Partagez | 
 

 L'étincelle de la destruction } feat Fifileuh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: L'étincelle de la destruction } feat Fifileuh   Sam 5 Nov - 16:32



"L'étincelle de la destruction "


Jefferson & Grâce



Tout aurait du normalement bien se passer. Jefferson avait tout pour être heureux en ce mois de Septembre 2013. Tout. Une belle maison, une belle voiture, une nouvelle boutique flambant neuve qui marchait bien et surtout une magnifique fille qui le comblait de joie. Il avait vécu ses dernières années pour un unique but, retrouver sa fille qu’on lui avait enlevé. Car oui, Jefferson considérait qu’on lui avait kidnappé sa fille, ce jour maudit où la Bitch Queen l’avait piégé dans ce pays maudit. Il aurait pu penser autrement, que c’était lui qui était parti car après tout c’était le cas. Dans le but d’améliorer leur situation financière certes, mais c’était lui et lui seul qui avait laissé Grace à ses voisins et qui avait aidé Regina à aller au pays des Merveilles. Alors quand il s’est vu coincé, prisonnier de la reine rouge et Cora, son esprit avait déraillé, inversant les rôles et pensant qu’on avait fait tout ça dans le but de l’empêcher de voir sa fille qui était enfermée dans un autre monde. Cependant, le temps était passé, des années avaient défilés et plus d’une trentaine d’années plus tard, Jefferson était arrivé à atteindre un des buts de sa vie. Pouvoir serrer Grace dans ses bras. Le temps avait été long, encore plus pendant cette malédiction, où il était si proche d’elle sans pouvoir l’approcher, l’à toucher, et voyant dans ses yeux l’incompréhension totale et l’ignorance de son lien avec lui. Mais un beau jour, quand Emma Swann était arrivée, tout avait changé. Il voyait que Paige, comme elle s’appelait avant, s’émancipait de plus en plus de cette fausse famille, jusqu’à l’accident dans l’entrepôt, ou Jefferson pu enfin redevenir le père qu’il avait toujours voulu être. Il s’était sacrifié pour sauver sa fille et il le referait encore et encore si la situation l’exigeait. Puis la malédiction s’était brisée, il était arrivé au moment où le père imposteur de Paige allait lui faire du mal, et la colère s’était déchainée avant qu’enfin le soleil pointe le bout de son nez dans son ciel noir. Plus d’un an après ça, Jefferson n’avait connu que la joie, et la bonne humeur. Même si parfois de petites disputes éclataient, tout était normal entre le père et la fille. Elle avait hérité de son don pour la couture, et elle travaillait bien à l’école. Que voulait-il de plus ? Néanmoins, des petits ombres venaient gâcher son tableau idyllique comme l’adolescence de son petit bébé qui avait grandi, ce qui impliquait de nombreux changements dans son caractère.

Rangeant son chapeau, il ferma le coffret avec plus de violence qu’il ne l’aurait voulu. Soufflant, il sorti de sa pièce au sous-sol tout en repensant aux paroles de Mally, Chester et Absolem. Il n’arrivait pas à comprendre, pourquoi ils voulaient tous retourner à Wonderland alors que le seul point positif du sort noir de Regina était qu’ils étaient tous devenus humains. Absinthe avait pu ouvrir sa boutique de thé et une taille correcte pour éviter les prédateurs, Hippolyte menait une double vie et était encore plus ingérable que sous sa forme de chat, quant à Théodore, il pouvait étaler sa sagesse qu’il croyait perdu à la figure du monde entier et avancer rapidement dans sa marche. Alors pourquoi voudraient-ils tous retourner dans ce pays de malheur, sous des formes tellement peu avantageuses ? Montant les marches qui menaient au grand hall d’entrée, Jefferson chassa les pensées qu’il avait, sentant qu’il passerait encore pour un sans cœur où autre chose s’il venait à nouveau à évoquer le sujet avec les dudits concernés. Alors qu’il arrivait, la porte d’entrée s’ouvrit sur Grace qui revenait de l’école. Immédiatement il se précipita sur elle pour l’embrasser sur le front et lui enlever son sac. « Ta journée c’est bien passée ma chérie ? » Si par le passé, il avait pensé être un mauvais père, il était actuellement ce qu’on pouvait considérer comme un papa poule. Toujours à vérifier si sa petite chérie ne manquait de rien, n’avait pas trop chaud, trop froid. Il ne se rendait pas compte du fait qu’il l’à couvait plus que de raison, et qu’un jour cela lui retomberait dessus. « Va te mettre à l’aise je m’occupe de ton goûter. »

Parce qu’en réalité Jefferson voyait Grâce au même âge qu’il avait laissé, où alors avec un an de plus, c’est-à-dire 10/11 ans. Alors s’il est dur pour un parent de voir son enfant grandir, il l’est encore plus quand ce même parent ne pouvait être présent pour X raison, et dans le cas du chapelier pour des raisons bien dramatiques. Allant dans la cuisine, il déposa en passant sur la table le sac de sa fille. Mettant l’eau à chauffer, il sortit un grand plateau de derrière les casseroles pour y poser dessus tout ce qu’un enfant aime. Des tartines de pain grillés avec un gros pot de nutella, des différentes sortes de biscuits qu’elle aimait et bien entendu deux énormes tasses de thé. Quand tout fut près, vérifiant qu’il n’avait rien oublié, Jefferson se rendit dans le salon, déposant tout sur la table basse avant de se poser dans le canapé. Il attendit pendant une dizaine de minutes, jouant à Candy Crush sur son portable. Entendant l’escalier craqué, signe qu’elle était en train d’arriver, il le rangea dans la poche de son pantalon et s’occupa du dosage de son thé. Pas trop fort, pour qu’elle puisse dormir ce soir. « Je t’ai fait une nouveauté, c’est Absinthe qui me l’a conseillé pour toi. Du thé vert à la violette. J’espère que tu aimeras. » Tendant la tasse à Grace qui s’asseyait dans le fauteuil en face du canapé, il vérifia que son thé noir était bien infusé. « Du coup, tu ne m’as pas répondu tout à l’heure, ça s’est bien passé au lycée ? »

Il n’était pas réellement inquiet pour Grace, il savait qu’elle pouvait se défendre contre les agressions extérieures, mais il avait reçu un appel de son professeur principal qui lui avait indiqué qu’elle était plus agitée en ce moment qu’avant. Il avait toujours mis un point d’honneur sur son éducation et sa scolarité, lui ayant appris lui-même à lire et à compter avant tous les autres enfants de son âge alors il ne voulait pas que sous prétexte que la magie existait et blablabla, elle ne finisse pas ses études. « Si tu as besoin d’aide pour tes devoirs, n’hésites pas à demander. Pas forcément à moi, mais je suis sûr que tu peux aller voir Victor, bon il est un petit peu occupé en ce moment avec l’arrivée du bébé mais il aura certainement un peu de temps. Ou sinon Hippolyte … » Sa voix était tombée d’une octave alors qu’il regardait son thé avec désespoir. « Non .. . finalement, pas qu’il ne soit pas doué mais j’aimerais éviter qu’il t’entraîne dans ses délires étranges. » Et c’était Jefferson, le chapelier fou, qui osait dire ça. Pire que l’hôpital se moquant de la charité. « Mais que je suis bête, va voir Diana, elle se fera un plaisir de t’aider. » La dame du lac, son ancienne confidente. Il savait qu’il pouvait avoir confiance en elle, que quoi qu’il lui arrive, elle prendrait soin de Grace comme de l’une de ses filles. Alors pour un simple devoir de mathématique, il n’y avait aucune raison. Puis ça serait un prêté pour un rendu, quand lui-même aidait Cassie pour ses devoirs de philosophie.

« Mais parlons de choses plus agréables. Maintenant que la frontière est accessible, voudrais-tu qu’on sorte quelques jours pendant les vacances de Novembre ? » Il avait dit ça pour lui changer les idées sans penser que justement, il pourrait lui en donner. Quand il venait de prononcer ses mots, il n’aurait jamais imaginé les conséquences sur sa vie entière. Il ne voulait juste que lui faire plaisir, pour lui faire découvrir que le monde ici était finalement beaucoup mieux que la forêt enchantée. Or il venait d’enclencher un mécanisme qui allait rapidement lui échapper, et remettre ainsi en cause ce bonheur qui avait été éphémère, démontrant ainsi que la famille Hatter était bien atteinte d’une malédiction, celle de ne jamais pouvoir être heureux.


Code by Sleepy
Revenir en haut Aller en bas
Grace Hatter

avatar
En réalité, je suis
La Fille du Chapelier
☂ Conte : Alice au pays des merveilles (version Ouat)

☂ Emploi : Lycéeene et apprenti de calypso
☂ Camp : celui ou il y a le meilleur thé
☂ True Love : Liam Jr ♥

☂ Avatar : Georgie Henley
© Crédit : avatar Lely ♥/ Bannière Beka ♥
MessageSujet: Re: L'étincelle de la destruction } feat Fifileuh   Dim 20 Nov - 20:07

Depuis que j’ai retrouvé mon père, nous avons toute suite retrouvé cette complicité que nous avons depuis la forêt enchantée. Je ne changerai rien au monde, il est vraiment important pour moi. Une longue journée de cours, enfin après une après-midi d’examen, je décide de rentrer à la maison, enfin je devais voir Liam avant pour lui rendre un bouquin qu’il m’avait prêté dernièrement quand je suis passé chez lui. Enfin passons. Après avoir franchi la porte que mon père s’avança vers moi, il ne changera jamais à me voir comme sa petite fille de 10 ans, je ne dis rien, je l’aime comme ça. 
-Bonjour papa, lui dis-je avec un petit sourire. Tu sais que tu n’aies pas obligé de me préparer je suis grande, lui lançais-je en plaisantant. Je me dirige tout en enlevant ma veste que je pose sur le porte manteau. J’aime cette maison, mon père est ce que j’ai de plus précieux. Tout en m’installant sur le canapé, je réponds au fils Lake avec qui je suis devenu proche petit à petit. Je ne sais pas si je devrai en parler à mon père pour le moment. Je n’ai pas envie qu’il croie que je veuille m’éloigner de lui, alors que c’est faux. Ça fait un an maintenant que je l’ai retrouvé et que je n’ai pas envie de le reperdre. Rangeant mon téléphone, je l’entends revenir mais pas les mains vides, non comme à son habitude avec un plateau rempli de chose à manger. 
-Papa. Je te jure ça te va très bien pour mes cours, de toute manière, elle m’avait prévenu qu’elle allait te téléphoner. Et oui ne t’inquiètes pas ça va bien, lui répondis-je avec un petit sourire.  Je savais bien qu’il allait m’en parler. C’est juste que j’en avais marre qu’on traite mon père de dégénérer juste parce qu’il est le chapelier fou. Enfin bref. Je prends la tasse qu’il me tend en me disant que c’est absinthe qui me lui a conseillé, elle ne se trompe jamais, déjà que l’odeur du breuvage sent terriblement bon je me décide de goûter tout en faisant attention. 
-mmmmh…. J’avoue qu’il est juste délicieux papa, tu devrais le goûter également, je suis sûr qu’il te plaira également. Nous avons les mêmes goûts avec mon père. Et pour les cours papa, j’ai fait appel à quelqu’un, il y a quelques semaines pour qu’elle m’aide dans une matière, mais si tu veux j’irais voir Diana, ça fait un petit moment que je n’ai pas vu la maman des triplés. 
« Mais parlons de choses plus agréables. Maintenant que la frontière est accessible, voudrais-tu qu’on sorte quelques jours pendant les vacances de Novembre ? 
Je le regarde avec étonnement, je pensais qu’il ne voudrait pas partir, j’avoue que j’ai déjà eu l’idée de proposer à mon père de partir un peu rien que tous les deux. Mais j’ai eu peur qu’il refuse.. 
-J’aimerai bien oui.. Mais je ne sais pas où aller exactement.. Tu te vois la famille Hatter, une famille de chapelier dans une grande ville tel que Los Angeles ou New york, plaisantai-je, mais je me reprise plus sérieusement.. Il y aurait bien un endroit que j’aimerai bien visiter… un endroit qu’Absinthe m’a beaucoup parlé quand elle est venu la dernière fois au manoir et toi aussi quand nous nous sommes retrouvé.... J’aimerai bien voir Wonderland… 
J’ai peur de la réaction que va avoir mon père… Déjà que son regard est devenu sombre.. je n’aime pas du tout ça.. 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
L'étincelle de la destruction } feat Fifileuh
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-