Partagez | 
 

 Café noir s'il vous plaît...[pv C. Frollo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Café noir s'il vous plaît...[pv C. Frollo]   Ven 29 Avr - 13:46


Claude & Neal



Neal qui a pris une chambre dans l'auberge de Granny's depuis trois jours, se rend comme tous les matins dans le petit restaurant du même nom. Il commande son éternel café noir extra-large et le gratifie de trois doses de sucres. Il ne commande rien à manger, n'étant pas de ceux qui aiment manger le matin.

Il s'installe comme toujours dos à la porte pour ne pas être surpris au dépourvu par Emma Swan, qu'il n'a pas encore eu la chance de revoir. Il cherche toujours un moyen d'entrer en contact avec elle en douceur. Mais pour l'instant son esprit est toujours embrumé dans le sommeil, n'ayant pas encore bu son café.

Il en boit une gorgée et tire une grimace, cet imbécile a oublié de le mélangé. Il s'étire vers la table d'à côté pour prendre une cuillère dans un pot où il y en avait plusieurs. Il se remet en place et commence à touiller son café en se frottant les yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Café noir s'il vous plaît...[pv C. Frollo]   Sam 30 Avr - 18:51


Café noir s'il vous plait




La fin du sortilège de magie noir n'avait en rien changé les habitudes qu'il avait acquis dans cette ville et dans cette vie factice, bien au contraire. Lui, qui auparavant avait été si près de basculer dans les flammes de l'éternel Enfers, avait à présent une nouvelle chance, et il ne comptait pas la gâcher. Il était bien décidée à rester aussi vertueux et pure que possible, et il était bien heureux de ne pas avoir vu Esmeralda dans la ville – ou du moins ne l'avait-il pas reconnu, et n'avait-il aucun souvenir d'elle ici. Ce qui donc l'arrangerait totalement, parce qu'il ne pouvait pas se laisser distraire à présent qu'il avait comprit la raison de sa présence : cette ville était démoniaque, et c'était une quête, une mission que lui adressait la très sainte Maria, une épreuve qu'il se devait de réussir. Claude devait purifier la ville, comme il devait purifier son âme. Ce qui était vraiment bien, avec cette malédiction, c'est qu'il occupait les mêmes postes de pouvoirs qu'à Paris : tous le craignaient et le respectaient en même temps, voyant en lui une figure effrayante, mais juste, dans cette ville de damné. Le problème était qu'il ne savait pas encore comment il pourrait bien s'occuper de Storybrook : les lieux étaient remplis d'être surnaturels et inhumains, aux pouvoirs forts et grands qui s'empresseraient de prendre sa vie par leur sorcellerie. Il devait trouver un moyen de les mettre hors de nuire.

C'est en réfléchissant à ces questions que Claude sortit de sa maison, les yeux plissés face au soleil lumineux de ce monde. Comme il regrettait le terne éclat du monde gris ! Il se dirigea vers le Granny's, un point de restauration bien sympathique – la tenante lui semblait être tout à fait honnête, même si sa petite-fille laissait à désirer. «Un café noir, bien serré» finit-il par demander, comme toujours, à l'une des serveuses. Il observa la salle, cherchant ou s’asseoir, et son regard se posa sur un homme qu'il n'avait pratiquement jamais vu. En fait, il l'avait aperçu une ou deux fois dans la ville ces derniers-jours, et il ne semblait pas familier des lieux : en clair, un nouveau. Il devait tout de même vérifier cela, et il s'approcha de la table, s'installant sans préambule en face de l'homme, assis droit comme il l'était toujours, droit comme la justice. Il se devait d'éloigner cette pauvre âme de l’enfer terrestre qu'était la ville.

-Monsieur. Je crois deviner que vous êtes nouveau en ville ? Laissez moi vous souhaiter la... Bienvenue à Storybrook. Il se tu un instant, observant l'autre. Je dois dire que nous ne recevons que rarement des visites, et il n'y a pas grand chose à voir ici. Que venez-vous faire dans le coin ?

© KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Café noir s'il vous plaît...[pv C. Frollo]   Sam 30 Avr - 20:59


 Claude & Frollo



Continuant de tourner son café qu'il observe à moitié en train de retomber dans les songes, il ne voit pas l'homme s'installer en face de lui. Ce n'est seulement quand il voit une ombre se dessiner sur la table qu'il relève la tête. Il a eu peur que ça soit Emma, pas très malin de perdre ainsi de vue la porte d'entrée, elle aurait pu débouler sans qu'il ne la voit. Mais heureusement, voilà que ce n'est qu'un homme que Neal ne semble n'avoir jamais vu. Il est plutôt âgé malgré ce qu'il semble montré en restant droit comme un piquet. Neal veut lui demander pourquoi il ne s'installe pas à une autre, des nombreuses tables mais l'homme prend la parole avant que Neal puisse dire un seul mot.

Euh oui je suis nouveau, si on peut dire. Il lui souhaite la bienvenue.Merci.

Puis il installe immédiatement un silence. Neal le regarde bizarrement.

Excusez-moi, vous me voulez quoi ?

Mais l'homme reprend la parole et répond indirectement à sa question et lui demande la raison de sa venue. Neal est plutôt réticent à se confier à quelqu'un qu'il ne connait pas. Surtout que tous les habitants viennent de la foret enchantée et qu'il se rappelle que tous les gens là-bas ne sont pas forcément très amicaux. Et puis aussi il trouve cet homme très bizarre. Il décide d'éluder la question et de poser la sienne.

Vous êtes qui au juste ? Non parce que je vous trouves plutôt cavalier. Vous êtes quoi, un genre de shérif ou un membre de la mairie peut-être ?

Il lui a dit ça sans provocation, il est simplement surpris.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Café noir s'il vous plaît...[pv C. Frollo]   Mer 4 Mai - 13:53

Claude Frollo a écrit:

Café noir s'il vous plait




Tout en observant l'homme, il buvait une gorgée de son breuvage noir et amère. Il était tout de même curieux, parce qu'il n'y avait pas souvent de nouveauté dans cette ville, la dernière remontant à Emma Swan, celle qui les avait libéré d'une existence fade et insipide, loin de ce qu'ils sont en vérité, en eux-mêmes. Il devrait penser un jour à entrer en contact avec elle pour s'assurer de sa pureté. Si elle était vraiment une sauveuse, alors elle était La Sauveuse, un ange descendu du ciel pour l'aider à accomplir sa quête. Et dans ce cas, il n'était pas seul. Alors bien sûr, lorsqu'une nouvelle personne s'invitait à Storybrook, toute l'attention de Claude se fixait sur lui. Il ne semblait pourtant pas bien exceptionnel, peut-être un peu perdu. Un sourire étroit étira ses lèvres lorsque l'homme répliqua plutôt justement, cherchant à savoir à qu'il avait affaire. Ce n'était peut-être pas une brebis totalement égarée comme il avait pensé jusque là.

-Pardonnez mon impolitesse maladroite, la curiosité peut nous faire faire des choses étonnantes liée à l'attrait de la nouveauté. Il lui tendit sa main, au-dessus de leur café sombre. Je me nomme Claude Frollo, le juge de la ville. Je travaille bien sûr en étroite collaboration avec le shérif et madame Mills, notre très chère maire.

S'il y a quelque chose que Claude était, c'était d'avoir une personnalité méticuleuse et attentive, et les quelques mots prononcer légèrement, sans vraiment y faire attention très certainement, ne tombèrent malheureusement pas dans l'oreille d'un sourd. S'il avait pensé ne faire qu'un détour à cette table pour convaincre l'homme se repartir aussitôt, il semblait à présent qu'il allait s'installer là pour une conversation bien plus intéressante.

- « Si on peut dire » ? Vous avez donc déjà visiter notre petite ville ?


© KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Café noir s'il vous plaît...[pv C. Frollo]   Sam 7 Mai - 15:41


 Claude & Neal



Neal avait peut-être été un peu brusque, en même temps il était encore tôt et Neal n'était pas du matin. Encore plus quand il avait pas bu son café. L'homme semblait juste lui souhaiter la bienvenue, certes de façon maladroite mais pas dénuée de bienveillance. Il n'y pas de mal. C'est rare de voir quelqu'un assumer sa curiosité, peu de gens considère cela comme une qualité. Il attrape sa main et la lui serre puis la récupère. Enchanté, monsieur Le Juge. Je m'appelle Neal.

L'homme semblait attentif aux paroles que Neal disait. Bien que lui n'avait aucune mauvaise intention envers Storybrooke, il n’appréciait pas d'être ainsi suspecté. Sans doute à cause de son passé, pas ses mésaventures à travers les royaumes magiques, mais celles qu'il avait vécu dans ce monde-ci. Sa vie d'errance et de délinquance qu'on lui a souvent renvoyé en pleine face. Tout ça lui avait donné une mauvaise image des forces de l'ordre et de l'autorité en général. Même en sachant que Claude ne faisait pas partit de ce monde, il faisait quand même partit du système judiciaire. Non...c'était une façon de parler. Il y a beaucoup de petites villes dans le Maine qui ressemblent à la votre et ce n'est pas la première fois que je m'arrête dans l'une d'elle. Quand on voit une, on les a toutes vues. Bien rattrapé, mon petit Neal, se félicita-t-il intérieurement.

Apparemment son talent pour le mensonge lui était resté, enfin espérons-le. Souhaitant garder la maîtrise de cette discussion il enchaîna sur un sujet autre que lui, un concernant directement son interlocuteur. Vous ne devez pas avoir beaucoup d'affaires judiciaire à traité dans cette ville, non ? Je doute que ce soit un repère de criminels.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Café noir s'il vous plaît...[pv C. Frollo]   Dim 15 Mai - 15:00

Claude Frollo a écrit:
Claude Frollo a écrit:

Café noir s'il vous plait




Il acquiesça distraitement aux paroles de cet homme - Neal - tout en observant son propre café. Bien sûr, lorsqu'on voyait quelques une des petites villes du Maine, il n'y avait pas grand chose d'autres à faire dans toutes les autres, il ne pouvait qu'être d'accord. Si l'on oubliait être à Storybrook quelques instants, la ville semblait tout à fait normal c'est vrai. Malgré le retours des souvenirs et autres mémoires, la plupart continuait leur petite vie pré-conçu par cette magie sombre et maléfique. Pourquoi ne se battaient-ils pas pour retrouver leur propre monde, leur univers et les marques ? Pourquoi laisser cette sorcière en puissance au pouvoir de la mairie, pourquoi rester sans rien faire quand elle avait bouleverser la vie de tout un chacun ? Il ne parvenait pas à comprendre, et ne comprendrait certainement jamais ces gens. Mais que le petit peuple vivent sa vie petite vie tranquille et paisible, il se chargeait du reste pour eux, comme il l'avait toujours faire. Il se perdait dans ses pensées, se rendit-il compte. Toujours est-il que l'on ne pouvait toujours oublier que Storybrook était bien différente. Si l'on observait bien, et si l'on se fondait bien dans le décor, on pouvait apercevoir la magie qui hantait les lieux et ses habitants. Heureusement, les habitants étaient assez intelligent pour se cacher lorsqu'un nouveau arrivait, et ils étaient suffisamment rare pour les remarquer immédiatement.

-Vous ne devez pas avoir beaucoup d'affaires judiciaire à traité dans cette ville, non ? Je doute que ce soit un repère de criminels.

Claude fronça des sourcils, réfléchissant à la question. Pas que la ville soit une plaque tournante - Dieu merci ! - mais il y avait tout de même du boulot dans ces lieux maudits - son travail était d'ailleurs très difficiles à cause de la magie, qui rendait les gens plus impudents. Et discrets. Il revint sur son interlocuteur, le scrutant de ses yeux sombre. Il n'était pas né de la dernière pluie, et qu'il gère donc la conversation sa guise, cela n'arrêtera pas le juge.

-Pas un repaire, que Dieu nous en préserve ! Mais il y a bien sur, comme partout, de quoi remplir mes journées. Rien de bien affolant le plus souvent, j'en ai peur. je ne comprendrais jamais le plaisir de visiter les mêmes villes, qui semblent être des copies les unes des autres. Quel plaisir trouve-t-on là, quand rien d'affolant ne se produit jamais ?

Car Storybrook paraissait ainsi aux étrangers : une ville bien morne et calme.

© KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Café noir s'il vous plaît...[pv C. Frollo]   Dim 22 Mai - 22:04


 Claude & Neal



Vous avez l’air d’être un homme qui aime l’action. Ce n'est pas trop ennuyant ici, pourquoi ne pas partir exercer dans une grande ville ?

Attendant la réponse, il reprend une gorgée de café. Claude semble ne pas vouloir lâcher l’affaire, qu’il continue si cela amuse le juge, Neal est toujours prêt à poursuivre ses mensonges. Bien que cela ne l’enchante pas, il s’était fait la promesse d’éviter le plus possible d’en faire après y avoir eu recours contre Emma.
Malheureusement, son plus gros mensonge avait coûté cher à la personne en qui il tenait le plus, tous mondes magiques ou non confondus. Mais maintenant il devait recommencer, il ne savait pas ce que cela pourrait provoqué si il disait la vérité. Cet homme pourrait prévenir la sauveuse avant que Neal ait pu lui parler en fessant le premier pas.
Ou pire encore, aller quérir son père. Car oui, Neal n’était pas idiot, connaissant les puissants dons de son père, il se doutait que celui-ci avait réussi à passer dans ce monde et qu’en plus, il avait du se payer une douce place au soleil. Sans parler les ennuis que cela pourrait provoquer pour sa sécurité, être le fils du ténébreux dans la forêt enchantée n’avait pas été de tout repos.
Alors être maintenant dans un monde sans la protection magique de son père, même un monde qu’il connaissait bien, cela pourrait attirer les ennemis de son père contre sa personne.


Vous savez je suis New-Yorkais, c’est une grande ville où règne un brouhaha quasi-permanent. Alors pour vivre dans un telle ville tout au long l’année, nous avons besoin de nous isoler dans la campagne américaine, nous autres habitants de la grosse pomme.
Certains aiment le New Jersey, d’autres le Kentucky, moi c’est le Maine. Et de plus je suis blogueur touristique, en amateur, j’écris des petits articles sur les villes que je visite. Voilà pourquoi je fais le tours de vos charmantes bourgades

C’est bien mon petit Neal, lâche rien !
Je parle dedans des petits coins typiques à visiter, quelques fois je partage des spécialités locales avec des habitants qui me raconte leur vie. Je suis un fana d’histoires, notamment les mythes, les légendes et bien sûr les contes.
lachâ-t-il plein de malices.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Café noir s'il vous plaît...[pv C. Frollo]   Jeu 30 Juin - 12:10


Café noir s'il vous plait




Hors RP:
 

En fait, peu importe ce que pouvait dire cet étranger, il serait toujours suspect à ses yeux, ou disons que les chances étaient si faible qu'il ne les prenait pas en compte. Il faudrait vraiment être maitre en art de persuasion pour le convaincre, et convaincre un autre maitre était d'une difficulté reconnue. Néanmoins, il devait admettre que le jeune homme se débrouillait bien. Il y avait une petite probabilités qu'il soit réellement honnête, et arrivé ici par le plus pur des hasards, mais il ne croyait pas à la chance. La coïncidence était trop grande. Il était donc doué pour se cacher et mentir. Claude hocha lentement de la tête. Il ne lâcherait de toute façon pas l'affaire, aujourd'hui ou demain.

-Les grandes villes ne me tente guère, je l'avoue. Je suis installée ici depuis suffisamment longtemps pour avoir acquéri une position plutôt enviable dans cette ville. Je ne voudrais pas devoir tout recommencer ailleurs. Et puis cette ville est comme un petit royaume, nous nous connaissons tous. New York doit tout de même être une belle ville. Elle ne vous manque donc jamais ? L'envie de retourner chez vous parfois ?

Lui, il ne savait pas s'il voulait retrouver son chez-lui. Le Paris du monde gris était son monde, mais il ne pouvait négliger l'apport du futur. Même si la vie était beaucoup plus compliqué pour le religieux ici, s'en était qu'un défi plus grand à relever au nom de Marie.

©️ KoalaVolant
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Café noir s'il vous plaît...[pv C. Frollo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Café noir s'il vous plaît...[pv C. Frollo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-