Partagez | 
 

 Une fleur attend toujours le bon moment pour éclore [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Une fleur attend toujours le bon moment pour éclore [LIBRE]   Sam 11 Juin - 1:11


Une fleur attend toujours le bon moment pour éclore
Vaneloppe & [LIBRE]




Regardant le ciel avec une pointe de nostalgie, un sourire s’inscrit sur le visage pâle de Vaneloppe. Oui oui, un sourire, une chose tellement rare que les muscles zygomatiques lui faisaient un peu mal. Une chose qu’elle n’avait pas eu l’occasion de faire depuis des semaines, voir même des années, quand elle était encore une pilote de course accalmée par le monde entier et qu’elle ne pensait plus à cette vie soi-disant imaginaire dans son jeu vidéo. Assise sur un banc au niveau de la place centrale, la jeune femme fixait l’horloge qui indiquait 11h30 avec un grand sourire béat depuis un peu plus d’une dizaine de minutes. Et pour cause, son dossier venait d’être accepté dans le centre d’apprentissage de la ville et pour couronner le tout, elle avait eu une réponse positive dans la pâtisserie où elle avait envoyé son CV. Jamais elle n’aurait pensé avoir le job. Après tout, elle n’avait aucune compétence, et n’avait même pas commencé les cours qui ne débutaient qu’a la rentrée prochaine. Mais le destin en avait sans doute décidé autrement car la jeune femme qui tenait l’établissement l’avait accepté de bon cœur. Elles avaient discuté pendant une bonne demi-heure, et quoi de mieux que la présidente d’un royaume en confiserie pour avoir le job ? De plus, la gérante avait vraiment été emballée par les idées de Vaneloppe qui, sans gêne lui avait dit de miser plus sur les sucreries vu qu’aucunes boutiques de bonbons n’étaient ouverte en ville. Le marché était libre, et elle s’était emballée en faisant des grands gestes, en parlant de milliards de retombées et surtout en dessinant de magnifiques étagères remplis de bonbons arc en ciel. Il n’en avait pas fallu plus pour convaincre la patronne de la prendre dans sa boutique, sous les yeux aussi grand qu’une soucoupe de la brunette.

C’était son contrat dans la main, qu’elle avait quitté la pâtisserie, et qu’elle avait du s’assoir pour bien analyser ce qui était en train de se passer. Voilà deux ans qu’elle était à Storybrook, deux ans de misères, de galères, de déprime, de sentiments négatifs et aujourd’hui, quelque chose de bien lui arrivait enfin. Et pas une chose passagère comme le sentiment de délectation après avoir mangé une sucette au cola. Non, c’était grisant de penser qu’elle n’allait plus avoir à voler dans les supermarchés, où aller demander de l’aider au pasteur. Non, elle pourrait avoir à nouveau de l’argent, comme quand elle était dans ce monde extérieur qui l’a traité de folle. Plongeant son regard dans l’encre de sa signature, elle pensa que ce nouveau travail pourrait être enfin le nouveau départ qu’elle avait tant espéré. Certes, ses recherches sur Ralph et les autres membres de Sugar Town n’avaient toujours rien donné, mais avec ce papier, elle espérait à nouveau. Oui, cette feuille, lui redonnait tout l’espoir qui s’était évaporé quand elle avait compris que personne ne l’a recherché. Ces derniers temps, elle avait tout perdu moralement. Elle se sentait mal, encore plus que quand elle avait fait son séjour forcé à l’asile de Stockhlom. Pourquoi était-elle abandonnée comme ça, alors que tout le monde autour d’elle avait retrouvé leurs proches et vivaient des aventures pour le moins existante. Puis elle s’était faite une raison, et avait commaté encore une fois dans son lit pendant des semaines avant que Myrdhim ne vienne l’a sorti. Finalement, après une introspection, et plusieurs coups de tête dans le mur, elle avait décidé de se sortir les doigts des fesses et de reprendre sa vie en main. Elle était présidente Merde ! Elle avait assez vécu comme une erreur pendant son enfance pour ne pas détruire les années de son début de vie d’adulte.

Heureusement qu’elle avait enfin prit conscience de son existence en temps que tel, et ça avait porté ses fruits. Qui pouvait se vanter d’être prit au premier entretien et de déclencher une ferveur digne d’un supporter de match de foot sans être célèbre ? D’accord, ce n’était pas encore gagné, mais elle était sur la bonne voie et devait y rester. Au diable les doutes, les erreurs, les remords et les regrets. Elle avait perdu Ralph ? Très bien, elle allait se trouver d’autres amis et le jour où il reviendrait, il serait fier d’elle, ça elle en faisait la promesse. Rangeant précieusement le sésame de sa nouvelle vie dans son sac, elle reste encore quelques instants sur ce banc, observant la ville sous un nouvel angle. Tout lui paraissait beau, et elle avait envie de tout découvrir, comme si elle sortait d’un long coma. Pourtant elle connaissait ses rues, se souvenait de chaque endroit où elle avait provoqué une dispute, une bagarre à cause de son franc parlé et de sa langue pas rangée. Aujourd’hui c’était différent, elle voulait apprendre à connaitre ses gens qu’elle avait tant détesté auparavant, elle voulait sentir la chaleur d’une amitié naissante, connaître le bonheur de rigoler à plusieurs, bref, de vivre enfin une vie heureuse et épanouie.

AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Cuinn Z. Lonruil

avatar
En réalité, je suis
Zero
☂ Conte : L'étrange Noël de Mister Jack

☂ Emploi : Agence tout ce qui touche aux Handicaps sensoriels et ce qui les entoure.
☂ Camp : Selfish
☂ True Love : Cœur à reconstruire !

☂ Avatar : Adam Anderson
© Crédit : Pumpkin ; signa' Pumpkin
MessageSujet: Re: Une fleur attend toujours le bon moment pour éclore [LIBRE]   Sam 11 Juin - 2:56



Un petit grain de folie ne fait pas de mal

Cuinn déambulait tranquillement dans les rues, avec toujours et encore son fidèle ami Spenze, un fier Berger Allemand. Il lui sourit, sa petite queue s'excitait se sentant d'humeur joueur. Il le caressa férocement, l'enquiquinant et riant aux éclats pour ensuite se mettre à courir, suivi de près essayant de ne pas se faire rattraper. Il recommençait encore et encore ainsi, s'amusant tout deux. Il s'assit sur un banc respirant l'air pur, repensant à ce temps déjà passé. Cela passait à une allure, beaucoup de choses se produisait, il n'avait pas vraiment changer, il était toujours lui, s'était fait juste à sa vie, rejetant l'idée de vivre dans le passé et même d'en parler vraiment plus précisément. Il avait de la famille, enfin ses amis qu'il considérait comme tels que ce soit ceux qu'il s'était fait pendant cette malédiction pour le peu qu'il avait et ceux fait avant et après cette dernière. Il était quelqu'un qui ne se prenait pas la tête sur ce genre de choses, mais il avait cette justice en lui qui ferait en sorte de protéger ses amis qui lui sont chers. Il ferma les yeux profitant du rayon de soleil qui réchauffait sa peu. Il était une personne bien banale qui faisait sa vie comme tous et faisait avec tous ce vécu. Il remit bien en place son appareil auditif entendant Spenze aboyé. Il sourit, se levant d'un coup.

"Tu veux encore jouer", il eut pour seul réponse son excitation et il repartie de plus belle, veillant à que peu de monde soit autour de la ruelle pour s'envoler et se percher un peu plus haut. "Oh tu ne peux plus m'atteindre là, j'ai gagné" il lui aboya dessus, sachant très bien ce qu'il voulait dire, lui tirant la langue, le narguant pour atterrir un peu plus loin sur la terre ferme, se dirigeant vers la place. "Tu veux m'avoir ?" il lui fit un regard narquois. Quand il était ainsi son esprit de son ancien lui se réveillait, son côté joueur était bien là, tout comme à l'époque où il s'amusait avec Jack et un de ses os sans qu'il ne l'abîme bien entendu. Il était quand même un bon chien et savait rester à sa place. Surtout quand il recevait certaines récompenses. Il souriait à cette pensée, rattrapé par cet autre passé. Il vit Spenze lui sauter dessus et le fit passer à travers lui, ayant repérer au préalable qu'il pouvait bien le faire ici. "héhé!" Il l'embêta de nouveau, lui montrant un os en jouet, ce qui le rendit encore plus fou, au possible.

Il le lança tout en pensant à ses affaires qui étaient en ordre, heureux que cela marche. Ce n'était pas quelque chose de facile tous les jours ayant un vrai rôle d'accompagnement par moment mais ça lui tenait à cœur, beaucoup même, alors il tenait à le faire correctement et jusqu'au bout sans se relâcher, sans désespérer même si il était difficile parfois de gérer les choses, heureusement qu'il avait de bon partenaires de travail pour ça, ce qui rendait encore mieux le travail fait depuis les débuts. Bien sur toutes les personnes ne venaient pas pour une longue durée, d'autres oui, ou même toute leur vie ou jusqu'au moment où ils sont le plus autonome possible. Cependant, il gardait contact avec eux, ou même eux qui l'appelait pour lui donner des news, ce qui le confortait dans son travail accompli.

Il fronça des sourcils, repérant Spenze au loin près d'une jeune fille, il marcha vers lui, alors que son chien léchouillait cette dernière. "Spenze..." il se stoppa mais resta près d'elle. Il sourit "j'espère qu'il ne vous a pas importuné, il peut être parfois trop sociable quand il sent de la joie émanée de quelqu'un", il la détailla un peu plus mais sans jugement, juste un regard posé et tranquille, s'asseyant pas trop près ni trop loin de la jeune fille. "Vous semblez prendre la vie du bon côté aux dire de mon chien" mi amusé et mi sérieux. "Je m'appelle Cuinn et vous ?" Il se releva, frottant ses mains assez lentement mais hâtivement. "Je crois qu'il aimerait jouer avec vous, d'ailleurs aimez vous les jonquilles?" il lui sourit, penchant la tête sur le côté. Il n'était pas très joyeux, juste lui, ce grain de folie calme cool attitude que lui donnait.  


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙



Dernière édition par Cuinn Z. Lonruil le Mar 12 Juil - 0:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t890-une-petite-citrouille-lumine
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Une fleur attend toujours le bon moment pour éclore [LIBRE]   Dim 12 Juin - 3:11


Une fleur attend toujours le bon moment pour éclore
Vaneloppe & [LIBRE]




Perdue dans ses pensées, c’est l’humidité et le souffle chaud sur sa main posée nonchanalement sur le banc qui l’a sorti de sa rêverie. Penchant la tête, elle remarqua alors un berger allemand tenant un os en plastique dans la gueule qui lui venait de lui poser la patte sur sa jambe. Rigolant, elle approcha sa main du museau, faisant ainsi sentir son odeur à l’animal pour lui signifier qu’elle était une amie et non une ennemie. Et ça ne tarda pas, elle put observer que la queue de l’animal se mit à frétiller rapidement alors qu’il lui aboya dessus. « Et bien mon beau gros toutou, tu veux jouer ? » Attrapant l’os, elle se mit à tirer fort, mais le chien avait plus de force qu’elle et elle faillit partir en avant. Lâchant rapidement pour se remettre sur sa place, elle rigola encore avant de placer ses bras contre sa poitrine. « Bon, si tu ne veux pas me donner ton os, je ne joue pas. Et ce n’est pas gentil d’embarquer les gens par terre. » Pour toutes réponses, le chien posa à nouveau une patte sur sa cuisse et lui lécha en plus son pantalon. Devant tant d’amour, Vaneloppe ne put résister. Dans son monde, les chiens étaient plutôt des petits oursons en gélatine et souvent elle les prenait avec elle, dans son antre secret. Ils étaient affectés et vraiment très collants, mais ils comblaient ainsi la solitude dont elle était victime. Ici, elle avait découvert les animaux fait de chaires et d’os, des créatures dont elle s’était tout de suite senti proche, allez savoir pourquoi. Elle avait eu des chiens, des labradors, des berges allemands quand elle voyageait à travers le monde, mais à chaque fois, elle leur rendait leur liberté quand ils voulaient partir. C’était bien sur un déchirement, mais parfois, elle avait de bonnes surprises quand un chien revenait l’a voir pour quelques temps. C’était ça la vie avec elle, n’avoir aucune attaches.

Continuant de caresser le chien, elle remarqua qu’un jeune homme approchait tout en prononçant un prénom. Il ne fallait pas avoir le bac pour comprendre qu’il était l’ami du chien. « Alors c’est comme ça que tu t’appelles toutou ? Spenze. C’est joli. » Le chien aboya comme pour lui répondre qu’il appréciait aussi ce prénom. Levant la tête ensuite vers le brun, et secoua la tête. « Non ne vous inquiétez pas, c’est un amour, même s’il n’a pas voulu me donner son os pour que je lui lance. » C’était bien la première fois que quelqu’un lui disait qu’elle était joyeuse. Souvent c’était le contraire et les adjectifs étaient tous les plus négatifs les un que les autres. Terne, négative, pessimiste, alarmiste, mesquine, méchante même alors qu’elle ne faisait que dire la vérité. Le fait que quelqu’un ai pu lui dire que de la joie émanée de son corps était bien meilleur que des années de thérapie. « Merci c’est très aimable à vous de me dire ça. » Un sourire sincère s’étira sur ses lèvres alors qu’elle se décalait sur le banc pour laisser de la place à cette personne. « Et bien votre chien ne se trompe pas, même si c’est vrai que le bonheur est une chose auxquelles je ne suis pas habituée.» Ne relevant pas le fait qu’il venait de dire que c’était son chien qu’il lui avait parlé, vu que tout était possible à Storybrook. « J’ai juste eu une bonne nouvelle aujourd’hui. » Serrant fermement le papier d’embauche dans ces mains, elle hocha la tête en guise de présentation. « Enchanté Cuinn, moi c’est Vaneloppe. » Elle s’était toujours présentée par son véritable prénom, celui qu’on lui avait donné dans son jeu vidéo et pas l’horreur que cette malédiction lui avait refilée. Candy. En plus de l’avoir oublié à cause de son bug, il avait fallu qu’elle lui sorte un prénom radom horrible. Le pompom avait été quand une des dames du foyer d’accueil l’avait « surnommé » comme ça. Elle avait piqué une crise, les meubles devraient s’en souvenir.

Carressant à nouveau la tête du berger allemand, elle lui fit des papouilles sous le coup et la remarque de son propriétaire ne l’étonna guère. Tout le monde voulait jouer avec elle, c’est sa nature de personnage numéro 1 de jeux vidéo et ça n’épargnait pas les animaux. Attrapant l’os que Spenze lui donna gentillement, elle le lança du plus fort qu’elle pouvait alors que le chien démarra comme une fusée. « Quelle rapidité, j’admire. Et niveau rapidité on peut dire que je suis une championne. » Rigolant elle-même à sa blague, elle leva un sourcil quand Cuinn lui demanda si elle aimait les jonquilles. Bonne question. Réfléchissant quelques instants, vu qu’elle ne s’était réellement posée la question, elle regarda les massifs fleuris qui en étaient remplis. « Euh je préfère le jasmin, au niveau de l’odeur surtout. » Elle n’était pas très fleur et trucs de filles. Enfin si, pour les couleurs pastel mais c’était sans doute plus dû à l’univers d’où elle venait. « Et vous ? Quelle est votre fleur préférée ?  »  Lançant un coup d’œil vers l’endroit où elle avait lancé l’os, elle vu Spenze revenir tout aussi rapidement et finir par s’allonger devant leurs pieds. « Aimez-vous les bonbons ? » Farfouillant dans son sac, elle sortit alors un énorme sac de bonbons multicolores et le tendit vers Cuinn. « Personnellement j’en raffoles à en faire devenir fou un dentiste ou un diabétologue. » Attrapant une langue de chat, elle l’avala directement alors que l’acidité l’a fit frissonner. « Mais c’est sans doute de la nostalgie. Le monde d’où je viens était fait en sucrerie. Enfin, à la base c’est un jeu vidéo, mais c’est compliqué. L’essentiel, c’est que tout était composé de sucre, de bonbons et de gâteaux, un véritable paradis. » Son visage si joyeux se ré embruma un instant, alors que des images de sa vie d’avant défilé dans son esprit. Elle était malheureuse, c’était un fait. Rejetée par tous, traitée comme une anomalie alors qu’elle était la présidente, mais elle était chez elle. C’était ça, le plus douloureux dans toute cette histoire. Ne voulant gâcher un si bon moment, elle se tourna alors vers le jeune homme, avec un fin espoir pour qu’il vienne peut-être d’un autre jeu vidéo, qu’il soit même un ami de Ralph. « Vous êtes originaire d’où sinon ? »


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
Cuinn Z. Lonruil

avatar
En réalité, je suis
Zero
☂ Conte : L'étrange Noël de Mister Jack

☂ Emploi : Agence tout ce qui touche aux Handicaps sensoriels et ce qui les entoure.
☂ Camp : Selfish
☂ True Love : Cœur à reconstruire !

☂ Avatar : Adam Anderson
© Crédit : Pumpkin ; signa' Pumpkin
MessageSujet: Re: Une fleur attend toujours le bon moment pour éclore [LIBRE]   Mar 12 Juil - 2:54



Un petit grain de folie ne fait pas de mal

Cuinn s'était adossé bien comme il faut sur le banc, alors que la jeune fille lui avait gentiment laissé un peu de place, la remerciant d'un sourire. Il observait son chien et son comportement. Il aimait le voir ainsi et avait une bonne entente avec cette nouvelle connaissance. Lui qui ne recherchait pas à faire des rencontre, il ne disait pas non à se faire de nouvelles rencontres amicales, et puis il fallait bien profiter un peu de la vie, sinon à quoi cela servait d'être ici. Il avait son petit fin sourire de détente. "Je vois, il est parfois un peu têtu et pousse le jeu à sa manière, j'ai remarqué qu'il avait failli vous renverser" leva t-il les yeux au ciel, en croisant le regard de Spenze, qui feintait l'innocence même. Cuinn releva de nouveau les yeux au ciel, désespéré par son comportement par moment, mais ria légèrement. "C'est un petit coquin", il ne la regardait pas vraiment, profitant juste de l'air ambiant, il n'était pas quelqu'un qui jugeait, il traduisait juste les impressions qu'il avait et ce que Spenze pouvait bien lui transmettre. "Il est bon de profiter du moment, de profiter du bonheur à l'instant présent, chaque seconde", il posa son regard furtivement sur la demoiselle. "Une bonne nouvelle?" déviant sur le papier qu'elle serrait. "Alors Félicitation !" il frappa dans ses mains en guise de bravo. Il ne voulait pas trop l'agresser en lui posant tout un tas de questions, les choses arriveront d'eux même si il le fallait. Et puis prendre le temps de faire était important au jour d'aujourd'hui. "Enchanté Vaneloppe, un nom bien original!" complimenta t-il sans moquerie aucune. Il avait donné son prénom de pendant la malédiction, un réflexe surement, sachant qu'il était humain et non plus un chien. Peut-être qu'il enlèvera cette habitude un jour.

Cuinn pencha la tête sur le côté, regardant Spenze fusé à tout allure, tout ses entraînements à force lui avait fait acquérir une certaine rapidité sans nom. Il était fier de son chien, il avait une confiance aveugle en lui. "il adore ça, vous êtes fait pour vous entendre alors" déclara t-il d'un ton joyeusement simple. Une petite question qu'on pourrait peut-être dire un peu hors sujet, lui passa par la tête. Enfin, s'était toujours intéressant et original de poser d'autres questions qu les basiques. Sortir un peu des sentiers comme dirait certains. Cela restait tout de même qu'une question ni plus ni moins. Mais ça l'intéressait de savoir cela. Il n'était pas très fleurs à l'origine, le monde d'où il venait ce n'était que des feuilles mortes plus ou moins, il n'y avait pas le côté embellissement qu'il avait découvert dans ce monde de neige ou celui pendant la malédiction. Il avait encore beaucoup à découvrir, il en était bien conscient. Il savait grâce à internet, qu'un monde plus vaste se trouvait en dehors de cette ville, et un jour il irait voir.

Il refit surface, tout en écoutant sa réponse, souriant légèrement. "Hum, dur choix, ce n'est pas trop mon truc, mais j'ai beaucoup les fleurs de Cerisiers...cette beauté quelle dégage" répondit-il sincèrement. Il tourna la tête, regardant ses gestes, alors qu'un gros paquet de bonbons en sortie. Il rit et était attentif à ses paroles. "Oui j'aime de temps en temps en manger", il lui en piqua plusieurs alors que Spenze rodait, mais il savait très bien qu'il n'en aurait pas, ce n'était si bon pour lui, il avait ses propres sucrerie, que Cuinn sortie de sa poche et lui lança, alors qu'il l'intercepta au vole. Il regarda Vany et éclata de rire. "Je vois, ça doit être quelque chose ce jeu...j'avoue être un peu inculte sur les jeux vidéo.." il n'était pas sur d'avoir avancé les choses comme il fallait. "Enfin...si vous voulez un jour me faire découvrir votre univers j'en serais honoré" sourit-il avec honnêteté. Il avait bien vu ce voile dans ses yeux pendant un court instant, mais il n'insista pas dessus. Il se demandait si elle était seule ici, peut-être serait-elle déçu qu'il ne puisse pas l'aider plus. Il reprit ses esprits lorsqu'elle lui posa la fameuse question.

Les joies de la malédiction, comment dire d'où il venait. Quoique ici ils pouvaient croiser tellement de personnes venus de multitudes mondes. Il se releva et s'étira. Il se planta devant elle, eu un regard pour Spenze qui s'assit bien sagement comme si il avait comprit les choses. "Je vous demande qu'une chose à cet instant" il sourit "laissez vous porter et n'ayez crainte, je ne ferais rien de mal" l'univers d'où il venait n'aidait pas aux paroles prononcées. Il lui prit la main et décolla du sol, l'emmenant avec lui de plus en plus haute, la maintenant bien fermement sans brusquerie. Spenze les regardait, restant aux côtés de leurs affaires obéissant. "Je viens d'un monde où grâce aux gens qui y croient, nous permet chaque année de célébrer cet événement" Il voleta un peu plus, les faisant atterrir sur un des toits en hauteur qui se trouvait autour de la grande place. Il n'était pas du genre à parler de lui, mais ces information n'étaient pas comme indiscrètes en quelques sortes, cela dépendant quoi et puis ce n'était qu'un juste retour des choses, elle avait été honnête alors il se devait de l'être. Cependant, s'était toujours délicat, ne sachant comment une personne pouvait réagir, même si la ville était une rencontre perpétuelle de différentes personnes de différents univers, s'était toujours quelque chose d'étrange et difficile par moment à accepter.

"J'ai été un chien avant" dit comme ça il pourrait paraître comme un fou, balançant ses jambes dans le vide, se laissant glisser dans celui-ci, se retrouvant face à Vany, les bras croisés derrière la tête, assis en tailleur. "Un chien fantôme plus exactement et je viens de Halloween Town, la ville de la célèbre fête des morts" il n'allait pas passer par quatre chemin, il n'y avait pas mille façon de l'annoncer. "Voilà pourquoi j'ai une bonne harmonie avec Spenze" Il vola rapidement vers le banc, prenant le paquet de bonbons au passage pour revenir s'assoir à ses côtés. "Tenez" lui donna t-il. "Me semble t-il que nous avons encore beaucoup à apprendre de ce monde ci, connais tu ce genre de fête ?" il lui sourit, il était simple d'esprit, il se prélassait presque, profitant de la vue, tout en mangeant un ou deux bonbons, espérant de ne pas l'effrayer, même si il fallait avouer qu'il venait d'un monde fait de peur. Quelle ironie.


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t890-une-petite-citrouille-lumine
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Une fleur attend toujours le bon moment pour éclore [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une fleur attend toujours le bon moment pour éclore [LIBRE]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-