Partagez | 
 

 Le gâteau de la vérité } ft Gwairth Cold

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Le gâteau de la vérité } ft Gwairth Cold   Mar 12 Juil - 2:47


Le gateau de l'amiré : amitié + vérité
Gwairth & Vaneloppe




Gabriel était parti on ne sait où et c’était mieux comme ça, Ralph était encore une fois introuvable et du coup Vaneloppe se retrouvait comme à son habitude seule. Elle haussa les épaules en rigolant en pensant à ces deux débiles. Elle avait dit à Gabriel de prendre au moins une arme mais le jeune homme était pacifiste. Elle avait levé les yeux avant de l’insulter et de rentrer chez elle. Quant à son mentor, elle ne savait pas réellement ce qu’il faisait et parfois elle ne voulait pas vraiment savoir. Peut-être qu’il continuait de casser des choses, peut-être qu’il était occupé à faire rager Félix ou peut être que tout simplement il menait sa vie. Bien sûr qu’elle avait été contente de le revoir, d’enfin trouver quelqu’un de son monde et surtout Ralph Lacasse son vieil ami qui l’avait aidé à briser sa propre malédiction. Mais au fil du temps, même si elle savait l’importance qu’elle avait pour lui, elle remarquait que leur lien était un peu comme un élastique, très extensible. Et là, ils étaient dans la période de l’éloignement, mais qui faisait du bien aux deux concernés, surtout à Ralph.

Or maintenant elle se fichait, surtout depuis qu’on l’avait engagé dans cette pâtisserie dans le centre-ville, et qu’elle avait discuté avec Cuinn et son gentil chien. Un chien, peut-être qu’elle prendrait un animal quand elle aurait plus d’argent. Elle avait eu un poisson rouge lorsqu’elle était dans cet endroit de malheur, pendant son enfance, et il avait été d’un réconfort absolu. Elle avait voulu avoir un chat par la suite mais vu qu’elle était souvent en voyage pour ces championnats, son entraîneur était finalement arrivé à lui enlevé cette idée de la tête. Mais maintenant qu’elle était installée, qu’elle n’allait certainement plus bouger de Storybrook, elle pourrait bien prendre un compagnon qui ne soit pas humain. Elle irait à l’animalerie un de ses jours pour faire du repérage et commencer ainsi à économiser des sous. En parlant de sous, si elle en voulait il fallait qu’elle s’active. Frottant depuis tout à l’heure la vitrine où était exposé les cupcackes et autres cheesecacke, elle se rappelait du temps où elle vivait dans un monde entièrement de bonbons et cette pensée lui mit l’eau à la bouche. Elle avait réussi à passer un cap, de ne plus pleurer ou être en colère quand elle pensait ou parlait de son ancienne vie car elle était persuadée qu’un jour elle y retournerait et enfin elle pourrait faire son rôle de présidente.

« Vaneloppe j’ai besoin de toi en cuisine » La voix de sa patronne sorti la jeune femme de la torpeur et elle alla d’un pas enjoué là où elle devait aller, dans la cuisine. Prenant un tablier sur le porte manteau et mettant une charlotte sur ses cheveux, elle avait deviné qu’elle était trop fatiguée pour continuer et que du coup c’était à elle de prendre le relais. Elle se lava les mains au petit robinet et se mit directement au travail. Elle en avait testé des boulots dans sa plutôt courte vie et outre son préféré qui était d’être une championne de formule 1, la pâtisserie arrivait en seconde position. Même si cette activité était plutôt calme, elle aimait avoir les mains dans la pâte pour la façonner, la faire prendre forme puis la décorer selon ses envies. Il n’y avait pas une parole dans la cuisine et le maître regardait attentivement ce que son élève faisait. Vany était naturellement douée pour la pâtisserie. Après tout ce n’était pas étonnant quand on savait sa nature. Même si son rêve secret était d’ouvrir une confiserie. Pour le moment elle n’avait même pas assez d’argent pour s’acheter un animal de compagnie alors pour la boutique de bonbons, elle attendrait.

La sonnette de la porte d’entrée indiquant qu’un client était là retentit dans toute la boutique. Vany’ se dépêcha alors d’aller au comptoir pour prendre sa commande, sauf qu’elle se figea en voyant qui était devant la vitrine en train de regarder quel gâteau elle allait prendre. Gwairth. Dire que leur relation était compliquée n’était pas un euphémisme et s’il y avait eu d’autres superlatifs qu’elle aurait pu rajouter elle l’aurait fait. En réalité elle aimait bien la jeune femme, et même si elle lui répondait parfois souvent comme si elle ne l’aimait pas, en l’a piquant c’était juste une preuve d’amour. « Bonjour avez-vous fait votre choix ou voulez-vous un conseil ? » Très professionnelle, avec une voix douce mais monocorde, un regard peu expressif comparé à d’habitude, Vaneloppe s’était mise en mode vendeuse, ignorant ainsi qui elle avait en face. « Toutes nos pâtisseries sont faites à la main et du jour. » Le discours habituel qu’elle récitait pour ne pas y penser mais ce n’était pas facile. Gwairth lui avait tellement rappelé Ralph quand elle ne l’avait pas encore retrouvé, et même encore maintenant c’était pareil. La jeune femme répondit aussi froidement, prenant sa commande qu’elle s’appliqua à lui servir. Rapidité, efficacité, étaient les morts d’ordre de la maison que Vany’ s’employait ainsi à faire. En moins de dix minutes la cliente était servie, ses gâteaux emballaient dans une jolie boite. Elle partit sans un au revoir et le cœur de la brunette se sera. Non elle ne pouvait pas laisser passer ça.

« Je fais une pause. » Posant son tablier sur le comptoir, elle sortit du magasin en courant pour essayer de l’a rattrapé. Bingo elle était encore dans la rue. « Attends … Gwairth Oh Bordel tu vas m'attendre oui ?!… » Elle avait hurlé le nom de son amie, se fichant que les gens se retournent sur son passage. « Je me fiches de ce que les autres ont dit sur toi. Ils n’avaient pas à me raconter ça sur ta vie. T’es p’têtre une méchante sadique mais je m’en fiches, ça fait partie de toi… C’est p’être pour ça que je t’apprécie… Mon mentor était considéré comme le méchant de là où nous étions. Enfin pas dans mon jeu hein, dans celui d’a côté, bref on s’en branle ça n’a pas d’importance pour le moment. » Vany et les sentiments, deux choses presque antinomiques. Oui peut être que Gwairth faisait des choses horribles mais avec elle c’était différent, elle le sentait, comme avec Ralph. « T’es cool même si parfois tu jacasses ! Allez viens pas besoin d'attendre que tu sois chez toi pour manger les délicieux gâteaux que j'ai fait moi même. » On pouvait sentir une pointe de fierté dans la voix de la jeune fille, qui souriait à celle qu'elle considérait comme son amie.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas
 
Le gâteau de la vérité } ft Gwairth Cold
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-