Partagez | 
 

 Halloween où la soirée de toutes les peurs } feat Jack Pumking & Jaky Greek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Halloween où la soirée de toutes les peurs } feat Jack Pumking & Jaky Greek   Mer 8 Juil - 14:07

Halloween, où la soirée de

toutes les peurs
feat Jacky & Jaky et pas Michel .



Fouillant dans son sac, Léonie sortit le portable à la coque bleue qu'elle cherchait depuis tout à l'heure, ne regardant même pas où elle marchait. Tapant frénétiquement un sms, son excitation montait d'un cran alors qu'elle arrivait presque à destination. Ce soir allait être une soirée particulière et riche en émotion. En temps normal, elle aurait fait la fête dans une boîte de nuit, ou dans un bar, déguisé en zombie pour avoir des réductions, des cadeaux et des bonbons mais pas ce soir. De toute façon, depuis qu'elle était à Storybrook, elle n'avait plus fêté Halloween. Pourquoi ? Bonne question, elle n'en savait strictement rien, mais cette année, en plus de commémorer les esprits et autres démons, c'était l'anniversaire de Jack, à la base un client mais maintenant un ami. Vérifiant d'ailleurs qu'elle avait bien prit son cadeau avec elle, elle se stoppa net devant le pavillon du dit Jack. Appuyant sur la sonnette, elle passa une main dans ses cheveux ébouriffés en attendant que la porte s'ouvre. Les minutes passèrent et elle allait carrément toquer quand enfin, apparu le grand échalas dans l'encadrement de la porte. Ne lui laissant même pas le temps de dire quoi que ce soit, elle se précipita sur lui pour l'enlacer tout en lui criant un joyeux anniversaire. « Ton cadeau tu l'aura après. » Claquant une bise, elle fit toutes les politesses avant de le suivre à l'intérieur de son domicile. Comment cette relation à la base professionnelle avait elle évolué comme ça ? Là encore le mystère de la vie et de Storybrook était à son œuvre mais ça ne déplaisait pas à la rouquine. Quelque chose en Jack l'intriguait au plus haut point mais en même temps c'était une sensation de déjà vue, comme si elle avait toujours été en contact avec lui.

S'asseyant dans un des fauteuils que Jack lui montrait, elle hocha la tête à la proposition d'avoir un bon thé chaud. Même si l'automne était sa saison préférée, déjà de par sa naissance mais aussi parce qu'elle aimait les couleurs chatoyantes, le vent s'amusant avec les feuilles et la bonne odeur de tarte à la citrouille, elle ne disait pas non à une boisson qui l'a réchaufferer un peu. « Donc pour la soirée j'ai pensé qu'on pourrait faire la séance directement chez Jaky. » Son sourire commença à s'élargir alors qu'elle tapait des mains comme une enfant. « Parce que comme ça il pourra pas s'imaginer qu'on lui fait une farce. » Voila en quoi la soirée allait être spéciale. Au lieu de fêter Halloween normalement, ou de faire une fête d'anniversaire pour Jack avec tous ses amis, les deux compères avaient eu une meilleure idée. De faire une séance de spiritisme, qui en soit n'avait rien d'étrange étant donné qu'au moins une à deux fois par mois ils en faisaient. Non là où ça devenait intéressant c'est qu'ils avaient eu l'idée de truquer cette partie pour faire une farce certes de mauvais goût à Jaky mais une farce quand même. Après tout c'était l'esprit même d'Halloween que de faire peur, de faire des petites blagues. « Je vais lui envoyer un message pour lui dire qu'on se ramène dans sa maison avec le matos' et tout. Après faut voir si tu veux qu'on prenne ta voiture ou la mienne. »

Pendant que Jack répondait à sa question, Léo' avait ressorti son téléphone et c'était remise à pianoter dessus. Une véritable addiction pour elle que son beau smartphone, qui était quasiment une prolongation de son bras. « Je lui ai dit : Hey Jaky, j'espère que ça va en cette belle journée. Pour la séance de se soir je te propose qu'on la fasse chez toi étant donné que la dernière fois c'était chez moi. Et puis je ramènerais aussi à bouffer parce que faut pas oublier que c'est l'anniv' à l'autre Jacky. Allez à 20h devant ta porte. Bisous. » Ce n'était pas dans son habitude d'arriver les mains vides quand elle s'invitait chez quelqu'un, comme le cas présent. Buvant sa tasse, elle hocha la tête au propos de son ami. « Sinon ce qu'on peut faire, c'est que toi tu ramènes avec ta voiture la table et tout et moi je vais chercher à manger parce que quand même c'est ton Annniveersaaaiiirrre. » Léonie était vraiment heureuse de pouvoir organiser l'anniversaire de quelqu'un en dehors du sien, même si cette soirée était plus qu'étrange. Il n'y avait bien qu'eux pour faire une chose aussi glauque  en guise de fête d'anniversaire. Mais voilà, c'était comme ça, entre une vendeur de farce et attrape, un gars travaillant à la morge et Léonie on ne pouvait attendre rien de plus.

Le temps passa et les deux gens peaufinèrent leur plan d'action. La rousse venait de se prendre déjà quelques fous rire en imaginant la scène et elle essaya avec l'aide de Jack de se concentrer. Il manquerait plus qu'elle rigole en plein milieu pour tout faire capoter, et ça il en était hors de question. « Bon vu que je dois aller chercher ma voiture et tout je vais y aller maintenant. On se rejoint devant la maison de Jaky et si y a un soucis on s'textote. » Lui faisait un bise, elle partit plus vite qu'une tornade. La nuit était tombée et Léonie se dépêcha de rentrer chez elle pour prendre sa voiture. Ce n'était pas très loin mais assez pour qu'elle enclenche le mode marche rapide. Une fois arrivée, elle monta les escaliers de son immeuble quatre à quatre pour chercher les derniers détails comme des draps d'un blanc immaculé et des bougies. Regardant sa montre, il était déjà 19h30, pas le temps de s’arrêter pour aller faire pipi, elle irait chez sa victime préférée. Démarrant sa voiture d’occasion, qu'elle avait acheté il y a un moment de ça, elle regarda une dernière fois sur son portable l'adresse du restaurant chinois qui faisait à emporter avant d'appuyer sur la pédale de l'accélérateur. Grillant un feu rouge, elle arriva en moins de temps qu'il ne faut pour dire ouf devant l'enseigne. Ses talons claquèrent sur le sol froid et la petite sonnette résonna dans l'enceinte. Elle avait déjà la salive qui lui coulait le long de la bouche quand elle se plaça devant la vitrine pour commander. « Je vous prendrais un peu de tout s'il vous plaît. » Désignant les plats un par un, elle en prenait pour un régiment entier. Son portable vibra contre sa fesse gauche et elle trépigna d'impatience pendant que les plats cuisaient. « J'arrive dans pas longtemps. On dit que les chinois bossent vite mais franchement c'est qu'une légende ... »

Un peu de cynisme ne faisait pas de mal alors qu'elle payait sa commande. « Merci ». Chopant les deux gros sacs pleins remplis de nourriture, l'odeur lui faisait tourner la tête au passage, elle se remit dans sa voiture pour aller cette fois chez Jaky. C'était la première fois qu'elle allait chez lui et son sens de l'orientation, de nuit n'était pas au mieux de sa forme. Elle remercia à haute voix l'invention presque magique du GPS. Elle trouva enfin le lieu, un quart d'heure après. Il y avait déjà la voiture de son comparse dans l'allée mais ce n'était pas dramatique. Après tout, c'était connu que la ponctualité n'était pas son fort. Vérifiant qu'elle n'avait rien oublié, elle s'élança alors dans l'allée qui menait droit à la maison fort sympathique de son hôte. Encore là, elle attendit impatiemment qu'on lui ouvre et enfin se fut l'autre Jake qui lui ouvrit. « Taaadaaaaa » En premier lieu, l'homme en face d'elle ne voyait que deux énormes sacs devant le visage de Léonie, qui apparut ensuite sur le coté avec un grand sourire. « Prêt pour la débauche ce soir ? » Suivant son hôte, elle posa avec un grand souffle les paquets au sol. « T'a pensé au cadeau j'espère ? » Elle préférait demander, où cas où il aurait oublier. De toute façon, elle avait prévu un plan B, comme d'habitude. « Bon avant d'appeler les esprits, je penses que contenter nos estomacs pourraient être une bonne chose non ? Parce que sinon après on va croire qu'ils sont hantaient. » Elle éclata d'un grand rire à sa blague assez douteuse avant d'aider les deux autres à sortir les plats pour les mettre sur la table. « J'ai pris un peu de tout, comme ça pas de pas content. Regarde Jack j'ai même pris un rouleau de printemps d'anniversaire. » Effectivement, elle sortit du sac un de ces mets chinois, et de sa poche une petite bougie qu'elle planta assez violemment dedans avant de le donner au concerné avec encore là un joli sourire. « Allez vite, sinon les fantômes vont nous manger notre bouffe. » Petit clin d’œil a Jaky avant de s’asseoir par terre, à la bonne franquette. Après tout, elle n'avait pas tord, les fantômes aussi aiment le chinois.


.

(c) sweet.lips


Dernière édition par Léonie M. Tavish le Mer 8 Juil - 19:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Halloween où la soirée de toutes les peurs } feat Jack Pumking & Jaky Greek   Mer 8 Juil - 19:30




Halloween ! La fête la plus merveilleuse qui puisse exister au monde, celle qui offre le plus de libertés car toutes les blagues qu'elles soient de bons ou de mauvais goûts sont acceptées, une période de l'année avec laquelle Jack se sentait le plus en phase. Il commençait doucement au début du mois d'octobre à fredonner un peu plus, sourire avec bien plus de naturel, même d'humeur plus sociable et vouloir communiquer cette joie de vivre qui venait le cueillir année après année. La tristesse et la déprime n'avaient plus leur place, pas durant cette période en tout cas et il les interdisait dans son esprit quoi qu'il arrive, ayant le sentiment profond de trouver un peu plus sa place dans ce monde qui l'indifférait tant. Une sensation et un comportement qui ne faisaient que croître, en particulier la dernière semaine jusqu'au jour tant espéré, au point que l'on pouvait se demander si le sucre des friandises ne lui étaient pas monté un peu trop vite dans la cervelle. Peut-être, c'était aussi fort probable même. Il n'y pouvait rien, c'était plus fort que lui, il trouvait que ce jour-ci était le plus fantastique de tous à ne pas en douter. Quoi de mieux que de se déguiser, réclamer tout un tas de sucreries qui donneront de généreuses caries, faire des farces, creuser des figures dans des citrouilles, décorer sa maison et tout un tas de choses dans la même lignée. Il n'y avait rien de mieux. Jack l'affirmait haut et fort, avec la plus grande des convictions qui puissent exister, et il y avait tellement à dire sur cette fête qu'il se laissait facilement emporté. Halloween relevait par exemple la véritable nature des personnes selon lui, un côté sombre bien présent qui peut en cette soirée exceptionnelle s'exprimer librement sans avoir peur des représailles, de même le choix des costumes était une activité capitale.

Les déguisements étaient le point fort d'Halloween pour lui car les autres fêtes ne possèdent pas spécialement de code vestimentaire pour ceux qui participent, en dehors des soi-disant saints patrons comme le lapin de Pâques, et exclus d'une certaine manière les personnes de vraiment y participer. Ce n'était pas le cas de la fête des citrouilles, l'esprit était plus communautaire selon lui, et vu toutes les personnes qui étaient passées dernièrement dans sa boutique on aurait dit un vrai défilé de figures emblématiques de son enfance. Ses superhéros n'étaient autres que le monstre de Frankenstein, le loup-garou, Dracula, ou encore la momie contrairement à beaucoup de gamins. Et puis il y avait le classique squelette qui lui donnait toujours un il ne sait quoi au cœur, comme si c'était quelque chose d'important qui le fascinait un peu plus que les autres, et sur lequel il s'attardait parfois pour tenter de trouver en vain un semblant de réponse. C'était son costume préféré mais pourtant cette année il avait décidé de jouer au Diable, avec la tenue impeccable, les cornes et la fourche, car il est le véritable maître de l'illusion qui s'accorderait parfaitement avec cette soirée si particulière. Les autres années Jack profitait de l'ambiance tout simplement, déambulant dans un costume dans les rues animées par les fameux « trick or treat » après avoir fermé sa boutique où se précipitaient comme toujours les derniers retardataires sans déguisements, tout en essayant de faire toutes les activités proposées en ce soir particulier comme une projection d'un vieux film par exemple. Mais aujourd'hui le programme était différent pour la soirée puisqu'il devait jouer le mauvais tour à Jake en compagnie de Léonie, sans se remémorer lequel des deux avaient eu l'idée d'une telle approche, et pourquoi pas vraiment réussir à invoquer les esprits cette fois-ci. Préparant plusieurs pots à bonbons à laisser sur le perron, si jamais des enfants passaient durant son absence, le bruit de la sonnerie le sorti de son état pensif avant d'en prendre un avec lui et d'ouvrir la porte. C'est une tornade orange qui l'accueillie, lui montrant une affection avec laquelle il avait souvent du mal tant il ne savait comment réagir, le laissant quelque peu stoïque avant de retrouver sa joie ambiante.

« Merci... J'étais tellement concentré sur la fête que j'avais complètement oublié quel autre jour on était, heureusement que tu es ici Léonie sinon je perdrais la tête. En tout cas je te souhaite un joyeux Halloween ! Mais entre je t'en prie, je ne serais faire languir une zombie des plus incroyables sur le seuil de la porte! Tu peux aller t'asseoir, je dois finir un petit détail, mais souhaites-tu que je t'apporte quelque chose à boire ? »

L'invitant donc à rentrer, se devant d'être un hôte des plus présentables en toute occasion et ceci même avec une amie, il trouvait presque surprenant qu'il puisse avoir oublié son propre anniversaire tant il pouvait faire passer les citrouilles avant le reste. La laissant donc seule quelques instants, juste le temps de finir les pots de friandises, il revient auprès d'elle avec un thé préparé à son encontre. Après tout il était anglais, du moins c'est ce que ses souvenirs lui disaient, et le thé est le plus grand des breuvages de l'Angleterre. Mais pour l'heure il détaillait plus des yeux le costume dans lequel elle se trouvait, c'était comme chercher à en découvrir plus sur la personne en face de façon instinctive, avant que son attention ne soit captée par ce qu'elle disait. La concentration n'était pas vraiment son fort, souvent il pensait à tout autre chose et avait l'esprit ailleurs, pourtant cette fois était différente puisqu'il s'agissait de mettre en place la plus effrayante de toutes les meilleures farces d'Halloween qu'il était possible de faire à Jake. Depuis le temps que Léonie et lui proposaient à l'homme travaillant à la morgue de les rejoindre lors de leurs séances mensuelles de spiritisme, d'autant plus que Jack savait pertinemment que Jake avait sa propre table de Ouija vu que c'était lui qui lui avait vendu, il était heureux de voir qu'il avait enfin craqué à leur demande incessante. Un sourire plus malicieux et de petit garçon heureux de son futur méfait prenaient le dessus, c'était mal mais en même temps ceci faisait du bien, ne pouvant confirmer que son idée que le 31 octobre ne pouvait que relever le véritable visage personne malgré le fait qu'ils portent littéralement des masques ou du maquillage. Lui il adorait faire peur en réalité, c'était une passion aussi bizarre qu'à part, il n'avait jamais su l'expliquer mais faire des mauvais tours et entendre les gens crier de peur lui donnait du baume au cœur. Prenant un caramel qu'il déballa avant de le mettre en bouche, croquant doucement tout en écoutant sagement les idées de Léonie, il hocha la tête quand elle le questionna sur la suite des opérations.

« J'ai déjà installé une bonne partie du matériel pour cette séance assez spéciale dans ma voiture, on perdrait un temps précieux à transfert tout ceci dans la tienne et je dois bien avouer que j'ai terriblement hâte de commencer ! Il est vrai qu'il en faut très peu à ce pauvre Jake pour le mettre dans un état pas possible, croit moi je suis parfois étonné qu'il s'intéresse aux esprits, mais j'ai bien envie qu'on lui sorte le grand jeu pour ce soir. Et tu n'es pas obligé de lui rappeler quel jour on est, c'est avant tout Halloween... »

Quelque part Jack s'était habitué avec le temps à ce qu'on oublie son anniversaire, dans le fond ceci ne le dérangeait nullement car il avait l'impression que les gens y participaient malgré tout en fêtant Halloween, cependant heurter les sentiments d'une amie proche n'était nullement dans ses projets et il ne préféra pas s'étendre davantage sur le sujet au point de lui offrir un sourire qui se voulait des plus chaleureux. Le temps libre qui suivit était consacré au peaufinent du plan, entrecoupé par des visites d'enfants qui réclamaient des friandises, essayant de faire garder son calme à la rouquine qui devait rester imperturbable ou jouer le jeu le moment venu avant de la laisser partir tout en restant sans vraiment de réaction quand elle le gratifia d'une bise comme à son habitude. Il prépara donc tout ce qui lui restait à faire, installa sous le perron les pots pleins à craquer de sucreries et autres mécanismes effrayants comme une main factice qui sort de l'un d'entre eux quand on s'approche de trop prêt, avant de prendre sa voiture et de se diriger vers leur ami commun. Et il attendit, longtemps, trop longtemps même à son goût. Il savait que la ponctualité n'était pas le fort de la demoiselle, pour une personne comme lui à la patience qui brûle facilement et à cheval sur la bienséance c'était une véritable torture, cependant selon le plan qu'ils avaient concocté ils devaient arriver en même temps pour éviter que l'autre ne craque avant. Cependant Jack ne put attendre plus, ne rien faire était une torture sans nom dans son esprit, et il prit l'initiative de prendre les affaires prévues pour un show incroyable avant de sonner chez Jake.

« Jake mon bon ami ! Je te souhaite le plus grand et le plus somptueux de tous les Halloween ! Je te promets que ce soir sera une soirée des plus mémorables, tu as fait la bonne décision ! »

Une fois les formalités passées il entra donc dans l'antre de la future victime, installant comme s'il était chez lui tout ce qu'il avait bien pu apporter pour ce spiritisme qui aurait de quoi être décoiffant, parlant sans arrêt comme quoi c'était vraiment formidable d'être le 31 octobre et de tout un tas de détails sur certains rites pratiquaient dans certains pays en l'occasion de ce jour. Ce qui le coupa fut l'arrivée de Léonie, sans doute un bienfait pour les oreilles de son hôte qu'il venait d’assommer d'informations, ne pouvant que trouver bienvenu ce point de restauration avant de commencer les choses sérieuses. Regardant la nourriture étrange, curieux dans un sens de goûter pour savoir de quoi il pouvait bien s'agir, avant de recevoir un rouleau de printemps d'anniversaire. Le rouleau il comprenait mais pour le printemps non, ils étaient en autonome après tout, gratifiant tout de même la jeune femme de remerciements en tout en trouvant bizarre cette appellation. Parfois il avait le don de bloquer sur du détail insignifiant, il mélangeait même les termes utilisés, mettant ceci sur le fait qu'il avait une culture différente. En tout cas c'était étrange mais bon, suivant l'exemple de Léonie en se positionnant à côté d'elle, mangeant doucement tout en lui offrant un léger hochement de tête pour dire qu'il avait compris où elle voulait en venir. Le plan allait démarrer. Le plus important était de créer un climat particulier, de mettre une certaine ambiance dans une situation normale avant que la séance ne commence, et le plus délicat dans cette phase était d'agir le plus naturellement du monde. Voulant s'essayer avec les baguettes, bataillant sévèrement avec la nourriture qui ne faisait que tomber entre ces deux morceaux de bois, il tenta d'amener avec le plus de naturel le sujet sur la table.

« En tout cas c'est vraiment un endroit charmant que tu as là mon cher Jake, quoiqu'un peu surprenant. Je ne sais pas si tu es au courant mais tu sais quand je suis arrivé à Storybrooke on m'a dit qu'il y avait eu un meurtre horrible, qu'il avait même inspiré un vieux film d'Halloween, ça remonte à des années bien sûr mais on estime que c'est dans les anciens locaux où se trouve ton quartier actuellement que ce drame s'est produit... Qui sait. Après tout faire une séance ce soir mais aussi ici n'était pas une si mauvaise idée, on aura peut-être droit à une apparition ! »

Et voilà. Peut-être un peu abrupte, question subtilité on pouvait faire mieux, mais au moins le décor était planté et c'était bien là le principal alors qu'il regardait Jake en tentant d'avoir l'air le plus étonné du monde.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Halloween où la soirée de toutes les peurs } feat Jack Pumking & Jaky Greek   Mer 8 Juil - 21:38




Ce soir ça allait être une sacrée soirée. En plus d'Halloween – qui allait sans doute aussi ramener son lot de gamins en train de demander des bonbons ou un sort – ils allaient faire l'anniversaire de leur ami Jack, un peu flippant mais franchement, le légiste se disait de plus en plus que cela venait en fait de sa date de naissance plus qu'autre chose. Alors qu'il bossait plus ou moins dur, son portable s'était mis à sonner pour lui signaler un message, il reconnaissait la sonnerie caractéristique, ce n'était pas difficile de toute manière, pour les messages, il avait mis la musique qui se trouvait au tout début du film Beetlejuice, et pour les appels la chanson 'This is Halloween' du film que tout le monde doit pouvoir retrouver sans tergiverser pendant trois ans. Le contenu du petit machin le fit sourire. Évidemment, Léonie qui lui demandait si tout allait bien, s'il était d'accord pour que tout se passe chez lui ce soir et surtout, le plus important, elle voulait lui dire qu'elle ramenait la bouffe. Ah ! C'était une bonne invité ça, elle ramenait le repas, ne venait jamais les mains vides, le genre de chose qui se fait de plus en plus rare en fait. N'ayant rien de mieux à faire aujourd'hui, il venait juste de refermer le tiroir sur un nouveau client, le jeune homme appuyait sur répondre et taper rapidement sa réponse pour la rousse (et pas Larousse, ce n'est pas pareil!) :

« Tout vas très bien pour moi, je suis assez impatient pour ce soir, mais j'ai l'impression que mes 'clients' me fixent tous d'un œil torve. Ils ont peut-être compris nos projets et nous mettent au défi de les déranger. » rien que d'y penser... ça faisait peur... « On se retrouve à 20h dans ce cas, à ce soir Dame des Esprits. Oh et salue Jack, je suis certain qu'il n'est pas loin bizarrement ! »

Quoi ? Il finissait par les connaître quand même, deux de ses rares amis, ils allaient sans doute traîner un peu ensemble pour savoir qui ramenait quoi pour leur petite séance. Non, pas une fois il ne venait à penser que les deux terreurs puissent en plus conspirer dans son dos, ils étaient ses amis après tout, jamais ils ne lui feraient de coup pendable... aah... la douce candeur... n'est-ce pas grandiose... ? Enfin... pour l'occasion Jake se permettait de partir un peu plus tôt que prévu pour trouver un cadeau à Jack, en espérant que cela lui plaise... il avait toujours peur de mal faire mais bizarrement, avec cette encyclopédie illustrée du surnaturel il était assez certain de ne pas faire de faux pas.

Le temps passant ses invités arrivaient. En premier, Jack que le blond accueillait avec un large sourire, il venait juste de finir de se doucher et s'habiller, on ne pouvait pas faire meilleur timing, et la table était déjà dégagée pour manger et ensuite commencer rapidement. Son cœur battait déjà à tout rompre, pourvu que rien de bizarre ne se produise, autrement il allait faire un arrêt cardiaque, plus encore que la fois où il avait découvert qu'un type qu'on lui avait amené respirait encore. Han ! Et si ce type loufoque venait frapper en plus ? Il avait l'air de toujours surgir quand on ne l'attendait pas ! Enfin, impossible de se concentrer réellement sur cela puisque Jack commençait à blablater sur la beauté de Halloween et tout le tintouin, son engouement habituel qui amusait toujours Jake – tout en le fascinant en même temps – alors qu'il installait déjà tout pour leur soirée, en jurant qu'elle allait être mémorable. Pas trop mémorable quand même hein... ? Il n'aimait pas avoir peur... pas du tout...

« On verra plus tard si la décision était bonne. Si un truc furieux débarque, je te préviens, je me cache. »

Enfin, pas besoin de le prévenir d'ailleurs, son ami le savait fort bien et alors que ses oreilles bourdonnaient de l'entendre ainsi parler, la délivrance venait par la porte. Léonie arrivait enfin, en retard évidemment, et Jake se hâter d'aller lui ouvrir, tout sourire, pour se retrouver face à deux sacs qui fleuraient bon la nourriture ! Puis le visage encadré par le feu... euh... non, des cheveux de la même couleur que l'élément brulant.

« Oui je suis prêt, et ne t'en fais pas, j'ai acheté mon cadeau en revenant du travail. Si ça ne lui plaît pas, je veux bien devenir moine ! »

En gros, il était on ne peut plus sûr de son coup et laissait son amie entrer et se mettre à l'aise, pour s'installer également au sol en esquissait un sourire face au rouleau d'anniversaire, et surtout la difficulté de Jack à tenir correctement ses baguettes. Pour sa part, il était plus habitué à force de toujours en manger sur son lieu de travail, à force de ne jamais cuisiner. C'était mal, il le savait, mais s'en fichait aussi pas mal... surtout qu'il fallait vite manger pour que les esprits ne leur volent rien.

« Euh... oui j'aime bien être ici c'est tranquille et... »

Hein... ? Comment ça un meurtre dans son... son quartier... ? Mais... non... c'était calme et tout, il ne pouvait pas y avoir eu de truc de ce genre, c'était juste impossible ! et... et si un esprit hyper furieux venait prendre possession de sa maison... ? Et qu'il ne pouvait plus vivre en paix... ? Rien que d'y penser, son visage virait à une étrange teinte cireuse et il perdait l'appétit, repoussant sur le côté ce qu'il était en train de manger.

« Raconte pas n'importe quoi... je... je vis ici depuis longtemps et... et on ne m'a rien raconté de tel... et si c'est vrai... il vaut peut-être mieux euh... éviter de ramener un esprit furieux... on... on ne sait jamais... quand on voit dans les films parfois... c'est... c'est assez effrayant... en plus à Halloween il paraît que la barrière entre les mondes est plus fine... »

ça y est, il avait déjà la trouille.






copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Halloween où la soirée de toutes les peurs } feat Jack Pumking & Jaky Greek   Ven 10 Juil - 20:41

Halloween, où la soirée de

toutes les peurs
feat Jacky & Jaky et pas Michel .




Elle voyait bien l'interrogation sur le visage de son ami à ce cadeau un peu surprenant. Un rouleau de printemps d'anniversaire, une chose peu commune mais tellement digne de Léonie. Heureusement, elle avait prévue une autre chose, un cadeau époustouflant qu'elle avait laissé dans sa voiture, où cas où Jack déciderait de faire son curieux et de l'ouvrir en traite pendant la séance. « C'est quoi qui te chiffonne ? Le rouleau de printemps où la bougie qu'il y a dessus ? Ou les deux ? » Cependant la jeune femme ne fit même pas attention à la réponse, ne l'écoutant pas étant donné qu'elle venait d'ouvrir un emballage où il y avait dedans une part de riz sauté avec des crevettes, du porc et du bœuf. Etant une habituée de la nourriture chinoise, elle avait une certaine aisance avec les baguettes, mais par pure tradition et surtout par flemme, elle attrapa rapidement la fourchette en plastique avant de s'attaquer à ce repas comme si elle n'avait pas mangé d'une quinzaine de jours. « Humpf', c'est trop d'la balle franchement. » La bouche à moitié pleine, elle eut du mal à avalé tant elle s'était gavée, mais elle était heureuse. Elle émit aussi un petit sourire en voyant Jack vraiment ramé avec ses baguettes. Fouillant dans le sac, elle releva la tête rapidement quand elle entendit son compère ouvrir les hostilités. « J'suis d'accord, elle est sympa ta baraque. Tiens je t'ai pris une canette de coca, le saké ça sera pour après. »

Replongeant dans le sac en papier, elle fit mine de chercher la dudit canette pour en réalité cacher son immense sourire alors que le vendeur de farce et attrape continuait son explication. Il fallait qu'elle vienne appuyer ses dires et c'est en ravalant son rire qu'elle tendit la boisson à son hôte, qui avait déjà commencé à changer de couleur et qui essayait de se convaincre que ce n'était que des balivernes. « Tu sais, je crois qu'il raconte pas de connerie parce que j'en ai aussi entendu parler. » Se rapprochant en faisant glisser ses fesses vers Jaky, elle se pencha vers lui, alors qu'elle mordait dans sa paille pour se concentrer, et la technique avait l'air de marcher. « En fait, dans les bureaux là bas, un peu plus loin, j'ai été appelé parce qu'un gars voulait améliorer l'image de sa boîte. Bah j'ai appris qu'en fait les gens assez superstitieux ne voulaient pas travailler où venir dans les locaux à cause de se fameux meurtre. C'est pour ça que je suis surprise que tu ne sois pas au courant.» Elle hocha la tête gravement alors qu'elle pouvait entendre la déglutition de son ami. Prenant un nem en toute innocence, elle en croqua un bout alors qu'un silence pesant venait de s'abattre après la dernière phrase de Jack.

« Non mais après moi je penses que l'esprit il est partit du lieu. D'accord c'était un crime vraiment glauque, avec du sang partout, et je crois même qu'il y a eu plusieurs victimes qui ont été torturé mais voilà, c'était y a longtemps et ce n'est pas le premier Halloween ni le dernier que l'on passe dans ce quartier. » Tout en se voulant rassurante, avec sa voix douce, Léonie savait semer le doute dans les esprits corruptibles. Comme si de rien n'était, en évitant soigneusement le regard de Jack pour ne pas rire, elle attrapa un autre sac de papier qui contenait des beignets de crevettes et des petites bouchés à la vapeur. « Allez Jaky, prend en un, tu verra ça ira mieux après. Puis attends si tu commences à flipper maintenant et surtout pour si peu … J'te signale que tu bosses à la morgue … des trucs comme ça tu dois en voir tous les jours. » Faisant une petite pause pour gober trois bouchées, elle reprit ensuite la parole pour bien enfoncer le clou. « Bon d'accord, c'est vrai que normalement toi c'est plus de la fin de vie … Oh je sais, je vais te montrer. » Se levant d'un bond, en faisant presque tomber sa boisson, elle se précipita dans le hall pour chercher son portable laissant les deux Jack ensemble. Fouillant dans son sac à main, où plutôt dans son bordel où se côtoyer nourriture, carnet, maquillage et tout sorte d'autre chose, elle trouva son bonheur, le prolongement de sa main, son téléphone.

Revenant en sautillant, elle trouva un Jake encore plus pâle que la mort et un Jack assez fier de lui. Enfin, elle le connaissait assez maintenant pour savoir que ce petit sourire en coin voulait dire qu'il avait réussi son coup. « On dirait que t'a avaler de travers Jaky. Je t'ai dit de boire en plus, parfois la bouffe chinois c'est sec, faut que ça glisse, tu sais comme Alice  …. ♫ au pays des merveilles ♫ » Non ce n'était pas une hallucination collective, Léonie notre rouquine nationale, enfin celle qui fait le plus de dégâts parmi le gang des rousses de Storybrook venait de chanter du Franky Vincent et elle allait continuer. « Alice, ça glisse... au pays des merveilles. Bravo Franky... c'est du savon d'Marseille, Lalalal ♫ » S’arrêtant d'un coup, alors qu'elle allait partir dans son petit trip musical, certes de mauvais goût mais trip quand même, elle se rassit à coté de Jaky comme si rien ne venait de se passer, alors que ce dernier avait peut être eu encore plus peur avec cette chanson qu'à l'évocation du crime à deux rues de chez lui. « Bon revenons à nos moutons petits papillons. Regarde, j'ai tapé les mots meurtre, Storybrook, bizarre et j'ai trouvé ça.  » Tendant son portable, elle avait préalablement chercher sur internet des images d'un cadavre bien bien glauque, avec des cicatrices moches et cie, qu'elle avait préalablement monter avec son logiciel de marketing pour faire une belle une de journal où en titre l'on pouvait voir le nom de la ville, et surtout l'adresse, preuve que les deux zigotos avaient raison. Cognant contre l’épaule du pauvre malheureux en  reprendre son engin, elle lui adressa un sourire de compassion en voyant son état. « Allez dit toi que c'est du passé, et que de toute façon, perso' y a un gars qui veut me faire ça qui arrive, il se mangera une bonne flèche là où je penses et après je lui enverrais mon père avec tout son attelas de couteau et on verra s'il aura toujours envie de faire ça. » Se levant, elle commença alors à ranger les saletés et les emballages pour les mettre dans l'un des deux gros sacs. « Bon Jack, on commences quand l'appel des esprits ? »



.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Jack Pumpkin

avatar
En réalité, je suis
Le roi des citrouilles
☂ Conte : The Nightmare before Christmas

☂ Emploi : Dirige la boutique de Farces & Attrapes, Ospipailleur
☂ True Love : My dearest friend, we could gaze into the stars...

☂ Avatar : Theo Hutchcraft
© Crédit : Grey Wind
MessageSujet: Re: Halloween où la soirée de toutes les peurs } feat Jack Pumking & Jaky Greek   Mer 15 Juil - 19:11




Il avait mieux fallu pour Léonie et Jack que ce dernier se concentre sur son histoire à raconter plutôt que la manière la rouquine pouvait bien manger, certes il n'était pas lui-même doué avec des baguettes mais il essayait d'avoir la tenue la plus adéquate possible, évitant de faire la moindre petite remarque qui aurait pu transformer la jeune femme en une bombe explosive. Alors pour l'heure il savourait, à défaut de vraiment apprécier cette cuisine particulière, l'expression que pouvait bien avoir Jake et encore plus l'hésitation si caractéristique qu'il pouvait avoir dans la voix. Il pouvait la reconnaître entre toutes cette intonation, surtout chez son ami qu'il avait pu entendre un bon nombre de fois que la liste en devenait trop longue pour se souvenir de chaque instant, c'était la peur qui le faisait autant bafouiller alors qu'il tentait si désespérément de se rassurer. C'était si facile avec Jake, convaincu que son ombre arriverait à l'effrayer même en plein jour, au point que le gérant de la boutique de Farces & Attrapes en était presque désolé. Presque. Si ce n'était pas Halloween ce soir alors peut-être qu'il se serait montré clément, il l'aurait gentiment réconforté en lui disant qu'il ne craignait absolument rien, mais cette journée avait toujours eu le don naturel de faire sortir quelque chose en lui qui l'empêchait d'être raisonnable. Il hocha doucement la tête quand il entendit dire que la barrière à Halloween entre les mondes était plus fine, c'était vrai et il espérait du plus profond de ses entrailles que ceci soit prouvé, avant d'entendre sa compère de crime relativiser la situation. Elle avait raison il ne fallait nullement trop l'angoisser dès le début, il valait mieux monter en crescendo comme une pièce de théâtre jusqu'au grand final, sinon leur cobaye risquait de refuser la séance de spiritisme. La complice parfaite dans ce crime, la petite poignée qui passe du baume au cœur sans pour autant lui faire oublier les idées implantées, à croire parfois qu'elle avait le diable dans le sang et qui lui confirmait qu'il valait mieux avoir la jeune femme dans son camp tout en la regardant partir de la pièce chercher il ne savait quoi.

« Léonie a tout à fait raison. Il est rare que des esprits de crime aussi violents se baladent encore en fait, vois-tu Jake pour eux la mort a été si rapide qu'ils n'ont pas eu le temps d'avoir des regrets. Et comme tu le sais quand un fantôme n'a aucun regret il ne reste pas, ou peut-être juste pour s'amuser mais ceci est un autre débat et nous aurons peut-être l'occasion d'en reparler un peu plus tard. En tout cas je suis moi aussi étonné que tu puisses avoir ce genre de réaction, après tout tu à la chance inestimable de travailler à la morgue et tu as l'incommensurable joie de côtoyer la mort chaque jour, alors ces vieilles histoires ne devraient pas autant t'effrayer... Dis-toi qu'un esprit c'est juste un mort mais... un peu plus vivant ? Sauf si tu me caches quelque chose... un de tes pensionnaires t'aurait donc déjà parlé ?»

Curieux de savoir si oui ou non Jake avait bien pu communiquer avec un de ses patients, ne pouvant pour sa part s'empêcher de sourire et ne tenait plus en place à cette idée comme s'il était un enfant à qui on avait promis d'emmener le lendemain à Disneyland, ne pouvant se retenir de fixer cet ami comme pour lui tirer les vers du nez. Doucement Jack reprit sa place initiale et les ustensiles en bois qui devaient soi-disant lui permettre d'attraper cette étrange nourriture, toujours en vain au point que ceci en devenait décourageant, sachant pertinemment qu'il devait retenir ce feu intérieur qui le poussait à en faire plus pour faire craquer l'autre homme. Ce n'était pas de la méchanceté à proprement parler, il n'avait simplement aucunement conscience que parfois il pouvait aller trop loin en réalité, la notion du bien et du mal lui était difficile et à ses yeux cette situation était bénigne en réalité. C'était un jeu, comme le faisaient les garnements pour s'amuser sans se rendre compte qu'une autre facette était possible, ni plus ni moins dans son cas. Sa concentration pour enfin obtenir victoire sur ce qui était apparemment des spaghettis, ou plutôt des nouilles sautées, s'envola aussi vite que l'arrivée impromptu de la chanson de Léonie qui le laissait plus que perplexe. La regardant avec un air qui en disait long sur son incompréhension, généralement Jack comprenait que dans des cas extrêmement rares les références de la rouquine au point qu'un dodo aurait pu probable, au point que ceci pouvait se lire clairement sur son visage. Heureusement pour eux elle revient à des préoccupations plus intéressantes, ne pouvant qu'admirer le travail qu'elle avait pu fournir avec ces pages internet, il était presque fier comme un père dont l'héritage se voyait chez sa fille et gratifia même la rousse d'un clin d’œil pour la féliciter sans que Jake s'en rende compte. Posant la boîte de nourriture chinoise hors de son champ de vision, réajustant ainsi par la même occasion son costume d'Halloween pour être le plus présentable possible, prenant alors un air des plus solennelles.

« Il est temps de commencer. Je vais préparer tout ce don nous avons, et que nous pourrions avoir au cas où, besoin pour cette séance. Nous ferons ceci sur la grande table, pour ce faire je vous priais de vous installer de façon à ce que nos positions forment en triangle puisque nous sommes trois, et il ne doit rien avoir d'autre que le matériel nécessaire. Pas de nourriture, pas de boisson, et vous êtes plus que les bienvenues pour prendre vos dispositions avant. Sur ce, préparez-vous le temps que je prépare tout. »

Jack se leva doucement, faisant craquer sa nuque puis ses doigts pour se mettre en condition, allant farfouiller dans tout le bric-à-brac qu'il avait apporté pour mettre en scène la drôle des farces que l'on pouvait faire à Halloween. C'est avec le plus grand des soins, avec sa façon méticuleuse de faire les choses, qu'il vient étendre sur la table un drap noir avec quelques motifs d'étoiles en décoration et bien elle avait presque l'air chaleureuse ainsi il fallait savoir que les apparences sont trompeuses. Avant de venir il avait étalé sur les motifs de la fine particule poudre de poil à gratter, ayant prévenu Léonie de n'y toucher sous aucun prétexte, ils pourront ainsi aisément faire croire à Jake que les démangeaisons peuvent être dues à un esprit qui souhaite lui transmettre un message. Bien vite la table de ouija suivit très vite, pour venir se placer au centre, tandis que le curseur dont l’œil était en verre prenait place dessus. Il était convenu avec la rouquine qu'ils allaient prendre les commandes du pointeur, d'ordinaire ils laissaient les choses faire mais ici le but était de déstabiliser leur hôte, en d'autres termes ils allaient forcer le destin. Puis un dictaphone fut aussi sa place, artefact plus moderne, qui devait techniquement servir à enregistrer les voix que l'on ne peut entendre mais qui en réalité contenait déjà des bandes-sons pré-enregistrées. Des carnets et des stylos dont l'encre de ces derniers risquait à tout instant de sortir, pour ceci il fallait juste presser un endroit bien précis, mais aussi du sel pour rassurer Jake puisque ce condiment éloigne les mauvais esprits en cas d'urgence, et tout un tas de petites babioles sans grande importance. Disposant enfin des bougies qu'il alluma avec des allumettes, regardant avec une fascination non dissimulée la flamme danser, avant d'éteindre toute autre source de lumière et d'inviter les deux autres à prendre place avant d'en faire de même. Jack prit une profonde inspiration, se tenant le plus droit possible sur sa chaise, passant son regard de l'un à l'autre.

« Avant que l'on vienne établir le contact il est bon de rappeler certaines règles, ceci permettra que tout se passe bien normalement. Il faut d'abord saluer l'esprit, c'est primordial pour établir le contact, et dès que nous aurons terminé il ne faudra pas oublier de dire au revoir sinon un esprit peu recommandable pourrait rester et nous faire regretter toute cette séance jusqu'à la fin de notre existence qui sera courte puisqu'il se sera acharné sur nous... Il faut parler fort et distinctement, et si aucune réponse ne survient parfois c'est en raison d'une voix trop faible de l'esprit qui sera cependant disponible sur enregistrement. Je crois que c'est tout pour l'instant, d'autres explications seront peut-être données par la suite, pour l'heure il est temps de commencer. Nous te saluons donc chaleureusement esprit en ce jour glorieux d'Halloween, en espérant que tu t'amuses en cette date qui tu es dédiée d'une certaine manière, nous avons des questions à te poser et tout particulièrement Jake. »

Le but était que Jake participe le plus possible, qu'il ne puisse pas voir les manigances qu'ils étaient en train de faire avec Léonie, tout en le fixant avec l'air le plus sérieux du monde pour prouver qu'ils vivaient un grand moment à ne pas en douter.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Vents Contraires
Couché sous les pluies diluviennes. Un vestige de tes lèvres. Quelques chrysanthèmes, d'un Joyeux Noël. Je t'ai criée sur tous les toits jusqu'à perdre haleine, jusqu'à prendre le froid qu'aucun feu n'apaise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t224-everyone-hail-t
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Halloween où la soirée de toutes les peurs } feat Jack Pumking & Jaky Greek   Ven 28 Aoû - 12:54




Tout le monde était définitivement méchant avec lui, et s'il n'était pas quasi certains que ses amis ne lui feraient jamais le coup de le plonger à ce point aux portes de la crise cardiaque, le jeune médecin des morts auraient déjà entrepris de les flanquer dehors et les traiter de faux frères. Mais ils ne feraient jamais ça, n'est-ce pas ? Si Léonie affirmait aussi avoir entendu cette histoire, Jake la croyait sans peine et se retenait de se ronger les ongles en s'imaginant qu'un crime sanglant pouvait s'être produit dans le coin, peut-être même dans cette maison...

Hein ? Dans les bureaux... ? Mais... c'était vraiment pas si loin et le sang quittait le visage alors que son amie se trouvait non loin de lui pour lui conter le fait que personne ne voulait y aller à cause des morts justement... mince... pourquoi est-ce qu'il avait emménagé ici déjà... ? Pourquoi ce genre de chose n'arrivait qu'à lui.

« C'était vraiment nécessaire... de parler des tortures et du côté vraiment sanglant... ? Non parce que... je m'en serais bien passé tu vois... c'est pas cool Léonie... même si t'as l'air de vouloir me rassurer, t'as fait l'inverse. Hein ? Mais non Jack, les morts ne me parlent pas au travail et puis... c'est totalement différent... voir des morts c'est une chose, mais on peut avoir peur quand même... »

Alors avaler quelque chose, même pas en rêve au risque de mourir en s'étouffant... hein, des preuves ? Non il ne voulait pas de preuve et se ratatinait presque sur place quand la rousse revenait avec son attirail et lui mettait sous le nez la preuve journalistique numérique sous les yeux, elle voulait le faire vomir ou quoi ? Non parce que les sueurs froides étaient déjà là alors le reste pouvait ne pas tarder à suivre, questions de minutes à la rigueur. Alors autant dire que son sourire fût assez crispé quand elle tenta de le rassurer.

« Passé ou pas... ça me rassure pas du tout. Si l'esprit revenait pendant l'appel hein... ? C'est moi qui devrait le supporter ensuite, pas vous deux... »

Et il n'aurait personne pour lui faire un gros câlin en le rassurant, en dehors du fait de ressortir son vieux doudou qui traînait dans un tiroir. Bah... de toute manière, il allait bien falloir commencer. Enfin... vu que Jack sonnait le commencement, Jake avalait rapidement un truc quand même, histoire de ne pas bondir stupidement si son estomac faisait du bruit, et s'enfermait au toilette pour éviter un accident de vessie à cause de la peur, cela fait et les mains bien lavées, le jeune blond revenait et débarrassait la table de ce qui pourrait gêner, Jack se chargeait ensuite de tout installer et quand ils y furent inviter, Jake prit place en regrettant déjà d'avoir accepté cette soirée. Hein ? Comment ça il était en particulier celui qui avait des questions ? Mais... il n'avait jamais dit cela ! Eh merde... apparemment c'était à lui de parler et un couinement quittait ses lèvres, montrant clairement sa peur, avant qu'il ne prenne donc la parole de la voix la moins virile qu'il posséda.

« Euh... b... bonsoir esprit euh... est-ce que... est-ce qu'il y a vraiment quelqu'un déjà ? Et euh... tu sais quelque chose sur... sur... ce qui s'est passé ici... il y a quelques temps ? »

Il voulait aller se cacher, ce n'était pas possible qu'il ait accepté de se trouver ici en cet instant...






copyright Bloody Storm
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Halloween où la soirée de toutes les peurs } feat Jack Pumking & Jaky Greek   

Revenir en haut Aller en bas
 
Halloween où la soirée de toutes les peurs } feat Jack Pumking & Jaky Greek
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-