Partagez | 
 

 Talk to me girl, tell me your lies | Chara S. Bailey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☸ Conte : Rozen Maiden

☸ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☸ True Love : Une véritable folle de son chat, personne n'est parfait

☸ Avatar : Calvin Harris
MessageSujet: Talk to me girl, tell me your lies | Chara S. Bailey   Mer 17 Fév - 22:33




Depuis que la malédiction avait pris fin, que les souvenirs étaient ainsi revenus aux habitants de la ville, Niels avait l'impression que les choses amusantes et sérieuses pouvaient enfin débuter. Storybrooke était pour l'instant une paisible petite ville, digne d'un film où tout se passait pour le meilleur du monde, ayant un certain charme et beauté indéniable tant tout rayonnait le bonheur à plein nez. Mais il ne fallait pas s'y tromper. Le marionnettiste savait pertinemment que derrière la magnificence se cachait une part d'ombre équivalente, une horreur des plus grandioses qui se cachait tout en demandant à être exposée de tous, et il était bien décidé à ce que la situation change pour que ces ténèbres viennent peu à peu recouvrir la ville. Pourquoi ? Oh il avait de nombreuses raisons à cette volonté. Tout d'abord sans doute l'ennuie, cette atmosphère paisible avait de quoi offrir la nausée dès le matin il fallait l'avouer, tout en sachant parfaitement que ce n'était qu'une question de temps avant que le feu tombe sur la poudre et ce jour-là ils auraient un magnifique spectacle qu'il ne voulait sous aucun prétexte manqué. Il fallait regarder la vérité en face après tout au sujet de cette cohabitation forcée, il y avait d'un côté les fameux héros où leur tournait plus ou moins autour leur bête noire qui attendait plus ou moins sagement le moment le plus opportun pour frapper, et ce n'était aucunement avec des serments sur le fait de pouvoir avoir la chance de changer ou des discours sur les petits oiseaux bleus que tout s'arrangerait. Si ces idiots pensaient réellement que certaines personnes pouvaient changer alors ils étaient plus affligeants qu'il ne l'avait pensé, pour certain faire souffrir les autres étaient en soi un acte qui apportait une forme de jouissance incomparable et pas toujours compréhensible malheureusement, tout le monde ne pouvait pas revenir sur le droit chemin parce que celui-ci n'amenait à rien dans le fond. Il avait tenté ce chemin il y a longtemps de cela et tout ce qu'il avait eu c'était un retour du destin désastreux, ce n'était nullement toujours les méchants qui étaient touchés par l'adversité parce que justement ils faisaient le mal, alors autant s'engouffrer vers une route qui pour l'instant lui avait donné beaucoup plus de résultats.

En tout cas, l'ennui était donc une première raison assez suffisante en soi, mais il y avait aussi ce besoin si égoïste de détruire le bonheur d'autrui. Une fin heureuse qu'il n'avait pas eue, quelque chose qui ne lui avait pas été offerte pour il ne savait quelle raison, et puisqu'il n'avait eu que du vent à ses yeux c'était tout ce que les autres méritaient aussi. Niels voulait bousculer les histoires à l'image de la sienne qui lui donnait le goût amer de ne pas être achevée, comme si elle s'était arrêtée en plein milieu d'un chapitre et peut-être même du livre, et malgré toute la patience qu'il avait pu avoir tout était resté comme figé. Ce monde, et plus particulièrement Storybrooke dans ce cas précis, l’écœurait comme jamais et il fallait peut-être trouver une solution radicale. Alors pour l'instant il tirait les ficelles comme il savait si bien le faire, après tout il savait aussi bien le faire sur les marionnettes que sur les humains à force de s'entraîner, mais comme toujours il lui en fallait toujours plus. Il avait toujours eu une ambition des plus démesurées, il voyait les choses en grand et peut-être même bien trop, mais au moins contrairement à beaucoup d'habitants de cet endroit il avait un but dans son existence et ne se contentait pas de vivre paisiblement en attendant que les choses se passent. Il ne voulait pas être spectateur mais acteur, pas forcément de manière directe pour se protéger mais au moins avoir un rôle important si ce n'était le principal, cependant avant que la représentation puisse avoir lieu il devait encore poser soigneusement les pions et tout faire pour qu'ils agissent au moment opportun et de la manière qu'il avait imaginée. Certains étaient assez prévisibles dans leur réaction en fait, ce qui lui permettait aisément de pouvoir jouer avec eux selon ses envies, mais d'autres se trouvaient être plus dissidents et il fallait savoir agir avec plus de finesse pour éviter d'accumuler trop de paramètres inconnus sur l'échiquier. En attendant que tout se met en place, que le moment tant attendu puisse enfin arriver pour mettre à feu et à sang, Niels continuait d'être cet homme si sympathique en apparence qu'il était durant la malédiction tout en sachant qu'une fois encore il n'hésiterait pas à poignarder dans le dos dès la première occasion.

L'animateur de la garderie, ainsi que recruteur de show pour le Rabbit Hole, restait ainsi aux yeux de tous d'un calme et d'un contrôle qui parfois aurait pu rendre jaloux très certainement un moine bouddhiste. Mais il ne fallait pas s'y tromper. À l'intérieur Niels était une tempête qui demandait de sortir et de hurler, après tout il fallait toujours se méfier de l'eau qui dort et il en était sans doute le parfait exemple, il prônait le chaos et la destruction. Une colère sourde qui était venue depuis qu'il se souvenait de qui il était vraiment, pour tout ce qu'il avait pu subir avec douleur, au point que parfois venir se contrôler était devenue une épreuve difficile. Heureusement qu'il avait trouvé un moyen de se calmer, une activité qui lui accaparait toute sa concentration et son esprit, en la conception et la création de somptueuses petites marionnettes. Une personne qui avait ainsi peur des poupées avait intérêt à éviter son appartement, se serait sans doute mieux pour sa santé mentale en tout cas, alors que de son côté il avait toujours appréciait la présence de ce qu'il nommait ses merveilles. C'était d'ailleurs pour cette raison qu'il se trouvait en centre-ville, profitant de son temps libre pour quelque peu flâner dans les rues à la recherche peut-être d'une petite perle rare, il avait l'intention de fabriquer différents pantins qu'il pourrait venir animer par la suite. Pour cela Niels voulait utiliser des matériaux plutôt différents, histoire que le rendu soit diffèrent à chaque fois et créer ainsi une sorte de pièce unique, sans savoir exactement quoi pour l'instant. Son regard s'arrêta sur les roses qui se trouvaient chez la fleuriste, d'une magnifique couleur pourpre qui lui mettaient quelque peu face à des souvenirs qu'il pouvait avoir, son côté artistique se sentant comme appelé par la beauté de la plante alors qu'il affichait un certain sourire en coin. Jusqu'à voir l'ombre de la propriétaire se dessiner dans son champ de vision, il ne savait pas que cet établissement était le sien, sans se laisser pour autant perturber par cette apparition.

Niels n'était pas dupe. Il avait bien vu que dernièrement il croisait de plus en plus la fleuriste, s'il était paranoïaque il dirait même qu'elle le suivait à la trace, pour lui il était évident que ceci n'était pas une coïncidence. Ce ne l'était jamais. Il ne lui avait jamais vraiment parlé durant la malédiction, après tout il n'était pas vraiment le genre à acheter des fleurs – au pire des cas il devait en avoir suffisamment dans le jardin du voisin ou un joli bouquet dans le cimetière, mais depuis qu'elle était brisée elle débutait à se détacher du paysage. Cependant, le marionnettiste ne savait pas encore en quoi justement elle y arrivait et c'était plus de l'ordre de l'instinct que vraiment de preuve, une seule chose était sûre c'est qu'elle commençait à l'intéresser suffisamment pour qu'il commence à vouloir en savoir plus ou voir si ceci pourrait être amusant pour l'avenir de jouer en sa compagnie. Agiter sa curiosité n'était pas donné à tout le monde après tout, ce n'était pas encore le cas avec elle mais peut-être qu'à la longue elle titillerait quelque chose d'assez intéressant qui valait la peine, mais il semblait indéniable qu'elle avait une forme de don. Il était doué pour voir le potentiel des personnes, ce qui était toujours pratique pour en tirer le meilleur après tout, le tout était de pouvoir alors découvrir quel genre de talent elle pouvait avoir. Sortant une main de sa poche pour lui tendre, restant avec ce sourire si sympathique qu'il savait afficher, il observait avec minutie le moindre petit détail qu'il pourrait voir.

« Niels. Votre visage me semble... familier dirons-nous. Vous aurai-je déjà rencontré quelque part ? Dans cette vie ou celle d'avant, enfin vous voyez ce que je veux dire. »

Le jeu pouvait débuter. Il allait voir jusqu'où l’honnêteté de cette demoiselle pouvait aller, si elle allait tenter de tout dissimuler comme un vilain secret ou avouer quelque chose, le premier contact était toujours le plus important.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima


Dernière édition par Niels Mørck le Lun 14 Mar - 15:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Chara S. Bailey

avatar
En réalité, je suis
Frisk
☸ Conte : Undertale

☸ Emploi : Fleuriste
☸ Avatar : Krysten Ritter
© Crédit : Dada ♥
MessageSujet: Re: Talk to me girl, tell me your lies | Chara S. Bailey   Mar 23 Fév - 18:04

Niels ∞ Chara

Talk to me girl. Tell me your lies...
Chara n'avait besoin de personne. Chara était très bien toute seule. Après tout, qui avait besoin de quelqu'un lorsqu'on avait un objectif comme le sien ? Mais la jeune femme n'était pas idiote quand même... Elle savait que si elle continuait de faire cavalier seule, elle n'arriverait jamais à produire la moindre chose. Ce monde était plein de personne plus forte qu'elle... Elle avait bien du rapidement se rendre à l'évidence. Contre la magie, son simple couteau était inutile. Elle avait besoin d'allier. Mais pas n'importe lesquels. Il lui fallait quelqu'un d'aussi fou, d'aussi dérangé qu'elle même, afin de pouvoir trouver en lui quelqu'un de fidèle. Enfin, jusqu'à ce qu'elle décide qu'une alliance entre les deux seraient terminée bien entendu... Pour cela, sa couverture de fleuriste était plus qu'efficace. Posté à son comptoir, presque affalée dessus dans l'ennui qu'exercer ce stupide boulot de femmelette lui procurait, elle observait les alentours. Jusqu'à ce qu'elle tombe sur une personne qui semblait se détacher. Niels Morck. En faisait des recherches sur cet homme, elle avait appris qu'il s'appelait Niels Morck, et qu'il était recruteur au Rabbit Hole... Hm, lieu dont elle en connaissait rien au passage... Ce n'était pas le genre d'endroit que la sage petite Frisk avait l'habitude de visiter durant la malédiction... Pour une fois qu'elle aurait pu se rendre utile celle là...

Mais ce n'était pas tout, il était aussi animateur à la garderie... Comment elle savait tout cela d'ailleurs ? Elle avait ses sources. Non plu sérieusement, dès lors que Chara avait repéré ce type peu banal dans la rue, elle s'était arrangé pour le suivre comme une ombre, afin d'en apprendre un peu plus sur lui. Mais à son grand malheur, elle n'avait toujours pas réussi à identifier qui il pouvait être dans le monde des comptes. Au passage, elle priait en silence pour qu'il ne soit pas membre d'un de ses idiots groupes de monstres de l'Underground, ce serait une terrible déception de devoir se débarrasser d'un tel potentiel. Parce que oui, la brunette avait rapidement détecté en lui un potentiel pour marcher à ses côtés dans la destruction. Elle n'avait aucune certitude, ne lui ayant jamais parlé réellement de face à face, s'étant contentée de l'épier de loin telle une fan refoulée, mais elle pouvait sentir comme une volonté de destruction, une petit folie caractéristique dans ses yeux lorsque malencontreusement elle se rendait compte qu'elle venait de les croiser. Mais ça valait le coup.

Pour cause, alors qu'elle était en train d'arroser un petit bonzaï, un air blasé et complètement détaché de cette activité bien trop banale pour quelqu'un comme elle mais totalement adaptée pour quelqu'un d'aussi ennuyeux et vide que Frisk, elle ne remarqua qu'au dernier moment que quelqu'un venait de pénétrer dans la boutique de la jeune fleuriste.

- Bonjour !

S'exclama-t-elle, avant de se retourner et découvrir presque sans surprise le visage de son client. Ce jour devait bien arriver à un moment ou à un autre après tout. Chara n'avait jamais été très douée en filature après tout, ou appelez cela comme vous voulez, de manière générale, elle préférait faire face aux choses, qu'importe les dites choses. Au moins, ça avait été une bonne chose qu'il se présente ainsi devant elle. Posant immédiatement le masque de Frisk sur le visage, elle lui sourit aussi amicalement que ses lèvres en étaient capable, et serra la main qu'il lui tendit, sans aucune hésitation.

- Frisk. Ou plutôt, Chara dans ce monde. A ces mots, son sourire s'agrandit un peu plus, malgré elle. Il se pourrait bien, cette ville est petite vous savez, et j’effectue souvent des livraisons à domicile... A la mention de la vie d'avant, elle se tendit un peu. Si il était un monstre, il l'avait peut être reconnue, et voulait se venger, lui planter un couteau dans le dos lorsqu'elle se retournera. Méfiante, elle rompit la poignée de main, sans perdre son sourire. Oh, je ne penses pas... A moins que vous étiez un monstre auparavant ?

Qui étais-tu, Niels ? Bonne question. Il avait bien la tête d'un homme à pouvoir faire tomber les masques d'un claquement de doigts. Etait elle une assez bonne menteuse pour pouvoir tromper ses sens ? Ou allait il lui montrer ce visage réel qu'elle espérait tant qu'il possède...


code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

I don’t want to get hurt again.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1508-i-am-the-mercy
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☸ Conte : Rozen Maiden

☸ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☸ True Love : Une véritable folle de son chat, personne n'est parfait

☸ Avatar : Calvin Harris
MessageSujet: Re: Talk to me girl, tell me your lies | Chara S. Bailey   Jeu 25 Fév - 19:05




Une personne qui mentait avait forcément quelque chose à cacher, c'était l'utilisation première du mensonge même dans la majorité des cas, alors qu'une autre qui avouait la vérité même de manière assez partielle pouvait chercher par conséquence tout autre chose. Manipulateur dans l'âme, petit virtuose des ficelles que l'on tire, Niels avait beau être d'une ambition démesurée il ne mentait pourtant jamais et préférait jouer avec les mots. Il était capable de démontrer que ses paroles n'étaient nullement un mensonge, qu'il y avait ainsi plusieurs manières de les interpréter selon les doubles sens qu'un mot pouvait avoir ou selon l'angle de vue où l'on se plaçait, que dans le fond il était plus honnête que beaucoup d'hommes. Le pouvoir des mots était ainsi l'un des plus puissants, plus que l'amour qui ne servait à rien à part rendre faible, s’avérant parfois le plus destructeur de tous. Ainsi il écoutait tout ce que pouvait lui dire cette fleuriste intrigante, alors que chacun ajustait un sourire de circonstance a priori, elle avouait sans mal que peut-être en effet ils avaient pu se croiser dans la petite ville de Storybrooke de par son métier. Faute avouée, à moitié pardonnée à ce qu'on disait. Elle lui avait offert ces deux patronymes, lui en revanche ne c'était contenté que de lui en offrir un seul et pour l'instant il ne trouvait aucunement l'utilité d'en ajouter un autre, alors qu'il venait à être curieux de l'imperceptible changement d'attitude qu'elle venait avoir à l'instant. Il était un très bon observateur et surtout du genre humain, pour pouvoir copier vulgairement certaines mimiques sur ses pantins désarticulés, et ce qu'il avait sous les yeux était assez délectable. Si Chara n'avait pas hésité une seule seconde à lui serrer la main, comme si elle se trouvait en toute confiance, la façon dont elle venait rompre ce contact attisait sa curiosité. À l'évocation du mot monstre il plaqua ses yeux dans ceux de la jeune femme, c'était un détail qui ne fallait pas du tout manquer dans cette et surtout son histoire de ce qu'il pouvait en déduire, si elle avait vu de telles choses de ses yeux et venir peut-être les redouter c'était une information bonne à prendre. Mais tout de même, ce n'était pas tout le monde qui pouvait prétendre avoir vu des créatures, alors tout naturellement il rit à son adresse  légèrement comme si elle avait dit quelque chose d'amusant ou du moins surprenant.

« Un monstre ? Il y a plusieurs définitions que l'on peut donner à ce mot, une personne assez cruelle ou pas vraiment humaine pourrait être traité de la sorte, en tout cas c'est un champ de vision assez large. Vu votre réaction vous avez du vous y frotter d'ailleurs, ce qui expliquerait... quelques petits détails. Mais rassurez-vous, Chara, je n'étais pas une vilaine créature avant la malédiction si c'est ce que vous redoutiez. Juste un marionnettiste et fabricant de poupées. »

Autant la mettre dans le bain directement, lui montrer à quel point elle pouvait se trahir elle-même et surtout qu'il était capable de lire ses travers, tandis qu'il abordait un sourire bienveillant à son encontre. Si la fleuriste avait côtoyé des monstres c'était déjà une épreuve en soi, celles pouvant se trouver dans la Forêt Enchantée étaient loin d'être toutes dociles et s'aventurer seul était alors assez dangereux, mais vu qu'elle se trouvait face à lui il en déduisait sans mal qu'elle avait ainsi survécu. Intéressant. Une adversaire ou une alliée, pour l'instant il ne pouvait nullement être clairement fixé sur ce point-là en si peu de temps, qui pouvait s'avérer plus puissante qu'aux premiers coups d’œils qu'on voulait bien lui offrir. Le tout était de savoir si la jeune femme se détachait surtout sur le plan psychique, magique, physique, tout en négligeant aucunement le fait qu'elle pouvait entrer dans différentes catégories à la fois et peut-être toutes. L'interroger subtilement sur son passé serait une très bonne chose, surtout avec le vent de nostalgie qui pouvait régner à Storybrooke au point que certains individus étaient devenus des livres ouverts désormais, le seul problème que Niels pouvait y déceler était le fait qu'il devrait en faire tout autant sûrement. Il pouvait toujours donner ainsi des petits détails au compte-gouttes, voiler une partie des informations qui pouvaient le concerner, mais c'était comme gratter avec la pointe d'un couteau une plaie qui n'avait pas encore fini de cicatriser. Il devait y aller subtilement de ce fait, y aller progressivement pour découvrir si oui ou non il y avait en elle un quelconque potentiel qui pourrait l'intéresser de son côté, tout en trouvant les bonnes questions à poser au moment le plus opportun. Reculant d'un ou deux pas pour lui montrer ainsi des doigts les roses pourpres, ne pouvant nier ressentir une sorte de vent de nostalgie pour sa part qu'il garda le plus enfoui au fond de son être, il rompait le contact visuel le moins possible pour être sûr qu'elle ne puisse tenter quoi que ce soit. Rien ne lui garantissait après tout qu'elle n'était pas armée, qu'elle avait un pouvoir d'une quelconque nature, et même s'il ne se montrait en rien agressif il valait mieux savoir se montrer trop prudent que pas assez.

« En fait, ce sont ces fleurs qui ont attiré mon regard. La couleur est vraiment magnifique, je ne parle même pas du parfum qu'elles puissent dégager. Réussir à en faire pousser en une telle saison vous devez avait vraiment la main verte, peut-être une particularité que vous possédiez avant ? Un don magique peut-être ? »

Essayer d'en savoir plus dans ce qui se voulait être une discussion banale, distiller doucement les mots pour que tout puisse paraître naturel et une forme de continuité, quelque chose lui disait que Chara était loin d'être dupe. Souvent seul un manipulateur pouvait en démasquer un autre, ce qui n'était pas difficile vu que chacun connaissait certaines ficelles, lorsqu'il en voyait une personne en faire de même il pouvait y avoir une sorte de reconnaissance qui était faite qu'elle puisse être d'une façon ou d'une autre consciente. Lorsque Niels regardait le regard de la fleuriste il se disait aussitôt qu'il y avait plus que ce qu'elle voulait montrer, son attitude pouvait prétendre normale en dehors de cette question de monstre, sans qu'il puisse mettre le doigt sur quoi exactement. Il y avait une forme de potentiel qui ne demandait qu'à s'éveiller, les yeux du marionnettiste ne le trompaient pas et c'est sans doute ce qui lui permettait de recruter des talents pour le Rabbit Hole, mais il n'avait aucune idée du domaine dans lequel elle pourrait être la meilleure. Cependant en repensant au déroulement des choses un autre angle de vue s'offrait à lui, en raisonnant de cette manière il trouvait souvent le moyen de se tirer de situation, il était sûr qu'elle l'avait suivi dernièrement et non pas pour faire ses livraisons de fleurs comme elle le disait si bien. Quelque chose en lui avait attiré l'attention de la jeune femme, la raison pour laquelle tout d'un coup il s'était trouvé à être une petite bête de foire curieuse, ce qui n'était pas forcément pour lui plaire. Qu'est-ce qu'elle avait bien pu voir en lui qui lui avait donné envie de le suivre ? Gardant sous sourire de convenance, comme toujours lorsqu'il s'agissait d'échanger socialement avec les autres, son regard se faisait sans doute plus dédaigneux et dur à son adresse. L'idée qu'elle puisse être une personne de son passé lui frôla l'esprit tout d'un coup. Si c'était le cas il n'en avait aucun souvenir, cherchant dans son esprit une quelconque petite ressemblance ou détail qui pourrait le mettre sur la voie, rien ne semblait correspondre. Il préférait en avoir le cœur net, quitte à devoir se brûler partiellement les ailes et essayer de rattraper le coup après, et si jamais elle lui mentait il le saurait.

« Je me rends compte que je parle de magie, mais peut-être n'étiez-vous pas une accoutumée à ses mœurs ? Après tout, il y a tellement d'autres mondes que la Forêt Enchantée, même si parfois je l'oublie. »

Il n'était plus totalement sûr de devoir continuer à jouer, s'il était en péril ça changeait entièrement la donne après tout, se demandant s'il n'était pas mieux alors d'attaquer brutalement pour le coup.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima


Dernière édition par Niels Mørck le Lun 14 Mar - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Chara S. Bailey

avatar
En réalité, je suis
Frisk
☸ Conte : Undertale

☸ Emploi : Fleuriste
☸ Avatar : Krysten Ritter
© Crédit : Dada ♥
MessageSujet: Re: Talk to me girl, tell me your lies | Chara S. Bailey   Dim 28 Fév - 14:38

Niels ∞ Chara

Talk to me girl. Tell me your lies...
Pouvoir observer ainsi les gens était un réel avantage à être sous couverture. Mais en même temps, alors qu'elle se faisait passer pour la douce et aimable Frisk, elle ne s'était jamais sentie autant... Exposée ? Oui, c'était le mot. Elle avait parfois l'impression d'être tellement concentrée sur l'idée d'agir convenablement, afin de ne pas se faire griller par quelqu'un, qui la remarquerait alors qu'elle souriait un peu plus étrangement que d'habitude, qu'elle en baissait sa garde. Et la jeune femme se montrait parfois tellement parano qu'elle voyait en tout le monde un potentiel danger dont il fallait se méfier. Même ses pots de fleurs tout autour d'elle était une potentielle menace. Si sa vie dans le monde d'en dessous, avant la malédiction, pouvait lui avoir apporter quelque chose, c'était qu'il ne fallait jamais se fier à une fleur. Mais c'était sur que ces dernières n'avait rien de dangereux comparait à la dites fleur qu'elle connaissait si bien. Son "meilleur ami". Il n'était un danger que pour Frisk, qui n'aurait même pas osée lui lancer un coup de couteau. Chara n'avait pas peur de ce genre de choses. Elle n'avait peur de peu de choses d'ailleurs... Mais elle ne pouvait pas aider sa paranoïa.

Voilà pourquoi, même si extérieurement, elle se montrait amicale face à ce Niels, intérieurement, elle était aussi froide que glace. Derrière ce masque de bonté, elle était blasée, et sur le vif, attendant la prochaine réplique de l'homme. Comment allait il tourner la conversation. Elle sentait qu'il n'était pas innocent. Non, elle voyait même dans ses yeux que quelque chose de bien plus profond que cela brulait en son âme... Maintenant qu'elle pouvait le voir ainsi en face, elle ne regrettait pas d'avoir attirer son attention en fin de compte...

- Vous me rassurez, mais détrompez vous... Je n'ai rien contre les monstres? Au contraire, je les admire beaucoup, ce sont mes amis.

Sa bouche s'écorcha presque à ses mots. La blague. Les monstres, elle ne les admirait que sous forme de cendre. Han, réellement, cesser cette couverture sera une véritable libération pour Chara. Trouver des personnes aussi perturbées qu'elle à qui elle pourrait s'adresser librement, masques abaissés, commence vraiment à devenir une urgence pour la jeune femme... Mais qui sait, peut être ce Niels deviendra-t-il une de ces personnes ?

-  Un marionnettiste ? J'ai toujours aimé les marionnettes...


Souffla-t-elle pensive... Un marionnettiste hein ? J'aime pas ça. Elle se fichait en fait d'aimer ou non ces petites poupées ridicules... Tant que ça pouvait être utile... Je n'ai pas dis que je n'aimait pas les poupées. Je n'aime pas CE marionnettiste. Tu ne devrais pas devenir ami avec lui, il n'a pas l'air d'être une bonne personne... Si même Frisk trouvait que ce gars avait tout pour être quelqu'un de mauvais, c'était parfait pour elle. Oh, et de toute façon, elle n'écoutait jamais les avis de Frisk. Chara savait bien que si elle l'écoutait, elle se retrouverait à trainer avec des personnes banales et idiotes, qui se croient cool et importante. Après tout, l'idée que ce fait Frisk d'un ami se résume à cet idiot de Papyrus et ce flemmard de Sans. Elle était pas aidée... Puis, qui a dit qu'elle voulait être son ami ?

- Merci du compliment, je fais de mon mieux pour prendre soin d'elle, mais non, pour vous répondre... Il ne me semble pas posséder le moindre don particulier à ce niveau...

La magie hein ? Oh qu'est ce qu'elle aurait aimé pouvoir en disposer. Les choses se seraient révélées tellement plus simple si le corps de Frisk - qu'elle empruntait lâchement et égoïstement au passage, parce qu'elle était méchante, unique raison - était capable de produire de produire de la magie... Contre les monstres, elle était au dessus par la supériorité de son âme, mais désormais, face aux autres humains, elle n'était qu'une jeune femme avec un couteau. Bon, une jeune femme sachant TRES bien utiliser un couteau, et se battre, mais une jeune femme quand même. Si elle venait à tenir tête à un magicien ou je ne sais quoi d'autre, elle se ferait écraser. Et dans ce monde, inutile de penser à "reset"...

- En effet, la magie est quelque chose d'inconnu... D'où je viens, la magie n'existait pas... Seule l'âme et sa puissance comptait. Vous venez donc de la Forêt Enchantée, se pourriez vous que vous soyez capable d'utiliser cette magie ?

Alors là, ça devenait de plus en plus intéressant. Elle faisait la curieuse, la petite idiote qui n'y connaissait rien à rien. Une simple ignorante qui complètement innocente posait des questions... Allez allez, parle moi de la magie. Et de ses défauts et point faibles...


code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

I don’t want to get hurt again.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1508-i-am-the-mercy
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☸ Conte : Rozen Maiden

☸ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☸ True Love : Une véritable folle de son chat, personne n'est parfait

☸ Avatar : Calvin Harris
MessageSujet: Re: Talk to me girl, tell me your lies | Chara S. Bailey   Mer 2 Mar - 0:20




Mensonge. Niels était convaincu que cette Chara lui mentait lorsqu'elle disait admirer les monstres, il n'avait rien dit mais n'en pensait pas moins, le sourire qu'elle avait eu à cet instant il l'avait tant vu sur d'autres qu'il savait pertinemment qu'elle ne faisait nullement preuve d'honnêteté à son encontre en ce qui se concernait cette histoire. Cependant le marionnettiste avait décidé d'en faire abstraction de manière délibérée, se contentant ainsi de sourire presque de manière bienveillante et de venir tout de même prendre du recul en parlant plante, conscient que venir l'attaquer frontalement sur ce beau terrain-ci ne l’amènerait absolument à rien. Tout ce qu'il ferait c'était la braquer, c'était d'autant plus la première prise de contact qu'ils pouvaient avoir, chacun avait ses vilains petits secrets dont lui en tête et il n'était pas prêt à les avouer devant une parfaite inconnue. Elle en faisait de même. Éviter de venir ainsi exposer de potentielles faiblesses pour l'avenir, surtout en sa présence était sans doute la chose la plus intelligente qu'elle pouvait faire vu la capacité d’absorption du blond, en agissant de cette façon la fleuriste ne faisait que se rendre plus intéressante et intrigante. Il aimait ça.  Quant au fait qu'elle puisse réellement ou non aimer les marionnettes, il ne savait pas trop si ceci pouvait être le cas mais si un jour elle venait lui rendre visite chez lui il serait vite fixé tant l'endroit en était jonché, il aurait tout le temps de le découvrir après tout maintenant qu'elle avait son attention. Penchant légèrement la tête sur le côté en entendant sa réponse sur la magie au moins il était fixé, c'était une sorte de problème en moins si jamais elle voulait tout d'un coup l'attaquer, alors que son sourire devenait plus grand à la question qu'elle lui posait. Elle était si adorable de vouloir ainsi lui soutirer des informations comme si de rien n'était, surtout quand on voyait le fait qu'il en avait fait tout autant un peu plus tôt avec elle, mais Niels voulait se prêter au jeu sans le moindre souci. Dans un sens se mettre en danger parfois c'était ce qui rendait la situation plus excitante, avoir le loisir de sentir le fait qu'à tout moment tout pouvait partir et se briser d'un simple claquement de doigts, elle savait y faire pour lui donner encore plus soif d'en avoir plus à son compte.

« Vraiment ? J'aurais vraiment cru pendant un bref instant que vous étiez quelque peu magique si je peux m'exprimer ainsi. Cette histoire d'âme et de puissance m'a l'air fort intéressante, je suis très curieux d'en savoir plus à ce sujet. J'ai beaucoup voyagé de par mon métier mais je n'ai pourtant jamais rien entendu de tel, il faudra qu'un jour que vous m'expliquiez tout ça en détail. J'y tiens. »

Tout était toujours bon à prendre, devant avouer qui pouvait y avoir matière dans cette notion d'âme que Chara lui avait à peine effleurée, et en réalité il était plus que curieux de quoi il pouvait s'agir. Une source qui pourrait peut-être s’avérer plus forte que la magie, même si pour l'instant il n'avait rien vu d'égalable et qui arrivait à la cheville que ce qui faisait peut-être l'essence même de la Forêt Enchantée, si c'était le cas il la voulait pour assouvir son ambition démesurée. Niels savait que s'il voulait espérer en savoir plus sur cet art il lui faudrait être conciliant, parce que la situation ou dans ce cas précis l'ignorance exige parfois qu'on vienne se plier en quatre pour recevoir son dû et que dans n'importe quel monde rien n'était gratuit, d'ordinaire il n'appréciait que moyennement le fait de devoir exposer la forme de magie qu'il pouvait utiliser. En fait, ici à Storybrooke en y regardant de plus près, personne n'était au courant et même s'il avait pu croiser deux-trois connaissances de loin elles n'étaient clairement dans le secret de cette confidence. Parce qu'il l'avait appris sur le tard, du moins tout ce qu'il avait besoin de savoir à son sens et qui pourrait lui être utile, à l'instant même où sa vie avait pris un virage différent et que tout avait foutu le camp. Il aurait pu être un héros et avoir sa fin heureuse car après tout il était bien partie, il n'avait rien fait qui aurait pu se montrer nuisible pour autrui en tout cas, sauf qu'il avait chuté comme jamais et que l'atterrissage avait été le plus douloureux de toute son existence. Ce jour-là il avait vécu une forme de reconnaissance, décidant de s'engouffrer vers un tout autre chemin que celui qu'il avait pris durant des années, la magie avait été d'une certaine façon un grand secours. Que risquait-il à lui dévoiler un part la vérité ? Rien. Mieux que ça il pouvait même intimider la fleuriste de cette manière, lui montrer qu'il ne fallait pas ainsi le prendre aussi à la légère, c'était peut-être même une façon insoupçonnée de se prémunir. Après tout elle l'avait suivi ces derniers temps, il ne savait pas encore pourquoi surtout qu'il était désormais sûr de ne nullement la connaître, autant la récompenser pour sa ténacité.

« Alors laissez-moi vous dire quelque chose sur la magie, un petit conseil que vous ne devez sous aucun prétexte oublier, celle-ci a toujours un prix. Elle peut avoir des conséquences imprévues qui se dérouleront toujours, tôt ou tard ce n'est qu'une question de temps, une sorte d'échange pour avoir ainsi eu l'opportunité de l'utiliser. Bien sûr, tout dépend du sort. Mais en tout cas chère Chara je trouve que vous posez les bonnes questions, c'est une qualité devenue rare et d'autant plus appréciable je trouve. Pour vous répondre oui j'en suis capable, même s'il est loin d'être aussi extraordinaire que certains il faut l'avouer mais il est toujours préférable d'en avoir. Je sais ! Je vais vous donner un petit aperçu, ça sera en quelque sorte... notre petit secret, vous allez voir vous ne serez pas déçue. »

L'art du spectacle qui l'avait toujours fait vibrer, il avait fait tant de représentations dans son monde où il tirait les ficelles des pantins qu'il pouvait fabriquer, tout ceci lui manquait cruellement parfois jusqu'à ce qu'il se pousse à se dire que Storybrooke était un gigantesque théâtre grandeur nature. D'ailleurs le marionnettiste était désormais à la fois celui qui fait s'agiter quelques acteurs, essayant de les forcer à avoir les réactions adéquates qu'il pouvait attendre d'eux au bon moment, mais aussi un protagoniste même si pour l'heure actuelle il restait encore dans l'ombre. Niels laissait les autres se salir les mains à sa place et tomber au combat sans la moindre forme de pitié, sachant appuyer là où ça faisait mal pour obtenir ce que bon lui semblait, ils n'étaient que des pions insipides pour qui il n'avait aucune estime. Remontant ses manches comme l'aurait fait un magicien, pour lui montrer qu'il n'y avait rien dans ses manches, il gardait son sourire à son adresse qui se voulait bienfaiteur et l'accentua peut-être même d'un certain air enjoué pour rajouter de l'innocence. Approchant de plus près de Chara il gardait toujours cette mine, assez près pour que de l'extérieur on puisse croire que qu'ils tenaient une simple conversation et assez éloigné pour avoir le temps de pouvoir parer une possible attaque de ça part, le mieux était encore de lui faire une petite démonstration et toujours pour lui prouver qu'il n'était pas à prendre à légère. Il était dangereux et surtout depuis la fin de la malédiction, embrassant petit à petit une douce petite folie qui lui avait fait disjoncter un plomb à l'instant même où il s'était souvenu de tout, un homme qui n'avait plus rien à perdre et qui irait au bout de ses idées destructrices. Attirant l'attention de la fleuriste de sa main gauche où ses doigts venaient s'agiter, comme s'il pianotait dans le vide, si son ancien métier lui avait appris quelque chose c'était que s'il voulait que le public regarde où il le souhaitait il suffisait d'agiter n'importe quoi devant ses yeux. Niels profita ainsi de cette diversion pour aller chercher de son autre main libre le cœur de la jeune femme qu'il sortit de la poitrine, glorieux petit palpitant magique qu'il avait là, arrêtant alors son cirque pour admirer ce qu'il tenait dont.

« Boum boum boum ! J'ai littéralement votre vie dans le creux de ma main, il me suffit de commander pour que vous obéissez comme une gentille petite marionnette. Impressionnant n'est-ce pas ? On peut tellement s'amuser comme ça, je ne sais pas... mettez-vous sur un pied. »

C'était toujours tellement admirable que de voir toutes les possibilités qu'un cœur magique offrait, il lui suffisait de serrer ne serait-ce qu'un peu l'organe pour la faire souffrir et s'il insistait la faire plus que facilement mourir sans qu'on ne trouve la moindre preuve, ne pouvant se retenir de rire face à ce qui se passait. Mais plus que tout il pouvait aussi voir les ténèbres et la bienfaisance dans l'âme de son possesseur, sans doute le moyen de se rendre compte des réelles attentions d'une personne et de sa personnalité. Et de ce que Niels pouvait voir c'était que Chara était loin d'être un être d'une grande pureté, pas autant qu'elle pouvait le laisser entendre en tout cas, il adorait ce qu'il voyait en tout cas. Il aurait été si simple de lui faire avouer de cette manière, de lui faire du mal aussi, mais le jeu en serait tellement moins amusant. Brutalement il remit le cœur à sa place, la fixant droit dans les yeux tout en souriant de la même façon quelque peu dérangée, tout en reculant par précaution de quelques pas.

« Alors reprenons ! Chara, Chara, Chara.... pourquoi j'ai l'impression que le fait de vous croiser dernièrement n'est pas le fruit du hasard ? »


Maintenant ils pouvaient parler comme des grands, arrêter de tourner autour du pot pour voir ce qu'elle lui voulait vraiment, faisant preuve pour une fois d'une certaine impatience qui ne faisait que montrer une forme de curiosité accrue.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima


Dernière édition par Niels Mørck le Lun 14 Mar - 15:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Chara S. Bailey

avatar
En réalité, je suis
Frisk
☸ Conte : Undertale

☸ Emploi : Fleuriste
☸ Avatar : Krysten Ritter
© Crédit : Dada ♥
MessageSujet: Re: Talk to me girl, tell me your lies | Chara S. Bailey   Sam 5 Mar - 16:37

Niels ∞ Chara

Talk to me girl. Tell me your lies...
En vérité, ce qui l'avait le plus surpris pour le moment, ça avait été cette remarque comme quoi elle s'occupait bien des fleurs. Ça n'avait rien d'ironique en tout cas. Peut être mentait il. A vrai dire, elle n'avait pas fait attention. Ce genre de petits détails dans une conversation comme celle ci, elle s'en fichait un peu. Ce qui l'intéressait le plus, c'était le pourquoi du comment Niels avait soigneusement bien placé cela... Il avait cette façon de parler du genre de personne qui souhaitait embobiner les autres... Si elle était réellement Frisk, et ne faisait pas que simplement agir comme elle pour détourner les regards de qui elle était au fond - soit Chara - afin de pouvoir agir en paix dans cette ville, il l'aurait sans doute déjà bouffée. Réellement, il était le genre de personne qui pompait le plus d'information des personnes naïves et trop gentilles et après repartait en les laissant tranquille uniquement si ils avaient un peu de chance... Chara ne le savait que trop bien, après tout, c'était le genre de chose qu'elle serait capable de faire sans ressentir une once de honte ou de pitié pour la dite personne. Elle s'en fichait de toute cela. Après tout, elle pompait déjà Frisk, l'enfermant dans son propre corps, pendant qu'elle lui subtilisait ce dernier...

- Oh, ces termes de vous dites rien ? Nous ne devons réellement pas venir du même monde... Un jour peut être !

Après quoi, elle lui sourit. Même si derrière cette façade, elle bouillonnait intérieurement. Elle détestait avoir à faire tout cela ! De parler aux gens, de faire comme si elle les aimait, qu'elle trouvait que tout le monde il était beau et gentil... Tout cela elle en avait rien à faire ! Puis en plus elle détestait la plupart des choses que son "âme voisine" pouvait elle chérir au plus profond de cœur. La seule chose que Chara pouvait apprécier dans ce monde, c'était le chocolat. Surtout le chocolat noir. Bien ténébreux et craquant... Puis... Il voulait dire quoi par "un jour' ce Niels ? Il comptait la revoir ça voulait dire ? Mouais... Chara ne savait pas si elle devait s'en réjouir ou tout le contraire en fait... Après tout, c'était elle qui lui tournait autour en premier lieu pour en apprendre un peu plus. Mais de toute façon, c'était toujours comme ça. Elle avait beau s'intéresser à quelque chose ou à quelqu'un, elle n'assumait jamais en temps voulu. Puis, elle avait clairement sous-estimée sa cible sur le coup. Penser qu'il aurait pu être manipulable afin d'en faire un allier utile un moment était un erreur. Ce que Chara craignait le plus sur le coup, c'est qu'en fin de compte ce soit l'inverse qui se produise. Elle le voyait dans ses yeux. Ce gars était réellement un marionnettiste. Et ne semblait pas être intéressé par la manipulation de poupées uniquement faites de bois...

Ce qu'il disait sur la magie, d'un autre côté, était plus qu'intéressant. Il n'avait pas l'air d'être un idiot, en écho à ce qu'elle s'était dit précédemment sur lui... Si il choisissait de répondre librement à toutes ses questions indiscrètes sur la puissante magie de son monde, c'était qu'il devait avoir une raison... Elle avait toujours un prix cette magie hein ? Elle devait en valoir la peine alors... Et en effet, il avait totalement raison, il était toujours préférable d'en avoir. Déjà, dans son monde d'origine, certains monstres possédez de la magie. Pas aussi puissante que la magie humaine vu que son unique âme humaine était capable de les écraser, mais maintenant qu'ils étaient tous devenus humains... Elle était définitivement pas en position de se battre. C'était elle la faible désormais. Et elle détestait cela.

- Ma bouche est cousue... Je ne dirais rien à personne.

Elle n'en avait aucun intérêt réellement. Ce genre de choses, elle préférait les garder égoïstement juste pour elle... Chara observa en silence le "magicien", étant des plus attentive. Un air idiot et enfantin était pourtant collé sur son visage, ce qui était une totale opposition à ce qu'elle était intérieurement. C'était ce qu'elle devait donner l'air d'être après tout. Voyant qu'il agitait une de ses mains, comme si il allait sortir de nulle part une marionnette magique, ses grands yeux se focalisèrent immédiatement sur cette dernière, s'attendant à voir quelque chose arriver à tout moment de ce côté. Grossière erreur, puisque le coup arriva de son autre main... Pour venir lui arracher le cœur. Réellement. La douleur ressentit fut juste passagère, tellement passagère qu'elle n'eut même pas le temps de se cambrer en deux par réflexe qu'il avait déjà son cœur dans la main. Posant par réflexe sa main sur sa poitrine, elle pouvait toujours sentir son cœur battre à cent à l'heure dans sa poitrine, malgré le fait qu'elle voyait clairement un objet lumineux dans la main du marionnettiste... C'était clairement magique. Je t'avais dis que ce n'était pas un homme digne de confiance... La jeune brune avait le visage déformé par son sentiment d'incompréhension mélangé à un brin de colère de s'être fait ainsi roulé qui avaient brisé son masque... Après tout, elle n'était pas parfaite. La couverture, ça avait jamais été son truc. C'est décidé, finit le jeu des masques face à Niels. Il avait abaissé le sien, montré ses pouvoirs. A elle de faire même... Puis, à la vue de la noirceur de cœur, elle supposait que ce ridicule masque ne servait plus à rien face à lui...

Relevant la tête vers lui, un large sourire vint s'étirer sur les lèvres de la jeune femme. Son regard avait changé. Il n'y avait plus cette innocence fausse, ni même cette gentillesse. Non, juste de la détermination. D'ailleurs, face à son ordre, elle se mettait sur une jambe, maudissant un peu plus sa magie.

- Bien joué marionnettiste. Je dois avouer que je n'ai rien vu venir.

Et sa volonté de vivre sous une couverture en disait bien sur cette habitude après tout. Elle fut soulagée quand il lui remit son cœur en place. Pas qu'elle n'ait eut peur un instant, non, elle n'avait pas peur de lui, pas même après qu'il lui ait montré qu'il n'avait rien d'un gentil petit marionnettiste... Elle aimait juste se savoir de nouveau libre de faire ce qu'elle voulait. Si il retentait de lui subtiliser son cœur magique, cette fois ci elle serait prête à réagir. Par contre, elle avait beau avoir baissé sa couverture, elle n'allait rien avouer pour autant. Ce serait trop satisfaisant pour Niels si elle se rabaissait à lui montrer toutes ses cartes d'un seul coup. Il avait encore pleins de secrets à cacher après tout.

- Je ne sais pas... Pourquoi donc pourrais je bien avoir envie de vous suivre ? Vous devez confondre avec quelqu'un d'autre. Après tout, comme vous le dites si bien, nous ne nous connaissons pas, que ce soit dans ce monde ou dans celui d'avant... Comment aurais-je pu deviner que vous étiez aussi spéciaux ?

Bonne réponse : l'instinct. Uniquement l'instinct. Mais elle devait bien avouer aimer ce fait de lui mettre un petit coup de pression. Lui faire croire que lui aussi avait fait un faux pas, à un moment ou l'autre, laissant entrapercevoir à une simple jeune femme comme lui qui il était vraiment derrière ce gentil sourire de façade...


code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

I don’t want to get hurt again.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1508-i-am-the-mercy
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☸ Conte : Rozen Maiden

☸ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☸ True Love : Une véritable folle de son chat, personne n'est parfait

☸ Avatar : Calvin Harris
MessageSujet: Re: Talk to me girl, tell me your lies | Chara S. Bailey   Mar 8 Mar - 16:21




Amusé était sans doute le mot qui pouvait le mieux définir Niels à la seconde même où il tenait le cœur de cette Chara dans les mains, voyant qu'il n'était peut-être pas aussi rouillé qu'il pouvait ainsi le penser à première vue, ne pouvait se retenir alors qu'un sentiment de satisfaction se faisait au plus profond de son être. Il avait le pouvoir de faire ce qu'il voulait de la jeune femme maintenant, s'il lui disait de sauter du toit pour le simple plaisir c'était son droit et il n'y avait rien de plus jubilatoire que d'avoir autant de pouvoir sur autrui, elle était sa petite marionnette vivante et c'était tellement plus distrayant qu'une en bois ou n'importe quelle autre matière. Mais plus que tout son sourire se voyait grandir à l'instant même où il avait admiré le palpitant magique entre ses doigts, l'organe en lui-même était des plus fascinants qui lui était donné de voir, il avait pu voir cette noirceur qui en disait plus long que beaucoup de discours ou de masque apposé sur le visage de sa propriétaire. C'est peut-être à cause de celle-ci qui lui avait remis en place sans chercher à s'amuser plus, de base il comptait en profiter pendant un petit moment et surtout pour en apprendre plus sur cette histoire de monstre ou encore d'âme que la fleuriste avait évoqué plus tôt, parce qu'il était convaincu qu'il y avait quelque chose à en faire ou du moins qu'il devait éviter d'agiter ce côté sombre pour pouvoir en faire quelque chose. Quoi ? Oh le marionnettiste ne savait aucunement pour l'instant, quelques petites idées par-ci et par-là mais rien de très précis, mais il savait aussi pertinemment qu'on ne peut venir provoquer une personne avec des ténèbres dans le cœur si l'on ne veut pas avoir un retour de bâton qui ferait trop mal. Niels préférait voir avec la concernée de quoi il en retournait, étant sûr que le fait de la croiser aussi souvent dernièrement n'était nullement le fruit du hasard qui n'existait pas dans une ville comme celle-ci, même s'il avait reculé après lui avoir remis le cœur par simple petite précaution. Il n'aurait su dire comment l'expliquer mais les yeux de Chara avaient changé quand il lui avait arraché le palpitant, comme s'il avait levé le rideau sur quelque chose qui ne devait pas être montré, et ceci lui plaisait grandement au point qu'il aurait pu avoir des frissons. Peut-être même qu'il en avait eu en fait, pas vraiment de peur vu de la manière dont il jouait de tout, traduction d'une certaine forme d'excitation face à ce qui se passait.

Chara avançait alors des arguments implacables, le fait qu'ils ne se connaissaient aucunement avant cette discussion surtout, lui faisait perdre une partie de son sourire. Niels lui avait délibérément montré ce qu'il savait faire de ce fait, une manière dont il savait user de la magie même si elle était bien loin d'avoir tout lui, ce qui tout d'un coup ne lui plaisait que très peu. Avait-il montré de ce fait les mauvaises cartes ou était-il dans un mauvais timing ? Depuis la fin de la malédiction il était au courant qu'il n'était plus vraiment lui-même par moments, il avait des crises de colère qui ne demandaient qu'à sortir et parfois il se montrait moins patient qu'il l'était en réalité, en venant de la sorte provoquer la fleuriste il n'avait même pas couvert ses arrières comme il le faisait en temps normal et avait décidé d'attaquer de front. Une méthode qui ne lui ressemblait tellement pas, lui qui faisait tout pour contrôler et déplacer précieusement les pions sur le plateau de jeu qu'il imaginait, ce qui avait le don de le révolter contre lui-même. Son rôle était de tirer les ficelles dans l'ombre, sans que personne le puisse le voir, il ne relevait son véritable but que lorsque le rideau tombait et encore. Lui qui se plaisait à se dire qu'il adorait distiller le peu d'information sur son propre compte, préférant se prémunir de l'extérieur alors que de son côté il faisait tout pour happer le moindre petit détail même le plus insignifiant, ce qu'il venait d'offrir à Chara ce n'était pas rien. Niels avait fissuré grandement le masque qu'il portait et avait laissé entrevoir la vérité, le fait qu'il n'était pas aussi innocent et sympathique qu'il pouvait le laisser voir, cependant il avait vu dans le cœur ce qu'il tenait il y a quelques secondes de ça que la fleuriste n'était pas le modèle de pureté qu'elle aussi  voulait diffuser. Doucement le marionnettiste venait croiser ses doigts entre eux, sans lâcher une seule seconde la jeune femme en qui il n'avait pas une once de confiance, les faisant ainsi craquer comme pour se réveiller de son état de mécontentement. Il devait reprendre le contrôle comme il savait si bien le faire, anticiper la moindre réaction de la part de son adversaire pour être ainsi préparé à toute éventualité possible, tout en abordant toujours cet air enjoué qui le caractérisait tant.

« Pourquoi ? C'est une très bonne question Chara, oui réellement une très bonne question. Procédons du plus simple au plus difficile. Premièrement vous ne pouviez pas savoir pour la magie, c'est une évidence de première, vous êtes désormais au courant selon mon bon vouloir de ce fait. Deuxièmement il est vrai que nous nous connaissions pas, mais pourtant nous parlons ensemble en ce moment même, nous dirons simplement que nous apprenons tout fraîchement à nous connaître et c'est ce dernier point qui entraîne la partie intéressante et la question. Pourquoi ? Votre cœur en a tellement dit plus que vous n'en avait dit vous-même, il est ce qu'il est et sans aucun mensonge. Il y a une part de bonté en vous, ce qui ne concorde pas vraiment à l'impression que vous me donnez c'est amusant, mais avant toute chose il y a cette divine noirceur... »

Niels se souvenait lorsqu'il avait fabriqué ses poupées très spéciales, possédant une âme et un esprit qui leur était propre, de prime abord elles étaient si parfaites qu'il avait pu les considérer comme ses filles adorées. Cependant il avait dû se rendre à l'évidence, le fait qu'elles ne pourraient sûrement jamais remplacer ce qu'il avait perdu et ceci lui avait fait terriblement mal, mais plus que tout elles étaient avant tout des pantins animés sans le moindre défaut visible. Un être humain est parfait dans son imperfection justement, il ressent tout un panel d'émotions selon les circonstances qu'il croise, il chute et se retrouve confronté à deux chemins importants. Se relever ou succomber. C'était son droit que d'être en colère, de vouloir brûler le monde, d'infliger autant de souffrance qu'il en avait eu et il voulait que ses précieuses marionnettes apprennent donc à être humaines en côtoyant ainsi la noirceur qui leur était jusqu'ici inconnue. Il était convaincu que l'humain était lui-même que lorsqu'il venait accepter cette part d'ombre en lui-même, le cultivant avec plus ou moins intérêt selon ses besoins de ce fait, qu'il était préférable de blesser avant de l'être car après tout la vie était déjà en soi un combat. Voir le cœur de Chara lui rappelait ainsi qu'en chacun il y avait aussi bien du bon que du mauvais, en des proportions différentes certes c'était un fait, et que de son côté il pouvait venir l'aider à pencher la balance d'un côté comme de l'autre. Mais la fleuriste n'aurait à ses yeux aucun intérêt si elle se rangeait correctement, pire que tout il pourrait se la retrouver dans les jambes d'une manière désagréable où elle tenterait de le faire revenir à la raison ou pire que tout elle pourrait le dénoncer auprès des autres, le marionnettiste se mettait progressivement en tête qu'il avait tout intérêt à développer ce côté inexploité qui pouvait dormir en elle. Une amie ? Non pas du tout, jamais même, c'était une faiblesse qu'il ne voulait nullement. Une alliée ? Là c'était déjà à son sens largement plus intéressant, elle possédait cette histoire d'âme sur laquelle il voulait en savoir plus, on en avait jamais assez au goût de Niels surtout quand ceux-ci peuvent s'avérer puissants. Il se devait de tisser un réseau plus grand, telle une toile d'araignée où la moindre petite vibration le ferait réagir, mais surtout d'avoir des points solides.

« Voilà comment je vois les choses Chara. Je pourrais vous reprendre votre cœur, vous avez vu à quel point c'était un jeu d'enfant, puis je pourrais l'écraser dans la paume de ma main pour le réduire en insignifiant petit tas de poussière et vous en mourriez tout simplement. Ce ne serait pas vraiment très drôle dans un sens, ça manquerait de challenge si vous voulez mon avis, mais au moins ceci aurait le mérite de vous faire taire à jamais. Bien sûr, je suis convaincu que c'est une option qui n'est pas vraiment drôle pour vous. Ou alors on peut regarder pour une autre solution. Je serais ravi d'en apprendre plus sur vous, du monde d'où vous venez, et qui sait nous pourrions trouver un but commun. »

Il souriait presque chaleureusement, autant qu'il lui était possible de montrer une telle émotion qu'il ne ressentait même pas en tout cas, mais dans le fond il n'hésiterait pas une seule seconde à devoir faire taire pour toujours la fleuriste. Niels ne laisserait personne se mettre en travers de son chemin, il en avait assez bavé pour voir son objectif se volatiliser par une jeune femme à la langue pendue – si du moins elle était de cette catégorie, il ne reculait devant rien ni personne et même si ses objectifs pouvaient mettre du temps à s'accomplir c'était toujours en apothéose ainsi que grâce à son ambition qui ne le quittait jamais. Comme pour illustrer ses propos il avait pris une des roses en main, n'ayant que faire de se faire piquer par les épines en passant et n'y portait même pas attention, venant arracher sans aucun état d'âme les pétales de la plante. Il n'aurait aucune pitié à en faire de même envers Chara, il était prêt à la faire souffrir en lui enlevant couche par couches ce qui la tenait en vie, avant de s'arrêter dans son geste pour l'observer. Quelque chose lui disait qu'il pouvait lui en dire plus, peut-être parce qu'elle lui ressemblait dans un sens et qui faisait qu'elle pourrait de cette manière le comprendre, c'était ce qu'il voyait dans les yeux face à lui. Il avait du mal à contenir son côté calme en fait, comme s'il faisait face à un miroir qui ne pourrait que hocher la tête à ses propos, qui le poussait sans doute à délier autant la langue.

« Je trouve cette ville très ennuyante. Beaucoup de monde pense que c'est l'occasion de venir se tenir main dans la main, d'oublier le passé et de partir sur des bases plus saines, d'apprendre à ainsi pardonner. Je voudrais donc savoir ma très chère Chara, et vous quel est votre but ? Venir tenir cette petite boutique de fleurs insipides ou bouger les choses ? »


Il n'était pas le seul à trouver Storybrooke comme était trop peu animé, que les choses avaient besoin de se réveiller, Niels voulait une véritable guerre et plus encore or il refusait de croire qu'il était le seul dans cette croisade.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Chara S. Bailey

avatar
En réalité, je suis
Frisk
☸ Conte : Undertale

☸ Emploi : Fleuriste
☸ Avatar : Krysten Ritter
© Crédit : Dada ♥
MessageSujet: Re: Talk to me girl, tell me your lies | Chara S. Bailey   Sam 3 Sep - 13:38

Niels ∞ Chara

Talk to me girl. Tell me your lies...
Niels ne lâcherait pas le morceau. Elle en était déjà venue à cette conclusion peu de temps avant, mais maintenant ça devenait réellement une certitude. Il était encore pire qu'elle-même a ce niveau. Bonne chose ou une mauvaise chose d'ailleurs ? Tout dépendait des intentions de ce Niels en fait. Intérieurement, Chara avait envie de se mordre un doigt tellement elle avait l'impression de se prendre la tête pour un rien. Niels Niels Niels... Déjà, il avait remarqué son petit jeu de filature. Ok, elle était loin d'être une professionnelle de l'espionnage, mais tout de même, son dernier petit tour de magie avec son cœur battant était bien la preuve qu'il n'était pas n'importe qui. Et elle sentait bien que la couleur noirâtre de ce dernier n'était pas bon signe pour elle de tenter de prouver qu'il n'y avait aucunes ténèbres dans son être. C'était bien joué, vraiment. Mais maintenant ? Qu'attendait-il de plus ? Voulait-il la dénoncer, la tuer, la manipuler ? En tout cas, pour ce dernier point, elle ne se laisserait jamais, ô grand jamais faire. La brune avait bien trop de fierté pour ça.

C'était donc en silence, un regard plutôt sérieux, qu'elle écoutait les arguments de Niels. Retrouver de nouveaux arguments pour de son côté les contrer n'avaient désormais plus réellement de sens. La partie était presque terminée, et elle n'était pas réellement gagnante pour le moment. Mais ça ne voulait pas dire qu'elle avait forcement perdue. Si elle prenait la bonne décision face au marionnettiste, elle pouvait-elle aussi en sortir gagnante. Après tout, il n'était clairement pas du côté des gentilles petites âmes ce grand type.

- Ne touchez plus jamais à mon cœur, c'est clair ?

Les sourcils froncés, elle avait instinctivement attrapé le poignet de Niels, histoire de le prévenir qu'elle aussi en avait marre de jouer la comédie plus longtemps. Ça ne marchait pas sur lui, alors à quoi bon. Un regard rapide lancé par la fenêtre histoire de s'assurer que personne n'observait la scène, elle foudroya le plus grand du regard, ne cessant pas un instant de lui serrer le bras.

- Vous ne saurez rien sur moi avant de le mériter.

Elle avait un ton qui se voulait des plus autoritaire et arrogant. Elle détestait les humains après tout. Mais cette attitude n'avait rien à voir avec son apparence de jeune femme presque innocente.

Aux derniers mots du marionnettiste, sur comment il trouvait cette ville ennuyeuse, et n'avait aucune envie de faire la paix avec son passé, Chara défronça ses sourcils et lâcha finalement Niels. Après quoi, elle lui offrit un grand sourire, toutes dents dehors avant de partir dans un fou rire presque nerveux. Se reculant d'un pas et croisant les bras sur son torse, elle plongea ses grands yeux sombres, qui brillaient d'un éclat malicieux, dans ceux de l'homme en face d'elle avant d'ouvrir finalement la bouche.

- Cette ville me répugne. Tout comme ses habitants. Je n'ai aucune envie de faire bouger les choses par contre, ça ne m'intéresse pas. Je préférerais plutôt voir cette satané ville brûler.


Son sourire s'élargit légèrement. Satisfaite de savoir qu'elle venait peut-être de trouver une personne avec un objectif similaire au sien. Elle tendit sa main au marionnettiste, un sourire vide sur son visage.

- La vérité, c'est que je déteste les humains, alors les voir tous tomber comme des mouches serait un plaisir. Avec une magie comme la vôtre, ce serait si facile, vous m'apprendriez si je vous aide à apporter un peu d'animation dans le coin ?

Tiens, ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas entendu Frisk...


code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

I don’t want to get hurt again.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1508-i-am-the-mercy
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☸ Conte : Rozen Maiden

☸ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☸ True Love : Une véritable folle de son chat, personne n'est parfait

☸ Avatar : Calvin Harris
MessageSujet: Re: Talk to me girl, tell me your lies | Chara S. Bailey   Mer 7 Sep - 17:53




Le bien ou le mal tout ça n'était que des notions qui divergeaient selon chaque être humain, chacun avait sa propre vision du monde après tout, même si à Storybrooke la situation semblait être plus délicate dû au fait de la présence des héros et de toute la clique qui les accompagnait. Mais pour Niels l'homme n'était qu'un être individualiste qui était avide d'obtenir ce qu'il voulait, lui-même n'échappait aucunement à la règle et c'est pourquoi il ne se pensait à aucun moment supérieur mais juste bien plus conscient de ce qui pouvait l'entourer, qui n'est que hargne et violence parce qu'il ne sait que s'exprimer de cette façon. Et il en voulait pour preuve la façon dont Chara lui avait attrapé le poignet, il n'avait pas rechigné à aucun moment et il avait même gardé ce petit sourire si caractéristique tout en l'observant, pouvant néanmoins sentir une poigne plutôt ferme pour quelqu'un de sa carrure. C'était assez en décalage avec cet air si fragile que la fleuriste pouvait avoir, même s'il n'était plus aussi dupe après avoir vu l'état de son cœur arraché qu'il avait eu entre les mains, un masque qui pouvait être beaucoup plus efficace que celui qu'il avait de son côté. Néanmoins là où l'animateur de la garderie gardait un calme à toute épreuve la jeune femme elle se laissait dominer par ses émotions et plus particulièrement une forme de violence, cette agressivité qu'elle avait à son encontre en lui ordonnant de ne plus jamais toucher à son cœur en était la meilleure preuve, ne pouvant que trouver intéressant ce comportement qu'il pouvait parfois tant condamné. Lui ne faisait pas dans la force et c'était peut-être ici une faiblesse que de ne pas pouvoir compter dessus, les mots étaient un art beaucoup plus noble à son sens et qui pouvait donner de bien meilleurs résultats lorsqu'ils étaient utilisés à bon escient, ce qui n'était pas le cas de Chara. Une complémentarité ? C'était ce qui semblait lui sauter aux yeux en tout cas, le ravissant un peu plus à ce constat qui lui offrait une autre vision suite à cet entrevu qui ne devait être qu'une mise au point pour lui, peut-être que s'ils arrivaient à trouver une sorte de terrain d'entente alors peut-être pourront-ils devenir des alliés de premier choix et cette vision ne pouvait que l'enchanter.

Il pouvait sentir que si Chara le voulait elle pouvait lui casser le poignet, clamant que jamais Niels ne saurait quoi que ce soit sur elle avant de le mériter, alors que de son côté il resta dans cette posture si stoïque et avec ce sourire toujours bien accroché à son visage qu'on lui connaissait tant. Alors il avait tenté de lui parler de Storybrooke, sur le fait que cette ville était ennuyante que les choses devaient bouger même si une raison un peu plus personnelle se cachait derrière cette remarque, se retrouvant libéré avant que son interlocutrice se trouve prise de fou rire. Non elle ne se moquait pas de lui il le savait, ce genre d'exclamation orale était plus proche d'une forme de démence que de moquerie à proprement parler, la laissant ainsi s'exprimer jusqu'à ce qu'elle reprenne un semblant de calme malgré ce sourire presque carnassier qu'elle pouvait avoir. Rien n'était plus traître qu'un sourire à ses yeux, la raison pour laquelle il en abordait un constamment et aussi pour camoufler ce vide à l'intérieur de lui qui ne faisait que croître comme une fleur de l'ombre, mais celui qu'il avait en face de lui indiquait qu'ils pourraient peut-être mieux s'entendre que ce que le premier contact entre eux pouvait le laisser suggérer. Alors Niels écouta attentivement ce que la fleuriste disait, décortiquant le moindre mot avec une certaine délectation à mesure qu'elle avançait dans son discours, surtout en ce qui concernait de voir cette maudite ville brûler. Tout détruire pour mieux reconstruire c'était là le chemin qu'il voulait suivre, même s'il avait le temps de voir les détails avec Chara il était indéniable qu'elle serait une alliée de choix dans cette histoire, regardant la main tendue comme si l'un et l'autre venait à devoir pactiser avec le Diable même si c'était peut-être des présentations plus cordiales et honnêtes. Devait-il lui apprendre quelque chose comme l'arrachage de cœur ? Il ne préférait pas pour garder une forme d'avantage, il ne savait pas de quoi elle était capable et cette interrogation était trop dangereuse pour promettre tout bêtement dans le simple but de faire en quelque sorte 'ami-ami', tout ce qu'il pouvait faire c'était peut-être de lui donner l'illusion sans pour autant mentir après tout en lui mettant de la poudre aux yeux. Cependant Niels vient serrer la main qu'elle lui tendait, continuant d'observer sans forcément l'énoncer, ne la quittant pas des yeux.

« Apprendre la magie n'est pas quelque chose d'aisée, il y a toujours un prix à payer à ce qu'on dit et c'est vrai, tout le monde ne peut en disposer comme il le souhaite mais ça ne nous empêchera pas d'essayer si c'est ce que vous voulez. Mais tout le monde n'y arrive pas, certains ont des aptitudes naturelles pour ça et ce qui facilite les choses, si jamais c'est le cas ne soyez pas trop dure avec vous-même. »

Le marionnettiste ne pouvait promettre l'impossible après tout, avec de la chance Chara se bloquerait d'elle-même et rien ne se passerait si elle voulait réellement apprendre la magie, préférant de son côté mettre quelque peu les choses aux claires avant tout. Il finit par lâcher sa main pour ne pas prolonger trop longtemps le contact, la fleuriste était comme un serpent dont il fallait se méfier avant toute chose, il pouvait se montrer tactile s'il le voulait mais il ne savait pas de quoi elle était capable et à son sens il était ainsi préférable de ne pas trop forcer les choses vers l'inconnu. Il ne connaissait que si peu à son sujet, lui qui ne voulait de base uniquement mettre la situation au point et voir quel intérêt elle pouvait avoir à le suivre, il ne lui faisait tellement pas confiance de toute manière et ça ne serait jamais le cas de toute manière s'ils venaient vraiment à s'entendre. Niels ferait comme avec les autres à savoir distribuer de charmants sourires, guider là où il voulait que tout taille, jusqu'au jour où il valait mieux poignarder dans le dos la personne car ceci lui serait d'autant plus profitable. Au moins ils pouvaient peut-être s'entendre sur un pseudo but commun, à savoir venir mettre à mal cet endroit et s'amuser à en faire ce qu'ils voulaient, même s'ils avaient des objectifs différents pour le reste. Lui aussi était misanthrope dans l'âme et estimait qu'il avait ouvert les yeux sur ce monde qui le rendait malade, souhaitant leur annihilation dans une sorte de purge qui serait bénéfique à tous, mais de son côté il voulait tout détruire dans le but de mieux reconstruire comme il le voulait. Un monde sans souillure aucune qui ne pourra être faite à son Alice, à la hauteur de sa perfection qui n'aurait aucune limite, où aucun mal ne pourrait plus jamais lui être fait d'aucune manière soit-elle. Mais Chara voulait de l'animation dans le coin et c'était exactement ce dont Niels avait besoin aussi, de tout fissurer petit à petit pour que tout vienne à s'effondrer au final d'une manière ou d'une autre, peut-être même porter le regard autre part alors que de son côté il pourrait attaquer autre part. Il ne pouvait pas tout faire tout seul, si c'était possible alors il le ferait tout simplement, et une personne comme la jeune femme face à lui serait d'une utilité non négligeable bien au contraire. Alors il se faisait de plus en plus à l'idée qu'ils pourraient peut-être faire des grandes choses ensemble, même s'il restait encore à définir le tout, souriant un peu plus à cette pensée.

« Oh vous savez Chara lorsque je parlais de vouloir faire bouger les choses... je parlais de façon amusante ! Tout brûler c'est drôle, je cautionne l'idée très sincèrement, et en fait c'est à ce genre de pratique dont il était question lorsque je mentionnais cette partie-ci de mon petit discours. Je me fiche de savoir que certains pourront mourir, leur vie n'a aucune importance à mes yeux, en fait plus ils disparaissent et meilleure sera la situation alors autant s'en donner à cœur joie à mon sens. Sur ce point-là nous pouvons dire que nous sommes faits pour nous entendre en tout cas, d'autant plus que vous n'avez pas l'air d'être une simple petite fleuriste du peu que j'ai pu voir, je suis sûr que nous allons pouvoir trouver un joli terrain d'entente. En tout cas, la prochaine fois que vous voulez discuter dites-le directement au lieu de suivre la personne ça vous sera très bénéfique, ça m'aurait peut-être évité d'être si rustre en vous retirant le cœur. »

Niels était presque moqueur à sa dernière phrase, même s'il avait adoré avoir ce contrôle sur la vie d'autrui entre les mains ça c'était incontestable pour le coup, la discrétion n'avait pas l'air d'être le fort de Chara et elle avait l'air d'être loin d'avoir les mêmes ressources que lui. En effet, il était toujours bon de démarcher une autre personne pour aller tâter le terrain avant de s'y rendre soi-même et pour ça il lui suffisait de demander à une personne lui était redevable d'une quelconque façon, allant récolter le plus possible d'informations pour ne pas se trouver dénuder au moment de la confrontation. Mais si la fleuriste n'était pas de cette trempe si alors c'était parfait pour lui, il pourrait assurer ses arrières comme il faut, et peut-être qu'il pourrait accéder à un rôle plus logistique dans cette collaboration qui était en train de se former en sa compagnie. Lui le cerveau et elle les muscles quelque part, assez atypique car généralement c'était plutôt l'inverse, mais c'était une affaire qui pouvait fortement marcher. Cependant il préférait prendre du recul sur tout ça, ne pas se précipiter trop vite et prendre son temps pour pouvoir ainsi tout analyser dans le but de prendre la décision adéquate à ce qu'il attendait ou voulait, ne pas venir déjà la serrer dans ses bras et faire une soirée pyjama en sa compagnie. Clairement pas. Il inspira un bon coup, avec cet air toujours si détendu et chaleureux qui était une si jolie façade cachant la vérité après tout, reposant la rose qu'il avait pu prendre en main plus tôt pour la remettre dans son pot d'origine.

« Vous êtes une personne forte intéressante Chara vous savez, je pourrais presque déjà vous apprécier, et vous pouvez êtes certaine qu'entre nous ça ne s'en terminera pas ici. Je dois néanmoins aller à d'autres affaires qui demandent mon attention, je reviendrai demain pour que l'on puisse parler plus... intimement de tout ça on va dire et mettre en commun nos idées, je suis persuadé que l'on trouvera un très bon terrain d'entente ensemble. Un plaisir de vous rencontrer en tout cas. »

Ce n'était le début ils le savaient très bien, lui tournant le dos et sortant de sa boutique, il avait hâte d'en savoir plus à son sujet et surtout de parler avec la vraie Chara.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Talk to me girl, tell me your lies | Chara S. Bailey   

Revenir en haut Aller en bas
 
Talk to me girl, tell me your lies | Chara S. Bailey
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Les Boutiques-