Partagez | 
 

 Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Ven 16 Déc - 11:21

Je vous retrouve enfin, Père !


Ces derniers temps, j'avais un peu laissé de côté mon envie de retrouver mon père, pour me concentrer sur ma découverte du monde extérieur. Non que tout d'un coup, j'ai préféré la liberté à mon père. Mais il m'avait semblé plus logique d'explorer un peu mon environnement avant de me lancer dans cette nouvelle vie.

Ainsi donc, plusieurs semaines étaient passées depuis que j'étais sortie définitivement de l'hôpital. J'avais découvert l'identité de mon père et avais été assez étonnée d'apprendre qu'il gardait des enfants durant la journée. Ce n'était pas une activité dont j'aurais cru le Grand Rozen capable. Mais peut-être était-ce parce que mes soeurs et moi lui manquions ? Il avait dû se trouver un substitut ou quelque chose comme ça...

Quoi qu'il en soit, en dehors de cette activité-là, j'avais découvert qu'il passait pas mal de temps au Rabbit Hole. Un bar pas très fréquentable à ce qu'il se disait. Mais qu'importe. J'étais parfaitement capable de me défendre et puis, il ne laisserait rien m'arriver une fois qu'il aurait compris qui j'étais vraiment.

Alors ce soir-là, j'avais décidé d'aller le rejoindre. On m'avait confié qu'il serait là, alors je n'hésitais pas un seul instant. Mes... Parents, avaient bien essayé de me retenir, mais un sourire et un petit mensonge et j'avais été libre de faire ce que je voulais, comme toujours. Je m'étais donc bien couverte avec un pull couleur crème, un jeans, une paire de bottines et un manteau long de couleur noir. Il paraissait que ça faisait ressortir mes jolis yeux, alors autant en profiter !

Arrivée au Rabbit Hole, j'avais dû faire face à un vigile. Mince. Remarquez, ça n'était pas ça qui me décourageait. Un petit sourire, un regard innocent, un peu de mon pouvoir d'illusion et hop ! J'étais entrée. Je compris alors pourquoi on parlait de bar peu fréquentable. C'était vraiment un lieu qui ne me plaisait pas. Mais qu'importe ! Je n'étais pas là pour ça de toute façon... Je parcourus la salle du regard et finis par le retrouver dans la foule. Je me dirigeais donc vers lui et m'arrêtais devant sa table en souriant.

- Cela m'a prit du temps, mais je suis enfin là. Déclarai-je avec entrain. Je suis ravie de vous rencontrer enfin, Père. Dis-je timidement, mais sans perdre mon sourire.

Allait-il me reconnaître ? J'avais un doute. Mais bon, j'étais certaine que malgré tout, il finirait par comprendre que j'étais sa fille chérie, celle qu'il avait créé parfaite puisqu'à la base, je n'avais pas de corps. Ce détail aussi m'inquiétait, mais je le mis de côté.


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Mer 28 Déc - 18:26




Il n'y avait rien de pire que de se sentir rouillé, de faire du sur-place et de ne pas avancer d'un seul millimètre, et malheureusement pour Niels cette sensation que d'être prise dans cette spirale infernale ne faisait que continuer cependant dernièrement les choses devenaient assez amusantes sur certains points. Il y avait eu surtout le cas de Cassandre et du geste qu'elle avait pu avoir à l'encontre de cet homme, le tuant dans une peur sans pareille tout en ne pouvant s'empêcher de penser au résultat si elle avait usé de la magie, et même si cette dernière était désormais aux abonnés absents il ne doutait pas un instant qu'il viendrait recroiser sa route un jour à l'autre. Tout n'était qu'une question de temps, il lui faudrait attendre avec la même patience qu'il avait déjà eu à son égard pour pouvoir récolter quelque chose de cette affaire-ci car les efforts qu'il avait pu être déployé se devaient d'être récompensés, même si justement le temps était devenu une notion contre laquelle il luttait. Encore plus en voyant que le fameux jeu d'Alice ne bougeait pas encore d'un poil cependant le marionnettiste mettait tout en œuvre pour mettre les pions en place, il avait pu retrouver la première de ses créations et il n'avait aucun doute sur le fait qu'elle serait cette glorieuse petite allumette qui mettrait le feu aux poudres surtout en ayant observé la dévotion extrême qu'elle lui portait, il allait provoquer les hostilités et qu'importe que toutes ne soient pas prêtes ce n'était pas ses affaires. De base il ne devait même pas intervenir, mais situation exceptionnelle donnait forcément des mesures du même calibre et Niels en avait plus qu'assez que d'être un simple observateur dans un système qui ne fonctionnait pas, de toute manière ce n'était pas comme s'il ressentait quelque chose pour ces poupées et il n'avait ainsi aucune pitié à les envoyer vers les bras de la mort. Il ne voulait pas, ne pouvait pas, souhaitant réserver son amour subsistant pour une seule et unique personne qui ne pourrait renaître qu'une fois cet amusement terminé. La raison principale de pourquoi il cherchait tant cet embrasement continuellement, une nécessité presque vitale pour lui tant il n'était pas sûr que le morceau qui lui restait dans la poitrine pouvait continuer encore longtemps, faisant au mieux pour tout assembler selon les différentes données qu'il avait.

Suiginto et Shinku. C'était trop pauvre pour réellement faire un véritable départ de feu, même s'il gardait cette rivalité et cette haine qui étaient bien présentes entre elles, partagé sur le fait de pouvoir croiser d'autres de ses créations. Ceci ne l'enchantait aucunement dans un sens, dérangé sans l'être à la fois par cette appellation de « père » qu'elles pouvaient avoir à son égard car une seule personne devait pouvoir dire ce mot à son sens et de l'autre c'était ce qu'il était en leur donnant la vie aussi, néanmoins il était peut-être préférable de savoir qui elles pouvaient bien être et où elles se trouvaient pour les pousser dans le sens qu'il voulait. S'assurer quelque part qu'elles étaient prêtes à déchaîner les Enfers pour continuer le jeu, même si la désillusion l'avait vite rattrapé avec la cinquième de la collection Rozen Maiden et inutile de dire qu'il appréciait que très peu, commençant à se demander à la longue s'il ne devait pas récupérer ce qu'il avait pu leur offrir pour leur faire ouvrir les yeux. Certes, il avait pu sentir la vague de répulsion lorsqu'il avait vu la Rosa Mystica sortir de la poitrine de Queen comme pour lui confirmer qu'il n'aurait plus jamais d'emprise dessus mais il était prêt à supporter la douleur si c'était un mal nécessaire, c'était devenu en quelque sorte l'option de dernier recours si tout ne se déroulait pas selon ses envies et la ligne de plan qu'il tentait de dessiner. Et Niels essayait d'aborder tous les angles possibles à cette situation, comme il savait si bien le faire, mais cette fois-ci il était juste fatigué et la migraine pointait le bout de son nez. La raison pour laquelle il était venue au Rabbit Hole ce soir, juste mettre tout ceci entre parenthèse pour une seule soirée et peut-être noyer un peu tout ce vrombissement qui pouvait le saisir, profitant que sa poupée ne soit pas de service pour la voir dans le coin et ainsi s'occuper aussi de son petit manège dans le bar. C'était d'une certaine manière comme son territoire, de même que la garderie qui l'était encore plus et qu'il ne permettait à personne de venir approcher de cette sphère dans un sens, appréciant de voir comment les choses pouvaient ainsi évoluer comme si tout était une sordide pièce de théâtre où des pantins venaient se mouvoir. Dans son regard c'était ça en tout cas, tous dans leur petit monde bien à part en se pensant si intouchables très probablement, observant ce bal perpétuel presque ennuyeux et qui avait l'air si vide de sens, buvant un peu de sa bière en se demandant quand toute cette comédie finirait.

Et comme si sa demande muette avait été entendue il vit une jeune fille arriver devant sa table, ne comprenant pas trop dans un premier temps les paroles qu'elle put avoir pour lui, avant de reconnaître Karen qu'il n'avait pas croisé depuis il ne sait plus combien de temps. Armé de son éternel sourire, prêt à lui faire les politesses d'usage comme il savait si bien le faire, Niels venait de se retrouver pris de court en entendant le reste des mots prononcés par la frêle étudiante. Vraiment ? Il ne pensait pas recroiser de sitôt une autre de ses créations et encore moins ici, étant la seule solution et évidence qui lui sautait aux yeux bien évidemment sur qui elle pouvait être, détaillant le moins détail dans une analyse personnelle comme il le faisait toujours dans n'importe quelle occasion et avec n'importe qui. Le problème étant qu'il ne la reconnaissait pas, il avait beau avoir construit chacune de ces sept poupées particulières le fait qu'elles puissent être désormais humaines venait ainsi brouiller à souhait les pistes, hésitant sur l'identité de celle en face de lui. Conjugué à ceci le fait qu'elle pouvait potentiellement le chercher, du moins il en déduisait a priori ceci des mots qu'elle avait pu avoir, ceci n'aidait en rien dans un sens car après tout il semblait être en quelque sorte leur saint Graal à toutes. Essayant de regrouper ce qu'il savait sur la jeune fille, même si au final il l'avait peu côtoyé et tout ce qu'il savait sur chacun de ses « enfants » ça ne semblait pas coller à plusieurs niveaux, ne désarmant pas pour autant son sourire bienveillant pour autant. Qui elle était c'était une question importante mais savoir ses intentions, encore plus à son sujet, ceci l'était tout autant à son sens. De lui-même il se plaçait sur la défensive car après tout il ne pouvait dire ce que la demoiselle face à lui serait capable de faire, il savait de Suiginto que leurs pouvoirs marchaient ici et encore plus sans l'aide d'un stupide médium, si d'ordinaire il ne craignait pas le moindre mal de ses poupées les derniers événements avaient pu lui prouver le contraire. Se reculant un peu sur sa chaise en levant quelque peu les pieds avant, la fixant toujours avec intensité, un fin rire sortait de sa gorge mais qui n'avait rien de moqueur mais juste faussement enjoué parce qu'il n'arrivait pas à l'être vraiment pour le coup.

« Il semble que vous souhaitez toutes me revoir il faut croire, que vous faites tout jusqu'à venir face à moi, quitte à devoir ignorer les règles du jeu. Je suppose que c'est une marque de fabrication à force, ne pas écouter ce qu'on peut vous dire, j'aurai dû être plus vigilant lors de votre construction à toutes. »

La fixant droit les yeux Niels cherchait toujours à démêler le vrai du faux, dans le seul but de découvrir à qui il pouvait bien avoir à faire, tandis que ses idées allaient dans n'importe quel sens. Il n'avait pas besoin de ça ce soir, pour une fois il aurait voulu juste pouvoir mettre de côté toute cette histoire et pouvoir faire semblant en imaginant que tout ceci n'existait pas, mais cette jeune fille était comme une piqûre de rappel pour lui dire qu'importe ce qu'il pourrait entreprendre jamais il ne pourrait s'occuper d'autre chose. Le voulait-il seulement ? Non. Retrouver Alice était son seul objectif et même la seule notion qui le gardait conscient dans ce monde, jamais il ne pourrait l'oublier de lui-même ou la mettre de côté une seule seconde au point que sa propre vie n'avait pas d'autre but en réalité sans en cherchait un de toute façon, et tant pis si sa soirée passait au second plan pour devoir ainsi s'occuper de cette petite fleur sauvage qui lui faisait face. C'était faire un pas de plus vers ce qu'il voulait et il n'avait pas à reculer, tout le contraire même, quitte à prendre le risque de se mettre en danger et il paierait n'importe quel prix de toute façon tant qu'il allait de l'avant. Reposant comme il faut la chaise et s'avançant un peu en posant les coudes sur la table, tout en invitant de la main sa poupée à s'asseoir à ses côtés si elle le voulait, son sourire se faisait peut-être un peu plus grand face à toutes les perspectives qui pouvaient dès lors s'offrir à lui. Ajouter dans l'équation une autre de ses créations était une vision qui venait plus l'enchanter qu'autre chose, tout pouvait basculer dans un sens ou dans l'autre désormais et il avait hâte de voir le tournant que le jeu pourrait bien prendre, elle apparaissait alors comme un élément perturbateur supplémentaire qui pourrait faire bouger les choses autant que Suiginto et Shinku. Qu'elle choisisse ou non de se battre importait beaucoup à Niels, mais il pouvait toujours la pousser dans le cas où elle ne le voulait aucunement, il lui trouverait une utilité dans n'importe quel cas et cette apparition en fait lui redonnait comme un coup de fouet. Il était vrai qu'il était assez perturbant de voir que la malédiction avait pu offrir un corps humain à ce qui jadis n'en avait pas, lui qui avait passé tellement de temps à sculpter la moindre partie qui composait cet ensemble à la fois si fragile et si fort, essayant de mettre de côté cette colère sourde que de voir l'un des prix du jeu cruel se faire ainsi offrir sur un plateau en argent. Inspirant profondément, regardant toujours la jeune fille, pour l'instant il allait devoir être conciliant tant qu'il ne connaîtrait pas ce qu'elle attendait de lui.

« J'espère que tu me pardonneras mais pour te dire la vérité j'ai du mal à mettre un nom, le véritable en tout cas, sur ton si joli visage. D'ailleurs... comment as-tu fait pour entrer ici ? »

Ceci venait de lui sauter aux yeux en voyant qu'elle restait tout de même assez jeune, pas vraiment sûr d'avoir la majorité dans ce pays en fait, sentant une curiosité pointer le bout de son nez.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima


Dernière édition par Niels Mørck le Sam 14 Jan - 16:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Lun 9 Jan - 20:34

Je vous retrouve enfin, Père !


J’avais retrouvé mon père. Mais sans doute m’étais-je imaginer des retrouvailles plus chaleureuses… Ce ne fut pas le cas et je ne pus m’empêcher de ressentir une petite pointe de déception. Décidément, je n’aimais pas vraiment ce monde… La seule chose valable était le fait que j’avais aujourd’hui un corps et que je pouvais m’en servir pour me battre contre mes très chères sœurs… Du moins, si mon père y tenait. Moi, je n’avais personnellement aucune envie de participer à ce jeu stupide. Mais s’il le fallait, je m’y soumettrais…

- Je ne connais pas vraiment les règles du jeu… Avouai-je avec un sourire. Et je ne comprends toujours pas pourquoi l’on devrait se battre sans vous avoir vu au moins une fois avant… Fis-je remarquer. Ceci dit, je suis ravie d’apprendre que je ne suis pas la seule à être présente dans ce monde. Je me serais ennuyée…

Et puis, j’avais un compte à régler avec mes sœurs. Elles avaient toutes mis mon existence en doute par le passé et j’allais le leur faire payer. Je n’avais pas apprécié, vraiment pas, que l’on se mette à douter de mon existence. J’avais déjà des difficultés à l’époque à pouvoir participer au jeu et l’on parlait de moi comme d’une simple légende… Alors je n’allais pas leur faire de cadeau dans ce monde. Elles allaient comprendre qu’elles avaient fait une grave erreur en doutant de moi.

À l’invitation de mon père, je m’installais sur la chaise près de lui. Je ne comprenais pas comment et surtout pourquoi le grand Rozen s’était isolé dans un endroit pareil… Mais sans doute il y avait-il un avantage à venir là. Après tout, je ne pouvais pas le savoir, vu que c’était la première fois que je venais et je respectais assez mon père pour ne pas remettre en doute ses actes. S’il était là, c’était qu’il y avait une raison. Et puis, cela m’avait bien arrangé puisque je l’avais trouvé très rapidement.

- J’en suis peinée vous savez ? Dis-je avec une petite moue. Ceci dit, je comprends alors je ne vous en garderais pas rancune… Ajoutai-je avec un joli sourire. Je suis la plus parfaite de vos poupées… Du moins l’étais-je avant d’avoir un corps avec cette malédiction. Précisai-je avec une légère grimace. Quant à comment je suis entrée ? Rien de plus facile pour Kirakishou, la poupée des illusions…

J’avais un sourire en coin assez fier, je devais bien l’admettre. Mais c’était la toute première fois que j’étais en compagnie de mon père, aussi voulais-je en profiter. Je n’étais pas comme Shinku moi, je n’avais pas eu le privilège de rester avec lui… Il m’avait créé et envoyé dans le N-Field très rapidement. Puis il avait disparu…

- Comment dois-je vous appeler ici ? Demandai-je. J’ai… D’autres parents ici, alors les gens trouveraient sans doute bizarre que je continue à vous donner du « Père » à tout bout de champ…

J’haussai les épaules sur la fin. C’était juste une excuse, un prétexte. J’avais bien vu l’éclat dans ses yeux quand je l’avais appelé Père et je m’étais sentie mal. Alors je ne voulais pas recommencer… Et donc autant qu’il me dise comment il voulait que je l’appelais, cela serait bien plus simple pour nous deux.


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Sam 14 Jan - 16:44




Sur l'instant Niels avait réellement du mal à reconnaître à qui il pouvait avoir à faire, essayant de faire des déductions selon ce qu'il pouvait observer et ce qu'il avait pu voir sur les autres poupées qu'il avait pu croiser, il savait qu'il avait beau l'avoir construite pourtant rien ne venaient à coller avec ce qu'il avait en tête et les éléments contradictoires qu'il connaissait ou qu'il recevait justement. Elle avait l'air plus jeune que Suiginto et Shinku mais elle avait beaucoup plus mature que l'était Hina-Ichigo dans ses souvenirs, sauf si bien sûr la malédiction avait pu avoir un impact quelconque sur son caractère et ce n'était pas une possibilité qu'il écartait loin de là, essayant de décortiquer le moindre détail visible mais aussi des paroles qu'elle pouvait bien prononcer. Pourquoi ne pouvaient-elles donc pas le voir avant la fin, avant que le jeu d'Alice ne se trouve une gagnante, et son envie de ne voir que celle qui pourrait considérer comme sa fille ? C'était une des conditions qu'il avait demandées, dans une raison bien précise et non pas un simple caprice de sa part, Rozen avait créé ces poupées et ce n'était certainement pas pour les voir se détruire l'une après l'autre. Il ne voulait pas assister de manière frontale à cette guerre, préférant n'avoir que des interventions indirectes et ainsi rester dans l'ombre, car au final tout ce qui pouvait l'importer c'était le dénouement et surtout le résultat. Le parcours qu'elles pourraient faire ne le regardait pas, lui-même avait sa propre voie à suivre en attendant et il n'avait guère le temps ou même la possibilité de s'émouvoir d'une quelconque manière à la chute de chacune, il n'avait aucun intérêt à agir autrement et surtout prendre un certain risque. Celui de l'attachement. Sa seule dévotion ne devait aller qu'à une unique personne à savoir Alice, aussi cruel que pouvait être ce jeu macabre il était une nécessité pour la retrouver et ainsi Niels ne souhaitait le parasiter d'une façon ou d'une autre, qu'importe le nombre de sacrifices qui devaient arriver pour elle si c'était un mal nécessaire il fermerait juste les yeux aveuglement comme il savait si bien le faire parfois. Storybrooke venait ainsi changer les repères de bases, le forçant à sortir d'une sorte de zone de confort ou de derrière les coulisses comme il le faisait habituellement, devant apprendre à ainsi côtoyer malgré lui celles qu'il avait pu entraîner dans cette situation délirante.

Et même si pour l'instant il gardait le sourire, celui-ci si figé comme à son habitude, il se rendait bien compte que la place de spectateur à laquelle il avait pu être convié risquait de changer avec le temps et il lui faudrait tout apprendre des participantes pour arriver cette fois-ci à une fin réelle. Au lieu de les laisser libre l'animateur de la garderie comptait bien les placer comme de précieux petits pions, il le forçait à agir et à réagir alors autant qu'il prenne les choses en mains au lieu que tout vienne à lui échapper une fois encore, tout faire pour forcer les plus disciplinées et surtout les plus combatives à montrer la voie aux autres. En silence Niels regardait ainsi ce qui était désormais une jeune fille s'asseoir à ses côtés, observant le moindre fait et gestes mais surtout la possible agressivité pour se prémunir au cas où, se retenant de lui rire au nez et gardant son amusement sur lui à la mention du fait qu'elle était la plus parfaite de toutes. N'était-ce pas ce qu'elles pensaient toutes dans un sens ? Elles étaient toutes uniques en réalité, une personnalité bien différente et des rêves qui l'étaient tout autant même pour les jumelles, mais peut-être qu'il avait bien trop fait passer le message au point qu'elles puissent se croire toutes si exceptionnelles. Néanmoins il ne pouvait nier qu'elles l'étaient d'une certaine façon, c'était lui qui avait façonné chacune d'elles durant des heures et il en savait ainsi quelque chose, cependant la perfection ne faisait pas partie de leur attribut. Du moins, pas à celle vers laquelle il tendait en tout cas, si Rozen avait continué à fabriquer autant de poupées jusqu'à en obtenir sept ce n'était pas pour rien après tout. Alors que la mention du mot « corps » illuminait tout d'un coup son esprit sur l'identité de la poupée à côté de lui, elle n'avait même pas besoin d'en dire plus, ressentant une pointe de surprise et peut-être aussi de colère. Cette malédiction avait détruit tellement de choses qu'il avait pu faire, reconnaissant au passage ainsi les pouvoirs dont elle était affublée et le fait qu'elle puisse ainsi se trouver ici, serrant peut-être un peu plus le verre qu'il avait en main de manière imperceptible. Si Kirakishou n'avait pas eu de corps c'était pour une bonne raison, lorsqu'il avait imaginé cette petite dernière il avait compris que chercher à enchaîner Alice à un corps n'était pas une solution et surtout ce n'était pas là une idée qui le réjouissait, agir de cette manière c'était peut-être la clé pour lui offrir une certaine éternité et le résultat sous ses yeux allaient en contradictions avec ses espoirs. Offrir un corps à la Rose Blanche c'était aussi prendre un certain risque, une atteinte à la pureté qu'elle devait atteindre, lui offrir peut-être une plus grande instabilité.

« Kirakishou, la fameuse Rose Vierge... Ainsi dont la malédiction a pu atteindre même les confins de la N-Field, allant même jusqu'à te chercher dans la mer de l'inconscience où tu aimais tant rôder, c'est à la fois si fascinant et surprenant. »

Son sourire s'étirait un peu plus mais n'étant là que pour couvrir peut-être cette frustration qui se manifestait, poussant au mieux le vide intérieur à la happer comme il savait si bien le faire après tout, n'arrivant pas autant à se réjouir que la jeune fille soit à ses côtés. Cependant Niels savait aussi que rien de tout ceci n'était de sa faute ou de la leur, mais bien celle de Regina après tout, et même si la situation ne lui faisait guère plaisir il devait apprendre à faire avec mais encore plus s'il voulait que le jeu puisse continuer. Oui. Sans Kirakishou dans les environs celui-ci ne pouvait prendre fin, l'une d'elles devait venir rassembler les fragments des Rosa Mystica et si une manquait à l'appel ce n'était pas possible d'arriver au résultat tant convoiter, cherchant ainsi à se focaliser sur cette idée pour digérer plus facilement la pilule. Tout n'était aucunement comme il l'avait pensé mais tout pouvait rentrer dans l'ordre finalement, tout pouvait se finir une bonne fois pour toute dans cette ville maudite et ainsi lui offrir ce qu'il désirait plus que tout, retrouvant alors cette attitude bienveillante et presque joueuse qu'il pouvait avoir en temps normal. Mais sa petite dernière avait toujours les paroles qu'il faut pour offrir de la tentation ou quelque peu déstabiliser les gens, penchant un peu la tête sur le côté en la fixant tout en se demandant si elle était sérieuse ou non, se reconnaissant dans cette particularité dans un sens. Toutes les autres poupées lui donnaient du « Père » sans arrêt, c'était ce dont il était il est vrai mais cette appellation le dérangeait tellement par moments, étant à la fois une marque de respect certes mais aussi un certain poids pour lui. Niels ne se voyait que parent qu'avec une seule personne, même s'il pouvait les nommer comme étant ses filles elles n'en restaient pas moins des poupées avant toute chose pour lui, même s'il n'avait jamais rechigné à cette façon de le nommer pour peut-être justement cultiver leur besoin de se battre pour lui ou il ne savait quoi. Ce que Kirakishou faisait ici était d'une habilité sans nom, ayant hâte dans un sens de la voir en action et surtout la dynamique qu'elle pourrait donner au jeu désormais, mais il n'était pas dupe pour autant de son côté. Il savait ce que c'était que de faire miroiter quelque chose à une personne, lui offrir le choix sur un aspect qui a l'air si anodin mais pourtant pouvait tenir à cœur à la personne, c'était si bien joué qu'il en aurait presque applaudi si ça ne lui paraissait pas si inapproprié et surtout en ne sachant aucunement quelle réaction elle pourrait avoir.

«Oh ma petite Kira chérie tu es tellement amusante et si imprévisible, si différente de tes autres sœurs je trouve, que je me demande bien ce que l'avenir va être désormais que tu t'es manifestée. Père, Rozen, Niels et que sais-je encore, tu peux bien me nommer comme tu le veux après tout, la question étant de savoir si tu veux te démarquer des autres ou si tu souhaites leur ressembler. »


Il riait légèrement à son adresse, ne la lâchant toujours par des yeux, venant délicatement lui pousser une mèche de cheveux dans un geste tendre qu'un parent pourrait avoir pour son enfant. Pouvoir ainsi la toucher était étrange, même si elle avait une consistance qui lui était propre dans la N-Field ceci restait différent, elle n'était plus le songe du passé qu'elle avait pu être et il allait devoir s'y faire. Niels ne devait que penser uniquement à son objectif après tout, qu'importe le reste et de savoir si sa précieuse petite poupée avait désormais un corps ou non, mais surtout s'assurer qu'elle ne ferait pas comme cette traîtresse de Shinku et viendrait ainsi prendre part au combat. Qu'est-ce qui avait plus d'importance que le jeu d'Alice ? Rien, absolument rien, pas pour lui en tout cas. Néanmoins lorsqu'il regardait Kirakishou il ne pouvait qu'en convenir que quelque part il la connaissait peut-être moins que les autres, il n'avait passé que peu de temps avec elle et il avait même condamné la porte de ses songes ce qui l'empêchait de rentrer en contact avec lui, il n'avait aucune idée des ambitions qui pouvaient bien l'animer. C'était ça le plus fourbe dans cette histoire, que d'oser penser qu'en tant que créateur il pouvait avoir un impact sur elle alors qu'au final il n'avait aucune garantie, et surtout ce qu'elle pouvait bien penser de lui. Pourquoi était-elle venue ici ? Était-elle animée par le même désir que Suiginto que de le rendre fière ou de rester à ses côtés ? Avant de se rendre où que ce soit avec elle c'était primordial de savoir quels objectifs elle pouvait bien avoir, ce qui pouvait ainsi l'animer au point de la pousser à venir à sa rencontre dans le Rabbit Hole, ce qui lui éviterait des possibles surprises dont il avait horreur. Tout était parfaitement cadré dans l'esprit du marionnettiste, comme si toute cette vie et ce qui l’entourait n'était qu'une sordide mise en scène au point d'en vouloir le contrôle sans distinction aucune, mais cette arrivée commençait déjà malgré elle à bousculer certaines des idées et des possibilités de son esprit. Niels savait qu'il allait devoir jouer le gentil créateur aimant pour l'instant, être attentionné envers sa création autant qu'il le pouvait, du moins jusqu'à ce qui puisse démêler le vrai du faux. Sa petite Rose Blanche était capable d'illusions et il n'avait pas pris le risque de tomber dans sa toile d'araignée, elle n'était pas vraiment une alliée jusqu'à preuve du contraire, il allait devoir se la jouer fine.

« Ce monde doit être si étrange pour toi, tu dois être si perdue ma pauvre, est-ce pour cette raison que tu es venue me voir ? Tu es restée si fragile, tout en étant magnifique, même si paradoxalement tu es si forte à al fois. Mais j'espère que tu gardes quand même l'objectif principal en tête ? »

Il jouait les compatissant, alors qu'il posait sa main sur l'avant-bras de la jeune fille, sortant le sourire le plus chaleureux qu'il était capable de faire tout en étant prêt à intervenir.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Mar 24 Jan - 11:32

Je vous retrouve enfin, Père !


Je ne savais pas si les paroles de mon créateur étaient censées me rassurer… J’avais l’impression qu’il était tout de même déçu de me voir ainsi incarnée avec un corps réel. Je savais bien qu’il avait voulu que je sois la plus parfaite de ses poupées, mais à quoi cela m’avait-il conduit ? À l’oubli… Je n’avais même pas pu participer correctement au jeu d’Alice, tant j’étais dépendante des autres pour atteindre mon objectif final. Je m’estimais donc bien chanceuse d’avoir aujourd’hui un corps, même si cela allait en contradiction avec les attentes de Maître Rozen…

- Il semble que le Sort Noir n’a pu être arrêté par aucune frontière… Acquiesçai-je l’air de rien.

Je ne devais surtout pas lui faire voir à quel point sa réaction m’avait blessé. Il était censé être un père pour nous non ? Du moins l’avais-je cru durant longtemps… Je n’en étais plus aussi certaine à présent… C’était en autre pour cela que je lui avais demandé comment je devais l’appeler à présent. Le prétexte était facile : nous étions dans un autre monde et nous n’avions pas de lien de sang. Continuer à se faire passer pour des étrangers ne me gênait pas vraiment. J’espérais juste qu’il n’allait pas me comparer aux autres…

Ce fut plus ou moins le cas. Apparemment, je le divertissais plus que les autres… Bonne ou mauvaise chose, je n’en étais pas encore bien certaine. Mais puisqu’il me parlait de son jeu d’Alice qui m’avait causé beaucoup de tort par le passé, je n’allais pas laisser passer l’occasion… Il m’avait créé manipulatrice et c’était un trait de comportement qui s’était affiné avec le temps. Sans doute était-il temps de montrer à mon père qu’incarnée ou pas, j’étais la meilleure de ses poupées…

- Niels, vous savez très bien que je ne leur ressemble pas… Ça n’a jamais été le cas par le passé et cela ne commencera pas maintenant. Déclarai-je. Sachez cependant qu’elles m’ont grandement offensé par le passé… Et qu’il y aura réparation de leur part… Puisqu’il semble évident à mes yeux que vous voulez continuer le jeu, eh bien… Je me vengerai en le remportant. Bien qu’au fond, cela n’ait pas beaucoup d’intérêt à mes yeux…

C’était risqué et je le savais. Mais il fallait faire comprendre à mon père que j’avais beau vouloir lui faire plaisir, je n’oubliais pas mes propres intérêts pour autant. J’étais très gentille quand je le voulais, mais je pouvais être la pire des garces quand l’occasion m’en était donnée. Et c’était ce qu’il souhaitait apparemment. Que je le sois avec ces autres poupées qui étaient censées être mes sœurs mais qui avaient toujours douté de mon existence…

J’aurais pu avoir un petit sourire satisfait si je n’avais pas autant maîtriser mes émotions et mes réactions. Il cherchait à savoir ce que je souhaitais vraiment, j’en étais certaine… Mais je n’allais pas le décevoir, cela aurait été trop bête, d’autant que pour le moment, nos deux volontés se rejoignaient parfaitement.

- Je n’ai pas oublié l’objectif… Et cette fois, je pourrais y prendre part d’une meilleure façon… Cela m’a grandement handicapé de ne pas pouvoir avoir de corps par le passé… Lui répondis-je. Oh non, je ne suis pas si déboussolée… J’ai passé près de 28 ans à l’hôpital, alors j’ai appris beaucoup de choses sur ce monde… J’étais simplement venue vous voir pour vous prévenir que j’étais là, que je n’avais pas été oublié par le Sort Noir, ce qui aurait été bien triste pour le jeu, n’est-ce pas ? Demandai-je, faussement innocente.

J’allais remporter ce stupide jeu, puisqu’il le fallait vraiment. Mais pas parce que je le faisais pour lui… Je le faisais surtout pour moi, pour pouvoir me venger de ces sœurs indignes qui étaient les miennes.


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Mer 1 Fév - 18:11




Kirakishou était si différente des autres, pas seulement dû au fait qu'il ne lui avait pas donné de corps et lui avait donné naissance en quelque sorte dans la N-Field, Niels l'avait conçu d'une façon exceptionnelle et unique mais le caractère dont elle était dotée se trouvait être tout aussi différent. Jamais il n'avait craint que l'une de ses créations puisse se retourner contre lui, vienne ainsi l'attaquer d'une manière ou d'une autre, jusqu'à ce que sa petite Rose Blanche ouvre les yeux en fait. Il ne serait dire pourquoi et c'était peut-être juste impression, ou alors le fait de lui avoir donné l'avant-dernier morceau de son cœur qui le poussait à penser ceci et le fait qu'il avait pu être plus en contact avec cette partie ternie qu'il avait dans la poitrine, mais il n'avait pas attendu à ses côtés pour en avoir le cœur net ou non au final. Elle aussi il avait fini par l'abandonner si on regardait le résultat sur le long terme, une fois encore il avait placé tant d'espoir dans une pièce tellement à part mais elle n'était pas faite elle non plus pour être Alice, n'étant même pas sûr que sa faible constitution puisse lui permettre de survivre réellement dans un sens mais il n'avait pas voulu s'en préoccuper. Sordide. Cependant à force de donner ce cadeau de la vie c'était la sienne qu'il avait perdue, plus il donnait et plus il se venait à chercher le véritable chemin par lequel aller, et il en était de même pour ses émotions qui se faisaient de plus en plus rares à mesure qu'une poupée venait ainsi à prendre vie. Une sorte d'échange équivalent dans un sens, un sacrifice qu'il était prêt à payer si ceci lui offrait à l'arrivée la chose qu'il convoitait le plus ou pour être plus exact la personne, alors qu'il ne ressentait aucune pitié ou même un autre sentiment sur la même lignée que de les forcer ainsi à se battre. Elles n'étaient pas nées dans ce but-ci, il en convenait très bien, mais c'était devenu leur destin qu'elles le veuillent ou non. Tout ce qu'il voulait c'est retrouver la petite fille parfaite, pouvoir enfin récupérer sa fin heureuse qui ne pourrait clairement pas se faire sans elle de toute évidence, le reste n'avait aucune espèce d'importance et il serait même prêt à tuer la totalité de la ville de Storybrooke sans état d'âme si ça lui permettait de se rapprocher de son objectif. Et pour Niels s'assurer de l'état d'esprit des participantes était une étape primordiale, parce que les règles avaient été bousculées et qu'il devait savoir sur qui compter, il ne laisserait à aucun prix lui échapper cette occasion en or.

Et ce qu'il pouvait entendre lui plaisait bien peu, le fait que Kirakishou ne puisse voir l'importance qu'était le jeu d'Alice le faisait presque rager de l'intérieur face à son ignorance et son incompréhension de tout ce qu'il représentait, gardant pourtant ce sourire si factice duquel il s'était affublé depuis si longtemps sans que rien ne vienne le perturber. Le marionnettiste savait qu'il devait déjà se réjouir qu'elle puisse y participer, qu'importe la raison dans le fond tant qu'il pouvait venir gonfler les motivations après tout, au moins elle ne voulait pas faire la forte tête comme une certaine cinquième poupée et c'était toujours ceci de pris. Si elle emportait le jeu Niels aurait alors tout le temps et le loisir ainsi de lui montrer la vérité mais plus que toute la superbe de cette situation, elle ne serait d'ailleurs plus sa poupée mais bien sa fille, convaincu que rassembler ainsi toutes les petites Rosa Mystica aurait un effet des plus extraordinaires que le monde puisse connaître. Le nom de Rozen rentrerait dans l'histoire, il serait alors le créateur ultime, mais aussi prodigieux que puisse être le titre ce n'était pas ce qui l'attirait vraiment le plus en réalité. La seule chose qu'il désirait plus que tout, pour qui il serait prêt à sacrifier sa vie entière et dans un sens c'est bien de ce qu'il était en train de faire, lui serait alors rendu et c'était tout ce qui pouvait compter à son sens. Qu'importe si c'était la vengeance qui motivait sa magnifique Rose Blanche, c'était une histoire entre sœurs après tout qui le faisait sourire doucement dans le fond, à partir de l'instant où ceci lui donnait la meilleure motivation pour s'engager dans le jeu alors il était preneur. Plus que tout c'était même la plus belle perspective du monde, y voyant une rage équivalente à celle qui venait à animer la première de ses poupées, il devait jouer dessus et en profiter ainsi pour la pousser dans le sens qu'il voulait. Niels percevait de plus en plus le fait que leurs routes, bien qu'assez différentes de par leur objectif, pouvaient se croiser à un moment donné et ainsi formé une situation des plus intéressantes. Elle voulait se venger de ses sœurs en les supprimant et lui les voir disparaître, le calcul n'était pas plus compliqué en y regardant de plus près, même s'il persistait tout au fond à se dire qu'il ne devait pas lui livrer son entière confiance. Seule Suiginto le suivrait aveuglément, il n'avait qu'à parler et elle obéissait, il ne devait pas l'oublier sous aucun prétexte et ne pas trop se précipiter.

« Il est vrai que tu es unique Kirakishou, je suis bien placé pour le savoir, mais je ne pensais pas que ta particularité viendrait autant t'arrêter dans ton avancé. J'avais peut-être un peu trop espéré que tes sœurs seraient plus curieuses de toi, qu'elles auraient cherché à te trouver d'une manière ou d'une autre, mais il faut croire que je me trompais. Pourtant tu es un cas si fascinant tu peux me croire. »

Il le pensait sincèrement, jamais il ne venait mentir et n'en avait pas besoin de toute évidence, alors qu'il l'écoutait parler des années de la malédiction. Parfait. Il n'avait aucune envie de devoir jouer les baby-sitters pour poupée névrosée, au moins une chose bien que le sort ait pu faire, ce qui lui enlevait une sacrée épine du pied. Enfin, façon de parler. Mais Niels avait été malgré tout curieux de voir à quel pont ses autres créations restaient assez ignorantes sur le compte de la petite dernière, au point même de lui demander si oui ou non il y avait bien une septième poupée, ne faisant que refléter dans un sens sa propre ignorance qu'il pouvait avoir quand au déroulé du précédent jeu d'Alice. Moins il en savait et mieux c'était selon lui, c'était une partie de l'histoire qu'il n'avait pas besoin de savoir, prouvant par la même occasion à quel point le contact entre lui et elles avait pu être rompue de ce fait. Il avait disparu de la circulation pour laisser un mythe derrière lui, au point de pousser ses propres pantins à se demander s'il n'était mort ou s'il avait bien existé dans le fond, et ceci lui convenait parfaitement. Il était dans l'ombre et c'était pour le mieux, il s'était brisé les ailes en voulant approcher de trop près la lumière de toute évidence, lui permettant ainsi de tirer les ficelles à sa guise même s'il était pour l'instant tout aussi forcé de jouer sur scène dans son propre rôle. Et tant qu'il n'avait pas son désir assouvi, tant qu'il n'avait pas récupéré ce qu'il estimait être de son droit, il continuerait à être sa propre marionnette sous un contrôle constant tout en s'assurant que tout puisse avancer selon son désir même si néanmoins il ne devait pas s'empresser avec Kirakishou. Elle seule savait si elle était encore assez stable dans son esprit après avoir passé autant de temps qu'elle dans cette Mer de l'inconscience, bien que de son côté il aurait tendance à dire non et surtout en voyant cette petite pointe d'obsession pour ses sœurs, cet endroit étrange de la N-Field se trouvait comme hors du temps mais surtout les personnes avaient tendance à s'y perdre au point d'oublier jusqu'à leur propre nom. Celle qui était désormais une jeune fille avait l'air de faire une arrivée en fanfare, de venir perturber la situation de son arrivée incroyable, et Niels était prêt à l'aider non seulement pour rentrer dans ses bonnes grâces mais surtout parce qu'il avait hâte de voir ce qu'elle pourrait bien produire comme effet. Doucement il venait prendre sa main si délicate, ne cherchant pas à la brusquer ou la braquer tout au contraire, ayant malgré lui toujours cette sensation de faire face à une poupée si fragile.

« Ma petite Rose Blanche. Avant de te créer j'ai fait six autres poupées, toutes n'ont été qu'une suite de déceptions pour moi, avec un corps solide et robuste malgré les apparences. Mais pour toi ce fut différent, j'ai beaucoup réfléchi à cette question de corps qui dans le fond ne fait qu'emprisonner un esprit qui se doit d'être libre, car je t'ai voulu immortelle quelque part. Pas de corps signifiait aucune cassure, aucune perte, aucune réparation contrairement aux six autres qui ne pouvaient se soustraire à ce genre de problème. Je n'ai jamais pensé un instant que mon choix pourrait te porter préjudice, d'une quelconque manière soit-elle, et pourtant même si je l'avais su je ne t'aurai pas faite autrement pour autant parce que tu as du potentiel. »

Peut-être était-il bon de venir la rassurer, lui montrer à quel point elle était certes à part mais que justement c'était ce qui faisait son essence même, et dans un sens venir autant calmer que développer la colère qu'elle semblait avoir. Elle avait dit vouloir se venger, c'était ainsi qu'il l'avait compris tout du moins, des paroles qu'elle avait pu prononcer il ne faisait aucun doute et il serait bon de jouer dessus sans pour autant venir se brûler par la même occasion. Niels devait se positionner aux yeux de la jeune fille comme une alliée et non pas un ennemi, lui qui était de base censée avoir un rôle neutre voir inexistant dans cette affaire venait petit à petit prendre de l'importance dont il n'était pas sûr d'apprécier quelque part malgré son envie de tout contrôler, alimenter le fait que si elle le pouvait alors elle pourrait atteindre son objectif. Mieux que tout lui prouver qu'il était possible pour elle d'arriver à ses fins tout en lui faisait plaisir par la même occasion, au final aucun des deux ne serait ainsi déçu et aurait eu ce qu'il souhaite, bien qu'il ne doive à son sens ne pas donner plus à l'une ou à l'autre de ses poupées.  C'était leur guerre et non pas la sienne, il avait déjà pas mal de choses à faire sans devoir offrir un cadeau à l'une en particulier, cependant il se laissait convaincre à la longue qu'il pouvait mettre le feu aux poudres et ensuite sagement observer jusqu'au dénouement final. Qui serait la grande gagnante ? Oh Niels avait ses petites idées, voyant plusieurs chemins possibles où dans l'un Karen était celle qui l'emportait, tout en sachant éperdument qu'il n'était pas à l'abri de certaines surprises qu'il pourrait tellement le surprendre. Mais actuellement il devait faire en sorte qu'on puisse remarquer la petite dernière, sentant bien que le fait d'avoir été autant dans l'ombre tout ce temps avait pu quelque peu l'énerver pour le coup ou lui porter préjudice, un peu comme l'introduction d'une personne qu'on n'attendait pas dans l'une des histoires qu'il pourrait raconter aux enfants de la garderie. Sa Rose Blanche serait son élément perturbateur, celle qui viendrait tout redynamiser de par son apparition incroyable et surtout presque improbable, comptant bien lui faire miroiter tout ce qu'elle pourrait gagner si elle venait s'engager à entrer comme il faut dans le jeu et pourquoi pas même l'écouter.

« Tu pourrais devenir la Rozen Maiden qui pourrait s'inscrire comme légende si elle le voulait, celle qui aurait prouvé que ce qui avait fait jadis sa faiblesse fut sa plus grande force, celle qui pourrait devenir la perfection même. Kirakishou, la septième poupée que j'ai façonnée, toi si différente des autres. Que dirais-tu de produire le plus beau spectacle pour un public bien particulier, juste pour tes sœurs et qui leur feront regretter d'avoir pu douter de ton existence, et enfin te montrer dignement face à elles ? Je veux que tu puisses avoir cette opportunité de leur prouver que tu existes, que tu n'es pas juste le fantôme qu'elles ont cru au début, qu'elles puissent te voir comme je le fais. Participer au jeu d'Alice c'est être sous les projecteurs tu sais, ce qui prouve que tu n'as pas peur de les affronter, et quoi de mieux qu'une entrée digne de ce nom uniquement pour toi pour sa nouvelle inauguration ? Qu'en dis-tu ? Est-ce que tu voudrais que je te les montre ? »

Pour la première fois depuis un certain temps Niels avait la sensation de vraiment avancer, introduire ainsi Kirakishou pourrait être un sacré stimulant pour les autres participantes, il était grand temps que les festivités débutent réellement.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Mer 8 Fév - 20:50

Je vous retrouve enfin, Père !


J’avais pris un risque en lui donnant un moyen de m’influencer en lui parlant de ma colère face à mes sœurs qui s’étaient prises à douter de mon existence. Elles avaient toujours cru que je n’existais pas, que je n’étais qu’un simple mythe… Et ça m’avait toujours mise hors de moi. J’avais donc la possibilité de me venger maintenant. De leur faire voir que j’étais là, que j’avais toujours été là et que j’étais bien plus parfaite qu’elles. Mais il m’avait fallu me montrer honnête sur quelques points pour que mon père ne me rejette pas maintenant que j’avais un corps…

- Mes sœurs sont des égocentriques qui ne songeaient qu’à vivre leur petite vie en dehors du tournoi… Déclarai-je avec dédain. Toutes ont préféré croire que je n’existais pas, c’était plus simple pour elles… Sans doute avaient-elles peur… Supposai-je avec un petit sourire.

Il n’y avait pas de réelle raison au fait qu’elles m’aient tourné le dos alors même qu’elles ne me connaissaient pas… En tout cas, j’étais très en colère contre elle et j’allais me faire un malin plaisir à les embêter. Et à remporter ce stupide jeu puisqu’il le fallait… Là encore, j’avais été désavantagée par rapport aux autres poupées. Elles avaient été mises au courant bien vite. Moi je n’avais pas su quoi que ce soit sur le Jeu d’Alice avant que quelqu’un ne vienne m’en parler. Et je n’avais pas pu réellement y participer à cause du fait que je n’avais pas de corps. D’ailleurs, puisque j’avais un peu de ressentiment vis-à-vis de ça, j’en fis part à mon père…

- Il aurait juste fallu que je sois mise au courant du jeu en même temps que les autres… J’avais trouvé une façon de les affronter, mais le Sort Noir m’a empêché de mettre mon plan en pratique. Expliquai-je à mon créateur.

J’aurais pu posséder le corps de la seule d’entre nous qui avait perdu le jeu. Cela m’aurait permise de me battre et de remporter ce jeu. Mais la Malédiction de Regina m’en avait empêché malheureusement. Au fond, ce n’était peut-être pas plus mal… Au moins, j’avais un corps bien à moi à présent.

- Oh, mais je suis tout à fait disposée à faire le jeu vous savez… Répondis-je avec un petit sourire en coin. Elles vont regretter d’avoir douté… Certifiai-je avec assurance. Quand commençons-nous ? Lui demandai-je.

Lui avait ce qu’il souhaitait, à savoir son jeu et moi j’allais pouvoir me venger de mes grandes sœurs. Autant dire que pour le moment, m’allier à Niels était la meilleure des choses à faire. Pour le reste, seul l’avenir pourrait me dire quoi faire…


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Jeu 16 Fév - 17:51




La colère était un sentiment tellement malléable, presque autant que de la pâte à modeler quelque part, et Niels comprenait bien qu'en venant alimenter comme il le souhaitait celle de sa petite rose blanche à côté de lui il pourrait obtenir ce qu'il souhaite. Que le jeu reprenne, cette fois-ci comme il le faut, et surtout plus que tout trouver enfin une fin digne de ce nom. Il savait se montrer patient, depuis le temps qu'il attendait le retour d'Alice et quelques passages dans la N-Field inutile de dire que c'était plus que de simples petites années, mais il ne fallait pas non plus venir en abuser à la longue d'autant plus que le marionnettiste commençait à ronger son frein avec le fait d'avoir pu retrouver quelques poupées. La précipitation ne mènerait à rien de bon, si de nombreuses batailles ou plans avaient pu échouer c'était avant tout en grande partie à un manque de préparation et une avancée trop rapide qui ne faisait que conduire à l'échec, ainsi même s'il était plus que tentant de vouloir accélérer la machine il était évident par ailleurs dans son esprit qu'il allait arriver droit au mur avec cette méthode-ci. Et il n'avait pas tout délicatement positionné comme il le voulait pour que d'un simple revers de la main on vienne lui souffle, il n'avait pas fait autant de sacrifices pour les voir être inutiles, il n'avait pas fait tout ce qu'il avait pu faire juste pour obtenir en fin de compte un refus à sa fin heureuse. Il ne le permettrait jamais, il avait trop enduré pour juste abandonner et se dire que tant pis tout ceci aurait été au moins une folle amusante aventure, il gardait encore solidement les rênes en main parce que c'était important à son sens de garder le contrôle sur tout et encore plus tant qu'il n'aurait pas ce qu'il souhaite. Ainsi pour Niels ce n'était pas juste un jeu cruel qu'il imposait à ses poupées mais bien une course contre la vie, où dans cette balance il avait mis la sienne en jeu quelque part et qu'il voyait s'effriter et se ternir de jour en jour sans chercher à objecter une seule fois car c'était ce qu'il devait faire, et c'est pourquoi il ne devait avoir aucun remords à les pousser toujours plus loin mais plus que tout dans la direction qu'il voulait de toute évidence. Il jouait sur leurs sentiments, sans en avoir la moindre considération, cette obsession envieuse que pouvait avoir Kirakishou se trouvait ainsi n'être qu'une simple une aubaine pour lui et rien de plus à ses yeux.

Elle agissait comme une enfant pour lui, toujours vouloir autre chose que ce qu'il avait pu lui offrir comme cette jalousie incommensurable d'avoir un corps, il aurait pu penser que de posséder ce qu'elle voulait le plus aurait eu le don de la calmer mais a priori ce n'était pas le cas. Mais quelque part cette attitude faisait réfléchir Niels plus que de raison, sachant très bien que sa petite dernière avait été animée avec le morceau de cœur le plus proche de celui qui lui restait dans la poitrine, ne pouvant que se demander si quelque part ce n'était pas là un reflet de sa propre folie que de toujours courir après un rêve que beaucoup trouveraient impossible à réaliser. Est-ce que lui aussi en voudrait toujours plus même si Alice revenait ? Non. Il était persuadé que non, c'était son seul désir et il ne se laisserait pas hanter par d'autres démons une fois sa petite fille parfaite récupérée, préférant peut-être à l'heure actuelle encore se bercer de belles illusions qu'il se voulait réel. Ainsi ne disait-il rien lorsque Kirakishou pouvait déverser son poison sur celles qu'elle voyait comme ses sœurs, ne cherchant nullement à la contredire ou à l'arrêter d'une quelconque manière, sachant très bien que le mieux à faire était dans ce cas précis de ne pas agir justement. Après tout sa petite rose blanche voulait se battre et il n'allait pas l'arrêter, c'était ce qu'il attendait d'elle et ce qu'il pensait être en droit d'attendre des autres après tout, voyant à quel point il était amusant quelque part que ce soit justement la première et la dernière de ses poupées qui puissent mettre le plus de fougue dans cet ouvrage qu'il allait accomplir. Toutes deux voulant impressionner des personnes différentes, dans le premier cas lui et dans le second ses congénères, mais quelque part c'était bien ce besoin de reconnaissance qui venait à jouer dans cette histoire. Il s'était contenté d'un fin sourire amusé lorsque Karen parlait de la peur qu'elle pouvait inspirer, il n'était pas sûr de son côté que c'était vraiment pour cette raison que les autres Rozen Maiden avaient pu dénigrer l'existence de la septième mais si ceci lui donnait une assurance particulière alors il n'allait pas la contredire, de même en ce qui concerne les précédentes règles qui avaient pu être mise en place. Combattre jusqu'à l'éveil d'Alice et ne jamais le revoir, seule la gagnante aurait dû avoir ce privilège, mais la malédiction était venue ainsi fouler deux simples petites règles mais si essentielles.

« Il est vrai que tu as été mise au courant que plus tard, mais l'important est que tu l'as été en fin de compte, et d'ailleurs la raison en est même toute simple : ta conception fut assez tardive et lorsque tu as ouvert les yeux il avait déjà commencé. Il aurait pu finir à cet instant, tout comme pour les autres, tu as tout de même eu ta chance c'est tout. Cependant, je ne doute pas un seul instant de tes capacités ma petite Rose Blanche, je sais que tu es pleine de ressources. Après tout, c'est bien moi qui t'ai créé, n'est-ce pas ? »

Rozen en faisant une poupée différente avait cru obtenir un résultat différent, après avoir fait six poupées bien physiques il avait pensé au fait qu'il serait malheureusement possible pour elles de se casser ou s’abîmer avec le temps, cherchant ainsi un être qui serait beaucoup plus éthéré et qui par conséquent pourrait atteindre une certaine forme d'immortalité quelque part. Il ne voulait plus enchaîner Alice à un corps qui puisse se détériorer, en réalisant ceci il avait cru en avoir la nausée rien qu'en regardant les six petites filles artificielles qu'il avait pu faire et ne supportait plus leur vue au point à chercher à les éloigner le plus possible de lui, et il avait eu encore une fois ce vain espoir trop grand que lorsque sa dernière conception ouvrirait les yeux ce serait la bonne. Mais ce ne fut qu'une déception de plus, lui laissant malgré tout un bout de son cœur dans cette opération, et face à ce qu'il considérait être un échec nouveau il était évident pour lui que Kirakishou en tant que détentrice d'une Rosa Mystica devait participer tout comme les autres à ce funeste jeu qui avait déjà commencé. Tout n'avait été qu'une question de mauvais timing pour elle en fin de compte, subissant peut-être indirectement les agissements de ses caprices qu'il avait pu avoir, mais Niels n'allait pas s'excuser pour ceci. Pourquoi le devrait-il ? Il lui avait donné la vie et c'était tout ce qui comptait, il avait déjà fait beaucoup à son sens et lui fait de lui parler ainsi en cet instant était un privilège qui lui accordait parce qu'il le voulait bien, les sentiments et ressentiments qu'elle pouvait ainsi avoir n'étaient qu'un simple moyen d'arriver à son objectif plus rapidement. Et il n'y avait qu'à voir ainsi le résultat en fin de compte, le fait que sa petite dernière puisse accepter de participer pas comme certaines petites traîtresses qui le poignardaient dans le dos, voyant très bien que chacun des deux venait ainsi à obtenir sa part dans cette histoire. Elle participait comme il le voulait, peut-être même qu'elle viendrait écraser les autres, et lui venait à lui présenter ses fameuses grandes sœurs chéries pour qui elle cherchait une forme de vengeance sans égal. Ils étaient gagnants sur bien des tableaux, d'autant plus que rien ne l'empêchait ainsi de venir continuer à alimenter la dévotion que son ange noir pouvait avoir pour lui, gardant encore pour l'heure sa main sur la sienne comme pour lui montrer qu'il n'était pas prêt à la laisser tomber si facilement.

« Si tu savais à quel point ta réponse me fait plaisir, toutes tes sœurs sont loin de comprendre cet enjeu pourtant crucial, même s'il va falloir faire preuve de quelque peu de patience pour toi. Je sais que tu es impatiente pourtant, pouvoir enfin te présenter face aux autres, mais je pense qu'il ferait faire ceci dans une petite cérémonie amusante et inaugurale quelque part. »


D'ordinaire il n'était qu'un spectateur du jeu, et parfois même il l'ignorait quelque temps en d'une certaine façon avant de revenir poser son regard dessus pour voir que rien n'avait bougé, mais Niels ne comptait pas changer son statut pour autant malgré les circonstances. Il voulait bien organiser et mettre en scène néanmoins il ne viendrait pas en avantager une sur les autres, chacune avait ainsi sa chance et quelque chose lui disait que c'était ainsi qu'il aurait les meilleures surprises, sachant prendre du recul quant au fait que malgré le refus de Shinku par exemple de se battre ce n'était pas pour autant qu'il allait donner l'occasion à l'une de l'abattre facilement. Tout devait se faire dans les règles, même si en ce moment elles se montraient tout particulièrement floues dans ce nouveau contexte il se devait de l'avouer, ainsi pensait-il qu'il serait plus simple d'introduire Kirakishou aux autres dans une ambiance peut-être plus ou moins neutre. Pas qu'il ne voulait pas qu'elles se battent, loin de là même vu le fonctionnement du jeu d'Alice, mais il voulait qu'elles prennent toutes consciences que toute cette histoire était loin d'être juste un petit amusement de carnaval et que surtout les sept poupées étaient bien réunies donc que rien ne pouvait empêcher le déroulement des choses. Leur présenter la Rose Blanche c'était leur prouver que même ce qu'elles pensaient irréelles étaient pourtant bien du concret, qu'il n'y avait plus aussi à douter dans ses paroles et sa détermination ainsi lorsqu'il avait pu dire avoir fait sept poupées il y en avait bien sept donc ne jamais remettre en question ses mots, mais aussi que la petite vie tranquille qu'elles pensaient naïvement avoir été désormais terminée. Mais pour l'heure il devait faire semblant encore, aussi difficile que ceci puisse lui paraître parfois et garder ce sourire sur ce masque parfaitement mis, alors qu'il lâchait doucement la main de la plus jeune pour poser son coude sur la table et poser son menton dans sa paume. Il l'observait, voyant tout le potentiel dont elle était capable, sachant très bien que ses retrouvailles entre eux pourraient paraître dans un sens si froides et assez aseptiques dans un sens. Il ne devait pas la négliger pour ce qu'elle était, une jeune fille désormais, d'autant plus qu'il était maintenant assuré de sa bonne conduite dans le déroulement des choses. Ainsi avait-il pour elle toujours cet air qui se voulait chaleureux, cette expression qui ne faisait que cacher ce vide en lui, plus doux dans ses paroles que ce qu'il avait été jusqu'ici même s'il n'avait jamais parlé de manière agressive une seule fois.

« Mais cessons de parler du jeu, nous aurons désormais tout le temps d'y revenir, si ceci ne te dérange pas en tout cas. Je voudrais en savoir un peu plus sur toi, sur tout ce que tu as pu traverser tu sais car ça n'a pas dû être facile pour toi, ce que tu deviens après tous ces instants passés sans te voir. Oh, d'ailleurs, tu me vois désolé de ne pas te l'avoir demandé plus tôt mais est-ce que tu souhaiterais boire quelque chose ma petite Rose Blanche ? »

Une action peut-être pas si anodine que ceci, malgré les apparences qui pouvaient s'y prêter, glaner le plus d'informations possible était toujours bon à prendre surtout sur une de ses créations.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Sam 25 Fév - 12:47

Je vous retrouve enfin, Père !


Je fus assez déçue… Je m’étais attendue à ce que mon créateur, mon père prenne un peu plus ma défense et qu’il soit un peu plus d’accord avec moi alors que je déversais mon fiel sur mes sœurs et l’offense immense qu’elles m’avaient faite. Mais non. Il resta silencieux, me gratifiant tout simplement de son sourire en coin qui commençait sincèrement à m’agacer même si je n’en laissais rien paraître…

Décidément, rencontrer mon créateur était plus décevant qu’autre chose. Il ne m’était apparemment utile que pour me mettre en contact avec les autres poupées. Moi qui avais espéré bien plus… J’allais devoir prendre le temps de me remettre de cette petite déception. Mais ce n’était ni le lieu, ni le moment. J’avais pris l’habitude que tout le monde fasse mes quatre volontés et ça n’allait apparemment pas être le cas de cet homme. Il me fallait plus de temps en sa compagnie pour essayer de le comprendre… En attendant, j’allais jouer la parfaite petite fille qui avait hâte de se battre. Ce qui était vrai en un sens, mais sans doute pas pour les raisons que Niels espérait…

- Peut-être… Dis-je en haussant les épaules. Le Sort Noir me donne une autre chance de les vaincre et je compte bien en profiter. Ajoutai-je calmement. Vous nous avez toutes créées Niels et en cela, nous sommes toutes particulières. Souris-je doucement.

Mon créateur semblait être très égocentrique. Un défaut qui ne me gênait pas plus que cela, je devais bien l’avouer. Nous avions tous nos petits points faibles et je n’allais pas blâmer quelqu’un pour cela… Depuis, cela m’aidait à apprendre, à connaître mon père et c’était quelque chose d’assez spécial. Du moins me l’imaginai-je. Je n’avais pas l’impression que mes sœurs avaient pu avoir l’occasion de le voir ainsi… Ou alors il cachait bien son jeu… Ce qui était très vraisemblable.

- Vous allez organiser une fête pour nous réunir ? Demandai-je avec un sourire. Quelque chose qui se finisse avec un combat ?

J’essayais d’imaginer ce qu’il pourrait bien inventer. Même si tout cela me paraissait bien long… Je pouvais m’occuper de ses folles dès aujourd’hui, j’en avais même très envie… Je n’aimais pas être patiente dans ces moments-là, mais comment désobéir ? Cela m’était bien impossible pour le moment, aussi me résignai-je à attendre. Un soupir m’échappa quand je pris cette décision qui n’était pas du tout facile pour moi…

- Vous avez quelque chose de sucré à me faire goûter ? Demandai-je avec un sourire gourmand quand il me proposa un verre. J’ai été enfermée dans une chambre stérile jusqu’à la fin de la Malédiction… Je n’avais pas vraiment de compagnie, aucun contact avec les autres… Un peu comme dans le N-Field… Expliquai-je. Depuis, je découvre ce monde… J’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Avouai-je.

Ce n’était pas un secret et une simple recherche lui permettrait de connaître ses informations. Aussi, autant les lui donner dès à présent, cela ferait gagner du temps à tout le monde…


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Mer 15 Mar - 18:03




Qu'il était beau à son sens que de voir de la détermination dans le regard de sa création, ce qui n'avait pas été le cas de toutes après tout ou du moins pas de la manière qu'il le souhaitait, et dans un sens Niels savait qu'il était dans son droit de leur demander ce qu'il voulait même se battre jusqu'à ce qu'au final il ne puisse en rester qu'une seule. Pourquoi pas ? C'était lui après tout qui leur avait fait le don de vie, c'était lui qui avait passé des heures sur chacune dans l'espoir immense de pouvoir trouver entre ses mains la petite fille parfaite et la plus pure de toute, se sentant ainsi avant tout comme leur créateur que leur père dans le sens strict du terme. Et il était amusant de voir quelque part qu'il n'avait pas eu la même relation avec l'ensemble de ses poupées, le temps qu'il avait passé avec une était différent de celui en compagnie d'une autre, mais ce n'était pas le résultat d'un quelconque sentiment d'affection particulier – ou presque – mais bien du ressentiment d'être assez proche de son idéal qu'il pouvait avoir en tête. Ainsi Shinku avait été une privilégiée dans cette histoire, celle qu'il avait pu le plus tenir dans ses bras et fait son éducation au point qu'elle ressemblait à une véritable petite lady quelque part, mais il était clair que toutes n'avait pas eu ce même traitement de faveur à son égard. Kirakishou à côté de lui en ce moment même faisait ainsi partie de celles qu'il n'avait pas spécialement pris le temps de dorloter ou de réconforter dans ses bras, ne préférant pour l'heure ne pas aborder ce détail car il ne savait quelle réaction bien trop disproportionnée elle pourrait avoir à son égard, mais ici c'était peut-être pour des raisons différentes de ses autres sœurs. Comme il l'avait dit, et comme elle semblait très bien l'avoir compris, sa conception avait été particulière et sa naissance l'était tout autant contrairement aux autres. Elle avait ouvert les yeux alors que le jeu et le trouble de la guerre avaient déjà commencé, son corps immatériel la forçait à rester dans un monde fait uniquement d'illusions au point qu'il avait lui-même souhaité quitter cet endroit rapidement par crainte de s'y perdre en cours de route, et peut-être que l’amertume d'un nouvel échec l'avait empêché d'avoir le même rôle qu'il avait eu pour les autres. Mais il n'avait aucune culpabilité de toute façon, il avait fait ce qui devait être et c'était tout, préférant tout de même rappeler son rôle dans le jeu d'Alice qu'il voulait voir débuter au plus vite.

« Dans un combat ? Eh bien, sans doute que ceci serait l'idéal, mais je ne peux le garantir dans un sens. C'est une chose qui dépendra de vous, je ne viendrai pas vous arrêter si l'envie vous démange, je ne peux pas vraiment agir directement ou du moins de manière assez frontale car je ne veux pas fausser les résultats à l'arrivée. »


Souriant toujours doucement à son adresse, même s'il était clair que Niels tirait les ficelles et ferait tout pour déclencher enfin les hostilités, il ne pourrait en aucun agir de manière ouverte pour en aider une plus que les autres. Tout ce qu'il pouvait faire, ce qui était à son sens non négligeable, c'était agiter un peu plus la haine au sein de cette « famille » particulière qu'ils pouvaient tous ensemble former. Cependant le marionnettiste ne voulait trop s'étendre sur le sujet tout simplement parce qu'il révulsait de déjà autant intervenir à son sens, il allait très certainement devoir se retrouver dans le rôle d'arbitre alors qu'il était clair depuis le début que ce ne serait pas à lui de devoir endosser cet attrait, de base tout ce qu'il devait faire c'était rester spectateur et attendre sans jamais rien dire ou quoi que ce soit d'autres jusqu'à ce que Alice la petite fille parfaite ne vienne à naître. Cette malédiction imposée l'obligeait désormais à sortir de sa zone de confort, si du moins on pouvait voir la situation de cette façon, et sa patience ne faisait qu'irrémédiablement en prendre un coup même s'il restait avec ce masque souriant figé sur son visage comme si rien ne pouvait l'atteindre. Et pour terminer au plus vite il avait besoin de connaître beaucoup plus les participantes, il avait beau leur avoir donné la vie quelque part elles restaient de parfaites inconnues après tant de temps sans se voir mais Niels en avait pleinement conscience, il allait appuyer là où chacune avait mal et ainsi les pousser l'une après l'autre à trouver une véritable raison de prendre part au combat même si pour sa petite Rose Blanche adorée il était évident que le moteur le plus évident serait la vengeance. Néanmoins il avait besoin de plus, il ne viendrait pas se contenter de ce seul élément et de s'endormir tranquillement sur cette seule notion qui était au final bien trop fragile, surtout en voyant à quel point Shinku se montrait peu conciliante à participer. Le marionnettiste craignait qu'elle puisse arriver le tour de force d’entraîner les autres sur cette voie-ci, de les convaincre petit à petit que c'était pour le mieux, et même s'il ne doutait pas par exemple de l'engagement de Suiginto à son égard il savait à quel point les mots pouvaient être tentants mais surtout les belles promesses qui pouvaient faire dévier du chemin initial. En tant qu'être manipulateur il connaissait les dangers, étendant lui-même au possible sa propre toile pour obtenir ce qu'il voulait, sachant ainsi qu'il devait ainsi mener un travail de fond.

Ainsi voulait-il jouer, en quelque sorte tout du moins, le gentil créateur ou père qui ne pensait pas qu'au génocide futur de sa progéniture montée de toutes pièces. Du moins, dans la mesure du possible et sans doute motiver un peu plus Kirakishou à participer, aborder un visage qui pourrait montrer à quel point la vie pourrait être aussi douce qu'un délicieux petit nuage en sa compagnie. C'est pour cette raison qu'il avait arrêtée de lui-même de parler du jeu, même si cette idée fixe ne faisait que crier dans son esprit et que Niels essayait de faire taire parfois pour ne pas avoir un mal de crâne horrible à la fin de la journée, voulant se montrer intéressé par tout ce que sa plus jeune poupée pourrait bien lui dire. Et quelque part il l'était vraiment, ingurgitant le moindre mot et le moindre geste du mieux qu'il pouvait, sauf que la raison n'était pas la même que ce qu'il voulait montrer. Ce n'était pas pour juste être gentil et apporter son soutien, il ne sait quelle autre idée qui pourrait traverser la tête de son interlocutrice, mais bien pour avoir le plus d'informations possible et ainsi les régurgiter au moment le plus opportun. Il écoutait ainsi ce que pouvait bien lui dire sa petite Rose Blanche, apprenant ainsi à quel point une fois encore l'histoire s'était déroulée de la même manière que dans celle d'originale, lui délivrant d'elle-même une donnée qui trouvait non négligeable. Elle avait toujours été isolée qu'elle le veuille ou non, de la même manière qu'elle en voulait terriblement à ses sœurs de ne jamais l'avoir rencontré et peut-être par extension laissée dans cette solitude qui s'était imposée à elle sans qu'elle ne puisse rien y faire, comprenant alors un peu mieux le pourquoi de cette colère qu'elle avait l'air d'avoir en elle et ce besoin démesuré de se venger en faisant beaucoup de bruit. C'était pour Kirakishou un moyen d'attirer l'attention sur elle, de prouver son existence et qu'on ne la laisse plus jamais de côté dans l'ombre, un point sur lequel Niels avait bien l'intention de creuser par la suite. Il souriait toujours alors qu'il faisait signe au serveur d'approcher avant de le faire se baisser quelque peu, venant ainsi chuchoter dans son oreille, pour lui demander d'apporter quelque chose de très spéciale avant de le laisser repartir et de reposer son regard qui se voulait si compréhensif et charitable envers elle. Il devait profiter de cet instant qu'ils avaient ensemble, après tout ce n'était pas pour rien quelque part si la jeune fille était venue à sa rencontre et il lui semblait juste inconcevable qu'elle puisse s'être donné autant de mal juste pour lui donner un petit signe de vie de sa part, lui offrir comme il le pouvait ce qu'elle attendait de lui sans pour autant en abuser.

« Ma pauvre petite Kirakishou. Je me doute bien que ceci n'a pas dû être facile pour toi, tout d'abord ignorée par tes sœurs et ensuite par des parents qui ne le sont même pas en réalité, mais je peux te garantir quelque chose : le monde est absolument fascinant et tu as bien raison de vouloir le découvrir. Je me ferai même un plaisir de répondre à la moindre interrogation que tu pourrais avoir à son sujet, même si je n'ai pas la prétention de tout connaître car il y a une part de mystère si amusante, et j'espère que tu en feras la démarche dès que le besoin s'en fera ressortir de ton côté. »

Se rendre disponible mais surtout présent avant tout, lui montrer d'une certaine manière qu'elle n'avait plus besoin d'avancer toute seule et qu'elle ne l'était plus vraiment, Niels avait pour idée de former petit à petit autour de Kirakishou une atmosphère de sécurité et surtout le fait qu'à ses yeux elle n'était pas invisible mais bien présente. Il voulait qu'elle puisse se dire que la seule personne qui se préoccupait vraiment d'elle c'était lui, personne d'autre et quelque part il allait devoir faire sa petite enquête pour s'en assurer le plus possible, ce qui ne ferait que lui offrir une motivation supplémentaire de combattre. Néanmoins ceci pourrait rester différent de son Ange Noir, l'aîné n'agissait que par amour et véritable dévotion pour lui, cultiver une crainte que sa présence à ses côtés elle se retrouve de nouveau isolée mais aussi abandonnée de tous. De toute façon, il le savait très bien ou du moins venait s'en convaincre le plus possible même si c'était une parfaite illusion pour le coup, le jour où Alice viendrait à renaître tout serait très différent et tous les faux sentiments ou situations en place feraient place à de l'honnêteté et sincérité de sa part. De même que pour la poupée qui serait la grande gagnante, il avait son idée fixe sur sa vision de la chose et du jeu sans voir quelque part que tout ceci n'était que le fruit de son désir, voyant déjà le fait qu'entre eux il n'y aurait plus aucune tromperie ni quoi que ce soit dans ce goût-ci. Et c'était un rêve si doux, qui le hantait à chaque instant de son existence depuis que les mémoires étaient revenues, mais avant d'arriver à un tel résultat il avait beaucoup de travail encore à fournir et il allait devoir attaquer sur plusieurs fronts dont celui de Kirakishou qui serait un véritable challenge en soi. Cette rose si imprévisible, il ne pouvait même pas anticiper vraiment les actions futures et ne rendait que la partie que plus exaltant dans un sens, il risquait de se piquer avec ses épines cependant c'était un risque qu'il était prêt à prendre. Aucun sacrifice n'était trop beau pour la future petite fille parfaite, son véritable trésor qu'il avait hâte de tenir dans ses bras, tant que le résultat était là c'était le principal. Ainsi son sourire s'agrandissait alors qu'il voyait le serveur revenir avec un long verre, rempli d'une boisson qui était loin d'être celle habituelle commandée dans cet endroit qui était destiné avant tout aux adultes, le posant ainsi sur la table pour ainsi se dévoiler et il espérait bien ferait plaisir à sa création.

« Ah ! Voici donc pour toi, tu verras c'est particulièrement sucré pour le coup, un magnifique milk-shake au chocolat. Tu es encore trop jeune pour les boissons alcoolisées, étant malheureusement la majorité de ce qui est servi ici, et je ne voudrais pas qu'il puisse t'arriver quelque chose voyons. »

Pas avant que le jeu ne commence en tout cas, il serait dommage que sa poupée se trouve endommagée avant l'heure fatidique, tandis qu'il jouait un peu avec son propre verre en le faisait tourner doucement avec son doigt.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Lun 27 Mar - 20:32

Je vous retrouve enfin, Père !


J’avais essayé… Mais au final, je ne savais pas trop quoi penser de notre créateur à toutes. Je l’admirais toujours, mais quelque chose au fond de moi me disait de me méfier : l’homme était comme moi, il n’était pas ce qu’il semblait… Moi, tout le monde pensait à une petite-fille docile et impressionnable, alors que je les manipulais tous comme les pantins qu’ils étaient… J’avais comme la sensation que je ne devais pas ce petit talent à ma personnalité… Ceci dit, en attendant, je pouvais bien profiter de me retrouver avec mon père.

Aussi quand il me parla de mes sœurs et du fait qu’il voulait que je les rencontre, je fus assez jalouse. Elles l’avaient retrouvé avant moi. Encore une fois. C’était si rageant d’être ainsi la dernière alors que j’étais clairement celle qui avait le plus de ressources… Mais j’étais arrivée après les deux autres… Cela m’agaçait énormément. Aussi quand il parla de fête, je parlai de combats. J’avais envie de me défouler.

- Les résultats ? Fis-je en mettant la tête sur le côté. Mais… Vous avez bien une envie particulière sur le nom de la gagnante non ?

C’était étrange… Dans tous les jeux que j’avais vus, les instigateurs voulaient qu’une personne ou quelques autres, bien particulières gagnent. Ce ne semblait pas être le cas de mon créateur. Et c’était franchement étrange. D’autant plus que je lui proposais un combat, alors ça aurait forcément dû l’intéresser plus que cela non ? C’était franchement étrange…

Et je fus donc perturbée un instant. Mais il me ramena à la réalité en me demandant plus de précisions sur celle que j’avais été durant la Malédiction. Je lui avouais que comme dans mon ancienne vie, j’avais été seule et enfermée… Sa compassion me fit sourire. Non parce que je trouvais que c’était une bonne chose qu’il compatisse pour moi, mais bien parce que c’était ironique qu’il le fasse… Après tout, c’était lui qui m’avait condamnée à la solitude en me créant sans corps…

- Vraiment, vous allez répondre à toutes mes questions ? M’égayai-je sur ma chaise. J’en ai plusieurs… Déjà, comme c’est possible que j’ai un corps ? Je n’en avais pas avant, alors quoi, la Malédiction m’en a créé un ? Est-ce que l’on peut repartir dans notre monde ? Et est-ce que l’on peut quitter la ville ?

J’avais entendu tellement de choses contradictoires là-dessus que je préférais demander à quelqu’un à qui je pouvais me fier. Niels n’aurait aucune bonne raison pour me mentir… Du moins l’espérai-je. Entre temps un serveur fut arrêté par mon créateur et revint avec une boisson qu’il posa devant moi. Intriguée, j’en reniflais le contenu mais ne trouvais pas d’odeur d’alcool. Je voulais des choses sucrées, pas du reste. Mon créateur m’expliqua par la suite que c’était un milk-shake au chocolat. J’avais déjà goûté le chocolat et j’aimais bien ça. Restait à voir ce que ça valait sous cette forme-ci. Aussi ne me fis-je pas prier pour goûter. Et je fus absolument ravie.

- C’est très bon ! M’exclamai-je. Ça existait déjà dans notre monde ?

Moi je ne pouvais pas le savoir. Je n’avais jamais rien mangé de ma vie avant de subir la Malédiction…


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Dim 2 Avr - 20:30




La discussion sur le jeu d'Alice était pour l'instant close à son sens et Niels ne comptait pas vraiment revenir dessus pour l'instant, ayant bien d'autres idées en tête comme le fait d'obtenir un peu plus la confiance de sa petite dernière, même si quelque part le fait qu'il ne vienne pas répondre la question que sa poupée pouvait bien lui poser n'était pas un caprice quelconque mais bien une manière de l'éviter. Qui serait la grande gagnante ? Ce n'était pas à lui de le décider et seule la meilleure pourrait y arriver, celle qui était le plus proche de la perfection et le deviendrait par cet unique biais selon sa vision des choses, et il n'avait aucune envie d'intervenir de manière frontale dans cette histoire pour en avantager une plus que les autres. Car même si le marionnettiste avait ce besoin de contrôle absolu sur les choses qui pouvaient bien l'entourer, même s'il poussait du mieux qu'il pouvait ses petites choses si fragiles à qui il avait pu donner la vie, il savait pertinemment que s'il y avait bien une notion sur laquelle il n'aurait aucun pouvoir réel ce serait la naissance d'Alice. Chacune pouvait ainsi remporter le titre glorieux et devenir ainsi la plus merveilleuse des filles, il tenait à ce qu'elles puissent partir sur un même pied d'égalité et surtout n'afficher aucune préférence d'une quelconque manière soit-elle, parce que pour lui ce n'était pas forcément très important qui elle était mais beaucoup plus qui la gagnante allait devenir. Et de toute façon, il n'accorderait que ses sentiments à cette petite perfection et personne d'autre alors inutile d'avoir une attache pour les futures perdantes à son sens, la neutralité étant ainsi le meilleur moyen que Niels pouvait avoir de se préserver. Il n'avait ni le temps ni l'énergie ou l'envie de s'attacher à une poupée qui finirait par perdre, sachant très bien ce que ceci pouvait dire pour elle même si à Storybrooke tout ceci pouvait bien changer la donne et il n'y avait qu'à voir le faire que Kirakishou était désormais pourvue d'un véritable corps elle aussi, laissant juste pour le coup une fois encore son sourire se maintenir sur son visage en étant presque amusé de voir quelle candeur sa petite Rose Blanche pouvait avoir par instants. Il ne la connaissait pas autant qu'il le voudrait, c'était un fait avéré et qui se prouvait en cet instant, et il allait devoir y remédier pour mieux la guider dans le sens qu'il voulait.

« Bien sûr que je vais y répondre, je te l'ai dit voyons, et je vais même te dire un petit secret qui n'en ait pas vraiment un : je ne mens jamais, alors quand je dis quelque chose, tu peux me croire sur parole sans la moindre crainte. »

Et c'était purement véridique, même si quelque part il jouait sur les mots avec une habilité certaine ce n'était pas dans le fond mentir mais donner un autre angle de vue tout simplement, aussi bien sa plus grande force que faiblesse. C'est d'ailleurs aussi dans cette optique qu'il n'avait pas souhaitée voulu lui répondre quant à la question de la gagnante, sachant très bien que si elle venait à pousser les choses de façon un peu plus pointue il se retrouverait piégé, il n'avait aucune envie de rendre des comptes à quelqu'un et encore moins à une de ses créations dans un moment qu'il jugerait non pas comme étant de la curiosité mais de l’insubordination. Niels n'avait d'ailleurs toujours pas accepté le fait que Shinku puisse faire ainsi de la résistance de la sorte, sachant très bien que tôt ou tard elle se rendrait compte que si elle voulait se maintenir en vie elle n'aurait d'autres choix que de se plier au jeu qu'elle le veuille ou non, et il n'avait aucune envie de l'accepter de la part d'une autre de ses poupées surtout pas en voyant quel don merveilleux il avait pu leur faire à savoir celui de la vie. Ne méritait-il pas qu'elles fassent leur possible pour le remercier, même si ceci voulait potentiellement dire devoir la sacrifier dans un sens paradoxalement, et lui offrir ce qu'il attendait après tant d'années ? Il n'avait  pas l'impression de leur demander tant que ça pourtant, sans doute bien trop aveuglé par son désir et son désespoir de plus en plus grandissants à mesure que le temps était en train d'avancer, alors qu'il supportait de moins en moins sa place de spectateur si c'était pour voir un tel gâchis qu'on lui offrait sous les yeux. C'est pourquoi il espérait que Kirakishou serait bien différente, il s'était déjà assuré d'une sorte d'accord entre eux même s'il n'avait pas réellement été présenté de la sorte mais Niels voulait aussi une certaine loyauté de sa part qu'il estimait légitime, et le mieux à faire pour s'en assurer était encore de tout faire pour provoquer le plus possible le destin dans un sens. C'était pour cette raison qu'il était prêt à se plier au jeu quant au fait de se rendre si disponible à la moindre interrogation qu'elle pourrait avoir, lui offrir la vision d'être celui qui peut la guider quoi qu'il puisse arriver et qu'à la longue elle vienne automatiquement se tourner vers lui, et il ferait tout pour ne pas louper son coup c'était une certitude.

« La magie de la malédiction a fait beaucoup de choses qui nous dépasse tous. Elle a pu transformer des animaux en humains, elle vous a donné à tes sœurs et toi un corps qui n'était de base pas le votre voir même un entièrement dans ton cas, et je ne suis malheureusement pas un spécialiste du domaine pour te donner une réponse plus concrète que celle-ci. Elle t'a donné un corps, allant à l'encontre de ce que j'ai pu envisager pour toi, pour te museler ainsi dans quelque chose de si périssable et on ne peut allait contre. Quant à la ville, tu peux toujours la quitter mais c'est à tes risques, si tu ne reviens pas à Storybrooke à un certain moment donné tu oublieras qui tu es vraiment même. Et la question du monde... je suppose que tout dépend duquel tu veux parler. »

Niels avait eu son petit sourire énigmatique en fin de phrase, Kirakishou en tant qu'habitante permanente de la N-Field devrait savoir qu'il y avait une multitude de porte là-bas qui ouvrait sur des mondes bien différents, pensant au fait que lui et ses poupées avaient ainsi évolué dans des espaces-temps bien différents. Et s'il était arrivé au marionnettiste de quelques fois faire quelques voyages dans ses autres dimensions, notamment en compagnie du magicien Laplace qui revêtait toujours sa forme de prédilection à savoir un lapin blanc en costume, il était vrai qu'il avait aussi pris le temps de se perdre dans quelques-uns par la même occasion dans l'attente qui lui semblait être devenue une éternité. Savoir depuis combien de temps il attendait le retour d'Alice était alors difficile à juger, même lui avait perdu le fil au bout d'un instant et il ne préférait même pas se poser la question sous risque de lâcher le masque souriant qu'il avait, la seule chose dont il était sûr c'était que tout ceci était juste une torture et que ses sentiments pour elle n'avaient jamais faibli un seul instant. Néanmoins il ne serait dire à l'heure actuelle si cette malédiction était une bonne ou une mauvaise chose, tout dépendait des angles de vue de toute manière, appréciant le fait d'avoir permis ainsi à ses poupées de se retrouver au même endroit et qui était une bonne chose pour le jeu mais de l'autre c'était aussi dénaturer par certains aspects celui-ci par la même occasion. Que sa « fille » à côté de lui puisse avoir un corps Niels avait encore du mal à le digérer, il lui faudrait un moment d'adaptation pour faire taire cette colère en lui qui hurlait et se trouver être l'être conciliant qu'il était, car la conception qu'il avait pu avoir été toute particulière mais surtout loin d'être dénué de sens comme tout ce qu'il pouvait entreprendre. Cependant il comprenait très bien que dans l'état actuel des choses il serait forcément plus facile pour elle se battre avec ses sœurs dans ces conditions, elle ne pouvait pas attendre indéfiniment dans le monde des songes qu'elles viennent gentiment pointer le bout de leur nez et encore moins en sachant que la très grande majorité ne croyait pas à l'existence de la petite dernière, ce qui aidait peut-être d'une certaine manière à accepter un peu mieux la situation et surtout l'état dans lequel elle se trouvait.

« Oh là encore la question est de savoir de quel monde tu me parles ma petite Rose Blanche ! Pour certains oui et pour d'autres non, personnellement j'ai attendu celui-ci pour avoir la chance d'y goûter en tout cas, et tu vois quelque part tu n'es pas la seule à avoir encore des choses à découvrir. »

Abandonnant son verre avec lequel il jouait pour venir tapoter doucement le nez de sa création, le tout toujours avec son sourire chaleureux qui ne faiblissait ainsi jamais, il était quelque part de voir quelle innocence pouvait se cacher derrière sa dernière alors qu'elle était pourtant celle de qui Niels se méfiait le plus. Il n'avait pas pris le temps de la connaître et faisait ainsi état d'une certaine imprévisibilité à son sens, quelque chose qu'il n'appréciait pas vraiment vu la manière qu'il aimait que tout soit sous contrôle et plus particulièrement sous le sien, et il était amusé ainsi de voir une facette qu'il ignorait. C'est pourquoi il voulait gagner encore plus sa confiance, autant pour le combat à venir mais aussi pour se préserver d'une quelconque manière qu'elle pourrait chercher pour l'attendre car il ne pouvait prévoir encore ses réactions, allant même jusqu'à lui offrir un semblant d'information sur lui alors qu'il était sans doute l'une des personnes les plus secrètes de cette ville. Mais est-ce que ça l'était vraiment ? Kirakishou était née dans la N-Field, plus particulièrement dans la Mer de l'Inconscience, et pour se faire il avait forcément la connaissance de ce monde-ci si à part donc par extension qu'il n'y en avait pas qu'un seul dans l'univers. De même, dans la continuité de cette pensée, le fait qu'il puisse sous-entendre dans un sens avoir voyagé n'était pas quelque chose qui devait étonner car après tout il était avant tout un artiste itinérant même si bien sûr il faisait référence aux mondes et non pas seulement à la Forêt Enchantée qu'il avait pu voir en long. Tandis qu'il voulait créer comme un point de similitude entre sa poupée et lui, histoire de lui montrer qu'elle n'était pas aussi seule qu'elle pouvait bien le penser et que lui aussi pouvait ainsi par extension la comprendre, bien que ce n'était clairement pas mentir vu qu'il ne pouvait répondre à toutes les questions de l'univers non plus. Le tout délivrait sur un beau plateau de pseudo chaleur familiale, ou du moins quelque chose s'en approchant même si dans un sens ceci n'était que factice pour lui que de jouer ainsi un peu le rôle de père, car si le fonctionnement marchait avec Suiginto alors pourquoi pas avec elle aussi ? Même s'il allait devoir y aller plus doucement, de manière bien plus subtile, il en était convaincu car toutes ne pouvait avoir l'amour de son Ange Noir pour lui.

Cependant, en y regardant de plus près, Niels se rendait ainsi compte à quel point sa relation avec chacune de ses poupées était réellement différente et surtout unique. La seule variable qui ne changeait pas, ou du moins celle encore bien présente avant que le sort noir vienne à tomber sur tout le monde sans prévenir, c'était peut-être un certain respect de leur part comme pouvait l'avoir ainsi un véritable enfant pour son parent. Pour le reste la vision qu'elles pouvaient en avoir été ainsi assez changeante, il en était persuadé en tout cas et il en voulait pour preuve les réactions qu'il avait pu observer minutieusement dès qu'il croisait l'une d'elles, il avait pu connaître ainsi le respect profond de Suiginto et la colère de Shinku dans le lot. Mais Kirakishou dans tout ça ? Il n'arrivait pas réellement à le lire dans ce cas précis, après tout c'était bien elle qui était venue le voir et pour une fois le destin avait été comme forcé dans un sens, ce qui offrait une inconnue dans la véritable absolument divine il devait bien l'avouer. Il voulait savoir ce qu'elle pouvait bien penser de lui mais c'était loin d'être une question d'ego, très loin même car l'animateur de la garderie n'avait pas ce genre de préoccupation trop futile à son sens, tout simplement parce que justement cette vision que celle qui était désormais une jeune fille pouvait avoir pouvait changer tellement de choses dans la balance comme sa manière d'agir envers elle. Ceci ne pouvait que l’aiguiller un peu plus dans le rôle qu'il devait avoir pour elle, de sa façon de faire et avoir ainsi les bonnes réactions au moment le plus approprié, d'autant plus qu'elle était loin d'être un livre facilement ouvert ou encore à pouvoir lire aisément. Les autres sans problème, Rozen avait pu les côtoyer même si c'était à temps inégal, mais la petite dernière était une tout autre affaire et un challenge à part entière qui allait lui demander vigilance ainsi que rigueur. Niels savait par avance qu'il devrait aussi faire preuve de plus d'attention et de subtilité en sa compagnie, connaissant par ailleurs les pouvoirs dont elle était capable et surtout les illusions dont il venait se méfier car sachant ainsi à quel point les apparences pouvaient être trompeuses, devant s'assurer de ne jamais se la mettre à dos d'une manière ou d'une autre.

« Je dois t'avouer que ça reste une surprise de te voir ici, je ne pensais pas que la malédiction pouvait aller si loin, et d'autant plus que tu viennes me voir de la sorte. Je crois que les autres ont été trop intimidées pour faire comme toi, ou alors elles ont eu peur, c'est étrange tu ne trouves pas ? »

Il eut un fin rire à cette pensée, tout n'avait été qu'une question de hasard pour celles qu'il avait pu retrouver mais pas pour Kirakishou, ce qui poussait peut-être malgré lui une certaine curiosité de sa part.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Mar 11 Avr - 20:30

Je vous retrouve enfin, Père !


J’étais assez surprise de voir qu’il voulait bien répondre à toutes les questions que je pouvais avoir sur ce monde et les autres. Du moins espérais-je qu’il savait que je ne me contenterai pas de l’interroger seulement sur ce monde, celui où nous étions actuellement. Cela me semblait bizarre… Sans doute parce que je n’avais jamais eu quelqu’un pour me répondre, pour m’expliquer les choses… J’avais été bien trop isolée dans le N-Field et j’en gardais une certaine rancune à mon créateur malgré tout… Ce n’était au final que justice qu’il me réponde !

- Vous savez bien que je ne connais rien de vous… Fis-je remarquer. Il est normal que je m’interroge un minimum non ? Demandai-je.

Je ne mis pas longtemps avant de lui demander des précisions sur la Malédiction et quelques petites questions sur ma propre condition. Après tout, j’avais un corps à présent et non seulement ça allait contre ses plans, mais en plus, c’était normalement impossible. Qui avait créé ce corps pour moi ? L’avais-je volé pendant le transport de mon monde à Storybrooke ? Tant de questions… Mais j’avais commencé par quelques-unes seulement, ne voulant pas trop abuser au départ…

- Les animaux, mes sœurs… C’est compréhensible. Il y avait un corps de base. Mais ce qui m’est arrivé… Ça, ça m’intrigue énormément… Est-ce vraiment mon corps au final ? Demandai-je. J’aurais pu le voler non ? Mon esprit a pu être transporté dans le corps de quelqu’un… Non ? Dis-je en le regardant avec curiosité. Je vois… On a une idée du temps que l’on peut rester absent ou pas du tout ?

C’était primordial. J’allais pouvoir visiter le monde extérieur et ça, c’était quelque chose que personne ne m’empêcherait de faire. Ceci dit, je voulais tout de même garder mes souvenirs pour aller jusqu’au bout de mes plans. J’allais devoir faire des recherches là-dessus, c’était obligé… Je ne relevais même pas quand il se moqua de moi, me contentant d’un simple regard en biais avant de savourer le milk-shake qui venait de m’être servi. J’avais tout un monde de goût et d’odeur à explorer… Et j’avais un gros faible pour les petites choses sucrées.

- Quand je parle de notre monde, je parle de celui dont nous sommes originaires… Expliquai-je malgré tout en levant les yeux au ciel. Si je voulais parler d’autre chose, je l’aurais précisé. Et je crois connaître assez bien le N-Field pour savoir que non, il n’y avait pas de milk-shake là-bas… À moins que vous ayez fait en sorte que je ne puisse pas en profiter ? Ironisai-je avec un petit sourire innocent.

J’étais la Rose Blanche, certes, mais j’avais des épines et il ne fallait pas que je lui permette de l’oublier. J’étais quelqu’un avec qui il allait devoir compter… Et même si j’étais docile pour le moment, mieux valait qu’il sache que j’avais mon petit caractère moi aussi. Cela me paraissait plus juste.

- Pas vraiment. Répondis-je en haussant les épaules. Elles ont toujours eu tendance à énormément vous idéaliser, je le sais pour les avoir souvent espionné. Avouai-je. Et il n’y a rien de pire que de perdre ses illusions n’est-ce pas ? En plus, je suis certaine que certaines d’entre elles ont trop peur de tomber sur l’une des plus fortes… Elles se cachent, mais peut-être pas de vous. Avançai-je.

C’était logique… Et j’imaginai mal mes sœurs avoir peur de notre créateur en lui-même alors qu’elles s’étaient toutes battues pour pouvoir le retrouver…


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Ven 21 Avr - 18:24




Personne ne connaissait réellement Niels dans le fond et encore moins lorsqu'il se faisait nommer Rozen, ne ressentant qu'un petit amusement vite disparu dans le néant en entendant les paroles de sa dernière poupée, il n'allait pas commencer aujourd'hui à divulguer des informations sur lui et le fait que ce soit une de ses créations qui pouvait lui demander ne changerait rien à la situation à son sens. Tout ce qu'elles avaient besoin de savoir à son sens c'était le strict minimum, seule Alice aura le privilège que le connaître véritablement et ce n'était pas un petit caprice passager qui viendrait changer les choses de toute évidence, et si Kirakishou voulait glaner plus à son sujet alors tout ce qu'il pouvait lui répondre c'était de gagner le jeu un point c'est tout. À croire au final que tout ne faisait que tourner uniquement autour de cet événement, dans son esprit c'était le cas quelque part et il était difficile de le nier mais ce n'était que l'aboutissement de son travail acharné en y regardant de plus près, alors qu'il n'existait même pas lorsque presque toutes ses petites merveilles avaient pu ouvrir les yeux les unes après les autres en le décevant toujours plus à mesure que le temps puisse passer. Le jeu n'était là que pour lui offrir ce qu'il avait perdu, aussi bien sa fille que son cœur qui se trouvait éclaté en morceaux, et même si quelque part tout ceci pouvait bien paraître égoïste Niels n'en avait que faire. Il avait donné naissance à ses poupées dans cet espoir fou que l'âme de sa tendre Alice puisse s'éveiller à nouveau, lui offrir un corps qui serait de meilleure consistance et surtout qui ne la ferait jamais plus souffrir, mais aucune n'était vraiment elle ou du moins pas de manière séparée. Parfois il avait la sensation de reconnaître des traits, des manières d'agir qui lui indiquait qu'il se dirigeait dans la bonne direction, convaincu alors qu'il n'aurait jamais dû disperser comme il l'avait fait son cœur et qu'il était devenu si capital que les morceaux se regroupent. Le jeu avait vu le jour dans ce seul but. C'est pourquoi le marionnettiste considérait que passer du temps avec une de ses poupées tout en bavardant de la pluie et du beau temps, ou même encore de lui tout simplement, était une perte de temps sans nom car une seule d'entre elles ne pourrait s'élever au-dessus des autres. Sans doute que depuis le début il aurait dû corriger Suiginto qui l'avait nommé père, les autres en ayant ainsi fait de même avec un naturel déconcertant, car de toute évidence avec elles Niels se sentait avant tout créateur et refusait la moindre réelle fibre paternelle.

Heureusement pour lui sa petite Kirakishou avait semblé vouloir passer à autre chose, sûrement bien plus curieuse d'en apprendre plus sur le monde qui pouvait l'entourer car étant beaucoup plus à sa porté que le marionnettiste pouvait l'être de toute évidence, étant sûre peut-être de trouver enfin des réponses à ses questions. Il était vrai que la voir ainsi à ses côtés était quelque chose qui le perturbait, qu'il trouvait peut-être même comme un affront qu'on aurait pu lui faire qu'aller contre sa volonté première qu'il avait pu avoir en créant la petite dernière qui était normalement censée rester dans une forme éthérée, mais l’irritation qu'il ressentait ne devait aucunement commanditer ses gestes ou ses paroles. Il se l'interdisait juste formellement, toutes ses décision et mouvements qu'il pouvait avoir se trouvaient être calculés à l'avance pour en tirer la meilleure partie, l'analyse l'emportait sur une quelconque once d'émotion passagère parce que au final la réflexion restait une valeur sûre et encore tout ce qui lui restait.  Mais peut-être que Niels était plus dérangé dans son esprit qu'il voulait bien le dire, c'était même une certitude en fait mais il n'y portait nullement attention à l'heure actuelle, cette obsession constante d'Alice et tout ce qui la touchait était en train de détruire sa propre existence à petit feu. Et même s'il assistait à ceci, une partie de lui peut-être consciente dans le fond, il ne pouvait pas détourner sa route. Il était trop tard. Ainsi il passait outre ce possible énervement qui était en train de se forcer au fond de lui, se laissant consumer par ce monstre intérieur sans la moindre pitié, ne comprenant pas pourquoi Kirakishou venait à insister sur certains points comme l'obtention de son corps. C'était tout ce qu'elle voulait et elle l'avait eu, elle avait pu accéder à son souhait avant lui et pourtant il gardait ce sourire impeccable de son côté, lui était encore en train d'attendre que son rêve se réalise. Elle avait intérêt à se dépêcher de combattre, comme toutes les autres au passage, si elle ne voulait pas qu'il lui fasse regretter l'apprentissage de la douleur que pouvait apporter un tel corps. Niels était ainsi amer à l'intérieur, peut-être même bien acide, mais pourtant à l'extérieur il était bien différent en affichant cet air de bienveillance qu'il avait en permanence. Au contraire il faisait même tout pour apparaître le plus doux possible en cet instant, sachant très bien qu'il avait plus à gagner en agissant de la sorte de toute évidence, se cachant derrière ce masque qui était devenu le sien.

« Et si ce n'était pas le tien ? Est-ce si important ? Il est tout à toi désormais, je ne vois pas vraiment où est le problème, seul le résultat final compte et qu'importe le moyen de l'obtenir. Tu voulais un corps et tu en as un. Quant au fait de sortir c'est une question plus épineuse... quelqu'un a fait tomber la barrière certes mais je ne crois pas que l'on puisse évaluer précisément combien de temps on peut passer en dehors de Storybrooke, ça demande forcément des tests et je ne crois pas que les volontaires seront nombreux, et surtout tu devrais te poser la question de savoir quel impact ceci pourrait avoir sur ton corps. Ce n'est que pure spéculation, ou une éventualité aussi, mais tu pourrais bien le perdre si tu franchis la ligne. Il serait d'autant plus dommage que je ne puisse pas le réparer. »


Une éventualité qui faisait forcément les affaires du marionnettiste que cette optique de garder dans la même concentration de zone toutes ses poupées, le fait que l'une d'entre elles puisse partir ou prendre une forme de distance venait ainsi mettre en péril la continuité du jeu et il ne le permettrait pas quelque part, cependant comme il le soulignait bien tout ceci n'était qu'une pure spéculation et dans un sens exposer ses idées n'était pas mentir. Niels n'avait aucune idée de quel effet la limite magique pourrait avoir sur Kirakishou et plus particulièrement sur ce corps qu'elle possédait, peut-être rien ou peut-être sa disparition, et plus encore ce qui se passerait si elle se trouvait en état éthéré de nouveau dans un monde non prévu à cet effet. Et sa Rosa Mystica ? C'était là un bout de son cœur qu'il avait placé en elle, comme à toutes ses précieuses petites poupées de cette collection si remarquable, et même s'il avait perdu dessus le droit de propriété en quelque sorte comme il avait pu le ressentir avec Shinku ceci restait avant tout une des clés pour la renaissance qu'il attendait tant. S'il manquait ne serait-ce qu'un seul morceau il n'était pas sûr de ce qui pourrait se passer, une incertitude qui allait ainsi à l'encontre de son esprit calculateur et analyste qui se refusait de voir la perte d'une pièce comme une possibilité viable, et il n'avait aucune envie de le découvrir en tout cas. Alors s'il pouvait en sorte que sa Rose Blanche reste bien à sa place dans Storybrooke il était vrai qu'il n'allait pas s'en priver, jouer avec sa naïveté de ce qui l'entourait pouvait être très risqué pour lui mais le résultat en valait la chandelle après tout, préférant ainsi exposer le négativement ou la crainte en priorité qui pourraient éventuellement la dissuader de vouloir s'aventurer trop loin des combats. Plus que tout il voulait paraître comme un point de repère et une solution viable en cas de casse, après tout il leur avait donné à toute la vie et tant que Rozen le créateur il était certain que le seul en mesure de faire quoi que ce soit pour elles se soit lui, et même si ce n'était pas la réalité le plus important restait que chacune puisse bien le penser à tout instant. D'ailleurs en tant quel tel il n'aimait pas trop le petit ton que Kirakishou était en train de prendre, voyons bien la possible menace sous ce visage angélique, elle avait l'air d'oublier à qui elle était en train de s'adresser bien qu'il continuât sous la même lignée doucereuse qu'il pouvait avoir en sa compagnie depuis le début.

« La N-Field est un endroit si fascinant. Comme tu sais elle peut relier les mondes entre eux, principalement à travers les songes, mais elle permet aussi de se trouver face à son propre univers en quelque sorte. Si tu n'as pas trouvé par exemple de milk-shake c'est soit que tu n'es pas tombée sur la bonne porte, soit que tu n'as pas su créer celui-ci dans ton propre subconscient car faute d'avoir mis en relation avec cette boisson, soit que tu ne savais pas quoi chercher. En d'autres termes je ne peux être responsable de ce que tu as bien pu trouver lors de tes explorations, je n'ai d'impact de toute façon que sur ma propre porte, et surtout je ne vois pas l'intérêt que j'aurais eu à te priver d'une telle chose. »

Niels aimait bien avoir le dernier mot il était vrai, toujours émettre une quelconque opinion sur les choses même si ceci restait assez synthétique et de manière globale, alors que dans un sens il faisait ce qu'il avait dit envers elle : répondre à ses interrogations. Même si dans le fond il ne disait pas toute l'histoire, seulement une partie qui pouvait bien l'arranger, en connaissant sûrement bien plus sur la N-Field que ce qu'il pouvait expliquer en cet instant. Néanmoins il préférait rester assez simpliste et ne pas aller trop profondément dans le sujet, même si Kirakishou était sûrement celle ayant passé le plus de temps à l'intérieur ça ne voulait pas dire qu'elle était la plus documentée à son sens sur son territoire et que les jumelles par exemple en auraient à lui apprendre, ne voulant pas vraiment mettre l'accent sur un petit détail qui était aussi un point de défense à savoir sa propre porte. L'entrée vers son univers intérieur, en d'autres termes qui il était lui-même, qu'il avait condamné pour qu'aucune poupée ne puisse pénétrer là où elle ne devait pas fouler les pieds ou encore le retrouver par le passé. Le marionnettiste n'avait pas eu la force d'aller voir dernièrement dans quel état pouvait bien être l'endroit, sûrement de bonne apparence mais en allant plus loin ou en jetant un coup d’œil plus observateur si sombre et qui partait en miettes, sachant très bien qu'il viendrait voir son ombre de projeter partout et ceci il n'arrivait pas à l'affronter sous peine de se voir s'effondrer. Et même si ça pouvait être tentant que de rester dans un flot d'illusions, entre autre se replonger dans des doux souvenirs par la même occasion, Niels savait qu'un dur retour à la réalité ferait encore plus mal par la suite. En parlant d'ailleurs d'illusions il ne pouvait retenir une mine amusée aux paroles que la petite dernière lui offrait, se posant la question que le sous-entendu que lui pouvait voir dans les mots étaient réels ou non même s'il penchait pour un oui très honnêtement ce qui pouvait avoir de quoi lui déplaire quelque part, et si dans un sens Kirakishou pouvait ressentir une déception que de le rencontrer réellement il préférait garder en tête qu'il l'avait été en premier quand il avait compris qu'elle ne conviendrait pas non plus et qu'elle n'était pas ainsi la petite fille parfaite. Il aurait facile de ne pas relever, de juste continuer comme si de rien n'était, mais tandis qu'il suivait le cercle qu'avait pu former son propre verre il pesait le pour et le contre pour se demander s'il devait mettre la situation aux claires.

« M'idéaliser ? Peut-être. Il est vrai que les illusions ça te connaît ma petite Rose Blanche, tu es une spécialiste dans le domaine après tout, cependant tu devrais tout de même faire attention qu'une d'entre elles ne s'avère être bien réelle dans le fond. »

Était-ce une sorte de menace ? Peut-être. Kirakishou n'avait aucune idée de quoi il était capable et de toutes les ressources qu'il pouvait avoir, pour l'instant il jouait le gentil créateur avec elle mais il était évident que si le besoin s'en faisait ressentir il se ferait une joie de la remettre à sa place de poupée et de lui montrer en quoi ses sœurs avaient plus de jugeote qu'elle de se tenir comme il faut, que ce soit de manière directe ou indirecte après tout. Ce n'était pas vraiment l'ego de Niels qui était touché pour le coup, il n'était pas du genre à bien se vanter ou se mettre vraiment sous la lumière des projecteurs, c'était peut-être le fait qu'il y voyait ici un manque de respect envers lui qui avait bien du mal à passer. Il lui avait donné la vie et l'opportunité de s'inscrire dans le futur dans l'histoire, devenir Alice c'était tellement plus que porter un simple prénom à son sens après tout, et il fallait bien qu'elle comprenne que tout ce qu'il lui avait offert il pouvait aussi le reprendre. Il en avait assez d'être le seul à vraiment se donner du mal pour que son vœu puisse se réaliser, que ses poupées ne prennent même pas au sérieux le jeu ou encore ose le contester d'une manière ou d'une autre, et quelque part les mots de la petite dernière étaient un peu la goutte d'eau qui tombait dans un vase qui avait déjà débordé depuis longtemps. Et inévitablement il venait tout d'un coup ronger son frein, tirer ses propres ficelles pour faire ce qu'il devait et non pas ce qu'il voulait, parce qu'il se refusait de se laisser emporter et encore moins après tant de temps passé à se construire ce masque qui ne le quittait toujours pas. Il avait fait tant d'efforts jusqu'ici, sans savoir s'il était proche ou non de la ligne d'arrivée qui n'était qu'un point vers un horizon incertain mais vers lequel il s'entêtait à courir sans s'arrêter, il n'allait pas laisser Kirakishou et sa possible remise en question bousculer tout ceci. Ainsi Niels venait-il à se montrer le plus doux possible tandis qu'il venait prendre, avec toute la délicatesse dont il lui était possible d'avoir, la main de sa petite dernière dans la sienne comme pourrait le faire un parent dans l'optique de rassurer un de ses enfants. Le contact avec les autres était une chose qu'elle n'avait jamais eue vraiment, sauf depuis Storybrooke mais de ce qu'elle lui avait été durant la malédiction ce n'était pas trop gagnée non plus, pensant de ce fait que ce n'était pas un aspect qu'il devait négliger avec elle et plus qu'avec les autres.

« Je me réjouis que tu sois là en tout cas, les choses vont pouvoir avancer et ça n'aurait pas été possible sans ta présence, j'ai hâte de pouvoir te voir à l’œuvre. Et je sais que ça n'a pas dû être facile pour toi... tu as passé tellement de temps seule. Alors j'espère, vraiment, que tu me crois quand je te dis que tu ne le seras plus. »

Lui montrer le fait qu'elle existait, pour elle la petite poupée ignorée de tous, et plus que tout elle avait une existence mais aussi une forme de valeur.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Jeu 27 Avr - 20:37

Je vous retrouve enfin, Père !


Finalement, si retrouver mon père n’avait pas été aussi excitant que ce que j’avais pu imaginer, je n’en avais pas moins appris plein de choses… Et puis, j’avais une discussion assez élevée avec quelqu’un qui pouvait me répondre et ça, ça n’avait pas de prix. Durant longtemps, j’avais dû me contenter des gens « normaux », ceux qui n’avaient pas besoin de penser plus loin que le bout de leurs nez mais là, c’était une conversation stimulante, ce qui m’avait longtemps manqué.

- Je ne le rendrais pas bien sûr. Répondis-je. Même si ça n’était pas le mien au départ, c’est le cas à présent et ce qui est à moi le reste. Dis-je en haussant les épaules. C’était juste une question que je me posais et à laquelle je pensais que vous pourriez me répondre. Cela ne changera rien pour moi, mais c’était intéressant d’en discuter. Assurais-je. Je vois… En même temps, s’il faut des volontaires consentants, c’est certain que personne ne va se lever pour aller voir… Ajoutais-je doucement, secouant lentement la tête.

Les gens d’ici semblaient être assez peureux… Aucun ne semblait assez courageux et généreux pour aller au dehors… C’était pathétique pour une ville qui comprenait plusieurs héros n’est-ce pas ? En tout cas cela me confortait dans mon idée que les gens d’ici ne valaient pas grand-chose et que je ferais mieux de me concentrer sur ma famille et mes sœurs surtout. D’autant plus que j’avais un compte à régler avec elles et que cela allait prendre du temps. Je m’amuserais entre temps, bien sûr… Mais avant toute chose, il fallait que je continue à essayer d’en apprendre plus sur ce monde. Après tout, ce n’était pas le mien et je devais me faire à beaucoup de choses.

- Pourquoi vous défendez-vous ainsi ? Demandais-je, intriguée. Je ne vous ai accusé de rien, je m’interrogeais simplement sur la présence ou non des milk-shakes dans notre monde. Ceci dit, même si ça avait été le cas, cela n’aurait rien changé pour moi. N’ayant pas de corps à l’époque, j’aurais été bien en peine d’y goûter.

C’était vraiment étrange qu’il se soit aussi vite défendu… D’autant que je ne l’avais accusé de rien… Je m’interrogeais et c’était mon droit le plus strict non ? Cette réaction cependant, m’en apprenait un peu plus sur mon créateur : il aimait avoir le dernier mot et j’étais persuadée que l’une de mes sœurs devait être comme lui à ce niveau-là…

Je fronçais les sourcils par la suite, seule réaction que je manifestais à ce qu’il venait de me dire. M’avait-il menacé ? Cela y ressemblait en tout cas… Et ça ne faisait qu’attiser ma curiosité : je n’avais rien dit de si insultant… Il m’avait posé une question, j’y avais répondu avec franchise. Mais peut-être que cela ne lui avait pas plu… Qui avait envie de s’entendre dire que ses enfants l’idéalisaient sans doute un peu trop et le fuyaient de peur d’être déçus ? Personne s’en doute, du moins pour le peu que je connaissais des relations parents/enfants…

- Mais la vie elle-même n’est-elle pas une illusion ? Demandais-je, passant sur la menace.

Quand il m’assura qu’il ne me laisserait pas tomber, je souris, même si j’avais de gros doutes au fond. Il l’avait déjà fait, il m’avait laissé dans le monde des rêves, sans corps, sans la capacité de me matérialiser devant mes sœurs pour leur faire ravaler leurs paroles d’incrédulités à mon sujet ou pour leur botter tout simplement les fesses… Alors bon, sa promesse, je n’y croirais que lorsque je le verrais…

- Bien sûr que je vous crois. Répondis-je malgré tout avec un sourire. J’allais ajouter quelque chose quand mon téléphone sonna. Regardant l’identité de l’appelant, je soupirai. Je vais devoir vous laisser… Ils ne sont pas mes parents et se fichent de ce que je fais la plupart du temps, mais il semblerait que mes « parents » veuillent que je rentre… Étant donné que je n’ai pas envie de me prendre la tête avec des gens pareils, je vais vous laisser. Ce fut un plaisir de vous avoir enfin rencontré. Prévenez-moi pour quand la rencontre avec mes sœurs aura lieu.

Puis sur un dernier sourire, je m’en allais. J’avais eu ce que je voulais pour aujourd’hui. Demain était un autre jour et j’aurais un autre plan à mettre en place sans doute. En attendant, j’allais rentrer avant qu’on ne prenne trop la tête.


acidbrain
Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ Camp : Oh bad
☂ True Love : Love is pain, well Puppet, let's hurt tonight

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Lux Aeterna
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   Mer 3 Mai - 17:55




Il y avait une certaine satisfaction intérieure qui se faisait ressentir que de parler ainsi à la petite dernière, Niels pouvait voir sa détermination et même si de base elle n'était pas dirigée vers le jeu mais bien une vengeance personnelle ceci ne changeait rien au fait que ça faisait ses affaires, se rendant compte qu'ils étaient de même nature dans un sens. Il n'y avait qu'à voir la manière dont Kirakishou voulait garder ce corps, tant pis s'il n'était pas réellement le sien et ceci n'avait pas l'air d'être une chose qui la dérangeait plus que de raison, nul doute que si quelqu'un cherchait à lui prendre ou vouloir éventuellement chercher à la convaincre de le rendre – dans le cas hypothétique où il avait été volé – ce serait la dernière chose qu'il ferait en ce bas monde. Et ceci le faisait jubiler de l'intérieur, rien que d'imaginer une autre de ses poupées pouvoir se donner comme jamais dans ce jeu qui devait prendre fin une bonne fois pour toutes, une combattante supplémentaire était toujours la bienvenue et ne ferait que rendre la situation beaucoup plus divertissante. Il devait se forcer à voir le tout comme une grande scène de spectacle où les protagonistes allaient entrer et sortir de scène, jusqu'à ce qui n'en reste qu'une seule debout face au public à savoir la petite fille parfaite en la personne d'Alice dans ce couronnement de gloire, car désormais le marionnettiste était plus impliqué qui ne le voulait de base en étant si proche de la bataille. Qu'il le veuille ou non il n'avait aucunement le choix, devant ainsi accepter le tout et savoir s'adapter au mieux comme il le faisait toujours en se forçant à se dire que ce n'était qu'un sacrifice de plus pour lui, devant désormais faire de son mieux pour arbitrer en quelque sorte alors que ce n'était clairement pas son rôle de base. Maudit Laplace, il était sûr que le lapin avait dû déjà filer pour préparer il ne sait quoi encore même si la rendait extrêmement curieux pour sa part, si Niels ne l'appréciait pas autant sans nul doute qu'il l'aurait fait terminer à la casserole. Mais pour l'heure son unique préoccupation, celle qui devait le rester jusqu'à ce que sa présence s'efface, c'était de contenter du mieux qu'il pouvait sa petite dernière alors qu'il avait mis les formes concernant la barrière. Elle devait rester ici, il était inconcevable pour lui qu'elle puisse partir juste pour un simple caprice de découverte, et il était réellement prêt à tout pour se faire c'était une certitude.

« Tu as sans doute raison. Tu sais depuis la dissidence dont Shiku a fait preuve, ne voulant agir comme une véritable Rozen Maiden le devrait, je préfère mettre certaines choses au clair dès le début. »

Niels gardait le sourire mais il était indéniable qu'il n'avait pas apprécié la manière dont elle avait pu l'accuser, d'une certaine manière en tout cas ou du moins ceci y ressemblait, et il n'avait pas réagi de la manière qu'il aurait due selon son avis au point que les propos de sa petite Rose Blanche le confirmaient. De même qu'il n'avait pas hésité à sous-entendre le fait que s'il lui avait offert la vie, en lui donnant ainsi un morceau de son cœur brisé, il n'aurait aucun de mal à reprendre ce qui pourrait lui revenir de droit à savoir le souffle d'existence qu'il avait ainsi donné. Indirectement il l'avait menacé, parce qu'il n'était pas du genre à proférer clairement des propos qu'il ne pourrait détourner par la suite pour les mettre à sa convenance sans avoir pour autant à mentir, parce qu'il préférait aussi mettre la situation bien au clair. Il était leur créateur ou même leur père si c'était la manière qu'elles voulaient le croire, il ne les avait jamais empêché d'avoir cette vision de lui après tout et cette proximité faussement chaleureuse faisait après tout des merveilles, néanmoins il restait avant tout un maître des poupées et assimilés qui estimait avoir un droit de regard sur leur existence. Elles n'étaient pas nées pour se battre certes, juste l'espoir fou de retrouver dans l'une d'entre elles sa tendre Alice même si la suite d'échecs montrait une vérité qu'il ne voulait regarder, mais les choses changeaient et cette ligne du destin était devenue la leur c'était tout. Même si Kirakishou lui rappelait très bien le credo de la vie, à savoir qu'elle n'était dans le fond qu'une simple illusion si fragile lorsqu'on y regardait de beaucoup plus près, maintenant ce sourire factice sur l'instant alors que ces mots avaient peut-être un impact plus fort que ce qu'il voulait bien montrer. Il avait l'air si aimant et chaleureux dans sa façon de faire, même dans ses propos dans la très grande majorité des cas en dehors de très peu d'écarts de sa part, alors qu'il se posait tout un tas de questions sur le sens de la réalité et ses distorsions. Peut-être qu'il devrait faire un petit tour dans la N-Field prochainement, histoire de faire quelques petites vérifications et surtout tenter de mettre la main sur son si vieil ami aux moustaches blanches, s'assurer d'un possible moyen de ne pas tomber éventuellement dans les ronces de la petite dernière mais surtout de ses illusions.

Le cas des créations qui se rebellent finalement contre leurs créateurs se trouvait être légion, Shinku par exemple était la première graine de la révolte qui ne lui plaisait pas et heureusement dans un sens que Suiginto venait contrebalancer tout ceci, et Niels n'avait aucunement l'envie de devenir s'ajouter à ce tableau alors que la mention de Kirakishou le plaçait ainsi sur la défensive malgré le fait qu'il puisse lui assurer qu'elle ne serait plus jamais seule. Si aucune de ses autres poupées n'avait eu le moindre geste inquiétant à son égard, ne pouvant très certainement pas se défendre d'autant plus, le cas qui se présentait à ses côtés se trouvait être différent. Oh jamais elle ne l'avait attaqué, pas dans le sens conventionnel du terme, mais elle restait celle en qui sa confiance était au plus bas et sur qui il se promettait de garder un œil qui était certes intéressé mais aussi prévoyant. Elle était réellement l'image de la rose, tellement belle en apparence tout en ayant un certain charme mais qui piquait à l'instant même où on approchait de trop près alors qu'on avait pas vu ses épines, ce qui faisait d'elle à son sens un être d'autant plus dangereux. Paradoxalement, au-delà de cette suspicion à  son égard, il y avait cet amusement certains qui naissait en lui d'une façon si enivrante qu'il ne cherchait même pas à repousser ce semblant de ressentiment. Si Niels se montrait de nature prévoyante, venait toujours à tout anticiper du mieux qu'il le pouvait, il n'empêche que le jeu et le danger avaient un attrait sur lui qu'il était si difficile à refuser. C'était encore une chose qui arrivait à animer un tant soit peu cette carcasse, une notion encore que ce vide béant en lui n'arrivait pas totalement à ingurgiter et laissait donc de côté, voulant savoir jusqu'à quel point il pouvait s'approcher de cette flamme sans se brûler. S'approcher autant de Kirakishou était alors devenu un risque qui le ravissait plus que de raison, souhaitant voir jusqu'à quel point il pourrait avoir le contrôle de la situation et plus précisément sur elle dans ce pacte secret qu'ils avaient pu professer, se contentant pour l'heure de la fixer tout en imaginant les possibilités futures. Ce fut le bruit de la sonnerie du téléphone de l'adolescente, du moins ce corps qui y ressemblait le plus, qui le faisait un peu redescendre sur terre et la réalité tout en assimilant du mieux qu'il pouvait ses paroles.

Il y avait-il une forme de jalousie de sa part ? Non. C'était plus compliqué que ceci, la mention des parents l'exaspérait au plus haut point c'était certain, l'idée même que l'on puisse vouloir chercher à imposer quoi que ce soit à une de ses créations passait juste mal sur l'instant. En tant que créateur il en avait le pouvoir, il avait fait le don de la vie après tout, mais que des étrangers se le permettent c'était juste intolérable. À l'image de ces stupides médiums qui se croyaient tout permis, ils n'étaient qu'une réserve de nourriture et beaucoup d'entre eux avaient l'air de l'oublier de ce qu'il avait pu observer parfois dans de rares temps, mais pire que tout c'était l'attachement incompréhensible que ses poupées pouvaient bien leur porter. Niels pouvait comprendre qu'ils ne soient que des divertissements assez amusants, Suiginto avait l'air de l'avoir bien compris de son côté, mais le fait qu'elles puissent parfois chercher à les protéger face à la réalité des choses ou tenter de les préserver du mieux qu'elles le pouvaient en revanche il n'arrivait pas à la comprendre. Il n'y arrivait plus en fait. Les autres n'étaient devenus que de simples pantins à ses yeux, des moyens d'avancer avant d'être des êtres humains ou il ne savait quoi d'autre, ne pouvant plus vraiment s'enticher comme par le passé ou du moins c'est peut-être ce qu'il voulait croire. C'était pour cette raison sûrement qu'il avait fait en sorte que Kirakishou ne puisse pas avoir un besoin vital d'être lié par contrat à un individu, le fait qu'elle ne puisse pas avoir de corps qui était une contrainte en moins selon sa vision des choses, voulant corriger pas mal de ses erreurs passées avec ce qui serait certainement l'ultime poupée de sa collection. Néanmoins il était ravi aux paroles que pouvait avoir la petite dernière, au moins elle n'avait pas l'air d'être tombé dans le piège sordide des émotions car la seule personne pour qui elle devrait en avoir c'était lui si elle venait à devenir Alice, se montrant ainsi plus facilement conciliant même s'il avait l'habitude de l'être. Il se reculait quelque peu sur son siège, ne voulant la retenir plus longtemps de toute évidence, la regardant de haut en bas celle qui était désormais une sorte d'alliée même s'il gardait encore une réserve.

« Bien entendu, je ne vais pas te retenir plus longtemps, je ne voudrais pas qu'ils s'inquiètent inutilement. Un plaisir partagé, ma petite Kirakishou, et ne t'en fais pas tu seras mise au courant au moment voulu. Je ne te dis donc pas au revoir mais à bientôt. »

La regardant s'éloigner Niels observait plus en détails sa poupée, essayant de s'imaginer quelle tournure la situation allait pouvoir prendre, n'ayant qu'une hâte : passer à l'étape supérieure du jeu désormais.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je vous retrouve enfin, Père ! [PV Niels]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-