Partagez | 
 

 Do you want to be my Mother ? || Emma & Peter

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peter Hamelin

avatar
En réalité, je suis
Dieu de Neverland
☂ Conte : Peter Pan - Le Joueur de flûte d'Hamelin

☂ Emploi : Etudiant, Dieu vivant
☂ Camp : Peter Never Fails !
☂ True Love : Neverland ma bien aimée !

☂ Avatar : Robbie Kay
© Crédit : Lim
MessageSujet: Do you want to be my Mother ? || Emma & Peter   Mer 4 Oct - 23:34



Do you want to be my mother ? I need a Mother
La Sauveuse ξ Pan



Il se pouvait bien qu’il s’ennuie légèrement. Et non, c’était même sûr, il ne savait pas quoi faire et tournait en rond. Il était revenu de Neverland il y a à peine quelques jours, qu’il avait visité en rêve avec les autres, vainqueurs et en triomphe d’être libéré de son fardeau. Le vrai Croyant ? La feuille où était dessiné son pourrait volait depuis le temps dans les airs, peut-être avait-elle finit par coulé dans les océans des mondes. Libre, il savourait toutes les saveurs que ce concept. Il était libre de faire ce qu’il voulait, quand il voulait, de partir à l’aventure et d’entrainer qui il le souhaitait à ses côtés, libre de ne pas dépendre d’un autre enfant pour survivre, libre de vivre en enfant éternellement. Mais cette liberté avait peut-être un avant-gout d’ennuie. Avant Storybrook pourtant, cela ne se serait jamais déroulé ainsi. Avant cette fichu malédiction, Peter aurait été là, à embêter son pirate jusqu’à l’illumination d’un nouveau jeu. Il aurait vogué entre les mondes, recueillant les garçons qui rêvaient d’une nouvelle vie, déçu par celle que leur offrait les adultes. Les filles, ils les auraient retrouvées dans leur rêve d’une ile imaginaire, ls taquinant sans trop bien savoir ce qu’il faisait. Son fils renié, il n’aurait pas couru le risque de le croiser chaque jour en parcourant une ville humaine. Mais aujourd’hui, que faire ? Son pirate, il était piégé dans la grande demeure des Lake, se comportant en bon père, et s’il arrivait parfois à obtenir son attention, souvent en vérité, le capitaine n’était plus aussi disponible qu’auparavant. Dans son corps d’adulte, il avait grandi quelque part. Une partie de ses garçons perdus lui était resté fidèle, et bien vite ils l’avaient retrouvé pour continuer leurs aventures. Mais une autre partie avait découvert une famille dans cette ville. De toute façon, les garçons qui grandissaient trop vite ils n’en voulaient pas, ils l’ennuyaient. Il se contentait très bien de ceux qui vivaient à Neverland, ceux qui restaient à ses côtés plusieurs années et dizaines d’années avant d’être finalement trop vieux pour continuer ainsi.

Mais qu’à cela ne tienne ! Il ne serait pas dit que Peter Pan perdait son éternité à réfléchir à des sujets graves et sérieux ! Non, il avait su s’adapter à toutes les situations que lui avait présenté la vie, et c’était sa force ! De plus, il ne s’ennuyait plus, car l’illumination qu’il attendait était là. Avec un grand sourire – adressé à qui d’autre que sa propre personne ? – il décolla de la branche d’arbre qui le soutenait jusque-là, au-dessus de l’arbre du pendu, et prit la direction de l’étoile du matin, celle qui l’amènerait là où il désirait, Storybrook en l’occurrence. La ville n’avait pas changé d’un pouce, toujours la même que depuis sa création, et s’il avait remarqué le soleil couché depuis longtemps et les étoiles qui avaient pris sa place, il poursuivit quand même sa route et parvenus à la fenêtre visée, il l’ouvrit sans trop de mal. Magie, manipulation, ou bien est-elle simplement déjà ouverte ?  Nul ne savait. Toujours est-il qu’il pénétra la pièce, les pieds au-dessus du sol, plongé dans l’obscurité, et ne repéra qu’un seul meuble. Un grand lit, qui était pile ce qu’il lui fallait de toute façon. Peter s’y coucha donc, sans défaire les draps, simplement allongé là, presque alanguis, et attendant le moment propice. Qui a dit que l’enfant perdu par excellence n’avait pas de patience ? C’est très certainement vrai... En certaine circonstance. En l’occurrence, ce n’était pas le cas ici, et parce qu’il poursuivait un but précis, à savoir surprendre son hôte lorsqu’il rentrerait dans la chambre, il pouvait patienter des heures. Bon peut-être pas de trop. Mais il en fallait bien de la patience, parfois, comme par exemple lorsqu’il devait attendre des heures dans la cabine de James Hook, sur son bateau, et faire croire qu’il n’avait pas attendu car Pan n’attendait pas. Il avait d’ailleurs causé quelques frayeurs au pauvre capitaine qui commençait vraiment à croire qu’il était relié à l’enfant, puisqu’il entrait apparemment toujours dans la cabine à l’instant où Peter voulait le voir, et l’enfant en riait encore aujourd’hui.

Alors Peter patientait, sans pour autant donner l’impression d’attendre. Lorsque le besoin de bouger se faisait sentir, il prenait son envol dans la pièce, s’étendant contre le plafond, et lançait une balle sortit de nulle part, et elle revenait entre ses mains comme s’il était dans le bon sens de la gravité. Il réalisait quelques cabrioles dans l’espace, avant de retourner sur le lit, parfois flottant à quelques centimètres de la couverture, parfois en s’étalant complètement dessus, sans pour autant plisser les draps. Il réfléchissait aussi à ses prochains tours, à ce qu’il pouvait bien faire pour embêter James et Diana, à comment il lancerait le prochain jeu de guerre sur son ile, opposant les cannibales aux enfants perdus. Le temps filait, rapidement ou lentement, il n'aurait su le dire, et finalement la porte s'ouvrit dans la pièce, révélant une silhouette dans un rectangle de lumière.



∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙


These are the things we Lost Boys do !
We like to dream all day, and then at night, we play ! We swing on limbs of trees, 'til we wake up the bees !

©️ Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
 
Do you want to be my Mother ? || Emma & Peter
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Storybrooke :: Les Habitations-