Partagez | 
 

 Teach me love | Belle French

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Teach me love | Belle French   Mar 15 Mar - 19:04




Noël était passé et avec cette fête les drôles événements qui avait eu lieu, parfois il y avait de quoi se poser des questions sur la véracité de toute cette histoire, mais plus que tout Jack traînait depuis un sentiment et des symptômes étranges qu'il n'aurait su décrire il y a de ça quelques semaines. Cependant maintenant il savait car il avait fallu d'un baiser volé, bien qu'étant involontaire de la part de la poupée de chiffons d'Halloween Town, pour lui ouvrir les yeux sur la situation et tout ce qu'il pouvait ressentir. Le squelette se souvenait encore qu'il aurait déjà voulu faire part de son affection profonde pour celle qu'il voyait comme sa voix de la raison dans leur monde, il venait à peine de la sauver des griffes d'Oogie qu'il se rendait compte qu'elle s'était mis en danger pour lui et cette attention à son égard l'avait grandement touché, mais il n'en n'avait aucunement eu l'occasion. D'une part, à cause du Maire qui l'avait interrompu sur sa lancée, mais plus que tout la malédiction qui avait frappé sans que personne ne puisse faire quoi que ce soit. Cependant, il estimait avoir eu de la chance que de pouvoir la côtoyer durant le sort noir même si aucun des deux ne se souvenait de l'autre, sa joie de la retrouver une fois les mémoires revenues n'en fut que plus grande. Sally ou Sofie. Identique à ses yeux, désormais le roi d'Halloween comprenait qu'il affectionnait ses deux identités qui en étaient qu'une en réalité, juste qu'il n'avait jamais pu comprendre réellement l'étendue de ses sentiments correctement. Et désormais ? C'était compliqué. Jack souhaitait plus que tout parler avec la douce poupée de toute cette histoire, en particulier de cet événement marquant qu'ils avaient vécu à Christmas Town, mais le problème étant qu'il ne savait nullement comment venir s'y prendre. Parce qu'il n'avait aucune idée de ce que la petite couturière pouvait ressentir à son égard, s'il y avait une manière correcte ou non d'aborder le sujet et surtout de lui faire part, une question qui bourdonnait dans son crâne au point que son insomnie devenait de plus en plus sévère. Il avait retourné sous l'ensemble possible le contexte pour trouver une solution jusqu'à ce que celle-ci lui parvienne alors comme une évidence, tout d'un coup comme un éclair de génie, le meilleur moyen restait ainsi la bibliothèque et plus particulièrement les livres.

Depuis aussi loin qu'il puisse se souvenir l'épouvantail avait toujours apprécié les bouquins, encore plus ceux de son auteur préféré à savoir Shakespeare, possédant déjà dans son monde plusieurs ouvrages dont ceux de Noël étaient venus alourdis les étagères qui débordaient abondamment. Ici à Storybrooke, son goût pour le format papier n'était plus à refaire et il préférait largement cette petite pratique que de venir user des technologies nouvelles pour qui il avait une forme d'indifférence, au point d'avoir été grandement déçu de voir la bibliothèque fermée durant le sort noir. Néanmoins tout changeait, l'établissement était désormais ouvert pour son plus grand bonheur, le peu de fois où il avait pu arpenter les rayons avait été un ravissement sans précédent. Jack avait eu la chance d'un peu parler avec la maîtresse de ses lieux, une jeune femme tout ce qu'il y avait de plus plaisant et de plus charmante, mais il avait pu voir à quel point elle était avant tous une source de savoir des plus spectaculaires et il avait décidé en ce début d’après-midi de lui demander conseil. Bien sûr, il y avait la véritable spécialiste de l'amour à Storybrooke, il le savait que trop bien malheureusement. Mais il était hors de question qu'il demande à Valentina la moindre chose dans ce domaine, le fait qu'elle soit Cupidon et reine de fête comme lui ne faisait que lui confirmer qu'il devait l'éviter, parce qu'il n'avait aucunement envie de la supporter et surtout pas dans une crise ingérable. Certes, depuis cette mission de sauvetage de Noël la relation avec la jeune femme ailée était meilleure, mais il y avait encore des efforts à fournir et le squelette lui tenait encore rigueur pour le passé. Alors à cet instant, ses pas étaient décidés comme toujours et rien au monde n'aurait pu l'arrêter, poussant la porte de la bibliothèque pour s'engouffrer à l'intérieur. L'endroit semblait désert et sans aucune présence humaine sur l'instant, ce qui était loin de lui déplaire en tout cas et au moins lui confirmerait qu'il n'y aurait nullement d'oreilles trop indiscrètes sur son affaire, commençant à chercher à travers les étalages de livres où pouvait se trouver Belle.

Le squelette parcourait ainsi les étagères, perdant parfois son regard sur certains titres qui lui étaient plus ou moins connus, même si l'idée de venir creuser par lui-même et en feuillant des ouvrages aurait pu être tentante il savait pertinemment que ce n'était nullement la meilleure des solutions. Jack ne savait par où commencer. Trop de livres abordaient la question, le sujet avait été traité depuis l'aube de l'humanité et encore aujourd'hui continuait à faire couler de l'encre, et même s'il aimait venir se perdre dans des pages à son sens il n'avait plus de temps à perdre. Il en avait déjà suffisamment perdu comme ceci. C'est pourquoi il tenait absolument à avoir l'aide de la jeune bibliothécaire pour lui venir en aide, elle l'avait jusqu'ici tout conseiller judicieusement à tout ce qu'il avait pu lui demander, pour essayer d'aller à l'essentiel et ne pas rentrer dans le même mécanisme que sa folie de Noël. Lorsque le roi d'Halloween aperçu enfin celle qu'il cherchait ce fut un grand plaisir, sûr qu'elle pourrait faire quelque chose pour son cas, avançant prestement vers sa hauteur pour venir se confronter à elle. D'ordinaire il ne pouvait pas se retenir d'essayer de lui faire peur, les vieux réflexes avaient l'os dur comme il le disait souvent, c'était dans sa nature que d'agir ainsi mais cette fois-ci il n'en fit rien. La jeune femme n'était aucunement la seule soumise à ce régime, dès que l'occasion se présentait le squelette flanquait une panique monstre à quiconque croisait sa route, cependant il n'avait jamais ceci en pensant à mal mais tout simplement pour l'amusement comme la tradition de sa fête le demandait. Se postant tout d'un coup devant elle, toujours droit comme un i et dans une posture toujours pleine de fierté, Jack s'empara à deux mains de celle de Belle tout en la fixant pour avoir son attention. Une démarche qui pouvait être surprenante ou peut-être légèrement brutale, lui qui était toujours courtois et poli au possible, mais après tout le squelette était en cet instant incapable de vraiment tenir en place et assez survolté.

« Mademoiselle French ! J'exprime le vif besoin de faire une déclaration de mes sentiments mais je ne sais comment m'y prendre ! »

Le concept de silence était étranger à Jack, même dans une bibliothèque, restant dans l'attente d'une réaction de sa part face à ce qu'il venant d'énoncer.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Belle French

avatar
En réalité, je suis
Belle
☂ Conte : La Belle et la Bête

☂ Emploi : Bibliothécaire
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Rumple

☂ Avatar : Emilie de Ravin
© Crédit : Aria et Joh.a et Valou
MessageSujet: Re: Teach me love | Belle French   Lun 28 Mar - 17:25

Teach me love
Belle &  Jack

Si tu aimes une personne dit le lui, car les cœurs sont souvent brisés par des mots qui ne sont pas dit.  

✻✻✻

Cette journée avait débuté comme toutes les autres depuis la fin de la malédiction. La jeune femme s’était établie dans la vieille bibliothèque de la ville, reprenant le commerce que la malédiction avait laissé à l’abandon. Belle ne sortait que très rarement de l’endroit. Elle allait prendre à boire et à manger chez Granny juste à côté puis elle retournait a ses livres. Bien sûr, Belle avait de nombreux amis qu’elle pourrait aller voir et où elle pourrait sans doute trouver un meilleur lit que celui qu’elle avait réussi à dénicher pour mettre dans l’arrière-boutique pourtant elle n’en faisait rien. La jeune femme voulait un peu briser cette image de la princesse en détresse se disant qu’elle était une femme forte et indépendante qui allait survivre dans l’air technologique actuelle auquel elle ne comprenait pas grand-chose.
 
La malédiction avait laissé en elle un grand vide qu’elle arrivait difficilement à remplir, même avec tous ces livres qui lui murmuraient des histoires fantastique à l’oreille lorsqu’elles les effleuraient du bout des doigts. Ces histoires d’amour et d’amitié n’effaçait que partiellement les images de monstre qui avait hanté les 28 années qu’elle avait passé enfermée à l’asile.  
 
Cette journée avait été très calme et elle n’avait vu quasiment personne. La bibliothécaire plaçait des livres sur une étagère lorsqu’elle entendit quelqu’un entrer. Une personne survoltée qu’elle connaissait pour être venue quelques fois déjà  se précipitait à sa hauteur.
 
-Bonjour Jack, que me vaut le plaisir de ta visite aujourd’hui ?
 
La jeune femme était heureuse d’avoir une personne vive et énergique tel que lui pour lui changer les idées.  C’est avec un grand sourire qu’elle l’accueillit, mais bien vite son visage se figea lorsqu’il lui fit par de la raison de sa visite. Une déclaration ? À  elle ? Mais voyons ils se connaissaient à peine. C’était insensé ! Elle appréciait bien ce gentilhomme, mais c’était d’avantage un ami. La jeune femme avait déjà connue l’amour et pas seulement qu’en livre et il est bien vrai que c’était un sentiment qu’elle ne tardait de retrouver, mais pas comme ça, pas de cette manière. Belle était flatté et avait peur de lui faire du mal, pourtant il valait mieux tout de suite mettre les choses au clair pour ne pas quelles s’enveniment.
 
-Oh, Jack...
 
Commença telle avec délicatesse
 
-Tu sais je t’aime bien, vraiment, tu sembles être une personne formidable pour le peu que je te connaisse, mais je crois qu’il est trop tôt pour que je puisse répondre à de tels sentiments. Nous devrions plutôt commencer par être amis qu’en penses-tu ?
 

La pauvre bibliothécaire espérait ne pas avoir trop froissé l’estime du jeune homme, mais elle devait se prononcer. 
 

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙




Belle. C'est un mot qu'on dirait inventé pour elle. Quand elle danse et qu'elle met son corps à jour, tel. Un oiseau qui étend ses ailes pour s'envoler. Alors je sens l'enfer s'ouvrir sous mes pieds. ©️ joh.a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Teach me love | Belle French   Mer 30 Mar - 11:55




Jack en attendait beaucoup de cette déclaration, sans doute même bien trop, convaincu que Belle était la personne parfaite pour l'aider à faire sa déclaration à sa tendre et douce Sally. Le squelette avait des nombreuses idées tout de même, comme à son habitude et qu'il qualifiait de vraiment fantastique – rimant surtout avec catastrophique, mais rien ne lui convenait aucunement car il était à la recherche même de la perfection ce qui pouvait s’avérer compliquer pour un perfectionniste dans son genre. Il voulait à la fois quelque chose d'original tout en ayant une touche traditionaliste, ainsi que pouvoir montrer à la poupée de chiffon qu'il était toujours le même qu'avant tout en ayant changé quelque peu, comme le fait qu'il serait à ses côtés quoiqu'il arrive sans pour autant l'étouffer comme le faisait le docteur Finkelstein à Halloween Town. En réalité, en y regardant de plus près, il y avait plusieurs contradictions notables dans ce qu'il voulait car il n'avait aucune précise quant à la façon adéquate d'agir. Oh il aurait pu tout simplement venir la trouver et lui chanter une magnifique chanson d'amour sur ses sentiments, convaincu que ceci plairait très fortement à la couturière, mais après tout ce qu'ils avaient pu traverser et tout particulièrement ce dernier Noël mouvementé il avait décidé de faire plus. Quelque chose de réellement extraordinaire pour lui prouver son attachement et sa dévotion envers elle, que les attentions qu'elle avait pu avoir à son adresse l'avaient touché au plus profond de son être, et même s'il avait du mal à parfois définir ses sentiments de manière assez claire qu'il savait en revanche pertinemment ce qu'il voulait la concernant. Au pied du mur il voulait donc avoir l'avis d'une experte en la matière, même si Valentina était sans nul doute la plus désignée dans ce rôle-ci pourtant mais il refusait d'avoir affaire avec la reine de la Saint-Valentin dans son ego de roi mal placé, alors que Belle avait toujours fait son possible pour répondre à ses questions jusqu'ici ou au moins à trouver les bons livres qui le renseigneraient suffisamment pour trouver une réponse. Il l'avait presque entièrement dévalisé des recueils de Noël par exemple, même ceux pour les enfants, parce qu'il voulait malgré tout en savoir plus sur sa chimère et apprendre comment y résister efficacement.

Le problème chez Jack c'est qu'il pouvait se montrer très lunatique ou n'imprimait pas toujours très correctement ce qu'on pouvait lui dire dans son esprit, parce qu'il était toujours occupé à penser à autre chose en même temps tout en étant persuadé de déjà presque tout savoir à peine la personne ouvrait-elle la bouche, en fin de compte il entendait ce qu'il voulait sans se soucier du reste. Ainsi, le Père Noël était devenu le Perce-Oreille qui porte une grotte géante pendant d'une reine l'aide à s'envoler, et pendant un sacré moment il y avait cru jusqu'à ce que son aventure ne se termine nullement de la façon dont il l'espérait. Une caractéristique combinée au fait qu'il n'était pas assez au courant de certaines pratiques, les remaniant volontiers à sa sauce sans en voir le moindre souci, surtout en ce qui concernait les humains même s'il en était devenu un depuis la malédiction pour son plus grand regret souvent. C'est la raison pour laquelle lorsque Belle tentait de lui expliquer sur l'instant il ne porta guère plus attention à l'ensemble des mots dont elle pouvait user, ne gardant que l'essentiel uniquement, à savoir que pour qu'elle puisse l'aider dans sa démarche ils devaient ainsi être de bons amis. Le squelette ne percevait pas une seule seconde qu'elle pouvait prendre ce qu'il venait de lui annoncer pour elle, car dans son esprit il était tellement clair qu'il lui demandait tout simplement de l'aide pour venir offrir sa flamme à Sally qu'il était inutile de l'expliquer, mais à ses yeux pour qu'elle puisse le soutenir ils devaient être beaucoup plus amis et pas de simples bonnes connaissances. L'art de refaire le monde par Jack Skellington. Mais il ne désespérait pas pour autant car après tout elle avait dit l'apprécier, le contraire l'aurait d'ailleurs étonné tant il était sûr que tout le monde avait un attrait de sa personne dans un pur ego narcissique de roi, plus que tout il était un être formidable comme elle le disait si bien. La procédure qu'elle lui décrivait suggérait de ce fait qu'ils devaient être amis avant tout, du moins quelque chose s'en approchant puisque l'épouvantail avait un cercle assez limité dans ce cadre-ci, hochant la tête par la même occasion pour lui montrer qu'il avait compris alors qu'il lui lâchait la main. Autant profiter d'être sur place alors, il n'allait pas reculer pour si peu, souhaitant lui montrer qu'il prenait cette affaire très au sérieux.

« Très bien, je conçois en effet qu'il serait plus évident pour nous si nous nous connaissions un peu plus Mademoiselle French. Sachez cependant que je suis déterminé, vous finirez par me dire oui d'une façon ou d'une autre, jusqu'à ce que votre refus devienne un oui ! »

Il ne se rendait aucunement compte de l'impact que ses paroles pouvaient avoir, étant habitué qu'on vienne le suivre de toute façon et d'avoir au final ce qu'il voulait, tout ce que le roi d'Halloween savait c'était qu'il était déterminé et plus que jamais. Jack ferait toujours son possible pour avoir ce qu'il veut, si possible immédiatement et sans plus attendre, son objectif étant alors à cet instant de venir installer une relation assez développée avec la bibliothécaire pour que celle-ci veuille bien le guider sur le chemin d'une déclaration poétique et à la hauteur de sa poupée de chiffon. Le problème étant que le squelette n'était pas forcément la personne la mieux placée pour créer un réel contact avec autrui, l'amitié était une chose si précieuse à ses yeux qu'il préférait toujours prendre son temps et les personnes qui avaient droit à ce privilège étaient souvent tutoyés, certes il avait souvent eu une véritable foule autour des lui mais même s'il chérissait ses habitants il y avait toujours eu entre eux une sorte de fossé qu'il ne serait expliqué. Il les défendait, les encourageait, les aidait dans la mesure du possible, mais des amis à qui il pouvait tout confier il n'en avait qu'un dans le fond avant la malédiction. Cette dernière avait été utile pour cette raison, lui permettant d’élargir ce cercle si restreint à d'autres personnes comme ses ''frères'' squelette et épouvantail comme il pouvait ainsi venir les nommer, mais il lui restait tout de même beaucoup de chemin à parcourir. Réfléchissait au meilleur moyen pour que Belle estime qu'il soit assez digne de recevoir son savoir, qu'elle souhaite lui divulguer son précieux savoir qui lui faisait tant défaut de son côté, le meilleur moyen qu'il avait sans doute était de parler de quelque chose qui pouvait leur plaire à chacun à savoir les livres. Parfait ! Jack était sûr de toucher une corde assez sensible en abordant ce thème de discussion, de plus il aurait le loisir de parler de son auteur préféré à savoir Shakespeare dont les écrits l'avaient depuis toujours ravis, souriant à son adresse tout en montrant quelque peu l'étagère derrière lui assez distraitement.

« Nous devrions commencer maintenant à faire ainsi connaissance, je souhaite vous prouver que ma détermination et ma demande à votre égard soient des plus sérieuses. Je sais que vous aimez les livres et je suis comme vous, rien de tel qu'un bon format papier et une histoire absolument divine pour me perdre durant des heures, mes étagères sont pleines à craquer au point que je ne sais nullement quoi en faire. Feu William Shakespeare restera pour toujours mon écrivain préféré, d'ailleurs il disait de l'amour que celle-ci n'était que folie... Je ne sais point s'il a raison à ce sujet ou non, il se pourrait en effet mais si c'est le cas c'est une ivresse dont je ne passerais que très difficilement désormais. Pensez-vous qu'il puisse avoir raison ? Ressentez-vous l'amour en ce moment même ? »

Maintenant qu'il était conscient de son état sentimental pour la couturière qui faisait battre son cœur il avait l'impression que tout le monde devrait ressentir au moins une fois ceci dans son existence, que ce sentiment apportait une telle joie qu'il serait criminel de ne pas le connaître sans savoir que celui-ci pouvait s'avérer cruel et douloureux, se montrant plutôt indiscret comme d'accoutumé quand la curiosité était de la partie.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...


Dernière édition par Jack Pumpkin le Mar 17 Mai - 8:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Belle French

avatar
En réalité, je suis
Belle
☂ Conte : La Belle et la Bête

☂ Emploi : Bibliothécaire
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Rumple

☂ Avatar : Emilie de Ravin
© Crédit : Aria et Joh.a et Valou
MessageSujet: Re: Teach me love | Belle French   Dim 15 Mai - 17:31

Teach me love
Belle &  Jack

Si tu aimes une personne dit le lui, car les cœurs sont souvent brisés par des mots qui ne sont pas dit.  

✻✻✻

C’est le rose aux joues que Belle tentait de se dégager de cette situation plutôt gênante et incongrue. Mais qu’avait mangé Jack ce matin pour venir la voir avec une telle idée et une telle dévotion à son égard. C’était nouveau et plutôt inhabituel même pour lui. Le squelette lui avait toujours paru plutôt spontané, mais là c’était plus que seulement une attitude un peu fonceuse. Heureusement, il venait de lui dégager les mains et semblait à présent prêts à discuter de choses et d’autres. Elle prit un moment pour s’asseoir sur la table avant de s’engager dans la discussion.

-Oui, je suis aussi une fan de livre, je crois que personne en ville ne l’ignore. J’ai toujours été ainsi alors me réputation ma précédé entre les royaumes. J’ai lu énormément de chose et il est vrai que Shakespeare est une sommité dans son genre.


Puis la conversation revint vers l’amour. Ressentait-elle de l’amour en ce moment ? En avait-elle-même déjà vraiment ressenti. Oui, oui elle avait très certainement aimé.

-Je ne peux pas dire que je ressens vraiment de l’amour en ce moment. Du moins pas comme je l’ai un jour ressenti. C’est un beau sentiment et je souhaite à tous de le ressentir un jour, par contre Shakespeare à bien raison lorsqu’il le décrit comme triste et cruel. Lorsque l’amour n’est pas réciproque ou bien qu’il l’est, mais qu’une des deux personnes est trop effrayer pour l’avouer et bien cela peut mener au désastre. Moi je ne peux pas dire que j’ai été très chanceuse en amour.

Cette vielle histoire était toujours gravée en elle et c’est peut-être un peu pour cela qu’elle n’avait toujours pas rencontré d’homme. Non pas que ce soit dans ces intentions bien au contraire ! La bibliothécaire avait bien d’autre chose à penser que de rencontré un prince charmant… se marier… avoir des enfants… vivre une belle vie de famille… Non, non vraiment ce n’était pas pour elle.

-Je ne devais pas être due pour vivre un conte de fée, c’est ainsi. Je ne suis pas tombé sur l’homme qu’il me fallait même si j’y ai cru un bon moment. Puis, on ne peut pas dire qu’une histoire commençant par une séquestration donnerait quelque chose de bon. Ta méthode est de loin bien meilleurs pour le moment.

 

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙




Belle. C'est un mot qu'on dirait inventé pour elle. Quand elle danse et qu'elle met son corps à jour, tel. Un oiseau qui étend ses ailes pour s'envoler. Alors je sens l'enfer s'ouvrir sous mes pieds. ©️ joh.a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Teach me love | Belle French   Mer 25 Mai - 17:55




Jamais Jack ne voyait vraiment le mal, que ce soit chez les autres ou dans ce cas précis ainsi ce qui était ses propres paroles, n'ayant aucunement conscience que sa question pouvait indisposer Mlle French dans une forme d'impolitesse qui ne le regardait nullement. Aveuglé par une curiosité qui lui avait, il faut bien le dire, jouer des tours et pas des moindres mais aussi le fait qu'à Halloween Town la notion de ce qui pouvait être mal ou bien se trouvait être brouillée. Les actions n'étaient pas jugées de la même manière, les valeurs de ce monde pouvaient être si différentes du sien par instants, c'est sans doute pour cette raison qu'il n'arrivait pas à appréhender l'air que pouvait aborder la jeune femme. Elle qui avait dit que Shakespeare était un véritable monument de la littérature, une légende à ne pas en douter pour le squelette, ce qui avait eu le don de lui décrocher un sourire enjoué de son côté. Rencontrer des personnes qui pouvaient avoir les mêmes goûts particuliers que lui, ne serait-ce que dans un domaine, était une expérience si rare que lorsqu'elle venait à se réaliser le roi des citrouilles ne pouvait-être qu'aux anges dans un sens. Durant la malédiction il savait qu'on disait de lui qu'il était bizarre, encore aujourd'hui très certainement mais il n'en avait que faire dès lors qu'il s'était souvenu de qui il était en réalité, au point de lui donner ce désagréable sentiment de ne pouvoir être compris par autrui. S'il avait connu quelqu'un comme la bibliothécaire, qui au lieu de le juger d'un certain œil critique ferait l'effort de comprendre un peu plus sa sombre extravagance, peut-être qu'il se serait senti moins seul. Secouant la tête il savait que ce n'était pas entièrement vrai dans le fond, tout aurait pu être pire et pour une fois il le savait, Sofie était restée fidèlement à ses côtés et pour cette raison il ne pouvait que l'aimer un peu plus. Son affection à son adresse n'en était que plus fort, Sally la poupée de chiffon restait elle-même dans un sens même à travers cette épreuve et il n'en fut que plus heureux de la retrouver, venant se perdre momentanément dans ses pensées en voyant cet élan de dévotion qu'elle avait pu toujours avoir à son égard dans un univers comme dans l'autre. Jusqu'à ce que Belle vienne ainsi reprendre la parole, répondant à son indiscret questionnement, se trouvant piqué un peu plus dans sa curiosité.

Un amour non réciproque. Jack y avait pensé bien sûr, il avait pris conscience de son côté que son cœur ne battait qu'en la présence d'une seule personne, au point de venir mettre un frein d'une certaine manière à sa possible relation avec la petite couturière. Et si elle ne ressentait pas la même chose que lui ? C'était une possibilité non négligeable, la plus importante même, ce qui l'avait sans doute poussé à éviter cette conversation avec elle et de se retrouver trop souvent en tête à tête avec elle depuis leur retour de Christmas Town. Il voulait faire les choses correctement et de manière si parfaite, prouver qu'il pouvait faire son possible même en dehors des fêtes qui restaient malgré lui une priorité absolue aux vues de son statut de roi, c'est pour cette raison qu'il était venu voir Mlle French dans l'espoir qu'elle puisse l'aiguiller correctement à faire une déclaration digne de ce nom. La jeune femme avait a priori déjà aimé même si ce n'était guère plus le cas, se demandant si elle l'avait décidé de son propre chef ou comment les choses pouvaient se dérouler pour en arriver là, ne sachant trop quoi en penser. Il y avait de la chance dans l'amour ? Le squelette était trop peu expérimenté dans le domaine des affaires des cœurs, il n'y avait jamais vraiment pensé, maintenant qu'il se trouvait au pied du mur il fallait s'en dépatouiller de la meilleure façon qui soit. Il savait qu'il y avait une histoire de compatibilité, ce que la jeune femme semblait lui confirmer en lui disant qu'elle n'aurait pas trouvé la bonne personne, le laissant encore plus dubitatif. Était-il la personne faite pour Sally et inversement ? Oui. Jack voulait y croire en tout cas, encore plus qu'à la magie de Noël qui lui faisait tant perdre le moindre bon jugement et la moindre pensée un tant soit peu cohérente, et lorsqu'il avait une idée en tête il n'en démordait jamais de toute façon. Une histoire de séquestration ? Pour le roi de l'horreur tel que lui au contraire c'était quelque chose qui sonnait bien, même s'il avait compris que ce n'était aucunement ce qui se faisait et surtout pas sur le roi d'une autre fête même s'il n'avait pas pensé à mal sur l'instant, son univers quelque peu macabre venant sans doute l'empêcher de voir où était le problème de la situation et surtout la réalité. Tandis qu'il ne pouvait se retenir d'être flatté par son compliment, qui n'en était pas vraiment un mais qu'importe, gardant une certaine joyeuseté dans tout son être.

« Peut-être devriez vous trouver un trèfle à quatre feuilles, vous savez mademoiselle French on dit qu'ils ont vraiment le pouvoir d'apporter de la chance, je suis sûr qu'un petit farfadet se trouve dans les abords de Storybrooke en cherchant bien. En tout cas, vous êtes vraiment une personne des plus surprenantes vous savez, j'ai l'impression qu'à chaque mot que vous prononciez ma curiosité ne fait que croître doucement. Un peu comme un livre passionnant ! Je pense néanmoins que plus la situation est on ne peut plus particulière, à l'image de l'enlèvement d'Hélène de Troie sans un sens, plus ce qui en dégage n'en devient que plus grandiose dans un sens. Certes, votre histoire ne semble pas des plus banales mais c'est encore plus ceci qui fera que vous ne pourrez jamais l'oublier et dans un sens la chérir non ? »

Lui n'était pas prêt d'oublier la sienne en tout cas, en ce qui concerne Noël le squelette pouvait désormais en avoir du recul, même s'il regrettait ses actes une part de lui ne pouvait que s'en réjouir en voyant le dénouement et tout ce que ceci lui avait apporté. Parfois ce n'était qu'en prenant ainsi du recul qu'on voyait le chemin parcouru, source de fierté ou de déception selon ce qu'il y avait à voir au final, voulant essayer de le faire comprendre à Belle. Cette dernière l'avait toujours aidé lorsqu'il se trouvait bloqué face à une question, la raison pour laquelle il était venu la voir aujourd'hui après tout, lui offrant des conseils précieux et des livres pour se documenter. Après tout il restait roi dans un sens, avec sa fierté et son ego trop débordants, d'habitude c'était lui qu'on venait voir pour régler un problème et en cet instant il avait la sensation qu'il pouvait retrouver au moins ne serait-ce que temporairement ce rôle-ci. Même si Storybrooke était un lieu de curiosité, étant loin de ce qu'il avait pu connaître, il n'en demeurait pas moins que Jack pouvait ressentir parfois une forme de mélancolie pour son Halloween Town d'origine. Tant de choses avaient changé en si peu de temps dans un sens, le magnifique squelette qu'il était se trouvait être désormais humain pour son plus grand désespoir parfois, qu'il lui arrivait de vouloir retourner chez lui avant de ce dire que tout ceci était une aventure exceptionnelle qui ne se répéterait sûrement jamais dans son existence et qu'il devait ainsi en profiter au possible. Il ne souhaitait nullement qu'elle ne puisse rester dans cet aspect négatif, il ne faisait aucun doute que la bibliothécaire avait été touchée vu la manière dont elle l'avait évoqué, estimant qu'il était de son devoir de lui changer les idées du mieux qu'il pouvait de son côté. Le mieux était de faire diversion, lorsqu'il organisait le show extraordinaire pour Halloween il fallait savoir faire avec des imprévus parfois et ainsi prendre les rênes pour que tout se déroule à merveille malgré tout, regardant un peu les alentours pour trouver quelque chose d'assez pétillant. Lorsqu'une idée germa dans son esprit, forcément incroyable vu qu'elle venait de lui, souriant à l'adresse de la jeune femme tout en lui tendant la main doucement.

« Je sais que ce n'est guère le lieu le plus approprié, qu'une bibliothèque devrait être le sanctuaire du silence et du sérieux, mais voudriez-vous bien m'accorder une petite danse ? Je crains d'être un peu rouillé, je n'ai eu que peu de temps pour m'exercer, cependant le jour où je ferai ma déclaration en bonne et due forme je souhaiterais être préparé au possible et ceci passe par la danse. »


Un petit peu de vérité dans ses paroles, juste assez pour tenter de lui faire plaisir et retrouver le sourire, après tout elle lui avait dit qu'ils devraient mieux se connaître pour qu'elle veuille bien lui enseigner tout ce qu'elle savait sur les déclarations.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Belle French

avatar
En réalité, je suis
Belle
☂ Conte : La Belle et la Bête

☂ Emploi : Bibliothécaire
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Rumple

☂ Avatar : Emilie de Ravin
© Crédit : Aria et Joh.a et Valou
MessageSujet: Re: Teach me love | Belle French   Lun 25 Juil - 17:55

Teach me love
Belle &  Jack

Si tu aimes une personne dit le lui, car les cœurs sont souvent brisés par des mots qui ne sont pas dit.  

✻✻✻

La jeune bibliothécaire mentirait en disant que la présence du squelette n’ensoleillait pas sa journée. Tout ce qu’il pouvait bien dire lui mettait le sourire aux lèvres tant son parlé était amusant. Selon elle, le roi d’halloween était le personnage le plus coloré de Storybrooke.

-Mon Cher, à vous voir je ne me douterais pas que l’Halloween est votre fête.

Un rire cristallin s’échappa de ces lèvres.

-Tu es bien trop coloré pour une fête si sombre. Quoi que ne te verrais pas ailleurs non plus. Ce doit être cette incongruité qui fait ton charme.

La jeune femme appréciait beaucoup la petite tornade qu’était Jack. Il l’empêchait de faire son travail, mais elle travaillait beaucoup trop de toute manière ces temps-ci alors cette pose était le vent d’air frais qui chassait sa monotonie quotidienne. Bien que leur conversation du moment la mette légèrement mal à l’aise, Belle ne voulait pas non plus y couper court et retourner dans le silence de ces manuscrits. Voilà qu’il lui proposait de trouver un trèfle à quatre feuilles pour lui apporter de la chance. Oui, définitivement elle en aurait besoins si cela marchait vraiment. Quoi que, qui était-elle pour douter d’une telle magie alors qu’elle y était confronté depuis toujours. La princesse n’avait peut-être pas été bénie par des fées marraines dans son berceau, il n’empêche qu’elle n’avait au final jamais manqué de rien. Son enfance avait été monotone, mais en comparaison à d’autre elle avait été élevé dans la soie et ne pouvait définitivement pas se plaindre. Belle se sentirait mal de vouloir encore plus de chance, alors que d’autre en méritait bien plus qu’elle.

-Et bien j’essaierais d’en trouver si cela peut m’être utile, on ne sait jamais.

Puis il lui reprit la main, ce qui commençait à devenir une habitude et elle ne s’en formalisa même pas. Sa demande suivante par contre la prit au dépourvu. Une danse ? Lui apprendre à danser ? Bien, il est vrai que c’est un art que la jeune bibliothécaire avait dû maitriser dès son plus jeune âge, mais il y avait un moment qu’elle n’avait pas dansé. Elle ne comptait plus le nombre de bal et banquet auquel elle avait dû assister avant que son père ne lui trouve le mari qui lui convenait, à lui, cela va sans dire. Bref, oui, elle était sans doute une des meilleures personnes pour lui apprendre l’art de la danse.

-Je crois être une bonne personne pour t’apprendre. Il y a bien longtemps que je n’ai pas dansé, mais c’est quelque chose que j’adorais faire dans le temps. Par contre, bien que la bibliothèque soit vide, nous n’avons pas beaucoup d’espace ici. Nous devrions aller derrière la bibliothèque le sol n’est pas comparable à une salle de bal, mais au moins nous avons plus d’espace.

La Belle savait qu’elle n’aurait pas dû accepter, mais son amour de la danse avait passé par-dessus sa raison. Elle ne voulait pas donner de faux espoirs à Jack, mais une petite danse, n’avais jamais tué personne non ? Puis, il était si charmant que cela aurait dure de refuser.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙




Belle. C'est un mot qu'on dirait inventé pour elle. Quand elle danse et qu'elle met son corps à jour, tel. Un oiseau qui étend ses ailes pour s'envoler. Alors je sens l'enfer s'ouvrir sous mes pieds. ©️ joh.a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Teach me love | Belle French   Ven 29 Juil - 18:35




C'était son rôle que de venir amuser petits et grands dans un sens, le tout en jouant certes des mauvais tours mais le résultat final restait bien le même car tout le monde avait le sourire aux lèvres à Halloween, celui-ci mutait en quelque sorte avec les années et même les siècles ce qui faisait que Jack n'était peut-être plus cet épouvantail devant uniquement provoquer l'horreur. Tout le monde le trouvait si sombre, macabre sur les bords même s'il était indéniable que ceci était vrai, mais il était aussi un personnage haut en couleur malgré tout. Un enfant qui s'émerveillait à la vue de nombreuses couleurs, appréciant manger une tonne de sucreries au risque d'en attraper des caries, au point qu'il en avait perdu la tête en se liant de trop près à Noël. Mais depuis longtemps le squelette savait passer outre ce qu'on pouvait dire sur lui, du moins en façade il savait rester le même au point que personne n'avait vu dans sa ville d'Halloween Town quel mal-être pouvait bien le ronger, encore plus à Storybrooke où durant la malédiction il pouvait paraître comme cet homme étrange qui aimait l'occultisme et tout un univers sûrement lié aux ténèbres. Alors dans un sens oui ce fut une surprise d'entendre de la part de Belle lui dire qu'il n'était peut-être pas le roi qu'il pouvait être dans un sens, le crispant peut-être malgré lui avant de se détendre, il avait compris à quel point faire ce qu'on attendait de lui était primordial et surtout depuis l'épisode à Christmas Town. Il avait de par son comportement égoïste manqué de détruire le fragile équilibre des fêtes, voulant s'improviser Perce-Oreille alors qu'il n'en avait pas la carrure, alors que le feu à l'intérieur de lui s'était de nouveau remis en marche comme jamais. Il était indissociable d'Halloween et sa fête de lui, liés à jamais dans quelque chose qui le dépassait entièrement sans pour autant chercher à comprendre, c'était une part de lui dont il ne voulait plus prendre le risque de perdre une seule seconde. Alors il s'était contenté de sourire à la bibliothécaire, même si dans un sens ce compliment qui n'en était pas vraiment un lui faisait plaisir, alors qu'elle le confirmait qu'il n'y avait pas d'autre place pour lui que le 31 octobre. Ce qui lui convenait entièrement aujourd'hui, même s'il avait toujours cet attrait inavouable pour Noël il se faisait moindre par rapport à ce qu'il avait connu, avoir la sensation d'avoir enfin trouvé sa place était un sentiment incroyable même si en réalité il avait juste dû ouvrir les yeux.

« C'est vrai. Je ne pourrais évoluer ailleurs auprès une autre fête, même si un jour je le souhaiterai ceci serait impossible, mais ne vous en faites pas je sais que c'est ce qui me convient le mieux et ce qui me rend heureux. »

Le roi d'Halloween avait ensuite enchaîné avec cette histoire de trèfles mais surtout de danse, c'était une activité qu'il n'avait que peu de temps de pratiquer mais surtout qui demandait surtout une partenaire qu'il espérait être bientôt sa tendre poupée de chiffon, pourquoi s'échauffer avant de se lancer réellement dans le bain auprès de Sally ne lui ferait que peu de mal mais surtout il voulait voir sourire Belle. Parce qu'elle était son appui dans cette épreuve, son point de repère et son puits de savoir lorsqu'il avait une question, surtout dans cette tortueuse affaire de cœur où Jack ne savait aucunement par où commencer. Ce dont il était sûr en cet instant c'est qu'il aimait sa petite couturière, même durant la malédiction il se rendait compte avec beaucoup de recul qu'il avait du mal à détacher les yeux d'elle lorsqu'elle était dans les environs mais il n'avait jamais compris la raison de ceci, et que l'ancienne princesse face à lui devait absolument l'aider à faire la plus somptueuse et incroyable déclaration qui puisse exister. Ce n'était que très peu de vouloir lui remonter le moral surtout après son explication sur le fait qu'elle avait pu être amoureuse, mais que ceci semblait être du passé, surtout avec tout ce qu'elle risquait de faire pour lui avec toutes les questions qu'il avait à lui demander et celles qu'il avait déjà pu poser avant. L'amour était quelque chose de nouveau pour le squelette et il ne serait dire ce que ceci fait de ne plus le ressentir, ou ne pas trouver écho à ses sentiments en tout cas, mais il se doutait bien que l'expérience devait n'être que très peu enviable alors autant s'excuser d'une certaine manière que de lui avoir agité autant de mauvais souvenirs. Sa réponse positive ne fit que le ravir un peu plus et le fit rire par la même occasion, il était un roi il n'avait pas besoin d'apprendre car l'art du spectacle coulait naturellement dans les veines autant que le sang, hochant malgré tout la tête à la suite de ses dires quant au fait qu'ils ne pouvaient venir s'exercer dans cette partie-ci dans la bibliothèque.

« Certes, je comprends tout à fait, il serait dommage de devoir arranger notre cher Shakespeare même si je pense qu'il pourrait approuver la démonstration. Cependant ne pensais pas que j'ai besoin de leçon, je suis un véritable danseur et chanteur né vous savez, je parlerais plus d'une petite remise à niveau avant le grand jour. Néanmoins, ma chère, sachez que c'est un plaisir de le faire en votre compagnie. »

La fierté et l'orgueil d'un roi après tout, convaincu sans trop de mal de réussir tout ce qu'il pouvait entreprendre, il ne connaissait nullement l'échec si ce n'est qu'à une exception près mais celui-ci avait eu au moins comme bien fait de le faire grandir. Il avait appris que ce n'était pas parce qu'il s'imaginait des choses qu'elles étaient forcément vraies, comme sur le fait que le Perce-Oreille avait des griffes et qu'il utilisait une grotte, qu'exiger ne voulait pas dire conquérir, que s'enflammer trop tôt sans prendre du recul était parfois un mal. Cependant, pour ce dernier point c'était peine perdu, Jack était une tête brûlée qui agissait avant de réfléchir et rien ne pourrait le changer. Tout n'était pas que noir dans cette expérience, loin de là même, il avait ouvert les yeux sur le fait qu'Halloween était l'une des choses les plus importantes et qu'il devait s'occuper encore plus de ses habitants qui n'avaient à son égard qu'admiration. Et il y avait eu aussi l'amour. À l'instant même où il avait su que Sally avait voulu chercher à le sauver de sa folie, de voir ce qui était bien pour lui et non pas ce qu'il voulait au point de s'opposer à lui, le squelette avait senti les prémices de sentiments en lui. Parce que avant la jolie poupée de chiffon personne n'avait pris la peine de la connaître vraiment ou de voir qui était vraiment Jack Skellington, il apparaissait pour les autres comme le roi et ce qui avait contribué dans un sens à l'isoler au possible, elle avait vu sa détresse et le fait qu'il était au bord de l'explosion alors que les autres restaient tout bonnement aveugles pour ne lui offrir que de la lamentation. Plus il discutait avec Belle plus il prenait conscience de tout cette histoire, comme si elle lui apportait une vision neuve de son histoire qu'il n'avait pas forcément soupçonnée, elle lui avait appris déjà beaucoup alors que pourtant il n'était pas encore entré dans le vif du sujet. Pour ceci il devait encore gagner une forme d'amitié, être assez proche d'elle d'après ses dires, sans voir en réalité qu'il avait encore fait un quiproquo monstre avec cette histoire de déclaration en tête. Mais pour l'heure il la suivait vers l'arrière de la bibliothèque, pour ainsi recevoir un ''cours'' de danse en quelque sorte, regardant les lieux normalement fermés au public.

Comme tout ce qui était nouveau, même le détail le plus insignifiant, attirait un tant soit peu son attention même si pour le coup il la reporta assez vite sur la jeune femme à qui il fit une fine révérence comme pour l'amuser avant de venir se placer correctement pour danser. Jack connaissait surtout la valse, ainsi que tous ses dérivés, comme s'il ne vivait pas vraiment avec son époque parfois mais elle avait un charme qu'il ne serait traduire. Il aimait avoir du neuf, voir sa routine être brisée, mais pourtant il avait un fond traditionaliste qui ne le quittait aucunement dans cette forme de mentalité presque contradictoire. Il aimait que sa fête chérie d'Halloween garde des choses spécifiques qui la caractérisaient, des figures qui se voulaient emblématiques par exemple, mais en même temps il avait besoin d'idées neuves s'il ne voulait retourner dans une forme de dépression car devoir toujours répéter les mêmes choses l'avait usé jusqu'à la moelle. Sans mauvais jeu de mots vu son état de squelette. Alors que Noël avait été un vent de nouveauté incroyable, quelque chose de si inédit, mais à vouloir s'approcher du soleil on finissait par se brûler et il retenait en grande partie la leçon. Mais pour l'heure il n'était ni questions des fêtes mais bien de danse, pouvant voir à quel point Belle était une fabuleuse cavalière, ce qui le ravissait tout autant car il avait ainsi en partie cette impression de se laisser doucement aller. Les pas s'enchaînèrent sans le moindre problème, comme si l'un et l'autre étaient habitués à ce genre d’exercice, si bien qu'il n'aurait su dire combien de temps l'activité dura. Des longues minutes qui furent à son avis trop courtes, parce qu'il s'amusait particulièrement pour le coup, jusqu'à ce qu'il dût au bout d'un certain temps reprendre son souffle dans ce corps dont il apprenait chaque jour les limites. À peine finissait-il les derniers pas que son impatience légendaire reprenait le dessus, sachant pertinemment qu'il devait convaincre la bibliothécaire de lui enseigner tout ce qu'elle pouvait savoir sur le concept de l'amour, cherchant un instant la meilleure façon de s'y prendre avant de foncer avec le plus grand naturel du monde. Jack n'était pas du genre à prendre des pincettes, lorsqu'il voulait quelque chose c'était sur le champ après tout, sa soif de connaissances étant plus forte que tout le reste.

« J'espère que cet instant vous a ravi autant que moi, vous êtes une formidable danseuse, c'est une expérience qu'il faudra renouveler. Je sais aussi que vous aviez dit que l'on devait apprendre à se connaître plus mais je ne peux attendre, mon cœur me dit d'agir et il se languit tellement, j'espère que vous me pardonnez ma possible brutalité mais je n'ai pas d'autres choix. Mademoiselle French, je vous le demande solennellement, je veux que vous m'appreniez tout ce qu'il y a à savoir sur les déclarations de flammes car je dois faire la plus parfaite qui soit pour la plus parfaite des poupées de chiffons. »

Ses yeux brûlaient presque d’ardeur, si Belle avait déjà aimé alors elle devait comprendre ce qu'il ressentait en cet instant, il était prêt à se mettre au travail aussitôt qu'il aurait toutes les clés en main. Mais avant d'en apprendre plus c'est à cet instant que sa sonnerie de portable se mise à sonner, ayant outrageusement oublié au passage de l'éteindre dans cette enceinte pourtant vouée au silence, le regardant pour voir un rendez-vous en vue de construire l'établissement qu'il voulait monter avec ses deux compères squelette-épouvantail. Jack garda néanmoins le sourire, son rôle de roi lui avait appris à devoir tout supporter, lâchant ainsi les mains de la bibliothécaire.

« Je vous conjure de bien vouloir m'excusez Mademoiselle French ! Je dois malheureusement vous quitter. Néanmoins je compte sur vos sollicitude la prochaine pour tout m'expliquer correctement comment une déclaration se doit d'être la plus parfaite possible ! »


Sans plus attendre le squelette laissa la pauvre Belle en plan, étant dans son tempérament de passer du tout au tout, se promettant intérieurement de revenir se renseigner pour savoir ce qu'était l'amour concrètement.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Teach me love | Belle French   

Revenir en haut Aller en bas
 
Teach me love | Belle French
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Les Boutiques :: La Bibliothèque-