Partagez | 
 

 [Flash Back] Et depuis ce jour tout bascula...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Colin O'Cahan

avatar
En réalité, je suis
Rajah
☂ Conte : Aladin

☂ Emploi : Capitaine des Pompiers
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Félindra

☂ Avatar : Ben Affleck
© Crédit : Marthtgraph GramUnion / Rebloggy
MessageSujet: [Flash Back] Et depuis ce jour tout bascula...   Jeu 24 Nov - 14:01

Ce jour où tout bascula..
Cette nuit là, la lune était haute dans le ciel. Elle étincelait, éclairant sur des kilomètres tout ce qui se trouvait sur sa route. On pouvait dire à cet instant que s’était une belle nuit étoilée, qu’il était agréable d’admirer cette vue et d’y dormir dehors. Il ne faisait ni trop chaud ni trop froid, non. La température était clémente et la douce fraîcheur apaisante pour les promeneurs nocturnes. Et entonnement, comme un aimant, quelques courageux sortaient pour profiter de cet instant qui ne durerait que quelques heures. La lune les observant, fière, imposante, allait pourtant bientôt être concurrencé.

Un peu plus loin, parmi tout ces autres pavillons, se trouvaient une petite maison, belle et chaleureuse à vu d’oeil, un jardin qui était traité avec délicatesse et soin, avec une toiture refaite par l’homme de la maison et la devanture décorer par des mains d’enfants à en juger certains dessins où la signification laissait des traces bien abstraites. Alors qui pouvait bien vivre dans cette belle petite habitation.

Il eut vent par des voisins, qu’une famille y logeait. Un enfant et ses deux parents vivaient et y coulaient des jours heureux. “c’est un petit garçon” cirait le père jadis à la naissance de ce dernier, la maman bien que fatigué souriante pour ce jour si merveilleux. Maintenant il avait grandi mais l’amusement, l’amour imprégnait les murs de cette bâtisse. Une famille unie. Ce petit garçon s’appelait Colin. A l’heure actuelle au vu de l’heure tardive, il dormait. Mais pas à point fermé. Il n’arrêtait pas de s’agiter encre et encore jusqu’à définitivement se réveiller. Malheureusement ce jour, il aurait du être comme tous les autres, sauf qu’à ce moment présent et à chaque instant tout pouvait basculer.

Colin ouvrit les yeux, se les frottant et toussant. Il se sentait pas bien et tout en se relevant, il eut un étourdissement. Il cligna plusieurs fois des yeux pour voir un peu plus clair, grâce aux rayons de lune, il n’avait pas besoin d’allumer la lumière pour se diriger dans sa chambre. Il toussa alors qu’il venait de se lever. Il grimaça, il avait mal. Il ne comprenait pas ce qu’il lui arrivait, il avait une envie furieuse de vomir. Il fallait qu’il prévienne maman et papa. Il ouvrit la porte. Cependant, cette envie de vomir revint à la charge, terrifié, il se précipita dans la salle de bain. Leur maison ne possédant pas d’étage. Il se crispa, se contractant tout en se baissant pour laisser évacuer ce qu’il avait manger le soir même, se tenant l’estomac, prit de spasme par la suite. Il ne vit pas tout de suite une fumée envahir la pièce, trop préoccuper à essayer de se calmer.

Il se releva s’aidant des différents meubles de la pièce, toussant de plus en plus. Il sentie la fumée, il la vit même, il écarquilla les yeux, La peur de ne pas comprendre lui montait à la tête. Tout ce qu’il voulait était ses parents. Il mit la main sur la poignée l’enlevant dans un geste brusque, sa peau le brûlait. Mais il retenta ouvrant la porte. Il ne voyait plus très bien et il balaya l’endroit du regard. Il vit du feu, il recula de plus en plus se cognant contre le canapé. Il se mit à crier “MMAMAN PAPA!” tout en toussant de plus en plus. La peur l’avait immobiliser, regardant tout autour de lui, paniquant, il ne voyait que la porte d’entrée mais les flammes se rapprochaient trop vite. Il entendit du bruit il cria sous le coup, alors qu’un objet était tomber sur sa tête. Il se mit en boule, les genoux repliés, espérant que ses parents viennent le secourir. Il se balançait d’avant en arrière.

“COLIN COLIN” Il leva la tête se relevant difficilement, la respiration lui manquait peu à peu et sa vison devenait trouble. Tout ce qu’il put voir à cet instant était son père qui tentait de le rejoindre, alors que sa mère criait de le sauver, tout en tentant d’ouvrir la porte d’entrée sans succès comme si quelqu’un l’avait bloqué de l’extérieur. Colin tendit la main, s’avançant, tout en trébuchant sur un morceau de il ne savait pas quoi, trop absorber par la vue de son père pour pouvoir distinguer autre chose.

Les flammes devinrent plus dangereux plus hautes envahissant petit à petit les différentes pièces, détruisant tout sur son passage. La mère continuait encore et encore, ses cris déchirant se noyant sous leurs toux à tous les trois, elle tapait inlassablement, il était impossible d’accéder à une fenêtre comme si tout cela avait été prévu. Le père avait essayer de traverser ce feu si ardant pour rejoindre son fils allongé sur le sol s’étouffant petit à petit. Mais cette action n’eut que pour effet de le brûler et dans un cri strident, d’une souffrance à s’en couper les oreilles, le père s’agita, s’effondrant pour éteindre ce qui le recouvrait. Sa femme au bord de l’agonie, s’effondra petit à petit, la fumée eut raison d’elle, alors qu’elle eut un dernier regard pour ce fils qu’elle aimait éperdument, lui disant comme elle pouvait de rester courageux et qu’elle l’aimait.

Colin sous ses yeux d’enfants, les vit s’éteindre, ne voulant plus voir ça, affaibli lui aussi, il comprima ses oreilles, ferma les yeux le plus fort qu’il était capable, ne voulant qu’une chose s’endormir, comme un appel si fort que même cette incompréhension de ce qu’il se passait, ne le retenait pas. Comme dans un dernier souffle, tout son corps se relâcha, sentant doucement une chaleur l’envahir, impuissant pour se débattre, ses dernières forces l’avaient quitté, se sentant juste brûlés douloureusement, il partie dans un sommeil plus que profond, assommer par tant de souffrance.

Cette nuit là la lune et le feu se firent concurrence. Lequel aurait pu gagner ? à vous de voir et d’en juger. Ce  jour là, cette famille vit leur destin changer et la vie de ce petit garçon en fut bouleverser à tout jamais. Il se prénommait Colin O’Cahan.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1920-je-me-presente-rajah-termin
 
[Flash Back] Et depuis ce jour tout bascula...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Storybrooke :: Les Habitations-