient dire. Trop longtemps bridée, elle avait toujours joué à l'adulte et maintenant, son côté enfant avant décidé de faire des siennes. Franche, ça elle l'était beaucoup trop peut-être, mais elle s'en fichait comme de son premier diplôme.

–Bref, passons.dit-elle.Mr Renard donne moi la force de lui expliquer !

Elle parlait régulièrement à son Renard et elle était persuadée qu'il l'écoutait même s'il ne lui répondait pas. Elle était aussi persuadée qu'il était quelque part dans la ville. Elle prit une profonde inspiration et le prit pas le bras pour l'amener dans sa boutique d'édition. Elle ne voulait pas que des oreilles mal intentionnés les entende. Elle monta dans son bureau, l'homme toujours tiré.

–Bien maintenant on sera tranquille. Alors voilà comment je sais que vous n'êtes pas venu ici avec la magie de cette satanée Reine. Vous vous montrez trop. Quand je vous vois passer, vous ressemblez à un sapin de Noël alors que tous les autres se fondent dans la masse. Est-ce que vous avez vu que les choses sont pratiquement toujours les mêmes tous les jours ? Enfin jusqu'à l'arrivée d'Emma.

Elle lui posait des questions pour savoir si lui aussi savez des choses ou pas du tout. Mais le le voir, elle comprit qu'elle s'adressait à la mauvaise personne. Heureusement qu'il y avait le petit Henry !


Dernière édition par Airis Megalan le Mar 26 Avr - 9:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Just stranger ! × ft. Airis & Damon   Ven 1 Avr - 19:49


Just strangers

Ft Airis Megalan


Alistair était outré. Non mais pour qui elle se prenait, celle-là ? À remettre en doute un être aussi limpide et honnête qu'Alistair Booth ?! Décidément, l'honnêteté de la madame et l'ego surdimensionné du monsieur n'étaient absolument pas fait pour s'entendre, et cela sur absolument tous les plans. Et pour souligner son état d'esprit, il prit un air profondément agacé et croisa les bras, comme un enfant en train de bouder -l'une de ses spécialités quand quelque chose n'allait pas, du style on ne lui avait pas donné le bon plat à la cantine ou on venait de lui annoncer qu'un membre de l'équipe technique avait eu un accident et était alité pour les trois prochains mois.

« Bon bah puisqu'on se balance les choses à la face sans prendre de gants, autant vous dire que vous avez raison ! Je ne vous aime pas, je n'ai absolument aucune envie de vous connaître et la seule chose qui m'intéresse là tout de suite c'est de savoir comment et pourquoi vous savez que je ne suis pas du coin. » Puisque la demoiselle était franche, autant l'être aussi, Alistair n'avait pas de temps à perdre avec des banalités ! « Du coup, soit vous me dîtes tout ça comme ça l'affaire est close soit on se dit ciao maintenant et on se reverra en enfer. »

Mr Renard ? Mais à qui elle parlait ? Avec la chance qu'avait le journaliste, il devait être tombé sur la dernière évadée de l'hôpital psychiatrique. Comme s'il avait besoin de ça ! Non mais sérieux ! Elle avait l'air de parler à son ami imaginaire… mais Alistair n'eut pas le temps de hausser les épaules et de passer son chemin puisqu'elle le prit par le bras et l'emmena avec une force insoupçonnée du côté de… de quoi ? Une maison d'édition ? La curiosité d'Alistair était piquée, bien qu'il avait plus l'apparence d'un chat en laisse qui n'avait pas envie de sortir et qu'on traînait derrière soi façon dessin animé comique. Toujours boudeur, il resta debout devant le bureau de l'inconnue, fermement déterminé à lui montrer son mécontentement.

« Déjà, on va régler un problème : vous savez qu'on traîne pas les gens comme ça n'importe où ? Sans déconner, vous avez grandi où pour avoir des manières pareilles ? » Il fit une grimace. « Et de deux… un sapin de Noël ? Non mais on vous a déjà dit que vous ressembler à un balai qui a passé trop de temps sous la pluie ?! » Du calme, Alistair. Elle était en train de dire des trucs intéressants. C'est pas le moment de la faire fuir. Pff. Respirant un grand coup, il prit place sur la chaise en face du bureau, les bras toujours croisés en signe de rejet. « En même temps dans une ville aussi grise et terne, je peux pas m'empêcher de faire la différence. » Il passa fièrement sa main dans ses cheveux roses pétants. « Mais... » Il prit un air grave. « Pour le peu de temps que j'ai passé ici, yep, j'ai l'impression d'avoir vécu encore et encore la même journée. Le même ciel gris, les mêmes passants aux mêmes endroits, aux mêmes heures, les mêmes pâtisseries chez Granny's et le même café dégueulasse à votre équivalent discount du Starbucks. » Il avait une dent contre le café infect, depuis qu'une gorgée avait essayé de le tuer. Même s'il devait avouer que ça faisait du bien de pas faire semblant avec des sourires débiles et de se laisser aller à l'agacement avec l'inconnue ; mais bon, il n'allait pas non plus lui dire tout ce qu'il savait tout de suite. « Parce que ça fait combien de temps que vous êtes là, vous ? Vous avez aussi remarqué des trucs… bizarres ? »

Du style, la légende comme quoi ceux qui essaient de s'en aller se font pratiquement tuer par le destin. Ou que personne ici, du moins tous ceux qu'Alistair avait réussi à interroger, n'avait que des souvenirs très flous de leur passé, encore plus quand ils disaient venir d'une autre ville que Storybrooke à la base. Et c'était d'autant plus intéressant en sachant qu'il avait lui-même des origines plus que douteuse, et que s'il révélait ce secret à quoi que ce soit, on le prendrait probablement pour un fou. Déjà qu'il avait du mal à croire qu'il avait changé de monde… il n'était même pas sûr de venir d'une autre planète, d'un monde parallèle ou d'une autre dimension.

« Emma ? Qui est Emma ? »

Ah ! Voilà que les infos devenaient croustillantes...


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Just stranger ! × ft. Airis & Damon   Ven 29 Avr - 20:12


Just stranger !   × ft. Airis & Damon



Bien sur la jeune femme savait qu'elle n'aurait pas du faire ça, qu'elle aurait du lui demandé de le suivre bien gentiment. Mais intérieurement elle était persuadée qu'elle n'arriverait pas à le faire venir sans utiliser le peu de force qu'elle avait dans les bras. Elle s'assit la chaise de son bureau et attendit qu'il réagisse après tout c'était forcément ce qu'il allait faire. Quand il la traita de balais elle se contenta de lever les yeux au ciel, bien que ses mains étaient étroitement serrer en poing.

–C'est justement ce qui vous démarque qui fait qu'on sent qu'il y a quelque chose de différent chez vous. Je ressemble peut-être à un balais sous la pluie, mais je me fonds dans la masse et jamais des gens mal intentionnés ne viendrait s'en prendre à moi … contrairement à vous.  

La brune se mit à soupirer quand l'autre personne lui fit rapidement comprendre qu'elle ne savait pas qui été Emma. « Franchement je ne pense pas que ce soit une bonne idée que je lui parle de tout ça. Je devrais m'en tenir à Henry, au moins il est capable de me dire quelque chose qui nous fera avancer. » Elle regarda les cheveux roses de la personne et secoua la tête.

–Cette ville est remplie de truc bizarre. Mais ce qui est important, c'est ce que cela signifie. Je ne sais pas d'ou tu viens, mais dans mon ancienne ville rien n'était comme ça et les souvenirs n'était pas modifié. Pour l'instant j'en suis à chercher qui et qui, mais tout n'est pas parfait et c'est compliqué de finalement trouver qui est qui.

Elle passa une main fatiguée sur son visage et s'adossa au siège avant de prendre un verre d'eau et de le boire d'une seule traite. Il fallait trouver ce qu'il se passer ici et pour ça, on avait besoin de toutes l'aides nécessaires.  

–Emma est la personne qui est arrivé après tout le monde et grâce à qui la foutue horloge fonctionne.  Avez-vous des informations sur ce qui pourrait se passer ici ou alors sur qui pourrait être les gens qui vivent avec nous ? Et quand êtes-vous arrivé ici ? Depuis le début ?



Dernière édition par Airis Megalan le Jeu 28 Juil - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Just stranger ! × ft. Airis & Damon   Mer 6 Juil - 18:24


Just strangers

Ft Airis Megalan


Alistair avait émis un rire profondément sarcastique quand elle lui exposa sa tirade sur les personnes malintentionnés. La pauvre ne savait pas qui était Alistair Booth… L'ennemi public numéro un en matière de célébrités. Car oui, c'était ce qu'il était, une célébrité, une vraie, une star du petit écran connu pour les controverses qui ne cessaient de le remettre sous le feu des projecteurs, alors des ennemis, il en avait un paquet, des gens qui aimeraient bien le voir six pieds sous terre !

« Ma pauvre, vous devriez faire vos devoirs avant de venir traîner un homme comme moi derrière vous. Ne savez-vous donc pas qui je suis ? Moi ? La meilleur défense, c'est l'offense ! Et on n'est jamais mieux caché qu'en étant juste devant les yeux de ceux qui vous veulent du mal ! »

Et de manière très ironique, il parlait en connaissance de causes, puisque Alistair Booth n'existait réellement que pour dissimuler Damon St-John, ou plus précisément Hiro Hamada, de la ligne de mire de ceux qui voulaient utiliser son génie à des fins peu recommandables. Mais l'heure n'était pas aux reproches, puisque la demoiselle était en train de déblatérer des informations précieuses qu'Alistair avait du mal à comprendre.

« Comment ça, qui est qui ? Vous avez l'air d'en savoir bien plus que moi alors soyez précise au moins ! » Il se sentait profondément irrité ; lui qui était un journaliste de renom, il n'avait pas la moindre idée de quoi parlait la demoiselle. Mais il allait devoir se ressaisir, étant donné que son flair lui chuchotait que tirer les vers du nez de cette insolente serait une excellente idée… « Hop hop hop, une chose à la fois. Depuis le début ? Le début de quoi ? Je ne suis arrivé qu'il y a quelques mois. On m'a… « invité ». J'ai reçu une lettre anonyme me pressant de débarquer dans le coin. J'allais pas venir, puisque j'ai autre chose à faire que m'occuper des gens ordinaires, mais dès que j'ai remarqué que cette ville n'existe sur aucune carte, aucune archive, aucun rapport, ni rien de tout cela, je n'ai pas pu m'empêcher de venir jeter un œil. » Il n'avait pas envie de divulguer tout ce qu'il savait déjà, mais il savait qu'il n'avait pas vraiment le choix, étant donné que c'était le seul moyen de retenir l'attention de la demoiselle. « Je sais que les gens d'ici n'ont que de vagues souvenirs de leur enfance ou de leur passé. À chaque fois que j'interroge ceux qui s'octroie le privilège de m'adresser la parole, personne ne se souvient vraiment de ce qu'ils étaient avant d'être ici. Toujours des choses vagues, un peu comme si la ville entière était amnésique. » Il la sonda du regard, curieux de savoir qui elle était, elle. « Et vous alors, vous êtes là depuis longtemps ? » Il se rendit soudainement compte que si ça se trouvait, cette femme était une espionne, et peut-être même une espionne à la solde du gouvernement. Ce qui était une très, très mauvaise nouvelle pour Alistair autant que Damon. Immédiatement, il se mit sur la défensive, suspicieux. « Qu'est-ce qui me garanti que je puisse vous faire confiance ? »

En tout cas, pas question de révéler qui il était. Damon restait tapi au fond de lui, en dormance.


Code by Fremione.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Just stranger ! × ft. Airis & Damon   

Revenir en haut Aller en bas
 
Just stranger ! × ft. Airis & Damon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-