Partagez | 
 

 Il paraît qu'on a tous un rôle à jouer | Henry Mills

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Il paraît qu'on a tous un rôle à jouer | Henry Mills   Dim 5 Juil - 0:59




Les rumeurs n'avaient jamais été aussi présentes à Storybrooke, comme si la ville venait à se réveiller doucement depuis peu de temps en réalité et prenait un peu plus vie à chaque instant qui passe, tout ceci en raison de l'arrivée de Emma Swan devenue si populaire en si peu de temps. Elle n'était là que depuis peu de temps mais son nom semblait être sur toutes les lèvres, du moins ceci s'était vérifié auprès des clients qui avaient alors que ce seul sujet de discussion, sans doute dû au fait qu'elle faisait directement front à madame le maire au sujet de la parenté sur ce fils prodige qui faisait tant la fierté de sa fausse mère. Quelque part au fond de lui Jack enviait ce petit garçon à qui on accorde tant d'importance et d'attention, de son côté il avait eu beau faire son possible il n'avait eu qu'un mur intransigeant et froid face à lui, sans vraiment penser aux conséquences futures que cette histoire pourrait bien entraîner dans un avenir plus ou moins proche. Cependant, il était indéniable que sa nature curieuse était en alerte dans un sens avec tout ce mouvement, tout ce qui est nouveau et vient bouger le quotidien d'une manière ou d'une autre pouvait bien attirer son attention au final, comme beaucoup d'habitants il voulait sans doute en découvrir davantage et même pourquoi pas remercier cette concurrente de mettre autant d'animation dans cette petite ville bien calme. Trop calme même. Même si parfois le sentiment de solitude le prenait, de vouloir s'isoler du reste du monde qui pouvait l'indifférer au possible dans ses mauvais jours, il voulait que son quotidien ne devienne une routine sans surprise.

Seul dans sa boutique à s'occuper des comptes, tentant tant bien que mal de ne pas s'endormir face à cette activité si peu passionnante, au moins il se sentait ici à sa place dans cet endroit qui faisait au possible l'éloge de la glorieuse fête d'Halloween. L'étrange, la malice, l'effroi, les farces. Tout ce bric-à-brac offrait un sentiment de sécurité au fond de lui, réunissant donc tout ce qu'il pouvait bien aimer par-dessus tout, même s'il manquait une petite étincelle sans qu'il puisse mettre la main dessus. Cherchant une fois de plus dans son esprit ce qui pourrait combler ce vide, même si ceci se relevait toujours aussi vain, le fil de sa pensée vient s’interrompre à l'instant où la petite clochette de la porte de la boutique tinta pour indiquer l'arrivée d'un client. Jack ne pu retenir un sourire à la fois amusé et intrigué en voyant de qui il pouvait bien s'agir, refermant volontiers par la même occasion la grille des calculs qui lui offrait plus un mal de tête qu'autre chose, bien loin de s'imaginer le voir ici et surtout non accompagné par celle qui dirigeait la ville d'une main de fer. Mais après tout Henry avait toujours été un enfant à part entière de ce que les gens disaient, à croire qu'ils avaient la langue bien trop pendue parfois, un peu trop imaginatif quoiqu'un peu bizarre de ce qu'il avait pu entendre. En fait c'était sûrement ce côté quelque peu décalé qui intéressait le plus Jack, tout ce qui ne rentre pas dans les normes classiques ne peuvent qu'avoir son approbation, et il était temps aujourd'hui de quoi il en retournait exactement. Sortant de derrière son comptoir, tout en lui souriant de la manière la plus plaisante qu'il lui était possible d'avoir à cet instant, il approcha de l'écolier tout en mimant une courte révérence légèrement théâtrale.

« Pour une surprise, si l'on m'avait dit un jour que le petit Henry Mills viendrait entrer dans ce lieu glorieux consacré de la bêtise et de la farce je ne sais pas si je l'aurais cru. Mais dis-moi ce qui peut bien t'amener ici, te serais-tu enfin mis en tête de joueur de mauvais tours à quelques-uns de tes camarades ? Si c'est le cas indiques-moi le résultat que tu souhaites obtenir et je m'engagerai à te trouver ce qui te permettra d'accomplir ta noble mission ! »

Comme tout le monde Jack se faisait une idée de comment était Henry et à ses yeux il apparaissait bien trop sage en réalité, un petit garçon trop parfait qui suit les lignes de conduite sans jamais s'écarter du chemin, alors le fait de retrouver ici le mettait dans une certaine forme de joie car de façon inconsciente il assimilait certains actes comme étant ceux de l'esprit d'Halloween. Sa muse incontestée, pour ne pas dire sa vie, il appréciait tant cette fête qu'il avait le sentiment d'y être intimement lié sans savoir vraiment pourquoi. Alors quand un enfant sage se transforme en un petit démon ça ne pouvait que l'amuser, il se ferait un plaisir de lui montrer la voie à suivre, se tenant prêt à répondre aux exigences de ce client pour le moins peu banal surtout avec tout ce qui arrivait en ce moment.

« Ou peut-être que es-tu ici pour entendre une petite histoire ? Celle au sujet du monstre qui roderait apparemment à la lisière de la forêt ? Elle est absolument fantastique celle-ci. »

Ces histoires de monstres le mettaient toujours de si bonne humeur, préférant de bien loin ces créatures sordides et terrifiantes aux anges et autres représentations bienveillantes, sentant de plus en plus sa curiosité naturelle prendre le dessus.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Il paraît qu'on a tous un rôle à jouer | Henry Mills   Mer 15 Juil - 23:22




Il paraît qu'on a tous un rôle à jouer

sometimes voices say it's good to be a joker.


Henry n'était pas un enfant très turbulent, il était plus le petit gars sage à qui les adultes peuvent confier la classe lorsqu'ils s'absentent. Harry Mills était ce genre-là, petit gars qui ne fait pas de bêtise, alors la boutique de farces et attrape, il n'y avait jamais été, et si sa curiosité n'en avait pas décidé autrement, il n'y serait peut-être jamais entrer.
Hors ce jour-là, la petite voix trop curieuse dans sa tête lui ordonnait de découvrir quel personnage de conte se cachait derrière le propriétaire de la boutique. Pourquoi lui en particulier ? Parce que Henry n'arrivait pas à savoir qui il était, il avait pris l'habitude de mettre un conte sur chaque visage qu'il voyait grâce à son livre, mais là, rien. Le néant. Le visage du propriétaire ne correspondait à aucun personnage.

Henry venait de pousser la porte d'entrée de la boutique. Le bruit aigu indiquant une nouvelle entrée dans le magasin ne surpris pas Henry. Il fut quelques pas à l’intérieur de la boutique, observant les étagères avec un regard curieux et intrigué. Tout ceci était nouveau pour le petit garçon. Il était à la fois émerveillé, curieux, impressionner et excité. Ce mélange d'émotions le gonflait à bloc, son cerveau fonctionnait à mille à l'heure. Il tourna la tête vers le gérant de la boutique, Henry l'avait toujours aperçu de loin. Là il était tout près de lui, plus impressionnant encore que ce qu'il s'était imaginé. Henry l'écoutait. À l'entendre, il avait le sentiment d'être un client exceptionnel. C'était sans doute lieu à la rareté de ses venues. Non pas du mauvais tour, juste une curiosité démesurément grande pour un si petit garçon.

Henry hochait la tête tout en souriant. « Je ne veux faire de blague à personne. » Non ce n'était pas raisonnable, mais il était vrai qu'Henry subissait beaucoup de changements dans sa vie ces derniers temps, une toute petite blague n'aurait peut-être fait de mal à personne, une blague inoffensive, qui fait juste rire. Non, Henry n'était pas venu pour ça, il avait des questions. Plein, trop peu être traversés son esprit, trop de questions et que peu de temps, il ne devait pas éveiller les soupçons de sa mère. « Une histoire...j'aime les histoires, il y a un monstre à la lisière de la forêt ? » Oui ça le démangeait, il sentait les petites voix dans sa tête, celles qui lui disent de rester sage et droit, et l'autre de faire tout ce que Regina n'aurait pas aimé qu'il fasse. Mais celles-là étaient encore bien moins audibles que les autres. « Racontez-moi. » Si le propriétaire connaissait des histoires, peut-être qu'Henry arriverait à trouver des indices sur qui il est vraiment. Henry observai attentivement Jack, Son nom, il l'avait entendu plusieurs fois à l'école, par des enfants qui s'y rendaient pour faire des farces. "Et votre Histoire?" Demandait-il finalement en éspérant qu'il se montrerai coopératif.




love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Il paraît qu'on a tous un rôle à jouer | Henry Mills   Lun 27 Juil - 20:38




Quelque part Jack était profondément déçu quand Henry déclina sa proposition de farce, il avait déjà imaginé dans son esprit certains petits tours qui auraient de quoi amuser le plus grand nombre, c'était dommage dans le fond de voir que l'enfant restait un parfait petit ange sage qui ne commet écart de conduite. Pourtant c'était toujours ce profil qui exécutait à la perfection les plus vils desseins parfois, plus l'enfant suivait une ligne droite plus le petit diable sur son épaule gauche était grandissant parfois tout en se mélangeant avec adrénaline que pouvait susciter une telle situation, mais parfois il fallait savoir s'incliner devant le fait que certains enfants ne pouvaient être déviés de leur objectif et ce n'était nullement l'appel du nouveau qui pouvait changer ceci. Cependant le fait que le fils de la mairesse ne soit pas intéressé par un mauvais tour à jouer ne pouvait rendre que sa visite encore plus étrange, d'autant plus qu'il avait beau se creuser la cervelle il était persuadé de n'avoir jamais vu Henry dans sa boutique en dehors peut-être de la période d'Halloween mais même ici il n'en était aucunement sûr, sentant sa curiosité parfois quasi maladive grandir à chaque petite seconde qui pouvait passer. Il freina au possible ce ressentiment lorsque le garçon l'invita à raconter l'histoire sur le soi-disant monstre à la lisière de la forêt, ne pouvant s'empêcher pour sa part de sourire de plus belle tant le sujet lui tenait à cœur tant il appréciait ce genre d'univers si particulier, invitant le petit curieux à prendre place sur l'une des chaises présentent et mise à disposition pour généralement ceux qui accompagnaient une personne voulant essayer plusieurs costumes à l'approche de sa saison favorite. En réalité il allait devoir improviser, aucune histoire ne faisait écho d'une quelconque créature près de la forêt, elle devait être d'autant plus exceptionnelle que le jeune garçon annonçait être friand de ce genre de fabulation. Décidément il l'appréciait un peu plus à chaque instant, bien sûr il serait encore plus heureux s'il arrivait à la convaincre de faire un mauvais tour sans conséquences mais ceci pouvait bien attendre, se prenant alors au jeu.

« C'est une fantastique créature au pelage assez sombre, ainsi elle est sûre qu'on ne peut nullement la voir, mais elle est aussi très timide donc peu de personnes ont eu l’incommensurable chance de ne serait-ce l’apercevoir. Il paraît que si tu lui apportes des friandises comme celles-ci, surtout à la citrouille ce sont ses préférées je crois bien, alors peut-être qu'elle apparaîtra et te laissera faire un tour sur son dos. Mais même si tu arrives tu dois prendre gare cher Henry, elle ressent la peur et risque alors de t'emporter où personne ne pourra jamais te retrouver ! »

Durant ses fabulations Jack en avait profité pour attraper une coupole remplie de sucreries en tous genres, la tendant à Henry par la même occasion pour l'inviter à se servir alors qu'il lui montrait ceux avec l'emballage orange, ne pouvant s'empêcher de s'agiter sur place comme il avait tant l'habitude quand quelque chose suscitait sa curiosité ou qu'il effectuait une action qu'il appréciait grandement. C'était les deux à cet instant, autant de savoir la véritable raison qui poussait le jeune garçon à avoir poussé sa porte que d'essayer d'effrayer ne serait-ce que légèrement, divertir les autres pouvait parfois s'avérer amusant que parfois ceci l'étonnât. Finalement le fruit de son questionnement lui fit enfin révélé, ce qui avait vraiment motivé le fils de la mairesse à venir jusqu'ici au point que le propriétaire de la boutique en était sans doute le premier étonné, ce qui avait de quoi le laisser assez perplexe. Un peu trop d'ailleurs. À cet instant Jack ne su quoi dire, le silence s'installant alors par la suite comme si cette question était fatidique, tout ceci rajoutait tant de mystères à cette visite que son esprit tentait d'entrevoir toutes les possibilités inimaginables. Pourquoi ? C'était ce qui bouillonnait dans son crâne, cherchant à savoir par lui-même ce que pouvait bien apporter ce genre d'informations, tout en restant extérieurement le plus stoïque possible tout en fixant le garçon. Qu'on puisse cependant vouloir en savoir un peu plus sur lui, sur qui il pouvait bien être en réalité et non pas la façade qu'il établissait, le touchait dans son être et qui eut pour effet d’adoucir très certainement son regard. Il n'avait aucune réelle raison de refuser, rien ne l'empêchait aussi de divulguer ce qu'il souhaitait et de garder pour lui ce dont il ne voulait aucunement parler, souriant doucement tout en tentant de réfléchir comment organiser ses idées.

« Je ne sais pas vraiment si mon histoire est plus intéressante que celle de la créature de la forêt, elle est même assez insipide à côté il faut bien l'avouer, mais puisque ceci est ton souhait. Je suis né et j'ai grandi une bonne partie de mon enfance en Angleterre, je crois que déjà on trouvait que j'étais... étrange ? Il faut dire que j'ai eu très tôt un goût prononcé pour les vieux films sans couleur, les histoires qui sont censés faire peur les enfants, j'adorais depuis toujours Halloween... d'ailleurs c'est aussi le jour de mon anniversaire et peut-être que ceci m'a influencé, d'autant plus que comme tu le sais mon nom de famille est Pumpkin donc la coïncidence est assez grande tu ne trouves pas ? »

Il ne pouvait empêcher un léger rire à ce constat, il avait toujours pensé que le 31 octobre avait une place importante dans sa vie qu'il le veuille ou non, même si parfois il avait pu entendre des railleries sur son nom pour Jack c'était un très grand honneur que d'être un peu plus lié à sa fête favorite. Pourtant une part de lui était assez triste en entendant ce qu'il venait de d'énoncer, bien qu'il se plaisait plus en Angleterre qu'ici à Storybrooke il y avait vécue de longues années à se poser la question de savoir si oui ou non il avait de réels amis, encore aujourd'hui par bien des aspects il se sentait à l'écart bien qu’entouré par diverses personnes. Tirant quelque peu sur la manche de sa veste, cachant quelque peu ce petit malaise qui se faisant en lui en se remémorant certains souvenirs, il garda au possible son air enjoué dont il savait faire preuve.

« J'ai ensuite déménagé avec mes parents en Amérique, j'ai tout de suite trouvé que ce pays avait moins de charme que ma terre natale et peut-être même moins magique. Pendant un temps je ne savais pas vraiment ce que je voulais faire plus tard, ou peut-être conférencier sur l'illustre Shakespeare pourquoi pas or les personnes ne voient que rarement son potentiel, et puis à la mort de mes ascendants j'ai hérité d'une maison ici à Storybrooke. Au début je ne comptais pas rester mais il y a dans cette ville un petit je ne sais quoi, au final j'ai déplié mes valises alors que je n'en avais nullement le projet, et j'ai fini par ouvrir cette boutique que tu as sous les yeux. Je me sens dans mon univers, elle reflète une partie de ma personnalité je trouve, Halloween et les monstres m'ont toujours beaucoup plus. J'ai gardé la maison face au cimetière, les personnes trouvent ça bizarre mais moi tout ce que j'espère c'est y voir pourquoi pas un fantôme un jour, et avec le temps j'ai l'impression d'avoir trouvé ma voie bien que dernièrement le sentiment d'être quelque peu perdu est revenu... Enfin, ainsi est la vie non ? Mais dis-moi cher Henry en quoi mon histoire peut-elle t'intéresser ? »

Que le jeune garçon puisse vouloir en savoir plus sur lui était une chose, bien qu'il ne comprenne pas réellement pourquoi cet intérêt soudain, mais à ses yeux il y avait forcément une raison derrière tout ceci qui lui échappait encore.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Il paraît qu'on a tous un rôle à jouer | Henry Mills   Lun 17 Aoû - 22:47




Il paraît qu'on a tous un rôle à jouer

sometimes voices say it's good to be a joker.


Henry était totalement captivé par l'histoire que lui contait Monsieur Pumpkin. On pouvait voir ses petits yeux à la fois effrayer et émerveiller. Il y croyait, non pas parce qu'il était naïf, mais parce qu'il voulait y croire. Une idée germait soudainement dans son esprit d'enfant. Il allait la trouver, la créature de la forêt, il n'aurait pas peur, il allait montrer à tout le monde qu'il disait vrai. Il allait prouver à tout le monde que les contes n'étaient pas que des histoires qu'on pouvait lire et qu'ils étaient même bien réels.

Henry attrapa les sucreries orange avec un sourire malicieux. Il plongeait l'autre main dans sa poche. Il sentait sous ses doigts d'enfant le métal des pièces au fond, bien à l'abri des regards. Il y eut un silence, puis Jack se remit à parler. À raconter une histoire, la sienne cette fois-ci. l'Angleterre, ça semblait si...loin. Un pays pourtant cousin aux États-Unis et pourtant, c'était un pays qui le fascinait de par ses histoires et ses légendes. Comme la France où tout autre pays, ils avaient leurs histoires, leurs légendes. C'était ces petites choses qui faisait rêver les garçons. Ces choses auxquelles les adultes ne croyaient pas. Ils avaient perdu pour la plupart leurs rêves, ils avaient oublié l'enfant qui était en eux. Pourtant Jack n'était pas comme cela. Il y avait ce petit garçon farceur qui vivait dans un rêve. Halloween, le 31 octobre. Henry notait dans un coin de sa tête de revenir ce jour-là et de lui offrir quelque chose, un cadeau bien modeste pour quelqu'un qu'Henry admirait de plus en plus.

"Je ne crois pas aux coïncidences..." répondit le garçon en souriant.

Henry écoutait attentivement Jack, et sourit quand ce dernier évoquer l'étrange attraction de Storybrook qui empêcher les gens de quitter la ville. Son histoire était plus intéressante, et plus croustillant qu'il l'aurait cru. Henry éprouvait un plaisir immense à écouter les gens parler de leur vie. C'était comme écouter une histoire qu'on aurait pu lire dans un livre. Les gens même ceux qui se sentaient ordinaires en cherchant un peu, peuvent se découvrir une histoire qu'aucun autre n'auront vécue. Elle aurait pu être proche d'une autre certes, mais elle sera toujours l'Unique.

"Et si...et si ce n'était pas seulement des histoires. Les contes faits, ceux qu'on raconte dans des films, ou dans les livres? Et si tout ceci était réel? Je sais, je suis fou, tout le monde le dit, tout le monde le pense. Mais moi je sais, j'y crois. Tout n'est pas le fruit du hasard, vos histoires. Vous êtes né le jour d'Halloween, vous l'avez dit...votre univers reflète votre personnalité.mais pas seulement, elle reflète votre vie."

Quelque chose s'était mis à briller dans le regard d'Henry, une lueur qui pétillait, un esprit véritablement croyant. Il en était persuadé, il était comme habiter par une étrange force. Peut lui importer présentement qu'a le croive fou, peut lui importer, il devait savoir, il devait comprendre, et il avait peut-être trouvé ce qu'il cherchait mieux qu'il ne l'aurait cru.

"En venant ici, je ne savais pas qui vous étiez, je n'arrivais pas à mettre un nom sur votre véritable personnalité. Tout ceci n'est que des souvenirs, des faux. Vous n'êtes jamais parti de Storybrook...personne ne peut le faire, enfin sauf moi...et Emma. Je sais, je sais que ça peut paraître totalement fou. Mais je sais qui vous êtes...enfin je le crois. Vous êtes Jack-o'-lantern."

Henry s'était soudainement calmé suite à cette révélation. Jack allait vouloir qu'il parte...il allait trouver qu'il fabule, comme tout le monde. Henry n'en était pas persuadé, mais il en avait peur.  Oui, pendant quelques secondes, il avait pensé que Jack aurait pu le croire. Ou tout au moins, l'enfant qui se trouvait en lui.

"Vous me croyez?"




love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Il paraît qu'on a tous un rôle à jouer | Henry Mills   Ven 21 Aoû - 11:16




Le moindre que l'on puisse dire était qu'Henry était un formidable spectateur, il semblait avoir dévoré son histoire de monstre de la forêt sans la moindre difficulté, et quelque part Jack avait l'impression de se revoir au même âge. Mais dans le fond il était resté le même, il avait simplement grandi extérieurement mais à l'intérieur il restait la même personne qu'il y a des années et qui prenait une lampe-torche pour aller chasser des fantômes la nuit, c'était peut-être quelque part la raison pour laquelle il avait ouvert cette boutique qui était aussi dédiée aux enfants. Oui. Qui mieux qu'eux pour faire des farces ? Ils avaient encore le cœur pur et rempli d'innocence, souvent capable du meilleur tout en étonnant par le courage dont ils peuvent faire preuve par moments, dans un sens il les enviait presque. Alors quand le fils du maire lui annonçait qu'il ne croyait nullement en coïncidences ceci lui avait décroché un sourire bien sincère, lui aussi parfois avait trouvé que le hasard n'était peut-être en rien responsable mais que le destin lui offrait un clin d’œil, cependant la suite de son récit le laissa assez perplexe à première vue. Jamais il n'avait envisagé un seul instant que les contes de fées, ou toutes autres sources quelconques, puissent être la réalité à part à quelques exceptions quand ceux-ci pouvaient bien s'inspirer de personnages historiques connus. C'était le but premier de ces récits justement, à savoir être des fabulations ou des chimères possédant plus ou moins une certaine pédagogie dissimulée dans un épilogue qui offrait une morale parfois bien critique, de la pure fiction où l'imaginant d'une personne y est donc reflété avec plus ou moins de grandeur. Naturellement qu'il était réticent au premier abord d'envisager que ces histoires puissent être réelles, il n'y avait jamais eu de preuves apportées pour mettre en doute ce que le commun nommé la rationalité, essayant de faire relativiser le garçon.

« Henry je sais que cette histoire serait très tentante mais... »

Il ne pouvait refréner les paroles de l'enfant, ou peut-être qu'une partie de lui voulait tout simplement entendre la suite, le laissant continuer en entendant le fait que tout le monde pensait qu'il était fou. Ces mots faisaient écho en lui, bien plus qu'il ne pourrait jamais l'avouer, Jack avait toujours été considéré par les autres comme étant bizarre et le fait d'être mis à l'écart car il ne rentrait pas vraiment dans le moule conventionnel il pouvait parfaitement le comprendre et même trop bien. Il n'était pas ici pour briser les rêves ou la vigoureuse imagination débordante du garçon, bien le contraire son rôle avait toujours été de les animer à sa façon bien évidemment et tout particulièrement à l'approche de la merveilleuse fête d'Halloween, si Henry voulait croire en cette histoire personne n'avait aucunement le droit de lui interdire ou même de le pointer du doigt pour cette raison. D'autant plus que le garçon n'avait pas vraiment torts sur certains aspects et surtout ce qui concernait son univers et sa personnalité, le destin n'était peut-être finalement pas en cause quant au fait que sa vie tournait autour du 31 octobre, dans son esprit il s'était souvent dit que ceci avait été la providence ou même une sorte de signe à suivre or peut-être que le tableau devait être renversé comme le suggérerait Henry. Tout ceci n'était peut-être que des signes pour le mettre sur la voie, essayer de lui ouvrir les yeux sur quelque chose de bien plus grand qu'à première vue, et qu'au final l'univers n'était qu'une mascarade. Jack venait d'attraper un mal de crâne en y réfléchissant, lui qui pensait passer d'amusantes minutes à conseiller le fils de maire sur la meilleure façon de piéger de façon amusante une personne était bien loin du compte, se frottant doucement la tempe gauche avec sa main dans l'espoir de masser quelque peu la zone pour faire partir cette douleur naissante alors que les mots d'Henry se mélangeaient un peu plus dans son crâne.

« Le moindre que l'on puisse dire Henry c'est que tu ne manques vraiment pas d'imagination, je suis convaincu que tu ferais un excellent travail d'écrivain. Ton histoire est vraiment extraordinaire, je n'ai jamais entendu une s'en approchant, cependant n'importe qui peut sortir de Storybrooke voyons il y a déjà eu... tu sais bien... enfin... »

Son sourire de convenance se fana aussitôt, fixant le garçon comme si ce qu'il venait de dire venait de le frapper en plein visage, cherchant inlassablement dans son esprit le nom d'une personne qui avait bien pu partir de la ville ou même la dernière fois qu'il avait souvenir d'avoir quitté les environs de Storybrooke. Personne. Aussi étrange que ceci pouvait paraître aucun nom ne lui venait en tête, aucun souvenir ou date ne faisait irruption dans sa cervelle, produisant alors une sorte d'électrochoc accompagné d'un accroissement de la douleur de son mal de tête. Portant alors plus attention à tout ce qui l'entourait Jack était quelque peu désorienté, mordant légèrement le coin de sa lèvre pour voir s'il n'était pas quelque peu en train de rêver, comme à la recherche d'une vérité quelconque pouvant bien se trouver sur l'une des étagères. Et si Henry avait raison ? Tout ce qu'il avait sous les yeux n'étaient peut-être que fictifs, si la vie qu'il menait dans cette ville et qu'il trouvait de plus en plus vide de sens n'était qu'une simple illusion, ce sentiment viscéral de ne jamais être à sa place et de toujours rechercher quelque chose de nouveau prenait dans cette optique tout son sens. Il avait toujours été un rêveur dans l'âme, encore aujourd'hui ce trait de caractère était bien présent, et au fond de lui une grande part voulait croire aux paroles du garçon. À ses yeux les fantômes et autres monstres, souvent attrait à Halloween il devait bien l'avouer, pouvaient bien exister alors pourquoi pas la magie après tout ou encore ce qu'il venait d'entendre. Il restait assez perdu malgré lui comme si sa raison voulait l'emporter ses fabulations, se questionnant sur le fait qu'il devait oui ou non croire Henry, or il n'avait jamais été un adulte très terre-à-terre et comme souvent son côté chimérique l'emporta sur le reste. Doucement il regarda de nouveau l'enfant, pouvant voir ce qu'il prit pour une sorte de détermination, tout en respirant longuement ayant les idées plus claires à son goût.

« Je te crois... Je sais que ça peut paraître assez fou ou absurde or quelque chose en moi me dis que je devrais te croire et je ne peux nullement aller contre... Les personnes peuvent bien causer, dire que j'ai peut-être perdu l'esprit même, mais je n'en ai que faire car je te fais confiance avant tout ! »

Parce que lui-même était resté dans un sens un enfant, s'émerveillant encore pour des choses simples ou qui pouvaient apparaître comme des futilités pour les autres, ce monde d'adultes aseptisé l'étouffait de plus en plus en lui offrant une routine qu'il ne souhaitait absolument par donc l'histoire qu'Henry lui offrait était une somptueuse échappatoire à tout ceci. Jack avait besoin de nouveau et il venait de le trouver à l'instant, ceci pouvait paraître assez insolite mais du moment qu'il se sentait mieux c'était après tout assez inoffensif, retrouvant un nouveau souffle en lui et qui lui manquait tant. Il avait presque du mal à tenir en place désormais, il avait besoin de tout savoir sur cette affaire, prêt à en apprendre plus.

« Je voudrais savoir comment tout ceci est bien possible, pour quelle raison on ne pourrait donc pas se souvenir, et pourquoi sommes-nous à Storybrooke alors ? On ne peut vraiment pas quitter la ville ? Et puis Jack O'Lantern ? Tu crois ? Bien que ceci fasse sens quelque part, les indices sont assez nombreux et convergèrent dans cette direction, or tu as dit que tu n'étais pas sûr ? »

Malgré le fait de se répéter dans son esprit de se calmer ce n'était pas une chose aisée au point qu'il faisait rapidement les cent pas, parlant assez vite tout en essayant d'imaginer par avance les réponses, sa curiosité avait pris le pas sur tout le reste d'autant plus qu'il avait une tonne de question à lui poser.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Il paraît qu'on a tous un rôle à jouer | Henry Mills   Mer 9 Sep - 23:14




Il paraît qu'on a tous un rôle à jouer

sometimes voices say it's good to be a joker.


Je te crois.
Ce n'étaient que trois petits mots. Trois simples petits mots mis bout à bout. Ils formaient une phrase, que'Henry n'espérait plus entendre. Il était si rare dans les oreilles du garçon d'entendre cette association de mots qu'il sourit. Cela aurait pu être une mauvaise blague, mais Henry ne pensait pas à cette solution. Elle n'aurait jamais traversé son esprit rêveur et déterminé. Le monde pouvait croire qu'ils étaient fous. Mais seuls les fous détiennent finalement la vérité. Henry se sentait léger, heureux. Ces mots étaient tout ce dont il avait besoin. Le fait qu'il lui fasse confiance amplifier cet état d'esprit.

Par quoi Henry devait-il commencer? Il cherchait dans ses souvenirs, ce qu'il avait lu dans le mystérieux livre de conte qui avait tout chamboulé. C'était par cet ouvrage que tout avait commencé à bouger dans la tête du jeune croyant. Il allait procéder point par point, déjà pour que Jack le suive, puis pour être sur de ne rien oublier.

"La magie, pas dans ce monde, mais dans les autres, elle est omniprésente, sous toutes les formes, elle prend différents aspaits d'un monde à l'autre, sauf ici. C'est par elle que tout a commencé."

Il fit une courte pause avant de reprendre.


"La méchante reine à lancer une malédiction pour se venger de blanche neige, les héros ont été privé de leurs Happy End et envoyés à Storybrook. La malédiction a effacé les souvenirs de tout le monde. Personne n'a jamais tenté de quitter la ville avant, sauf moi. Je ne sais pas ce que cela fait à quelqu'un qui tente de le faire. Les gens n'ont jamais essayé."
Il haussait les épaules puis les laissa retombées. "C'est peut-être dû à la malédiction ça aussi."

Henry était sûr, à 99.99% de l'identité de Jack, après tout, les indices étaient là, tout indiquait que Jack était LE Jack d'Halloween. Henry ne pouvait pas en être totalement certain, il y avait une faible probabilité qu'il se trompe ou qu'il ne soit pas LE Jack. Mais c'était toujours cela , il se rapprochait de l'identité réelle du squelette sans le savoir, et même s'il n'était pas exactement O 'lantern, il était quand même un Jack.

"On ne pourra être totalement sûr que lorsque tu te souviendras de qui tu étais avant. Et ça, c'est le but de l'opération Cobra. C'est pour ça que j'ai emmené Emma à Storybrook. C'est elle qui va rendre la mémoire aux habitants et rompre la malédiction."

L'opération Cobra se mettait petit à petit en place. Il avait Alice comme aide qui le croyait également. Il le savait, il en était persuader, les gens retrouveraient leurs souvenirs, et ils pouront avoir leur fin heureuses. Tous le monde pouvait l'avoir, il suffisait juste de se battre pour que cela devienne réalité.



love.disaster
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ Camp : Trick or treat
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Il paraît qu'on a tous un rôle à jouer | Henry Mills   Sam 12 Sep - 13:07




C'était comme ouvrir une porte vers un nouveau monde, une autre vision différente du monde et surtout de Storybrooke, le piment qui manquait pour briser la routine qui malgré ses efforts semblait vouloir s'installer. Jack espérait toujours plus de la vie, comme s'il avait toujours eu du mal à trouver sa place quelque part, peut-être que depuis le début tout ce qu'il souhaitait c'était justement un brin de magie et de pouvoir croire en quelque chose qui dépasse le commun. Il écoutait les explications d'Henry qui tenait a priori toute la vérité sur cette histoire, le moindre petit détail avait son importance au point qu'il avait arrêté de faire les cent pas pour mieux recevoir ce savoir, sa concentration était à son paroxysme et il y a bien longtemps qu'il n'avait pas prêté une telle attention pour une discussion. Dans la majorité des cas il écoutait vaguement la personne, pensant à bien des choses sauf à ce qu'on pouvait bien lui raconter, et au final tout venait se mélanger dans sa cervelle au point qu'il s'embrouillait en donnant parfois un nom erroné. Ici il était donc question d'une méchante reine, non pas de renne comme il aurait pu penser de prime abord sans qu'il sache vraiment pourquoi il faisait cette comparaison, mais aussi de Blanche-Neige et de héros. Pour se venger d'une seule personne ils avaient tous été touchés par cette occulte magie, très puissante il devait aussi en convenir si ce que disait le jeune garçon était véridique, pourtant ce n'était nullement ce que Jack retenait dans l'histoire. Héros. En était-il un dans en réalité ? Henry lui avait annoncé qu'il était très probablement Jack O'Lantern, cette figure si emblématique d'Halloween et cette perspective ne lui déplaisait aucunement, le problème qui se posait désormais à lui était de savoir s'il avait été une bonne personne ou un véritable diable et ce qu'il allait découvrir si la magie était brisée comme l'espérait le garçon. Hochant légèrement la tête il digérait tout ce qui venait d'être dit, même avec son esprit assez ouvert en ce qui concernait le monde du paranormal et d'occultisme ceci faisait beaucoup, ne remettant nullement un seul instant les paroles de l'enfant.

« Opération Cobra, c'est un nom original j'apprécie. Tu dis donc que Mademoiselle Swan est celle qui pourrait nous rendre la mémoire, qu'elle aurait ainsi le pouvoir de rompre cette malédiction qui touche Storybrooke,  mais je ne comprends aucunement comment et pourquoi elle très spécifiquement. Possède-t-elle un pouvoir particulier ? »

Il est vrai que depuis l'arrivée d'Emma Swan la situation semblait changer, Jack ne saurait dire en quoi en fait et ceci était plus de l'ordre d'un ressentiment profond plutôt qu'une chose bien concrète, il fallait voir dans quelle euphorie la ville entière s'était plongée à son arrivée comme si elle était un véritable miracle. Cependant cet angle de vue lui permettait de voir autrement la situation en réalité, il ne l'avait aucunement envisagé de cette manière-ci, même si lui aussi de son côté avait été vivement piqué par la curiosité concernant la nouvelle habitante de la ville il était passé rapidement à autre chose puisque l'approche d'Halloween se faisait plus pressante que le reste. La blonde ne semblait guère avoir de quelconques pouvoirs magiques, il avait toujours à l'esprit la représentation typique de la sorcière avec son chaudron et sur son balai volant malgré lui, mais il comprenait peu à peu que ce n'était peut-être nullement ce dont ils avaient besoin à proprement parler et que les pouvoirs dont elle pouvait être affublée pouvaient-être bien différents de ce qu'il imaginait. Cependant, qu'il le veuille ou non, l'idée de retrouver la mémoire de ce qui était d'après Henry sa véritable vie lui paraissait à double tranchant. D'un côté bien entendu que Jack voulait se souvenir, s'il avait eu une autre vie avant celle-ci il était impératif qu'il en sache plus, mais d'autre part il ne savait aucunement à croire s'attendre réellement. Dans la tradition populaire cette figure d'Halloween avait certes réussi à tromper le Diable, à deux reprises même, cependant il était aussi condamné à errer pour l'éternité à sa mort tout en s'éclaircissant d'une citrouille qui contient une bougie. En d'autres termes c'était loin d'être un héros qui pouvait espérer avoir une fin heureuse, sa malice était enviable mais pas sa fin, et cette idée calmée quelque peu les ardeurs du propriétaire de la boutique. Son sourire enjoué se fana quelque peu, l'avenir semblait être assombri par un possible passé qu'il ne connaissait pas, regardant plus sérieusement Henry.

« Tu crois vraiment que l'on se souviendra de qui on était vraiment ? Et si... et si jamais la mémoire me reviendra sur ma véritable vie et qu'elle n'était pas vraiment celle d'un héros ? Je veux dire par là que certains d'entre nous n'étaient peut-être pas tous des modèles de vertus vois-tu, et je ne sais aucunement si une fin heureuse serait alors possible dans ces conditions. »

Peut-être que cette malédiction était bénéfique pour certains, c'était peut-être même son cas, c'était une éventualité à ne pas négliger dans cette histoire.  Mais vivre dans une vie de mensonge n'avait rien d'enviable non plus, si tout ceci était réellement faux bien que confortable alors il n'en voulait nullement, Jack était quelque peu partagé sur la situation mais après tout il avait décidé de faire confiance à Henry. Si l'enfant lui garantissait que tout se passerait parfaitement alors il le suivrait en toute simplicité, il n'avait aucune raison de remettre sa parole en doute, il pouvait accorder à autrui une confiance si aveugle qu'il ne remettait jamais en doute concernant cette personne et aussi ses paroles. Il n'avait pas à être défaitiste, au contraire il était privilégié dans cette histoire de connaître en grande partie la vérité selon lui, et le mieux qu'il puisse faire c'était de s'enflammer comme il savait si bien le faire parfois. L'idée lui traversa tout d'un coup son esprit, claquant des doigts pour signaler qu'il avait eu un éclair de génie, se rappelant ce que le garçon lui avait dit.

« Attends une seconde ! Tu as dit que personne n'a jamais tenté de quitter la ville, or maintenant que je sais tout ceci on pourrait peut-être essayer cette théorie et voir ce que ceci donne ! »

Depuis qu'il était dans cette ville il est vrai qu'il n'avait jamais tenté cet impossible, quelque chose l'empêchait de vraiment prendre ses valises pour quitter Storybrooke, cependant si Henry pouvait le pousser alors peut-être qu'il pourrait réussir cet exploit.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Il paraît qu'on a tous un rôle à jouer | Henry Mills   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il paraît qu'on a tous un rôle à jouer | Henry Mills
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-