Partagez | 
 

 Love is a shit [PV Valentina]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Love is a shit [PV Valentina]   Mer 2 Nov - 20:51

L'amour n'existe plus

Cela faisait bientôt 10 ans que je vivais à Tortuga, mais ici, à part Calypso et Bekha, tout le monde ne me connaissait que sous le nom de Valla. Femme au combien accueillante pour s'ébaudir et pourtant dangereuse lors des bagarres, Valla était sanguine, un mot qui ne lui plaisait pas et la bagarre partait au quart de tour. Mais ce soir là j'étais dans ma chambre, seule, avec pour seul éclairage une chandelle. Je n'ai que peu de chose de mon monde d'origine, une épée, ma dague et un coffre remplis de souvenir. J'ai eu le malheur d'ouvrir ce coffre ce soir, je n'aurai pas du... Quelle idée, je devais vraiment être maso...
Il y a un jouet, une figurine en bois, le jouet préféré de mon fils Lancelot... Une larme coule, la première depuis 10 ans... Je tombe sur une plus de hibou, je pense à mon frère espérant qu'il aille bien où qu'il soit. En prenant chaque objet dans mes mains je fini par tomber sur le médaillon avec les cheveux du seul homme que j'ai aimé de toute ma longue vie... Je ferme les yeux et mon esprit part loin, très loin, à une époque où je pensais que l'amour pouvait tout vaincre, une époque lointaine ou j'avais connu le bonheur... Quand je réouvre les yeux, mon visage est maculé de larmes, je range tous les objets dans le coffret et le referme à clé. Je le range et je quitte ma chambre. Quand ils me voit passer les habitués de Tortuga s'approche de moi, je lève la main armée de ma dague, le message est claire, ce soir je ne veux pas de compagnie. Je me dirige vers la sortie de la ville et je regarde les étoiles. Il ne faut pas que je perde mon sang froid, je ne dois sous aucun prétexte lâcher mes pouvoirs... Si je le fait Killian saura que je suis ici, il ne le faut pas... Je regarde les étoiles et chante une vieille chanson en celte. Une chanson qui honore Ceridwen... Je dois me ressaisir, ça fait 10 ans, 10 ans qu'Arthur est mort, 10 ans que je suis ici et que je n'ai jamais utilisée la magie, car elle est trop identifiable... Je soupire à la fin de la chanson, quand je me retourne je ne suis pas seule, une femme blonde est là à m'observer. Je demande alors sur la défensive.


- « Je peux vous aider? »

Non Valla n'est pas aimable, contrairement à Viviane qui aurait été moins agressive...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Love is a shit [PV Valentina]   Mar 21 Mar - 23:40




« Love is a shit an open door »
ft la Dame du Lac




Elle sortait rarement de sa ville en dehors de son jour de fête, où elle parcourait les mondes entiers armée de son arc de bois de rose et de son carquois pleins, accompagnée d’une poignée d’angelots triés sur le volet et élus pour l’assister dans sa tâche. Le reste du temps, elle le passait aux préparations du jour saint, à gérer sa ville et rencontrer les autres rois lors de grandiose tea-party sur les terrasses françaises de sa place. L’ensemble mouvait sembler monotone et répétitif chaque année, et pourtant c’était un renouvellement constant, aussi différentes les unes des autres, riches et joyeuses, évolutives. Toujours est-il qu’exceptionnellement, elle était aujourd’hui de sortie. Il lui arrivait de procéder ainsi, car sa fête était peut-être la Saint Valentin, mais son but suprême était l’amour, au-delà de ce jour particulier, et elle partait aussi en quête de cœur à aider, soigner ou guider. Cupidon s’était ainsi laisser aller, promenant son regard dans le ciel et ses nuages, à l’écoute de qui pourrais avoir la chance de tomber sur elle et de capter son attention en ce jour de sortie. C’était là l’un de ses pouvoirs, percevoir les cris d’appels des cœurs et leurs complaintes, tout comme leur joie. Mais ils n’avaient alors pas besoin de son intervention, même si elle appréciait d’observer ces gens heureux.

C’est un puissant appel qui sortit du lot de cœur malheureux d’amour, un cri vibrant pour son être, d’un rejet total de l’amour, ou un abandon violent de la chose, qui ne pouvait que la faire réagir et qui affola donc la reine en une seconde à peine, elle qui ne pouvait décidemment pas laisser passer ça. En quelques battements d’ailes, elle traversa le ciel des mondes, traversant les frontières jusqu’à la forêt enchanté, plus précisément au port de Tortuga. Prise de cours, elle s’arrêta au-dessus de l’ile, déroutée par ce qui se dégageait des lieux pour elle. Une ville bien triste pour la reine de l’amour, peuplée de pirates seuls, éconduits, et de femmes éperdues ayant laissés leur cœur à la maison, ou même plus loin en arrière dans leur vie, pour travailler de leur corps, de l’affection contre subsistance, en rêvant parfois dans le secret d’un sauvetage par amour. Elle retrouva rapidement le filon qui avait attiré son attention, puissant, et s’empressa de le remonter en suivant sa trace. Lorsqu’elle parvint toute proche, une voix se joignit à l’appel qu’elle percevait, formant un chœur sublime de beauté, mais oh combien malheureux et seul. C’était une femme qui lui tournait le dos, brune et vêtu à la manière de la vile, armés, et Cupidon se posa doucement sur le sol, repliant ses petites ailes dans son dos, le long de sa robe blanche.

Un éclair de surprise traversa ses yeux bleus lorsqu’elle s’adresse à elle, avant que la reine ne se reprenne, adressant un sourire à l’autre femme. Elle n’était en général pas visible des hommes et femmes, afin de pouvoir travailler tranquillement et convenablement lors du 14 février. Bien sûr, si elle le désirait, elle apparaissait aux yeux de chacun, mais ce n’était pas le cas ici. Même si l’effet était moins puissant en ce jour banal, la magie devait être forte en elle pour ainsi pouvoir l’apercevoir. Elle s’approcha de quelques pas, restant tout de même à distance, car elle avait déjà dû gérer des situations violentes à son encontre. « Non je n’en ai pas besoin. Moi en revanche, je peux vous aider. ». Elle détailla un peu plus la femme, devinant que la chose ne serait pas facile aujourd’hui. Une mission pour elle en forme ! Elle s’approcha tout de même un peu plus, tendant sa joue pour une salutation à la française qui était pratiqué à Valentine’s Town. Peut-être pas dans les autres mondes. « Je m’appelle Cupidon. C’était un très beau ce que tu chanté, en quel honneur était-ce ? ». Elle se doutais bien sûr qu’elle ne pourrait trouver directement, et il convenait donc d’établir le contact et la conversation pour trouver le problème, afin de le régler.


fiche codée par rawr
Revenir en haut Aller en bas
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: Love is a shit [PV Valentina]   Sam 10 Juin - 11:27

L'amour n'existe plus

M'aider, personne ne pouvait m'aider pour la simple raison que je n'avait pas été conçu pour recevoir de l'aide, mais moi aider... Je n'étais pas venu à Tortuga pour rien, j'étais venu ici pour aider Calypso a assoir son pouvoir, depuis le sauvetage de Liam, la sorcière des océans usait de sa notoriété pour que personne ne se doute qu'elle n'avait plus de pouvoir... Je l'aidais à chaque fois que je le pouvais. J'hausse les épaules en disant.

- « Je n'ai pas besoin d'aide. Merci quand même. C'était un chant pour rendre hommage à celle que je considère comme ma mère, la déesse de la magie, la déesse de la mort et de la vie, la déesse de l'eau, la déesse Ceridwen. Mon monde a donné beaucoup de pouvoir à cette déesse, comme il est agréable de voir que l'amour est protégé par une femme comme vous Cupidon. Maintenant je pense que vous avez mieux à faire que perdre votre temps avec un cas désespéré comme moi. Je vous remercie de votre sollicitude, mais passé votre chemin, il n'y a rien à faire pour moi madame. »

Le mélange parfait de Viviane et Valla. Pour appuyer mes dire, je tourne le dos à la jeune femme blonde pour m'enfoncer dans la forêt tropical, dans la forêt je vais pouvoir libérer ma magie, même les pirates en ont peur. Avec un peu de chance, la malédiction est réelle et je serait enfin libéré de tout ça...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Love is a shit [PV Valentina]   Mar 13 Juin - 11:41




« Love is a shit an open door »
ft la Dame du Lac




Dire qu'elle était habituée à ce genre de discours était un euphémisme, et elle ne comptait plus le nombre de fois où des personnes avaient finit par la renvoyer et refuser son aide, parce qu'ils se pensaient des cas insolubles et désespérés. Mais c'était justement ce qui l'attirait le plus, car sa vocation était d'aider ces personnes là et de leur montrer qu'il y avait un chemin, et même s'il n'était pas le plus facile pour eux, il se révélait ensuite le plus évident. Alors si cette-ci pensait pouvoir  la renvoyer de ses simples mots, elle se fourvoyait énormément. Non, ce qui avait réellement surpris Cupidon, c'était que précisément, cette femme l'avait reconnu comme telle. Cela n'était encore jamais arrivé à la reine, et pourtant elle parcourait les mondes depuis bien trois millénaires ! Il était même normalement impossible que l'on se souvienne d'elle, l'Amour tait une force invisible, et si elle se révélait parfois à des humains pour les aider, le temps finissait par ensevelir leurs souvenirs pour ne plus laisser qu'une trace d'un brulant amour au fond de leur âme pour seul réponse de l'aide apporté. Voilà pourquoi elle resta abasourdit quelques instants, observant la femme qui n'avait pas donné son nom s'éloigner vers une jungle tropicale. La question devenait alors vitale à ses yeux, éclipsant pendant quelques instants la mission de l'ange sur ces terres, car son identité était en jeu. Le secret autour de sa personne était une composante de sa vie, car si sa nature se retrouvait connu de tous ou d'un certain nombre, cela allait compliqué infiniment son travail.

D'un bond, moitié sautant, moitié volant, elle se hâta de rattraper la femme sous le couvert des arbres, l'interpellant dans l'espoir qu'elle s'arrête, facilitant la course de Cupidon. « Attendez, attendez ! C'est important ! » Si l'affolement ne transparaissait guère dans sa voix, cette dernière était tout de même vibrante de questions et d'une certaine tension. Elle finit par rattraper rapidement  la brune et passa devant elle, le souffle court de son sprint, les mains tendues devant elle pour arrêter sa marche. « S'il vous plait, attendez... ». Elle se pencha, appuyé sur ses genoux pour reprendre sa respiration, les ailes retombant mollement dans son dos au rythme de sa respiration, mais surveillant d'un œil qu'elle ne lui fausse pas compagnie. « Comment... Comment pouvez-vous savoir qui je suis ? Personne ne devrait savoir, s'en souvenir, c'est un secret bien gardé, c'est important vous savez, pour mon travail ... ». Et ses yeux, portes de l'âme, reflétait totalement l'inquiétude qui parcourait la femme, le frisson de ses plumes dressées dans son dos, le besoin de savoir comment cette information avait pu être connue d'elle. Lentement, sa respiration revenant à la normale, elle pu se reprendre, étudiant cette femme dont elle ne savait toujours pas le nom. « Et s'il vous plait, donnez moi au moins un nom, que je puisse vous identifié, même si ce n'est pas celui de votre naissance. Je ne voudrais pas me souvenir de vous comme de la femme-qui-savait-qui-je-suis. Ce n'est pas très élégant non ? Vous avez l'air d'avoir une histoire intéressante, madame, vous côtoyez à ce qu'il semble une déesse, et vous avez pu reconnaître qui je suis. » Cupidon ferma rapidement ses lèvres, une main posé à la va vite dessus. C'est qu'elle avait un défaut, et c'était de parler et de parler jusqu'à avoir la bouche totalement sèche,e t de continuer ! La reine était une petite pie bavarde, mais ce n'était certes pas le moment. « Excusez-moi, j'ai tendance à ne pas savoir contrôler ma langue. Allons, racontez moi donc. Cela ne vous coûtera rien, c'est promis ». La blonde savait qu'il était inutile pour le moment de chercher réponse sur la vie sentimentale de cette femme, elle avait rencontré trop de personne lui ressemblait, et savait que cela ne servirait qu'à lui claquer une porte au nez – même si présentement elles étaient entourés d'arbres et non de murs.

Voilà pourquoi elle cherchait à la faire parler d'autre chose. Elle devait lui montrer qu'elle était une personne de confiance, et puis elle avait besoin de réponse à ses questions. Et qui sait, bien souvent elle arrivait à arracher quelques informations sur le mal amoureux en faisant parler ses interlocuteurs d'autres choses, cela pouvait arriver bien plus souvent qu'il n'y paraissait. Cupidon ne perdait pas de vu son objectif premier, répandre l'amour, mais elle avait besoin de réponse avant. Autant faire d'une pierre deux coups.


fiche codée par rawr
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Love is a shit [PV Valentina]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Love is a shit [PV Valentina]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-