Partagez | 
 

 Et la lumière fût !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Et la lumière fût !   Dim 10 Avr - 19:35


ft Hayden J. Osborne & Daniel Light
Il y avait de tout à Storybrooke. C'était le bon revers de la pièce. Il y avait une bibliothèque, un hôpital, une caserne de pompiers, une boutique de pêche, un horloger, et même un électricien. Chez lui, d'ailleurs, se rendait notre premier protagoniste. Ses cheveux marron qui se balançaient jusque là avec aisance dans le vent ondulaient le long de son visage concerné. La demoiselle -puisque c'en était une- vérifiait une fois de plus que la porte n'était pas fermée et osait entrer. L'électricité, ce n'était pas son fort, pour dire la vérité, et ça l'était encore moins quand on savait ce qui c'était réellement passé. Autant ne pas révéler les secrets tout de suite, voulons nous, mais commençons déjà par une petite présentation. Ça ne ferait de mal à personne. Elle s'appelle Hayden Joan Osborne. Du haut de ses vingt huit ans, elle exerçait la profession d'avocate de la défense, par une ironie du sort que personne ne comprit vraiment. Ses yeux, qui paraissaient si sombres, se révélaient d'une couleur vive et brillante à la lumière, et sa peau pâle ne présentait  pas de défauts. C'est une femme qui habite un appartement tranquille dans Storybrooke, et qui ne faisait pas trop parler d'elle. Être le centre de l'attention ne l'intéressait pas vraiment, et elle n'en voyait pas l'intérêt. Maintenant que les souvenirs des habitants leur avaient été rendus, et que la magie était revenue, tout le monde cherchait à repartir de zéro. Mais, était-ce seulement possible, en réalité ? C'était à voir. Mais c'était ce que les gens souhaitaient du plus profond de leur coeur.

- Bonjour !saluait Hayden avec le sourire.

La boutique était gérée par un garçon tout aussi pâle et aux grands yeux bleus. Jamais elle ne s'était rendue chez lui pour la simple et bonne raison que jamais elle n'avait eu recours à ses services, mais aujourd'hui était un autre jour, comme on dit. Et il semblait bien qu'elle avait besoin d'un coup de main. Ses deux mains, d'ailleurs, étaient recouvertes de petits pansements. Des couleur chair, des bleus, des roses, il y en avait bien trop pour pouvoir les compter. En effet, la demoiselle en question avait eu un petit souci d'éclairage. C'était long à expliquer, mais en résumé, il fallait à tout prix changer tous les câbles. Et toutes les ampoules. Trop compliqué à raconter, comme histoire ... Mais nous y viendrons tôt ou tard. Pour l'heure, notre héroïne devait exposer la situation au responsable sans éveiller le moindre soupçon. Sur la véritable nature de l'accident.

- Je viens pour acheter quelques ampoules, et pour changer des câbles électriques,commençait-elle.
D'un coup, d'un seul, le courant a décidé de lâcher dans mon appartement, et j'ai du prendre congé pour espérer tout réparer le plus vite possible...

Son air embêté en disait long. Tout comme le ton embarrassé de sa voix. L'avocate s'adressait donc à la seule personne qui dans toute la ville, au moment présent, pouvait lui venir en aide. Bien entendu, elle ne s'attendait pas à ce que tout se passe rapidement et comme par magie, mais le plus ennuyeux c'était de se retrouver trop longtemps sans courant. Pour compléter des dossiers à la maison, ce n'était pas le plus pratique. Mais il en allait de même pour le réfrigérateur, le lave vaisselle, le sèche linge, et toutes ces choses précieuses qui nécessitaient de l'électricité pour fonctionner. Pour vivre. Ce monde entier dépendait sur cette drôle d'énergie, filant à la vitesse de la lumière jusqu'aux quatre coins de Storybrooke et de la planète entière. C'était l'ironie du sort, que d'avoir ramené jusqu'ici la magie mais se voir dépendre de l'électricité, tout simplement.

- Si vous pouviez m'aider, j'en serais soulagée, termina l'ancienne résidente du monde sans couleur.

Cette mésaventure qui paraissait si banale pourrait cacher bien d'autres secrets enterrés depuis longtemps et s'adonnaient à refaire surface. C'était pour ça que le passé s’immisçait toujours dans le présent dans la plus improbable des manières, et que les gens n'appréciaient pas cette sombre partie de leur histoire. Pourtant ça faisait leurs différences, et ce qu'ils étaient maintenant.






copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
 
Et la lumière fût !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-