Partagez | 
 

 [FINI] We are survivors | Joel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Johakin Carpenter

avatar
En réalité, je suis
Un simple inconnu
☸ Conte : The Last Of Us

☸ Emploi : Homme à tout faire
☸ Avatar : Jeffrey Dean Morgan
© Crédit : Vava ¤ Dada | Sign ¤ black pumpkin
MessageSujet: [FINI] We are survivors | Joel   Mer 14 Juin - 14:32

Johakin Carpenter

I struggled for a long time with survivin', and no matter what, you keep finding something to fight for.


Je me présente, je me nomme Johakin Carpenter! Je suis né le 26 septembre dans une version post-apocalyptique de la planète. Vous l'avez bien compris j'ai donc pas moins de 49 ans et pas une ride sur mon visage! Pour les intéressées je suis célibataire Pour pas qu'il n'y ai pas de mal entendu je suis hétérosexuel! Avant d'aller plus loin je dois vous prévenir, dans le monde Réel on me connait sous le nom de Joel du conte The Last of Us ! De contrebandier je suis passé(e) à homme à tout faire. Et pour finir, on me confonds souvent avec Jeffrey Dean Morgan. Je fais aussi partie du groupe des I just care about Me.

Anecdotes
• Possède une aisance naturelle quand il s'agit de manipuler des armes de toutes natures, tout comme il est redoutable en combat à mains nues
• Au fil des ans, il a appris à bricoler des outils et des armes à partir du bric à brac qu'il a à disposition
• Avant l'apocalypse, il était charpentier et voulait fonder sa propre entreprise
• Il a une excellente oreille ; le monde de la survie perpétuelle l'a poussé à développé ses sens de manière exponentielle
• Il possède un arsenal improbable d'armes diverses à son appartement de Storybrooke
• Il se balade en permanence avec un revolver, son arme fétiche, caché derrière son pantalon, sous ses vêtements

Caractère

La première chose à savoir sur Joel est qu'il ne vous fait pas confiance. Que vous soyez un gentil ou un méchant, un neutre, un gentil avec une tête de méchant ou un méchant avec une tête de gentil, il ne vous fait pas confiance. Ce n'est pas un instinct quelconque sur votre véritable nature mais bel et bien un symptôme de quelque chose de plus large et de plus profondément encré. Car Joel souffre de ce que l'on appelle dans le jargon psychologique d'un syndrome post-traumatique ; à l'origine à cause de la guerre dans ses faux souvenirs, mais réellement à cause de ce qu'il a vécu au moment de l'Apocalypse. Durant les vingt années de survie qu'il a vécu, ça ne s'est jamais vraiment manifesté car quelque part sa paranoïa était justifiée ; mais le retour des souvenirs a énormément amplifié le problème, car pour lui c'est devenu comme un "retour au calme... trop calme". À chaque instant pour lui il se retrouve tour à tour sur les champs de bataille de la guerre d'Irak ou au milieu d'un groupe de claqueurs assoiffés de sang. Un bruit bref et violent, un mouvement brusque ou un mauvais choix de mots peut le mettre dans tous ses états et le plonger dans des flashbacks violents et vivides. Il fait d'ailleurs régulièrement des cauchemars et, même s'il ne regrette strictement aucun de ses gestes y compris ceux qui ont torturés et tués, il possède une conscience qui le tourmente sans cesse sur ce qu'il a pu faire pour sauver sa peau et celle des différents groupes qui ont été les siens durant l'apocalypse.
Joel est parfaitement capable de mentir en regardant une personne droit dans les yeux, Ellie comprise, mais dans le cas de celle-ci, c’est uniquement pour la protéger, ayant cet instinct paternel qui le pousse à faire les choses « parce que c’est le mieux pour elle » en ignorant ce qu’elle pense ou ressent la plupart du temps. C’est avec elle que l’on peut ressentir toute l’étendue du côté protecteur de Joel, car il est prêt à tout sacrifier pour elle, même l’humanité toute entière. En ce qui le concerne, c’est elle d’abord, et lui ensuite ; les autres ne comptent pas. Mais Joel est surtout l’incarnation même de la neutralité ; il n’a pas de camp, pas de préférences, il ne tient pas spécialement à faire du mal mais le fera si il le juge nécessaire à sa survie ou celle d’Ellie. Il n’est pas cruel, mais bel et bien sans scrupules ; et tout ce qu’il veut c’est vivre tranquille.
De manière générale, si on le sort du contexte post-apocalyptique de son monde d’origine, Joel est un homme plutôt moyen ; baraqué, plus manuel qu’intellectuel, il connaît sa force et ses talents et s’en sert à profusion. Il est raisonnable, il ne se met pas en danger inutilement sauf lorsqu’il s’agit de foncer tête baissée pour sortir Ellie d’un mauvais pas. Il ne sourit que très peu, et sa paranoïa encrée dans son syndrome post-traumatique le pousse à voir les gens comme des menaces avant tout. Malgré cela, à Storybrooke il a appris à « redevenir » un homme du peuple dans une société comme celle qu’il avait connue avant les infectés, et de ce fait il n’est pas sociale mais pas associale pour autant. Il sait faire les bons contacts au bon moment, n’a que dédain pour les jeux de manipulation des gens les uns envers les autres même s'il peut se montrer agréable quand il en a envie et passe souvent pour un type blasé dont il est difficile de percer la carapace, même s’il est du genre à apprécier une petite soirée tranquille en petit comité avec les rares amis qui parviennent à passer outre sa personnalité peu commode. Cela dit, une fois que l’on peut apercevoir les dessous de celle-ci, il apparaît comme un homme paisible et même doté d’humour, même si ce dernier est plutôt sec et baigné dans le sarcasme et le cynisme. Il est le genre d’homme pour qui l’on ressent naturellement un certain respect et une certaine sympathie, le genre de bonne compagnie mais que l’on sait qu’il ne faut pas trop chercher et il vaut mieux marcher sur des œufs autour de lui et ne jamais aborder les sujets qui fâchent, en particulier les personnes qu’il a pu perdre au fil du temps. Au final, c'est un homme plutôt paternel et même paternaliste, du genre à dissuader les gens de faire les mauvais choix tant qu'il a les yeux sur eux, mais qui se fiche pas mal de ce qu'ils font dans son dos tant que cela ne lui porte pas préjudice, à lui ou à Ellie.

crackle bones




Derrière l'écran
Hello world, this is meeeee
crackle bones

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I'M ONLY HUMAN
after all
Some people got the real problems some people out of luck some people think I can solve them lord heavens above I'm only human after all don't put the blame on me

(c) black pumpkin


Dernière édition par Johakin Carpenter le Jeu 15 Juin - 23:47, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2803-uc-we-are-survivors-joel
Johakin Carpenter

avatar
En réalité, je suis
Un simple inconnu
☸ Conte : The Last Of Us

☸ Emploi : Homme à tout faire
☸ Avatar : Jeffrey Dean Morgan
© Crédit : Vava ¤ Dada | Sign ¤ black pumpkin
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Mer 14 Juin - 14:33

The Last of You

You're right... You're not my daughter, and I sure as hell ain't your dad. And we are going our separate ways.



Avant la malédiction



C'était arrivé de manière curieusement brutale. Comme un virus qui se répand en quelques jours dans la population, mais cette fois-là ça ressemblait à quelques heures, et ça n'avait rien d'un virus ; c'était un champignon. Le cordyceps. Capable de prendre le contrôle du mental de son hôte, et de le rendre fou pour propager encore et encore ce fléau qui emporta l'humanité en si peu de temps. Trop peu de temps. Pour réagir, pour faire quelque chose, pour s'enfuir ; et tout s'enchaîna. Le frère de Joel débarqua en urgence, clamant qu'il se passait des choses étranges dans la ville. Ils ramassèrent quelques affaires, et Joel tenta de cacher au maximum l'urgence de la situation à sa chère fille Sarah, bien qu'elle n'était pas le moins du monde dupe. Quelques instants plus tard, ils embarquaient dans la voiture, et ils étaient parti. Arrivée en ville ; accident. Il faut abandonner la voiture. Des gens courent ; certains de frayeur, d'autres avec la rage dans le regard. Ils doivent courir ; Sarah se blesse, ils manquent de mourir une première fois. Joel prend sa fille dans ses bras ; un soldat apparaît, les menaçant du canon de son flingue. Joel le gronde, de pointer ainsi une arme sur le visage de sa fille ; il proclame que lui comme elle ne sont pas "infectés", comme dit le soldat. Celui-ci appelle ses supérieurs ; il reçoit des ordres. Mais Joel ne les entend pas. Tout ce qu'il entend, c'est le soldat qui murmure : "mais c'est juste une enfant..." Et il comprend. Il se jette en arrière au moment où un coup de feu retentit ; ils tombent tous les deux. Ils sont sauf. Du moins le croit-il.
À quelques mètres, Sarah gémit, du sang coulant de son estomac.

Quelques semaines plus tard
Le deuil. C’est quelque chose que tout le monde traverse un jour ou l’autre, en perdant un proche, un animal de compagnie, un objet précieux. Certains ont la chance de ne jamais vivre quelque chose de si terrible que cela donne l’impression d’avoir eu les jambes soudainement coupées et les poumons vidés de toute l’air qu’il y avait à l’intérieur. Joel avait vécu cela. La frénésie de perdre la personne la plus importante de toute son existence à cause d’un ordre donné au téléphone. Mais ce n’est pas sa faute. Il ne faisait qu’obéir aux ordres. N’est-ce pas ?
Ce n’était qu’une enfant.
Des semaines, des mois, des années ; voilà le temps que cela prendrait à Joel pour que ce poids sur son coeur disparaisse. Mais la vérité est que ce poids ne disparaîtra jamais. La culpabilité. Celui d’avoir survécu et pas elle. Il finirait par découvrir que quoiqu’il arrive, il trouverait quelque chose pour lequel se battre ; et si ça n’était pas une personne, c’était en sa mémoire. Elle voudrait qu’il vive. Qu’il fasse tout son possible pour la rejoindre uniquement quand le temps serait trop passé et qu’il n’aurait plus la force d’avancer. Il devait lui montrer qu’il pouvait être fort, malgré la blessure béante que sa mort avait causé.
Mais il fallait revenir un peu dans le passé ; quelques semaines seulement après le début de cette frénésie apocalyptique. Joel avait passé tout ce temps dans un coin reclus de la ville, un vieux bâtiment transformé en forteresse par son frère et un groupe de survivants. Pas assez de temps avait passé pour que l’humanité s’organise, et les camps de quarantaine n’étaient que l’ombre d’elle-même à cette époque ; les gens étaient encore sous le choc, ils se cachaient sans oser mettre le nez dehors de peur de subir le même destin que ces pauvres âmes infectées. Il n’avait pratiquement pas réagi depuis que tout cela était arrivé ; sauf lorsqu’il avait saisi un bâton et avait commencé à frapper le corps du soldat mort à ses pieds. Sur l’instant, il en voulait à Tommy de ne pas lui avoir laissé la chance de tuer cet enfoiré de ses propres mains. Il avait pleuré ; il avait serré le corps de sa fille entre ses bras, et puis, ils avaient dû repartir. L’urgence était là. Elle n’avait pas même pu avoir des funérailles dignes de ce nom ; elle était devenue un autre corps laissé au hasard des éléments… Et il n’avait jamais pu se pardonner.
Ainsi était-il devenu silencieux, restant caché, mangeant si peu. Et puis, une nouvelle urgence était arrivée ; il fallait partir car les infectés n’allaient pas tarder à envahir leur planque. Ils étaient partis, dans l’espoir de rejoindre la zone de quarantaine la plus proche ; et sur le chemin, ils avaient croisé un autre groupe. D’autres survivants, d’autres personnes brisées par le deuil. Et une femme. Son ex-femme. La surprise s’était dessinée sur son visage ; puis il avait réalisé à quel point il n’avait pas envie de la voir. De lui dire. De lui dire qu’il avait échoué en tant que père, que leur fille n’était plus de ce monde.

« … Joel ? »

Il était resté silencieux.

« Joel ! Tu es vivant ! »

Elle avait couru, lui sautant dessus pour l’entourer de ses bras ; elle était heureuse de le voir vivant, malgré leurs différends antérieurs. Il n’avait pas répondu à son étreinte, même si leurs différends paraissaient si futiles dans les circonstances ; il restait un différend qu’il ne pourrait jamais oublier. Elle était restée près de lui, avant de regarder autour d’elle ; quelque chose manquait au tableau. Une voix, une présence. Son expression s’était faîte grave, comme si elle savait ce qu’il s’était passé mais qu’elle ne voulait pas le reconnaître.

« Joel… où est Sarah ? »

Il avait baissé le regard. Elle s’était reculée, portant ses mains à sa bouche dans un « oh » de douleur silencieuse. Puis, un long cri, des « non » à la chaîne, des larmes ; des coups. Elle l’avait frappé, elle l’avait frappé de toutes ses forces, lui demandant comment il avait pu faire ça, comment elle avait pu mourir si tôt, pourquoi cela leur arrivait. Il l’avait laissée faire ; il n’y avait rien d’autre à faire que cela. Elle avait le droit. Il était coupable.
Des infectés ; la course. Le groupe fut séparé ; Tommy et Joel se retrouvèrent seuls, et il perdit à jamais la trace de la mère de sa fille.
Jamais elle ne pourrait lui pardonner.

20 ans ont passé...
Joel est un autre homme. Les émotions ont disparues ; il les a complètement refoulées au fond de son coeur. Il ne s’attache pas ; il survit, et c’est sa première règle de vie. Rien ne passe avant lui, hormis peut-être Tess, sa coéquipière depuis quelques années. Vingt ans, c’est long, surtout dans un tel monde ; et Joel a fait un nombre de choses inavouables et vils au fil du temps. Tout cela au nom de la survie. Il a tué, torturé, piégé, des innocents comme des coupables ; mais selon lui, dans ce monde-ci il n’y a plus de gentils ni de méchants. Juste, des gens, et dieu sait que ces gens sont capables du pire, même les plus sympathiques d’apparence. Il en est la preuve vivante. Pendant tout ce temps, il a perdu son frère ; il n’est pas mort, mais la personnalité sans scrupules de Joel et son voeu de se venger de l'homme qui avait donné l'ordre de tuer sa fille a fini par avoir raison du plus jeune, les poussant à se séparer, Tommy jurant qu’il ne voulait plus jamais revoir sa tronche. Joel est devenu contrebandier ; il marchande du matériel sur le marché noir, vivant dans une zone de quarantaine. La vie s’écoule de manière étrangement laconique et monotone, derrière la sécurité des murs, et les rencontres occasionnels avec les Runners sur les bordures quand ils doivent sortir.
Et puis, Marlène, la reine des Lucioles. Une nouvelle histoire de contrebande ; et la récompense est alléchante. Ça n’est pas sensé être différent ; il a juste à sortir un certain trésor de la ville, et il aura en échange une belle quantité d’armes de pointe. Sauf que le trésor en question… c’est une gamine. Une gamine. Marlène se fiche d’eux ? Apparemment pas ; mais Joel a un très mauvais pressentiment. Il n’est pas du tout d’accord, il ne la regarde même pas, mais les circonstances font que Tess et lui finissent par prendre en charge la gamine, et il se retrouve coincé avec elle. La traversée se déroule sans trop d’encombres, du moins pas de son point de vue vu son habitude dans le délire ; mais à aucun moment n’exprime-t-il la moindre sympathie à l’égard d’Ellie. Il n’aime pas se sentir responsable d’elle, et la voit comme une simple marchandise, un truc dont il doit se débarrasser aussi tôt que possible. Jusqu’au moment où ils rejoignent le bâtiment où ils doivent déposer Ellie, il ne cesse de répéter que « ce n’est pas leur genre » et qu’ils « devraient rentrer » ; et ses craintes sont confirmés quand ils trouvent les corps morts des Fireflies. Il en a assez ; il veut laisser Ellie là et qu’elle se débrouille, mais Tess révèle son infection.
Pas encore.
Il n’arrive pas à y croire, mais comme à chaque fois, tout se passe très vite, et quelques instants plus tard, le corps de Tess gît sur le sol, tué par les soldats qui les ont retrouvés. Joel se retrouve coincé avec Ellie, et commence alors une folle épopée à travers l’Amérique. Sur le chemin, ils se feront des alliés, mais surtout beaucoup d’ennemis ; ils perdront des amis, combattront des infectés, mais surtout, apprendront à compter l’un sur l’autre jusqu’à ce que cela passe d’une relation entre un contrebandier et sa marchandise à une attache forte et solide, une complémentarité indescriptible, une véritable symbiose entre deux êtres qui n’avaient pourtant rien en commun.
Puis vint l’automne.
Ellie et Joel sont parvenus à rejoindre la planque de Tommy, et Joel est bien déterminé à larguer Ellie là et repartir faire sa propre route. Il veut que Tommy l’emmène chez les Lucioles, parce qu’il a plus confiance en son frère qu’en lui-même pour garder Ellie en vie. D’extérieur, cela peut paraître froid de la part de Joel, de l’abandonner ainsi sans se retourner et sans hésiter une seule seconde ; mais quand on sait qu’il est hanté par la perte de sa propre fille qu’il n’a pas su protéger, ce geste prend des couleurs tragiques. Il ne veut pas qu’il lui arrive quelque chose ; il ne se fait pas confiance pour la protéger elle aussi. Et quand, après une attaque, Tommy se rend compte de ce lien silencieux qui lie Joel à Ellie, il comprend. Auparavant réticent, il comprend maintenant pourquoi Joel veut qu’il se charge d’Ellie ; parce qu’il ne veut pas être responsable d’une autre perte, et Tommy sait au fond de lui qu’il ne veut pas que Joel traverse à nouveau ce genre d’épreuve. Alors, il accepte. Mais Ellie s’enfuit du camp, et les frères la poursuivent à cheval ; Ellie et Joel se retrouvent confrontés l’un à l’autre, et alors que tout semble brouillé entre eux, ils se rendent compte au même instant à quel point l’un est important pour l’autre. Joel change d’avis, et ils sont repartis, pour rejoindre les Lucioles…
Ils sont tous morts. Un voyage à travers le pays plus tard, et Ellie et Joel trouve le camp vide. Seul un enregistrement leur révèle qu’un événement imprévu a écumé les dernières Lucioles. Rares sont les survivants, et le peu qui restait sont retournés à Salt Lake City. Ellie et Joel sont à nouveau attaqués ; et alors que la sortie est proche, Joel fait une chute… une chute mortelle. Ou presque. À peine conscient, il se fait traîner par Ellie, qui se retrouve à se débrouiller seule ; dehors, la neige tombe, l’hiver commence, l’automne est terminé.
Et Joel est inconscient. En très mauvais état, même. Il passe ces quelques temps couché dans une cave, où Ellie l’a emmené en sûreté. Il ne peut pas bouger ; il respire à peine, sa blessure lui fait mal. Parfois, il gémit ; il semble presque réveillé, mais seulement assez pour que Ellie le nourrisse. Il n’a conscience de rien, secoué par les cauchemars. Jusqu’au moment où il se réveille en sursaut ; il ne lui faut que quelques instants pour remarquer qu’Ellie n’est pas là, et malgré son corps meurtri, son coeur comme son cerveau lui hurle une seule chose : retrouve-là.
À moitié blessé, il sort de ce refuge de fortune, et s’en va dans un massacre sanglant, tuant tous les hommes qu’ils croisent en leur hurlant de lui dire où « elle » se trouve. Il en capture deux ; il les torture, sans la moindre émotion sur son visage. Il n’y a que la rage en lui, la rage de la retrouver saine et sauve avant tout. Il se fiche même de sa propre douleur désormais ; tout ce qui compte, c’est elle. Un des hommes lui indique sur une carte la planque de son groupe ; Joel lui sourit, et l’étrangle sans regret. À nouveau, il est dehors ; la tempête de neige fait rage, mais lui aussi est enragé. Un autre massacre plus tard, et il aperçoit un bâtiment enflammé ; en quelques pas, il est à proximité ; il ne sait pas ce qu’il se passe à l’intérieur, seulement habité par la volonté de retrouver Ellie et par la peur intense qu’elle soit morte sans qu’il n’ait pu rien faire. Il ne sait pas qu’Ellie est à l’intérieur, qu’elle combat pour sa vie, qu’il va pouvoir la prendre dans ses bras, la rassurer…
Un nuage violet l’emporte.
Tout est terminé… ?


Pendant la malédiction



Johakin, c’est le type sans histoire du coin de la rue. Vétéran de guerre, haut sur pattes et doté d’une stature imposante, on le laisse en paix ; mais il n’est pas bien méchant, juste un peu rustre sur les bords. C’est un homme à tout faire ; il connaît pas mal de monde à travers la ville, et sa carte circule partout car sont talent pour les travaux manuels est passablement reconnu, au point qu’il peut se permettre d’en vivre, passant ses journées entre les appels et les petits boulots de réparation et bricolage ici et là. Il peut tout faire avec ses mains. Cela dit, il mène une vie plutôt modeste, ayant un petit appart qu’il sous-loue en échange de services d’entretien dans son immeuble. En apparence, c’est un gars tranquille, un peu renfermé, mais les gens le regarde avec pitié car il a vécu la guerre. Mais la guerre, ce n’est pas le pire qui lui soit arrivé.
Johakin Carpenter est né au Texas, aîné d’un petit frère avec qui il a eu une enfance particulièrement difficile. C’est lui qui s’est occupé de son petit frère à la mort prématurée de leurs parents, et leur survie à souvent dominé au détriment des bonnes valeurs sociétales. Mais malgré tout, Johakin a fini par devenir un adulte respectable. Il rencontre une femme assez jeune, une femme qui va changer son existence ; ils sont si amoureux qu’ils se marient très peu de temps après leur rencontre, et très peu de temps après cela, elle donne naissance à leur fille, la petite Sandra. Tout va terriblement bien ; il est amoureux, il aime sa fille plus que tout, et, même si cette nouvelle responsabilité l’empêche de poursuivre des études supérieures, il se lance dans un métier qu’il apprécie -même si son rêve originel était devenir chanteur. Mais rien ne dure vraiment, le bonheur n’est jamais éternel ; et avant même qu’il ne s’en rende compte, lui et sa femme se déchire. Les disputes s’enchaînent, seulement entrecoupées par les pleurs de leur fille. Les années passent, ils sont coincés ensemble sans s’aimer, mais ils font de leur mieux pour Sandra. Il n’y a qu’elle qui compte, au final ; tant qu’elle va bien, tout ira bien…
Mais Sandra ne va pas bien. Elle est malade ; une de ces maladies congénitales qui frappent sans prévenir, scellent le destin du porteur sans pouvoir y échapper, et qui peuvent asséner le coup final à n’importe quel moment. La nouvelle tombe comme un couperet. La mère de Sandra tombe peu à peu en dépression, sans pouvoir en sortir, se noyant dans sa douleur au point qu’un jour, elle ne respire plus. Overdose de médicaments. Johakin trouve une lettre, un bout de papier marqué seulement de quelques mots : « Pardonne-moi. Je ne veux pas partir après elle. » Mais Johakin doit continuer ; Johakin doit faire de son mieux, comme il faisait de son mieux pour garder la famille entière quand sa femme était encore de ce monde. Il fait le fort, et il l’est vraiment ; sa vie professionnel est même sur le point de prendre un tournant pour le meilleur, pendant que sa petite Sandra grandit à côté de lui. Il a des cauchemars toutes les nuits à l’idée de se réveiller et qu’elle soit parti ; mais il est fasciné par sa chère fille qui grandit avec lui, il l’aime de tout son coeur, il l’aime comme il n’a jamais rien aimé de sa vie.
Un 27 septembre, le jour après son anniversaire, alors que Sandra, douze ans, lui a offert une montre, il se réveille. Pour la première fois depuis des années, il n’a pas fait le moindre cauchemar. Mais ça, c’est parce que le cauchemar est devenu réalité.
Sandra est partie.
Et la vie de Johakin s’arrête avec elle.
Il laisse tout tomber, son frère comprit ; il abandonne tout. Il est fou de chagrin ; il a mal, mais ne veut plus y penser. Il fait la première chose qui lui passe par l’esprit, le meilleur moyen de partir rapidement sans avoir la même faiblesse que sa femme. Il s’engage dans l’armée, et espère chaque jour sur les champs de bataille qu’une balle perdue viendra éteindre son coeur. Mais rien de tel ne se passe, comme une douce ironie ; il restera le survivant. Les années passent, il est blessé ; il rentre au pays. Sa blessure est vite guérie, mais il reste persuadé qu’il l’a toujours, la faisant devenir inconsciemment psychosomatique ; il développe une addiction aux pilules anti-douleur. Il essaie de repartir de zéro au Texas ; mais les souvenirs sont trop douloureux, alors il s’en va. Il monte vers le nord, là où le froid pourra endormir ses souffrances.
Storybrooke, Maine. Une petite ville paumée au possible, où il pourra se faire oublier, et attendre le jour où il pourra rejoindre Sandra.


Après la malédiction



Juste quelques minutes.
Quelques minutes de plus, et il aurait pu retrouver Ellie ; il aurait pu la prendre dans ses bras, il aurait pu la ramener avec lui et la réconforter.
Quelques fichues minutes.
Et maintenant, il ne sait pas du tout ce qui a été le destin d’Ellie. Si elle est vivante, si elle a pu s’en sortir, si elle a été emportée comme les autres par la malédiction. Ne serait-ce pas trop beau pour être vrai ? Que lui et Ellie se soit échappé de l’enfer de l’apocalypse et des survivants pour terminer leur existence dans une petite ville tranquille, comme avant le cordyceps ? Cette malédiction est censée retirer les fins heureuses, pas en offrir.
Ellie n’est pas là.
Parfois, il a l’impression de la voir ; une queue de cheval, un rire, une silhouette furtive. Mais ce n’est jamais elle. Cela rend Johakin plus parano que d’ordinaire ; parfois, il se surprend à penser que toute cette ville ne doit être qu’une illusion, une hallucination, un calme avant une tempête. À chaque instant, il s’attend à ce que les habitants deviennent fous comme ceux de son monde, que l’apocalypse recommence, qu’il doive retraverser cette épreuve à nouveau.
C’est trop calme. Et Johakin se sent comme un étranger, comme s’il est en permanence hors de son propre corps, que tout cela n’est pas réel.
Ce n’est pas réel. Tant qu’Ellie n’est pas là, rien n’est réel.
Il veut juste la prendre dans ses bras.


crackle bones

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I'M ONLY HUMAN
after all
Some people got the real problems some people out of luck some people think I can solve them lord heavens above I'm only human after all don't put the blame on me

(c) black pumpkin


Dernière édition par Johakin Carpenter le Jeu 15 Juin - 23:51, édité 9 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2803-uc-we-are-survivors-joel
Ruby S. Lucas

avatar
En réalité, je suis
Le Chaperon Rouge
☸ Conte : Le petit chaperon rouge

☸ Emploi : Co-Directrice au Granny's
☸ True Love : C'est mon médecin à moi, celui qui ramène les morts à la vie ♥

☸ Avatar : Meghan Ory
© Crédit : bonnie [avatar] |
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Mer 14 Juin - 15:52

Re Bienvenue à toiiii Oh que oui

Fait attention à toi je te surveille de près Suspect Bonne chance pour le reste de ta fiche quand même parce que je suis gentille :uh:

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙



I'm still falling for you
Your heart got me feeling so fine. And just like that all I breathe all I feel You are all for me. No one can lift me, catch me the way that you do
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t365-who-s-afraid-of En ligne
Ellie Williams Lucas

avatar
En réalité, je suis
Ellie
☸ Conte : The Last Of Us

☸ Emploi : Etudiante
☸ True Love : Ceridwen Lake ♥

☸ Avatar : Ellen Page
© Crédit : DAMNED SOUL (sign) HAACHI (avatar)
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Mer 14 Juin - 15:55

Larmes 2Larmes 2Larmes 2

Je vais lire tout ça ♥

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

    Smile, what's the use of crying?
    Light up your face with gladness, hide every trace of sadness, and although a tear may be ever so near, that's the time you must keep on trying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1102-ellie-the-last
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☸ Conte : Rozen Maiden

☸ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☸ True Love : I'm pulling your strings Puppet, twisting your mind

☸ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Blondie
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Mer 14 Juin - 18:00

Rebienvenue Love


Alors il a été dur le choix du vava Vicieux ! Bon courage pour ta fiche *-*

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Illusion
How could I ever go back to the life where I lived amongst the dead, who have forgotten how to feel, and become slaves to memory ? But your love has set me free as you awaken every star that has been sleeping in the constellation of my soul... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Liam Jones

avatar
En réalité, je suis
Mister "Good Form"
☸ Conte : Pirates des Caraïbes

☸ Emploi : Aucun
☸ True Love : /

☸ Avatar : Richard Madden
© Crédit : Faits par plein de gens
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Mer 14 Juin - 18:57

Re bienvenue Love

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Trinquons ma jolie, Yo ho !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1949-ohe-ohe-capita
Johakin Carpenter

avatar
En réalité, je suis
Un simple inconnu
☸ Conte : The Last Of Us

☸ Emploi : Homme à tout faire
☸ Avatar : Jeffrey Dean Morgan
© Crédit : Vava ¤ Dada | Sign ¤ black pumpkin
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Mer 14 Juin - 20:23

@Ruby merciiii très chère mimi c'est plutôt moi qui devrait te dire ça namého Suspect vasy je vais me fighter avec Granny /PORTE/ et remerciiiie. mimi

@Ellie Love Love Love Love Love Love (Joel tiens à préciser que c'est la joueuse qui s'exprime là, il n'irait pas aligner tant de smileys mielleux. Lucain boulet) il n'y a pas grand chose à lire pour l'instant mais j'espère que le résultat final te plaira quand il sera là mimi Sérénade

@Jack Love merchiiiiiiiiiii *-* et oui choix très dur omg. boulet mais au final je suis satisfaite, c'est le principal. mimi boulet

@Liam merciiiiiiiiiiii Love

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I'M ONLY HUMAN
after all
Some people got the real problems some people out of luck some people think I can solve them lord heavens above I'm only human after all don't put the blame on me

(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2803-uc-we-are-survivors-joel
Ellie Williams Lucas

avatar
En réalité, je suis
Ellie
☸ Conte : The Last Of Us

☸ Emploi : Etudiante
☸ True Love : Ceridwen Lake ♥

☸ Avatar : Ellen Page
© Crédit : DAMNED SOUL (sign) HAACHI (avatar)
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Mer 14 Juin - 23:11

Cette histoire Larmes 2 Ce profil Larmes 2 CES CHANSONS Larmes 2Larmes 2

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

    Smile, what's the use of crying?
    Light up your face with gladness, hide every trace of sadness, and although a tear may be ever so near, that's the time you must keep on trying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1102-ellie-the-last
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☸ Conte : Peter Pan

☸ Emploi : Ancien Shérif
☸ True Love : Ma princesse qui c'est embrochée sur son épée

☸ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Plein de gens <3 | Tumblr
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Jeu 15 Juin - 13:15

Jeffreeeeeey Oh que oui Oh que oui
Oui je regarde plus Walking Dead, mais cet homme est quand même l'un de mes Dieux :uh: boulet

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t En ligne
Johakin Carpenter

avatar
En réalité, je suis
Un simple inconnu
☸ Conte : The Last Of Us

☸ Emploi : Homme à tout faire
☸ Avatar : Jeffrey Dean Morgan
© Crédit : Vava ¤ Dada | Sign ¤ black pumpkin
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Jeu 15 Juin - 20:34

@Ellie d'amour DES FEEEEELS Larmes 2 Larmes 2

@Kiki Oui Jeffrey Oh que oui Oh que oui oh tu sais il a pas besoin de Walking Dead pour être un dieu même si pour le peu que je sache de son perso dedans ça gâche rien mimi boulet

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I'M ONLY HUMAN
after all
Some people got the real problems some people out of luck some people think I can solve them lord heavens above I'm only human after all don't put the blame on me

(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2803-uc-we-are-survivors-joel
Ellie Williams Lucas

avatar
En réalité, je suis
Ellie
☸ Conte : The Last Of Us

☸ Emploi : Etudiante
☸ True Love : Ceridwen Lake ♥

☸ Avatar : Ellen Page
© Crédit : DAMNED SOUL (sign) HAACHI (avatar)
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Jeu 15 Juin - 23:04

Des feeeeels Larmes 2

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

    Smile, what's the use of crying?
    Light up your face with gladness, hide every trace of sadness, and although a tear may be ever so near, that's the time you must keep on trying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1102-ellie-the-last
Johakin Carpenter

avatar
En réalité, je suis
Un simple inconnu
☸ Conte : The Last Of Us

☸ Emploi : Homme à tout faire
☸ Avatar : Jeffrey Dean Morgan
© Crédit : Vava ¤ Dada | Sign ¤ black pumpkin
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Jeu 15 Juin - 23:47

bob bob bob

Et Lucain J'ai accidentellement fini ma fiche. Adios /PORTE/

Elliiiiiiiiiiiie Love j'espère que le contenu te plaira et te conviendra Cache *a pas l'habitude des PV* dis moi si tu as un souci quelconque et je corrigerai. Love

super

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I'M ONLY HUMAN
after all
Some people got the real problems some people out of luck some people think I can solve them lord heavens above I'm only human after all don't put the blame on me

(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2803-uc-we-are-survivors-joel
Ellie Williams Lucas

avatar
En réalité, je suis
Ellie
☸ Conte : The Last Of Us

☸ Emploi : Etudiante
☸ True Love : Ceridwen Lake ♥

☸ Avatar : Ellen Page
© Crédit : DAMNED SOUL (sign) HAACHI (avatar)
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Ven 16 Juin - 10:02

Accidentellement ? MDR

J'adore *-* bob bob

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

    Smile, what's the use of crying?
    Light up your face with gladness, hide every trace of sadness, and although a tear may be ever so near, that's the time you must keep on trying
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1102-ellie-the-last
Ceridwen L. Lake

avatar
En réalité, je suis
La fille du Captain Lake
☸ Conte : Les légendes arthuriennes

☸ Emploi : Lycéenne... Ça craint
☸ True Love : Ellie Williams Lucas ♥

☸ Avatar : India Eisley
© Crédit : Titia ♥
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Ven 16 Juin - 11:15

J'adore aussi Cute

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johakin Carpenter

avatar
En réalité, je suis
Un simple inconnu
☸ Conte : The Last Of Us

☸ Emploi : Homme à tout faire
☸ Avatar : Jeffrey Dean Morgan
© Crédit : Vava ¤ Dada | Sign ¤ black pumpkin
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Ven 16 Juin - 12:02

J'avais pas prévu de la finir d'une traite et puis tout d'un coup "OH mais la fiche est finie en fait" MDR boulet

Haaaaaaaaaawn Cute contente que ça vous plaiiiiiiise

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I'M ONLY HUMAN
after all
Some people got the real problems some people out of luck some people think I can solve them lord heavens above I'm only human after all don't put the blame on me

(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2803-uc-we-are-survivors-joel
Manea P. Anderson

avatar
En réalité, je suis
Une fille aux nombreuses vies
☸ Conte : Aucun.

☸ Emploi : Artiste peintre / Photographe.
☸ True Love : Je ne comprends pas. Un quoi ?

☸ Avatar : Shelley Hennig
© Crédit : ice and fire.
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Ven 16 Juin - 22:00

Je savais pas qu'on pouvait accidentellement finir sa fiche. Lucain

Re bienvenue en tout cas ! *-* mumu Oh que oui Oh que oui Oh que oui

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

COME PLAY WITH ME LIL GIRLIT WAS MORE FUN IN HELL
If you look in the face of evil, evil's going to look right back at you.

Gifs : Blood and Pixels tumblr  & Collision of DC & Marvel Tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1719-the-only-me-is
Nolan Stewart

avatar
En réalité, je suis
Stitch
☸ Conte : Lilo et Stitch

☸ Emploi : Vendeur dans une boutique de musique
☸ True Love : Don Juan sans girlfriend.

☸ Avatar : Dylan O'Brien
© Crédit : Lau
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Ven 16 Juin - 23:00

Wow le choix de perso et d'avatar, je plussoie Oh que oui

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

This is my family. I found it, all on my own. It's little, and broken, but still good. Yeah, still good.
Libella
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Johakin Carpenter

avatar
En réalité, je suis
Un simple inconnu
☸ Conte : The Last Of Us

☸ Emploi : Homme à tout faire
☸ Avatar : Jeffrey Dean Morgan
© Crédit : Vava ¤ Dada | Sign ¤ black pumpkin
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   Lun 19 Juin - 16:44

@Manea avec moi tout est possible. :uh: boulet merchiiiiiiiiiiiii *-*

@Nolan t'as vu Feu Feu Adios

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


I'M ONLY HUMAN
after all
Some people got the real problems some people out of luck some people think I can solve them lord heavens above I'm only human after all don't put the blame on me

(c) black pumpkin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2803-uc-we-are-survivors-joel
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: [FINI] We are survivors | Joel   

Revenir en haut Aller en bas
 
[FINI] We are survivors | Joel
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Tell me your Story :: Les Présentations :: Décline ton identité moussaillon!-