Partagez | 
 

 Père par intérim | Storm Scott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Père par intérim | Storm Scott   Ven 18 Mar - 18:46




Marchant d'un pas rapide à travers les rues de la ville qui semblait paisible en apparence, même si cette vision était souvent un leurre qui ne fallait pas gober, Jack se trouvait dans un état qu'il ne serait aucunement qualifier. Entre une forme de colère grondante, surtout à chaque pas qui venait le rapprocher un peu plus de son objectif, ainsi que la consternation la plus totale en passant par une magistrale incompréhension. Il y a quelques minutes de ça il se trouvait tranquillement dans ce qui était sa boutique de Farces & Attrapes, occupé à devoir compter les stocks et imaginer quel superbe produit il pourrait commander par la suite, jusqu'à ce que le téléphone sonne pour lui annoncer une nouvelle dont il se serait passé sans le moindre souci. Parce que cette annonce l'obligeait à devoir laisser de côté ses projets, qu'il jugeait importants au possible étant donné que d'une part c'était lui qui les avait choisi et de l'autre il en était l'exécutant, ce qui lui plaisait guère en tout cas. Ainsi le squelette avait été contraint de devoir fermer temporairement sa boutique, n'ayant personne d'autre sous la main à cet instant il n'avait guère le choix, pour pouvoir s'occuper de cette affaire qui venait le laisser perplexe. Parce que non ce n'était nullement n'importe qui qui lui avait passé ce petit coup de fil, sinon il y a fort à parier qu'il ne serait pas dans cet état-là, bien sûr il fallait que ce soit assez important pour le forcer à quitter son travail – car il était certain que dans le cas contraire cette petite affaire aurait attendu qu'il ferme à l'horaire convenu. C'était le bureau du shérif qui lui avait ainsi téléphoné, ou du moins une personne qui y était assimilée mais ceci était de l'ordre du détail qu'il n'avait que peu écouté, l'incitant à venir sur-le-champ pour une affaire plutôt grave et qui ainsi requérait sa présence. Approchant de l'établissement les théories les plus folles fusaient en fait si on y regardait de plus près, comme toujours lorsqu'il s'agissait de l'épouvantail qui possédait une bien trop grande imagination qui débordait trop souvent, jusqu'à ce qu'il se dise que peut-être on avait de ce fait besoin du grand Jack Skellington pour devenir le prochain héros de Storybrooke car après en y regardant de plus près il avait tout de même sauvé Noël.

Une nouvelle perspective qui le faisait grandement relativiser, voyant par avance toute la gloire qui serait sienne et les nombreuses louanges qui pleuvraient à son encontre, lui offrant une tout autre vision faussée de l'histoire comme toujours. C'est confiant et fier de lui que Jack pénétrait ainsi dans le département du shérif, profitant pour regarder d'un peu plus près l'endroit dans lequel il n'avait de ce fait jamais mis les pieds auparavant, s'attendant presque à recevoir une médaille pour ses exploits ou quelque chose dans ce goût-là. Cependant la désillusion vient rapidement en fin de compte, lui qui se sentait si important en suivant la secrétaire qui lui montrait les chemins vers les bureaux, et encore plus en voyant la petite fille assise sur une chaise. Storm. La petite sorcière de son monde se fichait déjà royalement de l'autorité à Halloween Town, si ce n'était aucunement le cas en tout cas elle le cachait à la perfection en tout cas, mais il laissait couler car après tous les enfants ont toujours été libres de faire ce que bon leur semble dans leur monde. C'était le pays des démons et des diables ou encore des fantômes, l'atmosphère y était sombre et lugubre même en pleine journée, une place où les blagues et les mauvais coups étaient justement à l'honneur. Comme ils le chantaient tous à la perfection, de façon d'autant plus unanime, les anges n'avaient pas leur place chez eux et ceci se ressentait parfaitement. Le squelette se souvenait encore de la tête des habitants à l'instant même où il avait ouvert le rideau sur une sorte de vitrine de Noël, ou du moins où il avait entreposé ce qui était les figures emblématiques de cette fête de fin d'année, tous avaient eu une sorte de mouvement de recul et une espèce de cri d'horreur en apercevant une chose assez différente de ce qu'ils avaient. Mais c'était ce qui avait justement plu à Jack, s'éloigner d'Halloween qui l'étouffait et l'aurait sans nul doute tué à petit feu s'il n'avait nullement été un squelette, la raison pourquoi il avait voulu de ce fait croire que sa chimère était possible. Il se souvenait encore avoir demandé à Stram et ses deux acolytes de lui ramener le Perce-Oreille, montrant à quel point les gamins de leur monde étaient en quelque sorte peut-être plus sauvages, et aujourd'hui elle se trouvait dans l’antre-chambre de la justice.

Fixant l'écolière alors qu'il approchait, ayant par la même occasion perdu son sourire et restant assez apathique en extérieur, le roi d'Halloween se sentait et était pleinement responsable des habitants de leur ville d'origine. Pour eux il se battrait toujours, qu'importe la bataille et sa difficulté, Storm et le reste du trio en faisait aussi partie même s'ils avaient formé autrefois la Bande d'Oogie. Était-ce une façon de se rebeller contre son autorité ou s'étaient-ils laissé embobiner par le sec de jute ? Jack ne l'a jamais su mais il les avait toujours laissé faire, parce qu'il ne prenait pas totalement ce titre au sérieux ou du moins ne ressentait aucune menace d'aucune sorte, ses sentiments à leur égard depuis qu'il se souvenait de qui il était se trouvait être mitigé mais au final toujours bienveillant. Parce qu'il comprenait parfaitement que pour des enfants libres se trouver avoir des parents, qui n'étaient pas du tout les leurs de bases, c'était un concept difficile à avaler surtout pour des terreurs dans le genre. Au final, le squelette était peu étonné de se trouver ici mais ceci ne l'empêchait pas de se montrer un brin autoritaire, attendant de voir de quoi il en retournait. On lui expliqua l'affaire simplement, en dehors d'un froncement de sourcils il restait stoïque et d'une neutralité à toute épreuve, mais ce qu'il entendait ne lui plaisait que très peu. Vol à l'étalage. Même si ceci pouvait s'apparenter à une sorte de coutume d'Halloween Town, selon les mauvaises langues en tout cas, ce n'était pas vraiment le cas et ceci le contrariait fortement. Lui-même tenait un commerce ici après tout, même deux si on comptait l'affaire de l'Ospipaille qui était parti d'une simple plaisanterie de base, il y avait de ce fait des attitudes qui ne passaient pas contrairement à d'autres. Ses yeux ne quittaient pas Storm et lui disaient très clairement qu'ils allaient avoir une discussion, ce qui serait très loin d'être très amusant à son sens, avant qu'on vienne lui tendre un stylo pour venir signer le fait qu'il avait connaissance de l'histoire mais aussi qu'il était celui qui était venu la chercher. Y apposant sa signature, avec une fine agressivité tout de même, Jack relit le document pour voir que tout était en règle avant de tiquer sur ce qui aurait pu être du détail. Passant son regard du papier à l'agent, se demandant qu'il n'avait pas une hallucination passagère, il préférait en avoir le cœur net.

« Je vous prie de m'excuser, mais pourquoi est-ce qu'en face de mon nom il y a écrit ''père'' sur cette déposition ? »

« C'est bien ce que vous êtes non ? C'est ce qu'elle nous a dit en tout cas, et il faut impérativement un de ses représentants légaux pour venir la chercher. Elle n'a pas voulu donner le nom de sa mère. »

Elle leur avait dit quoi ?! Le roi d'Halloween foudroya du regard la petite sorcière, lui promettant mentalement qu'elle allait passer un sale quart d'heure, alors qu'il souriait au policier tout en venant le remercier d'avoir pris ainsi soin de sa fille et que ce genre d'histoire ne se répéterait pas. Il y veillerait personnellement. Ils furent raccompagnés par l'homme qui lui disait que pour cette fois-ci il fermait les yeux, après tout Stram n'était qu'une enfant qui avait fait une bêtise mais ce genre de chose ne devait plus arriver, avant de les laisser seuls devant le département du shérif. Jack vient lui octroyer un léger signe de la main, comme il savait si bien le faire, avant de fermer le poing et de tourner aussitôt ses yeux sur la petite une fois que l'homme n'était plus dans le champ de vision. Il faisait vraiment un effort surhumain pour rester le plus calme possible, alors que son esprit aurait tant envie de torturer Storm pour ce qu'elle venait de faire, même si le ton était loin d'être amical. Elle le connaissait, elle l'avait déjà vu en colère après tout – surtout quand le trio s'était trompé de cible et avait commencé à se battre, elle avait intérêt à désamorcer la situation si elle ne voulait pas passer un mauvais moment.

« Donc ? Qu'est-ce que tu as à dire pour ta défense ? Et surtout cette histoire de "papa" ? »

Il ne criait pas à cet instant, pas encore en tout cas, mais son regard en disait long sur l'énervement qui pouvait être présent à l'intérieur de lui.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Père par intérim | Storm Scott   Lun 4 Avr - 16:00







Père par intérim



« Allez Stram ! Tes pas capable de voler le vieux! Tu t’es ramollis Sorcière »

La colère grandissait dans le petit corps de Storm, depuis le début de la journée ses deux acolytes, Amias et Greyson, se moquaient d’elle sans raison apparente. Peut-être en avait-il marre de toujours se faire engueuler à sa place ? Et alors ? Qu’est-ce qu’elle en avait à faire de leur état d’âme d’abord ? Elle était Stram, le cerveau de la bande, la seule fille, mais aussi la seule capable de réfléchir avant de foncer. Elle ne se laisserait pas avoir par des simples provocations futiles de la part de deux attardés incapables de s’habiller tout seul sans l’aide de leurs mères. Bande de crétin. Fièrement, elle redressa la tête, les toisant du regard.

« Je n’en vois pas l’intérêt, crétin. »

« Si tu le fais sans te faire prendre, on sera tes esclaves pendant un mois ! »

Voila qui devenait intéressant. Avoir ces deux idiots sous ses ordres, pendant un mois entier était un prix qui valait son pesant d’or. La jeune fille se voyait déjà leur donner des ordres plus farfelus les uns que les autres. Obliger Greyson à venir habillée en fée clochette à l’école. Voir Amias s’habiller en diablotin rose bonbon. Tout ce que c’est abrutis détestaient. Un sourire carnassier se dessina sur les lèvres de l’enfant et elle partit alors faire son défi…

Quelques heures plus tard, elle était là, au commissariat, assise sur une chaise, les jambes qui se balançait d’avant en arrière alors que le policier la fixait, essayant d’avoir sa version des faits. Que dire ? Qu’elle s’était faite piégée par ses deux potes ? Qu’ils s’étaient vengés de toute les fois où ils avaient été accusés à la place de la petite sorcière ? Et après quoi ? Oui, elle avait voulu voler un sachet de bonbon et les deux crétins avaient prévenu le veneur qui l’avait attrapé la main dans le sac. Suite de quoi, elle s’était mise à lui donner des coups de pieds dans le tibia, faisant volontairement mal au marchand et s’en souciant guère. Il ne l’avait pas lâché, le sheriff était venue et voilà. Fin de l’histoire. Ou presque…

Après une bonne heure pour tenter de savoir qui été ses parents, Storm avait fini par donner un nom comme étant celui de son père. Evidemment c’était faux, mais elle n’avait pas du parent, juste deux abrutis qui se prenaient pour tels. Non personne n’était digne d’elle, sauf peut-être une personne qui pouvait, quand la chance lui souriait, avoir de l’autorité sur cette jeune fille : Jack Pumpkin, le roi des citrouilles, chef d’Halloween Town. C’est donc son nom qu’elle avait donné comme étant celui de son père. Elle savait qu’il viendrait et qu’il la ferait sortir en la voyant, non pas sans râler mais bon… C’était le jeu ma pauvre Lucette !

Finalement, l’ancien squelette arriva et il ne semblait pas réellement r avis d’avoir été appelé. Ok, elle savait dès lors qu’elle passerait un sale quart d’heure après. Mieux valait ça que de rester avec ce flics aussi débile que a coquille d’une huître. C’est vrai, il voyait Jack en face de lui, moi et il ne tiltait pas que l’on n’avait aucun air de famille ? Non, ça semblait normal pour lui. Même quand le sac d’os lui posa la question, il ne trouva rien de choquant ou d’anormal. Crétin.

A peine sortit, l’enfant comptait de cinq à zéro avant de subir les foudres de Jack… 5  il saluait le policier qui s’en allait. 4 Il se tournait vers elle… 3 il lui lançait un regard en colère… 2 Il semble se contrôler… 1 A nouveau ce regard en colère… 0 Monsieur Jack explosait. Elle reste en face du poste de police, au cas où elle doive se mettre à courir en criant à l’aide. Leçon numéros une : toujours avoir un plan B…au cas où. Elle réfléchissait à comment lui répondre avant d’hausser les épaules de manière lasse avant de se lancer…

« C’est de a faute de Am et Gram Jack ! Ils n’arrêtaient pas de m’ennuyer pour que je le fasse et après ils ont été caftés ! Ils m’ont trahi ! Tu imagines Jack ? »

Elle préféra ignorer la question sur le papa, après tout, ce n’était pas très important. Elle savait que Jack s’en fichait qu’on l’ai foutue dans une famille qu’elle détestait par-dessus tout.


© Jawilsia sur Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Père par intérim | Storm Scott   Dim 10 Avr - 10:46




Le squelette n'était pas du genre à exposer sa colère, seulement en de rares occasions où on venait le pousser à bout, c'est pourquoi même avec Stram il tentait autant que possible de garder une forme de calme apparent. Jack savait qu'en tant que roi son rôle n'était aucunement d'être sévère envers ses habitants, dans le cas contraire il serait bien piètre et ne mériterait nullement ce titre à son sens, il se devait d'être le plus patient du monde. Même quand Mr le Maire le harcelait aussitôt Halloween finit pour préparer le suivant qui n'aurait lieu que dans un an, ou encore quand les sorcières venaient s'accrocher à ses jambes et refusaient de le lâcher, lorsqu'on voulait son avis sur des affaires qui ne le concernait même pas, quand la fameuse bande d'Oogie faisait justement des siennes. Il avait laissé les trois garnements faire leur vie et autant de mauvais tour qu'ils le voulaient, après tout c'était l'esprit même de leur pays et il n'en avait jamais vu le mal, du moment qu'ils ne faisaient pas à proprement parler du mal à autrui il n'y avait à son sens aucun problème. Cependant, il n'aurait pas hésité un seul instant à les mettre hors d'état de nuire s'ils étaient devenus dangereux et surtout pour la ville, sans pour autant aller dans le même acte extrême qu'il avait dû avoir envers son vieil ennemi. L'épouvantail se décrivait comme un roi des plus cléments, adulé par la foule qui ne voyait que par lui, qui prenait dans la mesure du possible soin des autres. Mais qu'en était-il du fameux trio désormais ? Jack n'avait aucune envie de venir les materner ou quoique ce soit d'autres, parce qu'ils s'étaient toujours débrouillés seuls et à la perfection comme la fois où il leur avait demandé de venir kidnapper le Perce-Oreille – même s'ils s'étaient trompés sur l'instant, il n'intervenait aucunement de manière directe dans leur vie car après tout il n'avait jamais eu ce rôle envers eux et loin d'être tout à fait conscient que peut-être la situation devait changer puisque justement tout le contexte avait lui aussi été modifié avec cette malédiction.

Les bras croisés il attendait ainsi la réponse de la petite sorcière, la jugeant de toute sa hauteur tout en abordant un air qui lui faisait dire qu'il n'accepterait aucun mensonge de sa part, fronçant alors les sourcils en entendant la réponse. Am, Stramm et Gram avaient toujours été inséparables, le roi des citrouilles n'avait que pour souvenir de les avoir toujours vus ensemble et il avait peine à se souvenir de l'époque où ils n'étaient pas unis comme trois doigts coupés dans un bocal, il avait eu cette impression que quoiqu'il puisse leur arriver ils affrontaient l'adversité en groupe. Que les deux garçons abandonnent aussi lâchement leur petite camarade défiait l'entendement, pour Jack l'amitié était une chose si précieuse que lorsqu'il l'offrait c'était avec une loyauté à toutes épreuves et il avait pensé que le trio fonctionnait de cette manière entre eux, alors que son regard se faisait moins dur envers Storm. C'était une situation de crise. Ce monde était si différent du leur que s'y adapter, après que les mémoires étaient revenues, n'était pas toujours une tâche des plus aisées. Il y avait des choses ou des comportements qui étaient totalement acceptables à Halloween Town mais qui ne pouvaient être reproduits ici, même s'ils n'avaient jamais cherché à faire du mal ils avaient souvent un comportement qui était loin d'être angélique de toute façon, ils n'étaient plus chez eux ici et il fallait ainsi s'adapter avec plus ou moins de réticence aux nouvelles règles de vie pour garder une sorte de cohésion de groupe à Storybrooke. Devait-il être sévère avec Stram en sachant pertinemment que ce qu'elle avait fait n'aurait fait aucun bruit dans leur ville ? Jack aurait eu tendance à dire non, juste une petite leçon de morale pour lui faire comprendre les choses, mais le problème étant que lui aussi se trouvait dans le commerce désormais et que le vol n'était pas une notion qu'il tolérait très bien. Pas du tout même. En tant que roi il aurait laissé couler cette histoire, lui disant simplement de ne pas recommencer ou ne pas se faire attraper si aisément, en tant qu'habitant de cette ville c'était en revanche juste impossible. Décroisant les bras, ayant l'impression d'être dans une sorte d'impasse, il restait impassible en cet instant.

« Peut-être qu'en effet c'est de leur faute, ils ont finalement réussi à te prendre dans ton propre piège on dirait bien, mais je constate surtout qu'eux ne sont pas présents. C'est toi que j'ai dû venir faire sortir, personne d'autre à ma connaissance, et j'espère au moins que cette histoire te servira de leçon ! Il y a beaucoup de choses que je peux tolérer, je suis une personne tout ce qu'il y a de plus ouvert d'esprit sur le monde qui l'entoure, mais le vol n'en fait point partie Stram. As-tu pensé au moins une seule seconde aux conséquences de tes actes ? »

En agissant de la sorte la petite fille offrait une mauvaise image d'elle, certain de son côté que dans une ville comme Storybrooke tout se savait très vite, mais potentiellement de leur monde d'origine et de lui. S'il passait pour son père, comme elle venait de le dire à l'agent de police, c'était sa réputation qui en prendrait aussi un coup et il pourrait perdre avec plus ou moins de mesure la considération des autres commerçants. Jack était attaché à sa boutique de Farces & Attrapes, ainsi à l'Ospipaille qu'il venait de monter avec ses deux compères, et il ne souhaitait aucunement que cette affaire puisse avoir de l'impact sur ce qu'il chérissait. Son commerce c'était la meilleure manière pour lui de pouvoir respirer, d'être toujours attaché à Halloween mais d'avoir la possibilité aussi de faire autre chose en dehors de ce qui était autrefois son unique activité en tant que squelette, d'avoir du temps pour lui et de faire autre chose que préparer pendant 365 jours sa fête adorée. Il trouvait si égoïste de la part de Stram de ne pas avoir pensé à tout ceci en donnant son nom, lui qui pourtant de son côté avait réussi à endoctriner toute une ville à suivre sa folie de Noël – mais après tout il est plus facile de pointer les défauts des autres que les siens, mais au moins il était certain qu'il devait intervenir et trouver une solution adéquate. Puisqu'elle avait dit que l'épouvantail était son père alors autant agir de la sorte, de manière purement responsable pour le coup, il serait même prêt à venir la mettre au coin si ceci pouvait concrètement lui servir de punition efficace. D'ailleurs, en y venant y réfléchir un peu plus, Jack se rendait compte qu'il n'avait aucune idée à quoi ressemblaient les parents de la petite fille et il n'avait nullement souvenir de les avoir vus une fois. Ceux-ci lui avaient d'une certaine manière été attribués par le hasard de la malédiction, dire qu'ils l'étaient vraiment c'était soulever un point de débat auquel il n'avait aucune envie de penser sur le coup, et il comprenait de moins en moins pourquoi elle n'avait pas eu la délicatesse de donner leur identité. Il avait mal au crâne rien que d'y penser. Venant se masser légèrement la tempe tout en regardant la petite sorcière, ne sachant quoi faire d'elle sur l'instant, le mieux qu'il avait à faire été peut-être de la ramener auprès d'eux et de les laisser gérer cette situation de crise. Le doute était quelque peu présent, pas vraiment assuré de la manœuvre à suivre, réalisant qu'il n'avait eu de réponse à sa question.

« Je veux aussi savoir pourquoi as-tu eu la bonne idée de donner mon nom ? Il me semble que tu as des parents ici, je suis sûr des gens tout à fait charmants. Je vais devoir les mettre au courant tu sais, ce n'est nullement le genre de chose que l'on peut garder sous silence, je n'ai guère le choix. »

Pourquoi ? C'était la question qui trottait dans la tête du squelette, ayant le besoin d'assouvir sa curiosité avec laquelle il ne fallait jamais jouer, retournant la situation dans tous les sens. Jusqu'à ce que l'évidence le frappe peut-être aux yeux, comme un éclair d'illumination, remettant peu à peu les pièces du puzzle dans son esprit. Peut-être que Storm avait peur d'eux, qu'ils n'étaient peut-être pas aussi bons qu'il pouvait le penser dans un premier temps, après tout elle avait trouvé refuge chez Valentina pour fêter Noël même si après cette fête s'était transformée en véritable épopée épique. Comme une sorte de petite prise possible de conscience, réalisant l'envers du décor, imaginant peut-être les pires scénarios possibles. Son sang de roi protecteur ne fit un tour rapide à l'intérieur de lui, personne ne faisait le moindre mal à l'un de ses habitants et ceci s'appliquait même aux plus terribles comme le trio, il ne tolérait à aucun moment qu'on puisse leur porter atteinte de près ou de loin. Dans le cas contraire il déchaînerait les Enfers, il n'aurait aucun remords à agir comme un démon comme il avait fait avec Oogie, ceci serait sans doute horrible à voir et en particulier pour les parents horribles. Serrant la main pour garder sa colère sourde, souhaitant d'abord savoir le fin mot de l'histoire, son regard se faisait sans doute plus dur à l'encontre de la petite fille mais pourtant ce n'était nullement contre elle mais pour tout ce qu'il pouvait imaginer.

« Stram, je vais te poser une seule fois la question. Est-ce que tes parents te traitent convenablement ? »

Dans le cas contraire il ne donnait pas cher d'eux, Jack n'était pas du genre violent mais lorsqu'il devait intervenir physiquement on savait jusqu'où ceci pouvait bien aller, il n'aurait aucune pitié.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Père par intérim | Storm Scott   

Revenir en haut Aller en bas
 
Père par intérim | Storm Scott
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-