Partagez | 
 

 A Ray of light

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: A Ray of light   Mar 12 Avr - 10:47


ft Ray Donnan & Cuinn Z. Lonruil
Tell that devil to take you back, take you back, take you back. My heart went from red to black, red to black, red to black. Came up from that lake of fire, lake of fire, lake of fire. Only had that one desire, one desire, one desire . "

Ce chant, qui faisait dans une dimension encore inconnue un certain sens, résonnait entre les murs du Rabbit Hole. C'était un endroit présumé peu fréquentable, un bar, dans lequel des chanteurs comme notre "héroïne" se représentaient. Les gens y buvaient, y jouaient, y flirtaient le plus souvent, c'était un peu le repère des méchants et des égoïstes, si on pouvait dire ça comme ça. L'ambiance nocturne et le claquement des verres sur le comptoir lui conféraient un petit charme. Un homme du nom de Niels s'occupait de gérer les animations du soir. Et c'était "son" tour. A elle.

Son teint brillait sous les lumières de la scène, chose qu'elle aimait. D'habitude, elle passait inaperçu de par sa manipulatrice nature. Mais la chanson était une manière, LA manière, qu'elle avait pour que les gens la voient telle qu'elle était vraiment, sans se soucier de ses actes passés. Une femme forte, décidée, débrouillarde et au coeur d'acier. Ray Donnan, et non pas le Doppelgänger instable qui courait dans les rues. Certes, la vie de vilain ne lui déplaisait pas -trépidante, c'était tout ce qu'elle avait toujours connu-, mais qui avait dit que les méchants dans les histoires n'avaient pas le droit d'avoir une passion,  à quoi se raccrocher ? Sa voix, qui résonnait avec puissance et conviction suffisait pour s'imaginer quelles émotions pouvaient bien traverser son coeur et son corps. La lumière dans ses yeux ne s'éteignait pas, comme une flamme qui vacillait mais qui jamais ne s'essoufflait, et ses cheveux d'or ondulaient avec son visage. C'était une battante. Et ça se sentait. Il fallait dire que mille ans et plus d'existence l'avaient endurcie.

" I told that devil to take you back. "

Ce n'était pas sa première représentation, et il fallait avouer qu'elle avait eu le trac ce jour là, mais c'était passé. Elle serait là le temps d'un quadruplet de chansons ce soir, et elle serait payée. Elle avait déjà tout l'argent qu'elle souhaitait, mais dans son tempérament de feu, elle se disait qu'elle n'allait pas ne pas être payée alors qu'elle travaillait -avec plaisir -. Son travail, ici, d'ailleurs, était terminé. Quelques applaudissements et sifflements du public suivaient sa descente de la scène et l'orchestre se réarrangeait pour accueillir  quelqu'un d'autre. Après quoi, ses pas la guidaient jusqu'au bar, où étaient déjà assis quelques habitants qu'elle avait du voir de près ou de loin, lors de ses recherches. La seule place qui restait, tout au bout de la rangée de sièges, ne possédait donc qu'un voisin direct. Premier arrivé, premier servi, la chanteuse s'y installait confortablement. Alors qu'elle commandait un cocktail au barman, elle eut l'occasion d'observer son "voisin" du coin de l'oeil. C'était un garçon, que dis-je, un homme, à l'oeil noir -elle ne voyait que son profil- et à la peau de porcelaine. Quelque chose lui disait qu'il était du genre renfermé -ou du moins juste un peu-, mais une autre attirait son attention. Sur le comptoir étaient déposée toutes sortes de compositions. Musicales, j'entends. Pour une chanteuse, ce n'était pas rare que de reconnaître une partition, quelque soit l'écriture utilisée. Il y avait la classique partition divisée en clefs, la tablature en accords américains, mais tout ça, elle avait appris à les lires.

- Vous m'avez l'air bien inspiré, lui adressait-elle alors.

Elle était curieuse. C'était plus fort qu'elle. Un de ses défauts à rajouter à la liste, je suppose. Après tout, quand on était un monstre, on touchait à tout. Au milieu de tous ces humains, on cherchait à voir et à comprendre, même si c'était devenu partie du quotidien. Même les monstres les plus hideux parvenaient à dissimuler leur nature. Et de là, ils partaient vers ailleurs. Tout le monde les craignait, et les appelait par leur "nom de scène" si on pouvait appeler ça comme ça. Il y avait l'Hydre, le monstre de Frankenstein, Bloody Mary, tous autant qu'ils étaient, et monstres comme humains cherchaient à ne pas croiser leur regard. Ça devait être pourquoi ils étaient si curieux en général, quand ils ne craignaient pas de sortir de leur tanière : ils étaient les rejetons de la société, et certains prenaient un bon chemin, pas comme d'autres. Pas comme Ray.










copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Cuinn Z. Lonruil

avatar
En réalité, je suis
Zero
☂ Conte : L'étrange Noël de Mister Jack

☂ Emploi : Agence tout ce qui touche aux Handicaps sensoriels et ce qui les entoure.
☂ Camp : Selfish
☂ True Love : Cœur à reconstruire !

☂ Avatar : Adam Anderson
© Crédit : Pumpkin ; signa' Pumpkin
MessageSujet: Re: A Ray of light   Sam 30 Avr - 0:55


Une futur collaboration ?

Cuinn avait décidé ce soir là de sortir un peu. Il avait travaillé toutes la journée surtout avec les chiens à les dresser pour une futur personne qui était sur la liste d'attente, étant presque aveugle, juste une question de temps, alors il devait préparer au mieux son labrador. La prochaine étape était de l'adapter à cette personne, ce qui représentait une part très importante dans leur deux vies que ce soit pour la personne en situation de handicap ou l'animal, d'ailleurs l'entourage était tout aussi primordiale. Il les voyait bientôt, alors ses journées étaient beaucoup plus remplie en cette période, ne se donnant que très peu de répit. Ces passions étaient de s'occuper de Jack, la musique et autre. La musique avait été une grande place dans sa vie, s'était grâce à Eve qu'il continua. Heureusement qu'elle avait été là à cette époque et maintenant Jack l'encourageait aussi, à sa manière certes, mais il l'encourageait. Bien sur ses amis aimaient ce qu'il faisait, même si il n'était pas du genre à les montrer ou se présenter devant eux ou un public. Pourtant il pourrait, étant pianiste ou même guitariste. Il se contentait de poser sa voix sur la musique pour les maquettes.

En effet, à une époque, la musique avait aidée une personne en particulier, un moyen pour se recentrer et s'exprimer et cette dernière avait pris une place extrêmement importante, jusqu'au jour, où la vie en avait décidé autrement. Mais Cuinn n'était pas du à abandonner comme ça, et après une baisse de régime, il avait reprit son travail et puis rien ne lui empêchait de se contenter de composer, jouer était une autre histoire à ce moment là. Il se laissa s'étendre sur sa chaise de son agence. Il était fatigué. Il était de nouveau passé ici pour finaliser quelques papiers. L'administratif n'était vraiment pas une partie de plaisir. Il devrait vraiment penser à prendre quelqu'un pour organiser certaines choses, ça en devenait à force catastrophique. Il était trop penaud pour ça. Même si il était travailleur, il aimerait ce concentrer sur son activité essentiel et moins se prendre le chou avec toutes cette paperasse infernales. Il soupira sortant une cigarette et prit le reste de ses affaires, fermant l'agence. Il était l'heure de se promener vers le Rabbit Hole.

Il s'y rendait parfois. Il aimait bien entendre certaines prestations ou les voir. Il avait été surpris par certains artistes, et ça l'avait d'ailleurs bien inspiré. Il aimait regarder les choses, les observer, pour s'en inspirer. Il fallait avouer que ce lieu n'était bien unique en son genre. Tous n'y traînait pas. S'était un repère à personnes plus ou moins directement liés à certaines activités illégales. Mais Cuinn ne s'en formalisait peu. Pourtant il était quelqu'un qui n'aimait pas l'injustice, alors plutôt ironique de se retrouver parfois au milieu de tout ce beau monde, pour ceux qu'il savait. Cependant, il ne recherchait pas cela, juste à passer du bon temps tranquillement. Il y arriva assez rapidement, alors qu'il finissait sa clope, saluant certaines personnes au passage. Le videur le reconnaissait maintenant qu'il était plus un "habitué" comme ils diraient. Il jeta sa cigarette et entre, le remerciant. Il s'installa, une place habituelle qu'il s'était faite. Il n'était pas trop entouré et ni trop voyant sur cette dernière et cela lui convenait. Il régla quelque peu son appareil auditif pour ne pas être abasourdie, il l'était déjà bien assez et s'installa tranquillement, sortant ses différentes compo, dont une qu'il allait surement terminer. Le barman lui apporta sa boisson alors qu'il avait commander une bière, remerciant d'un beau sourire, qui lui rendit. Il s'était toujours dit que celui-ci -le serveur- ne cachait pas son attirance pour Cuinn. Mais il n'était pas l'heure de raconter cette histoire.

Pour le moment, il était question d'écouter la prochaine personne qui montait sur scène. Il la regardait, entendant plus ou moins, mais lisant sur les lèvres, malgré qu'elle soient cachées par le micro, il comprenait chacune des paroles. Il était sourd d'une oreille, l'autre presque, il avait un appareil, si il l'enlevait, il n'entendrait qu'un bourdonnement. Ses autres sens étaient bien développer, il avait l'habitude. Mais s'était aussi une des raisons qui l'avait amener à moins jouer. Cependant, fier de lui, il avait trouver par ses propres moyens quelques méthodes pour y faire front. Et ce était le plus cool dans tout cela, était qu'il avait pu montrer et donner l'envie à d'autres comme lui. Que demander de mieux, si cela pouvait améliorer son travail, il ne pouvait qu'accepter cette condition. Ce n'était pas grand chose ce qu'il avait. Il sourit légèrement.

Il dévia son regard sur sa feuille. L'artiste sur scène dégageait une bonne présence et son timbre était fort agréable, elle avait une bonne élasticité de la mâchoire, ce qui facilitait toute compréhension. Il gribouilla quelques paroles de chansons, regardant en même temps, les mesures et notes qu'il avait créé, essayant en chuchotant, fredonnant de voir si cela collait, gommant si nécessaire.

Il n'avait pas remarqué pour le moment une présence à ses côtés et ni entendu, ayant enlevé son appareil. Il aimait bien ne pas le porter et se retrouver au calme par moment, surtout dans les lieux publics. Il était assez concentré ce qui était la première raison du fait qu'il ne la remarquait pas. Au bout de quelques secondes constatant le contraste des lumières, il releva son visage et le tourna vers la demoiselle, qu'il reconnu. Il la voyait depuis plusieurs semaines, alors malgré sa non physionomiste attitude, il l'avait tout de même reconnu.

"Pardon ?" demanda t-il, lui suggérant de répéter. Il la vit dévier sur ses feuilles, ayant compris de quoi elle parlait, du moins devinant, même si il regardait ses lèvres pour comprendre ce qu'elle disait. "Oh, ce lieu est intéressant pour l'inspiration, comme l'extérieur en règle général" dit-il sans plus de cérémonie. "Pour le moment, ce ne sont que des brouillons" rajouta t-il à titre informatif. "Bravo pour votre prestation, vous avez su captiver le public". Il prit son paquet de cigarette, fourrant son appareil sur son oreille, de l'autre côté, là où la pénombre ne faisait que cacher son action. "Si vous me le permettez, je vais aller me noircir le poumon, si vous voulez jeter un œil, vous pouvez" Il fit un signe de tête, laissant ses feuilles sur le comptoir à ses côtés. Il se rendit dehors pour s'allumer une cigarette.  


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙



Dernière édition par Cuinn Z. Lonruil le Mer 29 Juin - 0:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t890-une-petite-citrouille-lumine
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: A Ray of light   Lun 30 Mai - 18:00


ft Ray Donnan & Cuinn Z. Lonruil
Il paraissait être un homme discret. Alors qu'il l'invitait à regarder ses partitions il s'éclipsait pour fumer ce qui semblait être une cigarette. Ray n'avait pas de problème avec ce genre de comportement quand bien même elle ne fumait pas elle même. Pour une chanteuse, on va dire que ce n'était pas la meilleure idée du monde que de s'encombrer les poumons de noirceurs désappréciées. Le cliquetis des glaçons dans les verres d'alcool étaient un bruit plaisant à écouter et qui donnait son ambiance à des endroits comme celui ci, voulez vous. La blonde regardait alors filer l'inconnu dehors et posait ses yeux sur les partitions réparties devant elle. Il y avait beaucoup à voir, beaucoup à lire, et avec le temps elle avait appris à lire. Elle n'avait pour la plupart du temps rien à faire de ses journées au Mirror étant donné que Sidney Glass était interné à l'hôpital psychiatrique de Storybrooke pour un crime qu'il n'avait pas commis, il n'y a pas si longtemps. Revenir dans le buisness lui prenait du temps et il voulait remonter le journal à sa façon. Ray, qui y avait travaillé si longtemps, ne voyait plus l'intérêt du tout, et, assez productive grâce à ses mystiques pouvoirs, terminait plutôt vite son travail.

Elle était donc libre le reste de la journée. C'était ce qui lui avait permis d'avoir du temps pour chercher quoi faire, et elle s'était rendu compte qu'elle ne chantait pas si mal que ça, en fait. Avec l'argent qu'elle gagnait en espionnant les habitants de Storybrooke elle achetait du matériel audio et  avait décidé de se lancer dans une petite carrière au Rabbit Hole. Personne ne connaissait sa réelle identité, celle du monstre qu'elle était, étant donné qu'elle changeait d'apparence selon son bon vouloir. Alors, pour cette fois, juste cette fois oui, elle avait décidé de rester "elle" sous les projecteurs. C'était plutôt plaisant que de récolter la gloire en sachant de d'ici deux jours on pourrait méchamment fouiller les dossiers des habitants sous l'apparence d'un autre. C'était machiavélique et c'était son trip, on va dire. C'était ce qu'on avait pensé qu'elle était et c'était ce qu'elle était devenue finalement.

Revenons en au plus intéressant, voulez vous, hm ? Les partitions, pardi, les partitions ! De jolies notes noires sur blanc, griffonnées sur une grille pré-imprimée. Quoi de mieux qu'une ville comme Storybrooke pour trouver l'inspiration ? Beaucoup d'artistes vous le diraient. Et avec une plus précise inspection du travail de ce drôle de jeune homme qu'elle venait à peine de rencontrer, Ray se permettait de faire une observation qui peut-être allait marquer un tournant dans ses aventures de chanteuse. Ces partitions étaient drôlement bonnes. Ce n'était pas souvent qu'elle laissait quelqu'un d'autre qu'elle écrire ses chansons -elle ne le faisait jamais d'ailleurs- mais ... Une idée traversait son petit cerveau, profondément caché sous son crâne solide. Elle amassait toutes les feuilles de papier avec précaution entre ses petites mains et se soulevait de son siège pour passer dehors. Il était là, celui qui les avait écrites, juste dehors, cigarette au coin des lèvres. C'était trop fragile une partition, elle n'allait pas les laisser là bas au milieu de tous ces gens bien trop occupés à se remplir d'alcool pour pouvoir espérer qu'ils fassent attention à ce qu'il se passe autour d'eux. Le Doppelgänger comme on le connaissait si bien, monstre invisible aux yeux de tous -personne ne savait même qu'il était là-, prit la parole une seconde fois. Elle était de ces gens qui parlaient le premier. Ceux qui entamaient les conversations. Du moins, quand elle était Ray. Demain, elle pouvait être le Docteur Whale, elle pouvait être Monsieur Scarecrow du cabinet d'avocats, elle pouvait être cette pâtissière indépendante du nom de Todd, et là, elle devrait être un autre.

- Des idiots allaient renverser leur verre dessus, soufflait-elle dans un nuage de buée.

Il faisait froid, mais bon. En tant que monstre, elle était habituée aux températures extrêmes. Quand on était pas normal, on ne l'était jamais vraiment, humain ou pas, monstre ou pas. Storybrooke c'était vraiment un endroit pas normal non plus. Là, les rêves des gentils comme des méchants se réalisaient, et tout était nouveau. Les fins heureuses prenaient une toute nouvelle signification aux yeux des habitants, dont Ray elle-même, d'ailleurs.

- Ces partitions sont très bien, même si elles sont encore inachevées, ajouta la blonde ensuite.

Elle pensait ce qu'elle disait sincèrement -pour une fois- . Quand elle était chanteuse et pas autre chose, Ray pouvait se permettre de ne pas mentir, en vérité. Ce n'était pas d'un bien libérateur, non, on n'oublie pas qu'elle fait partie des méchants de l'histoire, mais oui, ce n'était pas désagréable. C'était même plutôt bien que de partager des opinions entre musiciens, et ça lui rappelait à quel point son travail au Mirror était ennuyeux. Ça lui changeait, de parler avec quelqu'un d'autre, c'était pas si mal que ça. La nuit n'était pas des plus noires ce soir et la lune éclairait le béton encore humide de la dernière pluie. On entendait la musique depuis l'extérieur et les criquets chantaient de nouveau. Emma avait rompu la malédiction et puis quoi maintenant ? Les méchants rejouaient leur role et les gentils protégeaient la ville. Heureusement, il y avait des moments comme ceux ci où il ne se passait ni l'un ni l'autre.  Juste du calme.

- Vous composez souvent ?

Ses yeux d'abord rivés sur les notes gribouillées sur le papier se reposaient sur l'interlocuteur désigné. Elle ne connaissait même pas son nom.






copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Cuinn Z. Lonruil

avatar
En réalité, je suis
Zero
☂ Conte : L'étrange Noël de Mister Jack

☂ Emploi : Agence tout ce qui touche aux Handicaps sensoriels et ce qui les entoure.
☂ Camp : Selfish
☂ True Love : Cœur à reconstruire !

☂ Avatar : Adam Anderson
© Crédit : Pumpkin ; signa' Pumpkin
MessageSujet: Re: A Ray of light   Mer 29 Juin - 3:29


Une futur collaboration ?

Cuinn avait jeté un dernier regard à la jeune femme, souriant faiblement, avant de sortir. Il alluma sa cigarette, se laissant aller à ces bouffées si mauvaise pour la santé. Il se laissa reposer contre le mur, tout en observant les quelques personnes présentes, certaines discutant entre elles, d'autres se bouffant du regard, amoureux, enfin s'était ce qu'ils transmettaient du moins. Il se rendait bien compte que tout était une inspiration. La musique, il avait trouvé cette univers, qui l'avait bien plus porté qu'il ne l'aurait cru. Dommage que la chance tourne toujours, la musique était juste un moyen de reproduire sur papier ses ressentis ou un éventuel moment de penser à autre chose, créant, innovant. Tout ce qu'il observait, il avait des tendances à le coucher en note, ou même paroles, à défaut de jouer, il écrivait, à chaque fois qu'il avait du temps. Il y avait toujours une pudeur quand ça le concernait de trop près, prenant l'extérieur comme inspiration. Drôle d'imaginer qu'il avait ces preuves dans le placard, alors que cette malédiction leur avait fait vivre une journée redondante. Ironique n'est-ce pas ?

Il reprit une nouvelle cigarette, passant sa main dans les cheveux. Il aimait bien cette petite vie tranquille, se laissant porter, étant à fond dans ce qu'il aimait, il avait trouvé son petit train train, ne s'ennuyant pas une seconde, sachant avec qui il vivait s'était impossible. jack était si fou, si intenable, son meilleur ami de toujours qu'il s'en souvienne, malheureux de l'avoir oublié, de part cette malédiction, mais ce sentiment avait été mis de côté pour avoir donné place à ce sentiment de bien être de l'avoir juste retrouvé. Cela lui faisait sourire, il ne pouvait pas s'ennuyer avec lui, il était bien unique en son genre et il lui donnait une belle inspiration.

Ce soir avait été aussi bonne inspiration, l'artiste vu sur scène, il l'avait déjà remarqué, alors il venait par moment aussi la voir, l'écouter, comme d'autres dont ils avaient retenus son intention. Il n'avait pas d'objectif particulier, juste se détendre à sa manière. Pour cela que le serveur le connaissait depuis un petit temps, il avait tendance à emmener ses partitions à chaque fois. Il en avait énormément. Elles prenaient la poussières au dire de certains, trouvant cela dommage qu'elles ne soient pas plus exploitées. Il en avait publié en ligne pour certaines, des compositions qu'il avait posté sur un site qu'il avait créé, étant devenu bon en informatique. Une chose qui l'avait bien surpris d'apprendre vite. Mais ce qui l'avait un peu plus surpris, s'était surtout les bons commentaires reçu et les quelques vidéo faites, où plusieurs internautes mettaient un instrument dessus pour rendre le morceau plus vivant encore, lui présentant une interprétation propre à eux. Il avait tout de même soumis quelques conditions de droits d'auteurs, même si il n'avait aucune prétention, il n'en mettait pas énormément, le temps lui manquait et il ne savait pas trop si il devait aller sur ce terrain.

Il tourna la tête et vit de nouveau la jeune femme, dont il avait entendu sa voix s'élever. Il souriait à sa phrase. Des idiots, rien d'étonnant, mais il avait eu suffisamment de flaire pour pas que la jeune femme les laisse les utiliser comme sous de verre. Il fit attention à ce qu'elle disait par la suite, prenant soin de ne pas l'agresser avec sa fumée de cigarette. Elles n'étaient pas finies en effet, pas celles-ci du moins. Il la gratifia d'un regard avant de se relever sur ses deux jambes, jetant sa cigarette pour s'avancer vers elle alors qu'elle lui posait une question, leur regard se croisant.

"Je m'appelle Cuinn " se présenta t-il sans expression particulière juste simplement. "Oui il y en a d'autres" il frotta ses mains, frissonnant légèrement. Le froid, cela avait une découverte, lui qui ne le craignait pas tout comme le chaud dans le monde d'où il venait, l'état de fantôme pouvant l'expliquer. Par moment ça allait et d'autre s'étaient un calvaire. Mais bon, il faisait avec comme tous et puis s'était bien amusant de découvrir certaines choses comme celles ci. "Je compose depuis fort longtemps...ravi que cela vous plaise" se déplaça t-il de manière fluide se retrouvant à ses côté, regardant laquelle s'était. "Vous semblez bien vous y connaître, vous avez beaucoup de talent" lui dit-il sincèrement.

Cuinn s'écarta un peu, regardant autour de lui alors que le serveur sortait de là s'approchant d'eux "J'espère vous revoir bientôt, bonne prestation mademoiselle, encore une fois. Monsieur ravi de vous avoir vu ce soir" Cuinn se contenta de hocher la tête. Il n'allait pas lui donner d'espoir dans ce sens, il n'avait pas de préférences sexuelles, vous parlez d'un chien quand même, la logique voudrait que ça soit pour les chiennes, bon les femmes en terme humain, mais lui il s'en foutait totalement du sexe. Enfin bref, ce n'était pas le propos de ce soir, le serveur était mignon mais sans plus, il ne voulait rien et ne ferait rien, point final. Il reporta son attention sur la jeune femme.

"Et vous, chantez vous depuis longtemps ?" parlez musique ne le dérangeait pas au contraire, cela lui plaisait tout comme son métier, alors pourquoi s'en priver. "Vous voulez peut-être rentrer de nouveau au chaud?" demanda t-il. Il ne comptait pas rester trop longtemps de base, juste le temps de la prestation de la jeune femme, mais ils avaient l'occasion de bavarder donc si il le fallait il reculerait son heure pour rentrer. Il avait tout le temps de se reposer à sa deuxième mort -héhé- "vous composez vos propres chansons ?" demanda t-il curieux sur ce sujet, sur l'univers musical de la jeune femme. Il mit ses mains dans ses poches de blousons.


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t890-une-petite-citrouille-lumine
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: A Ray of light   

Revenir en haut Aller en bas
 
A Ray of light
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-