Partagez | 
 

 Vous feriez un prédateur hors normes ma chère... [PV Ray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Vous feriez un prédateur hors normes ma chère... [PV Ray]   Sam 9 Avr - 21:41

Vous feriez un prédateur hors normes ma chère...


Est encore une journée de boulot qui se termine... Enfin, «boulot»... Tout ce qu'avait fait James aujourd'hui, c'était faire des paris sportifs, regardait ses actions en bourses et gueuler sur ses employés pour leurs incompétences. Quoi d'autres ? Et bien quelques rails de coke et un verre ou deux de Whisky. Sans oublier également son tabac qu'il fume depuis peu à la pipe.

Cependant, alors qu'il était en train de prendre la route pour rentrer chez lui, James se rend compte qu'il lui manquait quelque chose... Son portable, son tabac ainsi que sa petite poudre magique. Soupirant donc, il fait très vite demi-tour pour retourner à la banque.

Mais tandis qu'il arrive aux portes de la banque, il voit la secrétaire de l’accueil le regardait comme un fantôme. L'ancien tigre se rapproche alors de cette dernière et lui demande si elle a vu un fantôme en étant polie. Puis en entendant la réponse, Shere Khan devient de plus en plus froid de visage.

- Comment ça « Comment je suis sortie », je suis partie depuis plus d'une demi-heure et je viens chercher des affaires que j'ai oubliées.


La secrétaire se recroqueville peu à peu et lui répond avec crainte qu'une personne lui ressemblant fortement est déjà rentrée pendant son absence et qu'il est dans son bureau. A la fois en colère et très surpris, il se précipite vers son bureau pour savoir ce qu'il se passe. Une personne aurait son apparence ? Impossible, il ne connaissait rien à la magie, mais il doutait fortement qu'une telle chose soit probable.

Quand il arrive alors dans son bureau, il se surprit lui-même, comme si un clone était devant lui... Même habit, même allure et regard. Qu'est-ce que ça voulait dire... Le tigre entre alors dans la pièce et ferme la porte à clef :

- Bien... Je sens qu'on va avoir une bonne discussion... Qui êtes-vous et comment fait vous cela...


Ses caméras de sécurité qui sont réparties dans tout le bâtiment ont sûrement filmé l'entrée de l'imposteur, il avait les preuves qu'il y avait abus d'identité. Mais par quel subterfuge cette personne pouvait prendre son apparence...

© lou' sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Vous feriez un prédateur hors normes ma chère... [PV Ray]   Dim 10 Avr - 19:54


ft Ray Donnan & James Stark
Ainsi allait la vie. La vie de quelqu'un d'immortel mais qui ne l'était plus. La vie de quelqu'un qui copiait pour piller et pillait pour copier. La vie de quelqu'un qui savait à quel point le monde était cruel et qui avait conscience que pour survivre, elle devait l'être aussi. Cruelle. Aussi traîtresse que la plus innocente des roses, elle avait ses épines. Quand elle vous piquait, un adorable et incurable poison se répandait dans vos veines. Il revenait, jusque dans votre coeur, puis dans votre cerveau, vos mains, vos pieds, partout, partout où vous oseriez le chercher, jusqu'à ce que vous décidiez de mettre fin au supplice qu'on vous avait infligé. On appelle cette personne, non, ce montre ... Le Doppelgänger. Le seul, l'unique. Il fallait faire attentions aux méchants qui rodent sous notre lit. Histoire qu'ils ne puissent fouiller nos rêves. Aujourd'hui, mission un peu spéciale de prévue ! Il fallait s'attaquer à plus gros, plus grand, plus fort. Il fallait frapper où ça faisait mal : l'argent. L'argent source de tous les maux, source de tous les malheurs, source de tous les conflits et les guerres, oui, l'argent, chose si immatérielle et qui pourtant permettaient à ce monde comme aux autres de tourner rond. Frapper l'argent, c'était frapper la banque de Storybrooke. C'était frapper son gérant au visage : un dénommé James Stark, qu'elle avait observé, de loin, de près, sans qu'il ne s'en aperçoive. Imiter ses collègues de travail n'était pas  si compliqué.

Il faisait nuit, maintenant, et le copycat le plus parfait s'était introduit dans le bureau de sa "victime". Pour ne pas éveiller les soupçons, elle conservait son apparence masculine. Son visage, marqué de traits reconnaissables, demeurait neutre. Les yeux rivés sur l'écran d'un ordinateur, cherchaient, analysaient, observaient tous ces chiffres qui au plus normal des citoyens ne représentaient rien. Pouvoir observer et copier à la perfection, c'était son truc, au Doppelgänger. Quelques informations stockées dans ces serveurs pourraient lui permettre de faire couler une des plus grosses fortunes de la ville. Essayer de s'en prendre à Monsieur Gold était trop risqué, mais celui ci était un ennemi à sa hauteur. Elle ne craignait rien. Ah, oui, j'ai sans doute oublié de vous préciser ça mais vous l'aviez sans doute déjà compris : Le Doppelgänger, sans nom, était une femme.

Ce qu'elle n'avait en revanche pas prévu, c'était le retour du banquier vers son bureau. Assise sur la chaise, dans la peau de son clone -elle était en réalité le clone mais ne passait pas pour un imposteur-, ses yeux se rivaient sur la silhouette masculine apparue dans la pièce. Cette dernière la regarde d'un air surpris, et, sous les traits du brun, le Doppelgänger esquisse un sourire. Il était évident qu'il allait poser cette question mais elle ne paniquait pas. Au lieu de ça, dans une reproduction parfaite de sa voix, elle répondit. Le plus fou, en plus de cela, c'était que la moindre de ses mimiques étaient copiées avec une précision non mesurable. Deux jumeaux se faisaient face l'un l'autre, comme un reflet dans un miroir.

- Mais voyons, commençait le véritable imposteur.
Je suis James Stark, banquier de profession, et je suis dans mon bureau.

Elle ne se départait pas de son sourire, animant son visage, et pointait du doigt une chaise, posée dans un coin du bureau.

- Pourquoi ne pas commencer par vous asseoir ?

Un silence laissait ensuite place à autre chose.

- Trêve de plaisanteries, je sais que vous ne vous laisserez pas embrouiller par de telles broutilles, bien que, vous l'avouerez, j'ai plutôt bien réussi mon déguisement. Ne comptez pas sur moi pour vous révéler mon identité ... Je suis un jour James Stark, un jour Regina Mills, un autre notre sheriff bien aimé ... Je suis une ombre dans la nuit : invisible.
J'ai découvert des informations intéressantes au sujet de cette institution, je suppose que ce serait fâcheux si elles devaient tomber dans le domaine public .






copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Vous feriez un prédateur hors normes ma chère... [PV Ray]   Lun 11 Avr - 13:32

Vous feriez un prédateur hors normes ma chère...


Shere Khan regardait son double de façon calme, mais sévère, quand il lui balança qu'il était lui, ça le faisait doucement sourire. Ses coudes sur ce derniers, les mains joint face à son visage en fixant son double de son regard de prédateur. Ses coudes sur ce derniers, les mains joint face à son visage en fixant son double de son regard de prédateur.

- Il est vrai que ce déguisement est parfait... Très intéressant votre... Don.


Cependant lorsque son interlocuteur commence à lui faire du chantage, James grimace un peu avant de sourire et rigoler. Cette personne avait du cran de vouloir faire tomber le tigre, mais malheureusement pour elle, elle ne fait effleurer la surface de toutes les choses qu'il a pu faire. C'est donc d'un ton assuré qu'il regarde ses ongles :

- Oh... Je vois, et bien... Il se trouve que moi aussi j'ai quelques tours dans ma manche...

Le gérant de la banque se lève alors et fait le tour, ouvrant son tiroir avant de prendre les affaires qu'il avait oublié avant de retourner à la chaise.

- Vous pensez vraiment que je ne suis pas capable de couvrir mes arrières ? Je fais une grosse partie de la loi ici, j'ai mon mot à dire sur à peu prêt tout ce que je veux. Un simple coup de fil et quelques billets et votre info, vous pouvez lui dire adieu... C'est si simple quand on est riche.


Le tigre sort alors sa pipe et son tabac et commence à fumer également tout en gardant cet air supérieur, calme et assuré.

- « Mr. Stark », ce nom en fait grimacer plus d'un, vous le pensez bien... Mais je n'avais pas eu encore d'adversaire dans votre genre... Et je sens que si vous continuez un peu trop à fouiner dans mes affaires, vous allez me gêner... Cependant, moi aussi, je peux vous faire un petit chantage... Voyez-vous, mon bâtiment est truffé de caméra, avec toutes ces petites merveilles, je peux facilement prouver qu'une personne s'est déguisée en moi et ainsi lancé une chasse contre l'imitateur... Je vous propose donc un marché... Je ne dis rien, et vous ne dites rien, cependant, j'aimerais quand même pouvoir bénéficier de vos services... ça vous tente de bosser pour moi ? Bien sûr, vous aurez le salaire nécessaire, de tel service... ça doit être coûteux, mais j'ai les moyens... Tout ce que je veux, c'est savoir le moindre fait et geste dans cette ville. J'ai déjà quelques contacts que je paye, mais vous... Vous êtes l'espion ultime... Vous feriez un prédateur hors normes...


James se lève alors, fumant sa pipe et regardant ses tableaux contre le mur, patientant que son interlocuteur répond à sa requête.

- Je vous laisse dix secondes pour me répondre avant de faire, venir la police...


Dans sa main, il avait son portable qui patientait sagement tandis que le prédateur dévore sa nouvelle rencontre des yeux avec son sourire :

- Je commence à compter... 1... 2... 3... 4... 5...


© lou' sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Vous feriez un prédateur hors normes ma chère... [PV Ray]   Mar 12 Avr - 10:41


ft Ray Donnan & James Stark
Il fallait bien donner une pelote de laine à ce "petit chat", quelque chose pour le pousser à réagir. Son discours se faisait donc le plus posément qui soit. Ce calme et cette confiance en soi prouvaient que le déguisement qu'elle portait était à toute épreuve. Jamais personne n'avait vraiment eu le privilège de voir son double, en tout cas à Storybrooke. Cela ne la dérangeait pas, au contraire, parce qu'elle avait tous les moyens possibles de profiter et retourner la situation à son avantage. Plus vrai que vrai, on ne faisait pas mieux. Bien évidemment, elle savait que le directeur de la banque ne ferait pas preuve d'autant de soumission à son égard, et c'était compréhensible. Il était riche, il était puissant, il avait tout : il avait l'argent et le pouvoir. Certes Monsieur Gold le surpassait -il surpassait tout le monde- mais il n'en demeurait pas moins un des grands méchants de cette vile, comme on dit. Un des chefs de meute, assoiffés de pouvoir, pouvoir qui leur montait à la tête, pouvoir qui les aveuglait, pouvoir qui les rendait fous, fous de plus de pouvoir encore. Ray, de son nom, du moins de son nom civil, ne prétendait pas pouvoir résister à l'appel du pouvoir non plus. Après tout, elle y était née, et y resterait, apparemment.

Vinrent alors les menaces de " Monsieur Stark", comme l'appelaient ses employés. De vrais petits moutons qu'on dévorerait tout crus, ceux là. Sous les traits du banquier, le Doppelgänger esquissait un sourire. Sourire pourquoi ? Tout simplement parce qu'au lieu d'une information bénine sur lui, il proposait bien plus. Tomber sous le joug d'un des hommes les plus puissants de Storybrooke n'était pas facile. Par contre, s'il croyait que quelqu'un pourrait trouver sa trace, il devait rêver. Certes il pouvait la faire arrêter par la police, mais elle n'aurait qu'à blâmer un autre habitant de la ville pour ça, et le tour serait joué. Elle appréciait donc qu'il ait le cran de proférer des menaces, mais savait qu'elle s'en sortirait. Un compte à rebours sonnait, de sa voix rauque. Dix secondes, c'était suffisant pour le faire gentiment mariner dans la sauce. C'était suffisant pour qu'elle réflechisse, suffisant aussi pour qu'il ait l'occasion d'observer le spectacle.

- ... Un prédateur, vous dites ? Questionnait-elle, toujours vêtue de cet impeccable costume.
Nous sommes deux dans ce cas là, j'en conclus.

Elle n'était pas assez idiote pour reprendre maintenant sa véritable apparence. Comme il l'avait dit, cet endroit était jonché de caméras de surveillance en tout genre et ce serait une grave erreur que de baisser sa garde maintenant. Non, si il voulait voir son vrai visage, il devrait remplir les conditions nécessaires pour y parvenir. Par exemple, s'assurer que personne d'autre ne la voie, et qu'il ne prenne pas de photographies sans quoi il attirerait ses foudres.

- Eh bien, commença le double, lui aussi, joignant les mains sur son bureau.
Si vous faites en sorte que personne ne découvre mon identité ... Vous pourrez vous vanter d'avoir accès à mes services. J'ai déjà rassemblé beaucoup d'informations sur les habitants de Storybrooke, ça me permet d'exercer la pression nécessaire pour en tirer ce que j'en souhaite. Les mots comme l'argent représentent le pouvoir en ces lieux.

Comme un reflet indiscipliné dans un miroir, l'imposteur s'enfouit dans la chaise du bureau et poursuivit.

- En plus de ce secret professionnel, je n'exclus pas votre proposition alléchante en termes d'argent. En échange, je fournirai les informations que vous désirez, et je stopperai mes recherches à votre sujet. Ceci, du moment que vous ne rompez pas notre accord.






copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Vous feriez un prédateur hors normes ma chère... [PV Ray]   Mar 12 Avr - 22:14

Vous feriez un prédateur hors normes ma chère...



Et mince... Il avait donné un indice sans le vouloir, son étrange interlocuteur sait qu'il est un prédateur, mais au moins, c'est qu'elle ne sait pas qu'il est un simple tigre à la base. James est un peu rongé par ça aussi... Lui qui était le pire être dans son monde, ne faisait que bas de gamme comparée à tout ce qui se trouve dans cette ville. Mais il voulait inverser cela et très vite, pour ça... Il prenait le contrôle de la ville petit à petit en évitant d'attirer l'attention de Gold tout en installant sa tyrannie.

Tandis qu'il faisait son décompte, la personne assise à sa place expliqua clairement qu'il travaillerait pour lui si il gardait le secret de son identité. Cela semble évident pour le gérant de la banque et ce n'était pas grand chose avec ce qu'il allait lui payer pour tout ce que cet être avait à offrir. Le tigre range donc son portable et sourit de façon malsaine :

- Bien... Parfait, c'est ce que je voulais entendre ! Je garderais le secret de professionnel évidemment, ça me semble la moindre des choses pour tout ce que vous pouvez m'apporter... Mais je pense que cet endroit n'est pas tellement adapté pour notre discussion, et puis j'avoue que j'aimerais quitter mon lieu de travail un petit peu... Je vous propose donc de venir chez moi, histoire de discuter et également que vous... Changez d'apparence. C'est très agaçant de négocier quelque chose contre soi-même, vous n'avez pas idée... Lui qui était le pire être dans son monde, ne faisait que bas de gamme comparée à tout ce qui se trouve dans cette ville. J'aimerais connaître l'identité de chaque ancien vilain qui se trouve dans cette ville qui pourrait se rattacher à moi. Je veux chaque nom de chaque personne qui était un animal autre fois et quel animal également. Et surtout... Je veux une personne en particulier... Je suppose que je peux vous le dire puis que je vais taire votre identité également. Je cherche celui qui m'a ridiculisé dans mon monde... Un petit homme du nom de Mowgli...


Il n'avait pas dit qu'il était Shere Khan, mais dans le Livre de la Jungle y a que trois méchants, Kaa, le Roi Louis et lui... Et si elle a vu le dessin animé, elle comprendra très vite que ça ne peut être QUE Shere Khan. Ce comportement, cette façon de parler, cette politesse et assurance. Le tigre n'avait pas changé d'un pouce son comportement, ou enfin presque si on compte pas l'alcool, le sexe et la cocaïne...

James fuma alors sa pipe et ouvre alors la porte qu'il avait fermée à clé, la main sur la poignée :

- Par contre si on sort tous les deux du bureau sous la même apparence, c'est les caméras qui vont apprécier le spectacle...


© lou' sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Vous feriez un prédateur hors normes ma chère... [PV Ray]   Mer 13 Avr - 9:50


ft Ray Donnan & James Stark
Petit poisson avait mordu à l'hameçon. C'était tour ce qu'elle souhaitait entendre. Elle aurait sa protection, et en échange elle le mettrait dans la confidence. Après tout, autant garder ce secret ... Secret, justement. Son identité n'était pas à révéler -même si elle s'était préparé à la pire éventualité-, étant donné qu'elle se donnait en représentation au Rabbit Hole, quelques soirs, sous la direction du gérant des animations, un certain Niels. Elle était connue et inconnue de  tous, une drôle d'ombre qui à la fois se jettait et se défaisait de la lumière. Elle était le reflet dans le miroir, invisible, invincible. Tentez, ne serait-ce qu'une seconde, d'attraper votre reflet. C'était tout sauf facile. Et c'était le principe.

Bien évidemment, elle concevait, elle aussi, que poursuivre cette conversation dans le bureau n'était pas la meilleure des idées, et que changer d'endroit s'avérait la chose à faire. C'était drôle de voir le banquier perturbé de devoir engager une conversation avec lui même mais c'était ce qui l'amusait avec le fait d'être elle. Voir le Doppelgänger s'accaparer son apparence était le signe d'un malheur profond, la plupart du temps, mais personne ne savait vraiment quelle en était sa nature. Il ne tenait qu'au destin d'en décider. Mais alors qu'elle s'était égarée dans ces futiles -ou pas- pensées, l'homme à qui elle avait à faire posait ses demandes. Il voulait sa petite liste bien à lui, la liste des âmes noires de Storybrooke prêtes à rejoindre ses rangs. Il voulait sa petite liste bien à lui, la liste des anciens animaux qui jonchaient les rues de la ville. Il ne voulait pas seulement sa petite liste à lui, mais il avait établi son tableau de chasse. Une personne, tout particulièrement, accaparait ses attentions. Un rival, un ennemi, un homme, qui s'appelait Mowgli. C'était noté.
Comme vous vous en doutez, Ray était loin d'être une de ces naïves héroïnes de conte. Elle avait déjà fait ses recherches un peu partout dans Storybrooke, avait lu leurs histoires, lu les contes, lu les livres, vu les adaptations cinématographiques de chacune des destinées croisées de tous ces personnages, et tout portait à croire que le banquier était lié à ce Mowgli. Dans quel sens ? Eh bien, il suffisait d'écouter ses paroles pour deviner qu'il était son principal ennemi. Elle n'allait pas donner de nom tout de suite mais elle avait sa petite idée. Avant d'être un classique d'animation, Le Livre de la Jungle était un roman de Rudyard Kipling. Il avait tiré ses histoires de quelque part, et chacun ici savait que tous ces faits et récits n'étaient pas que les fruits d'une imagination farfelue.
Pas de fumée sans feu. La pipe de bois, reluisante entre les quatre murs du bureau, émettait une brume à la mauvaise odeur. Le tabac, très peu pour Ray. L'alcool ne lui posait cependant pas problème. Ses sens de monstres lui déconseillaient d'abîmer ses poumons. D'une main d'homme, toujours, elle balayait l'air ambiant pour purifier ses narines de cette senteur désagréable, alors que ses yeux sombres suivaient d'un lent mouvement son interlocuteur.

- Cela va de soi, même si ça pourrait être amusant à regarder, répondit-elle.

Les deux mains posées sur l'accoudoir, la silhouette masculine qu'elle était commençait à changer pour quelque chose d'autre. Quelque chose de plus menu, de plus féminin, aux allures de secrétaires et aux cheveux bruns attachés avec délicatesse sur son crâne rétréci. Ce changement s'opérait tout à fait spontanément, et les traits de son visage s'étaient adouçis. Elle ne revêtait plus le même accoutrement, ayant opté pour la tenue de la basique working girl. D'un sourire malicieux, ce qu'elle était naturellement, elle ajouta :

- ... Vous vous attendiez à ce que je prenne ma véritable apparence ? Au moins, vous n'avez plus à vous parler à vous même. Allons donc discuter des modalités de notre ... Arrangement, terminait-elle dans une expression plus neutre.

Au fond, le Doppelgänger ne révélait peut-être pas son vrai visage uniquement par peur d'être pris en flagrant délit. Peut-être, je dis bien peut-être, y avait-il autre chose.







copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Vous feriez un prédateur hors normes ma chère... [PV Ray]   Mer 13 Avr - 13:51

Vous feriez un prédateur hors normes ma chère...



Il avait ce qu'il voulait et c'était mieux ainsi, toujours devant la porte qu'il vient de déverrouiller, il regarde son double qui lui répond. James n'était pas du tout d'accord sur le fait que ça serait amusant à voir sortir deux James Stark du bureau... Il met cependant cette réplique dans la catégorie « Blague non comprise » et patiente donc son nouveau partenaire. Ou plutôt sa nouvelle partenaire, sous les yeux assez admiratifs du tigre, son clone se changea en secrétaire, c'était plus qu’impressionnant, même ses vêtements se modifier. Pendant un instant, Shere Khan se rappela de ce qu'il avait vu une fois à la télévision, une demoiselle bleue qui pouvait prendre l'apparence de n'importe quoi. Un truc d'ado où on ne sait quoi encore qui passe de temps en temps et qui existe en bande dessinée aussi.

Une fois la transformation finie, le gérant de la banque regarde alors son interlocutrice avec un sourire amusé et satisfait :

- Je vois... Si vous préférez cette apparence, ça me va. Nous pouvons y aller désormais. Si mademoiselle veut bien se donner la peine de me suivre. En tout cas... Je suis très impressionné. Il avait ce qu'il voulait et c'était mieux ainsi, toujours devant la porte qu'il vient de déverrouiller, il regarde son double qui lui répond. C'est de la magie ? Ou une capacité innée ?


Tandis qu'il attendait sa réponse, James ouvre la porte de son bureau pour se diriger vers la sortie de la banque. Il avait passé sa journée ici et ne voulait pas y passer sa nuit également. Cependant pas mal de question se bousculer dans la tête du personnage... Qui était cette fille, depuis quand elle accumule des informations, est-ce qu'elle ne va pas jouer un double jeu et le trahir ? Il y a tellement de choses à penser de cette personne, il ne connaît même pas sa véritable identité tandis qu'elle... Elle connaît pas mal de chose sur lui et sait très bien qui il peut être, du moins il suppose.

Sortant son portable, il vérifie l'heure une dernière fois, 21h30 ? Vraiment ? Il se faisait de plus en plus tard et dehors, plus aucune trace de soleil, ni de lune d'ailleurs... Seulement des nuages menaçant et du vent que l'on pouvait entre hurler dehors tandis que le gérant de la banque s'avance vers la sortie.

- Si vous préférez cette apparence, ça me va.


© lou' sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Vous feriez un prédateur hors normes ma chère... [PV Ray]   Mer 13 Avr - 17:01


ft Ray Donnan & James Stark
La question du banquier ne la fit pas broncher. Elle se contentait de répondre. C'était normal qu'on se la pose, après tout.

- Je n'appellerais pas ça de la magie. Je ne peux pas changer les fleurs en or, ni les pierres en métaux précieux. Depuis aussi longtemps que je vis, c'est tout ce que j'ai.

Du coin de l'oeil, celle qui avait pris l'apparence de cette femme brune, croisée un jour dans la rue, observait son "collègue". Bien entendu, qu'il ne se dise pas qu'elle n'était pas plus dangereuse. Pour ce soir, c'est la seule partie d'elle qu'elle lui révélerait, et qu'il ne se montre pas trop sournois. Elle sentait ce genre de chose venir, et l'arroseur finissait le plus souvent arrosé. Mensonges, Hypocrisies, et Promesses jamais tenues, elle en avait vu, de ses yeux changeants. Chaque détail était correctement rangé dans ce qui lui servait de boîte crânienne et la plupart du temps elle n'oubliait pas. Voire jamais. Après tout, elle avait bien vécu mille ans et sa mémoire d'éléphant n'avait jamais été effleurée le moins du monde !

Les deux comparses, maléfiques tous autant qu'ils étaient, sortaient sans un bruit de  l'établissement tandis que Ray jouait le role de la parfaite secrétaire. Toutes les autres employées, qui lui jetaient un regard noir -elles se demandaient comment cette inconnue, bien que reconnue comme secrétaire, pouvait s'entretenir en privé avec le grand patron-, ne l'impressionnaient guère. Au lieu de ça, un sourire satisfait se dessinait sur sa face, et ça n'avait que l'effet escompté : les faire jalouser. C'était drôle. De voir qu'elles l'enviaient, ELLE, à cet instant présent. C'était pas fréquent, dans la vie d'un monstre. Et elle n'avait rien à voir avec ses gignols qu'on retrouvait à la télé. Elle serait vexée de savoir qu'on l'y comparait, du moins.

Ray était comme la nuit. Secrète. Le soleil s'était déjà couché depuis bien longtemps maintenant et la nuit se faisait noire. Les nuages, imposants, recouvraient le ciel et cachaient les étoiles. Plus la moindre trace de lumière sur le toit du monde, de ces petits diamants scintillants : il y avait juste les drôles lueurs oranges des lampadaires de la ville. C'était pas si mal, ça avait son charme, disons. La remarque du banquier sur son apparence lui fit hausser un sourcil. Bah, c'était plus simple comme ça, se disait-elle. Il ne connaitrait ainsi jamais sa réelle identité, et n'entendrait ainsi jamais sa voix. Enfin, du moins, pas dans le cadre de leur "contrat". Peut-être que si il se rendait au Rabbit Hole, le bar le plus fréquenté de Storybrooke -et sans doute le seul-, il la verrait, sur scène, elle, et ses cheveux blonds.

- Très bien, c'est plus amusant comme ça, ça entretient le mystère, répondit-elle alors.

Son sourire indescriptible s'effaçait au fur et à mesure qu'elle ouvrait la porte pour son "patron", comme toute bonne secrétaire, et qu'ils se plongeaient dans la nuit.







copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Vous feriez un prédateur hors normes ma chère... [PV Ray]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vous feriez un prédateur hors normes ma chère... [PV Ray]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-