Partagez | 
 

 C'est trop, tout est trop!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: C'est trop, tout est trop!   Sam 10 Juin - 16:03

Please, help me...

Tout était trop agressifs, les sons, les émotions, les couleurs, les sentiments... Je faisais face à se tourbillons agressif, c'était donc ça la vie... Je vois mon fils et ma fille face à moi, je les prends dans mes bras tellement heureuse de pouvoir les prendre dans mes bras, puis Killian nous rejoint à la maison et avant même que je puisse dire quoi que ce soit Liamou explose la bulle de bonheur qui m'avait englobé pour me mettre en détresse,
je ne montrais rien tout comme Killian. ce dernier sentit seulement les tremblements de ma main dans la sienne. Rapidement, ce soir là nous sommes montés dans notre chambre, après que j'aipu prendre dans mes bras mes enfants. Mais j'avais besoin de calme... Je redresse maladroite avec toute cette situation mon regard vers Killian et je m'excuses.


- « Je suis désolée, c'est ma faute ce qui se passe entre toi et Liamou. Je, je comprendrai si tu préfères dormir dans la chambre d'ami ce soir. Je... »

Mes mots se brise dans un sanglot, la douleur sur mon coeur de cette situation est si forte... Je ne contrôle rien, je ne comprends pas... Il va falloir que je parle avec Alex de ça, c'est pas normal, ça j'en suis convaincu. mais sentir l'homme que j'aime depuis tant de siècles me prendre dans se bras et pleurer à son tour... A force de mots tendres et de réconforts mutuels, nous arrivons à calmer nos pleurs. Puis un doute horrible me traverse l'esprit; tremblante fuyant son regard je lui dis.

- « Killian, je... Enfin je sais que tu es heureux de mon retour. Mais... Mais je ne suis pas la même exactement et... j'ai peur de te décevoir...»

Pas de secret, je lui avais promis...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Le Tony Stark de Storybrooke.
☂ True Love : Déjà pris, désolé !

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Shiya | Tumblr
MessageSujet: Re: C'est trop, tout est trop!   Dim 25 Juin - 21:43


There's no storm we can't outrun
We will always find the sun

Le retour de l’Underworld était mouvementé et quand je dis mouvementé je ne fais pas dans la dentelle. On a pu ramener ma femme, j’ai pût enfin faire mon deuil complet de Milah et tourné la page. Pourtant je ne ressentais pas ce bonheur auquel je pensais avoir le droit. Ma femme était de nouveau vivante auprès de moi, mais le regard – ou plutôt l’absence de regard de mes enfants – brisait le moment je l’avoue. Le retour jusqu’à chez nous étaient tendu. Très tendu. J’avais laissé Diana rentrée avant à la maison devant régler des choses sur le Limenia, mais si la maison était remplie de bonheur il y a quelques minutes dès que j’ai passé le seuil de la porte la tension est revenu. Je vois le regard de mon fils et de Cassandre s’assombrir à ma venue me crispant. Diana le sent au tremblement de sa main dans la mienne. Et les mots de Liam Jr. ‘tu ne vaux pas mieux que Davy Jones’. Ils n’arrêtent pas de tourner dans mon esprit. J’ai laissé aucune émotion me trahir face aux enfants, restant la tête haute alors qu’il s’enfermait dans sa chambre.

Dès qu’on a pût on est monté jusqu’à notre chambre à l’étage, j’avais besoin de temps seul avec ma femme. Et surtout je ne pouvais plus soutenir ce poids sur mes épaules dût aux remarques de mes enfants. Ils ne voulaient même pas une étreinte de moi ce soir… Damn ça fait mal. Je ne regrette pas le choix que j’ai fait en Underworld, je savais que c’était le seul moyen de me ramener Viviane et je ne plaisante pas quand je disais que je ne pouvais vivre sans elle. Une fois dans l’intimité de notre chambre Diana me regarde, je peux voir un malaise dans ses yeux autrefois si sûrs d’eux. Mais quand elle me propose que si je préfère je peux dormir dans la chambre d’ami… Quelques choses se brisent en moi. Pour ne rien rajouter la femme que j’aime se jette dans mes bras en sanglot. Sanglot que je ne peux plus contenir moi aussi. C’est pendant je ne sais combien de temps qu’on reste dans les bras l’un de l’autre essayant de calmer les pleures de l’autre, cherchant ce réconfort mutuel. Quand ses pleures cessent elle fuit mon regard, chose qu’elle ne fait jamais normalement… elle a peur de me décevoir ?... Je plante ma paume sur sa joue pour la forcer à soutenir mon regard. J’ai un moment d’absence en voyant ses yeux et ses émotions… Je n’ai jamais pu la lire aussi facilement qu’à cet instant présent. Elle semble tellement dévastée.

« J’ai traversé l’Enfer pour te retrouver, comment peux-tu ne serait-ce imaginer me décevoir ? » Je lui place un baiser innocent sur les lèvres avant de poser mon front contre le sien. « Dis-moi ce qui t’arrives princesse. » Je sens ses tremblements contre moi et sa réponse sous un murmure. « Tout est top fort, tout est violent les couleurs, les émotions… je je ne sais même pas si je suis capable de contrôler mes pouvoirs…. J’ai peur de moi Killian, peur de vous décevoir tous, peur que vous ayez fait le mauvais choix… je… » Elle ne finit pas sa phrase, s’accrochant à moi comme si j’étais son seul moyen de rester debout. Vacillant aussi sous la surprise je la prends ensuite dans mes bras la portant comme une jeune mariée jusqu’à m’assoir sur notre lit ne lâchant pas mon emprise sur elle.

« Calme toi. Ferme les yeux. Voilà comme ça. » Je place sa tête contre mon cou caressant ses cheveux la berçant lentement. Je lui murmure doucement comme pour ne pas la brusquer à ses révélations. « Je t’aiderai. Rappelle-toi ce qu’on s’est dit lors de notre mariage sur le pont du Jolly Roger. Laisse-moi être ton ancre dans cette épreuve. Je ne t’abandonnerais pas je te l’ai prouvé en Underworld. J’ai confiance en toi, je n’ai pas peur. Qu’est-ce que je peux faire pour toi ? Tu veux qu’on se coupe de tout quelques temps ? On peut partir le temps nécessaire à bord du Limenia si ça peut t’aider, nous couper du monde. » Mes enfants vont encore m’en vouloir un peu plus si jamais elle accepte, mais si c’est pour l’aider je suis prêt à prendre le risque. Si ça peut la soulager. Je continue à la bercer pour la calmer commençant à chanter la chanson que je lui avais écrire pendant la malédiction. Si jamais ça peut l’aider.


code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t En ligne
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: C'est trop, tout est trop!   Mar 18 Juil - 17:28

Please, help me...

Alors que je perds pieds, il me retient à la surface me rappelant qu’il est mon ancre, mon phare dans l’obscurité. L’obscurité a disparu, maintenant c’est la violence de ce monde qui me frappe. Mais il est là, prêt à braver la tempête pour moi. Me calmant enfin je dépose un baiser sur ses lèvres me délectant de ce simple contact avant de lui répondre doucement.

- « Non, je dois reprendre mes habitudes d’avant New-York. Ecrire le matin, profiter de ma famille et de mes amis, reprendre une certaine routine pour reprendre mes marques et gérer tout ça. Je vais avoir besoin que tu m’aides à me contrôler si tu vois que je perds la maîtrise de mes pouvoirs. Je t’aime Killian Jones. »

Et une vague d’amour si puissante prends part de moi que je me jette sur lui pour l’embrasser à perdre haleine. Il m’a manqué, terriblement manqué…
Je ne veux plus parler, les regards et les gestes feront le nécessaire. Je sens bien ma magie partir à tout va. Je vois bien l’eau qui sort de chaque pore de mon corps me recouvrant d’une fine pellicule d’eau lui et moi. Je lui avais dis que j’avais peur de ne pas me contrôler. Mais nous avions besoins de ce qu’il se passait, les mots viendront plus tard. A bout de souffle je pose ma tête sur son torse et murmure.


- « Je t’avais prévenu tout est plus fort. »

Je dépose un baiser sur son épaule… J’ai peur de moi, oui, mais je sais qu’il saura me maîtriser ou endurer l’assaut comme à l’instant… Je fini par m’endormir en écoutant les battements de mon cœur.
Au réveil dès que je pose le pied par terre il est là, me suivant comme une ombre quand je le surprends à attendre sur le seuil de mon bureau alors que je compte reprendre ma routine sur le fait d’écrire, je ne comprends ps trop. Mais ne voulant pas qu’il reste ainsi debout dans l’entre porte je lui dis de rentre et de s’assoir sur le canapé mais que s’il fait le moindre son je le fous dehors. Je pense comprendre son point de vue, il a tellement eu peur et mal sans moi, il veut s’assurer que je vais bien. J’allume la musique et je sens son regard sur moi qui ne me lâche pas, c’est très désagréable. Bref alors que dans la pièce la musique remplis tout l’espace, je m’assois dans mon siège et me met devant la machine à écrire. Je pose doucement mes main sur les touche, je n’avais jamais remarqué que c’était si froid… Je fais le vide dans ma tête, j’ai un livre à continuer… A 11h30, pile comme toujours, Gwen me signale l’heure et me demande ce que je compte faire à manger à midi, oubliant la présence de Killian dans la pièce je ne retiens pas un cri de surprise quand il pose un baiser dans mon cou. Forcément ça inquiète ma belle-fille que je vois débouler dans mon bureau armée d’un couteau de cuisine…
Ok les gens je suis morte, mais je suis pas en sucre non plus… L’agacement commence à monter, je sens une sphère d’eau immense se former dans ma main j’ai juste le temps d’ouvrir la fenêtre pour la lancer dehors, plus que sur la tête de Gwen et Killian. Calme toi Diana, tu as toujours su distinguer tes émotions et ta magie. Je soupire et rassure Gwen lui expliquant que j’avais oublié Killian. Ce qui évidemment vexe le dit pirate… Je vais finir par devenir dingue. Bref nous redescendons en direction de la cuisine, quad je fais un arrêt à l’étage des enfants pour aller aux toilettes et là il veut aussi me suivre. Je me tourne vers lui, le regard noir de colère, et de ma voix la plus glaciale je dis.


- « Je sais encore aller aux toilettes sans avoir besoin d’aide, je ne suis ni handicapée ni demeurée ! »

Je lui claque la porte au nez sans plus de discussion…

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Le Tony Stark de Storybrooke.
☂ True Love : Déjà pris, désolé !

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Shiya | Tumblr
MessageSujet: Re: C'est trop, tout est trop!   Lun 31 Juil - 0:16


There's no storm we can't outrun
We will always find the sun


Déjà elle ne choisit pas la fuite et préfère affronter le monde directement. Je l’aurai comprise si elle voulait qu’on s’en aille loin de ses perturbations, mais dans le fond je la connais que trop bien. Outre le fait qu’elle veut affronter directement les choses, elle ne veut pas partir de nouveau loin de nos enfants et de notre famille. Je l’écoute en ne cessant jamais de lui caresser les cheveux et en continuant de la bercer. Je la sens peu à peu se détendre contre moi. Je réponds à sa déclaration en l’embrassant ensuite et je peux la sentir plus entreprenante dans ses actions. Si c’est ce qu’elle désire, elle aura ce qu’elle voudra.

J’avoue que de toute notre relation je n’ai jamais eu ce genre de chose avec elle. Le fait qu’elle ne contrôle pas ses pouvoirs doit jouer là-dessus je le sais bien, mais je dois aussi avouer qu’après la surprise j’avais une fierté masculine supérieur à la moyenne. Déjà que niveau cheville j’étais pas mal, mais ce soir-là ils ont dû tripler de volume. Heureusement que notre chambre est insonorisée par magie finalement. Je ne voulais pas retrouver les membres de la famille traumatisés après. Je le laisse qu’un rire me gagner quand elle me rappelle que tout était plus fort. « Tu ne te plains pas pour cette partie au moins ? » Je continue à la bercer après qu’elle se soit endormie en la regardant plusieurs minutes essayant de réaliser la chance que j’ai à l’heure actuel. Les secondes chances sont rares. Alors les troisièmes chances ? Voir plus même. C’est sans m’en rendre compte que je m’endors.

Comme à mon habitude je me lève avant l’aube pour la trouver toujours endormie. Ce sera parfait pour la suite. Après quelques minutes de contemplation je me lève pour nous préparer un petit-déjeuner au lit. J’essaie hein. La cuisine et moi ce n’est pas encore tout à fait ça. Faire du poisson aucun souci, mais pour le reste… et pour son retour je vais pas lui faire du pamplemousse et maquereau bouilli quand même ? Bon après plusieurs minutes j’y arrive quand même portant le plateau le plus silencieusement possible sur le lit avant de la réveiller par des baisers et des caresses. Ça va elle semble apprécier la petite surprise, je n’ai pas merdé sur ce coups-là.

Suite à ça je commence à la suivre où qu’elle aille, j’ai peur que si je ne la quitte des yeux seulement quelques secondes elle disparaisse. J’avais pris plusieurs jours de congé au poste de shérif et je prévoyais même de démissionner dans quelques temps, mais en attendant je préfère me concentrer uniquement sur ma femme. Mais ne voulant pas abuser j’attends au seuil de la porte de son bureau qu’elle m’autorise à y pénétrer. C’est comme sur un navire, on doit attendre l’autorisation de son capitaine. C’est son espace à elle, je ne veux pas piétiner à ce point son intimité. Quand elle me dit que je ne dois pas faire un seul bruit je pose ma main jusqu’à mon cœur. « Sur mon honneur tu ne te rendras même pas compte que je suis là. » Et c’est ce qui se passe. Je ne fais rien, ne bouge presque pas et l’observe. Ça peut paraître bizarre dis comme ça, mais c’est juste un acte de protection. Quand Gwen lui signale l’heure du repas je me lève silencieusement et dépose un baiser dans son cou. Je n’aurai pas dû vu le cri qu’elle vient de faire. Merde. Je vois notre belle-fille arrivait armée d’un couteau de cuisine. Je lève la main et le crochet en signe de paix alors que même mon chien se ramène pour protéger sa maîtresse. Mais c’est bon je vais pas la tuer vous n’allez pas bien ?! Je regarde ma femme avec un visage des vexés quand elle avoue avoir oublié ma présence. « Je le prend mal là chérie. »

C’est ainsi qu’on sort et que je continue à la suivre comme mon chien me suivait aussi. C’était presque ridicule comme file indienne. C’est même tout naturellement que je comptais rentrer avec elle jusqu’au toilette quand elle me le reproche de sa voix froide. J’allais lui répondre quand elle me claque la porte. Porte que je me reçois dans le nez bien-sûr. Je porte ma main jusqu’à la zone de douleur alors que Barthy est assis bien sagement à côté de moi me regardant de son air innocent. Je congédie ce chien d’un signe de main. Pas la peine que lui aussi se moque de moi ! J’attends adosser au mur à coté alors qu’elle ouvre de nouveau la porte. J’allais lui présenter des excuses quand je vois son visage et ses yeux remplis de larmes. « Tu n’as pas à t’excuser. C’était bad form de ma part. Pas digne d’un gentleman. » Je lui prends son visage entre mes mains lui essayant les larmes de mon pouce avant de l’embrasser doucement.

Pour le restant de la journée j’essaie de rester à l’écart non sans la perdre de vue. J’avoue dès que j’ai une occasion de la prendre dans mes bras sur le canapé ou ailleurs je le fais, mais j’essaie de lui laisser son espace de vie. Si je pouvais installer une caméra dans son bureau pour la surveiller à distance ce serai bien quand même… non. Faut pas. Mais c’est tentant je l’avoue. Pour occuper mes pensées et les éloigner de l’espionnage de la mère de mes enfants je reprends ma guitare et en joue doucement non loin d’elle. Je sais qu’elle ne supporte plus le bruit comme avant je suis pas idiot. Mais au moins comme ça je m’occupe elle ne sentira pas mon regard sur elle h24 et je peux recommencer à essayer d’écrire une chanson. Je devrais lui demander qu’on retente le duo qu’on avait lors de la malédiction. Des souvenirs d’une autre vie tout ça…
Quand les enfants sont là je ne cherche pas la confrontation avec mon fils et ma cadette essayant seulement d’ignorer pour le moment leurs regards de haine envers moi. Je tâcherai de leur parlé un autre moment, je ne suis pas encore tout à fait prêt à sauter le pas pour le moment.

Le lendemain et les jours d’après auraient pût se passer de la même façon mais non. Je sais que Belle fait partie de ces meilleures amies et je n’ai rien contre cette femme aussi au contraire je l’aime beaucoup. Mais quand Diana me dit qu’elle compte allait voir l’enfant que Belle vient d’avoir avec le Ténébreux… On ne va pas dire que j’y vais de bon cœur. Mais il était hors de question que je laisse Diana seule et surtout pas pour aller voir cet homme. « Très bien on va voir le bébé crocodile tous les deux. » A son regard je lève un sourcil étonné de sa réaction. « Tu crois que je vais te laisser allez voir le Ténébreux toute seule ? » Malgré ses faibles protestations ont fini par y allez, moi armé de mon arme de fonction ainsi que quelques petites choses anti-magie. On n’est jamais trop prudent. Arrivé chez Mr. et Mrs. Crocodile j’ignore le nouveau père ne félicitant que la mère. Mais si Diana est honoré par le prénom de la petite je me sens presque insulté par ça. Viviane franchement. Je ne lance qu’un regard de haine envers Rumple avant de me concentrer sur ma compagne ne le lâchant pratiquement pas physiquement. Toujours à essayer de lui tenir la main, la prendre contre moi, mettre mon bras autour de sa taille pour garder une proximité. Je peux sentir que sa crispe Diana, mais à l’heure actuel je n’en ai que faire.

Ça dure comme ça toute une semaine, je ne la lâche que quand elle va au toilette – j’ai compris la leçon de la porte dans le nez maintenant c’est Barthy qui est chargé de la surveiller dans ses moment-là aboyant quand elle sortait pour m’avertir – mais sinon je ne peux me passer d’elle et de son touché moins de deux minutes. Je peux sentir son énervement, je sens qu’elle est de plus en plus tendue et je vois ses regards qu’elle me lance. Peut-être qu’un soir c’est de trop vue que quand on arrive dans notre chambre elle claque la porte derrière nous me faisant sursauter. Les reproches allaient tombés je le sentais. Et c’est le cas. Selon elle je ne lui donnais pas son espace, qu’elle aimait passer du temps avec moi mais que là c’était trop. Beaucoup trop. Qu’elle allait bien etc. « Excuse-moi d’avoir encore peur que tout ça ne soit qu’un rêve et que tu repartes aussitôt ! J’étais qu’une ombre durant ta mort, tu ne vas pas me reprocher de t’aimer quand même ? Peut-être que j’abuse un peu c’est vrai, mais » Elle me coupe et les reproches reprennent. J’ai beau essayé de me justifier ça ne semble pas aller… Je le répète mais heureusement que la chambre est insonorisée vu le ton que notre discussion prend… on finit par se calmer allant au lit, mais toujours avec cette amertume. Ne jamais allez au lit sans avoir réglé une engueulade c’est ma règle d’or mais là-dessus c’est perdu d’avance on est trop têtu est rattacher à nos opinions. On verra le matin pour réglé le soucis… La seule chose dont je me souviens ce sont ses mots ; essaie de te mettre à ma place avant que je ne commence à essayer de m’endormir comme je le pouvais.

code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t En ligne
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Le Tony Stark de Storybrooke.
☂ True Love : Déjà pris, désolé !

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Shiya | Tumblr
MessageSujet: Re: C'est trop, tout est trop!   Dim 6 Aoû - 16:14

Please, help me...

La semaine avait été infernale, il était tout le temps sur moi. Il n'y avait eu que cet après midi, quand je lui avait dit devoir parler à Liamou, qu'il m'avait laissé seule. Mais quand j'étais rentré ça avait atteint des sommet intolérable d'ingérence. Je n'en pouvais plus. Quand on monte dans notre chambre je claque la porte, le ton monte et avant de nous endormir d'une voix pleine de rage et de tristesse je lui dis.

- « Je suis une femme forte et indépendante. Je t'aime de tout mon coeur et de toute mon âme. Essaie de te mettre à ma place Killian! »

Je m'endors en me répétant mentalement cette dernière phrase, les larmes coulant silencieusement.
Quand je me réveille, première chose étrange que je remarque, je ne suis pas de mon côté du lit, puis d'ailleurs c'est... Oh putain... Mon cerveau capte rapidement ce qu'il c'est passé. Je dois le réveiller avant qu'il ne s'en rende compte. J'éloigne le bas de mon corps de lui, maintenant fermement ses bras dans les miens. D'une voix que je connais bien mais qui n'est pas la mienne je le réveille en lui disant.


- « Panique pas, c'est moi Diana. Je suis dans ton corps et toi dans le mien... Je Je suis désolée, je... je maîtrise pas ma magie comme je t'ai avertie et.... »

Il panique évidemment, et ciel que je peux le comprendre... Je le calme comme je peux. En fait c'est agréable de sentir les choses normalement...
On passe quelques jours dans la peau l'un de l'autre. Nos corps ont leurs propre mémoire et je ressent les choses comme lui, la force de son amour pour moi, pour nos enfants, cette douleur profonde que Liam ou et Cassie ne lui parle plus, mais aussi ce sentiment profond de ne pas me mériter.  De son côté je lui ai montré une seule journée ce q'il me faisait en le suivant partout comme une ombre en le prenant dans mes bras, etc... Au bout de 2h il me hurlait dessus de lui donner de l'air. J'ai aussi profité de cet échange de corps pour aller voir Merlin, nous avons eu une longue discussion, ça va mieux maintenant entre mon frère et moi. Quand le charme se rompt je reprends mon corps et me fait assaillir de nouveau par toutes les sensation, mais je suis plus à même de les contrôler maintenant. Je descend dans le salon et trouve Killian entrain de ranger le livre que je lisais. Je me jette dans ses bras et lui murmure.


- « Je t'aime Killian Jones! Veux tu m'épouser devant nos dieux et les hommes quand je me contrôlerai à nouveau?»

J'attends sa réponse en le couvant de tout mon amour.

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t En ligne
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: C'est trop, tout est trop!   Dim 3 Sep - 12:42


There's no storm we can't outrun
We will always find the sun

Essayer de se mettre à sa place ça a l’air simple dis comme ça, mais elle pourrait aussi essayer de se mettre à la mienne. Ce n’est pas si simple qu’elle peut le penser. Avoir le regard de mépris de ses enfants sur toi, avoir perdu et retrouvé sa moitié. J’essayai d’être fort pour eux, mais je restais qu’un simple humain un moment ou un autre j’allais tomber. J’allais lui parler de ça le lendemain. Ce soir ça ne servait à rien. Je nous connais. Ça allait aggraver les choses au contraire.

Je serai bien resté à dormir bien plus longtemps, mais je sens quelqu’un contre moi. C’est ma femme je le sais bien, mais cette position était étrange… soit. On a bougé en dormant rien d’étonnant. J’étais entre le réveil et le sommeil quand j’entends une voix un peu trop familière me parler. De quoi ? je me retourne pour voir cette personne et je ne retiens pas un sursaut en voyant un homme dans mon lit. Le pire c’est que c’est moi. Je me dégage du lit en baissant le regard pour voir que… bah j’ai des choses en plus et des choses en moins sur mon corps. Je dois paniquer mon cœur s’affole un peu trop dans ma poitrine. Belle poitrine de ma femme je l’avoue. Je tremble des mains – étrange d’en avoir de nouveau deux soit dit en passant – en les tenant devant moi. Je ressens quelque chose d’autre des plus étranges et une sensation que je n’aime pas du tout. Je peux sentir l’eau dans mon corps, son pouvoir. Je vois des sphères d’eau se former dans les mains du corps de ma femme que j’ai acquis par mégarde de cette dernière. « Comment je fais pour l’arrêter ?! » j’essaie de fermer mes paumes mais rien je secoue des mains mais… et bien ce n’était pas la bonne chose à faire vu que l’eau s’abat sur Diana. Ou sur mon corps masculin… je ne sais pas trop comment le dire… « Désolé. » Je la vois se lever jusqu’à me prendre dans ses bras. Non je vous promets c’est tremblant de voir son propre corps t’enlacer. Mais aussitôt que Diana m’enlace je peux sentir mes nerfs se calmer. Je me sens me détendre dans ses bras. Je respire profondément reprenant le contrôle de moi.

Je me dégage de ses bras pour analyser la situation. Ça va mieux déjà. C’est hésitant que je pose ma main sur sa joue. Ah ouais je pique un peu au niveau du visage c’est vrai. Je fais le tour de mon propre corps en l’examinant en détails. Je ne suis pas mal. Pas mal du tout en fait. Je vais jusqu’à tester certain muscle en les palpant plutôt satisfait. « Je suis séduisant quand même. Bien foutu. » Je le savais déjà, mais le voir de cette façon c’était autre chose. Je palpe peut-être trop de chose vu que je peux voir l’effet que je lui fais. Ça c’est assez troublant quand même. De même que de ressentir du désir dans le corps de l’autre. Mais je dois casser un peu le moment quand je vois un truc qui ne me plait pas dans mon dos. Enfin le dos de Diana. Enfin mon corps masculin ! c’est tremblant ok ! J’arrache quelques poils que je vois dans le bas de mon dos sans ménagement. « Désolé. Imperfection. » je vois d’autre chose qui ne me plaise pas. Je prenais un peu de poids quand même… « Tu pouvais me dire que je commençais à grossir… Ça commence à être flasque… » J’ai le droit de tester la résistance de mes fesses, c’est mon corps après tout.

Bon fini de s’amuser, j’allais pour m’habiller dans mon côté habituel du tiroir quand je vois la tête de Diana. Je lui fais un regard outré avant de me rendre à l’évidence… Bon bah pas de boxer… c’est horrible en fait les vêtements féminins. Je ne vous parle même pas des talons. Pour le reste j’essaie de faire comme je peux, mais ressentir les choses de façon décuplé… c’est dur. Très. Je vois Diana dans mon corps qui me colle encore et encore… si avant j’essayais de prendre sur moi je sens très vite un grand sentiment de colère et bon dieu c’est insupportable en fait ! je me tourne vers elle – ou lui c’est encore étrange la sensation – j’essaie de paraître imposant mais vu notre nouveau corps et la différence de taille c’est pas évident. Je sens aussi une puissance en voyant une de mes mains tenir une boule de feu. J’arrive un peu mieux à le contrôler en la faisant disparaître. « Tu peux me lâcher s’il te plait ! c’est insupportable ! » Elle ne peut pas me lâcher vraiment ? Qu’elle aille faire un tour j’en sais rien… Mais vu son sourire et sa réponse… je l’ai cherché je crois bien.

Le corps d’une femme est insupportable en fait. Je ne sais pas comment elle fait. Mon corps me manque. Beaucoup. Moi qui pensait que c’était chiant de se raser quasiment tous les matins etc. c’est rien comparé à être dans son corps. Le soir venu je claque la porte en la regardant épuisé. « Comment tu fais tout ça ?! Porter ses trucs diaboliques ! le poids de tes seins… putain j’en peux plus. Et ses sentiments ! ça m’oppresse.. Comment tu fais vraiment ? » tous ressentir beaucoup plus fort c’est effrayant, encore plus quand je sais la puissance magique que j’ai dans ce corps. Ça m’effraie. Beaucoup. Beaucoup trop. Mais elle arrive à me calmer. Je comprends maintenant les sentiments qu’elle éprouve pour moi, la façon dont je peux la calmer, l’apaiser. Je ressens aussi la peine qu’elle avait me concernant. Cette sensation de trahison encore présente après tous ce temps.

Si les deux premiers jours étaient horribles, j’en trouve certain avantage après. En fait une fois qu’on est un peu près habitué. Je dois lui faire porter les vêtements les plus sexy qu’elle doit avoir vu comment je peux sentir le regard qu’elle me lance. Mais ça m’amuse en fait. Bien que quand j’ai retrouvé mon corps j’étais des plus content. Je ne pourrais pas me passer de mon corps de mâle parfait. Mais j’ai compris la leçon, je la laisse respirer à présent. Faut arrêter les conneries, j’ai enfin compris son point de vue comme elle, elle a pu comprendre le mien.

J’étais dans le salon, nettoyage et tout ça. Foutu habitude militaire. Je rangeai un de ses livres quand elle se jette dans mes bras. Je la rattrape juste à temps troublé par son geste. Je fronce les sourcils quand elle me fait sa demande en mariage. Hé ! c’est à moi de le faire ! je me dégage un peu d’elle en la regardant d’un air que je voulais sévère, mais bon j’échoue je l’avoue.

«  Je n’ai qu’une réponse à te faire. Quand tu iras mieux alors je te demanderai de nouveau en mariage. C’est à moi de le faire ! Me prive pas de ce moment aye ? » Je fouille dans ma poche pour retrouver la bague que je lui avais offert lors de la cérémonie pirate et je lui remets au doigt. Un fardeau de moins à porter sur mes épaules. Enfin sa bague retrouve sa place sur son doigt. Là où elle a toujours eu sa place. « Quand tout sera de nouveau normal t’aura le mariage dont t’as toujours rêvé et celui que tu mérites mon cœur. » Je l’embrasse doucement avant de rigoler un peu vu sa façon de couvrir mon visage de baiser. Rire heureux bien sûr. Tout va retourner dans l’ordre et très bientôt j’en suis convaincu. « Je vais allez parler à Liam Jr. aussi. Je dois régler le problème avec mon fils. Après ce que j’ai vécu avec mes parents biologiques, je ne veux pas qu’il ressente ce genre de sentiment. Je dois justifier mon geste et m’excuser après de lui. Et de nos autres enfants aussi. »

code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: C'est trop, tout est trop!   Jeu 21 Sep - 20:11

Please, help me...

Evidemment il me reprochait gentiment de lui avoir piqué la demande en mariage. Mais quand il me remet ma bague, je me sens un peu plus légère, les choses reprenne un cours normal. Je l'écoute et je comprends bien son point de vue. J'acquiesce silencieusement à ses propos concernant les enfants.
Par la suite les choses reprirent leurs cours normal en quelque sorte, j'avais toujours beaucoup de mal à tout gérer, mais mes proches m'aidaient de leur mieux. Puis un soir, Killian me parla d'un des plan de Jacky. Je lui dis d'y aller. Un dernier acte de piraterie lui fera du bien. Et depuis qu'il avait quitté son poste de shériff il tournait un peu en rond, ça lui ferait du bien. Je lui disais alors après qu'il ai appelé Jack.


- « Je partirai à New-York le temps ou tu n'est pas là. Je n'ai pas envie qu'en rentrant tu ne retrouve plus la maison car je ne me serai pas maîtrisé. je vais en parler aux enfants voir s'ils veulent venir avec moi. Tu m'apelle dès que tu reviens à Storybrooke, on rentrera à ce moment. »

Et finalement c'est ainsi que le lendemain à l'aube, je passait la frontière de la ville avec Liamou, Grace et Cassie en route vers l'aéroport de Boston. Le séjour à New-York fut calme par rapport au dernier, j'avais pu avoir une grande discussion avec ma fille le premier soir. Tout c'était bien passé et quand nous étions rentrés le soir suivant, suite au sms de Killian, nous étions simplement heureux d'être ensemble...
On passait la porte, on avait tous les bras chargés de souvenirs, j'avais pris un truc pour tout le monde cette fois. Je disais alors aux enfants.


- « Bon vous vous occupez de donner son cadeau que vous avez dans vos sac pour ceux qui vivent ici. »

Je m'assis sur un canapé, ouvrant mes sac, pour voir qui j'avais, je souris.
Je donnais son cadeau au passage à Grace avant de me diriger vers la dépendance de Lansa et Gwen. Je donnais alors à chacun un sweet-shirt "I ♥️ New-York". Cliché certes, mais je savais qu'ils aimeraient. Enfin j'espérais ne pas être trop hors de la réalité pour me tromper sur ça... Je retournais par la suite à la maison, on dîna en famille, puis je me mis à lire un passage d'un de mes roman après le repas, pour ceux qui avaient envie d'écouter... Puis on partit dans notre chambre avec Killian. Il me raconta alors comment Liamou lui avait donné son cadeau en plaisantant avec lui et tout. L'amour de ma vie était heureux, notre fils se montrait de plus en plus comme avant Underworld avec lui, ça le rendait heureux et moi aussi. je me contentait de sourire. Je fus surprise de sentir une larme solitaire couler sur ma joue. Mais je souris devant le regard soudain inquiet de Killian et je lui dis.


- « Ne t'inquiète pas, je suis heureuse c'est tout. »

Petit à petit, ce monde, mon monde me semblait moins bruyant, moins violent, puis quelques jours plus tard, je me réveillais avec un sentiment de calme, enfin le calme... J'ouvris doucement les yeux, sentant la châleur de Killian contre, moi, tout semblait normal... Il semblait, qu'enfin je m'étais remise de ce miracle du retour à la vie...

©️Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Le Tony Stark de Storybrooke.
☂ True Love : Déjà pris, désolé !

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Shiya | Tumblr
MessageSujet: Re: C'est trop, tout est trop!   Dim 10 Déc - 22:27


There's no storm we can't outrun
We will always find the sun

Le voyage sur l’île du Squelette était un fiasco total. Mais totalement. Rien de bon n’est ressorti de cette mission suicide maintenant que j’y repense. Je n’aurai jamais dû suivre Jack dans ses idées de merde ! On a ramené un pirate totalement dingue avec tout son équipage et son navire de guerre et en plus maintenant j’étais, avec Sparrow, l’une des têtes les plus recherchés par les pirates. Toute ma réputation vient de se réduire en poussière, d’homme honorable j’en suis ressorti avec une image plus souillée que celle de Jack !

Dès que j’étais de retour à bon port, Diana était sur son chemin de retour avec deux de nos rejetons. En attendant je devais juste empêcher Liam de se suicider en allant chercher sa douce sur le navire de Flint. Difficile à faire je l’avoue. Je profitais aussi de l’absence de Diana pour aller jusqu’au bijoutier local pour qu’il transforme l’un des nombreux saphirs que j’avais volé en une bague de fiançailles. Je ne sais pas vraiment si ça se fait d’offrir une pierre précieuse volée, mais bon pirate. Et je l’ai mérité ces trésors. Ce voyage m’a permis de faire le vide un peu dans ma tête et c’était pour le mieux. M’éloigner de Diana m’avait permis de réfléchir clairement à la suite des événements et aussi à la suite avec les gamins. Je devais parler à Lancelot en urgence déjà. Ensuite je pourrais voir pour la suite.

Leur retour c’est passé à merveille, les gosses semblaient plus détendus. Avec Liam Jr. les choses c’étaient calmé. Tout aller pour le mieux, il ne manquait plus que Cassie, mais avec elle se sera bien plus difficile vu la relation fusionnelle qu’on avait… Une fois qu’on était dans notre chambre je voyais des larmes dans les yeux de ma douce. Je lui essuie inquiet quand elle me rassure. Je pose mon front contre le sien. « Aye, moi aussi. Ça déstabilise parfois. » je dépose un baiser sur son front avant de déballer sur le lit le sac de marin que j’avais remplis de trésor. « Ça va nous permettre de survivre au fin de mois. » Je lui fais un clin d’œil et je rigole quand elle lève les yeux au ciel. « Fais attention quand tu iras vers le port. Ton frère a ramené un de ses amis. Il a déjà menacé Bekah et Liam. Donc ne va pas au port sans moi et n’y emmène pas les enfants pour le moment. »

Les prochains jours se passaient pour le mieux. J’avais l’accord nécessaire de Lancelot pour me lancer, ma bague était prête et résidé pour le moment dans mon tiroir à chaussette. Originalité bonjour. Maintenant je devais juste attendre le bon moment. Même si elle m’avait fait une demande il n’y a pas si longtemps et qu’on était techniquement selon l’une de mes croyances, marié. J’avais quand même cette boule au ventre. Ridicule pas vrai ? Cette nuit devait être la bonne. Après une nuit des plus agréables je remets mon pantalon en cuir où j’avais préalablement caché la bague en menant Diana jusqu’à notre terrasse privée. Je l’installe contre moi sur l’un des transats en regardant les étoiles, lui racontant de temps en temps leurs histoires. Je suis certain qu’elle pouvait sentir mon cœur battre la chamade contre ma poitrine nue. Au bout de quelques minutes je lui embrasse le cou avant de me relever. Je regarde l’océan quelques temps avant de me retourner vers elle.

« Je sais qu’on a déjà fait tout ça, mais ça ne m’empêche pas d’être stressé. » J’ai un rire nerveux avant de me gratter l’arrière de l’oreille. « J’ai déjà voulu faire ça des siècles auparavant, mais le destin semblait contre nous. Je ne vais pas te faire un discours sur mon amour pour toi, tu le sais déjà. Tu sais que t’es ma source de lumière dans les ténèbres, que tu m’as redonné la vie. Nos enfants sont le plus précieux cadeau qu’on ne m’ait jamais fait. On vit déjà comme si l’on était marié depuis des années. Mais il est temps de l’officialisé selon les traditions de notre peuple. » Je me lèche les lèvres avant de m’avancer vers elle et saisir la bague sans écrin que j’avais dans ma poche, posant un genou à terre. « Marry dom, Viviane »


code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t En ligne
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: C'est trop, tout est trop!   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est trop, tout est trop!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Storybrooke :: Les Habitations :: The Lake House-