Partagez | 
 

 Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Urolöki Fen'Aegnor

avatar
En réalité, je suis
Simurgh
☂ Conte : Créature mythologique : Roc

☂ Emploi : Sage-Femme
☂ Camp : Heroes
☂ Avatar : Jake Abel
MessageSujet: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Jeu 30 Juin - 18:21

Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea




Le châtain était devant la porte de son appartement et soupira, la fenêtre de sa coloc était encore fermé et il savait qu'elle était réveillée. Il entra dans l'entrée, monta les étages qui le ramenaient face à la porte de son chez lui et entra. La, il remarqua rapidement l'absence d 'Airis, elle devait être au boulot. Quand il avait sut qu'elle était humaine et qu'elle venait de la Terre et non d'un conte, le jeune homme l'avait beaucoup questionné. Il avait alors compris que même si elle ne venait pas du monde des contes, elle avait longtemps côtoyé la magie. Assez pour savoir quand elle se produisait. Malheureusement pour lui, elle n'était pas là pour l'aider à sortir Manea de son four à micro-onde. Il passa une main dans ses cheveux et alla frapper à grand coup à la porte de la brune.

–Dis moi Ma' tu vas sortir aujourd'hui, on tu vas encore rester dans ta chambre prostrée ?

L'ancien oiseau mythique alla dans la salle de bain pour se rafraichir le visage, puis il allait préparer une truc à manger. Mais Manea n'était toujours pas sortie et elle ne lui avait même pas fait savoir qu'elle était dans la chambre. Mais le sixième sens de Loki lui apprit, après tout il était magique. Malheureusement il ne savait pas comment faire pour lui enlever tout ce qui peser sur elle. Prenant un plateau, il disposa de la nourriture dessus et s'empressa de rejoindre la porte de sa colocataire. Il sortir un tournevis cruciforme, et démonta la poignet, puis il récupéra le plateau sur le meuble et entra.

–Je savais bien que ce tournevis allait m'aider. Tiens je t'ai amener à manger.

Il posa le plateau sur le bureau, ouvrit les volets et jeta un regard à la masse sur le lit.

–Manea …  


Dernière édition par Urolöki Fen'Aegnor le Ven 12 Aoû - 23:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1457-vigilance-cons
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Jeu 7 Juil - 11:25



Une blague de fou !!
Comme un saint. Tu vois ? J'ai une oreillole. Une oreillole, Fred, tu as compris ?

Feat. Urolöki Fen'Aegnor

.


Elle est là, toujours. Quelque soit l’heure du jour ou de la nuit, ou que j’aille, jamais elle ne me quitte. Je l’entends qui tourne en boucle, encore et encore sans jamais s’arrêter. Ne l’entendez-vous pas ? Cette étrange et magnifique mélodie qui pourtant, fait progressivement s’insinuer la terreur en vous ?
Cette étrange et magnifique mélodie qui, lentement, vous coupe de la réalité et s’empare de vous, vous entraînant toujours un peu plus, là ou jamais personne ne vous retrouvera ? Personne à part eux ?
J’ignore depuis combien de temps elle me hante. Peut-être a-t-elle toujours été là, qui sait ? En réalité, ça fait longtemps que je me suis perdue. Incapable de faire la différence entre rêve et réalité. Plongé au cœur d’un cauchemar, qui jamais ne s’arrête. Un cauchemar, ou je ne suis jamais seule.

Je les entends qui murmure, les créatures des enfers. Elles m’appellent, chuchote à mon oreille et observe le moindre de mes faits et gestes. Je sais ce qu’elles attendent de moi, je sais ce qu’elles veulent. Elles veulent me faire croire que je perds l’esprit, mais je sais que ce n’est pas le cas. Je ne suis pas folle, vous m’entendez ? JE NE SUIS PAS FOLLE !!

Assise par terre, recroquevillé sur moi-même, je me balance d’avant en arrière les mains posées sur mes oreilles, pour couvrir l’étrange mélodie.
Seulement, comme toutes les autres tentatives pour la faire disparaître, celle-ci échoue. Pourquoi ça ne marche pas ? Pourquoi ?!

ARRÊTEZ !!!

Pourquoi personne ne fait rien ? Est-ce que c’est ce qu’ils veulent ? Que j’en arrive à ça ? Est-ce que c’est le seul moyen de la faire taire ?
Je me lève avec difficulté puis me dirige vers la porte de ma chambre. Là, j’entrouvre légèrement la porte pour vérifier qu’il n’y a personne. Puis je vais dans la cuisine et m’empare du couteau posé sur la table.
Sur le coup, je ne peux m’empêcher de penser qu’il a été placé là pour moi.
Je le regarde longuement, le fait tourner entre mes doigts, bercé par l’idée qu’une fois débarrassé d’elles je serais enfin libre, mais finalement, je renonce. Je sais que c’est ce qu’ils veulent, je le sais ! Mais ils ne doivent pas avoir le dernier mot, jamais.


***


« Dis moi Ma' tu vas sortir aujourd'hui, on tu vas encore rester dans ta chambre prostrée ? »

Paralysée par la peur, je ne réponds pas. De l’eau brouille mon champ de vision et mes cheveux sont couverts d’un liquide chaud et poisseux que je préfère ignorer. Tout ça, ce n’est que le fruit de mon imagination à cause de la fatigue accumulée. C’est en tout cas, ce que je me répète pour essayer de me convaincre que j’ai raison, tandis que je me replie un peu plus sur moi-même. La douleur, le couteau ensanglanté sous mes yeux, le liquide chaud et poisseux… rien n’est vrai. Tout ça n’existe pas ! C’est n’est qu’une iruson… irustion ? Itrusion ? Enfin, quelque chose qui n’est pas réel pour me faire croire, que j’ai tenté de me couper l’oreille.
Seulement, je sais que c’est faux. Parce que je n’ai PAS essayé de me couper l’oreille vous m’entendez ? JE NE L’AI PAS FAIT !

«  Je savais bien que ce tournevis allait m'aider. Tiens je t'ai amener à manger. »

Lorsqu’il pose le plateau sur mon lit, je ne peux m’empêcher de faire un mouvement de recule, comme s’il allait me frapper. Quelque chose en moi, cette chose que l’on appelle sentiment, bouleverse une nouvelle fois mes réactions. Des pensées horribles me viennent à l’esprit et ça me perturbe tellement, que si j’en avais la force, je partirais aussi vite que possible d’ici.
Il doit bien y avoir un endroit où ils ne pourront pas m’atteindre non ? De qui je parle ? Non, non, non… ils n’existent pas, ILS N’EXISTENT PAS !!

« Manea … »


LAISSEZ MOI TRANQUILLE !!

Poussé par une force invisible, je m’empare du poignard posé sur le lit pour poignarder Urolöki. Seulement, je ne suis pas assez rapide et avant de l’atteindre, il s’empare de mon poignet et me force à lâcher l’arme.

TOUT CE QUE JE VEUX, C'EST QUE CA S’ARRÊTE ! ALORS, POURQUOI CA NE S’ARRÊTE PAS HEIN ? DIT-LE MOI. POURQUOI ?!

Sans lui laisser le temps de répondre, je me rallonge sur le lit en position fœtal, les mains sur les oreilles malgré la douleur, pour faire taire l'horrible musique qui tourne maintenant à l'intérieur de mon esprit et qui semble vouloir toujours un peu plus, me pousser à la folie.


HRP: Pas de panique!! La blessure est superficielle.Heureusement pour elle, une âme charitable (  Innocent ) est intervenu avant que celui ou celle qui a prit possession d'elle ne les lui coupe toutes les deux. Sinon, pardon, mais je me suis permise de prévoir la réaction de ton personnage. Si tu as autre chose en tête toi, n'hésite pas à me mp pour que je change et.. j'espère que ma réponse va te plaire ! N'hésite pas à me mp en cas de besoin, enfin... tu sais quoi. :uh:


.



Dernière édition par Manea P. Anderson le Ven 19 Aoû - 18:20, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Urolöki Fen'Aegnor

avatar
En réalité, je suis
Simurgh
☂ Conte : Créature mythologique : Roc

☂ Emploi : Sage-Femme
☂ Camp : Heroes
☂ Avatar : Jake Abel
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Sam 13 Aoû - 0:11

Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea




L'homme était là à regarder sa colocataire avec impuissance, lui ne savait pas comment l'aider, il ne savait pas ce qu'il devait faire. Pourtant il était toujours là, il voulait lui montrer que peut importait qu'elle s'en prenne à lui ou qu'elle se fasse du mal, elle serait toujours là pour l'aider. Alors quand elle tenta de se jeter contre lui pour le poignarder, il fit appelle à ses propres facultés et arrêta la lame avant qu'elle n'atteigne son corps. Elle lui crie quelque chose avant de se coucher sur son lit. Mais Uro ne lui laisse pas le temps de recommencer à réfléchir et il l'a prend à bras le corps, plaquant la jeune femme contre lui et jetant la lame dans le couloir. Il sentait sa détresse et pourtant il espérait que sa propre présence l'aide à surmonter tout ça. Mais il n'était pas sûr de lui et il espérait que ça marcherait.

–Je ne sais pas Manéa, je ne sais pas, mais je te promets que je serais toujours là si tu as besoin.  

Uro la prit contre lui et la berça comme une enfant avant de l'amener dans la salle de bain pour nettoyer le sang, bander sa plaie l'aide à se laver. Beaucoup de personnes auraient surement profiter de la situation, mais Uro savait que son amie allait mal et il voulait simplement l'aider, faire en sorte qu'elle ne se blesse pas trop et qu'elle ne blesse pas trop autrui. Il avait presque envie de penser qu'il était le seul à pouvoir l'atteindre complètement. Mais il savait que ce n'était pas vrai. Il l'aide à enlever ses vêtements, à se mettre en sous-vêtement dans la baignoire et lentement, il l'aide à se laver les cheveux. En profitant pour lui faire un massage. Il voulait qu'elle arrête de penser qu'elle se détende, mais il y arrivait rarement ou alors elle ne lui montrait pas. Ensuite tout habiller, il entra sous l'eau et la prit sans ses bras en la berçant.

–Je ne sais pas comment t'aider Manéa, mais je suis là et si tu as besoin de parler tu sais que tu peux me faire confiance.  

Il mit une mèche de ses cheveux derrière son oreille avant de lui sourire. Oui il avait confiance en elle, il savait que ce n'était pas elle qui avait tenté de le tuer, il savait aussi que ce n'était pas de sa faute, qu'elle ne pouvait rien faire pour l'aider. Qu'il ne savait pas quoi faire pour l'aider. Il aimerait tellement faire quelque chose, pourtant rien n'atteignait son mal.

–Un jour je trouverais une solution à ton mal ou du moins je ferais tout pour que ça s'apaise.  


Dernière édition par Urolöki Fen'Aegnor le Dim 11 Sep - 13:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1457-vigilance-cons
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Mer 7 Sep - 12:43



ON PARTAGE LA DOUCHE ?
C'est comme le partage des taches sauf que là, on fini tous trempé !

Feat. Urolöki Fen'Aegnor

.


Non, lâche… Je commence à bout de force, essayant en vain de me défaire de l’étreinte de mon colocataire a l’aide de petit coup sur son torse. Je ne veux pas… LÂCHE MOI !

Je crie presque pour me faire entendre. Seulement ça ne suffit pas plus à la faire lâcher prise. Au lieu de ça, il me caresse les cheveux et sans avoir la force de me débattre d’avantage, je le laisse faire, laissant ainsi couler mes larmes librement, acceptant pour une fois ce qu’ils appellent « émotion ».

« j..... as..... ea..…. s..... t...… qu... »

Après ça, il me semble entendre quelque chose, une voix. Alors, je lève maladroitement les yeux vers le visage de mon colocataire pour m’apercevoir qu’ils me parlent, mais moi, je n’entends rien. Au fur et à mesure que ses lèvres bougent, la musique dans ma tête redouble d’intensité si bien, qu’au final sans m’en rendre vraiment compte, je me mets à la siffloter de moi-même, sourdre à tout autre son.

Lasse de me battre, je ferme les yeux fatigués. Je sens que mon colocataire me soulève et me guide quelque part, mais je n’ose pas ouvrir les yeux lorsque je me rends compte, que je marche sur quelque chose de tiède et de moue, où lorsque quelque chose agrippe ma cheville, manquant de me faire tomber par terre. Prenant sur moi, je me mords la lèvre inférieure avec force, avant d’être finalement placée dans quelque chose de froid et dure. La baignoire.

Lorsqu’un peu plus tard j’ouvre les yeux, lentement, je ne peux m’empêcher de pousser un crie d’horreur lorsque je me retrouve face à face avec une fille couverte de sang. Celle-ci me sourie d’un air mauvais et prise de panique, je me débats pour sortir de la baignoire, mais une force invisible me retient, comme si quelqu’un d’autre était dans la baignoire pour m’empêcher d'en sortir. La couleur de l’eau se teinte de rouge, du sang se met à couler des murs et bientôt, la fille en robe blanche couverte de sang se lève, prenant appuie sur les rebords de la baignoire et me lance :

« Tu es … m…. u….. t…..s… »

A ce moment-là, j’éclate d’un rire presque fou, incapable de me contrôler. Tout ça n’a aucun sens, AUCUN SENS !
Je la vois qui lance des regards furieux autour d’elle et qui crie encore et encore, mais aucun son ne parvient plus à mes oreilles. La musique qui tourne en boucle dans ma tête a, à présent complètement couverte sa voix et sans réfléchir, je récupère une bouteille de shampoing que je lui lance à la figure.

Vilain petit moucheron, pourquoi es-tu si grognon ?

Je chantonne d’un air moqueur, après qu’elle est disparut.

Dans la toile emprisonnée, bientôt tu seras mangé…


HJ: Répondu ! Désolé pour le temps que ça a prit, il s'avère que depuis quelques semaines, je me traine une douleur à la main qui revient au grand galop, dès que j'écris trop. Boulet Bon, c'est un petit rp, mais ça explique ce qui se passe dans la tête de Manea pendant qu'Urolöki s'occupe d'elle. Le truc, c'est que ça va probablement pas t'aider toi. Du coup, si tu galère un peu avec la réponse, préviens moi que je tente de rajouter un truc ou deux... Lucain On sait jamais  lol!

.

Revenir en haut Aller en bas
Urolöki Fen'Aegnor

avatar
En réalité, je suis
Simurgh
☂ Conte : Créature mythologique : Roc

☂ Emploi : Sage-Femme
☂ Camp : Heroes
☂ Avatar : Jake Abel
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Dim 11 Sep - 13:48



Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea

     
Elle n'est plus là, il le  sent, elle n'est plus avec lui. Il a envie de l'aider, il a envie de demander à Merlin de l'aider. Il aimerait lui donner ses plumes en filtre pour qu'elle arrête d'avoir ses hallucinations, mais rien ne dit que ça marcherait, rien ne dit qu'elle aimerait. Il ne sait plus quoi faire, il a envie qu'elle arrive à s'arracher à ses visions, mais il sent qu'elle fait ce qu'elle peut. Il la serre contre lui et prend le pommeau de la douche et verse de l'eau chaude sur eux. Urolöki ferme les yeux et se promet qu'il fera tout pour l'aider, même si un jour elle le blesse. Il ne l'abandonnera pas et il lui fera rencontrer des gens qui se ficheront de tout ça et qui l'aimeront comme elle est. Oui il fera son possible. Alors, il se met à lui parler, il veut qu'elle revienne et qu'elle comprenne qu'elle a quelqu'un avec lui, qu'il tenta de la protéger.

–Je sais que c'est dur, je sais que tu vois des choses qui te font peur, mais tu dois être forte. Reviens Manea.

Il lui embrasse les cheveux et sans comprendre ce qu'il se passe dans sa tête, il voit la bouteille de shampoing traverser la salle, l'entends chanter, il sent qu'elle perd bien. Urolöki aimerait l'aider, il aimerait qu'elle revienne à lui sans qu'il ait besoin de faire des choses qui pourrait les rendre mal à l'aise tous les deux, qui pourrait les faire se détester. Enfin elle, parce que lui, ce n'est pas son style de détester une personne, il n'aime pas certain, mais jamais il ne détesterait quelqu'un. Peut-être les ennemis de Merlin, mais au fond, ce ne serait pas ses ennemis à lui.

–Tu sais tu n'es pas seule, je sais que tu n'aimes pas te confier, tu penses qu'on va te prendre pour une folle. Mais tu m'as moi, tu peux me faire confiance, tu peux t'appuyer sur moi.  

Il la prendre contre lui plus étroitement et colle sa joue contre la sienne. Il ne lui laisse que peut de possibilité de mouvement, il ne veut pas qu'elle se fasse mal. Il veut qu'elle se réveille qu'elle réalise qu'elle est avec lui, bon peut-être dans une position étrange, mais qu'elle soit là. Qu'elle revienne. Il l'embrasse dans les cheveux et continue de lui murmurer des choses sans s'arrêter.
     
(c) crackle bones

     


Dernière édition par Urolöki Fen'Aegnor le Ven 21 Oct - 19:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1457-vigilance-cons
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Ven 14 Oct - 9:56



Cauchemar continu..
Comme la mélodie, le cauchemar ne s'arrête jamais.

Feat. Urolöki Fen'Aegnor

.


Quelques minutes s’écoulent avant que je réalise ce qui vient de se passer. Cette fille qui vient de balancer une bouteille de shampoing dans le vide avec un rire dément, est-ce que c’était moi ?

Ce qu’il faut comprendre, c’est que ça, ce comportement, ça ne me ressemble pas. Moi, je suis celle qui a horreur de porter des vêtements et qui ne comprends pas toujours les références, les blagues où les proverbes. Pas la cinglée du coin qui parle toute seule et qui balance des trucs dans le vide avec un rire dément, jamais !

Pourtant…

De l’eau brouille mon champ de vision. J’ai beau me répéter intérieurement que ce n’est pas grand-chose, une part de moi refuse cette idée. C’est vrai, quelle personne saine d’esprit voit des choses qui ne sont pas là ? Entends des choses qui n’existent pas ?

Non, non, non, il doit y avoir une autre explication.. Me dis-je à moi-même d’une voix tremblante, terrifiée. Ça ne peut pas être ça, je ne peux pas être..

« Folle ? Avec plus d’une case en moins ? Si, complètement.  »

La ferme.. Je rétorque incapable d’accepter cette réalité. Il faut que je sorte d’ici.

Je m’appuie sur les rebords de la baignoire pour me relever, lorsqu’une main apparaît de nulle part et me saisie à la gorge, m’obligeant à m’asseoir dans la baignoire sanglante.
Malgré la mélodie qui se joue en boucle dans ma tête, je crois discerner en bruit de fond, une voix. Je ne comprends pas ce qu’elle dit et à vrai dire, je ne suis même pas certaine qu’elle soit « réelle » jusqu’à ce que quelqu’un d’autre, un garçon à peine plus âgé que moi, s’installe dans la baignoire remplie d’eau et de sang en face de moi.

«  … …. … …. »

Dans ces moments-là, il m’est de plus en plus difficile de me dire, que rien de tout ce qui se passe n’est réelle. Avec le temps, les hallucinations et les cauchemars, j’ai de plus en plus de mal à discerner la réalité de cet… enfer continue.
Parfois, la réalité et un cauchemar et parfois, le cauchemar prend le pas sur la réalité. Il arrive même, que les deux se confondent pour ne faire qu’un. C’est comme… être dans deux endroits à la fois, mais n’exister réellement que dans un seul endroit, toujours le même. A Storybrooke, personne ne me voit pourtant, je suis là. Alors que là-bas… Personne ne m’ignore, jamais.

Luttant pour survivre, j’attrape de mes deux mains, son bras pour essayer de lui faire lâcher prise, en vain. Alors, je tente le tout pour le tout. En manque d’oxygène, je recherche du bout des doigts quelque chose de dure ou de coupant capable de le blesser. Mais tout semble avoir… disparut, même mon gel douche. Alors, dans une tentative désespérée pour survivre, j’enfonce mes pouces dans ses yeux. J’ai entendu quelqu’un dire que c’était possible, une fois. C’est tout ce qu’il me reste pour survivre, tout ce que j’ai..

P.. pou..

Je n’arrive pas à parler, alors j’abandonne. De toute façon, pourquoi me répondrait-il ? Aussi, j’appuie de toutes mes forces sur ses yeux jusqu’à ce que le manque d’oxygène ait raison de moi.
Peut être que cette fois, je pourrais enfin être en paix, juste un moment... c'est tout ce que je veux.

HRP: Red Bonne chance avec ça. cils
Ok. Pauvre Uro quand même. MDR C'est bien qu'elle ait quelqu'un comme lui pour l'aider, mais je crois que le gars aura prit ses jambes à son coups avant la fin de l'année. mdr

.

Revenir en haut Aller en bas
Urolöki Fen'Aegnor

avatar
En réalité, je suis
Simurgh
☂ Conte : Créature mythologique : Roc

☂ Emploi : Sage-Femme
☂ Camp : Heroes
☂ Avatar : Jake Abel
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Ven 21 Oct - 21:44



Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea

   
Le jeune homme ne savait pas quoi faire, en fait il était désemparé parce qu'il savait qu'il fallait qu'il trouve un moyen de la sortir de ce cauchemar. Mais comment sortir quelqu'un d'un cauchemar qu'on ne connait pas ? Oui il était désemparé, mais il n'abandonnerait pas, ce n'était pas dans ses gênes ! Soudainement elle se mit à parler toute seule ou plutôt à ses choses qui la traumatisaient, qui faisaient en sorte qu'elle se blesse. Il ne savait pas quoi faire, alors, il la prit sans ses bras, mais les choses devinrent pire, elle se mit alors à suffoquer. Son côté médecin prit le dessus et il la sortit de l'eau et voulut commencer un massage cardiaque.

–Merde Manea t'as intérêt à te réveiller ! J'ai pas envie de t'enterrer moi !

Puis il sentit son pouls et il comprit qu'il ne pouvait rien faire, qu'il fallait qu'elle dorme et peut-être qu'elle irait mieux en se réveillant. Il espérait en tout cas. Il la prit dans ses bras, l'enroula dans une serviette avant de la porter et de la mettre sur son lit. Il aurait pu la déshabiller et la changer, mais il ne voulait pas tenter le diable et se prendre un coup par sa coloc. Ce n'était pas vraiment le moment. Il alla donc dans la salle à manger et récupéra une chaise pour qu'il puisse la veiller. Il ne voulait pas qu'elle se réveille seul, pas après ce à quoi il avait assisté.

–J'espère trouver quelque chose pour te soulager un peu, mais je ne sais même pas si c'est possible … En tout cas, je ne t'abandonnerais pas tant que je n'ai pas trouvé de quoi t'aider !  

Il mit la couverture sur elle et s'appuya contre la chaise pour pouvoir réfléchir. Peut-être que ses plumes en infusion pourrait la guérir ? Ou alors un peu d'aide de Merlin ? Il en savait pas, il fallait qu'il cherche, qu'il lui pose des questions dans ses moments correctes. Il attendit longtemps, pu se permettre de faire des casse-croute pour quand elle se réveillerait et il espérait que ce serait bientôt !
   
(c) crackle bones

   


HRP: Tu me donnes pas du tout du fils à retordre toi xD Tu m'as pas dit ce que tu avais prévu pour Manea a par MP Larmes 2


Dernière édition par Urolöki Fen'Aegnor le Dim 4 Déc - 20:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1457-vigilance-cons
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Jeu 17 Nov - 1:43



Petite pause..
Parce qu'on est pas des monstres... juste un peu

Feat. Urolöki Fen'Aegnor

.


Depuis que j’ai été découverte dans la forêt de Storybrooke, j’ai appris beaucoup de chose en tant qu’être humain. J’ai découvert les mots, les sons, les sentiments, les réactions du corps à un élément et plus important encore, j’ai appris que parfois au réveille, on pouvait découvrir des choses bizarre.
Comme par exemple, se réveiller dans un endroit différent de celui où l’on c’est endormi, se sentir mal... Pas mal comme malade hein ? Du moins, c’est ce que j’ai cru comprendre.
Non, plus comment avoir une sensation bizarre je crois. Enfin, c’est comme ça que je le ressens.
Tout ça pour dire, qu’au début, me réveiller dans mon lit n’avait rien de très étrange. Je ne saurai dire pourquoi, mais à ce moment-là, je n’avais plus aucun souvenir de ce qui c’était passé avant, comme si quelqu’un ou quelque chose, avait tout effacé. J’étais bien, où presque. Car malgré cette absence totale de souvenir, j’étais toujours sous l’emprise d’un sentiment de peur, sans la moindre explication rati… truc. C’est trop long et puis de toute façon, je ne me souviens plus de comment on dit.

Alors, après avoir prit le temps de me calmer, j’ai ouvert les yeux et c’est la, que mon regard c’est posé sur quelque chose d’inhabituel. Mon colocataire, Uroyopi…Urotroki..Urotopy… Bref, il était assis sur une chaise à côté de mon lit, avec une expression de joie peut-être ? En tout cas, il avait l’air content d’un truc, mais pour moi, le trouver là, dans ma chambre, c’était carrément suspect.

Est-ce que tu es malade ? Je lui demande d'une voix calme, la tête penchée sur le côté.

Si je demande ça, c’est qu’on m’a dit que parfois les gens malade pouvaient faire ça. Où alors, c’est qu’on pouvait faire ça pour les gens malades, je ne sais plus trop. De toute façon,  je n’étais pas malade alors ça ne pouvait que la première solution.

si tu l’es, ne m’approche pas. Je commence méfiante, repoussant lentement les draps de mon lit pour reculer. Je n’aime pas être malade, c’est désagréable et je n’aime pas avoir le nez qui me brûle en plus d'être bouché.

Être malade, ça craint. Je ne connais pas toutes les maladies ( le docteur Whale m’a dit qu’il y en avait beaucoup et qu’elles avaient toutes un nom différent) mais quand je suis tombe malade, j’avais tout le temps le nez bouché. Du coup, on m’a donné un mouchoir et… je l’ai mangé. C’était vraiment pas bon, mais pour ma défense, c’était la première fois que j’en voyais. Donc, j’ai fais ce qui m’a parût le plus logique sur le moment, même si au final, c’était pas du tout ça qu’il fallait faire..

Qu'est-ce qu'il y a ? T'es bizarre, t'as mangé un truc qu'il fallait pas c'est ça ? Attend, t'as mangé ma pizza ?

Cette fois, je fronce les sourcils soupçonneuse. On touche pas à ma pizza, jamais. Et s'il l'avait mangé, j'étais prête à me venger...


PS: Pause ! Pour pas que Manea soit folle durant tout le rp, j'ai décidé de faire une petite pause. :uh: Dans ma réponse, je dis que Manea ne se souvient pas de ce qui c'est passé avant. Ce que je voulais dire par là, c'est qu'elle ne se rappelle pas des voix, des hallucinations et tout le reste. En gros, c'est derniers souvenir remonte à quelques temps après la fin de la malédiction, au début de leur coloc (sauf si on considère qu'il sont coloc depuis un peu avant la malédiction). Alors je sais, c'est un peu bizarre (HA HA) mais j'avais envie de lui foutre un peu la paix et puis, j'avais vraiment envie de voir la réaction d' Uro confronté à une situation comme celle-la.. cils
Bref, j'espère que la réponse te plait et euh... tu sais comment me joindre si t'as une question où autre. Bonne lecture... :uh:


.

Revenir en haut Aller en bas
Urolöki Fen'Aegnor

avatar
En réalité, je suis
Simurgh
☂ Conte : Créature mythologique : Roc

☂ Emploi : Sage-Femme
☂ Camp : Heroes
☂ Avatar : Jake Abel
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Dim 4 Déc - 21:04



Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea

   
Urolöki attendait le réveil coloc, il avait besoin d'être à côté d'elle juste pour veiller sur elle. Il ne voulait pas qu'elle soit trop mal, qu'elle tente de se faire du mal alors qu'elle … non il ne pouvait pas y penser, il trouverait un remède et il n'arrêtera pas de chercher, même si ce n'était que pour être tranquille provisoirement, au moins il aurait l'impression d'avoir fait quelque chose. Parce qu'il ne supportait pas d'être avec elle et de ne pas pouvoir l'aider. Puis elle se réveilla et le jeune homme se faillit vraiment rire à ce qu'elle dit sans comprendre qu'elle avait perdu la mémoire. Il se leva, près à lui faire une gros câlin parce qu'il l'avait retrouver, mais se stoppa quand il la vit reculer.

Non je ne suis pas malade et je suis rarement malade, tu devrais tant rappelé c'est ce qui t'agace le plus chez moi !

Plaisanter un peu pour ne pas montrer qu'il était inquiet par rapport à ce qui venait de se passer. Il ne voulait pas lui montrer qu'il avait eu peur et qu'il aurait tellement aimé pouvoir l'aider plus qu'il ne le faisait. Parce que pour lui, il ne faisait rien, rien du tout à part s'assurer qu'elle allait bien de temps en temps et de tout faire pour qu'elle ne tente pas de se tuer ou de tuer quelqu'un près d'elle. Alors il se mit à lever les mains pour montrer qu'il n'y était pour rien.

Ca va pas la tête, je ne suis pas suicidaire tu sais ! Ta part de pizza c'est tout pour toi et je n'ai pas envie de terminé avec une fourchette plantée dans l'oeil ! Mais si tu veux que je la mange, tu n'as qu'un seul mot à dire !  

Il croisa ensuite les bras en souriant, près à réagir si elle sombrait de nouveau.

Ca va ? Tu n'es pas trop fatiguée ?    
   
(c) crackle bones

   


HR: tu me donnes vraiment vraiment du fils à retordre xD


Dernière édition par Urolöki Fen'Aegnor le Ven 6 Jan - 9:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1457-vigilance-cons
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Lun 19 Déc - 1:26



Colocataire
Pour le meilleur et pour le pire ! Enfin, surtout pour le pire...

Feat. Urolöki Fen'Aegnor

.


Les sourcils froncés, je ne le lâche pas du regard, soupçonneuse. D’accord. C’est possible, peut-être, qu’il m’a déjà dit à l’occasion, plusieurs fois pas semaine sans doute, qu’il est pas le genre à tomber souvent malade. Sauf que moi, je suis sûre qu’il dit ça, seulement parce qu’il en a marre que je lui demande s’il l’est.
Je le soupçonne toujours d’être malade, mais de pas vouloir me le dire pour que je tombe malade aussi. Le monstre.

Mouais.. Je lance peu convaincue avant de reprendre. De toute façon, je suis sûre que tu me le caches quand tu l’es. Puis je plante pas ma fourchette dans l’œil des gens, je suis pas une barbare hein ? Moi, je préfère la planter dans la main c’est plus simple. Maintenant, si tu veux vraiment toucher à ma pizza, va-y, je te retiens pas.

Quoi ?!! Non, je ne suis pas du genre à interdire les choses. Enfin, ça dépend. Mais là, je préfère jouer la sécurité parce que Nath m’a dit un jour, que quand on interdit un truc à quelqu’un, ça lui donne deux fois plus envie de braver l’interdit et j’ai pas vraiment envie de tenter le Judah aujourd’hui.
Qu’est-ce que le Judah ? Je sais pas. C’est juste un truc que Nath dit très souvent, et comme j'aime bien, je le dis aussi.

Moi ? Je penche la tête sur le côté avant de descendre lentement du lit à reculons. Pourquoi tu demandes ça ? T’es sûr que t’es pas malade ? Parce que t’es encore plus bizarre que d’habitude, attend… T’essaierai pas de noyer le poivron pour détourner mon attention par hasard ? Qu’est-ce que tu me caches ? Pourquoi t’es dans ma chambre… Tu veux me tuer, c’est ça ? Comme les psypopathe dans les films ?

Pourquoi j’ai pas acheté de batte déjà ? C'est décidé, demain je file m'en acheter une.

Je te préviens, j'ai de très bonnes dents et je sais viser. Si tu tentes quoi que ce soit, je sais où taper. Désolé si t'es possédé, mais tu vas avoir mal, très mal même.

Sans attendre, je me met en position de défense puis reprend.

Alors, je tape où je tape pas ? Et ça marche aussi pour mon colocataire hein ? Si t’es pas malade, que je suis pas malade et que t'es pas là pour me buter, je veux savoir à quoi tu joues. Qu'est-ce qui se passe ? Et pourquoi t'es dans ma chambre ? T'a intérêt à répondre sinon, je tape quand même, t'es prévenu.

Nath m’a dit que regarder des films étaient un bon moyen d’apprendre et de comprendre le monde qui m’entoure. L’idée auraient pu être bonne, si on m’avait expliqué avant, que les gens dans les films à la télé n’étaient pas mort. Les acteurs je crois. Ça n’empêche qu’au final, ça nous rend un peu parapopaque et soupçonneux, surtout quand on découvre encore le monde comme moi.


PS: C'est l'idée oui Red

.

Revenir en haut Aller en bas
Urolöki Fen'Aegnor

avatar
En réalité, je suis
Simurgh
☂ Conte : Créature mythologique : Roc

☂ Emploi : Sage-Femme
☂ Camp : Heroes
☂ Avatar : Jake Abel
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Ven 6 Jan - 10:34



Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea

 
Voir la jeune femme aussi réactive lui plaisait et il était prêt à endurer toutes les critiques les plus imaginatives possible tant qu'elle rester comme ça. Mais il savait que ça ne durerait pas, ça ne durait jamais ! Alors il profitait un maximum de ses moments là, il lui parlait, rigolait et quand elle repartait dans ses cauchemars, il se contentait de faire le maximum pour qu'elle ne finisse pas dans un autre merdier pas possible. Il ne voulait pas qu'il lui arrive quelque chose, mais il avait la sensation qu'un jour, il ne pourra pas être là pour la sauver.

Dans la main c'est plus simple, mais ça fait moins mal ! Et c'est quand même moins dérangeant pour la personne qui t'as offensé. Et puis je peux t'assurer que je ne t'ai jamais menti, les maladies n'est pas de prises sur moi … a part le rhume des foins.

Il plissa du nez en se disant que bientôt se serait la saison et qu'il allait encore sortir avec 40 paquets de mouchoir et quand même aller en acheter d'autres. Puis elle commença à partir dans un délire et il ne put s'empêcher d'éclater de rire devant tant de … il avait presque envie de dire paranoïa. Il se mordit la joue pour ne pas dire quelque chose qui ferait surement bondir la jeune femme et se contenta de s'appuyer sur le dossier de la chaise, de croiser les bras et de sourire.

Si j'avais vraiment eu envie de te tuer, tu ne crois pas que j'aurais profité de ton sommeil pour le faire ? Mais c'est que j'aurais pu aussi attendre que tu te réveilles pour pouvoir voir la peur dans tes yeux au moment ou je te tuerais. Cependant tu me connais mieux que ça non ?  

Mais quand elle posa sa série de question, son visage se ferma et il serra les dents, il ne voulait pas qu'elle se rappelle tout ce qu'elle avait fait. Et même s'il lui mentait généralement pas, là, il n'avait pas non plus envie de lui dire la vérité. Pour l'instant, il avait juste envie qu'elle reste comme ça encore quelque temps sans penser à ses propres démons.

Tu ne te souviens peut-être pas, mais cette nuit tu as eu de la fièvre, tu gigotais dans ton sommeil, tu hurlais, alors j'ai passé la nuit à te veiller, tu as pris un bain aussi – ne t'inquiète pas j'ai rien vu – et ensuite je t'ai recouché et j'ai recommencé à te veiller. C'est tout, ni plus ni moins !  
 
(c) crackle bones

 


HR: S'pece de sadique avec moi va nat


Dernière édition par Urolöki Fen'Aegnor le Sam 4 Fév - 11:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1457-vigilance-cons
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Mer 18 Jan - 0:43



Colocataire
Pour le meilleur et pour le pire ! Enfin, surtout pour le pire...

Feat. Urolöki Fen'Aegnor

.


Je fronce les sourcils. Pour qui est-ce qu’il me prend celui-la ? Pour une barbare ? C’est lui le barbare ! Puis d'abord, je la plante où je veux ma fourchette hein ?
Enfin. De toute façon, j’ai toujours su qu’il y avait un truc bizarre chez lui. Déjà, il fait encore l’innocent mais je sais, qu’il me cache toujours quand il est malade pour me refiler ses mirobes. En plus, il me révèle la qu’il préfère planter des trucs pointus dans les yeux des gens parce que ça fait plus mal et que c’est plus dérangeant. Sans oublier, qu’il me dit comme ça, sans problème, que s’il devait me tuer il attendrait que je dorme. Quel monstre !

Moué moué.. Je commence peu convaincue, en tout bien tout bonheur hein ? Si tu le dis.

Sans surprise, Uro-truc n’avoue pas facilement les choses. D’ailleurs, il ne les reconnaît pas facilement non plus. Heureusement, que Nath et Killian m’ont apprit deux ou trois trucs sur les gens. Grâce à eux, je suis capable de lire en eux comme dans un livre ouvert, et ça m’a permis de comprendre, que mon colocataire n'était pas aussi gentil qu'il le laissait paraître. Le choc ! Dommage parce que je l’aimais bien.. un peu. En tout cas, j’aurais bien voulut savoir qu’il était un fou dangereux avant. C’est pas une obligation de dévoiler ce genre d’information à la personne qui va peut-être emménager chez toi normalement ? Si c’est pas le cas, ça devrait.

Et sinon, t’avais l’intention de me le dire quand que t’aime planter des gens au petit déjeuné après en avoir tué d’autre pendant leur sommeil hein ? Je lui demande avec sérieux. Oh et puis je m’en fiche enfaîte. De toute façon, je suis sûr que tu vas dire que j’ai encore tout compris de travers, mais ça ne marchera pas ton blabla. Maintenant que je connais ton vilain petit secret, tu pourras plus me blairé. Non attend, brodé… Boudé ? Bref, un truc comme ça..

Après ça, je reste silencieuse le temps qu’il assimile bien tout ce que je viens de lui dire et reprends, lorsque je vois ces lèvres commencer à bouger :

Oh ça va, t’inquiète. C’est vrai que t’aurais quand même pu me prévenir que t’étais un psypopathe avant, mais j'aime bien vivre ici alors je reste. Puis bon, j’ai pas l’air d’être ton genre de victime puisque tu m’as pas encore agressé et en plus, j’ai pas assez d’argent pour aller voir ailleurs de toute façon. Par contre, pour que les choses soit bien clair entre toi et moi, sache que j’ai l’intention d’acheter une batte plus tard et qu’en dehors de ça, j’ai des aptitude au combat. En définitive, j’ai un sommeil léger et aucun problème à taper les autres, même si c’est de façon gratuite et totalement injustifié.

Voilà, la mise en garde est lancée. Dès qu’il fera un truc suspect, je lui tomberais dessus sans chercher à savoir si c’est justifié ou non. On est jamais trop prudent avec les colocataires bizarres. Killian l’idiot me manque presque. Bon, il volait sans cesse le maquillage de Diana et de sa fille parce qu’en réalité c’est une fille dans le corps d’un garçon, mais au moins, il n’était pas méchant.
Lui non plus en apparence hein ? Mais je me méfie des apparences.
La preuve. J’ai l’air d’être le genre de fille plutôt sympa qui adore porter des vêtements hein ? Eh bein non, c’est complètement faux. J’ai horreur de porter des habits et je suis pas sympa du tout. La preuve, j’ai pas peur de frapper mon coloc avec une batte. BAM !!
Enfin, quand je l’aurais seulement. BAM !!

Sinon, t’as fait les courses ? Parce que c’était à toi de les faire cette semaine pour rappel hein ? T’as pas oublié mes gâteaux au moins ? Et les chips ? Le truc qui pop et qui pète dans la poêle ? Tu sais, ce truc qu’on mange au cinéma la, le pop truc ? C’est quand qu’on se fait la soirée attend… c’était quoi le film que tu voulais que je regarde déjà ? Et le chocolat, tu l’as pris le chocolat ? Il est quelle heure au faite ? Haaaa, mais qu’est-ce que j’ai faim !!! Dis, ça te tente une pizza ? Mais chacun la sienne par contre hein ? Parce que si tu touches la mienne, je te plante. Mais pas dans l’œil, Barbare..



PS :
Tu vas tellement me détesté après avoir lu la réponse. MDR Ok j'avoue, je suis carrément pas sympa avec Uro. Mais je pars du principe que Manea le connait pas encore très bien et que du coup, elle s'imagine des trucs. En plus, vu qu'elle apprend encore -même si elle le reconnaitra pas forcément- bein fatalement, elle se plante. :uh: Mais c'est comme ça qu'on l'aime hein ? Au moins, elle est pas folle même si, j'avoue, elle parait pas si saine d'esprit que ça non plus. Bon courage à Uro, je suis de tout coeur avec lui et avoir toi aussi mon ananas. Love

.

Revenir en haut Aller en bas
Urolöki Fen'Aegnor

avatar
En réalité, je suis
Simurgh
☂ Conte : Créature mythologique : Roc

☂ Emploi : Sage-Femme
☂ Camp : Heroes
☂ Avatar : Jake Abel
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Sam 4 Fév - 12:08



Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea

 
Urolöki leva les yeux au ciel, elle ne le croyait pas, comme après chaque crise, mais il s'en fichait, il était là pour elle que ça lui plaise ou non. Et puis il savait se défendre, notamment avec ses pouvoirs – merci Merlin – mais ça, il ne lui en avait jamais parlé. Il n'avait pas envie qu'elle croit des choses, comme elle était en ce moment même en train d'y croire. Et puis elle n'avait pas besoin de toute savoir de lui, de savoir qu'il était tout sauf humain, qu'il n'était pas né d'un père et d'une mère. Elle n'avait pas besoin de savoir qu'il avait un coeur, qu'il savait l'utiliser pour les autres, mais pas pour lui même. Il se contenta alors seulement de lever les yeux au ciel dans un premier temps, si elle ne voulait pas le croire, tenter de la faire changer d'avis relevait du miracle … ou presque. Alors il fit un petit rire moqueur quand elle l'accusa de préparer sa mort prochaine.

Oui, c'est vrai que je cache toute une armada dans ma chambre, je peux même te la montrer, comme ça tu sauras à quoi t'attendre.  

Sa chambre était propre, tout y était aligné, les bouquins par ordre alphabétique d'auteur, les CD par genre. Le seul endroit ou une bataille était fièrement engagée, c'était sur son bureau et se mêlait feuilles, livres, crayon et carnet à croquis. Mais elle le prendrait surement pour un psychopathe si elle voyait qu'il l'avait décidé dans son sommeil. Bien qu'au final ce n'était que pour lui faire un cadeau pour son anniversaire. Un soupire passa ses lèvres et il radossa à son siège.

Je n'ai en aucun cas l'intention de te tuer, ça ne m'intéresse pas je n'ai pas été cré … je ne suis pas né pour tuer, mais pour aider les gens. Maintenant même si je te le répète quinze fois tu y verras toujours quelque chose de travers alors à quoi bon tenter de te l'expliquer ? Demande donc aux gens qui m'entourent si j'ai déjà fait mal à quelqu'un et tu verras ! Et puis je ne me risquerais pas à venir te voir dans sa chambre la nuit !  

Il n'avait aucune envie de se retrouver en face qu'une Manea totalement déséquilibrait et qui voulait lui arracher les yeux. Les seuls moments ou il y entrait quand le soleil était couché, c'était quand elle faisait une crise. Et puis il travaillait à l'hôpital, il n'était pas souvent là le soir, mais il n'était même pas sûr qu'elle l'avait remarqué. Cependant il s'en fichait ce qui importait vraiment pour lui, c'était qu'elle soit saine et sauve, même si elle le prenait pour un fou. Mais la conversation méfiante s'arrêta nette et il l'écouta baragouiner avant d'exploser de rire. Il se leva et sortit de sa chambre, il s'arrêta sur le pas de la porte.

Viens voir par toi-même si j'ai récupéré tout ce que tu voulais. La prochaine fois tu me mettras tout pas écrit comme ça je ne risquerais pas de me planter en y allant. Et oui j'ai pris du pop corn et tes gâteaux, bien que je ne sais pas si c'était exactement ce que tu voulais.  

Il fronça les sourcils, ce jour là, il n'avait pas vraiment fait attention à ce qu'il mettait dans le cadis tellement il était inquiet pour Manea et pour son boulot, une bébé prématurée venait de naître et ça ne se présentait pas très bien. Il espérait vraiment qu'il allait s'en sortir. Donc il avait pris au petit bonheur la chance.

Très bien Pizza ! Mais c'est moi qui invite ! Et puis tu me traites de barbare, mais c'est toi qui veut me planter je te signale ! Je t'attends dans le salon et on part dans 10 minutes ! Je bosse dans 4 heures !  

Il la laissa seule et s'empressa de rejoindre sa chambre pour cacher tout ce qui pourrait être susceptible de lui montrer qu'il était en train de lui faire une surprise pour son anniversaire. Manquerait plus qu'elle le voit ! Et puis il fallait qu'il prépare son sac pour ce soir, parce que la nuit allait être longue surtout en ayant dormi si peu. Il passa une main sur son visage et ferma les yeux un instant, normalement tout devrait bien se passer. Sinon il pourrait toujours demander à ses collègues de le remplacer quelques heures pour aller dormir!
 
(c) crackle bones

 


HRP: J'adore écrire avec toi vraiment mais Katoune arrête de torturer mon perso Larmes 2 il a rien fait lui nat il est adorable en plus cils T'en connait beaucoup qui ferait ça Suspect


Dernière édition par Urolöki Fen'Aegnor le Jeu 6 Juil - 13:08, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1457-vigilance-cons
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Ven 3 Mar - 16:15



GAME ON
No more rules. I'll destroy you. NOW.

Feat. Urolöki Fen'Aegnor

.



Il y a longtemps, j’ai fait une erreur. J’ai été faible, stupide, et je n’ai eu que ce que je méritais. Mais aujourd’hui, j’ai bien apprit ma leçon. Et cette fois, c’est à mon tour de dispenser la mienne. C’est à mon tour de détruire, comme j’ai été détruit par le passé.

Peux-tu les entendre pleurer ?
Bientôt, ils iront tuer.
Ces monstres nés de nos cauchemars,
Ne se cachent plus dans le noir.
Entends-tu les anges pleureurs,
Car bientôt viendra leur heure.


Je traverse l’appartement en direction de la cuisine, chantant d’une voix calme et posée, les quelques paroles d’une vieille chanson que j’ai inventé il y a longtemps, en souvenir d’une mort passé.
Avant de retirer mon tee-shirt, puis de le jeter négligemment dans un coin de la cuisine pour me diriger ensuite, vers le présentoir à couteau et d’en retirer un au hasard.

Non non non...dis-je en caressant la lame du bout des doigts, d’une voix douce. Ça ne sera pas toi pour cette fois. Mais ne t’inquiète pas, je suis sûr que nous feront de grande chose tous les deux. Mais pour cette fois, il me faut…

Je vais pour terminer ma phrase, lorsque je suis coupé dans mon élan par le preux chevalier des lieux qui arrive à son tour, dans la cuisine. Sans lever les yeux vers lui, je replace le couteau d’un geste sec dans le présentoir avant de commencer à son attention.

Eh bien, tu en as mis du temps. Je m’empare d’un nouveau couteau de cuisine, le caresse du bout des doigts avec tendresse puis, lève les yeux vers le nouveau venu avant de reprendre d’une voix calme. Heureusement que je n’étais pas blessée, sinon, je serais déjà morte. Et ce n’est pas ce que tu veux, je me trompe ?

Encore une fois, je replace la lame dans le présentoir après lui avoir chuchoté quelque chose à voix basse, puis j'en récupère une autre et la balade distraitement sur mon buste, y laissant quelque entaille peu profonde à par-ci par-là à l'occasion.

J’attends ce jour avec impatience depuis très longtemps. Je lui annonce avec un rictus satisfait. Tu n’as pas idée..

HJ: Désolé, je peux rien promettre, parce que je sais que ça sera faux. C'est mon perso, c'est comme ça que je l'ai crée, je peux pas aller contre ça. boulet Par contre, T'inquiète pas, cette fois t'as juste à parler, c'est Manea qui subie la torture. Et pas de tentative de reprendre l'arme hein ? Faut qu'ils parlent, c'est le but de la manœuvre. Si Uro se débrouille bien, il peut en apprendre plus sur ce qu'est Manea. Laughing Ah et euh... désolé d'avoir mis autant de temps pour répondre. Avec l'IRL mes autres rps etc. J'ai fini par mettre plus de temps à répondre que prévu. Pardon. boulet

.

Revenir en haut Aller en bas
Urolöki Fen'Aegnor

avatar
En réalité, je suis
Simurgh
☂ Conte : Créature mythologique : Roc

☂ Emploi : Sage-Femme
☂ Camp : Heroes
☂ Avatar : Jake Abel
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   Jeu 6 Juil - 15:09



Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea

Urolöki est partit seulement deux minutes, juste deux minutes et quand il arrive dans la cuisine, il voit tout de suite que le comportement de Manea a changé. Qu'est-ce qu'elle est en train de faire ? Pourquoi est-ce qu'elle est déjà partie ? A cet instant, il ne sait pas quoi faire, en fait il se demande même s'il ne devrait pas pour une fois abandonner tout ça et fuir. Mais ce n'est pas dans son caractère et il sait d'avance qu'il va tout faire pour qu'elle revienne et surtout pour comprendre pourquoi elle est comme ça. Qu'est-ce qui lui est arrivé pour qu'elle soit comme ça ? Löki s'approcha en levant les mains pour lui montrer qu'il ne voulait pas la provoquer, ni même s'approcher, juste parler.

Qui es-tu ?

Il ne savait pas pourquoi, mais il avait l'impression qu'elle n'était pas vraiment là, ou alors qu'une autre de ses vies avait pris place en elle. Pourquoi? Parce que la Manea qu'elle connaissait, me provoquait souvent, mais jamais à ce point là. Pourquoi ? Parce qu'elle n'avait pas envie de mourir et ça il le voyait à chaque fois qu'elle se débattait avec ses visions. Il lui sourit et s'assit à la chaise qui se trouvait près de lui. Il ne voulait pas qu'elle pense qu'il allait faire quelque chose contre elle ou autre. Il voulait juste en savoir plus, parce qu'il n'avait pas le choix pour pouvoir ramener Manea et peut-être aller manger.

Et qu'est-ce que tu attends avec impatience ? De te tuer ? Tu sais que ce n'est pas une solution ? Tu te contenterais alors simplement de fuir tout ça. Encore et encore.

Il attrapa la bouteille d'eau et son verre qu'il avait mit sur la table plus tôt et s'en servit un. Il avait l'impression qu'il allait devoir beaucoup parler. Assez pour peut-être devoir oublier la soirée pizza. Mais s'il pouvait récupérer la Manea d'il y avait quelques minutes, ça serait encore mieux qu'une soirée à manger tous les deux parce qu'il saurait qu'il pourrait la laisser toute seule. Sinon, il lui faudrait demander à quelqu'un de venir la surveiller et il savait qu'elle n'aimerait pas ça. Qui pouvait bien aimé être surveillé en permanence ? Certainement pas lui, mais au moins il saurait si elle avait besoin de lui ou pas.

Si tu veux partir et souffrir de nouveau milles morts, je t'en pris vas-y, mais ce n'est pas moi qui appuierais sur la lame je te préviens ! Je serais juste là a prier pour qu'un jour tu es une vrai vie à toi !

C'était tout ce qu'il pouvait faire, parler et surtout … surtout lui fait oublier l'idée de se faire mal.

Et tu sais si tu t'étais fait mal, je serais venir à ton secours. Ca aurait peut-être était en vain, mais au moins j'aurai tout essayé pour te sauver.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1457-vigilance-cons
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toc Toc – qui est là – Manea ouvre la porte ! × ft. Urolöki & Manea
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Storybrooke :: Les Habitations-