Partagez | 
 

 Ne crains rien, il est temps de parler

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Ne crains rien, il est temps de parler    Dim 25 Juin - 21:40

It's time...

Une fois la décision de Killian de quitter la ville, jen'avais pas encore assez repris la maîtrise de mes pouvoirs, je ne pouvais rester sans lui dans cette ville, une seule solution la quitter le temps de son absence. Pour celà je passais dans la chambre des triplés, il s'avéra que finalement Cassie, Grace et Liam viendrait avec moi. Je me doute que Liamou n'est pas vraiment intéressé par New-York, mais plus par le fait de faire son mal dominant dans le sens ou il veut s'assurer de la sécurité de sa soeur et de sa mère, c'est émue que je le prends dans mes bras et que je me maudit en voyant mes main trembler et de l'eau y apparaître. Bref, à l'aube la voiture et prête les trois ados en voiture, Cassie devant avec moi. Nous passons la limite de la ville avant même que Killian et son équipe ne quitte le quai, je ne veux prendre aucun risque. Nous prennons l'avion à Boston, puis une fois un taxi trouvé à JFK je lui donne l'adresse de l'hôtel. J'ai réservé deux chambre, rapidement on décide ensemble que Cassie partagera ma chambre. La journée se passe bien, cette fois je peux vraiment profiter de la grosse Pomme comme on surnomme New-York. Comme la première fois on commence par le MET et on profite du musée ensemble, évidemment vu mon apparence physique les gens me prenne plus pour la grande soeur de mes enfants, surtout qu'indéniablement ils me ressemblent par quelques traits physique. je leur donne le choix pour le repas, entre un piquenique dans Central Park ou un repas au resto, et on tranche finalement pour Central Park. Même s'il y a des sourires sous nos visages, je sais que le chemin sera long avant de retrouver notre unité tous ensemble. Puis le moment de retrouver nos chambre les soir arrive. Je rapelle à Liam et Grace qu'au moindre besoin ma chambre est à côté.
puis je rejoins ma petite Cassie dans notre chambre. Je lui demande alors naturellement.


- « La journée t'a plus? Y a une chose que t'aimerai faire demain? Ou même ce soir... »

Je lui caresse doucement son visage. Dire que je l'avais cru morte... C'est une chose qu'aucune mère ne pouvait accepter, ni même tolérer. Je m'étais montré tellement dure et froide dans ma traque de nos ennemeis à cause de ça... Mais elle était là, elle avait tout raconté à Killian, qui m'avait tout dit, comme toujours, nous n'avions pas de secret... Et même si depuis mon retour du monde des morts, je pouvais voir qu'elle allait mieux, il y avait toujours en elle cette crainte... Je lui dépose un baiser sur le front espérant qu'un jour elle se sentirait assez forte pour me parler de ce qu'elle a traversé et cesserait de croire que je voulais qu'elle soit une petite fille parfaite et qu'elle me décevait...
Personne n'était parfait, pas plus elle que moi...

©Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Cassandre M. Lake

avatar
En réalité, je suis
La fille du Captain Lake
☂ Conte : Arthurienne

☂ Emploi : Lycéenne
☂ Camp : Il n'y qu'un pas entre le bien et le mal ...
☂ Avatar : India Eisley
© Crédit : ©alas [sign]
MessageSujet: Re: Ne crains rien, il est temps de parler    Ven 13 Oct - 17:41


Ne crains rien, il est temps de parler
Diana Lake-Jones


Cassandre allait de mieux en mieux en soit, c'était un fait mais il y avait toujours ses démons qui la suivaient et qui pouvaient revenir à chaque instant. Elle essayait de faire de son mieux pour continuer d'avancer pour ne rien montrer à ceux qui l'entourait, elle était forte elle pouvait s'en sortir comme une grande. Cassie devait le faire pour sa famille pour qu'ils soient fières d'elle, après tout elle les avait abandonné dans le pire moment qu'il soit et pour cela elle s'en voulait tellement. Depuis la conversation avec sa sœur et son frère cela allaient un peux mieux entre eux, ils étaient plus unis que jamais alors qu'ils étaient très certainement les seuls personnes dont la jeune femme acceptait l'aide. Après tous ils étaient des triplés encore plus liés que jamais, ils avaient le même ADN dans leur sang, ils partageaient un lien spéciale, un lien qui les unissait plus que jamais et même si Cassie avait brisé se lien pendant quelque temps, elle voulait le ressouder plus dure que jamais. Non, Liam et Ceridwen étaient bien trop important à ses yeux pour les abandonner de nouveaux, du moins elle allait essayer de se battre cette fois-ci au lieu de fuir, au lieu de fuir ses problèmes comme une lâche. Désormais elle sera une héroïne qui sera la pour les siens, elle arrêtera de ne penser qu'à elle. Mais est-ce qu'elle a vraiment penser qu'à elle en partant ? C'est parfois l'impression qu'elle avait, abandonnée tout le monde parce qu'elle était une simple égoïste qui pensait d'abord à son bien être avant celui des autres. Une pure égoïste qui ne faisait que ce qui lui plaisait sans penser aux autres, et parce que tout allait mal dans sa vie elle était partit m'étant la faute sur sa famille, sur ses amis, sur tous ses proches. Mais est-ce qu'elle avait fait cela complètement pas égoïsme pur et dure ? A la fois et à la fois non. Elle s'était enfuie également parce qu'elle avait perdu le contrôle complet sur ses pouvoirs, sur ses sentiments. Elle n'avait pas su quoi penser de tous ses sentiments qu'elle ressentait complètement contradictoire les uns avec les autres que cela en était devenue difficile pour elle. Elle était partit également parce qu'elle ne voulait pas faire de mal au personne qu'elle aimait plus que tout au monde. Alors c'était peut-être un peu trop car après tout elle vivait dans une famille magique, qui savait se défendre contre des sorts si jamais elle ne contrôlait pas ses pouvoirs mais cela avait été plus difficile pour elle. Elle n'avait pas arrêté de faire ses cauchemars où elle les blessait les uns après les autres, où elle leur faisait du mal aussi bien physiquement que moralement. Et finalement en partant elle leur avait fait du mal quand même malgré tout.

Le temps était passé, il s'était passé pas mal de chose dernièrement dans la vie de la jeune femme comme pour toutes sa famille, ils avaient tous vécu la perte de sa mère et son retour parmi les vivants et tout c'était à peut près arranger. Il y avait une chose que Cassie avait du mal à pardonner, à faire avec c'était son père qui avait été près à les abandonner pour rester avec leur mère dans les enfers. Heureusement ce ne fut pas le cas, mais la brune avait du mal à se dire qu'une tel chose aurait pu se produire, ils auraient pu perdre à la fois, leur père et l'idée même de ramener leur mère à Storybrooke. Ils auraient pu perdre les deux en même temps et pour Cassie c'est une chose qui lui restait en travers de la gorge, venant parfois à faire des cauchemars rien que dit pensait. Et depuis ce jour elle faisait encore la tête à Killian, n'arrivant tout simplement pas à lui pardonner ce geste. Il avait été le seule à qui elle avait absolument tout dit, le seul sur qui elle n'avait jamais autant compter pour qu'il reste près d'elle et il avait été près à l'abandonner ? Il avait été la dans les moments les plus dures, il avait été celui qui l'a remonté à la surface, qui la protéger, lorsqu'elle avait atterrie le plus bas possible. Elle ne lui adressait toujours pas la parole, même pour lui demander le sel, elle ne le regardait jamais dans les yeux, ne l'approchait même plus tellement elle pouvait avoir mal au cœur. Pourquoi il avait fait cela ? Elle n'avait même pas eu d'explications et peut-être qu'elle n'en voulait pas tout simplement. Mais c'était dure en ce moment très dure et lorsque sa mère lui avait proposé de partir de Storybrooke pour aller un peu ailleurs, Cassie n'avait pas hésité une seule seconde, prendre un peu de recule avec tout ceci lui ferait du bien, lui permettrait de prendre l'air, de se changer quelque peu les idées. Le voyage se passa plutôt bien, Cassie avait été quelque peu dans son monde, es écouteurs dans les oreilles pendant tout le trajet, perdu dans ses pensée avant d'arriver à ce que l'on nommait la grande pomme. C'était sa première sortie de Storybrooke, elle avait souvent entendue parler de cette grande ville sans jamais y avoir mis les pieds jusqu'à aujourd'hui. En tout cas. Le journée se passa paisiblement, Cassie serait les liens avec son frère et essayait de reprendre ses marques avec sa mère. Cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas passer de temps avec elle que c'était difficile de se trouver à côté d'elle. Elle qui pensait toujours que sa mère était déçu d'elle …

Le soir arriva rapidement et Cassie retrouva sa chambre avec sa mère commençant à ranger ses affaires pendant qu'elle était entrain de parler avec Liam. Il allait rester un petit moment à New-York à ce qu'elle avait compris et ce n'était pas pour s'en plaindre personnellement. Non, au contraire elle se trouvait plus à l'aise ici, moins prise au piège en quelque sorte alors qu'elle pouvait ressentir ce qu'elle voulait s'en avoir peur de blesser une personne à côté, sa magie s'étend comme évaporé en l'air quand elle avait traversé la frontière. Sentant comme une étrange sensation, comme si une partie d'elle c'était subitement envoler dans les airs alors que en même temps elle était soulager de ne plus à devoir essayer de les contrôler parce que de son point de vue elle avait causé de dégâts à cause d'eux. Et pouvoir ne pas y faire attention et se contrôler seulement sur autre chose lui faisait du bien. Elle n'avait pratiquement pas parler de la journée, à vraie dire elle avait plus profiter de tout ce qui l'entourer, de regarder les nouveaux paysages qui défiler devant elle. Elle avait tellement été émerveiller qu'elle n'avait même pas eu peur de prendre l'avion, passant son temps à regarder à travers le hublot pour regarder les nuages dans le ciel. Elle se retourna vers sa mère lorsque celle-ci se rapprocha d'elle, fermant les yeux quelque instant se laissant faire lorsqu'elle vint lui caresser doucement le visage. La jeune femme aimait bien ce que l'on pouvait appeler les papouilles, et encore plus dans ces moments là venant de sa mère alors qu'elle se sentait un peu plus proche d'elle, comme si rien ne s'était passé. Elle avait tellement peur que sa mère la rejette après tout ce qu'elle avait pu faire, tellement eu peur qu'elle ne revienne même pas des morts et ne pas pouvoir lui demander pardon. Et malgré son retour, la brune ne l'avait toujours pas fait, elle appréhendait bien trop la réaction de sa mère pour le faire.

« Oui c'était super maman. J'aime beaucoup cette ville, pour demain je sais pas trop juste visiter les rues ce serait sympas. Je suis bien trop fatiguée pour ce soir ... »

Elle se laissait faire lorsque sa mère venait à lui déposer un bisous sur le front alors qu'elle venait autour ses bras autour de son corps pour lui faire un câlin. Elle se sentait tellement en ce moment même, qu'elle ne pu empêcher les larmes lui venir aux yeux. Cassandre était quelque peu sensible et cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas pu prendre sa mère dans ses bras de la sorte, qu'elle n'avait pas pu partager de moment avec elle comme elles avaient fait aujourd'hui. Cela lui montrait à quel point ça avait pu lui manquer dans le passer, elle qui ne pensait plus jamais pouvoir le refaire un jour dans sa vie. Elle venait à serrer un peu plus fort sa mère dans ses bras ne pouvant tout simplement plus s'en défaire, tandis que les larmes continuaient leur chemin sur ses joues.

« Tu m'as tellement manqué maman … Je ne pensais plus jamais pouvoir te revoir, te parler, te serrer dans mes bras. J'ai tellement eu peur maman, j'ai tellement peur ... »

Elle ne savait pas quoi faire ou dire d'autre alors qu'elle continuait son étreinte tout en pleurant silencieusement, sa tête enfoncer dans le cou de sa mère. Tellement eu peur, elle ne voulait plus la lâcher, comme si, si elle le faisait Diana allait tout simplement s'envoler dans les airs, comme si ce n'était pas la réalité mais juste un rêve qu'elle était entrain de faire, comme si elle n'était pas réellement revenue des morts …
black pumpkin

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Sweet dreams and promises
There so much more that we could be. Every time that I’m falling, You’re the arms that I reach. When my guards are unravelling, You’re the words that I need to fix me.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Diana Lake-Jones

avatar
En réalité, je suis
La Dame du Lac
☂ Conte : Légendes Arthuriennes

☂ Emploi : Romancière d'Héroïc Fantasy
☂ Camp : Heroes
☂ True Love : Killian Jones, MY Captain

☂ Avatar : Leighton Meester
© Crédit : Aliana
MessageSujet: Re: Ne crains rien, il est temps de parler    Aujourd'hui à 16:35

It's time...

Heureusement que nous étions en dehors de Storybrooke, car devant les larmes de ma fille je n'aurait pu retenir les miennes. Mais ici j'arrivais à garde l'emprise sur moi et je ne risquais pas de faire transparaître mes émotions internes par ma magie. Je la berçais doucement, ils n'avaient que 2 ans au fond, et Cassie plus que Liam et Ceridwen montrait encore des marques de leurs âges réels. Quand elle eu fini de parler je lui répondit en toute sincérité, comme lors de ma discussion avec son frère près du puit à souhait il y avait plusieurs mois de ça.

- «J'ai promis à Liamou de ne plus faire ce genre de choix avant d'en parler en famille à l'avenir. Si tu savais comme il a été difficile de ne pas perdre la tête depuis mon retour sans contrôle sur mes émotions et ma magie, malgré l'aide de Morgane et Merlin, ainsi que celle de ton père. Il est épuisant de tout ressentir 4 fois plus fort. Ici ce poids n'est plus sur mes épaules, je me sens mieux. Cassie écoute moi, je présume que comme Liamou ce qui t'inquiète, au delà de me perdre une nouvelle fois, c'est ce que votre père a dit en Underworld au moment ou moi j'ai du faire mon choix. Alors comme je lui ai dit, le lien qui nous uni ton père et moi est assez complexe. Killian Junior et Lacelot le savait, si ton père venait à mourir, même si nous n'étions plus ensemble à l'époque, je n'aurait pu survivre plus d'un an. Pas que je n'aime pas mes enfants plus que tout au monde, mais la magie nous unie Killian et moi aussi dans la mort. Nous ne pouvons vivre l'un sans l'autre. Et même si nous luttons par amour de nos enfants, si les rôles avaient été inversé entre lui et moi j'aurai sans doute agit de la même façon. Donc la crainte de perdre un parent se multiplie pour vous, car vous saurez que vous perdrez les deux. Mais crois moi ma puce, je ne compte pas refaire ce genre de pacte d'ici bien longtemps. Car même si mon sacrifice à permis d'assurer votre survie, je comprends à présent que vous désirez que ce genre de décision soit pris ensemble. Je suis tellement désolée ma chérie que tu ais du tant souffrir de mon absence. Mais je suis bien là maintenant, et tu peux compter sur moi comme toujours. »

Je lui caresse doucement les cheveux, me doutant bien que mes paroles vont la bouleversées. J'ajoute ensuite, désirant n'avoir aucun secret pour aucun de mes enfants.

- «Liamou m'a reproché de trop vous couver, protéger. Mais je suis ainsi, mon rôle en tant que parents est de m'assurer que rien de mal ne vous arrive. Qu'on ne s'en prenne pas à vos vie. Ma nature est de protéger envers et contre tous les gens que j'aime, qu'ils soient mes enfants ou non d'ailleurs. Je.. J'ai cru mourir quand je t'ai cru morte, et ça n'a fait que renforcer ma conviction dans la traque des gens qui en voulait à nos vies. Et quand j'ai su que tu étais revenue, même ça n'a pas suffit à me réfraîner. On peut se remettre de la mort de ses parents, mais pas de celle d'un enfant. Pour preuve, Merlin et les dames d'Avalons ont du unir leur magie à ma demande pour me faire oublier Killian Junior, pour que je puisse aider Arthur quand nous étions à Camelot. Je veux que tu sache une chose ma puce, de toute ma vie, rien n'a été plus douloureux que de te croire morte et de rester forte devant tout le monde, sauf ton père. Je suis tellement heureuse de te revoir, et j'espère que tu me pardonneras un jour pour ce que j'ai fait. Je ne sais pas ce que j'ai pu faire pour que tu parte ainsi, mais je sais que c'est ma faute. j'espère qu'un jour tu te sentiras assez en confiance avec moi pour me dire ce que j'ai fait de mal pour que tu partes ainsi au lieu de me parler pour qu'on trouve une solution ensemble. Je t'aime ma chérie et je veux que tu saches que tu peux tout me dire, jamais je ne te jugerai et jamais au grand jamais quoique tu dises, quoique tu fasses, tu verras toujours de l'amour et du respect dans mon regard pour toi. »

Je m'étais détachée d'elle et je la fixais dans les yeux, qu'elle puisse constater de la véracité de mes propos. Qui étais je pour juger quique ce soit de toute manière? Puis je pense, vu mes fréquentations, qu'elle savait que je ne jugeais pas les gens pour ce qu'ils avaient fait dans le passé ou pour leurs fréquentations. Si tel était le cas, je n'aurai pas en amis proche, Morgane, Regina ou bien encore Belle. J'espérai secrètement qu'être aussi directe et sincère avec ma cadette, lui permettrait de voir et comprendre que moi aussi je n'étais pas parfaite, que malgré mes siècles d'existence je pouvais blesser les gens sans le vouloir et que je m'en voulais. J'espérais que ça l'aiderait à retrouver sa joie de vivre, non simulée, de se dire que sa mère l'aimerait toujours, quoiqu'elle fasse.

©️Aliana

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Diana Lake-Jones
Parfois on fait des choix pour un plus grand nombre, même quand c'est un choix insensé, c'est ce que j'ai fait aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t81-quand-on-ne-croi
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Ne crains rien, il est temps de parler    

Revenir en haut Aller en bas
 
Ne crains rien, il est temps de parler
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Enchanted & real Worlds :: Le Monde Réel :: New York-