Partagez | 
 

 Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Anonyme B. | Grey Wind
MessageSujet: Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil   Jeu 3 Mar - 11:01




Véritable renaissance qui s'était faite. Il y a deux semaines de cela Jack venait de fêter le premier Halloween à Storybrooke en sachant pertinemment qui il était, le grand roi des citrouilles qui avait retrouvé toute son âme d'enfant et son adoration entière pour le côté épouvantable épouvantail qu'il pouvait être, à cette occasion le manoir avait été décoré comme jamais dans le but d'en faire une véritable maison hantée. Les quelques habitants assez courageux pour s'y aventurer avaient hurlé de peur comme jamais, ce qui d'une part l'avait fortement flatté puisqu'il remplissait de ce fait son rôle et de l'autre il était toujours amusé de voir que les humains pouvaient parfois être aussi fragiles en ayant peur d'un rien, lui permettant ainsi de réaffirmer son titre qu'il méritait amplement et de mettre en application quelques idées formidables sorties de sa cervelle en ébullition. C'est sans doute pour cette raison que l'ancien squelette n'avait pas souhaité enlever aussitôt les décorations et autres mécanismes dans le manoir, son ego aimant particulièrement apprécier son travail et il avait ainsi dans un sens le loisir de pouvoir continuer à se flatter d'avoir fait autant sensation, mais aussi très certainement parce qu'il n'était pas le meilleur pour ranger. Jack avait été habitué à ce que dans son monde il soit celui qui organise tout, donnant les ordres pour dire où les choses allaient au point que rien ne pouvait se faire sans lui à force, mais surtout qu'on vienne nettoyer pour lui alors qu'il était déjà occupé à devoir préparer le prochain Halloween. Sauf qu'il commençait doucement à comprendre, surtout après avoir vu qu'au bout d'une semaine tout était exactement à la même place, que s'il ne venait pas par lui-même venir enlever tout son bric-à-brac alors personne ne viendrait le faire pour lui faire plaisir. Au début il avait été surprit, honnêtement il s'attendait vraiment à ce qu'un jour il revienne à la maison et que tout impeccable, ensuite il avait deux trois jours à plus ou moins se plaindre tout en prétextant ne pas avoir le temps pour ceci et finalement jusqu'à ce qu'il se dise qu'en fin de compte ceci pourrait être assez amusant.

C'est pour cette raison que Jack avait annoncé à Zero qu'il n'aurait nullement besoin de son aide, un jour il viendrait très certainement rendre chèvre l'ancien chien fantôme, qu'il allait s'occuper lui-même de tout faire comme il fallait et qu'il pourrait ainsi voir à quel point il était formidable de faire à lui seul autant de tâche. À croire que beaucoup de choses tournaient autour de lui, qu'il était le centre de l'univers, en tout cas c'est que le squelette pensait. Oui le roi d'Halloween avait eu beaucoup de chance que de pouvoir retrouver son meilleur ami de toujours, comme si la loyauté que possédait le spectre déjà à l'époque avait pu malgré tout traverser la malédiction pour le traverser, même s'il fallait bien avouer qu'il avait été plus que surpris de le voir ainsi fait de chair et surtout humain. Mais Cuinn restait pour lui le même petit être au nez lumineux qui ne l'avait jamais abandonné, même dans ce qui était sa pure folie il avait toujours été à ses côtés et l'avait guidé du mieux qu'il pouvait, la seule personne en dehors de la merveilleuse poupée de chiffons à savoir le mal-être qui grandissait en lui jour après jour. Alors il avait sommé son seul véritable ami de l'époque, même si les habitants d'Halloween Town comptaient énormément pour lui ça n'avait jamais été vraiment de la même façon que le canidé qui pouvait voir à travers le masque souriant, de rester habiter chez lui comme autrefois dans une pure vague de nostalgie. Depuis que Zero était au manoir Jack pouvait se montrer plus calme par moments, sans doute inconsciemment pour éviter de trop l'embêter et éviter de le solliciter trop souvent, bien parfois sa maladresse s'en chargeait à sa place. Et il n'aurait rien à redire à cette colocation, qu'il aurait pu juger comme étant parfaite – mais après tout quand il y avait un être tel que lui dans la balance forcément que ceci comptait beaucoup, s'il n'y avait pas eu un petit détail sur lequel il n'avait pas pensé. Les chiens de Cuinn. Oh le roi adorait les canidés, il avait eu Zero après tout dans son monde, et eux aussi l'appréciaient beaucoup. Beaucoup trop et pas de la manière qu'il aurait souhaitée. En tant qu'ancien squelette il voyait l'attitude des chiens différente à son égard, cherchant toujours à le mordiller comme pour attraper un os où il ne savait quoi, au point qu'il n'avait souvent d'autre choix que de les éviter.

Regardant par la fenêtre le dernier petit protégé à quatre pattes qui le fixait tout autant, avec ce qui lui semblait être un filet de bave qui coulait et qui voulait sans doute signifier qu'il serait heureux de venir lui ronger une jambe ou il ne sait quoi, Jack soupirait longuement avant de se remettre ainsi au travail et ranger les décorations d'Halloween dans des précieux cartons. C'est les bras chargés qu'il en monta quelques-uns au grenier, prenant soin de ne pas les poser n'importe où pour éviter que des éventuelles souris grignotent le carton sans son consentement, et au moins où il s’apprêtait à venir descendre pour continuer sa tâche ses yeux se posèrent sur quelque chose qu'il n'aurait sans doute pas dû voir. Les décorations de Noël. Le squelette avait fait beaucoup d'efforts pour ne pas essayer de parler de sa chimère, de retomber dans sa douce petite folie passagère, mais là en voyant ainsi les guirlandes et tout ce qui allait avec il n'aurait su dire ce qui se passait. En peu de temps, les petites citrouilles qui ornaient le salon s'étaient vu remplacer par des boules à neiges, alors que tout prenait un air de mois de décembre. Il avait fallu d'un simple carton pour que le roi d'Halloween vienne ainsi retourner dans ses travers, chantonnant des chants traditionnels de fin d'année comme si tout était parfaitement normal, sans réellement se préoccuper de ce qui se passait autour tout en étant dans sa petite bulle. Ce fut un aboiement qui avait l'air d'être trop près de lui qui le sortit de cet état, ne trouvant aucunement à la fenêtre le nouveau petit pensionnaire dehors, jusqu'à ce que ses yeux se posent sur la boule de poils couverte à moitié de terre qui avait dû trouver le moyen de rentrer en passant par la petite fenêtre de la cave. Chacun se regardait pendant un instant dans le blanc des yeux sans qu'aucun des deux ne bouge, ne sachant peut-être nullement comment réagir car après tout Cuinn avait toujours été là lorsqu'il se trouvait dans la même pièce que ce chien, jusqu'à ce que finalement Jack vienne prendre doucement le balai qu'il avait posé plus tôt contre la cheminée. Le tendant vers l'animal qu'il poussa légèrement avec le bout de son arme, sans pour autant lui faire mal mais juste le pousser de là, se voulant malgré tout autoritaire dans sa façon d'agir.

« Allez oust ! Fiche le camp de là, tu vois bien que je suis extrêmement occupé et que tu me déranges dans ma mission. »

Son autorité fut bafouée en peu de temps puisque le chien approcha de lui pour poser dans un premier temps ses pattes terreuses sur lui, ce qui était déjà en soi un parfait affront pour le roi qu'il était et un crime de lèse-majesté, avant qu'il puisse sentir très vite la langue baveuse de la boule de poils se poser sur sa joue. C'était dégoûtant ! Zero ne se serait jamais permis de lui faire une telle chose lorsqu'ils étaient à Halloween Town, peut-être aussi parce qu'il ne pouvait pas mais ceci n'était qu'un détail, ce qui venait instantanément l'irriter que de voir ce cabot agir de la sorte. Reculant aussitôt en continuant de le repousser avec son balai, devenu sûrement son meilleur ami pour les minutes à venir, il ne pouvait contenir le côté survolté du chien qui n'arrêtait pas de vouloir lui montrer une affection trop débordante quand ce n'était pas planter quelque peu ses dents dans sa jambe. Jack avait trouvé ! Il allait enfermer dans cette pièce l'animal jusqu'à ce que Cuinn rentre et s'occupe de montrer qu'il lui devait obéissance, lui expliquer en long et en large que le squelette était un roi qu'on ne devait nullement traiter de cette manière, et plus que tout devait laisser ses os si précieux. Se dépêchant de se rendre vers la porte la situation devient alors pire, le chien pensait que tout ceci était un jeu et se trouvait à courir partout pour le pousser encore plus, bien vite il fut coupé dans son élan. Reculant tout en brandissant toujours le balai, dans l'espoir qu'il arriverait vraiment à le maintenir à distance de lui, son dos finit par cogner quelque peu la table qui se trouvait derrière lui. Une réflexion de quelques secondes le poussa à prendre la décision de grimper ainsi debout sur la table, défiant alors du regard l'animal d'en faire tout autant, regardant le jeune chien qui tentait de grimper aussi mais qui n'arrivait pas à en faire autant. Le roi d'Halloween ne pouvait s'empêcher un petit rire moqueur à son adresse, se disant que rien ni personne ne pourrait jamais arrêter le grand Jack Skellington dans le fond, tout en étant convaincu d'avoir le total contrôle de la situation.

Pour résumer. Jack se trouvait coincer sur une table avec son balai à la main pour échapper au chien, le salon se trouvait à moitié décoré comme pour Noël alors que ce n'était nullement la période et plein de terre partout que le canidé avait apportée, alors qu'il devait tout simplement venir enlever ses affaires d'Halloween à l'origine. Quoi de plus normal ?






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Cuinn Z. Lonruil

avatar
En réalité, je suis
Zero
☂ Conte : L'étrange Noël de Mister Jack

☂ Emploi : Agence tout ce qui touche aux Handicaps sensoriels et ce qui les entoure.
☂ Camp : Selfish
☂ True Love : Cœur à reconstruire !

☂ Avatar : Adam Anderson
© Crédit : Pumpkin ; signa' Pumpkin
MessageSujet: Re: Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil   Ven 1 Avr - 19:55


Une affaire qui a du chien...

Cuinn était avec deux de ses trois chiens aujourd'hui, il était sortie, allant vers l'agence, son local qu'il avait trouvé pour le travail. Il était assez content de l'aménagement qu'il avait effectué. Cela faisait quelques mois maintenant qu'il l'avait trouvé, et il avait bien pris le temps de s'installer. Il ouvrit cette dernière et enclencha son répondeur. Les affaires marchaient plus ou moins bien, il avait bien remarqué que le fait qu'il ouvre cette agence, donnait aux gens la possibilité d'être plus à l'aise, de venir plus courageusement le voir. Il sourit légèrement, enlevant la laisse à son labrador, qu'il éduquait pour le moment, destiné à une personne mal ou non voyante. Son autre labrador était resté à la maison, assez jeune et pour aujourd'hui, les exercices qu'il voulait faire ne concernait que son plus vieux. Quand à Spenze, il n'avait pas besoin de laisse, il était très obéissant et savait comment filer droit. Il balaya un instant la pièce du regard, soufflant légèrement. Il vit une photo faite lors du premier Halloween, depuis la fin de la malédiction, qui ornait son bureau.

Cela faisait maintenant depuis le mois de Juin, que cette dernière était levée, et comme une sacré chance, il avait retrouvé son ami, son meilleur ami, il était devenu son colocataire avant qu'elle se termine et la chance leur avait sourit. Le hasard faisait bien les choses. Il avait réalité ce qu'il était avant, et maintenant il se retrouvait dans un corps humain, fait de chair et d'os. Certes, il savait qu'il avait vécu comme chien, enfin même toute cette période était flou. Pour lui sa renaissance était dans cette ville de fête, Halloween Town, comparse du grand roi et fidèle ami, le suivant partout malgré toute situation. Même si il s'était fait bien vite une raison sur ces sois disant faux souvenirs, qui pourtant sa chair si soigneusement créé, gardait de bien mauvais souvenirs, dont cet handicap qu'il avait eu pendant cette malédiction. A cette levée, il s'était longtemps regardé dans un miroir, se contemplant, non par beau gosse attitude, mais juste par curiosité de sa voir ainsi, comme se redécouvrir en quelque sorte. Il se rappelait la première fois qu'ils s'étaient vu avec Jack, au manoir. ça avait été un choc sur le coup, lui aussi en chair il était vêtu. Sa seule phrase de départ, avait été un "trop cool!" phrase typiquement basique, mais qui reflétait bien leur étonnement sur le coup.

Heureux de s'être retrouvé, il devait bien dire que Jack faisait beaucoup d'efforts à leur colocation. Bien entendu, il était devenu celui qu'il connaissait tant et lorsque Halloween s'était rapproché, même bien avant, ce fit la folie. Seulement, un jour alors que cette fête était passée, il fallait bien remettre les choses à leur place, Cuinn avait fait quelques rangements, mais il ne pouvait tout faire. Alors Jack lui avait annoncé qu'en ce jour, il allait ranger toutes décorations installées et que quand il rentrerait cela sera fait. Zero se rappelait qu'il le suivait à chaque fois, il le soutenait comme il le pouvait et aujourd'hui, il avait encore son soutien, lui accordant sa confiance pour cela. Il n'était pas du genre à s'emporter, étant patient, d'un caractère cool, peut-être fallait-il cela pour parfois supporter toute l'énergie de jack. Mais, il voulait juste profiter de ces moments, de leur partage. Il était béat de l'avoir retrouver, bien sur, il essayait de garder un minimum les choses en place, et garder une certaine organisation, de gérer un peu leur colocation. Cependant, Il aimait voir son meilleur ami avec ce sourire qu'il connaissait tant, sachant ce qu'il ressentait vis à vis de Noël. D'ailleurs, il se demandait, si il allait les trouver. Si cela se faisait, il n'osait penser voir la tête du salon ou même du manoir en entier. Il brillerait sans doute de mille feux, la nuit, ornée de lumières extérieurs. Cuinn arrêta ses pensées, se mettant au travail, secouant la tête.

Quelques heures étaient passés. Il avait bien fait travaillé son canidé. Il en était très heureux et lui donna une petite récompense. Il fut parfois coupé par quelques personnes qui vint à lui et quelques coup de fils, mais sinon rien de bien concret. Il se doutait qu'à un moment ou un autre il devrait prendre une secrétaire. Pour l'heure, il se dit qu'il allait rentrer au manoir. Jack devait sans doute avoir terminé. Il remit la laisse à son labrador et appela Spenze. Il ferma l'agence et entra tranquillement, allant acheter quelques petites gourmandises au passage en récompense du dur labeur de Jack. Il arriva au manoir et entra. Il lâcha ses chiens. Il n'avait pas remarqué les traces de terre sur le sol, ni que son autre labrador n'était plus là où il l'avait laissé auparavant, sachant comment ils se comportaient envers Jack, à vouloir toujours le mordiller. Il se doutait du pourquoi, mais même si le plus vieux, comprenait un peu mieux qu'il ne fallait le faire, le plus jeune était un peu trop encore excité et moins obéissant. En sa présence, celle de Cuinn, Jack risquait très peu de choses. Spenze obéissait à tous deux. Il allait poser ses viennoiseries dans la cuisine, préparant du café. Il n'avait pas entendu les aboiements, son appareil enlevé juste avant d'entrer dans la demeure.

Il sentie Spenze, le tirer sur sa manche, ses sourcils se froncèrent. Il remarqua les traces de pattes à cause de la terre. Posant toute chose qu'il avait dans ses mains, il se précipita vers le salon et la scène qu'il découvrit, pourrait être assez comique. Mais, il se retint de rire.

"Park, sa suffit !"
il l'avait dit assez fermement, sans crier pour que le Labrador comprenne bien à qui il s'adressait. Il fit un geste à Brown, qui lui allait rejoindre son panier sans discuter. Park, voulut une fois de plus grimper. "Park !" son seul nom suffit pour qu'il se dégage de devant la table, il le fit sortir de la pièce et l'emmener dans la salle de bain. "Stay Here!" Il redescendit. Spenze était aux côté de Jack sur la table, tout sage. Cuinn allait dire quelque chose lorsque son regard se stoppa sur la fameuse décoration qui se trouvait dans la pièce.

"Jack...dis moi....nous ne sommes pas encore dans cette période me semble t-il"
demanda t-il, le regardant, pour comprendre sa réponse.

 

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙



Dernière édition par Cuinn Z. Lonruil le Jeu 30 Juin - 0:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t890-une-petite-citrouille-lumine
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Anonyme B. | Grey Wind
MessageSujet: Re: Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil   Ven 8 Avr - 18:23




Face à l'attroupement que ses habitants formaient autour de Jack avait toujours su gérer, essayant du mieux qu'il pouvait de s'éclipser sans pour autant vouloir blesser leurs sentiments d'admiration à son égard bien entendu, mettre une sorte de barrière invisible pour autrui mais qui existait pourtant réellement. Ainsi, il savait comment tenir les personnes éloignées de lui dans un naturel qui lui était propre, mais face à un cas comme celui-ci le squelette se trouvait entièrement désemparé et sans la moindre protection possible. C'était un affront de première catégorie, un crime de lèse-majesté qui lui restait en travers de la gorge, parce que ce chien si effronté n'avait pas l'air de savoir à qui il avait à faire. Il était le roi d'Halloween, des citrouilles et peut-être même de la nuit, un véritable démon qui ferait mourir n'importe qui de peur d'après ce qu'on disait. Il avait ainsi beau tenté de le répéter au canidé celui-ci n'en faisait aucunement cas, il ne l'écoutait même nullement une seule seconde ce qui avait de quoi l'horripiler de son côté, touchant par la même occasion quelque part l'ego trop surdimensionné de l'organisateur de fêtes. Alors il faisait de son mieux pour repousser l'animal qui n'attendait qu'une chose, poussant ses pattes qu'il venait poser sur le bord de la table pour tenter de grimper avec le bout du balai, à savoir lui grignoter un bout de jambe pour avoir accès à ses os. Jamais personne n'avait osé avoir un tel geste envers lui et personne n'avait eu intérêt à l'avoir de toute évidence, l'importun ne s'en serait pas sorti vivant après avoir subi les foudres de pure colère de sa part en tout cas, alors que le seul chien qu'il avait côtoyé se trouvait être Zero et sa façon d'agir avait été des plus exemplaires. Si Jack s'était à plusieurs reprises détaché une côte pour jouer avec le fantôme ceci c'était toujours fait en totale confiance, sachant pertinemment qu'il retrouverait tôt ou tard son bien précieux, jamais il n'avait eu trace de dents sur le cartilage et c'était pour une de ces raisons qu'il pouvait lancer aveuglément un os à son fidèle ami. Mais ce labrador-ci était si différent de Zero, trop vivant d'une part très certainement et trop pile sur pattes, qu'il regrettait pour sa part de ne pas avoir la possibilité d'obtenir un chien fantôme.

Parfois il se demandait s'il n'avait pas été un mauvais maître pour celui qui était devenu Cuinn, le retrouver dans un état humanisé l'avait dans les premiers temps quelque peu perturbé il fallait dire les choses au point d'aucunement savoir comment agir parfois – testant par exemple une fois les croquettes en repas, ayant la sensation que l'ancien canidé pouvait chercher vengeance auprès de lui avec ces montres de poils. Spenze le berger allemand passait encore, Jack s'était attaché à lui et tentait parfois de lui apprendre des tours ou lui offrait des récompenses pendant que son meilleur ami ne regardait pas, plutôt calme et affectif. Tout le contraire de ce satané Park qui l'avait ainsi honteusement obligé à trouver refuge sur la table du salon, vu l'état de ses pattes crasseuses il espérait fortement pour lui qu'il n'avait pas été gratté dans le coin des citrouilles sinon le squelette n'allait pas garder son calme, retrouvant ainsi avec lui l'attitude générale que pouvaient avoir les chiens à son égard. Même durant la malédiction il avait eu à plusieurs reprises ce souci, lui qui pourtant aurait tout fait pour avoir un tel compagnon fidèle à ses côtés, mais désormais il savait juste d'où vînt concrètement le problème. C'était ainsi à son sens bien cruel que de le mettre en un contact prolongé avec ces animaux, ne comptant même plus la fois où l'un d'eux avait tenté de venir le mâchouiller, et c'est pourquoi il avait l'impression que c'était une sorte de révolte ou de mécontentement de la part de Zero que d'apporter avec lui de nouveaux rejetons dans la fratrie. Un beau jour peut-être même qu'on viendrait l'enterrer dans le jardin, comme un vulgaire os à moelle, dans une idée autant mélodramatique et théâtrale que tellement peu probable. Mais après tout c'était le propre de Jack que de se positionner en victime, sans doute pour éviter de montrer par la même occasion ses torts et ses fautes, comme si c'était aux autres de venir changer ce qui n'allait pas et nullement à lui de vraiment franchir le pas. En tout cas, ce fut une sorte de soulagement intérieur que d'entendre la porte du manoir s'ouvrir, voyant assez rapidement les deux autres chiens arrivaient vers lui et le regarder avec un peu trop d'envie à son goût. Prêt à repousser les attaquants, sans pour autant chercher à leur faire mal, il peinait à voir Cuinn arriver.

« Zero ! Zero ils recommencent ! Zerooooo ! Ils en veulent à mes tibias ça se voit à leur yeux... Zero ? Spenze va chercher Cuinn, allez va bon chien ! »

Soupirant lourdement en voyant le berger allemand obéir au moins Jack avait le mérite d'avoir un allié dans cette histoire, s’impatientant particulièrement à force d'être planté comme un piquet sur la table et ceci sans savoir depuis combien de temps mais sûrement une éternité à l'entendre, alors que celui qui se disait son meilleur ami n'avait pas encore dédaigner bouger le petit doigt pour le sortir de là. Certes, c'était lui habituellement le héros qui brillait comme jamais et n'avait normalement pas besoin qu'on vienne le sortir d'un quelconque mauvais pas, mais pour le coup le squelette n'avait guère le choix que de demander de l'aide. Park ne lui obéissait pas et semblait prendre un sacré malin plaisir à ne pas l'écouter, du moins il touchait l'ego et l'orgueil du roi d'Halloween qui prenait la situation de cette façon au lieu d'admettre que le chien ne le voyait nullement comme son maître légitime, le fixant ainsi droit dans les yeux comme pour le défier cependant l'animal avait largement d'autres préoccupations en tête. Spenze arriva le premier dans le salon et vient s'asseoir devant lui sans le moindre geste d'agression, reconnaissant là son petit protégé adoré, suivit de près par Cuinn qui eut un petit instant d'observation curieuse. Jack ne dit rien et se contenta de le fixer, relevant un peu la tête et posant sa main sur sa hanche pour ainsi lui montrer qu'il n'était pas vraiment enchanté de la situation dans laquelle il se trouvait, tandis que les canidés étaient un à un maîtrisés et avant tout le plus jeune qui fut emmené ailleurs. L'épouvantail resta tout de même sur la table jusqu'à ce que Zero refasse surface devant lui, profitant que la situation de crise soit maîtrisée pour féliciter le berger allemand et se promettant mentalement de lui offrir un paquet de biscuits entier, sautant quelque peu pour atterrir avec panache. Tout était dans la présentation et la prestance, Jack savait sans doute mieux que quiconque que l'effet de spectacle était le plus important après tout surtout quand il voyait à quel point il avait pu être horriblement ridicule sur cette table, voulant par la même occasion faire acte d'autorité. Non il n'allait pas s'en tenir à ce simple événement, lui et son fidèle comparse allaient devoir avoir une discussion très sérieuse, parce que justement pour lui c'était plus que cela.

Alors qu'il s'apprêtait à faire un vent de remontrance, croisant les bras pour montrer très clairement qu'il était mécontent, Jack se fit devancer par Cuinn qui lui parla de ses décorations de Noël. Le roi des citrouilles se figea légèrement avant de porter justement son regard sur lesdites affaires, ce n'était pas encore la période pour pouvoir les accrocher surtout qu'il y avait eu Halloween il y a peu de temps, prenant conscience qu'il avait dérapé une fois de plus en ce qui concerne le miroitement d'un magnifique rêve joyeux qu'il avait transformé en cauchemar. Le poids de la culpabilité se faisait peu à peu ressentir, il s'était promis de faire des efforts pour ne pas craquer aussi facilement et pourtant il avait facilement bafoué ses résolutions, il avait perdu la tête une fois et il ne voulait aucunement que ceci recommence une fois encore. Oh bien sûr qu'il avait encore de l'attrait pour Noël, il ne pouvait nullement le nier en fait, et maintenant qu'Halloween était passé il n'aurait plus que des yeux pour cette dernière fête de l'année. Mais il avait espéré pouvoir se modérer, beaucoup plus que ceci en tout cas, depuis qu'il avait récupéré ses souvenirs le squelette voulait faire des efforts mais ce monde-ci ne l'aidait en rien et était vite synonyme de tentation. Il était si facile de craquer lorsqu'il suffit d'un coup de fil pour commander ce qu'on voulait, trouver ce qu'on cherchait était si grandement facilité que ceci en devenait incroyable, alors qu'il y avait tant de façons différentes que de venir craquer. Décorations, chants, livres, papiers cadeaux, boules à neige, cartes, fausse neige... Noël se trouvait sous des formats si différents. Jack se mit alors aussitôt sur la défensive, ne voulant reconnaître vraiment qu'il pouvait encore avoir un problème avec le 31 décembre et préférait de loin se leurrer dans des illusions, reportant ainsi toute son attention sur Zero. Lorsqu'il disait que ce dernier devenait indiscipliné par moments, enfin non c'était la première fois que Jack pensait ceci mais après tout il avait toujours raison, alors qu'il avait toujours tout fait pour prendre soin du chien fantôme.

« Et ? Il me semble que nous préparions Halloween 364 jours avant le prochain, je ne pense pas que pour ce coup-là on puisse dire que je suis réellement en avance. Et puis ceci donne un petit côté... exotique ! Voilà c'est exactement ça. D'autant plus que ce n'est qu'un fin échantillon, il faut savoir débuter doucement, comme tu le dis si bien nous ne sommes pas encore à cette période. »

Qu'importe ce qu'on pouvait lui dire Jack trouvait réponse à tout, après tout il était le plus grand des orateurs à Halloween Town et méritait amplement le titre de roi, en particulier si ceci était à son avantage comme c'était le cas présentement. Même si cette aventure lui avait tout de même donné une bonne leçon, comprenant mieux certaines notions de bien et de mal tout en apprenant à mettre de l'eau dans sa soupe de citrouille en devant s'excuser, il n'avait pas encore entièrement le recul nécessaire pour réussir à l'appréhender. Après tout, son histoire n'était même pas terminée qu'il se trouvait déjà dans un autre monde sans savoir qui il était vraiment, s'il avait eu un peu plus le temps pour faire ce qu'il aurait dû faire alors qu'il était squelette alors peut-être qu'il aurait pu se détacher petit à petit de son obsession dévorante pour Noël. Elle était encore là en tout cas, au plus profond de lui et attendant la bonne occasion de sortir comme ce fut le cas présentement, même s'il avait beaucoup moins d'influence de ce qu'il avait pu connaître en tout cas. Parce qu'il avait eu la tête trop occupée à autres choses, devoir s'habituer à un corps qui n'est pas réellement le sien faisait ainsi partie de ce nouvel apprentissage, alors que c'était le calendrier lui-même qui l'avait quelque peu rattrapé. Mais qu'importe. Le problème n'était à son sens nullement de savoir s'il avait oui ou non retrouve une mauvaise habitude, pour une fois que Jack serait ravi qu'on ne parle pas de lui que ce soit autant de près ou de loin, mais bien le fait que les chiens étaient trop indisciplinés à son encontre. Ah non, en fait le sujet allait encore tourner autour de lui, les mauvaises habitudes sont après tout tenaces. Qu'on se le dise le roi d'Halloween n'aimait pas être sévère, il préférait avoir une bonne entente cordiale avec tout le monde si possible, surtout en ce qui concernait les personnes les plus proches de lui. Jamais il n'avait disputé Zero avant cela, le chien fantôme ne lui avait jamais fait aucune bêtise et plus que tout il le suivait partout dans une pure loyauté, et cette discussion n'était pas faite de gaieté de cœur.

« Il faut que nous parlions de Park, il est infernal et ingérable. Tu as vu ce qu'il m'a obligé à faire ? Je refuse d'être un simple et vulgaire plat pour lui, je ne peux même pas sortir dehors sans qu'il vienne littéralement m'agresser, il faut trouver une solution immédiatement. »

C'était lui qui faisait la loi, ça n'allait tout de même pas être un chien qui allait tout régenter et encore moins chez lui, portant un regard grave à Cuinn.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Cuinn Z. Lonruil

avatar
En réalité, je suis
Zero
☂ Conte : L'étrange Noël de Mister Jack

☂ Emploi : Agence tout ce qui touche aux Handicaps sensoriels et ce qui les entoure.
☂ Camp : Selfish
☂ True Love : Cœur à reconstruire !

☂ Avatar : Adam Anderson
© Crédit : Pumpkin ; signa' Pumpkin
MessageSujet: Re: Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil   Mar 24 Mai - 2:50


Une affaire qui a du chien...

Cuinn observait les décorations installées, il n'avait pas d'expression particulière. Il se rappelait de la frénésie qu'avait eu son maître à Halloween Town. Sa découverte l'avait rendue si vivant, comme une nouvelle âme, qu'il s'était trouvée. Il l'observait courir partout, regardant chaque détail de cette fête. A l'époque étant qu'un chien, il ne pouvait tout comprendre, lui tout ce qu'il avait pu imprimer, était la joie qu'il voyait sur son visage. Son maître semblait moins triste et plus enclin à jouer même avec lui. Il l'avait senti, une différence s'était produite, mais si il aurait su jusqu'où ça l'aurait emmené, peut-être qu'il n'aurait pas guidé ce soir là le traîneau et rien ne se serait jamais produit. Mais lui, fidèle, loyale qu'il était, il ne s'était résolu à faire autre chose, pensant bien faire, suivant Jack dans toute situation qu'il entreprenait. Et puis, étant humain, à y réfléchir, cela ne partait pas d'une mauvaise intention, juste une manière bien particulière et non appropriée choisies. Eux qui venaient d'une ville qui célébraient une fête à faire trembler toute les population du monde, inverser les choses étaient bien plus compliquées qu'on ne croyait. Jack avait réussit à entraîner tout le village dans cette joie, mais elle fut vite retombée...Zero s'était sentie triste, lui qui essayait d'être toujours là, il savait qu'il n'était pas sa source de bonheur ou d'inspiration, juste son comparse qui le soutiendrait. Maintenant, alors qu'il était humain, il était à la cool, soutenant toujours Jack, mais il savait qu'il y avait des choses à faire autrement, sa conscience était nouvelle en quelque sorte.

Cependant, Jack restera son meilleur ami et il sera toujours là, si il avait besoin de lui. La malédiction les avait séparé avant qu'ils habitent par un pur des hasard ensemble, une vie, certes, créée peut-être, mais tout de même pas rien, les avait fait changé, surtout pour les rendre de chair et Cuinn d'os. Cuinn relativisait aujourd'hui, mais de savoir que sa vie avait été une sorte de mensonge mais que les marques, les peurs, tout, étaient présent en lui, au fin fond de lui, étaient quelque chose qu'il ne supportait pas. Cependant, ceci, il le garderait enfoui en lui. Il se sentait juste vivre, auprès de Jack et d'autres personnes avec qui il avait tout de même créé des liens comme Eve. D'ailleurs, il l'avait fait rencontrer à Jack. Il sourit légèrement à cette pensée. Son meilleur ami semblait peu changé, peut-être parce que pour lui, il avait tout de suite accroché et malgré leur instant de torpeur devant leur changement respectif, quand ils avaient appris que s'étaient eux, il s'était sentie dès l'instant en sa présence, bien. jack avait son caractère, lui qui était un canidé fantôme, n'avait jamais eu de soucis avec ses os, jouant avec sans les abîmer. Il sentait quand ses chiens étaient dans la même pièce, cette envie de jouer avec eux, comme lui le faisait, mais, il n'était plus fait pareil et il devait le faire comprendre à tout ses chiens qui passaient sous ce toit.

Il reporta son attention sur son comparse, regardant Spenze qui était aux côtés de Jack. Heureusement, qu'il avait remis son appareil pour l'entendre, il avait tendance parfois à l'oublier, il se faisait enguirlander pour ça d'ailleurs, puisque ça lui donnait un air de "tête en l'air et de celui qui n'écoute jamais". Cette fois-ci, il y avait pensé en allant vers le salon alors que Spenze l'y tirait. Jack avait toujours su capter l'attention des villageois, trouvant toujours des tirades, qui pouvaient convaincre toutes personnes. Il était doué des mots, des paroles, du spectacle. Il le fallait bien pour les fêtes, s'était ce qui fallait faire et qu'on devait faire. Il n'était pas le roi pour rien. Il avait facilement convaincu le peuple, ayant toutes leur confiance et il pouvait être sur que malgré tout, son peuple sera toujours là dernière lui, en toute circonstances, malgré tout. Il ne dit rien en réponse, se contentant de faiblement sourire. Il savait de toute manière, qu'il n'allait pas y échapper à cette envie d'installer les choses bien avant. De toute manière, il était trop tard, il n'était pas du genre à faire la morale. Il se savait calme et tentait juste de coordonner et freiner un peu les choses. Ce n'était pas quelque chose de facile. Il fallait le vivre pour le comprendre. Les gens ne pouvaient penser à quel point, jusqu'où ça pouvait aller. De plus, ça allait être leur premier noël depuis la fin de la malédiction, donc accessoirement leur deuxième, avec juste de légère différence...il ne pouvait prendre autant de risques inconsidérés comme avant, il était un "humain" dorénavant et pour sa santé physique...ou même mental, il fallait que ça se passe autrement. Sally était là aussi pour l'y aider, ce qui n'était pas négligeable, fallait bien l'avouer. Ils étaient en bon terme et n'avait jamais ressentie une quelconque jalousie. Ils savaient chacun leur place et il voyait le sourire "béat" de son épouvantail de meilleur ami sur ses lèvres. Alors, ça le rendait juste heureux lui. S'était ce qui comptait. Rien de plus.  

Il sentie le regard de Jack, ce regard qui voulait dire, qu'il n'était pas content du comportement de ses chiens, surtout de celui de Park. Il avait bien compris la situation, avant qu'il ne dise quoique ce soit. Il fallait bien qu'ils en parlent, il n'allait pas éviter le sujet, ce n'était pas son genre. Il savait que ça pesait sur jack cette situation et qu'il n'allait pas la supporter plus longtemps, si une solution ne se faisait pas entendre. Il avait une idée, mais ça mettrait Jack à contribution et il devrait supporter pendant quelques jours le temps du dressage les envies du chien. Il savait déjà sa réaction, même se l'imaginant dans son esprit, il se ferait enguirlander, chose rare, comme son air grave envers lui. Le sujet était le même la plupart du temps, enfin mise à part Noël, s'était ses animaux. Spenze était obéissant et même écoutait Jack, il s'entendait bien tout deux, et soupçonnait même quelques gâteries supplémentaires, ayant remarqué quelques différences sur certains points. Mais tant qu'il continuait à être Spenze, cela ne le dérangeait guère, ça le faisait plutôt rire sur ce coup. Il était son petit bergé Allemand de compagnie. Il n'avait parfois pas besoin de s'exprimer à voix haute, alors qu'ils se comprenaient. Fidèle pendant la malédiction.

Quand aux autres, ils étaient que de passage. Brown était le mieux dressé des deux, comparé à Park, mais comme il l'avait précisé, il était plus jeune et encore fougueux. Brown était plus calme, et même si Il n'obéissait pas à Jack, il ne faisait rien contre lui malgré son envie, ce qui était déjà un bon point. "En effet j'ai pu remarqué cela...", il se mordit la lèvre, restant sérieux. "Il faut trouver une solution...mais celle que je peux te proposer ne pourrait pas te plaire" , il le regarda, d'une expression neutre, mais douce. "Soit, je l'emmène au travail chaque jour...ou soit on s'entraîne avec toi, pour lui faire comprendre que tu n'es pas....qu'un os. Et là tout comme Brown qui lui ne t'attaque pas, ou Spenze, ils te feront plus rien...et pour les nouveaux chiens, il y aura un temps d'adaptation fait en dressage, pour qu'il n'y ait plus de malentendu..." il l'avait suggéré, en étant certains de savoir qu'elle serait sa réponse. Pour le moment, ils pouvaient essayer ceci, ce qui devrait logiquement marcher, mais Cuinn préférait penser à toute éventualité. Il réfléchissait à un lieu du manoir, assez grand pour les chiens encore trop peu dressés, où ils pourraient être installé, avec un espace vert adéquat, peut-être que cela serait assez convenable. Il avait les sourcils froncés signe qu'il envisageait plusieurs idées.

"Sinon, peut-être que nous pourrions aménager un espace assez grand, avec un bout d'espace vert, et les loger dans cette pièce le temps qu'il soit mieux obéissant et dressé pour qu'ils ne veuillent pas te mordiller" il se gratta la tempe. Ses méninges marchaient à toute allure, allant surement lui faire savourer son repos bien mérité. Il regardait de nouveau les décorations, s'approchant de quelques unes.
 

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙



Dernière édition par Cuinn Z. Lonruil le Ven 26 Aoû - 17:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t890-une-petite-citrouille-lumine
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Anonyme B. | Grey Wind
MessageSujet: Re: Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil   Ven 27 Mai - 17:59




Être sévère n'était pas quelque chose que Jack faisait de gaîté de cœur, loin de là cette idée même, il était rare qu'il ait à hausser la voix ou même se montrer strict envers autrui pour se faire écouter ou même obéir. Il était un roi qu'on aimait suivre et qu'on écoutait religieusement, au point qu'un œil extérieur aurait pu penser à une sorte de secte peut-être, et même lorsqu'il avait quelques petites difficultés dans le domaine comme avec le fameux trio de la bande d'Oogie une simple piqûre de rappel suffisait. Il n'appréciait aucunement d'être ainsi, se montrer sous un jour si colérique qui n'allait en rien avec celui qu'il était, mais c'était son devoir et il était conscient que pour que tout puisse continuer à aller de l'avant ou même dans la bonne direction il n'avait d'autres choix. Mais ses passages excessifs restaient au final d'une rareté infinie, tellement limité dans le temps que le calme revenait de lui-même par la suite, au point d'être sans doute devenu un peu plus marquants de cette manière. Un phénomène peu commun marquait plus aisément les esprits que quelque chose d'assez banal au final, s'il avait été habitué à côtoyer Noël alors nul doute qu'il en aurait montré autant d'intérêt très certainement, d'autant plus que le squelette préférait de loin avoir de bons rapports avec les autres. S'emporter d'une manière ou d'une autre c'était prendre le risque de se mettre à dos des individus, de se créer des ennemis là où il n'y avait auparavant que de bonnes connaissances, et pour une personne comme lui qui avait toujours souffert de la solitude il voulait l'éviter au possible. De par sa mauvaise humeur il avait manqué de perdre l'amitié on ne peut plus précieuse d'Anthony, tout ça pour une simple histoire de véritable d'identité qui lui avait déplu, lui qui ne l'accordait que très rarement et véritablement envers les autres. Ce n'était pas juste une notion et une distinction qui donnait au premier venue, son cercle d'amis les plus proches se comptait sur les doigts et la marque qui venait appuyer cette argumentation était le tutoiement qu'il usait exclusivement avec eux, à ne pas en douter Zero en faisait partie aussi bien dans cette vie que celle qu'ils avaient connue avant que la malédiction ne vienne frapper. Un point non négligeable qui ne faisait que rendre sa sévérité un peu plus dure à appliquer, souhaitant que la situation ne vienne aucunement s’entacher entre eux car ce serait quelque chose qu'il aurait du mal à vivre, mais il avait dépasse le seuil de la tolérance et il préférait agir avant que les choses n'aillent trop loin.

La plupart du temps le roi d'Halloween ne voyait pas toujours les choses arriver, que ce soit autant en bien qu'en mal, ne pouvant que faire face lorsqu'il se trouvait nez à nez avec la situation. Mais Jack savait parfaitement cette fois-ci que s'il ne venait pas prendre les devants aujourd'hui l'avenir ne deviendrait que source d’incertitude, la situation n'irait pas en s'améliorant si elle restait comme à l'heure actuelle et son état d'esprit ne se ferait qu'empoisonner un peu plus par la contrariété qu'il pouvait sentir, tout ce qu'il voulait éviter c'était de se disputer de Cuinn alors que le problème des canidés était une source de plus en plus récurrente de discussions qu'il n'aimait nullement avoir sans qu'il en ait vraiment le choix. Il avait accepté que son meilleur ami vienne avec ses chiens et sur le coup il n'avait pas vu l'ombre de quoi que ce soit planer, au contraire pour quelqu'un comme lui qui avait toujours voulu avec un animal du genre durant la malédiction c'était même une chance des plus inespérées de peut-être enfin réussir à en approcher un sans le moindre risque, mais désormais il était relégué à une sorte de statut de jouet ou d'os à mâcher et inutile de dire qu'il n'appréciait pas le moins du monde. Jack Skellington le grand squelette et roi d'Halloween, ayant la réputation d'avoir un cri plus effroyable que n'importe quel monstre, se faisait trahir en se faisant mordre par cette catégorie d'animal qu'il appréciait tant. Zero avait toujours été obéissant et n'avait jamais vraiment pu lui abîmer ses précieux os, il lui avait confié tellement de fois les yeux fermés, mais son rapport avec les bestioles pleines de poils était désormais tout autre pour son plus grand désespoir. Le destin avait parfois un drôle de sens de l'ironie qui lui échappait complètement, il ne cherchait même plus à le comprendre en réalité car comprenant que c'était là une peine perdue par avance, préférant venir l'ignorer et lui faire la sourde oreille. Seul Spenze le berger allemand lui permettait de garder le peu d'espoir qu'il pouvait avoir envers la race canine, Cuinn n'était plus dans cette catégorie pour son plus grand désespoir il devait bien l'avouer même s'il était resté facile à vivre, pour cette raison il se promettait mentalement de lui donner l'un des cookies de Noël qu'il avait acheté l'autre jour. C'était pas rien. Il cherchait quoi dire de plus, ils devaient trouver une solution car la situation ne pouvait durer plus longtemps, ayant l'impression d'être bloqué dans cette éternelle impasse.

Sans rien dire il écoutait Cuinn qui lui faisait face, tandis qu'il gardait un certain œil sur Brown qui se tenait pour l'instant à carreau, ne pouvant s'empêcher malgré tout de penser au chien enfermé dans l'une des pièces dont il pouvait entendre les aboiements lointains lorsqu'il tendait assez l'oreille et ce n'était pas pour lui plaire. Jack se sentit assez offusqué sur la mention de n'être qu'un os, ce qui l’irrita malgré lui au fond de lui, se braquant d'une certaine manière à ce qu'il pouvait entendre. Pourquoi serait-ce à lui de s'adapter ou même de faire des efforts pour qu'on accepte sa présence ? Personne ne pouvait contraindre le squelette à faire quelque chose qu'il n'avait pas envie de faire, ou de le faire penser différent, son ego de roi le retenant parfois de se montrer raisonnable sans qu'il ne puisse s'en rendre compte et l'aveuglait dans ses jugements comme c'était le cas présentement. Il était ici chez lui dans son manoir, une sorte de royaume plus réduit où l'on devait malgré tout vivre selon les règles qu'il avait pu établir, on se pliait à sa volonté et jamais l'inverse. Ce n'était pas à lui de changer mais aux autres, de la même façon son Noël aurait dû être le plus joyeux de l'univers si seulement les humains y avaient mis de la bonne volonté au lieu de se murer derrière des cadres qui les étouffaient à son sens, parce qu'il ne voulait aucunement être un autre que lui-même car la dernière fois il avait bien manqué de se perdre définitivement en route et sans possibilités de retour. Cuinn lui mettait involontairement sous le nez le fait qu'il devait faire des efforts pour s'adapter, alors que la curiosité envers le monde dont il pouvait faire preuve ne suffisait aucunement s'il ne se contenait que de celle-ci, cependant Jack était loin d'être de cet avis. C'était plus fort que lui d'être de plus en plus réfractaire à chaque idée proposée, alors qu'il voulait pourtant trouver une solution qui puisse convenir à tout le monde, retournant dans ses vieux travers sans le voir un seul instant. D'ailleurs sa préoccupation fut toute autre lorsqu'il vit Cuinn s'approcher de ses décorations, qu'il le veuille ou non l'addiction était toujours là, venant alors se placer entre son ami et les faux sucres d'orge suspendus au-dessus de la cheminée.

« Ne touches à rien je te prie, ces pièces sont extrêmement fragiles et il faut les manipuler avec la plus grande des délicatesses qui puisse exister, c'est une pièce presque unique et d'une rareté sans pareil à laquelle je suis beaucoup attaché ! Elles sont faites dans de la porcelaine fine alors que la peinture a été faite main, l'endroit où le fil se passe se trouve être extrêmement coupant, je ne veux pas qu'il leur arrive quoi que ce soit. »

Si le discours pouvait paraître drôle d'une certaine façon, le fait d'avoir une telle passion dévorante – ce qui était réellement le cas pour lui, Jack était on ne peut plus sérieux en cet instant. Ami ou pas ami il ne serait pas prêt à pardonner quiconque pourrait lui casser l'une de ses décorations, que ce soit autant d'Halloween que de Noël même si c'était une partie de son stock de cette dernière fête qui se trouvait étalait partout, surtout en ayant prévenu la personne préalablement. Il n'aurait alors aucune intransigeance ni pitié, même s'il finirait par regretter à la longue en réalité même s'il n'était pas encore conscient de ce qu'était les remords, même Zero à son sens n'aurait pas le droit à cette clémence presque naturelle qu'il pouvait lui offrir. Le squelette laissait passer plus facilement les choses pour les personnes pour qui il avait de l'affection, ce cercle si restreint d'amis pour qui il avait de l'intérêt certains et une attention toute particulière, mais il avait aussi beaucoup plus de bienveillance même s'il n'était pas toujours facile de le déceler. Il n'hésiterait pas une seule seconde à se battre pour eux, même à se retrouver à se salir les mains comme il avait fait Oogie, et ce n'était pas pour sa part des paroles en l'air loin de là. Mais pour l'instant il restait dans son entêtement et son aveuglement, surtout concentré sur les décorations de Noël qu'il avait mis en place, avant de venir pointer du doigt Brown d'un air assez accusateur.

« Je ne veux pas qu'il en approche, lui et Park, surtout pas ce dernier. Tu as vu ce qu'il a fait au salon ? Je n'ose imaginer ce qu'il pourrait faire au reste ! Ce chien est incontrôlable et je ne pense pas que ce seront quelques leçons qui le redresseront, je n'ai guère le temps à lui consacrer alors qu'il devrait être un animal obéissant, je refuse d'ailleurs qu'il s'approche de moi. Soit il vient à se calmer Zero, soit je m'en charge. Toi et moi sachons parfaitement qu'il est préférable que je ne vienne intervenir. »


Non pas que Jack lui ferait du mal, il ne porterait jamais la main sur un quelconque animal de toute son existence, juste qu'il userait de ce qu'il connaît le mieux. La peur. Il n'aurait aucun scrupule à se rendre le plus intimidant possible pour ce chien récalcitrant, il lui ferait voir que derrière l'humain se cachait le monstre qui ne cherche qu'à sortir, même si celui-ci risquait par la suite de le fuir ou de vite passer sa route dès qu'il serait dans les environs. Le squelette était après tout habitué à ce qu'on vienne partir loin de lui sous les hurlements, certes une sorte de cadavre ambulant c'était tout de même assez impressionnant, un de plus ou de moins il n'était plus à ça près. Il mettrait volontairement cette barrière entre lui et Park si au moins il avait la paix, il était hors de question qu'il accepte plus longtemps de se faire mordre par cet animal qui n'en faisait qu'à sa tête, même s'il ne préférait nullement en arriver là ne serait-ce que par égard pour Cuinn et parce qu'il aurait la sensation de passer une fois encore pour le méchant de cette histoire. En regardant dans les yeux de son ami il savait qu'il avait été trop loin, il n'aimait pas faire des menaces et encore moins envers quelqu'un qui lui était proche, poussant un long soupir en fermant quelques instants les yeux. Il devait se calmer et arrêter de penser à ses décorations juste deux minutes, faisant le vide dans son esprit, avant de reporter toute son attention sur l'ancien chien fantôme.

« Ce n'est pas ce que je voulais dire. Je voudrais qu'eux et moi on puisse s'entendre, vraiment je voudrais qu'aucun problème se profile à l'horizon, comme c'était le cas pour nous avant... »

Il avait beau se plaire énormément dans ce monde-ci, c'était comme une nouvelle vie qui venait à se dessiner à l'horizon, son ancien monde et sa vie lui manquaient malgré tout quelque part.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Cuinn Z. Lonruil

avatar
En réalité, je suis
Zero
☂ Conte : L'étrange Noël de Mister Jack

☂ Emploi : Agence tout ce qui touche aux Handicaps sensoriels et ce qui les entoure.
☂ Camp : Selfish
☂ True Love : Cœur à reconstruire !

☂ Avatar : Adam Anderson
© Crédit : Pumpkin ; signa' Pumpkin
MessageSujet: Re: Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil   Ven 26 Aoû - 18:04


Une affaire qui a du chien...

Cuinn regardait Jack. il savait très bien ce qu'il pensait, le connaissant que trop pour cela. Cette situation n'allait pas durer, il sentait que Jack allait plus tenir longtemps si les chiens n'obéissaient pas. Malheureusement, il fallait du temps surtout pour un jeune chien, il ne l'avait que eu il y a peu et même si le plus jeune faisait des progrès, quand il voyait Jack il avait du mal à se tenir comparé à Brown lorsque lui était dans les parages. Il avait redouté se moment depuis bien longtemps, et il était venu. Il entendait Park aboyé, comprenant bien qu'il voulait sortir. Il savait aussi que ces chiens dont il avait la charge pour travailler avec eux, ne feraient aucun mal à Jack, mais mordre, pour joueur avec lui, n'était pas non plus quelque chose qui se faisait. Il se rappelait lui de cet os qui lui lançait et dieu sait qu'il aimait ça, mais il ne l'avait jamais abîmé, ça ne lui aurait pas venu à l'esprit. Ils sentaient sans doute ce qu'il était au tout début et cela rendait la tâche un peu plus dur pour dresser ces chiens, sachant l'attraction qu'avait Jack sur eux, mais il n'en démordait pas, voulant au maximum éviter toutes cette situation. Malheureusement, il avait eu la mauvaise idée de les laisser aujourd'hui. Heureusement qu'ils étaient là temporairement, mais le fait de voir Jack ainsi ne présageait rien de bon, il le savait.

Il regarda les décorations de Noël déjà installé. Il n'en pensa rien, il savait également ce que faisait jack, malgré sa promesse de ralentir, il le connaissait que trop, son obsession était toute sa vie en quelque sorte. Il s'y approcha voulant juste observer de plus près. Mais son ancien maître s'interposa et les paroles lui firent jetées en pleine face, il recula, ne disant rien, à quoi cela servirait. Il lui proposa cependant des solutions dont il prévint que ça ne lui plairait sans doute pas et sa réaction n'en fut qu'attendu. Il ne réagissait pas, prenant tout dans la face. Il savait ce que signifiait les efforts chez Jack, pour lui il n'avait pas à en faire sachant qu'il était de un sous son toit et de deux considérant que ce n'était pas à lui de s'adapter. Cependant un dressage mettait du temps et rien ne faisait d'un claquement de doigts. Lui qui était à l'époque bien dressé, ce n'était qu'à cause de ce qu'il lui avait appris et de son vécu d'avant de se retrouver fantôme, surement son caractère qui y faisait également beaucoup. Son regard tomba dans le sien, ses mots étaient dur. Il ne préférait pour le moment rien dire. Il n'avait fait que proposer des choses. Il avait la liberté de refuser comme il le faisait actuellement. Il réfléchissait, s'étant assis, la tête dans ses mains.

Les paroles qui suivirent la calmait légèrement, il savait qu'il ne ferait pas de mal aux animaux, qu'il voulait juste que tout se passe bien. Il souffla quelques instants. "Je sais...moi aussi j'aimerais que tout se passe pour le mieux" il était calme, posé, comme à son habitude. "Il faut juste du temps, Bromn a fait des progrès, il ne t'attaque pas quand je suis là...Park est encore jeune." il réfléchit un instant. "Je peux te proposer une dernière chose, si tu ne souhaites pas travailler avec eux, je ne te forcerais pas surtout si tu n'as pas le temps. Je vais aménager un grand espace dans mon agence pour qu'ils s'y sentent bien, ils habiteront là-bas. Cependant le temps des travaux, il faut que je trouve une autre solution" il se gratta la tête tout en se levant. "Je les emmènerai chaque matin à mon agence comme ça ils ne t'embêteront plus, si je suis ici, ils ne te feront rien" Il ne savait pas vraiment si ça allait lui convenir, mais s'était sa seule solution, il fallait juste que les travaux se fassent point.

Il se retourna vers Brown, lui faisant un signe pour qu'il monte, ce qu'il fit immédiatement au ton ferme de son maître. "Je vais les garder avec moi pour que tu sois tranquille. J'espère que ça va te convenir, je vais aller consulter mon répertoire. Il y a des gâteaux dans la cuisine que j'ai ramené si tu veux, à tout à l'heure" puis il monta, il savait qu'il avait besoin de se détendre et il continuerait sans doute sa décoration.
 

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙



Dernière édition par Cuinn Z. Lonruil le Sam 12 Nov - 6:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t890-une-petite-citrouille-lumine
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Anonyme B. | Grey Wind
MessageSujet: Re: Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil   Jeu 1 Sep - 17:48




Halloween Town était tout de même bien loin et Storybrooke était vraiment une ville différente, dans le monde le bien et le mal semblaient avoir des sens mais aussi des règles bien précises sans que Jack n'en ait entièrement connaissance, parfois il avait l'impression d'être perdu dans ce dédale labyrinthique sans savoir regarder mais pourtant comme autrefois il y avait ce nez brillant qui le guidait au mieux. Zero avait toujours été là que ce soit dans le meilleur et dans le pire, lorsqu'il avait eu besoin d'aide ou lorsqu'il s'enfonçait dans une douce folie avec son obsession de Noël, jamais il n'avait vu faiblir sa fidélité à son égard et ceci avait toujours eu importance aux yeux de l'ancien squelette. C'est pourquoi il avait naïvement pensé qu'il pourrait peut-être retrouver ce même type de relation avec les chiens que possédait Cuinn mais malheureusement rien ne semblait se passer comme prévu, il se faisait plus mordre que de revoir une marque d'affection à son adresse même si certaines mauvaises langues diront que mordiller quelqu'un était le signe d'un certain amour – pour ses os surtout, et il y avait une frustration dans un sens que de se faire rejeter de la sorte après tout ce qu'il avait pu connaître auparavant tout en lui paraissant presque aberrant quelque part. Une introspection qui lui permettait d'arriver à cette conclusion peu glorieuse peut-être, le fait de regretter quelque part le passé et d'aucunement posséder la moindre emprise sur ce qui pouvait se passer, lui qui pourtant était constamment à la recherche de nouveau cherchait pourtant une forme de stabilité en regardant en arrière. C'était tout le paradoxe de Jack en cet instant. Vouloir conserver l'ancien et ce qui faisait les plus grands succès, comme pour Halloween qui était le meilleur exemple en cet instant, tout en voulant une évolution qui mettrait du piment dans son existence. Et c'était exactement ce qui se passait avec l'ancien chien fantôme à cet instant précis, coincé dans le souvenir de ce qu'ils avaient été et de ce qu'ils étaient désormais, incapable de vraiment concilier tout en le voulant de tout son être.

Retenant un soupir en entendant le chien enfermé à l'étage, levant juste quelque peu les yeux vers le plafond comme s'il pouvait voir à travers alors que c'était impossible, Jack croisait les bras sans vraiment quoi dire à ces aboiements qui formaient presque une sorte de mélodie en l'écoutant de plus près. En fait, en y regardant de plus près, il n'y avait rien à dire et c'était peut-être pour cette raison qu'il gardait une forme de silence au bruit de l'animal. Park était réellement un chien fou qui mettait la pagaille partout et il n'y avait qu'à voir l'état du salon pour le constater, l'endroit était saccagé par de la terre en forme de trace de pattes de chien à moins que ce soit l'inverse, jusqu'à monter même jusqu'à l'étage où il avait été placé le temps qu'il se calme. Mais ceci avait l'air d'être pire désormais, le squelette était sûr que s'il venait à ouvrir la porte à cet instant il se ferait bondir dessus malgré l'interdiction formelle qu'il donnait à cette boule de poils de lui sauter dessus, à l'image de la situation de manière plutôt globale en réalité. Le roi d'Halloween n'avait rien dit jusqu'ici mais aujourd'hui son puits de patience avait débordé, lui qui pourtant était un souverain si compréhensif selon ses propres dires, et le problème c'est qu'il n'avait pas forcément mâché ses mots ou dit les choses par quatre chemins. Il n'avait pas voulu se montrer sec ou quoi que ce soit d'autres dans la même lignée, il avait beau être un monstre qui était là pour faire peur il n'avait jamais vraiment été un rustre et avait même un certain sens des bonnes manières, et à voir la tête que pouvait faire Cuinn il pouvait savoir qu'il avait été trop loin. C'était son travail que de se montrer juste pourtant, même si parfois ses décisions pouvaient paraître assez strictes ou arrêtées, dans la société il fallait établir quelques règles même si à Halloween Town il n'en existait pas vraiment car des points étaient logiques pour eux. Et se faire grignoter, manger, ou même enterrer par le chien de son meilleur ami n'était pas quelque chose d'autorisé. Un point sur lequel ce colocataire de grande valeur était d'accord, le fait qu'on puisse allait dans son sens venait encore plus calmer l'ancien maître qui pouvait, tandis qu'il le laissait exprimer le fond de sa pensée car après tout même si Jack considérait sa parole comme étant de l'or il lui arrivait de bien concéder qu'il devait écouter avec plus d'attention ce que les autres avaient à dire.

Alors il restait dans cette attitude qui aurait pu apparaître apathique, faisant tous les efforts du monde pour ne pas laisser son esprit vaquer ailleurs comme il avait la mauvaise habitude de le faire habituellement car la situation exigeait de lui toute sa concentration, mais pourtant chaque mot avait un réel impact sur son esprit. Jack avait du mal à comprendre certains points à cause du fait qu'il faisait le parallèle avec Zero, il avait été le meilleur des chiens qui lui était jamais donné de voir ou de côtoyer, lui qui avait été si discipliné en sa compagnie et loin de se douter de l'effort qu'une éducation sur un animal pour en arriver à ce résultat-ci. Conjugué à ceci au fait que le squelette avait l'habitude d'obtenir ce qu'il voulait lorsqu'il le voulait, se montrant particulièrement impatient à ce niveau-ci justement et généralement il obtenait ce qu'il souhaitait sur un plateau en argent, le tout le laissait ainsi mitigé parce qu'il voulait aussi trouver un terrain d'entente avec Cuinn. Qu'il était loin le temps où il lui avait aménagé un petit panier à la maison, une niche extérieure au niveau du cimetière, et de lui offrir une côte avec laquelle s'amuser lorsqu'il ne faisait pas la sieste ou encore un sucre d'orge pour sa gourmandise. La vie, ou plutôt la mort d'une certaine façon, pouvait être si douce parfois. Il prit un petit air renfrogné, en effet personne ne le forçait à faire quoi que ce soit et encore moins lorsqu'il n'en avait pas envie, se sentant dans une espèce de situation si inconfortable. Jack avait cette impression de mettre en partie Cuinn à la porte, alors qu'une part de lui acceptait pleinement sa proposition vu que ceci voudrait dire plus aucun grignotage envers sa personne et il ne pouvait qu'approuver, se trouvant alors dans cette étrange croisée des chemins où ce qu'il risquait de dire ne lui permettrait aucunement de retour en arrière. Le squelette aimait avoir gain de cause en temps normal, le genre mauvais gagnant et mauvais perdant à la fois, mais pourtant il n'était pas vraiment des plus satisfaits en cet instant. Non. Il était dans son droit le plus total après tout, il était roi d'Halloween et ce n'était pas à lui de plier sous le caprice d'un canin capricieux au possible comme Park, affichant alors un sourire satisfait que d'avoir eu gain de cause.

« Parfait alors ! Tant qu'ils ne sont plus dans mes jambes, ou même en train de les mordre même, je suis tout à fait d'accord. Je connais quelqu'un de très doué pour ce genre de travail d'ailleurs, il faudra que je te donne l'adresse plus tard, plus tôt il s'y mettra et mieux ça sera. Je savais bien qu'on trouverait quelque chose ! »

L'instinct de toujours avoir raison, enrobé de mauvaise foi lorsqu'il avait tort, Jack était sûr de le posséder alors qu'il regardait Cuinn montrer au niveau de l'étage sans bouger de sa posture jusqu'à ce que l'ancien chien fantôme disparaisse de son champ de vision. Se rendant dans la cuisine il vit en effet les fameuses courses dont lui avait parlé l'ancien fantôme, se demandant un instant à appeler son colocataire pour lui dire que ça n'allait pas se ranger tout seul avant de finalement se raviser, tout ce qu'il prit c'était la boîte de cookie et laissa le reste sans même y porter vraiment un regard. Le squelette ayant trop cette habitude d'être servi et qu'on lui fasse tout sans qu'il ne demande, à se demander comment il pouvait bien faire durant la malédiction pour s'occuper correctement de lui-même, son statut de souverain ayant grandement contribué à ceci en plus de l'attitude si dévouée de ses habitants adorés à son égard. Il retourna ainsi vers le salon pour se poser dans le canapé tout en soupirant lourdement, pire que s'il était acculé de tous les maux du monde, ouvrant le paquet pour prendre un des biscuits tout en cherchant la télécommande de la télévision pour tenter de trouver un film de Noël. Oui même à cette période de l'année. Tranquillement installé il vit Spenze arriver dans ce calme qui le caractérisait si bien, en fait le berger allemand lui faisait beaucoup penser à Zero sous bien des rapports, alors que le squelette affichait clairement sa préférence pour le chien avec qui il n'avait jamais eu aucun souci. Pire que tout il lui passait tout, l'autorisant à grimper sur le canapé comme il le fit en cet instant en tapotant la place à côté de lui, lui offrant même à manger à table sans que Cuinn le vît faire alors qu'il ne devrait pas. Jack partagea avec l'animal un des cookies dans qu'il prit dans la boîte, caressant par la suite le canidé qui avait posé la tête sur ses jambes, des moments comme celui-ci il ne s'en lassait pas. Mais la présence de Spenze en cet instant le fit réfléchir plus que de raison, c'était devenu comme un membre à part entière de la maison et il ne voulait pas que celui-ci aille vivre ailleurs, lui qui pourtant aimait tant les chiens voulait que ceux sous son toit s'en aillent.

Se triturant le crâne pour savoir ce qu'il devait vraiment faire, n'arrêtant pas de bouger sur sa place sous les quelques soupirs du chien qui se faisait réveiller à chaque fois, inconscient sur le fait que c'était là une forme de voix de la conscience qu'il lui disait de réfléchir sûrement à deux fois. Le problème de Jack c'était qu'il appréhendait vraiment une situation que sur le tard, dans presque l'ensemble des cas lorsqu'il n'y avait pas de possibilité de revenir en arrière ou que ma bêtise avait déjà été faite, malgré toutes les mises en garde ou conseils qu'on pouvait lui donner il faisait la sourde oreille pour faire selon son bon vouloir. La moralité n'avait jamais été une notion bien définie chez lui, majoritairement il faisait comme il voulait parce qu'il en avait envie tout bêtement, et qui comme cet instant pouvait ainsi apparaître alors qu'il avait déjà pris sa décision. Les paroles d'un roi étaient irrévocables sauf par lui-même, même si Storybrooke n'était pas sa citadelle d'Halloween il n'en demeurait pas moins le souverain à son sens, comprenant que lui seul pouvait vraiment changer les choses s'il le voulait après tout. En avait-il envie ? Grande question. Mais plus Jack regardait cette situation plus il avait l'impression qu'il était peut-être allé trop loin, juste dépassé une petite limite bien sûr, et il ne voulait pas que tout ceci puisse mettre en péril son amitié avec Cuinn. Il le savait au fond de lui, ce qui était le plus important dans cette affaire, il devait faire des efforts s'il voulait préserver ce à quoi il tenait. Il se releva tout d'un coup, mettant en alerte Spenze qui en fit de même et aussi peut-être dans l'espoir d'avoir un autre cookie, il avait pris sa décision alors qu'il se dirigea vers l'étage du manoir accompagné du canidé d'ailleurs lui toujours si loyal au poste. Il fit plusieurs pièces tout en appelant Zero, ce lieu était décidément trop grand et il était étonnant de voir que personne ne s'était perdu ici – ou peut-être n'osaient-ils pas pénétrer dans le bâtiment, finissant par tomber sur cet ami de toujours. Il n'aimait pas s'excuser ni agiter le fait qu'il puisse avoir tort, le squelette avoir toujours raison à son sens, essayant de trouver une parade dans ses paroles.

« Tu sais Zero je pense que tu as tort de vouloir les emmener là-bas, ils risquent de tout saccager l'endroit et devant tes clients ça serait une très mauvaise image, surtout que Spenze se sentira très seul ici. Ce sont ses amis après tout et rien ne devrait séparer des amis. Franchement ! Tu aurais dû y penser, c'est indigne de toi, tu allais rendre triste inutile ce pauvre Spenze. »

L'art de toujours être dans le bon par Jack Skellington. Bien sûr, tout ceci n'était qu'une parade parce qu'il n'arrivait pas à dire réellement les choses comment il le devrait, mettant en avant qu'il n'était pas le ''méchant'' dans cette histoire mais bien une sorte de héros. Il agitait quelque peu la main de façon théâtrale tout en montrant le chien, l'animal étant inconscient de ce qui était vraiment en train de se dérouler en cet instant, comme pour appuyer ses arguments que personne ne pourrait contrer. Jack prenait ce chemin détourné pou arriver au final au même résultat, dire ce qu'il voulait sans pourtant l'annoncer clairement, alors qu'il aurait été si simple pourtant de venir à lui pour lui annoncer qu'il avait été trop bête sur ce coup-là. Il ne voulait pas de dispute avec Zero, il avait toujours été son meilleur ami et même l'unique pendant un long temps, tout ce que le squelette voulait c'était que l'ancien fantôme puisse se sentir chez lui comme il le devrait au lieu de devoir faire selon ses humeurs. Il ne voulait pas perdre ceux à quoi il tenait, il avait manqué une fois à cause de son entêtement que de vouloir organiser une fête qui n'était pas la sienne, et son amitié avec Cuinn était plus précieuse que le fait qu'il se fasse parfois mordre la jambe pour servir de sorte de goûter. Il était prêt à faire l'effort et à prendre sur lui, dans la mesure du possible, d'endurer si ceci pouvait permettre à cet ami précieux de garder sa confiance en lui.

« S'il le faut... Je veux bien tenter de faire quelques exercices, pour qu'on puisse cohabiter, mais si au bout de deux mois je ne vois pas une amélioration il faudra qu'on rediscute. Mais je vais faire l'effort, essayer de dégager du temps malgré mon planning juste surchargé, tout ça pour Spenze. »

Mais surtout pour Cuinn. Juste qu'il n'osait pas l'admettre vraiment, peut-être dans ce tabou d'afficher vraiment ces sentiments envers une personne que ce soit sur plusieurs degrés dont l'amitié, en espérant en vain que le véritable message puisse passer malgré tout.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Cuinn Z. Lonruil

avatar
En réalité, je suis
Zero
☂ Conte : L'étrange Noël de Mister Jack

☂ Emploi : Agence tout ce qui touche aux Handicaps sensoriels et ce qui les entoure.
☂ Camp : Selfish
☂ True Love : Cœur à reconstruire !

☂ Avatar : Adam Anderson
© Crédit : Pumpkin ; signa' Pumpkin
MessageSujet: Re: Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil   Sam 12 Nov - 6:06


Une affaire qui a du chien...

Cuinn était assis regardant par la fenêtre le paysage. Il se mordait la lèvre. Il soupira par moment, il sentait le regard de certains de ses chiens. Il se demandait ce qui se passerait par la suite, il comprenait très bien ce que son ami lui disait et sa frustration de se sentir comme un os à ronger et non comme un être a part entière. Il faisait beaucoup le parallèle avec ce qu’ils avaient vécu à l’époque dans leur monde. Cela lui manquait beaucoup à vrai dire. Ce monde, cette vie de chien dont il aimait tant être aux côtés de Jack, le voir travailler, être à fond dans ce qu’il faisait sans forcément tout comprendre sur le moment. Bien entendu cela n’avait pas toujours été drôle surtout à la fin pour la fête de noël. Mais il donnerait beaucoup pour revenir à cette époque. Il n’avait jamais fait de bêtises en soit. Il savait que Jack avait parfois du mal à se faire à cette vie et à lui en humain. Cela avait été un choc, une nouvelle adaptation qui avait eu quelques difficultés  au début à faire son chemin dans son cerveau. Surtout avec l’apparition de ses capacités qui l’avaient grandement perturbé. Se voir humain était étrange, sachant qu’il avait été un chien fantôme, cela changeait radicalement et heureusement qu’il avait ses souvenirs de pendant la malédiction qui lui avait permis de vivre humainement sans tout recommencer.


Il soupira. La situation n’était pas facile car au fond, lui en tant que chien n’avait jamais eu le moindre soucis de ce genre envers son maître. Ce n’était pas forcément facile d’éduquer des chiens et il sentait que c'était aussi une marque d’affection envers son ami en quelque sorte. ça aurait pu être comique mais à la longue fatiguant. Il essayait toujours de se mettre à la place de son ancien maître. Il le connaissait et savait que sa patience avait une certaine limite. Il lui avait proposé différentes choses et il avait en montant ouvert l’ordinateur, sa porte était entrouverte mais les chiens ne sortant pas, sachant réellement qu’ils ne devraient pas descendre de là. Il regarda son ordi et vit la page des annonces de logements ouvertes. Il n’aimait pas cette idée, mais cela serait en dernier recours si il le fallait pour que Jack se sente bien, il partirait d’ici pour être tranquille et ne plus être importuné. Il en serait capable juste pour lui, pour qu’il soit heureux. Il ne voudrait pourtant pas quitter ce lieu et même si leur cohabitation pouvait être parfois spéciale, son caractère calme, posé, patient, faisait tout le travail pour que cela se passe plutôt dans la meilleure façon possible. Il avait ses moments aussi. Ils avaient trouvé des choses pour bien vivre et d’autres restaient encore délicate, mais le temps ferait les choses, il était confiant. Et à l’heure actuelle, il devait résoudre ce problème. Il savait peut-être déjà à qui s’adresser pour ses éventuels travaux.


Il se leva et s’assit à son bureau. Il pianota, surfant par ci par là pour trouver toute solution, l’endroit était pourtant si grand, il s’était toujours occupé de certaines des pièces que personne ne se servait. Au début il s’était perdu dans les premier temps, maintenant il s’y retrouverait les yeux fermés. Bon il trichait un peu puisqu’il passait parfois à travers, sa flemmardise prenant le dessus. Il sourit à certains souvenirs. Si il devait partir, il ne reverrait pas tous les jours les différents comportements de son comparse qui lui manquerait bien trop. Même si il avait un caractère propre à lui, unique en son genre et parfois peut-être difficile, mais il n’était pas non plus un ange lui même, il voulait garder son amitié intact, alors il ferait tout pour.


Soudain, il fit un sursaut, faisant lever la tête des chiens aussi, Spenze entra et Jack se tenait devant lui. Ils se regardèrent et il l’écouta. Intérieurement il sourit, Jack dans toute sa splendeur. Il avait légèrement baissé la tête et son sourire se dessina au coin de ses lèvres. Il se leva et se mit face à lui, lui tapant amicalement sur l’épaule. “Tu as raison, cela serait bête de les séparer, je n’y ai pas pensé, heureusement que tu es là” il lui sourit grandement. “Oh que tu es génial Jack ! Merci de faire un effort pour Spenze ! Dis moi les jours qui te conviendraient comme ça j’adapterais mon emploi du temps avec le tien” il le serra dans ses bras brièvement, le remerciant. “Cependant, je vais entamer quelques travaux à l’agence comme les affaires marchent bien, je vais agrandir et ça sera beaucoup mieux. Tu pourrais m’aider à organiser la nouvelle pièce, enfin si ça te dit” sourit-il.



-Quelques temps plus tard- 1er essaie



En ce jour ensoleillé, le jardin était animé. Les trois chiens et jack étaient tous réuni en ce lieu pour la première leçon. Jack avait réussi à trouver un moment et enfin ils allaient pouvoir entamer un exercice. Il fallait qu’ils s’habituent chacun aux uns et aux autres. Ils se connaissaient déjà ce qui faciliterait déjà grandement la situation. Maintenant, une phase d’acceptation des deux côtés, et faire comprendre que certaines choses n’étaient pas à faire.


Cuinn regardait le comportement des deux chiens. Spenze lui était sage, il aimait beaucoup Jack et ce dernier lui rendait bien. Il savait parfaitement qu’il le gâtait beaucoup trop et quand il le prenait sur le fait, il n’était pas content mais il laissait parfois passer, sachant que ça rendait son meilleur ami bien content. Il regardait ensuite son ami qui ne s’approchait pas des deux canidés.


“Jack, nous allons faire quelques exercices pour voir comment vous êtes tous les trois à l’aise. Ils sont habitués à que je leur donne des ordre, mais maintenant ça va être à toi de les habituer à toi et de leur faire apprendre les choses” Un petit parcours était installé pour voir comment ils pouvaient ensemble travailler. Il lui tendit un petit paquet de friandise. Après tout travail accompli, une récompense. “Pour l’instant c'est juste pour évaluer la situation, ensuite nous commencerons la première étape” il lui sourit pour lui donner du courage.

 

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙



Dernière édition par Cuinn Z. Lonruil le Mer 8 Mar - 17:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t890-une-petite-citrouille-lumine
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Anonyme B. | Grey Wind
MessageSujet: Re: Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil   Mer 16 Nov - 18:12




Jack possédait cette mauvaise habitude que de garder au fond de lui pas mal de choses, emmagasinant sans réellement dire les choses et affichant un sourire comme si tout allait bien, pas forcément qu'il était mal à l'aise juste qu'il était inconcevable dans son esprit qu'un roi de sa carrure puisse avoir la moindre faiblesse même s'il savait se montrer si théâtral pourtant et dans une exagération qui lui était propre. Plus complexe qu'on pourrait le croire à première vue en réalité, devant continuer à avancer parce qu'il avait un rôle si important à tenir pour tout le monde, de même l'effort perpétuel qu'il avait pu fournir pour cacher sa déprime aux yeux de tous avant de se laisser emporter par cette folie incroyable qu'avait pu être Noël. Dans toute cette histoire seul Zero avait pu vraiment connaître la vérité du début à la fin, la faible petite lumière qui avait pu peut-être encore réussir à l'éclairer alors que le squelette s'enfonçait de plus en plus dans quelque chose qui le dépassait jusqu'à réaliser son propre potentiel, mais depuis que le chien fantôme était devenu humain c'était plus compliqué dans un sens. Il y avait eu une sorte d'acclimatation qui avait dû se faire et parfois Jack n'était pas réellement sûr d'être passé outre, attendant naïvement peut-être de revoir un jour cette forme spectrale pour qui il aurait toujours une côte à donner même si dans le cas actuel ce ne serait aucunement la sienne malheureusement, peut-être parce que justement cette aventure chimérique lui avait appris que le changement auquel il aspirait tant n'était pas toujours une bonne chose justement. Lui-même avait du mal à certains moments à vraiment accepter la situation dans laquelle il se trouvait, il n'avait jamais été humain avec cette expérience et il était né de l'essence même d'Halloween, et le fait de le priver de ce qu'il était en réalité devenait certains jours moroses une pilule qui n'arrivait décidément pas à passer même s'il faisait comme si c'était bien le cas. Cependant c'était faux. Mais il était dans sa nature de faire un drame de rien et de cacher la vérité avec un brin de superficialité, car quelque part peut-être que sa fête était ainsi à savoir s'amuser et laisser le temps d'un soir la gravité des choses de côté, trop facétieux dans sa manière d'être et ce qui le poussait à offrir sans l'avouer directement des sortes d'excuses à Cuinn avec lequel il ne voulait jamais se disputer alors que sa patience avait flanché au moment où elle n'aurait peut-être pas dû.

Toujours il se voulait le plus possible disponible pour les autres, en tout cas à Halloween Town il en était ainsi, se souvenant parfaitement qu'à peine le 31 Octobre était passé qu'il se faisait déjà harceler pour commencer la préparation pour l'an prochain. Et à faire ceci pendant des siècles Jack n'en pouvait plus, le feu qui brûlait en lui n'était plus qu'un tas de petites braises prêtent à s'éteindre, mais malgré le mal-être profond qu'il avait pu ressentir et qui s'accumulait avec les années il avait été là. Cependant à Storybrooke la situation était quelque peu différente dans le sens où il pouvait faire ce que bon lui semble et quand il le voulait, une sorte d'émancipation acquise sans pour autant renier une seule seconde ses origines ou sa condition, ne faisant peut-être que confirmer les quelques caprices de roi qu'il pouvait avoir et qu'on lui avait toujours passé dans sa véritable vie. Personne ne remettait jamais sa parole en cause, il avait un talent d'orateur comme personne et surtout il était vu comme le pilier d'un monde qui l'avait placé sur un piédestal qu'il avait pu autant apprécier que maudire, et le fait qu'aujourd'hui il puisse se trouver confronter à des refus d'obéissance même de la part d'un simple chien il n'arrivait pas à le tolérer avec cet ego royal qui attendait à ce qu'on le traite selon son rang. Néanmoins le squelette se rendait compte qu'il avait été peut-être excessif sur ce coup-ci, ce n'était qu'une hypothèse car après tout l'affirmer signifiait qu'il acceptait être en tort ce qui n'était pas près d'arriver, formulant ainsi la situation pour ne pas avoir à faire clairement des excuses et prenant ainsi le risque de les avoir trop diluées dans cette façon de faire. Le message semblait cependant être passé au vu de l'air réjouit que pouvait afficher Cuinn, souriant un peu en coin pour sa part comme pour garder tout de même un semblant de sérieux, osant à peine tapoter le dos de son ami alors qu'il recevait une foule de ce qu'il prenait pour des compliments. Dans cet instant Jack avait cette nostalgie de Zero, du petit chien à cette truffe représentant de manière amusante une citrouille et qui pouvait éclairer n'importe quel chemin, mais préférant garder le silence à ce sujet car si c'était quelque chose avec lequel il avait parfois du mal il savait que pour le concerné il en était de même tandis qu'il était touché en plein dans ses compétences d'organisateur grandiose.

« Oui heureusement que je suis là c'est vrai, parfois je me dis que le monde ne tournerait nullement comme il faut sans ma présence, ce qui ne fait que me rendre aussi génial que tu le dis. Quant à ta pièce j'ai déjà plusieurs idées ! »

Il n'en avait pas fallu plus pour qu'il retrouve cette énergie qui lui était propre, ne pouvant que se sentir flatté face aux compliments qui lui avaient été offerts et qu'il ne faisait que confirmer dans ses paroles comme pour les rendre encore plus tangibles, se voyant déjà devoir tout diriger comme il savait si bien le faire. Après tout, c'était sa fonction première en tant que roi des Citrouilles à savoir devoir organiser le plus formidable et effrayant Halloween que la terre puisse connaître, et ce genre de petites missions ne pouvant être que sur mesure dans son cas. À peine le temps pour son ami de lui proposer ce rôle que Jack se voyait déjà faire des plans, ayant toujours une floraison extraordinaire d'idées parfois étranges ou parfois si impossibles dans cet élan grandiose de création, donner des ordres pour que la moindre de ses petites volontés puissent être faites tout en oubliant bien entendu qu'il n'était pas le propriétaire de l'endroit et qu'il y avait des normes à respecter. Trop envahissant comme dans son habitude, un peu comme le lierre qui s'étend au possible à la moindre petite ouverture possible, mais une fois partie ainsi il valait mieux le laisser se tempérer tout seul sans chercher à le contredire ce que Cuinn avait pu comprendre avec le temps.


••

Pourquoi avait-il accepté déjà ? Jack n'avait pas commencé la session qu'il en avait déjà assez même s'il ne disait rien, son air un peu renfrogné pour le coup devant certainement en dire plus que les mots qu'il aurait pu prononcer, mettant en cause plusieurs facteurs extérieurs qui n'étaient que des prétextes pour ne pas avouer que c'était lui qui ne faisait en réalité aucun effort parce qu'il était toujours dans cet état d'esprit que ce n'était pas à lui de s'adapter aux autres mais bien l'inverse. Alors il venait à maudire le soleil qui brillait dans le ciel aujourd'hui, lui qui était plus du genre oiseau nocturne à souhait et qui était du genre insomniaque d'autant plus, préférant de très loin les fascinants jours de pluie qui avait tant de charme selon lui et qui s'accordait si bien à la saison d'Halloween bien entendu. Profiter ainsi de l'air frais à l'extérieur le rendait mitigé, il aurait voulu plutôt lire un livre palpitant avec une bonne tasse bien trop sucrée qu'il raffolait, d'ordinaire être dehors ne le gênait aucunement et d'ailleurs marcher de longues heures dans le cimetière pas très loin le mettait toujours d'une humeur joyeuse mais le squelette avait bien évidemment une excuse sur tout. Mais le plus irritant était sans doute qu'on vienne le contraindre, même si au final c'était lui qui avait décidé de cette date sans chercher à savoir si celle-ci pouvait ou non convenir à Cuinn, et qu'il ne pourrait pas réellement diriger comme il le voulait. Dans son ego et sa mentalité de leader ça ne passait que très difficilement, tandis qu'il fixait sans rien dire les deux chiens récalcitrants sans en approcher parce qu'il n'avait pas la moindre envie de finir comme vulgaire jouet, alors qu'il avait les bras croisés en essayant de se répéter sans cesse qu'il se devait d'être conciliant et surtout de se plier au jeu. Et c'était déjà beaucoup demander à Jack alors qu'il restait dans ce stoïcisme comme si rien ne pouvait l'atteindre, même si on pouvait dire dans un sens qu'il n'en faisait qu'à sa tête, venant un peu les sourcils aux paroles que son ami pouvait avoir. Il se renfrognait déjà tout en observant le petit parcours qui avait été mis en place, ce n'était pas lui qui allait décider la marche à suivre et plus que tout il retrouvait ce petit énervement dû au fait qu'on ne lui obéissait pas comme il le faudrait, comptant bien montrer à quel point il pouvait être assez mécontent comme si tout d'un coup les efforts qu'il avait pu vouloir faire n'existaient plus.

« Je suis parfaitement à l'aise, ce sont eux qui se ne se comportent aucunement comme ils le devraient à mon égard, ils ne devraient pas à devoir s'habituer à moi par conséquent. D'ailleurs, je ne devrais avoir qu'à claquer des doigts pour en faire ce que je veux, leur obéissance devrait déjà être présente. »

Cependant Jack réalisait qu'en agissant ainsi il ne faisait que faire de la peine à Cuinn dans un sens, qu'il n'avait pas spécialement l'envie de perdre un ami tout ça parce qu'il s'entêtait comme il avait pu le faire avec Noël en allant jusqu'au bout de son idée alors que Sally avait pu le prévenir sans qu'il n'y porte attention, se taisant pour ne pas venir ainsi en rajouter plus que de raison. Inspirant un bon coup il prit le paquet qu'on lui tendait, observant la boîte toute colorée qui présentait tout d'un coup un intérêt certain pour le squelette, laissant dont Zero gérait les canins réfractaires à son autorité alors que Park était toujours une boule électrique en le voyant. Rien que dans le but de le narguer il prit une des friandises, histoire de lui dire qu'il l'aurait jamais celle-ci dans une puérilité de sale petit garnement, la mettant dans sa bouche alors que son ami était dos à lui pour aller chercher le premier candidat. Et là il comprit son erreur. Cette boîte qui avait l'air si délicieuse n'était pas destinée à lui, ayant cette proportion à oublier que le monde ne tournait pas autour de sa personne aussi étrange que ceci puisse être, alors que le goût immonde de l'aliment pour chiens fondait dans sa bouche. Il n'attendit pas une seconde de plus pour la recracher, passant sa main sur sa langue dans l'espoir de faire passer cette sensation désagréable qu'il pouvait alors avoir, secouant la tête tout en ayant envie de crier l'horreur que ceci pouvait bien être. Mais non. Il n'eut qu'un sourire aimable à l'instant même où Cuinn se retournait dans sa direction, voulant faire comme si de rien n'était et il était hors de question qu'il soit au courant bien évidemment, alors qu'à l'intérieur il rageait doucement mais sûrement en se demandant pourquoi lui n'avait pas le droit à des petits cookies pour devoir subir un tel exercice et n'appréciant que peu ce favoritisme envers la race canine. Tapotant ses doigts contre le paquet dans un rythme régulier Jack regardait Brown approcher, lui lançant son fameux regard de roi de la terreur ce qui eut l'air d'un peu calmer le chien, toujours campé dans son attitude si royale alors que c'était justement le genre de situation où il devait être moins lui et un peu plus souple

« Je préfère m'entraîner avec Spenze. Je viens lui apprendre ce que je veux, quelques petits tours par-ci par-là, et ainsi il vient communiquer aux deux autres ce qu'ils doivent faire ? Bon d'accord, va pour Brown. »

Il avait essayé au moins mais vu le regard de Cuinn le squelette avait compris qu'il ne pourrait pas l'avoir comme ça, que les choses n'allaient pas se dérouler comme par simple enchantement, soupirant lourdement tout en levant les yeux au ciel trop lumineux avant d'accepter ainsi l'idée de travailler avec cette boule de poils qui bavait beaucoup trop. Jack ne savait pas vraiment comment s'y prendre pour le coup, le seul chien qu'il avait pu avoir c'était Zero et celui-ci le suivait comme son ombre ou dormait tranquillement au coin du feu tout en étant présent sans pourtant être tout le temps dans ses jambes, cherchant à intimer le canidé à le suivre sans pourtant se coller à lui mais celui-ci se contentait pour l'instant de le regarder en penchant la tête sur le côté en marquant ainsi son incompréhension. Et tout aurait pu s'arrêter là, voyant qu'au bout d'une tentative ça ne marchait pas, mais bizarrement l'entêtement dont pouvait faire preuve le roi d'Halloween fut présent et l'optique de se faire obéir plus forte que tout le reste. Il s'accroupissait alors à sa hauteur pour le regarder dans les yeux, l'animal allait les baisser bien avant lui et comme ça il lui montrerait qui était le patron après tout, le fixant en voulant mettre une stratégie au point. Néanmoins avant qu'il ne puisse faire quoi que ce soit de très concret c'est à cet instant que sans prévenir il se trouvait poussé avec violence sur le côté dans l'herbe, avec l'arrivée frappante et fulgurante de Park qui en avait probablement bien assez de devoir attendre sans bouger, sentant très clairement cette langue pleine de bave lui refaire une véritable toilette assez dégoûtante dans une frénésie qui n'avait aucunement l'air d'avoir une fin. Jack avait beau essayer de tenir la gueule du chien hors de porter l'animal y mettait une force dépassant l'entendement, sans doute que le mélange entre friandises en main et que son squelette préféré puisse être au même endroit formait un délice auquel il ne pouvait se soustraire, dans ce caractère bien trop énergique et même s'il ne cherchait qu'à jouer pour le roi d'Halloween c'était une sorte d'affront contre sa personne qui ne passait pas du tout. Il n'était pas le jouet de ce cabot, il ne lui avait jamais demandé de se faire ainsi laver la figure, mais ça apparemment c'était trop compliqué pour lui de le comprendre.

« Park stop ! Arrêtes ! Je t'ai ordonné de t'arrêter ! STOP ! »

Mais rien à y faire le chien continuait de le prendre pour un os avec lequel jouer, Jack avait beau lui crier dessus ceci n'avait pas l'air de le stopper pour autant ou même de l'impressionner, sentant la colère profonde monter en lui face à ce geste de lèse-majesté à son adresse.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Cuinn Z. Lonruil

avatar
En réalité, je suis
Zero
☂ Conte : L'étrange Noël de Mister Jack

☂ Emploi : Agence tout ce qui touche aux Handicaps sensoriels et ce qui les entoure.
☂ Camp : Selfish
☂ True Love : Cœur à reconstruire !

☂ Avatar : Adam Anderson
© Crédit : Pumpkin ; signa' Pumpkin
MessageSujet: Re: Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil   Mer 8 Mar - 20:44


Une affaire qui a du chien...

Cuinn était plus que perplexe. Ce jour là était leur premier essaie. Mais dire qu'il était plutôt confiant était loin d'être la vérité. Il avait été heureux de l'effort de Jack, même si sa réticence restait au fond de lui tout de même. Il le connaissait et savait comment il prenait les choses, comment il pourrait agir et son entêtement pouvait être soit une bonne chose si il était décidé à le faire ou une mauvaise si il ne voulait pas réellement faire cet effort. Il savait comment il était et comment parfois il fallait agir. Comme ce jour là où il avait émis son idée d'aménager une pièce et son petit terrain derrière pour les chiens quand il y serait. Il avait eu un petit sourire lorsque la joie de l'homme de tout prendre en main avait été telle que à peine commencer , il avait soumis un tas d'idées à Robin , celui qui ferait les travaux et l'aménagement de la pièce. Il avait assisté à des scènes assez martienne pour le coup et avait hésité entre rire et quelques fois des levés de sourcils au ciel, regardant Robin d'un air désolé pour l'excentricité de son ami. Quelques idées les plus faisable restaient contre d'autres qui semblaient être complètement impossible à réaliser, cherchant un certain compromis. Cuinn était heureux de l'investissement de Jack et prenait ses idées avec bienveillances, le laissant retomber comme un grand, sachant ce qui l'animait le plus. Il avait plus ou moins briefer Robin, ne voulant pas amener une mauvaise ambiance.

Et le jour J, du premier essaie, arriva à grand pas. Cuinn était assez nerveux, ne voulant le montrer aucunement. Il savait que Jack y allait à reculons et que ça avait été très dur pour lui d'accepter. On pourrait penser qu'il avait l'habitude qu'on lui obéisse d'un coup, qu'il ait seulement à prononcer une ordre et cela devrait être fait dans la seconde prêt. Mais malheureusement, ici tout été quelque peu différent. Ils n'étaient pas tous Zero, le chien obéissant, laissant l'espace adéquate à son maître, mais essayant de veiller sur lui comme il pouvait. Un canidé pouvait le faire mais il fallait aussi dès le début faire naître une certaine relation et lui montrer du respect tout comme lui faire comprendre ce qu'était ce mot également, lui apprendre à obéir, apprendre à vivre ensemble, apprendre encore et toujours jusqu'à tisser des liens entre eux. Spenze et lui s'était apprivoiser. Il devait reconnaître que depuis la malédiction brisée, le fait d'être un ancien chien avait faciliter certaines choses, mais l'apprentissage dont il avait été témoin et acteur l'avaient tout aussi aidé et il était sur que Jack pouvait en faire de même.

Cependant, en entendant sa réplique, il fut peiné. Il savait que Jack voulait que ça soit le bon vieux temps. S'était plus simple si il aurait été en Zero. Il n'avait jamais eu réellement besoin de faire tout cela pour que Cuinn obéisse, sache le laisser en paix et qu'il le soutienne dans toute aventure. Peut-être était-ce due à une éducation ancienne, ou juste sa nature "gentille". Jack n'avait jamais été méchant avec lui et ne l'avait jamais maltraité, alors il le lui avait rendu toute son affection, comme si cela était naturelle. S'était difficile pour lui d'être humain parfois, regrettant de n'être plus ce petit chien fantomatique, accompagnant le roi de Halloween, éclairant son chemin. Il regrettait certaines choses vécues en tant que humain sous cette malédiction, pensant que la vie humaine et ces personnes qui marchaient sur deux jambes, pouvaient être aussi cruelles. Plus qu'une fête d'horreur d'où il sortait qui semblait si humble à côté des bourreaux de cette vie de pur malédiction.

Il secoua la tête, ne voulant pas penser à tout cela. Maintenant qu'il était humain, ils avaient du s'adapter, d'une part de chacun leur vie de pendant la malédiction et l'autre part, cette différence que lui n'était pas un chien et que Jack était fait d'os et de chair. Ce qui l'avait rassuré était ses pouvoirs, enfin ses capacités. Il pouvait éclairé si il le souhaitait et l'ayant déjà fait d'ailleurs. De plus, il pouvait voler comme autrefois et passer à travers toute chose. Il avait été soulagé de retrouver une part de lui que son fantôme lui apportait jadis. Cela l'avait tout de même troublé de voir Jack ainsi, mais il s'était sans doute plus vite adapter que le roi lui même avec lui. Mais maintenant, leur amitié était forte et malgré le caractère de son meilleur ami, il était fier et plus que heureux de faire partie de sa vie.

"Jack, je sais que ce n'est pas chose facile mais vous devez apprendre à vous connaître..Peut-être qu'aujourd'hui ça ne sera pas du premier coup, mais avec le temps, je suis sur que tu y arriveras et eux sauront te respecter comme tu aimerais. Regarde Spenze le fait bien car il a été éduquer et cela t'as permis de tisser des liens avec lui. Son apprentissage a été bénéfique et vous avez su vous adapter à l'un et l'autre" il sourit. Il voulait lui donner du courage. Il lui tendit une boîte alors qu'il entreprit de décider qui commencerait avant.

Il était en train de réfléchir. Lequel serait le mieux. Brown ou Park. ce dernier était plus fougueux, valait mieux peut-être commencé en douceur. Il se retourna et sans dire quelque chose, son regard fit le travail certainement pour lui. Il présenta Brown à Jack. "Rappelle toi, il y a beaucoup de choses qui passe par le regard. Vous devez vous comprendre tous les deux. Le son de ta voix, le regard, même la gestuelle est importante. Il connait les bases. Mais il faut qu'il s'habitue aussi à ta voix. Et dès qu'il fait quelque chose de positif, tu lui donnes une friandise." il eut un petit sourire. "Dis moi elles sont bonnes ?" il papillonna. Et le laissa faire l'encourageant une dernière fois.

iI observa le tout. Il voyait le côté têtue de Jack faire surface, le regard dur qu'il prodiguait sur Brown mais à la fois, l'effort de douceur sans qu'il s'en rende peut-être compte réellement lui-même, qu'il faisait. Mais malheureusement, Park en avait décidé autrement alors que Brown allait faire un premier pas vers Jack. Il soupira alors que Jack tentait tant bien que mal de le pousser, voulant l'arrêter de lui laver le visage, qui pourrait être un signe affectueux, si il ne sentait sans doute pas la friandise au coin des lèvres.

Il siffla. Brown obéit sur le coup, préférant ne pas se faire punir sûrement. Mais Park semblait bien trop absorbé par l'ancien squelette. "Park ça suffit!" s'exclama t-il fermement. Il s'était avancé en disant cela en même temps, lui montrant qui devait obéir. Park s'était stoppé, regardant un instant Cuinn, alors que sa queue remuait, voulant très certainement recommencer son petit manège. Cuinn siffla une nouvelle fois, appelant Spenze par la même occasion qui se mit entre Jack et Park. "Park assis !" ordonna t-il. Un moment d'hésitation flottait dans le regard du chien pour au final faire ce qu'avait demandé son mentor.

Cuinn s'approcha de Jack, l'aidant à se relever. "ça va ? il ne t'a pas fait mal ? Mais c'est plutôt en bonne voie avec Brown, il allait commencer à faire quelques petites choses avec toi" dit-il d'un oeil observateur, se rappelant du comportement de celui-ci. "Si cela te dit, nous pourrons continuer avec lui. Park sera dans la maison pendant nos séances, ça serait déjà un début" il baissa quelques peu la tête. "Je suis désolé pour Park, de toute façon faut que j'accélère mon travail avec lui, je pense avoir trouver une famille qui en aurait besoin, donc dans peu de temps tu n'auras plus trop de soucis à te faire pour sa présence" il eut un petit air triste, s'était toujours difficile de se séparer d'un animal. Mais il savait que s'était pour le bien d'autres et il suivait toujours les personnes où les chiens allaient. Il chassa cet air pour laisser place à sa bonne humeur naturelle et penaud de d'habitude.

"En tout cas, j'espère que tu accepteras une autre séance, je te remercie de faire autant d'effort, mais je t'assure, ce n'était pas si catastrophique que ce qu'on pourrait penser" comme si il savait d'avance ce que pourrait dire Jack au sujet du premier essaie. "D'ailleurs, Bromn mérite sa récompense" il sourit d'autant plus fier de Jack et Brown à la fois. "Tu me diras quand tu seras de nouveau libre, si tu veux bien entendu toujours continuer".

Il espérait une réponse positive malgré la situation. Il aimait d'autant plus les moments qu'il avait avec son meilleur ami.
 

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t890-une-petite-citrouille-lumine
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Anonyme B. | Grey Wind
MessageSujet: Re: Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil   Mer 15 Mar - 18:07




S'il y a bien quelque chose que Jack, en tant que roi, n'appréciait que très peu c'est le fait que l'on ne puisse aucunement écouter ses ordres et par conséquent lui obéir. Un souverain se devait de se faire respecter de ses sujets, tout en ayant leur confiance bien évidente pour lui qui permettait ainsi une réciprocité entre les deux partis, pouvant ainsi mettre en place une certaine cohérence mais plus que tout de prendre aussi soin au possible de ses habitants. C'était du moins comme ceci que l'ancien squelette voyait les choses, en mettant en place des sortes de règles il s'assurait du bon fonctionnement des choses mais aussi de l'intégrité physique de chacun lorsqu'il pouvait avoir le dos tourné, et celui qui allait à l'encontre de ce qui était rétabli se mettait lui-même face au danger et par extension à sa colère légitime à son sens. Ainsi, lorsqu'il avait trouvé Oogie faire du mal à autrui et tenter de dénaturer sa chère fête d'Halloween il n'avait eu d'autres choix que d'agir en l'envoyant en exil de la ville tout en lui passant une certaine correction au passage, et au final à part ce cas particulier il n'avait jamais connu vraiment de résistance au port de sa couronne mais surtout de son autorité. Dans son imaginaire il avait toujours été celui qui avait la parole mais aussi à qui on obéissait aveuglement sans se poser la moindre question, il n'y avait qu'à voir avec quel engouement toute sa citadelle avait pu le suivre dans sa fièvre de Noël et la folie ambiante qui avait pu s'emparer du lieu sous les simples mots de Jack, sans pourtant abuser à son sens de son autorité sur les autres parce que c'était sans doute dans l'ordre des choses malgré tout. Il était le roi, celui qui puisse guider tout à chacun et lui montrer son propre destin en octroyant une quelconque tache pour Halloween, et il avait toujours fait pour que tout le puisse soit intégré au spectacle grandiose du 31 octobre du mieux qu'il le pouvait. Personne ne remettait jamais ses choix ou ses actions en doute après tout, tous clamant sa grandeur et sa gloire à l'unisson tant il représentait tout pour eux, et c'est la raison pour laquelle il pouvait avoir tant de mal avec les canidés dont Zero avait actuellement la charge de toute évidence. Un mot de sa part et tout aurait dû suffire à son sens, le moindre ordre donné devait être respecté à la lettre mais il était clair que ce n'était clairement pas le cas pour le coup, et voir que tout cet acquis n'était pas fait pour ces animaux ne faisait que l'irriter à un point dont personne ne pouvait en mesurer l'ampleur quelque part.

C'est pourquoi à l'instant même où ce satané Park avait osé lui sauter dessus, le mettant à terre en lui retirant l'équilibre précaire sur lequel il se trouvait, Jack s'était vu contraint de hausser le ton pour s'imposer sur la bête mais à première vue ce fut loin d'être assez suffisant il fallait croire. Il était dégoûté que de sentir la langue du chien lui baver dessus alors qu'il tentait en vain de le repousser avec son bras, voulant le tenir à distance de lui mais le chien avait un regain d'énergie tel combiné à ceci la surprise provoquée chez l'ancien squelette qui était plus désarmé qu'autre chose, possédant tellement dans son esprit cette image de n'être qu'une sorte d'os avec lequel s'amuser pour l'animal que sa colère ne faisait qu'augmenter au moindre coup de langue que cette chose pouvait lui octroyer. C'était comme s'il était tout d'un coup tellement discrédité, une remise fictive de son statut de roi mais pourtant dont la simple idée lui effleurant l'esprit ne faisait que lui donner envie de montrer de manière trop radicale de quoi il pouvait être capable, lui qui était le grand souverain d'Halloween se retrouvait mis à terre par un simple cabot qu'il n'arrivait même pas à maîtriser. Ainsi son regard se faisait-il terriblement dur envers le chien qui portait son attention sur Cuinn, imaginant sans doute le pire pour le commun des mortels et des pratiques très peu réglementées pour un monstre comme lui tout simplement, se sentant bafoué  dans son autorité et son statut d'être supérieur en quelque sorte. Une mauvaise expérience qui ne pouvait que venir braquer Jack dans sa peu volonté de bien faire, il avait fait l'effort uniquement pour faire plaisir et désormais il était clair qu'il n'en était plus du tout question, il avait été assez gentil d'accepter ceci et on le remerciait comme le pire souillon du monde. Il ne le tolérait pas, il ne l'accepterait même jamais, alors qu'il se relevait tant bien que mal. Malgré lui il eut sûrement un mouvement sec envers son ami, qui ne faisait que l'aider à reprendre correctement pied, retirant rapidement son bras comme pour lui montrer qu'il pouvait encore se débrouiller seul et qu'il n'avait pas besoin de sa clémente ou il ne sait quoi. Restant hermétique au moindre encouragement qu'il pouvait recevoir, restant avec cet air implacable et froid sur le visage, il passait la manche de sa veste sur la figure pour tenter de retirer le plus de bave de chien qu'on lui avait étalé sur le visage. Jamais il ne s'était senti humilié de la sorte, car oui c'était bien pour lui le mot le plus adéquat face à cette situation, fixant en coin le plus jeune chien responsable de toute cette catastrophe.

Autant Jack pouvait se montrer particulièrement chaleureux lorsqu'il le voulait, toujours tellement souriant et plein de bonnes attentions pour lui mais aussi envers les autres, autant il pouvait se montrer être un véritable sale garnement quand tout n'allait pas dans le sens qu'il voulait. À l'image de sa fête en réalité, ce n'est pas pour rien que l'une des plus célèbres phrases dites pour Halloween se trouvait être « un bonbon ou un sort » qui sous-entendait ainsi le meilleur comme le pire, nageant ainsi entre ces deux tendances même si le côté bon enfant l'emportait souvent sur le reste car bien que sombre le 31 octobre restait une fête et par extension un moment d'amusement. Sauf que l'ancien squelette surfait actuellement sur la deuxième tendance, la pente glissante et sombre avec les mauvais tours, tandis qu'il restait d'une droiture exemplaire sans le moindre sentiment qui pouvait bien traverser son visage. Pire que tout il se réjouissait intérieurement, sur le coup en tout cas et plus tard ceci serait peut-être une autre question, d'apprendre le départ prochain de ce canidé qui lui menait la vie dure depuis que la malédiction avait été rompue en pensant qu'il devait être une sorte d'os à ronger à volonté. Quelle infamie pour Jack de se faire traiter de la sorte, prenant forcément cette attitude avec tout le drame du monde comme si c'était la pire chose qui pouvait bien arriver car justement elle le touchait directement, c'était juste intolérable même à son sens. Et pour une fois les flatteries qu'il pouvait bien entendre n'avaient aucun effet sur lui, d'ordinaire il aurait suffi d'un simple compliment pour que le roi d'Halloween puisse passer à autre chose rapidement parce que son ego couvrait tout le reste, mais ici c'est sa fatigue envers Park qui prenait le pas sur le reste et son côté récalcitrant à faire le moindre effort à s'adapter aux autres en voyant le désastreux premier résultat. Car selon lui si ceci ne réussissait pas une première fois rien ne changerait à l'avenir, tout ce dont il pouvait convenir c'était que ces chiens étaient indisciplinés et qu'il n'avait aucunement l'envie de devoir s'acclimater à eux surtout s'ils étaient destinés à ne pas rester entre ces murs, encore plus sous l'aveuglement de cette colère sourde quant au fait que son autorité n'était ainsi nullement reconnue à sa juste valeur. Les mots que Cuinn pouvaient dire ne l'atteignaient pas, redonnant un coup de manche peut être un peu plus rageur sur sa figure comme pour bien marquer son mécontentement, ne voyant même pas toute la bonne volonté qu'il pouvait y mettre et surtout à quel point il pourrait le blesser quelque part.

« Non. Comme tu le dis j'estime avoir fait beaucoup d'efforts, d'autant plus que je suis assez occupé ces derniers temps, et je ne vois guère pour quelle raison je devrais en faire d'autres. Park est et restera un chien discipliné que je suis heureux de savoir quitter cet endroit, je ne veux plus avoir affaire avec lui jusqu'à son départ, et ne compte pas sur moi pour renouveler l'expérience d'autant plus si c'est pour finir comme un vulgaire jouet à mâchouiller. »


Et sa décision resterait sans appel, du moins tant qu'il ne jouerait pas les girouettes en se rendant compte qu'il avait pu aller trop loin, alors que Jack remettait dans les bras de Cuinn le paquet de friandises normalement destiné pour récompenser les bonnes actions des chiens. Mais aucun d'eux, du moins à son sens, ne méritait de goûter à ces choses qui devaient avoir une saveur délectable uniquement pour la race des canidés. Parce que pour avoir testé, même si c'était juste dans l'idée de venir narguer avant l'heure les deux récalcitrants de service, c'était une horreur sans nom et bien loin des délices que sa ville d'Halloween possédait. Il se montrait autoritaire et assez froid avec son ami, une part de lui le savait très bien mais ne voulait pas flancher par un quelconque favoritisme dû à leur amitié, c'était un de ces moments où il se devait d'être avant tout le roi ferme et non pas juste le squelette compatissant qui serait prêt à tout pardonner au nom de l'amitié. Parce que cette notion représentait beaucoup pour lui, il serait capable des pires folies que ce soit bien ou mal sans en faire la nette distinction mais sans chercher la nature non plus du moment que ceci pouvait aider une personne à qui il tenait, car une très grande partie de son existence il s'était senti terriblement seul et incompris de tous au point de déprimer en silence. Et pourtant, aussi paradoxalement et égoïste que ceci pouvait paraître, Jack était du genre à passer son propre bonheur ou avis devant celui des autres comme il était en train de le faire en ce moment même. Il ne voyait pas plus loin que sa propre personne, peut-être parce qu'il avait le sentiment que s'il ne le faisait pas alors personne ne prendrait la peine de le faire, ignorant ainsi délibérément le fait que ses paroles ou décisions pouvaient impacter sur Zero de manière drastique. Voici comment l'ancien squelette voyait la situation : il était chez lui et son autorité n'était pas respectée à sa juste valeur, il avait essayé d'arranger le problème de manière calme mais apparemment ce n'était pas suffisant, s'estimant alors pleinement dans son droit de décider des règles par conséquent. Tout comme il avait fait avec Oogie, même si dans ce cas-ci c'était tout de même une forme d'extrémité sans appel, sachant très bien qu'il avait pris la bonne décision en l'obligeant à s'installer hors de la citadelle et la suite de l'histoire n'avait fait que lui confirmer qu'il avait ainsi agi sagement. Ne voyant ainsi même pas que dans son agissement il pouvait blesser Zero, celui qui avait été pendant des années son seul confident, ou même le décevoir d'une manière ou d'une autre mais Jack ne voulait flancher si facilement.

« Ne compte plus sur moi pour ces séances, je ne veux même plus en entendre parler, et j'espère avoir été très clair. Tu m'excuseras mais, comme tu peux le voir, il faut que j'aille me changer après l'action de cet animal dont je ne citerais même pas le nom. »


Quittant le jardin pour se rendre dans le manoir, laissant ainsi derrière lui Cuinn et les chiens, quelque part même s'il ne voulait pas y penser il savait que cette affaire de chiens serait toujours une question en suspens qui ne serait jamais réglée...







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une affaire qui a du chien... | Cuinn Z. Lonruil
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Storybrooke :: Les Habitations :: The Haunted Mansion-