Partagez | 
 

 [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Jeu 15 Sep - 0:11


Les Secrets de Valentine's Town

Valentina
Plusieurs mois de recherche venait enfin d'aboutir à la création d'une porte en bois, d'une apparence quelques peu singulière, mais terriblement familière. Elle ne dénombrait plus les essais infructueux sur les portails menant dans la ville d'Halloween et de la Saint Valentin avant cette réussite juste sous son nez. Elle se révéla pourtant bien maigre lorsqu'elle fit tourner la poignée, actionnant la magie de son bois, et que sa ville se dessina au loin. C'était comme si on lui portait un coup au cœur, et elle avait aussitôt sut que ce n'était absolument pas normal : elle s'était à peine approchée de l'enceinte de la ville, de ces hauts murs blanc de pierre, dissimulant à peine les bâtiments de la ville qu'elle avait comprit et vu l'impensable. La ville était en train de sombrer, prête à disparaître à tout jamais, tuant à coup sûr ses habitants, et elle n'avait même pas besoin de se demander comment cela avait-il pu arriver. Alors que son souvenir fuyait sa mémoire depuis bien des années, le nom d'Angel s'imposa pourtant à son esprit. Ce petit scélérat, ange désormais banni depuis plusieurs siècles de sa ville, avait profité de son absence pour s'y installer et en prendre le contrôle. Et bien sûr, qui disait changement de maire, disait bouleversement invraisemblable. Elle ne pouvait pas rester là ! Rapide, elle repassa la porte neuve, secrète mais instable, et la referma brusquement. Déjà une longue fissure était apparue sur le cœur peint dans le bois.

Elle ne pouvait pas l'affronter seule, oh non ! Elle avait terriblement besoin d'aide, et pour cela elle savait à qui s'adresser. Bien sûr, ses relations n'étaient pas au meilleur jour avec Cuinn et Jack - quoique elle n'avait jamais été aussi proche de ce-dernier que lorsqu'ils avaient tourné sombre - mais elle savait, du moins espérait, qu'ils répondraient présent pour l'aider à sauver son royaume. De même Roselina ne pouvait que l'accompagner dans ce périple. Le reste comportait beaucoup de bouche à oreille, Aileas une ancienne collègue de tir à l'arc, et trois femmes qu'elle ne connaissait pour le moment pas, Nessa, Gwairth et Violette. Mais ces personnes étaient volontaires pour l'aider, et cela n'avait pas de prix. Peut-être pourrait-elle leur offrir des chocolats en rentrant ?

-Merci à tous d'être venu ! Votre présence aujourd'hui me comble de bonheur, et j'espère que nous en auront rapidement terminé de cette affaire. Je vous expliquerais plus en détail sur place, mais comme vous avez du l'entendre, mon royaume, la ville de la Saint Valentin, est contrôlée par Angel, qui veut sa destruction. Et si cela venait à arriver, les conséquences seraient désastreuses ! Le but de cette expédition est de m'aider à rejoindre le centre de la ville, là où je pourrais reprendre le contrôle ! Nous allons passer par les sous-sols de la ville pour ne pas nous faire repérer, mais surtout ne me lâcher pas du regard ! C'est un vrai labyrinthe, mais je saurais connaître mon chemin. Sur ce, je vous en prie.


Valentine's Town

Elle s'effaça devant la porte lézardée et chacun s'engouffra dans ce nouveau monde, jusqu'à ce que Valentina passe en dernière. Ils avaient atterrit dans un sous-bois juste devant les murs de la ville, la ville aux allures d'un quartier parisien chic se profilant à l'horizon. Un grillage se dessinait dans la pierre. La jeune femme franchit la porte, tirant la poignée vers elle, et la fragile chose se brisa en quelques longs morceaux sur le sol. Leur porte de sortie était à présent définitivement en ville. Elle se sentait déjà mal, luttant pour ne pas s'allonger sur l'herbe et ne plus bouger. La douleur qu'elle ressentait au cœur était affreuse ! D'un mouvement pourtant assuré, elle ouvrit la grille, et sitôt qu'elle eut passé les limites de son royaume, elle porta sa main à son cœur dans un grand cri, avant de tomber inconsciente sur le chemin.

Yseult

Une jeune femme arriva alors des bois, encapuchonnée, sa silhouette masquée par les pans de sa cape noire, seul quelques mèches blondes s'échappaient autour de son visage. Elle considéra un instant Valentina, étendue sur le sol, avant de regarder les membres assemblés.

- Je ne peux pas rester longtemps, ou alors je serais découverte. Certains dans la ville attendent son retour avec impatience, nous sommes encore quelques uns à y croire. Vous faites face à un adversaire trop fort pour vous. Je vous conseillerais de repartir vite chez vous. Quelqu'un fait alors remarquer que la porte éphémère n'est plus, et qu'ils comptaient sur Valentina pour les faire sortir. Vous êtes piégés à Valentine's Town alors. Votre seule solution, c'est le bosquet des arbres des contes ! Là-bas vous pourrez demander de l'aide au autres villes, vous devriez essayer de le trouver. Mais vous ne pouvez pas laisser la reine ainsi, ou Angel la trouvera et s'en est finit de nous. Il faudrait la porter dans sa demeure : les lieux sont désertés depuis qu'Angel s'est installé, il ne vous trouvera pas là-bas. Elle regarde un instant son poignet, fronce des sourcils. Si je m'absente plus longtemps, s'en est finit de moi. Bonne chance. Elle repars rapidement vers les bois, puis l'entrée de la ville.


code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Gwairth Cold

avatar
En réalité, je suis
Le barbecue Mongol
☂ Conte : Mulan - Barbecue Mongole

☂ Emploi : Professeur de Philo au Lycée
☂ Camp : Villains
☂ True Love : Non merci!

☂ Avatar : Rachel McAdams
© Crédit : Delphine
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Jeu 15 Sep - 12:50



 [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town  ft. Gwairth  & All People

     
Gwairth avait décidé d'aller à Valentine's Town, pourquoi ? En fait personne ne le savait, elle ne le disait pas. Elle cachait sa réellement motivation en espérant que personne ne saurait jamais qu'elle était seulement là pour comprendre ces pauvres êtres en attente d'amour. Elle ne venait que pour comprendre comment on pouvait ressentir de l'amour, comment on pouvait vivre avec ce pseudo sentiment bénéfique. En fait Gwairth prenait cette aventure comme un cours, un cours dont elle serait un élève tout sauf assidue et passive. Et puis elle ne cachait pas qu'elle cherchait à savoir comment un homme pouvait sortir et se marier avec une femme. Après tout, tous les hommes cherchent une bonne partie de jambe en l'air non ? Bref la brune n'était là que pour regarder, analyser et oui s'il le fallait aider. Après tout elle voulait rentrer chez elle a la fin et pourquoi pas narguer un peu la Valentina en lui faisant discrètement savoir que c'était à cause d'elle qu'elle n'était plus avec John, enfin en parti seulement une petite partie. Cupidon ou pas, Gwairth ne croyait pas à l'amour et elle comptait bien le montrer, Valentina n'avait qu'à bien se tenir. Méchamment prête, elle regarda dans son armoire ce qu'elle pourrait mettre pour ne pas être trop gênée dans son escapade. Peut-être qu'elle pourrait trouver quelqu'un à séduire après tout, il fallait donc qu'elle soit sexy et en même temps sauvage, mais bien dans ses baskets.

Bref elle se prépara rapidement -plus ou moins- puis elle se mit en route jusqu'à l'endroit ou elle trouverait rassembler toutes les personnes qui étaient censés participer au sauvetage de la ville de l'amour. « Ville de l'amour … mais bien sûr. » Elle se fondit dans la masse et écouta le discours de la femme en levant de temps à autre les yeux vers le ciel. Pourquoi elle était là déjà ? Ah oui parce qu'elle avait besoin d'analyser tout ça dans cette ville de l'amour. « Et ben je sens que ça va être drôle ! » Elle se mit tout de même à sourire à la mention d'un ange/homme/créature du nom d'Angel, elle pourrait peut-être s'amuser un peu finalement. Après tout elle pourrait peut-être joindre l'utile à l'agréable ne séduisant l'homme pour sauver ses … compagnons ? Après tout à aucun moment elle avait signer quelque chose qui lui interdisait de le faire.  Elle regarda toutes les personnes qui étaient présentes et se demanda s'ils seraient assez en cas de gueguerre. Mais après tout elle s'en fichait, ce n'était pas à elle de voir tout ça, mais à l'organisatrice de cette supercherie. Elle passa la porte en bois et grinça des dents, elle avait une mauvaise impression, mais elle était incapable de dire pourquoi jusqu'à ce qu'une fois passer tout s'enchaîne, la porte en bois se désintégra et le cupidon tomba dans les pommes. Elle soupira, « Et ben on aura tout vu ! Faut pas qu'elle ouvre des activités de vacance à Storybrooke si elle est aussi petite nature ! »

Soudainement une autre femme apparut et Gwairth la regarda suspicieuse, elle ne la connaissait ni dAdam ni d'Eve et sans même se présenter, elle leur dit quoi faire. La brune n'aima pas ça du tout ! Dès sa première phrase, celle-ci lui donna une remarque bien sentit.

–Au cas où vous n'aurez rien remarqué, la porte a finit en copeau de bois bonne pour la litière des lapins !  

Elle continua de parler et l'ancien faucon poussa un gros soupire. « Bon et ben allons donc sauver cette blonde de cupidon ! » Et tout cas, elle avait eu raison d'avoir une mauvaise impression et malheureusement, elle sentit que ça n'allait pas aller en s'arrangeant. Et tournant autour d'elle, elle vit le château au loin et le désigna pour montrer que c'était la direction a prendre. La rousse intervint en lui confirmant que c'était la bonne direction. « Donc des gens ont vécu ici avec elle … et ben je leur donne bien du courage. » Elle se pencha pour prendre la blonde d'un côté et se tourna vers les autres.

–Je ne sais pas ce que vous comptait faire, mais moi je vais amener cette femme dans sa bâtisse.  

Elle regarda les gens avant de soupirer et de commencer à avancer en portant tant bien que mal le corps. Puis quelqu'un prit l'autre côté pour l'aider à avancer. Elle s'aventura alors sur le chemin et à l'intersection tourna à droite, en continuant d'avancer, elle se retrouva de nouveau à une intersection et tourna de nouveau à droite.

–Il faut toujours tournée à droite ! A faire trop de détour on va finir par se perdre.      

Elle réajusta sa prise sur le corps tout en veillant à ne pas la toucher de ses griffes d'acier. Elle n'avait pas vraiment intérêt à faire du mal à la maîtresse de ce royaume. Enfin elle l'aurait bien fait dans d'autres cas, mais elle ne savait pas ou elle était et elle ne voulait pas tenter le diable.
     
(c) crackle bones

     


Dernière édition par Gwairth Cold le Dim 11 Déc - 21:15, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1293-alea-ajact-est
Nessa Faëlivrin

avatar
En réalité, je suis
Sarabi
☂ Conte : Le Roi Lion

☂ Camp : Heroes
☂ True Love : ...

☂ Avatar : Liv Tyler
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Ven 16 Sep - 1:12

Les Secrets de Valentine's Town

Je doutais de cet appel, mais la jeune femme blonde qui était devant nous avait demandé de l'aide. Et même si mon scepticisme me faisait obstacle à ce qu'elle disait, au fond mon coeur saignait. Deux nom venait, Mufasa et Simba. Concernant mon voisin, l'animal en moi savait qu'il m'attirait, mais était ce de l'amour, je n'en savais rien. Bref je repoussais tout ça bien loin dans mon esprit. Valentina nous expliquait ce qu'on allait faire et pourquoi. Une personne qui a pris le pouvoir à la place de la personne qui en est légitime... Une image me revient, et je ne retiens pas un feulement dans ma gorge. Calme toi Nessa, ne laisse pas la lionne dominer, ça ne se fait pas. Vient alors le voyage, et pour quel résultat. On se trouva divisé. Je me retrouver avec un homme brun et une jeune fille blonde. Les autres s’occupaient de celle qui nous avait réuni et prenaient la direction du château. Nous nous prenions un autre chemin. Le labyrinthe se dressait devant nous. Nous avancions silencieusement, quand on arriva un un choix trois options s'ouvraient à nous. Tout mes sens en alerte, ceux de la lionne en premier, je poussais mon odorat et mon ouïe au maximum de leur capacités. Le chemin de droite était une impasse, le chemin bien accueillant en face était une fausse bonne idée. Je sentais la sueur de plusieurs hommes et entendais leurs pas sur le sol, bien qu'ils essayaient de marcher sans bruits. Il ne restait que le chemin sombre sur la gauche. Je murmurai, la bouche presque totalement fermée.

- “ J'ai utiliser ma nature de lionnes, voilà ce que j'en déduis. Il faut qu'on aille a gauche, et surtout être le plus silencieux possible, il y a des hommes en face et je ne pense pas qu'on soit les bienvenue. Le chemin de droite est une impasse. ”

Je partais donc dans le chemin sombre qui descendait. Au bout d'un moment, on arriva à un endroit avec des torches sur les murs. Je m'approche et essaie d'en détacher une. Je réussis, et me retrouve avec une torche dans la mains gauche.



Sarabi
Nessa


©Aliana


Mission : 100%
Nessa : 100%

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Fight & hope until the end

Si tu crois que rester est simple, il aurait été plus simple de fuir. Mais je suis rester pour Simba, pour Mufasa ! by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1633-le-destin-d-une-lionne-sara
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Sam 17 Sep - 13:51

Mission - Les secrets de Valentine's Town
Coeur inconstant âme inconstante je ne trouve pas la route sur laquelle j'ai voyagé jeune esprit broyé je suis vivante tu es venu mais j'étais gelée je suis une battante au coeur brisé



Une histoire de… Sauvetage ? Aileas ne s'était pas levée du pied gauche pourtant ce matin-là ; elle s'était même assurée de mettre le pied droite en premier au sol en se levant, dans une forme de superstition alambiquée qui ne lui ressemblait pas habituellement. Enfin ! Quand on lui demandait à l'aide, elle fonçait tête baissée comme à son habitude ; peut-être une déformation professionnelle, elle qui n'avait jamais bénéficié de l'aide de personne, elle ne pouvait s'empêcher de voler au secours de toute personne qui prenait la peine de lui demander ; mais c'était aussi parce qu'elle adorait un peu trop les défis, les nouvelles aventures qui se présentaient sur le pas de sa porte. Et puis, Valentina était une vieille « amie » en quelque sorte, elle qui fréquentait elle aussi le club de tir à l'arc ; alors ni une ni deux, Aileas avait enfilé les vêtements les plus confortables qu'elle possédait, vérifié ses pointes de flèches, enfilé son carquois et attrapé son arc avant de foncer au lieu de rendez-vous. Là, elle s'était contentée de croiser les bras en prenant l'air farouche qui la caractérisait, un peu à l'écart du groupe et observant chaque nouvelle tête qui arrivait en se comportant comme l'espèce de garde-du-corps de Valentina, même si ça n'était pas vraiment son intention première. La ville de l'amour, hein ? Elle avait du mal à y croire, se demandant pourquoi les trois-quart du monde des contes ne pouvaient pas être normaux avec des royaumes, des châteaux et des will'o'wisp dans les bois. Tant que Cupidon ne s'amusait pas à la piquer avec ses flèches, elle était volontaire.

Elle écouta le mini-discours de Valentina en silence, avant de s'engouffrer dans la porte à son tour ; là, fidèle à sa nature, elle examina les moindres recoins du paysage, non pas pour chercher comme une porte de sortie mais pour analyser ce qui étaient des obstacles et ce qui étaient des avantages, le sens et la force du vent, bref, tout ce qui pouvait avantager ou mettre ses flèches hors d'état de nuire. Elle le tenait d'ailleurs à la main, le bras prêt à en saisir une si un ennemi se profilait à l'horizon ; et elle embrassa ce réflexe méfiant qu'elle avait dans sa tête quand Valentina s'effondra sur le sol. Se précipitant aux côtés de la blonde, elle la toucha au niveau du cou pour prendre son pouls, avant de se lever d'un seul coup, flèche bien en main installée sur son arc, le pointant directement sur l'inconnue qui venait d'apparaître. Amie ou ennemie ? Amie, apparemment ; mais Aileas était trop prudente pour tirer de telles conclusions trop vite, continuant de pointer sa flèche le temps qu'elle parle, non sans lever les yeux au ciel en entendant la brune prendre un ton hautain en s'adressant à l'inconnue. Non mais sérieusement, c'était vraiment le moment de jouer les pimbêches ? Et puis pourquoi des lapins ? Pourquoi est-ce qu'elle n'arrêtait pas d'entendre parler de lapins depuis quelques temps ?! Soupirant, elle fit un signe de tête à son groupe, composé d'une autre rousse, de la brune sarcastique et d'une jeune homme brun à l'air presque mystérieux.

« Passez devant, je vous couvre au cas où. »

Est-ce que tous les sens d'Aileas étaient en alerte ? Oui. Est-ce qu'elle s'attendait à tout ? Oui. Est-ce qu'elle c'était levé du pied gauche alors ? Pas du tout. Est-ce qu'elle était complètement parano ? Peut-être. En tout cas, elle ferma la marche, laissant les autres s'occuper du corps d'une Valentina évanouie, son arc toujours armé d'une flèche tournée vers le sol, bien qu'elle était prête à la moindre éventualité. Elle était peut-être trop sérieuse dans les circonstances ; mais en même temps, c'était une histoire de grand méchant à la Mor'Du qui les attendait, cette histoire de ville de l'amour ne la réjouissait pas plus que cela, et son espace vital démesurée avait été déjà violentée à plusieurs reprises ce qui avait le don de la mettre en rogne, rogne qu'elle déguisait en un sérieux absolu sur la situation. C'était un circuit infini...

« Et si on tourne tout le temps à droite on va finir par tourner en rond. Attendez deux secondes... »

Son ton avait été bien plus sérieux et catégorique que sarcastique ; car Aileas était trop concentrée sur le paysage, n'aimant pas trop le point de vue réduit qu'ils avaient autour d'eux. Un archer se devait d'avoir une visibilité optimale, et tous ces hauts murs de pierres anciennes n'aidaient absolument pas. Plaçant son arc autour de sa poitrine, elle tenta le tout pour le tout, saisissant des branches de lierres dans une tentative de grimpe, qui se solda par un échec quand les lianes se brisèrent sous son poids en la laissant retomber sur ses pieds. Mmmh. D'accord. Regardant à nouveau devant elle, elle se retrouva face à un choix : tout droit, ou aller à gauche. Se plaçant contre le mur façon James Bond, elle se tourna brusquement du côté du couloir de gauche, la flèche pointée dans l'obscurité, cherchant quelque chose qui pouvait bien bouger dans le paysage, avant de jeter un œil à son groupe qui la regardait avec un air étrange.

« Bah quoi ? Toujours assurer ses arrières ! »

Elle haussa les épaules, avant d'examiner à nouveau les deux couloirs ; et après quelques secondes à regarder partout comme si elle cherchait quelque chose alors qu'elle n'en avait pas la moindre idée, elle se dit qu'elle n'avait vraiment rien d'une experte et qu'elle n'avait qu'à faire comme d'habitude : prendre le chemin qui lui semblait le plus attirant instinctivement parlant, et revenir en arrière au cas où. Aller !

« On va tout droit ! »

Et sans attendre les autres, elle s'engouffra sans la moindre hésitation droit devant elle… Oh. Un ronflement ? En tout cas ça ressemblait à un cul de sac. Chouette ! Levant les yeux au ciel, Aileas baissa son arc, examinant la pièce plongée dans la pénombre, quand ses yeux furent attirés par un mouvement furtif au milieu de la pièce. Hein ? Une grosse forme noire se mit à remuer, et avant même qu'elle ne puisse s'y préparer, une masse improbable se jeta dans sa direction en poussant un cri ; elle n'eut que le temps de s'écarter pour tirer une flèche au hasard, qui vint lamentablement se briser contre le mur trois mètres à côté de sa cible, tandis qu'elle se prenait un coup au niveau de la cuisse, laissant apparaître un petit filet de sang là où il y avait son pantalon. Fantastique ! Un sanglier venait d'être dérangé en plein sommeil, et il n'était pas content. Pourvu que les autres soient du genre débrouillards, elle n'avait pas envie d'être le seul individu capable de se battre de son groupe…

« Attention ! C'est gros et c'est pas content ! Dispersez-vous et collez-vous contre les parois, laissez le passer, il devrait pas attaquer si on ne se présente pas comme des menaces ! »

En espérant que les sangliers de Valentine's Town étaient aussi normaux que ceux du monde des contes… bien qu'Aileas en doutait fortement.


made by pandora.





Aileas : 95%
Revenir en haut Aller en bas
Violette R. Starseed

avatar
En réalité, je suis
La fille aux cheveux magiques
☂ Conte : Raiponce

☂ Emploi : Peintre
☂ Camp : Heros
☂ True Love : Mon vaillant voleur

☂ Avatar : Amanda Seyfried
© Crédit : Valou + Bazzart
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Lun 19 Sep - 2:20

Les secrets de Valentine Town
Raiponce & Les autres

'' Les gens font parfois de drole de choses quand parle leur coeur ''
✻✻✻

Je ne connaissant pas vraiment Valentina ni son monde d’origine, mais je ne voyais pas plus noble cause que de secourir la ville de l’amour. Je cherchais mon Eugène depuis maintenant un moment sans grand succès, alors je me disais qu’élargir mes horizons pourrais m’aider ou sinon au moins me changer les idées.

Le matin de l’expédition je fis une longue tresse dans mes cheveux blonds comme je le fais toujours lorsque les choses deviennes sérieuses et enfilait des basquets avant de me rendre au point de ralliement. Je n’avais pas apporté grand-chose pour ne pas m’encombrer. Je ne savais pas vraiment ce qui nous attendait puisque Valentina avait été assez vague sur le sujet. J’ai pris le temps de regarder mes camarades pour en venir à la conclusion que je ne connaissais personne. Je n’avais pas vraiment pris le temps de me faire des amis depuis a fin de la malédiction, mais c’était le bon moment pour faire connaissance avec ces visages qui ne m’étaient pas inconnues. Je me suis présentée en attendant de recevoir les ordres.

-Bonjour, je suis Raiponce. Enchantée d’être dès votre aujourd’hui !

Oui Raiponce, pas Violette. Je n’aimais pas utilisé ce faux nom qui n’était pas moi, mais seulement le fruit d’une malédiction qui m’avait tout pris y compris mon identité.

J’ai passé la porte en troisième, puis après l’évanouissement de la reine de la St-Valentin j’ai suivi deux autres personnes vers la gauche en direction des bosquets. Il était de notre devoir d’aller chercher de l’aide. L’autre femme de notre groupe semblait avoir des sens très aiguisée ce qui me rassura.

-Je suis heureuse de t’avoir suivi, nous allons arriver sans encombre ! Oh et tenez regarder la direction est même indiquer sur ça panneau !

Un panneau à côté de nous indiquait que les bosquets ce trouvaient tout droit. Je me suis engagé à la hâte dans une pièce très sobre et très vite j’ai remarqué quelque chose devant nous.

-Attention

J’ai chuchoté aux autres.

-Il y a environ quatre personnes devant nous. Ils ont une torche eu aussi et je crois qu »ils nous on remarquer.

J’ai regardé autours de nous pour voir si quelque chose pourrait me servir à me défendre, mais rien d’autre que des murs de pierres. Si seulement j’avais pensé à apporter ma bonne vieille poêle, j’aurais une arme digne de ce nom.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Lun 19 Sep - 20:34




Tout était si compliqué. Depuis cette curieuse affaire avec Aisling tout avait l'air de prendre une tout autre tournure, comme si les choses qui auraient dû rester cachées s'étaient dévoilées de manière incontrôlable pour produire une horreur qu'il n'avait pas voulue une fois encore, Jack s'étant volontairement isolé de tout et il avait eu l'impression de retourner à ce temps si insupportable où il était seul bien qu'entouré de personnes autour de lui. Il avait été le monstre craint qu'il n'aurait jamais pensé être, qu'il n'avait jamais cherché à être, lui qui ne voulait apporter qu'amusement autour de lui. Tout ce qu'il voulait c'était oublier cette mésaventure, laisser les souvenirs partir et s'effacer petit à petit, mais quoi qu'il puisse faire il ne pouvait pas et il n'avait qu'à regarder son bras squelettique qu'il avait pu récupérer qu'il l'en empêchait. Il aurait dû se réjouir de retrouver une partie de son essence même, d'être un peu plus le roi d'Halloween et moins un humain dans la ville de Storybrooke, mais lorsqu'il le regardait et le faisait bouger c'était comme s'il voyait la marque indélébile de ses actes monstrueux qu'il avait pu avoir contre des innocents. Des personnes qui étaient venues aider, tout comme lu ide base, mais pire que tout à l'encontre de son meilleur ami. Et ça n'avait pas été facile que de pouvoir essayer de se faire pardonner de Cuinn, toutes les choses cauchemardesques qu'il lui avait dites ou faites le dégoûtaient outre mesure, il avait fallu du temps et une forme de courage peut-être pour tenter de toutes ses forces de s'excuser. Il ne savait pas ce que Zero pensait de lui mais la situation semblait aller mieux, il l'espérait en tout cas plus que tout car l'amitié avait une importance à part aux yeux du squelette, alors qu'elle avait l'air toujours aussi mitigé avec Valentina. Il ne la traitait plus comme une pestiférée mais comme son égal, comme il l'aurait dû depuis le début au lieu de se laisser consumer par une rancoeur à son sujet, même si paradoxalement il évitait de lui parler pour éviter de ranimer encore plus les souvenirs de ce jour-ci. Ils avaient été trop loin et le fait de devoir affronter ses propres démons par la suite n'était pas une tache des plus aisées, Jack restant dans l'idée que Cupidon voulait ne pas trop se frotter à lui pour le moment tout comme lui voulait retarder une plausible discussion sur ce qu'ils étaient devenus à cet instant, leur entente n'avait jamais été aussi bonne que dans cette contamination de sable noir.

Pourtant lorsqu'il reçut sa demande de l'aider à sauver Valentine's Town il n'hésita pas un seul instant, en tant que souverain de fête c'était son devoir et sa responsabilité, laissant de côté les malaises possibles pour se concentrer sur l'essentiel. Depuis combien de temps essayaient-ils de faire fonctionner leur porte ? Il en savait plus, d'ailleurs ce n'était pas vraiment leur porte mais plus une contrefaçon à défaut d'avoir les vrais, mais lorsque Valentina lui avait annoncé avoir réussi c'était comme si un petit quelque chose en lui s'était ranimé. Il ne pouvait s'empêcher de se rappeler Halloween Town, offrant ainsi une forme d'espoir pour le futur que de retrouver sa magnifique et sombre citadelle, alors qu'il se rendait compte petit à petit que c'était la première fois qu'il allait voir la ville de l'amour. L'amour. Une notion si vague même s'il savait que son cœur battait pour la plus magnifique poupée de chiffons qui lui était donnée de voir, retrouvant toujours une forme de joie et un sourire indéfectible que de penser à sa douce Sally, même s'il avait du chemin à parcourir encore dans ce domaine-ci peut-être que cette aventure dangereuse lui permettrait d'en savoir plus sur le sujet justement. Un tout qui faisait qu'il se trouvait face à la reine de la fête pour lui prêter main-forte, sachant par avance que la tache ne serait pas aisée et qu'il était impératif pour la survie de l'être ailée que de dénouer la situation avant qu'il ne soit trop tard, sentant le feu d'Halloween en lui brûler de plus en plus à l'approche du royaume d'une autre fête. Comme une cohésion peut-être, quelque chose qui rentrait en résonance même si c'était différent, c'était très probablement la magie de leur univers qu'il pouvait ressentir pour son plus grand plaisir. Il avait mis ses gants en cuir pour cacher surtout sa main de squelette, n'appréciant très peu que d'être parfois une sorte de curiosité trop bizarre depuis qu'il l'avait, ainsi que prit son habituelle ombrelle même si pour le coup c'était plus pour se protéger du temps qui se faisait maussade dans Storybrooke. Il écoutait avec une attention toute particulière les paroles de Valentina, sentant déjà une forme de fascination que de voir un autre royaume qu'il ne connaissait pas, la suivante donc pour voir sous ses yeux apparaître une ville au loin alors qu'ils se trouvaient dans les bois.

Avant qu'ils ne puissent dire ou faire quoi que ce soit la porte factice se brisa d'elle-même, le seul moyen de revenir serait donc de trouver l'original, ne pouvant s'empêcher de se rappeler des arbres dégarnis où il avait trouvé toutes les entrées vers les fêtes mais aussi le Noël qu'ils avaient dû sauver. Jack gardait un œil sur Cuinn, hors de question qu'il arrive quelque chose de mal à son meilleur ami, et peut-être qu'involontairement il se faisait encore plus protecteur envers lui depuis cette histoire de Marchand de Sable. Mais son attention se porta vite vers Valentina qui commença à crier avant de s'effondrer, approchant d'elle pour essayer de la retenir de tomber mais une personne plus proche fut plus rapide, avant de se mettre en position défensive en commençant à lever son ombrelle en voyant une ombre apparaître à la lisière des bois. Le roi d'Halloween était prêt à intervenir, il ne serait pas sa congénère ou même n'importe qui dans le groupe se faire attaquer, resserrant un peu plus sa prise sur le manche pour s'en servir comme une arme. Mais il se calma vite en voyant qu'il s'agissant d'une des habitantes de Valentine's Town, leur expliquant un peu le fonctionnement des choses, et ainsi deux choix s'offraient à chacun d'eux : aller jusqu'au bosquet où se trouvaient les portes ou aider à ramener Valentina chez elle. Le squelette prit le temps de réfléchir avant de se décider, jetant un coup d'oeil vers Cupidon qui n'était plus consciente, voulant prendre la meilleure solution et à ses yeux c'était les portes. En tant que roi peut-être qu'il pourrait se rendre plus utile là-bas, utiliser la magie d'Halloween ou quelque chose dans le genre pour impacter sur la ville mais en bien, d'autant plus qu'il était assez rapide tout de même. Alors il prit sur le coup les devants en se positionnant sur le départ vers le début du chemin, même si le dédale du labyrinthe ne rendrait pas les choses les plus faciles, se retournant vers le reste du groupe où chaque individu se posait cette question de savoir quoi faire et surtout où il serait mieux pour lui d'aller vers une route ou l'autre.

« Moi, Jack, je vais en direction des portes ! En tant que roi d'Halloween je serais peut-être plus amène de faire quelque chose là-bas, je pourrais peut-être influencer quelque chose et provoquer plus facilement l'ouverture des portes, cette ville ne doit pas sombrer sinon les autres fêtes risquent d'être mise à mal... »


Finalement il se retrouva avec deux femmes, leur souriant amicalement même s'il savait que la situation n'était pas facile pour tout le monde, commençant donc à avancer dans le couloir face à eux. Jack ne put s'empêcher de lancer un dernier regard vers l'autre groupe, sur Valentina et Cuinn en particulier, il n'aimait pas trop l'idée qu'ils soient séparés mais il se devait d'être confiant. Ils avançaient donc dans la plus grande des discrétions, celui-ci lui rappelait lorsqu'il avait dû pénétrer dans l'antre d'Oogie et être silencieux au possible pour venir sauver le Perce-Oreille et sa tendre Sally, avant de finalement ralentir le rythme au point de s'arrêter lorsque la jeune femme brune les prit à partie pour leur expliquer qu'il valait emprunter le chemin de gauche. Il était le plus sombre mais ceci ne dérangeait pas le roi d'Halloween, bien au contraire c'était comme glisser un peu plus dans son univers, curieux d'en savoir plus sur les sens qu'elle pouvait bien posséder. Elle était une lionne de ce qu'elle leur disait, mettant une fois de plus en avant le fait que la malédiction avait fait beaucoup sur certains comme transformer un squelette ou un animal en humain, il avait tellement de questions à lui poser de par sa nature qui voulait tout savoir mais il savait qu'il valait mieux être le plus silencieux possible pour ne pas se faire repérer. Ils suivirent donc la route la plus sûre même s'il commençait à faire de plus en plus noir, sans être perturbé le moins du monde par la pénombre, laissant donc l'ancienne lionne prendre une torche pour qu'ils puissent voir plus clair alors que la petite blonde prenait la parole. Elle s'était présentée plus tôt, cherchant sur l'instant son prénom avant d'avoir l'illumination, souriant toujours et assez enjoué de la même manière que la plus jeune du groupe semblait l'être. Il pouvait voir le panneau qui indiquait la direction du bosquet, montrant qu'ils étaient dans la bonne direction, ne pouvant lui non plus de complimenter la lionne pour son travail comme par habitude. Il avait toujours fait en sorte que ses habitants ressentent une sorte de valorisation, même si a son sens ils le méritaient car ils faisaient de leur mieux dans n'importe quelle situation, c'était toujours bon pour le moral des troupes et vu ce qui les attendait ça ne serait pas du luxe.

« C'était vraiment incroyable, Raiponce a raison on encore plus de chances d'arriver sans embuche de ce fait ! »

Observant les murs de pierre autour d'eux, recouvert de lierre, le roi d'Halloween arrêta sa contemplation lorsque la plus jeune revient des quelques pas qu'elle avait pu faire devant eux pour les prévenir d'un nouveau danger. Ce qu'elle annonça lui fit froncer les sourcils, c'était le vrai début des ennuis, s'ils y avaient bien des personnes devant eux elles se trouvaient être en supériorité numérique et ce n'était pas une bonne nouvelle à son sens. Ils ne pouvaient pas rebrousser chemin, ils étaient dans la bonne direction après tout, et le mieux à faire dans cette situation était de venir les affronter. Jack avança tout en tendant son bras pour intimer les deux femmes à rester devant lui, il n'allait pas les laisser se blesser et surtout il voulait éviter qu'elles se trouvent dans son champ de vision au cas où, ils étaient bien quatre et se tenaient immobiles pour l'instant comme s'ils les observaient. Il préférait attaquer le premier, la meilleure défense c'était l'attaque après tout, il était temps de mettre en place l'un des petits cadeaux qu'Aisling avait pu lui offrir avec le sable noir à savoir lui débloquer ses pouvoirs de roi d'Halloween. Le squelette ne les avait jamais soupçonné avant même s'il trouvait étrange que les autres souverains semblaient en être pourvus, comme si une nouvelle fois le destin voulait le faire s'écarter des autres sans qu'il comprenne pourquoi, mais tout s'était débloqué tout d'un coup et comprenant qu'il était comme les autres au final. Il inspira un bon coup, n'étant pas encore habitué de le faire, alors que ses yeux devenaient entièrement noirs.

« Surtout restez derrière moi, je vais m'en occuper, et surtout n'approchez pas de ce que vous risquez de voir apparaître. »

Jack préférait les mettre en garde, ne voulant pas qu'elles soient prises dans ces fantômes tourmenteurs, alors que les spectres faisaient leur apparition devant lui. Ils étaient presque adorables dans un certain sens, beaucoup plus qu'il y a de ça quelques mois et qui reflétaient peut-être son état d'esprit plus calme ou moins enclin à la destruction, mais à ne pas s'y méprendre lorsqu'ils se mettraient à hurler ça serait le déferlement de cauchemars. Ils s'embarquent donc vers le groupe des personnes aperçu mais la pièce est tellement sombre, malgré la faible lumière apportée par la torche de la lionne, qu'il est impossible de les suivre des yeux. Le squelette perdit ainsi leur trace, attendant des possibles indices comme des cris, même si par instants on aurait dit qu'il y avait du flou mais il n'en était pas sûr. Ceci aurait dû marcher mais rien ne se passe concrètement, les quatre individus n'avaient pas bougé d'après les mouvements de lumière statique, peut-être comme une sorte de pétard mouillé.

« J'ai du mal à les distinguer... »

Il parlait bien entendu des spectres, n'appréciant que très peu cette non-action, réfléchissant à ce qui pouvait bien se passer du côté de ses invocations pour finalement les revoir revenir au bout de quelques instants sans qu'il ne sache ce qui s'était passé.





copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Cuinn Z. Lonruil

avatar
En réalité, je suis
Zero
☂ Conte : L'étrange Noël de Mister Jack

☂ Emploi : Agence tout ce qui touche aux Handicaps sensoriels et ce qui les entoure.
☂ Camp : Selfish
☂ True Love : Cœur à reconstruire !

☂ Avatar : Adam Anderson
© Crédit : Pumpkin ; signa' Pumpkin
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Mer 21 Sep - 18:00

Cuinnétait dans sa chambre. Sa porte était ouverte, n'aimant pas trop être enfermé, surtout depuis cette aventure catastrophique, il avait l'impression que son côté claustrophobe ne s'améliorait pas mais ne voulait inquiéter personne et il se refusait de vraiment le croire. Tellement ironique pour une fantôme ou pour lui qui pouvait passer à travers les murs. Depuis qu'ils étaient revenus, beaucoup de choses tournoyaient en lui. Il était passé par plusieurs émotions et s'était plus ou moins enfermé dans son travail, y passant au début, des jours, des nuits même entiers. Ses relations avec Jack étaient plus ou moins compliquées, enfin au jour d'aujourd'hui, pouvait-on dire que cela semblait mieux, oui. Au fond, il restera toujours son mailleur ami. Mais il avait du mal, au début surtout. Trop d'émotion, tout remontait à la surface, comme si le fait d'avoir été attaqué par les fantômes, l'avait complètement fait revivre tout ce vécu qui pourtant était factice mais qui lui avait laissé des traces qu'il aurait voulu à tout prix oublié. Il était quelqu'un qui ne parlait pas de ce genre de chose, il disait mais ne disait pas vraiment.

Il aimait Jack profondément, il serait toujours là pour lui, mais il lui fallait du temps. Il avait apprécié les efforts qu'il avait fourni et il l'encourageait à continuer. Ils savaient tous deux que ça ne seraient pas comme avant, mais qu'ils seraient toujours présent pour l'un et l'autre. Cuinn ne savait pas trop où il en était et à vrai dire il essayait d'être encore lui. Mais il se voilait la face. Il était beaucoup plus fermé et mal depuis.

Il entreprit sa descente et trouva un message. Il croisa Jack. Il regarda vers ce bras, ce bras qu'il avait du mal à voir et pourtant il aurait du être heureux. il ne montrait rien. Ils avaient eu le même message. Valentina avait besoin d'eux, qui de mieux pouvait comprendre l'urgence qu'eux. Comme à Noël. Il croisa le regard de son ancien maître. Oui s'était en bonne voie, mais ils avaient encore du chemin à faire, il fallait qu'ils se soutiennent, il en était conscient, il ne voulait que plus rien lui arrive et il avait cette mauvaise impression que si ils y allaient, ils allaient encore avoir à se battre. Mais pourtant il savait que Jack irait. Alors comme tout bon fidèle, il le suivrait, ne voulant plus qu'il lui arrive autre chose. Il n'avait pas montrer d'émotion juste un air penaud qui ne le quittait plus depuis des mois.

Ils étaient présent et écoutaient le discours de Valentina. Ils s'engoufrèrent. Il était assez je m'en foutiste, mais savait à quoi s'attendre. Il ne disait rien, se contentant de suivre. Il regardait les évênements comme de l'extérieur et pourtant bien présent. Il aida à porter Valentina inquiet et regardait Jack partir de l'autre côté inquiet n'ayant pas vu son regard plus tôt posé sur lui. Ils avancèrent. Ils étaient à présent dans un endroit sombre. Un sanglier sortant de nulle part. Lui penaud se contenta de le laisser sortir en le faisant passer à travers lui. Il alla vers la jeune femme qui s'était fait blesser et appliqua tout de même un bandage, sans rien dire. Il vit un petit passage. Il était trop étroit pour qu'ils puissent passer et à vrai dire ça l'arrangeait, il ne se sentait pas à l'aise du tout ici et même si il ne le montrait pas, l'idée de faire demi tour lui vint à l'esprit.

Il était toujours silencieux, faisant demi tour donc et prit le chemin que la jeune femme n'avait pas pris plus tôt, puis il tourna à gauche et se stoppa. Il avait suivi son instinct de vouloir sortir d'un tunnel due surement à son côté claustrophobe. Il haussa les épaules l'air toujours penaud avant de rebrousser le chemin tout droit maintenant, pour revenir à l'autre choix. Ils allaient surement se moquer de lui. Mais il s'en fichait à vrai dire.




∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t890-une-petite-citrouille-lumine
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Jeu 22 Sep - 22:35

Les secrets de

Valentine's Town
Candy Moutain ♫ Tu me remplis de douceur sucrée et de bonté ♫ Quand tu es un peu triste ou déprimé tu n'as qu'a mettre ta tête dans la Grotte de la Candy Moutain ♫ Un endroit tellement heureux, gai et empli de joie, ils ont des sucettes, et des chewings gums et des sucreries ♫





Roselina se tenait les bras croisés, hochant la tête à tous les propos que sa meilleure amie était en train d’énoncer à ce groupe si particulier. Sauver Valentine’s Town des mains de ce petit saligot ? Bien sûr qu’elle n’avait pas hésité une seule seconde pour le faire. Déjà qu’elle n’avait pas été présente quand Valentina avait eu des difficultés pour aider Aisling, un homme qui lui tenait à cœur, alors c’était sûr qu’elle ne pouvait dire que oui. D’un parce que Valentina lui avait demandé, de deux parce qu’elle avait vécu dans cette ville une grande partie de son temps et de trois parce qu’elle culpabilisait de ne pas avoir pu l’aider avant alors que Valentina l’avait quand même enlevé du monde des morts. C’était donc enfin le moment pour elle, de lui prouver tout son amour, la force des liens de son amitié et surtout de la remercié pour ce qu’elle avait fait pour elle. Faisant un grand sourire à la blonde, levant son pouce en signe de victoire car dans sa tête il n’y avait pas d’autre option, elle passa la porte avec cependant un peu d’appréhension. Voilà des années qu’elle n’avait pas remis les pieds dans cette ville qui l’avait accueilli mais pour un bon accueil ce n’était apparemment pas la saison. Elle fut frappée d’abord par la froideur des lieux, ce qui en soit ne l’a dérangé pas vraiment et puis surtout par l’aspect même de la ville. Si son amie ne s’était pas effondrée à ses pieds, Roselina avait été sur le point de sortir une petite blague bien digne d’elle. Non là, la stupeur était si grande que ses yeux étaient fixes sur Valentina. Elle avait arrêté de faire semblant de respirer, de cligner des yeux, d’être vivante tout simplement. Puis surtout son attention avait été attiré par un être en capuche qui s’approchait dangereusement d’eux. S’il fallait combattre, elle se jetterait sur l’ennemi pour protéger Cupidon. Or quand la voix s’éleva dans l’air, un petit sourire se dessina sur son visage. « Yseult » Comme un murmure dans le vent, Roselina avait reconnu celle qui ne l’avait jamais prise comme un cadavre lors de son arrivée, celle qui avait essayé qu’on l’intègre dans la ville au lieu de la renvoyer à ce qu’elle était, une morte.

Sentant qu’il fallait se taire, pour la survie même d’Yseult, Rosie écouta attentivement les instructions avant de l’a voir partir au loin, lui faisant néanmoins un signe de la main. « On peut lui faire confiance, c’est une gentille personne. » Observant les alentours, Roselina pensa qu’elle n’était jamais allée au bosquet des arbres. Enfin si, une fois, elle s’y était trouvée par hasard alors qu’elle se promenait au clair de lune, et c’était Valentina qui l’avait ramené aussi rapidement qu’elle était venue en lui interdisant catégoriquement d’y retourner, que c’était trop dangereux. Et maintenant il aurait été fort utile qu’elle connaisse le chemin. Une des jeunes filles brunes, qui avait pris la parole en premier regarda au loin, en direction de l’énorme bâtisse. « C’est bien le château de Valentina, mais il y a une chose que je sais, c’est que malheureusement le bosquet des portes ne s’y trouve pas, il est difficile d’accès, même si le labyrinthe pour accéder au château est tout aussi dur, c’est à croire qu’il a été construit par un habitant du pays des merveilles. » Rigolant à sa phrase, elle repensait à la fois où Jefferson le chapelier lui avait expliqué comment il s’était retrouvé piégé par la méchante reine dans l’immense labyrinthe de la reine rouge. A croire que les dédales étaient l’apanage des reines aimant le rouge.

Elle allait aider à porter le corps de la blonde quand le jeune homme avec eux lui fit un petit sourire et attrapa l’épaule de Valentina. « On échangera quand vous serez fatigué. Oh fait, moi c’est Roselina, ou Emily enfin c’est comme vous préférez. » Penchant la tête sur le coté avec un petit sourire, elle se laissa guider par la suite à travers les différents couloirs du dédale. « Oh mais vous avez entièrement raison, on ne sait jamais ce qui peut sortir de ce labyrinthe, après tout il a été fait pour protéger le château des intrus ou des personnes trop curieuses. » Souriant à son tour à l’autre rousse, elle hocha la tête quand elle énonça la direction. Bizarrement elle se sentait en confiance avec cette archère, peut-être parce qu’elle avait un arc comme Valentina, ou bien parce qu’elle était rousse – gage de valeur- comme elle. Cependant cette dernière avait apparemment réveillé un sanglier qui chargea à toute vitesse. Se plaçant devant ceux qui portaient Valentina, Rosie écoutant néanmoins l’autre rousse et se plaqua vivement contre le mur, imitant tout le petit groupe. Au final, le sanglier passa en rageant, sans doute dérangé qu’on le réveil inopinément. Le silence revint et Rosie souffla de soulagement, plus de peur que de mal, tout en sortant du cul de sac. Elle suivit sagement, mais en se rendant compte qu’au final le jeune homme venait de faire demi-tour.

C’était enfin à son tour de choisir une direction. Regardant Valentina avec inquiétude, alors que la boule dans sa gorge était toujours présente, elle devait faire de son mieux pour la mettre en sécurité, le plus loin d’Angel. Marchant avec les autres, suivant le couloir qui bifurquer vers la gauche, ils tombèrent à une intersection alors que la lumière faiblissait de plus en plus. Soufflant, elle marcha tout droit, prenant le chemin qui descendait vers les enfers. « Oh si nous devons allez chez les morts je vous serais un guide parfait. Mais tu m’avais caché ça Val, qu’il y avait une porte pour mon royaume. » Rigolant doucement sans attendre de réponse de la part de la reine évanouie, elle se plaça devant le groupe pour prendre la tête. Le noir ne lui faisait pas peur et même si elle avait dit sur le ton de la plaisanterie qu’ils iraient dans le royaume des morts, c’était la sensation que le chemin donnait. Alors qu’on ne pouvait plus rien distinguer, une petite lumière apparue, le nez de Cuinn illuminait faiblement les lieux, mais c’était mieux que rien. Une autre intersection apparue et Roselina prit le couloir gauche, celui du cœur bien entendu. Alors qu’ils marchaient, une porte apparut devant eux, et la rousse posa sa main sur le poignet qui dans un crissement digne des plus fameux films d’horreurs crissa. Courageuse, ou bien totalement inconsciente, Roselina rentra dans la pièce, suivit rapidement par les autres. Un énorme coffre trônait au milieu et même si son sixième sens lui disait que c’était un piège, comme l’a fois où elle avait épousé un inconnu, elle n’hésita pas une seule seconde. « Il y a peut-être la carte du labyrinthe, je sais que des rumeurs circulaient sur ce papier, qui serait caché ici même, c’est sans doute ça. » Se rapprochant du coffre, elle toucha le cadenas, le secouant avec une violence sortant d’outre-tombe. Elle le malmenait tellement qu’elle eut raison de lui, aidé par la rouille sans doute, qu’elle l’arracha victorieuse. Ouvrant alors le coffre avec force et fracas, elle fut projetée quelques mètres plus loin par une énorme boule de feu. Le cri sorti seul de sa gorge, sans que son cerveau lui ai donné l’autorisation, mais en réalité c’était bien plus le fait d’avoir été propulsé que la chaleur même qui l’avait déboussolé. Se relevant rapidement, épousant sa veste en cuir rouge, elle ne fit même pas attention au fait que ses mains étaient entièrement brulées et que la peau commençait à pendre. Elle se précipita vers le coffre, enchanté d’avoir réussi ça. « Regardez, nous serons maintenant beaucoup plus armées face au danger. » Effectivement le coffre était rempli d’armes de types romaines, des grandes, des petits, des moyennes, assez affutés et tout un tas de bouclier. Elle attrapa elle-même une autre petite dague pour aller avec son sabre plus lui, de type Napoléonien et un bouclier car on n’est jamais trop prudent comme l’avait si bien dit Aileas. Elle en saisit un autre pour l’attacher un bouclier dans le dos de Valentina à son arc. C’était bancale mais au moins elle serait protégée d’une attaque surprise.

Ayant enfin quelque chose de positif, le petit groupe ressorti de la salle requinqualler. Roselina continua rebroussa chemin vu qu’il y avait un coup de sac. Remontant un peu la pente, elle prit le choix de droite, le chemin qu’elle n’avait pas pris quelques instants auparavant. Marchant pendant de longues minutes, un angle se dessina et un autre croisement apparu. A droite ou tout droit ? Sans aucune hésitation elle choisit celui qui continuait tout droit qui les amena alors tout droit dans les sous-sols de la ville. Jamais elle n’aurait cru qu’il existait un tel endroit à Valentine’s Town, c’était comme une ville sous la ville, pavé de grosses pierres blanches taillés inégalement mais dont la couleur était presque irréel. Le silence était revenu et seuls les bruits de leurs pas résonnaient dans cet endroit clos quand tout à coup, alors qu’elle s’était un peu plus avancé pour voir quel couloir empruntait par la suite, des grognements arrivèrent à son oreille. Or c’était bien trop tard car même si elle fut rapide pour se retourner, pensant voir les autres membres de son groupe, se fut un immense loup qui alla à sa rencontre, l’a percutant de plein fouet. Tombant à la renverse, dos contre le mur, le choc fut tellement violent que même l’animal se fit projeter sur le côté, laissant ainsi respirer, métaphoriquement parlant la jeune femme …




made by pandora.




Rosie: 85% de vie ....


Dernière édition par Roselina E. De Gloucester le Dim 2 Oct - 13:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Sam 24 Sep - 12:08

Mission - Les secrets de Valentine's Town
Coeur inconstant âme inconstante je ne trouve pas la route sur laquelle j'ai voyagé jeune esprit broyé je suis vivante tu es venu mais j'étais gelée je suis une battante au coeur brisé



De mauvais poil ou non, Aileas restait du genre à subsister alerte et attentive en toutes circonstances ; surtout parce que « de mauvais poil » était un état qui pouvait être considéré comme constant chez elle, et que de ce fait elle était bien obligée de maîtriser sa propre adrénaline malgré son envie parfois irrésistible d'exploser au lieu de garder son calme. C'était dans sa nature, et ma foi, ça passait ou ça cassait. Mais malgré ce caractère qui pouvait sembler infernal, alors qu'en réalité c'était simplement son côté battante inarrêtable qui s'exprimait, ça ne l'empêchait pas de posséder d'extraordinaires capacités d'adaptation quand il s'agissait de la vie sauvage. Après tout, la nature se rapprochait plus de ce qu'elle était que la civilisation : imprévisible, instinctive, qui mettait la survie de soi-même ou des siens avant tout le reste ; et c'était de cette manière qu'elle avait abordé le sanglier, l'observant ficher le camp sans faire de dégâts avec un petit sourire de satisfaction. Finalement, ça n'était pas plus mal qu'elle ait raté son coup ; l'animal cherchait surtout la paix, et quand des étrangers viennent troubler ce havre il est normal que la créature veuille se défendre ou ficher le camp. Verser du sang inutilement n'était pas quelque chose qu'Aileas cautionnait. Son arc toujours en main, elle était restée immobile en attendant que la bête s'en aille, puis avait rejoint son groupe en s'assurant que tout le monde était toujours entier d'un coup d'oeil attentif, avant de rester en arrière, prête à agir si quelque chose de nouveau se présentait. Elle avait fait un signe de tête à l'autre tête rousse, tout en parlant suffisamment fort pour que tout le monde l'entende.

« Moi c'est Aileas, au passage. Ou Merida, comme vous voulez. » Puis elle baissa un peu la voix pour s'adresser à elle en particulier. « Tu as l'air de connaître le coin, je me trompe ? Je pense qu'il serait judicieux que tu passes devant. »

Elle avait ensuite rejoint sa position en arrière du groupe, se contentant de suivre les traces des autres sans chercher à s'intégrer ; elle avait beau être du genre humanitaire, ça n'avait jamais été sa tasse de thé de faire parti de groupes, elle avait toujours eu tendance à mieux fonctionner solo, et de toute manière diplomate ne faisait pas parti de ses perspectives d'avenir viables alors préférait-elle pour l'heure se contenter de les couvrir avec son arc en cas de soucis… Sa spécialité, sa flèche précise et rapide plus efficace que ses mots trop directs ou même acerbes sans vraiment qu'elle ne le cherche. Le groupe franchit un angle, puis un autre, se retrouvant face à une grosse porte qu'Emily franchit sans trop de problèmes, les amenant dans une petite salle avec un… coffre ? En plein milieu ? Aileas poussa presque un soupir tant elle avait l'impression d'avoir été miniaturisée et de s'être retrouvé sur un espèce de jeu de société où chaque nouvelle pièce offrait soit un piège, soit un coffre au trésor posé là comme ça sans aucune raison. C'était parce que c'était la ville de l'amour ? Vu que tout le monde s'aimait là-bas les visiteurs étaient obligés de déposer les armes comme ça en plein milieu d'un labyrinthe ? Et puis, un labyrinthe, sérieusement ?! Enfin. Elle sentit l'adrénaline l'envahir à nouveau quand la boule de feu jaillit du coffre, propulsant Emily en arrière ; mais avant qu'elle ne puisse lui faire remarquer que ses mains étaient carbonisées, Emily retourna vérifier le contenu du coffre comme si de rien n'était, laissant Aileas bouche bée. Ok. Elle avait les mains à moitié brûlée et ça ne lui faisait… ni chaud ni froid ? Qu'est-ce qu'elle pouvait bien être ?

« Emily… Tu n'aurais pas un kit de premier secours sur toi ? »

Elle fit un signe de tête en direction des mains de la demoiselle, avant de reporter son attention sur le coffre ; peut-être qu'il y en avait un dedans. Elle replaça son arc sur son dos avant de jeter un œil à ce que lui offrait le hasard ; et après avoir hésité quelques instants, elle se contenta d'attraper et d'attacher un glaive autour de sa taille ; elle aurait volontiers pris un bouclier mais ils étaient tous trop grands et trop lourds, ce qui l'aurait empêchée d'optimiser l'utilisation de son arc. Elle sourit un instant ; elle avait l'impression d'entendre la voix de son père et ses stratégies militaires en tête, en train de lui enseigner la meilleure manière de s'équiper pendant que sa mère poussait des soupirs en voyant sa fille préférer l'épée à l'aiguille. Elle n'avait plus qu'à compter sur les autres membres de son groupe, s'ils étaient disposés à l'aider en cas de problème.

Un instant plus tard, et le groupe reprit sa route ; avançant toujours en arrière, jetant des regards fréquents sur chaque membre de son groupe -notant malgré elle que le seul « mâle » du groupe avait l'air quand même vachement silencieux et discret-, avant de s'émerveiller un instant sur le nouvel endroit qu'ils rejoignirent ; des pierres blanches, une espèce de sous-sol étendu et curieusement à la fois lumineux et sombre, large par échos mais étroit par vision, … écho ? Bruit. Grognement ? Grognement !

Aileas se retourna au moment où Emily se fit percuter de plein fouet par un loup énorme aux crocs acérés ; en un instant elle put deviner que l'animal n'avait pas la moindre intention d'être un gentil toutou affectueux. Aileas recula aussi silencieusement que possible, les dents serrées, bandant son arc et sortant une flèche qu'elle pointa sur le loup, bien campée sur ses jambes ; puis, d'une voix forte, elle s'exclama :

« TOUT LE MONDE CONTRE LES MURS ! »

La flèche fusa, et en même temps Aileas bondit sur le côté ; mais bien sûr, le loup était plus intelligent que cela, se mouvant juste au dernier moment pour se prendre la flèche sur une de ses pattes, le blessant que très superficiellement, bien que ça lui arracha un grognement. Ok. Maintenant, Aileas l'avait vraiment mis en colère, et s'était auto-désignée comme cible… Ce qui n'était pas plus mal si ça pouvait dévier l'attention de la bête des autres membres du groupe. Dégainant son glaive, elle s'accroupit légèrement, se faisant légère sur ses jambes, affrontant la bête du regard. Ça lui rappelait de bons souvenirs… comme un affrontement sans pareil face à l'ours le plus énorme et cruel que le monde ait porté.

« Alors, t'es aussi badass que Mor'Du ? Tu veux venir me montrer ?! »


made by pandora.





Aileas : 95%
Revenir en haut Aller en bas
Nessa Faëlivrin

avatar
En réalité, je suis
Sarabi
☂ Conte : Le Roi Lion

☂ Camp : Heroes
☂ True Love : ...

☂ Avatar : Liv Tyler
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Dim 25 Sep - 23:04

Les Secrets de Valentine's Town

Je faisais un simple mouvement de tête pour dire que je comprenais et acceptais les faits ennoncés. Curieux pouvoir que celui de Jack, intéressant je dois avouer. Mais les spectre revinrent sans rien. Alors torche à la main j'avançais, et alors l'une des silouhette avança aussi muni aussi d'une torce. J'arquais un sourcil en avançant prudente, mes compagnons à ma suite. Alors choses surprenant alors que je m'arraitais pour prendre une posture deffensive, la silouhette pris la même pause. Alors un grognement s'échappa de ma gorge, la lionne n'aimait pas qu'on se foute d'elle. Je grognais.

- “ Ce ne sont que nos reflets dans un miroir. ”

Je m'approchais alors assez et comme il n'y avait pas de passage de frustration je filais un coup de pied dans le miroir qui se brisa et s'ouvrit sur un passage sombre et étroit. J'avançais alors, mais je remarquais une chose étrange il y a 4 reflets alors que nous somme 3. Le miroir devient noir et je cours vers Raiponce qui allait le toucher. Mon instinct me dit que c'est dangereux. Je plaque la pauvre jeune fille au sol et l'aide à se relever par la suite et je dis assez fort.

- “ Surtout ne touchez pas les parois, j'ai un mauvais présentiment sur ce sujet. ”

Je n'étais pas tranquille, mais au moins ma torche ne s'était pas étteinte et nous avions de quoi voir.



Sarabi
Nessa


©Aliana


Mission : 100%
Nessa : 100%

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Fight & hope until the end

Si tu crois que rester est simple, il aurait été plus simple de fuir. Mais je suis rester pour Simba, pour Mufasa ! by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1633-le-destin-d-une-lionne-sara
Violette R. Starseed

avatar
En réalité, je suis
La fille aux cheveux magiques
☂ Conte : Raiponce

☂ Emploi : Peintre
☂ Camp : Heros
☂ True Love : Mon vaillant voleur

☂ Avatar : Amanda Seyfried
© Crédit : Valou + Bazzart
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Lun 26 Sep - 22:06

Les secrets de Valentine Town
Raiponce & Les autres

'' Les gens font parfois de drole de choses quand parle leur coeur ''
✻✻✻

Je n’aurais vraiment pas pu être dans un meilleur groupe sachant la mission qui nous était confié. Jack lâcha je ne saurais dire quoi sur les gens devants nous, mais sans résultat. C’est lorsque nous nous approchons que nous voyons enfin nos reflet dans ce qui semble être un grand miroir. Voilà quelque chose de bien inoffensif et d’un coup de pied la lionne le fait éclater en morceau. Puis, sans même m’en rendre vraiment compte je me retrouve par terre.

-Oui, tu as raison il vaut mieux ne pas y toucher.

Je me relève et observe nos reflets dans la glace. Nous sommes tous là plus une ombre derrière. Je me retourne brusquement mais il n’y a absolument rien.

-Bon, je crois qu’il ne sert à rien de s’attaquer à un reflet invisible. Je crois que le choix le plus judicieux est d’avancer, coute que coute.

Je reprends la tête du groupe et m’avance au travers de l’ouverture du miroir brisé. En face, il n’y as qu’un cul de sac, puis je remarque un coffre. Il n’est pas là par hasard et tant qu’à être là aussi bien en avoir le cœur net. Je me penche et ouvre le coffre qui m’explose au visage. Je suis projeter par l’arrière par le souffle de l’explosion, mais je reprends bien vite mes esprits et me relève.

-Ça va, ce n’est que de petites égratignures.

A présent je peux apercevoir l’intérieur du coffre. Je prends un des trois glaives ainsi qu’un bouclier. Je laisse donc les deux autres glaives aux autres ainsi qu’une étrange petite fiole remplie de liquide bleu. Je me recule pour les laisser voir.

-Bon, au moins maintenant nous aurons quelque chose pour nous battre.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


Vie : 90 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwairth Cold

avatar
En réalité, je suis
Le barbecue Mongol
☂ Conte : Mulan - Barbecue Mongole

☂ Emploi : Professeur de Philo au Lycée
☂ Camp : Villains
☂ True Love : Non merci!

☂ Avatar : Rachel McAdams
© Crédit : Delphine
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Mar 27 Sep - 14:30



 [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town  ft. Gwairth  & All People

   
Gwairth les entendit toutes se présenter, mais porter Valentina lui avait fait oublier les bonnes manières. Elle ne dit pas son prénom tout de suite, elle attendit d'être arrêté pour le faire. Après tout il fallait qu'elle l'appelle par son prénom non ? C'était mieux que « hey toi là ». La brune remit correctement sa main autour de la taille de Valentina et s'arrêta à l'autre croisement pour se reposer un peu. C'était qu'elle était lourde le cupidon, heureusement qu'elle était deux à la porter.

Je m'appelle Gwairth !

Laconique, simple et directe, ils n'avaient pas besoin de savoir qui elle était dans le monde des contes etc. Ils n'avaient pas besoin  de savoir qu'elle était méchante et fourbe et qu'elle partirait dès que possible. Enfin elle trouverait bien une excuse pour que personne ne soupçonne qu'elle était prête à les laisser dans la merde. En bref elle se mit à suivre les autres sans parler, elle avait déjà trop faire avec le corps de l'ange de l'amour. Quand au détour d'un couloir ils se retrouvèrent dans une salle face à un sanglier, la brune grimaça. Peut-être qu'ils pourraient le zigouiller et en faire un steak au cas ou il mangeait là-bas ? Mais la encore, elle ne participa pas et les laissa choisir de rebrousser chemin pour aller dans un autre couloir qui semblait être la sortie. Semblait seulement car ils se retrouvèrent devant un loup. La rousse décida d'attaquer et la brune grinça des dents, c'était une connerie monumentale parce qu'ils ne savaient pas si ici les loups n'avaient pas des protections magiques quelconque.

Je tente de me faufiler à côté de lui pendant que vous l'attaquez. Comme ça plus vite elle sera réveillée, plus vite elle pourra nous dire ce qu'on doit faire.

Elle n'attendit pas la réponse des autres et se contenta de faire ce qu'elle voulait, c'est à dire, partir dans l'autre sens et réussir à passer sans faire de bruit, sans avoir de problème. Avec un grand sourire, elle avança un peu plus pour ne pas avoir la surprise d'être attaqué par le loup. Mais alors qu'elle avançait, un autre grondement se fit entendre. Un autre loup apparaît et l'envoie rouler vers les autres. « Merde ! » Elle se releva, se mit face à l'autre tout en récupérant Valentina maintenant allongée sur le sol. Pour se rassurer, elle appliqua de doigts sur sa jugulaire et soupira de soulagement. Au moins il semblerait qu'elle ne soit pas blessée, juste un peu écorché.

On a un deuxième loup par ici et j'ai comme l'impression qu'ils sont en manque de chaire fraiche.

Elle grinça, allait donc leur expliquer que les oiseaux n'aimaient pas trop les méchants loups.
       
(c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1293-alea-ajact-est
Cuinn Z. Lonruil

avatar
En réalité, je suis
Zero
☂ Conte : L'étrange Noël de Mister Jack

☂ Emploi : Agence tout ce qui touche aux Handicaps sensoriels et ce qui les entoure.
☂ Camp : Selfish
☂ True Love : Cœur à reconstruire !

☂ Avatar : Adam Anderson
© Crédit : Pumpkin ; signa' Pumpkin
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Jeu 29 Sep - 14:27

Cuinn suivait tel un bon petit fantôme. Il ne disait juste rien pour le moment du moins. Il se contentait d'observer et quelle ne fut la surprise. Tel un spectateur il regardait le loup devant eux. Tout cela sentait si bon, comme un bon petit chocolat chaud dès le matin. Pourquoi était-il ici déjà ? il regardait la jeune femme inconsciente, pour Valentina. Il connaissait si bien ce genre de chose, un monde qui risquait peut-être de succomber à la noirceur. Comme avec noël. Il ne pouvait que comprendre Val sur ce terrain ci. Après tout il venait aussi d'un monde comme celui-ci. Maintenant il se retrouvait ici, car au fond, il se devait d'aider. Il ne s'était même pas rendu compte qu'il illuminait un peu le tunnel au début. Il n'avait rien pris pour se défendre même pour attaquer. Il fallait qu'il se réveille, cela lui ressemblait pas. Petit problème, l'endroit n'aidait pas.

Il était contre le mur et l'autre jeune femme semblait vouloir fuir, pas une si mauvaise idée en soit, elle prit la reine de la ville et entreprit, il ne saurait dire en fait, il la trouvait plutôt suicidaire sur le coup. Cependant, elle disparut de sa vue et quelques secondes plus tard, elle reculait, se retrouvant de nouveau dans le groupe. Merida avait bien essayé de faire quelque chose, mais la flèche n'avait fait qu'effleuré l'animal.

Cuinn s'était avancé, il regardait l'un après l'autre Val et il ne se rappelait plus du nom. Il fronça des sourcils et releva la tête lorsqu'une secousse se fit sentir. Elle n'était pas forcément très puissante, juste assez pour distraire nos deux loups pendant quelques secondes et assez pour voir quelques petites roches s'effondrées. Sa respiration s'accéléra, il fallait qu'il sorte d'ici. Son esprit bataillait et il se fit transparent ce n'était pas le moment et complètement hors sujet. Il se tourna vers les autres, alors qu'il prenait Val telle une princesse. [b">"Profitons-en !" en effet les loups étaient quelque peu distrait et ils devaient sauter sur l'occasion, libre aux autres de vouloir faire comme ils voulaient, mais lui, il voulait sortir d'ici. Il avança, il faisait tout pour ne pas que sa panique prenne le dessus.

Ils marchaient passant comme il pouvait le plus discrètement possible. Un releva sa gueule vers eux et allait s'avancer, lorsqu'une deuxième secousse se fit de nouveau sentir, perdant complètement les des animaux. Cuinn le savait, sa réflexion fut prouvé à cet instant. Il posa délicatement Val, le temps jouait contre eux. Quelqu'un lui dit de se dépêcher. "Non." il prit un bout de son tissus qu'il déchira, il n'avait pas le temps. Le groupe voulu partir le plus loin possible, mais si cela continuait avec les secousses, ils n'allaient pas aller très loin et il n'avait pas envie d'être enterrer vivant ici. "si nous ne prenons pas soin d'elle, cela risque de nous coûter la vie" se voulait-il rassurant ? non à vrai dire, là il s'en fichait plus qu'autre chose. Il la reprit aider par une autre personne. Il fallait qu'il leur explique le pourquoi.

Dans leur marche, alors que son petit nez éclairait l'endroit, sa respiration ne se calmant pas, mais sa capacité plus ou moins maîtrisée, ne voulant pas faire tomber la demoiselle. Il se mit à leur expliquer et tout de même se présenter. "Je suis Cuinn et si une goutte de sang de la reine vint à tomber, ce monde disparaîtra, elle est lié à lui. Si elle meurt, ce monde aussi" sans préambule, il avait annoncé cela d'un air sur de lui, il savait ce qu'il disait, et ce n'était pas la première fois qu'il le voyait. Ils avançaient encore et encore.

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙



Dernière édition par Cuinn Z. Lonruil le Dim 9 Oct - 13:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t890-une-petite-citrouille-lumine
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Ven 30 Sep - 11:13




Ce n’était à rien y comprendre dans le fond, même si au final la maîtrise de ce pouvoir était loin d’être entièrement acquise il fallait bien le dire, Jack regardait les spectres revenir sans que rien ne bouge de sa place. Il leur fit un sourire de remerciement tout de même, avoir essayé c’était mieux que rien et il leur en était reconnaissant, avant que ces fantômes viennent à disparaissent en douceur pour les laisser dans la même situation qu’un peu plus tôt. Il devait y avoir une bonne raison pour laquelle cette attaque n’avait aucunement marché, même s’il n’avait aucune idée en fin de compte, essayant d’émettre dans son esprit des hypothèses. Ces ombres au loin n’étaient peut-être pas vivantes, ce qui pourrait expliquer le non-effet dans un sens, et si c’était bien ceci le tout était de savoir ce que c’était exactement. Des âmes coincées ici et tourmentées pour l’infinie ? Il avait du mal à le croire en tout cas, surtout en sachant dans quel monde il se trouvait et vu le caractère si doucereux voir même trop tendre de Valentina, mais après tout c’était une possibilité à cause de la perturbation que Valentine’s Town pouvait subir en ce moment. Le squelette ne voulait pas penser à ce qui arrivait à sa propre citadelle si elle venait à plonger à son tour dans quelque chose qui le dépasserait, si la fête de l’amour venait à contaminer son mal sur les autres peut-être qu’il serait dans la future obligation de couper les ponts pour protéger les autres malheureusement, il ne voulait pas penser à cette éventualité mais quelque part il était conscient de ne pas avoir le choix. Peut-être qu’il n’aurait d’autres choix que de laisser Valentina à son sort dans le but de faire en sorte que les autres puissent survivre, une décision terrible ça il fallait en convenir, mais il n’avait aucune envie de le faire et c’est pourquoi il allait se battre jusqu’au bout pour la sauver. Il fallait pour ceci avancer et c’est l’ancienne lionne qui prit l’initiative la première au point de faire la lumière sur qui étaient leurs ennemis, ce qui le fit froncer les sourcils, alors qu’il la suivit en compagnie de Raiponce. La petite blonde avait dit avoir vu quatre ombres mais peut-être qu’elle s’était trompé au final, soupirant en voyant le stratagème qui les avait perturbé grâce à une petite futilité, presque amusé dans le fond et lui offrant une idée pour le prochain Halloween ça pourrait être si amusant.

« Si ce n’est que notre reflet alors nous pouvons avancer sans crainte, ça explique aussi pourquoi les spectres n’ont pas pu réagir dans un sens, et c’était tout de même très astucieux il faut en convenir. »

Certes ils avaient perdu un peu de temps mais ça pourrait être rattrapable, d’autant plus qu’ils avaient déjà évité une horde d’ennemis plus tôt, Jack ne se faisait que peu de soucis pour le reste de l’aventure car leur groupe paraissait déjà assez solide même s’ils avaient peu de temps ensemble. Cependant il ne s’attendait pas à ce que la plus âgée des deux femmes vient à briser le miroir d’un royal coup de pied, ça allait être sept ans de malheurs pour elle-même si dans sa ville c’était plus un gage de chance pour le coup, pour laisser s’ouvrir vers une salle secrète. Tout d’un coup, c’était comme si son âme d’enfant prenait le dessus et qu’il avait besoin de partir à l’aventure, n’ayant qu’une hâte à savoir avancer toujours plus loin pour s’engouffrer vers l’inconnue qui lui tendait les bras tout en lui offrant le plus merveilleux des sourires. Néanmoins l’ombre était toujours là, inutile de la chercher des yeux à leurs côtés elle était entièrement invisible, retrouvant son sérieux en un rien de temps vu la situation, laissant les deux ouvrir la marche pour la finir et ainsi couvrir les arrières au cas où tout en étant prêt à devoir foncer vers l’avant pour attaquer. Observant la salle moyennement éclairée par la torche en leur possession le roi d’Halloween que celle-ci a l’air d’un cul-de-sac, contenant uniquement un coffre comme s’ils étaient dans un jeu vidéo et qu’elle était là en tant que bonus, restant ainsi en retrait et le plus proche possible de l’entrée faisant ainsi office de seule sortie. Il laissa ainsi Raiponce se diriger vers le coffre alors qu’il se baissait pour prendre un des morceaux du miroir brisé, entendant le bruit sous ses chaussures, le mettant ainsi dans sa main encore recouverte de chaire dans le but de regarder à travers. Jack voyait l’ombre derrière eux toujours prostrée dans la salle, sans bouger et par conséquent assez inoffensive aux yeux mais conscient que ce n’était pas son immobilité qui ne la rendait toute blanche de crime, alors que tout d’un coup une boule de feu traversa la salle à cause de Raiponce qui allait l’air de s’en remettre plutôt vite. Il se releva alors le bras tendu avec le miroir pour avoir un visuel constant de la créature aux formes humanoïdes, celle-ci semblait même être du sexe féminin au vu de la tenue même il ne serait pas dire clairement, approchant du coffre avec son idée en tête.

« Prenez tout ce qui se trouve dans le coffre je n’ai besoin de rien, j’ai de quoi me défendre en cas de besoin, je vais juste vérifier s’il y a pas une façon de débloquer quelque chose de secret avec lui. »

Le roi d’Halloween vient à bouger le coffre pour s’assurer qu’il n’y avait pas un passage secret dessous, ou que le fait de le bouger puisse déclencher quelque chose, mais il ne put le faire bouger d’un seul millimètre tant il était lourd et même en échangeant de place le miroir pour le placer dans ses doigts squelettiques cachés sous ses gants. Mais rien à y faire, malgré tous les efforts qu’il y mettait c’était comme si l’objet était scellé au sol et aucune possibilité de le faire le moindre mouvement avec lui, abandonnant cette idée pour glisser sa main à l’intérieur dans le but de vérifier qu’il n’y avait pas un double fond. Il avait vu ça dans un film, parfois les objets qui avaient le plus de valeur ou encore une clé pouvaient se trouver dans une partie cachée, tâtonnant ainsi le fond tout en essayant de soulever le fond alors que ses yeux étaient rivés sur le miroir à surveiller l’ombre qui n’avait toujours pas bougé. Cependant il coinça son doigt dans le bois et son corps par spasme incontrôlé le fit lâcher le miroir qui se brisa au sol, une très légère douleur se fit ressentir mais qui s’évapora très vite en vue du peu de gravité de l’action, ses yeux quittant ainsi le reflet pour regarder le fond du coffre pour sortir son doigt de là avant de se poser sur l’intérieur du couvercle du coffre qui possédait une sorte de notice dessus. Elle avait l’air ancienne, en observant de plus près ça ressemblait plus à une sorte de lettre, cherchant alors à la prendre mais elle se coupa en deux sous ses doigts de mort. Décidément ce n'était pas son jour. L’autre morceau serait impossible à dégager ça se voyait et il n’allait pas tenter de l’enlever aussi pour préférer mettre le morceau déchiré à côté de celui encore intact, dans le but de lire le plus possible ce qui pouvait être écrit, parcourant un peu des yeux les lignes avant d’en faire part à ses compagnes d’aventure. Il ne comprenait pas tout ce que ceci disait, peut-être qu’il était question de Valentina avec la royauté mais aussi de prisonnier, ne pouvant dire qui l’avait écrite au final et surtout savoir si la personne était encore vivante.

« On dirait une lettre… Je ne distingue pas l’ensemble, le papier est assez vieux et difficile à déchiffrer, mais je crois que je peux lire le début... »

Venant à leur lire les lignes visibles une secousse se fit ressentir et l’empêcha de continuer, échangeant un regard avec les deux autres femmes, avant qu’une seconde se fit ressentir encore une fois. C’était dangereux de rester là. Jack porta un coup d’œil en arrière pour voir l’ombre mais celle-ci était invisible, il tait impossible de dire si elle avait bougé de place ou non, prenant un autre morceau de miroir dans sa main pour observer derrière lui. Elle n’était plus là. Il se releva aussitôt alors qu'une des épées abîmées vient à disparaître, ceci n’annonçait clairement rien de bon pour l’avenir et il se mit en position de combat, essayant de chercher où pouvait se trouver la créature car il était difficile de venir attaquer un ennemi qu’on ne peut voir. Il tournait et virevoltait sur lui-même à la recherche de celle-ci, intimant les deux femmes de faire attention car la chose avait bougé, emporté dans son élan au point de se retrouver à un moment assez désorienté. Il s’arrêta de tournoyer alors qu’il avait la sensation que la salle continuait encore sa valse incessante, portant sa main libre vers sa tête pour tenter de calmer le tournis qu’il avait, sentant tout d’un coup une douleur dans son flanc gauche. Il venait de se faire frapper par le tranchant d’une épée, son sang coulait tout d’un coup alors qu’il tentait de garder l’équilibre dans cette confusion qui se faisait autant de la part de son corps que de son esprit, ne voyant pas qu’au même instant la lettre qu’il avait lue plus tôt venait à disparaître à son tour. Il ne put retenir un cri de douleur, lui rappelant malgré lui la blessure qu’Aisling avait pu lui infliger il y a de ça quelques mois, se crispant par la suite tout en resserrant sa prise sur le miroir.

« Attention ! C’est elle, elle est là ! »

Il n’avait pas besoin de préciser qui, elles comprendraient très bien de qui il faisait allusion, tentant de son côté de toujours garder l’équilibre.





copyright Bloody Storm


Niveau de vie : 85%

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Sam 1 Oct - 18:19

Mission - Les secrets de Valentine's Town
Coeur inconstant âme inconstante je ne trouve pas la route sur laquelle j'ai voyagé jeune esprit broyé je suis vivante tu es venu mais j'étais gelée je suis une battante au coeur brisé



Aileas n'était pas à l'aise du tout dans ces circonstances. Les couloirs fermés, cette impression oppressante d'être six pieds sous terre et pourtant bien vivante ça lui donnait des relans de claustrophobie ; elle était une fille de la forêt avant tout, libre comme l'air, qui appréciait les grands espaces et la possibilité de pouvoir y évoluer sans contraintes et sans se préoccuper de l'obstacle suivant. Elle avait besoin d'espace, d'endroits où grimper pour observer, de prairies ouvertes pour galoper. Mais ici, ce n'était que des murs recouverts de lierre, des couloirs qui n'avaient pas de fin mais qui pourtant donnaient la désagréable impression d'être enfermé dans une énorme boîte et que ladite boîte était entre les mains d'un sadique taré façon… plusieurs exemples lui vinrent en tête mais elle ne voulut même pas y penser. À la place, elle glissa nerveusement la main dans la poche arrière de son pantalon au moment où Cuinn leur firent la Grande Révélation que tout ce qui arrivait à Valentina se répercutait sur le royaume, à la recherche inconsciente de son trésor le plus précieux : une vieille photo en noir et blanc.

Des couloirs, et encore des couloirs ; oh, ils avaient certes échappés aux loups en se servant de la distraction des tremblements de terre, mais le fait qu'Aileas avait précédemment entendu un seul et unique hurlement lui avait mis froid dans le dos. Ça ne lui disait rien qui vaille si l'un des loups avait disparu, probablement pour réapparaître devant eux un peu plus tard.

Enfin, un croisement ; tout droit, à gauche, ou à droite. Aileas leva les yeux au ciel, s'avançant pour arriver devant le groupe pendant que Cuinn et Gwairth s'occupaient de Valentina et qu'Emily restait attentive aux alentours -bien que cette histoire de mains cramées sans conséquence continuait de titiller la curiosité de la guerrière, elle allait devoir s'en occuper plus tard. Pour l'heure, une décision s'imposait, et avec elle, l'objectif principal d'Aileas : sortir de là en un seul morceau, et avec son groupe entier dans tous les sens du terme. Elle laissa son regard perçant sonder les couloirs, à la recherche d'un signe, de quelque chose qui pouvait trahir la présence d'une solution ou d'un ennemi. Mais rien, seulement des kilomètres de couloirs sombres et de lierre. Son arc bien en main, peut-être qu'elle se mit à espérer quelque part au fond de son cerveau ; comme quand elle était petite fille et qu'elle les avait vu pour la première fois. Aileas était une fille plutôt terre-à-terre en général, mais ça ne l'empêchait pas d'avoir l'esprit très ouvert. Et peut-être que son souhait fut entendu car dans le couloir de droite apparurent…

Des Will'O'Wisp. Elle sourit pour elle-même, ses yeux rendus fascinés par les petits esprits bleutés. « Regardez ! » Elle attira l'attention de son groupe, désignant les petites entités sans hésiter. « Ce sont des Will'O'Wisp. Il y en avait partout dans mon monde alors qu'ils sont d'une rareté exceptionnelle… Mais ils indiquent toujours le chemin. » Elle s'avança, et le Will'O'Wisp disparut, pour réapparaître quelques mètres plus loin. Elle s'arrêta soudainement, se tournant vers le groupe avec un air un peu plus grave qu'auparavant. « Enfin, ils indiquent le chemin, mais et ça ne veut pas dire qu'on ne va pas tomber sur des emmerdes. Les Will'O'Wisp ne sont pas malveillants mais ils ont disons… un certain sens de l'humour. » Elle se remémora avec ironie son propre parcours avec ces petites créatures, et tout ce qui avait suivi leur petite balade jusqu'à la maison de la sorcière des bois. « On devrait les suivre, et dans le pire des cas on fera demi-tour. »

Elle prit les devants cette fois, son arc prêt au cas où ; et à mesure que le petit groupe avançait, les Will'O'Wisp disparaissaient pour réapparaître un peu plus loin. Enfin, le couloir fit une bifurcation et le groupe se retrouva nez-à-nez avec un… petit garçon. Surprise, Aileas eut un mouvement de recul, observant le garçon dans la pénombre, certaine de l'avoir déjà vu quelque part.

« Harry ? »

Non… ça n'était pas possible, ses frères étaient à Storybrooke. Enfin, elle l'espérait. Et puis le garçon n'avait pas l'air de se reconnaître ; au contraire, il s'avança le sourire aux lèvres vers Valentina, lui caressant la joue comme s'il la reconnaissait, avant de se tourner vers le fond du couloir, le pointant du doigt avec vigueur. Aileas plissa les yeux ; il portait une lanterne, et dans la lueur vacillante, elle se rendit bien compte que ce n'était pas d'un de ses petits frères, mais d'un jeune garçon de huit ou neuf ans aux yeux d'un bleu très vif et aux cheveux brun-roux. Aileas se creusa les méninges ; il y avait plusieurs solutions à ce problème. Soit c'était un petit garçon du royaume qui avait échappé au pire et qui leur montrait le chemin ; mais pourquoi un seul petit garçon serait-il encore dans le coin alors que le reste de la population semblait vivre dans la terreur ? Ça ressemblait un peu trop à un piège. Un piège très malin : envoyez un petit garçon innocent faire votre boulot, les ennemis ne se méfieront pas et n'oseront pas l'attaquer. Ou pire, c'était un petit garçon à l'image des frères d'Aileas, en train d'agir pour ses propres intérêts uniquement et prompt à faire toutes les bêtises imaginables sans penser aux conséquences. Ça, c'était largement pire, et Aileas connaissait assez les petits garçons pour se donner raison de sa méfiance. Elle s'avança vers lui et s'accroupit, mettant son arc de côté.

« Eh, salut toi ! Dis-moi ton nom, tu veux bien ? Qu'est-ce que tu fais ici tout seul ? » Il secoua la tête sans lui répondre, et s'avança à nouveau vers Valentina pour tirer doucement sur son pull en indiquant le fond du couloir. « Hep, hep, hep mon coco, évite de la toucher avant de nous dire pourquoi tu veux nous amener là-bas. Alors ? Tu peux nous parler tu sais ! On ne te veut pas le moindre mal. »

Il persistait dans son silence et Aileas se sentait s'impatienter, bien qu'elle n'avait pas la moindre envie de péter un câble contre un pauvre enfant. À la place, elle se releva, consultant les autres du regard. Le seul homme du groupe suggérait de faire demi-tour ; l'autre rousse n'avait pas l'air impatiente de suivre l'enfant sorti de nulle part, et Gwairth semblait également se méfier mais encline à avancer. À qui Aileas pouvait-elle faire confiance ? L'homme et Emily semblaient connaître les lieux bien plus que Gwairth ; et puis, cette dernière n'avait largement pas mérité la confiance du groupe en essayant de s'enfuir avec Valentina, alors, demi-tour semblait être la solution la plus populaire.

« On devrait rebrousser chemin. Essayez ailleurs. Si on est assez rapides, on arrivera avant les loups. »

Aileas prit à nouveau la tête du groupe, en lançant un dernier regard curieux vers le petit garçon, qui semblait triste de voir Valentina partir aussi brusquement ; elle lui aurait bien proposé de venir avec eux pour rester en sécurité mais elle savait d'avance qu'il allait forcément refuser. Un peu plus tard, le groupe se trouvait de nouveau face au croisement quand…

« AAAAH ! »

Aileas poussa un cri de douleur quand elle reçut un coup de griffe au niveau de l'épaule ; se jetant à terre, elle aperçut les silhouettes des deux loups, chacun bloquant l'une des autres entrées. Cette fois, plus de choix, ils allaient devoir suivre le petit garçon ou se battre. Se relevant prestement, elle attrapa son arc, prête à faire feu.


made by pandora.





Aileas : 85%
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Dim 2 Oct - 13:50

Les secrets de

Valentine's Town
Candy Moutain ♫ Tu me remplis de douceur sucrée et de bonté ♫ Quand tu es un peu triste ou déprimé tu n'as qu'a mettre ta tête dans la Grotte de la Candy Moutain ♫ Un endroit tellement heureux, gai et empli de joie, ils ont des sucettes, et des chewings gums et des sucreries ♫




Regardant avec des yeux grands ouverts, ne pensant pas qu’ils pourraient sortir de son orbite, Roselina avait encore une fois arrêté totalement de respirer. S’il y avait bien un animal qui lui faisait peur c’était le loup. Oh ce n’était pas une phobie, mais plus des expériences ayant mal tournés de son vivant comme de sa mort. Quand elle avait la peau encore rose, elle avait été témoin d’une attaque de loup contre des moutons alors qu’elle se baladait tranquillement au clair de lune et l’image sanglante était encore bien présente dans sa mémoire. Et quand sa peau avait viré au bleu, qu’elle s’était d’ailleurs dissocier de ses os, c’était parce que justement les loups l’a prenaient un peu trop pour un os à mâcher. Elle se souvenait qu’elle avait dû courir pendant près d’une heure derrière l’un d’eux pour qu’il lui rende son avant-bras. D’ailleurs elle posa instinctivement son bras droit sur son gauche alors qu’elle se recula du mieux qu’elle put, écoutant presque religieusement ce que l’autre rousse lui disait. Elle regarda la flèche frôler les flancs du loup qui grogna de plus en plus. Un petit cri mourru dans sa gorge alors qu’elle se sentait prise au piège.

Hochant la tête aux propos de Gwairth, ne pensa pas qu’elle voulait fuir comme une lâche mais plutôt qu’elle voulait sauver Valentina, Rosie leva son pouce dans sa direction comme pour lui dire qu’elle avait raison, car après tout le but principal était de tenir en vie la reine de l’amour et si cela nécessitait quelques sacrifices de leur part, elle était prête à donner sa jambe à ce loup, si son amie pouvait rester vivante. Cependant une immense secousse arrêta net la discussion, si on peut appeler ça comme ça. Les loups étaient distraits, sans doute inquiet de ce tremblement de terre. Cuinn hurla que c’était le moment d’en profiter et Roselina ne se le fit pas dire deux fois. Le petit groupe s’arrêta quelques minutes alors qu’une voix féminine leur incita de se dépêcher. « Cuinn a raison. » Dire que Rosie aimait Valentina n’était qu’un petit euphémisme comparé à ces réels sentiments. Mais là, depuis qu’elle était revenue dans cette ville, elle essayait de se détacher, de ne pas se laisser envahir comme elle avait l’habitude de le faire car elle savait que si c’était son cœur qui prenait les décisions, tout pourrait mal finir. « Oui, et je suppose que ces tremblements nous indiquent qu’elle va de plus en plus mal. » Or elle ne pouvait pas non plus contenir l’angoisse qu’elle avait. S’il venait à lui arriver quelque chose, elle ne se le pardonnerait jamais.

Continuant de marcher, suivant Aileas, Roselina regardait avec insistance les alentours. S’ils avaient été au-dessus, dans la ville, elle aurait pu aider, elle aurait pu prouver qu’elle servait à quelque chose mais là, tout lui était inconnue. Elle qui avait passé des siècles à Valentine’s Town était tout aussi démuni que les personnes qui avaient acceptés d’aider la Reine, et ça l’énervait légèrement. Elle sursauta légèrement quand Aileas prononça le nom des feux follets. Penchant la tête sur le côté, elle regarda les petites flammes bleues que l’autre rousse s’empressa de suivre. Puis au détour d’un couloir, un petit garçon apparu, qui s’obstinait dans son silence, ne répondant à aucune question. Alors quand il s’approcha de Valentina, pour lui caresser la joue, une sorte de grondement venu de l’outre-tombe sorti de la gorge de Roselina. Le temps filait et au final, le petit groupe fit demi-tour, ce qui semblait aux yeux de la rousse une bonne solution. Rebroussant rapidement chemin, Rosie cria quand elle vu tomber Aileas. Immédiatement elle se précipita à son secours pour lui demander si ça allait. La situation était critique, les deux loups bloquaient les sorties et ces derniers avaient assez faim. Ils voulaient Valentina mais jamais ne elle leur donnerait. Son sixième sens s’activa malheureusement trop tard car le loup qui était dans son dos ne se priva pas pour l’attaquer. Son bouclier amortit le choc mais elle sentit une partie de la peau de son bras gauche partir sous la griffe du loup. « Mais qu’est-ce que vous avez avec mon bras gauche, j’ai déjà dit à tes congénères que je n’étais pas un os à mâcher. » Ne sentant pas la douleur, elle changea justement le bouclier de main pour attraper son sabre mais plus elle observait la situation, plus elle voyait qu’ils n’avaient aucune chance de gagner. « Ramenez Valentina auprès du garçon. » Elle avait crié pour que sa voix couvre les aboiements féroces de leurs adversaires. Sa voix stridente eut pour effet aussi de déstabiliser le loup qui les tenait en joue et elle en profita ainsi pour rejoindre les autres dans le couloir plus calme. « On l’a échappé belle. » Le petit garçon les attendait toujours, avec un grand sourire. Passant devant elle se planta devant lui, les mains sur les hanches. « Je te préviens, si par ta faute il vient à arriver quelque chose à Valentina, je te tue sans la moindre pitié. » Elle avait pointé son sabre sous la gorge du garçonnet pour lui montrer qu’elle ne racontait pas de blagues et il avait l’air d’avoir compris à la vue du regard triste qu’il lui lançait.

Acceptant de lui faire confiance parce qu’elle n’avait pas d’autre choix, Roselina entreprit de suivre le garçon à travers les couloirs, vérifiant de temps en temps que le groupe suivait aussi et que les loups n’étaient pas revenus. Quelques minutes après, ils arrivèrent dans une immense salle, rempli de végétation luxuriante, d’arbres immenses si bien qu’elle crut quelques instants qu’ils étaient de retour à l’air libre. Mais non, ils étaient toujours en sous sol. Plissant les yeux, elle aperçut au fond de la pièce, une sorte d’étendue d’eau. Il faisait trop sombre pour voir ce que c’était, mais le garçon n’arrêtait pas de regarder Valentina puis dans cette direction. S’approchant de Gwairth et Cuinn qui l’a portait toujours, Rosie eut un sourire aimable. « Reposez-vous un peu, je vais m’en occuper. » Comme si la blonde était en sucre, Roselina l’attrapa dans ses bras comme l’on porterait un bébé. « Heureusement que tu es petite, ça aurait été une autre affaire si tu avais été plus grande. » Le garçon sourit quand Roselina s’approcha de lui avec Valentina dans les bras. Au sol, d’immenses pierres blanches semblaient faire un chemin et la rouquine décida alors de l’empruntait. « Surtout s’il se passe quelque chose, ne vous préoccupez pas de moi, mais de Valentina. » Elle regardait la blonde, endormi dans ses bras et son cœur se serra fortement.

Passant de pierre en pierre, elle remarqua grâce à l’éclairage de la lanterne que l’étendue d’eau était immense. « Est-ce qu’il y a une barque ? » Plus une question rhétorique, sachant que le garçon n’allait pas répondre, elle essayait de scruter l’horizon pour en déceler une. Pour toute réponse, finalement il n’arrêtait pas de lui montrer la Reine et l’eau. « Mais j’ai compris qu’il faut qu’on traverse. » Légèrement irrité qu’on l’a prenne pour une débile, Rosie s’arrêta quand ils arrivèrent au bord de l’eau. Se posant quelques minutes pour récupérer, le garçon attrapa la main de Valentina. « Doucement ». Elle sera fortement le corps de la blonde, par peur que le garçon l’a lui vole, faisant ressortir son sentiment de jalousie. Il ne fit rien, se contentant pendant quelques secondes de tenir cette main avant enfin de l’a plonger dans le lac qui s’illumina d’un bleu mystique alors que Roselina faisant contre poids pour pas que Valentina ne tombe dans l’eau. Puis sans crier garde, il plongea lui aussi sa main arrosant la rousse de cette eau étrange. Elle allait lui dire que ça ne se fait pas de mouiller les gens mais elle remarqua que les blessures qu’elle avait, notamment celle de son bras et un peu celle de sa main gauche disparurent dès le moment où elles rentrèrent en contact avec l’eau. « Merci » . Les yeux bleus du garçon s’intensifièrent alors qu’une barque apparue enfin. Pendant un instant, Emily pensa que le garçon était l’incarnation de ces feux follets, son sixième sens de morte lui dictait cette impression. Cependant ils avaient d’autres choses à faire pour le moment que de connaître la véritable identité du garçon. Se relevant un peu trop rapidement pour ses articulations qui firent un bruit immonde, Roselina essaya de placer le plus délicatement possible Valentina dans la barque.  « Pourquoi tu n’a pas le mode rétraction d’ailes hein ? » Montant aussi à bord, se plaçant de tel sorte que la barque ne chavire pas, elle aida le garçon qui se plaça au milieu. « Allez dépêchez-vous de monter avec nous, les loups ne pourront pas nous suivre sur l’embarcation et le petit garçon n’arrête pas de montrer l’horizon du lac et Valentina. »




made by pandora.




85% de vie - 10% de l'attaque du loup = 75%
75%+ 15% de l'arrosage du garçon =90%

Rosie: 90% de vie
Revenir en haut Aller en bas
Roméo Montaigu

avatar
En réalité, je suis
Un simple inconnu
☂ Avatar : Léonardo DiCaprio
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Lun 3 Oct - 22:12



Les Secrets de Valentine's Town
Notre monde est ainsi


J'étais au palais quand le sol bougea, une seule raison à ça, notre souveraine était de retour et elle avait été blessée. Je prenais mon épée et je filais à toute vitesse dans les sous sol par des chemins connus de peu de personne, je vis deux loups pourchassant un groupe, je tuais les loups avec mon épée sans sourciller ni me retourner. Je vois le groupe près à monter dans la barque et je leur dis en les rattrapant.

- " Montez vite avant que d'autres loups ne viennent, cette barque vous mènera aux portes du château."

Je m'incline devant notre souveraine inconsciente, il faut qu'il la ramène par là et le plus vite possible. Mon regard se fait inquiet, je le sais. Si Valentina meurt, ce monde aussi.
Une fois monté je regarde l'enfant roux pour qu'il monte aussi, mais il ne veut pas. Une fois au milieu de l'eau nous voyons des corps, et les pierres ne sont rien d'autre que des tombes. J'aurais du me douter que notre souveraine ne mettrait pas le cimetière à un endroit classique, bien trop triste pour la ville de l'amour. Je regarde ce spectacle de désolation, regardant les noms sur les tombes à la recherche d'un en particulier.


made by lizzou – icons & gif by tumblr

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

« O, I am fortune's fool! »
Or dans le sein fatal de ces deux ennemis, deux enfants amoureux sous des astres défavorables, s’éveillent à la vie. Leur malheureux effondrement dans le tombeau ensevelira la haine que leurs pères l’un pour l’autre conçoivent.  × by lizzou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gwairth Cold

avatar
En réalité, je suis
Le barbecue Mongol
☂ Conte : Mulan - Barbecue Mongole

☂ Emploi : Professeur de Philo au Lycée
☂ Camp : Villains
☂ True Love : Non merci!

☂ Avatar : Rachel McAdams
© Crédit : Delphine
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Mer 5 Oct - 16:43



[Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town ft. Gwairth & All People

S'il y avait une chose que la brune ne supportait pas, c'était bien de devoir suivre les autres et d'avoir de grandes chances de ne pas voir les actions biens se passer. Et ça se fit quelques minutes plus tard. Après avoir mis en échec les loups grâce au tremblement de terre, ils apprirent que c'était en fait à cause de sa blessure. Parce qu'une fois blessée, l'endroit était aussi blessé et plus les tremblements étaient fort plus il y avait de chance qu'elle meurt. « Génial, elle aurait pas pu le dire avant que je m'en serve comme bouclier ? » Non Gwairth ne s'en voulait pas, elle s'en voulait rarement à vrai dire. Bref ils réussirent à passer, mais là, l'une des autres filles préféra écouter les deux autres et rebrousser chemin. Je ne faisais pas confiance au petit garçon, mais j'étais plutôt favorable pour qu'on le suive. « Merde je sais que je ne suis pas aimable mais ils pourraient me croire quand je leur dis de suivre le garçon. » Elle fut tenté de sourire au petit garçon avant de se rappeler que ce n'était pas du tout dans ses habitudes. Rapidement ils se retrouvèrent à un croisement et Gwairth leva les yeux au ciel, quand deux loups arrivèrent.

–Et voilà ! Et ben on a plus qu'à rebrousser chemin avant de se faire bouffer !

Bien évidemment ils revinrent vers le garçon qui les accueilli avec un grand sourire. « J'espère que maintenant ils me feront un peu plus confiance. Quoi que même moi je ne me ferais pas confiance. » A peine arrêté, que la rousse prit sa lame pour la plaque contre la gorge de l'enfant. Gwairth se retint de dire quelque chose, se contentant de se reposer un peu. Toujours avec Valentina près d'elle, elle suivit le groupe et arriva dans une grande salle. « C'est une salle de torture comme ça qu'il me faudrait, exactement comme ça, mais je ne suis pas sûre que ça passe inaperçu à Storybrooke. Dommage !  » La rousse prit la femme avec elle et la brune pu respirer un peu, non la chose volante n'était pas lourde, mais courir avec elle dans les bras n'était pas de tout repos. Gwairth resta un moment en arrière pour reprendre une respiration normale et quand tout le monde se dirigea vers l'eau, elle les suivit, se demandant ce qu'il allait faire avec cette eau. La réponse arriva rapidement en la présence d'une barque, elle grimpa dedans avec les autres, puis une autre personne apparut, un jeune homme pas mal physiquement, vraiment pas mal. « Au moins je peux me rincer l'oeil ! » Elle s'installa du mieux qu'elle pu et vit la barque avancer seule. En penchant la tête sur le côté, elle grimaça, l'eau translucide lui permettait de voir le corps et les tombes. Soudainement la barque s'arrêta et la brune demanda à l'homme s'il savait ce qu'il se passait. Il lui répondit qu'il ne savait pas et intrigué, elle se retourna pour regarder l'autre rive. Là-bas, le petit garçon faisait une tête tristounette avant de disparaître et cette disparition fit froid dans le dos de l'ancien faucon.

–Je ne sais pas pourquoi, mais je ne le sens pas du tout !

Elle garda bras et jambe à l'intérieur de la barque, mais sursauta tout de même quand soudainement des mains blanchâtres et verdâtre agrippèrent la barque. « Ils vont finir par nous faire couler ! » Elle se défendit du mieux qu'elle pouvait en les griffant, mais des mains la firent passer par dessus bord. Gwairth sentit son corps entrer en contacte avec l'eau et elle grinça des dents, ils n'allaient pas en rester là. Pendant que les mains la griffait, d'autre continuait de s'approcher de la barque. Parler devenait impossible sans boire la tasse.

(c) crackle bones



Gwairth: 85% mouai
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1293-alea-ajact-est
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Ven 7 Oct - 15:21

Les secrets de

Valentine's Town
Candy Moutain ♫ Tu me remplis de douceur sucrée et de bonté ♫ Quand tu es un peu triste ou déprimé tu n'as qu'a mettre ta tête dans la Grotte de la Candy Moutain ♫ Un endroit tellement heureux, gai et empli de joie, ils ont des sucettes, et des chewings gums et des sucreries ♫




Roselina se sentait bien dans cet endroit malgré les évènements qui se passaient autour d’elle. Etait-ce par ce qu’elle était de retour à Valentine’s Town ? ou parce que le petit garçon venait de lui redonner de la force grâce à cette eau magique ? Ou était ce encore bien autre chose ? Sans doute un mélange des trois, mais grâce à ça, la rousse était plus remontée que jamais à sauver Valentina. Soufflant légèrement quand elle l’a placé au milieu de la barque, appelant les autres alors qu’elle voyait le petit garçon descendre en lui faisant un aurevoir de la main. C’est alors qu’un bruit fit sursauter la jeune femme, un homme armé d’une épée arriva en courant en confirmant ses dires au groupe, il fallait monter sur la barque. Plissant les yeux, Roselina reconnu alors Roméo. Elle n’avait jamais été proche de ce couple, Juliette ayant bien entendu comme les autres aussi, peur de ce qu’elle était, un cadavre. Le saluant rapidement de la tête, elle retourna son attention sur Valentina, lui caressant doucement sa chevelure blonde. « On te sauvera, je te le jures. » Elle avait murmuré ses mots pour que seule sa meilleure amie puisse l’entendre.

La barque avançait doucement et le groupe put enfin comprendre là ou ils se trouvaient. Roselina écarta les yeux, totalement surprise qu’un endroit comme ça puisse exister. Un cimetière, il y avait un cimetière, avec des morts à Valentine’s Town. Elle ne savait pas comment réagir, elle qui pensait que les gens de ce monde étaient tous immortels, et qu’elle était la seule « morte » présente. Or elle n’eut pas le temps de s’attarder sur son propre ressentiment que la barque s’arrêta net, le calme avant la tempête, puis des mains sortir pour essayer de les faire chavirer. Son premier réflexe fut de couvrir de ses bras Valentina. Seule comptait la reine et elle se fichait de savoir que d’autres personnes pourraient se faire blesser ou même tomber dans l’eau. Puis un grand plouf lui indiqua qu’effectivement une personne venait de se faire attraper par les morts. Roméo était du même avis que Rosie, s’occuper en priorité de Val, mais heureusement cette dernière était en sécurité, au milieu de la barque. Essayant de voir qui était passée par-dessus bord, Rosie remarqua que le rebord était rempli de mains cadavériques, qui le tenait fermement, empêchant ainsi la barque de passer. Elle n’écoutait pas les paroles des autres, les cris de Roméo ou encore de Gwairth, non, elle était juste fascinée par ses mains qui lui rappelaient tant ce qu’elle était.

Alors elle fit quelque chose que personne n’aurait osé faire à part elle, c’est-à-dire caresser une des mains qui agrippaient la proue de la barque. « Alors c’est ici que vous vous cachez, si je l’avais su plutôt je serais venu vous voir. » Le chahut de l’eau se calmait immédiatement, alors qu’elle continuait de passer ses longs doigts sur ceux qui sortaient du lac. Puis d’un coup, la main aggripa la sienne, les doigts entrelaçant les siens. « Oui, ce n’est qu’une apparence que la magie m’a donné, mais c’est moi, Emily, la mariée qu’on a assasinée, c’est moi le cadavre que Valentina a fait sortir du royaume des morts. » Ils étaient entrain de la reconnaître, elle était des leurs même si la malédiction de Regina lui avait redonné un semblant d’humanité. D’ailleurs à cet instant précis, son cœur ne battait pas, ses poumons ne se remplissaient pas d’air car elle n’était tout simplement pas vivante. « Aidez moi, Valentina est dans le coma, si moi et mes amis n’arrivont pas au château rapidement, elle deviendra comme nous et vous savez ce qui se passera. » La communication était établit, très bien même car les morts dans l’eau obéirent à Roselina. Les mains qui s’étaient aggripées au bateau le lachèrent, retournant dans l’eau sans même avoir touché à un cheveu de la reine. La main qu’elle avait touché quelques minutes auparavant lui donna une corde, qu’elle utilisa pour ramener Gwairth sur la barque. Une fois sauvé, vérifiant que tout le monde était bien présent, Roselina remercia les morts d’avoir sauvé son ‘amie’, mais ce n’était pas fini. Toutes les mains se positionnèrent à l’arrière du bateau, et lui donnèrent une forte impulsion, encore mieux qu’un moteur. Au lieu de mettre des heures à traverser le grand lac, la barque s’échoua quelques minutes après de l’autre côté, face à deux immenses portes encastrés dans le mur de pierre blanc.

Pendant que le groupe descendait pour observer la porte, Roselina s’accroupit sur les pierres de la rive et plongea sans crainte sa main dans l’eau. « Merci beaucoup mes amis, je vous promets de revenir vous voir, on pourra discuter ensemble si vous le voulez. » Oui, c’était important pour elle de remercier les morts, et surtout de savoir qu’au final, elle n’était pas la seule comme ça dans ce monde, ce qui lui réchauffait le cœur. « Toujours avoir un mort avec ça, c’est beaucoup plus utile qu’il n’y parait. » Rigolant à sa blague, elle s’avança devant la porte, sentant que c’était par là qui fallait aller. Attrapant l’énorme poignet du pan gauche, elle commença à tirer dessus avant d’héler le groupe pour qu’on l’aide. Comme le proverbe dit, l’union fait la force, la porte s’ouvrit difficilement dans un grincement sur du noir. N'ayant pas peur pour un sous et vérifiant que les membres du groupe et Roméo s'occupaient bien de Valentina, Rosie rentra directement dans la salle. Une lumière apparau alors au fond, éclairant mais très faiblement un très grand escalier double et deux portes barricadés sur le coté. "Nous avons déja eu du mal à ouvrir la porte, je penses que c'est bien de prendre l'escalier". N'attendant pas les autres, elle monta les escaliers deux par deux, et arriva rapidement devant une autre grande porte. Plissant les yeux, passant la main dessus, elle sentit qu'il y avait un écriteau. Sans douceur, elle l'arracha de la porte mais il n'y avait pas assez de lumière pour qu'elle puisse le lire. "Cuinn ? Est ce que tu peux venir s'il te plait ? Il y a un panneau important qui pourrait nous indiquer le chemin."

Elle essayait pourtant mais rien, heureusement que le jeune homme arriva et ils purent déchiffrer ensemble. "DANGER ! Repartez immédiatement avait qu'il ne vous trou ..." L'écriture était tremblante, et les tâches sanguines à cotés de la phrase non terminée ne laissez présager rien de bon. "Non, ce n'est pas maintenant que nous allons faire demi tour." Roselina était déterminée à rentrer dans cet endroit car même si elle ne reconnaissait pas le chateau, son sixième sens lui disait que c'était là qui fallait être. Prenant la main de Cuinn pour l'amener vers la porte, elle remarqua qu'elle était lourdement cadenassé. Prenant son sabre, elle rentra la pointe dans le gros cadenas et se mit à le trifouiller pour essayer de l'ouvrir. Quelques minutes plus tard, un crac se fit entendre et le cadenas tomba au pied d'une Rosie plus que fière. Tirant sur la poignet, la porte s'ouvrit et laissa place à un couloir qui était cette fois éclairé, mais toujours faiblement. "Allons y Alonzo , je penses que c'est par là."



made by pandora.




85% de vie - 10% de l'attaque du loup = 75%
75%+ 15% de l'arrosage du garçon =90%

Rosie: 90% de vie
Revenir en haut Aller en bas
Cuinn Z. Lonruil

avatar
En réalité, je suis
Zero
☂ Conte : L'étrange Noël de Mister Jack

☂ Emploi : Agence tout ce qui touche aux Handicaps sensoriels et ce qui les entoure.
☂ Camp : Selfish
☂ True Love : Cœur à reconstruire !

☂ Avatar : Adam Anderson
© Crédit : Pumpkin ; signa' Pumpkin
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Dim 9 Oct - 14:49

L'annonce était faite, maintenant, tous savait qu'il fallait protéger la reine coûte que coûte sinon ce monde serait perdue. Comment ne pas le comprendre, lui qui venait aussi d'un monde comme celui-ci, basé de plus sur une croyance. Il avait bien décidé d'aider. Même il n'était plus qu'un fantôme, un robot fantôme actuellement, espérant trouver une sortie, voulant respirer sans se sentir coincer. Il marchait encore et encore, suivant le groupe. Cependant, ils trouvèrent sur leur chemin un  petit garçon, il n'avait pas forcément confiance, ce genre de choses lui rappelait des souvenirs qu'il préférait oublier. Cela ne présageait jamais rien de bon, alors il n'eut pas vraiment l'envie de donner une réponse positive. Ils rebroussèrent le chemin et malheureusement pour eux, leurs envies pour certains de revenir en arrière se retournèrent contre eux. Ils fuirent de nouveaux allant voir le petit garçon, le suivant au final.

Cuinn se laissait traîner. Ils arrivèrent à une salle de...torture. Il restait en retrait, il ne voulait pas réellement se mélanger mais suivait tout de même ce qu'il se passait. Il n'avait pas réellement de pensées particulières, essayant surtout de ne penser à rien. Il se sentait déjà moins enfermer, même si l'endroit était légèrement glauque sur l'idée. Il observa un peu plus ce qui se trouvait autour de lui. De l'eau s'y trouvait, ils s'y approchèrent et il pouvait voir un jeune homme accoster. Il n'y pensa encore rien et montait avec les autres. Les gens pouvaient le penser vide de sen.

Il sursauta lorsqu'il baissa son regard, des mains s'étaient agrippées à la barque. Des morts...dans cette ville cela pouvait étonner plus d'un. Avait-il peur ? un peu dans un sens mais pas pour la vrai raison qu'on pouvait penser. Il était , du moins il avait été un mort. Mais il ne voulait pas être touché par eux, il avait assez donné pour être hanté par des fantômes ou des morts. Mais il avait une impression qu'ils voulaient être apaisés. Il écoutait la demoiselle en face de lui qui communiquait avec eux. Tout se calmait, ils les aidaient à traverser plus rapidement. Il leur souffla aussi un merci en passant sa main dans l'eau avant de suivre de nouveau le groupe. Il accepta d'éclairer pour qu'ils ne soient pas gênés et arrivèrent à un couloir, qui lui était assez éclairé. On ne voyait pas la fin de ce dernier...

Les murs se mirent trembler alors qu'un rugissement se fit entendre. Un lion était devant eux, il faisait la largeur du couloir et d'une hauteur indéterminée. Cuinn voulut s'allonger mais avant qu'il ne puisse le fauve lui donna un coup de patte qui le fit atterrir lourdement sur le sol, grimaçant de l'impact, alors qu'il avait essayer de disparaître, il avait même essayer de voler pour voir une issus, pour voir si il y avait un passage, il avait très vite compris que ses capacités étaient moindre et d'une puissance faible. Cuinn se releva quelques secondes après, reprenant ses esprits grimaçant, et avec difficulté. Il leva les mains en signe d'apaisement. [b">"Nous sommes là pour sauve ta reine" il l'avait dit d'un air doux et calme. Cependant, le lion n'apprécia pas et rugit une nouvelle fois, lui donnant un nouveau coup, retombant. Il s'aida du mur pour se relever, les douleurs commençant à se faire sentir. Il se mordit la lèvre et regarda le groupe. Ils décidèrent de rebrousse le chemin. Cuinn boitait un peu, essayant de ne pas penser aux autres douleurs, ils se retrouvèrent très vite devant un escalier.


Cuinn : 75% de vie

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙



Dernière édition par Cuinn Z. Lonruil le Mer 26 Oct - 23:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t890-une-petite-citrouille-lumine
Violette R. Starseed

avatar
En réalité, je suis
La fille aux cheveux magiques
☂ Conte : Raiponce

☂ Emploi : Peintre
☂ Camp : Heros
☂ True Love : Mon vaillant voleur

☂ Avatar : Amanda Seyfried
© Crédit : Valou + Bazzart
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Lun 10 Oct - 0:42

Les secrets de Valentine Town
Raiponce & Les autres

'' Les gens font parfois de drole de choses quand parle leur coeur ''
✻✻✻

Je laissais quelques articles aux autres en me reculant  puis je vois Jack approcher et nous laisser tous ce qu’il reste. Il semble plus intéresser par le coffre lui-même qu’il observe sous toutes les coutures. Dans sa recherche il finit par trouver un vieux bout de papier et il y lit ce qu’il pouvait y déchiffrer. Voilà qui était bien mystérieux, mais le cri qu’il lança par la suite l’était tout autant. Elle est là ? Ce ne pouvait être que l’Ombre et c’était sans doute celle-là même qui avait laissé cette note. Voyons, il n’y avait pas de quoi s’affoler. Nous œuvrons tous dans un même but alors tout irais bien. On va finir par  trouver comment sortir Valentine Town de sa torpeur et on va aider tout le monde, cette femme y compris. Je devais lui faire comprendre.

-Écoute moi, calme toi, nous ne te voulons aucun mal ni à toi ni à la reine. Nous sommes ici pour vous aider alors sil-te-plais laisse nous t'aider et je suis sure que tout va bien aller …

Je ne finis pas ma phrase parce que je sens un coup me frapper de pleins fouets sans pour autant ne rien voir. Bon, madame est de mauvaise humeur à ce que je vois. Ok, il n’y a rien pour nous ici alors je sors de derrière le miroir cassé. Jeu de lumière et de miroir qui s’allument, je m’approche de celui de gauche pour y voir l’Ombre. Je me sens oppresser, mais tout redevient mieux lorsque je me déplace sur  la droite. Je me sens mieux et j’ai un bon pressentiment devant ce miroir. Bien que l’autre femme m’ait empêché de le toucher je ne peux pas y résister et j’y touche  quand même.

-Tu vois, il n’y a rien l…

Je ne finis pas cette phrase là non plus parce que je me retrouve… Dans le miroir ! Mais qu’est-ce qui ce passe ? Je ne peux ni avancer ni reculer. J’ai beau taper contre la vivre  ou crier rien ne semble traverser cette paroi de verre. Je vois mes compagnons devant moi ainsi qu’une très belle femme que je devine être l’Ombre.

-Oh non, mais qu’ai-je fais encore…

Comment est-ce que je vais bien faire pour sortir d’ici ? J’essaie de me déplacer de côté et j’y arrive. Je me déplace dans l’autre miroir et je sens un passage derrière moi. Je ne peux toujours pas y reculer ni sortir du miroir, mais au moins je sais que je peux changer de miroir. Je vais dans celui que Jack à toujours en mains et je tente d’attirer son attention. Comme il le regarde souvent ce ne devrait pas être bien long avant qu’il ne me voie. Je pointe avec insistance le passage que j’ai découvert. Je ne peux leur parler ni sortir d’ici, mais au moins je vais les aider de mon mieux avec ce que je sais.

-Je t’en prie, s’il-te-plais, comprend ce que je veux te dire…

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


Vie : 80 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Lun 10 Oct - 20:59




L’endroit où la peau avait été coupée lui faisait mal, c’était en ça que Jack n’aimait pas être humain en raison de toute la douleur qu’il était possible de ressentir, cherchant des yeux une ombre qui était invisible pour tous en dehors d’une observation minutieuse au miroir. Mais même cette technique avait ses limites et il en voulait pour preuve sa blessure, tandis que le rouge tâchait sa chemise d’un blanc immaculé sous sa veste sombre offrant un magnifique contraste très certainement, raffermissant alors sa main sur le manche de son ombrelle qu’il avait emporté avec lui. Il n’avait pas besoin d’une véritable arme pour se battre, il était le roi d’Halloween et estimait que lui seul suffisait amplement, après tout il s’était débarrassé d’Oogie sans la moindre aide extérieure et avait eu le bon instinct de tirer le bon fils. Il reprenait son équilibre comme il fallait, sachant que le sien avait toujours plus ou moins assez au-dessus de la moyenne – du moins c’est l’impression qu’il en avait, son agilité l’aidant ainsi à recentrer son centre de gravité pour se positionner et se camper sur ses pieds comme il le fallait. Concentré pour essayer de percevoir quelque chose, une perturbation dans l’air ou il ne savait quoi, le discours que pouvait avoir Raiponce aurait presque pu le désespérer au possible. Les héros de contes classiques pensaient toujours que c’était avec de belles paroles qu’on pouvait raisonner une personne, si c’était le cas il n’aurait jamais essayé de voler Noël de son côté malgré les mises en garde perpétuelles de Sally pour le prévenir du malheur à venir, ils n’étaient pas dans une histoire pour enfants et il fallait que la jeune femme ouvre les yeux sur la réalité du monde qui pouvait bien l’entourer. Tout le monde n’était pas gentil ou méchant, tout était si complexe au possible, et après l’attaque qu’on lui avait portée il était hors de question pour Jack de tenter de son côté de faire ami-ami avec cette chose invisible. Et le fait que la blonde puisse se faire attaquer sans prévenir, comme ça avait été le cas pour lui, n’était à son sens qu’un argument de plus à ce qu’il était en train de penser et le réconforter dans cette idée qu’il avait toujours raison. Ses doigts squelettiques se serrèrent un peu plus sur sa prise, toujours cachés derrière ses gants, levant un peu plus l’objet tout en reculant en direction des filles.

« Ce n’est pas le moment de lui proposer de boire le thé ! Cette chose est hostile et il semble clair qu’on n’arrivera pas à la raisonner, elle a l’air lié aux miroirs et il faut qu’on fasse quelque chose à ce sujet, et nous perdons un temps qui pourrait nous être précieux pour le futur. »

Jack pouvait paraître froid et cruel en cet instant mais pourtant ce n’était pas le cas, il pensait juste à sauver Valentina et qu’importe le sang couler car il arriverait très bien à dormir de son côté par la suite, il était roi de fête et prendre des décisions aussi difficile que ça puisse paraître était son lot quotidien. Et de part ce statut il commençait à comprendre tout ce que ceci pouvait bien vouloir dire, surtout depuis ce fameux sauvetage qui remontait presque à un an bientôt, le fait d’être ainsi lié à une fête rendait les choses très compliquées. Si Cupidon mourrait alors son monde était condamné aussi, il en était persuadé et c’était comme inscrit dans son sang, ce qui voulait dire par extension que s’ils étaient toujours coincés ici lors de ce tragique événement ils pourraient ne pas en survivre aussi. Les yeux rivés sur cet espace vide sans se préoccuper vraiment ce qui se passe à l’arrière, ne voyant pas que la rêveuse du groupe est repartie en quête de rédemption près des miroirs, ce n’est qu’un coup d’œil rapide vers l’ancienne lionne qui se rend compte qu’il manquait l’une d’entre eux. Il reportait vite son attention sur l’avant même s’il sait qu’il ne verra rien, toujours dans l’optique d’observer une perturbation dans l’air, jusqu’à prendre une décision après cogitation. Ils étaient dans cette situation à cause du miroir qui avait été brisé et il en restait toujours assez intact, d’ailleurs cette histoire l’échappait entièrement et il n’avait pas envie de réfléchir pour trouver vraiment la solution à ce casse-tête, se dirigeant ainsi vers ceux-ci pour frapper avec son ombrelle celui de droite qui avait été tant brillant il y a de cela quelque temps. Malheureusement celui-ci ne fit que relever un mur des plus banals, augmentant sans doute une forme d’énervement de sa part alors qu’il avait frappé autant de colère pour sa blessure que pour la situation, même si à Halloween Town on estimait que briser un miroir portait bonheur à ses habitants il ne savait aucunement si ce proverbe s’appliquait toujours à l’heure actuelle. Son regard se posa sur ce mur, comme si de par ce geste il espérait le faire exploser comme en mettant un pétard dans une citrouille ou quelque chose du genre, la situation avait l’air de s’enliser un peu plus et il perdait sa patience à seconde qui pouvaient bien passer.

« Ce n’est pas vrai ! Tout ça n’a aucun sens ! On devrait tous les briser au moins cette ombre arrêterait peut-être d’exister pour notre plus grand plaisir ! »

Le roi d’Halloween retourna aux côtés de Nessa après ce qu’il pourrait qualifier d’emportement, il voyait difficilement comment qualifier autrement son geste, la stratégie n’était pas la bonne et il préférait attaquer que de rester là sans réagir. Arrivant au niveau de l’ancienne il lui tendit le morceau de miroir brisé qu’il avait pu ramasser plus tôt, celui avant de se faire attaquer honteusement par-derrière, sans vraiment prendre le temps de regarder. Il avait une idée en tête. Il allait attirer l’ombre un peu plus loin pour laisser le champ libre à la jeune femme de réagir et de trouver une potentielle sortie, il allait appâter l’ombre le plus loin possible, se sentant largement assez d’attaque pour s’en occuper seul. Il avait été surpris par son premier coup porté mais ceci ne se reproduirait pas, il en était hors de question et le refusait catégoriquement de toute façon, préférant que l’ancienne lionne puisse se prémunir car le sens de protection que pouvait avoir Jack était de toute manière plus fort que tout. Il n’avait jamais reculé sur le fait de se salir les mains, surtout pas pour qu’on puisse faire du mal à des personnes qui pouvaient compter ou encore qui se trouvaient dans la même galère que lui, se sentant responsable de ce groupe à partir du moment qu’il avait énoncé le fait de se rendre aux bosquets pour trouver les portes. Les deux femmes avaient décidé de le suivre et c’était comme si intérieurement il les avait placé automatiquement sous sa protection, il ne laisserait rien ni personne leur faire du mal quelque part, même si elles étaient assez fortes pour affronter elles-mêmes ce qui pouvait bien arriver son sens personnel était le plus présent. Une fois qu’il lui déposa le morceau en main il se retourna aussitôt vers le reste de la salle vide et fit revenir ses spectres, toujours aussi confus de ce qui pouvait bien se passer car ses derniers ne pouvaient atteindre a priori l’ombre, faisant un ou deux pas sur le côté tout en replaçant son ombrelle sombre comme il l’aurait fait avec une épée pour se protéger. Il jeta un coup d’œil vers Nessa, un de ses fantômes approchant d’elle sans pour autant la toucher, se trouvant être peut-être plus posé à cet instant que plus tôt. Il savait qu’il s’était enflammé en brisant le miroir et ça ne devait pas se reproduire, pas de cette manière après tout, il avait toujours été du genre à foncer tête baissée après tout même si ça lui portait préjudice souvent. Il émit un petit sourire vers elle, se voulant rassurant au possible, elle devait lui faire confiance.

« Je vais l’attirer de l’autre côté de la pièce, ça vous laissera le champ libre pour trouver un passage ou même un moyen de la neutraliser, il y a moyen de briser le reste des miroirs peut-être. N’ayez pas peur de ce petit spectre il ne vous fera pas de mal, il essayera de prendre soin de vous, je m’occupe du reste. »

Avant qu’elle ne puisse protester il s’écarta d’elle, lui laissant ainsi un des petits spectres, se mettant presque à l’opposé tout en restant sur ses gardes. Les fantômes s’éparpillèrent un peu avant de revenir à lui, en dehors de celui laissé auprès de Nessa, ne trouvant rien comme tout à l’heure bien que conscients qu’il y avait un problème. Un spectacle qui devait avoir au moins eu le mérite d’attirer l’attention de l’ombre vers lui, faisant un faible signe de tête de loin à l’ancienne lionne pour l’inciter à bouger et qu’il gérait entièrement la situation, mais il devait s’assurer au maximum que la chose invisible aurait les yeux rivés sur lui et uniquement sur lui. Un moment d’ego trop fort ? Peut-être. Mais Jack était après tout habitué à être sous les feux des projecteurs, à mettre des paillettes pour qu’on le remarque et qu’on ne voit que lui, et c’était justement le moment parfait pour lui que d’user de ce véritable don de mise en scène. Il sourit un peu plus et se redressa autant qu’il le pouvait pour se tenir le plus droit possible, alors qu’il plaçait son ombrelle sur le côté comme pour l’inviter à engager le combat, dans cette attitude si fière et presque à la limite d’être hautain mais qui n’était là que sa prestance naturelle de roi. Ses yeux fixaient droit devant lui, à défaut de savoir où l’ombre pouvait se trouver, après tout il ne connaissait aucunement la peur et il était temps pour lui de montrer qui il était vraiment.

« Tu ne sais pas qui tu as eu l’impertinence de toucher ! Moi Jack Skellington, roi d’Halloween, je suis ici pour accomplir la mission de sauver Valentine’s Town et Cupidon ! Je serai ton adversaire et tu ne sais pas à qui tu t’attaques ma chère ! »


À peine prononçait-il ses mots qu’une forme de présence de plus en plus pressante se faisait autour de lui, voyant dans un coup d’œil sur le miroir encore intact qu’elle s’approchait de lui, se préparant à attaquer de son côté.





copyright Bloody Storm


Niveau de vie : 85%

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Nessa Faëlivrin

avatar
En réalité, je suis
Sarabi
☂ Conte : Le Roi Lion

☂ Camp : Heroes
☂ True Love : ...

☂ Avatar : Liv Tyler
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Mer 12 Oct - 20:57

Les Secrets de Valentine's Town

Après les interventions de mes partenaires d'aventures, je prenais alors la fiole remplie que je réussissais à glisser dans l'une des grandes poches de la veste de Colin. Je me dirigeais ensuite vers les épées. Je les testais en les cognant le plus fort possible au sol, et comme souvent c'était l'objet le moins attirant qui était le plus solide. Je la prenais donc. Une torche et une épée, ça peut toujours aider en cas d'attaque pour se défendre.
Je soupirais d'agacement devant la stupidité de la jeune femme blonde, je ne lui avais pas dit pour rien de ne pas toucher le miroir. Mon autre partenaire semblait perdre patience et voulait tout casser. Je me souvenais alors de ce qu'il avait lu. Du sang royal... Il y avait une instruction illisible sur la fiole. Je la sortais, essayant encore de voir si je ne pouvais rien déchiffrer, ça avait peut être un pouvoir ce truc. J'ouvrais la fiole, et dans la précipitation des gouttes se projetèrent sur les miroirs noirs. Je les vis scintiller, et si... N'écoutant que mon instinct qui ne m'avais pas fait défaut jusque là, je balançais la moitié du flacon sur le miroir, à la fois sur Raiponce et sur l'ombre qui en était prisonnier. Peut-être que la magie de ce flacon, associé au fait que je suis royale serait la clé de tout ceci. Et j'avais eu raison, Raiponce revint bien matérielle devant nous et l'ombre se matérialisa en une jeune femme. Je posais la fiole au sort, reprenant mon épée que je mettais sous la gorge de cette nouvelle arrivante. Elle avait beau être belle, ressembler à une parfaite ingénue avec ses beaux cheveux blond, je ne me fier à personne dans ce labyrinthe. Même si elle rit et ne se montre pas agressive. Elle a beau afficher une mine triste devant ma méfiance et nous dire merci, je ne baisse pas ma garde et lui demande.


- “ Qui êtes vous? ”

Elle répond qu'elle ne sait pas et nous remercie encore et encore. Puis soudain elle parle de son bien aimé et file par le chemin ou nous sommes arrivés. Ok, elle ne sait plus qui elle est mais elle se rapelle qu'elle a un bien-aimé, pas louche du tout tout ça. Je grogne encore, la lionne en moi prend le dessus de plus en plus. C'est a ce moment que Raiponce nous dit qu'elle a vu un autre passage. Alors les sens en alerte, je casse le dernier miroir, révélant ce nouveau passage. Je m'engouffre dans ce couloir, le chemin part sur la gauche et j'arrive devant une intersection. Tout droit ou a droite, voilà la nouvelle interrogation. Le chemin devant nous est trop silencieux comme si la mort y avait élu domicile, mes poils se lèvent sur mes bras, le danger est là devant nous, il faut tourner à droite et sans un mot je m'engage sur la droite. Ce n'est pas par dédains pour Raiponce et Jack, mais simplement que jusque là, mon istinct animal nous a préservé que je pense simplement agir pour le mieux de la meute. Puis personne, à part Scar n'a jamais osé remettre ma parole en doute. Donc voilà, tant pis... C'est l'apparition de mon voisin, Colin, que je reviens à ce qui se passe devant moi. Je grogne au bout d'à peine 3 secondes, ce n'est pas lui. Ce truc est un ennemi, je passe sans m'arrêter, ignorant totalement et conseille aux autres de l'ignorer aussi, de ne pas l'écouter. Le chemin se met alors à monté et je sens l'odeur d'un air frais et bientôt le soleil apparaît.
Notre groupe est enfin sorti des sous-sols, à nous l'air pur. Je regarde les alentours, je ne distingue pas de danger pour le moment. Nous somme arrivés dans un bosquet touffu et verdoyant. Je profite de se bref moment de répis et parle à mes compagnons.


- “ On est en sécurité pour le moment. Vous pensez que ça va pour l'autre groupe? ”

J'avoue que je n'aime pas quand on se sépare ainsi, l'esprit de meute sans doute...



Sarabi
Nessa


©Aliana


Mission : 100%
Nessa : 100%

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Fight & hope until the end

Si tu crois que rester est simple, il aurait été plus simple de fuir. Mais je suis rester pour Simba, pour Mufasa ! by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1633-le-destin-d-une-lionne-sara
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Ven 14 Oct - 20:03

Mission - Les secrets de Valentine's Town
Coeur inconstant âme inconstante je ne trouve pas la route sur laquelle j'ai voyagé jeune esprit broyé je suis vivante tu es venu mais j'étais gelée je suis une battante au coeur brisé



« Gwairth ! Emily, retenez la porte ! »

S'il y avait une qualité en tant que fille de roi qu'Aileas pouvait remercier son père d'avoir appris, c'était ses capacités à prendre les bonnes décisions quand les choses prenaient une tournure facétieuse. Restée en retrait après avoir pénétré la grande salle puis la pièce en haut des escaliers, elle n'avait pas manqué de battre en retraite à la vue du lion, non sans lever les yeux au ciel en voyant Cuinn essayer de le dompter au passage ; c'était bien un homme ça, de croire qu'être en haut de la chaîne alimentaire signifiait pouvoir dompter les bêtes féroces comme s'il s'agissait d'une bagatelle. Les mains sur son arc, elle avait couru en reculant jusqu'à se retrouver de l'autre côté des portes, non sans traîner Cuinn derrière elle par le col sans ménagement avant d'ordonner avec le même ton strict aux deux jeunes femmes de fermer la porte et de se servir de toute la force de leur corps pour la maintenir dans cette état, histoire qu'ils n'aient pas un lion sur les bras en plus d'autres petits problèmes de logistique. Elle jeta un œil peut-être un peu trop agressif en direction de "l'intrus", en qui elle n'avait toujours pas décidé de faire confiance -en même temps vu la tête du gars ça n'était pas gagné pour parvenir dans les petits papiers d'Aileas… ; il tenait Valentina dans ses bras, la déposant délicatement près de Cuinn avant de suivre Aileas comme son ombre, ce qui ne manqua pas d'agacer la princesse rousse qui se retint violemment de lui asséner une remarque acerbe. Ça n'était pas le moment de jouer les rebelles, non ; et puis, il avait l'air de comprendre son intention.

Un instant plus tard, les deux silhouettes se retrouvèrent près de la porte de gauche, un peu plus loin dans la pièce, et ils examinèrent les planches qui bloquaient le passage avec minutie. Aileas fit signe à son compagnon d'infortune son intention ; retirer les planches au plus vite pour tenter de s'échapper par là. Un rugissement retentit et un « boom » sonore emplit la pièce ; le lion avait rejoint la grande porte d'en haut, retenu désormais uniquement par la seule volonté d'Emily et Gwairth écrasés contre le bois. L'homme voulut commencer le travail, mais Aileas le retint d'un geste, les sourcils froncés.

« Des barricades pareilles, ça peut soit retenir les gens dehors… Soit retenir quelque chose dedans. Il faut qu'on essaie de voir ce qui peut être à l'intérieur avant d'enlever. C'est peut-être d'autres créatures... »

Elle tenta de poser son oreilles contre les planches, mais elle était bien trop loin du bois de la porte pour pouvoir percevoir le moindre échos qui retentirait depuis l'autre côté ; un autre « boom » retentit, faisant pomper l'adrénaline plus fortement dans les veines de celle-ci.

« Okok, vasy, fonce, il faut que l'on retire ces planches vite fait bien fait ! »

Elle laissa le jeune homme faire le travail, et l'aida comme elle le pouvait dans cette étrange volonté de ne pas vouloir se « laisser sauver par un homme » ; aucun prince charmant n'était venu pour elle, alors elle n'allait clairement pas laisser le destin décider pour elle à ce stade. Puis, enfin, quand les planches furent enlevées, elle dût faire face à une affreuse conclusion : il n'y avait pas de poignée. Frappant rageusement contre le bois en poussant un petit cri de fureur, elle laissa ses doigts caresser le bois sombre à toute vitesse, cherchant quelque chose, une interstice, n'importe quoi où elle pourrait glisser sa main pour forcer l'ouverture. Mais il n'y avait rien, et elle serrait les dents. « Une porte sans poignée, sans déconner ! » Elle s'apprêtait à laisser tomber et emporter Roméo du côté de l'autre porte quand ses doigts vinrent rencontrer quelque chose de nouveau ; une gravure sur le côté, si fine qu'elle en était presque imperceptible mais dont les lettres d'or luisaient presque dans la luminosité présente. Comment elle ne l'avait pas vu ? Bon, pas le moment de réfléchir.

« La chose la plus importante est la réalité. » Elle leva les yeux au ciel en frappant la porte à nouveau, laissant échapper un sifflement frustré. « Une énigme… une énigme… Comment on est censé savoir si on est pas du coin ? » Aller ! Aileas posa ses doigts sur ses tempes, se massant légèrement en essayant de forcer une pensée. Elle était douée pour se sortir de problèmes quand elle s'y élançait à bras ouverts, ce n'était pas le moment de flancher ! « La chose la plus importante c'est la vérité… La chose la plus importante c'est la vérité… La chose la plus importante c'est la... » Quand soudain, une illumination ; un sourire vint illuminer son visage. Comme quoi, ses heures, ses journées, ses années entières passées en tant que ménagère de moins de trente ans passive et dévorant tous les films romantiques qu'elle pouvait trouver n'était pas  si inutiles que cela… Non ? Une idée, une idée… Elle jeta un œil vers le jeune homme, soudain, parano qu'il puisse lire ses pensées ; parce que bon, elle avait quand même un peu honte de connaître par coeur tout un tas de films qui ne semblaient pas être à son goût au premier abord. « D'abord il y a le désir... » Elle posa sa main contre la porte, faisant le vide dans son esprit, essayant d'oublier où elle était et qui se trouvait avec elle. « Puis la passion, ensuite le soupçon, la jalousie, la colère, la trahison, quand l'amour va au plus offrant la confiance est impossible, et sans la confiance il n'y a pas d'amour. » Elle chercha encore un peu, promenant ses doigts autour de l'énigme sur la porte, avant de pousser un cri de victoire en sentant ses doigts passer sur quelque chose de nouveau. « La plus grande vérité qu'on puisse apprendre un jour est qu'il suffit d'aimer et de l'être en retour. »

Elle fit un signe de victoire, trouvant la petite inscription qu'elle n'avait pas vu auparavant. 3. Elle était dans les sous-sols de la ville de l'amour ; et dans une ville pareille, la plus grande vérité était exactement cela : l'amour. Et si elle avait lu assez de contes étant petite, elle savait que cette porte sans poignée s'ouvrait probablement grâce à la parole, grâce à quelque chose qui avait un rapport avec l'amour. Un aveu. Non, trois aveux. Trois aveux mis sur le compte de l'amour.

Mais comment faire qu'on n'avait pas foi en cet amour ?

Aileas s'assombrit instantanément ; elle avait repris conscience de ce qui l'entourait. Elle porta un doigt à sa bouche, tentée de se ronger les ongles. Elle n'avait rien à avouer, hormis qu'elle n'y croyait plus. Mais l'énigme était probablement justement d'être d'une candeur absolue en révélant une forme d'amour qui nous fait vibrer avec toute la sincérité du monde. Une forme d'amour. Car l'amour ne se limitait pas à celle entre deux amants, n'est-ce pas ? Elle sentit son coeur rater un battement, tandis qu'elle dirigea sa main vers la poche arrière de son jeans ; elle y était. Cette photo. Cette photo toute cassée, déchirée et réparée mainte et mainte fois. Mais ça n'était pas une photo ordinaire non.

C'était une échographie.

Elle n'avait pas la force. Pas maintenant. Pas devant tous ces gens. Serrant les dents, elle se retourna vers les autres et plaça ses mains en porte-voix, parlant probablement beaucoup plus fort que nécessaire mais dans les circonstances ça lui importait peu.

« On a trouvé un possible échappatoire avec... avec Machin ! Le seul problème c'est qu'il n'y a pas de poignée… Je crois que la porte fonctionne façon « sésame ouvre toi ». Il y a une énigme : « la chose la plus importante est la vérité » et le chiffre « 3 » sur la porte et je crois en avoir trouvé la solution ; on est dans la ville de l'Amour, et la seule vérité que cet endroit connaît c'est justement l'Amour alors… Il va falloir que vous veniez là devant et que vous révéliez quelque chose de sincère à votre sujet concernant l'Amour. C'est le seul moyen de sortir d'ici ! »

Comme d'habitude, Aileas n'avait pas été le moins du monde diplomate et n'était même pas sûre d'avoir bien expliqué le problème, et surtout, elle n'avait pas envie de leur expliquer quelle logique l'avait faite arriver à cette conclusion ; mais dans l'urgence de la situation, ils n'avaient pas intérêt à faire les difficiles...


made by pandora.





Aileas : 85%
Revenir en haut Aller en bas
Violette R. Starseed

avatar
En réalité, je suis
La fille aux cheveux magiques
☂ Conte : Raiponce

☂ Emploi : Peintre
☂ Camp : Heros
☂ True Love : Mon vaillant voleur

☂ Avatar : Amanda Seyfried
© Crédit : Valou + Bazzart
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   Lun 17 Oct - 0:31

Les secrets de Valentine Town
Raiponce & Les autres

'' Les gens font parfois de drôle de choses quand parle leur coeur ''
✻✻✻

Je me démenais comme une poule sans tête devant les miroirs sans pour autant réussis à leur faire comprendre ce que j’avais découvert. C’est quand enfin Nessa déversa sur le miroir la fiole bleu que je repris ma place parmi eux.

-Merci…

Une bonne chance que je lui ai laissé cette fiole sinon j’ai bien l’impression que je serais resté prisonnière pour un bon moment.  Je sais bien qu’elle m’avait prévenue, mais j’avais un bon pressentiment.

-Au moins cela n’aura pas été vains, il y a un passage derrière ce miroir, je l’ai senti.

Un bon coup et le passage ce révéla à nous. Je suivis Nessa parmi les détours et les couloirs sans douter d’elle une seconde. Plus jamais je ne toucherais à quelque chose, plus ici en tout cas. Je ne sais pas trop comment, mais bien vite nous sommes sortie des catacombes vers la lumière du soleil. Je contournais l’amas d’arbres vers la gauche jusqu’à trouver un passage et de m’y engouffrer prudemment.  Un paysage horrible se dessinait devant moi. Dans un cercle parfait, l’herbe fraîche et les arbres fort laissaient place à de la paille dessécher et des charpies de bois. Les arbres étaient morts et en partis carboniser. On pouvait encore voir sur quelques-uns certaines traces des portes qu’ils avaient jadis accueillit. J’avais vu la porte en Valentine Town et Storybrooke partir en fumé même si elle avait été activée par la reine de la ville alors il n’était pas question que j’ouvre une de ces portes. Je n’avais pas une onze du sang royal des fêtes qui coulait en moi alors avec ma chance j’avais plus de chance de faire tout exploser que de sauver quoi que ce soit.

Je me suis avancé dans le cercle de mort et de désolation sans vraiment faire attentions au piaillement des oiseaux qui avait changé. Je ne me suis rendu compte de mon erreur qu’au moment où ils s’abattirent sur moi. J’ai eu tout juste le temps de nous mettre à l’abri sous mon bouclier avant qu’ils nous attaquent. Je réussi même à en toucher deux avant d’en appeler à un retrait stratégique. Nous étions à un mètre sur l’herbe verte et je croyais à tords que les oiseaux nous laisserais tranquille, mais voilà qu’ils revenaient à la charge. J’ai pris le bouclier bien haut d’une main et tenta de frapper les oiseaux avec mon épée. À une telle hauteur le bouclier est trop lourd pour mon petit bras et il tombe bien vite au sol. Je perds l’équilibre et en battant l’air de mes bras pour reprendre pied je blesse accidentellement Jack avec la pointe de mon glaive. Du coin de l’œil je vois Nessa se faire attaquer par quelques oiseaux, mais je vois surtout tout un nuage de volatile se précipiter vers moi. Je sens le picotement de leurs becs avant de tomber au sol. J’ai mal et durant un instant je pense que je vais mourir ainsi, dévoré par des oiseaux, et que je ne vais jamais plus revoir ceux qui me sont cher.

✻✻✻
CODES ©️ LITTLE WOLF.


Vie : 65 % bob
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: [Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Mission VT] Les Secrets de Valentine's Town
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Enchanted & real Worlds :: Autres Mondes :: Autres mondes-