Partagez | 
 

 Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☸ Conte : Légendes Arthuriennes

☸ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☸ True Love : Killian Jones, MY Captain

☸ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Jeu 1 Déc - 0:15

Sacrifice


Blottie dans les bras de Killian ça fait déjà un moment que je suis réveillée, à juste profiter de la châleur de l'homme que j'aime. Je sursaute quand mon téléphone vibre, en l'attrapant, je vois l'heure, 7h. Le numéro est annonnyme. Je réponds et quitte le bras de Killian qui poses ses yeux sur moi alors que j'arpente la chambre comme une lionne en cage. Il doit voir sur mon visage une multitude d'émotion avant que je ne réponde à mon interlocuteur avec une ferme détermination.

- « J'arrive. »

Je regarde Killian, je lui fais un sourire tendre, puis je m'habille. Je laisse mon téléphone sur la table de nuit, ainsi que ma dague de prêtresse. J'embrasse Killian, en lui disant que je l'aime. Je ne dois rien dire. Je mets mes chaussures, je vois le regard de Killian, pas besoin de mot, il comprendra, et dans un nuage bleu je disparrais après un ultime je t'aime sur mes lèvres. Je réapparais dans un endroit très spéciale. Je sens une rage quand je vois le visage de la femme fasse à moi. Elle me fait un sourire amusée en me répondant.

- « Et oui Viviane, depuis tout ce temps c'est moi. C'est un choc non? Enfin passons, tu es là, mais je te rapelle mes conditions, pas de magie, où sans la moindre hésitation je les tuerai. Donc installe toi.»

Je serre les dents pour ne rien répliquer, mais je fait apparraître un contrat. Je ne suis pas folle, j'ai passé assez de temps avec Belle pour savoir qu'un deal surtout de cette importance doit avoir un contrat. Elle le signe et immédiatement, je l'envoie à Belle. Je connais mon amie, elle s'assurera à ce que Rumplestilskin s'assure que le contrat soit honnoré.
Je ne dis pas un mots à la femme d'une cinquantaine d'année et monte sur la table de torture. Je sais qu'elle va se faire un malin plaisir à me torturer, mais pas un son ne sortira de ma bouche.
Elle m'attache avec sa magie, m'obligeant à garder les yeux ouverts. Je me concentre, je ne dois pas utiliser la magie, je ne dois pas réagir. Alors je fais une chose qui quoique je traverse, me tenais toujours à flot, dans ma tête alors que mon corps souffre le martyr, mon esprit est ailleurs, avec tous les gens que j'aime, les morts et les vivants...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☸ Conte : Peter Pan

☸ Emploi : Ancien Shérif
☸ True Love : Ma princesse qui c'est embrochée sur son épée

☸ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Plein de gens <3 | Tumblr
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Jeu 1 Déc - 23:34


Sacrifice

Je dois avouer pour mon jour de congé je pensais le passer tranquillement au lit, j’avais déjà des idées d’activités peu catholique en tête pour cette matinée, mais le portable de Diana en avait décidé autrement… Nous obligeant à nous réveiller complétement un peu trop tôt même pour le vieux loup de mer que je suis. C’est avec lassitude que je l’observe répondre à cet intrus que je maudis de toute mon âme. Mais mon non-amusement prend un autre apogée quand je vois l’état dans lequel met l’appel à ma femme. Je me redresse dans le lit, essayant de lire dans le visage de Diana un quelconque indice sur cette personne, mais rien. Je ne vois que l’incrédulité puis une rage dans ses yeux. Automatiquement je saisi ma prothèse déjà prête à remettre mon mécanisme en place pour l’aider dans cette affaire mais elle ne semble pas vouloir de mon aide. Elle me l’aurait dit sinon non ? Elle part s’habiller sans même me parler, seulement en essayant de me rassurer d’un sourire, sans succès je dois l’avouer ça m’inquiète plus qu’autre chose. La rage dans ses yeux c’est seulement quand on ose s’attaquer à quelqu’un qu’elle aime, dans ce cas l’un des membres de la famille.

En peu de temps aussi je ne pense pas avoir autant entendu de déclaration de ses sentiments envers moi. Ça sent le roussi. J’ai juste eu le temps de mettre mon attelle en place quand elle disparait dans un nuage de fumé. C’est dans un excès de frustration que je me lève jusqu’à aller moi-même me préparer avant de remarquer la bague de fiançailles sur le lavabo avec un mot à côté. ‘N’oublie pas que je t’aime plus que ma vie’. Ok ; là ça ne sent pas bon. C’est la mâchoire tendue que je prends sa bague que je range dans ma poche de jean en retournant dans la chambre finissant de boutonner ma chemise. Elle a laissé sa dague de prêtresse et son portable. Elle a disparue sans rien prendre… Je vais attendre et voir… elle doit savoir ce qu’elle fait, j’espérais juste qu’elle respecte notre pacte disant plus aucun secret entre nous.

C’est toujours aussi inquiet et énervé que je descends pour voir les deux triplés restant dans le salon, surpris de me voir descendre sans leur mère. Je ne dois pas leur faire part de mon inquiétude. Elle va revenir très vite.

« Votre mère avait une course urgente à faire, elle revient très vite. Vous aurez pas à me supporter seul très longtemps.  »

J’espère. J’étais parti pour soulager le poids sur mon cœur en me versant un verre de rhum quand je me souviens des paroles de Ceridwen. Je dois arrêter de fuir mes soucis avec l’alcool. C’est sans y toucher donc que je souris à mes gamins avant de saisir ma guitare dans le salon. Ça va me calmer pour le moment. Puis ça pourra emmerder les jumeaux et leurs faire penser à autre chose.

Fin de matinée toujours rien… C’est par automatisme que je vérifie si elle ne m’a pas laissé de message me souvenant qu’après qu’elle n’avait rien sur elle… Je remonte jusqu’à notre chambre pour me préparer complètement ajoutant mon arme de service et mon épée à la ceinture. On ne sait jamais…

« Je vais chercher votre mère. Elle est partie sans rien prendre avec elle... Rester calme, je n’en aurai pas pour longtemps. »

code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t En ligne
Ceridwen L. Lake

avatar
En réalité, je suis
La fille du Captain Lake
☸ Conte : Les légendes arthuriennes

☸ Emploi : Lycéenne... Ça craint
☸ True Love : Ellie Williams Lucas ♥

☸ Avatar : India Eisley
© Crédit : Titia ♥
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Ven 2 Déc - 18:58






Sacrifice

« Tout pour ma famille ! »

Le dimanche était arrivé. Mais tout le monde savait que Ceridwen n'était pas une grande dormeuse. Elle avait donc demandé à son frère, qui ne dormait pas non plus, s'il voulait s'entraîner avec elle à la magie. Et s'était ainsi qu'elle s'était donc retrouvée dans le salon, en train de discuter avec son frangin de ses progrès :

- Tu vois, la dernière fois, j'ai même réussi à créer des flammes au bout de mes doigts et...

Ceridwen fut coupée par leur père qui venait de passer dans le salon, pour se diriger vers la cuisine, en disant que leur mère était allée faire quelques courses et qu'ils n'aurait donc pas à le supporter seul très longtemps. Ceridwen leva les yeux au ciel, avant de le voir se servir un verre d'alcool... Et voilà qui fuyait encore ses problèmes... A moins que ! Ah ben non, il n'avait pas touché à son verre d'alcool.

Le temps passa donc lentement, mais arriva midi et aucune nouvelles de Diana. Ceridwen échangea un regard avec son frère, avant que leur père ne leur dise qu'il allait la chercher et qu'ils ne devaient pas bouger. Sans rien dire, Ceridwen prit alors la main de son frère, se concentrant sur Cassandre et Diana. Et c'est ainsi qu'Excalibur apparut, des flammes rouges et bleues sur sa lame.

La lycéenne se tourna alors vers son père, le fixant dans les yeux, avant de dire, avec toute la détermination du monde :

- Pas cette fois papa, toi et maman vous faites tout pour nous protéger, mais nous aussi on doit vous protéger. On est une famille. On vient avec toi chercher maman. Il est hors de question qu'on vous perdent tous les deux.

Elle vit dans le regard de Killian pas mal d'émotion. De la colère, de l'inquiétude et enfin, de la fierté. La gamine resta droite, défiant son père de lui dire le contraire, avant qu'il ne finisse par abdiquer :

- Ok, mais si je vous dis de fuir, vous le faites. On est une famille d'accord, mais une chose aussi c'est aux parents de protéger les enfants. Mais votre magie et le pic enflammé dans vos mains peut aider à retrouver votre mère.

Lançant un regard en coin à son frère, Ceridwen finit alors par céder, en disant :

[b][color=deeppink]- D'accord... Mais ne tente pas le diable non plus !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam G. Lake

avatar
En réalité, je suis
Le fils du Captain Lake
☸ Conte : Légendes Arthuriennes

☸ Emploi : Lycéen
☸ True Love : Grace !

☸ Avatar : Dylan Sprayberry
© Crédit : Cassie
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Ven 2 Déc - 22:56

Sacrifice


L’adolescent n'était pas le plus grand dormeur qui soit. C'était surtout vrai quand il avait quelque chose en tête. Comme cette promesse que sa mère lui avait arrachée et qui l'inquiétait. Non la promesse en elle-même, mais ce que cela pouvait impliquer. Il avait appris depuis longtemps que le monde était dangereux, mais n'en avait mesuré l'ampleur que très récemment... Quoi qu'il en soit, puisqu'il était réveillé, Liam accepta de venir avec sa sœur au salon, pour qu'ils puissent discuter.

Depuis que Cassie avait disparu, Liam et Ceridwen s'étaient rapprochés. Il fallait se serrer les coudes et les jumeaux l'avaient bien compris. En attendant, puisqu'ils n'avaient pas grand chose à faire en ce début de week-end, les deux adolescents parlaient de magie. L'adepte du feu était entrain de lui expliquer ses derniers progrès quand leur père surgit dans la pièce. Seul.

Avant que l'un des deux ne puisse dire quoi que ce soit, il leur annonça qu'elle avait eu une course à faire. Ce qui fit froncer les sourcils de Liam puisqu'ils étaient là depuis un bon moment et n'avaient pas vu leur mère passer. Il se tramait un truc, il en était certain. Chose encore plus surprenante, son père se servit un verre de rhum mais ne le but pas... Le pire fut quand le pirate alla chercher sa guitare. Ok, là, c'était grave.

Ne comprenant pas ce qu'il se passait mais ne voulant pas s'inquiéter encore plus, Liam se leva et fit un rapide aller-retour dans sa chambre. Il avait pris sa guitare et s'accorda au rythme de son père, sans rien dire. L'adolescent ne sut pas exactement combien de temps était passé. Mais quand son père se leva, annonçant qu'il allait chercher leur mère, il suffit d'un regard aux jumeaux pour se mettre d'accord.

Ceridwen fut la porte-parole, faisant même apparaître Excalibur entre leurs mains liées à Liam et elle. Bref, ils étaient prêts pour la bagarre et savaient qu'ils auraient leur rôle à jouer. Et puis de toute façon, une disparition inquiétante dans la famille, ça suffisait quoi...

Tu crois que ce cure-dent nous aidera, vraiment ? Demanda-t-il avec un sourire en coin, histoire de détendre un peu tout le monde. On le fera. Promit-il.

Sauf si ça allait à l'encontre de la promesse qu'ils avaient faite à leur mère. Mais cela, Liam se garda bien de le mentionner. Rapidement, les deux adolescents furent prêts. Ils sortirent avec leur père et tombèrent sur Jefferson. Tiens donc, mais qu'est-ce qu'il faisait là ?


acidbrain

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Look at me and smile
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2348-arrivee-du-fil
Jefferson Hatter

avatar
En réalité, je suis
Le Chapelier Fou
☸ Conte : Prince de l'amour

☸ Emploi : Lover
☸ Avatar : Sebastian Stan
© Crédit : Des personnes géniales ♥
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Sam 3 Déc - 20:39



"Sacrifice [Mission]"


Jefferson & pleins de gens pour sauver Diana omg



Tournant sa cuillère dans son thé de plus en plus rapidement, Jefferson regardait d’un air presque absent le tourbillon que le liquide formait. Sa vie ressemblait tellement à ce phénomène physique, dès qu’on accélérait un petit peu, les événements s’enchaînaient tellement rapidement qu’il en devenait encore plus fou qu’il ne l’était. Ces dudit événements prenaient de plus en plus d’ampleur, en dévastant tout sur leur passage avec la queue des conséquences dont ils étaient dotés. Tout était parti de cette discussion qui était tombée au mauvais moment. Mais comment aurait-il pu savoir qu’il y avait encore une fois une malédiction sur la ville. Franchement il fallait vraiment penser à faire des flash info spécial quand l’une de ses magies dévastatrices tombait sur la ville pour que les gens puissent s’y préparer car ce n’était en plus finir. A cause de ça, il était arrivé à briser tout seul, comme un grand, ce que la vilaine reine avait fait des années plus tôt, et en plus, il avait fait ça bien, parfait, net, comme une opération chirurgicale réussis. Buvant le thé, devenu froid à cause du fait qu’il le touillait depuis plus de vingt minutes, il avait cette amertume, la même que sa propre vie. Il avait dit des choses qu’il regrettait, des choses qui avaient eu le même effet qu’un poignard une fois que la malédiction d’Ingrid avait été levée. Comment avait il pu dire des mots aussi horrible à sa propre chaire ? A la personne qui comptait le plus à ses yeux ?  

Quand il y repensait, il ne s’étonnait pas qu’elle avait fuit, qu’elle était partie sous le coup de la colère, elle aussi emprise dans cette malédiction. Elle était partie, elle l’avait laissé seule et il n’avait rien pu faire. Mais le pire, sans doute était quand elle avait refait cette chose, qu’elle était à nouveau partie en lui disant qu’elle irait à dans ce satané pays des merveilles. Pays de l’enfer oui. Posant trop fort sa tasse de thé, il la brisa, comme son cœur l’était en ce moment. Il n’arrivait plus à comprendre son bébé. Comment avait-il pu en arriver là ? Bien sur, ses quelques proches qui le fréquentaient encore lui disait que c’était parce que son bébé comme il appelait grandissait, devenait une jeune femme, mais il était persuadé qu’il y avait autre chose derrière tout ça, une chose bien plus terrible qu’il n’était pas forcément prêt à affronter. Il lui avait balancé dans cet accès de colère ce qu’il avait subi là-bas, mais il avait cette sensation qu’elle avait tout pris pour un mensonge, une histoire qu’il racontait pour passer comme une victime, pour qu’elle l’excuse plus facilement pour son absence si longue. Peut-être, qu’avec ses fugues à répétition, elle lui refaisait vivre ce qu’il lui avait subir ? Et si au final, elle était mieux sans lui ? Regardant les débris de la tasse, cette idée se faisait de plus en plus nette dans son esprit. Il n’était que source de malheur, il était un porte malheur même pour celle qu’il aimait plus que lui-même. Il voulait qu’elle soit heureuse, qu’elle puisse avoir une vie décente, sans aucun manque, presque sans magie pour qu’elle puisse avoir des soucis d’adolescentes comme l’école, l’amour, les amis et pas avoir une épée de Damoclès sur sa tête. Il savait pertinemment qu’un jour ou l’autre elle irait à Wonderland. Si ce n’était pas aujourd’hui pendant l’une de ses fugues elle trouverait le moyen d’aller dans ce pays de fou et il la perdrait, pour toujours. Non, jamais, il ne fallait pas, il trouverait un moyen pour l’en empêcher.

Se levant d’un bond, faisant tomber sur le sol les éclats de sa tasse de thé, il marcha d’un pas rapide dans le salon avant d’aller dans le hall du manoir. Il n’y avait pas un bruit, Grâce était sans doute encore sorti pour ne pas avoir à le croiser. Regardant son reflet dans le miroir, il faisait plus peur à voir que d’habitude, des cernes violettes énormes, sur un teint pâle pouvant faire concurrence à Roselina. Il devait faire quelque chose. Passant une main dans ses cheveux gras, il poussa un long soupir de désespoir. Oui, il savait en réalité ce qu’il devait faire. Attrapant son manteau, il se mit néanmoins du déodorant pendant bien deux minutes pour éviter qu’elle ne lui fasse la remarque d’aller prendre un bain. En imaginant la dame du lac dire ça, un fin sourire se dessina enfin sur ce visage si triste. S’il y avait bien une deuxième personne après Grâce dans son cœur c’était bien Viviane. Amants, collègues, aide médicale, amis, fratrie, confidents, leur relation était le couteau suisse de l’amitié, mais le couteau suisse de luxe, celui où il faudrait vendre son rein pour pouvoir en avoir. Depuis le temps, des années, presque proche du siècle qu’ils se connaissaient, se lisant comme un livre ouvert. Alors s’il y avait bien quelqu’un qui pouvait l’aider avec son petit problème de parenté, c’était elle. De plus, il voulait lui dire, même si elle le savait déjà, que si, un jour, par malheur il venait à lui arriver quelque chose, sensation qui le prenait de plus en plus aux tripes en ce moment, il lui confiait Grâce. Il lui en avait parlé, quelques temps après la levée de la malédiction, quand il avait officialisé le fait qu’elle était sa marraine. Néanmoins, en ces temps incertains pour lui, le fait de pouvoir lui dire, le rassurait.

Humant l’air frais en ce 1e Decembre, alors que le temps était gris, Jefferson se sentait étrange, mettant ça sur le fait des difficultés qu’il avait avec sa fille. Marchant rapidement, en prenant la direction du Manoir des Lake-Jones, il espérait que Diana serait présente et seule, surtout. Pas besoin d’étaler ses problèmes devant Killian, même s’il appréciait énormément. Il ne voulait pas qu’il le voye en position de faiblesse, soumis à ses sentiments, totalement nu face à son cœur. Le trajet n’était pas long, les deux manoirs se trouvant à quelques rues l’un de l’autre. Arrivant enfin devant le domicile de la dame du lac, Jefferson ne fut que surpris à moitié quand il tomba nez à nez avec Killian et les jumeaux sur le pas de la porte. « Hey Mate, est ce que ? » Il n’eut pas le temps de finir sa phrase que le pirate répondit du tac o tac « Non elle est pas là, on va la chercher d'ailleurs ». Mais Jefferson restait Jefferson, quoi qu’il eut comme soucis. « Ah c’est elle qui fait les courses alors ? » Cependant, il se mordit la lèvre quand son ami lui répondit d’une voix blanche tout en lui tendant un mot. « Elle a reçu un coup de fil anonyme ce matin à 7h, elle est partie rapidement en laissant tout ce qu'elle ne quitte jamais, sa dague et son téléphone et elle m'a laissé ce mot. » C’était bien l’écriture de Diana et les mots qui étaient écris ne laissaient vraiment présager rien de bon. Déglutissant, Jefferson jeta un rapide coup d’œil derrière Killian, aux jumeaux qui tenaient Excalibur enflammés. « Liam et Ceri ne m’ont pas vraiment laissé le choix avec des arguments percutant pour m'aider à la trouver. »

« Sont’ bien ces gamins. Bon, de base une balade de ce genre n’était pas prévu mais je m’incruste aussi. » Il appuya son regard dans celui de Killian, qui connaissait les liens entre le chapelier fou et sa dame de compagne. Ce dernier se dirigea ensuite vers sa voiture de shériff et tous embarquèrent. Montant devant, Jefferson lançait des œillades au chauffer. « Je suis sur que tout ira bien, après tout elle a peut-être dit ça parce qu’elle en avait envie, et puis on approche des fêtes, elle est sans doute partie en secret pour faire des cadeaux à toute la famille. Genre en mode allez Yolo j’vais vous faire une super surprise ! » Bien entendu qu’il ne croyait pas à un mot de ce qu’il disait, mais il se devait de rassurer Killian, d’apaiser le feu qui commençait à brûler dans l’âme du pirate. De jouer la comédie à celui qui pensait réellement ses mots pour remonter aussi le moral des jumeaux. Dans un crissement de pneus, Killian gara la voiture devant le poste de police. « Vraiment, il faut que le prochain maire propose de faire des parkings, c’est impossible de se garer en ville. » Descendant de la voiture, Jefferson ne put s’empêcher de regarder l’horloge qui affichait 12h15. « Bon dès qu’on la retrouve, on va au restaurant je vous paie ma tournée. »  Rigolant lui-même à ses paroles, il suivit les trois autres, se mettant à hauteur de Killian, prenant ainsi la direction du parc. « Hum elle serait finalement partie faire un footing ? » Pourquoi pas, elle pouvait très bien être prise d’une envie de faire du sport pour entretenir sa forme et sa silhouette. Cependant, Killian expliqua que le parc possédait un grand point d’eau, chose que Jefferson n’ignorait pas, vu qu’il avait failli faire tomber Hippolyte dedans pour voir la réaction du chat, pour s’amuser. « Elle a pu y venir ici, pour ça, pour le point d’eau. » Levant un sourcil, Jefferson ne voyait néanmois pas pourquoi ce point d’eau précis. Ne disant rien cette fois, il continua de marcher tout en observant les lieux pour trouver des traces du possible passage de Viviane.

Mais alors qu’il examinait un bosquet, des cris lui firent tourner la tête pour regarder Killian. Une jeune femme blonde venait de se ruer sur le pirate avec un air pas du tout content. « Hook que fais-tu là ? » Si la phrase avait l’air interrogatrice et innocente, l’instigatrice ne l’était pas. Elle venait de s’approcher dangereusement du pauvre shérif et tout en répétant plusieurs fois la phrase, elle lui asséna un violent coup de poing. Grinçant des dents Jefferson ne fit rien dans l’immédiat. Après tout, Killian avait pu froisser cette belle demoiselle quand il était encore un pirate à la vue du nom qu’elle avait prononcé. Néanmoins, il interagit quand cette dernière dépassa le mode furie, continuant de massacrer littéralement Killian. Se positionnant entre les deux sans aucune gêne, il attrapa alors les bras de la blonde dans une forte poigne. « Vous savez que frapper un agent de police, de surcroit le shérif n’est pas très recommandé si vous voulez rester libre d’action ? Même si entre nous, je dois reconnaître que vous avez un sacré jeu de bras ! » Il lui fit alors un grand sourire tout en la maintenant loin de Killian, de peur qu’elle ne se rejette sur lui pour l’achever.


Code by Sleepy

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Les emmerdes c'est comme les avions ça vole en escadrille
 
« Sérieux ? Il fallait que ça arrive juste après ça ? Au moins ça aura l'effet de changer les idées, pour un temps ...  »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t423-pourquoi-un-cor
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Dim 4 Déc - 13:42





Sacrifice

Sasha & plein de monde



Comme tous les samedis ou presque, Sasha s'était rendue au lac. Toutes les semaines, c'était ici, avec Diana, qu'elle s'entraînait à contrôler sa magie. Et qu'elle s'habituait à cette vie sans aile... Cela lui avait fait un choc quand les souvenirs lui étaient revenus. Déjà parce que c'était arrivé alors qu'elle était avec Wendy et qu'elles étaient amies, mais en plus parce qu'être humaine, ça voulait dire adieu les ailes. Et cela, Sasha avait eu beaucoup de mal à le supporter.

Diana l'avait trouvé un jour qu'elle avait craqué et depuis, elles passaient du temps ensemble durant le week-end et s'étaient liées. Sauf que ce samedi, Diana n'était pas là. Sasha n'avait pas reçu de coup de fils ou de sms pour la prévenir aussi s'inquiétait-elle. Puis elle avait vu Hook. Ce pirate de malheur... Qu'est-ce qu'il venait faire ici ? Et pourquoi était-il là, en ce lieu précisément où elle devait rencontrer Diana ? La fée vit rouge.

- Hook que fais-tu là ? Demanda-t-elle tout en se jetant sur le pirate pour le cogner. Qu'as-tu fait à Diana espèce de criminel ?!!!!

À chaque mot, Sasha donnait un coup de poing au pirate. Elle ne faisait même pas attention à la puissance qu'elle pouvait y mettre ou pas. Tout ce qu'elle voulait, c'était qu'il lui avoue ce qu'il avait fait à son amie. Ensuite, elle se chargerait de lui. Maintenant qu'elle était humaine, elle pourrait agir, ce qui ne lui avait pas été aussi possible par le passé...

Soudain, Sasha se sentit être soulevée, littéralement. Quelqu'un l'avait attrapé et éloigné de Hook. L'homme lui fit remarquer que ça n'était pas très intelligent de taper sur le Shérif et la blonde haussa les épaules, signifiant par là qu'elle s'en fichait complètement. Quant au pirate, il s'était avancé et avait sorti son téléphone portable.

« Je cherche ma femme, tu l'aurais pas vu? Je suis là avec deux de nos enfants Clochette, tu l'as pas vue par hasard? » Demanda-t-il en lui montrant une photo.

Il s'agissait de Diana endormie. Mais ce qu'il lui disait... Sasha fut prise d'un fou rire. Hook marié et père ? Mais bien sûr ! Il pensait vraiment qu'elle allait croire à ces sottises ? Mais en voyant la tête des enfants, la fée cessa net de rire.

- Bah merde alors... Dit-elle, incrédule. Je ne l'ai pas vu. On devait se voir comme tous les week-end... Elle m'apprend à vivre avec ma magie et la perte de mes ailes. Expliqua-t-elle en haussant les épaules. On avait rendez-vous cet après-midi... Ajouta-t-elle. Je vais t'aider à la retrouver Hook. Pas pour toi. Mais parce qu'elle, je l'aime bien. Elle n'est jamais en retard à nos rendez-vous, jamais ! C'est pas normal. Déclara-t-elle en le fixant droit dans les yeux.

Sasha n'avait même pas fait attention au signe que Hook avait adressé à celui qui la tenait jusque-là. La fée était libre mais ne s'en était pas rendue compte, trop surprise et inquiète par les dernières révélations. Puis elle entendit un bruit de course et une petite brune débarqua. Spontanément, elle se plaça près de la blonde et posa sa main sur son bras.

- Qu'est ce qu'il se passe ?? Qu'est ce que ce pirate vous a fait ??
Revenir en haut Aller en bas
Grace Hatter

avatar
En réalité, je suis
La Fille du Chapelier
☸ Conte : Alice au pays des merveilles (version Ouat)

☸ Emploi : Lycéeene et apprenti de calypso
☸ True Love : Liam Jr ♥

☸ Avatar : Georgie Henley
© Crédit : avatar Lulu ♥/ Bannière Beka ♥
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Dim 4 Déc - 22:41



Sacrifice
Grace & autres personnes 

Je n’avais pas trop envie de rentrer à la maison pour le moment, depuis que je suis rentrée de mon périple, j’ai besoin d’être seule ou avec Liam avec qui je suis, peu de monde est au courant. Après une nuit agitée, je décide d’aller me changer les idées en me promenant. Mes pensées vont vers mon père, ça me fait bizarre qu’on soit éloigné depuis un moment. Il doit me détester pour ce que j’ai osé lui dire. Mais il m’a aussi fait du mal en me parlant ainsi.. Certes nous étions sous l’effet de cette malédiction mais ça m’a terriblement blessée, ces mots sont encore en tête.

Vers les coups de 12h15 lors que je me dirige vers le parc, je remarque un attroupement où se trouve mon père qui essaye de séparer Killian et une blonde Céri et Liam sont aussi présent, je les rejoins en courant pour ensuite prendre dans un coin pour calmer la blonde en lui demandant :
 - Qu'est ce qu'il se passe ?? Qu'est ce que ce pirate vous a fait ??
-Rien pour cette fois.. C’est un malentendu..
Ok.. J’attends qu’elle se calme avant de me tourner vers les autres, en ne comprenant pas pourquoi ils sont ici et surtout sans moi, je me tourne vers Liam et lui demande.
-Mon chéri ?? Qu’est-ce que vous faites ici ? Il se passe quoi exactement.
- " On cherche maman, elle est partie sans prendre son téléphone on s'inquiète pour elle" dit-il sombrement, ce qui m'inquiète encore plus mais je ne le montre pas. 
-je viens avec vous je veux vous aider aussi, annonçais-je surprise et inquiète en les regardant, je vis le regard inquiet de mon père, et son signe négatif de la tête, Papa tu ne me feras pas changer d’avis, je viens vous aider pour ma marraine.
Après cette réponse, je prends dans mes bras pour le rassurer tout en sentant le regard des deux pères sur mon dos et lance un regard à Ceridwen en essayant de garder mon sang-froid, car oui je m’inquiète pour Diana... et leurs dis.
-Je suis sûr qu’on va retrouver Marraine, et qu’elle n’a pas fait ça pour vous inquiéter. Par la suite, un peu gênée tout en remettant une de mes mèches derrières mon oreille, je me tourne vers Killian après avoir desserré l’étreinte que j’ai eu avec son fils.
Je me rappelle qu’elle aime bien voir ton frère au port, le professeur Sparrow ou l’autre capitaine qui détient un magnifique navire, Vous êtes déjà allez là-bas ?
Killian acquiesça à ma remarque avant qu’on se dirige vers ce lieu à pied, sur le chemin du port, je prends la main de Liam pour lui signifier que je suis avec lui, je le vois lancer un regard inquiet à mon père, je lui souris je n’ai pas eu le temps de lui dire quoi que ce soit qu’une personne me percute. C’est mon ancienne maîtresse quand j’étais en primaire, elle s’excuse.
-Ne vous inquiétez pas Mademoiselle Candy
, la rassurai-je avec un sourire, nous sommes devant l’horloge de la ville, où les aiguilles affichent 12h30.
 


© Pando

 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Lun 5 Déc - 10:43






Sacrifice

« Jenna & les autres »

J’ouvris les yeux et m’étira longuement. La vie me paraissait plus longue sans Matilda à mes côtés. Aussi, lorsque je ne travaillais pas, je me baladais tranquillement. Vêtue d’une tenue légère mais assez chaude pour ne pas avoir froid, je marchais tranquillement et finis par entrer dans quelqu’un. Lorsque je baissa le regard, je remarqua qu’il s’agissait de Grace. Un sourire naquis sur mes lèvres.

« Désolée Grace, je ne t’avais pas vu. »

Depuis la malédiction de la Reine des Neiges, j’avais un peu de mal à me sentir en confiance avec les autres vu que je n’avais pas été dès plus gentille, mais maintenant elle était rompue et la vie pouvait reprendre son cours. Je posa mon regard sur les autres et remarqua rapidement qu’ils semblaient déterminés et qu’il se passait quelque chose.

Ils ne tardent pas à me dire qu’ils cherchent une personne et pour sortir de ma routine, je décide d’accepter de les aider et me joint donc à eux. Arriver au port, je regarde ma montre et remarque que les aiguilles annoncent 12h45. Une femme blonde s’approche de nous et se dirige vers Ceridwen et finit par lui dire :

« Les flammes de cette épée près des bateaux, vous trouvez pas que c’est risqué ? »
Revenir en haut Aller en bas
N. Chléofée Leeward

avatar
En réalité, je suis
Nausicaä
☸ Conte : Nausicaä de la Vallée du Vent

☸ Emploi : Etudiante pour devenir Hydrogéologue (possède un jardin dans son propre jardin)
☸ Avatar : Saoirse Ronan
© Crédit : Moi
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Lun 5 Déc - 17:17



 [Mission Arthurienne] Sacrifice  ft. Chléofée  & All People

Chléofée était plongée dans ses devoirs, elle devait terminée son mémoire parce que c'était sa dernière année et qu'elle savait déjà ou elle allait travailler. Mais si elle ne finissait pas ce satané devoir, elle allait vraiment s'en vouloir. Mais au final, c'est la sonnerie de sa serre qui la vie sortir de son train train. En fronçant les sourcils la jeune femme descendit le grand escalier et croisa Ohbaba qui avait un grand sourire aux lèvres.

-Ca y est ta plante est prête.
Super ! Bon et ben … tant pis pour le mémoire, j'ai encore plusieurs mois pour le terminer après tout. Occupes-toi des animaux, je vais aller donner son cadeau à Diana. Et oublie pas de dire à Katia de t'aider à faire à manger.  

Ohbaba lui fit signe de partir donner le cadeau à la dame du lac et la blonde sourit. Elle attrapa son manteau et courut dans sa serre pour aller récupérer la plante créée de toute pièce et surement un peu magique. Celle-ci se mit à se balancer quand elle la vit arriver et Chléo rit, c'était vraiment une plante magnifique. Ses soeurs et frères étaient encore plantés tous ensembles, mais bientôt, ils auraient tous un endroit à eux pour grandir et vivre pleinement. Toujours en courant, elle arriva au port et se mit à la recherche de Diana, elle ne savait pas trop si elle allait la trouver, mais en même temps, elle savait qu'elle pourrait toujours donner la plante et les instructions au capitaine du Jolly Roger. Finalement elle se retrouva au port et surtout en face d'un groupe qui se dirigeait vers les bateaux. En fronçant les sourcils, la jeune femme vit l'épée aux flammes rouges et s'empressa de se rapprocher du groupe.

Les flammes de cette épée près des bateaux, vous trouvez que c'est pas risqué ?

Après tout le bois ça brule et les capitaines des navires ne vont certainement pas apprécier si leurs navires partaient en fumé. La blonde regarda fixement l'épée, elle l'avait déjà vu quelque part, mais elle n'arrivait plus à se rappeler où. Puis en regardant le pommeau de l'arme elle comprit, elle comprit quelle épée c'était mais elle n'avait pas d'explication pour les flammes rouges. Normalement elles devaient être bleues, du moins c'était comme ça qu'elle apparaissait dans les mains de son amie. Suspicieuse, elle regarda la jeune femme qui la tenait, elle ressemblait à Diana, tout comme le plus jeune des hommes du groupe. Mais c'est en regarda l'homme au crochet qu'elle comprit qui tous ces gens étaient. Ou du moins trois d'entre eux. Seulement la blonde était toujours prudente, tout en présentant à main facilement à toute personne en difficulté. La petite plante qu'elle tenait dans ses mains se mit à trembler et la femme posa une main sur elle pour la mettre au chaud.

Pourquoi est-ce que l'épée de Diana Lake se retrouve entre vos mains ? Elle m'a dit que peu de personnes pouvaient la toucher.

Chléofée n'avait jamais vu l'homme et les enfants de Diana, mais elle avait compris qui ils étaient parce qu'ils lui ressemblaient. Alors sa fille lui jeta un regard plein de défiance et elle répondit à la blonde.

–Comment connaissez-vous l'épée de ma mère ?

Mais si elle n'avait jamais vu les parents, elle en avait tout de même entendu parlé, beaucoup. Diana était fière de ses enfants et la blonde savait qu'elle ferait tout pour les protéger. Alors pour montrer qu'elle n'était pas une menace, elle répondit à la jeune fille.

Parce que ta mère m'aide et parfois, elle amène cette épée lors de nos entraînements Ceridwen.

Puis elle se tourne vers les deux hommes de Diana, bien qu'elle savait qu'il manquait une fille et un autre fils.

Pourquoi est-ce que l'épée de Diana Lake se retrouve entre vos mains ? Elle m'a dit que peu de personnes pouvaient la toucher. Toi tu dois être Liam Junior et toi Killian, son compagnon. Vous pourriez me dire ou est Diana ? J'ai un petit cadeau pour elle. J'allai le laisser au Capitaine du Jolly Roger si je ne la voyais pas aujourd'hui.

Elle montra la petite plante qui se mit de nouveau à trembler quand un coup de vent la frappa. Rapidement la blonde rabattit ses mains sur la plante pour la protéger du froid. La prochaine fois, elle tenterait de voir avec les chênes comme faire pour que les petits aient moins froids. Killian se mit à grogner et la jeune femme le regarda en haussant un sourcil.

–On aimerai justement savoir ou elle est !

Un petit nuage noir s'installa dans ses yeux, mais fut rapidement chassé par la chaleur qu'elle aimait donner aux gens. Elle ne cherchait pas à changer les gens, mais seulement à les comprendre et c'est pour ça qu'elle terminait souvent dans de mauvaise position avec une violente crise de rage.

Si je peux vous aider, je le ferais, je dois bien ça à Diana.

Parce que la maîtresse de l'eau (c'était comme ça qu'on appelait les gens qui manipulaient cet élément et qui lui parlait dans son pays) l'avait été à contrôler sa rage, d'une manière inverse à Tak et elle l'aider à se fortifier pour ne plus être trop fatiguée en utilisant ses pouvoirs.

Alors qu'est-ce que l'on fait ?
(c) crackle bones


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

      ❀ Hum ... What is that?


Dernière édition par N. Chléofée Leeward le Dim 11 Déc - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t756-en-cours-tel-un
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☸ Conte : Peter Pan

☸ Emploi : Ancien Shérif
☸ True Love : Ma princesse qui c'est embrochée sur son épée

☸ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Plein de gens <3 | Tumblr
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mar 6 Déc - 16:09


Sacrifice

Les jumeaux qui m’accompagnent, passons… ils ont mon entêtement et celui de leur mère aussi je ne pouvais pas les faire changer d’avis. Mais Jefferson… Quoi que, si jamais on a une attaque, il peut être utile. En matière de chair à canon. Non je plaisante. Il me sera utile, puis c’est lui qui a insisté pour venir. J’apprécie aussi l’effort de Jeff pour me rassurer, mais il ne va pas y arriver, je connais ma femme un truc cloche. Je préfère pas lui répondre, pour ne pas partir dans une discussion sans fin avec lui. Quand je me gare dans un crissement de pneu devant mon bâtiment de travail je ne peux par contre pas m’empêcher une petite remarque à sa proposition de prochain maire.

« Tu n’as qu’à te présenter. Un Wonderlandien à la tête de la ville ça peut pas être plus dangereux que l’Evil Queen. »

Direction le l’étendu d’eau douce de la ville, on verra si mon flair dit vrai. Elle n’aime pas rester loin de son élément naturel. J’enquête sur ce lieu essayant de chercher des preuves de son passage quand une tornade s’avance sur moi. Ou plutôt se jette sur moi. Clochette… Manqué plus que la fangirl de Pan ici… Alors que je l’accueil d’un sourire narcissique, elle me dit bonjour avec ses points… Ça fait un peu mal j’avoue. J’ai à peine le temps de reprendre mes esprits que déjà elle se jette une nouvelle fois sur moi. Bon dieu. Je me tiens la mâchoire douloureuse en remerciant Jefferson d’un signe de tête pour être intervenu. Je crache un filet de sang avant de lui répondre, ne prenant pas compte de ses accusations sur Diana. J’ignorai qu’elles se connaissaient…

« Content de te voir aussi la luciole. »

Ok, je prends mal son fou rire quand je montre une photo de Diana en affirmant que c’est ma femme et que j’ai des enfants avec elle… Je la regarde offusqué jusqu’à ce qu’elle se calme. Maintenant tu fais ma taille je vais pas avoir honte de t’en coller une si t’arrête pas. Quand elle se clame complètement je fais signe à Jefferson de la lâcher. Je ressens tout de même une onde de fierté pour ma dame quand Clochette m’informe qu’elle l’aide à se faire à sa nouvelle vie sans aide. Malgré la noirceur elle continue à aider les faibles, je l’ignorais, mais j’en suis que plus fier et surtout rassuré. Elle est bien plus généreuse que moi et moins séduite par la noirceur. Je ne voulais pas la croire complètement, mais maintenant j’en ai la preuve.

Je roule des yeux quand elle m’impose sa présence dans notre groupe… Jefferson d’accord, je l’aime bien. Mais Clochette vraiment ?! Je dois la supporter ?! Déjà que dans mes bons jours j’avais du mal, alors maintenant… J’allais refuser son offre le plus gentiment possible avant de me dire que Diana n’apprécierait peut-être pas… J’allais parler quand je vois Grace arrivé. M’accusant…

« Pourquoi tout le monde me prend pour le méchant à la fin ?! »

J’ai une réputation d’accord, mais j’en ai fini de cette vie-là ! Malgré les événements je ne peux retenir un sourire à l’étreinte de Grace et mon fils. Surtout à son ‘’mon chéri’’ que je viens juste de percuter. Mon gamin a réussi je suis fier. C’est tout content que je me tourne vers Jefferson, qui lui n’avait pas trop l’air d’apprécier voir sa petite fille dans les bras de mon fils.

Bon, c’est donc avec deux personnes en plus qu’on se dirige vers les quais en direction de mon ancien bâtiment sous les indications que Grace m’a fourni. Elle a de la chance j’ai pas retenu son commentaire sur un autre ‘magnifique navire’. Aucun navire est plus beau que le Jolly Roger.

Je soupire sans cacher mon ennui quand Grace percute une personne et commence la discut. On n’a pas le temps là… Il est déjà 12h30. Je l’informe qu’on est pressé qu’on recherche quelqu’un et comme par hasard elle décide de se joindre à nous… Bloody Hell… Je maudis dans ma barbe en accélérant le pas jusqu’au quai. Enfin arrivé après un quart d’heure d’angoisse.

Ah non ce n’est pas possible là ! On n’a pas le temps de faire du babysitting. Je laisse ma tête tombé en arrière en inspirant longuement quand encore une autre personne nous interrompt. Quand elle demande si on n’avait pas vu Diana, après nous avoir identifié je cache pas mon grognement en lui répondant.

« On aimerai justement savoir où elle est ! »

Je soupire une nouvelle fois en comprenant qu’elle allait aussi se joindre au groupe. Ce n’est pas possible ça… ça fait de la chair à canon en plus au pire.

Par contre, ça sert à rien qu’on soit 8 à chercher au même endroit par contre. Vu qu’ils veulent aider, d’accord. Mais pas comme ça.

« Bon. Vous voulez aider, c’est très bien. Mais on va le faire à ma façon, entendu ? »

Je me tourne vers le groupe, examinant chacun brièvement comme je le faisais avec mes hommes avant de donner des ordres.

« Ça ne sert à rien qu’on cherche tous au même endroit ! C’est qu’une perte de temps et du temps on n'en a pas ! On doit la retrouver et au plus vite ! Quelque chose ne va pas, je peux le sentir. Tout ça n’est pas normal. Et je sais que j’ai raison. » Au fond de mes tripes je peux sentir qu’elle est en mauvaise posture.  « On forme deux groupes et pas de discussion possible ! Je prends les jumeaux et Grace avec moi. » Au regard de Jefferson je pose une main sur son bras avec un regard entendu. « Elle sera en sécurité avec moi je te le jure, je la protégerai avec ma vie. Et j’ai besoin de toi pour protéger les filles. » Je le lâche augmentant le ton pour me faire entendre des autres. « Je vais m’occuper des alentours de Storybrooke, la plage, la forêt… Vous, restez dans le centre-ville et les habitations. Fouillez chaque recoin c’est entendu ?! Je veux qu’on reste en contact téléphonique, rapport toutes les demi-heures, c’est un ordre. »

D’accord ou pas, ils feront comme je l’ordonne ou ils rentreront chez eux. Je ne les ai pas obligés à venir, aucun d’eux. Je voulais enquêter seul. On allait se séparer quand une femme d’une cinquantaines d’années apparaît devant nous. Je l’examine la prenant de haut quand je vois son petit sourire… En apparence elle n’a pas l’air méchante ou de mauvaise intention… mais j’ai aussi une très bonne tête de poker. Je place prudemment ma main sur le pommeau de mon épée, prêt à dégainer au moindre geste suspect de sa part.

« Qui êtes-vous ? »

Elle ne me répond pas. Déjà ça part mal notre relation je vous le dis. Après des secondes de silence elle prend la parole. Ma mâchoire se serre avec violence en entendant ses mots, les jointures de mes doigts sont blanches tellement je serre le pommeau de mon sabre, voulant qu’une chose à l’heure actuelle la transpercer de toute part. Ne tenant plus je dégaine mon arme la pointant vers elle à ses mots… J’essaie de ne pas le montrer aux personnes présentes, mais une peur s’empare de moi à ses infos. Peur de perdre la mère de mes enfants, le genre de peur qui te retourne l’estomac et te coupe le souffle. Et si on la retrouvée pas ?


code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t En ligne
Ivy Vertigo

avatar
En réalité, je suis
Madame Mim
☸ Conte : Légendes Arthuriennes

☸ Emploi : Nemesis de Merlin - Rentière
☸ Avatar : Michelle Pfeiffer
© Crédit : Kettricken
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mer 7 Déc - 13:37


Cycle 1, Légendes Arthuriennes

Sacrifice (mais pas le mien)

J’étais incapable aujourd’hui de me concentrer sur mes activités habituelles. Je n’avais pas de temps à consacrer à ma couverture de bonne femme s’occupant bénévolement à l’hôpital et toutes ces autres gentillesses ridicules. Je ne pouvais pas non plus prendre contact avec mes sous-fifres, et pour cause : aucun n’était plus joignable. Cela avait commencé doucement, passant presque inaperçu à mes yeux, et progressivement tous s’était tue, à commencer par mon subordonné depuis toujours, Méléagant. Cet idiot s’est fait débusquer, et avait été incapable d’accomplir sa tâche, et il en était même mort. Comme tous les autres. Et peu à peu, je le sais, la piste remonte jusqu’à moi, et je ne veux certainement pas me retrouver face à Viviane et Regina. Je suis forte, je suis puissante, je le sais, et l’issu d’un combat entre moi et la dame du lac serait impossible à prévoir, nous avons le même niveau magique. Mais rajouter l’Evil Queen à cela ? Quand bien même il me serait possible de vaincre, je ne tiens pas à risquer ma vie. Il en est même hors de question ! Je crains trop la mort pour la tenter ainsi, et heureusement je sais parfaitement comment avoir ma revanche sans prendre de risque. La faiblesse de cette femme a toujours été son amour maternelle, l’instinct et le devoir du à sa famille, une faiblesse absolument terrible que je n’aurais certainement pas commise. Cela l’a déjà perdu autrefois, et aujourd’hui, c’est à nouveau mon arme la plus précieuse.

C’est ainsi que je me suis retrouvée à l’appeler, en cette heure matinale. Sa corde sensible étant touchée, je ne suis pas surprise de la voir apparaitre aussi vite, et je l’accueille un grand sourire aux lèvres. Voici mon heure arriver. « Si tu rompt ta part, tu sais ce qui t’attend ». Elle est acculée de toute façon ! Et elle signe le contrat, agrandissant mon sourire. Jusqu’à ce qu’elle le fasse disparaître, et aussitôt je demande où se trouve-t-il. « Vers l’une des rares personne dont je suis convaincue tu ne veux pas te la mettre à dos, Belle, la fiancée du Dark One, ma meilleure amie. Elle veillera à ce que Rumple fasse applique le contrat ». Mon sourire se crispe un peu. Viviane a toujours su trouver les bonnes relations pour protéger ses arrières. Je n'aime pas que ces gens-là, surtout eux, soient mêlés à cette histoire. Mais j’ai la maitrise de la situation. « si tu remplis ta ... part du marché, il n'y a pas de raison pour que je trahisse la mienne ». Une parole plus qu’ironique en ce qui me concerne, puisque je n’hésiterais pas à me rétracter au besoin, et elle le sait.

Sept heure du matin, affiche l’horloge, et j’attrape de mes mains soignées les premiers couteaux du petit programme que je lui ai concoctés spécialement. Deux heures durant, les lames filent sur sa peau avec une facilité étonnante – et absolument ravissante. Le sang coule, abondamment, sous chaque trait qui apparaît sur sa peau. Jusqu’à ce qu’il se referme. Un grognement sort de ma bouche alors que j’appuie plus encore sur ma lame pour l’entailler plus durablement. Mais le même phénomène se répète inlassablement, et les plais se referment d’elle-même. Je le sens pourtant qu’elle n’utilise pas sa magie consciemment, c’est un acte qu’elle ne peut maitriser et tout naturelle. Peste soit cette eau ! Frustrée de ne pouvoir faire durer la souffrance, un instant que j’attendais ardemment, je change enfin de méthode. Le temps file sans que je le remarque, trop occupée à ma tâche. Le lourd marteau entre mes mains s’abat avec un fracassement ignoble s son corps, brisant les os. Trois heures de pure délice, jusqu’à ce que le soleil atteigne son zénith, ou ses os sont brisés un à un. Je rencontre régulièrement son regard, y mesurant la douleur qui s’y trouve. Mais toujours aucun son, gémissement et cri. Malgré la souffrance qui traverse régulièrement son corps sous mes tortures, Viviane n’utilise jamais sa magie, n’émet aucun son et tient parfaitement son contrat.
Il est treize heures. Je la regarde un instant, avant de retrouver le sourire. « Bien, nous allons passer à la suite alors. ». Son corps git sur la table, l’intégralité de son squelette brisée par mes soins. Il n’est pas un centimètre de sa peau qui n’a été martyrisé, frappé et abimé par mes soins. Mais il faut plus apparemment. Je me tourne vers mon miroir au mur, pétrit de magie. « Je demande à voir Killian Jones ». J’espérais trouver la vision d’un homme paniqué et désespéré à la recherche de sa femme, perdu et inquiet, et montrer cette vision à la femme torturée. Au lieu de cela, je vois tout un groupe apparaître sur le reflet. Le pirate donne des ordres, organisant une recherche – il ne fait aucun doute de qui – séparant les personnes en groupes pour mieux étendre leur recherche. Et cela ne me convient absolument pas. A ce stade-là, il aurait dû être désespéré, déprimé par la disparition de sa femme, afin que je puisse m’en servir contre sa femme, qu’elle souffre intérieurement.

Déterminé à ce que tout se passe parfaitement, je me concentre un moment avant d’apparaitre devant eux dans le port. Il y a à nouveau ce grand sourire sur mon visage, celui que j’adresse aux gens de Storybrook, qui me prennent pour une gentille rentière. Lorsque l’homme que je visais m’adresse la parole, je lui adresse à peine un regard et observe plutôt les autres. Des enfants ! Que pourraient-ils contre moi ? C’est si drôle que mon sourire éclatant redouble de grandeur. « Je suis Ivy Vertigo. Je ne m’attendais pas à vous trouver tous ici, c’en est presque touchant cet attachement que vous éprouvez pour Vivane. Cherchez-la ! Elle a si besoin de vous en ce moment, si seule et affligée de douleur. Retournez toute la ville, et tous les mondes s’il le faut, déployez-vous ! Je vous souhaite bon courage. Parce que vous ne la trouverez pas, et à dix-huit heures elle ne sera plus de ce monde. » A ces mots, avant même qu’ils ne puissent dire quoique ce soit, je disparais de leur vue et réintègre mon corps. J’ai encore tu travaille à faire maintenant. Je m’assoie quelques minutes sur mon siège, me concentrant sur leur chemin, m’employant à créer des pièges à leur intention. Enfin, je tourne mon visage vers Viviane, un sourire un brin plus sadique. « Je ne vais pas les tuer ne t’inquiète pas, mais les blesser pourquoi pas ». C’est alors que je remarque la larme qui descend sur sa joue, première preuve de douleur incommensurable de sa part. Mes lèvres s’étirent, et plus rien sur mon visage n’apparait comme bienveillant et gentils, parce que le plaisir d’avoir arraché cette douleur à cette femme est trop grand. « Et maintenant nous allons causer toi et moi.. » lui susurrais-je en me penchant.

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceridwen L. Lake

avatar
En réalité, je suis
La fille du Captain Lake
☸ Conte : Les légendes arthuriennes

☸ Emploi : Lycéenne... Ça craint
☸ True Love : Ellie Williams Lucas ♥

☸ Avatar : India Eisley
© Crédit : Titia ♥
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mer 7 Déc - 18:39






Sacrifice

« Tout pour ma famille ! »

Si au départ l'expédition n'aurait dû se faire qu'en famille, elle se termina bien vite en petit groupe. Un groupe que Ceridwen n'aimait pas vraiment parce qu'entre la fille qui frappait son père et à qui elle lança un regard noir, Grace qui venait de s'incruster, la femme qui disait que les flammes de l'épée près des bateaux n'était pas très judicieux et l'autre femme qui semblait convoiter l'épée, ils étaient mal barrée.

Ceridwen raffermit sa prise sur l'épée. Elle ne la laisserait à personne. Après tout, c'était elle l'âinée des triplées, c'était donc à elle de prendre les choses en main, non ?

- Le prochain qui frappe mon père, j'vous jusre qu'il goûtera de mes boules de feu !

Le message était clair, non ? Et d'ailleurs, ils venaient tous de faire face à une blonde qui leur annonça qu'à dis-huit heures, s'ils n'avaient pas retrouvé Diana, elle mourrait. Ceridwen ne se retint même pas et leva son épée, fonçant droit vers... Le vide... Parce que la nana avait osé se téléporter hors de leur vue !

- SALE LACHE !

C'est Killian qui fit donc les groupes et Ceridwen fut rassurée de rester avec lui en réalité. Elle lui lança donc un regard fier, heureuse qu'il prenne les choses en main, chose qu'il faisait peu d'habitude, avant qu'ils ne se mettent tous à courir vers la plage. Mais à peine avaient-ils fait cinq mètres qu'ils furent immobilisés par un objet en plein milieu de la voie.

Ceridwen n'hésita pas et lança une boule de feu immense, sous le coup de la colère. Et évidemment, ce qui devait arriver arriva et les flammes furent renvoyés dans le groupe blessant Killian. Quand au feu sur l'objet, il était déjà éteint. Ceridwen se mordit les lèvres, fixant son père qui tentait d'éteindre le feu sur sa veste, avant de claquer des doigts pour le faire elle même, en s'excusant :

- Désolée papa... Même si c'était un peu marrant de te voir essayer de faire.

Sans même prendre le temps de réfléchir, Ceridwen leva Excabilur, les flammes rouges dansant toujours sur sa lame, avant de s'élancer vers l'objet. Elle ferait en sorte d'abaisser les obstacles pour retrouver sa mère !


Mission : 100 %
Vie : 100 %
Killian : - 15 % de vie
Objet : 50 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam G. Lake

avatar
En réalité, je suis
Le fils du Captain Lake
☸ Conte : Légendes Arthuriennes

☸ Emploi : Lycéen
☸ True Love : Grace !

☸ Avatar : Dylan Sprayberry
© Crédit : Cassie
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Jeu 8 Déc - 16:07

Sacrifice


Une fois dans la voiture, Killian demanda à son fils d'appeler Merlin. En tant que frère de Diana et surtout, en tant que super sorcier du monde, il devait être mis au courant. Liam ne perdit donc pas de temps. Juste après que son père ait démarré la voiture, l'adolescent sortit son portable et appela son oncle. Mais il tomba sur la messagerie.

Salut Oncle Myr, c'est Liam. Maman a disparu. On est à sa recherche Papa, Ceri, Jeff et moi. On aurait bien besoin de toi. Rappelle-moi.

Puis Liam raccrocha et avertit son père qu'il n'avait réussi à avoir que le répondeur. Ils finirent donc leur route jusqu'au lac où le pirate fut attaqué par une furie blonde. Pendant que sa sœur menaçait la jeune femme, l'adolescent lui mit la main sur l'épaule, pour l'encourager à se calmer. Ils n'avaient pas de temps à perdre et de toute façon, cette femme s'en était prise à leur père parce qu'elle pensait que c'était lui le responsable de la disparition de leur mère.

Sur ces entrefais, Grace arriva. Le jeune homme la mit rapidement au courant des derniers événements et ne fit pas attention au regard de son père ou à Jefferson après qu'elle l'ait appelé "mon chéri". Mais quand ils se remirent en route pour aller vers le port et qu'elle lui prit la main, Liam ne put s'empêcher de lancer un regard vers le chapelier, sans pour autant retirer sa main.

Arrivés sur le port, ils étaient à présent huit à la recherche de Diana. Ils venaient à peine de se répartir en deux groupes qu'une femme blonde surgit de nulle part. Elle les avertit qu'à 18h, ce soir, leur mère serait morte. Puis elle disparut. Pendant que Ceridwen hurlait après l'inconnue, Liam donna plusieurs coups de pied dans une poubelle abandonnée non loin. Ça le tuait d'être impuissant comme ça !

Puis les groupes se séparèrent et Liam suivit son père et sa sœur, tenant toujours la main de sa petite amie. Ils arrivèrent devant un gros rocher que Ceridwen attaqua immédiatement avec sa magie. Mais l'objet était protégé et la flamme de sa sœur alla blesser leur père.

P'pa ! S'exclama-t-il.

Mais voyant que son père n'était pas trop touché, Liam se décida à aller aider sa sœur. Il joignit sa magie à la sienne et ajouta sa main sur le manche d'Excalibur. L'objet explosa, mais la magie de Liam blessa légèrement Grace.

Oh non, Grace, ça va ?! S'exclama-t-il avant d'aller la voir.

Il avait un choix à faire... Mais Liam n'aimait pas choisir. Aussi il se mit d'abord à tenter de soigner son père. Mais il ne maîtrisait pas encore assez bien sa magie. Résultat des courses ? Il lui donna une petite part de sa propre énergie. Ah certes, il l'avait un peu guéri, mais lui était plus fatigué... Qu'importe, il fit la même chose avec Grace.

Puis ils se mirent en route.

Ils arrivèrent sur la plage. Pris d'un doute, l'adolescent regarda son téléphone portable, mais toujours pas de message de la part de Myrdhinn. Quant à l'heure...

Il est déjà 13h20... Dit-il sombrement.

Le temps passait trop vite. Pour un peu, il aurait pu croire à un sortilège !

Liam : 90%
Grace : 100% (a perdu 5% mais a retrouvé 5% grâce à Liam)
Killian : 90%
Mission : 100%


acidbrain

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Look at me and smile
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2348-arrivee-du-fil
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Ven 9 Déc - 10:15





Sacrifice

Sasha & plein de monde



Sasha s'était plus ou moins calmée. Elle n'adressa qu'un sourire en coin à la gamine de Hook quand celle-ci la menaça. Si elle pensait sincèrement lui faire peur, et bien elle se trompait... La petite n'était rien avec sa magie, pas avec le père qu'elle avait. Et de toute façon, si elle voulait s'en prendre à Hook, personne ne pourrait l'en empêcher, elle faisait ce qu'elle voulait, point barre.

Le groupe partit alors vers le port et fut rejoint par deux personnes entre temps. La dernière avait franchement l'air attardé et Sasha dut faire un effort pour ne pas lui dire de mettre sa plante à la flotte ou de rentrer chez elle parce que là, elle leur servait à rien...

Puis une blonde apparut. Et Sasha n'eut plus qu'une envie, lui arracher le coeur, le briser et le lui faire bouffer à cette sal*pe ! Alors quand les groupes se séparèrent, la fée fit un doigt d'honneur à Hook, n'appréciant pas d'être commandée et enjoignit tout le monde à avancer et plus vite que ça ! Le temps leur était trop précieux...

La blonde leur fit parcourir le chemin au pas de course mais se rétama par terre à cause d'une plaque de givre. Et cette fois, elle ne pouvait même pas accuser la Reine des Neiges ou la Reine des Glaces... Frustrée, elle se releva en jurant. Puis elle s'aperçut que tout le chemin s'était changé en vaste patinoire... Chouette. Il fallait soit traverser, soit perdre du temps à prendre un chemin beaucoup plus long... En avisant des branches d'arbre souples et des bouts de lacets et de ficelles, la fée eut une idée.

- On va passer ! S'excita-t-elle. Faut me laisser quelques minutes.

Et effectivement, au bout de 5 minutes, Sasha avait réussi à confectionner quatre paires de raquettes. Elles n'étaient pas bien solides, mais ça suffirait pour traverser s'ils y allaient doucement. Montrant l'exemple, la fée se mit à marcher et guida le groupe.

Quand ils arrivèrent de l'autre côté, les raquettes étaient complètement mortes. Elles ne leur serviraient plus, c'était certain. Le groupe composé de l'institutrice, de la folle aux plantes et de Jefferson et elle, arriva en ville, dans l'allée bordée de magasin. Si la première envie de Sasha aurait été d'aller voir Mr. Gold pour avoir un indice ou le lieu exact où était détenu Diana, la fée passa vite à autre chose. Son amie lui avait souvent recommandé de ne jamais faire de pacte avec le Ténébreux...

- Excusez-moi... Dit-elle à une passante. Est-ce que vous auriez-vous une femme blonde d'à peu près 50 ans, pas franchement jolie, hautaine, arrogante et trop sûre d'elle passer dans le coin ? Demanda-t-elle.

Après tout, il ne leur restait plus que ce moyen-là si elle ne pouvait pas avoir recourt au Ténébreux... Interroger les passants.

Sasha : 95%
Mission : 100%
Revenir en haut Aller en bas
Grace Hatter

avatar
En réalité, je suis
La Fille du Chapelier
☸ Conte : Alice au pays des merveilles (version Ouat)

☸ Emploi : Lycéeene et apprenti de calypso
☸ True Love : Liam Jr ♥

☸ Avatar : Georgie Henley
© Crédit : avatar Lulu ♥/ Bannière Beka ♥
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Sam 10 Déc - 0:14



Sacrifice
Grace & autres personnes 
 
Après avoir fait deux groupes, une idée du père de famille Lake-Jones, qu’une odieuse femme surgit de nulle part en nous annonçant qu’à 18 heures que la mère des deux, ma marraine serait morte, les yeux écarquiller, je regarde mon petit ami qui s’en prenait à une pauvre poubelle qui n’avait rien demander. J’attendis qu’il se calme avant de lui reprendre la main en le rassurant du mieux que je pouvais car j’avais aussi peur qu’eux. Alors que nous nous dirigeons vers la plage qu’un objet nous bloque, Céri sous la colère envoie une boule de feu dessus, objet qui ne possède un peu de dégât. Jusqu’à ce que Liam joigne ses pouvoirs à sa sœur, l’objet explosa, je reçois un éclat dans le bras qui m’égratigne. Je me le tiens sous la douleur, je le vois venir vers moi en me demandant si ça va. 
-Oui ne t’inquiètes pas, ça fait mal mais bon ça saigne un peu, et n’utilise pas ta magie sur moi, préserve là. ; Mais bon têtu comme il est, il ne m’écoute pas. Je le vois mettre ses mains au-dessus de ma blessure. Le saignement s’arrête. 
Je lui en veux en silence mais je me tais, on n’a pas de temps à perdre. Arrivée à la place, la mer était déchaînée mais le temps est calme au contraire, il y avait de la neige. Sur celle-ci, je remarque un père et sa fille ; mais celui-ci s’en prenait à elle, je n’attendis même pas les trois autres, je ne voulais pas qu’il s’en prenne à sa petite. Juste pour une histoire de bouche au bonhomme de neige, non mais il est sérieux. 
-Monsieur ce n'est pas la peine de gronder comme vous le faites votre fille, ce n'est qu'un détail vous savez, et ne vous comportez pas ainsi avec elle car c'est comme ça que vous perdrez l'amour de votre fille ! j'en sais quelque chose, Lui lançais-je sèchement, Je vois que le père est tout de suite penaud à ce que je lui ai dit qu’il s’excuse à sa fille, je lance un sourire à la petite avant de les laisser repartir et de rejoindre les autres en me remettant près de Liam en leur disant. 
-Excusez-moi. Vous trouvez pas que la mer semble déchaînée alors que le temps ne s’y prête pas, leur demandai-je avant de demander à Liam, Je me rappelle que c’est ton élément mon coeur.. Tu sais ce qu’il se passe ?? 
Il se concentre en essayant de faire comme sa mère lui a enseigner par apport à sa magie innée, mais au bout de 5 minutes je me retrouve arrosé par une vague. Trempée, je recule de lui en silence pour éviter de le déconcentrer, s’en comprendre au début, je me retrouve avec la veste de Killian sur les épaules, je le regarde en souriant en murmurant un merci, car oui je ne voulais pas que les deux utilisent leur pouvoir pour des détails insignifiants. Je décide le temps que Liam concentré trouve une réponse, de trouver un indice. En regardant, je remarque une chose qui brille à deux mètres de moi. Après m’être rapprocher de l’objet, je le ramasse, c’est un bout de verre poli où on peut lire avec une certaine inclinaison : « Quand tout est sombre, il est temps de faire un souhait », je reviens donc avec l'objet, à  ma montre, il était 13h25.



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Sam 10 Déc - 21:26






Sacrifice

« Jenna & les autres »

Dans quelle mésaventure j’étais encore tombée moi ? Je n’y comprenais rien mais quand ils m’avaient expliqué la situation, je n’avais pas hésité une seconde et je les avait accompagné dans leurs recherches, si je pouvais me rendre utile, c’était le mieux non ? Rapidement, il y eu l’arrivée d’une femme blonde qui n’étais clairement pas dans mon cœur, surtout après les propos qu’elle avait donné sur Diana. Même si je ne connaissais pas personnellement la jeune femme, je ne pouvais pas les laisser tomber. Niveau magie, je n’en avais tout simplement pas et je dois avouer que là tout de suite, je me sentais un peu perdue parce que pour tout dire, niveau magie, je n’avais connu que la passivité de la télékinésie de Matilda alors voir tout ça…

Enfin bref, nous fûmes rapidement séparés en deux groupes, mon attention se portait sur ce qui se passait sans réellement s’y porter pour tout dire. Je ne comprenais pas réellement ce qui se produisait, je me contentais de suivre le mouvement. La blonde qui était apparemment une fée d’après ce que j’avais compris nous créa des raquettes pour marcher sur la glace après avoir glissé dessus et une fois que nous eûmes traverser doucement, les raquettes étaient désormais inutile mais nous arrivâmes dans la rue avec les magasins. On allait donc demander de l’aide. Voyant la blonde demander des renseignements aux passants, je me dirigea vers l’une des boutiques, voyant le panneau, il s’agissait d’une épicerie chinoise.

J’entre. Il n’y a pas de clients mais un homme se tient devant moi, me regardant droit dans les yeux. Il ne dit rien. Puis avant que je dise quoi que ce soit, il prend la parole.

« Il y a ce qu’on désire et ce qui est juste. »

Pardon ? Pourquoi il me disait cela ? Je le regarde avant de remarquer qu’il est aveugle, le pauvre. Je respire longuement et prends finalement la parole.

« Que voulez-vous dire ?
- Vous aurez un choix à faire entre ce que vous désirez et ce qui est juste très bientôt. Ne perdez pas votre temps à me demander plus, c’est la seule chose que je sais. »

D’accord. Ok. Je ne le quitte pas des yeux avant qu’il ne me lance une balle de tennis en pleine tête. Non mais il est malade ? Je prends la balle et hésite à lui balancer dessus mais je la pose sur la table et quitte la boutique avant de rejoindre le reste du groupe, gardant néanmoins pour moi ce que venais de me dire l’homme aveugle.  


Vie: 95 %
Mission: 100%
Revenir en haut Aller en bas
N. Chléofée Leeward

avatar
En réalité, je suis
Nausicaä
☸ Conte : Nausicaä de la Vallée du Vent

☸ Emploi : Etudiante pour devenir Hydrogéologue (possède un jardin dans son propre jardin)
☸ Avatar : Saoirse Ronan
© Crédit : Moi
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Dim 11 Déc - 20:27



 [Mission Arthurienne] Sacrifice  ft. Chléofée  & All People

Chléofée venait à peine d'arriver qu'elle sentait que quelques personnes étaient hostiles à ce qu'elle rejoigne le groupe. Mais elle s'en fichait, elle allait aider son amie et ensuite lui donner cette plante toute petite qui allait encore grandir et devenir quelque chose de très beau. Mais pour cela, il fallait qu'elle trouve Diana. C'est quand elle finit cette pensée qu'une femme apparut, blonde et dégageant tout ce que Chléofée détestait. De la haine, de la rancoeur, de la méchanceté gratuite (ou pas, elle ne savait pas trop d'ailleurs). Mais toujours est-il que la rage commençait petit à petit a prendre possession de ses moyens, elle ne savait pas si elle réussirait à tenir encore un peu ou si bientôt elle ne serait plus qu'un animal à la recherche de sang. C'était comme ça qu'elle avait l'impression d'être quand cette rage prenait possession d'elle. Il fallait qu'elle trouve son amie si elle ne voulait pas partir dans un délire que personne ne comprendrait. Alors quand les deux groupes se séparèrent, elle suivit les autres, se forçant à respirer calmement comme la Dame du Lac lui avait appris à faire. Elle vit aussi d'un mauvais oeil que la blonde commande, mais elle se dit qu'elle ne dirait rien tant qu'au bout du compte, la lumière y était. L'heure tournait et la blonde le sentait, elle sentait qu'il fallait qu'ils se dépêchent avant que l'autre folle fasse plus de mal que de bien à la famille Lake. Alors après voir dépasser la plaque gelée, elle se dirigea à droite et à gauche pour poser des questions, elle sentait qu'elle ne trouvait rien, mais elle voulait quand même essayer quelque chose. Ne pas rester les mains dans les poches. La plante se trémoussa dans sa main, cherchant un peu plus de chaleur et le maître du vent, sourit avant de le mettre dans sa poche pour la protéger. Elle se mit donc à chercher à demander au passant qu'il avait vu son amie plus tôt dans la journée ou mieux s'il avait vu la vieille peau. Mais rien, elle était introuvable et c'est en voulant demander à une énième personne qu'elle se fit bousculer violemment. L'homme assez étrange dont la fille faisait aussi partit de la partie l'aida à se relever et se mit à marmonner :

-Ca ne sert à rien, faut bouger !
Au moins je fais quelque chose, dit-elle presque vertement avant de s'adresser à Jenna qui venait de revenir.Tu as trouvé quelque chose ?
-On parle de Viviane, vous croyez que ça m'amuser de rien trouver ? Ca me rend dingue …
Je comprends, mais ça ne sert à rien de s'énerver.

Chléofée était entre deux eaux et quan Jenna lui dit qu'elle n'avait rien, elle se mit à grimacer reprenant ses exercices de respiration. Rapidement, elle regarda sa montre et dit d'une voix blanche.

Il est 13h20 !

Mais la blonde n'avait pas tout donné, elle se dit que du haut de la rue peut-être qu'elle trouvera quelque chose, mais pour cela, il faudrait réussir à passer sans se casser la figure. Surtout avec le gel sur le sol. Elle se courba et tenta de gravir tant bien que mal la côte et grâce à sa maîtrise du vent, elle réussit à rester sur ses pieds et à aller au bout de la rue. Intérieurement elle remercia le vent qui pour elle était comme un ami. Là, elle vit la boutique de Mr Goldet comme si tout se passait au ralenti, elle vit le visage de Jeff devenir plus déterminer, tout comme son pas quand il se dirigea vers le magasin. Chléofée jeta un coup d'oeil a sa montre, 13h25, il fallait faire quelque chose, mais elle ne voulait pas que Jeff se retrouve dans la panade, alors elle le suivit juste au cas ou.
(c) crackle bones



Vie: 95%
Mission 100%

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

      ❀ Hum ... What is that?


Dernière édition par N. Chléofée Leeward le Jeu 15 Déc - 21:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t756-en-cours-tel-un
Belle French

avatar
En réalité, je suis
Belle
☸ Conte : La Belle et la Bête

☸ Emploi : Bibliothécaire
☸ True Love : Rumple

☸ Avatar : Emilie de Ravin
© Crédit : Aria et Joh.a et Valou
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Lun 12 Déc - 2:57

Sacrifice

“Quoi de plus inhumain qu’un sacrifice humain ?”.

✻✻✻

Nous avions passé quelques jours hors de la ville dans le but de nous faire une idée pour la décoration de la chambre du bébé. Cette sortie avait été épuisante, mais au combien exaltante. Notre famille s’agrandissait dans quelques mois et je le réalisais encore plus chaque jour. Mon Rumple venait de me déposer à la maison pour que je me repose alors qu’il se rendait à la boutique pour reprendre les affaires laissé en plans par notre absence. C’est dans la bibliothèque que je me suis posé pour relaxer. J’ai pris un de mes livres préféré et je le lisais à voix haute lorsqu’un drôle de tintement est parvenu à mes oreilles. Je me suis levé, avec une certaine difficulté il faut bien l’avouer, pour découvrir un parchemin bien placer en évidence. Je connais cette bibliothèque par cœur, centimètre par centimètre, je peux énumérer tout son contenu et l’emplacement de tout ce qui ci trouve et donc je savais que jamais cet item n’avais été là auparavant. Je le pris pour le lire et à peine avais-je fini que je suis tombé sur le fauteuil le plus proche. Mes jambes ont comme été scier sur le coup. Je me suis relevé, puis  rassis, puis relever  une nouvelle fois avec l’intention ferme de rester debout. Je ne pouvais pas me laisser submerger par l’émotion dans un moment aussi critique.

J’ai pris mon manteau et je n’ai même pas pris le temps de l’attacher au complet avant de m’engouffrer à l’air frais. Je crois que je n’ai pas verrouillé la porte non plus sous l’empressement. J’ai marché d’un pas rapide jusqu’au magasin de mon futur mari. Je suis arrivé le souffle court et il me fallut  un moment avant de retrouver la capacité de parler à l’homme inquiet venu m’accueillir à la porte. Oui j’allais bien, enfin non pas vraiment. Non ce n’étais pas le bébé. Oui j’étais sure.

-C’est cela.

Je lui ai tendus le parchemin qu’il lit d’un air grave.

-Tu dois faire quelque chose. Il doit y avoir une faille ou quelque chose. Ce contrat ne peux pas être légale n’est-ce pas. Ce marché n’as pas de sens !

" Je suis désolé Belle, il n'y a rien que je puisse faire, il est parfait. La seule chose que je peux faire, c'est de m'assurer que personne ne le brise si Diana meurt aujourd'hui"

-Non !

J’ai fondus en l’arme sur le champ. J’étais épuisée, contrariée, j’avais encore un peu de mal à respirer et les hormones n’arrangeaient rien. Je savais qu’il ne ferait quelque chose s’il en était possible. Je ne lui en voulais pas pour cela, je savais aussi qu’il lui coûte de simplement faire respecter le contrat.

-Comment vas-tu faire ?

Je lui ai demandé entre deux sanglots.

" Si cette Ivy Vertigo essaie de leurs faire du mal, je lui ferais tout ce qu'elle a fait à Diana et la tuerait."

Il m’a pris dans ses bras avant de continuer à me murmurer

" Tu te rends comptes que je vais protéger Hook, pour toi ! Sans parler de sa fille à lui et Milah. Je t'en prie ne le dis jamais à personne! OK?"

Cela à calmé un peu mes larmes et j’ai trouvé la force de sourire. Je savais qu’il ne portait pas le pirate dans son cœur, ni même toute cette famille à laquelle je me suis attachée. Je me suis enfouis un peu plus dans ses bras pour trouver du courage avant de murmurer à mon tour.

-Fais ce que tu as à faire...

C’était la première fois que je cautionnais un acte du genre, mais cette fois-ci il s’agissait de mon amie et de sa famille. J’ai doucement caressée mon ventre qui grossis d’avantage jours après jour. Je dois commencer à penser comme une mère moi aussi et faire en sorte de protéger les miens.

Lorsque je l’ai laissé il était 13 heures et 25 à l’horloge. J’étais à peine sortie de la boutique lorsque je suis tombée sur un groupe de gens marchant vers l’endroit d’où je sortais. Une fois de plus quelqu’un disparaissait en ville et c’est Rumple que l’on accusait c’est bien cela? Avant même qu’ils entrent j’apostrophe un des membres du groupe. Je reconnais Jefferson que j’ai vu quelques fois et du coup je sais qu’ils sont à la recherche de Diana eux aussi.

-Non ! Si vous venez pour l’accuser c’est inutile, il n’a rien avoir à faire dans cette histoire.

Il tente de riposter, mais je ne lui en laisse pas l’occasion.

-Pour cette fois-ci vraiment ce n’est pas lui. Je suis venue lui demander de l’aide.

Je savais bien qu’avec tout ce qu’il a fait par le passer il est la personne la moins crédible de la ville et cela m’a pris un bon 5 minutes pour les convaincre de ses bonnes intentions. Une fois la situation à peu près désamorcée j’ai pris mon téléphone pour appeler Kilian.

-Ki… Oh, Liam? C’est Belle. Ta mère m’a fait parvenir un document. Rumple cherche comment rompre ce contrat et moi je file chercher dans mes livres. Si vous la trouvez appelle-moi dessuite.

Il m’a répond puis j’ai raccroché  avant de m’adresser au groupe de nouveau.

- Plus on sera nombreux plus vite on trouvera une solution. Ne pensez pas que je vais rester les bras croisé alors que mon amie disparaît comme cela.

Puis je me suis dirigé vers la bibliothèque d’un pas décidé sans me retourner.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙




Belle. C'est un mot qu'on dirait inventé pour elle. Quand elle danse et qu'elle met son corps à jour, tel. Un oiseau qui étend ses ailes pour s'envoler. Alors je sens l'enfer s'ouvrir sous mes pieds. © joh.a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam G. Lake

avatar
En réalité, je suis
Le fils du Captain Lake
☸ Conte : Légendes Arthuriennes

☸ Emploi : Lycéen
☸ True Love : Grace !

☸ Avatar : Dylan Sprayberry
© Crédit : Cassie
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Lun 12 Déc - 17:15

Sacrifice


Depuis qu'ils étaient arrivés sur la plage et qu'ils avaient remarqué que l'océan était trop agité par rapport au reste de la météo, Liam avait tenté de comprendre ce qu'il se passait. Sa mère lui avait appris à communiquer avec son élément...

Mais Liam manquait de maîtrise et le savait parfaitement. Cela ne l'empêcha pas de tenter. Les yeux fermés, il s'était coupé de tout ce qu'il se passait autour de lui. Ainsi ne vit-il pas Grace être complètement trempée à cause d'une vague, ni le fait qu'elle avait trouvé un indice...

Tout son être était concentré sur sa communication avec l'océan. Enfin avec l'eau plus particulièrement. Mais l'adolescent avait beau essayé, il ne captait rien d'autre que la fureur de son élément. L'eau était en colère et rien ne parviendrait à l'apaiser...

L'eau est en colère. Déclara-t-il, les yeux toujours fermés. Je peux sentir sa fureur, sa rage...

Une vibration dans sa poche le ramena brusquement à la réalité. Son lien avec son élément se coupa brusquement, si bien que Liam cligna des yeux pour chasser cette impression d'avoir été rapidement trop rapidement. Puis il attrapa prestement le portable de son père, remarqua qu'il était 13h30, décrocha et tomba sur Belle.

C'est comprit. Je vais le dire à Papa. Assura-t-il à son correspondant avant de raccrocher. C'était Belle. Maman a passé un contrat avec la blonde. Le Ténébreux tente de rompre le contrat...

Liam vit les mâchoires de son père se crisper. C'était limite s'il ne l'avait pas entendu grincer des dents. L'adolescent comprenait qu'il y avait un problème entre le fiancé de Belle et son père, mais ce n'était pas la priorité actuellement. Alors en voyant son père et sa sœur qui pourrait partir au quart de tour, le brun secoua la tête.

Maman nous a toujours dit qu'il fallait parfois faire ce qu'il fallait pour sauver le plus grand nombre. Rappela-t-il en jetant un regard de connivence à sa sœur. On doit lui faire confiance.

Elle leur avait fait promettre de lui obéir, à Ceri et lui. Si cela passait par un contrat de sa part et bien soit ! De toute façon, ils n'avaient pas de temps à perdre à rouspéter là-dessus. C'était fait et c'était comme ça. Liam donna donc le téléphone à son père et s'approcha de Grace.

C'est encore de ma faute hein ? Demanda-t-il en soupirant. Attends...

Et comme lorsqu'ils s'étaient retrouvés, Liam sécha partiellement Grace grâce à son don sur l'eau. Ce n'était pas totalement sec, mais ses vêtements étaient légèrement humides à présent et non plus trempés comme avant. Puis le jeune homme se mit à rechercher des indices sur la plage.

Liam tomba sur un objet insignifiant. Un simple bout de carton... Mais qui l'attirait énormément, sans comprendre pourquoi. Aussi l'adolescent le ramassa-t-il par curiosité, mais rien. Ce n'était qu'un simple bout de carton visiblement. Alors se rappelant de ce que disait son parrain sur la pollution, l'adolescent alla jeter le bout de carton et rejoignit les autres.

On fait quoi Papa maintenant ? Demanda-t-il en fixant son père.

Il était déjà 13h45 et ils ne leur restaient plus beaucoup de temps.

Liam : 90%
Mission : 100%


acidbrain

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Look at me and smile
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2348-arrivee-du-fil
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☸ Conte : Peter Pan

☸ Emploi : Ancien Shérif
☸ True Love : Ma princesse qui c'est embrochée sur son épée

☸ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Plein de gens <3 | Tumblr
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mar 13 Déc - 14:31


Sacrifice

Un ultimatum bien-sûr… A 18h il sera trop tard. J’étais trop sous le choc pour réagir immédiatement, mais ma fille le fit à ma place. Malheureusement elle ne frappa que de l’air avec son épée. Je restai mué sur le chemin jusqu’à la plage, essayant de contenir la rage qui me gagnée au fur et à mesure. Je dois essayer de donner bonne impression devant les enfants. Ceridwen tenta de nous débloquer le passage invisible, mais… comment dire que ce fut un échec ? Au lieu de ça, sa boule de feu ricocha sur moi… Dire que j’ai toujours eu peur de me choper une boule de feu de ma fille… C’est chose faite. Je tente désespérément à éteindre le feu sur ma veste sans trop de succès…

« Aye. Très drôle Ceridwen, mais on n’a pas le temps pour ça, pas vrai ? »

Je la remercie d’un signe de tête. Au moins elle a éteint le feu sur moi. Les jumeaux avec leurs pouvoirs combinés et Excalibur réussissent à briser l’objet, non sans des petits dégâts sr Grace… Heureusement pour le fiston il réussit à la soigner et moi aussi dans le processus. Quoi qu’il en soit, arrivé sur la plage on fut accueilli par une mer déchaînée. Instinctivement je regarde le temps, mais non… Pas plus de vent que d’habitude, pas de tempête à l’horizon… La mer est déchaînée sans raison apparente. Liam tente de comprendre tout ça, mais encore une fois il ne semble pas être maître de son pouvoir vu que Grace c’est retrouvé trempée… Et pas de la bonne façon. Instinctivement je lui offre mon cuir pour essayer de la réchauffer un peu. On est en hiver après tout. J’essaie de comprendre les propos de Liam concernant l’Océan avant d’être ramené dans la réalité par ma sonnerie de portable.

Mon fils répond en m’annonçant les nouvelles… Diana a passé un pacte avec la sorcière ? Elle est pas encore au courant qu’il ne faut jamais passer de contrat ?! Mais c’est encore pire quand j’apprends que le Ténébreux à maintenant le contrat entre ses mains écailleuses… je n’ai jamais autant serré les dents pour me retenir de partir en vrille, mes yeux noirs de rage à l’heure actuel. Encore une fois j’ai l’impression que le Ténébreux à la vie d’une autre des femmes que j’aime entre le creux de sa main. Comme un brave petit, Liam essaie de nous calmer moi et Ceri… C’est vrai. On doit faire confiance à Diana. Faut respecter ses vœux… Mais pas tant que ça peut nuire à sa vie je suis désolé. Je n’accepte pas. L’égoïsme en moi refuse.

Pour me calmer je continue à chercher des indices ou quelques choses qui signifieraient le passage de Diana ici, mais il n’y a rien… et il est déjà 13h45. On ne va jamais y arriver. Je bug quelques secondes quand Liam me demande la suite.

« La plage et le port n’ont rien donné. On va s’enfoncer dans les terres. Vers la forêt. Et vite. »

Alors qu’on court vers la lisière de la forêt, je ne repère pas une plaque de verglas et fait un magnifique plongeon en arrière… Je voulais me rattraper à quelqu’un ou quelque chose, mais je n’ai pas eu le temps. Ça fait mal… Surtout quand dans la chute je n’ai pas réussi à arrêter mon crochet avant qu’il ne s’enfonce dans ma cuisse. J’avais quoi en tête le jour où je me suis dit que ce serait une bonne idée d’avoir un crochet à la place de ma main ? Je pousse un hurlement de surprise et de douleur en retirant le crochet de ma cuisse en essayant d’arrêter le sang avec ma main… God ça fait mal ! Liam se penche vers moi et maintient sa main au-dessus de ma plaie. Il va réussir au moins ? Il ne maîtrise pas encore complètement son don… Mais au vu de la pellicule d’eau à l’endroit de ma blessure, je suppose qu’il a réussi à la refermer. Je le regarde avec fierté en me relevant sollicitant son aide.

« Merci mon fils. Allez, allons sauver votre mère. »

Je me remets donc en route avec rien de plus qu’un bleu de cette malheureuse aventure. Quand enfin on arrive à la lisière de la forêt, je regarde rapidement l’heure… 14h15. Bon dieu, le temps n’a jamais été aussi rapide qu’aujourd’hui ! Comble de manqué de temps pour un Neverlandien… Je pénètre prudemment dans la forêt, n’étant pas un fan de ce genre d’espace vert… On ne sait jamais sur quoi on peut tomber. J’avais bien fait de penser ça, vu qu’un craquement se fait entendre dans les buissons non loin, je dis aux enfants de s’écarter pour que je puisse enquêter sur la source de ce bruit… Je n’aurai pas dû. Un sanglier fonce droit sur moi ! Je tente de l’éviter, mais à cause d’une pellicule de feuille humide je glisse sur le dos… La bête semble s’en régaler vu qu’il me passe dessus comme si je n’étais qu’un vulgaire tapis. Et pire ! Ses sabots infernaux rentrent directement en contact avec mes bijoux de famille… Plusieurs fois et avec force.

Heureusement le sanglier s’en va dans la forêt, mais je suis toujours au sol avec sur mon visage l’expression ultime de ma souffrance. Je me lève difficilement ma main toujours sur mon paquet massant pour faire passer un peu la douleur. En moins de 10min je me suis fait humilié comme jamais auprès de ma fille, de mon fils et de la petite-amie de mon fils… Parfait !

« Et comme par hasard j’pourrais pas avoir de bisou magique… »

J’ai peut-être grogné ça un peu trop fort… Les enfants n’étaient pas obligés d’entendre ça… mais peut-importe.

Reprenant lentement mes esprits je sors ma boussole cherchant dans quelle direction allée. L’Ouest me semble le mieux pour l’endroit où je veux me rendre.

« On y va, fini la pause. »

Je prends donc cette direction, boussole toujours en main pour ne pas perdre le sens de l’observation, ce serait le comble pour un pirate… Mais vu que le destin semble joué contre moi, je ne préfère pas perdre le Nord. Ou l’Ouest dans cette situation. Tout en nous dirigeant je scrute les alentours essayant de trouver un quelconque indice… Après plusieurs minutes de randonné je remarque un objet sous des fougères. Intrigué je le ramasse et reconnait aussitôt un peigne en argent que j’avais offert à Viviane de notre temps ensemble à Camelot… Je laisse mon esprit vagabondé à ce souvenir avant de le nettoyé de ses saletés et de voir des inscriptions dessus… ‘’ Aimer, c'est aussi s'oublier’’. C’est l’écriture de Diana… Je ne me souviens pas avoir vu ça il y a des siècles de ça… J’ignore comment le prendre. Je ne dis rien aux enfants me retournant juste pour les scruter.

« On est sur la bonne voie, continuons. »

Je continue donc notre chemin, déterminé et accélérant le pas. Après tout, il est déjà 14h30…

code by Silver Lungs


Killian: 85%
Mission : 100%

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t En ligne
Grace Hatter

avatar
En réalité, je suis
La Fille du Chapelier
☸ Conte : Alice au pays des merveilles (version Ouat)

☸ Emploi : Lycéeene et apprenti de calypso
☸ True Love : Liam Jr ♥

☸ Avatar : Georgie Henley
© Crédit : avatar Lulu ♥/ Bannière Beka ♥
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mar 13 Déc - 21:51



Sacrifice
Grace & autres personnes 
 
Le temps passe à une allure effroyable, il faut que nous trouvions au plus vite. Liam me sécha comme il peut avec son pouvoir comme il avait pu faire quand je suis revenu de mon petit périple. Je le remercie avec un sourire avant que nous nous dirigions vers la forêt en essayant de réfléchir pour savoir ce que pouvait dire la fameuse phrase que je venais de trouver, sous les ordres du père des triplés. Père qui glisse en beauté sur une plaque de verglas en se mettant son crochet dans sa cuisse. Pendant que son fils le soigne avec son pouvoir, je lui demande si ça va quand même. Ce qui va suivre, je ne m’y attendais pas du tout, un sanglier fonce sur l’ancien pirate. Une fois la bête parti, tout en essayant de garder mon sérieux, malgré un sourire moquer, je l’aide à se relever pour que nous puissions continuer nos recherches. Au bout d’un moment de marche, je décide de parler de ce que j’ai pu trouver sur la plage. Nous nous dirigeâmes toujours vers l’Ouest.
-Je sais que ce n’est pas le moment mais j’ai trouvé quelque chose sur la plage, qui est peut-être sans importance.. Mais j’aimerai avoir votre avis, car ça m’obsède.. Leur annonçai-je un peu hésitante, ce que je ne vis pas c’est que Killian s’était arrêté devant net, je le percute avant même de comprendre ce qu’il m’arrive et glisse sur un tas de feuilles mortes à terre. Je me relève doucement sous le regard noir du pirate qui me dit assez sèchement :

 " Tu penses vraiment que c'est le moment de penser à autre chose que Diana ?"  Il croit que je ne m’inquiète pas pour ma marraine celui-là… bref il m’aide donc à me relever et je le vois soupirer avant d’ajouter :
"Pardon Grace, dis-nous ce que t'as trouvé on pourra peut-être t'aider tout en la cherchant." Tout en sortant la fameuse pierre polie, je leur montre et annonce :
-'ce n'est pas grave .. Je l'ai trouvé sur la plage et une phrase est écrite dessus, « Quand tout est sombre, il est temps de faire un souhait » Nous étions arrêtés, le temps défile doucement mais surement. Je reprends donc la parole après avoir regardé ma montre : vous pensez que c'est Diana qui a laissé ses objets avec ses indices pour qu'on puisse les trouver ? On devrait peut-être recommencer à se déplacer il est déjà 15h.…
-"non ce % n’est pas maman" annonça Liam sans dire pourquoi, on reprit donc le chemin quand quelque chose m’attrape par la taille, ce qui m’arrache violemment à la main de Liam, je les vois s’éloigner, le cœur battant, peu de temps après ; j’entends un cri uni de Liam, Killian et Ceridwen ;
GRACE !!!!
La peur au ventre, je lève la tête à celui qui m’a retiré de mon petit ami, je pris peur et pousse un hurlement de peur face à ce que j’ai près de moi….  


© Pando


Grace : 95% 
Mission 100%
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ceridwen L. Lake

avatar
En réalité, je suis
La fille du Captain Lake
☸ Conte : Les légendes arthuriennes

☸ Emploi : Lycéenne... Ça craint
☸ True Love : Ellie Williams Lucas ♥

☸ Avatar : India Eisley
© Crédit : Titia ♥
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mer 14 Déc - 10:06






Sacrifice

« Tout pour ma famille ! »

Tout s'enchaînait trop vite au goût de Ceridwen. Mais lorsque son père faillit se faire piétiner, elle ne pût s'empêcher d'éclater de rire nerveusement. Et lorsque le pirate se releva en disant qu'il n'aurait pas de bisous magique, la pyromane leva donc les yeux au ciel. Mais le moment de semi détente ne fut pas de longue durée puisque Grace se mit à hurler de terreur.

Ceridwen se retourna alors rapidement, voyant une masse noire qui allait de plus en plus vite et Grace qui semblait se débattre. C'était assez sombre pour tout dire. Et aussitôt, la brunette se remémora alors les paroles trouvées sur l'objet qu'avait ramassé Grace plus tôt : Quand tout est sombre, il est temps de faire un souhait !

- Je fais le souhait qu'on soit tous avec maman...

Mais rien ne se passa et Liam se mit à partir à la suite de la chose et de Grace. Ceridwen ouvrit alors la bouche pour appeler son frère mais Killian s'élança à son tour, en lâchant :

Ceri, ce n'est pas le moment de perdre ta rage, il faut aider Grace !

Ceridwen hocha donc la tête pour se remettre dans le bain, avant de s'élancer à la suite de tout le monde. Mais la chose s'était éloignée et il n y avait plus aucune trace de la créature. Il ne restait que le cri de Grace, qui continuait de retentir. Mais impossible de savoir d'où il venait... D'autant plus qu'il y avait deux chemins possibles.

Restant donc à l'embranchement des deux chemins, Ceridwen vit donc sur le chemin de gauche un bijou appartenant à la copine de son frère. Elle l'attrapa alors, avant de voir Liam partir sur le chemin de droite... Killian allait le suivre mais Ceridwen attrapa son père par le poignet, lui faisant voir le bijou de Grace, en disant :

- Elle est allée vers la gauche !
- Va chercher ton frère !

La fille de Killian et Diana ne perdit pas une seule seconde, avant de se téléporter devant son frère qui s'arrêta alors devant elle. Elle lui attrapa donc la main pour se téléporter de nouveau derrière leur père.

- Liam, je te promets de tout faire pour retrouver Grace !

Même si cela faisait près d'une trentaine de minutes qu'ils couraient après elle. Elle se rapprocha de son père, l'attrapant par son crochet, tout en tenant la main de Liam, avant de dire :

- Faites moi confiance ! Liam, concentre-toi sur Grace.

Le groupe disparut alors dans un nuage magique bleu et rouge avant de se retrouver juste devant le kidnappeur de Grace, vers la plage. La chose se retourna alors et Ceridwen put voir le visage de cette créature. C'était une accumulation de petites araignées grouillantes. La gamine retint une grimace de dégoût, avant de créer une première boule de feu puissante qui frappa la créature l'épaule. Grace tomba alors au sol, saine et sauve et disparût dans un nuage bleu pour réapparaître près de Liam. Quand à Ceridwen, elle continua d'envoyer ses boules de feu, détruisant la créature.

Elle porta son regard sur sa montre pour voir qu'il était alors 16H30. Ils n'avaient plus le temps de piétiner sur place. Elle se tourna donc vers le groupe, en lâchant :

- Heureusement que j'étais là pour vous sauver hein ? Mais là, il faut se dépêcher !

Killian les regarda donc tour à tour, avant de finalement comprendre le sens de la phrase de Grace :

- On n'a plus le temps ! Grace, ta phrase... Le puits à souhaits, il faut aller au puits à souhaits !

Leur père prit donc la tête du groupe et sa fille lui emboîta le pas, espérant que cette idée allait fonctionner...


Mission : 100 %
Vie : 100 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mer 14 Déc - 23:39





Sacrifice

Sasha & plein de monde



Le reste du groupe l'imita et tout le monde se mit à interroger les passants, certains allant même jusqu'à pénétrer à l'intérieur des magasins pour avoir des réponses. Mais visiblement, ils revinrent tous bredouilles... Sasha allait remettre rapidement la petite à la plante quand Belle débarqua. Elle, la fée ne l'aimait pas... Et ce n'était pas en montrant son gros ventre que ça allait s'arranger. Ou en les accusant de tout mettre sur le dos du Ténébreux une fois qu'elle les eut informé que Diana avait conclu un contrat avec la femme qui l'avait enlevé et que le-dit contrat était à présent entre les mains du nain Tracassin.

- Si vous nous laissiez en placer une, je crois qu'on aurait pu vous dire qu'on se doutait que votre amant n'avait rien à voir avec ça. Fit-elle remarquer en croisant les bras.

Sasha secoua la tête en voyant que l'autre se fichait pas mal de ce qu'ils pouvaient bien dire et qu'elle se dirigeait vers la bibliothèque.

- On devrait la suivre. Dit-elle calmement. Rien de ce qu'on pourrait faire pour Diana ne fonctionnera si elle est liée par un contrat.

Cela pourrait même se retourner contre elle... Mais Sasha se garda bien de le mentionner à haute voix. Avec le groupe, elle suivit Belle dans la bibliothèque et laissa la femme enceinte se diriger vers la section des légendes et de la magie. La bricoleuse préféra explorer un peu les environs. Elle récupéra un crayon qui traînait sur une table, ayant besoin d'avoir quelque chose en main.

Sasha remarqua alors un ascenseur. C'était quoi cette connerie ? Depuis quand il y avait un ascenseur dans une bibliothèque qui n'allait pas plus loin que le rez-de-chaussée ? Curieuse, la blonde ouvrit l'ascenseur. Et libéra... Un tigre.

- P*tain ! S'écria-t-elle. Mais qui garde des tigres dans son ascenseur ?! S'exclama-t-elle. Et Noa qui n'est jamais là quand on a besoin d'elle... Grommela-t-elle.

Le tigre passa à l'attaque et lui fila un coup de griffes. La fée gémit de douleur mais n'oublia pas de planter le crayon qu'elle avait récupéré un peu plus tôt dans l’œil du tigre.

Décidément, cette journée était véritablement merdique...

Sasha : 85%
Tigre : 90%
Mission : 100%
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Jeu 15 Déc - 20:29






Sacrifice

« Jenna & les autres »

La phrase du chinois tournait encore dans ma tête mais je n’en avais pas parlé, j’avais simplement fait comprendre aux autres que je n’avais rien trouvé. Puis par dieu seul sait quel moyen, Belle nous avait rejoint. Nous nous étions donc tous rendus jusqu’à la librairie. Une fois à l’intérieur, je me mis à chercher un peu avant que Sasha ne fasse sortir de l’ascenseur un tigre. Un tigre ?! Mais qu’est-ce-qu’un tigre fout dans une bibliothèque ? Respirant longuement, je pose mon regard sur le tigre, je n’ai jamais aimé les tigres.

Réfléchis Jenna. Réfléchis. Il faut qu’on mette ce tigre hors d’état de nuire. Balayant l’endroit du regard, le tigre s’approche dangereusement, tatant mes poches, je tombe sur un briquet. Je me demandais bien ce que ça faisais là mais c’était déjà mieux que rien. Je m’en empare et l’allume avant de brûler un tas de papiers, brûlant le tigre au passage, le faisant ainsi reculer. Me retournant vers les autres, je reste néanmoins sur mes gardes.

« Quelqu’un a une idée pour se débarrasser de lui ? Je me vois mal brûler la bibliothèque. »

Je ne voulais pas faire ça et je ne le ferais certainement pas mais on ne pouvait pas rester là sans rien faire, c’était clair…


Vie: 95 %
Mission: 100%
Tigre: 75%
Revenir en haut Aller en bas
N. Chléofée Leeward

avatar
En réalité, je suis
Nausicaä
☸ Conte : Nausicaä de la Vallée du Vent

☸ Emploi : Etudiante pour devenir Hydrogéologue (possède un jardin dans son propre jardin)
☸ Avatar : Saoirse Ronan
© Crédit : Moi
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Jeu 15 Déc - 21:55



 [Mission Arthurienne] Sacrifice  ft. Chléofée  & All People

Un femme est alors arrivée, elle était enceinte et la blonde fronça les sourcils, est-ce que c'était une bonne idée de sortir dans les rues de Storybrooke quand on attendait un enfant  alors qu'une femme complètement folle venait de torturer une autre femme ? Mais Chléofée ne se focalisa pas la dessus, elle savait qu'il fallait faire vite pour retrouver leur amie avant que l'écheance tombe. Alors, quand la deuxième blonde du groupe leur dit qu'il fallait suivre la femme enceinte, elle l'écouta. Peut-être que la bibliothèque recelait quelque chose qui pourrait les aider ? En fait elle en savait pas, mais elle avait envie d'y croire, parce que la rage qui l'animait commençait un peu à baisser, elle se sentait de nouveau un peu plus humaine. Mais la suite la stupéfia. A peine entrer dans la bibliothèque qu'un tigre sortit de l'ascenseur, la blonde chargea, la brune aussi et Nausicaa serra les points. Ce n'était pas une bonne idée d'attaquer un animal de cette envergure et cette puissance comme ça.

Je ne sais pas si c'est une bonne idée de l'attaquer, parce que s'il se sent attaqué, il va faire quelque chose qui risque de nous blesser voir de nous tuer. Je serais d'avis qu'on sorte …

Mais apparemment ce n'était pas une option alors elle mit à contribution son pouvoir et tenta de rentrer en communication avec l'animal. Peut-être qu'il pourrait les aider à trouver la personne qui faisait du mal à Diana ? Cependant quand son esprit entra en contacte avec le tigre, elle comprit immédiatement que ce n'était pas un véritable animal, mais une création très bien faite.

Je ne peux pas communiquer avec lui, c'est une créature, quelqu'un l'a placé délibérément ici !

Elle voulut se retourner pour s'éloigner, mais l'animal fut plus rapide et lui donna un violent coup de patte pour la sonner. Ses crocs entrèrent dans sa jambe et la jeune femme étouffa un cri de douleur. Décidément Tak avait raison, elle n'était pas très douée et peut-être bien qu'elle avait vraiment besoin de sa protection.

On a pas d'autre chose que de le tuer …
(c) crackle bones



Vie: 80%
Mission 100%
Tigre: 75%

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

      ❀ Hum ... What is that?


Dernière édition par N. Chléofée Leeward le Jeu 22 Déc - 1:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t756-en-cours-tel-un
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Centre-Ville-