Partagez | 
 

 Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Ven 16 Déc - 21:55





Sacrifice

Sasha & plein de monde



Sasha grommelait. Le tigre lui avait fait du mal avec son coup de griffes, mais elle s'était bien vengée, trop ravie de l'occasion. La brune l'avait brûlé ce qui avait bien blessé la bête et l'autre petite blonde s'était approchée, protégeant presque le félin. Avant de déclarer que ça n'était pas un animal, pas vraiment.

- Et t'as trouvé ça comment ?! Ironisa-t-elle, passablement en colère. Merci Sherlock, on avait pas deviné... Rochonna-t-elle quand l'autre leur déclara que le tuer était la seule façon de s'en débarrasser.

Certains avaient vraiment besoin de balancer des évidences pour faire sentir qu'ils étaient là... Et bien sûr, cette nouille se fit blesser, le tigre l'ayant attrapé par la jambe. Sasha soupira puis fit du bruit pour attirer l'animal qui lâcha la petite blonde. La fée se prit un coup de pattes, le tigre jouant avec elle... Soudain, Sasha sentit un lourd volume s'abattre sur elle et sur le félin. Belle était intervenue et avait aidé Sasha avec un dictionnaire.

C'est pas en me le foutant sur la tête que ça va aller mieux là-dedans hein ! Grommela-t-elle en se frottant la tête..

Mais le tigre l'avait lâché, c'était déjà ça. Aussi Sasha fit-elle un petit signe de la tête à Belle pour la remercier. Fallait pas pousser non plus...

Sasha : 75%
Tigre : 65%
Mission : 100%
Revenir en haut Aller en bas
Belle French

avatar
En réalité, je suis
Belle
☂ Conte : La Belle et la Bête

☂ Emploi : Bibliothécaire
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Rumple

☂ Avatar : Emilie de Ravin
© Crédit : Aria et Joh.a et Valou
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Dim 18 Déc - 17:40

Sacrifice

“Quoi de plus inhumain qu’un sacrifice humain ?”.

✻✻✻

J’étais presque dans les rayons, lorsque j’entendis la sonnette de la porte indiquant des nouveaux venus. Bon ils m’avaient suivi, dans un sens il est vrai qu’à plusieurs nous risquions d’aller plus vite. Alors par quel ouvrage commencer… ? Je les avais vaguement entendus s’étendre dans la bibliothèque et j’allais attraper un vieux grimoire sur la magie féerique lorsque j’entendis un cri.

-Un tigre ?

Un faux selon une des femmes présente. Après lui avoir planté un crayon dans l’œil, puis un peu brûle il semblait de plus en plus enrager. Il attaqua une des filles puis s’approcha d’une autre qui l’avait distrait. Bon, il n’était en effet pas question de les laisser brûler ma bibliothèque et il est vrai qu’il fallait s’en débarrasser. Je ne pensais vraiment pas avoir à me battre, surtout pas en entrant ici. Ma condition ne me permettait plus de faire tous les mouvements que je voudrais et cela allais rendre l’affrontement compliquer.  Lorsqu’il s’approcha un peu trop près je pris un gros dictionnaire sur un table et l’envoya de toute mes force sur sa tête avant qu’il n’attaque la femme pour de bon. Je l’ai frappé au passage sans le vouloir et elle, qui ne semblait pas me porter dans son cœur, ne devait pas plus m’apprécier à cet instant.

-Pardons, je voulais juste l’empêcher de t’attaquer.  Je ne contrôle plus aussi bien mes mouvements que je le voudrais.

Voilà que le tigre s’approchait dangereusement de moi. Je n’avais plus de livre à porter de mains et j’étais franchement prise au dépourvue. J’ai attendu qu’il soit assez près et j’ai tenté de le frapper, mais je ne dois pas lui avoir fait bien mal. L’important était qu’il s’était assez éloigner pour ne plus être une menace. Si cet animal était là c’était que quelqu’un savait que nous étions à la recherche d’une solution et cela ne faisais pas son affaire. Ne dis-t-on pas que si l’on ne trouve pas d’embuche  nous ne sommes pas sur le bon chemin ? Alors nous sommes définitivement sur le bon chemin  et il faut continuer !

-La présence de cet animal prouve que nous sommes sur le bon chemin et cela dérange. Il faut s’attendre à voir apparaître encore plusieurs embuches.


✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙




Belle. C'est un mot qu'on dirait inventé pour elle. Quand elle danse et qu'elle met son corps à jour, tel. Un oiseau qui étend ses ailes pour s'envoler. Alors je sens l'enfer s'ouvrir sous mes pieds. ©️ joh.a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Lun 19 Déc - 13:52

Sacrifice


La lame courrait sur ma chaire me lacérant, je sentais le sang couler, mais pas un son, pas de douleur dans mon regard, une magie que je ne pouvais pas contrôler me guérissait. Je sentais l'eau tout autour de moi dans l'air se révolter, elle me hurlais de me défendre, d'agir, mais rien je ne ferai rien. Voyant qu'elle n'arrive à rien de durable je vois Mim prendre un autre ustensile. La douleur quand elle me brise le premier os... Je me mort l'intérieur de la lèvre pour ne pas hurler. Ne rien montrer, je ne lui donnerai pas cette satisfaction. Elle s'acharne, os après os et moi mon esprit se concentre sur autre chose, mes enfants, mon mari, ma famille, mes amis... A chaque os qu'elle broie, je sens ma magie s'insinuer pour réparer les lésion, mais il y en a tellement, et tellement peu d'eau dans cette maison, je guerrirai, mais ça sera plus lent qu'avec les coupure. Elle fait apparaître dans un miroir le visage de Killian. Je vois mon Captain donner des ordres, ne pas perdre pieds. Je suis fier de lui. Moi qui le connaît par coeurje vois dans ses yeux l'inquiétude. Oh mon amour, je suis tellement navrée, mais je n'ai pas d'autres choix. Puis elle me laisse, je vois toute la scène dans le miroir, quand elle revient et me parle de les blesser, une larme coule. Je peux endurer toutes les douleurs physique et psychologique, mais jamais je ne supporterai de savoir que les gens que j'aime vont souffrir à cause d'elle. Elle me parle de parler... Je sens que quelques un de mes os sont réparés, alors on va parler. Je la regarde et froidement je lui réponds.

- « Si tu veux parler on va parler...»

Elle me parle alors de comment elle a manipulé Arthur pour qu'il assassine l'amoureux de Morgane. Ce n'est pas de la douleur qu'elle voit dans mon reard, mais de la haine à l'état pur... Elle me parle de comment elle a ordonné à Méléagant d'enlever Guenièvre... Et négligemment elle regarde sa montre et me dit.

- « Que le temps file vite,il est 16h30 et je n'ai toujours pas parlé de ton fils à Camelot...»

Je me tends, qu'à t'elle fait à mon fils à l'époque. Je lui lance un regard noir et crache avec haine.

- « Qu'as tu fait à Lancelot sale garce? »

Oui je sais que je ne suis pas en position de me rebeller, mais on ne change pas qui on est. J'étais déjà pas en état de le faire quand j'avais provoqué Méléagant à New-York, mais j'étais ainsi. Elle me regarde un sourire mauvais avant de passer sa main au dessus de ma tête, je peuc sentir sa magie. Elle fait une tête mi-figue mi-raisin. Elle me regarde et alors elle me dit.

- «Je vois, je vais alors devoir faire revenir les souvenirs.»

Elle se met alors à parler. Au départ je ne la crois pas mais au bout d'une demie heure environ, une chose me revient,un visage, une douleur horrible et alors vague après vague tout me revient... La douleur, cette putain de douleur que je n'ai jamais réussi à expliqué pourquoi elle était aussi importante à la mort d'Arthur... J'avais tout sacrifier pour lui, tout sans exception... Je la regarde et je ne dis qu'une seule chose.

- « Killian James du Lac, mon fils! »

Elle fait un sourire et me raconte alors ce qu'elle lui a fait... Et il me faut alors toute ma concentration pour ne pas me libérer et m'en prendre à elle avec ma magie, j'ai envie de la lyncher à mort. Mais si j'échoue, elle s'en prendra à mes enfants, à leurs petits-amis, à Killian, à Liam et à ma soeur... Je sens mon corps enfin guérit, tous mes os sont réparé, il est 17h... Il me reste 1h avant de mourir...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Lun 19 Déc - 23:14



"Sacrifice [Mission]"


Jefferson & pleins de gens pour sauver Diana omg



Clochette, ce nom lui disait vaguement quelque chose, peut être que Killian lui en avait déjà parlé quand ils étaient dans le monde des contes, car en tout cas, s’il l’avait croisé, il s’en serait souvenu. Cependant, Jefferson n’eut pas le temps d’approfondir ses réflexions sur la blonde qu’une voix qu’il connaissait plus que bien retentit dans les airs. Se tournant, il vu Grâce arriver en courant pour rassurer la blonde. Croisant ses bras sur son torse, Jefferson leva un sourcil à l’évoquant du nom qu’elle donna à Liam. Mon Chéri ? Sérieusement, elle l’appelait comme la boîte de chocolat à la liqueur ? C’était quoi le délire ? Ravalant les dizaines de questions qui se bousculaient dans sa tête vue que ce n’était pas le moment, il se mordit la lèvre quand elle annonça la tête haute qu’elle venait avec eux. Penchant la tête sur le côté, Jefferson lui lança un regard noir, qui était censé la dissuader de venir. Diana était introuvable et bizarrement il avait l’impression qu’elle n’était pas partie faire une séance de jacuzzi. Le danger rodait, planait et même s’ils se faisaient la tête, Grâce était la chose la plus précieuse à ses yeux.

Ne faisant pas tellement attention aux personnes qui arrivaient, comme si d’un coup le lieu était devenu l’endroit le plus branché de la ville, Jefferson ne quittait pas Grâce des yeux, qui parlait à son ancienne institutrice, puis à une autre jeune femme. Il voulait aller la serrer dans ses bras, lui dire combien il était désolé mais il n’y arrivait pas, et le stress de Killian se déversait sur lui. D’ailleurs ce n’est que quand Killian éleva la voix que le chapelier sorti de ses pensées moroses. Cependant il n’était pas réellement d’accord pour la composition des groupes. Les jumeaux restaient bien avec leur père alors pourquoi pas sa fille. A la tête qu’il venait de faire, une sorte de trismus de la mâchoire avec un roulement des yeux pas très sain, le pirate avait immédiatement compris qu’il voulait Grâce avec lui, mais visiblement il avait déjà composé les groupes. « Tu as intérêt, sinon … » Il avait murmuré ses mots dans sa barbe, ses mots qui étaient sorti sans réfléchir, plus qu’une menace, une supplication .. Sinon … sinon il ne savait même pas de quoi il serait capable s’il venait à arriver quelque chose à sa fifileuh. Secouant la tête pour chasser ces visions morbides, alors que justement elle lui faisait une sourire, il leva alors son pouce vers elle, pour dire que tout irait bien.

Se rapprochant de son groupe, prenant son rôle de gardien de la gente féminine au sérieux, il recula néanmoins quand une femme se téléporta juste devant Killian. Jefferson connaissait se sourire, celui du sadisme, celui du mal, pour l’avoir lui-même expérimenté. Il l’écouta parler et son sang se glaça d’effroi. A 18h elle ne serait plus … cela voulait dire qu’elle serait tuée … Pétrifié de terreur, ses yeux cligna plusieurs fois quand l’épée de Ceri tapa dans le vide. « Oh la cougar, revient ici, t’a pas donné tous les détails. » Ces pupilles étaient totalement dilatés, et il avait l’impression de se retrouver des années en arrière, quand il devait sauver avec les rebelles de la reine blanche les derniers prisonniers de la reine rouge. Soufflant, il lança un dernier regard à Grâce avant de s’élancer dans la rue opposée avec les jeunes femmes. Cependant quelques minutes après, la première épreuve, le chemin était entièrement gelé, transformé en un immense habitat pour pingouin. Légèrement agacé, Jefferson voulu se lancer comme ça, mais au vue de la chute de Sasha, il hésita finalement à poser le pied sur le sol. Regardant la blonde faire des raquettes, il en profita pour se présenter. « Jefferson Hatter, ancien chapelier, arnaqueur professionnel, enchanté d’avoir été mis d’office dans ce groupe si charmant. » Certes la situation était critique mais le chapelier fou restait le chapelier fou, même quand il avait perdu sa tête il avait raconté une histoire drôle à Cora.

Finalement Sasha réussi ce qu’elle avait dit, et il se retrouva avec une paire de raquettes sur ses pieds. « Et bien, tu devrais ouvrir une boutique de confection d’objets, tu serais millionnaire, et niveau millionnaire je m’y connais ! » Fermant la marche, protégeant les arrières, il marchait doucement, ce n’était pas le moment de se rétamer sur le sol, même s’il voyait bien Diana rigoler s’il s’était étaler comme une crêpe. Penser à son amie le poussa à accélérer si bien que quelques minutes après, il était arrivé. Se débarrassant des raquettes, il commença alors à observer les lieux. Il voyait que les filles demandaient à des inconnus, mais Jefferson, si extravertie soit-il, préférait se taire (pour une fois) et regarder avec attention si un détail inhabituel se trouvait. Il passa devant sa propre boutique, fermé d’ailleurs depuis qu’il s’était disputé avec Grâce, puis il continua la lignée mais rien. Tout était normal, ce qui commençait à l’irriter légèrement, et il le fit savoir à son groupe. Il fallait aller ailleurs, bouger plus rapidement car les minutes défilaient plus vite que des secondes et niveau temps déréglé il en connaissait un rayon. « Je n’ai pas dit que tu ne faisais rien, j’ai juste dit qu’il fallait bouger d’ici. » Pire susceptible qu’une fleur du parterre de Tugley. Or ce n’était pas le moment pour s’engueuler, c’est sans doute ce que voulait la cougar, diviser pour mieux régner. Suivant Chléofée, il remarqua alors la boutique de Pimpel. Mais oui, c’était là ou il fallait aller pour avoir des renseignements. Après tout, il était le maître des contrats, et un de plus puissants sorciers de la ville, alors s’il y avait bien un endroit ou demander de l’aide. Certes il savait le prix qu’ils en auraient à payer, il avait longtemps travaillé pour Pimpel pour le voir à l’œuvre. Mais là, c’était un cas de force majeur. Son regard se fit plus dur, plus déterminé et il grimpa la route, se fichant du gel sous ses pieds, car plus vite ils trouveraient Diana et plus vite il pourrait lui-même retrouver sa fille qui était avec Killian. Il avait un mauvais pressentiment, comme une boule dans le ventre, comme cette boule, qui l’avait fait sortir de chez lui le jour où son faux père l’avait tabassé à mort, et qu’elle s’était réfugiée dans cet entrepôt qui avait pris feu.

Avant même d’arriver à la boutique, Jefferson aperçut Belle, la femme de Pimpel, et il n’eut pas le temps de dire un mot qu’elle l’agressa. Bizarrement il comprenait pourquoi l’ex-crocodile avait fondu pour la brune. Ce n’est qu’une fois le coup de fil passait, que Sasha pu dire, sans pincette qu’ils n’étaient pas là pour l’accuser. Hochant la tête, il passa en premier, se mettant derrière la brune pour rentrer dans la bibliothèque. Doucement, alors que les autres exploraient, Jefferson glissa à son oreille. « Vraiment Belle ? Personnellement je n’ai jamais rien reproché à Pimpel, après tout il m’a embauché pendant des années et nos contrats ont toujours été respectés à la lettre. » Il n’allait pas jusqu’à dire qu’il avait une confiance absolue au nain tracassin mais il lui donnait assez de qualités pour penser qu’il était l’homme de la situation. Puis, c’est alors qu’un cri retentit à quelques encablures de là. Ni une, ni deux, Jefferson passa la seconde et dans un dérapage contrôlé se retrouva derrière Clochete, et un tigre. « Et après on dit qu’il se passe des choses étranges à Wonderland ? » Non parce qu’un tigre, qui sort d’un ascenseur dans un endroit rempli de livres ce n’est pas trop commun. Les filles l’attaquèrent alors que Chléo’ disait qu’il n’était pas vraiment un tigre. Bien sûr, c’était l’œuvre de la cougar. Regardant à toute vitesse, son sourire put faire concurrence à Cheshire. « Gardez-le quelques minutes auprès de vous. » Courant dans une des allées, il bifurqua à droite, puis à gauche pour se trouver finalement dans l’allée qui donnait sur le côté droit de ce tigre. Faisant un drôle de bruit, ne ressemblant à rien de connu même si dans sa tête c’était le miaulement de son ami le chat, il se tenait prêt à agir. Le tigre fut attiré pour le bruit, lâchant la grappe à Belle et s’approchant de l’endroit sombre où il était. Puis, en un instant, Jefferson bondit hors de sa cachette pour sauter sur le côté, assénant un énorme coup sur la nuque du tigre avec un chandelier en métal. Dans un bruit infecte, l’animal tomba sur le sol et en un claquement de seconde, il se dissout en des milliers d’araignées. Sautant sur la pointe des pieds pour rejoindre le groupe, le chapelier avait une mine dégoutée. « Des araignées qui font du cosplay en tigre … toujours plus sérieusement … » Regardant son portable pour voir si Grâce ne lui avait pas laissé de messages, ou même Killian, il remarqua que c’était 15h. « Bon maintenant que Mister Tigrou est reparti dans son pays, reprenons nos recherches. Comme l’a dit Belle tout à l’heure, s’il était ici, aussi insistant c’est parce qu’il y a quelque chose de précieux. »

Appliquant à lui-même ce qu’il venait de dire, il se sépara du groupe pour arpenter les rayons. Il se rendit rapidement dans la section contes et légendes, plus particulièrement dans celles des légendes arthuriennes. Car ça ne pouvait être que ça, un rapport avec le temps où elle était la dame du lac, au royaume de Camelot. Il y était allé plusieurs fois, et la première celle avec sa rencontre, n’était pas pour des bonnes raisons. Il hoqueta de rire en y repensant, alors qu’il avait été assez orgueilleux pour avoir pensé pouvoir voler le fameux trésor. Heureusement car sans ça, il n’aurait jamais connu Diana, sa femme et Grâce par extension. Se recentrant, sa détermination était au plus haut. Les livres étaient âgés, et il passa délicatement le doigt sur les titres, comme si l’un d’eux aller s’illuminer en lui disant que c’était le bon. Cependant ce n’était pas le cas, alors il compta dans sa tête, une sorte de pic et pic et collégram, et son doigt s’arrêta sur un livre, encore plus vieux que les autres, avec une valeur inestimable. Son instinct de voleur lui avait dit que c’était ce livre, qui était important. Délicatement il le pris de l’étagère, pour le poser sur une petite table à côté. Il était tellement vieux qu’il avait peur que les pages tombent en poussière au moindre courant d’air. Il commença à tourner les pages, lisant rapidement des passages dont il se fichait, quand un, l’intrigua au plus haut point.  « La menace viendra de l'intérieur, Morgane n'est qu'une marionnette, la vrai menace c'est moi.» La menace de l’intérieur ? La vraie menace c’est moi ? Continuant de lire, la suite le pertuba encore plus. « Le fils mourra, et la mère succombera, Camelot ne survivra pas, car Merlin me suivra ». C’est dans ces moment-là, qu’il aurait bien voulu avoir les lumières d’Absolem. Réfléchissant, il se repassait les phrases en boucles dans sa tête. Le fils mourra et la mère succombera. Liam allait mourir et Diana le suivre ? Car sans la dame du lac Camelot ne pouvait survivre, pour le fils, il ne voyait que Liam Jr, quand à Merlin… Il devait savoir qui avait écrit ses mots. Feuillant rapidement les pages, il alla directement à la dernière mais il n’y avait rien. Soufflant, il referma le livre d’un coup sec, avant de penser qu’il n’avait pas regarder la première page. Bingo, un gribouillis était écrit en bas de la première page. Plissant les yeux pour optimiser sa vision, il décrypta enfin. « Le journal de Madame MiM. » Pensant qu’il tenait là quelque chose, Jefferson prit alors en photo le nom, et les passages qu’il pensait important avant de rejoindre le groupe qui s’était à nouveau réunis.

« J’ai trouvé un truc, mais genre un truc ouffisime. Regardez. » Il fit tourner son portable alors qu’il se grattait la tête, comme si la solution allait lui sauter les yeux. « C’est cette Madame Mim qui est derrière tout ça, mais dans quel but ? Juste pour avoir Merlin ? » Mais avant qu’il ne finisse entièrement ses suppositions son téléphone sonna et le nom de Killian s’afficha en gros, à côté des 16h30. « Mate, j’ai trouvé un truc qui fait avancer le truc. » « Il faut que vous veniez tous au puit au souhait … parce que c’est la magie de ce lieu qui nous fera venir à Diana. » Il n’aimait pas la voix de Killian, comme s’il lui cachait un truc, comme si quelque chose c’était passé. Il sentait le piège à des kilomètres à la ronde. « Ok on arrive, je t’envoie les photos par MMS. Comment va Grâce ? » « Elle est avec nous, tout va bien maintenant. » « Comment ça elle ? » Mais les bips comme quoi la conversation était coupée retentit dans l’oreille du chapelier. Devenant aussi rouge qu’une pivoine, il n’aimait pas du tout ça. « On va au puit à souhait, Killian pense qu’il va nous amenez à Diana, ils ont du trouver un truc, mais on a intérêt à taper un sprint, parce que là … » Sa voix était devenue plus rauque, ne pensant plus forcément à Diana mais plutôt à sa fille. La phrase de Killian tournait en boucle. Tout va bien maintenant. Cela voulait dire qu’avant ça n’allait pas, et le début de la phrase, elle est avec nous, voulait dire qu’elle n’y était pas avant. Donc CQFD qu’elle était perdue, et en danger avec une cougar qui torturait Diana dans la nature. Ok, le taux de stress et d’adrénaline du chapelier venait de déplacer tous les plafonds, pareillement que quand Regina l’avait pigée au pays des merveilles. « Allez bougez-vous bon sang. » Oui, il n’était plus poli mais parce que la peur qu’il soit arrivé quelque chose à Grace le rendait agressif, en plus du fait que le temps filait. Courant à perdre haleine, sautant par-dessus les barrières, évitant les plaques de givres, il s’arrêta quelques minutes pour ne pas perdre son groupe. Il piétinait d’impatience avant de reprendre sa course folle, maintenant à travers les bois. Enfin, ils arrivèrent en même temps que l’autre groupe au puit au souhait alors que les coups de 17h sonnait.


Code by Sleepy


Jeff: 100%
Tigre : 0%
Mission : 100%
Revenir en haut Aller en bas
Ivy Vertigo

avatar
En réalité, je suis
Madame Mim
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Nemesis de Merlin - Rentière
☂ Camp : Contre Merlin
☂ Avatar : Michelle Pfeiffer
© Crédit : Kettricken
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mar 20 Déc - 15:38


Cycle 1, Légendes Arthuriennes

Sacrifice (mais pas le mien)

Ah que le temps file vite entre mes doigts ! Je ne le vois pas s'écouler, trop occuper à m'occuper de ma très chère invitée.  Je sens que mes pièges, semés sur leur chemin, sont efficaces, et chaque fois que mon regard se pose sur l'horloge, un ricanement secoue mon visage. Cette larme qui a coulé sur sa joue, c'est une victoire qui me met en appétit, et je compte bien en obtenir d'autre avant le temps impartit. J'ai bien comprit que ce qui fait le plus mal chez elle, c'est son cœur et ce qui peut l'atteindre. Et ce qui est plaisant en cet instant, c'est que Viviane a le cœur trop grand, justement, trop ouvert. Elle est incapable de ne pas offrir son affection à quiconque, et le distribue comme des petits pains à tout les gentils qu'elle croise. Soit autant de pions avec lesquels je peux jouer, autant de personnes à blesser pour le plaisir de ses yeux à elle. Vraiment, l'amour est une perte de temps terrible. Une erreur dont je sais me servir. « Tu sais, ce brave Arthur me manquerait presque. Il était si fragile, tellement malléable ! Tiens, par exemple, te souviens-tu de cet homme qu'aimait Morgane ? Bien sûr, il a peu un hésité au début, mais il la vite oublié sur mes conseils pour l'assassiner ! Ah, ce bon vieux temps me manque un peu Viviane ! Les services de Méléagant manque un peu ces-derniers jours, il était plutôt efficace dans son genre. Cette obsession pour Guenièvre, elle m'a plutôt bien servit, et il n'avait pas fallu longtemps pour le convaincre de l'enlever. ». Je lui raconte ainsi mes petits tours, le chaos que j'ai petit à petit semé dans la cour de Camelot, le plaisir de faire ce mal, et de faire souffrir toutes ces personnes. Je me perd un peu dans mes récits, sans pour autant cesser d'abattre mon arme sur ses os - il n'y a pas de petit plaisir - quand mes yeux tombent à nouveau sur l'heure.

Je lui parle avec délectation du petit de Camelot, et son incompréhension me frappe, ainsi que la mention de Lancelot du Lac. Je laisse ma magie piquer son esprit, observer son esprit, et comprend qu'il y a là une force qui bloque ses souvenirs, et cela ne me plait pas. J'ai aimé faire cela, c'était une de mes grandes œuvres, et quelqu'un l'a fait oublier ! Tant de travail gâché ! « Viviane, Viviane, ce n'est pas bien d'oublier ainsi ta famille ! Que penserait-il de toi le pauvre petit ? C'était un enfant plein de vie, ce petit Killian, et tu l'aimais tant ! Il nous a quitté en même temps qu'Arthur presque, souviens-toi ! ». Je lui parle, je lui raconte tout ce que je lui ai fait subir, un grand sourire malsain aux lèvres, et je vois brusquement la rage s'éveiller en elle, remplaçant l'incrédulité, je perçois son corps se tendre sous mes rires. Elle ne brise pas le contrat, cela aurait été plus drôle tout de même, mais elle est plus que touchée par mes mots, et je me satisfait de cela. Lorsque sonne 17 heures, je reviens à mon miroir, laissant à nouveau apparaître ce petit groupe désespéré. Je me rend à nouveau devant eux, brièvement. A peine ont-ils le temps de me remarquer, de me voir, que je disparais à nouveau, laissant mes mots flotter dans l'air. « Tick-Tock Capitaine ». Je reviens à moi rapidement, aimant provoquer la tension en eux, lorsque l'insulte de Viviane me parvient. Je fais volte-face, la rage brulant dans mes yeux comme autant de feu de joie, et j'abat brusquement le marteau sur sa main gauche, dans un fracas immonde d'os brisés  et de chair écrasée. « Sale petite garce ! » laissais-je échapper quand je me rend compte qu'elle a à nouveau guéris son corps.

Je sais, bien sûr, qu'elle ne le fais pas consciemment, mais cela me met dans une rage absolument folle. Je ne puis observer son corps brisé plus de quelques minutes avant qu'il ne se soigne, et c'est absolument rageant. La torture qui m'est promise est gâchée et quaduc ! « Je ne me suis pas servie de mes pouvoirs comme convenues, ne cherche pas un moyen de rompre le contrat pour une chose qui est incontrôlable, ça ne fonctionnera pas ». Je répond par un grognement, parce que je sais qu'elle est dans le vrai. Si j'avais eu le contrat, j'aurais pu jouer là-dessus, et briser ce dernier. Mais entre les mains du Ténébreux, l'idée est un peu trop risqué pour ma peau, et je ne compte pas mourir ce soir - c'est Viviane qui succombera. J'attrape son visage, déjà lisse et intact, entre mes doigts serrés. « N'aggrave pas ton cas Viviane ! Je ne les tuerais pas, mais je connais milles et une manières de les faire souffrir après ta mort ! » Un sourire fleurit d'ailleurs sur mes lèvres. « Encore une heure ma grande.»

code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liam G. Lake

avatar
En réalité, je suis
Le fils du Captain Lake
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Lycéen
☂ Camp : I just want the Good
☂ True Love : Grace !

☂ Avatar : Dylan Sprayberry
© Crédit : Cassie
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mar 20 Déc - 17:10

Sacrifice


Liam avait été relativement fier de voir qu'il avait réussi à guérir les blessures de son père et de Grace, même partiellement. Puis la lueur de fierté dans le regard de son père lui faisait du bien aussi, il fallait bien l'avouer...

Grace leur montra alors quelque chose et quand son père la rabroua, Liam lui lança un regard noir. Est-ce que ça avait fait son effet ? L'adolescent n'en était pas véritablement certain... La seule chose, c'était que son père avait fini par laissé Grace parler et heureusement parce que ça avait été un indice assez sûr !

Ensemble et après quelques péripéties dont son père ne sortit pas vraiment indemne, ils arrivèrent dans la forêt. Où Grace lui fut arrachée par une créature qu'il aurait préféré ne pas voir. Un cri leur avait échappé à tous quand la fille du Chapelier avait été enlevé. Et Liam avait été le plus inquiet de tous, forcément. Sans perdre de temps, il s'était élancé à la poursuite de la créature et quand il y avait eu un embranchement, il avait remarqué un objet appartement à sa petite-amie aussi il n'avait pas réfléchi et avait foncé tête baissée sur la droite. Jusqu'à ce que Ceridwen n'apparaisse devant lui pour le retenir.

P*tain mais lâche-moi Ceri, il faut que je la retrouve ! S'écria-t-il en tentant de passer outre sa sœur.

Mais sa jumelle le connaissait bien et elle ne perdit pas de temps à essayer de le calmer. Elle lui balança la réalité, lui assurant qu'ils retrouveraient Grace puis le téléporta auprès de leur père. Suivant les conseils de sa sœur, ils se téléportèrent ensemble, avec leur père, auprès de Grace dans un nuage rouge et bleu.

Ils firent face à la créature qui n'en était pas vraiment une en réalité. C'était plusieurs petites araignées réunies en une seule grande forme ! Bordel ! Pendant que Ceridwen qui était la plus apte à la détruire s'occupait de la créature, Liam parvint à téléporter Grace auprès de lui quand une boule de feu de sa jumelle força la créature à la lâcher.

C'est bon, je te tiens, tu ne risques plus rien... Lui promit-il en la serrant contre lui, faisant bien attention à garder le visage de Grace enfouit dans son cou.

Ceridwen se moqua alors gentiment d'eux et Liam ne put s'empêcher de lui tirer la langue tout en lui envoyant un sourire reconnaissant. Sans elle... Il ne voulait même pas imaginer ce qui aurait pu arriver à sa bien-aimée. Puis leur père comprit la signification de l'indice trouvé par Grace plutôt et ils se mirent donc en direction du puits aux vœux. Enfin... Ceridwen, leur père et lui. Parce que l'adolescent refusait de lâcher Grace et avait donc pris celle-ci dans ses bras. La portant sur le chemin jusqu'au puits. Heureusement qu'il faisait du sport et qu'il était endurant...

Sur le chemin, son père avait reçu un appel de Jefferson ainsi qu'une photo et apparemment, les choses n'étaient pas bonnes pour eux. Quoi qu'il en soit, les deux groupes arrivèrent à 17h devant le puits. Voyant qu'ils étaient à destination pour le moment, Liam relâcha son étreinte autour de Grace et la laisse se remettre debout.

Ne t'éloigne pas de ton père ou de moi. Dit-il avec sérieux.

"Quand tout est sombre il est temps de faire un souhait."

Liam se tourna alors vers son père qui était entrain de distribuer des pièces de monnaie. Si au départ, l'adolescent se demanda pourquoi, il comprit assez rapidement. Aussi s'approcha-t-il de la source de la magie à Storybrooke et lança-t-il sa pièce dedans.

Je souhaite trouver l'entrée de l'endroit où ma mère est retenue prisonnière... Souhaita-t-il les yeux fermés.

Mais les choses ne se passèrent pas comme prévues. Au lieu de voir l'entrée de la geôle de Diana apparaître, il l'entendit. Et vu la tête des autres, tout le monde l'entendait.

"Alors tout ça, juste pour tes désirs égoïstes ? Tu as tué mon fils de 6 ans pour ça espèce de sal*pe !"

Puis il y eut le bruit d'un marteau cognant sur quelque chose et un bruit d'os qui craque. Merde.

MAMAN ! Cria-t-il, bouleversé.

Les poings serrés, Liam se retenait de hurler d'avantage. Il avait besoin de cogner un truc, puisqu'il ne pouvait pas le faire sur la blondasse qui était revenue les narguer alors qu'ils arrivaient au puits. L'adolescent frappa donc un arbre à coup de poings. Il se blessa les mains, mais il n'en avait strictement rien à faire. Surtout quand, après s'être arrêté, sa magie de l'eau s'agita pour le soigner.

Liam sentit alors une main se poser sur son épaule, réconfortante. Tournant la tête, il avisa son père, qui avait serré la mâchoire. Lui non plus n'allait pas laisser passer ça...

Il faut lui faire payer. Murmura-t-il à l'intention de son père.

Celui-ci tourna la tête vers la brune, l'ancienne institutrice de Grace, pour qu'elle fasse comme Liam. Mais la pression sur son épaule rassura l'adolescent : son père avait entendu et il réglerait ça. Il réglait toujours tout.

Liam : 90%
Mission : 100%


acidbrain

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Look at me and smile
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2348-arrivee-du-fil
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mer 21 Déc - 14:21



"Sacrifice [Mission]"


Jefferson & pleins de gens pour sauver Diana omg


Reprenant son souffle, Jefferson scruta les alentours à la recherche de sa fille. Il la vu en compagnie de Liam Jr et même si au fond, il ne digérait toujours le fait qu’elle ne lui ai pas parlé de son petit ami, il était rassuré de la voir saine et sauve. Il voulait aller la voir, la toucher, la serrer dans ses bras pour la rassurer en lui disant qu’il sauverait Diana mais il ne pouvait pas. Déjà car ce n’était pas le moment pour des effusions d’amour, et deuxième parce qu’il avait peur d’échouer. Certes cette idée n’était pas envisageable, il s’était juré de la sauver coute que coute, mais ce poison qu’était la peur s’était insinuée dans les pores de sa peau au fur et à mesure qu’il courait. Soufflant un bon coup par les narines, il accepta la pièce que lui donna Killian. Faire des vœux. Il avait eu l’habitude d’en faire, quand il était prisonnier de la reine rouge. Chaque soir il priait la bonne étoile pour que Grâce soit en bonne santé, qu’elle ne manque de rien et qu’elle arrive à passer outre son absence. Il se fichait lui-même de souffrir car tout ce qui lui importait été la santé de sa fille. Jusque-là, ça avait plutôt bien marché alors il espérait que ça ferait pareil pour sa meilleure amie.

Ce fut Liam qui alla en premier jeter la pièce dans le puit à souhait. Bon souhait, mais qui ne se passa pas comme il l’aurait voulu car c’est la voix de Diana qui résonna dans l’endroit. Jefferson se crispa, serrant fortement la pièce dans sa main alors que ses yeux s’ouvraient en grand. Diana avait eu un autre enfant ? Qui était mort ? Pourquoi ne lui avait elle jamais parlé de ça ? Croisant les bras, sa bouche fit une petite moue boudeuse. Ils étaient proches, très proches même et il lui faisait une confiance aveugle qu’il pensait réciproque. Alors pourquoi diable ne lui en avait jamais parlé ? Essayant de ravaler ses interrogations, surtout quand il entendit un bruit ignoble qui lui fit grincer des dents, il fallait qu’ils agissent maintenant. Voyant que les autres étaient encore sous le choc de la nouvelle et surtout des échos de la torture de leur amie, il s’avança vers le puit à souhait. « Je souhaites me rendre auprès d’Ivy Vertigo ». Après tout, c’était cette cougar qui torturait Diana, c’était elle qui leur avait dit le funeste sort qui l’attendait et il était persuadé que c’était elle qui porterait le coup fatal. Alors s’ils trouvaient la blonde, ils retrouveraient Diana. Mais comme avec Liam, ce ne fut pas l’endroit qui apparut, mais une voix.

« Oh Viviane c’était tellement jouissifs de voir ton effondrement mais sans prévenir tu es redevenu aussi présente à la cour... Merlin et Arthur ont fait une loi comme quoi te parler de ton fils serait une haute trahison... Je comprends mieux à présent... Tu as demandé à ce qu’ on t effacé tes souvenirs pour être là pour Camelot... Ta dévotion est pathétique... » Alors s’il avait sa réponse au pourquoi du comment elle ne lui avait jamais dit, étant donné qu’elle ne s’en souvenait plus, cela ne répondait en aucun cas à son souhait. « Non mais sérieusement c’est de l’arnaque, il ne marche pas ce putain de puit à souhait. J’ai demandé d’être à côté de la Cougar, pas qu’on entend sa voix. » La colère commençait à gronder dans la tête du chapelier, qui n’était plus très droite. « J’ai comme l’impression que l’on se fout de notre gueule. A chaque fois qu’on va faire un souhait on aura ça ? C’est bien beau la parole mais ça ne nous indique en aucun cas l’endroit où elle est retenue prisonnière. » Retournant à sa place, il avait sorti de sa poche son gros bobino de fil et son téléphone. Le premier pour se déstresser et le deuxième pour passer un coup de fil à un ami, comme aurait dit un célèbre animateur de télévision. Tapant du pied en entendant la sonnerie, il fit une grimace quand il tomba sur le répondeur. « Bordel Mymy, t’es jamais joignable quand il faut ! On a besoin de toi genre là maintenant tout de suite. Sais-tu un truc sur une Ivy Vertigo qui serait de Camelot ? Et sur une Madame Mim qui veut t’annhiler ? Parce que ça pourrait grandement nous aider à sauver des griffes de la mort et d’une folle furieuse Diana. Alors bouges ton cul pour nous rappeler sinon c’est moi qui te ferais la peau ! » Quand il raccrocha, il était 17h15, et il pria intérieurement pour que son pote le lapin blanc arrète le temps en trébuchant dans les escaliers, parce que là, il ne le remercierait jamais assez !



Code by Sleepy


Jeff: 100%
Tigre : 0%
Mission : 100%
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mer 21 Déc - 18:59






Sacrifice

« Jenna & les autres »

Tout allait très vite. Tout était allée très vite. Le tigre. Belle qui aidait Sasha puis le puit aux vœux, nous voilà donc au puit aux vœux dans le forêt. Killian nous donne des pièces, disant qu’un vœu pourrait nous aider. Les autres firent leurs vœux en commençant par Liam, le fils de Diana et Killian et nous entendimes la voix de Diana alors qu’il avait demandé de la retrouver. Mais qu’est-ce-que c’est que ce bordel ?

Jefferson jeta sa pièce à son tour et cette fois nous entendîmes la voix de la garce blonde. Mais qu’est-ce-qui se passait ? Respirant longuement, je serrais la pièce dans ma main. La phrase du chinois me trottais dans la tête depuis un moment, faire le bon choix… Je désirais plus que tout au monde retrouver Matilda. Mais au fond… il fallait que j’aide Diana. Je décida de faire le bon choix plutôt que de penser à mon plus cher désir et m’avança près du puit à vœux avant de respirer longuement et de jeter la pièce dans le puit. Durant sa tombée, je formula mon vœu.

« Je souhaite trouver la possibilité de sauver Diana »

Mais comme pour les autres, la voix de Diana parvint à nos oreilles.

« Je vais mourir quoiqu il arrive à quoi cela peut bien te servir de me faire savoir tout ca? Tu le savais d ailleurs que je préférerai me sacrifier pour eux... plus qu être mes enfants, l amour de ma vie et ma famille ils sont innocents... alors pourquoi, pourquoi vouloir que je me rapelle de ça avant que je ne meurs... pourquoi ne pas me laisser dire adieux à ceux que j aime Mim? Après tout tu me connais tu sais que je tiendrai parole à 18h je serai morte... »

Quoi ? Je regardais les autres, paniquée avant que la voix d’Ivy se fasse entendre à son tour.

« Car je veux que tu sache que je vous ai toujours dupé toi et Merlin. Je veux que tu sache qui est la responsable de tous tes malheur à Camelot. Car je veux que tu souffres Viviane et jamais je ne rendrai ton corps à tes proches, jamais ils ne le trouveront même si pour ça je doit le donner à mes chiens »

Je ne connaissais pas personnellement Diana mais je savais que ça n’allait pas aller pour le mieux. Je me tourna vers les autres, respirant longuement.

« Il faut qu’on la trouve, coûte que coûte ! »

Grace s’avança à son tour près du puit.


Vie: 95 %
Mission: 100%
Revenir en haut Aller en bas
Grace Hatter

avatar
En réalité, je suis
La Fille du Chapelier
☂ Conte : Alice au pays des merveilles (version Ouat)

☂ Emploi : Lycéeene et apprenti de calypso
☂ Camp : celui ou il y a le meilleur thé
☂ True Love : Liam Jr ♥

☂ Avatar : Georgie Henley
© Crédit : avatar Lely ♥/ Bannière Beka ♥
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mer 21 Déc - 22:46

Je me suis faite kidnappé.. un hurlement de terreur s'échappe quand je vois ce que c'est... des multitudes d'araignées grouillantes.. Mon dieu ce n'est pas possible... je panique de plus en plus, j'arrive quand même à enlever tant bien que de mal un de mes bracelets pour que les autres puissent me retrouver au plus vite.. 
Nous étions sur la plage quand j'aperçu un nuage bleu et rouge apparaître derrière... Liam.. Céri.. Killian... Je vis la sœur de mon petit ami balancer une boule de feu au niveau de l'épaule de la créature, que me libère Liam me téléporte près de lui dans un nuage bleu. Je me lève en tremblant et me réfugie dans les bras du jeune Lake encore sous le choc, il tentait de me rassurer tant qu'il le pouvait, j'essaye de ne plus penser à ce qu'il vient de penser.. Sans trop comprendre encore ce qu'il se passe. Liam me porte en courant en suivant sa sœur et son père jusqu'au puits à souhait où nous retrouve l'autre groupe. Arrivé là bas, mon petit ami me repose à terre en me disant: 
Ne t'éloigne pas de ton père ou de moi. Dit-il avec sérieux. 
-Promis... je ne veux plus revivre ce que je viens de subir.... Je lance un regard à mon père j'avais encore les larmes de peur aux yeux, je voulais me réfugier dans les bras de mon paternel pour lui dire combien je regrette ce qu'il s'est passé lors de cette maudite malédiction.. Je me reprends et reste près de Liam, quand Killian nous donne une pièce pour la lancer dans le puits. Au fur et à mesure que les personnes lancent la pièce qu'on entend un espèce de dialogue entre la blondasse et ma marraine.. C'est à mon tour.. 
Je souhaite me rendre auprès de Diana Lake... demandai-je en lançant la pièce, mais rien de se fait comme je l'aurais espérée.. à la place nous entendons encore la voix de ma marraine.. 
-"Alors tu es plus à plaindre que je pense car tu ne me fera pas plier devant toi... j avance sereine et en paix... il n en est pas de même de toi..."
Non non non, on avance à rien, ce n'est pas possible.. je panique de plus en plus, je n'arrive même plus à garder mon calme. Je ne supporte pas qu'on touche à un être cher.. Je prèfère m'éloigner un peu des autres pour que je puisse me reprendre: On doit rester ici sans bouger pendant qu'une garce s'en prend à elle...
Je ne peux même pas m'empêcher de dire en voix haute avant de rejoindre mon petit ami pour lui prouver que je serais là pour lui quoi qu'il arrive.. Mes pensées ne peuvent pas pas s'empêcher de se diriger vers ma marraine..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Chléofée Leeward

avatar
En réalité, je suis
Nausicaä
☂ Conte : Nausicaä de la Vallée du Vent

☂ Emploi : Etudiante pour devenir Hydrogéologue (possède un jardin dans son propre jardin)
☂ Camp : Heroes
☂ Avatar : Saoirse Ronan
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Jeu 22 Déc - 3:21



 [Mission Arthurienne] Sacrifice  ft. Chléofée  & All People

Chléofée ne répondit pas à la pique de la femme, se contentant de la regarder avec lassitude, elle n'était pas prête à voir sa nature se révéler aux yeux des gens et encore moins aux yeux d'une pimbêche du genre. Elle faisait de son mieux pour pouvoir montrer qu'elle n'était pas une idiote, mais apparemment toutes les personnes qui étaient pas comme elle l'était alors autant continuer à être ce que Chléofée était réellement. Quitte à laisser la rage la consumer. Tak n'était pas là pour l'aider, Diana non plus, mais elle réussirait à faire en sorte de ne pas être trop déborder. Mais le tigre fut rapidement maitrisé et Jefferson trouva quelque chose qui était dans un sens très intéressant. La personne qu'ils cherchaient s'appelait Mme Mim et elle n'était pas des plus gentille. Chléofée croisa un instant les doigts, elle espérait vraiment pouvoir trouver Diana avant qu'il ne soit trop tard. Un appel de Killian les fit se rendre rapidement au puits aux souhaits et après plusieurs passages, la jeune femme remarqua quelque chose d'étrange. La petite plante qu'elle avait gardé dans la main  serra la pièce et hocha la tête quand la blonde lui demanda si c'était une bonne idée. C'était peut-être idiot pour certain de poser la question à la nature, mais pour elle s'était presque normal de parler avec elle. Alors elle s'approcha à son tour du puits et demanda :

Je souhaite que Diana nous entende.

La pièce tombe dans le puits et d'une voix claire et distincte, le maître du vent appela son amie. Celle-ci attendit un moment, elle espérait vraiment pouvoir converser avec elle derrière le dos de Mim, mais elle savait que ce n'était pas possible, il aurait fallu avoir un lien mental et comme personne ne savait ou elle était ce n'était pas possible. Alors quand la voix d'Ivy s'éleva, elle sut qu'elle avait fait un voeux adéquate.

–Ah ! Ça devient intéressant Viviane, nous avons un auditoire …

Immédiatement après, la voix de Diana s'éleva et la jeune femme se tendit, elle sentait presque la souffrance dans la voix de son amie et des tremblements la prirent.

–Chléo si c'est bien toi, dis à tout le monde que je les aime, je t'en pris.

La blonde n'eut pas le temps de dire quoi que ce soit que Ceri se mit à courir vers le puits en criant désespérément « MAMAN ! »
(c) crackle bones


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

      ❀ Hum ... What is that?


Dernière édition par N. Chléofée Leeward le Ven 30 Déc - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t756-en-cours-tel-un
Ceridwen L. Lake

avatar
En réalité, je suis
La fille du Captain Lake
☂ Conte : Les légendes arthuriennes

☂ Emploi : Lycéenne... Ça craint
☂ Camp : Celui de ma famille
☂ True Love : Ellie Williams Lucas ♥

☂ Avatar : India Eisley
© Crédit : Titia ♥
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Jeu 22 Déc - 18:20






Sacrifice

« Tout pour ma famille ! »

Tous le monde venait de se retrouver au puits à souhaits. Et chacun faisait des souhaits plus ou moins inutiles. Du moins, leurs voeux ne ramenaient pas du tout Diana. Ceridwen serra les dents en écoutant la conversation qui avait lieu, avant de finalement ne plus tenir et de se précipiter vers le puits, en hurlant :

- MAMAN ! QU'EST-CE-QU'ELLE TE FAIT ?
- Je suis attachée par sa magie sur une table et elle me parle de choses qui sont censées me faire du mal.
- Je fais le voeu que maman soit délivrée !

La gamine lança alors sa pièce dans l'eau et lorsque cette dernière toucha la surface, après un temps interminable, il y eut un cri de rage de la part d'Ivy. Et cette dernière apparut d'ailleurs devant eux tous. Ceridwen lui lança un regard noir, avant de lui lancer une boule de feu qui la traversa sans ne rien lui faire...

- Pauvre petite fille qui ne sait pas faire la différence entre un corps astral et une personne réelle... Par contre moi, je peux en faire du mal...

La blonde péroxydée lança un sort sur Jefferson qui s'écroula au sol sous la douleur. Ceridwen s'approcha alors de lui, alors que Sasha s'avançait vers le puits et qu'Ivy, elle semblait se concentrer sur le blessé, toujours au sol. Mais il était hors de question que la méchante ne touche une nouvelle fois le Chapelier !


Mission : 100 %
Vie : 100 %
Jefferson : -20 % de vie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Jeu 22 Déc - 20:55





Sacrifice

Sasha & plein de monde



Finalement, ils étaient parvenus à se défaire du tigre. Et Jefferson avait trouvé le responsable de tout ceci : Madame Mim. C'était pas la sorcière moche et rondouillarde du dessin animé sur Merlin ? Sasha n'en était pas vraiment sûre et de toute façon, cela ne l'intéressait pas. Ils avaient au moins un nom...

Aussi rejoignirent-ils les autres au puits aux vœux. La sorcière les nargua puis disparut et ils se mirent au travail. Hook leur avait donné des pièces et ils avaient commencé à faire des voeux. Pour ce que ça pouvait servir... D'ailleurs, Jefferson le fit bien remarquer et la blonde ne pouvait qu'être d'accord.

La blonde aux plantes parvint à faire en sorte que Diana puisse les entendre et Ceridwen la libéra. Mais elle ne les avait toujours pas rejoint... À la différence de l'autre qui s'était pointée, sous forme astrale, pour s'en prendre à Jefferson. Sasha n'attendit pas plus longtemps avant de balancer sa pièce dans le puits

- Je souhaite que Diana soit guérie de toutes ses blessures. Dit-elle en fixant Ivy du regard.

"Merci..."

- À ton service. Se contenta-t-elle de répondre.

La sorcière se retourna vers elle. Et subitement, Jefferson n'eut plus mal. Il se releva même. Apparemment, Mim avait besoin de mieux se concentrer. Mais c'était parfait. Au moins, elle ne faisait plus de mal à présent. Et puisque Killian se dirigeait vers le puits, l'aventure allait sans doute pouvoir être bientôt finir...

Sasha : 75%
Mission : 100%
Revenir en haut Aller en bas
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Celui qui m'arrange
☂ True Love : Ma princesse qui c'est embrochée sur son épée

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Plein de gens <3 | Tumblr
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Ven 23 Déc - 11:58


Sacrifice

Bordel. Déjà 17h. Je suis certain qu’il y a un sort derrière tout ça pour le temps. Quoi qu’il en soit on était tous arrivé en même temps devant le puits à souhait. Au moins l’autre groupe n’a pas eu de péripétie dans leurs expéditions dans les bois. Ça doit être moi, je suis maudit de tous ce qui est jungle ou forêt. Promis après ça, j’y mettrais plus les pieds. Bon. Il était temps. Je remettais à chacun des doublons que je gardais au cas où pour qu’il puisse souhaiter quelques choses à tour de rôle espérant que je ne me suis pas trompé dans ma chasse aux trésors.

Liam fût le premier à s’élancer. C’est la mâchoire serrée que je reste derrière lui au cas où cela ne se passerait pas comme prévu. Et c’était le cas. On entendait la voix de Diana à travers le puits, mais aucune indication sur le lieu où elle était retenue. Et bon dieu de quoi parlait-elle ? Tué son fils de 6 ans c’est qui ? Lancelot est encore en vie à ce que je sache. Elle a peut-être eu une aventure à Camelot avec un homme quand je suis parti avec Leÿlin définitivement à Neverland. Je me souviens maintenant des photos que Jefferson m’a envoyé avant d’arrivé ici. Le livre mentionnait ce fils tué. J’examinerai tout ça plus tard, je n’ai guère le temps maintenant. Le bruit d’un marteau sur ses os tournait encore dans mon esprit. Le cri de mon fils m’atteint encore plus. Je l’observe déverser sa rage contre un arbre comme il en avait l’habitude, je ne pouvais pas le laisser comme ça. Je pose ma main sur son épaule lui serrant dans un acte de réconfort. Oh oui elle allait payer pour ça. Rumple vient de passer à la seconde place des personnes à abattre sur ma liste, Mme Mim en première place. Félicitation madame.

Jefferson fût le deuxième à se lancer dans les souhaits, les femmes étant encore bien trop sous le choc et l’horreur de ce qu’elles ont entendu surement. Mais toujours le même résultat. Des brides de conversation. Encore une fois sur ce fils mort. Elle a effacé sa mémoire… Pour ça que je n’étais pas au courant. J’aurai aimé avoir la possibilité d’en savoir plus là-dessus, mais le temps était compté et je n’étais pas débile… On ne pourra rien faire pour empêcher ce qui va arriver. Je vois Jefferson s’énervé à son tour. Étonnamment, je suis le plus calme de tous en ce moment même. Trop de sentiment pour réagir, si je perds mon sang froid maintenant les gamins n’auront plus personne. « Le puits fonctionne je l’ai déjà utilisé. Mim joue avec nous. » Je lui dis seulement ça. Qu’il se calme ou non ça m’est égale, mais devant sa fille il doit garder la tête haute.

Le vœu de Jenna n’aida pas plus. C’était même le pire jusqu’à maintenant. Il ne faisait que confirmé mes pensées jusqu’à maintenant, que j’avais échoué et qu’il était beaucoup trop tard. Je reste à proximité des jumeaux au cas où ils avaient besoin d’un peu de réconfort et leurs prouvé que j’étais là. J’essaie de rien laisser passer sur mon visage aux paroles que j’entends. Je bouillonne à l’intérieur, mais j’essaie de rester le plus calme possible, seulement mon poing et ma mâchoire me trahissent je pense. A l’heure actuelle et au vu des révélations, je me dis qu’elle aurait dût me suivre il y a tous ses siècles quand je me suis mutiné contre Uther. Elle n’aurait pas eu tous ses soucis à cause de ce royaume maudit. Je ne peux pas m’empêcher de penser à ce que je vais réserver à Mim une fois qu’elle sera au bout de mon crochet. Il y a des tonnes de torture que j’ai découvert dans des pays exotiques que je n’ai pas pu encore pratiquer… Pourquoi pas sur elle ? Et les requins ont toujours faim au grand large pour me débarrasser du corps.

Bon dieu. Ses vœux ne nous aidaient vraiment pas… Nous n’avions que des bouts de phrases qui nous annonçait la fin. A 18h c’était la fin. Elle allait mourir je le savais maintenant. Je devais accepter son choix en quelque sorte. Le vœu de Chléo nous permis de nous faire entendre de Diana. Au moins elle savait qu’on était là… Ceridwen perdit son sang-froid et se précipita vers le puits. Je m’élançai à sa suite ne voulant pas qu’elle fasse une bêtise ou quelques choses qui pourrait la mettre en danger. Je connais le tempérament de lainée des triplés, elle a le même don que moi pour se mettre dans des situations impossibles à cause de son absence de sang-froid. Et j’avais raison. En quelques sortes. Vu que Ivy hurla et apparut devant nous. Ceri a réussi quelques choses il semblerait. Sachant d’avance que ça ne servait à rien je dégainais quand même mon arme de service en la pointant sur Ivy. Ce n’était qu’un corps astral après tout, mais ma fille essaya quand même de lancer une boule de feu sans succès. Par contre Jefferson reçu un sort de la part de la blondasse. Elle veut vraiment que je m’acharne sur elle hein ? Je laisse Ceridwen s’occuper de Jefferson tenant toujours en joue la sorcière.

Clochette fît le vœu de soigner Diana. Ce qui sembla fonctionner vu qu’on entendit Diana la remercier. Je fis de même avec un hochement de tête en direction de Clochette. Je ne pensais pas un jour apprécier cette luciole et encore moins la remercier pour quelque chose… Et de plus Mim avait l’air déconcentré vu que Jefferson put se relever. Ok. Maintenant on doit y aller. Je m’avançai à mon tour jusqu’au puits.

« Je souhaite pouvoir faire mes adieux à ma femme. »

Je lance à mon tour mon doublon dans le puit, espérant que mon vœu allait se réaliser. Au moment où la pièce toucha l’eau un éclair de lumière blanche aveuglante surgit. Une fois que la lumière disparut, Diana se trouva devant nous tous. Je laisse échapper un soupir de soulagement en la voyant enfin.

« Rassure-toi, 18h, je n'oublie pas »
« Oh mais je saurais si tu ne tiens pas ton engagement. »

Voilà les premiers mots de ma dame. Elle et ses engagements… Je claque un peu plus de la mâchoire alors que Ivy folle de rage disparaît de notre vue après sa mise en garde. Il est déjà 17h30. Qu’une demi-heure avant sa mort donc. Je me précipite vers elle pour la prendre dans mes bras tremblant de tous mes membres. Au moins elle est physiquement là... Elle en profite pour me tendre un papier plié en quatre.

« Après 18h, pas avant. »

Je vois qu’elle me supplie de suivre ses indications. Alors je vais le faire. Je ne peux parler, seulement la rassurer que je vais respecter ses paroles avec un baiser avant de la serrer davantage contre moi enfouissant mon visage dans son cou profitant pour peut-être la dernière fois de son parfum, ne pouvant pas non plus retenir quelques larmes. C’est rare pourtant que je laisse voir mes faiblesses. Je ne voulais pas me retirer de l’étreinte, mais je savais que le temps était compté et les jumeaux surtout avait besoin de leur mère.

code by Silver Lungs


Killian: 85%
Mission : 100%

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Ven 23 Déc - 22:05

Sacrifice


Elle voulait me faire de la peine, me voir souffrir, et tout ce qu'elle collectait c'était mon dédain et ma rage. Je me souvenais, oui je me souvenais de mon fils, de ses yeux océans si semblables à ceux de son père, je me souvenais de son grand coeur, comme son grand frère Lancelot, il voulait devenir chevalier pour aider Arthur, et il avait la capacité de toucher le coeur des gens comme Perceval. Il était têtu et je devais lui expliquer longuement pourquoi non il ne fallait pas faire certaines choses comme jouer avec le feu. Elle me raconte comment et pourquoi... Tout ça me semble tellement dénué de sens que je ne peux m'empêcher de l'exprimer avec rage et pour résultat elle me rebrise la main gauche. Par la suite les choses se complique pour elle... Quand Ceridwen me libère, elle disparait et j'en profite pour me lever. J'ai le corps engourdi et mal à la main gauche, mais je tiens bon sur me jambes je trouve un bout de feuille, et une plume mais pas d'encre. Qu'a cela ne tienne, je plante la plume dans une de mes veines et j'écris le plus vite possible sur le papier. Alors que j'en suis à la moitié j'entends le voeu de Sasha. Je la remercie et me dépêche, j'ai juste le temps de reposer la plume et plier le papier que j'entends le voeu de mon Captain et me retrouve pas magie devant eux tous...
Je lève mon regard en premier sur Mim, si je vois le regard de Killian ou de mes enfants, je n'arriverai pas à trouver la force de dire ce que je dois et elle me laisse ici, ne voulant pas venir me chercher en personne et sans doute estiment que mourir devant eux lui sera plus profitable, si elle savait à quelle point elle à tord. Que ça soit Killian ou mes enfants, ils sont forts, ils ne se laisseront pas affaiblir par ses manigances... Je tend le papier que j'ai écrit en lui demandant d'attendre pour le lire... Elle s'en va, Killian me sert contre lui, je sens ses larmes dans mon cou, il sait, il a comprit. Je lui murmure doucement.


- « Ça va aller Killian, je suis là. »

Il me libère de son étreinte et m'aide à me lever, il me tient fermement par la main. Je fais un pas en direction de mes enfants, je suis assez faible. Même si la magie est naturelle elle consomme toujours plus d'énergie dans ce monde. Killian me soutient, il me tient par la taille alors que je prend Ceridwen et Liam dans mes bras. Je leur murmure alors que je les tiens dans mes bras.

- « Je vous aime plus que tout au monde, dites le bien aussi à Cassandre, Leÿlin et Lancelot.Je compte sur vous... »

Une boule se forme dans ma gorge, je ne veux pas les laisser mais je n'ai pas le choix, pour leur sécurité. Alors je continue retenant les larmes dans mes yeux chocolats.

- « Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui. N'oubliez jamais que notre force, la votre vient de l'amour et de la famille. Restez unis mes anges, n'oubliez jamais à quel point vous êtes aimés par votre famille et que vous êtes des enfants de l'amour... »

Je les relâches, leurs faits un sourire mélancolique, j'aurai tellement aimé voir mes enfants grandir, avoir des enfants, se marier, être simplement heureux... Mais j'avais fait un choix, ma vie contre 13 autres vies... Je n'avais pas hésité...
Les jumeaux se mettent derrière leur père, alors que Jefferson et Grace s'avance vers moi. Je caresse avec tendresse la joue de Grace et lui fait un doux sourire avant de reporter mon regard pleins de tendresses vers son père.


- « T'as bien bossé Jeff, elle n'est plus le petit bébé sans défense que j'ai mis au monde. C'est une jeune fille, presque une femme, courageuse, valeureuse et aimante. Tu as de quoi être fière d'elle. N'oublie jamais de lui dire à quel point tu l'aime et l'estime. »

Jefferson étant Jefferson je ne m'attends pas à ce qu'il comprenne, il commence à me répondre mais je le regarde avec un regard triste en lui disant que le temps est un luxe que je n'ai plus... Je m'avance alors vers une femme que je ne connais pas, Jenna à ce que me dis Killian, pour la remercier de m'avoir sortie des mains de Mim. Puis je me tourne vers Sasha qui tappe du pied discrètement. Je la regarde en inclinant ma tête vers la gauche et je lui fais un sourire en lui disant.

- « Je croyais t'avoir dit qu'on le remarquait bien ce tic. Sasha, prend confiance en ton corps actuel, c'est le seul conseil que je puisse te fournir, la magie suivra. Ecoute ton coeur ma belle. »

Je me tourne alors vers Chléo, son cas à elle est plus complexe. Je la regarde dans les yeux et de la manière la plus solennel je lui dis

- « Toi qui est tellement lié à la nature, tu entendra maintenant mon rire dans le vent. Prends y de la force pour garder le contrôle, tu es forte Chléo, ne doute jamais de ça. Tu as une magie élémentaire sublime. »

Elle me tends la plante qu'elle a fait pour moi, je lui souris avec tendresses prenant sur moi pour ne pas montrer mes émotions. Je la donne alors à Liam, lui demandant tacitement de s'en occuper pour moi. Je regarde l'heure, 17h45. Je regarde Killian dans les yeux pour la première fois depuis ce matin avant mon départ. Nous nous écartons du groupe 5 minutes. Je lui explique où trouver les cadeaux de chacun pour Noël, je lui donne le code de mon coffre fort qui est dans le bureau ou se trouve tous les documents important, que ça soit les papiers de la maison, des impôts, enfin tout ce dont je me suis toujours occupée, en lui assurant que Gwen le ferait pour lui si il lui demande... Il y a tant de choses que je veux lui dire, mais si peu de temps. Il est le seul à voir les larmes au bords de mes yeux, j'ai peur, je ne veux pas mourir, mais pourtant, pourtant il le sait aussi bien que moi, je vais le faire. Il sait à quel point je l'aime, nos regards parlent plus que nos mots. Je demande à Liam et Ceridwen de nous rejoindre à 17h50. Pas de mots, juste les tenir tous dans mes bras une dernière fois. à 17h55 je demande alors à ma fille de me passer Excalibur, quitte à mourir, autant le faire par le fil de l'épée que j'ai fabriqué. C'est alors qu'après un bref regard entre eux, Liam et Ceridwen me dise à l'unisson

- « Non maman, c'est à nous de la tenir pour toi »

Je ne veux pas leur imposer ça, mais je vois dans leurs yeux que si je reffuse, c'est là qu'ils auront le plus de mal. Alors j'acquiesce lentement. Le silence est là, on cherche dans nos regards cette force qu'on va devoir avoir. Les enfants s'éloignent alors, je regarde Killian, mes derniers mots seront pour lui.

- « Il y a une seule chose que je regrette, ne jamais avoir réussi à te convaincre d'a quel point c'est moi qui ai eu de la chance que tu m'aime. »

Je l'embrasse alors passionnément, le sel de nos larmes se mêlant à notre baiser. Je lui murmure un ultime je t'aime à 17h59. Puis je me met à courir en directions des enfants qui tienne fermement mon épée malgré les larmes qui coulent sur leur jeu. Au moment ou mon sang touche la lame une immense lumière blanche m'éblouie...

J'ouvre les yeux, je vois Killian ramasser Excalibur avant de prendre Ceri et Liam dans leurs bras, mon regard se porte sur le visage de Grace qui est en larme, ne sachant si elle doit se réfugier dans les bras de son père ou s'approcher de Liam... Je... Où est mon corps, pourquoi je...J'entends la voix d'une autre personne chère à mon coeur qui a rejoint le groupe des vivant... Mais tout ça est coupé par une voix ferme et pourtant dans laquelle de décelle de la douceur quand il me dit.


"Il est temps de me suivre Diana, une personne t'attends dans mon monde..."

Je fais volte face pour voir Alexander Teach, il me tend la main pour que je la prenne. Je me tourne vers le groupe des vivants, je vois Killian entrain de lire le mot que je lui ai laissé... Je murmure pour tous, me doutant qu'ils ne m'entendent pas. « Je vous aime plus que tout au monde... » Je prends alors la main du capitaine Teach, nous arrivons dans une sorte de château. J'entends des bruits d'un enfant qui cours, je baisse automatiquement les yeux et mes yeux se remplissent de larmes et de surprise alors qu'il parle à Alexander. Je n'ai pas de doute, l'enfant devant moi n'a pas changé, il a toujours son regard océan et sa spontanéïté. Je murmure alors.

- « Killian? »

Il se tourne vers moi et vient se blottir contre moi avant de dire.

- « Je suis content de te voir maman, mais triste que tu sois morte. »

Je le sers contre moi, incapable de parler, mes larmes coulent enfin sans honte et sans crainte, des larmes de joies pour retrouver cet enfants, mais plus encore des larmes de douleurs car même si j'ai fait ce que je devais, ma place était au près de mes autres enfants, de Killian, de ma famille et de mes amis... Je ne désirai qu'une seule chose à présent, que Mim respecte notre pacte, que je n'ai pas fait ça pour rien...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Liam G. Lake

avatar
En réalité, je suis
Le fils du Captain Lake
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Lycéen
☂ Camp : I just want the Good
☂ True Love : Grace !

☂ Avatar : Dylan Sprayberry
© Crédit : Cassie
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Ven 23 Déc - 22:24

Sacrifice


Liam n'était pas du genre violent. Mais ce qu'elle avait fait à sa mère... Ça non, il ne pouvait pas le pardonner ! Son père semblait bien d'accord avec lui. D'ailleurs, l'histoire avait l'air de se répéter... Et si son père avait tenté de se venger durant 300 ans, on pouvait être certain qu'il n'abandonnerait pas cette fois encore.

Les autres passèrent à la suite les uns des autres et la présence d'Ivy ne changea rien. Ils réussirent à libérer, soigner et libérer sa mère. Après qu'elle ait embrassé leur père, Liam et Ceridwen se précipitèrent vers elle, soulagés de la revoir, même si cela n'allait pas durer longtemps. L'adolescent eut les larmes aux yeux en entendant sa mère parler du bien du plus grand nombre. Il savait ce que cela signifiait.

Le jeune homme eut du mal à se détacher d'elle. Mais il comprenait qu'elle ait besoin de dire adieu aux autres... Ils restèrent donc en retrait avec sa jumelle. Puis quand leurs parents les appelèrent, ils rejoignirent leur mère, profitant d'une dernière étreinte avec elle. Puis elle leur demanda Excalibur. Et Liam et Ceridwen n'eurent besoin que d'un regard pour se mettre d'accord.

Non maman, c'est à nous de la tenir pour toi. Dirent-ils à l'unisson.

Ils laissèrent leur mère et leur père une dernière fois seuls. Puis Diana les rejoignit et ensemble, Ceridwen et lui portèrent le coup fatal, à 18h pile. Une vive lumière blanche se créa quand la lame et le sang de Diana entrèrent en contact. La lame échappa aux jumeaux dès que le coup fut porté et Liam tomba à genoux. Il n'avait pas cessé de pleurer depuis qu'il avait dû donner le coup fatal à sa mère. Et l'étreinte de son père ne suffisait pas forcément à le soulager. Ou encore les petites flammes bleues qui s'étaient enroulées autour de son père lorsqu'il avait pris Excalibur en main... Rien n'était assez intéressant, intriguant ou réconfortant pour qu'il puisse oublier que sa mère était morte.

Liam : 90%
Mission : 100%


acidbrain

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Look at me and smile
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2348-arrivee-du-fil
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Ven 23 Déc - 22:47





Sacrifice

Sasha & plein de monde



Son voeu avait permis de guérir Diana et Sasha en était contente. Mais elle aurait aimé pouvoir faire plus... Ce fut Killian qui la ramena à eux. La blonde fut soulagée de revoir son amie, même si son état était encore déplorable. Elle n'avait plus de force à cause de l'autre sal*pe dont la fée se faisait la promesse de se venger.

Les larmes aux yeux, Sasha laissa Diana tranquille. Elle aurait bien aimé se précipiter vers son amie pour lui montrer à quel point elle était contente, mais c'était pas le moment, elle le savait. Elle la laissa donc avec sa famille, tapant tout de même du pied parce qu'elle savait au fond, que ça n'était qu'un interlude avant qu'elle ne disparaisse... Et Clochette ne voulait pas voir son amie s'en aller de façon définitive.

« Je croyais t'avoir dit qu'on le remarquait bien ce tic. Sasha, prend confiance en ton corps actuel, c'est le seul conseil que je puisse te fournir, la magie suivra. Écoute ton cœur ma belle. »

- Mais j'aime bien que tu me le rappelles. Dit-elle avec un pauvre sourire. Je ne veux pas que tu partes...

C'était égoïste, elle le savait bien. Mais merde ! Tout ça à cause d'une blondasse peroxydée qui n'avait pas tous ses neurones de connecter... D'ailleurs, elle ne perdait rien pour attendre elle ! En tous les cas, pour le moment, Sasha ne pouvait rien faire... L'heure tourna et elle laissa son amie et mentor s'occuper de sa famille. C'était la seule chose à faire.

Et l'heure arriva. L'éclair blanc aveugla momentanément Sasha et si elle avait été en mesure de se montrer hypocrite, elle aurait dit que ses larmes étaient causées par cela. Mais... Son amie était morte merde ! Alors la blonde laissa libre cours à sa tristesse, laissa les larmes couler et manifesta sa rage en donnant des coups de pieds à tout ce qu'elle trouvait. Bout de bois, petites pierres, rien ne lui échappait.

Diana était partie à tout jamais et ça, Sasha n'était pas prête de l'oublier ou de le pardonner.

Sasha : 75%
Mission : 100%
Revenir en haut Aller en bas
Ceridwen L. Lake

avatar
En réalité, je suis
La fille du Captain Lake
☂ Conte : Les légendes arthuriennes

☂ Emploi : Lycéenne... Ça craint
☂ Camp : Celui de ma famille
☂ True Love : Ellie Williams Lucas ♥

☂ Avatar : India Eisley
© Crédit : Titia ♥
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Sam 24 Déc - 21:34






Sacrifice

« Tout pour ma famille ! »

L'heure approchait de plus en plus rapidement. Et à mesure que le temps passait, Ceridwen ne pouvait pas s'empêcher de retenir ses larmes. Parce qu'elle connaissait l'issue de ce combat. Mais il fallait qu'elle reste forte, pour son frère et sa famille...

- Non maman, c'est à nous de la tenir pour toi !

Les mots avaient sonnés sans que Ceridwen ne prenne la peine de réfléchir à vrai dire. Mais elle fut heureuse de constater que son frère avait agit de la même manière qu'elle. Comme toujours, ils seraient eux à surmonter les épreuves de ce type.

Après une dernière étreinte où la brunette dût se résoudre à ne pas laisser couler ses larmes en murmurant un "je t'aime" à sa mère, l'heure fatidique arriva. Diana s'empala littéralement sur l'épée Excalibur. Il y eut alors une grande lumière blanche et ce fut le début de la fin...

Ceridwen s'était précipiter sur le corps sans vie de sa mère, ne pouvant retenir ses larmes, malgré le fait que son père et son frère essayaient de la séparer du corps sans vie de sa mère. Tout ce qui importait maintenant, c'était sa soif de vengeance. Parce que foi de Ceridwen, Ivy allait payer pour son geste !


Mission : 100 %
Vie : 100 %
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Celui qui m'arrange
☂ True Love : Ma princesse qui c'est embrochée sur son épée

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Plein de gens <3 | Tumblr
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Dim 25 Déc - 16:08


Sacrifice

Au moins contrairement à mon expérience avec Milah, je peux lui dire adieu. Je ne sais pas si c’est mieux ou pire en fait… Le fait de savoir quand dans moins de 30 minutes elle me sera enlevée rends tout ça d’autant plus douloureux. Il m’a fallu 300 ans pour me remettre de la mort de Milah, il m’en faudra combien pour vivre avec la perte de Viviane ? Je la laisse faire ses adieux à chaque personne présente et ça me déchire encore plus les entrailles sachant qu’à 18h elle ne sera plus. Je sens sa bague de fiançailles devenir de plus en plus lourde dans ma poche, encore un destin qui nous a été arraché. Je n’écoute aucun des mots qu’elle dit aux autres, essayant plutôt de faire taire les démons dans mon esprit, mais je sais d’avance qu’ils seront plus fort que moi. Je reviens à moi quand elle me regarde dans les yeux priant pour qu’on s’écarte 5 min du groupe. Elle me donne des tas d’instructions, je voulais lui dire de se taire et pas gaspiller ses minutes avec ces broutilles, mais je la connais assez pour me taire. J’essaie de la rassurer en essayant les larmes qui s’échappe de ses yeux et lui embrassant le front comme je fais dès qu’elle va mal, mais sachant déjà la fin de ceci je n’arrive pas à me convaincre moi-même. Les jumeaux nous rejoignent pour une dernière étreinte. Damnit, la dernière. C’est là qu’on se rends compte qu’on a pas assez profité des moments qui nous étaient offert.

Ce moment de silence est détruit par Diana qui demande Excalibur. Le moment est donc arrivé. Mais les jumeaux refusent, voulant le faire eux-mêmes. Ils sont si jeunes pour porter ce fardeau, mais je n’aurai pas pu le faire, je n’y serais pas arrivé je le sais d’avance. Elle m’accorde de dernières paroles. Ses mots me font plus de mal qu’autre chose. Un dernier baiser et un ultime je t’aime de sa part.

« S’il te plait, ne fais pas ça. »

Je sais très bien qu’elle ne m’obéira pas, trop respectueuse de sa parole. Je ne peux que la voir s’empaler d’elle-même sur Excalibur tenu par mes propres enfants en larmes. C’est avec une immense douleur dans la poitrine que je vois une lumière blanche envahir la forêt. J’ai du mal à tenir sur mes jambes dans un premier temps, regardant les autres cherchant je ne sais quoi. Le corps de Diana avait disparue au moment de l’impact, il ne reste qu’Excalibur par terre. Sans réfléchir je la prends en main, ne prenant pas garde au flamme bleu qui s’y échappe quand j’attrape le pommeau de l’épée. C’est par automatisme que je prends Liam et Ceridwen dans mes bras sentant les tremblements de mes enfants et ne pouvant rien faire contre ça. J’ignore s’ils veulent se détacher de moi ou pas, mais je leur laisse pas le choix de choisir pour le moment. Je fais ce que je peux pour faire face à ce moment, mon corps entier se raidit contre les gamins la mâchoire serrée et les yeux noirs. Plus aucune larme ne coule, j’ai seulement la haine qui m’envahis, haine envers Ivy. Je peux jurer sur la tombe de ma femme qu’elle paiera pour ça. Je peux bien passer 300 ans de plus à chercher un moyen de faire payer la femme qui a privé mes enfants de leur mère.

« Elle paiera pour ce qu’elle a fait, je vous le promets. »

J’arrangerai ça. Je ne laisserai pas Mim impunie pour son geste. La première étape sera de voir de mes yeux ce contrat, même si pour cela je dois allez voir le Crocodile. A contre cœur je desserre mon étreinte de mes enfants les embrassant une derrière fois avant de m’éloigner quelques minutes pour essayer de faire face seul comme je l’ai toujours fait avant de me souvenir de la lettre que Diana m’a remise avant sa mort. Je range Excalibur à ma ceinture avant de prendre cette lettre.


Son testament bien-sûr. Elle m’en demande trop. Je ne peux lui promettre de telle chose et pourtant je le dois. Mais sa confidence sur ce fils perdu ne m’aide en rien. Alors Mim m’a pris deux personnes ? Je sais ce que je dois faire maintenant. Elle va payer pour ça.

code by Silver Lungs


Killian: 85%
Mission : 100%

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Lun 26 Déc - 21:30






Sacrifice

« Jenna & les autres »

Même si je ne connaissais pas Diana, quelque chose m’avait poussée à l’aider, j’étais allée jusqu’au bout et là, elle était devant nous. Je ne la quittais pas des yeux, elle s’approcha de moi pour me remercier, je lui souris avant de finalement répondre.

« Je ne regrette pas de l’avoir fait, je me devais de vous aider. »

Puis je la laisse partir. Je voyais la tristesse dans le regard de tous, je comprenais que Diana allait mourir, c’était affreux, tragique et au fond de mon cœur, ça me touchait beaucoup car j’étais une véritable éponge, j’absorbais toutes les émotions des gens et je gardais tout en moi mais par moment, ça craquait et ça faisait mal. Mais là, je ne quittais pas Diana des yeux et planta mes ongles dans les paumes de ma main, ne sentant même pas si ça faisait mal ou non, je m’en moquais, ce que je savais c’est que la blondasse avait pris sa vie et voyant Hook, je savais que la femme allait payer.

Ce dernier lut la lettre mais son regard ne changea pas, j’étais certaine d’une chose, tout cela ne resterait pas impuni, c’était quelque chose d’impossible et d’insensé.


Vie: 95 %
Mission: 100%
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mer 28 Déc - 20:46



"Sacrifice [Mission]"


Jefferson & pleins de gens pour sauver Diana omg


Il y a des jours comme ça, où vous sentez que vous devez rester au lit. Plusieurs raisons peuvent pousser à ça. Par flemme bien entendu, parce que vous êtes malade sinon où parce que vous avez ce pressentiment que cette journée va être totalement pourri, ou bien pire, une chose va se produire qui changera votre vie à jamais. Pour la dernière option, se sont souvent des personnes égocentriques où bien avec une imagination débordante qui pensent à ça. Dans le cas de Jefferson, c’est un mélange de toutes ces choses. Déjà qu’il n’était pas forcément bien dans sa peau à cause de la relation un peu chaotique qu’il avait avec Grâce, là il était vraiment au bout du rouleau. Il faisait des pas, des petits sauts tout en tenant son portable fermement dans la main. Merlin ne répondait pas à ses appels, ni à ses sms alors que Diana était dans une mauvaise position. Les vœux qu’ils faisaient avec ces pièces ne marchaient pas, ayant l’impression qu’ils se moquaient carrément des croyants. Résultat, au lieu de trouver la solution de sauver la dame du lac comme Jenna l’avait demandé, ils eurent que la confirmation qu’elle allait mourir. Hors, pour le chapelier, cette idée était juste inconcevable. Ce n’était pas possible, Diana ne décèderait pas aujourd’hui. De plus, personne ne connait l’heure de sa mort, elle avait beau affirmer qu’elle partirait, lui était persuadé qu’elle resterait, qu’ils rentreraient tous au domaine des Lake, et qu’ils feraient un bon repas, arrosé d’alcool dans les rires et les chants, un peu comme dans le monde des bisounours. Sauf que la partie saine d’esprit de son cerveau, la plus pessimiste aussi, n’arrêtait pas de lui envoyer des décharges électriques pour lui faire comprendre que les carottes étaient plus que cuites, et qu’elles allaient être réduites en purée à ce stade-là.

Quand Grâce lança la pièce dans le puit, Jefferson s’avança légèrement, étant sur ses gardes de peur qu’il arrive quelque chose à sa fille. Son pouce se leva discrètement quand il entendit son vœu mais il grimaça de colère quand rien ne se passa. « Puit à la con. » murmura t’il dans sa barbe. Seul à nouveau la voix de la dame du lac résonna dans les environs et Jefferson ressentit la même colère que sa fille. Ses yeux ne l’a quitté pas, et un fin sourire se dessina quand il l’entendit houspiller l’autre vieille cougar. Cependant, quand elle rejoint Liam plutôt que lui, son cœur se serra mais ce n’était pas le moment de penser à ça, de faire le papa gâteau abandonné. Croisant ses bras autour de sa poitrine, il fixa le puit, où les pièces se succédaient. Rien n’était efficace et Jefferson pensait même à dire à Killian de cesser cette mascarade. A part faire perdre du temps, faire souffrir, ses vœux n’étaient d’aucunes utilités. Sauf qu’il fut coupé dans ses pensées par le cri de Ceri’, qui se jetta sur le puit quand Diana put les entendre. Son visage se déforma par la colère, la colère d’être aussi utilise qu’un paquet de mouchoir vide, la colère de voir que celle qu’il considérait presque comme une sœur se faire torturer par une sadique. Il savait ce que c’était, il s’était fait lui-même emprisonner, et torturer pendant près de trois ans par la Reine Rouge. Il en avait perdu l’esprit tant moralement que physiquement.

D’ailleurs, c’est lui qui se reçut le sort de la mégère en pleine poitrine. Il ne s’y était pas préparé, comme avant, quand il se moquait de son bourreau et que se dernier se vengeait de rage de l’affront que lui faisait son prisonnier. Le sort était violent, lui coupant la respiration d’un coup. Il tomba au sol, ayant l’impression qu’il venait de marcher sur une bombe à fragmentation. Il n’y avait pas un endroit de son corps qui ne lui faisait pas mal, mais surtout sa cicatrice autour de son cou était en feu. Il essayait de rester conscient, de ne pas sombrer pour Grâce, pour Diana, pour Killian, pour les jumeaux. La tête dans la terre, les yeux fermés, il retira son foulard d’une main tremblante, dévoilant ce qu’on lui avait fait jadis. Sa cicatrice était rouge, comme si on lui avait coupé la tête quelques jours auparavant. S’attrapant à deux mains sa tête, il se la faisait rouler d’un coté à l’autre pour faire partir la douleur mais rien. Il se mordit la lèvre jusqu’au sang, ne voulant pas crier pour ne pas effrayer Grâce. Il avait tellement subi, que même si la douleur était forte en ce moment, ce n’était rien. Quand il ouvrit les yeux, il releva légèrement la tête, la guidant avec ses mains, il regarda Ivy avec les yeux d’un véritable fou, et éclata d’un rire sadique. Quelques instants après, tout était parti. L’information mit une minute à remonter le long de ses nerfs, et il se releva frais comme un gardon, comme si rien ne c’était passé. Il se fit craquer le dos, et la nuque et rattacha rapidement sou foulard, tout en souriant et hochant la tête vers Grâce. Ses lèvres mimaient ainsi un je vais bien alors qu’une lumière vive illumina le puit à souhait.

Diana se trouva devant Killian, et Jefferson sut en voyant son regard que c’était la fin. Plissant les yeux, il ne voulait toujours pas y croire, surtout quand il l’entendit parler d’engagement. Pimpel pouvait bien faire ça, rompre le contrat de la folle et même à la limite faire un autre contrat annihilant le premier, et même lui serait prêt à être témoin, ou autre s’il le fallait. Voir Diana dans un état pareil le rendait fou de rage, l’entendre dire au revoir à ses enfants lui ouvrait de plus en plus son cœur. Instinctivement il se rapprocha de Grâce. Savoir sa propre fille ici, le rassurait même s’il aurait voulu qu’elle n’assiste jamais à ça, à cette mascarade d’adieu. Il hésita à se rapprocher quand la famille Lake se recula mais il devait faire face. Il n’osait regarder Diana dans les yeux, alors qu’elle caressait doucement la joue de sa filleule. « Arrête, Arrête de dire des choses comme ça, Oh Merde ! Bordel, on n’est pas à ton enterrement ! On est pas à je ne sais pas quoi ! Tu vas rester ici, avec nous, avec ton mari, avec tout le monde … » Il se mordit la lèvre, se refaisant saigner quand Diana dans un sourire angélique lui expliqua que Grâce était une femme, une magnifique jeune femme. « Non non et non, fin oui bien sur tu as raison c’est même certain mais non ! » Il ne voulait pas entendre, pas écouter et le sourire de sa meilleure amie se fana, alors qu’elle murmurait qu’elle n’avait plus le temps. « Bien sur que si, tu as tout le temps et on te trouvera du temps, je connais le temps, même si on a eu des soucis ensemble par le passé il m’a bien délivré de la boucle qu’il avait créé, il m’aidera si je lui dit de te donner du temps. » Jefferson s’emballait, ses yeux étaient dilatés, son visage blafard et contrit de ne pas réussir et ce n’est que la main qui attrapa la sienne qui le fit se calmer un peu mais surtout se taire.

« Diana a été à l’origine même de ta naissance, sans elle, tu ne serais pas là, et moi non plus d’ailleurs. » Les doigts du père et de la fille s’entremêlèrent, alors qu’ils regardaient dans la même direction, celle du sol. Jefferson serra fortement la main de Grâce et il sentit la même pression de sa part. Il l’enleva quand les jumeaux annoncèrent que c’était à eux d’éxécuter la tache. Voila, c’était ça alors, ça allait quand même se passer. Ses yeux s’équarquillèrent, alors que le temps avait l’air comme suspendu, ne voulant certainement pas non plus que cet évènement se produise, mais il se produit. Une lumière blanche aveugla tout le monde et puis … et puis plus rien. Cet évènement qui bouleverse, cet évènement qui fait qu’il y a un avant et un après c’est finalement bien produit. La course contre la montre dans le centre-ville n’a servi à rien , qu’a retarder l’inévitable. Une haine sourde envers le temps, envers la cougar, envers tout le monde bourdonne aux oreilles du chapelier qui s’était instinctivement mit devant Grâce pour la protéger quand Diana s’était jettée sur Excalibur. Il se retourna, voyant bien les larmes sur son visage, et voyant aussi qu’elle hésitait à aller rejoindre Liam. Non, elle ne devait pas, pas parce qu’il était jaloux, mais parce qu’il savait la douleur de perdre un être cher, et le voir dans les bras de Killian était la meilleure chose à faire. Alors instinctivement, il se baissa, et attrapa aussi sa fille qu’il aimait tant dans ses bras. Il sentait les larmes couler dans son cou, le long de sa cicatrice mais il s’en fichait. Depuis le temps qu’il voulait faire ça, l’enserrer, lui prouver son amour, lui faire un câlin. « Je t’aime. » Il posa aussi sa tête sur son épaule, et les larmes sortirent à flot même s’il ne réalise pas encore, ce que cet événement venait de déclencher chez lui.




Code by Sleepy


Jeff: 80%
Mission : 100%
Revenir en haut Aller en bas
Grace Hatter

avatar
En réalité, je suis
La Fille du Chapelier
☂ Conte : Alice au pays des merveilles (version Ouat)

☂ Emploi : Lycéeene et apprenti de calypso
☂ Camp : celui ou il y a le meilleur thé
☂ True Love : Liam Jr ♥

☂ Avatar : Georgie Henley
© Crédit : avatar Lely ♥/ Bannière Beka ♥
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Jeu 29 Déc - 21:26



Sacrifice
Grace & autres personnes 
 

Tout ne peut pas être réel, ce n’est pas possible.. Je ne peux pas croire que celle qui m’a mise au monde dans la forêt enchantée, ma marraine, la mère de mon petit-ami va mourir dans quelques instants.. Elle est apparue devant nous, je voudrais tellement la prendre dans mes bras, lui dire combien je la porte dans mon cœur. Mais une force invisible m’empêche… L’heure est trop grave… Liam et Ceri ont rejoint leurs parents. Les larmes aux yeux je les regarde sans bouger à côté de mon père, qui me prend doucement la main.. Je le regarde terrifié quand Diana s’approche de nous deux.
-Non Diana… tu n’as pas le droit de nous abandonner. Je ne veux pas… lui dis-je les larmes coulantes en la regardant désespérée, elle me regarde avec un sourire bienveillant, en me caressant la joue d’une tendresse comme une mère que je n’ai jamais connu.. Elle rejoint donc sa famille, l’heure est arrivée…
-DIANA !!!!..... Hurlais-je en larme quand elle fit son geste, non non non non non je ne veux pas y croire.  Une lumière blanche nous aveugle tous.
Son corps avait disparu. Je vois mon petit ami et Ceri tomber sur le sol… j’ai envie de le rejoindre mais mes jambes ne me répondent plus sous le choc. Je crois défaillir quand mon père me pris me pris dans ses bras, je tremble de tout mon corps, je ne veux pas croire qu’elle ait fait ça….  J’ai envie de me réveiller et me dire que tout ça ne fut qu’un horrible cauchemar mais c’est faux… Papa me sert contre lui, je ressens tout la tristesse sortir de ses pores, la douleur de sa blessure qu’il a eu à cause de l’autre couguar qui ne mérite de mourir.. Les larmes se déversent sur mes joues, je ressers l’étreinte, j’ai besoin de mon père.. Je ne veux plus le perdre.. Quand j’ai vu ce qu’Ivy lui a fait, j’ai eu peur de le perdre à tout jamais.. Il se lève en me gardant dans ses bras, je m’accroche à lui comme une bouée. Nous sommes tous les deux mal de tout ça.. Ce qui me fit sursauté c’est ces deux mots qui me murmurent « Je t’aime… ». Combien de fois ai-je espérée qu’il me le redise, toute tremblante en larme.. J’essaye tant bien que de mal de lui dire.
-« Moi aussi papa… Je t’aime… Je suis tellement désolé… »lui murmurai-je en restant contre lui.. J’aimerai tellement que tout ça ne soit qu’un mauvais rêve… Mais foi d’Hatter que cette cougar regrettera d’avoir fait souffrir les personnes que j’aime surtout mon père et mon petit ami...



© Pando
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
N. Chléofée Leeward

avatar
En réalité, je suis
Nausicaä
☂ Conte : Nausicaä de la Vallée du Vent

☂ Emploi : Etudiante pour devenir Hydrogéologue (possède un jardin dans son propre jardin)
☂ Camp : Heroes
☂ Avatar : Saoirse Ronan
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Ven 30 Déc - 13:53



[Mission Arthurienne] Sacrifice ft. Chléofée & All People

Chléofée ne voulait pas que tout ce passe comme ça, elle voulait la sauver, pas la regarder mourir. Après tout c'était leur but, non ? Tout faire pour Ivy perde et que Diana vive. Mais encore une fois, la vie fait vraiment ce qu'elle veut et les larmes se mirent à couler sur ses joues sans qu'elle puisse les arrêter. Elle était là devant eux et pourtant Chléo sentait que ce n'était déjà plus pareil. Les arbres le sentaient aussi parce que lentement ils entonnèrent une mélopée triste qu'elle seule entendit. Celle-ci ne s'atténua que quand la brune se rapprocha d'elle pour lui parler. Elle prit une profonde inspiration pour parler pour lui montrer qu'elle était forte et qu'elle ferait en sorte que ses pouvoirs continueront de croitre et qu'elle, elle se fatiguerait moins.

C'est grâce à toi que j'ai progressé, sans toi je serais encore trop fatiguée pour pouvoir te parler.

Chléo lui tendit la plante qu'elle lui avait créé et effleura ses mains en lui souriant malgré les larmes.

Les arbres aussi te pleurent, mais ils feront passer le message, tu seras toujours dans l'air que nous respiront, dans la terre sur laquelle nous marchons, dans l'eau que nous côtoyons, mais surtout tu seras toujours dans nos coeurs.

La mélopée reprit dans son esprit et elle la regarda dire au revoir à sa famille en serrant les dents. C'était triste, c'était pas juste, mais elle savait que le monde n'était pas juste, tout comme elle savait que Killian fera tout pour faire souffrir la blonde qui les a fait souffrir. Et s'il avait besoin d'aide, elle ferait ce qui lui est possible de faire pour l'aider. Un éclaire blanc et tout fut fini, alors elle tomba à genou au pied du premier arbre qu'elle sentit et celui-ci lui donna l'énergie qu'il lui fallait pour ne pas craquer d'avantage.
(c) crackle bones



∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

      ❀ Hum ... What is that?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t756-en-cours-tel-un
Myrdhinn Artaën

avatar
En réalité, je suis
Merlin l'Enchanteur
☂ Conte : Merlin l’Enchanteur

☂ Emploi : Pasteur
☂ Camp : Héros
☂ True Love : Tout aussi Momy que Mymy

☂ Avatar : Robert Downey Jr
© Crédit : Gallery
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Mer 4 Jan - 0:24


Sacrifice

Il appréciait chaque instant du souffle frais qui caressait sa joue. Les yeux fermés, il avait essayé de se concentrer que sur une chose, les bruits de la nature environnante. La mer avait une sorte d'apaisement contagieuse. Elle avait son propre caractère et personne ne pouvait dompter réellement ce liquide si mystérieux. Les hommes comptant plus sur leur chance et leur expérience sans jamais baisser leur garde pour autant. Il y avait bien longtemps qu'il n'était monter sur ce navire. Il avait apprécié la proposition du capitaine de la bâtisse et avait longuement réfléchis avant de finalement accepter cette petite balade en mer. Il devait bien avouer qu'en ce moment s'était plutôt un luxe et juste une fois, il s'était dit qu'il se devait de faire une pause et de se retrouver seul avec lui même ou presque du moins.

Il sentie une présence près lui, il sourit légèrement alors qu'il se mit à l'observer. Le grand Barbe noir se tenait à ses côtés. Alexander Teach. Il était encore tôt, restant trois heures avant que midi ne sonne. Il n'avait rien embarqué, Teach l'ayant emmené sur le pont, déjà prêt à partir. Un regard s'échangeait, comme si ils se comprirent sans un mot prononcé, ils se retrouvèrent bien vite dans la cabine. Il avait ce besoin, juste de ne penser à rien pour une journée seulement, était-ce trop demander...il n'espérait pas.  

Les heures passèrent comme, se sentant plus sur un petit nuage, et pour une fois, il n'avait pas forcément fumé une de ses branches, du moins peu cette fois ci.

Cependant, tout ne pouvait pas se passer normalement. Merlin et Alexander se regardèrent, il avait remarquer qu'il faisait cap sur la ville et là sans discussion possible, il lui annonça de rejoindre sa famille. Cet air ci, il le connaissait et il savait qu'il ne plaisantait pas, qu'il se passait bien quelque chose. Mais quoi....  Il se contenta de hocher de la tête. Il ferma les yeux et se concentra sur cet aura qui caractérisait les membres de sa famille.

Il disparut d'un coup, pour apparaître dans un clairière. Son regard se posa comme instinctivement sur sa soeur. Ses yeux s'exorbitèrent, l'effroi le gagna. Là devant lui, il vit une de ses plus grande crainte arrivée. Viviane venait de s'empaler sur l'épée d'Excalibur. Il n'avait pu réagir, un halo de lumière l'aveugla pendant de longues secondes, trop longue à son goût. Il cligna plusieurs fois des yeux, alors que ce dernier se dispersa pour laisser place à une scène si déchirante. Le coeur de Merlin se serra, prit dans un éteau, la souffrance le gagna mais aussi une colère qui fit surface.

Comme un geste idiot, il se pinça voulant s'assurer d'une si ce n'était pas un rêve et de deux pour revenir à la réalité, dur soit-elle. Ceri et Liam d'un côté horrifié et Killian un peu plus loin où il pouvait apercevoir l'épée qu'il tenait teintée d'une aura bleue autour. Proclamer protecteur de la gardienne de l'épée, elle même gardienne de cette dernière... Il détourna son regard pour l'instant prenant plus sur lui qu'autre chose -peut-être un peu trop habitué aux pertes- afin de se diriger vers ses deux neveux, les prenant directement dans ses bras, voulant à tout prix les réconforter et leurs montrer sa présence. Il savait que ça ne suffisait pas, mais il fera tout pour eux, et tout le reste de la famille. Il s'en fit une promesse comme il l'avait faite depuis le début...mais pourtant il n'avait su la protéger. Il chassa cela et serra un peu plus les enfants avant de s'écarter un peu , ne les lâchant pas pour autant. Il les regardait tour à tour ressentant une essence qu augmentait en eux. Il leur sourit partageant leur peine.

Il se tourna vers le pirate qui revint vers lui, s'éloignant un peu des enfants sans les quitter pour autant du regard, du coin de l'oeil du moins. Killan lui claqua de sa main valide le torse lui remettant un papier. Il l'interrogea du regard et le pirate déclara sèchement. "Tu peux remercier Mim pour tout ça !" Merlin comprit bien cette amertume, comment lui en vouloir après tout. Il lui posa la main sur son épaule avant de retourner vers les enfants et les autres comparses.

Il était temps de rentrer et se retrouver en famille..d'être ensemble.


**Quelques jours plus tard**
 

Merlin tournait en rond, il était fatigué et de mauvais poils ce matin là, comme les jours précédents. Surtout qu'il se laissait aller à ces sentiments ci lorsqu'il était seul...il essayait de donner le change en la présence de sa famille. Ils avaient besoin de lui et il ne comptait pas se montrer autrement envers eux. Ils n'y pouvaient rien. Le seul qui avait attiré ses foudres étaient surement Teach...ils s'étaient disputé, comme à leur habitude mais Merlin n'avait rien macher et le contrôle de ses pouvoirs s'y reflétait. Il était en colère et la réponse de ce dernier ne lui avait pas plu. Il était en colère contre elle et l'entêtement qu'elle avait qui lui valait toujours des ennuies et là, ça avait été la goutte d'eau de l'absurdité !  

Cependant, il était en colère pour bien d'autres chose, sa tristesse et son manque de sommeil n'arrangeaient rien à vrai dire. Il valait mieux qu'il ne voit que peu de monde se contentent d'être présent pour sa famille et le reste d'heures se concentrant pour une autre activité.

Ce matin là le courrier était enfin passé, il le regarda jusqu'à être intrigué par une enveloppe qu'il ouvrit et la lu : "Il est temps d'agir". Il n'y avait aucune signature juste..une plume...Il grogna encore plus agacé, refermant cette dernière. Il remonta bien vite à son bureau, ne faisant même pas attention au bordel due à sa magie. Il posa ses mains parallèlement sur le bureau surplombant de son regard la carte de Storybrooke étendue sur le mobilier, alors qu'il feuillait des papiers où on pouvait y voir plusieurs notes "Mim", "Malédiction", "Ivy"...Merlin avait un de ces regards qui ne présageait rien de bon : Il était en chasse...


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Merlin It's You Or Me Merlin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t210-myrdhinn-artaen
Ivy Vertigo

avatar
En réalité, je suis
Madame Mim
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Nemesis de Merlin - Rentière
☂ Camp : Contre Merlin
☂ Avatar : Michelle Pfeiffer
© Crédit : Kettricken
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   Sam 7 Jan - 23:28


Cycle 1, Légendes Arthuriennes

Sacrifice (mais pas le mien)

La scène se déroulait sous mes yeux, inéluctable, et même si personne ne pouvait en profiter, un rire cristallin passa ma gorge, traduisant le plaisir que je pouvais ressentir en cet instant. Chaque minute passant me rendait plus fébrile, chaque tic-tac de l'horloge renforçant mon sourire malicieux.
Elle, si vaillante, si fière, portant en elle un amour si fort qui le conduisait aujourd'hui à sa mort. Elle l'avait toujours considéré comme sa force, et maintenant je révélais cela comme sa plus grande faiblesse. Elle mourrait, pour sauver les personnes qui lui étaient chers, plus que sa vie, cela je n'ai jamais pu le comprendre. Ma vie passe avant tout, c'est le pivot de mon existence. Comment peut-on ainsi s'offrir pour faire passer d'autres avant soi ? Ridicule. A la surface de mon miroir, la Dame du Lac s'empale sur son épée si précieuse, maintenant par deux de ses enfants, et un rictus satisfait marque mon visage. Ainsi Viviane meurt-elle.

Mais le clou du spectacle, la cerise sur un gâteau déjà délicieux, c'est l'expression de ma chère Némésis, son apparition soudaine pour le final magistral, alors qu'il ne peut plus rien faire. Oh Merlin, mon petit Merlin, tu ne pensais tout de même as que je t'avais oublié ? Tu ne croyais quand même pas que je m'étais effacée, ou que j'étais restée à Camelot, loin de l'agitation de Storybrook ? Oh, je le sais bien que tu m'a oublié, et aujourd'hui tu en paie le prix, car Viviane est morte. Bientôt, oui bientôt tu sombreras, et ceci est la première étape. Ressens-tu la haine en toi, le désir de te venger ? Je suis sûr que oui, il ne peut en être qu'ainsi, vous le ressentez tous. Ceci, très chère, est le premier pas vers la part sombre qui est en toi.

Mon visage se durcit malgré tout en entendant les mots du capitaine. Oh, Merlin ne manquera pas de me remercier, mais pas maintenant. Cet affrontement ne sera pas pour aujourd'hui, et vous le savez très bien. Je ne suis pas encore prête pour ce grand moment, j'ai encore un grand nombre de chose à faire. D'un geste de la main, sec, un pli de concentration sur le front, je laisse ma magie ranger mes affaires et les empiler dans ma valise. Non, j'ai besoin de m'isoler et surtout de filer de ce lieu avant qu'ils ne me trouvent, ce qui ne saurais tarder. J'ai besoin de calme, et de réflexion, pour revoir ma concentration. Ces-derniers temps, elle me fait de plus en plus défaut, et je dois résoudre ce problème. Je monte dans ma voiture, et sors de la ville sans un regard en arrière, direction Boston. Là-bas, je rencontre tout d'abord un faussaire, pour mes nouveau papiers. Ivy Vertigo serait bien trop facile à retrouver dans le monde. Cela fait, je me rend à l'aéroport.

-Madame Morgane Doe ?
-Oui c'est bien moi.

Un sourire éclaire mon visage, et j'embarque dans l'avion. L'écosse me semble tout à fait approprier pour me retirer du monde pour le moment. Je me ferais oublier, introuvable, jusqu'à ce que l'heure sonne de nos retrouvailles Merlin. Et alors, tu sombreras.


code (c) crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sacrifice [Fin du cycle 1 - Intrigue Arthurienne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Centre-Ville-