Partagez | 
 

 C'est donc ça Storybrooke et une grande famille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Angelica Teach

avatar
En réalité, je suis
La fille de Barbe Noire
☂ Conte : Pirates des Caraïbes

☂ Emploi : Quartier maître du Queen's Anne Revenge
☂ Camp : Celui de mon coeur
☂ True Love : C'est quoi cette chose?

☂ Avatar : Emeraude Toubia
MessageSujet: C'est donc ça Storybrooke et une grande famille   Dim 13 Aoû - 22:52

C'est donc ça
Storybrooke et une grande famille
Je n'avais fait qu'écouter mon coeur quand j'étais venue voir Emma. Depuis que tatie était à la maison, j'avais beaucoup entendu parler de cette femme par tatie ou bien encore par Graham, et enfin j'avais espéré qu'Emma décide de sauver la personne que je voulais en allant la voir. C'était un acte de foi bien trop rare de ma part, mais je ne voulais pas enfreindre plus de règle. Si j'étais directement allée voir mes cousins, évidemment leurs choix aurait était leur mère. Hors on ne peux jouer avec le libre arbitre, JAMAIS. C'est bien la seule règle de papa que je n'ai pas enfreint dans mon entêtement.

Je sais que vue de l'extérieure je fais un peu la princesse hautaine et capricieuse, mais je défie quiconque de tenir autant de temps en mer et de réussir à s'imposer en quartier maître, non pas par crainte des représailles de mon père ou de mon parrain , mais bien pour mes compétences. J'étais assises sur un baril de rhum vide sur le pont du Queen Ann', au passage en mon absence y a eu du relâchement ils évacuaient toujours les déchets à l'aube, je vais devoir recadrer ça rapidement. C'est le genre de choses que papa ou Billy ne se soucient pas.

Mon regard est perdu dans le vague, devant moi Storybrooke, ça fait presque 3 mois que je suis ici. J'ai revue tatie, avec le père de ses enfants, mais je n'ai pas encore osée m'aventurer hors du navire, ni même de nouer des liens avec ma mes cousins, mon oncle ou quique ce soit.  C'était un nouveau monde, de nouvelles règles à apprendre et je ne savais pas encore si je devais repartir dès septembre dans notre royaume. Papa du ressentir mon malaise, car je ressens sa présence dans mon dos. Je lui demande alors, sans me retourner.
   - Il y a t'il une chance que je puisse rester ici plus longtemps? Je me vois mal entrer dans la vie des ses gens qui sont notre famille si je ne dois pas être là quand ils ont besoin de moi, enfin s'ils ont besoin de moi...
   Je n'enfreindrai pas les règles à nouveau. Je ne compte pas m'opposer ainsi à mon père à nouveau. Je tiens beaucoup trop à lui pour ça ...
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Never Give Up!
Ne me croit pas insensible. Je vois seulement les choses différemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander E. Teach

avatar
En réalité, je suis
Blackbeard
☂ Conte : Aucun

☂ Emploi : Capitaine du Queen Anne's Revenge/ Maître de l'Underworld
☂ Camp : I just care about me
☂ True Love : La Mort

☂ Avatar : Richard Armitage
© Crédit : Des gens cool <3
MessageSujet: Re: C'est donc ça Storybrooke et une grande famille   Dim 27 Aoû - 17:17

C'est donc ça...
Alexander & Angelica

Il avait passer plus d'une demi heure dans sa cabine, assis sur son siège il tenait en main l'objet qui avait accaparer toute son attention: une chaussette blanche de bébé. Au yeux des autres sa n'aurait pu être qu'une simple chaussette mais au yeux du maître de l'Undeworld c'était bien plus que ça. C'était la première paires de chaussettes qu'il avait acheter après la naissance de sa fille, il les avait vu sur une étale parmi tant d'autres, faite de laine avec le haut en dentelle. Au lieu de les voler ou de menacer qui que se soit, il avait simplement sorti des pièces de sa bourse qu'il avait jeter en direction du marchant avant de récupérer les chaussettes.

Julianna lui avait dit qu'elles étaient un peu trop grande pour un bébé, mais qu'elle aurait bien l'occasion de les porter plus tard. Bien sur Julianna n'avait jamais eu l'occasion de voir la première fois où Angelica avait porter les chausettes en question. Ce jour la fut important dans la vie de la petite fille, car alors qu'il était en train de lire tout en surveillant sa fille du coin de l'oeil qui s'amusait avec une poupée, celle-ci avait finit par lui agripper le pantalon des deux mains pour ensuite se lever sur ses deux jambes. Attirer par les rires de sa fille, il avait baisser les yeux qui c'était ensuite légèrement agrandit de surprise quand il remarqua que sa fille était debout et semblait à peut près stable sur ses deux jambes.

Il avait ensuite passer les minutes suivantes à aider sa fille à marcher dans la salle principale de son palais, amusée par les éclats de rire de sa fille tout en veillant à ce qu'elle ne se fasse pas mal quand ses jambes ne pouvait plus la supporter au bouts d'un moment. Il avait ensuite soulever sa fille pour la prendre dans ses bras. Un immense sentiment de fierté c'était emparée de lui et il avait quitter le palais pour ce précipiter dehors près à aller voir Julianna pour lui annoncer la nouvelle avant qu'il ne s'immobilise pendant un court instant pour ensuite faire demi tour.

C'était après qu'il s'était rendu compte que les chaussettes que portait sa fille était celle qu'il avait acheter il y longtemps. Maintenant sa fille était bien trop grande pour les porter, mais se souvenir lui était toujours aussi précieux. Car si il y avait bien un être au monde qui était important à ses yeux c'était Angelica. Il ferait tout pour sa fille, quitte à se sacrifier lui même, sa vie passait avant la sienne.

Alors quand il sentit cette vague de malaise venant de sa fille, il avait tout de suite quitter sa cabine, chaussette en main pour aller la voir, bousculant un membre de son équipage au passage."Tu sait comment sa fonctionne, je n'ai pas besoin de te le rappeler, mais tu est libre d'aller explorer la ville et de rendre visite à Viviane."Lui même passait du temps avec sa sœur ou Myrdhinn, mais il n'avait pas encore approcher le reste de sa famille.Je ne t’empêcherais pas de vivre ta vie."Même si l'envie de garder sa fille sans que rien ne lui arrive était fort, il ne voulait pas l'étouffer, il savais qu'elle serait toujours à ses côtés, même quand l'humanité serait éteinte.

made by black arrow

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Hoist The colours
Life is cruel. Why should the afterlife be any different?.


Dernière édition par Alexander E. Teach le Dim 8 Oct - 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Angelica Teach

avatar
En réalité, je suis
La fille de Barbe Noire
☂ Conte : Pirates des Caraïbes

☂ Emploi : Quartier maître du Queen's Anne Revenge
☂ Camp : Celui de mon coeur
☂ True Love : C'est quoi cette chose?

☂ Avatar : Emeraude Toubia
MessageSujet: Re: C'est donc ça Storybrooke et une grande famille   Lun 18 Sep - 20:14

C'est donc ça
Storybrooke et une grande famille
Je fermais les yeux à sa réponse. Oui je savais, je devais passer l'automne et l'hiver dans notre royaume. mais j'avais toujours pensé que c'était pour qu'il profite de moi et que je puisse apprendre à connaître ma mère et mon cousin Killian par la suite. mais maintenant qu'ils avaient tous quitté notre royaume... Je lui répondais sobrement.
   - Je sais papa. Les mois vont me sembler long sans...
Je me taisais brusquement, je ne voulais pas faire du mal à papa. Et même si tante Viviane avait beaucoup aidé papa, je savais que parler de maman et de Killian qui était partis lui ferait du mal.
Je demandais plutôt.
- Si il y a un soucis alors que je suis à la maison, est ce que tu pourras venir me chercher pour que j'aide la famille?
La menace de Mim sur la famille était réelle, et même si je ne connaissais pour le moment que tante Viviane, je ne voulais pas voir débarquer à la maison d'autres membres de ma famille. Enfin pas aussi tôt. Celà me trottait en tête depuis l'arrivée de tatie et je n'avais pas encore osé en parler à papa.
J'avais peur qu'il pense que je ne pensais qu'à enfreindre les quelques règles qu'il m'avait imposée depuis mon plus jeune âge. mais à vrai dire, c'était seulement que mon sang bouillonnait quand je pensais qu'on puisse faire du mal au mien, ou pire encore que tatie meurt à nouveau, car papa ne ferai plus d'exception.
Il avait un rôle important, ingrat parfois aux yeux des autres, mais aux miens, il avait sans doute lle plus beau et le plus juste des rôles. La mort était une chose impartiale et il devait s'assurer de cette impartialité. Je me tournais enfin vers lui, pour tomber sur ses iris acier qui me dévisageait. Chertchant sans doute comme me répondre sans que je m'énerve, ou simplement surpris de ma demande. J'ajoutais rapidement.
- Je veux juste savoir, si je peux dire à tatie qu'elle peut toujours compter sur moi, ou si je dois y mettre une conditiion. Il n'y a pas de pièges papa.
Je lui fais un sourire doux, espérant que je sois plus claire.
(c) par elfyqchan pour Never-Utopia

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Never Give Up!
Ne me croit pas insensible. Je vois seulement les choses différemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alexander E. Teach

avatar
En réalité, je suis
Blackbeard
☂ Conte : Aucun

☂ Emploi : Capitaine du Queen Anne's Revenge/ Maître de l'Underworld
☂ Camp : I just care about me
☂ True Love : La Mort

☂ Avatar : Richard Armitage
© Crédit : Des gens cool <3
MessageSujet: Re: C'est donc ça Storybrooke et une grande famille   Dim 8 Oct - 16:01

C'est donc ça...
Alexander & Angelica

Son poing se resserra un instant sur la chaussette quand Angelica faillis mentionner Julianna, mais il se détendit bien vite, malgré la douleur et le chagrin il devait passer à autre chose et arrêter de se faire du mal à chaque fois qu'il pensait à elle, il devait arrêter de se concentrer que sur les mauvaises chose, il ne devait plus empêcher sa fille de s'exprimer sur le sujet.

"Sans ta mère...je sais...mais je serai là pour toi si jamais tu te sent seul et puis il y a Billy, ce n'est pas la même chose que la présence de ta mère j'en suis conscient, car personne ne pourra la remplacer dans ton cœur,mais tu ne sera jamais complètement seul."S'il pouvait ramener Julianna rien que pour sa fille, il le ferait, il ferait simplement tout pour elle.

Alors comment pouvait-il lui refuser sa demande ? Il y avait eu bien des choses qu'il avait refusé dans le passé car même si il l'aimait de tout son cœur, céder à tous ses caprices était hors de question, il s'était promis de ne jamais en faire d'elle une enfant pourrie gâtée et quand il voyait le résultat aujourd'hui et d'après les paroles de Julianna, il avait réussi à élever sa fille correctement.

Il s'avança encore de quelques pas pour placer gentiment une main sur le visage de sa fille, un léger sourire se dessinant sur ses lèvres."J'avais compris le sens de ta question, ne t'en fait pas."Il plaça un léger baiser sur le haut de son front avant de se reculer."En cas de problèmes concernant la famille, je viendrais te chercher, je te le promet."Il baissa les yeux sur la chaussette qu'il tenait toujours en main avant de la tendre en direction de sa fille.

"Regarde ce que j'ai retrouver, c'est la première chose que j'ai acheté après ta naissance, c'est surement l'un des seuls objet que j'ai acheté de toute ma vie.Il fixa l'objet du regard pendant quelques instant avant de regarder sa fille."Ta mère à été très surprise quand je lui est annoncé ça. J'ai voulu te les faire essayer directement car j'avais été très fier de mon achat...ta mère elle c'est juste moqué de moi,
me traitant d'imbécile car tu était encore trop petite pour porter ce genre de chaussette."
Il secoua la tête d'exaspération à ce souvenir.

"Les jours suivant, à chaque fois qu'elle t'habillais, elle ne pouvait s’empêcher de te dire alors que j'étais dans la pièce à côté."Tu voit ta maman te met des chaussettes à ta taille, parce que ta maman n'est pas une idiote comme ton pauvre père." Je crois qu'elle n'a jamais autant eu de plaisir à se moquer de moi pendant toute cette période où je découvrais ce que c'était de devenir père.Il rangea la chaussette dans la poche de son pantalon.

"Angie...je ne veux plus que tu évite le sujet, tu peux t'exprimer à propos de ta mère autant que tu le souhaite, peut être que ça me fera du mal, mais elle était ta mère et je ne vais pas t'en empêcher à vie."
made by black arrow

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Hoist The colours
Life is cruel. Why should the afterlife be any different?.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: C'est donc ça Storybrooke et une grande famille   

Revenir en haut Aller en bas
 
C'est donc ça Storybrooke et une grande famille
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Les Alentours :: Le Port-