Partagez | 
 

 Les opposés ne sont pas les seuls à s'attirer [Peter Pan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leÿlin Jones

avatar
En réalité, je suis
La Fille de Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Aucun de légal
☂ Camp : I want power
☂ True Love : Ne crois pas en cette connerie

☂ Avatar : Jenna Dewan-Tatum
© Crédit : Maman TitiaDiana
MessageSujet: Les opposés ne sont pas les seuls à s'attirer [Peter Pan]   Mer 17 Juin - 17:25


 
Magic & Pan

 
 
Neverland, le pays où tu peux être toi. ⊹ Cela faisait pas mal de temps déjà que les Jones et l’équipage du Jolly Rogers étaient arrivés sur l’île où personne ne vieillit. Ils étaient amarrés non loin, à quelques encablures peut-être et de ce fait, Leÿlin pouvait réellement s’absenter de temps en temps, surtout en échappant à la surveillance des autres. Son père n’aimait pas tellement qu’elle aille sur l’île sans surveillance et au contraire, la fille ne supportait pas le moins du monde d’être suivie à la trace par l’un des membres d’équipage, elle n’était plus une enfant que diable ! Et sous le regard des pirates, la jeune fille ne pouvait pas faire usage de la magie, son capitaine de père l’avait interdit, depuis que sa mère avait été tuée par le Ténébreux. C’est pour cela qu’ils étaient ici également, pour ne pas vieillir et préparer une vengeance. Killian Jones, Hook désormais, ne vivait que pour cela et ne se rendait ainsi pas compte du fossé qui se creusait progressivement entre lui et sa progéniture, tout cela parce qu’il l’obligeait inconsciemment à nier ce qui était une part de son être. Leÿlin ne le blamait jamais ouvertement, lui trouvait des excuses, mais le constat était là, ils étaient tout de même bien moins proche que par le passé, et il n’était pas rare que l’adolescente lui offre de faux sourires, en toute hypocrisie, lors de leurs échanges. Simplement pour qu’il ne se sente pas plus coupable encore. C’était sans doute un vestige de l’affection sincère qu’elle lui portait autrefois.

Enfin, Neverland était un chouette endroit en tout cas, on ne vieillit pas, les gamins ne sont pas surveillés à tout bout de champs par des adultes bien énervants – même si certains n’ont pas l’air d’apprécier leur séjour, il faut dire que l’endroit reste dangereux – et surtout, il y avait les indiens et Peter. Peter ? C’était et c’est encore le chef des gamins de cet endroit, ici, tout le monde lui obéit et doigt et à l’œil – ou presque – même les hommes de leur navire le craignait, au grand amusement de leur cadette qui pour sa part, s’entendait relativement bien avec le gamin. A quel point ils s’entendaient ? Disons que dans les débuts, le jeu favoris de Leÿlin avait été de refroidir les ardeurs de Peter Pan, il était trop sûr de son charme – qui est bien réel – et voulait donc lui faire comprendre que tout n’était pas acquis. Maintenant ? Ils étaient ensemble depuis… quelques temps. Ce qui était bien dans leurs rendez-vous (dans le dos de Killian, autrement même si Peter était le chef dans ce pays, il avait intérêt à voler vite et loin pour échapper au crochet de Hook), c’est que Leÿlin pouvait faire usage de la magie sans crainte de se faire sermonner, c’est lui qui lui avait d’ailleurs ouverts les yeux sur le fait que personne ne devait l’en empêcher, que c’était une part d’elle et que la renier serait une grande erreur. C’était vrai en plus, plus les mois passaient, plus le fait de se retenir la remplissait de rage, de frustration, comme si quelque chose était sur le point d’exploser si on ne le laissait pas sortir. Il lui avait fait voir ce qu’elle refusait d’accepter avant – même si elle le pensait déjà depuis longtemps – à savoir que son père ne l’acceptait tout simplement pas comme elle était, qu’il avait peur de la magie et cela se répercutait sur elle… de là était née cette distance et cette ombre dans le cœur de la brune.

Qu’à cela ne tienne, se frayant un chemin entre les arbres de cette jungle immense, Leÿlin retrouvait un endroit qu’elle affectionnait particulièrement et ne doutait pas que le gamin volant vienne vite la retrouver. Il savait toujours tout, il allait bien deviner que la pirate était à terre, en train de s’amuser à faire voler devant elle une noix de coco, comme si ce n’était qu’un jeu. En parlant de venir, Leÿlin se sentait observée soudain et esquissait un sourire mutin avant de dire très clairement :

« Sort de ta cachette, deary, ou je te jure que cette noix de coco va trouver sa cible. »

Non, saluer Peter autrement qu’en lui lançant une pique était impossible.




 

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

La prison de votre âme
Il y a qui nous sommes, au plus profond de notre être, et qui nous sommes aux yeux du monde. Parfois, nous ne savons pas nous-même... ∆ northern lights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2766-le-roi-et-ses-pairs-ont-enf
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Les opposés ne sont pas les seuls à s'attirer [Peter Pan]   Mer 17 Juin - 20:33




Peter était assis au bord d’une falaise, observant l’horizon devant lui. Cela faisait à présent plus de deux siècles qu’il vivait sur cette ile et il s’étonnait encore parfois de s’émerveiller de chaque beauté des lieux. D’ailleurs, en parlant de merveilles, il y en avait une qu’il aimait bien. Enfin, qu’il appréciait la compagnie et des moments passés avec elle. Ce n’était pas vraiment de l’amour pur, le jeune homme étant incapable d’aimer plus que de l’amitié. Mais il tenait à elle ! Qui ça ? Leylin Jones, la fille du désormais capitaine Hook. Il avait tenté à plusieurs reprises de la conquérir mais la belle s’était déjouée de ses plans à de nombreuses reprises pour enfin céder à ses avances il y a quelques temps. Oh, Hook n’était pas au courant, du moins pour l’instant car Peter s’amusait un peu. Il avait un peu monté la jeune fille contre son père mais d’une certaine manière, c’était pour mieux l’avoir pour lui tout seul et là-dessus, il avait presque gagné. De plus, il n’hésitait pas à lui montrer quelques petits tours de magie puisqu’elle la pratiquait aussi. D’ailleurs, c’était l’une des raisons qui séparait aujourd’hui le père et la fille. Hook ne voulait pas que sa fille utilise la magie alors que Peter la poussait au contraire à la maitriser. Pourquoi gâcher un tel don ?

Soudain, il sentit que quelqu’un venait de poser pied sur l’ile et ce n’était pas n’importe qui : la belle pirate en personne. Aussitôt, il se rendit d’un claquement de doigt à l’endroit où elle devait à présent se trouver. Il aurait pu s’envoler mais depuis quelques temps, il ne savait plus voler sans avoir besoin de poussière de fée, ce qui était inquiétant. Il se cacha derrière la jeune fille qui était entrain de se servir de la magie sur une noix de coco.

Leylin : « Sort de ta cachette, deary, ou je te jure que cette noix de coco va trouver sa cible. »

Un sourire en coin apparut sur le visage de l’éternel adolescent. Se saluer en se lançant des piques était devenu une habitude. Il sortit de sa cachette et vint s’asseoir derrière la demoiselle avant de la prendre dans ses bras pour lui voler ses lèvres d’un long baiser. C’est qu’il avait pris goût de ce genre de contact avec elle. Et puis, avec elle, il pouvait être plus ou moins lui-même, se permettre des gestes qu’il n’avait plus eu depuis très longtemps.

- Je vois que tu t’améliores de jour en jour !

D’un geste tendre, il dégagea les cheveux de la pirate pour mieux voir son visage. Était-il réellement amoureux d’elle ? Son ombre était entrain de se poser des questions et le rapprochement entre les deux jeunes gens – même si Peter était bien plus vieux aussi bien en âge que physiquement à la base – ne lui plaisait guère !



Revenir en haut Aller en bas
Leÿlin Jones

avatar
En réalité, je suis
La Fille de Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Aucun de légal
☂ Camp : I want power
☂ True Love : Ne crois pas en cette connerie

☂ Avatar : Jenna Dewan-Tatum
© Crédit : Maman TitiaDiana
MessageSujet: Re: Les opposés ne sont pas les seuls à s'attirer [Peter Pan]   Mer 17 Juin - 21:40


 
Magic & Pan

 
 
Neverland, le pays où tu peux être toi. ⊹ Leÿlin aimait l’île et sa magie, étant petite, elle était assez douée d’ailleurs et c’était bien pour cette raison aussi que le regret l’habitait en pensant qu’avant de rencontrer Peter elle obéissait simplement – la plupart du temps – en bafouant son don. Est-ce qu’elle aimait Peter ? Pas réellement dans le sens romantique du terme, elle le supposait en tout cas, c’était simplement quelqu’un qui la comprenait et avec qui elle partageait quelques intérêts, comme la magie, ne pas vouloir se laisser marcher dessus par les adultes, et sans doute cette petite part d’ombre en chacun d’eux. Bien évidemment, l’étreinte de l’adolescent la tirait de sa rêverie, de sa pique et de sa concentration pour faire voler le fruit qui s’écrasait lamentablement au sol. Leÿlin était moins démonstrative, bien plus froide dans ses démonstrations d’affections, en dehors de quelques sourires et gestes capables d’être interprétés comme tels. Peut-être que cela aussi les rapprochaient ?

— Il y a une époque où j’étais bien plus douée, je réveillais mes parents en laissant tomber sur eux des sphères d’eaux. J’étais très fière de moi d’ailleurs, mais j’étais aussi bien plus jeune. Je me demande quel serait mon niveau si je n’avais pas passé toutes ces années à ne rien faire… et tu te rends compte du nombre de pillage possible ? De pouvoir saccager et tuer sans la moindre preuve ?


Pas qu’elle pense nécessairement à tuer des gens – enfin, parfois oui – mais il fallait admettre que la magie ouvrait bien des portes, elle pouvait délier bien des langues et transformer le plus brave des hommes en larve à sa simple mention. Pourquoi se priver quand on a le pouvoir ? Même son père ne pouvait rien contre elle, si jamais elle se dressait réellement contre lui. La seule chose qui l’empêchait d’ailleurs encore de mettre le feu au Jolly Roger était que ce navire était sa maison, son héritage, et qu’elle n’en voulait qu’à son père. En pensant à cela, la brune était venue poser sa tête sur l’épaule du jeune homme et réfléchissait un peu à tout cela, au point dont elle avait changé depuis des années. Sa mère viendrait sans doute lui botter le derrière si elle la voyait ainsi, à comploter et aller jusqu’à imaginer des moyens de tortures innommables le soir, avant de dormir.

— J’ai enfermé Jones dans la cale pour venir aujourd’hui, je crois que je vais entendre parler du pays en revenant. Tu sais, parfois je me demande si je ne pourrais pas simplement me perdre sur ton île et le laisser me chercher pendant des lustres, jusqu’à ce qu’il arrête de psychoter à chaque fois que le mot magie est prononcé… quoi que… tu le fais bien stresser aussi, surtout quand tu déboules avec les autres garçons !

Ce qui était toujours très divertissant. Ce serait mentir que dire que l’expression crispée de Leÿ n’était pas un masque, alors que son regard brillait sans cesse d’amusement quand cela arrivait.

— Tu crois que je pourrais venir envahir ton camp quelques temps ? Mon idée ne paraît pas si absurde maintenant qu’on y pense. Les garçons seront divertis comme ça, mettre en place une machination pour se jouer de lui…


Machiavélique ? Si peu… totalement !



 

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

La prison de votre âme
Il y a qui nous sommes, au plus profond de notre être, et qui nous sommes aux yeux du monde. Parfois, nous ne savons pas nous-même... ∆ northern lights.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2766-le-roi-et-ses-pairs-ont-enf
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Les opposés ne sont pas les seuls à s'attirer [Peter Pan]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les opposés ne sont pas les seuls à s'attirer [Peter Pan]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-