Partagez | 
 

 Groupe Frontierland || Animation Disneyland

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dante Tsukuyomi

avatar
En réalité, je suis
Mystery le Kitsune
☸ Conte : Mystery Skulls

☸ Emploi : Cuistot au lycée
☸ True Love : I don't fly so low

☸ Avatar : Mark Fischbach aka Markiplier
© Crédit : Vava ¤ Dada | Sign ¤ Tris
MessageSujet: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   Mer 26 Juil - 22:57

Voyage à Disneyland !
It's a world of laughter a world of tears it's a world of hope and a world of fears there's so much that we share that it's time we're aware it's a small world after all



Dante poussa un soupir en voyant le résultat. Sa journée s’était très mal passée, alignant les gaffes et manquant de mettre le feu à sa cuisine en testant une nouvelle recette ; lui qui était pourtant adroit avec ses casseroles et son matériel, il venait de se planter en beauté. Et pour couronner le tout, il venait de se rendre compte qu’il s’était également planté en réservant une de ces excursions proposées par la ville. À la base, il voulait faire un voyage dans une réserve naturelle, histoire de s’éloigner un peu du monde survolté dans lequel évoluait les humains ; mais à la place il s’était déniché une place à Disneyland, le genre d’endroit bourré de gens et d’émotions -émotions qu’il cherchait justement à éviter.

Mais tant pis ! Il était en quelque sorte « condamné » à faire ce voyage, il l’avait réservé après tout et puis un voyage dans un des parcs les plus prisés du monde ça ne se refuse pas, mais il devait reconnaître qu’il n’avait pas du tout envie d’y aller. Comment osait-il se plaindre de se rendre dans un tel lieu sacré, là où les contes des habitants de Storybrooke était réécrit pour devenir les histoires merveilleuses qui enchantaient les enfants ! Eh bien justement, à cause de cela. Parce qu’il n’avait pas trop envie de se retrouver dans un parc blindé de mômes, parce qu’il risquait d’exploser à tout moment en cas de sensations fortes, et parce qu’il était Dante Tsukuyomi, et que Dante Tsukuyomi se plaignait si il en avait envie.

Il attrapa son sac techniquement rempli d’objets de survie -le genre que l’on prend dans une réserve naturelle, pas un parc Disneyland- et se dirigea au point de rendez-vous arrangé par la ville. Apparemment, ils n’étaient plus beaucoup, ça devait être les dernières places, car il ne rencontra qu’une jeune femme blonde, un jeune homme au sourire niais, un adolescent avec un air tout aussi gentillet et un grand brun à l’air farouche, à qui il se présenta avec cet air qu’il avait en général, l’air de quelqu’un qu’il ne faut pas trop chercher, alors qu’il était parfaitement calme et serein à l’intérieur.

« Dante Tsukuyomi, pour vous servir ! Et si quelqu’un a besoin d’un sac de couchage ou d’aliments secs, je suis blindé. »

Les présentations faîtes, et le voyage débuta ; mais quand tout le train-train administratif et l’épuisement des transports cessa pour les voir réunit à l’entrée du parc, Dante prit un air catastrophé en voyant la quantité de monde qui se pressait aux barrières. Il n’était pas antisocial ou même asocial tout court, mais plutôt du genre introverti, et il n’avait pas spécialement envie de tomber malade, alors sachant que ce genre de rassemblement de personnes avait tendance à résulter en une bonne semaine de rhume et de maux de tête… grumfph.

« Hey, vous voulez commencer par quoi ? »

À vrai dire, Dante n’avait pas les yeux rivés sur les décors gigantesques et magnifiques, ni d’ailleurs sur les attractions ou les cris des visiteurs surexcités, non. Ses yeux luisants ne cessaient de se promener d’un stand de nourriture à un autre, reluquant les friandises à n’en plus finir comme un enfant devant ses cadeaux de Noël, la bave aux lèvres et l’estomac grognant d’impatience. Ils commencèrent par se promener, faisant des repérages ici et là pour voir ce qu’ils avaient envie de faire étant donné qu’aucun d’entre eux n’avait pensé à prendre une de ces cartes libre de service ; mais ce fut quand ils arrivèrent devant le manoir hanté, que l’un d’eux se mit à suggérer d’un air enthousiaste, faisant grincer des dents Dante. Lui qui voulait justement fuir les émotions fortes, ça n’était pas gagné…

« Vraiment ? »

Mais il n’eut pas le temps de protester qu’il se retrouva emporté par la marée de monde se mettant à la queue leu leu, et pour quelqu’un qui appréciait l’ordre, l’anarchie latente n’était pas parmi les plus beaux spectacles auquel il ait assisté. Arrivés à l’intérieur, il s’installa dans la nacelle avec le grand brun à l’air farouche, à qui il tenta un sourire mais qui ressemblait plus à une grimace nerveuse. C’était parti…

… Un peu trop parti, même. À peine l’attraction lancée dans la musique bien trop forte que Dante eut comme une sensation de flottement ; il crut d’abord que c’était parfaitement normal, une de ces sensations que l’on a dans une attraction, mais en quelques clignements d’yeux, il put constater que ça n’était pas QUE une sensation d’attraction. Non, c’était pire, bien pire ; ils étaient passés tous les quatre d’un mouvement avançant lent, assis sur des nacelles, à immobiles et bel et bien debout. Il testa ses jambes pour voir s’il ne rêvait pas, quand une silhouette surgit brusquement de l’obscurité, le faisant sursauter et faire un pas en arrière, percutant le jeune homme derrière lui dans un « ouaaaaah » prononcé. La silhouette était étrange, transparente, et plus blanche que blanche ; c’était une femme, et elle ressemblait à une sorte de mariée qui avait finit dans le caniveau puisque sa robe n’était plus que des espèces de lambeaux flottant doucement autour d’elle. Elle portait à la main un chandelier, et d’une voix gémissante, elle dit :

« Qui va là ? »

Dante voulut répondre, mais la silhouette disparut dans un espèce de tressautement ou grésillement étrange, comme si la mariée ne captait plus le wifi, et le kitsune se retrouva à nouveau assis dans la nacelle, à côté du grand type à l’air farouche, tandis que ça continuait d’avancer comme si rien ne s’était passé. Il était pantois, immobile, avant de finalement tapoter son voisin dans les côtes, essayant d’attirer son attention.

« Eh… t’as vu ça aussi ou ?... »

Dante était expert en paranormal, alors il savait que c’était louche, trop louche, et que même les meilleurs effets spéciaux ne pouvait pas faire croire aux voyageurs qu’ils s’étaient provisoirement retrouvés debout sans nacelle puis à nouveau assis dedans sans s’en rendre compte. La mariée encore, c’était possible, mais…

… L’attraction poursuivit son court, et ils se retrouvèrent dans une salle glauque mais aux effets bien cheap, du moins ce que pouvait en juger Dante étant donné qu’il était quand même passé par un manoir créé de toute pièce par un fantôme en colère, alors il savait faire la différence entre des illusions magiques et des accessoires couverts de fausses toiles d’araignées et d’effets de lumières bidons. La peur quitta progressivement son corps, tandis que la boule de crystal en face d’eux sembla prendre vie, encore un autre effet cheap… jusqu’à ce que ça ne ressemble plus à un simple accessoire animatronic. À vrai dire, la tête passa instantanément de visuellement fausse à tellement réaliste que Dante avala sa salive de travers ; et il réalisa bien vite qu’ils étaient, cette fois, toujours assis, mais plus dans des nacelles, plutôt sur des espèces de chaises qui auraient eu une place de choix dans un magasin d’antiquité. Il n’eut pas le temps d’attirer l’attention des autres, doigt en l’air, que la tête se mit à parler d’une voix forte et envoûtante :

« Esprits et fantômes, sur vos fières destriers,
Escortez dans la nuit la belle fiancée !
Des douze coups de minuit aux matines sonnantes
Nous valserons ensemble, macabre débutante ! »


Elle ne semblait pas s’adresser à qui que ce soit, et cette fois Dante se sentait presque… vexé. Il s’assit en arrière, croisant les bras, l’air vaguement maussade, marmonnant dans sa barbe comme un gamin boudeur.

« Alors déjà je suis pas un fantôme, hein, nuance, et j’ai pas de destrier moi, madame, j’en ai pas besoin… Et puis vous savez comment que je suis un esprit, d’abord ? Et qui a dit que j’avais envie de danser aussi hein, c’est quoi ce... »

Le regard de la tête de femme se posa soudainement sur eux, et Dante avala à nouveau de travers, se retrouvant à avoir mille flashbacks des événements d’un certain manoir, le coupant net dans son monologue. Elle sembla sourire, d’un de ces sourires sinistres de film d’horreur, avant de leur adresser cette fois directement la parole :

« Bienvenue, visiteurs, dans le manoir des Ravenswood ! Êtes-vous venu pour les fiançailles de Mélanie ? Hélas, Hélas, elle s'en va dans la nuit, rattrapez-là ! »

Dante leva les yeux au ciel, s’adossant à sa chaise comme un sale gosse mal éduqué. Il était pas venu pour faire du baby-sitting, et même qu’à cet instant il devrait être en train de faire du catch avec un lion des montagnes à Yellowstone, alors elle allait se calmer tout de suite la madame.


made by pandora.




∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

a thousand ways to fly
ANOTHER BROKEN WING
I'm not freaking out but it feels like time is running out how did this shit come about I'm not freaking out but I'm afraid afraid of losing you if that's what it comes to I can't fight this feeling I'm out of control got to get back to the life that I know

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2683-termine-dante-le-kitsune-qu
Liam G. Lake

avatar
En réalité, je suis
Le fils du Captain Lake
☸ Conte : Légendes Arthuriennes

☸ Emploi : Lycéen
☸ True Love : Grace !

☸ Avatar : Dylan Sprayberry
© Crédit : Cassie
MessageSujet: Re: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   Ven 28 Juil - 21:05

Voyage à Disneyland !


Disney... Liam n'avait pas pu partir avec son père, ses soeurs et ses grands-parents... Alors il avait pris part au voyage suivant. Tout seul. Il ne connaissait personne et c'était sans doute lui le plus jeune du groupe. Mais tant pis ! Il avait réussi à avoir l'autorisation de ses parents et c'était l'aventure pour lui ! Sans pouvoir, sans magie... Autant dire que c'était aussi angoissant qu'excitant !

Liam Lake. Se présenta-t-il après Dante.

Bon, en vrai, ça aurait dû être Lake-Jones mais il portait pas le nom de son père à cause de toute cette histoire avant leur naissance. Mais bon, au moins,
maintenant, personne ne pourrait l'associer au Shérif de la ville. Enfin ex-Shérif... Le voyage débuta et ils finirent par arriver à leur destination. Liam regardait avec de grands yeux un peu partout, ravi d'être là. Ceci dit, il se serait un peu passer du Manoir Fantôme...

Super... Marmonna-t-il.

Après son aventure dans le Monde des Morts, les fantômes, esprits et autres ectoplasmes, franchement, il s'en serait bien passé. D'autant qu'ils atterrirent soudain dans autre chose que l'attraction. Surpris, l'adolescent s'enthousiasma tout en restant prudent. Il y avait de la magie là-dessous et il connaissait un peu trop la magie pour ne pas se méfier un minimum.

Vous n'êtes pas au courant ? Dit-il calmement à la dame fantôme. Mélanie a été retrouvée, elle est revenue.

Des siècles après, mais ça n'était pas si grave hein ?


acidbrain

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Look at me and smile
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2348-arrivee-du-fil
Taran Thunder

avatar
En réalité, je suis
Spark, Team Instinct
☸ Conte : Pokémon

☸ Emploi : Coach de vie
☸ True Love : Une game boy

☸ Avatar : Taron Egerton
© Crédit : Bekah ♥
MessageSujet: Re: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   Dim 30 Juil - 11:25




« BIBI REVEILLE TOI ON VA A DISNEYLAND ! »

Sautant sur le lit de ladite demoiselle de manière répétitive, pour une fois il n'avait pas été difficile pour Taran de se réveiller alors que l'excitation coulait clairement dans ses veines, plus que tout même l'euphorie s'était tellement emparée de lui qu'il devait être dans les alentours dès trois heures du matin à cause de cette crainte de rater le bus qui pourtant ne partirait que dans quelques heures. Mais il était plus que hautement improbable pour lui de louper cette sortie tant attendue à Disneyland, franchement s'il ne pouvait pas y aller il allait en mourir il le savait – même si c'était bien entendu très exagéré, tandis qu'il était bien décidé à traîner Bianca avec lui dans cette aventure exaltante. C'était un peu un moyen de se faire pardonner les mauvaises paroles qu'il avait pu avoir envers elle lors du sort de la vue brisée, convaincu que lui offrir ce billet était la meilleure chose surtout pour le pays où les rêves de plus petits deviennent réalités – comme le disait si bien la PUB, alors qu'il continuait de sauter sur le lit avant de descendre et d'aller se préparer c'est-à-dire enfiler une magnifique grenouillère de Pikachu. Après tout, voyage de circonstance oblige et il serait d'autant plus facile de le repérer dans la foule dans le cas où il viendrait à se perdre ce qui n'était pas dur à réaliser vu à quel point il était intenable, s'impatientant tout en gémissant au passage que son amie n'allait pas assez vite pour lui au point de commencer à chouiner un peu au sol. Difficile d'avoir de la patience pour une personne qui autant d'énergie et d'électricité qui parcours sans arrêt son corps, il avait même fait en sorte de mettre ses doigts dans la prise pour emmagasiner le plus possible de flux pour tenir toute la journée et bien au-delà, le rendant peut-être encore moins supportable malgré lui qu'à son habitude. Lorsque la Reine des neiges fut enfin prête il l'attrapa par le bras et se mettait à courir jusqu'au point du rendez-vous, faisant d'eux les premiers arrivés, Taran parlant sans arrêt de toutes les attractions qu'il était possible d'effectuer dans ce magnifique parc d'attractions et à quel point il voulait trop faire celle sur Indiana Jones. D'autres personnes finirent par arriver mais ce n'était pas le nombre qu'il espérait, mais dans son positivisme maladif il voyait alors ceci comme l'opportunité de s'en faire des amis plus proches pour le coup, sautillant sur place dans une nervosité terriblement visible. Il souriait au possible, ayant déjà des étoiles avant d'arriver, levant le bras comme pour se présenter à son tour tout en empoignant Bianca qu'il devait rendre plus sociale.

« Taran ! Moi c'est Taran ! Et voici Bianca ! Mais moi j'préfère Bibi parce que c'est plus choupi ! »

Taran avait chanté tout le long du voyage, étant sans doute pire qu'un gamin pour le coup sans en être conscient, ayant un mal fou à se tenir tranquille parce qu'à chaque kilomètre qu'il faisait ceci le rapprochait un peu plus de Disneyland. Et quand le bus se stoppait sans doute qu'il fut le premier à sortir, se ruant vers l'une des files d'attente pour pénétrer dans l'endroit le plus féerique de ce monde, dansant quelque peu sur place en agitant la queue de son costume qu'il jugeait comme trop méga-stylé et surtout qui révélait un peu plus que le côté flashy allait réellement devenir un moyen efficace pour ne pas le perdre. Pénétrer ainsi dans l'enceinte du parc fut une expérience encore plus merveilleuse qu'il le pensait, s'extasiant absolument sur tout et même les détails les plus insignifiants, n'attendant pas une seule seconde pour prendre une multitude de selfies aussi bien seul qu'avec tous les autres participants même si pour certains c'était plus une sorte d'attaque surprise dont on échappait pas. Le plus grandiose et connu fut bien entendu devant le château rose bonbon, respirant très clairement la joie de vivre et l'exprimant sans aucun filtre que ce soit en criant ou s'agitant, courant dans tous les sens pour toujours revenir néanmoins vers le groupe. S'engouffrant dans ce qui était Frontierland, ayant parfaitement bien étudié la carte avec une attention aussi étonnante pour sa part qu'efficace, il savait que c'était faire un pas de plus vers l'attraction de ses rêves dans un sens et puis de toute façon l'ambiance western avait quelque chose d'incroyablement cool à son sens. C'est là que Taran posait alors les yeux sur le manoir bordait par des tombes, ayant une ambiance toute particulière qui donnait la sensation d'être à Halloween avant l'heure, voyant des personnes ainsi sortir de l'endroit en disant à quel point ils avaient eu peur. Ce lieu avait l'air terrible et lui rappelait sans mal Lavanville, la ville des pokémons spectres par excellence, et le parallèle ne pouvait que lui donner envie d'aller voir tout ça de plus près. Se retournant vers le reste du groupe il pointait du doigt le manoir, bien décidé qu'elle soit la première attraction qu'ils feraient tous ensemble dans la joie et la bonne humeur dans cette vision purement bisounours qu'il avait, tenant difficilement en place même si ceci était visible depuis le début du voyage.

« La maison hantée ! J'veux faire la maison hantée ! Il y aura des fantominus c'est obligé ! Vousplaîtvousplaîtvousplaîtvousplaîîîîîîît ! »

C'était peut-être pour avoir la paix que les autres avaient pliés, ou selon Taran parce que eux aussi avaient trop envie de découvrir ce qui se cachait à l'intérieur du manoir, avançant dans l'enthousiasme naturel qu'il avait tout en blablatant sans arrêt à quel point ce voyage était fantastique et que c'était une réelle occasion inespérée que de venir ici. Et il n'y avait pas à dire il jouait le jeu à fond, s'accrochant de peur en criant au fameux Dante lorsque les lumières s’éteignirent dans l'ascenseur avant de rire de bon cœur en disant à quel point ils l'avaient bien eu, comme s'il était dans son élément naturel. Voyant que les deux hommes avançaient vers une nacelle il était hors de question de son côté que quelqu'un se trouve tout seul, parce qu'ils étaient un nombre impair et que ce n'était jamais la joie à son sens, attrapant ainsi la main de Bianca et de Liam pour se traîner dans une nacelle même s'ils n'étaient pas normalement censés le faire. Trop tard de toute façon ils étaient déjà partis, étant au milieu des deux en s'agitant toujours et criant parfois en voyant les faux fantômes, alors que très étrangement sans qu'il comprenne pourquoi leur petit groupe de cinq se trouvait d'un coup bien debout dans un endroit qui avait l'air extrêmement réalistique. Taran voyant alors une femme tellement pâle que même une feuille blanche pourrait paraître grise à côté d'elle, agitant la main par réflexe pour lui faire coucou parce qu'il était quelqu'un de poli après tout, se demandait si tout ceci était bien normal. Mais avant de pouvoir se présenter à elle cette femme étrange venait de disparaître, se demandant si ce n'était pas un hologramme de l'attraction comme ils avaient pu en voir jusqu'ici, tandis que l'attraction reprenait normalement son cours alors qu'il clignait des yeux de manière à cette demande s'il n'avait pas eu une hallucination à cause des bonbons acides qu'il avait mangé, d'ailleurs il n'y avait pas été de mainmorte sur la dose de sucre en plus, pour se retrouver devant une tête qui parlait. Il aurait tellement aimé se lever ou tendre le bras suffisamment pour tenter de la toucher, histoire de se rendre compte de quelle matière elle était faite car pour l'instant il n'avait pas du tout en tête le fait que tout ceci puisse être vrai, tapotant l'épaule de Bianca comme pour attirer l'attention sur la tête alors que dans un sens c'était la seule chose à regarder et parfaitement bien visible dans cette pièce de toute évidence.

« T'as vu comment c'est super bien fait ?! On dirait une vraie ! »

Sans doute parce que c'était bien le cas mais ça Taran n'y pensait pas un instant, en dehors de Storybrooke on leur avait dit qu'il n'y avait pas de magie après tout et il était sûr que tout ceci était normal pour le manoir hanté d'avoir ainsi de telle animation, étant assez attentif à ce que la tête flottante était en train de raconter même si dans les faits il ne comprenait absolument rien à ce qu'elle disait. Tout ce qu'il captait c'est qu'il serait sûrement question de danse et ceci lui plaisait assez bien, s'il y avait une fête il voulait être de la partie surtout qu'il eût son super costume de Pikachu sur lui après tout, il aimait tellement bouger qu'il était prêt à suivre n'importe qui du moment qu'il y avait de l'amusement à la clé. À se demander parfois comment Taran, lorsqu'il était connu dans son ancien monde sous le nom de Spark, pouvait bien faire pour être à la tête et surtout gérer une Team entière qui représentait tout de même un sacré travail. Se penchant un peu pour regarder Dante qui disait des choses tout aussi incompréhensibles, parlant d'esprit et qu'il ne voulait pas danser – l'hérésie totale quoi, c'est peut-être à cet instant qu'il remarquait qu'ils ne se trouvaient plus dans leurs nacelles respectives mais bien sur des chaises à l'apparence assez rustique et vieillotte à son goût. Il était plus bercé par la technique et surtout d'une certaine modernité, Bianca et lui venaient d'un monde où celle-ci pouvait se montrer assez avancé et ils n'avaient pas vraiment connu cette phase assez moyenâgeuse contrairement à ceux de la forêt Enchantée, et c'était peur-être pour ceci qu'il mettait plus ou moins du temps à comprendre que tout ceci était bien vrai et non pas la production de machine. Néanmoins Taran replongeait très vite dans l'histoire qui était en train de se dérouler, que la tête était en train de raconter surtout, se levant d'un seul bon tellement il se laissant absorber par ce qu'il se passait et prenait les choses très à cœur. Il y avait une histoire de disparition et ce n'était plus le moment de plaisanter pour lui, prenant un certain sérieux face à la situation sans voir qu'il devrait peut-être plus se préoccuper de leur propre sort au lieu de s'intéresser à celui d'une inconnue, ne faisant que suivre son instinct qui lui disait de retrouver cette énigmatique Mélanie.

« Quoi ?! Elle a disparu ?! Mais faut trop genre la retrouver alors ?! On doit faire quoiiiii ?! »

S'enflammant face à ce qui se passait, bien décidé à retrouver cette pauvre mariée qui avait disparu, Taran se calmait quelque peu en entendant les paroles de Liam. Il n'arrivait plus à suivre ce qui était en train de se passer, tantôt on lui disait que Mélanie n'était pas là et tantôt on lui disait qu'elle était finalement revenue, trop d'informations contradictoires pour qu'il sache quoi en faire très honnêtement. Se frottant les cheveux comme si ceci allait pouvoir l'aider, produisant surtout de l'électricité statique et rendant ses cheveux encore plus hirsute que d'ordinaire, il ne savait plus sur quel pied danser.

« J'y comprends plus rien moi ! Et d'ailleurs... elle va épouser qui Mélanie ? »

La candeur à l'état pur, sincèrement heureux pour cette Mélanie de voir qu'elle allait se marier même s'il ne la connaissait pas, tout en ne comprenant pas la situation dans laquelle ils se trouvaient.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

The Yellow Road
Yellow is my color ! Hey the yellow light shining, everybody, let's go ! The fantastic world of Oz it's just here ! ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2264-i-play-pokemon-go-everyday
Aster E. Bunnymund

avatar
En réalité, je suis
Lapin de Pâques
☸ Conte : Les cinq légendes

☸ Emploi : professeur de boxe à l'Arena
☸ True Love : nope

☸ Avatar : Hugh Jackman
MessageSujet: Re: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   Mar 1 Aoû - 19:42



"Wait… Wut !"

Disney is not Wonderland ! Frontierland



Bon reprenons un peu le sens logique de ses évènements… Enfin s’il y en a un….

L’excursion a DisneyLand, en fait dès l’inscription je ne la sentais pas cette sortie mais on pour une fois j’ai pris sur moi et je sortais de mon terrier aka mon appartement. Sur le coup je m’étais dit que cela me permettrait de voir ce qui émerveille les enfants maintenant, et ainsi de voir de nouvelles sources d’espoir. Déjà que j’étais tombé de haut en apprenant la nouvelle version de mon propre conte… On est bien loin des massacres ainsi que de la guerre du cauchemar mais passons. Le réveil sonner depuis un moment quand je décidais de me lever. J’avais encore le temps ça ce n’était pas le souci, par contre ma jambe en a décidait autrement, traduction j’avais un mal de chien. C’est donc en trainant la patte que je fis mes ablutions matinales, douche, petit-dej typiquement australien, le genre qui vous tiens bien au corps et enfin médicament ! qui ne feront effet que dans un petit moment... Maintenant viens au tour du sac, blocs notes, fringues de rechange si on doit y passer la nuit, mes médocs, les papiers et…. Mes yeux fixent un instants les deux boomerangs avant que je secoue la tête en me disant que cela fait sans doute un peu trop pour une simple excursion dans un parc. Je vérifie que le sac ne me déstabilise pas trop sur mon épaule avant de rajouté une bouteille d’eau on s’est jamais. C’est bon… La canne et on y va.
C’est donc d’un pas boitant que je me dirigeai vers le lieu de rendez-vous. Apparemment on arrivait tous en même temps, une espèce de parodie de manga au cheveux rose, une blonde et deux ados sommes toute normal… Et merde… Je vais jouais les baby-sitter… Immédiatement je me dis que si l’un d’eux se perds c’est pas mon problème. Mais je redescends vite sur terre quand vient le tour des présentations.

« Dante Tsukuyomi, pour vous servir ! Et si quelqu’un a besoin d’un sac de couchage ou d’aliments secs, je suis blindé. »

D’accord bon ben lui il pense qu’on va en zone de conflit pour être charger comme ça…

-Liam Lake.

Clair, net et précis ni plus ni moins….

« Taran ! Moi c'est Taran ! Et voici Bianca ! Mais moi j'préfère Bibi parce que c'est plus choupi ! »
On ne fera aucun commentaire … Au moins il y en a un qui est surexcité d’aller a Disney.

-Aster Bunnymund. Me présentai-je en m’appuyant sur ma canne. J’essaierai de ne pas vous ralentir entre les attractions souriais-je doucement.

On finit par embarqué dans le transport prévu a cet effet, les médicaments faisant doucement effet, je soupirai en me préparant à cette journée, je n’avais pas prévu cependant que le dénommé Taran chanterait tout le trajet. Je fixai un instant le ciel en priant pour que Moony fasse un effort pour m’aider, mais bullshit que dalle niet. Bon ben on prend sur soi…

Une fois arrivé, on se dirigea vers différentes files pour entrer plus vite. Si en temps normal je n’utilise pas la file handicapée, là je me suis assis sur mes principes et passa sans problème. Les couleurs flashy des bâtiments et la musique infernale avait de quoi surprendre. Mais le large choix d’attraction était tout aussi impressionnant. Je fus agréablement surpris de voir les enfants rigolaient, hurlaient de joie et sautaient dans tous les sens en trainant leur parents d’une attraction a l’autre.

Dante pris la tête de l’expédition, nous permettant de faire un repérage sommaire des attractions. Quel ne fut pas la non joie qui me pris quand une voie sur excité me fit grogner.

« La maison hantée ! J'veux faire la maison hantée ! Il y aura des fantominus c'est obligé ! Vousplaîtvousplaîtvousplaîtvousplaîîîîîîît ! »

Mon dernier voyage dans une maison hanté m’avait pas laissé un souvenir agréable loin de là. Rosie pouvait témoigner. Je grinçais des dents en entendant la voix suppliante de Taran.

-Ok on y va !
« Vraiment ? »
-En espérant qu’il est suffisamment peur pour qu’il se calme.

On se fit installé dans des nacelles. Je me retrouvais au côté de Dante qui tenter de m’adresser un sourire tirant plus de la grimace que le reste.
Et c’est la que ça a commencer a moins me plaire… Le sentiment de flotter n’avait rien d’agréable. C’est un peu comme mourir mais sauf que la ben on est vivant… Le plus jeune s’amusait a hurler pour être a fond dans l’attraction. Un frisson glacial me pris alors qu’une jeune femme spectrale passa non loin de nous avant de disparaitre subitement. Ben bordel si c’est un hologramme c’est bien fait… Trop bien fait même…

« Eh… t’as vu ça aussi ou ?... »
-Nan tu rêves pas…

Je tente de rester de glace alors que nous continuons l’attraction qui n’est en rien aussi effrayante que la première partie. Je soupire et tente de me détendre en me souvenant de cette attraction que j’ai faite avec Rosie dans cette stupide foire. Cependant je serrais les dents e voyant la tête devenir d’un coup plus réaliste qu’il me semblait avant qu’une voix d’outre-tombe résonne.


« Esprits et fantômes, sur vos fières destriers,
Escortez dans la nuit la belle fiancée !
Des douze coups de minuit aux matines sonnantes
Nous valserons ensemble, macabre débutante ! »


« Alors déjà je suis pas un fantôme, hein, nuance, et j’ai pas de destrier moi, madame, j’en ai pas besoin… Et puis vous savez comment que je suis un esprit, d’abord ? Et qui a dit que j’avais envie de danser aussi hein, c’est quoi ce... »

Je soupire doucement.

-Esprit a la limite mais franchement je ne suis pas en état de danser….

Je grogne sourdement en ressentant une douleur monstrueuse dans mon crane, des centaines d’images semblaient se gravaient dans ma mémoire, brulant les chairs, je serre les dents avant de soupirai quand la douleur commencé à refluer.


« Bienvenue, visiteurs, dans le manoir des Ravenswood ! Êtes-vous venu pour les fiançailles de Mélanie ? Hélas, Hélas, elle s'en va dans la nuit, rattrapez-là ! »

Entre l’un qui sort que la Mélanie avait était retrouver et le gosse qui pigeait rien a la situation. Je soupirai lassement.

-Et pourquoi elle s’est barrer la Mélanie ? Nan parce que bon si elle s’est tirait c’est qu’elle avait une raison nan ?

Terre à terre ? Moi ? Un peu trop je pense. Mais bon je pense que dans le cas présent, je pense qu’il vaut mieux laisser le cerveau a l’entrée.


Code by Sleepy


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Guardian of Hope



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2618-spring-is-never-dead-this-i
Bianca B. Hoarfrost

avatar
En réalité, je suis
Blanche, Team Mystic
☸ Conte : Pokemon

☸ Emploi : Coach de vie
☸ Avatar : Maddie Hasson
© Crédit : Blondie [avatar] | Anaëlle [sign]
MessageSujet: Re: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   Jeu 3 Aoû - 19:07

Voyage à Disneyland !
Allez, gardez votre sang-froid et restez groupés. Je serais navré de vous perdre si tôt. N'ayez pas peur ! Ce n'est qu'une illusion d'optique. La vraie beauté de cette maison nous attend plus loin ... ••• Bianca fut réveillée d'un seul coup voltigent pendant quelque instant dans son lit alors qu'elle pouvait en même temps entendre un cris d'une certaine personne qui criait justement son nom : Taran. Cela pouvait n'être que lui a moins qu'il n'y ai un barge qui soit renter chez eux ainsi sans qu'on lui ouvre la porte. Quoique … C'était presque la même chose en soit tandis que la jeune femme pouvait prendre un oreiller pour se le mettre sur le visage pour éviter d'entendre encre trop les cris de son ami tout en se recroquevillant sur elle même pour éviter que se dit ami puisse lui sauter dessus par mégarde. C'était déjà arriver dans le passer et c'était une expérience qu'elle voulait à tout pris éviter de nouveau, ce n'était pas que Taran était lourd en soit mais il n'était pas non plus out léger et le fait qu'il puisse rajouter du poids en sautant directement sur elle, c'était très déplaisant. Bianca en avait encore mal ventre rien que d'y penser. Elle fini par pousser un genre de grognement de mécontentement voyant visiblement qu'il n'allait pas arrêter de sauter encore et encore jusqu'à qu'elle se décide à se bouger un peu les fesses. Pourquoi ? Pourquoi est-ce que cela tombait sur elle tout simplement ? Pourquoi il fallait encore qu'il la réveille, venant constater que son réveil n'avait même pas encore sonner tout simplement. Pourquoi il devait constamment être de bonne humeur surtout le matin alors que Bianca n'avait qu'une seule envie être tranquille. Se réveiller tranquillement, se lever tranquillement, allez prendre son déjeuner tranquillement, se préparer tranquillement. C'était quelque chose en soit qui n'était pas très difficile à réaliser ! Non ? Et bah si … Du moins apparemment pour Taran qui continuait toujours à sauter venant quelque peu mettre de mauvais poil la jeune femme. S'il venait la réveiller c'était qu'il était encore vraiment tôt puisque l'ancienne oiseau n'était pas du tout une lève tard comparer à ses deux colocataires. Pas du tout même, elle étai celle qui se levait le plutôt possible, impossible pour elle de venir faire un grâce matinée comme si elle avait une horloge permanent dans la tête qui l'obligeait à se réveiller vers une certaine heure. Et c'était ainsi tout les jours depuis qu'elle était devenue humaine, car comme le disait si bien le proverbe « L'avenir est pour ceux qui se lève tôt » et elle l'avait bien remarquer. Elle pouvait faire plus de chose dans la même journée et éviter de reporter tout au lendemain, la procrastination étant la chose qu'elle déteste le plus. Il lui arrivait parfois de ne pas pouvoir finir quelque chose et ça avait le don de la mettre en rogne, de la frustrer quelque peu jusqu'à qu'elle puisse le terminer complètement.

« Bon Taran c'est mon j'me lève ! Arrête de sauter s'il te plaît tu vas casser mon lit et arrête aussi de crier … Je sais qu'on va à Disneyland mais tu voudrais pas ne plus avoir de voix pour le voyage n'est-ce pas ? »


Mais c'était surtout pour éviter qu'il lui donne un mal de tête avant le départ. Elle ne voulait pas non plus se retrouver malade tout au long du voyage, déjà que les trajets en transport n'était pas réellement son fort. Elle avait enfin réussis à calmer Taran une bonne fois pour toute retirant la couverture pour poser ses pieds pour prouver à son colocataire qu'elle se levait belle et bien alors que celui-ci fini par sortir de sa chambre. La discrétion était une chose qu'il ne connaissait pas du tout et encore moins l'espace et l'intimité, une genre de limite qu'il franchissait toujours avec tout le monde et Bianca qui était pourtant très à cheval là dessus avait fini par s'habituer avec Taran mais aucune autre personne pourrait faire comme il faisait. Elle avait fini par accepter Taran à la longue après avoir essayer de lui faire la morale, de la gronder ou tout autre technique que l'on pouvait utiliser avec un enfant car celui-ci était l'image même d'un gosse dans la peau d'un adulte. Et c'était même parfois flippant … La jeune femme fini se se préparer assez rapidement pour éviter de recevoir les foudres de son colocataire alors qu'elle finissait de mettre les swandichs dans son sac pour le voyage. Elle avait pris un assez gros sac pour pouvoir mettre également de l'eau et de quoi grignoter durant le voyage et même sur place comme des bonbons pour faire plaisir à son compagnon de voyage mais aussi pour tout mettre dans le sac afin d'éviter de prendre trop de chose et surtout pour éviter que Taran puisse venir à porter quoique se soit. D'une parce qu'il risquerait de perdre le sac, venant à le poser un peu trop où quelque instant et par la suite se concentrer sur autre chose et encore autre chose à venir totalement oublier l'idée même qu'il pourrait avoir un sac et de deux parce qu'elle ne voulait pas venir l'embêter avec ceci voulant qu'il profite à fond sans avoir un truc sur le dos qui pourrait le gêner. Une fois fini, elle n’eut même pas le temps de dire à Taran qu'ils pouvaient y aller, qu'elle le vit débarquer brusquement dans une tenue de pikachu la prenant par la main pour l'emmener d'un seul coup. Même pas le temps de dire au revoir à Candela et de lui dire ce qu'il fallait faire, qu'ils étaient déjà partie en direction du point de rendez-vous en courant et même pas une fois ils s'étaient arrêter pour marcher. Heureusement que Bianca était dans une assez bonne forme, niveau condition physique car elle n'aurait pas pu tenir tout la distance, ne voulant pas trop de fatiguer dès le début car elle n'était pas aussi hyperactive que son ami mais plus que tout parce qu'elle ne pouvait pas se recharger comme il se rechargeait lui. Ils finirent par arriver étant les premiers sur place alors que d'autres arrivèrent au fur et à mesure. Ils n'étaient pas réellement très nombreux et cela arrangeaient plutôt bien Bianca qui n'aimait pas non plus quand il y avait trop de monde. Ce qui se trouveront à Disney seront déjà bien suffisant, saluant de la main les autres lorsque Taran les présenta.

« Dit, t'as mis quelque chose en dessous rassure moi ? Tu vas pas avoir trop chaud avec ta grenouillère pikachu ? »

Apparemment non d'après Taran mais il avait prévu un assez bon temps quand même. Dans tous les cas tant pis ils achèteront des vêtements sur place, de quoi lui faire plaisir sur le coup. Le voyage se passe plutôt bien dans l'ensemble alors qu'elle avait essayer tout au long du voyage de calmer un minimum Taran pour éviter que celui-ci ne fasse n'importe quoi. La journée allait être épuisante Bianca le sentait venir fortement alors qu'à peine le bus arrêté il venait à sortir pour courir dans tous les sens se précipitant vers le parc d'attraction. Quand à elle, elle y allait doucement en marchant regardant tout autour d'elle pour admirer ce qui pouvait se trouver dans cet endroit. Il fallait quand même le dire comme quoi c'était plutôt merveilleux et très beaux voyant pourquoi les personnes pouvaient dire de ce lieu qu'il était magique. Elle suivait le groupe surveillant toujours d'un œil celui qu'elle pouvait considérer comme son petit frère alors qu'il était pire que les gamins de trois ans. Mais elle était heureuse. Heureuse de voir qu'il était content de se trouver ici, heureuse de voir qu'il allait pouvoir passer une bonne journée. Elle ne savait plus trop comment il avait fait pour l'embarquer dans cette folle aventure mais elle en était plus que ravie aujourd'hui venant à se dire ainsi qu'ils viendront à resserrer de nouveaux le lien qui les unissaient comme il était avant ce fameux sort de la vue briser alors qu'elle pouvait toujours ce sentir quelque peu coupable de ce qui c'était passer et des paroles qu'elle est pu lui dire. Bianca continuait de les suivre dans le parc continuant d'admirer tous les décors qui pouvait se trouver tout autour d'elle, gravant ces images dans sa mémoire alors qu'un sourire pouvait apparaître sur son visage. Ils finirent pas tomber devant ce qui était apparemment la maison hanté, levant les yeux en l'air lorsque Taran les supplia presque pour y aller.

« Il faut bien commencer par quelque chose non ? Allez on va y aller Taran. »


Elle rigolait quelque peu lorsqu'elle entendit Taran parler de fantominus alors qu'il se dirigeait vers cette fameuse maison hantée. Les décros étaient plutôt très bien fait, venant faire quelque peu peur à Taran dans ce qui était l’ascenseur avant de rigoler quelque peu. Elle se fit directement emmener dans le chariot, se faisant tirer par le bras tandis qu'ils se retrouvaient brusquement à trois, venant à s'excuser auprès des casts members pour le comportement de son ami et que ceci ne se reproduira plus mais désormais il était trop tard, il était trois dans le chariot et Taran avait déjà rebaisser ce qui était apparemment la bar de sécurité. Ils étaient déjà partie dans l'histoire le chariot avançant pendant quelque instant alors que d'un seul coup il venait à se retrouver debout face à un genre femme fantôme, se demandant tout simplement ce qui était entrain de se produire. Elle regardait tout autour d'elle pour comprendre revenant brusquement assise alors qu'elle était toujours quelque peu stupéfaite. Qu'est-ce qui c'était passé ? Et ce fut Taran qui la ramena à la réalité lui tapotant l'épaule pour lui dire à quel point c'était bien fait.

« Un peu trop bien fait à mon goût ... »

Et c'était d'ailleurs le cas de le dire alors qu'ils arrivaient dans une salle avec la tête d'une dame dans une boule qui racontait elle ne savait quoi réfléchissant toujours à ce qui avait bien pu se passer. La magie était pourtant une chose qui n'avait pas lieu dans ce que l'on pouvait appeler le monde réel. Il n'y avait que dans leur petite ville du Maine que la magie fonctionnait alors qu'est-ce qui c'était passé ? Et avant qu'elle puisse y répondre, un nouveau phénomène se produit alors qu'ils venaient tous à se retrouver assise sur des vieilles chaises un peu grinçant alors qu'une dame se retrouvait devant racontant un charabia que Bianca ne comprenait pas. En vérité, elle était juste complètement perdu face à la situation continuant de regarder tout autour d'elle. Ils se retrouvaient toujours quelque peu dans la même salle mais les chariots avaient disparut et les autres visiteurs également. Il n'y avait que eux les cinq passagers. Elle retourna son regard vers la dame lorsque celle-ci se mit à rire, fronçant quelque peu les sourcils.

« Qu'est-ce qui vous fait rire ainsi ? »

« Retrouvez peut-être, mais tant que non mariée, perdu elle se retrouvera toujours ! Chère visiteurs, ne percevez-vous donc pas le souffle glacial de la mort sur votre nuque ? Le fiancé est parmi nous ! Qui donc restera le jour de ses noces reposera dans le tombeau des Ravenswood ? »

« Pardon excusez moi ? »


Un vraie charabia pour la jeune femme, alors qu'elle continuait de froncer les sourcils pendant que l'autre femme dingue était entrain de rigoler. Elle fut juste quelque peu surprise lorsqu'une petite lumière vint dans son œil se retournant vers Taran qui se trouvait vers sa droite avant de voir quelque chose briller à sa main. Elle la pris dans la sienne avant de faire tout simplement les gros yeux, constant qu'il s'agissait d'une bague qu'il avait autour de son doigt, une bague un peu vieillotte avec un diamant blanc sur le dessus, venant à relever son regard sur Taran.

« Depuis quand tu as une bague toi ? Temps mort, attendez une seconde là … Il se passe quoi exactement ? Vous avez dit que le fiancé ce trouvait parmi nous n'est-ce pas ? Oh non … Ne me dit pas que c'est toi … Pourquoi il faut toujours que ce soit toi qui tombe dans les emmerdes comme cela ?  Ça s'enlève pas, la bague veut pas s'enlever ... »

Et elle avait beau tirer encore et encore rien à faire, elle viendrait plutôt arracher le doigt de Taran si elle continuait se demander dans quoi ils s'étaient encore embarqué ! © 2981 12289 0

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

To be human is to love
You're the thing that I invoke. My all persistent goal. Every breath becomes a prayer. Take this pain from me ▬ Even when it gets too much I'm not ready to give up


Dernière édition par Bianca B. Hoarfrost le Sam 12 Aoû - 17:58, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Tsukuyomi

avatar
En réalité, je suis
Mystery le Kitsune
☸ Conte : Mystery Skulls

☸ Emploi : Cuistot au lycée
☸ True Love : I don't fly so low

☸ Avatar : Mark Fischbach aka Markiplier
© Crédit : Vava ¤ Dada | Sign ¤ Tris
MessageSujet: Re: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   Sam 5 Aoû - 16:26

Voyage à Disneyland !
It's a world of laughter a world of tears it's a world of hope and a world of fears there's so much that we share that it's time we're aware it's a small world after all



Dante était  le genre de personne qui se considérait comme plutôt énergique et enthousiaste, même dans les moments où les gens respiraient la volonté de dormir au plus vite, et il n’aurait jamais pensé croiser la route de quelqu’un qui puisse le doubler et même le laisser sur le bas-côté dans ce domaine… jusqu’à ce que Taran apparaisse dans sa vie. Ce gamin -même s’ils n’avaient pas plus de quelques années de différences pour le coup, enfin en âge humain- était complètement survolté, et Dante l’avait déjà affublé dans sa tête du charmant surnom « Taran le Taré ». C’était peut-être pour ça que Dante affichait une attitude quelque peu boudeuse, surtout depuis l’ascenseur où le Taré lui avait pratiquement sauté dessus, provoquant un sursaut qui l’avait envoyé droit dans le torse d’un homme beaucoup plus grand et beaucoup plus barraqué. Heureusement pour le coup qu’il faisait nuit car le kitsune n’avait pas hésité à rejeter la faute sur une jeune femme à côté de lui, et s’il pensait que le grand barraqué allait probablement refaire le portrait de la demoiselle, il se fourvoyait car à peine sorti de l’ascenseur, les deux faisaient connaissance en battant des cils et en empruntant des voix mielleuses. Comme quoi Dante était plus le kitsune de l’amour que de l’ordre puisqu’il venait accidentellement de créer un couple, bien que cela ne fit que lui rappeler à quel point il était malchanceux en amour. Cela le faisait repenser à toutes les fois où il avait bien pu tenir la chandelle, et qu’à chaque qu’une occasion de rencontrer quelqu’un se présentait, il finissait pas ressembler à un personnage de manga grotesque et faisait fuir la belle à la première occasion.

Fast-forward aux nacelles et Dante ne s’attendait pas vraiment à ce qu’Aster lui réponde ; il ne savait pas trop quoi faire de ce grand type en réalité, il n’avait pas vraiment le profil d’un passionné de Disneyland avec sa mine bourrue et son corps de passionné de fitness plutôt, mais le simple fait qu’il prenne une voix plutôt posée le rassura au possible. Il se souvint même du moment des présentations et du nom de famille de son compagnon de route, imaginant toutes les raisons pour lesquels un homme de sa trempe puisse avec « bunny » dans son nom, et il dut retenir un petit rire amusé avant de se pencher vers l’homme, cherchant à détendre l’atmosphère -même si pour le coup c’était surtout lui qui était tendu, souvenirs de ses nombreuses interactions avec des maisons hantés, et un manoir en particulier.

« Eh, Aster, ton nom de famille, il est trop mignon. »

ça n’était peut-être pas la meilleure manière de se faire des amis mais Dante n’était pas célèbre pour son tact. Les événements se poursuivirent et pendant que Dante marmonnait dans sa barbe, il ne put réprimer un léger soupir d’étonnement quand Aster sembla faire de même, révélant ainsi du même coup sa nature d’esprit. Alors… lui aussi ?! Dante n’avait pas souvent l’occasion de croiser la route de créatures non-mortelles ou plutôt non-physiques -et donc, d’esprits-, et même il n’avait jamais eu d’occasion auparavant… ce qui le réjouissait au possible que de faire un peu plus la connaissance de cet Aster. Dante avait une large connaissance des créatures que les humains qualifiaient de mythologiques ou légendaires dans le monde des contes, mais il devait avouer que malgré sa longue vie il n’en possédait pas tout le répertoire, sachant surtout qu’elles étaient les esprits et les démons de sa région d’origine.

« Alors comme ça t’es un esprit qui n’aime pas danser ? »

Il avait lancé un sourire à Aster mais à vrai dire d’extérieur, surtout avec ses cheveux teints en rose pour l’occasion et son sourire niais, il avait surtout l’air d’avancer une tentative de drague, ce qui n’était pas du tout ce qu’il cherchait à faire à la base. Vu la tête d’Aster, il dût dévier le regard en se disant qu’il devait avoir dit quelque chose de mal, même s’il ne voyait pas du tout quoi puisque Dante s’exprimait toujours avec une classe et une réthorique irréprochables. Son attention fut obligatoirement reportée sur la tête parlante, qui parlait de souffle glacial de la mort sur la nuque. Bien sûr Dante sentit comme un courant d’air dans sa nuque, ce qui provoqua des frissons dans son dos entier et le fit se retourner d’un coup sec. Rien du tout. Bien sûr. Bon, à part le décor de vieux manoir sombre et décrépi, mais c’était un… détail. Détail qui se transforma en lumière qu’il perçut du côté de Taran, qui possédait désormais une grosse bague vieillotte sur le doigt. Dante leva les yeux au ciel ; quand on disait qu’il était malchanceux en amour… Et c’était le type plus survolté que lui qui se retrouvait fiancé ! Dante ne semblait pas apprécier que Taran puisse être mieux que lui dans un domaine, mais dans deux, c’était déjà presque trop.

« Attends, attends arrête de tirer, si ça se trouve on va se retrouver dans une espèce de quête de héros pour trouver la solution qui pourra faire enlever la bague... »

Dante se dirigea vers Taran, sans faire plus attention que cela à Bianca dans sa manière assez désinvolte d’être, venant examiner le doigt de Taran bien que celui-ci avait tellement la bougeotte que c’était pratiquement impossible de le tenir tranquille suffisamment longtemps. Les instincts d’enquêteur du paranormal de Dante se manifestaient en cet instant, et les souvenirs du manoir du fantôme aussi rose que ses cheveux -tiens, avait-il choisi cette couleur de manière inconsciente?- lui revinrent en mémoire.

« Oui… je vois… je peux conclure que… tu ne peux pas enlever cette bague. »

Conclusion qu’il trouvait juste et merveilleusement bien trouvée. Cela dit, personne n’avait l’air convaincu autour de lui, alors il haussa les épaules, croisant les bras.

« Bon, c’est pas tout ça mais on nous dit de retrouver Mélanie, alors si on veut la retrouver il faut d’abord la chercher. Vous restez là ou ? Moi je vais faire un petit tour en attendant. »

Il s’approcha de la première porte qu’il trouva, et au moment de l’ouvrir, la musique d’ambiance de l’attraction revint lui hurler dans les oreilles dans une cacophonie assourdissante, le faisant grincer des dents.

« Dîtes, vous pourriez baisser un peu le son quand même ? »

La musique s’arrêta aussitôt, et un demi-sourire satisfait apparut sur le visage de Dante, qui ne pouvait pas prendre cela autrement que comme le décor qui semblait lui obéir. Que c’était satisfaisant… il fit un pas en dehors de la pièce, et put constater avec un visage semi-blasé le paysage au dehors. Un long couloir aussi sombre que le reste, imprégné seulement d’une lumière tamisée de quelques chandeliers accrochés au plafond à une distance régulière. Il n’y avait pas vraiment de bruit en dehors de grincements occasionnels, et Dante revint sur ses pas, demandant à la tête où l’on pouvait bien trouver Mélanie. La tête se contenta de lui sourire, et Dante attendit au moins une minute entière avant de hausser les épaules à nouveau et retourner dans le couloir.

« Bon bon bon… si elle s’est enfuie c’est qu’elle est dehors. Dooonc… il faut trouver la sortie. Attends du coup c’est Taran le fiancé… Dis Taran tu cours plus vite que la lumière, hein ? J’en suis certain. Du coup si on trouve la porte de sortie faudra que tu cours pour rattraper Mélanie… Et peut-être que comme ça on pourra revenir à Disneyland et faire une attraction un peu plus… classique. »

En réalité, Dante parlait autant à lui qu’aux autres, et il parlait à haute voix surtout parce qu’il ne voulait pas montrer qu’en réalité, il se sentait aussi apeuré que dans le manoir du fantôme barbe-à-papa. C’était toujours plus rassurant de diffuser le son de sa propre voix divine que d’entendre des craquements et s’imaginer tous les scénarios possibles et imaginables.

« Eh ga… Liam, vient par là, la porte veut pas s’ouvrir... »

Il s’était approché d’une grande porte à double battant, et il aurait peut-être été plus judicieux d’inviter le grand musclé à l’aider mais il ne savait toujours pas si ce dernier avec envie de le transformer en carpette ou si il était un gros nounours en dessous de ses apparences, alors il préférait être prudent, s’adressant à celui qui devait être le plus jeune de la troupe. Il s’appuya sur la porte, attendant que l’autre arrive, et quand celui-ci fit de même sur l’autre battant… la porte s’ouvrit toute seule, les emportant dans son sillage dans de grands cris surpris. Dante et Liam se retrouvèrent étalés sur le sol, face contre terre, et Dante grommelait encore comme un papy vexé.

« Grmrmrgrmgrje c’est quoi ce bazar... »

Il releva les yeux, et serra les dents quand il put voir ce que contenait la pièce. C’était une espèce de grande salle à manger ou salle de danse, ou plus simplement un mélange des deux, dans un bon vieux décor de manoir hanté, mais avec une touche bien plus… réaliste, quelque part. Comme si tout cela n’était pas que des artifices fabriqués pour faire peur mais bel et bien le résultat d’une bande de fantômes attroupés. Mais le pire était peut-être la grande table éclairée aux chandelles, d’où il entendait des voix de discussions agitées, sauf qu’à chaque clignement d’yeux c’était un groupement différent de gens assis à la table, comme si la pièce n’arrivait pas à se décider sur quel fantôme présenter… Si c’était bien des fantômes et non pas une halluciation. Ou même des vrais gens qui se déplaçaient très vite d’une chaise à l’autre.

« Ok, on va peut-être leur demander où se trouve Mélanie… Oh bah ! Vu que la tête nous invitait à danser... »

Au fond de la salle, c’était le même cirque qu’à la table, des silhouettes qui dansaient en disparaissant régulièrement, pour réapparaître juste après, et tout cela au son d’une musique sinistre et très vintage...


made by pandora.




∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

a thousand ways to fly
ANOTHER BROKEN WING
I'm not freaking out but it feels like time is running out how did this shit come about I'm not freaking out but I'm afraid afraid of losing you if that's what it comes to I can't fight this feeling I'm out of control got to get back to the life that I know

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2683-termine-dante-le-kitsune-qu
Liam G. Lake

avatar
En réalité, je suis
Le fils du Captain Lake
☸ Conte : Légendes Arthuriennes

☸ Emploi : Lycéen
☸ True Love : Grace !

☸ Avatar : Dylan Sprayberry
© Crédit : Cassie
MessageSujet: Re: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   Mar 8 Aoû - 22:22

Voyage à Disneyland !


Si Liam était bien content d'être dans le monde réel sans parent,
il se demandait où il était tombé quoi. Normalement, la magie n'avait pas de pouvoir dans ce monde et pourtant, il était dans une maison hantée qui était plus que réelle. L'adolescent s'amusa à perturber le fantôme avec cette histoire de Mélanie partie et pourtant, il semblait que c'était plus Taran qui avait été perturbé que l'autre. C'était bizarre ça non ?

Pendant que Taran demandait qui Mélanie était censée épouser, Aster demanda lui pourquoi elle s'était barrée. Et effectivement, c'était une sacrément bonne question. Une bague fit son apparition au doigt de Taran et la fille qui l'accompagnait, Bianca s'il se souvenait bien, tenta de la lui enlever, manquant de lui arracher le doigt au passage. Quand Dante émit l'idée de partir à la recherche de Mélanie, Liam acquiesça, d'autant qu'il ne savait pas trop comment rester dans ce monde encore longtemps.

On pourrait tester le monde des marionnettes après non ? Proposa-t-il tout en s'approchant de Dante.

Ensemble, ils s'appuyèrent contre les doubles portes qui s'ouvrirent, les faisant tomber en avant. Pendant qu'ils se relevaient en grimaçant, les autres rentrèrent dans la pièce. Il s'agissait d'une grande salle à manger où des fantômes se déplaçaient par groupe près de la table au centre de la pièce. Liam acquiesça à la remarque de Dante et s'approcha des fantômes.

Dites, désolé de vous déranger, vous n'auriez pas vu Mélanie par hasard ?

C'était toujours plus simple de demander directement non ?


acidbrain

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Look at me and smile
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2348-arrivee-du-fil
Aster E. Bunnymund

avatar
En réalité, je suis
Lapin de Pâques
☸ Conte : Les cinq légendes

☸ Emploi : professeur de boxe à l'Arena
☸ True Love : nope

☸ Avatar : Hugh Jackman
MessageSujet: Re: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   Jeu 10 Aoû - 20:38



"Wait… Wut !"

Disney is not Wonderland ! Frontierland




« Eh, Aster, ton nom de famille, il est trop mignon. »

J’avais grogné devant ça. Je n’y pouvais rien si mon nom prêté a sourire, qu’est-ce que mes parents on penser en créant la famille Bunnymund. Je lève alors les yeux au ciel avant de suivre le reste du groupe. Et alors que chacun d’entre nous chercher à interroger le fantôme qui n’avait que cela a faire de nous embrouiller plus que la normale, je fus de nouveau tiré de mes pensées par la voix de Dante… Again…

« Alors comme ça t’es un esprit qui n’aime pas danser ? »

Je haussai les sourcils comme si je le voyais pour la première fois. Il pensait sérieusement que je me balader avec une canne uniquement pour le plaisir et le style ? Mate, je ne suis pas docteur house moi. Je boite suite a un accident qui a détruit ma vie et ma carrière. Cependant avec son sourire niais et ses cheveux roses j’avais comme la désagréable impression qu’il me faisait du rentre dedans, vous savez un peu comme dans ses comédies romantiques un peu niaise, et ben voilà… Heureusement pour moi son attention fut rapidement détournée par la voix fantasmagorique de notre hôte parlant du souffle glacé de la mort. Quel désagréable impression… Cette impression que la mort est de retour pour m’enlever une nouvelle fois de ce monde, c’est un peu comme sentir le souffle de Pitch Black sur sa nuque et attendre la sentence.

« Depuis quand tu as une bague toi ? Temps mort, attendez une seconde là … Il se passe quoi exactement ? Vous avez dit que le fiancé ce trouvait parmi nous n'est-ce pas ? Oh non … Ne me dit pas que c'est toi … Pourquoi il faut toujours que ce soit toi qui tombe dans les emmerdes comme cela ? Ça s'enlève pas, la bague veut pas s'enlever ... »

… Bordel c’est lui le fiancé ? Au pire si ça peut le calmer moi ça me va hein ! mais reprenons les choses dans l’ordre. Pile électrique du nom de Taran est donc le fameux fiancé… Tu m’étonnes que la Mélanie se soit barrer ! bon assez rigoler !

« Attends, attends arrête de tirer, si ça se trouve on va se retrouver dans une espèce de quête de héros pour trouver la solution qui pourra faire enlever la bague... Oui… je vois… je peux conclure que… tu ne peux pas enlever cette bague. »

On se croirait dans un mauvais jeu vidéo … Good job Sherlock…
La musique s’arrêta a la demande du punk et que l’on semblait comme pris dans les entrailles de ce manoir. Génial…

« Bon bon bon… si elle s’est enfuie c’est qu’elle est dehors. Dooonc… il faut trouver la sortie. Attends du coup c’est Taran le fiancé… Dis Taran tu cours plus vite que la lumière, hein ? J’en suis certain. Du coup si on trouve la porte de sortie faudra que tu cours pour rattraper Mélanie… Et peut-être que comme ça on pourra revenir à Disneyland et faire une attraction un peu plus… classique. »

C’est surtout pour sa vie qu’il faut qu’il court… Une fois sortie de ce bordel il est hors de question qu’il choisisse l’attraction suivante !
La porte eu du mal à s’ouvrir il fallut la force de Liam et de Dante pour donner accès à une salle de danse. Le genre de Salle de danse que seuls les nobles peuvent posséder… Que d’argent gâché …
Les fantômes allaient et venaient passant de la table a la danse, discutant fortement avant de revenir plus calme.

Dites, désolé de vous déranger, vous n'auriez pas vu Mélanie par hasard ?

Clair net et précis je hoche la tête a la demande de Liam. Cependant l’esprit qui avait eu la décence de nous écoutait ne trouva rien de mieux que de nous montrait la piste de danse. Et merde… Bon il ne fallait pas être de la dernière pluie pour comprendre ce que l’on attendait de nous. Je soupirai en serrant ma canne avant d’embarquer Dante sur la Piste de danse, la musique veillotte me faisait a de la valse.

-Tu te laisse guider et aucun commentaire

Je plaçais sa main sur mon épaule et agrippa son autre main avec ma main droite, les liant autour de la canne. Ni une ni deux, je débutai les mouvements, ma jambe me faisait mal mais je n’en avait que faire pour l’instant, l’envie de sortir au plus vite était plus importante que le reste. J’entendis les exclamations choquées des esprits alors que je continuai la valse.

-Bordel j’espère que ça vaut le coup pour sortir ses informations.

Code by Sleepy



∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Guardian of Hope



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2618-spring-is-never-dead-this-i
Taran Thunder

avatar
En réalité, je suis
Spark, Team Instinct
☸ Conte : Pokémon

☸ Emploi : Coach de vie
☸ True Love : Une game boy

☸ Avatar : Taron Egerton
© Crédit : Bekah ♥
MessageSujet: Re: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   Ven 11 Aoû - 12:26




Regardant toujours cette étonnante tête flottante, se demandant par la même occasion s’il pouvait prendre un selfie pour garder un souvenir de toute cette folle aventure et la mettre par la suite sur les réseaux sociaux, Taran était loin de se douter de la réalité de la situation à savoir que tout ceci n’était pas un jeu mais bien la vie réelle. Néanmoins il était établi qu’il ne devait y avoir aucune magie dans ce monde en dehors de Storybrooke, de même qu’il valait mieux pour chacun éviter de s’éloigner trop longtemps de la ville pour éviter d’avoir à subir il ne sait plus trop quoi, et c’est sans doute pour cette raison qu’il pensait avoir affaire avec de la haute technologie de pointe pour le coup et non pas à des esprits frappeurs qui en avaient après eux. D’ailleurs, le fait qu’il n’y avait que leur petit groupe qui se trouvait touché mettait sûrement en avant justement leur côté extraordinaire – et le fait qu’ils venaient tous de mondes bien différents de celui-ci aussi, à se demander s’ils n’étaient pas de ce fait la cause de leur propre mésaventure mais ceci était une autre histoire qui passait très au-dessus de la tête de Taran trop occupé à en prendre plein les yeux. Le temps d’un instant il avait oublié que tout ceci était une attraction tellement il se prenait au jeu, et le fait que la boule ne réponde pas directement à sa question venait lui donner une petite piqûre de rappel ou c’était tout bonnement parce que ce véritable charabia était une énigme trop compliquée à décrypter pour lui, ayant du mal à se rendre compte que pourtant la situation était plus vraisemblable que ce qu’il pouvait penser et que tout ceci n’était pas le fruit d’un quelconque mécanisme. C’est sans doute grâce à Bianca qu’il venait à constater les dégâts ou plutôt le fait que tout était en train de doucement mais sûrement partir dans tous les sens, pouvant voir alors pour la première fois cette étrange bague qui ornait son doigt, clignant des yeux sans savoir quoi dire sur l’instant que de voir l’objet qui n’avait pas l’air de vouloir se retirer. Taran était sûr pourtant de ne pas avoir mis de bijoux, à la limite un collier mais il avait préféré ne pas le mettre pour éviter de le perdre, sans comprendre en fait que ceci pouvait bien impliquer qu’il était apparemment le fiancé choisi par conséquent. Mais vraiment très loin de se l’imaginer.

« Ouaaaah j’ai gagné une bague ! Hé t’as vu Bibi cette classeeeee ! J’ai eu un souvenir gratos ! »

Loin de se douter de ce qui se passait, Taran se mettait à s’agiter partout face à ce qu’il prenait dans un premier temps pour un cadeau, avant d’analyser un peu plus ce que Bianca venait de lui dire. Comment ça fiancé ? C’était à cet instant précis que son cerveau venait de prendre un fatal error, fixant la jeune femme sans savoir quoi dire avec cet air passablement idiot sur le visage, en train d’essayer de bien comprendre ce qu’elle venait de dire et surtout ce que la tête volante avait pu dire par avant aussi même si ses paroles étaient impossibles à capter sérieusement. Taran était en train de chercher dans sa mémoire s’il connaissait une Mélanie en fait, et d’essayer de se souvenir s’il lui avait promis qu’ils allaient se marier ensemble sauf que rien ne lui venait en tête bien sûr, mais il avait tant de connaissances que c’était assez difficile à dire – d’autant plus qu’il venait souvent grossir les choses sans le savoir et qu’il n’avait sûrement pas le même nombre d’amis réels que ce qu’il pouvait penser malheureusement. Et il se sentait embêté pour cette personne parce qu’il ne voulait pas la blesser, au point que dans le fond il était prêt à accepter cette proposition pour lui éviter d’avoir de la peine et pour dire à quel point il était naturellement altruiste avec les autres, ayant une petite bouille où il faisait une drôle de tête avec sa bouche comme s’il était vraiment en très grande concentration. Ce qui était le cas. Il n’avait jamais pensé au mariage ou à l’amour, étant bien trop gamin pour ce genre de considérations qui étaient plus de l’ordre des adultes et qu’il était loin d’en être un mentalement il fallait dire les choses, et tout ceci était ainsi assez nouveau pour lui désormais qu’il se trouvait au pied du mur même s’il n’avait pas choisi la situation. Taran n’avait aucune envie que cette Mélanie puisse être triste et si elle voulait l’épouser alors peut-être qu’il devrait réellement dire oui, ne sachant pas trop quoi faire sur l’instant alors qu’il avait au moins arrêté de bouger et de brasser de l’air pour rien, regardant Bianca en train de lui triturer la main pour lui faire sortir l’anneau qui n’avait pas l’air de venir d’un seul millimètre comme si on lui avait collé avec de la super glue.

« Mais j’peux pas être son fiancé j’la connais même pas cette Mélanie mais on peut peut-être s’arranger !  Aiiiieh tires pas si fort t’vas me casse l’doigt ! Nope elle a l’air carrément et totalement collée ! »

Heureusement que Dante était là pour empêcher qu’on vienne lui casser le doigt, Bibi n’y avait pas été en douceur sur ce coup-là c’était un peu abusé même s’il lui pardonnerait vite, et surtout il avait l’air de savoir ce qu’il fallait faire. Taran n’était pas contre se reposer sur les épaules d’un véritable adulte, qui au passage avait une drôle de couleur de cheveux mais assez chouette bien que ça manquait forcément de jaune à son goût, parce qu’il était trop largué par la situation pour savoir quoi faire et d’autant plus que le langage jeu vidéo de l’homme venait à parler totalement au joueur addictif qu’il pouvait être. Oui les consoles et la technologie c’était une grande part de son existence, il ne se voyait pas vivre sans et  il était évident qu’il ne pourrait que difficilement supporter de se retrouver longtemps isolé de tout ceci, hochant ainsi la tête avec un grand sourire envers Dante pour lui signifier qu’il captait entièrement ce qu’il disait et qu’il avait parfaitement raison. Retrouver Mélanie était ainsi la mission qu’on leur confiait, bougeant donc des chaises pour démarrer leur quête héroïque, tandis que la tête flottante dans sa boule de cristal n’avait pas l’air très consentante de leur dire la vérité ou même le moindre petit indice sur la suite. Ce PNJ avait donc tout dit, Taran voyant désormais toute la situation comme un jeu géant dans laquelle il devait retrouver la princesse tout banalement, se demandant s’ils allaient avoir le moindre équipement pour les aider ou même s’ils allaient pouvoir débloquer des pouvoirs. Une grande question puisque normalement il n’y avait pas de magie dans le monde réel cependant la situation actuelle tendait à prouver le contraire, il arrivait lui-même à s’en rendre compte et ce n’était pas rien, observant ainsi un instant ses mains tout en agitant très vite les doigts dans l’espoir de voir quelques étincelles d’électricité qui pouvaient bien apparaître. Cependant Taran se faisait interrompre dans son expérience avant d’avoir pu en conclure si ceci était possible ou non, avec un petit peu plus de temps il aurait été fixé au moins, en revenant à Dante qui lui suggérait de courir le plus rapidement possible à l’instant même où il verrait la sortie de l’attraction et même s’il ça aurait cool de rester là pourtant il savait vaguement que ce n’était pas spécialement l’idéal.

« Oui ! J’cours genre aussi vite que l’éclair ! Fuuuuuu t’me vois même plus ! »

Imitant avec ses bras les mouvements de l’éclair, son élément de prédilection, il était vrai que niveau course il pouvait se montrer assez rapide sans le moindre effort. Tant qu’il avait de l’énergie tout allait bien après tout, comme n’importe qui même si de son côté son apport était bien plus important, alors qu’il venait à regarder Bianca en souriant comme pour lui signifier de se relaxer et que tout allait bien se passer. Ils étaient des héros après tout et les héros ça gagnaient toujours, il n’y avait aucune raison pour qu’ils puissent bien échouer ou quoi que ce soit d’autres, alors que Liam et Dante venaient de casser une porte pour laisser ainsi apparaître ce qui était une superbe grande salle vieillotte qui avait l’air pas mal animée. Enfin. Dans un style assez particulier qui ne lui parlait pas vraiment, ou alors le bal de fin d’année typique à l’américaine comme seule référence, avançant avec le reste du groupe pour voir ce qui avait l’air d’être des fantômes en train de s’amuser. Certains étaient à table et d’autres dansaient, disparaissant furtivement pour revenir quelques fragments de secondes plus tard, regardant le tout avec des yeux émerveillés avant de se dire que cet endroit devait être le lieu idéal où un Fantominus viendrait se réfugier ainsi que le reste de ses évolutions. Les spectres n’avaient pas l’air de vouloir répondre à leurs questions, et surtout la principale à savoir où pouvait se trouver Mélanie, continuant leurs mouvements de danse qui avait l’air si déprimante de son point de vue tellement ça manquait de punch et surtout de vie – oui ironie pour des fantômes. Taran était prêt à continuer mais Aster venait d’inviter Dante à danser, trouvant ceci trop hyper mignon au passage, le faisait grandement sourire avant de porter son attention sur Bianca et Liam. Ça allait être compliqué de faire pareil avec un nombre impair, et sûrement assez bizarre aussi, alors il devait improviser un truc et très vite histoire de ne pas faire tache dans le paysage même si le jaune flamboyant de sa grenouillère Pikachu devait le faire pour lui sans qu’il puisse avoir à faire quoi que ce soit d’autre. Ou alors il s’arrangeait pour mettre en place une chorégraphie synchronisée, un peu comme une flash mob improvisée, voyant ainsi ceci comme une idée à mettre tout de suite en application.

« Oh attendez j’sais trop bien le rebot ! Bip bip bop bip bop bip bip ! Et ça c’est un move que j’ai appris sur Just Dance ! Vas-y Bibi ! On s’est entraîné dessus ! Et Liamou t’fais pareil !  J’met la zik ! »


Taran agitait les bras comme s’il se trouvait tout articulé avant de venir de nouveau s’agiter dans tous les sens, sortant de sa poche son portable pour choisir la chanson alors qu’il se mettait en place tout en sautillant sur place, faisant alors résonner à fond un fameux air que toute la planète avait pu entendre – si du moins la personne ne vivait pas dans une grotte. Le Gangnam Style. À peine les premières notes résonnèrent que les fantômes aux alentours s’arrêtaient de bouger, sûrement choqués et surpris de pouvoir entendre ce genre de son qui pour eux devait venir de l’Au-Delà, tandis que de son côté il commençait ainsi les pas de danse tout en chantonnant la chanson toujours dans sa tenue de pikachu. Il tentait d’inviter Bianca à la rejoindre, parce qu’il y avait après tout des passages qui demandaient d’être à deux et il était même généreux parce qu’il voulait bien être celui qui se mettrait en bas, mais bizarrement la jeune femme avait plutôt l’air de s’éclipser petit à petit dans la masse des spectres aux alentours tout en ayant sa main sur la figure de désespoir face à son comportement. En tout cas, les morts avaient l’air plus ou moins choqués par ce qui se déroulait, entre les mouvements improbables que Taran faisait aussi bien de remuer les hanches – ce qui ne devait pas se faire en public – et ce son venu des Enfers c’était clair que ce n’était pas la chanson du chien. Mais si vous savez Beethoven. Parce que en ayant vu naïvement les films il était convaincu que c’était bien un animal qui avait composé les musiques, tout était tellement brouillé dans sa tête, et il était ainsi temps de toute façon de mettre à la page ces fantômes. Continuant ainsi de bouger selon la chorégraphie qu’il avait en tête, étant probablement imbattable à ce jeu tellement il demandait de l’énergie et  qu’il en avait tant à revendre, lorsque celle-ci venait à se finir il terminait sur un magnifique dab. Pas le temps de souffler que le portable diffusait déjà une nouvelle musique sur laquelle Taran s’empressait ainsi d’enchaîner, Good Feeling de Flo Rida absolument parfait, alors que sûrement il approchait d’un regroupement de morts-vivants sans s’arrêter de danser avec la musique assourdissante à fond pour ainsi pouvoir les interroger. Parce que oui, prend du bon temps c’est bien mais ils devaient aussi retrouver Mélanie et c’était bien étonnant qu’il n’avait pas oublié ce point, bougeant ainsi les bras et les jambes de la manière dont il avait appris sur son jeu.

« Yosh Casper ! Moi c’est Taran ! T’aurais pas vu Mélanie ? Il paraît que c’est carrément ma fiancée mais j’la connais pas trop, elle est plus Carapuce, Bulbizarre, Salamèche ou Pikachu ? C’est totalement important comme choix ! »


Souriant au fantôme qui n’avait pas vraiment l’air de savoir de quoi il était question, se contentant de le regarder avec un air de poisson rouge, Taran continuait en même temps ses pas digne de Just Dance.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

The Yellow Road
Yellow is my color ! Hey the yellow light shining, everybody, let's go ! The fantastic world of Oz it's just here ! ♛ by endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2264-i-play-pokemon-go-everyday
Bianca B. Hoarfrost

avatar
En réalité, je suis
Blanche, Team Mystic
☸ Conte : Pokemon

☸ Emploi : Coach de vie
☸ Avatar : Maddie Hasson
© Crédit : Blondie [avatar] | Anaëlle [sign]
MessageSujet: Re: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   Dim 13 Aoû - 0:05

Voyage à Disneyland !
Allez, gardez votre sang-froid et restez groupés. Je serais navré de vous perdre si tôt. N'ayez pas peur ! Ce n'est qu'une illusion d'optique. La vraie beauté de cette maison nous attend plus loin ... ••• Bianca était pour le coup complètement perdu. Elle qui pensait passer une simplement journée à DisneyLand comme toutes les personnes ordinaires de cette terre et bien c'était complètement raté alors qu'ils se retrouvaient à être présent à l'intérieur de ce qui ressemblait bien à un manoir hanté, mais vraiment dedans alors qu'il était entrain de vivre l'histoire. Est-ce que c'était normal ? Non, loin de là mais depuis le temps la jeune femme venait à s'habituer tout de même, après tout ils vivaient tous à Storybrooke depuis pas mal de temps maintenant et ils avaient eu le temps de s'habituer à la magie, du moins pour ce qui n'en avait pas connu dans leur monde d'origine. Mais le pire dans tous cela c'était que parmi toutes les personnes ici présentes, il avait fallu que se soit Taran qui reçoit cette bague plus qu'étrange qui voulait dire qu'il était tout simplement fiancée à cette Mélanie dont on ne savait. La blonde avait l'impression que son ami avait reçu une genre de malédiction, il fallait toujours qui soit dans les situations les plus étranges possibles et ce depuis qu'elle pouvait le connaître. C'était comme une habitude qu'il avait, alors parfois Bianca en rigolait parce que c'était assez drôle en soit de la voir dans des situations les plus cocasses qui puisse exister mais parfois ça l'était beaucoup moins comme maintenant alors qu'aucun des personnes présentes ne savaient réellement comment s'en sortir de là. D'accord, la tête flottante avait dit qu'il fallait essayer de retrouver cette Mélanie qui s'était apparemment enfuie, on ne savait où. Mais si elle s'était enfuie pourquoi garder toujours le mariage d'actualité ? Visiblement elle ne voulait se marier, sinon elle serait rester et non pas l'inverse, tandis que Bianca essayait d'analyser la situation comme elle avait toujours l'habitude de le faire, essayant d'apporter toutes ses connaissances physiques ou autres, alors que la jeune femme avait un esprit très scientifique basé pratique que sur la logique et ceux depuis le début, depuis qu'elle était devenue humaine en tout cas. La jeune femme passait pratiquement son temps à analyser chaque situation pour trouver la meilleure solution possible tandis qu'elle continuait de regarder tout autour d'elle, ayant arrêter de tirer sur le doigt de Taran au risque de lui arracher. Elle laissait Dante regarder par lui même s'il voulait mais il n'y avait rien à faire la bague ne voulait pas s'en aller. D'un geste elle passe ses mains dans ses cheveux pour les ramener autour de son coup avant de pousser un soupir, puisqu'il était là autant allez chercher cette fameuse Mélanie si c'était la seule solution. Espérant tout simplement que Taran n'est pas réellement besoins de se marier ou quoique se soit.

Enfin dans tous les cas ce ne sera pas un véritable mariage, puisqu'ils se retrouvaient dans une maison hantée remplis de fantômes et de squelettes en tout genre avec une tête de femme volante, il n'y avait pas de Mairie, de papiers à signé ou autre alors aucun risque que Taran se marie réellement. Du moins c'est ce que Bianca essayait de se persuader alors qu'elle suivait le reste du groupe essayant de rendre un sourire également à Taran qui n'avait pas l'air du tout préoccuper par toute cette histoire. C'était comme si en deux secondes il avait complètement oublié qu'il était fiancé à cette Mélanie alors qu'il courait de nouveau dans tous les sens de quoi rendre folle la jeune femme pour de bon qui leva tout simplement les yeux en l'air suivant les autres sans prononcer un seule mot. Qu'est-ce qu'elle pouvait bien dire de toute manière ? Rien. Après tout Bianca n'était pas du genre à beaucoup parler aux autres et à vouloir toujours se faire des amis dès qu'une occasion se présentait. Elle était même tout le contraire de Taran, plus du genre solitaire avec très peu d'amis autour d'elle ce qui lui suffisait amplement. A part pour son travail, l'ancienne pokemon ne faisait pas spécialement de nouvelles rencontres et ce n'était pas quelque qui l'a dérangeait. Elle passait tout son temps à travailler, à se retrouver la tête dans les bouquins pour lire ou tout simplement à gérer l'appartement qu'elle partageait avec ces deux colocataires, alors que eux ils étaient bien trop occuper à s'amuser et faire des conneries en tout genre. Elle était même peut-être la seule responsable dans le trio qu'ils formaient tous les trois, la seule à faire attention, et parfois heureusement qu'elle se trouvait dans les parages pour les arrêter parce qu'un de ses jours elle était sûre de voir Taran sauter par la fenêtre pour prouver à Candela qu'il était capable de faire un parachute avec le drap de sa couverture. Malgré tout il fallait tout de même dire que c'était assez amusant d'être colocataire avec eux mais plus que tous amis alors qu'ils faisaient sortir de temps en temps Bibi – comme ils la nommaient parfois, de ses bouquins pour qu'elle puisse s'amuser, faisant une partie de jeux vidéos avec eux ou autres, et ils devaient bien reconnaître qu'elle commençait sérieusement à devenir un sacrée adversaire sur Mario Kart, les battant pratiquement à chaque fois à plat couture quand elle ne laissait pas gagner Taran, ce qui avait le dont d'énerver la troisième de leur trio fatal.

Liam et Dante si elle avait bien retenue les prénoms venaient de défoncer une porte qui donnait sur une grande salle de réception qui pourraient être splendide sans cette atmosphère pesante, toutes ses toiles d’araignée qui étaient suspendues dans tous les coins de la pièces, la poussière partout mais plus que tout sans tous ses …. fantômes. C'était une grande salle, très grande salle alors qu'il y avait une table au centre avec des fantômes qui étaient apparemment entrain de manger  et une piste de danse plus loin ou d'autres étaient entrain de danser. Bien de quoi alarmant, après tout on voyait ceci tous les jours n'est-ce pas ? Bianca faisait quelque peu les gros yeux méfiante de ce qui se déroulait autour d'elle laissant les autres gérer pour l'instant. Elle avait besoins d'un petit instant pour se remettre les idées en place. Ils étaient littéralement partit pour une chasse à l'homme tout simplement alors qu’apparemment Mélanie ne se trouvait toujours pas ici. Elle laissa Liam demander si les fantômes présent savait quelque chose sur la direction qu'elle avait bien prendre mais apparemment rien du tout, il fallait tout simplement aller danser sur la piste de danse. Hors de question ! Ce n'était pas qu'elle ne savait pas danser, loin de là même puisqu'elle était plutôt douée s'en sortant pour tous les styles de danses mais elle avait une sainte horreur de se montrer au publique et à part une personne ou deux personnes ne savaient qu'elle dansait et elle ne voulait pas le partager à tout le monde et surtout pas à son colocataire car elle savait qu'il serait capable de le crier sur tous les toits et devenir la saouler avec ceci non stop, pour qu'elle lui montre des pas, pour qu'elle danse et pour savoir pourquoi elle ne lui avait pas dit plutôt. Elle ne voulait pas danser, pas du tout même alors qu'elle venait à reculer de quelque pas pour éviter que quelqu'un ne l'invite ou qu'il lui dise d'aller faire quelque pas de danse. Elle préférait regarder que de faire, passant son tour pour le coup alors qu'elle regardait Dante et Aster valser sur la musique ne pouvant s'empêcher un petit sourire d'apparaître en se disant que ces deux là faisait un beau couple et puis comme ils se draguaient tout à l'heure … Laissant quelque peu les choses stagné elle s'approcha quelque peu de Liam, voulant essayer une approche pour le connaître un peu plus. Il avait l'air d'être un gentil garçon après tout et il était le seul enfant de l'aventure, enfin … le seul véritable enfant, avec le bon âge.

« Alors tes parents ont bien voulu de laisser venir tout seul ? Tu es courageux. Tu as quel âge dit moi ? »


Elle le regarda avec un sourire mais il n’eut pas le temps de répondre quelle détourna directement le regard qui se fixa tout de suite sure Taran alors qu'elle pouvait avoir comme une air choqué sur le visage. Oh non. Elle voyait bien Taran faire ce qu'il faisait ? Le robot en pleins milieu de la piste sur une musique qui était faite pour danser la valse ? Elle commençait doucement à se cacher surtout lorsqu'il pouvait l'appeler, reculant encore de quelque pas alors qu'elle essayait de se cacher des yeux de tous même si ça avait pas l'air de marcher avec sa main devant ses yeux baissant un peu la tête. Elle était pas. Elle n'était plus là et qu'est-ce qu'elle voudrait être également un fantôme pour pouvoir passer à travers les murs, disparaître en un rien de temps ni vu ni connu. Et dire qu'elle ne s'attendait que à ce qu'il continue sa danse de robot. C'était bien trop en demander à Taran qui s'en plus attendre venait de mettre sa musique et pas n'importe laquelle, l'une de celle qu'il n'avait pas arrêter d'écouter pendant des journées et des journées en boucles et pour laquelle Bianca venait juste de faire une overdose. Elle n'en pouvait plus alors qu'elle continuait de sa cacher et de se déplacer un peu pour trouver un coin à l'ombre où on ne pourrait plus la voir, jetant quelque coup d’œil parfois sur son ami avant de complètement désespéré. Il était vraie, Spark avait raison, qu'ils avaient souvent jouer à Just Dance, ce jeu de danse alors que Taran arrivait à les épuiser elle et Candela en deux secondes avec toutes l'énergie qu'il pouvait avoir. C'était facile en même temps, il avait juste à mettre les doigts dans une prise et il était rechargé pour plusieurs jours comme une batterie. C'était ça : Taran était une batterie, il était une piles avec des jambes qui ne venait jamais manquer d'énergie. Jamais. Elle n'était pas mauvaise à ce jeu du tout mais elle ne voulait pas participer à ce qui avait l'air d'être un massacre complet. Surtout que tous les fantômes avaient pu arrêter de danser, Taran devant gêné sur la piste avec sa musique à fond. Et c'est quand il s'approcha d'un des fantômes pour lui demander ou était Mélanie en l'appelant Casper et en lui parlant des pokemons starteurs qu'elle décida rapidement de le rejoindre. Elle ne pouvait pas continuer de lui faire, il devait très certainement avoir gâcher quelque peu la fête de ce mariage, qui était d'ailleurs au passage son mariage si on regardait de plus près, mais plus que tout il ne pouvait pas parler de Casper ou de pokemons tout en sachant que c'était des notions que les fantômes ne connaissaient pas puisqu'il n'appartenait très certainement pas à la même génération. Alors arrivé à sa hauteur elle le pris par la bras pour le faire reculer un petit peu venant éteindre sa musique par la même occasion.

« Taran ! Taran, Taran … Écoutes moi ! Je sais que tu veux t'amuser et je ne vais pas te le reprocher mais je pense pas que venir mettre ta musique ainsi aide et je ne pense pas que ses … fantômes connaissent réellement Casper ou même pokemon. Et s'il te plaît ! Ne t'avise pas de leur expliquer … S'il te plaît. »

Elle savait qu'il en serait totalement capable pour le coup, mais elle savait également que s'il commençait à leur expliquer, ils pourraient passer des heures et des heures ici s'en avancer dans leur recherche alors que Taran serait complètement inarrêtable. Elle venait à se retourner vers le fantôme  pour s'excuser avant de se stopper quelque peu ne croyant pas ce qu'elle allait réellement faire pour le coup. C'était complètement étrange pour le coup mais elle devait le faire si elle voulait qu'ils avancent un peu dans leur rechercher afin de pouvoir sortir d'ici et faire une autre attraction beaucoup plus soft et où ils ne seront pas pris en pleins dans l'histoire de celle-ci. Voilà il fallait juste qu'ils fassent une attraction sans histoire, ou tout simplement un spectacle. Les spectacles aussi pouvaient ne pas être trop mal avec les costumes et tout et tout. Enfin, elle aura tout le temps de demander aux autres du groupes ce qu'ils voulaient faire puisqu'ils se trouvaient toujours dans cette maudite maison hantée à la recherche d'une Mélanie qui , si cela se trouve, n’existait même pas.

« Veuillez l'excuser, quand il s'y met, il se met à fond ! Maintenant que l'on a dansé est-ce que vous pouvez nous indiquez par où est partie Mélanie s'il vous plaît ? »


Et ce fut un échec total alors qu'elle pouvait le voir entrain de rigoler mais elle n'entendait aucun son. Pourquoi est-ce qu'il rigolait même ? Qu'est-ce qui pouvait être si drôle dans toute cette histoire ? Rien. Du moins Bianca ne voyait pas du tout alors qu'elle regardait pendant un moment Taran haussant les épaules avant de reporter son attention sur le fantôme et lui reposer la question. Mais il n'y avait rien à faire avant de voir le doigt du dit fantôme pointé de nouveau la piste de danse. Non. Et bah si. Il continuait de pointer la piste de danse en regard Bianca avec insistance avant de pointer la jeune femme du doigt et de le ramener vers la piste. Sérieusement. Dante et Aster avaient déjà danser une valse, Taran avait organisé une flash mob à lui tout seul, s'il n'était pas content ils avaient cas le suivre, c'était eu qui c'était arrêter pour le regarder danser. Bianca avait beau continuer de faire d'un geste de la tête non que le fantôme continuait toujours d'insister du doigt venant par lever les yeux au ciel et de se retourner pour prendre la main de Taran.

« Bon si vous voulez que je danse je vais danser. Viens Taran, tu te tais, je veux pas t'entendre faire une seule remarque et tu suis mes pas d'accord ? Je veux aucune remarque. »

La musique recommença à raisonner dans la pièce, tandis qu'elle venait placer l'un des mains de Taran dans le bas de son dos, mettant la sienne sur son épaule et prenant l'autre dans sa main alors qu'elle entamait doucement une valse, rigolant quelque peu en voyant Taran qui regardait par terre pour essayer de suivre ses pas. Elle lui releva le menton, il devait faire confiance en son instinct n'est-ce pas ? C'était la première règle chez lui alors qu'il le fasse maintenant tandis qu'ils continuaient de valser ensemble. C'était la première fois que Bianca dansait ainsi en publique, cela lui était arrivé une fois et elle n'était pas prête à recommencer et pourtant qu'est-ce qu'elle était contente que de pouvoir ainsi danser ainsi cela faisait bien longtemps et elle aimait pouvoir danser mais pas devant pleins de personnes. Il fallait tout simplement qu'elle se dise qu'il n'y avait au total que quatres personnes avec elle et que tout les autres étaient que de simples fantômes qui n'existaient, sans doute, même pas pour de vraie. Voilà elle devait dire juste cela. Elle se faisait emporter par le son, laissant ses pas suivre naturellement la musique alors qu'elle venait à fermer quelque peu les yeux tandis qu'un grand sourire s'affichait sur ses lèvres. C'était également la première fois avec Taran qu'ils dansaient et qu'ils partageaient un tel moment alors que son ami se trouvait tout simplement à être calme, peut-être trop concentré sur ce qu'il était entrain de faire pour dire ou faire quoique se soit, sachant que dans tous les cas la blonde l'aurait interrompu net. Et ils dansaient l'un avec l'autre sur le son de la musique, ils valsaient tout en douceur et gracieusement -du moins pour Bianca, comme s'ils se trouvaient en parfaite harmonie et ce depuis bien longtempsDepuis qu'ils s'étaient tapé l'un sur l'autre et dit des paroles peu amical Bianca s'était senti toujours très étrange au côté de Spark, de peur de lui faire du mal de nouveau pas les gestes ou les mots qu'elle pouvait employer, ne voulait pourtant que renouer le lien qu'ils avaient auparavant qui s'était quelque peu casser, briser. Et il était vraie que de venir à Disney était en soit une bonne expérience pour passer un peu de temps ensemble et se créer de nouveaux souvenirs ensemble, des bons souvenirs. La fin de la musique finit par s'arrêter alors que Bianca revenait petit à petit à la réalité, à ce qui l'entourait pour regarder autours quelques fantômes qui l'avaient regarder et surtout celui qui lui avait dit de danser applaudir des deux mains s'en pour autant entendre ne serait-ce qu'une bruit. Et même s'il s'agissait que de fantôme Bianca ne pu s'empêcher de rougir un peu avant de regarder Taran droit dans les yeux.

« Je ne veux aucun commentaire ! »

Elle avait beau dire cela elle savait qu'elle ne pourrait l'empêcher de parler indéfiniment malheureusement alors qu'elle n'avait qu'une envie sur l'instant c'était de ce cacher quelque par retournant voir le fantôme rapidement en espérant qu'il lui dise où se trouve cette Mélanie car Bianca avait deux mots à lui dire. C'était pour la retrouver qu'elle avait danser et elle voulait juste passer à autre chose, que les autres passent à autres choses.  © 2981 12289 0

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

To be human is to love
You're the thing that I invoke. My all persistent goal. Every breath becomes a prayer. Take this pain from me ▬ Even when it gets too much I'm not ready to give up
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dante Tsukuyomi

avatar
En réalité, je suis
Mystery le Kitsune
☸ Conte : Mystery Skulls

☸ Emploi : Cuistot au lycée
☸ True Love : I don't fly so low

☸ Avatar : Mark Fischbach aka Markiplier
© Crédit : Vava ¤ Dada | Sign ¤ Tris
MessageSujet: Re: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   Mar 15 Aoû - 20:11

Voyage à Disneyland !
It's a world of laughter a world of tears it's a world of hope and a world of fears there's so much that we share that it's time we're aware it's a small world after all



Storybrooke possédait un panel large d’individus dotés de magie. Il y avait de grands sorciers, puissants et intimidants ; des magiciens du quotidien, capable de faire de petits tours utiles mais qui n’étaient au final pas bien méchants ; il y avait aussi les « accidentels », ceux qui étaient plus victimes de leur propre magie instinctive que réellement en contrôle de celle-ci. La magie était présente partout, sous des formes étranges et incroyables, du petit gamin capable de faire des étincelles en claquant des doigts à l’ex-esprit pouvant retirer l’oxygène du monde ou faire flotter la ville entière en ce même claquement de doigts. Quelque part, c’était les êtres sans magie qui se retrouvaient en minorité, qui était les êtres « étranges » de ces lieux. Mais de toutes les magies possibles, de toutes les magies que pouvait posséder Dante, en dehors de son corps fragilisé par ses capacités de kitsune, l’empêchant d’y puiser à volonté ou même d’essayer de le contrôler, il fallait que son petit truc à lui soit le fait que ses cheveux refusaient d’arborer une autre couleur que le rouge sur le dessus, et le noir sur les côtés. Il avait pourtant tout tenté ; il se teintait les cheveux très régulièrement, en noir pour faire plus sérieux ou plus discret -c’était celle qu’il avait faite initialement pour aller visiter le parc de Yellowstone avant de se retrouver à Disneyland-, en rose pour le fun et pour s’assortir à la barbe-à-papa qu’il ne manquerait pas de dévorer, en violet pour atténuer un peu le côté agressif du rouge vif qu’il avait en général. Mais rien à faire, ses cheveux revenaient toujour au rouge et au noir en moins de vingt-quatre heures, qu’il pleuve, vente ou neige, qu’il se douche ou non, qu’il ait utilisé une teinture permanente super-tenue avec additif kilométrique ou non. Le lui de la malédiction aurait probablement déploré ce phénomène naturellement magique -ou magiquement naturel, mais le lui du moment l’avait totalement accepté, jouant même avec pour que cela devienne aux yeux des autres un aspect de sa personnalité d’extérieur. Les gens le voyaient comme un type qui aimait changer de couleur de cheveux comme de chemises, et quelque part, c’était devenu le cas ; Dante avait totalement incorporé ses cheveux à son style en général, et sa salle de bains était peut-être la seule pièce aussi fournie que sa cuisine, engorgée au possible de boîtes et bouteilles de teinture en tous genres qu’il passait son temps à tester et retester. Pour lui, son apparence physique et plus particulièrement celle de ses cheveux avait cessé d’être un moyen d’identification sociale, quelque chose qui lui passait au-dessus à des milliers de kilomètres, pour devenir un réel passe-temps, un jeu d’excentricité avec lequel il s’amusait chaque matin pour voir jusqu’où il pourrait pousser le vice, indépendamment de l’impression qu’il pourrait donner de l’extérieur. Ce n’était que son regard à lui qui comptait, au point qu’il ne prenait jamais réellement en compte l’aspect qu’il pouvait bien avoir au détour d’une nouvelle rencontre.

En fait, il s’était tellement détaché de l’importance que les gens accordaient à l’apparence qu’il avait fait, comme nombre de fois auparavant, une grosse boulette au moment de rencontrer Aster. À savoir, il n’avait absolument pas noté le fait que le grand musclé se baladait avec une… canne. Et que donc, forcément, la danse ne devait pas faire parti de ses hobbies. Ainsi, quand il s’était entendu poser la question sur la danse, et que le Bunnymund l’avait regardé avec cet air pas franchement amical du style « tu te fiches de moi » en plus vulgaire, Dante avait reculé la tête en serrant les dents, bouche ouverte et yeux grands ouverts. Oups. Mais la boulette était vite passée, ou plus précisément Dante savait passer très vite à autre chose et esquiver tout ce qui pouvait être source de conflit, y compris quand c’était justement lui la source de conflit. Les 1001 bases pour fuir ses problèmes, par Dante Tsukuyomi. Un champion en la matière. Liam était venu l’aider à ouvrir la porte, et Dante l’avait remercié d’une grande tape sur l’épaule une fois qu’ils s’était rélevé, faisant trébucher Liam sous la surprise, même si Dante regardait plutôt le reste de la pièce. Des fantômes, des fantômes, des fantômes ; et une piste de danse. Liam fit exactement ce que Dante suggérait, c’est-à-dire demander aux fantômes où se trouvait Mélanie, et il se demanda un instant pourquoi il n’avait pas posé la question directement lui-même, avant de se souvenir qu’il aimait particulièrement refiler le boulot aux autres. Rien de tel que d’insuffler une idée dans un cerveau et voir son voisin faire tout son travail à sa place. À force, c’était devenu une mauvaise habitude.

« Eh quoi attends quoi »

C’était tout ce qu’il avait dit quand il avait senti un bras solide l’emporter sur la piste de danse sans prévenir, après l’invitation du cher fantôme muet ; il était en train de se rendre compte qu’aucun fantôme ne produisait le moindre son, du moins pour leurs petites oreilles humaines, quand Aster avait décidé qu’il serait le meilleur partenaire de danse possible. Dante avait ouvert grand les yeux, avant de faire une grimace de protestation en désignant Taran, Bianca et Liam du menton, l’air de dire « et de tous les partenaires possibles fallait que ce soit moi ? ». Il avait la bouche ouverte comme un poisson, et ce ne fut que devant la menace cinglante de son charmant partenaire qu’il la ferma, littéralement et métaphoriquement, laissant Aster emmêler ses doigts dans les siens au niveau de sa canne et plaçant fermement sa main sur l’épaule de son partenaire. Il voulait jouer ? Ils allaient jouer. Et Dante joua. À vrai dire, il se prit peut-être un peu trop au jeu. D’abord bougon et franchement mécanique, se mouvant avec la grâce d’une baleine dans un aquarium pour poisson rouge, ses articulations sèches et robotiques, il s’était vu s’assouplir au fur et à mesure, tout comme son air renfrogné se lissa peu à peu en laissant apparaître comme un sourire sur son visage. Alors que jusque-là il fixait le mur en fronçant les sourcils, il finit par lever les yeux vers Aster, un air de défi sur le visage, prêt à se lancer dans un petit concours de celui qui marcherait le moins sur les pieds de l’autre.

« Eh, détends-toi voyons, Bunnymund ! On est là pour danser alors autant en profiter non, esprit qui ne danse pas ! »

Son sourire s’élargit, et certes faisait-il des efforts pour ne pas marcher sur les pieds d’Aster, mais il n’en faisait aucun pour ne pas lui casser les pieds. Il déterminerait plus tard si cela était purement amical ou réellement une volonté malintentionnée, car son attention fut dirigée sur Taran, qui semblait vouloir tenter… une… flashmob. La migraine revint tarauder les tempes de Dante, mais il n’eut pas le temps de réagir quand Aster le fit tournoyer par le bras en suivant le rythme de la musique en faisant attention de ne pas trop insister, canne oblige. Dante sentit comme un élan d’adrénaline l’envahir, s’exclamant soudain :

« Oh ! J’ai toujours voulu savoir ce que ça faisait d’être une princesse disney ! »

Le bal se poursuivit, devenant bizarrement plus enchanteur qu’oppressant au milieu des fantômes qui tournoyaient aisément tout en jetant des regards tour à tour noirs en direction d’Aster et de Dante, et admiratifs en direction de Bianca et Taran, tandis qu’une demoiselle fantôme sembla inviter timidement Liam à danser sans qu’aucun son ne soit produit par elle. À vrai dire, c’était trois spectacles radicalement différents, entre les deux hommes qui penchaient entre la maladresse et la dextérité, Bianca qui emportait Taran dans une valse à la fois douce et endiablée, pleine de promesses, et Liam qui devait se débrouiller pour danser avec une partenaire qu’il ne pouvait pas physiquement toucher. Quand enfin la valse se termina, Dante se laissa pencher en arrière, comptant sur les bras d’Aster pour le retenir, mais ce ne fut que quand il rencontra le sol dans un grand bruit sourd qu’il se rendit compte que cela n’allait pas arriver. Le silence était de plomb tandis qu’il se relevait d’un bond, laissant échapper un petit rire nerveux en regardant autour de lui. Tout le monde le fixait. Il glapit, avant de se tourner vers Bianca pour détourner l’attention, levant les pousses en l’air en clamant :

« Eh bah ! Sacré danse, pour quelqu’un qui voulait pas danser ! »

Elle ne semblait pas ravie qu’il se soit permis un commentaire mais vu que l’attention était désormais sur elle, Dante s’en fichait éperdument. Le silence fut alors brisé par un grincement sourd, et le kitsune se tourna vers une porte qui était restée invisible jusque là, au fond de la salle, et qui s’ouvrait dans ce bruit perce-oreille caractéristique. Il regarda ses compagnons, avant de hausser les épaules.

« Bon bah apparemment c’est là notre prochaine destination. »

Il n’attendit personne et s’y dirigea d’un pas énergique, impatient quand même de se tirer de cette histoire car au bout d’un moment les fantômes ça allait hein, surtout avec leurs regards remplis de jugement. La pièce était sombre, plus petite que la salle de danse mais qui dégageait malgré tout un certain charme par une architecture soignée et un ameublement riche. Au centre trônait un piano, et à celui-ci était assise une jeune dame en robe de mariée, avachie sur les touches, mi-spectrale et mi-réelle, tenant dans ses mains un miroir brisé en forme de crâne. Bizarrement, quel que soit l’angle que l’on pouvait bien prendre, son visage était absolument invisible, voilé par une partie de sa robe, même si pour une fois, on pouvait l’entendre, contrairement aux autres fantômes.

« Taran ! Cours ! Choppe-là avant qu’elle disparaisse ! »

Les sanglots de Mélanie se firent plus intense, une sorte de cacophonie qui donnait quand même un peu mal à la tête, surtout qu’elle ne s’arrêtait à aucun moment pour pour expliquer son mal-être ou même simplement demander de l’aide, le genre de comportement qui avait le don de taper sur les nerfs de Dante. Il n’avait jamais été fan des gens qui pleuraient sur leur sort. Il croisa les bras en affichant un air blasé, avant de se dévouer pour l’approcher, essayant de prendre une voix sympathique même si sa lassitude s’entendait.

« Et pourquoi pleurez-vous, ô… princesse des… fantômes danseurs ? »

Il se tourna vers les autres en haussant les épaules ; c’était la première chose qui lui était passé par l’esprit. Mélanie sembla enfin se rendre compte de leur présence et se tourna vers eux, même si son visage était toujours invisible sous le voile qui semblait flotter dans l’air, suivant les mouvements de la tête de la future mariée. Elle semblait méfiante, du moins c’est ce que Dante voyait dans sa manière de se reculer un peu sur son siège, comme si elle était timide, quelque part. Un fantôme timide. Elle pourrait donner des leçons au fantôme barbe-à-papa.

« Ô inconnu, tu n’as pas idée des malheurs qui m’affligent ! »

Dante cligna des yeux.

« Eh bien, ô, femme du bois des corbeaux, nous sommes ici pour te… consoler ! »

Elle fit un geste qui témoignait d’une certaine frustration.

« Qui êtes vous, pauvres fous qui entrez dans ce domaine maudit ? Qui vous a permis d’entrer dans cette pièce où je puis m’exprimer comme je désire ? »

Dante semblait l’avoir vexée. Oups. Peut-être que les autres parviendraient à communiquer plus aisément, car au fond le kitsune n’était pas connu pour sa… diplomatie.


made by pandora.




∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

a thousand ways to fly
ANOTHER BROKEN WING
I'm not freaking out but it feels like time is running out how did this shit come about I'm not freaking out but I'm afraid afraid of losing you if that's what it comes to I can't fight this feeling I'm out of control got to get back to the life that I know

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2683-termine-dante-le-kitsune-qu
Liam G. Lake

avatar
En réalité, je suis
Le fils du Captain Lake
☸ Conte : Légendes Arthuriennes

☸ Emploi : Lycéen
☸ True Love : Grace !

☸ Avatar : Dylan Sprayberry
© Crédit : Cassie
MessageSujet: Re: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   Jeu 17 Aoû - 20:00

Voyage à Disneyland !


Ils étaient tous fous... Et lui aussi sans aucun doute s'il participait à tout ceci... Mais apparemment, ils étaient bloqués dans l'attraction qui était devenue réelle et ils n'avaient aucun moyen d'en sortir. Alors autant jouer le jeu non ? Liam interrogea l'un des fantômes, obtenant l'approbation d'Aster,
mais cela ne fonctionna pas. Tant pis. Il fallait danser... Et pendant qu'Aster et Dante s'y mettaient, formant un beau couple au passage, Bianca se rapprocha de lui.

J'ai 17 ans... Enfin, en apparence. Répondit-il. Mes sœurs sont venues ici aussi pendant le voyage précédent...

Mais elles, ça avait été avec leur père et leurs grands-parents. Donc il avaut eu de la chance oui. Quoi qu'il en soit, Bianca n'ajouta rien et partit plutôt freiner un peu les ardeurs de Taran. Ceci dit, le type paraissait plutôt sympa et Liam participa à la danse avec plaisir. Il manqua sans doute pas mal de pas, mais c'était franchement amusant alors il s'en fichait pas mal !

Ceci dit, cela ne leur apporta pas de réponse non plus... Aussi Bianca s'y mit-elle aussi. Elle était gracieuse et sa danse fut très agréable à regarder. Quoi qu'il en soit, malgré le fait qu'elle semblait un peu gênée, ça avait déclenché quelque chose. Dante leur montra une porte qui avait été invisible jusqu'à présent et ils l'empruntèrent, découvrant dans une pièce cachée Mélanie.
Qui ne voulait manifestement pas leur répondre.

La porte était ouverte Damoiselle. Répondit Liam quand elle leur demanda comment ils osaient se permettre de venir là.

Ceci dit, rien ne semblait sortir Mélanie de son délire. Il essaya d'être sympa,
de lui demander gentiment des explications, mais rien n'y fit. Mélanie était complètement dans son monde et elle avait son idée en tête. Elle n'en démordait pas.

Pourquoi est-ce qu'il n'y a qu'ici que vous pouvez vous exprimer librement ? Demanda-t-il, curieux.


acidbrain

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Look at me and smile
Code by Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2348-arrivee-du-fil
Aster E. Bunnymund

avatar
En réalité, je suis
Lapin de Pâques
☸ Conte : Les cinq légendes

☸ Emploi : professeur de boxe à l'Arena
☸ True Love : nope

☸ Avatar : Hugh Jackman
MessageSujet: Re: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   Sam 19 Aoû - 23:34

 
 
"Wait… Wut !"
 
Disney is not Wonderland ! Frontierland
 
 
 

« Eh quoi attends quoi »

Ni une ni deux la musique avait débuté, pas vraiment le genre de musique que l’on écoute tous les jours, mais qui est suffisamment provoquante pour semer la discorde quand elle n’est pas dansée dans les règle de l’art, à savoir un homme et une femme. Dans le cas présent, deux hommes sur une valse, ça fait tache… Effectivement, j’aurais pu choisir n’importe qui du groupe, alors pourquoi avoir choisit Dante ? ça s’est un mystère… Sa qualité d’esprit ? Le fit qu’il m’est légèrement vexer en se foutant de moi (oui je suis susceptible un problème ?) ? Ses cheveux roses ? Allez savoir, il n’empêche que je venais de l’embarquer dans une valse. Si chacun y mettait au départ de la mauvaise volonté, on a fini par se détendre, entrainant de ce fait une baisse de la douleur dans ma jambe. Disons qu’à nous deux on évitait de se marcher sur les pieds, et avouons-le on ne s’en sortait pas trop mal. Je sérais pourtant les dents selon les pas effectuer.

« Eh, détends-toi voyons, Bunnymund ! On est là pour danser alors autant en profiter non, esprit qui ne danse pas ! »

Je ricanais en secouant la tête, lui offrant par la même occasion un sourire taquin. Il voulait jouer ? Très bien ! La musique devint plus entrainante, clairement pas le genre que j’écoute à la normale, mais bon adaptons nous. Je fis tournoyé Dante à la manière des valse viennoises sur une musique absolument pas approprier, on remerciera Taran pour ça… Et rien que pour cela, j’admirai Bianca qui arriver à le supporter. Liam se retrouva quant a lui à suivre une jeune femme fantasmagorique dans une danse maladroite. Les regards passant de l’attendrissement en voyant nos trois compagnons d’infortunes à noir quand il se posait sur Dante et moi-même me firent doucement sourire. Haaaaaa Que cela était bon d’être pointé du doigt.

La valse se termina alors que Dante se pencha en arrière, sans doute persuader que je le retaper. En sois-je l’aurait rattrapé ça c’est pas un problème. Seulement c’est à ce moment que ma jambe décida de me lâcher et de prendre des vacances. Dante s’affala dans un bruit sourd alors que moi-même je tombais à genoux en grinçant des dents. Le jeune homme rose se releva d’un bon en ricanant nerveusement, je tentai de reprendre ma respiration sous le coup de la douleur. Inspirer expirer, je me relevai difficilement en m’appuyant sur ma canne. Et merde… Je vais les ralentir…

« Eh bah ! Sacré danse, pour quelqu’un qui voulait pas danser ! »
-Tu ne te débrouille pas trop mal… pour un gars au cheveux roses… Souriais-je doucement avant de mettre la main à la poche pour avaler deux anti douleurs en priant Moony pour qu’ils fassent rapidement effet.

Bianca fusilla du regard Dante pour son commentaire, mon attention fut alors détournée par le bruit de la porte qui s’ouvrait. Direction la nouvelle pièce. Je m’y dirigeai d’un pas lent et extrêmement boiteux, m’appuyant plus qu’a l’accoutumé sur ma canne. J’allais douiller un bon moment.
La nouvelle pièce exprimer d’une manière moindre le luxe et la richesse, mais cela l’exprimait déjà de manière trop pour moi. Au centre de la pièce se trouvait celle qui était Mélanie.

« Et pourquoi pleurez-vous, ô… princesse des… fantômes danseurs ? »

« Ô inconnu, tu n’as pas idée des malheurs qui m’affligent ! »

« Eh bien, ô, femme du bois des corbeaux, nous sommes ici pour te… consoler ! »

« Qui êtes vous, pauvres fous qui entrez dans ce domaine maudit ? Qui vous a permis d’entrer dans cette pièce où je puis m’exprimer comme je désire ? »

Pourquoi est-ce qu'il n'y a qu'ici que vous pouvez vous exprimer librement ?

Car, de ma cage dorée, cette pièce est la seule où je puisse m’exprimai sans réprimande.

Je haussai les sourcils avant de me dirigeait en boitant vers le siège de pianiste.

-Je vous pris de m’excusez my fair lady, mais comprenait qu’un vieil homme comme moi ne peux point resté debout au risque de paraitre inconvenant au yeux d’une ravissante jeune femme tel que vous.



Je me dégoute a parler ainsi ! Sérieux ! C’est compliquer de dire non ? Ben faut croire que chez la haute, chaque action est faite pour jouer les drama queen. Cependant elle ne fit aucun commentaire alors que je venais de m’asseoir à ses côtés.  Je regardai un instant le piano.

-êtes-vous musicienne mademoiselle ?
-En quoi cela peut intéressait un malappris comme vous ?

Ne… Pas… S’énerver… Souvient toi que Frost est pire que cette pimbêche.

-Donc vous allez vous marier ?

Lié a la vie a un inconnu… Cela n’est qu’une farce dont je suis la victime… Les dieux ont été si cruel, qu’ai-je fais qui les ai offensé au point de me punir pour une faute que sans doute n’ai-je pas commis !

Je fixai Taran d’un œil torve…
Ouais j’avoue que cela relève de la punition de se retrouver marié à une pile électrique comme ce gars…
 
Code by Sleepy

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


Guardian of Hope



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t2618-spring-is-never-dead-this-i
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Groupe Frontierland || Animation Disneyland   

Revenir en haut Aller en bas
 
Groupe Frontierland || Animation Disneyland
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Enchanted & real Worlds :: Le Monde Réel-