Partagez | 
 

 We've been missing each other | Soffie Lovecraft

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: We've been missing each other | Soffie Lovecraft   Jeu 9 Nov - 18:09




Comment tout avait pu déraper de la sorte ?  Jack avait beau repasser en boucle les derniers événements ce n'était à rien n'y comprendre, la situation lui avait échappé et il était coupable d'avoir agi comme un véritable monstre, le sable noir qui avait été utilisé l'avait rongé de l'intérieur pour révéler une partie de lui-même qu'il ne soupçonnait même pas. Il avait pris un certain plaisir à faire du mal à autrui, pour aucune raison qui ne pouvait être justifiée à son sens et qu'il blâmait entièrement, et bien que certains puissent lui assurer qu'il n'était que contrôler ce n'était pas ceci qui pouvait bien le réconforter. Depuis que le roi d'Halloween avait retrouvé à la mémoire à la fin de la malédiction il avait fait son possible pour se racheter de ses fautes, ou plutôt l'unique à son compteur puisque avec un ego comme le sien il s'était persuadé depuis bien longtemps qu'il avait tout le temps raison et que très rarement tort, en particulier à ce qui s'apparentait au vol de Noël – même s'il se justifierait en disant penser bien faire. Le meilleur exemple étant ainsi le sauvetage de la fête dans une aventure risquée, se gratifiant tellement pour ce geste héroïque ô combien extraordinaire à son sens qu'il mériterait tant de lauriers, pensant ainsi naïvement depuis cet épisode far de toutes les surprises qu'il pouvait se considérer comme une bonne personne et surtout comme brave protagoniste. Peut-être dans un sens par pure vanité de sa part, lui qui était toujours à la recherche de la gloire tout en étant habitué à l'obtenir en tant que souverain tant admiré de la part de ses habitants, mais aussi dans un besoin vital de reconnaissance et que les choses puissent changer par ce biais. Lui, l’épouvantable épouvantail, rêvait encore parfois d'un inconnu qui le ferait voyager. Sauf qu'il n'était pas un héros, il en avait eu la preuve avec cet accident dramatique qui lui restait sur la conscience, et pouvoir être classifié comme étant quelqu'un de mauvais pourrait être aussi valorisant que péjoratif. Si c'était à l'époque d'Halloween Town peut-être n'aurait-il pas le même regard sur la situation, bien que dans le fond leur état d'esprit à tous se trouvait assez enfantin – et en dehors du cas d'Oogie il n'y avait jamais eu aucun souci à déplorer, néanmoins depuis Jack avait fait d’innombrables efforts et il pouvait comprendre que certaines actions pouvaient être mauvaises tout comme celle faite lors de cette étrange possession du sable noir.

La rancune dont il avait fait preuve, ainsi que la sauvagerie brutale dont il avait été l'auteur, l'ancien squelette la savait présente mais nullement dirigée avec autant de hargne contre les humains. Pour son ancien ennemi, ce satané sac de jute grouillant d'insectes, c'était une évidence certes mais pour autrui ce n'était clairement pas une évidence qui lui sautait aux yeux. Il était vrai qu'avec du recul il en voulait probablement à ces êtres de ne lui avoir accordé aucune chance en tant que Perce-Oreille, ils n'avaient su apprécier comme il se doit les présents qu'il avait pu préparer pour eux, mais de là à vouloir les exterminer jusqu'au dernier ceci lui semblait que trop radical. Après une brève discussion, ne voulant sur l'instant aucunement sur le sujet, il avait appris que l'artifice usé pouvait croître n'importe quelle blessure et surtout la noirceur dans chaque être qui se trouvait être contaminé par cette substance. Néanmoins, malgré les justifications qu'il pourrait tenter de trouver il n'en demeurait pas moins qu'il y avait une forme de culpabilité qui demeurait chez le roi d'Halloween, trop conscient d'avoir mal agi tout comme il avait compris que chercher à s'approprier la fête de quelqu'un d'autre n'était pas l'idée la plus brillante qu'il avait pu avoir. Sauf que contrairement à ce dernier cas, la seule fois où il pensait ne pas avoir raison pour une fois, c'est que Jack ne voyait nullement comment il pourrait arranger la situation pour obtenir le pardon aussi bien des victimes que de lui-même. Il ne pouvait faire comme si de rien n'était, il ne pouvait pas aller délivrer quelqu'un cette fois-ci pour réparer ce qui avait été détruit, il était seul face aux conséquences de ses actes et c'était une chose assez difficile pour une personne comme lui qui était habitué au succès ainsi qu'au fait qu'on puisse tout lui servir sur un plateau d'argent quelque part. Et pour l'instant il se trouvait dans une impasse sans savoir comment il allait faire pour en sortir, combien de temps aussi ceci pourrait bien lui prendre en sachant que son impatience n'arrangeait pas forcément les choses  dans le cas présent, mais plus que tout incapable de dire si tout ceci pourrait un jour refaire surface pour le pousser à récidiver sans qu'il le veuille forcément. Et si d'ordinaire il était du genre à blâmer les autres, pensant toujours qu'il n'avait rien à se reprocher et que le moindre problème ne pouvait émettre de lui mais bien de l'incompréhension d'autrui, il avait du mal présentement à en faire autant.

Jack savait qu'il aurait dû être plus fort, il aurait dû pouvoir résister à ce poison qui circulait dans ses veines, et finalement tant qu'il n'était pas réellement sûr d'en être totalement débarrassé il ne souhaitait aucunement prendre le risque de pouvoir blesser qui que ce soit d'une quelconque manière soit-elle même si ceci voulait dire devoir s'isoler. Et la solitude était un état qui lui plaisait autant qu'il le détestait, dans une contradiction que lui-même ne pouvait toujours expliquer, tout comme le fait que dans le cas présent celle-ci puisse être autant bénéfique qu'étouffante. Le roi d'Halloween appréciait toujours les instants où on avait pu le laisser respirer dans son monde d'origine, se sentant parfois trop sollicité pour un oui et pour un non de manière parfois si absurde, mais de l'autre côté il aimait aussi être le centre de l'attention comme il l'avait toujours été où rien ne semblait pouvoir tourner s'il n'était nullement présent. Cependant, encore plus en voyant ce qui avait pu se passer, il n'était pas sûr que pour l'heure ce soit vraiment le moment idéal pour se montrer et surtout orchestrer son spectacle naturel – dans lequel il se mettait toujours sans le savoir en avant. Ainsi avait-il laissé le soin pour l'instant de confier la boutique du Trick or Treat à Lieserl, ayant confiance en la jeune fille qui avait montré plus d'une fois ses qualités à maintes reprises, mais le cas de l'Ospipaille de son côté était plus épineux. L'endroit avoir besoin d'une main de fer dans un gant de velours, comme il savait si bien le faire, et ce n'était pas qu'il n'avait pas confiance en Upendo mais peut-être que parfois il le couvait un peu trop tout en ne voulant aucunement le mettre face à des responsabilités dont il n'avait pas l'habitude. Cet endroit réservé aux monstres se trouvait être le seul lieu dans lequel il voulait bien aller pour l'instant, il était resté quelques jours cloîtrés chez lui à trouver un sens à tout ceci même si clairement il n'en existait peut-être aucun dans le fond, tentant autant qu'il le pouvait de se focaliser sur la partie paperasse dans le bureau même si Jack avait du mal à focaliser sa concentration sur quelque chose de bien concret. À chaque fois qu'il commençait à lire une ligne ceci finissait par lui remémorer des images de ce qui s'était passé, qu'il voudrait pouvoir oublier d'un simple coup de baguette magique si seulement, mettant un temps fou à parvenir à ne serait-ce que faire le tri entre ce qui était urgent et ce qui pouvait encore attendre. Et le silence autour de lui n'aidait pas, trop habitué à avoir du mouvement autour de lui d'une quelconque façon soit-elle, ce qui était à son sens le plus dur dans la solitude à savoir être condamné à écouter l'écho du silence.

Il n'avait de toute façon pas le cœur à parler à quelqu'un, n'ayant aucune envie que l'on puisse le juger sans qu'on puisse le connaître vraiment, ayant déjà presque la sensation désagréable que l'on chuchotait dans son dos le temps qu'il fasse le trajet de chez lui à ce presque sanctuaire pour les monstres – même si ceci était plus une impression de sa part que la vérité, voulant éviter de se retrouver embarqué dans une conversation où il devrait encore faire semblant que tout puisse aller pour le mieux. Ce petit jeu-ci il l'avait fait pendant des siècles et des siècles, toujours à montrer une certaine bonne humeur face à ses habitants comme s'il n'y avait aucun problème alors qu'il était rongé par une forme de déprime qui n'en finissait pas, et bien qu'il soit très doué pour faire comme s'il allait parfaitement bien dans le cas présent il n'était pas sûr d'y arriver concrètement. Mais peut-être qu'il était trop habitué à ce que ce soit ce qu'on pouvait attendre de lui, ayant cette certitude et ce sentiment qu'il n'avait nullement le droit à l'erreur en tant que souverain qui se devait de montrer l'exemple à tous, sans voir pour une fois que Storybrooke était comme un second départ où justement il pouvait se permettre ce genre d'écart bien que Jack puisse avoir des principes solides. À ses yeux le roi qu'il était, ou même n'importe quelle tête couronnée, se trouvait être l'épicentre de tout et c'était pour cette raison qu'il se devait d'être celui qui a les épaules suffisamment solides pour tout supporter aussi dure puisse être la tâche. Quoiqu'il puisse se passer il se devait de tenir ce rôle, même aussi loin de son Halloween Town qui pouvait tellement lui manquer parfois, l'ancien squelette n'ayant souhaité qu'une seule fois vraiment voulut rendre sa couronne dans un moment d'égarement et d'obsession abusive de Noël – épisode fâcheux qu'il valait mieux mettre dans une boîte bien cachée. Il devait s'assurer de la sécurité de tous, plus particulièrement de ses sujets et de ses amis, le tout en éloignant la menace même si dans le cas présent c'était lui potentiellement. Tant qu'il n'était pas sûr il ne prendrait pas le risque, pour une fois il se voulait réfléchi et ne pas agir dans un de ses coups de têtes habituelles qui le mettaient parfois dans le pétrin comme la dernière fois, devant éviter d'être un parfait égoïste comme toujours.

Un long soupir se faisait entendre dans le bureau alors que Jack devait bien se rendre compte que sa concentration n'était pas des plus optimales, les flashs back dans sa tête n'arrêtaient pas de tourner en boucle dans son esprit, se reculant alors au maximum dans le siège tout en bougeant légèrement de droite à gauche pour opérer un mouvement de balancier alors qu'il tapotait ses mains sur l’accoudoir. Il était évident qu'il n'avait pas l'esprit assez calme pour travailler, fixant un point invisible en se perdant dans ses pensées comme si ceci pourrait lui apporter une solution à la longue mais bien entendu le miracle ne se faisait pas, ne pouvant freiner dans le fond une certaine colère qui se faisait sentir sur tout ce qui avait pu se passer. Personne n'avait le droit de l'obliger à faire quoi que ce soit, en tant que roi d'Halloween c'était lui qui donnait les ordres, mais pire que tout pour faire de tels actes d'une gratuité qu'il ne connaissait pas. Oh certes il aimait jouer des mauvais tours, son monde était assez sombre et les codes sociaux n'étaient vraisemblablement les mêmes que le commun des mortels, il avait kidnappé le souverain d'une fête pour se l'approprier, et il était un monstre qui faisait peur. Néanmoins, malgré ces aspects qui pouvaient se présenter comme étant négatifs, jamais Jack n'avait que trop rarement voulu faire intentionnellement du mal et dans les cas où ceci avait pu se produire c'était en toute légitimé après tout puisque pour sauver ses amis. Parce que rien n'avait plus d'importance pour lui qu'eux, encore plus après le sauvetage de Noël qu'il avait dû opérer et où il avait pu ouvrir les yeux sur bon nombre de détails notamment avec le cadeau qu'on avait pu lui offrir, et leurs avis comptaient d'une certaine manière bien que l'ancien squelette ne le montrât pas toujours d'une façon flagrante. Qu'est-ce qu'ils allaient penser de lui ? Peut-être était-ce la question qui tournait en boucle, celle qui était la plus capitale pour lui, n'étant pas sûr de pouvoir regarder en face la réponse qui pourrait lui être proposé. Il n'y avait qu'à voir comment il avait pu être avec Zero durant l'emprise du sable noir, il avait dit des choses inqualifiables à celui qui avait été toujours auprès de lui, incapable de savoir comment il pourrait se faire pardonner un jour. Sortant de sa divagation passagère en entendant frapper à la porte, ne sachant trop où donner de la tête et regardant l'amas de feuilles sur le bureau, naturellement il pensait que c'était son homologue adorant les jeux de mots qui venait le voir.

« Oui... ? »

Triant un peu les papiers en levant les yeux il eut la surprise, non pas de voir Upendo comme il s'y attendait, d'observer la plus merveilleuse des poupées de chiffon qui puisse exister au monde. Jack était loin d'être préparé à retrouver Sally, encore moins alors que la situation lui paraissait si chaotique à son sens et surtout en étant si peu organisé dans ce qui était son plan de travail du jour – parce que oui le véritable talent qu'il pouvait avoir c'était bien de tout organiser à la perfection, alors que la surprise devait se lire sans grand mal sur son visage. Elle était la personne qu'il chérissait le plus, même s'il ne le montrait pas toujours de façon claire mais plus à travers des petites attentions ou même une façon de faire parfois, et pour qui son cœur pouvait autant s'affoler. Et ce n'était que très récemment, peut-être encore plus depuis le fameux sauvetage de Noël, que le roi d'Halloween pouvait dire avec des mots concrets ce qu'il pouvait ressentir pour elle. Le baiser qu'elle avait pu lui offrir, même si c'était un accident, l'avait fait chavirer encore plus sous son charme indéniable. Il était toujours si heureux de la voir, c'était comme si de par sa simple présence elle pouvait venir briller son univers si sombre dans lequel il se trouvait, mais présentement l'image d'ordinaire si bienveillante qu'il pouvait avoir pour elle se faisait devancer par celle horrifique de la vision que le sable noir avait pu lui envoyer au point de le rendre tendu de façon assez drastique et inédite. Une tension pour sa part qui mettait en avant un détail qu'il n'aurait peut-être pas remarqué en temps normal, sans doute trop heureux par la présence de Sally pour entrevoir ce qui n'allait pas, reposant les papiers qu'il avait en main pour se relever tout en contournant le bureau pour s'approcher d'elle sans la quitter des yeux. Qu'elle puisse venir le voir l'enchantait certes, le contraire serait que trop étonnant, néanmoins à cette heure-ci alors que sa boutique de couture devait être ouverte ce n'était pas une chose très commune en revanche. Avec ce qui s'était passé il y avait peu il n'avait pas été des plus présents pour elle mais ça ne voulait pas dire qu'il ne pensait pas à elle, souhaitant juste éviter de trop l'exposer à tout ceci, et plus que tout ceci ne voulait pas dire qu'elle ne pouvait pas compter sur lui. Jack serait toujours là pour Sally, une stupide petite malédiction n'avait pu empêcher ça après tout, personne n'était autorisé à lui faire le moindre mal et qu'importe la nature de celui-ci.

« Sally ? Mais qu'est-ce que... qu'est-ce que tu fais ici ? Il s'est passé quelque chose ? Un client a été désagréable avec toi ? Parce que si c'est le cas je peux te garantir qu'il ne va pas s'en sortir aussi impunément. »


Il serait capable de déchaîner les enfers pour elle, de se salir les mains comme jamais quitte à devoir provoquer un bain de sang dans l'unique but de la protéger, il pourrait faire le meilleur comme le pire si elle lui demandait.







copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
 
We've been missing each other | Soffie Lovecraft
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Les Boutiques :: Ospipaille-