Partagez | 
 

 Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liam Jones

avatar
En réalité, je suis
Mister "Good Form"
☂ Conte : Pirates des Caraïbes

☂ Emploi : Aucun
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : /

☂ Avatar : Richard Madden
© Crédit : Faits par plein de gens
MessageSujet: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Jeu 30 Juin - 21:02




       

       
Rebekah & Liam
Perdu dans un monde nouveau
       

       
Ce monde était très étrange. Liam avait un peu de mal à s'y faire. À Avalon, il avait eu des occupations entre la chasse, la pêche, les filouteries avec les prêtresses... Mais ici, à Storybrooke, il n'y avait rien de tout cela. Les aliments étaient conservés dans une grande boîte froide, cuits dans une autre boîte, chaud cette fois. Il y avait une cascade d'eau mais pas de source... Et puis tous les noms de ces appareils à retenir ! Non, vraiment, une nouvelle aventure avait commencé pour le capitaine et heureusement que sa famille était là, parce que sinon, il aurait été certainement encore plus perdu.

Liam avait laissé ses nièces et sa belle-sœur le relooker comme elles disaient. Il était habillé comme tout le monde dans cet univers à présent. Heureusement, les filles lui avaient épargné le cuir. Il préférait laisser ça à son petit-frère qui aimait ça. Mais puisque tout le monde était un peu occupé un peu n'importe où, le brun s'ennuyait un peu. Alors il décida d'aller explorer les alentours. Le ressuscité avait besoin de voir la nature et d'essayer de comprendre un peu mieux la ville où il habitait maintenant.

Le capitaine marcha au hasard des rues, se régalant de ce qu'il voyait, même s'il savait qu'il aurait beaucoup de questions à poser à son frère une fois rentré. Le temps s'écoula sans que le jeune homme n'y fasse attention. Il faisait donc nuit quand il arriva dans un endroit assez paumé et à l'air inquiétant maintenant qu'il faisait sombre. Bien que Liam se fiche pas mal du danger. Il savait se défendre et ce, quelque soit le monde.

- Mais où je suis rendu ? Se demanda-t-il à voix haute. Avant d'apercevoir une silhouette. Excusez-moi ! Pourriez-vous m'indiquer l'écurie la plus proche pour que je puisse rendre chez moi ? Demanda-t-il à la silhouette.

Liam ne voyait pas qui se trouvait non loin de lui, mais la personne serait certainement assez aimable pour le renseigner, non ?
code by Chocolate cookie

       

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Trinquons ma jolie, Yo ho !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1949-ohe-ohe-capita En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☂ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☂ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☂ Camp : celui de mon gang, de mon sang.
☂ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☂ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Lun 4 Juil - 21:35

Perdu dans un nouveau monde…
Liam & Rebekah

I thought love was only true in fairy tales, meant for someone else but not for me… ♪

Dix heures venaient de sonner. Le Rabbit Hole commençait doucement à se remplir de toutes les âmes plus ou moins dépravées de Storybrooke. L’ambiance n’allait pas tarder à se réchauffer, les verres à se vider, les corps à se rapprocher, les esprits à s’émoustiller. Les coudes posés sur le comptoir, la tête calée au creux de la main, j’observais d’un air pensif un jeune couple assis à une table. L’homme avait commandé un verre avec deux pailles, et il dévorait à présent sa compagne du regard. Leurs doigts s’entrelaçaient, les gloussements de la fille répondaient aux douces paroles de son amant. Revenant à la réalité, je me tournai vers ma collègue préférée, Queen : Dis, t’y comprends quelque chose à l’amour, toi ? La blonde au visage de poupée haussa tristement les épaules en secouant la tête. Bon. Nous étions toutes les deux paumées. En tant que nixe, les sentiments humains tels que l’attirance ou l’amour m’étaient totalement étrangers. Les ondines n’aimaient pas. Elles étaient faites pour être désirées, pas pour désirer. Aussi, je ne dérogeais pas à la règle de mon espèce. Toutefois, depuis le temps que je vivais parmi les humains, j’avais la nette impression que ceux-ci déteignaient sur moi. Cela faisait un bon moment que j’avais remarqué à quel point j’avais changé. Je m’étais fait des amis, ce qui à l’origine était tout simplement inconcevable. J’étais loin d’être sociable, mais j’arrivais à tisser des liens, à avoir une conversation normale sans ressentir une envie irrépressible de noyer mon interlocuteur. Et croyez-moi, pour une nixe c’est un exploit. Bref. Je me demandais si un jour moi aussi je ferais l’expérience du True Love. Cette chose si puissante qui pouvait unir deux être à la vie à la mort. Je l’avais observé chez Diana et Killian. C’était tellement mystique, tellement impressionnant… Mais ce n’était certainement pas pour moi. Peut-être étais-je condamnée à ne jamais aimer. Dans ce cas, pas la peine de s’encombrer l’esprit de ce genre de choses. Je me redressai et, après avoir jeté un rapide coup d’œil au post-it collé sur le mur derrière moi, je préparai les cocktails commandés. Je les posai ensuite sur un grand plateau, et apportai le tout à un groupe de cinq hommes visiblement déjà bien éméchés. Les serveuses étaient encore en retard, alors qu’elles étaient sensées débarquer à vingt heures pétantes. Tu t’es perdue en chemin, ma poule ? Ça fait des plombes qu’on attend ! Après avoir déposé le plateau sur la table, je me tournai lentement vers l’espèce de gorille qui venait de m’adresser la parole. Je mis mes mains sur mes hanches, et secouai lentement la tête. Tt-tt-tt… T’es nouveau toi, non ? Alors j’vais t’expliquer un truc mon p’tit coco. Je me penchai à sa hauteur, plantant mes iris d’océan dans les siens, aussi expressifs que ceux d’un merlan frit. Encore une remarque déplacée de ce genre, je t’arrache la tête et je te la refixe à l’envers. Pigé ? Puis, je m’adressai à la tablée entière, tout sourire : Désolée pour l’attente, mais le patron à la chic pour choisir des serveuses qui ont la fâcheuse manie d’arriver TOUJOURS À LA BOURRE. En voyant lesdites serveuses pousser enfin la porte du bar-discothèque, j’avais élevé la voix afin qu’elles m’entendent. Je repartis en direction du comptoir. Mine de rien, la boîte de nuit s’était bien remplie. La musique se faisait plus forte, plus rythmée, plus enivrante. Je fermai les yeux un instant, me laissant emporter par les basses puissantes.
Excusez-moi ! Une voix parvint à mon oreille et occulta la musique. Je fis volteface. Pourriez-vous m'indiquer l'écurie la plus proche pour que je puisse rendre chez moi ? Au début, je crus avoir mal compris. Mais non, la voix masculine parlait bien d'une écurie. Je n'arrivais pas à distinguer plus qu'une silhouette dans la pénombre du Rabbit Hole. Hey Queeny, y en a un qui a déjà bien entamé sa soirée ! Tu devineras jamais ce qu'il vient de me demander : une écurie bordel, une é-cu-rie ! Je ne pus retenir plus longtemps l'hilarité qui montait en moi, et j'éclatai de rire. Tu t'es cru à Camelot ou quoi ? plaisantai-je en m'approchant du nouveau venu. J'en avais entendu des absurdités dans ce bar, mais celle-là était pour le moins cocasse. Allez viens, j'crois que t'as besoin de te poser un peu. Tu vas pas nous gerber sur place, hein ? J'te préviens, c'est toi qui nettoies ! Sur ce, je pris l'homme par le bras et l'entraînai vers le comptoir. Je l'assis sur une chaise et passai de l'autre côté. Je farfouillai au milieu des innombrables bouteilles avant de mettre la main sur la "cuvée spéciale". C'était une recette maison qui guérissait de toutes les beuveries tellement elle était infecte. Une simple gorgée et hop, de nouveau sobre comme un nouveau-né ! Non, je ne vous dirai pas ce qu'il y avait dedans. C'est top secret. J'en servis un verre au pauvre gaillard, puis le poussai vers lui. C'est alors que je relevai les paupières pour découvrir l'apparence du cavalier en perdition. Sa chevelure d'un auburn foncé encadrait son visage de boucles épaisses. Sa barbe taillée avec une fausse négligence structurait le tout admirablement. Nos regards se croisèrent. Il avait les yeux aussi bleus que les miens, mais c'était un bleu plus doux que chez moi. Un bleu moins sauvage, moins tempétueux. Un bleu dans lequel on se plairait bien à plonger. Je me ressaisis, un petit sourire en coin. Je me décalai, craignant qu'après avoir bu la potion magique, il ne me dégobille dessus. Vas-y, cul sec l'ami ! Je ne laissais rien paraître, néanmoins j'étais assez troublée. C'était étrange, très étrange. Je devais encore avoir attrapé un mauvais rhume.

Then I saw her face, now I'm a believer ! Not a trace of doubt in my mind... ♪
 

 
Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee
Liam Jones

avatar
En réalité, je suis
Mister "Good Form"
☂ Conte : Pirates des Caraïbes

☂ Emploi : Aucun
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : /

☂ Avatar : Richard Madden
© Crédit : Faits par plein de gens
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Sam 9 Juil - 14:43




       

       
Rebekah & Liam
Perdu dans un monde nouveau
       

       
Liam ne comprenait pas. Il avait simplement demandé qu’on lui indique un endroit où il pourrait avoir un moyen de transport pour rentrer chez sa belle-sœur. Après tout, ceux qui ne savaient pas conduire une voiture, ils devaient bien se déplacer autrement non ? En tout cas, le capitaine n’apprécia pas particulièrement ce qu’elle lança à sa collègue. Et quand la jeune femme se tourna vers lui, le brun fronça les sourcils avant de sourire légèrement à l’évocation de Camelot.

- J’y ai été, fut un temps… Répondit-il.

Mais il n’eut pas de réponse. L’espèce de tornade, qui s’avéra être rousse quand il la vit sous la lumière, lui avait agrippée le bras pour le faire pénétrer à l’intérieur de l’établissement, tout en lui parlant de choses incompréhensible. Mais que voulait dire « gerber » ? Liam n’eut pas le temps d’y penser. Déjà, la femme l’avait installé sur un tabouret et s’était mise au travail. Elle préparait un cocktail à son intention visiblement. Quand elle lui posa la boisson sous le nez, le brun fronça les sourcils.

- Chercheriez-vous à m’empoisonner ? S’enquit-il en la regardant plus attentivement. Je ne boirais pas ça. Si vous tenez tant à me servir à boire, une bière ou du vin ne serait pas de refus. Mais cette chose immonde, vous pouvez la garder. Dit-il d’un ton très calme.

Puis le trentenaire regarda aux alentours. Et fut surpris du spectacle qu’il voyait là ! C’était certainement un tripot. Comment expliquer sinon les tenues légères des femmes et le fait que les hommes les embrassaient et les caressaient autant ? En public… Liam se tourna vers la jeune femme qui l’avait fait entrée là.

- Où diable suis-je ? Demanda-t-il enfin.

Le pauvre était perdu. Il avait simplement demandé son chemin et s’était retrouvé dans ce qui ressemblait à une maison de joie. Liam n’était pas un saint, loin de là en ce qui concernait le sexe, mais vraiment, il ne s’était pas attendu à cela. Et n’avait qu’une envie, rentrer. Quoi que… La jeune femme en face de lui était assez intéressante et peut-être pourrait-elle l’aider à mieux comprendre ce monde…

- Je me nomme Liam. Annonça-t-il finalement.
code by Chocolate cookie

       

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Trinquons ma jolie, Yo ho !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1949-ohe-ohe-capita En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☂ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☂ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☂ Camp : celui de mon gang, de mon sang.
☂ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☂ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Lun 25 Juil - 21:52

Perdu dans un nouveau monde…
Liam & Rebekah

Le cavalier paumé ne semblait pas ravi par la boisson qu’il avait sous le nez. Chercheriez-vous à m’empoisonner ? me demanda-t-il en inspectant le liquide d’un air sceptique. Je ne boirai pas ça. Si vous tenez tant à me servir à boire, une bière ou du vin ne serait pas de refus. Mais cette chose immonde, vous pouvez la garder. Je n’avais pas l’habitude d’être vouvoyée lorsque j’étais de ce côté du bar. Je tutoyais tout le monde, et tout le monde me tutoyait. Le Rabbit Hole n’était pas un de ces bars bobos branchés à la noix, où l’on vous servait des cocktails dégueulasses, mais puisqu’ils avaient des noms hype et qu’ils étaient beaux, c’était le summum de la classe. Non, le RH, sous ses airs dépravés, était l’endroit le plus convivial que je connaissais. Aussi, la façon dont s’exprimait le nouveau venu me fit autant rire que ses suppositions : T’empoisonner ? Hahaha t’en fais pas, je suis plutôt du genre coups francs dans la mâchoire ! … Mais attends, t’es pas bourré ? (un type complètement torché n’aurait jamais refusé un verre, quoi qu’il contienne) Oh alors rends-moi ça coco ! Je saisis la chope de cuvée spéciale et la vidai dans l’évier. J’ai pas envie de nettoyer le comptoir pour rien, me dis-je. Puis, je préparai à mon invité un breuvage digne de ce nom. J’étais douée pour les mélanges, et j’étais certaine que celui-ci allait plaire à l’inconnu. En effet, si ce dernier était parfaitement lucide, cela signifiait qu’il était nouveau à Storybrooke (d’où son côté faon surpris par les phares d’une voiture). Et mine de rien, je l’avais écouté : il venait de Camelot. Qui dit Camelot, dit banquets (des sacrés fêtards par là-bas, croyez-moi) et qui dit banquets, dit hypocras. Le vin des seigneurs. C’était une boisson élaborée avec des épices vendues à prix d’or sur les marchés orientaux (à présent, ces épices n’étaient plus si chères que ça). Ses saveurs agréables ainsi que ses vertus tonifiantes voire aphrodisiaques ont fait de l’hypocras le vin le plus prestigieux des grandes heures de Camelot. Rien que ça. Et figurez-vous que j’avais retrouvé la recette ! Comment ? … La magie d’Internet. Plus fort que Merlin. Bref, tout ça pour dire que je fis couler le précieux liquide dans un large verre à vin tandis que le brun découvrait les folies qui l’entouraient. Où diable suis-je ? Je ris doucement. Il faut bien avouer qu’à première vue, le bar-discothèque le plus célèbre de Storybrooke n’apparaissait pas comme le lieu le plus recommandable de la ville. D’un côté, ce n’était pas faux. Cependant, avant minuit et demi, on pouvait encore y faire de belles rencontres. Alors que je poussai le verre d’hypocras vers l’inconnu fraîchement débarqué du monde des contes, celui-ci m’annonça qu’il s’appelait Liam. Je lui lançai un immense sourire éclatant (oui, aussi bizarre que ça puisse paraître, ça m’arrive d’être sympa) : Enchantée Liam, moi c’est Rebekah. Mais appelle-moi Bekah, ça fait moins petite pouffiasse de Beverly Hills. Quant à savoir où tu es tombé… Je te présente le Rabbit Hole, repère de toute la racaille dépravée et corrompue de Storybrooke ! J’ouvris grand mes bras, comme pour présenter une œuvre gigantesque d’un génie de la peinture. Si tu cherches un endroit où t’amuser, t’as touché le jackpot. Comme j’ai cru comprendre que t’étais pas ici depuis longtemps (sinon tu connaîtrais certainement le bar), je vais te faire faire le tour du propriétaire. Et, sans attendre que le dénommé Liam ait fini son verre, je l’entraînai de nouveau dans mon sillage. Là, t’as la piste de danse. Pas besoin de maîtriser la valse ou autres conn*ries du genre. Tu bouges, tu suis le rythme, c’est tout. T’façon, tout le monde a plus de deux grammes d’alcool par litre de sang, alors on se fout pas mal de savoir si tu sais danser sans marcher sur les pieds de ta cavalière. Eh ouais, c’est fini les pas de deux, adios ! C’est en solo que ça se passe. Je remarquai que le regard du brun était fixé sur les barres de pole dance. Les danseuses venaient de faire le entrée. Je vais t’expliquer. Celles-là (je pointai du doigt les strip-teaseuses et les gogos danseuses), c’est juste pour les yeux. Par contre, les autres là-bas (je lui montrai des filles en tenues légères assises sur les genoux d’hommes déjà bien éméchés), tu peux toucher. Enfin je crois que tu connais déjà le principe, hein, pas besoin de te faire un dessin. Je peux te passer des numéros si tu veux. Je lui présentai ensuite la partie consacrées aux jeux en tous genres, puis nous dirigeâmes de nouveau vers le comptoir en passant par la piste de danse. Je ne pus résister au rythme enivrant de la musique, et je laissai mon corps onduler quelques instants sous les notes sulfureuses du DJ. Laisse-toi aller, Liam ! Le pauvre ne semblait pas très à l'aise, aussi je pris ses mains dans les miennes pour le guider. Féline, je m'abandonnais dans ce doux état de transe dans lequel peut vous plonger la musique. Mon côté ondine ressortait dans ces moments-là. En effet, les ondines sont de grandes mélomanes friandes de fêtes. Fermant les yeux, mes gestes voluptueux faisaient suivre à mes courbes avantageuses le rythme du morceau. Le jeu des lumières donnait un aspect fantasmagorique à la scène. Comme dans un rêve éveillé. Soudain, le DJ changea de chanson, et le charme se brisa. Je revins à la réalité, et je retournai (attrapant de nouveau le bras de Liam) au comptoir. J'attachai ma crinière de feu dans un chignon flou. La chaleur était presque étouffante là-dessous. Sans prendre la peine de vérifier si Liam avait terminé son premier verre, je lui en resservis un autre, en en profitant pour me désaltérer moi-même. Dis-moi un peu, m'enquis-je en reposant mon menton dans le creux de ma main gauche, qu'est-ce que tu faisais tout ce temps ? Je veux dire, avant de débarquer ici ? J'avais une envie folle de retourner danser, mais ce mystérieux brun aux yeux bleus m'intriguait trop.

Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee
Liam Jones

avatar
En réalité, je suis
Mister "Good Form"
☂ Conte : Pirates des Caraïbes

☂ Emploi : Aucun
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : /

☂ Avatar : Richard Madden
© Crédit : Faits par plein de gens
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Mer 3 Aoû - 18:07




       

       
Rebekah & Liam
Perdu dans un monde nouveau
       

       
Le brun avait été clair : sa boisson, il n’y toucherait pas du tout ! Le trentenaire ne comprenait pas vraiment ce qu’il se passait… Il avait juste voulu trouver un moyen de locomotion autre que les voitures qu’il ne maîtrisait pas. Au lieu de quoi, il avait été embarqué dans une espèce de taverne moderne et on l’avait pris pour un fou ou un homme saoul. Autant dire que ça ne lui correspondait pas du tout et qu’il n’aimait pas trop cette comparaison.

- C’est bon à savoir, en général, les femmes préfèrent l’arme sournoise du poison, c’est rafraîchissant de voir que les choses ont changé. Déclara-t-il pas le moins du monder perturbé de parler de poison avec une femme. Non, je ne le suis pas. Affirma-t-il.

Cependant, juste parce qu’il n’aimait pas être pris pour un fou ou autre, Liam ne bougea pas d’un pouce pour lui donner la boisson comme elle le demandait. Il lui adressa un regard, sourcil relevé, et la laissa prendre son cocktail infâme. Le capitaine refusait tout simplement de toucher à ce truc horrible. Il était donc assez soulagé que la jeune femme ait repris le verre et qu’elle se soit mise à préparer autre chose.

Dans le même temps, il lui demanda où il était tombé et se présenta. Enfin, dévoila son prénom. Il ne voulait pas donner son nom de famille, juste au cas où son frère avait des ennemis. Ce qui était sans aucun doute le cas, connaissant le loustique… La rousse lui mit un verre sous le nez. À l’odeur, Liam reconnut une boisson familière, mais qu’il n’avait pas bu depuis des siècles – littéralement parlant…

Le capitaine avait à peine touché à son verre que la barman fit les présentations et lui expliqua un peu où il se trouvait. Le Rabbit Hole. Ouais, donc en gros, c’était une taverne dans l’esprit du temps quoi. Ça, ça ne le changeait pas tellement… Bien que ça ne soit pas ses endroits préférés, au cours de ses voyages en mer, il avait bien été obligé de les fréquenter quand il touchait terre…

- Ça ne fait que quelques mois que je suis arrivé… Expliqua-t-il avant de se faire embarquer par la jeune femme.

Rebekah – un joli prénom qui lui allait bien – lui fit le tour du propriétaire. Piste de danse, gogo danseuses, les prostituées habituelles… C’était un endroit familier en réalité. Remis au goût du jour, mais tout de même. Il n’était pas si dépayser que ça au final dans cet endroit. Sauf quand la rouquine l’entraîna sur la piste de danse et qu’il se retrouva comme un nigot à ne pas savoir quoi faire. Heureusement, la jeune femme sembla le comprendre puisqu’elle lui prit les mains et tenta de le guider dans ce genre de danse totalement inconnu pour lui.

Puis ils retournèrent au bar où Liam vida son verre pour se donner une constance. Il n’avait pas fait attention, mais elle avait fait une boisson typique de Camelot. Un miracle qui n’aurait jamais dû être possible, à moins que quelqu’un ne lui ait donné une recette… Mais le capitaine n’eut pas le temps de chercher plus loin puisqu’elle le resservit et lui posa par la suite quelques questions.

- J’étais capitaine dans la marine. Raconta-t-il. Puis après, j’ai… Disons que j’ai pris de longues vacances et que je ne suis arrivé ici que depuis quelque temps. Expliqua-t-il. Aujourd’hui, je suis sorti tout seul, histoire d’arriver à me repérer dans cette ville, mais la nuit est tombée et comme je n’ai pas vraiment fait attention où j’allais…

Il s’était perdu quoi. Liam avait évité de mentionner sa mort, se disant que ça ne concernait que la famille et que les inconnus ou les nouvelles connaissances comme Rebekah n’avait pas forcément besoin de le savoir.

- Et toi, tu viens de quel monde à la base ? S’enquit-il.
code by Chocolate cookie

       

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Trinquons ma jolie, Yo ho !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1949-ohe-ohe-capita En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☂ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☂ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☂ Camp : celui de mon gang, de mon sang.
☂ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☂ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Sam 27 Aoû - 18:53

Perdu dans un nouveau monde…
Liam & Rebekah

Le cavalier paumé ne semblait pas ravi par la boisson qu’il avait sous le nez.
J’étais capitaine dans la marine, commença Liam. Puis après, j’ai… disons que j’ai pris de longues vacances et que je ne suis arrivé ici que depuis quelques temps. Aujourd’hui, je suis sorti tout seul, histoire d’arriver à me repérer dans cette ville, mais la nuit est tombée et comme je n’ai pas vraiment fait attention où j’allais… J'avais bugué à la première phrase. La marine ? Alors il naviguait lui aussi ? Et il avait fait escale à Camelot ? Se pouvait-il que... Non, je n'étais pas physionomiste pour un sou, mais une tête pareille, ça ne s'oublie pas. D'autant plus que cela faisait trop longtemps pour une vie humaine. Au mieux, il aurait dû ressembler à un vieux croulant à l'heure qu'il était. Le brun m'était de plus en plus intéressant. Je me doutais bien qu'il passait sous silence certains détails plus ou moins importants, mais je ne m'en souciais guère. Après tout nous nous connaissions à peine, alors pourquoi dévoiler nos secrets ? De plus, ma longue vie m'avait appris que moins on n'en savait, mieux on se portait. Et toi, reprit-il, tu viens de quel monde à la base ? Je me redressai, un petit sourire malicieux au coin des lèvres. Je n'aimais pas trop parler de moi, cependant je me sentais tellement en confiance avec Liam, que cela me vint naturellement : Je suis du royaume de Camelot. Mais je n'y ai pas vécu très longtemps (enfin, du point de vue d'une ondine). J'ai pas mal bourlingué d'un port à un autre... Un baragouinage incompréhensible vint m'interrompre. Un homme assis au comptoir me beuglait dessus pour que je lui serve un verre. Tu vois pas que je suis occupée là ? On t'a jamais dit que c'était mal poli de couper une discussion ? Je me retournai vers mon interlocuteur. Nan mais franchement les gens ont un de ces culots ! Plus aucune tenue. Où j'en étais déjà... Ah oui. Je suis restée un moment à, hum, Tortuga... Tu vas rire, mais je suis comme qui dirait du côté obscur de la force... Je n'avais jamais eu honte d'annoncer que j'étais pirate. Au contraire, je concevais mon "métier" comme une grande fierté. Je n'hésitais pas à le clamer haut et fort à qui voulait l'entendre. Toutefois, pour une raison que j'ignorais et qui me mettait mal à l'aise, je n'avais pas envie de décevoir le brun aux yeux azuréens. Yep, j'suis une pirate ! m'exclamai-je en tirant la langue d'un air espiègle. Qui l'eut cru ? Deux ennemis se retrouvant l'un en face de l'autre dans un bar, à papoter. Je levai vers Liam mon regard couleur tempête, fougueuse : Tu vas me mettre aux fers ? Mon rire franc et joyeux se perdit dans la mélodie assourdissante de la musique. C'est alors que mes pupilles se posèrent sur l'horloge murale. Mon service allait prendre fin dans deux minutes. Le barman qui allait me remplacer était déjà arrivé. Je ne voyais aucune raison de rester ici. Allez, on met les voiles ! Et sans prévenir, je bondis par-dessus le comptoir pour atterrir en souplesse à côté de Liam.
Au milieu de toutes les donzelles bien sapées, je détonnais avec mon t-shirt loose, mon jean déchiré aux genoux et mes sneakers. Pourtant, ma nature ondiniesque dégageait un charme irrésistible. Séduire, captiver, envoûter, tout cela était aussi spontané pour une nixe que respirer. Mais n’étant pas une ondine pure souche, ce pouvoir avait toujours été en mode veille chez moi. L’idée-même de flirter, ou encore le concept de drague m’étaient totalement étrangers. Mes rapports avec les autres s’assimilaient plus à ceux d’une gamine de cinq ans qu’à ceux d’une jeune femme abordant la trentaine. Toi je t’aime, toi je t’aime pas. Point final. Je n’étais pas du genre à me prendre la tête.
Du moins… jusqu’à ce soir-là. Mes yeux plongés dans ceux du brun, je me sentais bizarre. Comme si quelque chose me chatouillait le ventre. Ce n’était pas la Bête, non, ça n’avait rien à voir. C’était tout nouveau. J’avais certainement mangé un truc pas frais. Un grand sourire illumina mon visage moucheté de taches de rousseur. Chopant au vol la bouteille d’hypocras, je pris la direction de la sortie du Rabbit Hole, invitant Liam à me suivre. Une fois dehors, la fraîcheur de la nuit me fit frissonner. Pour me réchauffer, je bus une grande lampée de vin. Puisque tu as décidé de te balader, je vais te montrer mon coin à moi. Tu vas voir, c’est trop beau ! En plus, toi qui aimes la mer, ça devrait encore plus te plaire, finis-je dans un clin d’œil.
Nous traversâmes tout Storybrooke, à la lumière des lampadaires. J’en profitai pour faire une visite guidée à Liam, ponctuant mes explications d'une gorgée d'hypocras. Après avoir longé la plage et crapahuté dans les rochers, nous arrivâmes enfin dans une petite crique à l’abri des regards. C’était mon repère lorsque l’envie de retrouver ma chère solitude se faisait sentir. J’avais toujours eu besoin d’un moment à l’écart de toute trace de civilisation, pour me ressourcer. L’océan et moi, en tête à tête. C’était donc la première fois que je faisais découvrir mon havre de paix à quelqu’un. Pourquoi Liam ? … Aucune idée. J’agissais souvent sur l’instant, sans raison particulière. Je suivais mes pulsions.
La lumière de la lune éclairait de son halo d'argent les vagues qui venaient frapper la roche sur le rivage. En dehors du clapotis de ces dernières, le paysage était silencieux. Les joues rosies par l'air frais et l'alcool (j'avais quand même sifflé le reste de la bouteille durant le trajet), je lançai au brun : C'est cool, hein ? Ça me rappelle la maison... Il était vrai que le décor ressemblait beaucoup aux côtes du royaume d'Uther Pendragon. Je me déchaussai d'un geste rapide pour sentir le sable fin sous mes pieds. Je remplis mes poumons de l'air marin revigorant, et enlevai mon haut ainsi que mon pantalon. Les nixes vivaient en tenue d'Eve, alors la nudité n'avait jamais été un problème pour moi. Cependant, depuis que je cohabitais avec les humains, j'avais rapidement saisi que se balader dans son plus simple appareil n'était pas vraiment conseillé. Je n'avais d'ailleurs toujours pas compris pourquoi tout le monde était aussi gêné de se mettre à poil devant d'autres personnes... Non vraiment, ça me dépassait. En tout cas, pour le bien de mon intégration, je me limitais aux sous-vêtements. Pour la petite histoire, il m'était déjà arrivé d'oublier d'enfiler un short avant de sortir... On ne rigole pas ! C'est vous qui avez un problème avec votre corps, pas moi. Bref. Une fois en petite tenue, je courus vers les flots et plongeai dedans, tête la première. A chaque fois que j'entrais dans l'eau, c'était comme une résurrection. Certains piafs grillés renaissent bien des cendres d'un barbecue, alors pourquoi pas ?

Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee
Liam Jones

avatar
En réalité, je suis
Mister "Good Form"
☂ Conte : Pirates des Caraïbes

☂ Emploi : Aucun
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : /

☂ Avatar : Richard Madden
© Crédit : Faits par plein de gens
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Mer 7 Sep - 10:42




       

       
Rebekah & Liam
Perdu dans un monde nouveau
       

       
Curieusement, se confier un peu à une totale inconnue ne le gênait pas tant que ça. Liam avait bien vu que quelque chose dans son récit avait véritablement intéressé Rebekah, mais il aurait été bien en peine de dire de quoi il s’agissait. Le Capitaine passa délibérément sous silence le fait qu’il ait été ressuscité. Pour le moment, le mieux était que les gens ne le sachent pas, il se faisait déjà assez remarquer à son goût comme ça…

Aussi orienta-t-il la conversation sur Rebekah une fois qu’il eut fini. Après tout, puisqu’il lui avait raconté un peu sa vie, elle pouvait en faire de même n’est-ce pas ? Le brun avait été surpris d’apprendre qu’elle venait elle aussi de Camelot. Ça alors, quelle coïncidence ! Cela faisait plaisir à Liam de savoir qu’il y avait d’autres personnes de son monde, en dehors de la famille Lake-Jones et de Merlin bien sûr.

- Camelot hein ? Euh… Bourlingué ? Demanda-t-il pour qu’elle lui explique.

Mais ils furent interrompus par un homme ivre qui réclamait encore de l’alcool. Décidément, certaines choses ne changeraient jamais… Liam s’apprêtait à se lever pour apprendre les bonnes manières à cet homme quand Rebekah le remit rapidement à sa place. Ciel ! Ça par contre, ça avait bien changé… Mais ça n’était pas plus mal aux yeux du Capitaine. Les femmes qui se laissaient faire, ça n’était pas vraiment celles qui l’attiraient…

- Quel capitaine t’a engagé ? Demanda-t-il suite à sa révélation. Je me fiche pas mal du passé. Si j’avais su ce qui m’attendait, sans doute que je ne me serais jamais engagé dans la marine royale… Ceci dit, je ne serais sans doute pas devenu pirate non plus. Ajouta-t-il, pensif.

Il n’était pas de cette trempe. Ça plaisait à Killian, mais Liam n’aurait jamais pu se satisfaire d’une vie pareille. Lui entendait bien avoir une vie un peu plus honorable. Mais quand on voyait le résultat, c’était peut-être Killian qui avait fait les bons choix au bon moment… Après tout, lui était seul. Enfin, pas vraiment, mais il n’avait pas fondé de famille avec une femme non plus.

- Y en a dans le coin ? Répliqua-t-il en souriant quand elle lui demanda s’il allait la mettre aux fers.

Dans un autre temps, il l’aurait sans doute fait. Mais il était un autre homme à ce niveau-là du moins. Puis, ils étaient dans un autre monde… Complètement surpris, Liam vit Rebekah passer par-dessus le comptoir. Elle l’attrapa ensuite et l’entraîna dans la ville, sans qu’il ne fasse vraiment attention des directions qu’il prenait. Ce ne fut qu’en arrivant sur la plage qu’il sourit. L’océan, la mer, ça avait toujours été son amour premier. Il avait appris plein de choses sur un bateau et y avait vécu. Un lien particulier l’unissait à cet environnement.

- Oui… On pourrait se croire de retour à Camelot… Dit-il avec un fin sourire.

Liam se retourna pour poser une question à Rebekah et se rendit compte que celle-ci ne parlait plus parce qu’elle était entrain de se déshabiller. Non mais c’était quoi ça encore ? Surpris, il la regarda faire, sans pouvoir s’empêcher d’apprécier les courbes qu’il voyait. Rebekah n’était pas faite comme les dames de la cour, mais cela convenait au Capitaine qui n’appréciait pas vraiment ces dernières. Puis la jeune femme courut vers l’océan et plongea la tête la première.

Un peu perturbé, Liam s’approcha du bord de l’eau et retira ses chaussures et chaussettes pour ne pas les abimer à cause du sel. Il regardait les flots, à la recherche de Rebekah remontant à la surface, mais pas de signe. Au bout d’un moment, il ôta t-shirt et pantalon et entra à son tour dans l’eau. Celle-ci était glacée, mais cela ne l’empêcha pas d’avancer. Puis il plongea. Et remercia sa mère de pouvoir respirer sous l’eau. Enfin… C’était d’elle qu’il tenait le don, du moins, il le croyait. Un jour il lui demanderait. En attendant, il avait une rouquine à retrouver.
code by Chocolate cookie

       

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Trinquons ma jolie, Yo ho !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1949-ohe-ohe-capita En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☂ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☂ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☂ Camp : celui de mon gang, de mon sang.
☂ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☂ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Mar 20 Déc - 14:14

Perdu dans un nouveau monde…
Liam & Rebekah

Ce que je ressentais quand j’étais dans l’océan est indescriptible. Je pourrais tenter de l’expliquer par tous les mots possibles et imaginables, cela ne représenterait toujours qu’une infime partie de la réalité. Pour simplifier la chose au maximum, je ne me sentais entière que lorsque j’étais immergée dans cette immensité salée. C’était le seul moment et le seul lieu où j’étais vraiment vivante. Mes traits et mes contours se fondaient avec l’eau qui m’entourait, me donnant un air évanescent, presque irréel.
En ouvrant les yeux, je découvris que Liam m’avait suivie. Je ne pus cacher mon agréable surprise en constatant qu’il pouvait rester sous l’eau. Tu peux respirer ici ? Question idiote, mais elle était sortie toute seule. J’étais tellement contente de pouvoir partager mon univers avec quelqu’un. Parce que la surface c’est bien beau, mais ce n'était pas mon monde, mon chez-moi. Soudain, une inquiétude me vint à l’esprit : T’es pas un triton quand même ? … Nan, tu sens pas le poisson pourri. Il était impensable que je fréquente une sirène. Question d’honneur. Je me respectais trop pour barboter avec ces moitiés de morues.
L’eau de la baie de Storybrooke n’était pas des plus chaudes ni des plus colorées. De nuit, on n’y voyait goutte (eau, goutte, haha très drôle). Néanmoins, j’arrivais à percevoir les courants, et un changement anormal dans leurs circuits me permit de détecter une présence qui se rapprochait dans mon dos. Bobby !! m’écriai-je en me retournant, nez à nez avec la gueule béante d’un gros requin. J’entourai de mes bras le corps du squale, l’enlaçant comme s’il s’agissait d'un ours en peluche totalement inoffensif. Le grand poisson frétilla de joie. Oui toi aussi m’a manqué mon gros Bob ! … Mais bien sûr que j’ai été sage, enfin comme d’habitude quoi, tu me connais. Oh, et faut que je te présente Liam, il vient d’arriver à Storybrooke… Non c’est pas une sirène, c’est ce que je me suis dit au début mais tu penses bien que si ça avait été le cas il serait en moins bon état ! Je me mis à rire de bon cœur, et le requin fit de même, à sa façon. Je fis les présentations, Liam Bob, Bob Liam, on se serre les nageoires. T’inquiète, rassurai-je mon nouveau camarade de plongée, Bobby ne ferait pas de mal à une mouche… Sauf si la mouche en question ressemble à du poisson. J’avais rencontré cet amour de squale peu après la levée de Sort Noir. Il avait fait quelques mauvaises rencontres avec des pêcheurs ainsi qu’avec des sirènes (qu’il ne portait donc plus dans son cœur), et j’avais soigné ses blessures. Depuis, dès qu’il passait près des côtes, il venait me rendre visite. Il m’avait présentée à d’autres de ses potes, des dauphins, des orques et même une baleine. Mais ces derniers restaient au large et je ne les voyais donc pas aussi souvent que Bob.
Nous prîmes congé du requin qui devait aller trouver de quoi se remplir la panse, et nous en profitâmes pour remonter à la surface. C’est qu’il commençait à faire frisquet. De retour sur la plage, une brise glaciale me fit frissonner. Mon corps d’eau supportait mal les changements brutaux de température. J’étais trempée, et me rhabiller n’aurait servi qu’à mouiller mes vêtements, me donnant encore plus froid. Je jetai un coup d’œil à mes mains. Le bout de mes doigts bleuissait, signe que je n’allais pas tarder à geler. Au sens littéral du terme. Il fallait que je me réchauffe. Le hic, c’est que l’eau n’aime pas le feu. Ça, c’est pas un scoop. J’étais tout à fait capable d’allumer une allumette ou une torche, mais disons que si je pouvais éviter de m’en approcher, c’était mieux. Oh je ne risquais pas grand chose si ce n’était de m’évaporer pour me recondenser un peu plus loin. Cependant, ce n’était pas la situation la plus agréable qui soit. Je me sentais toujours un peu barbouillée après. Je me tournai donc vers Liam, gênée. Hum dis, ça t’embêterait d’allumer un feu ? Il y a du bois pas loin, je vais en prendre, mais… enfin voilà quoi, le reste tu gères. Ces mots m’écorchaient la gorge. Je détestais demander les services de quelqu’un. J’avais toujours l’impression d’être minable et vulnérable. Ne dépendre que de moi-même, tel était mon credo. Tremblante de froid, je gravis deux ou trois rochers et m’emparai d’un petit tas de bois sec qui traînait là. Je le ramenai près de nos affaires et me blottis dans un coin à l’abris des courants d’air qui me glaçaient les os. À peu près sèche, je pus enfiler mes vêtements. C’était déjà ça. J’observais d’un œil méfiant le grand brun faire naître un petit brasier. Les flammes commençaient à danser dans le foyer. La chaleur me parvenait faiblement, aussi m’avançai-je prudemment. Liam semblait si confiant près du feu. Pourquoi étais-je tant sur la défensive ? Après tout, du moment que je ne plongeais pas dedans, tout irait bien. Mais les vieilles peurs ancrées dans l’instinct étaient tenaces. Je m’accroupis de façon à laisser le jeune homme entre le brasier et moi. Le cœur battant, je tendis le bras vers les flammes. Trop près. Un peu de vapeur s’echappa de mes ongles. Je retirai aussitôt ma main. Je ne pouvais pas m’approcher plus. Et j’allais donc prendre un temps fou à me réchauffer. Je sentais mes lèvres craquelées et violettes tirer ma peau. Pourquoi est-ce que j’ai plongé déjà ? Mais quelle débile. Toute penaude, la tête baissée, je cachai mon visage derrière ma tignasse flamboyante. On faisait moins la maligne, là. Je me raclai la gorge. Autant s’éviter un silence embarrassant. Et pour répondre à ta question, j'ai connu pas mal d’équipages différents. Je ne suis jamais restée très longtemps sur le même bateau. Mais il y en a un auquel je suis attachée. Son capitaine n’a pas la meilleure réputation du monde, pourtant c’est un brave gars qui a juste pas eu beaucoup de chance dans la vie. Je pense que tu le connais au moins de nom, c’est le Captain Hook. J’émis un petit rire. Je ne l’avais jamais appelé Hook. Ni même capitaine. Ou alors juste pour me payer sa tête. Il est devenu shérif de la ville, faut le faire quand même. Et c’est lui qui m’a accompagnée jusque dans la cellule. Il me suit à la trace. Je lui montrai alors le bracelet électronique que je portais à la cheville. J’en avais pour quelques semaines à peine avant de l’enlever. Ce n’était pas spécialement une fierté, et cela m’enquiquinait plus qu’autre chose, mais je trouvais toujours la réaction des gens très drôle.

Emi Burton


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee
Liam Jones

avatar
En réalité, je suis
Mister "Good Form"
☂ Conte : Pirates des Caraïbes

☂ Emploi : Aucun
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : /

☂ Avatar : Richard Madden
© Crédit : Faits par plein de gens
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Lun 2 Jan - 22:24




       

       
Rebekah & Liam
Perdu dans un monde nouveau
       

       
Le Capitaine avait suivi Rebekah sous l’eau ce qui avait eu le don d’étonner la jeune femme. Ce qui, aux yeux de Liam, était parfait. Il avait l’impression que plus il surprendrait cette femme, mieux ça serait. La rouquine ne semblait pas être du genre à savoir rester en place, ce qui avait toujours eu le don d’agacer le marin, jusqu’à aujourd’hui cependant. Avec elle, Liam n’était pas aussi agacé… Était-ce parce qu’elle semblait particulière ou parce qu’il avait passé énormément de temps sur Avalon ? Il ne saurait le dire…

Le Capitaine se contenta d’un clin d’œil quand la barmaid lui posa une question en relation avec sa présence sous l’eau puis il se figea en voyant un énorme requin venir vers eux. Le plus étrange étant que Rebekah appelait ce requin Bobby et qu’elle lui faisait des gros câlins, comme s’il s’agissait d’un saint-bernard… Elle le cajola un peu, fit les présentations et ils remontèrent à la surface.

Le vent les accueillit avec une petite rafale qui eut le don de les faire frissonner. En voyant que Rebekah ne se rhabillait pas, Liam se pencha vers son tas de vêtements et lui tendit sa chaude veste en cuir. Ça ne la couvrirait pas entièrement, mais elle pourrait se réchauffer le temps qu’il puisse allumer un feu, comme Madame le lui demanda d’ailleurs.

- Mets le blouson et ne bouge pas. Lui dit-il en secouant la tête. Je vais m’en occuper. Assura-t-il. Comme je ne serais pas bien loin, si tu me racontais comment tu as rencontré Bob ? Demanda-t-il avant de se mettre en marche.

Liam fut rapide et efficace. Il ramassa un maximum de petits bois et des branches un peu plus grosses pour alimenter le feu et repéra des pierres qui auraient pu l’aider. Sauf qu’il savait qu’il n’en aurait pas besoin… Revenant vers le camp, le Capitaine eut un petit sourire d’excuse et fouilla dans l’une de ses poches pour en sortir une boîte d’allumettes. Rapidement, le marin s’occupa de son petit tas de bois et craqua une allumette pour y mettre le feu. Il resta un moment à ses côtés, se séchant et essayant de se réchauffer, lui qui était resté en boxer… Quand il fut à peu près sec, il se rhabilla et rejoignit Rebekah qui était restée loin du feu.

- Viens contre-moi si tu ne peux pas rester près du feu. Lui dit-il gentiment.

Puis la barmaid lui raconta ses épopées à bord de divers équipages et lui confia qu’elle était très attachée à un certain Capitain Hook. Merde ! Pourquoi toutes les femmes devaient-elles être attachées à son frère ? Pour un peu, Liam en aurait été jaloux… S’il n’avait pas été si choqué qu’il en était resté muet. Il gronda quand il s’aperçut que Rebekah avait un bracelet autour du pied, qui permettait à Killian de savoir où elle était et ce tout le temps !

- Je vais lui faire enlever ce truc vite fait, crois-moi. Grommela-t-il. On n’a pas idée de traiter les gens comme ça ! Surtout les dames. Bordel, je m’absente trois petits siècles et mon frère oublie tout ce que je lui ai appris ! S’exclama-t-il, passablement contrarié. Je crois que je ne me suis pas présenté correctement tout à l’heure… Dit-il alors, avisant la mine de Rebekah. Mon nom est Liam Jones, Capitaine du Jewel of the Realm, rebaptisé Jolly Rogers par mon idiot de frère…
code by Chocolate cookie

       

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Trinquons ma jolie, Yo ho !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1949-ohe-ohe-capita En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☂ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☂ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☂ Camp : celui de mon gang, de mon sang.
☂ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☂ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Mer 4 Jan - 20:54

Perdu dans un nouveau monde…
Liam & Rebekah

Emmitouflée dans le blouson de Liam, trop large pour moi, je racontais au brun comment j’avais rencontré Bobby le requin, pendant qu’il allumait un feu. Bob faisait partie des nombreuses créatures aquatiques que j’avais croisées lors de mes escapades sous-marines depuis la levée de la Malédiction et le retour de la magie à Storybrooke. Le pauvre squale n’avait pas eu beaucoup de chance. Il s’était fait harponné par des pêcheurs peu scrupuleux et y aurait laissé ses écailles si je ne l’avais pas soigné à temps. Nous avions sympathisé, et il était devenu assez rapidement un bon camarade. Il nourrissait lui aussi une vieille antipathie envers les sirènes, qui n’avaient jamais été des plus agréables avec lui. Enfin ce n’était pas comme si les sirènes étaient agréables en règle générale…

Viens contre moi si tu ne peux pas rester près du feu. Une fois sèche, je m’étais rhabillée (tout en gardant la veste du marin), mais ne m’étais pas trop approchée du petit brasier pour autant. La voix de Liam ne ressemblait pas à celles des hommes que j’avais l’habitude de côtoyer. En même temps, ce drôle de gars n’avait rien à voir avec les gaillards bourrus et rustres que j’avais toujours connus. Non. Liam était à l’image de sa voix. Une voix chaude, douce, grave, rassurante et apaisante. Il n’avait pas ce roulis de rocaille brassée au fond de la gorge, ce ton rugueux des forbans de mon entourage. Je jetai un regard à mon camarade de baignade. Le contour de ses boucles chocolat était contrasté par la lumière des flammes. Un aura de chaleur. Sans me le faire répéter deux fois, je m’approchai de lui et me blottis contre son torse, comme un petit animal sauvage. Je resserrai le blouson autour de moi. Les contacts physiques ne me gênaient pas plus que ça, mais je n’y étais pas habituée. Ce n’était pas trop le genre des pirates de se faire des câlins, et mes sœurs les ondines étaient assez avares d’affection. Je sentais le cœur du brun battre. C’était bizarre. Mais quelque part, j’étais bien, je ne voulais pas bouger. Mes grelottements diminuaient petit à petit.
Lorsque je lui parlai de mon passé de pirate ainsi que des différents équipages dont j’avais fait partie, je le sentis tiquer au nom de Hook. Se connaissaient-ils ? Killian lui avait-il fait un sale coup ? Lui avait-il piqué sa fiancée ? C’était bien son style… Cependant, je ne relevai pas. Après tout, rien ne l’obligeait à me révéler quoi que ce soit. Puis, l’épisode de mon bracelet électronique fit gronder Liam. Tiens, c’est le premier à grogner. Les autres ont tendance à reculer légèrement… C’est plus rigolo. Ce que mon compagnon du soir me dit alors ne fit qu’augmenter ma surprise : Je vais lui faire enlever ce truc vite fait, crois-moi. On n’a pas idée de traiter les gens comme ça ! Surtout les dames. Bordel, je m’absente trois petits siècles et mon frère oublie tout ce que je lui ai appris ! Il semblait sincèrement contrarié par rapport à ce que l’on m’avait fait. Pourtant, il n’y avait vraiment pas de quoi en faire un plat. J’avais connu pire. Oh ça oui… Et il me comparait à une dame. Ça se voyait qu’il ne me connaissait que depuis une journée ! J’avais eu beaucoup de surnoms ou d’adjectifs, et "dame" n’en avait jamais fait partie. Toutefois, ce qui faisait planter sérieusement mon cerveau était cette allusion à son frère. Mes prunelles d’océan se teintèrent d’une grande interrogation. Je croisai le regard profond du brun. Les flammes dansantes se reflétaient à l’intérieur. C’était beau. Je crois que je ne me suis pas présenté correctement tout à l’heure… s’expliqua-t-il devant mon air un peu perdu. Mon nom est Liam Jones, Capitaine du Jewel of the Realm, rebaptisé Jolly Roger par mon idiot de frère… Oh-mon-dieu. Nom d’un poulpe. Par la barbe du poisson-chat, ça c’était du scoop ! Liam était donc le frérot de Killian ? Pas possible. Je n’arrivais à le croire qu’à moitié, aussi me promis-je d’aller demander confirmation à Diana dès que j’aurais retrouvé cette dernière. Ma mâchoire faillit bien se décrocher en apprenant la nouvelle. Je me redressai pour regarder le brun droit dans les yeux. Il se foutait de moi, je ne voyais que cette explication. T’es pas sérieux ?! Toi, le frère de l’autre siphonné du bocal ? Enfin je veux dire, je l’adore Kiki, c’est mon pote à la vie à la mort, mais… Comment un type bourré de défauts, déglingué des neurones, tête brûlée et insupportable peut être le frangin d’un mec aussi… La parole juste ne me venait pas. Ou plutôt, de nombreux mots déboulaient dans ma tête comme un raz-de-marée. Pour la première fois, j’observais vraiment Liam, et je réalisais la façon dont je le voyais. Mini panique à bord. Agréable ? Doux ? Bien taillé ? Galant ? Beau ? Charmant ? Troublant ? … aussi net ? Net. Franchement. Ça voulait dire quoi ça, "net" ? Rien. Ça ne voulait rien dire, c'était pourri. Depuis quand étais-je si gourde ? J’avais chopé une mauvaise grippe ou quoi ? Je me rendis alors compte que le blouson avait glissé de mon épaule. Je le remis en place en vitesse, peut-être plus brusquement que ce que j’aurais voulu. Je ne savais plus trop où me mettre, et je ne savais même pas pourquoi. Je repliai mes jambes près de mon ventre, les enveloppant de mes bras. Mes prunelles se perdirent dans la lumière du brasier, fuyant le regard intense de Liam. Quelques mèches flamboyantes soulevées par la brise vinrent former un léger rideau sur le côté de mon visage. Pourquoi j’ai chaud aux joues tout d'un coup, alors que j’ai encore froid ? C’est sûr, je couve un truc. Ça peut être que ça, non ? Non. Au fond de moi, je savais pertinemment que ça n’était pas ça. Cependant, je ne parvenais pas à me le figurer.

Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee
Liam Jones

avatar
En réalité, je suis
Mister "Good Form"
☂ Conte : Pirates des Caraïbes

☂ Emploi : Aucun
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : /

☂ Avatar : Richard Madden
© Crédit : Faits par plein de gens
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Mar 17 Jan - 15:28




       

       
Rebekah & Liam
Perdu dans un monde nouveau
       

       
Tout en s’occupant du feu, Liam écoutait avec attention Rebekah qui lui racontait comment elle était devenue amie avec Bobby le requin. Apparemment, elle avait sauvé celui-ci de pêcheurs peu de temps après la levée du Sort Noir et le retour de la magie. Puis ils avaient tous les deux sympathisés, notamment à cause du fait qu’ils n’appréciaient pas les sirènes l’un et l’autre. Le Capitaine se demanda ce qui avait pu rendre la rousse aussi méfiante à l’égard de ces créatures mais il préféra se taire, se disant qu’ainsi, il pourrait toujours la revoir pour en discuter.

Car il n’y avait pas à dire, Liam appréciait beaucoup Rebekah. Il la trouvait pleine d’énergie et gentille, même s’il n’était pas sans voir qu’elle ne l’était que parce qu’elle en avait envie. N’empêche qu’elle affectionnait l’eau autant que lui et qu’elle respectait la vie, surtout la vie sous-marine et c’était déjà des qualités qui tendaient à faire que le brun l’appréciait énormément. Et puis… Elle n’était pas comme les autres femmes qu’il avait côtoyées par le passé. La seule qu’il avait pu qualifier de différente avant, ça avait été Viviane. Il retrouvait un peu de cette différence en Rebekah, même si c’était dans un genre différent.

Bien que gentleman, Liam ne put retenir un petit sourire satisfait quand Rebekah vient se caler entre ses bras, tout contre lui. En lui proposant de le rejoindre, il n’avait pas songé qu’elle pourrait se montrer aussi familière, mais finalement, cela ne le gênait pas. Par le passé, sans doute qu’il se serait reculé avec empressement, mais plusieurs siècles sur Avalon l’avait guéri de ce côté très rigide… Le Capitaine referma donc ses bras autour de la rousse, faisant en sorte de lui passer autant de chaleur que possible.

Et ils continuèrent à discuter et Liam apprit qu’elle avait connu son frère. Mais il ne dit rien, attendant de voir ce qu’elle pensait du petit Killian Jones. N’empêche qu’un grognement lui échappa quand elle lui raconta que Killian, devenu Shérif, avait obligé Rebekah à porter un bracelet étrange à la cheville afin de toujours savoir où elle était. Non mais vraiment ?!!! Le Capitaine s’indigna tout haut de ce manque de façon envers une dame et remarqua que la dame en question avait tiqué au mot « frère ». Avisant son regard interrogateur, le brun entreprit donc de lui expliquer que Killian était son petit-frère et se présenta correctement.

Et bien évidemment, en le voyant lui après avoir connu Killian, Rebekah se mit à poser une question qui fit grimacer Liam. Certes, il n’était pas comme son frère, mais on n’avait pas toujours besoin de le lui rappeler non ? Cela se voyait assez dans leurs comportements… Et puis, le Capitaine savait exactement pourquoi son frère était devenu ainsi et il ne pouvait s’empêcher de culpabiliser…

- Net ? Demanda-t-il, perplexe. Est-ce que c’est un compliment ? Non parce que Killian m’appelle souvent Mister Good Form sans que je ne comprenne pourquoi… Je n’ai toujours pas compris si c’était un compliment ou non venant de lui… Dit-il en soupirant. Et… Killian n’était pas le même homme avant… C’est à cause de moi qu’il est devenu… Comment tu as dit déjà ? « un type bourré de défauts, déglingué des neurones, tête brûlée et insupportable »… Tout est de ma faute….

Liam le savait et il n’arrivait pas à se le pardonner… Si seulement il n’avait pas été aussi « net » comme le disait Rebekah, sans doute que rien ne serait arrivé… Et Killian n’aurait pas connu toutes ces souffrances, ne serait jamais devenu Hook…
code by Chocolate cookie

       

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Trinquons ma jolie, Yo ho !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1949-ohe-ohe-capita En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☂ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☂ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☂ Camp : celui de mon gang, de mon sang.
☂ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☂ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Dim 22 Jan - 21:46

Perdu dans un nouveau monde…
Liam & Rebekah

Alors que j'étais en train de comparer les deux frères Jones et que j’exposais ma grande surprise quant à leur lien de parenté, je vis Liam grimacer. Hum, visiblement il n’aimait pas trop qu’on le lui rappelle. J’imagine que je ne devais pas être la première à avoir ce genre de réactions et à tenir un pareil discours. Ça devait être agaçant d’entendre toujours la même chose. Et puis peut-être qu’au fond le brun ne voulait pas de ce rôle d’aîné propre sur lui et un brin trop parfait. Peut-être que c'était une image lourde à porter et qu'il aurait bien aimé montrer aux gens qu’il n'était pas juste une sorte de prince charmant des mers. Qui sait, si ça se trouve Liam était un rebelle qui s’ignore ! Ce serait drôle quand même.

À présent que je n'étais plus prise dans les filets du regard profond du jeune homme, je parvins à calmer les ruades de mon cœur. Mon palpitant s'était étrangement emballé. Net ? Liam reprit la parole, assez perplexe. Est-ce que c’est un compliment ? Non parce que Killian m’appelle souvent Mister Good Form sans que je ne comprenne pourquoi… Je n’ai toujours pas compris si c'était un compliment ou non venant de lui… Cachée derrière mes mèches flamboyantes, j’esquissai un sourire. Mister Good Form. Du Kiki tout craché. Il n’y avait que lui pour trouver des surnoms qui tombaient autant dans le mille et auxquels personne n’aurait pensé. Je voyais exactement ce que voulait dire mon mate à travers cette expression. Et je comprenais aussi pourquoi il pouvait être jaloux de son grand frère. Et, continua le brun, Killian n'était pas le même homme avant… C’est à cause de moi qu’il est devenu… Comment tu as dit déjà ? “Un type bourré de défauts, déglingué des neurones, tête brûlée et insupportable”... Tout est de ma faute… Je fronçai les sourcils. Je savais que mon ancien capitaine n’avait pas toujours été Hook. Il y avait eu certaines fois, des instants fugaces, où son visage s’adoucissait. Je me souvenais de ces moments. Lorsque je voguais encore à bord du Jolly Roger, j’avais appris à voir au-delà du pirate sanguinaire. Je m’étais doutée qu’un événement tragique l’avait changé. Cependant, je ne pouvais pas laisser Liam parler ainsi. Je me redressai, plantant mes yeux couleur tempête dans les siens. Avoir un sujet de discussion précis m'empêcha d’y sombrer. Ah non, tu vas pas t’y mettre ! C’est un truc des Jones la culpabilité mal placée ? Vous avez ça dans les gènes ou quoi ? Je me rappelais des soirées entières à déballer tous les arguments possibles pour convaincre Killian que la mort de Milah n'était pas entièrement de sa faute et que non, il ne méritait pas que de se pendre au mât de misaine. Je mis mes jambes en tailleur et croisai les bras sous ma poitrine. Une petite moue mécontente sur le visage, j’expliquai au marin le fond de ma pensée : Non, Killian n’est plus le même qu’avant et oui il a changé. Je sais pas ce que tu lui as fait, mais ça m'étonnerait beaucoup que tu lui aies clairement ordonné de changer de cette façon. S’il a réagi comme ça, c’est pas ta faute. C’est juste sa manière de faire face aux difficultés. Et puis, si ça n’avait pas été dans sa nature, il n’aurait jamais fini comme ça. C'était au fond de lui depuis le début, quelque part, dans un certain sens. Ça a juste été le déclencheur. Je n’aimais pas quand les gens s’accusaient de choses dont ils n'étaient pas responsables. Kiki avait fait ses propres choix de son plein gré. Rien ne l’y avait obligé. Et le pire, c’est que ce sont toujours les meilleures personnes qui se sentent coupables. De toute façon, on est tous responsables de l’avenir des personnes qu’on rencontre. Dès que tu croises quelqu’un, tu influences son destin. Alors tu vas quand même pas te morfondre pour toutes les vies que tu as potentiellement pourries ? Sinon mon coco t’as pas fini de te faire du mauvais sang. C’est la faute de tout le monde et de personne. Mon ton était plus colérique que ce que j’aurais voulu. Mais dès que l’on me lançait sur ce genre de sujet, je m’emportais facilement. On peut pas savoir ce que l’avenir nous réserve. On peut pas deviner que telle action va engendrer tel événement. Tant qu’on reste honnête envers ce qu’on est, envers soi-même, on a rien à se reprocher. Des erreurs, on en fera toujours. C’est normal. Bordel. Je me retournai pour fixer l'horizon obscur, ronchon. Quelques secondes passèrent dans le silence. Mes dents restèrent serrées, ma mâchoire ne se décrispa pas. Tous les mêmes ces Jones. Finalement, les deux frangins n'étaient pas si différents. Toujours à se prendre la tête pour rien, à se faire du mouron. Une thérapie de groupe, voilà ce qu’il leur fallait. Je finis par pousser un profond soupir. Je me grattai le bras, honteuse. Hum, désolée je me suis un peu enflammée. C’est juste que... Sans tout ce qui s’est passé dans nos vies, on en serait pas là aujourd’hui. Ce qu’on vie fait ce qu’on est. Faut pas regretter le passé. Sans lui, on aurait peut-être une meilleure existence, ou peut-être une pire. Et on serait pas sur cette plage, cette nuit, en train d’essayer de profiter de l’instant. Tu vois ce que je veux dire ? D’une main distraite, je dessinai des tourbillons dans le sable. Sans tout ça, bah je t’aurais pas rencontré… Et ça, ça aurait été vraiment bête. J’avais parlé sans réfléchir (pour changer). J’avais été plus honnête que prévu. Trop peut-être. Je n'osais pas regarder Liam. Je craignais sa réaction.

Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee
Liam Jones

avatar
En réalité, je suis
Mister "Good Form"
☂ Conte : Pirates des Caraïbes

☂ Emploi : Aucun
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : /

☂ Avatar : Richard Madden
© Crédit : Faits par plein de gens
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Mer 1 Fév - 15:03




       

       
Rebekah & Liam
Perdu dans un monde nouveau
       

       
Le Capitaine avait espéré que Rebekah serait plus claire que Killian. Lui l’appelait Mister Good Form et elle l’avait qualifié de net… Autant dire qu’il ne voyait pas trop ce que les deux entendaient par là. Sans doute était-ce caractéristique des pirates que d’utiliser des termes nébuleux pour les autres… Ou alors c’était ce monde dont il n’avait pas encore tout compris… Ou encore un mélange des deux… Le brun décida d’arrêter de s’interroger. Au pire, il demanderait aux enfants de son frère, eux seraient sans doute plus clairs.

Rebekah lui parla alors de sa période sous le commandement de Hook et Liam ne put s’empêcher de lui révéler que tout était de sa faute. C’était à cause de lui si Killian avait autant changé… Le Capitaine s’était attendu à des questions, mais certainement pas à ce discours enflammé. La jeune femme semblait en avoir assez des Jones et de leur apitoiement régulier et cela fit sourire Liam. Ce qui n’était qu’une simple déclaration devint rapidement une cause pour laquelle la barmaid déploya un plaidoyer très convainquant et très philosophique. Car de Killian et son changement de comportement, elle alla jusqu’à parler des conséquences de chaque rencontre dans une vie.

Puis la chaleur de Rebekah retomba comme un soufflé qu’on avait retiré trop rapidement du four. Elle paraissait même un peu gênée et Liam se demanda si c’était à cause de son argumentation ou des derniers mots qu’elle lui avait adressé. En tout cas… Il était ravi de l’entendre lui dire qu’elle aurait trouvé dommage qu’ils ne puissent jamais se rencontrer. Car le marin pensait exactement la même chose d’elle.

- Moi aussi j’aurais trouvé ça très bête de n’avoir jamais pu te rencontrer… Avoua-t-il doucement. Et je suis complètement d’accord avec toi. Révéla-t-il. Ce n’était pas simplement l’expression de ma culpabilité quand je te disais que c’était à cause de moi… Ce sont les faits. Malheureusement. C’est à ma mort que Killian a laissé ses mauvais penchants prendre le dessus. Même si effectivement, il les avait depuis longtemps, mon petit frère était tout de même quelqu’un de bien… Il a lâché la bride à ma mort, allant jusqu’à voler mon bateau. Expliqua-t-il. Bon, c’était pas vraiment le mien mais celui d’Uther… N’empêche qu’il a fait des conneries avec mon bâtiment et que je ne peux même pas le rebaptiser maintenant que je l’ai récupéré ! Dit-il avec exaspération.

Mais si Rebekah regardait ses yeux, elle pourrait se rendre compte qu’il plaisantait. Liam n’avait jamais eu dans l’idée de rebaptiser à nouveau le Jolly Roger et n’avait même jamais songé à le récupérer… Mais Killian le lui avait rendu, parce que son frère savait parfaitement qu’il y était très attaché…

- Je recherche des marins, si tu es intéressée au fait… Déclara-t-il. Bon, moi, les actes de pirateries, ce n’est pas mon truc. Mais des sorties en mer par contre… J’en aurais besoin… Si tu veux m’accompagner… Tu seras la bienvenue. Lui dit-il avec un sourire.

Elle le faisait rire et Liam était charmé par son côté indépendante et tout feu tout flamme… Ironique quand on se rendait compte qu’elle ne supportait pas d’être près du feu…
code by Chocolate cookie

       

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Trinquons ma jolie, Yo ho !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1949-ohe-ohe-capita En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☂ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☂ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☂ Camp : celui de mon gang, de mon sang.
☂ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☂ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Lun 27 Fév - 16:54

Perdu dans un nouveau monde…
Liam & Rebekah

Il y a des fois où je me trouve vraiment débile. Des moments où j’aimerais me gifler tellement je peux faire sortir des trucs stupides de ma bouche. Cette fâcheuse manie de l’ouvrir sans réfléchir m’avait coûté cher à plus d’une reprise. Mais rien à faire, je ne retenais pas la leçon. Les mots s’échappaient avant que je n’aie le temps de les arrêter. Et intérieurement, je serrais les dents en sachant pertinemment que j’avais fait une bourde. Un peu comme quand on fait tomber un vase en verre et que l’on se crispe en le voyant chuter au ralenti, attendant l’impact. On a perdu le contrôle. Le navire est à la dérive. Mais qu’est-ce qui m’a pris de lui balancer ça ? Surtout après tout mon pamphlet… Sérieux, je le connais même pas ce type ! Il va me prendre pour une tarée. Ou pire : il va croire que je tiens à lui ! C’est la cata. Très tôt, j’avais appris qu’à partir de l’instant où une personne savait qu’on lui accordait une certaine importance, elle se permettait de nous exploiter. Elle se servait de nous en toute impunité, sous prétexte qu’elle était chère à nos yeux. C’est pourquoi je m’étais toujours habituée à ne jamais -JAMAIS- montrer à qui que ce soit que je lui accordais plus d’attention qu’à d’autres. Tous pareils (c’est-à-dire vraiment pas beaucoup), pas de jaloux. J’avais une crainte viscérale d’être au service d’autrui, soumise, d’obéir aux ordres. D’être utilisée. Même lorsque je faisais partie d’un équipage, je faisais ce que le capitaine me demandait uniquement si j’en avais envie. Sinon, il pouvait bien aller se faire voir. Je tenais trop à ma liberté pour la risquer ainsi.
Pour cacher ma gêne, je m’obstinais à dessiner dans le sable, traçant, effaçant et retraçant par-dessus. Moi aussi j’aurais trouvé ça très bête de n’avoir jamais pu te rencontrer… La voix de Liam me fit relever la tête, intriguée. Avais-je bien compris ? Je retins difficilement un petit sourire idiot de naître sur mes lèvres. Ne nous emballons pas. J’avais déjà assez piétiné ma dignité avec mes gros sabots de maladresse. Et je suis complètement d’accord avec toi. Ce n’était pas simplement l’expression de ma culpabilité quand je te disais que c’était à cause de moi… Ce sont les faits. Malheureusement. C’est à ma mort que Killian a laissé ses mauvais penchants prendre le dessus. Même si effectivement, il les avait depuis longtemps, mon petit frère était tout de même quelqu’un de bien… Il a lâché la bride à ma mort, allant jusqu’à voler mon bateau. Le petit merdeux. Du Kiki tout craché. Bon, c’était pas vraiment le mien mais celui d’Uther… N’empêche qu’il a fait des conneries avec mon bâtiment et que je ne peux même pas le rebaptiser maintenant que je l’ai récupéré ! Oh ça, pour avoir fait des conneries… Je pouvais lui en raconter quelques-unes. Ça m’étonnait d’ailleurs que le Jolly Roger ait survécu jusqu’ici. J’écoutais mon camarade de baignade nocturne avec attention. Mon beau-frère préféré devait sacrément tenir à son frangin pour basculer autant. J’avais vu les dégâts qu’avait causés la disparition de Milah, mais là le niveau était tout autre. J’essayais de m’imaginer ce que je pourrais ressentir si par le plus grand des malheurs Diana venait à nous quitter. Je n’y arrivais pas. C’était inconcevable.
Je voyais bien que le brun n’était pas sérieux quant à ses remontrances envers Killian. Il avait les yeux rieurs, pétillants. Et, tandis qu’il ne me regardait pas, j’en profitai pour sourire. Il était craquant comme ça. Puis, dès qu’il se retourna vers moi, je repris mes esprits, supprimant toute preuve accablante de faiblesse d’un battement de cil. Je recherche des marins, si tu es intéressée au fait… Mes prunelles s’éclairèrent. Bon, moi, les actes de piraterie, ce n’est pas mon truc. J’esquissai un petit rire. Sans blague, je l’aurais pas deviné. Mister Good Form n’aime pas piller, saccager et tout bousiller ? Tiens donc. Mais des sorties en mer par contre… J’en aurais besoin… Si tu veux m’accompagner… Tu seras la bienvenue. Je sentis mon cerveau se liquéfier face au sourire irrésistible que le marin me lança. Je dus détourner le regard vers le feu pour ne pas fondre dans le sable. Me laissant le temps de la réflexion, je ne lui répondis qu'après plusieurs secondes et une grande inspiration. Le bruit régulier des vagues s'échouant sur le rivage remettait de l'ordre dans mes pensées. Je crois bien qu'on m'a jamais proposé de faire partie d'un équipage d'une façon aussi sympa... C'est vrai que j'avais été habituée à des choses qui ressemblaient plus à des grognements ou des beuglements qu'une phrase avec sujet verbe complément. J'étais touchée. Offrir une place sur un navire, c'était une preuve de confiance, une distinction toute particulière. C'était très symbolique et on ne peut pas prendre ces choses-là à la légère. Même pour moi. Merci, sincèrement, et je viendrai avec toi en mer avec grand plaisir... Je passai une main distraite dans mes cheveux enflammés. On sentait venir le "mais" arriver à grands pas. Mais par contre, je me suis promis de ne plus trahir mon capitaine. Le papillonnage d'équipage en équipage, c'est derrière moi. Et depuis que j'ai retrouvé mes souvenirs, je me suis fait le serment que, si jamais je reprenais du service, ce serait avec Killian à la barre. Il a été le seul Captain avec qui je me sentais vraiment bien. Puis, la dernière que j'étais sous son commandement, je suis partie sans déposer ma démission officiellement alors... Quelque part, je fais toujours partie de ses pirates. Je me raclai la gorge. Donc, oui pour les balades -parce que même si Kiki veut pas, j'en ai rien à battre je fais ce que je veux-, mais je pourrai pas être un de tes matelots... Je me devais d'être honnête envers Liam et envers moi-même. Je n'avais aucun problème avec le mensonge (d'ailleurs lui et moi entretenions une relation très intime), mais pas avec le brun. Pas lui. L'air malicieux, je plongeai mes yeux d'ouragan dans ceux du marin : Pas trop jaloux ? Je savais déjà que Killian allait me faire une scène lorsque j'allais lui dire que je partais me balader avec son frérot. Mais je me fichais pas mal des états d'âme de mon "capitaine" (qui n'avait de capitaine que le nom pour ma part). En revanche, je tenais vraiment à connaître l'avis du revenant.

Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee
Liam Jones

avatar
En réalité, je suis
Mister "Good Form"
☂ Conte : Pirates des Caraïbes

☂ Emploi : Aucun
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : /

☂ Avatar : Richard Madden
© Crédit : Faits par plein de gens
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Mer 22 Mar - 19:29




       

       
Rebekah & Liam
Perdu dans un monde nouveau
       

       
Après son petit discours enflammé, Rebekah s’était légèrement repliée sur elle-même et s’était mise à dessiner avec le sable. Liam, une fois la surprise passée, la regarda faire en souriant avant de lui préciser pourquoi il lui avait dit que tout était de sa faute. Pour qu’elle comprenne bien, le Capitaine lui parla de sa mort et alla jusqu’à parler du vol de son bâtiment ! Puis il tenta de la détendre un peu en revenant sur un sujet plus léger, lui proposant de venir un jour en balade sur le Jolly Roger qu’il avait récupéré et allant même jusqu’à lui proposer un poste sur ce navire qu’elle connaissait bien.

- C’est que les autres sont des fous alors. Dit-il avec un sourire, attendant la réponse.

Liam fut déçu, il fallait bien l’admettre. Mais en même temps, le respect qu’il éprouvait pour elle ne fit que se renforcer. La loyauté, l’aîné Jones ne pouvait qu’approuver. C’était une qualité que le brun mettait au-dessus de toutes les autres. Il avait toujours su se satisfaire d’une personne au comportement un peu bancal tant que la personne lui était loyale. Il n’y avait rien de plus important sur un bateau…

- Non, je ne suis pas jaloux. Lui dit-il sincèrement. Un peu déçu oui, j’aurais adoré avoir à bord… Avoua-t-il. Mais pas jaloux. Je suis persuadé que Killian n’a jamais réussi à obtenir que tu ailles faire un tour en bateau avec lui alors que moi, j’ai réussi. Expliqua-t-il avec un grand sourire. Je suis ravi que tu aies accepté Rebekah. Ajouta-t-il doucement. Et je respecte ta décision. J’admire même ton sens de la loyauté. Peu de gens seraient capables d’accepter de rester avec quelqu’un quand ils ont déjà quitté cette personne avant. Mais je suppose que dans ton cas, on peut te trouver des excuses… Killian ne devait pas être facile à vivre.

C’était sans doute la vérité en plus. Liam connaissait assez bien son frère pour ne pas se faire d’illusion. Une fois ses mauvais penchants aux commandes, Killian avait dû être des plus chiants et ce n’était pas si illogique que cela de penser que certains membres de l’équipage avec un minimum de caractère aient préféré partir plutôt que de le supporter encore et encore…
code by Chocolate cookie

       

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Trinquons ma jolie, Yo ho !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1949-ohe-ohe-capita En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☂ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☂ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☂ Camp : celui de mon gang, de mon sang.
☂ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☂ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Mer 29 Mar - 23:36

Perdu dans un nouveau monde…
Liam & Rebekah

“C’est que les autres sont des fous alors.” Voilà ce que Liam m’avait dit alors que je m’étais exclamée que personne ne m’avait proposé de faire partie d’un équipage d’une manière aussi agréable. Je ressassais ses paroles, les tournant dans tous les sens pour savoir ce qu’il avait voulu dire par-là. Selon lui, je méritais donc des propositions gentilles ? Je méritais l’amabilité des gens ? Je méritais toutes ces attentions ? Je m'étais toujours considérée comme un courant d’air dans la vie des autres. Un petit ouragan que l’on sent passer mais qui, une fois parti, ne compte plus vraiment. En-dehors de quelques rares personnes proches, c'était comme cela que je me figurais mes relations humaines. Des coups de vent. Oh je ne m’en plaignais pas, ça m’allait très bien. Je ne m’attachais pas à ces gens-là, ils n'étaient rien pour moi et leurs visages s'effaçaient de ma mémoire aussi vite qu’ils y apparaissaient.
Qu’un inconnu soit aussi attentionné envers moi, c'était tout nouveau. Et pas désagréable. J’avais d’autant plus hâte de connaître la réponse du brun concernant mon demi-refus. Non je ne suis pas jaloux. Curieusement, j’aurais presque préféré qu'il le soit, ne serait-ce qu’un chouïa. Un peu déçu oui, j’aurais adoré t’avoir à bord… Deux mini-Bekah se confrontaient sur le dancefloor de mon esprit. La Bekah numéro un entamait une danse de la joie depuis que le marin avait prononcé le mot “déçu”. Liam est déçu que je vienne pas, Liam est déçu que je vienne paaas… Cependant, c'était ce même mot qui donnait grise mine à la Bekah numéro deux. Cette dernière ne voulait pas décevoir le frère Jones. Mais pas jaloux. Je suis persuadé que Killian n’a jamais réussi à obtenir que tu ailles faire un tour en bateau avec lui alors que moi, j'ai réussi. Je suis ravi que tu aies accepté Rebekah. Je cachai un sourire idiot derrière mes mèches flamboyantes. Oui, il avait réussi. Je n’en revenais pas moi-même. Si quelqu’un d’autre que lui m’avait demandé la même chose, j’aurais explosé de rire et je l’aurais envoyé se faire voir chez les grecs. Quant à Killian, je crois bien que la seule chose qu’il avait obtenu de moi était une bonne droite quand il m’avait proposé d’aller visiter sa cabine. Il était un peu soûl, alors j’avais pensé qu’il délirait et j’avais essayé de le faire dessaouler en vitesse. Ce qui avait très bien fonctionné, soit dit en passant. Il s'était ensuite enfermé pendant des heures dans sa fameuse cabine et il n’était reparu que le lendemain matin. T’as raison, Killian n’a pas eu cette chance de m’entendre dire oui à une autre de ses propositions qu’un abordage. C’est pas faute d’avoir essayé… Même moi qui ne m’y connais pas trop dans ce genre de trucs, je le voyais arriver avec ses gros sabots. Un petit rire s’échappa de ma gorge. Le cadet des Jones avait tenté le coup au début. Il s'était vite calmé. Et je respecte ta décision. J’admire même ton sens de la loyauté. Peu de gens seraient capables d’accepter de rester avec quelqu'un quand ils ont déjà quitté cette personne avant. Mais je suppose que dans ton cas, on peut te trouver des excuses… Killian ne devait pas être facile à vivre. Peut-être étais-je en train de rougir. Peut-être. Mais peu m’importait. Liam avait dit qu’il admirait quelque chose chez moi. Cette fois-ci, les deux mini-Bekah dansaient bras dessus bras dessous. Je passai une main dans mes cheveux pour me donner contenance. Loyauté ? C’est pas une qualité qu’on a l’habitude de me donner. Faut dire que j’ai mis du temps à intégrer le concept… Ne pas penser qu’à ma pomme, c’est difficile pour moi, je vais pas te le cacher. Je viens d’un monde où c’est la loi du chacun pour soi, j’ai été élevée comme ça. C’est presque dans mes gènes. Alors… non, j’ai aucune excuse. Et je m’en cherche pas. Ton frangin a été un capitaine à s'arracher les cheveux, y a pas à tortiller. Plus d’une fois j’ai vu le moment où j’allais le jeter par-dessus bord à cause de ses conneries. Mais je ne suis pas partie par sa faute -crois-moi j’ai connu pire-. J’ai lâché l’équipage de Killian comme j’en ai lâché beaucoup d’autres. Par pur égoïsme, lassitude ou besoin d’aller voir ailleurs. Je n’aimais pas l’idée de rester fidèle à une équipe. C'était pas dans ma nature. Toutefois, pour ton frère, ça a été la première fois que j’ai eu des regrets. Je m’en voulais presque de l’avoir quitté… Maintenant… je sais pas si j'ai beaucoup changé, mais j’ai l’impression que certaines personnes ont pris assez d’importance à mes yeux pour que ça m’empêche de les laisser tomber. C’est… une famille. Ouais. Une famille. Cette parole résonnait étrangement à mes oreilles. Il faut dire que j’avais avec la notion de famille une relation plutôt complexe. Bref, enchainai-je en balayant ces pensées de la main, parlons pas de ces trucs, c’est un coup à se taper la tête contre un mur. Dis-moi, comment ça se passe ton retour à la vie ? Pas trop dépaysant ? Ça bouge un peu plus que là où tu étais je parie. T’as rencontré du monde ? … Une demoiselle en vue peut-être ? finis-je avec un gentil coup de coude. Je posais ces questions en toute innocence, comme à un camarade que je n’aurais pas vu depuis longtemps. Il n’y avait aucun sous-entendu, aucune allusion à quoi que ce soit. Et puis, à quoi aurais-je pu faire allusion d’ailleurs ? … Oh. Je vois.

Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee
Liam Jones

avatar
En réalité, je suis
Mister "Good Form"
☂ Conte : Pirates des Caraïbes

☂ Emploi : Aucun
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : /

☂ Avatar : Richard Madden
© Crédit : Faits par plein de gens
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Lun 3 Avr - 21:45




       

       
Rebekah & Liam
Perdu dans un monde nouveau
       

       
Liam avait proposé à Rebekah de rejoindre son équipage. Non qu’il en cherchait véritablement un, mais ça aurait été un bon moyen d’apprendre à mieux connaître la jeune femme. Le Capitaine se sentait attiré par cette femme forte et qui semblait pourtant cacher une part de vulnérabilité… Quoi qu’il en soit, la rousse était un mystère et le brun n’avait jamais pu résister aux mystères. Ceci dit, plus il passait du temps avec la barmaid, plus il se disait qu’il n’aurait jamais assez d’une vie pour la connaître totalement… Quand elle refusa, Liam étouffa bien vite la bouffée de jalousie qu’il avait senti monter pour se concentrer sur le point positif : elle avait accepté de venir pour une sortie en mer avec lui. Et c’était bien mieux au fond.

La jeune femme sembla vouloir s’assurer qu’il avait été un peu jaloux. Et Liam le cacha, ne comprenant pas pourquoi il avait l’impression qu’elle était un peu déçue qu’il n’ait pas laissé sa jalousie s’exprimer… Enfin, s’il ne se trompait pas et que c’était bien ce qu’il avait entendu dans sa voix… Pour éviter qu’elle ne s’imagine des choses, le Capitaine laissa son petit côté arrogant ressortir en fanfaronnant légèrement. Lui au moins, il l’aurait pour compagnie le temps d’une balade en mer. Et Killian n’avait jamais obtenu quelque chose d’aussi approchant de la part de la rouquine.

- Mon frère a toujours manqué d’une part de subtilité, que veux-tu… Plaisanta-t-il.

Même si au fond, il avait plutôt envie de coller son poing dans la face de son frère pour avoir osé essayer de draguer Rebekah. Une réaction disproportionnée et c’était parce que Liam savait qu’il réagissait bizarrement qu’il ne se leva pas pour aller rejoindre Killian et mettre son envie à exécution. Puis partir, ça voulait dire laisser la rouquine… Or le Capitaine n’en avait aucune envie, parce qu’il passait un agréable moment.

- Tu sais, quand on ne connait qu’une façon de faire, c’est difficile d’agir autrement que comme on a toujours eu l’habitude de le faire… Et ça, je suis sans doute bien placé pour le comprendre…

Il pouvait comprendre que les gens qui n’avaient pas connu de loyauté n’en développent pas pour les autres. Pourquoi l’auraient-ils fait après tout ? Liam avait donné sa loyauté à un Roi et celui-ci l’avait trahi… Autant dire qu’à présent, il serait bien plus prudent dans le choix des gens à qui il accorderait sa confiance. Puis Rebekah lui demanda comment se passait son acclimatation à ce monde et il lui fit un sourire.

- Je me suis fait attrapé par une rouquine qui pensait que j’étais ivre, c’est normal dans ce monde ? La taquina-t-il. Plus sérieusement… J’ai encore beaucoup de choses à apprendre sur ce monde. Mais j’ai ma belle-sœur pour me guider. Et mon frère aussi… Même s’il se fait un malin plaisir à montrer qu’il sait plus de choses que moi de ce monde. Précisa-t-il en soupirant, faussement exaspéré. Mais je suis content d’être là… J’ai retrouvé ma famille… Et c’est tout ce que je demandais, parce que passer plusieurs siècles sur Avalon loin des miens, c’était dur… Avoua-t-il.

Bien sûr, il savait pourquoi il avait dû rester là-bas et surtout, il n’en avait jamais voulu à Viviane pour le temps qu’elle avait mis avant de revenir. Le principal, c’était qu’elle était revenue et qu’il avait pu retrouver sa famille.
code by Chocolate cookie

       

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Trinquons ma jolie, Yo ho !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1949-ohe-ohe-capita En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☂ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☂ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☂ Camp : celui de mon gang, de mon sang.
☂ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☂ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Dim 9 Avr - 22:25

Perdu dans un nouveau monde…
Liam & Rebekah

Je venais d’avouer à Liam que la loyauté était quelque chose d’étranger pour moi. J’avais vaguement évoqué mon passé, ce que je faisais rarement. Les maigres mots prononcés à ce sujet avaient suffi pour faire rejaillir des souvenirs dont je me serais bien passée. Je ne me livrais presque jamais à ce propos pour deux bonnes raisons. La première était que je ne m’ouvrais pas assez aux autres pour leur raconter quoi que ce soit sur ma personne. La seconde était certainement la principale : cela me faisait mal d’en parler. Je donnais toujours cette impression de légèreté, comme si rien ne m'atteignait, comme si je glissais sur les problèmes de la vie. La vérité était tout autre. Certes, je n'étais pas du genre à ressasser mes soucis et à m’en créer une montagne. J’avais un don prononcé pour tout dédramatiser. Cependant, cela n’empêchait pas certaines fêlures de rester bien gravées dans ma carapace. Mon passé avait laissé de vilaines cicatrices qui n'étaient pas près de disparaître. Et certaines plaies étaient encore ouvertes.
Mais Liam m’avait rassurée en me répondant que lorsque l’on ne connaît qu’une seule façon de faire, c’est difficile de changer. Il n’avait pas tort. Et le fait que ses paroles soient aussi vraies qu’agréables à entendre rendait le tout encore plus réconfortant. Moi qui me fichais toujours de ce que les autres avaient à dire, j’aimais écouter le brun parler. J’aimais sentir sa voix chaude parvenir à mon oreille comme une caresse. C'était doux comme du miel. Et pour que le charme ne se rompe pas encore, je le relançai sur son quotidien dans ce monde qui lui était méconnu. Je me suis fait attrapé par une rouquine qui pensait que j'étais ivre, c’est normal dans ce monde ? Mon rire éclata, franc et sincère, se répercutant avec joie contre les rochers qui nous entouraient. Un rire d’enfant. Je n’avais jamais réussi à rire autrement que comme ça. Glousser, faire des petits sons élégants, se cacher la bouche avec une main… Je n’y arrivais pas. Mon rire enfantin et entier n’avait jamais changé. Et quelque part, je ne voulais pas qu’il change. C'était certainement la dernière trace d’innocence qu’il me restait. Pour ma défense, je vois des gens bourrés toute la journée, glissai-je.
Liam me raconta alors comment il s’acclimatait à son nouvel univers. Diana l’aidait à trouver son chemin. Du Didi’ tout craché. Elle ne pouvait pas s’empêcher d’aider les autres. Killian le mettait au jus aussi... à sa façon.
Le capitaine Good Form finit par me dire que le principal pour lui était d’avoir retrouvé sa famille. Il était de retour parmi les siens. À cette pensée, je ne pus retenir un sourire compatissant. D’une certaine façon, je comprenais ce qu’il avait pu ressentir durant tout ce temps passé à Avalon. Le même sentiment qui m’avait habitée pendant presque toute ma vie, jusqu’à ce que la levée de la Malédiction me permette de retrouver une sœur, un beau-frère… Malgré tout, ce serait me mentir à moi-même que de dire que cette sensation de manque et de solitude avait totalement disparu. Une parcelle de mon être n’était pas complète. Ne le serait sans doute jamais. Car pour cela, il faudrait que la personne (ou la chose) que je traquais depuis ma plus tendre enfance se montre enfin…
D’un geste timide, comme un petit animal sauvage qui a peur d’approcher l’Homme, je passai un bras autour des épaules du marin et blottis ma tête dans le coin de son cou. Ça fait du bien d’être à la maison… De plus être seul… Mes mots lui étaient autant destinés qu’à moi-même. Mon regard d’océan se perdit dans l’obscurité du large, derrière les flammes du petit foyer qui commençaient à faiblir. Le froid du petit matin commençait à se faire sentir, mais je m'en fichais. Je m’enveloppai du parfum du Jones, chaleureux et salé comme un zéphyr. J’oubliais tout.

Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee
Liam Jones

avatar
En réalité, je suis
Mister "Good Form"
☂ Conte : Pirates des Caraïbes

☂ Emploi : Aucun
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : /

☂ Avatar : Richard Madden
© Crédit : Faits par plein de gens
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Lun 17 Avr - 19:04




       

       
Rebekah & Liam
Perdu dans un monde nouveau
       

       
Le nouvel arrivant avait comme l’impression que cette question de la loyauté éveillait des choses cruciales chez Rebekah. Subitement, Liam eut l’impression qu’elle n’était plus vraiment avec lui et qu’elle s’était mise à penser à d’autres choses. Ce n’était pas une impression agréable et en plus de cela, il sentait son côté protecteur s’éveiller un peu plus… Rebekah pouvait se défendre contre bon nombre de choses physiques, il en était persuadé. Mais cela lui semblait plus délicat pour les blessures psychologiques…

Aussi ne mit-il pas longtemps à essayer de la réconforter tout en lui disant une vérité : quand on était habitué à une seule façon d’agir, changer était plus compliqué. Lui n’avait pas vraiment eu le problème… Sauf quand ils avaient été recueilli par Iliana et Kay. Il avait fallu s’adapter à un nouvel environnement, à de nouvelles règles… Ça avait été un peu étrange au départ, mais il avait fini par s’y faire. Liam avait découvert alors qu’il était comme l’eau : changeant et capable de s’adapter.

Le rire de Rebekah résonna après qu’il ait fait exprès de la taquiner sur leur rencontre. Clair, franc et sincère, son rire le fit sourire. Voilà. C’était une femme comme elle qu’il avait toujours recherché… Une femme entière, avec ses qualités et ses défauts… Ce n’était pas vraiment à Camelot qu’il aurait pu trouver une femme pareille… Il en avait rencontré pourtant, mais jamais Liam n’avait été attiré comme il l’était aujourd’hui par Rebekah.

- C’est bien une chose qui ne change pas alors… Soupira-t-il en secouant la tête. Je n’ai jamais compris ce besoin d’être constamment ivre…

Lui-même ne l’avait jamais été. Eméché oui, sans aucun doute. Mais complètement ivre non. Liam avait toujours voulu conserver un certain contrôle sur son corps et l’ivresse annulait tous ses efforts. En général, il y avait assez d’un Jones bourré… Passant sur cette remarque, le Capitaine lui expliqua alors qu’il apprenait vite et bien, autant grâce à son frère qu’à sa belle-sœur. Cela ne l’étonna pas que la rouquine connaisse Diana. Elle avait l’air d’être assez au fait de l’histoire des Lake-Jones… Sans doute parce qu’elle avait passé un certain nombre d’années avec Killian.

Non, ce qui le surprit, ce fut quand Rebekah passa un bras autour de son cou et posa sa tête contre lui. Il avait senti son hésitation, sa crainte sans doute d’un rejet mais il était trop content pour la repousser. Ravi de l’avoir contre lui, Liam s’installa de manière à ce que ses jambes encadrent Rebekah. Elle avait ses jambes sous la jambe gauche du brun et il passa rapidement ses bras autour d’elle pour la retenir tout autant que pour savourer le plaisir de l’avoir contre lui.

- C’est ça… J’ai attendu trois siècles pour enfin revenir chez moi… Murmura-t-il en retour.

Serrant Rebekah contre lui pour la protéger du froid et de cette solitude qu’elle semblait avoir bien connu comme lui, Liam l’embrassa sur le front. Un geste spontané qui ne faisait que signifier son attachement et le lien qui commençait à s’établir entre eux. Peut-être qu’il n’aurait pas dû le faire. Pourtant, cela lui semblait juste. Tout comme le fait d’avoir Rebekah dans ses bras alors même qu’ils ne se connaissaient pas vraiment lui paraissait tout à fait naturel. Posant son menton sur le haut de la tête de la jeune femme, il se fit silencieux, observant le paysage sans vraiment le voir et sans faire attention au fait que le jour se levait doucement ou que le feu commençait à faiblir.

- On devrait peut-être rentrer… Déclara-t-il doucement.

L’aube s’était levée et la couverture de la nuit s’en était allée, rendant tout ceci bien plus réel. Liam ne voulait pas se séparer de Rebekah mais il ne voulait pas non plus qu’elle puisse être épuisée en allant au travail… Dans le même temps, traverser la ville vêtue aussi simplement, ce ne pouvait pas être une solution pour la jeune femme non plus. En tout cas, Liam ne pouvait pas garantir qu’il ne fracasserait pas quelques crânes si des hommes se mettaient à la reluquer comme dirait Killian…

- Si tu veux, on est pas loin du Jolly Roger. Tu pourras trouver des vêtements là-bas et te reposer…

Voilà. C’était une solution acceptable à ses yeux. Restait donc à savoir ce que la rousse allait en penser. Si elle voulait rester là, cela lui conviendrait tout autant. Même si Liam se doutait qu’il faudrait mieux qu’ils se séparent pour qu’ils puissent chacun réfléchir à cette nuit…
code by Chocolate cookie

       

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Trinquons ma jolie, Yo ho !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1949-ohe-ohe-capita En ligne
Rebekah Stormborn

avatar
En réalité, je suis
La fille du Léviathan
☂ Conte : folklore germanique & légendes phéniciennes.

☂ Emploi : pirate dans l'âme, barmaid & videuse au RH.
☂ Camp : celui de mon gang, de mon sang.
☂ True Love : je hum... c'est-à-dire que... *part se cacher*

☂ Avatar : Cintia Dicker.
© Crédit : Grace + Elsa + Morri + Kiki + Ceri.
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Ven 28 Avr - 14:45

Perdu dans un nouveau monde…
Liam & Rebekah

Blottie contre Liam, genoux repliés pour conserver le peu de chaleur qu’il me restait, je laissai le marin s’installer pour m’encadrer de ses jambes et me prendre dans ses bras. Quelqu’un d’autre m’aurait tenue ainsi, je me serais aussitôt dégagée. Gratifiant le sacripant d’une formidable droite dans la mâchoire au passage. Mais avec le Jones, c’était différent. Je ne me sentais pas prise au piège. Au contraire, un sentiment de sécurité me réconfortait le cœur. Fait plutôt inhabituel pour moi qui n’avais jamais cherché à être protégée par qui que ce soit. Bon, ce serait mentir que de dire que j'étais vraiment à l’aise. Cependant, je ne pouvais pas nier la douceur du moment. C'était agréable, indubitablement. Et pourtant, j’avais l’impression d’être vulnérable. Chose que je détestais. J’évitais toujours de me retrouver en position de faiblesse. Ne laisser apparaître aucune faille. La seule règle pour survivre dans mon monde. Pour me survivre. Toutefois, enserrée dans les bras de Liam, ma vulnérabilité ne me rebutait pas. Je lui trouvais un certain attrait, comme un funambule en équilibre précaire sur son fil. Et quand les lèvres du brun se posèrent avec délicatesse sur mon front, je faillis bien perdre pied. Je m’enivrais du doux vertige qui m’habitait.
Tout était différent avec le Captain Good Form. Tout était nouveau. Même moi. Pourtant, je me connaissais bien, cela faisait un moment que je me côtoyais… Mais cette nuit-là, sur le sable, dans ma petite crique secrète, je ne m'étais pas reconnue.
Nous restâmes ainsi sans bouger, sans parler. Pendant combien de temps ? Des minutes ? Des heures ?

À mesure que le soleil dardait sur la surface de l’eau ses rayons du matin, je m’éveillais à la réalité. La nuit s’en allait, et avec elle, ces étranges instants suspendus. Entre rêve et souvenir. On devrait peut-être rentrer… La voix de Liam me surprit presque. J’acquiesçai. Une nouvelle journée commençait. Il fallait rendre à la nuit ce qui lui appartenait.
Je m’étirai, levant mes bras en l’air pour remettre ma colonne vertébrale en place. Quant à mes pensées, un grand ménage s’imposait. Je tentai d’y faire le vide pour m’éclaircir les idées. Si tu veux, on est pas loin du Jolly Roger. Tu pourras trouver des vêtements là-bas et te reposer… Je lançai un regard interrogatif au marin. Des vêtements ? … Ah oui c’est vrai, réalisai-je en me rappelant que mes habits étaient étendus sur un rocher non loin. Spontanément, j’allais accepter la proposition du frère Jones. Néanmoins, je me ravisai aussitôt. Une houle de panique agita mon cœur. Je me rendais compte que tout allait trop vite, la tête me tournait. Je n’étais plus moi-même, je ne savais pas qui venait de prendre possession de mon corps et de mon esprit, mais je n'étais plus aux commandes. Je devais prendre mes distances. M’en aller avant de me laisser entraîner par ce tourbillon inconnu.
Me relevant en vitesse, j’attrapai mes fringues. Oh t’en fais pas, j’enfile ça et je rentre direct dormir. J’habite pas loin, c’est bon, répondis-je tout en boutonnant mon jean, mon haut coincé entre mes dents pour avoir les mains libres. Ni une ni deux, j’étais prête, finissant de me chausser en un éclair. Hum… On arrivait au moment délicat et gênant des au revoir. Les mains dans les poches, je cherchais mes mots. Si jamais tu repasses au Rabbit Hole… hm, t’auras qu’à dire que tu te sers sur mon ardoise… On t’offrira la tournée… À la prochaine ! Me mordant la lèvre inférieure, je fus volte-face et m’en allai, direction ma bicoque accrochée aux rochers. Te retourne pas te retourne pas te retourne pas… Si je cédais à la folle envie de revoir ses yeux d’azur, rieurs et rassurants, son sourire charmeur… J’allais perdre. Perdre quoi, je ne savais pas exactement. Mais je ne voulais pas faillir. Si je me retournais, j'étais foutue.

La lutte fut difficile, cependant je parvins jusqu’à ma modeste baraque sans un regard en arrière. Évidemment, comme les affaires étaient restées dans les vestiaires du bar, je dus passer par la fenêtre dont les volets cassés offraient, à qui savait s’y prendre, une entrée des artistes tout à fait acceptable. Sans plus attendre, je m’affalai sur mon lit au matelas défoncé. Dans un profond soupir, je fis le tri dans toute ma confusion, me concentrant sur les craquelures du plafond. Un sourire idiot restait désespérément scotché à mon visage. C’est pas bon. Pas bon du tout. Dans quelle aventure m’étais-je encore lancée ?

Emi Burton

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Our cracking bones make noise

No legacies in this world ♆ Just the water. It pays us and then it claims us, as if we'd never been here at all.
 
ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1801-fiche-terminee
Liam Jones

avatar
En réalité, je suis
Mister "Good Form"
☂ Conte : Pirates des Caraïbes

☂ Emploi : Aucun
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : /

☂ Avatar : Richard Madden
© Crédit : Faits par plein de gens
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   Sam 6 Mai - 20:47




       

       
Rebekah & Liam
Perdu dans un monde nouveau
       

       
Jamais Liam n'avait connu une telle plénitude.
Même pas sur Avalon. Alors que c'était quand même l'île de la tranquillité...
Ceci dit, même s'il ne voulais pas partir, le Capitaine savait que tout ceci allait prendre fin à un moment ou à un autre. Le moment passé sous la lune commença à disparaître dès que le soleil refit surface. Et bien qu'il ait proposé à Rebekah de le prolonger un peu, celle-ci refusa l'invitation.

Liam en était déçu... Mais dans le même temps, il avait bien compris qu'il valait mieux mettre de la distance entre eux parce que ce qu'il leur arrivait était très beau et puissant, mais aussi terrifiant. Il n'avait jamais ressenti ça pour quelqu'un et le brun ne savait pas trop comment réagir. Liam ne pouvait qu'imaginer ce qui passait par la tête de Rebekah, vu ce qu'elle lui avait dit sur elle-même, ça devait être aussi un sacré bordel pour elle.

- Je repasserai, compte sur moi... Lui assura-t-il.

Ceci dit, Liam ne précisa pas qu'il repasserait pour elle. Il se fichait pas mal de boire des verres sur son compte... Le Capitaine la regarda s'en aller,
luttant contre l'envie de la rejoindre. Rebekah était plus raisonnable que lui,
elle parvenait à comprendre qu'il fallait mieux prendre du recul pour repenser à tout ça. En tout cas, Rebekah Stormborn pouvait compter sur le fait qu'ils se reverraient.
code by Chocolate cookie

       

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Trinquons ma jolie, Yo ho !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1949-ohe-ohe-capita En ligne
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Perdu dans un nouveau monde... [PV Rebekah]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Les Boutiques :: Rabbit Hole-