Partagez | 
 

 I missed my soul sister

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☸ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☸ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☸ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☸ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: I missed my soul sister   Sam 21 Mai - 13:29

I missed my soul sister
Diana & Rebekah

’Tain mais ça gratte en plus cette saloperie ! Je me griffai sauvagement la cheville droite, à laquelle était solidement attaché mon bracelet électronique, espérant atténuer les démangeaisons. Rien à faire, cet objet diabolique avait décidé de me faire vivre un enfer… Ce n’était pourtant pas faute d’avoir essayé de l’enlever. J’avais tout tenté : à mains nues, avec les dents, une pierre, un pied de biche… Ce truc était plus solide que la tête de Hulk ! Comme si ce n’était pas déjà assez dur de rester coincée vingt-quatre heures sur vingt-quatre, tenue en laisse par un lien invisible jusqu’au centre de police (comme si j’étais assez débile pour passer les frontières de la ville…). Le moindre de mes mouvements était épié par je ne savais quel geek devant son écran crasseux. Beurk. Rien que d’y penser, j’en frissonnais presque. Ce bracelet était un véritable collier de chien avec option GPS. Pire que Big Brother…  Et je maudissais de toute mon âme Killian et son sourire de crétin quand il me l’avait passé autour de la cheville. Je l’entendais encore : "alors mon toutou, on va être bien sage et on va pas trop loin pour faire sa balade, d’accord ?" Je lui aurais volontiers écrasé le pif contre le mur si ça ne m’avait pas valu quelques mois supplémentaires derrière les barreaux. J’avais donc ravalé ma fierté, et je m’étais contentée de le fusiller de regard. Il ne perdait rien pour attendre, le Kiki. Bon, il fallait avouer que j’étais quand même heureuse de me souvenir à nouveau de lui. Le Captain Hook et moi, on en avait écumé des mers, on en avait dévalisé des navires, on en avait vidé des tavernes ! Un camarade, un vrai de vrai. Que de péripéties nous avions vécues ensembles… Alors lorsque j’avais découvert qu’il était shérif, j’avais failli m’étouffer de rire. La Malédiction avait un sacré humour.
En attendant, je croyais bien que j’étais allergique au bracelet. C’était ma première sortie avec, et il me gênait tellement que j’avais dû retrousser mon pantalon. Ainsi à la vue du moindre passant, j’eus droit à toute une flopée de regards tordus. Le top de la discrétion… Accélérant le pas, je m’engouffrai en un éclair dans la supérette la plus proche. J’avais un trou noir à la place de mon frigo, c’était le vide intersidéral ! Je saisis un panier à l’entrée, et commençai ma ronde des rayons. Grande organisée que j'étais, je n'avais bien sûr pas fait de liste, et à chaque fois que je m'approchais de la caisse, je me souvenais avoir oublié quelque chose. Cinq ou six allers-retours plus tard, je déposai enfin tous mes articles sur le tapis roulant. La caissière observa d'un air impressionné la quantité astronomique d'aliments empilés. Vous comptez faire des réserves en cas d'attaque nucléaire ? me demanda-t-elle sur un ton presque moqueur. Je lui jetai un regard sceptique et défiant. Nan, c'est juste pour la semaine. Puis qu'est-ce que ça peut vous foutre... ronchonnai-je méchamment. Surprise, la pauvre femme baissa la tête vers sa caisse enregistreuse et se contenta de biper les articles sans piper mot. J'aimais pas qu'on se paie ma tronche. Après avoir payé, je me dirigeai vers la sortie, les bras chargés de paquets. Mais lorsque je franchis le portique de sécurité, l'alarme retentit. Ce bruit strident était tout simplement insupportable. Tout ça à cause de mon foutu bracelet... Encore lui. Je me tournai vers la caissière, exaspérée. Est-ce qu'elle me pensait assez stupide pour voler quoi que ce soit avec la tonne de choses que je venais d'acheter ? La vendeuse se décomposa presque et me fit signe que je pouvais m'en aller. Fallait croire que je l'avais traumatisée. J'en connaissais une qui allait déposer un arrêt maladie pas plus tard que le lendemain !
Trois rues plus loin, j'étais toujours en pétard. Telle une tornade rousse, je bousculai sans ménagement tous ceux qui se risquaient à marcher trop près de moi. Et puis qu'est-ce qu'ils avaient tous à me reluquer comme une bête de foire ? Ils n'avaient jamais vus une ancienne taularde faire ses courses ? Hey, bienvenue au XXIème siècle, le bagne c'est plus pour la vie les gars ! Fatiguée d'être l'attraction du jour, je passai par le petit parc boisé de la ville. Mais même le doux chant des oiseaux eut du mal à me calmer. A vrai dire, je n'étais pas seulement en colère à cause du bracelet électronique. Non, c'était juste la goutte d'eau qui faisait déborder le vase. Depuis la levée du Sort Noir, je me sentais seule comme jamais auparavant. J'avais toujours vécu plus ou moins seule, je n'avais besoin de personne. Cependant, à bien y réfléchir, j'avais toujours été entourée. Soit par mes "sœurs", soit par Diana, soit par mes camarades d'équipage, soit par mes collègues au Rabbit Hole. Je devais admettre que la solitude ne m'allait pas du tout. Après tout, les nixes sont des créatures qui vivent en communauté. Je l'avais compris en prison. Et à ma sortie, j'avais eu l'impression d'être hors du temps, d'être perdue, en décalage avec la réalité. Ce sentiment ne m'avait plus quittée. J'en avais assez. Redoublant la vitesse de mes pas, je fonçai tête baissée, droit devant moi. Un petit tour dans l'eau, et je me sentirais mieux. Soudain, mon sixième sens ondiniesque se réveilla. Je relevai les yeux, et c'est alors que je la vis. Je restai plantée bêtement là, la mâchoire décrochée par la surprise, les paupières grandes ouvertes. A mesure que je réalisais ce qui était en train de se passer, un immense sourire de bonheur étira mes lèvres. Lâchant mes paquets au sol, laissant rouler et s'éparpiller la nourriture, je courus à perdre haleine vers elle. Elle n'avait pas changé. Elle était la même que la dernière fois qu'elle avait posé ses chaleureux yeux bruns sur moi. Une fois à sa hauteur, je la pris fermement dans mes bras, la serrant de toutes mes forces contre moi. J'enfouis ma tête dans son cou, inspirant son odeur si réconfortante. Les souvenirs affluaient comme un raz-de-marée alors que je parvenais enfin à murmurer une parole d'une voix rauque d'émotion : Vivi... A cet instant, plus rien ne comptait. Le temps semblait s'être arrêté. Plus rien ne bougeait dans le parc. Les oiseaux s'étaient tus, comme s'ils avaient compris l'importance de ce moment précieux. Je l'avais retrouvée. Je n'étais plus seule, je ne le serais plus jamais.
 

 
Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee En ligne
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☸ Conte : Légendes Arthuriennes

☸ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☸ True Love : Killian Jones, MY Captain

☸ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: I missed my soul sister   Dim 5 Juin - 16:34

Water Sisters

J'avais besoin de solitude, je ne devais jamais montrer que j'avais mal... Ce parc, peu de personnes y allait, y avait un point d'eau ça le ferait, j'avais vu pire...
J'avais été caractérisée de bien des choses dans ma vie, mais d'insensible incapable de comprendre la souffrance... Que savait ils de la souffrances je vous le demande. J'avais quitté dignement la table, un sourire las sur le visage. Je ne devais pas perdre mon sang froid, jamais, car autrement les siècles à tout garder en moi... J'avais simplement dis.


- « Si c'est ce que vous pensez de votre mère, ça ne me sert à rien d'argumente. Je vous prie de m'excuser, j'ai des obligations en ville. »

Je savais qu'encore sanctionner à cause d'u ne bêtises auraient des conséquences. L'époque et le monde était différent. Même si Leÿlin et Lancelot avait voulu se rebeller, jamais il n'aurait remis en cause mes décisions, car ils le savaient, je ne punissais pas sans raison. En pensant à mes aînés je ne pu m'empêcher de penser à mon petit-fils. Cette malédiction n'avait pas fait que du bien. En soit ce n'était pas un drame, Lancelot et Leÿ ne partageaient pas le même sang. Mais celà compliqué quelques peu la vie à la maison. Gwen faisait face dignement, après tout comment en vouloir à quelqu'un d'avoir enfanté avant la rupture de la malédiction. Le plus dur avait d'avoir calmé Killian. Même si mes enfants avaient redouté ma réaction, j'étais bien plus ouverte sur certains sujets que bien des gens. D'un je faisais de mon mieux pour ne pas juger les gens. De deux, j'évitais autant que possible de me mêler de choses qui ne me regarde pas. On me demandait mon avis, je le donnais, mais autrement je le gardais pour moi. Et enfin, le libre arbitre est une chose précieuse. Je jouais mon rôle de grand mère avec mon petit-fils, mon rôle de mère avec Leÿ, lui donnant des conseils pour l'élever quand elle m'en demandais, pareil à Lansa. Mais il était hors de question que je sois la mère de cet enfant. C'est bien mignon de coucher, mais les conséquences faut les assumer. Puis soyons honnête, mes enfants, tous autant qu'ils étaient savaient qu'ils pouvaient compter sur moi en toute occasion. Voir ce bébé grandir normalement, me filait un coup au coeur au quotidien. Je n'avais jamais pu pouponner. Lancelot et Leÿ n'était plus des bébés quand je les avais pris avec moi, les triplé avaient grandit si vite, qu'en moins de 3 mois, ils avaient 17 ans. Je regardais le ciel, les yeux dans le vague, je me demandais si un jour, j'aurai la chance à mon tour d'avoir un bébé à m'occuper...
Mère, ça je l'étais au plus profond de moi et depuis bien des siècles, mais je n'étais pas seulement ça... et d'ailleurs en revenant au monde qui m'entoure, un autre rôle me revint en plein visage. Soeur... Je l'aurais reconnu entre toute. Rousse, vive, râleuse, tendre et bienveillante avec peu de gens, mais pourtant... Elle me prends dans ses bras, et ce surnom, il n'y a qu'elle pour oser m'appeler ainsi, sachant pertinemment que je détesté le surnom "Vivi". Je ne peux m'empêcher de rire. Ma soeur, au même titre que Merlin est mon frère... Le sang n'est rien à mes yeux, l'amour est bien plus important. Ils sont ma famille, et ce lien est réciproque. Je regarde ma soeur de haut en bas. Et j'éclate de rire en voyant son bracelet électronique.


- « Bekah! Quelque soit le monde t'arrive toujours à avoir des ennuis. »

Je lui fais un immense sourire. Elle m'a manqué. Avec tous les évènements depuis la fin de la malédiction, je n'avais pas eu l'occasion depouvoir partir à sa recherche. Mais j'avais appris une chose avec le temps. Si une chose doit avoir lieu, il ne sert à rien de forcer le destin, elle se fera. Je suis si contente que je ne peux m'empêcher de lui poser la question qu'on pose quand on retrouve une personne qu'on a pas vu depuis un moment

- « Alors que deviens tu? Tu faisais quoi durant la malédiction, et maintenant? »

Ma voix était calme, mais on pouvait en faisant bien attention entendre toute l'émotion que ces retrouvailles faisaient naître en moi. Ca me ramenait à Tortuga, mes années passaient là bas... Que de souvenirs...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☸ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☸ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☸ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☸ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: I missed my soul sister   Mar 28 Juin - 16:58

I missed my soul sister
Diana & Rebekah

Bekah ! Quel que soit le monde t'arrives toujours à avoir des ennuis, s’exclama ma sœur dans un immense sourire qui me fit chaud au cœur. Sa voix réconfortante, son rire bienveillant… Toutes ces petites choses m’avaient tellement manqué. Je m’en rendais compte à présent. Je desserrai mon étreinte pour admirer ce visage qui m’était si cher. Diana avait vu mon bracelet électronique. Je tirai la langue d’un air malicieux. C’était vrai, j’étais un véritable aimant à problèmes. Même durant les vingt-huit années du Sort Noir, j’avais réussi à échapper à une vie tranquille. Irrécupérable. Alors que deviens-tu ? Tu faisais quoi durant la Malédiction, et maintenant ? C’était la question qui brûlait toutes les lèvres depuis le retour de nos souvenirs. En parlant de souvenirs, ils affluaient tels un raz-de-marée dans mon esprit. Nos aventures à Tortuga avec ma sœur faisaient partie d’une des plus belles périodes de ma vie, si ce n’était la plus belle. Et je me sentais presque coupable de les avoir oubliées. Mais le temps n’était pas aux remords (d’ailleurs il n’y était jamais), et le moment était venu de se créer de nouveaux souvenirs. Oh tu sais, il n’y a pas grand-chose à raconter, commençai-je en haussant les épaules. Je suis barmaid et videuse au Rabbit Hole, alors mes soirées sont assez remplies, et comme tu peux le constater je n’ai pas réussi à rester sagement dans mon coin. Je me frottai la tête, innocente. Mais je te promets que j'ai rien fait de mal ! C'est un sale type qui m'a mise au trou, alors que je faisais juste mon boulot. Enfin t'inquiète pas, il risque plus de me poser des soucis, je lui ai appris qu'on ne s'en prend pas à une Water Sister sans en payer les conséquences ! Je donnai un léger coup de coude affectif à Vivi. Tu sais, avant la Malédiction, je suis retournée à Camelot pour te voir, mais tu n’y étais plus… Oh et, j’ai toujours ton collier, je le lâche même pas pour prendre une douche ! Je brandis fièrement le médaillon qui pendait à mon cou. J’ai rajouté une petite dent de requin, t’as vu ? Ça rappelle mon côté badass. Je ris à cette mention. En réalité, cette dent symbolisait tout ce que l’océan faisait pour moi. Cela remontait à une sale semaine de piraterie où le bateau sur lequel je me trouvais était coincé sur une mer d’huile. Pas un brin d’air pour avancer, et un soleil implacable à faire cramer les voiles. J’aurais très bien pu me tailler la route en sautant par-dessus bord et en me dissolvant dans l’eau, mais allez savoir pourquoi, j’avais décidé de rester. Les vivres manquaient et certains (dont moi) envisageaient sérieusement de cuisiner les plus faibles d’entre-nous pour survivre. Un groupe de requins s’était alors approché du navire et, dans un dernier espoir, nous les avions pêchés. La mer avait sauvé mes camarades. Mes yeux d’un bleu d’ouragan se perdirent dans la contemplation du pendentif que Viviane m’avait offert des décennies et des décennies plus tôt. Sortant de mes rêveries, je repris : Et toi ? Je suis sûre que tu as plein de choses à me raconter ! Lancelot est à Storybrooke aussi ? Au fait, comment vous vous appelez ici ? C’est alors que je remarquai une lueur mélancolique dans le regard brun de ma sœur adorée. Elle n’avait jamais eu une vie facile, elle avait toujours fait face à de multiples coups durs. Aussi, cela m’inquiétait. Ça va ?
 

 
Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee En ligne
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☸ Conte : Légendes Arthuriennes

☸ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☸ True Love : Killian Jones, MY Captain

☸ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: I missed my soul sister   Jeu 14 Juil - 15:51

Water Sisters

Je souris aux réponses de Bekah. Les Water Sisters, nous avions eu notre lots de combats à l'époque, implacables et craintes même à Tortuga, je ne me faisais plus appelé Viviane là-bas, mon nom était Valla, seules Calypso et Bekah connaissaient ma véritable identité, je n'atais pas fière de mon comportement de cette époque, mais je ne le regrettais pas pour autant. Je ne voulais plus être Viviane, je ne voulais pas qu'on me parle de Camelot, de mes enfants, de lui... Dès que le Jolly aparraissait au large, on me prévenais immédiatement et je m'enfonçais au plus loin dans cette ville de perdition. Je ne voulais plus le voir, je voulais tout oublier et je faisais le nécessaire entre les liaisons, les bagarres et le rhum. Valla était redoutée, Viviane n'était plus. Mais c'était faux, je n'avais jamais pu oublié, ni même mettre les souvenirs dans un coins de ma tête. J'avai failli plus d'une fois tombé sur Leÿlin, voir même Killian. Mais même si ce n'était pas des amis les gens de Tortuga, des pirates aux putains, tous me prévenaient des endroits où les deux Jones étaient. Et je respectais sa volonté de ne plus jamais me voir, de même pour Leÿ. Je revenais aux présent. Un résumé des dernières années s'imposent je le crains. J'invites Bekah à s'asseoir près de mois sur un banc par un sourire. Pas besoin de mots, ça fait du bien de ne pas avoir à toujours se justifier sur ses choix ou sur qui on est. Attention, j'aime profondément mes enfants, le deux frères Jones et Emma. Mais avoir une personne avec qui les mots ne sont pas nécessaire, ça fait vraiment du repos. Une fois installée je me lance.

- « Après ma décennie à Tortuga je suis partie pour Arendelle, et ensuite pour le royaume enchanté. J'avais l'intention de garder un oeil sur Rumplestilskin, pour qu'il évite de se faire tuer dans sa vengeance aveugle. Je me suis liée d'une profonde amitié avec un certains nombre de personnes. Je me faisais appelé par mon vrai prénom, Valla n'a jamais existé qu'à Tortuga. Bref pas la peine de délier cette période.Ensuite Regina à lancé le sort noir, je n'ai pas réussi à l'en dissuader. Bref, pendant 28 ans, on a vécu ensemble Killian et moi en temps que colocataire jusqu'à l'arrivée d'Emma »

Je regarde ma soeur dans les yeux, en faisant une pause dans ma réponse. Elle sait ce que Killian a toujours représenté pour moi, pas besoin de le dire, jamais. Elle avait compris seule, même si j'étais reine des masque, Bekah avait toujours su qu'il n'y aurait jamais personne que j'aimerai autant que Killian, quelque soit le nom dont il s'affublait au cours des siècles que nous avons traversé, il était le seul et unique que j'aimais. Une fois elle avait voulu que je lui en parle à Tortuga, ne comprenant pas mon entêtement à me terrer lors de l'arrivée du Jolly au port. Ca avait été la seule dispute que nous avions eu tout au long de notre vie elle et moi. J'avais simplement répondu d'une voix morbide que si elle me forçait à parler de lui, je lui boufferait son coeur. La discussion avait coupé court, je n'étais pas des plus diplomate à cette époque. Je fis un sourire à ma soeur qui avait arqué un sourcil à la mention de mon Captain. Je continuais alors.

- « Je pense que Regina a voulu que je sois heureuse durant cette période, que Killian était là où il fallait, tant pour elle que pour moi. Même si nous avons des agissement et des convictions opposées, l'Evil Queen me considère comme son amie. Elle sait comme toi ce que j'ai traversé avant cette malédiction. Elle a estimé que j'avais le droit à un moment de répis. Enfin la nuit ou Emma a débarqué en ville. Mon mec de l'époque a levé la main sur moi, et je pense maintenant avec le recule que si Killian n'était pas intervenu je ne serai sans doute pas en état de raconter quoique ce soit mais dans le coma ou pire. Enfin la relation avec Killian a évolué, avec ou sans nos souvenirs nous étions toujours amoureux l'un de l'autre. A croire que le corps a sa propre mémoire... Enfin la chute de la malédiction a compliqué les choses sérieusement. Mais bon la vie est ce qu'elle est. J'avais récupéré Gwen, qui n'est autre que la reine Guenièvre, à l'appartement que nous partagions avec Killian quand elle a réussi à s’échapper de sa prison qui était la demeure de son frère. Leÿlin est venue vivre aussi à l'appart, et j'ai acheté une énorme barraque bien eloigné du centre ville, près de l'eau et des bois. Pour qu'on ait tous plus de place mais aussi pour assurer la sécurité de Gwen. C'est à la chute de la malédiction que j'ai revu Lancelot, ou plutôt Lansa, il est videur au Rabbit Hole, vous devez avoir des horraires différents si tu ne l'y as pas vu. Je, enfin, c'est Killian qui a fait venir mon fils à moi, quand il est parti de chez nous à la chute de la malédiction. »

Une autre pause, mes yeux sont lointain, étouffant cette douleur qui n'a plus lieux d'être à présent. je continue alors.

- « Mais la Viviane sage qu'il avait connu n'était plus la même, j'ai tenu à bien lui faire comprendre que je ne me laisserai pas faire, je pense que Valla a pris le dessus à ce moment. Il draguait une fille, je couché avec une femme. Il en embrassait une, je couchais avec un homme. Et même si à présent je sais qu'il n'a pas pu, j'ai cru qu'il couché avec une fille dans les toilettes du Rabbit Hole, pour réponse j'ai couché avec deux hommes juste dans le toilette à côté. Je ne suis pas vraiment fière de ça, mais tu le connais, il n'y a pas vraiment d'autre moyen pour lui faire entendre raison que de provoquer sa jalousie. Enfin bref, le mois qui a suivi nous avions pas une relation à proprement parlé, mais au moins il ne me fuyais plus... Enfin jusqu'à ce que je me rende compte que j'étais enceinte, et il a pas cru que c'était lui le père. La grossesse était étrange, en trois mois j'étais grosse comme une femme prête à accoucher. Je ne suis pas sortie de la maison, les enfants, Gwen et Emma était les seules personnes que je voyais, avec Morgane et Merlin. Oui j'ai fait la paix avec Mo' et concernant Merlin, tu vas rire, c'est le Pasteur Artaën. Enfin bref, mon accouchement a eu lieu au bout des trois mois de gestation, petit souvenir bien vivant de mon union avec Killian au moment de la rupture de la malédiction. Bref il y a eu des complication j'ai bien cru que j'allais mourir avant même de mettre les enfants aux monde. Car oui tu es tata de trois enfants de plus. Enfin bref, Leÿ est aller chercher son père quand elle m'a trouvé dans une marre de sang avec Gwen. Mais bon tout c'est bien passé au final, j'ai mis aux monde Ceridwen, Liam et Cassandre. Merlin a eu une vision, Cassandre est la réincarnation d'Arthur apparemment. Enfin bref, il a bin fallu prendre les dispositions nécessaire pour protéger les enfants. En moins de 3 mois ils avait l'air d'avoir 17 ans, et heureusement leur croissance accéléré c'est figé à ce moment là. Killian est revenu s'installer à la maison à partir de l'accouchement. Je lui ai bien fait comprendre que je lui laissait avec joie s'occuper de nos enfants, prendre son rôle de père, mais qu'entre nous, c'était fini pour de bon car je n'avais plus confiance en lui. Il y a eu pas mal de choses qui se sont produites par la suite, il a réussi à me rendre confiance en lui, et ça va entre nous. Et j'ai recommencé à lui faire confiance lors de notre voyage à Camelot. J'en ai profité pour passer à Avalon récupérer une personne chère à mon coeur que j'avais sauvé de la mort il y a plusieurs siècle, Liam Jones, le frère aîné de Killian. Je crois que je t'ai a peu prêt tout raconter, enfin résumé... »

Je vois dans les yeux de ma soeur que les remarques vont pas tardé à sortir et ça ne loupe pas...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☸ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☸ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☸ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☸ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: I missed my soul sister   Dim 18 Sep - 14:38

I missed my soul sister
Diana & Rebekah

Avant de me répondre, Diana m’invita à m’asseoir sur un banc dans un simple sourire. Je m’exécutai, curieuse. Après ma décennie à Tortuga je suis partie pour Arendelle, et ensuite pour le Royaume Enchanté. J'avais l'intention de garder un œil sur Rumplestilskin, pour qu'il évite de se faire tuer dans sa vengeance aveugle. Je me suis liée d'une profonde amitié avec un certain nombre de personnes. Je me faisais appeler par mon vrai prénom, Valla n'a jamais existé qu'à Tortuga. Bref pas la peine de délier cette période. Ensuite Regina a lancé le Sort Noir, je n'ai pas réussi à l'en dissuader. Bref, pendant 28 ans, on a vécu ensemble Killian et moi en temps que colocataire jusqu'à l'arrivée d'Emma. J’arquai un sourcil. Minute papillon. Killian ?! Le même Killian dont elle me parlait à Camelot, le gamin qu’elle avait confié à un couple de nobles avec son frère ? Le même qui lui faisait briller les yeux d’une façon plus qu’étrange à chaque fois qu’elle prononçait son nom ? Le même dont elle n’avait plus voulu entendre parler à Tortuga ? Le même qu’elle avait fui pour une raison qui m’échappait encore aujourd’hui ? J’avais très vite compris qu’il y avait quelque chose de puissant entre ces deux-là. J’avais toujours su, d’une certaine manière, qu’ils étaient voués à se retrouver, qu’ils étaient destinés l’un à l’autre. Et c’était arrivé. Même la Malédiction n’avait pas pu les séparer. Impressionnant. Ma sœur dut voir mon trouble, car elle m’expliqua : Je pense que Regina a voulu que je sois heureuse durant cette période, que Killian était là où il fallait, tant pour elle que pour moi. Même si nous avons des agissements et des convictions opposées, l'Evil Queen me considère comme son amie. Elle sait comme toi ce que j'ai traversé avant cette malédiction. Elle a estimé que j'avais le droit à un moment de répit. Enfin la nuit où Emma a débarqué en ville, mon mec de l'époque a levé la main sur moi, et je pense maintenant avec le recul que si Killian n'était pas intervenu je ne serais sans doute pas en état de raconter quoique ce soit mais dans le coma ou pire. Je frémis à cette idée. Je n’avais pas été là pour elle, je n’avais pas pu la protéger. C’était pourtant ce que, tacitement, nous nous étions toujours promis. A la vie à la mort. Je m’en voulais d’avoir failli à ma tâche. Enfin la relation avec Killian a évolué, avec ou sans nos souvenirs nous étions toujours amoureux l'un de l'autre. A croire que le corps a sa propre mémoire... Enfin la chute de la malédiction a compliqué les choses sérieusement. Mais bon la vie est ce qu'elle est. J'avais récupéré Gwen, qui n'est autre que la reine Guenièvre, à l'appartement que nous partagions avec Killian quand elle a réussi à s’échapper de sa prison qui était la demeure de son frère. Leÿlin est venue vivre aussi à l'appart, et j'ai acheté une énorme baraque bien éloignée du centre ville, près de l'eau et des bois. Pour qu'on ait tous plus de place mais aussi pour assurer la sécurité de Gwen. C'est à la chute de la malédiction que j'ai revu Lancelot, ou plutôt Lansa, il est videur au Rabbit Hole, vous devez avoir des horaires différents si tu ne l'y as pas vu. Je, enfin, c'est Killian qui a fait venir mon fils à moi, quand il est parti de chez nous à la chute de la malédiction. J’esquissai un petit sourire joyeux à la mention de Lancelot. J’adorais mon neveu, et ça me faisait chaud au cœur de savoir qu’il était avec sa mère et sa reine. Mais j’étais un peu frustrée de ne pas l’avoir croisé au Rabbit Hole. Il fallait que j’arrange ça avec le patron… Mais la Viviane sage qu'il avait connue n'était plus la même, j'ai tenu à bien lui faire comprendre que je ne me laisserai pas faire, je pense que Valla a pris le dessus à ce moment. Il draguait une fille, je couchais avec une femme. Il en embrassait une, je couchais avec un homme. Et même si à présent je sais qu'il n'a pas pu, j'ai cru qu'il couchait avec une fille dans les toilettes du Rabbit Hole, pour réponse j'ai couché avec deux hommes juste dans le toilette à côté. Je ne suis pas vraiment fière de ça, mais tu le connais, il n'y a pas vraiment d'autre moyen pour lui faire entendre raison que de provoquer sa jalousie. Je hochai la tête en signe d’approbation. Le Killian que je connaissais avait un sérieux problème de possessivité. Déformation professionnelle, sans doute. Enfin bref, le mois qui a suivi nous n’avions pas une relation à proprement parler, mais au moins il ne me fuyait plus... Enfin jusqu'à ce que je me rende compte que j'étais enceinte, et il n’a pas cru que c'était lui le père. Je faillis m’étouffer. Enceinte ?! Ça voudrait dire que… La grossesse était étrange, en trois mois j'étais grosse comme une femme prête à accoucher. Je ne suis pas sortie de la maison, les enfants, Gwen et Emma était les seules personnes que je voyais, avec Morgane et Merlin. Oui j'ai fait la paix avec Mo' et concernant Merlin, tu vas rire, c'est le Pasteur Artaën. Mais c’est bien sûr ! Maintenant qu’elle me le disait, je faisais totalement le rapprochement. Sacré Merloche. Faudrait que j'aille l'enquiquiner un peu, ça faisait longtemps. Enfin bref, mon accouchement a eu lieu au bout des trois mois de gestation, petit souvenir bien vivant de mon union avec Killian au moment de la rupture de la malédiction. Bref il y a eu des complications j'ai bien cru que j'allais mourir avant même de mettre les enfants aux monde. Car oui tu es tata de trois enfants de plus. Mon cœur rata un battement. Alors c’était vrai, j’étais de nouveau tata ! J’avais tellement hâte de rencontrer les trois petits monstres. Enfin bref, Leÿ est allée chercher son père quand elle m'a trouvée dans une marre de sang avec Gwen. Mais bon tout s'est bien passé au final, j'ai mis aux monde Ceridwen, Liam et Cassandre. Merlin a eu une vision, Cassandre est la réincarnation d'Arthur apparemment. Enfin bref, il a bien fallu prendre les dispositions nécessaires pour protéger les enfants. En moins de 3 mois ils avaient l'air d'avoir 17 ans, et heureusement leur croissance accélérée s'est figée à ce moment là. Killian est revenu s'installer à la maison à partir de l'accouchement. Je lui ai bien fait comprendre que je lui laissais avec joie s'occuper de nos enfants, prendre son rôle de père, mais qu'entre nous, c'était fini pour de bon car je n'avais plus confiance en lui. Il y a eu pas mal de choses qui se sont produites par la suite, il a réussi à me rendre confiance en lui, et ça va entre nous. Et j'ai recommencé à lui faire confiance lors de notre voyage à Camelot. J'en ai profité pour passer à Avalon récupérer une personne chère à mon cœur que j'avais sauvée de la mort il y a plusieurs siècles, Liam Jones, le frère aîné de Killian. Je crois que je t'ai à peu près tout raconté, enfin résumé... Liam… Ce nom m’était familier… Ah mais oui ! Le gars du Rabbit Hole ! … Naaan, il ne pouvait pas être le frère de Killian, c’était juste im-po-ssible. Ce devait être un autre Liam, après tout, c’était un nom plutôt courant.

Que de révélations. Je ne savais pas trop par où commencer. Je poussai un profond soupir. Eh bien, ça fait beaucoup d’infos à enregistrer… Mais le principal c’est que tout se passe bien maintenant. Je dois t’avouer que j’ai un peu -même beaucoup- de mal à imaginer Killian en père de famille. Après tout, je n’ai réellement connu que Hook, lorsque j’étais sous son pavillon avant que tu ne me rejoignes à Tortuga. Je suis restée pas mal de temps à bord du Jolly Roger, et bien assez pour voir quel genre de personnage il était. Et je t’assure que si tu ne m’avais pas dit que le Capitaine Hook était ton Killian, jamais je n’aurais deviné ! Il avait tellement de rage dans le regard… Je te promets, des fois il me faisait vraiment flipper. J’avais l’impression qu’il était capable de tout. Absolument tout. Mais ces mois passés sur son navire m’ont aussi montré à quel point c’est un type cool. On se ressemble pas mal lui et moi, et quand j’ai appris à le connaître j’ai capté que c’était un des gars les plus tristes que j’avais jamais vu. Je me suis bien foutu de sa tronche à la levée du Sort Noir quand j’ai découvert que c’était lui qui m’avait mise au trou, mais je crois que peu importe la vie qu’il mène, tant qu’il la mène avec toi, ça lui va. Il a vraiment changé tu sais. Il a changé pour toi, grâce à toi. Je te préviens, c’est le seul mec que je veux comme beau-frère ! Alors steuplaît, arrête de te prendre la tête avec lui, tu l’as déjà assez fait. Je sais à quel point il peut être insupportable, mais je crois bien que vous avez pas trop le choix tous les deux : vous allez devoir vous coltiner l’un l’autre jusqu’au bout. J’avais fini ma phrase comme si j’annonçais une grave maladie incurable. C’est vrai qu’on pouvait facilement comparer Killian à une sale grippe qu’on se traîne comme un boulet… Nan, c’est méchant.
Je me grattai le bras, un peu gênée. Quelque chose me titillait les méninges, et il fallait que je tire cette affaire au clair : Hum, y a un gars qu’est venu au Rabbit Hole il y a pas longtemps. Il était complètement paumé. Et il s’appelle Liam, comme le frangin de Kiki. Il a dit qu’il venait de Camelot. Ça me paraît franchement pas possible que ce soit le même Liam, il est trop… propre sur lui, cadré, sérieux, coincé, tu vois ? L’opposé de l’autre alcoolo déglingos. Mais… Je sais pas, je voulais être sûre…
Je n’osais pas regarder Diana dans les yeux. Elle aurait tout de suite remarqué à quel point j’étais troublée. Je ne savais vraiment pas quoi penser de ce type, et c’était très surprenant. Vous vous rendez compte, je me souvenais de son nom alors que je ne l’avais vu qu’une seule fois !

Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee En ligne
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☸ Conte : Légendes Arthuriennes

☸ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☸ True Love : Killian Jones, MY Captain

☸ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: I missed my soul sister   Jeu 29 Sep - 15:29

Water Sisters

Je souris à sa remarque sur moi et Killian puis elle enchaîne en parlant d'un Liam qu'elle a rencontré au Rabit Hole. Chose rare, ma soeur ne me regardait pas franchement dans les yeux. Un sourire mutin apparaît sur mon visage. Aurait elle succombé aux charmes des Jones elle aussi. Je lui répond alors.

- « Oui Liam est resté un homme profondément attachés aux bonnes manières, comme Killian l'était quand il vivait avec moi à Camelot. Le temps passé sur Avalon a ouvert d'autres horizons à Liam, mais il est resté un homme sur qui on peut compter et qui fait les choses comme il faut. Il fait au mieux pour s'adapter à ce monde. Mais c'est pas évident pour lui. Mais dis moi toi depuis quand tu retiens les prénoms des gens que tu rencontre? »

On se connait par coeur toute les deux, Bekha n'est pas connu pour s'arrêter à ce genre de détails. Elle peut faire genre avec les autres, mais elle ne me fera pas croire qu'elle vient de penser à ça comme ça par hasard. Je lui remet une mèche de cheveux roux en place et croise enfin son regard. Alors je dis.

- « Les Jones ont tous un point commun, c'est des têtes de mules avec un grand coeur. Parfois ils sont exaspérant, mais sans eux on se sent vide. »

Qu'elle l'interprète comme elle le souhaite ma phrase. Mais je suis certaine qu'elle la comprendra comme il faut.

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☸ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☸ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☸ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☸ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: I missed my soul sister   Dim 18 Déc - 0:15

I missed my soul sister
Diana & Rebekah

Oui Liam est resté un homme profondément attaché aux bonnes manières, comme Killian l'était quand il vivait avec moi à Camelot. Le temps passé sur Avalon a ouvert d'autres horizons à Liam, mais il est resté un homme sur qui on peut compter et qui fait les choses comme il faut. Il fait au mieux pour s'adapter à ce monde. Mais c'est pas évident pour lui. Mais dis-moi toi depuis quand tu retiens les prénoms des gens que tu rencontres ? Si j'avais mieux compris ce qui m'arrivait, j'aurais certainement rougi comme une pivoine. Là, j'étais juste paumée. Je devais couver une grippe, je ne me sentais décidément pas dans mon état normal. Donc c'était bien le même Liam. Il n'avait pourtant rien à voir avec son frère. Mais alors vraiment rien. Le jour et la nuit. C'est fou la génétique, quand même. Diana me remit une mèche de mes cheveux enflammés derrière l'oreille en même temps que je relevais mes yeux couleur tempête. Ils étaient écarquillés d'interrogation. Les Jones ont tous un point commun, reprit ma sœur, c'est des têtes de mules avec un grand coeur. Parfois ils sont exaspérants, mais sans eux on se sent vide. Ah ça pour être des têtes de mules... Je me rappelais encore des caprices que faisait Killian lorsque j'étais encore dans son équipage. Môsieur voulait passer par là, alors nous passions par là, malgré nos arguments les plus convaincants. Combien de fois avais-je eu une folle envie d'écraser mon poing sur son gros pif ! Et combien de fois l'avais-je fait... Bon d'un côté, j'étais plutôt mal placée pour critiquer. Niveau tête en bois, je me posais là aussi. Qu'est-ce que vous voulez, on ne se refait pas. Je comprenais plutôt bien ce que me disais Didi. Chez le Jones, je ne connaissais réellement que Killian, et il est vrai que j'avais fini par m'attacher à ce boulet en puissance. Et je ne pense pas trop me tromper en disant que les années passées sous son pavillon faisaient partie des plus belles de ma vie. Mais ça, je ne lui dirais jamais. Déjà qu'il ne lui en fallait pas beaucoup pour que son ego se gonfle comme un ballon de baudruche, alors si on commençait à lui faire des compliments, il allait exploser.
Ma sœur ne me connaissait que trop bien. Elle avait tout de suite saisi que qu'il y avait anguille sous roche. Et j'avais même l'impression qu'elle comprenait mieux que moi ce qui m'arrivait. J'avais passé tellement d'années dans ce corps humain, que je développais des réactions qui m'échappaient totalement. Je profitai donc de ce moment pour lui confier mes inquiétudes. Je crois que je suis malade. Je pige rien à ce qu'il se passe chez moi depuis que j'ai vu Liam. À tous les coups il m'a refilé une cochonnerie, un mauvais rhume ou un truc du genre... Je suis... je sais pas, ça me fait bizarre dans le ventre et j'ai la respiration qui s'emballe. Oh, tu crois que c'est possible que je fasse de l'asthme ? Au fond de moi, je savais pertinemment que tout ceci n'avait rien à voir avec une quelconque maladie. Je le savais, mais je ne me l'admettais pas, je ne pouvais pas le concevoir. J'avais vu assez de films sur le sujet pour me douter que le problème venait plutôt de ma tête. Non. Ce n'était tout simplement pas possible. J'étais une nixe, et les nixes ne ressentent pas ce genre de... choses. Je ne pouvais pas... Rien qu'associer "je" avec le mot fatidique était une épreuve. Depuis ma naissance, on m'avait appris que ces sentiments n'étaient pas faits pour les ondines. Que nous en étions dépourvues. Pourtant, je ne pouvais m'empêcher d'imaginer. Et si à force de vivre en humain, de côtoyer les humains, cela m'avait changée ? Et si ma moitié paternelle me permettait de... J'avais été témoin de la puissance de ce truc que deux personnes peuvent éprouver l'une pour l'autre. C'était impressionnant. Et si cela déclenchait quelque chose chez moi ? Si je devenais trop fébrile pour contenir ma Bête, que se passerait-il ? C'était dangereux, trop dangereux, je ne pouvais pas me le permettre. Ah, c'était à s'en taper la tête contre un mur.
J'avais tellement de questions à poser à Diana, mais impossible de les exprimer à voix haute. J'étais encore incapable de mettre des mots sur ma situation. Je me sentais gauche, maladroite, presque misérable. Et plus inquiétant encore, je réalisai que je me préoccupais de ce que Liam pouvait penser de moi. J'ai un gros problème. Un gros gros problème. Je noyai ma détresse dans les prunelles chocolat de la Dame du Lac, si apaisantes. J'avais peur. Peur de ce que je pouvais devenir, peur de ce que je pouvais faire s'il s'avérait que je... que j'ai-... que j'aimais. Bordel. On était dans une mouise sans nom.

Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee En ligne
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☸ Conte : Légendes Arthuriennes

☸ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☸ True Love : Killian Jones, MY Captain

☸ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: I missed my soul sister   Lun 9 Jan - 15:54

Water Sisters

Je l'écoute et me retiens de rire. Si elle est malade je pense que c'est une maladie incurrable, m'enfin on va pas présenter l'amour sous cette forme. Je garde mon sérieux pour lui répondre.

- « Je ne pense pas que tu sois malade Bekha. Vu les symptômes je dirais plus que le mal est bien connu et que tu en est la seule responsable. Allons ne fais pas cette tête, tu sais aussi bien que moi ce que tu as. T'as un crush pour Liam. Alors je ne sais pas si c'est une simple attirance physique ou des sentiments plus profonds. Et à vrai dire ça tu es la seule à pouvoir le déterminer. »

Devant ma franchise légendaire ma soeur semble en apoplexie. J'ajoute alors, savahnt bien que sa nature d'ondine lui a toujours fait croire qu'elle ne pouvait aimer personne...

- « Sis', en quoi serais ce incompatible avec qui tu es. Tu n'as jamais été dénuée de sentiments et d'émotions. Le liens que tu as avec moi, avec Lancelot ou bien encore ton amitié avec Killian. Tu n'es pas ce monstre que tu penses. Comme nous, les humains, tu as des sentiments, des gens que tu aime ou pas. Donc respire calmement et maintenant que je t'ai dis pourquoi tu pense à Liam ainsi, que compte tu faire de tout ça? »

Je lui fais un clin d'oeil amusée, elle si forte qui semble perdue, c'est rare. Mais jusqu'à présent je suis contente d'avoir toujours réussi à la rassurer et à l'aider...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☸ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☸ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☸ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☸ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: I missed my soul sister   Lun 16 Jan - 19:28

I missed my soul sister
Diana & Rebekah

Je remarquai que, devant ma grande détresse, Diana se retenait de rire. C’est pas sympa ça sœurette. J’avais envie de la secouer comme un prunier en lui criant de m’emmener en urgence à l’hôpital, que peut-être j’avais besoin de faire des examens, de m’injecter un truc, je sais pas moi… Peut-être que j’étais à l’article de la mort à ma sœur adorée avait envie de se marrer. Faut le vivre d’avoir une famille aussi responsable. Si j’exagérais ? Oh, à peine. Bon d’accord, il est fort probable que je n’avais pas besoin de m’alarmer à ce point. Je ne pense pas que tu sois malade Bekha. Vu les symptômes je dirais plus que le mal est bien connu et que tu en es la seule responsable. Mes yeux s’agrandirent comme des soucoupes. Alors là j’étais officiellement paumée. Allons ne fais pas cette tête, tu sais aussi bien que moi ce que tu as. T'as un crush pour Liam. Mes sourcils commencèrent à se froncer au fur et à mesure que l’idée faisait son petit chemin dans ma tête. Alors je ne sais pas si c'est une simple attirance physique ou des sentiments plus profonds. Et à vrai dire ça tu es la seule à pouvoir le déterminer. Tandis que la réalité s’imposait à moi, je sentis mon souffle se couper. Mon cerveau enclencha la sonnette d’alarme. MAYDAY MAYDAY, Houston on a un problème ! Mes neurones couraient dans tous les sens, certains quittaient le navire et d’autres se contentaient de tomber dans les choux. Le Titanic venait de percuter l’iceberg, la cale prenait l’eau, sortez les canaux de sauvetage ! Panique générale. Sis', en quoi serait-ce incompatible avec qui tu es. Tu n'as jamais été dénuée de sentiments et d'émotions. Les liens que tu as avec moi, avec Lancelot ou bien encore ton amitié avec Killian. Tu n'es pas ce monstre que tu penses. Comme nous, les humains, tu as des sentiments, des gens que tu aimes ou pas. Donc respire calmement et maintenant que je t'ai dit pourquoi tu penses à Liam ainsi, que comptes-tu faire de tout ça ? Je réalisai enfin que j’étais en apnée depuis tout à l’heure. Je soufflai un bon coup, comme si je venais de courir un cent mètres. Il fallait que je me fasse une raison : j’avais le béguin pour un Jones. Quant à savoir si c’était du sérieux ou pas, comment le deviner ? C’était la première fois que cela m’arrivait. Cela ne semblait être qu’un détail dans ma longue vie, mais en vérité cela changeait tout. Absolument tout. Un peu comme si un mathématicien découvrait que deux et deux ne faisaient pas quatre. Un cataclysme. En effet, j’étais née et avais grandi avec cette règle naturelle que je ne serais jamais amoureuse de qui que ce soit. C’était biologiquement impossible. Et lorsqu’un de vos principes fondamentaux s’effondre, vous naissez une seconde fois. Vos paupières s’ouvrent sur un nouveau monde. J'avais peur de cet univers inconnu qui s'offrait à moi, cependant j'étais surtout curieuse d'explorer cette nouvelle facette de moi-même.

Diana avait réussi à me rassurer quelque peu. Elle n'avait pas tort, je ressentais beaucoup de choses. J'avais des potes, des gens que j'appréciais. Et pour une nixe, je peux vous dire que c'était une grande première. Toutefois, c'était bien beau de se la jouer fleur bleue, mais encore fallait-il que je sache comment m'y prendre. Hum, commençai-je alors, très sérieuse. Ok, je veux bien reconnaître l'évidence, je te fais confiance. Mais comment on fait ? Enfin je veux dire, qu'est-ce que je suis sensée faire ? Est-ce que je dois changer mes fréquentations ? Parce que dans certains films c'est comme ça que ça se passe... Faut que je fasse un truc à mes cheveux ? J'ai déjà vu ça à la télé. Y a des règles à respecter ? Des contre-indications ? Un mode d'emploi ? Je commence par quoi ? ... Raah ça me prend déjà la tête ! Je me grattai le crâne, perplexe. Les situations critiques, voire suicidaires, j'y étais habituée. Mais là, j'avais vraiment l'impression de jouer ma vie. C'était la premier fois que j'éprouvais de l'anxiété. Que j'appréhendais.

Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee En ligne
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☸ Conte : Légendes Arthuriennes

☸ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☸ True Love : Killian Jones, MY Captain

☸ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: I missed my soul sister   Ven 24 Fév - 16:46

Water Sisters

Alors que je vois ma soeur prendre conscience des choses, je garde mon sérieux et je vois bien à l'énumération de ses questions qu'elle est totalement perdue. Je la prends doucement dans mes bras dans une étreintes réconfortante avant de lui répondre d'une voix douce et calme.

- « Il n'y a pas de formule magique ou de mode d'emploi parfait, je peux te répondre en fonction de ce que je sais de vous deux et de ce qui  moi m'a toujours semblé essentiel. Tu dois rester toi-même, si tu change qui tu es tu ne sera jamais certaine que l'autre aime qui tu es mais pas seulement l'image que tu veux montrer. Il faut être sincère dans une relation, dire ce qu'on ressent, même si on a pas les mots, le montrer par les gestes. Il y a des gens qui passe leur temps à se dire je t'aime, c'est une chose que je fais rarement. Pourtant je ne pense pas que mon amour pour Killian n'est pas une choses sans importance. J'ai passé des siècles à n'aimer que lui. Tout dépends de toi. Le mieux et de faire connaissance lors d'un dîner par exemple, ou si tu veux que ça fasse moins officiel pour vous revoir et faire connaissance, il y a toujours les repas entre amis, enfin dans notre cas les repas de famille. Après tout je viens de retrouver ma soeur, il serait normale que tu vienne manger à la maison de temps à temps. Bref, il y a plein de solution. Tout dépend de ce que tu désire... »

Je lui caresse la joue avec tendresse, elle semble tellement perdue, je ne l'ai pas vu ainsi depuis notre rencontre quand elle avait peur de ne pas gérer le "monstre" en elle et que je ne lui prouve que même si le contrôle à 100% n'est jamais possible, même ainsi je tenais à elle. Alors j'ajoute.

- « Je connais bien Liam si tu vois ce que je veux dire, la différence n'est pas une chose qui le rebute, la franchise et le fait d'être naturelle est une chose qu'il apprécie. C'est un homme compréhensif, qui sait donner aux gens le temps nécéssaire. Je l'ai laissé des siècles sur Avalon avant d'aller le chercher, il ne m'en veut même pas Sis'. Alors soit certaine d'une chose, ce n'est pas lui qui va te juger. »

J'attends alors de voir sa réaction à tout ça...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☸ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☸ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☸ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☸ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: I missed my soul sister   Sam 11 Mar - 23:08

I missed my soul sister
Diana & Rebekah

Alors qu’une cavalerie de questions déboulait hors de ma bouche, Diana m’enserra tendrement dans ses bras, comme elle avait l’habitude de le faire lorsque je m’emportais trop vite et laissais mon tempérament aussi enflammé que ma crinière prendre le dessus. Ça m’avait manqué de n'avoir personne sur qui me reposer, de ne pas sentir que, quelles que soient les difficultés que je rencontrerais, quelqu’un allait me donner les bonnes réponses. Pour moi, ce quelqu’un avait toujours été ma sœur de cœur, et il en serait toujours ainsi. Tandis qu’elle prenait la parole, j’humai le parfum si familier et rassurant de ses cheveux couleur chocolat. Les yeux fermés, je revenais des années en arrière. Et ça faisait du bien. Il n'y a pas de formule magique ou de mode d'emploi parfait, je peux te répondre en fonction de ce que je sais de vous deux et de ce qui  moi m'a toujours semblé essentiel. Tu dois rester toi-même, si tu changes qui tu es tu ne seras jamais certaine que l'autre aime qui tu es mais pas seulement l'image que tu veux montrer. Il faut être sincère dans une relation, dire ce qu'on ressent, même si on a pas les mots, le montrer par les gestes. Il y a des gens qui passent leur temps à se dire je t'aime, c'est une chose que je fais rarement. Pourtant je ne pense pas que mon amour pour Killian n'est pas une chose sans importance. J'ai passé des siècles à n'aimer que lui. C’est vrai que tout comme Dia, je n’étais pas du genre à m’épancher ou à dévoiler ce que j’avais sur le cœur. Ce n'était pas dans ma nature. Je gardais tout pour moi, et parfois le fardeau était bien lourd à porter. Je parvenais à me confier à Diana car elle me comprenait sans que j’ai besoin de m’expliquer. Elle savait. Et nous étions presque comme une extension l’une de l’autre, alors penser ou lui parler revenait au même. Mais m’ouvrir à quelqu’un d’autre… Ce serait une grande première. Tout dépend de toi. Le mieux est de faire connaissance lors d'un dîner par exemple, ou si tu veux que ça fasse moins officiel pour vous revoir et faire connaissance, il y a toujours les repas entre amis, enfin dans notre cas les repas de famille. Après tout je viens de retrouver ma sœur, il serait normal que tu viennes manger à la maison de temps à temps. Bref, il y a plein de solutions. Tout dépend de ce que tu désires... L’idée du repas de famille me branchait pas mal. D’une, j’allais manger. Importance capitale. De deux, j’allais manger entourée de la famille de ma sœurette, qui était donc aussi ma famille. Ce mot résonnait bizarrement dans mon esprit. C’était une notion avec laquelle j’avais toujours eu une relation assez… compliquée. Et puis troisièmement, je serais plus à mon aise chez Diana que dans un restaurant. Mes manies de sauvageonne et mes maladresses ressortaient lorsque j'étais gênée. Or, je savais que j’allais être mal à l’aise face à Liam. Dès qu’il posait ses yeux clairs sur moi, je ne savais plus où me mettre. Mieux valait être en petit comité, qui sait ce que je pourrais faire dans un moment de panique…
Diana se dégagea légèrement pour me caresser la joue. Se doutait-elle au moins du rôle crucial qu’elle occupait dans ma vie ? Elle était à la fois ma sœur, ma mère, mon guide, mon ancre. Mes racines et mes ailes. Elle me soutenait tout autant qu’elle me tirait vers le haut. Comment avais-je pu passer autant de temps sans elle ? Je connais bien Liam si tu vois ce que je veux dire, la différence n'est pas une chose qui le rebute, la franchise et le fait d'être naturelle est une chose qu'il apprécie. C'est un homme compréhensif, qui sait donner aux gens le temps nécessaire. Je l'ai laissé des siècles sur Avalon avant d'aller le chercher, il ne m'en veut même pas Sis'. Alors soit certaine d'une chose, ce n'est pas lui qui va te juger. Oui. Il était franchement sympa ce Jones-là. À sa place, et malgré tout l’amour que je portais à ma sœur, je lui aurais tiré la tronche pendant un sacré bout de temps ! Et pour sûr qu’elle aurait dû me dédommager en conséquence. Un abonnement à vie chez le meilleur pâtissier du coin aurait été une bonne compensation.
Prenant une grande respiration, je redressai mon buste, décidée. Ça marche. Je reste comme je suis, je laisse faire les choses et je verrai bien où ça nous mène. À vrai dire, je sais même pas ce que je veux, ou si je veux quelque chose. Tout ce que je sais, c’est qu’il m’arrive un truc tout nouveau et j’ai envie… de l’explorer. Ça va pas être facile, je le sais, mais je me donnerai une chance d’essayer. Je dois pas avoir peur, je me lance peut-être dans ce qui sera une des plus belles choses de ma vie. Tu m’as déjà rappelé qu’il ne fallait pas craindre le bonheur. Alors j'ai qu’à le tenter maintenant. Et même s’il ne se passe rien au final, au moins j’aurais tenté l’expérience. C’est ce qu’on s’est toujours dit : pas de regrets. Pas vrai ? Liam méritait que je m’attarde sur son cas. Je me jetais en pleine mer inconnue, mais je sentais au plus profond de moi que le plongeon en valait la chandelle. L’adrénaline faisant battre mon cœur un peu plus vite, j’avais hâte à présent de me lancer dans cette aventure. Mais un détail me fit redescendre de mon petit nuage : ma montre m’indiquait que j’avais une autre priorité dans l’immédiat. Merde ! Je vais être en retard au boulot ! Le patron va pas apprécier, ça fait déjà plusieurs fois que je lui fais le coup… Si je veux pas que ma paye me passe sous le nez, je dois filer fissa. Je me retournai vers Dia, lui offrant mon plus beau sourire. Tu peux pas savoir comme je suis contente de t’avoir retrouvée Sis’. C'était pas pareil sans toi… On se lâche plus, hein ? Invite-moi quand tu veux, j’ai rien de prévu pour les quelques centaines d’années à venir et je me languis de tes bons petits plats ! Je me levai, ramassant en vitesse mes courses tombées à terre. Avant de partir rejoindre mes collègues au Rabbit Hole (et un boss furax à cause de mon énième retard), je serrai une dernière fois Diana dans mes bras. On se sépare plus jamais, promis ? Plus jamais jamais. Ce n'était qu’un murmure, mais il était encore plus empli d’émotion que le plus puissant cri du monde.

Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee En ligne
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: I missed my soul sister   

Revenir en haut Aller en bas
 
I missed my soul sister
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Storybrooke-