Partagez | 
 

 Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ingrid Bishop

avatar
En réalité, je suis
Ingrid d'Arendelle
☂ Conte : Frozen/OUAT

☂ Emploi : Glacière et famille d'accueil
☂ Camp : I'm just Different
☂ True Love : /

☂ Avatar : Elizabeth Mitchell
© Crédit : Titia
MessageSujet: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Lun 15 Aoû - 16:43


Ça vous arrive souvent ?!

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ingrid & Upendo

Travailler en tant que glacière plaisait assez à Ingrid. Même si au fond, elle préférait bien plus être famille d’accueil. Ça, ça la rendait bien plus heureuse que tout le reste et comblait son besoin caché d’avoir une famille… Heureusement, maintenant que la Malédiction était rompue, la magicienne allait pouvoir commencer à mettre ses plans en marche. Déjà, elle allait devoir retrouver Elsa. Puis elle s’occuperait d’Emma.

Il était quasiment l’heure de reprendre. Ingrid avait pris sa pause déjeuner à l’extérieur, pour une fois, histoire de voir un peu de monde en dehors de la boutique. Cela lui avait fait du bien, plus que ce qu’elle aurait pensé. Voyant l’heure qui tournait, la quarantenaire paya sa consommation et commença à prendre le chemin pour retourner au magasin. La blonde y était presque arrivée quand un garçon avec un stand de hot-dogs apparut brusquement devant elle.

- Non mais ça vous prend souvent d’apparaître ainsi en manquant de blesser les gens ! S’insurgea-t-elle.

Elle avait été surprise et avait été à deux doigts de se retrouver écrasée par ce fichu stand. De la neige avait commencé à tomber autour d’elle, signe qu’elle était sous le coup d’une forte émotion. Puisque la peur était partie, il ne restait plus que la colère. Et ce petit monstre avait intérêt à bien s’excuser s’il ne voulait pas finir en glaçon, parce qu’Ingrid ne se gênerait pas pour utiliser ses pouvoirs contre lui !


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Quoi qu'il advienne et quoi qu'il m'en coûte, j'aurais cette famille qui ne me regardera pas avec crainte et qui m'aimera pour ce que je suis...

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1894-i-want-my-sisters-finie
Upendo A. Buchanan

avatar
En réalité, je suis
Sans le Squelette
☂ Conte : Undertale

☂ Emploi : Vendeur de hot-dog, copropriétaire et videur de l'Ospipaille, livreur de fleurs, tueur à gage à la retraite. Bonjour.
☂ Camp : Lawful Evil
☂ True Love : She is broken and I love it

☂ Avatar : Evan Peters
© Crédit : Vava ¤ Valou | Sign ¤ hedgekey
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Lun 22 Aoû - 18:01


ÇA VOUS ARRIVE SOUVENT ?!

Qu'est-ce que c'est la famille ? Des coeurs débordant d'amour qui t'offrent chaque jour tout au long de ta vie leur amour toujours là pour t'accueillir en hiver qu'est-ce que c'est la famille ? Toujours là pour t'ouvrir grands les bras tout près de toi et parfois sécher les pleurs de ton coeur toujours là dans la peine ou la joie la famille


Une des particularités d'Upendo, ou plutôt de Sans le squelette, c'était sa tendance à toujours apparaître au moment où on s'y attendait moment, mais ce moment se révélait toujours être le bon. Avec son don de téléportation, il faisait parti de ces gens qui se déplaçaient sans faire le moindre efforts, ce qui collait parfaitement à son attitude de flemmard désinvolte perpétuelle ; sauf qu'il élevait ladite flemme un cran au-dessus encore, puisqu'il ne réfléchissait même pas à où apparaître chaque fois qu'il se concentrait sur son don. Oh, certes, il évitait de se rematérialiser à l'intérieur d'un mur ou ce genre de choses qui pouvaient avoir des conséquences dramatiques ; mais il n'avait jamais d'objectif particulier en tête, il avait juste une envie soudaine de se déplacer et laissait son instinct le faire apparaître au bon endroit.

Et c'était précisément ce qui venait de se passer quand il réapparut devant ce qui semblait être une boutique de glace ; lui et son stand avaient atterri juste devant, et Upendo ne remarqua pas tout de suite qu'il avait aussi manqué d'écraser une bonne dame toute de blancheur et de fraîcheur, trop occupé à jeter un œil curieux à sa tignasse blonde et bouclée qui avait sérieusement besoin d'une séance chez le coiffeur -même s'il n'avait pas l'intention d'y mettre les pieds, il aimait beaucoup trop sa chevelure épaisse et mal coiffée pour la ruiner aussi impunément. Dans tous les cas, il se tourna vers l'inconnue, sans grand sourire habituel gravé sur ses lèvres, en réalité parfaitement indifférent d'avoir manqué de la tuer peut-être -et honnêtement, si elle s'était retrouvée coupée en deux par le stand de hot-dog, il aurait probablement haussé les épaules en murmurant un léger « oups », avant de grommeler qu'il allait devoir nettoyer tout ça. Car l'indifférence de Upendo était impressionnante derrière ses airs de jeune garçon sympathique et souriant, et pour l'heure, aucun n'avait encore réussi à le tirer de son flegmatisme légendaire et le faire ressentir autre chose que du mépris ou de l'apathie totale. Mais tout cela, il le cachait toujours derrière son air avenant, tapotant le stand en prenant un air on ne pouvait plus tranquille.

« Désolée ma petite dame ! Je ne vous avais pas vu. C'est un des problèmes de la téléportation… » Il la détailla d'un peu plus près, notant les flocons de neige qui tombaient autour d'elle, et son sourire s'élargit. « Eh bien, on ne peut pas dire que vous avez eu chaud, on dirait. »

Si elle s'attendait à des excuses stressées et un air honteux sur le visage, elle était très mal tombée ; car Upendo n'affichait qu'un air serein, et son apparence venait accentuer cet air parfaitement détendu, vêtu d'un baggy jeans déchiré aux genoux, d'un t-shirt noir tout ce qu'il y avait de plus banal et d'un casque audio autour du coup qui diffusait à bas volume les notes de Stressed Out de Twenty One Pilots. Il sifflotait même, accompagnant la musique, tout en jetant un œil à son stand, qui ne supportait pas toujours la téléportation.

« Mais puisque vous êtes là, je vous sers un hot-dog ? Vous avez l'air stressée. Rien de tel qu'un hot-dog pour se remotiver ! »

Il s'affaira derrière son comptoir sans même attendre qu'elle réponde, tout en en profitant pour la détailler d'un œil discret ; grande, d'âge mur avec un air sévère sur le visage. Humaine, clairement. Probablement magique, vu les flocons qui tombaient autour d'elle, mais ça restait à confirmer si c'était de la magie contrôlée ou accidentelle. Et un délicieux parfum qui s'échappait d'elle, non celui qu'elle avait pu mettre le matin même mais autre chose, comme une aura olfactive qui prenait des couleurs à mesure qu'Upendo l'analysait. Blanche, mais pas blanche pureté, plutôt blanche glace, blanche avec les teintes caractéristiques de l'hiver et du froid. Cette femme était glaciale, délicieusement glaciale, et elle puait tellement les mauvaises intentions que même un débutant aurait pu le remarquer -bien que Upendo avait un peu trop tendance à se reposer sur ses capacités, il devait le reconnaître. Après tout, les intentions étaient du domaine de la philosophie, et chaque individu ressentait ses propres intentions comme étant louables, alors Upendo était tristement condamné à devoir juger sur son propre code de valeurs, même s'il préférait compter sur la réalité au sens strict en temps normal. Ce qui faisait la particularité de cette femme, pour l'heure tant qu'il n'aurait pas plus d'informations, c'était qu'elle était prête à tout au sens très large, quelque chose qui pouvait rapidement devenir dangereux si on se laissait avoir -et Upendo avait eu de l'expérience directe dans ce domaine, malheureusement. Surtout que malgré cette aura froide et verglacée, il pressentait quelque chose d'autre, quelque chose d'un peu plus… singulier. Il ne savait simplement pas encore quoi.

« Moutarde ? Mayonnaise ? Je n'ai plus de ketchup par contre, j'ai encore fini la dernière bouteille juste avant de venir ici. »

ACIDBRAIN


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I did something bad
then why does it feel so good most fun I ever had and I'd do it over and over and over again if I could it's just felt so good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1387-fini-on-days-like-these-kid
Ingrid Bishop

avatar
En réalité, je suis
Ingrid d'Arendelle
☂ Conte : Frozen/OUAT

☂ Emploi : Glacière et famille d'accueil
☂ Camp : I'm just Different
☂ True Love : /

☂ Avatar : Elizabeth Mitchell
© Crédit : Titia
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Mer 7 Sep - 10:28


Ça vous arrive souvent ?!

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ingrid & Upendo

Le transformer en statue de glace, ne pas le faire… Ingrid se tâtait assez. Cet arrogant jeune homme l’agaçait énormément. Déjà parce que malgré ses paroles, il n’avait pas l’air désolé du tout, et ensuite parce que… Bah il l’énervait, tout simplement. Elle n’avait pas besoin de se justifier, c’était comme ça et pas autrement. D’un geste rageur, la blonde fit disparaître les flocons qui s’amoncelaient encore près de sa tête.

- Question de point de vue. Répliqua-t-elle. En manquant de finir écraser par votre stand, j’estimais avoir eu chaud comme vous dites…

Mais… C’était quoi ce comportement ?! Non seulement il ne s’excusait pas vraiment, mais en plus, il décidait alors même qu’elle n’avait rien répondu, de lui faire l’un de ses hot dogs alors qu’elle avait failli être écrasée par le stand. Il voyait l’ironie là-dedans ou non ? En tout cas, Ingrid estimait qu’il pouvait bien faire son truc, elle n’y toucherait pas et qu’il serait bien malin avec son hot dog.

- Rien du tout, je n’en veux pas de vos sandwichs minables. Je veux juste vous voir déguerpir de devant ma boutique, vous gâchez le paysage. S’écria-t-elle, glaciale et profondément agacée.

Pourquoi ne s’en allait-il pas ? Et pourquoi ne l’avait-elle toujours pas transformé en statue de glace ? Habituellement, Ingrid prenait moins de temps pour agir. Même l’excuse de se dire que ça n’était pas le moment de se faire remarquer ne fonctionnait pas. Tant pis si on apprenait qu’elle avait des pouvoirs… Elle voulait juste le voir déguerpir de là et vite !


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Quoi qu'il advienne et quoi qu'il m'en coûte, j'aurais cette famille qui ne me regardera pas avec crainte et qui m'aimera pour ce que je suis...

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1894-i-want-my-sisters-finie
Upendo A. Buchanan

avatar
En réalité, je suis
Sans le Squelette
☂ Conte : Undertale

☂ Emploi : Vendeur de hot-dog, copropriétaire et videur de l'Ospipaille, livreur de fleurs, tueur à gage à la retraite. Bonjour.
☂ Camp : Lawful Evil
☂ True Love : She is broken and I love it

☂ Avatar : Evan Peters
© Crédit : Vava ¤ Valou | Sign ¤ hedgekey
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Dim 25 Sep - 17:43


ÇA VOUS ARRIVE SOUVENT ?!

Qu'est-ce que c'est la famille ? Des coeurs débordant d'amour qui t'offrent chaque jour tout au long de ta vie leur amour toujours là pour t'accueillir en hiver qu'est-ce que c'est la famille ? Toujours là pour t'ouvrir grands les bras tout près de toi et parfois sécher les pleurs de ton coeur toujours là dans la peine ou la joie la famille


La solitude n'avait jamais été quelque chose qui ait affecté l'existence d'Upendo, que ce soit dans le monde d'en-dessous ou Storybrooke. Déjà qu'il n'avait jamais été vraiment seul, de part la présence de son frère autrefois et son côté « mec sympa » actuel qui attirait le monde autour de lui sous son regard vide de la moindre affection pour autrui, amusé par le fait que sa personnalité d'extérieur puisse être si agréable à fréquenter. Non, en fin de compte ça ne lui avait jamais vraiment pesé. Il lisait les gens comme des livres ouverts, et cette capacité l'empêchait d'avoir la moindre empathie, et par extension l'empêchait de désirer leur présence plus que de raison ; les gens l'amusaient, mais son activité préférée restait de dormir à n'importe quel endroit qu'il jugeait suffisamment confortable. Cela dit, malgré le fait qu'Upendo restait un flegmatique absolu, il devait admettre qu'il possédait malgré lui des valeurs universelles qui ne cesseraient jamais d'être importantes à ses yeux.

« Étrange que vous ayez eu chaud vu la neige qui tombe autour de vous. »

Elle n'avait pas relevé son trait d'humour, ce qui ne l'offusquait jamais vu le niveau que pouvait parfois atteindre ses plaisanteries ; il la surveillait d'un œil attentif sans même la regarder, s'affairant sur son hot dog tout en souriant quand elle rejeta son offre avec un ton si désagréable que ça sonnait comme une douce mélodie à ses oreilles.

« Pas la peine d'être si désagréable voyons, personne n'est mort et je vous proposais simplement un petit quelque chose à manger. Mais si vos glaces sont meilleures, je m'incline ! »

Il soupira, reposant son hot-dog à moitié préparé en se disant qu'il le mangerait plus tard, et déposa tous ses ustensiles devant lui, croisant les bras un instant en observant la dame en silence, avant de faire apparaître un petit sourire plein de malice sur ses lèvres. Il disparut avec son stand, le laissant quelque part dans une autre ruelle, avant de se re-téléporter -il allait finir épuisé à ce rythme- juste devant la porte de la boutique de l'inconnue, bras toujours croisés et un immense sourire sympathique sur le visage.

« Aller madame, on est parti sur de mauvaises bases, alors faisons connaissance un peu mieux ! Je m'appelle Upendo, et vous ? » Il tendit la main en avant, prêt à saisir celle de la femme de glace. « Vous auriez pas une petite glace pour moi ? Sauf si bien sûr quelqu'un vous attend. Je ne voudrais pas vous retenir de rejoindre des gens qui vous sont chers. »

Il piquait un peu dans le vide, cherchant ce qui allait provoquer une réaction chez l'inconnue...

ACIDBRAIN


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I did something bad
then why does it feel so good most fun I ever had and I'd do it over and over and over again if I could it's just felt so good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1387-fini-on-days-like-these-kid
Ingrid Bishop

avatar
En réalité, je suis
Ingrid d'Arendelle
☂ Conte : Frozen/OUAT

☂ Emploi : Glacière et famille d'accueil
☂ Camp : I'm just Different
☂ True Love : /

☂ Avatar : Elizabeth Mitchell
© Crédit : Titia
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Sam 8 Oct - 10:17


Ça vous arrive souvent ?!

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ingrid & Upendo

La magicienne n’en pouvait plus de cet homme. Son flegme flagrant la mettait assez mal à l’aise, il fallait bien l’avouer. Ingrid n’aimait pas les gens de la sorte, ceux qui s’en foutaient de tout, du moins en apparence. Parce qu’alors, elle ne pouvait pas comprendre ce qui les motivait ou les blessait. Un sacré désavantage pour la glacière qui aimait savoir à qui elle avait affaire. Un possible allié, un homme qui ne lui servirait à rien ou au contraire, un homme dont il lui faudrait se méfier… Tant de possibilités qu’elle ne pouvait pas éliminer avec certitude.

- Je vous l’ai dit, tout dépend du point de vue. S’agaça-t-elle.

Elle ne craignait pas la neige ou la glace. C’était sa magie, elle ne pouvait pas la blesser. Et Ingrid pourrait bien se balader à poil en hiver au sommet d’une montagne, jamais la neige ou le froid ne l’atteindrait. C’était ainsi, elle était la Reine des Glaces après tout… C’était ainsi que beaucoup l’avaient nommé avant de l’oublier quand elle avait fait un séjour dans l’urne… Un surnom somme toute assez bien mérité et trouvé…

- Vous vous imposez et m’empêchez d’atteindre ma boutique avec votre barda, donc je ne vois pas pourquoi je serais agréable avec vous. Lança-t-elle froidement.

Heureusement qu’elle avait retrouvé le contrôle d’elle-même. Parce que sinon, Storybrooke verrait un épisode de chutes de neige intense alors que ça n’était clairement pas la saison. Et ça n’était pas le moment de faire des erreurs de ce genre, dans quelque temps elle pourrait se dévoiler, mais pas avant…

Un soupir de soulagement lui échappa quand le jeune homme disparut. Elle déchanta bien vite cependant en le voyant réapparaitre, sans son stand à hot dog cette fois. Non mais vraiment… Quand il commença à se présenter, à tenter de prendre un nouveau départ, Ingrid fut véritablement tenter de le planter là et de se téléporter dans sa boutique. Mais puisque la magicienne ne voulait pas se faire remarquer… Et puis, cela serait l’occasion d’en apprendre plus et de peut-être pouvoir le mettre dans une case bien précise.

- Ingrid. Répondit-elle simplement en lui serrant la main. Puis elle se crispa quand il parla d’êtres chers. Venez… Personne ne m’attend. Déclara-t-elle en lâchant sa main.

C’était la pure vérité après tout. Droite comme la Justice, Ingrid le précéda jusqu’au magasin. Il avait touché un point sensible et la magicienne s’en voulait d’avoir réagi. Mais cela l’avait pris par surprise et elle n’avait pas vu le coup venir…

- Vous avez une préférence au niveau des parfums ? Demanda-t-elle une fois qu’elle fut passée derrière le comptoir.


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Quoi qu'il advienne et quoi qu'il m'en coûte, j'aurais cette famille qui ne me regardera pas avec crainte et qui m'aimera pour ce que je suis...

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1894-i-want-my-sisters-finie
Upendo A. Buchanan

avatar
En réalité, je suis
Sans le Squelette
☂ Conte : Undertale

☂ Emploi : Vendeur de hot-dog, copropriétaire et videur de l'Ospipaille, livreur de fleurs, tueur à gage à la retraite. Bonjour.
☂ Camp : Lawful Evil
☂ True Love : She is broken and I love it

☂ Avatar : Evan Peters
© Crédit : Vava ¤ Valou | Sign ¤ hedgekey
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Sam 15 Oct - 20:01


ÇA VOUS ARRIVE SOUVENT ?!

Qu'est-ce que c'est la famille ? Des coeurs débordant d'amour qui t'offrent chaque jour tout au long de ta vie leur amour toujours là pour t'accueillir en hiver qu'est-ce que c'est la famille ? Toujours là pour t'ouvrir grands les bras tout près de toi et parfois sécher les pleurs de ton coeur toujours là dans la peine ou la joie la famille


Si Upendo en avait eu la capacité, il aurait probablement jubilé intérieurement ; mais comme précisé, ça n'était pas dans ses cordes, alors à la place, il affichait son sempiternel sourire jusqu'aux oreilles, surtout au moment où la main d'Ingrid se fit un peu plus ferme dans la sienne lorsqu'il avait parlé d'êtres chers, signe qu'il l'avait crispée. Oh, avait-il trouvé quelque chose d'intéressant si rapidement ? Bon, ça n'était pas non plus la plus extraordinaire découverte, les gens désagréables et fermés étant souvent soit des antisociaux qui n'avaient personne à rejoindre le soir venu, soit qui sortaient justement d'une petite dispute des familles comme on les faisait si bien chez les humains. Enfin, c'était un parti pris, on pouvait être désagréable pour des centaines de raisons différentes, mais dans l'esprit d'Upendo, l'enchaînement collait à merveille.

« Parfait alors ! Je vous suis ! »

Il pénétra à l'intérieur de la boutique en conservant son air nonchalant, prenant le temps d'examiner de fond en comble dans quoi il était entré ; et c'était presque décevant, tout ayant l'aspect le plus normal que pouvait prendre une boutique de glaces comestibles. Un comptoir avec le congélo rempli de parfums différents à côté, des tables pour les vacanciers de l'été qui s'installaient, un décor neutre qui tirait sur le froid rafraichissant -normal, dans un tel commerce, encore une fois. Il prit place debout près du comptoir à glaces, examinant avec attention les différents parfums offerts à ses désirs et il devait reconnaître que malgré sa curiosité à l'égard d'Ingrid il avait l'eau à la bouche, comme un enfant impatient de recevoir sa friandise.

« Vous me proposez quoi ? Channel, Paco Rabane ? » Sa blague connut le même destin que le Titanic face à l'iceberg que démontrait le visage sans expression d'Ingrid, et il aurait presque pu se sentir mal à l'aise face à tant de froideur devant ses plaisanteries. « Je vais vous prendre une pistache cerise si vous avez, ça ira très bien. Merci ! »

Et pendant que la glaciale femme devant lui s'affairait avec le même professionnalisme qu'il avait exhibé en préparant son hot-dog, il la jaugeait du regard, examinant ses moindres faits et gestes pour tenter d'y déceler quelque chose d'intéressant. Tout chez elle rappelait l'atmosphère glaciale de l'hiver ; la posture droite et pourtant fermée, l'air sévère sur le visage mais qui trahissait la présence de rides, non pas due à l'âge mais démontrant qu'elle était effectivement capable de rire -quelque chose dont on pouvait douter au premier abord. Upendo profitait de ces quelques minutes de silence pour se reposer un peu, pour cesser d'éveiller ses sens à toutes les possibles qui pouvaient venir hanter sa quête de la réalité absolue ; à la place, pour une fois, il se sentait presque détendu, enfin, il l'était de nature en permanence mais cette fois c'était sans la barrière du qui-vive qu'il exerçait de manière cachée, derrière son flegmatisme et sa presque-narcolepsie. Il parlait de narcolepsie surtout parce qu'il n'avait pas envie de révéler aux gens qu'en réalité il avait juste la flemme de ne pas s'endormir quand le sommeil venait le gagner. Enfin, la vendeuse lui tendit un cône serti de deux boules de glace, heureux de constater que celle à la cerise était en dessous -son parfum préféré en dernier, ça n'était pas plus mal. Elle encaissa la commande avec des gestes précis et calculés, avant de s'installer de l'autre côté du comptoir, lui faisant face alors qui léchait la pistache avec l'avidité d'un bambin.

« Magnifique ! Si j'avais su qu'une glacière si douée existait en ville, je serais venu plus tôt. » Il la regardait dans les yeux en parlant. « Ingrid, je suis heureux que nous nous entendions déjà beaucoup mieux. Je suis plus abonné aux entrées fracassantes qu'ordinaires alors je sais que je peux paraître un peu… brusque, sur le moment. Mais c'est du passé ! Soyons amis, maintenant, et festoyons à la gloire des nouvelles rencontres ! » Il ne savait pas trop pourquoi il prenait un ton aussi théâtrale ; peut-être qu'au fil du temps, Jack avait déteint sur lui, mais en tout cas, ça l'amusait au plus haut point. « Peut-être que la question va vous paraître aussi direct mais… personne ne vous attend ? J'aurais pourtant imaginé une petite fille blonde qui vous suit partout et vous attend derrière la porte en rentrant. Ou alors une adolescente qui fait semblant d'avoir honte de vous devant ses amis… Enfin ! Ce ne serait pas très poli de ma part d'aborder un sujet qui semble vous affecter, alors, de quoi auriez-vous envie de discuter ? J'imagine que vous avez un peu de temps devant vous, en cette saison. Et moi aussi, ce qui tombe à merveille !.. »

Il n'avait pas la moindre intention de bouger d'où il était, quoi que fasse l'inconnue qu'il avait sous les yeux ; c'était bien trop intéressant, et surtout, si c'était bien ce sujet là qui avait crispé Ingrid précédemment, il savait qu'il ne pourrait s'empêcher d'en faire une affaire… personnelle. Surtout que l'aura de Madame ne présageait rien de bon dans la catégorie « menaces potentielles ». Avait-elle des mauvaises choses sur la conscience ? Ou en préparait-elle ? Oh, Upendo n'allait pas hésiter à devenir son confesseur si elle se montrait difficile à cuisiner...

ACIDBRAIN


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I did something bad
then why does it feel so good most fun I ever had and I'd do it over and over and over again if I could it's just felt so good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1387-fini-on-days-like-these-kid
Ingrid Bishop

avatar
En réalité, je suis
Ingrid d'Arendelle
☂ Conte : Frozen/OUAT

☂ Emploi : Glacière et famille d'accueil
☂ Camp : I'm just Different
☂ True Love : /

☂ Avatar : Elizabeth Mitchell
© Crédit : Titia
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Mar 1 Nov - 11:43


Ça vous arrive souvent ?!

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ingrid & Upendo

Pourquoi avait-elle accepté déjà ? Sans doute dans l’idée de ne pas se faire trop remarquer… Et aussi pour se débarrasser de lui le plus rapidement possible. Une glace, quelques mots et Upendo pourrait repartir satisfait. Non ? En tout cas, Ingrid l’espérait bien parce qu’elle n’avait pas du tout envie de se coltiner sa présence encore longtemps…

Puisant dans son éducation d’héritière du trône, la trentenaire se constitua un visage impassible, même si au fond, elle n’avait qu’une envie : le transformer en glaçon éternel et ne plus revoir sa tête si réjouie… Pourtant, elle savait qu’elle ne pouvait se permettre de tels agissements. Pas maintenant en tout cas. Un jour sans doute… Et plutôt que ce qu’elle pouvait imaginer. Mais pour le moment, la blonde savait qu’elle devait être discrète…

La blague du jeune homme tomba à plat. Ingrid se contenta de le regarder avec patience et un certain doute quant à sa santé mentale. Ce genre de plaisanterie fonctionnait ? Elle espérait bien que non, parce que sinon, elle allait devoir se débarrasser de plus de gens qu’elle ne l’aurait cru de prime abord… Quand il lui donna deux parfums de façon plus sérieuse, la blonde lui prépara un cornet puis le lui tendit.

Ingrid avait bien senti le regard du garçon sur elle. Il l’avait épié depuis le début, cherchant quelque chose. Elle ne comprenait pas en quoi elle pouvait bien l’intéresser… Mais la glacière était sur ses gardes et tâcha de ne rien laisser paraître. Mais s’il continuait ainsi, elle n’allait bientôt plus répondre de rien…

- Je suis la seule glacière de la ville, vous ne vous étiez jamais demandé d’où venaient les glaces en été ? Fit-elle remarquer avec un sourcil levé. Des entrées brusques, vraiment ? Lança-t-elle avec sarcasme tout en le regardant, dubitative sur le besoin de fêter les nouvelles rencontres… Je ne vois pas en quoi ma vie privée pourrait bien vous regarder. Répondit-elle, glaciale soudain.

Heureusement pour lui qu’elle tenait trop à son plan pour vouloir prendre le risque de tout faire foirer au dernier moment. Sinon, il ne serait pas ressorti de sa boutique. Jamais. Et personne n’aurait plus entendu parler de lui… Prenant sur elle, Ingrid parvint à ne pas laisser sa magie lui échapper. Cela faisait bien longtemps qu’elle avait appris à canaliser ses émotions pour tirer le meilleur de son pouvoir, rien ne pourrait la faire flancher…

- Qu’est-ce qui vous semble si intéressant ici pour que vous m’importuniez encore plus longtemps ? Soupira-t-elle. Vous n’avez pas des hot-dogs à aller vendre ?

Vraiment, plus vite il partirait, mieux elle se sentirait ! Elle ne l’appréciait pas et ne l’avait pas caché depuis le début alors pourquoi s’acharnait-il ainsi ?


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Quoi qu'il advienne et quoi qu'il m'en coûte, j'aurais cette famille qui ne me regardera pas avec crainte et qui m'aimera pour ce que je suis...

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1894-i-want-my-sisters-finie
Upendo A. Buchanan

avatar
En réalité, je suis
Sans le Squelette
☂ Conte : Undertale

☂ Emploi : Vendeur de hot-dog, copropriétaire et videur de l'Ospipaille, livreur de fleurs, tueur à gage à la retraite. Bonjour.
☂ Camp : Lawful Evil
☂ True Love : She is broken and I love it

☂ Avatar : Evan Peters
© Crédit : Vava ¤ Valou | Sign ¤ hedgekey
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Dim 13 Nov - 15:28


ÇA VOUS ARRIVE SOUVENT ?!

Qu'est-ce que c'est la famille ? Des coeurs débordant d'amour qui t'offrent chaque jour tout au long de ta vie leur amour toujours là pour t'accueillir en hiver qu'est-ce que c'est la famille ? Toujours là pour t'ouvrir grands les bras tout près de toi et parfois sécher les pleurs de ton coeur toujours là dans la peine ou la joie la famille


Upendo avait pour talent principal le flegmatisme ; il n'affichait en tout et pour tout qu'une mine soit blasée soit constamment réjouie, comme s'il était heureux en permanence, ou plutôt qu'heureux, simplement satisfait de sa simple existence. Mais si l'on était en mesure de venir lire ses pensées, on pouvait se rendre compte qu'il n'était qu'un coeur brisé de plus dans cette ville où tout le monde avait perdu sa fin heureuse -à l'exception des quelques élus chanceux que la malédiction avait libéré d'un cauchemar, comme il en avait entendu parler ici et là, et tant mieux pour eux. Peut-être qu'au fond il espérait que la malédiction aurait permis à la timeline de se modifier, que le Génocide n'avait pas été la ligne du temps principal de son monde ; comme il aurait aimé que Frisk soit juste Frisk et que Chara n'ait jamais existé. Son frère serait encore en vie. Derrière cet air presque agaçant que Upendo arborait, il y avait cette blessure, ces morceaux d'organe vital qui peinaient à se recomposer et l'avait rendu presque aigri. Lui qui avait la chance improbable d'avoir une vision extrêmement nette de ce qu'était l'existence et la réalité, sachant pertinemment que l'univers était un chaos permanent de possibilités et que le destin n'était rien d'autre que le résultat des choix incertains des êtres vivants qui les faisaient, il pouvait se montrer extraordinairement fermé à tout ce qui échappait à son œil attentif, à tout ce qui n'était pas quelque chose qui correspondait à ses attentes -en somme, à tout ce qui n'était pas un ancien monstre, et même dans cette catégorie il pouvait se montrer extraordinairement pénible, comme s'il était en quelque sorte le Tout Puissant qui décidait qui méritait d'exister et qui ne le méritait pas. Mais quand on avait une sorte de don d'omniscience comme lui -même si ça n'était pas l'omniscience à proprement parler-, on pouvait devenir particulièrement sans pitié, surtout quand on avait le coeur en pièces à cause de circonstances hors de son contrôle. Il se souviendrait toute son existence du jour où il avait trouvé l'écharpe rouge de son frère perdu dans la neige, et qu'il avait compris à cet instant que l'être qui comptait le plus pour lui n'était plus qu'un amoncellement de particules qui s'évadaient au gré du vent. Sans savoir un seul instant que son frère était en réalité dans le coma, à l'hôpital de Storybrooke.

Alors dans le cas d'Ingrid et de son aura glaciale, il ne pouvait que se montrer très intéressé par ses intentions ; car elle semblait cacher nombre de secrets, malgré le fait que sa simple froideur suffisait à comprendre qu'elle n'était pas exactement une super-héroïne. La seule chose qu'il ne savait pas, c'était son objectif ; car comme il se refusait d'avouer, le futur n'était qu'un amalgame de possibilités, et peut-être que s'il avait deviné qu'Ingrid s'apprêtait à lancer le sort du miroir brisé et que cela finirait en Upendo qui cause de sérieux dégâts en compagnie d'une vieille connaissance, il aurait probablement exterminé la glacière à cet instant tout en léchouillant sa glace, laissant ses crânes laser faire leur travail avec son flegmatisme habituel.

« Haha ! Vous m'avez eu. Je ne mange pas vraiment de glace en été, à part de temps en temps les glaces industrielles de la supérette du coin de rue. Honnêtement je me nourris principalement de hot-dog. Vous savez, comme je travaille dans l'alimentaire, j'ai tendance à me nourrir de ce que je vends. Surtout parce que j'ai la flemme de faire des courses, alors. » La flemme était probablement la principale raison pour laquelle Upendo n'avait même pas encore cherché à sortir de la ville pour découvrir ce fameux monde des humains. « Ouais, des entrées brusques. Écrasantes, je dirais même. »

Il sourit à nouveau, particulièrement satisfait de voir qu'à mesure qu'il envahissait la conversation, elle semblait se frustrer de plus en plus, à se demander pourquoi elle l'avait laissé entrer dans son magasin de glaces à la base -sûrement pour taire les soupçons et éviter de se faire remarquer, mais le problème était qu'elle était bien trop désagréable pour ne pas éveiller l'intérêt d'Upendo et sur ce dont elle avait l'intention de commettre dans un futur plus ou moins proche.

« Mais vous, Ingrid, c'est vous qui me semblez si intéressante. Voyez-vous, je n'aime pas me mélanger avec les humains ordinaires. Pas que je me sentes particulièrement supérieur, simplement que j'ai trop la flemme de sociabiliser alors, je laisse les gens venir à moi. Vous croyez au destin ? Parce que moi, pas du tout. Il se trouve que dans l'infinité des possibles, l'une d'entre elle a voulu que je me téléporte en manquant de vous écraser avec mon stand ; et cette possible-là est devenue la timeline principale à partir du moment où elle est arrivée. » Il savait que lorsqu'il se mettait à parler de timeline et de possibles, il avait tendance à perdre les gens, mais c'était précisément cela qu'il adorait lorsqu'il passait d'un discours banal et affreusement ennuyeux aux discours philosophiques sur le sens de la vie et de l'univers les plus faramineux. Quarante-deux, disait un certain bouquin ; un jour il comprendrait pourquoi ce nombre était la réponse à cette question. « Mon stand peut attendre, vous savez. J'ai plus d'un tour dans mon sac, du coup, je n'ai pas besoin de vendre en permanence de ma marchandise pour m'en sortir. » Surtout qu'il vivait sur son stand, à part depuis qu'il avait ouvert l'Ospipaille avec ses deux collègues, et avait aménagé un semblant de chambre dans ce qui devait être un placard à balais -juste un lit et une petite table tout simple, rien de très ragoûtant. « Non, comme je vous disais, c'est vous qui me semblez incroyablement intéressante, et vu que le chemin des possibles a voulu que l'on se croise, et que j'ai du temps à perdre, je me suis dit que vous faire perdre le vôtre pourrait être une expérience tout aussi intéressante. » Il fit une pause en finissant sa glace, la toisant d'un regard énigmatique. « Alors, dîtes-moi Ingrid, qu'est-ce qui a l'air de tant vous affecter ? »

ACIDBRAIN


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I did something bad
then why does it feel so good most fun I ever had and I'd do it over and over and over again if I could it's just felt so good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1387-fini-on-days-like-these-kid
Ingrid Bishop

avatar
En réalité, je suis
Ingrid d'Arendelle
☂ Conte : Frozen/OUAT

☂ Emploi : Glacière et famille d'accueil
☂ Camp : I'm just Different
☂ True Love : /

☂ Avatar : Elizabeth Mitchell
© Crédit : Titia
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Mer 23 Nov - 12:01


Ça vous arrive souvent ?!

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ingrid & Upendo

Amateur… Encore un qui lui prenait de son temps pour pas grand-chose. Ingrid soupira quand il lui avoua, en riant, qu’il ne mangeait effectivement pas souvent des glaces et qu’en général, il se contentait des industrielles. Pauvre homme… Certains n’avaient véritablement pas peur pour leur palais… Mais que pouvait-on attendre d’un vendeur de hot-dogs de toute façon ? Pas grand-chose, c’était certain…

- Ce n’est pas une excuse valable, vous vous en rendez compte tout de même ? Demanda-t-elle. Je travaille aussi dans l’alimentaire, ça ne m’empêche pas de manger autre chose que ce que je vends…

Même si Ingrid ne souffrirait jamais d’un problème de stock ou de panne d’électricité… Son arrière-boutique ne lui servait que de couverture après tout… C’était son pouvoir qui lui permettait de faire tourner la boutique maintenant que la magie était de retour. Du coup, elle faisait de sacrées économies d’électricité ! Un avantage très apprécié… Durant la Malédiction, la blonde n’avait pas apprécié les factures salées auxquelles elle avait eu le droit…

- Alors téléportez-vous ailleurs et découvrez une autre timeline. Dit-elle sèchement à Upendo. Je suis certaine que cet autre possible sera plus intéressant que l’actuel.

Déjà qu’elle ne l’appréciait pas et qu’elle rêvait de s’en prendre à ce gêneur, il ne fallait pas en plus qu’il lui prenne la tête avec le destin ou les possibilités du temps. Il y avait sans doute quelqu’un qu’un tel discours intéresserait, mais ça n’était clairement pas le cas de la glacière qui rêvait juste de le voir partir.

- Rien qui ne vous concerne, pour peu que ce que je sois véritablement affectée par quelque chose. Lui répondit-elle, glaciale. Vous n’avez personne d’autre à aller ennuyer avec vos discours stupides sur le temps ? Sans doute que ça intéresserait Gold… Allez le voir et fichez moi la paix.

Sinon, elle allait s’en prendre à lui et risquerait de perdre sa couverture. Autant dire que ce n’était vraiment pas ce qu’elle voulait, mais cet homme grignotait un peu plus de sa patience à chaque fois qu’il se mettait à parler.


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Quoi qu'il advienne et quoi qu'il m'en coûte, j'aurais cette famille qui ne me regardera pas avec crainte et qui m'aimera pour ce que je suis...

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1894-i-want-my-sisters-finie
Upendo A. Buchanan

avatar
En réalité, je suis
Sans le Squelette
☂ Conte : Undertale

☂ Emploi : Vendeur de hot-dog, copropriétaire et videur de l'Ospipaille, livreur de fleurs, tueur à gage à la retraite. Bonjour.
☂ Camp : Lawful Evil
☂ True Love : She is broken and I love it

☂ Avatar : Evan Peters
© Crédit : Vava ¤ Valou | Sign ¤ hedgekey
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Mar 31 Jan - 20:37


ÇA VOUS ARRIVE SOUVENT ?!

Qu'est-ce que c'est la famille ? Des coeurs débordant d'amour qui t'offrent chaque jour tout au long de ta vie leur amour toujours là pour t'accueillir en hiver qu'est-ce que c'est la famille ? Toujours là pour t'ouvrir grands les bras tout près de toi et parfois sécher les pleurs de ton coeur toujours là dans la peine ou la joie la famille


Upendo aurait pu laisser échapper un rire amusé de voir la ferveur avec laquelle Ingrid cherchait à le faire déguerpir au plus vite ; cette Détermination qui caractérisait les humains le fascinait sans qu'il puisse s'en empêcher, cette particularité qui définissait ces êtres et que dans ce monde on appelait « être borné ». Un bien vilain défaut, en ce qui le concernait. Il n'avait jamais eu besoin d'être borné, trop puissant après tout, trop arrogant aussi, trop laxiste, mais aussi, dans une perception plus noble de ce défaut, prêt à concilier la victoire à plus fort que lui -même si dans le monde des contes il n'avait encore jamais eu l'honneur de croiser la route d'une némésis digne de ce nom. Et après tout, c'était la Détermination des humains qui avait tué son peuple.

« Madame, vous savez, tout le monde est différent, n'est-ce pas ? Et puis, il serait difficile de se nourrir uniquement de crème glacée, alors que vous seriez surprise des apports alimentaires d'un bon hot-dog préparé avec goût. » Ses dires tendaient plus vers la moquerie qu'une véritable croyance en ce qu'il prononçait, mais c'était bien trop amusant de venir contredire la madame pour laisser échapper cette occasion. Upendo devait reconnaître que courir sur le haricot des gens, ça faisait parti des choses qu'il appréciait le plus ; car dans son cas ça ne nécessitait aucun effort, son existence même étant une sacrée plaie pour certaines personnes, et puis, ça lui permettait de s'amuser alors qu'il passait les quatre-vingt quinze pourcents restants de son temps à ne ressentir… pratiquement rien. Hormis de l'indifférence. « Oh, vous savez, la téléportation parfois ça apporte son lot de surprise. C'est capricieux. Je ne peux pas le faire comme ça. » Il haussa les épaules d'un air désolé, bien qu'il était clairement et sans honte en train de raconter un gros mensonge comme il les aimait tant ; même si en même temps, le fait qu'il veuille se téléporter et apparaisse juste derrière Ingrid était une possibilité bien existante. « C'est la nature des possibles ; n'importe quoi peut arriver. »

Comme pour prouver ses dires, il disparut soudainement de l'endroit où il était assis, pour réapparaître quelques mètres plus loin seulement, assis sur une autre chaise de la boutique, adressant un clin d'oeil taquin à Ingrid. Il n'était pas du genre joueur cela dit, bien que d'une certaine manière, quelque chose l'intriguait encore chez elle ; cette aura glaciale qui émanait d'elle, aussi glaciale que les crèmes glacées qu'elle vendait dans son quotidien, et peut-être même cent fois plus.

« Vous êtes sensible sur les sujets qui traitent de proches, j'ai l'impression. Enfin, en réalité, vous êtes sensible sur chaque mot que je prononce car tout ce dont vous avez envie c'est que je fiche le camp fissa ; mais comme je n'en ai pas particulièrement envie, je vais rester là je pense. » À vrai dire, quelque chose réveillait sa méfiance ; quelque chose qu'il avait déjà ressenti auparavant. Cette apparence d'enfant sage qu'avait pu revêtir Frisk auparavant, devant laquelle il était resté si passif, pour que Chara vienne ensuite massacrer son peuple entier… Un souvenir marqué en lui comme une cicatrice, et depuis la mort de son frère, il s'était promis de ne plus jamais laisser passer une telle erreur. « Je sens que vous avez envie de vous exprimer. Aller ! On est entre amis, vous pouvez tout me dire ! De me rejeter si violemment, je sens que quelque chose vous tracasse, et le meilleur remède au fait d'être préoccupé c'est de se confier, non ? Et si vous n'avez pas de famille à qui vous confier… je suis là, moi. »

Il lui adressa son franc sourire qui le caractérisait, impatient d'une certaine manière de voir jusqu'où il pourrait pousser.

ACIDBRAIN


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I did something bad
then why does it feel so good most fun I ever had and I'd do it over and over and over again if I could it's just felt so good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1387-fini-on-days-like-these-kid
Ingrid Bishop

avatar
En réalité, je suis
Ingrid d'Arendelle
☂ Conte : Frozen/OUAT

☂ Emploi : Glacière et famille d'accueil
☂ Camp : I'm just Different
☂ True Love : /

☂ Avatar : Elizabeth Mitchell
© Crédit : Titia
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Mer 8 Fév - 20:39


Ça vous arrive souvent ?!

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ingrid & Upendo

Non vraiment, ce jeune homme l’agaçait. Ingrid en avait marre de cet invité non-voulu. Elle aurait pu utiliser ses pouvoirs sur lui, mais la magicienne préférait être prudente : elle ne savait pas quels étaient les pouvoir d’Upendo en dehors de sa téléportation. Mieux valait donc être prudente jusqu’à ce qu’elle en sache plus. Mais cela voulait dire supporter ce petit chieur et ça, la blonde n’était pas certaine de pouvoir le faire encore très longtemps…

- Ça, c’est vous qui le dites… Rétorqua-t-elle en commençant à s’occuper des bacs à glace.

Peut-être qu’au fond, il était juste là parce qu’elle ne voulait pas lui parler. Ingrid savait que ce genre de gens, ceux qui s’imposaient et faisaient chier tout le monde surtout quand on ne voulait pas d’eux, étaient difficiles à faire partir. Elle ne voulait pas lui parler et lui resterait là tant qu’elle ne le ferait pas, la glacière en était persuadée. Ceci dit, elle était patiente. Très patiente. Surtout quand cela lui permettait d’obtenir ce qu’elle souhaitait : le calme en l’occurrence.

- Vous êtes un abominable menteur… Soupira-t-elle. Ce n’est pas à moi que vous allez essayer de faire croire que la téléportation ne marche pas facilement. J’ai ce don alors je sais parfaitement comment cela fonctionne. Vous ne souhaitez pas vous en aller, c’est tout. N’essayez pas de trouver une excuse pour justifier votre présence, ce serait inutile de toute façon.

Ingrid utilisa ses pouvoirs sur ses bacs à glace, créant çà et là les différents parfums qui faisaient la réputation de sa boutique. Elle avait toujours eu du succès d’ailleurs… Sans doute parce qu’elle était la seule glacière de la ville. Quand Upendo fit son petit intéressant, Ingrid se contenta de lui lancer un regard glacial tout en continuant à vaquer à ses occupations. De toute façon, quoi qu’elle dise, il ne semblait pas vouloir partir… Et la trentenaire voulait conserver ses pouvoirs et sa présence encore bien secrète.

- Vous avez raison… Répondit-elle avec un léger sourire. Quelque chose me tracasse bien. Approuva-t-elle avec un hochement de tête. Votre présence non désirée. Maintenant que nous en avons discuté, je crois que vous n’avez plus rien qui vous retient ici.

Sur un dernier faux sourire et un regard glacial, Ingrid s’installa à sa caisse et commença à vérifier celle-ci. Après tout, elle allait bientôt devoir ouvrir et la présence de ce gêneur ne devait pas l’empêcher de continuer ce qu’elle avait prévu de sa journée…


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Quoi qu'il advienne et quoi qu'il m'en coûte, j'aurais cette famille qui ne me regardera pas avec crainte et qui m'aimera pour ce que je suis...

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1894-i-want-my-sisters-finie
Upendo A. Buchanan

avatar
En réalité, je suis
Sans le Squelette
☂ Conte : Undertale

☂ Emploi : Vendeur de hot-dog, copropriétaire et videur de l'Ospipaille, livreur de fleurs, tueur à gage à la retraite. Bonjour.
☂ Camp : Lawful Evil
☂ True Love : She is broken and I love it

☂ Avatar : Evan Peters
© Crédit : Vava ¤ Valou | Sign ¤ hedgekey
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Ven 3 Mar - 20:00


ÇA VOUS ARRIVE SOUVENT ?!

Qu'est-ce que c'est la famille ? Des coeurs débordant d'amour qui t'offrent chaque jour tout au long de ta vie leur amour toujours là pour t'accueillir en hiver qu'est-ce que c'est la famille ? Toujours là pour t'ouvrir grands les bras tout près de toi et parfois sécher les pleurs de ton coeur toujours là dans la peine ou la joie la famille


Il s'était contenté d'un petit rire et d'un haussement d'épaules lorsqu'elle l'avait traité d'horrible menteur ; ça n'était pas faux, mais Upendo ne s'en formalisait pas le moins du monde. Il était un adepte des faits et de la réalité telle qu'elle était, alors les mensonges, il aimait surtout les utiliser de manière évidente et vulgaire, permettant à la personne en face de lui de comprendre clairement qu'il n'était pas en train de raconter la vérité, mais par contre qu'il était bel et bien en train de se moquer d'eux. Il bailla légèrement, se sentant piquer du nez, hésitant  presque à faire une petite sieste ici et maintenant ; bien qu'il ne s'endormirait que si un client venait s'installer dans la boutique, n'ayant pas particulièrement envie que Ingrid puisse profiter de son sommeil d'une quelconque manière, car s'il avait bien un point faible, lui si vigilant et observateur, c'était bien lorsque son corps décidait de se plonger dans un profond sommeil.

« Oh, alors vous vous téléportez aussi ? Intéressant. On pourrait devenir des amis de la téléportation ! Se filer des tuyaux et des techniques pour affiner ses capacités. Mais vous savez, vous devriez apprendre à écouter. Je vous ai pourtant expliqué l'infinité des possibles… Il se peut qu'un jour, votre téléportation vous emmène à mille lieux de l'endroit auquel vous pensez. Et si ce n'est pas dans cette réalité, ce sera dans une autre. Tout comme c'est dans une autre réalité que je suis parti depuis dix minutes et que je vous fiche la paix. Dans celle-ci, un peu moins... »

Il sourit de toutes ses dents, bien qu'il avait soudain vaguement envie d'aller se boire un verre chez Grillby's, avant de se souvenir instantanément que ce bar de monstre se trouvait dans le monde d'En-dessous, sa terre d'origine, probablement laissée à l'abandon désormais. Si Chara avait bel et bien massacré tous les monstres jusqu'au dernier lors de son génocide, cela signifiait que Sans était, avec le roi Asgore, le seul survivant de son peuple ; et cette pensée lui alourdit le coeur, faisant disparaître son sourire. Ce souvenir amer lui restait en travers de la gorge bien plus que de raison, et si une chose était sûre, c'était qu'il ne voulait pas voir le même cycle se reproduire, tout du moins, pas sans rien faire. Pas maintenant qu'il avait un peu malgré lui créer des attaches précieuses dans cette petite ville pourrie du nord de l'Amérique. Tant que Jack et même Anthony était sous sa protection, il ne laisserait rien passer, et surtout pas une dame aussi froide que les glaces qu'elle vendait, à l'aura si étrange et quelque part… familière.

« Ohlala, mais vous êtes un vrai disque rayé ma parole ! Mais ne vous en faîtes pas, vous n'êtes pas la seule personne bornée ici. Mon frère se plaignait souvent de ce côté tête de mule ; mais ma foi, c'est comme ça la famille, n'est-ce pas ? C'est os-tère, mais pour notre bien. »

Il ne cessait d'envoyer des piques en rapport avec ce qui semblait toucher particulièrement la madame ; la problématique de la famille. Mais le seul problème était peut-être que cette problématique justement le touchait de très près, lui qui avait justement perdu sa famille ; son cher frère, Papyrus, dont il n'avait pas pu empêcher la mort, et dont il ne lui restait plus que l'écharpe abîmée par son combat contre Chara…

« Mais cette chaise est si confortable ! Vous savez, je crois que je vais rester ici. J'aime bien dormir un peu partout, et de temps à autre c'est sympa de tester des nouveaux endroits. Ça ne vous dérange pas ? Enfin, si, bien sûr que cela vous dérange, mais le réflexe de la politesse, vous savez... »

Il étendit ses jambes sur une table en croisant les bras, sans que la moindre gêne ne vienne perturber son attitude de garçon insolent...

ACIDBRAIN


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I did something bad
then why does it feel so good most fun I ever had and I'd do it over and over and over again if I could it's just felt so good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1387-fini-on-days-like-these-kid
Ingrid Bishop

avatar
En réalité, je suis
Ingrid d'Arendelle
☂ Conte : Frozen/OUAT

☂ Emploi : Glacière et famille d'accueil
☂ Camp : I'm just Different
☂ True Love : /

☂ Avatar : Elizabeth Mitchell
© Crédit : Titia
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Jeu 16 Mar - 21:42


Ça vous arrive souvent ?!

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ingrid & Upendo

La magicienne avait bien du mal à ne pas utiliser ses pouvoirs sur ce gêneur. Mais si elle voulait continuer à conserver un certain anonymat, Ingrid savait qu’il valait mieux pour elle de ne pas se faire trop remarquer. Ne pas utiliser ses pouvoirs pour virer un homme de sa boutique faisait malheureusement partie des choses qu’elle était obligée de faire pour concrétiser son objectif. Par mégarde, elle révéla à Upendo qu’elle avait le pouvoir de se téléporter elle-aussi et celui-ci en vint tout naturellement à faire des plans sur la comète. Amis de téléportation, mais bien sûr…

- Je me fiche de vos arguments sur les possibilités. Assena-t-elle avec fermeté. Vous avez choisi d’y croire, j’ai choisi de ne pas y croire. Il n’y a pas de discussion possible là-dessus, alors je ne vois vraiment pas pourquoi vous vous entêtez ainsi.

Ingrid s’attendait à se voir répliquer encore une tirade passionnée et nébuleuse, au lieu de quoi, le petit sourire qui s’était dessiné sur les lèvres du jeune homme disparut. Mais bizarrement, la blonde avait comme l’impression que cela n’avait rien à voir avec elle… Se pourrait-il qu’elle ait fait remonter des souvenirs à la surface ? C’était fort improbable… En attendant, elle avait un peu la paix et lui semblait être en plein dans ses souvenirs. La glacière préféra rester silencieuse, ne voulant pas qu’il se remette à parler.

- Votre frère ne doit pas avoir beaucoup d’emprise sur vous puisque vous continuez à être têtu… Vous feriez bien d’aller le rejoindre, on ne sait jamais, la famille, si austère soit-elle, peut disparaître à tout instant. Répondit-elle.

Ingrid essaya de paraître impassible mais elle s’était instinctivement raidie quand elle l’avait entendu parler de famille. Ce jeune homme était décidément une épine dont elle aurait bien aimé se débarrasser. Il s’était installé sur une chaise et venait de déclarer qu’il allait piquer un petit somme. La magicienne leva les yeux au ciel, agacée.

- C’est un commerce ici, pas un hall de gare où vous pouvez squatter pour dormir. Rentrez chez vous pour ce genre de choses.

Mais elle avait comme dans l’idée qu’il ne bougerait pas ses grosses fesses de là…


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Quoi qu'il advienne et quoi qu'il m'en coûte, j'aurais cette famille qui ne me regardera pas avec crainte et qui m'aimera pour ce que je suis...

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1894-i-want-my-sisters-finie
Upendo A. Buchanan

avatar
En réalité, je suis
Sans le Squelette
☂ Conte : Undertale

☂ Emploi : Vendeur de hot-dog, copropriétaire et videur de l'Ospipaille, livreur de fleurs, tueur à gage à la retraite. Bonjour.
☂ Camp : Lawful Evil
☂ True Love : She is broken and I love it

☂ Avatar : Evan Peters
© Crédit : Vava ¤ Valou | Sign ¤ hedgekey
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Mar 21 Mar - 22:41


ÇA VOUS ARRIVE SOUVENT ?!

Qu'est-ce que c'est la famille ? Des coeurs débordant d'amour qui t'offrent chaque jour tout au long de ta vie leur amour toujours là pour t'accueillir en hiver qu'est-ce que c'est la famille ? Toujours là pour t'ouvrir grands les bras tout près de toi et parfois sécher les pleurs de ton coeur toujours là dans la peine ou la joie la famille


Parfois, il fallait s'exposer au risque pour piéger ses ennemis ; et c'était exactement cela que Upendo avait l'impression de faire en cet instant. La glace allait parfaitement bien à cet dame qu'il avait en face de lui, puisque c'était exactement comme cela qu'elle était, glaciale, difficile à percer, un véritable iceberg et il ne voulait pas devenir le Titanic de l'histoire. Non, lui il couperait cet iceberg en deux et sortirait triomphant de ce drôle d'affrontement qui se déroulait entre les deux. Il s'appuya sur sa main ouverte, posant son coude sur le premier appui qu'il trouva, affichant la mine de quelqu'un qui s'ennuyait ferme tout en étant passionné par tout ce qui était en train de se passer sous ses yeux et à travers ses mots.

« Le problème c'est que ce n'est pas affaire de croyance, on ne parle pas d'une divinité potentielle, là. Vous ne vous êtes jamais dit que, lorsque vous faîtes un choix, il y a forcément un autre univers où vous avez fait l'autre choix ? Croyez-moi, je viens d'un monde où ce genre de choses n'est pas affaire de croyance, mais bien une réalité… ou plutôt devrais-je dire plusieurs. » Le silence entre cette remarque et celle de la blonde avait été un peu long avec son flashback soudain ; mais plus il passait de temps dans cette boutique, plus il était heureux. Bien qu'il était beaucoup moins heureux d'en arriver à parler indirectement de Papyrus, mais comme il le pensait plus tôt, il fallait parfois prendre des risques pour faire plier l'ennemi… « Oh, il ne peut plus avoir d'emprise du tout sur moi, puisqu'il n'est plus de ce monde. Un petit dommage collatéral justement parce que quelqu'un d'indécis a préféré la possible du meurtre plutôt que la possible de la pitié. » Il souriait à nouveau de toutes ses dents, bien que ses yeux ne reflétaient plus qu'un mépris et une haine sans égal, pour Ingrid et tous ceux de son espèce -les humains en général. « Alors la famille, ce n'est plus vraiment d'actualité chez moi, vous comprenez. C'est pour ça que j'aime passer du temps comme ça avec les gens que je ne connais pas ! Et puis vous avez un côté très maternel quelque part, c'est reposant et chaleureux, ça fait du bien quand on a passé beaucoup de temps tout seul. »

Il ne cherchait pas le moins du monde à évoquer de la pitié chez elle ; et il savait pertinemment qu'elle n'allait clairement pas le ressentir pour lui. Non, il était plutôt le sale gosse qui se prenait trop au sérieux à ses yeux, ou quelque chose comme ça tout du moins. Et c'était une image qu'il acceptait avec grâce ; ça lui plaisait même, comme concept. Lui qui avait été le petit frère devenu le père de substitution pour Papyrus, apathique et bête d'apparence mais responsable et très occupé en réalité, ça lui faisait du bien quelque part, d'être le gosse rebelle de l'histoire. Il s'amusait beaucoup trop pour ne pas en profiter un peu plus.

« Eh bah ! Vous n'êtes pas douée pour lire les gens. Pas de famille, pas de maison non plus pour moi ! Enfin, c'est une façon de parler. Vous par contre, laissez-moi deviner… Vous êtes amère parce que quelque chose s'est mal passé dans votre famille de souche, mais vous avez en quelque sorte une famille de substitution quelque part. Elle vous aime, votre famille, au moins ? Vous avez de la chance d'avoir un milieu chaleureux auquel retourner tous les soirs. Ce n'est pas très gentil d'étaler son bonheur sous le nez des gens comme ça vous savez... »

Même si elle ne faisait rien de tout cela, et que c'était bien lui qui cherchait les embrouilles… jusqu'à ce qu'elle reconnaisse d'elle-même qu'elle ne faisait pas parti des gentils de l'histoire. Là, il n'aurait plus aucune pitié, plus aucune envie de jouer.

ACIDBRAIN


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I did something bad
then why does it feel so good most fun I ever had and I'd do it over and over and over again if I could it's just felt so good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1387-fini-on-days-like-these-kid
Ingrid Bishop

avatar
En réalité, je suis
Ingrid d'Arendelle
☂ Conte : Frozen/OUAT

☂ Emploi : Glacière et famille d'accueil
☂ Camp : I'm just Different
☂ True Love : /

☂ Avatar : Elizabeth Mitchell
© Crédit : Titia
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Lun 27 Mar - 20:43


Ça vous arrive souvent ?!

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ingrid & Upendo

Ce n’était même plus du simple agacement à ce stade. Ingrid aurait bien congelé cet intrus pour qu’il la laisse enfin tranquille… Ceci dit, agir sous le coup de l’émotion ne lui avait jamais réussi et elle savait très bien que cela ne ferait que compromettre son plan… En attendant, elle devait supporter ça et c’était vraiment une tâche ardue. La blonde s’en serait bien passée, comme si elle n’avait pas déjà assez à faire comme ça…

- Dans votre monde, cela arrivait, existait. Rétorqua-t-elle. Pas dans le mien. Nous n’avions jamais eu la possibilité de voir quels impacts nos différents choix pourraient avoir. Tant mieux si cela a été le cas pour vous… Mais en attendant, pour moi, ce n’est qu’une croyance. Rien de plus.

Ingrid avait choisi depuis longtemps de ne plus croire aux contes de fées. Il y avait seulement une réalité et c’était celle qu’elle avait vécu. Le reste, les possibilités, les rêves… La magicienne n’y accordait plus autant d’attention. Elle s’était fixée un but et parviendrait à ses fins. Ce qui signifiait que bientôt, elle serait débarrassée de cet étranger. Tout de suite, cette simple vérité permit qu’elle se sente mieux. La princesse savait qu’elle pourrait tout supporter…

- Parfois, cela vous tombe tout simplement dessus… Répondit-elle en haussant les épaules. Ceci dit, ne connaissant ni l’histoire, ni votre monde, je me garderais bien d’émettre le moindre avis ou jugement là-dessus.

C’était plus prudent. Et elle qui avait toujours eu horreur qu’on la juge sur des actes passés, elle ne pouvait pas se permettre d’agir autrement. Ne pas faire aux autres ce qu’on n’aimerait pas qu’on nous fasse… Pendant longtemps, cette maxime l’avait guidé. Ce n’était plus le cas aujourd’hui. Elle avait trop souffert pour ne pas s’être mise à penser qu’à présent, ce qu’elle voulait, elle le prenait, tout simplement.

- Et si vous cessiez de vous moquer ainsi ? Lança-t-elle d’une voix absente alors qu’elle était concentrée sur ses glaces.

Elle n’avait rien de maternel… Du moins, pas avec les étrangers. Avec Emma et Elsa, c’était toute autre chose… Mais avec lui ? Certainement pas. Et elle savait reconnaître les moqueries pour ce qu’elle était. Ingrid espérait qu’il l’avait bien saisi et qu’il sera plus prudent à l’avenir…

- Ce n’est peut-être pas gentil. Répliqua-t-elle. Mais si cela pouvait me permettre de vous faire partir, je ne le ferais que plus volontiers. Précisa-t-elle.

Ingrid ne répondit à aucune de ses questions. Sa vie, il n’avait pas besoin de la connaître. Cela ne regardait qu’elle.


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Quoi qu'il advienne et quoi qu'il m'en coûte, j'aurais cette famille qui ne me regardera pas avec crainte et qui m'aimera pour ce que je suis...

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1894-i-want-my-sisters-finie
Upendo A. Buchanan

avatar
En réalité, je suis
Sans le Squelette
☂ Conte : Undertale

☂ Emploi : Vendeur de hot-dog, copropriétaire et videur de l'Ospipaille, livreur de fleurs, tueur à gage à la retraite. Bonjour.
☂ Camp : Lawful Evil
☂ True Love : She is broken and I love it

☂ Avatar : Evan Peters
© Crédit : Vava ¤ Valou | Sign ¤ hedgekey
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Dim 2 Avr - 21:49


ÇA VOUS ARRIVE SOUVENT ?!

Qu'est-ce que c'est la famille ? Des coeurs débordant d'amour qui t'offrent chaque jour tout au long de ta vie leur amour toujours là pour t'accueillir en hiver qu'est-ce que c'est la famille ? Toujours là pour t'ouvrir grands les bras tout près de toi et parfois sécher les pleurs de ton coeur toujours là dans la peine ou la joie la famille


« Oh mais je n'ai jamais pu voir les impacts de mes choix, bien au contraire, j'avais simplement conscience que quelques êtres de chez moi était capable de réinitialiser notre existence et remettre tous les compteurs à zéro. Imaginez ; vous faîtes tout plein de choix avec minutie ou négligence selon votre nature, et du jour au lendemain, quelqu'un annule tous vos progrès d'un seul coup. Ça décourage carrément de prendre la moindre décision. Comme sortir d'ici alors que vous semblez en avoir tant envie... »

C'était presque thérapeutique quelque part d'expliquer le principe même qui régnait sur son monde ; ce principe terrible dont il était tristement conscient, le fait que certains personnages peu recommandables étaient en mesure de sauvegarder et réinitialiser tout un monde simplement parce que leurs choix à eux ne leur avaient pas plu. Cela retirait toute la saveur des choix de l'existence à vrai dire, de savoir que toutes ces décisions minutieuses pouvaient être annulées du jour en lendemain était en partie ce qui avait poussé Sans à devenir si apathique et indifférent, si flemmard, tout simplement. À quoi bon faire quelque chose quand tout pouvait disparaître à tout instant ?

« C'est très gentil de votre part. »

C'était un peu comme si l'aura d'Ingrid avait soudainement changé un bref instant, passant d'une aura si glaciale à un peu plus de chaleur. Il était surpris qu'elle ne se soit pas servie de cette perche pour le faire trébucher, cette révélation sur son son frère disparu ; elle avait même affirmé qu'elle n'était pas là pour porter des jugements de valeur, et cette intégrité soudaine le fit presque douter sur la nature qu'il percevait chez elle. Presque. Car après tout, dans les histoires, les méchants pouvaient très bien avoir une morale, tordue certes, mais une morale quand même, comme la volonté d'épargner les enfants -ce qui n'était pas son cas, vu que c'était justement un ancien gamin qu'il cherchait à tuer-, ou protéger les animaux -créatures qui le laissait quelque peu indifférent. Son expression changea un peu, passant de taquin dans cette volonté de se moquer encore et encore d'elle pour la provoquer à un sérieux qui changeant son visage du tout au tout, lui donnant un air presque moins apathique, plus… supportable.

« Désolé, c'est dans ma nature, mais ce n'est que justice que de vous en plaindre. » Il haussa les épaules comme il aimait le faire, avec ce sourire taquin qu'il appréciait, bien que son visage redevint sérieux assez rapidement. « Quand est-ce que la boutique ouvre, d'ailleurs ? Je suis ravi de vous importuner mais je ne voudrais pas être un problème pour votre clientèle, après tout… »

Il essayait encore et encore de la faire flancher, de la faire avouer, de la faire reconnaître qu'elle n'était clairement pas innocente dans cette histoire ; mais elle ne cessait d'esquiver la moindre de ses remarques, alors il finit par soupirer. Il était temps d'aller droit au but. Se relevant d'un seul coup, il s'étira avant de tendre quelques uns de ses muscles comme s'il se préparait à un combat -ou un footing plus raisonnablement-, avant de se masser la nuque un petit peu. Il n'avait pas suffisamment d'informations, mais il savait que le peu qu'il avait avait le potentiel de titiller quelque peu ses nerfs.

« En vérité, si je vous colle autant c'est parce que je… ressens quelque chose en ce qui vous concerne. Comme une aura, aussi glaciale que vos glaces. Et même si vos airs sont en concordance totale avec cette aura justement, disons que je perçois comme des… contradictions. Quelque chose qui me dit que vous n'êtes pas juste une vendeuse de glace qui veut simplement vivre sa petite vie tranquille. N'est-ce pas ? »

Il sourit à nouveau de toutes ses dents après avoir lancé des perches qu'elle pouvait saisir à tout instant sans savoir exactement de quoi il parlait ; près à faire feu au cas où elle voulait s'attaquer directement à lui. Mais peut-être que non finalement, peut-être que tout cela continuerait sur une jolie conversation civilisée… peut-être.

ACIDBRAIN


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I did something bad
then why does it feel so good most fun I ever had and I'd do it over and over and over again if I could it's just felt so good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1387-fini-on-days-like-these-kid
Ingrid Bishop

avatar
En réalité, je suis
Ingrid d'Arendelle
☂ Conte : Frozen/OUAT

☂ Emploi : Glacière et famille d'accueil
☂ Camp : I'm just Different
☂ True Love : /

☂ Avatar : Elizabeth Mitchell
© Crédit : Titia
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Mar 11 Avr - 20:25


Ça vous arrive souvent ?!

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ingrid & Upendo

S’il n’avait jamais eu la possibilité de tester, pourquoi lui prenait-il la tête avec cette histoire de possibilités ? Ingrid ne comprenait pas vraiment où le jeune homme voulait en venir… À part la faire parler pour une obscure raison, il n’apprenait pas grand-chose sur elle en réalité… Du moins était-ce l’impression de la magicienne. Cela n’avait donc aucun sens de continuer ainsi…

- Vous avez préféré rester de côté et ne pas agir, de crainte de voir vos décisions être réinitialisées ? S’étonna-t-elle faussement. Quelle vie horrible… Mais ça aurait été une façon de tester votre histoire de possibilités… Fit-elle remarquer.

C’était vrai non ? Il aurait très bien pu faire un choix, voir les conséquences et voir ce choix être effacé, ce qui lui aurait donné la possibilité d’en faire d’autres. En tout cas, c’était ce qu’Ingrid imaginait. Elle ne comprenait pas qu’on ne puisse pas vouloir utiliser cette chance. Elle-même aurait bien aimé revenir sur certains choix, certains actes… Mais cela lui avait été impossible, au contraire d’Upendo.

- Si vous le dites… Répondit-elle en haussant les épaules.

Elle n’avait pas voulu être gentille. Mais Ingrid n’avait pas pu s’empêcher non plus de compatir. Perdre un membre de sa famille, elle ne connaissait que trop bien… Et même si Upendo était franchement agaçant, elle ne pouvait pas le rembarrer là-dessus. Une véritable méchante aurait sans aucun doute saisi la perche. Sauf que cela ne lui correspondait pas du tout…

- La boutique est ouverte depuis que je suis entrée dedans… Répondit-elle sans relever la tête de sa préparation de crème glacée. Quant au reste, je me passe bien de votre avis sur ma nature…

Même si elle savait bien que cela ne servirait à rien. Il ne partirait pas, Ingrid l’avait bien compris. La magicienne manqua de se trahir quand il lui parla de sa nature véritable. Ce ne fut que grâce à la glace qui était son élément qu’elle parvient à ne rien montrer de ce que cela lui faisait. Ce gosse était bien trop perspicace…

- Et même si c’était vrai, en quoi cela concernerait-il qui que ce soit ? Demanda-t-elle d’une voix très calme. Ceci dit, votre déduction est quand même très simple à faire… Après tout, la plupart des gens ne sont pas ce qu’ils semblent être…

Une petite façon de lui rappeler que cela valait sans aucun doute pour lui aussi. Sauf qu’Ingrid n’était pas assez curieuse pour avoir envie d’en apprendre sur Upendo pour l’interroger à son tour… De toute façon, dans peu de temps, elle connaîtrait le véritable lui…


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Quoi qu'il advienne et quoi qu'il m'en coûte, j'aurais cette famille qui ne me regardera pas avec crainte et qui m'aimera pour ce que je suis...

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1894-i-want-my-sisters-finie
Upendo A. Buchanan

avatar
En réalité, je suis
Sans le Squelette
☂ Conte : Undertale

☂ Emploi : Vendeur de hot-dog, copropriétaire et videur de l'Ospipaille, livreur de fleurs, tueur à gage à la retraite. Bonjour.
☂ Camp : Lawful Evil
☂ True Love : She is broken and I love it

☂ Avatar : Evan Peters
© Crédit : Vava ¤ Valou | Sign ¤ hedgekey
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Jeu 11 Mai - 17:15


ÇA VOUS ARRIVE SOUVENT ?!

Qu'est-ce que c'est la famille ? Des coeurs débordant d'amour qui t'offrent chaque jour tout au long de ta vie leur amour toujours là pour t'accueillir en hiver qu'est-ce que c'est la famille ? Toujours là pour t'ouvrir grands les bras tout près de toi et parfois sécher les pleurs de ton coeur toujours là dans la peine ou la joie la famille


Quelle histoire horrible… Oh elle n'avait pas la moindre idée à quel point elle avait raison. Il avait observé son monde entier se voir devenir la victime d'un génocide, et pas par n'importe qui ; par ce qui était l'essence même de l'innocence selon les humains. Un enfant. Un petit enfant qui avait exploré le monde en annihilant tout être qu'il croisait, ne laissant, du moins de ce que savait Sans, que deux survivants : lui-même et le roi Asgore. Roi qu'il n'avait d'ailleurs pas eu le privilège de recroiser depuis la levée de la malédiction, à se demander s'il n'était pas tout simplement resté dans son château le jour où le nuage les avait tous emportés à Storybrooke. Même si ça n'était pas une possibilité sérieuse étant donné que de ce qu'il savait, tout le monde sans exception en avait été victime. Peut-être que le roi se cachait ici comme il se cachait auparavant, dans la honte de devoir tuer des êtres « innocents » qui tombaient dans le monde d'en-dessous juste pour ouvrir la barrière ; mais Upendo n'en avait que faire qu'il le fasse, vu qu'il ne voyait pas la moindre innocence en eux. Il n'avait cependant pas grand respect pour la royauté, et voyait le roi que comme un symbole que comme un être qu'il respectait réellement ; on pouvait même dire qu'il le percevait comme un lâche, mais ça aurait été particulièrement hypocrite venant d'un squelette si passif du fait que chacun de ses choix n'avait pas le moindre sens, n'est-ce pas ? Du moins, c'était ce qu'il était en apparence ; son rôle était si important, mais il n'avait négligé durant ce fichu génocide qui avait coûté la vie au peu de gens qui comptait pour lui.

« Boarf, vous savez, je n'ai jamais été quelqu'un de spécialement déterminé. »

Ingrid ne pouvait pas savoir que ce mot était particulièrement crucial de là où il venait ; mais c'était bien là que ça devenait amusant, car des choses apparemment banale qu'il pouvait dire prenaient un sens tout autre quand on venait du monde d'En-Dessous. La Détermination des humains prenait la forme d'une substance inconnue aux Monstres de chez lui, et avait été le poison qui avait fini par rendre coupable même les monstres que Upendo s'évertuait à protéger. Mais cela lui importait si peu, puisqu'ils étaient tous morts justement à cause de sa passivité… et même s'il ne culpabilisait pas pour la plupart d'entre eux, il était dévoré par la souffrance en ce qui concernait son cher frère.

« Et puis, on veut toujours ce qu'on a pas n'est-ce pas ? Tout le monde veut être immortel jusqu'à ce qu'il réalise la conséquence de cela et se retrouve damné par son propre désir. Tout le monde veut revenir sur des choix antérieurs jusqu'à ce qu'il se rende compte que le simple fait de pouvoir choisir en sachant que l'on peut changer son choix plus tard enlève toute la saveur au fait de choisir à la base… Quel vie horrible, non ? » Son sourire s'était fait plus étiré, comme il aimait le faire à chaque fois qu'il faisait preuve de malice. « Les méchants qui veulent dominer le monde doivent bien s'ennuyer quand ils y parviennent, c'est ce que je me dis en tout cas. Parce qu'au fond, le principe même de l'existence, c'est de poursuivre un but, pas réellement de l'atteindre, car une fois atteint il en perd toute sa saveur… vous me suivez ? »

À vrai dire, il se fichait bien que son discours puisse résonner dans le coeur d'Ingrid ; il aimait autant la perdre dans ses propos que de réveiller peut-être en elle quelque chose qu'il voulait réveiller malgré elle, de voir devant lui se dérouler toute l'étendue de la noirceur qui se cachait dans l'aura glaciale de la glacière. Et vu qu'il n'avait rien d'autre à faire, si cela lui prenait toute la journée, grand bien lui en fasse ! Ce n'était que trop délicieux de la voir si las de sa présence.

« Alors vous n'avez pas beaucoup de clientèle, j'en suis sincèrement désolé. » Il réprima un rire sarcastique en disant cela, plutôt content de son insulte déguisée en excuses. « Les gens préfèrent sûrement les hot-dog en cette saison. Je saborde votre commerce, comme c'est inexcusable de ma part… je dirais même, glacial. » Il l'écouta attentivement quand elle répondit d'une voix bien trop calme à sa provocation, bien qu'il n'était toujours pas prêt à en démordre. « C'est bien cela le problème, c'est que dans un monde qu'on ne peut pas réinitialiser comme bon nous semble, tout choix entraîne une conséquence, puis une autre, puis une autre, jusqu'à impacter l'entièreté de la planète un jour ou l'autre. Autrement dit, vos affaires sont les miennes, et vice versa, et quand je croise quelqu'un qui pue les mauvaises intentions, j'ai tendance à vouloir protéger les choses qui me sont chères alors… Allez, aidez-moi un peu, mettez-moi sur la piste. Ça ne concerne que vous, alors ça doit être personnel ? Pas de domination du monde pour vous, alors. Mmmh… Non, personne n'est ce qu'il semble, mais pour les gens comme moi ce n'est pas difficile de voir à travers les masques justement. Et le votre vous ressemble tellement que ça m'en donne la nausée. Vous me dégoûtez, en réalité, mais votre nature humaine n'y est pas pour rien dans le lot alors il ne faut pas le prendre personnellement. Je disais ! Pas de domination du monde alors… Peut-être une volonté de vouloir reprendre le contrôle de votre propre monde. Qui selon vous ne concerne que vous mais le problème est que votre monde est partagé par sept milliards d'individus, alors ce n'est plus réellement votre monde. Une vengeance peut-être ? Oh que c'est délicieux ! J'en suis certain, c'est une histoire de vengeance... »

Il se faisait un plaisir de la provoquer encore un peu par la violence de ses propos, et il n'attendait qu'une chose : qu'elle perde une bonne fois pour toute son calme...

ACIDBRAIN


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I did something bad
then why does it feel so good most fun I ever had and I'd do it over and over and over again if I could it's just felt so good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1387-fini-on-days-like-these-kid
Ingrid Bishop

avatar
En réalité, je suis
Ingrid d'Arendelle
☂ Conte : Frozen/OUAT

☂ Emploi : Glacière et famille d'accueil
☂ Camp : I'm just Different
☂ True Love : /

☂ Avatar : Elizabeth Mitchell
© Crédit : Titia
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Jeu 1 Juin - 20:16


Ça vous arrive souvent ?!

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ingrid & Upendo

Pourquoi avait-elle l’impression que le mot « déterminé » sonnait comme une injure dans la bouche d’Upendo ? Sans doute parce que c’était le cas… Quant à comprendre pourquoi, Ingrid aurait pu en avoir envie si elle n’était pas certaine qu’il se mette à la mener en bateau et à se ficher d’elle. Autant dire qu’elle n’en avait pas envie et qu’elle préférait et de loin se passer de sa conversation.

- Vous semblez vous rattraper à ce niveau-là… Ironisa-t-elle malgré tout.

Après tout, pour un homme qui n’avait pas une once de détermination par le passé, il semblait en avoir beaucoup à présent. Ou alors c’était tout simplement le fait qu’il aimait lui casser les pieds qui faisait qu’il restait là alors même que la commerçante lui avait fait comprendre qu’il ferait mieux d’aller voir ailleurs si elle y était…

- Sans doute avez-vous raison… Mais comme je n’ai jamais eu envie de conquérir le monde, je ne pourrais pas vous faire part d’une quelconque expérience… Rétorqua-t-elle.

Non, Ingrid n’avait pas cette envie de gloire et de conquête… Son envie était beaucoup plus terre à terre…. Avoir une famille. C’était tout ce qu’elle voulait et elle ferait tout pour que ce désir puisse se réaliser. Quant aux conséquences, pour une fois, la magicienne ne voulait pas y songer… Pour une fois, elle allait se conduire de la façon la plus égoïste qui soit et Anna aurait bien des raisons de la détester cette fois…

- Ou alors, les gens préfèrent être tranquilles quand ils viennent ici et je suis certaine que le marchand de hot-dogs de la ville doit avoir une certaine réputation. Les gens doivent savoir qui vous êtes et vous fuir… Cela ne m’étonnerait pas à dire vrai. Répondit-elle avec un léger sarcasme.

La suite la surprit beaucoup néanmoins et Ingrid ne mit que quelques secondes à se fermer totalement. Il était là pour savoir ce qu’elle pouvait bien trafiquer et il était assez perspicace. Autant dire que la magicienne avait compris qu’elle ne pourrait pas s’en défaire facilement… Ceci dit, ce n’était pas une raison pour ne pas essayer de s’en sortir autrement.

- Au lieu de vous intéresser à mes désirs, vous devriez vous intéresser aux vôtres…. Et arrêtez de reporter vos intentions sur moi. La vengeance, j’ai plus l’impression qu’elle est de votre côté plutôt que du mien.

Ce qui, si cela se rapportait à ce frère dont il lui avait parlé, Ingrid pourrait parfaitement comprendre, bien qu’elle ne l’admettrait sans doute pas. Ceci dit, elle n’avait pas besoin de l’encourager encore… Elle devait sans doute l’énerver à rester calme et bien que cela soit difficile, la blonde n’allait pas lui faire le plaisir de s’énerver. Parce qu’elle ne savait jamais vraiment ce qui pouvait bien se passer quand elle s’énervait… Les émotions violentes n’étaient pas très bonnes pour la Reine des Glaces…


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Quoi qu'il advienne et quoi qu'il m'en coûte, j'aurais cette famille qui ne me regardera pas avec crainte et qui m'aimera pour ce que je suis...

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1894-i-want-my-sisters-finie
Upendo A. Buchanan

avatar
En réalité, je suis
Sans le Squelette
☂ Conte : Undertale

☂ Emploi : Vendeur de hot-dog, copropriétaire et videur de l'Ospipaille, livreur de fleurs, tueur à gage à la retraite. Bonjour.
☂ Camp : Lawful Evil
☂ True Love : She is broken and I love it

☂ Avatar : Evan Peters
© Crédit : Vava ¤ Valou | Sign ¤ hedgekey
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Dim 25 Juin - 15:59


ÇA VOUS ARRIVE SOUVENT ?!

Qu'est-ce que c'est la famille ? Des coeurs débordant d'amour qui t'offrent chaque jour tout au long de ta vie leur amour toujours là pour t'accueillir en hiver qu'est-ce que c'est la famille ? Toujours là pour t'ouvrir grands les bras tout près de toi et parfois sécher les pleurs de ton coeur toujours là dans la peine ou la joie la famille


« Oh non, je vous rassure, ce n’est pas de la détermination, c’est un je m’en-foutisme qui ferait pâlir de jalousie le plus flemmard des êtres humains. La vérité est que j’ai un énorme coup de flemme de sortir d’ici, alors autant rester un peu pour discuter. C’est comme ça qu’on se fait des amis ! »

Il était parfaitement qualifié d’ailleurs pour être « le plus flemmard des êtres humains », mais comme il ne se considérait justement pas comme un humain malgré son enveloppe corporelle, il était automatiquement disqualifié de ce statut. Pour le reste, il savait que bien malgré lui, la Détermination circulait dans son corps comme dans celui de tous les humanoïdes locaux ; et il n’avait pas le choix que de se résigner à ce nouvel état d’être, bien qu’il n’avait pas la moindre intention de l’assumer.

« Alors vous n’êtes pas une conquérante, merci pour la confirmation. Bien ! Voilà quelque chose que l’on peut éliminer de la liste. »

Même si Ingrid semblait particulièrement bornée sur son idéal de ne pas révéler la moindre information sur elle-même, chaque mot qu’elle prononçait laissait filtrer des informations précieuses, même les plus subtils ; et c’était bien pour cela que Upendo s’évertuait en monologues plus philosophiques les uns que les autres, simplement pour la voir rétorquer, et quand elle pensait ne rien dire à son propos, elle révélait en fait un nombre non-négligeables de pépite que l’ancien squelette mémorisait au passage.

« J’ai très bonne réputation, au contraire ! Toujours là, à apparaître de nulle part au moment où les estomacs crient famine… Comme un super-héros qui émerveille les enfants. Et puis sans me vanter, je suis plutôt sympa vous savez, j’évite de tirer une tête de dix pieds de long à longueur de journée. Si vous souriez un peu plus je suis sûre que les bancs de cette boutique se rempliront à merveille ! »

Une nouvelle provocation comme il les aimait tant ; mais à vrai dire il les sortait désormais à la chaîne sans y réfléchir. Il se sentait de plus en plus fatigué, et ne faisait que parler pour parler, et la faire parler au passage en glânant ce qu’il pouvait d’informations au sujet de sa reine des glaces favorite. À vrai dire il commençait même à sentir sa tête tomber en arrière quand il avait finalement décidé de lâcher le morceau, lassé de tout ce petit jeu de dialogues qui s’éternisait ; mais il avait apparemment mis le grapin sur quelque chose vu la virulence de sa réthorique, ce qui eut le bénéfice de le réveiller quelque peu, le faisant relever la tête…

« Oui, j’ai de gros désirs de vengeance. Je souhaite mettre un terme au génocide causé par une seule personne dans cette ville. Une seule personne qui d’ailleurs ne manquera à personne si elle venait à disparaître… enfin, tout cela n’est que suppositions. Mais votre cas est bien plus intéressant que le mien, vous voyez ? Et pour tout vous dire, justement, je n’ai pas de désir particulier en dehors de celui-là, et comme je vous disais, le mieux pour tout le monde est de ne jamais les satisfaire, alors quelque part je suis ici pour vous empêcher de satisfaire le vôtre, parce que j’ai comme qui dirait l’impression que cela aurait des conséquences néfastes sur d’autres personnes que la vôtre. »

Il ne savait pas de quoi il parlait, et ne savait pas qu’il allait justement être la victime de la malédiction causée par cette vendeuse de glaces, quelques temps plus tard, quand le sort gelé se répandrait dans la ville ; il ne savait pas que cela entraînerait chez lui une rage incontrôlable, et qu’il irait se battre contre une vieille amie si peu chère à son coeur à l’heure actuelle, et qu’au passages ils détruiraient nombre de constructions humaines aux alentours de leur futur combat… Non, malgré ses étonnantes capacités d’anticipation, Upendo n’avait pas la moindre idée de ce qui l’attendait. Il eut soudain une idée, et se mit à se masser les temps, comme s’il avait mal à la tête.

«  Oh mais… qu’est-ce donc ! Une vision ! Je vous vois… je vous vois devant moi, vous êtes en train de… non… vous êtes en train de tout me révéler ! Une vision du futur ! Oh madame, puisque le futur vous prédit cela, trève de bavardages et dîtes moi tout ! »

Bien sûr, il était certain que cela ne marcherait pas, mais cela l’amusait que de la voir rétorquer à chacune de ses tentatives. Ça le gardait réveiller, car une chose était sûre, il n’était pas loin de s’endormir pour de bon...

ACIDBRAIN


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I did something bad
then why does it feel so good most fun I ever had and I'd do it over and over and over again if I could it's just felt so good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1387-fini-on-days-like-these-kid
Ingrid Bishop

avatar
En réalité, je suis
Ingrid d'Arendelle
☂ Conte : Frozen/OUAT

☂ Emploi : Glacière et famille d'accueil
☂ Camp : I'm just Different
☂ True Love : /

☂ Avatar : Elizabeth Mitchell
© Crédit : Titia
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Sam 1 Juil - 17:45


Ça vous arrive souvent ?!

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ingrid & Upendo

Bien sûr... Un coup de flemme, elle allait le croire... Ingrid regarda Upendo d'un regard glacial. S'il pensait la faire réagir avec un mensonge aussi énorme, il se trompait lourdement. La magicienne se foutait bien de ses motivations... La seule chose de certaine, c'était qu'il cherchait à la faire sortir de ses gongs en restant ainsi dans la boutique alors que concrètement il avait sans doute autre chose de mieux à faire.

Outre le fait de la mettre en colère, Upendo semblait aussi vouloir en apprendre plus sur elle. Ingrid n'était pas assez idiote pour ne pas le remarquer. Mais elle en avait tout autant à son service. La blonde se renseignait aussi sur ce jeune homme qui avait surgi pour lui casser les pieds. Au fond, mieux valait qu'il n'y ait pas de client... Sans quoi certains pourraient s'étonner de sa façon de parler alors même qu'elle avait cultivé une image de personne aimable et serviable depuis qu'elle était en ville. Autant dire que ses efforts n'avaient pas à être mis à mal à cause d'un idiot.

- Vous qui vous fichez de tout, vous bloquez un peu trop sur ce qui peut me motiver dans la vie... Remarqua-t-elle.

Quant à lui, c'était facile de savoir ce qui le motivait. Ingrid le trouva très rapidement en tout cas. La vengeance. C'était le moteur de beaucoup de monde. Pas le sien ceci dit. Ingrid avait autre chose à faire que de se venger. De toute façon, les gens qui avaient pu lui causer du tort étaient déjà morts. Aucun regret donc à avoir.

- Depuis le temps, ma boutique aurait fait faillite si les gens n'y venaient pas. Or, elle est toujours là. Donc mon attitude n'est pas un souci. Parce qu'il n'y a qu'avec les chieurs que je suis comme ça.

S'il partait, elle pourrait se détendre et faire ce qu'elle souhaitait sans se soucier de qui que ce soit. L'avis d'Upendo ne l'importait en rien.Le seul truc, c'était qu'il passait bien trop de temps ici, lui laissant moins de temps à elle pour préparer son sort. Et ça, c'était sans doute plus agaçant que le fait d'avoir une boutique vide.

- Ne confondez pas nos situations... Vous ne savez rien de moi et vous ne pouvez pas imaginer les conséquences de mon désir. Concentrez-vous sur votre vengeance si elle n'implique qu'une personne et foutez-moi la paix.

Ingrid était plus que sincère. Plutôt que de faire chier le monde, il pouvait bien s'occuper de sa vengeance. Après tout, ici, pas de problème avec la réalisation d'un désir. Rien n'aurait d'importance s'il réalisait le meurtre dont il rêvait. De toute façon, avec ce qu'elle préparait, il le ferait sans aucun doute. La façon qu'il avait de faire le pitre ne l'amusa pas vraiment. Elle se contenta donc de secouer la tête.

- Il ne faut pas trop rêver non plus... Se contenta-t-elle de répondre.


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Quoi qu'il advienne et quoi qu'il m'en coûte, j'aurais cette famille qui ne me regardera pas avec crainte et qui m'aimera pour ce que je suis...

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1894-i-want-my-sisters-finie
Upendo A. Buchanan

avatar
En réalité, je suis
Sans le Squelette
☂ Conte : Undertale

☂ Emploi : Vendeur de hot-dog, copropriétaire et videur de l'Ospipaille, livreur de fleurs, tueur à gage à la retraite. Bonjour.
☂ Camp : Lawful Evil
☂ True Love : She is broken and I love it

☂ Avatar : Evan Peters
© Crédit : Vava ¤ Valou | Sign ¤ hedgekey
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Ven 18 Aoû - 22:11


ÇA VOUS ARRIVE SOUVENT ?!

Qu'est-ce que c'est la famille ? Des coeurs débordant d'amour qui t'offrent chaque jour tout au long de ta vie leur amour toujours là pour t'accueillir en hiver qu'est-ce que c'est la famille ? Toujours là pour t'ouvrir grands les bras tout près de toi et parfois sécher les pleurs de ton coeur toujours là dans la peine ou la joie la famille


Upendo se sentait peu à peu piquer du nez ; il avait un mal fou à garder les yeux ouverts, étalé sur une chaise comme s’il avait quatre-vingt cinq ans. Il savait qu’il n’allait pas pouvoir rester beaucoup plus longtemps à moins de s’endormir exactement là où il était, et c’était tout bonnement hors de question étant donné qu’il était plus que certain que la gentille madame s’occuperait alors de lui de manière probablement peu sympathique, et il ne s’était jamais convaincu que son destin puisse être de mourir gelé dans les congélateurs d’une vendeuse de glace bien trop sur la défensive pour être honnête.

« Eh, comme quoi, je ne me fiche pas de tout. »

Il regardait le plafond, à peine concentré sur son interlocutrice, mais parfaitement conscient quelque part de ses propres contradictions, qui n’étaient pas réellement des contradictions quand on y regardait de plus près. Il se disait de plus en plus qu’Ingrid était le genre de personne qu’il valait mieux prendre la main dans le sac si l’on voulait une raison de la détruire, ou au moins de l’arrêter, et il se rendait compte qu’il avait peut-être un peu trop piqué, la faisant se refermer comme une huître. Cela dit, cela avait été un plaisir sans nom de lui gâcher sa journée, et il savait qu’il s’en ferait un plaisir à nouveau dans un avenir plus ou moins proche, le jour où elle mettrait les pieds dans le plat et qu’il pourrait la narguer en bonne et due forme.

« Un chieur ? Vraiment madame, vous me flattez. »

Et puis, quelque part, elle lui avait fait penser à Papyrus, et ça n’était jamais un souvenir qu’il aimait qu’on malaxe de trop près. Papyrus, son cher frère mort au combat parce qu’il était trop gentil et trop confiant que tout le monde cachait de la bonté au fond de soi, même les pires ordures imaginable. Papyrus, mort aux mains d’une personne comme Ingrid, qui se faisait passer pour une honnête personne mais qui n’en avait absolument pas l’apanage. Il bailla aux corneilles.

« Oh mais j’en sais plein sur vous, madame, c’est ça qui est fantastique. Plus vous vous mettez sur la défensive et plus vous livrez d’informations sur vous-même. Et puis, un peu de capacités surnaturelles, ça aide à lire les gens comme des livres bien ouverts. »

Il sourit à nouveau, plus pour lui-même que pour elle. La situation formait comme un nœud au niveau des possibles, comme si tous les univers se ressemblaient tant qu’il ne lui restait en réalité plus qu’un choix : partir, ou rester. Mais le plus incroyable dans tout cela était que de ces deux choix, de nombreuses branches pouvaient naître, et c’était précisément cela qui l’inquiétait, pour autant qu’il soit capable de s’inquiéter dans son genre d’apathie habituelle. Il était en mesure de savoir tout ce qui pouvait se passer s’il restait, mais pas s’il s’en allait puisqu’il ne serait pas là pour le voir ; mais il avait également l’impression que la discussion tournait en rond et qu’il avait malencontreusement fermé toute possibilité de discussion réelle avec la glacière. Cela combiné au fait qu’il avait de plus en plus envie de dormir le motivait à ficher le camp… pour l’heure tout du moins.

« Vous cachez quelque chose, c’est évident, et ce quelque chose rend le champ des possibles instables. Vous savez ce que c’est que l’incertitude ? Eh bien moi je ne connais pas. Il ne faut jamais se montrer incertain au risque de fragiliser au possible toute la réalité autour de soi ; être certain de quelque chose réduit le champ des possibles, et plus il est réduit, moins l’on a de probabilités de se retrouver dans le chaos total. Hors, vous me donnez des impressions contraires. »

Plus il parlait, et plus l’on sentait la fatigue dans sa voix.

« Et le problème c’est que vous êtes certaine de votre désir, mais vous non plus ne pouvez imaginer les conséquences de ce qu’il représente s’il s’en voit réalisé. On ne vous l’avait pas dit ? Les fins heureuses n’existent pas. Et pas parce que notre mairesse locale a pu nous les retirer, non… parce qu’une fois que l’on accompli ses rêves, on s’ennuie. Il n’y a rien de pire que l’ennui pour répandre la désolation. »

Il se sentit sombrer soudainement dans le sommeil, et dans un dernier réflexe, il se téléporta là où il avait laissé son stand de hot-dog, dormant à poing fermé...

ACIDBRAIN


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I did something bad
then why does it feel so good most fun I ever had and I'd do it over and over and over again if I could it's just felt so good
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1387-fini-on-days-like-these-kid
Ingrid Bishop

avatar
En réalité, je suis
Ingrid d'Arendelle
☂ Conte : Frozen/OUAT

☂ Emploi : Glacière et famille d'accueil
☂ Camp : I'm just Different
☂ True Love : /

☂ Avatar : Elizabeth Mitchell
© Crédit : Titia
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   Dim 3 Sep - 13:31


Ça vous arrive souvent ?!

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.
Ingrid & Upendo

Ingrid levait régulièrement les yeux au ciel. Elle écoutait mais ne répondait pas à Upendo. Il était là à lui casser les pieds et à croire qu’il pouvait deviner des choses sur elle rien qu’en la faisant enrager. Quel imbécile… D’autant qu’il ne semblait pas se rendre véritablement compte qu’il donnait pas mal d’informations sur lui aussi… Et si elle en avait eu quelque chose à faire, la Reine des Glaces en aurait profité. Mais la blonde était trop patiente et consciencieuse pour aller contre son plan. Le moment venu, elle saurait se servir de ce qu’elle savait. Mais pas avant.

- L’incertitude, c’est la vie… Marmonna-t-elle.

Mais personne ne l’entendit de toute façon. Parce qu’Upendo s’était téléporté, libérant enfin la boutique. Curieusement, Ingrid trouvait la pièce trop calme à présent. Heureusement, les clients n’allaient plus tarder à présent et le vide serait très vite rempli. Quant à son vide à elle, avec un peu de patience, elle parviendrait à le remplir aussi, quoi que puisse en dire Upendo… Il y avait toujours le moyen de parvenir à réaliser ses rêves et à s’en créer d’autres par la suite.


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Quoi qu'il advienne et quoi qu'il m'en coûte, j'aurais cette famille qui ne me regardera pas avec crainte et qui m'aimera pour ce que je suis...

   (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1894-i-want-my-sisters-finie
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ça vous arrive souvent ?! [PV Upendo]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Les Boutiques :: Frozen cream-