Partagez | 
 

 Fish and Chips } feat Ariel B. Clarence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Fish and Chips } feat Ariel B. Clarence   Ven 10 Juil - 21:49

Fish and Chips
feat le gang des rousses Ariel .



Se prenant la tête entre les mains, Léonie essayait de rester calme pour les minutes de travail qui lui restaient encore. Aujourd'hui était le jour du conseil d'administration d'une des entreprises qu'elle avait aidé au niveau du marketing et malheureusement pour elle, le directeur l'avait invité à participer au vue de l'excellent boulot qu'elle avait fait le semestre avant. Cependant, il y avait un petit caillou dans la chaussure, la personne a qui elle avait prodigué ses conseils. L'entreprise étant subdivisé en plusieurs « régions », elle avait du, après être passer par le directeur général, coopérer avec le directeur de la section marketing et publicité, et c'est là que les embrouilles sont arrivées. Aucune entente que ça soit au niveau du caractère, de la vision de la société où même des idées au niveau du travail. Heureusement qu'il était le seul à ne pas l'aimer car elle aurait déchirer ce dossier le soir même. Au fil du temps et de leur collaboration, la relation s'est encore plus dégradé et même si elle arrivait à faire bonne figure comme maintenant, elle vouait une véritable haine pour se bonhomme. Alors forcément, aujourd'hui, dernier tête à tête avec lui, sa patience a atteint la limite maximale.

Poussant un énième soupir alors qu'elle n'écoutait que d'une oreille distraite cet abruti parlait des progrès qu'ils avaient pu faire grâce à elle, sans citer son nom bien entendu, elle eut un petit espoir quand elle sentit son téléphone vibrer sur sa cuisse. Regardant discrètement, son sourire s'élargit quand elle eut la confirmation qu'une de ses amies proches, pour ne pas la citer Ariel, venait d'accepter sa proposition de se rejoindre à midi pour manger ensemble. Enfin une bonne nouvelle de la journée. Pianotant à toute vitesse, elle lui renvoya alors un message pour lui demander le lieu. Surtout loin de cette entreprise, même très loin, à l'autre bout du pays pourvu qu'elle n'y croise personne se trouvant autour de cette table. Hochant la tête pour donner les change, faisant des sourires creux et prenant la parole de temps en temps, Léonie commençait véritablement à saturer. En douce, elle jeta un œil à son téléphone, et fut soulager quand elle vu qu'Ariel lui proposa de venir au zoo. Mais quelle merveilleuse idée, c'était comme si l'autre rouquine avait senti le ral bol en puissance qu'elle avait en ce moment et qu'elle lui avait fait part du meilleur lieu possible pour se détendre autre que la forêt.

C'est donc sans cacher son enthousiasme qu'elle sauta de son siège quand le directeur général annonça la fin de la session. Exécutant le strict minimum au niveau de la politesse, elle sortit comme une tornade du grand bâtiment en direction du parking. Le zoo se trouvait quand même de l'autre coté de la ville, à l'opposé de là où elle se trouvait en ce moment. Alors pour arriver le plus vite possible, pas question de marcher à pied. Et puis, de tout façon, elle n'aurait jamais laissé sa voiture dans un endroit comme celui là, avec des gens aussi peu aimables. Une fois dans l'habitacle de son automobile, la jeune femme alluma assez fortement la radio, où du bon son rock l'aida à se détendre le long du trajet qui ne dura finalement pas si longtemps que ça. Peut être à cause du fait qu'elle avait grillé un ou deux feux orangés virant sur le rouge. Cherchant une place sur le parking assez plein du zoo, elle pria les dieux quand elle vu un petit papy faire une marche arrière, sortant doucement mais sûrement de la place.

Enfin prête, elle vérifia qu'elle n'avait rien oublié avant de verrouiller sa voiture et de s'élancer dans le grand parc du zoo. Passant devant l'enclos des ours bruns, elle eut un petit frisson. Elle adorait les animaux, tous les animaux mais elle avait un problème avec les ours. Ce n'était pas une peur à proprement parlé, au contraire elle les trouvait vraiment majestueux mais il y avait quelque chose qu'elle ne pouvait expliquer. Accélérant le pas, elle se sentit beaucoup moins oppressé quand elle passa devant celui des chevaux, un de ses animal préféré par ailleurs. Tranquillement elle arriva enfin dans la zone aquatique du parc, où elle entendait le bruit des ploufs des animaux marins. Maintenant il fallait trouver l'autre jeune femme rousse. Regardant à droite à gauche, son cerveau eut un petit déclic. Elle devait sans doute être à son poste de soigneuse, derrière les enclos, là où le public ne peut accéder. Effectivement, Léonie avait pensé au bon endroit car elle l'a trouva, dans celui des otaries. Frappant trois coups à la porte, elle dodelina de la tête. « Miss, est ce que vous soignez aussi les humains ? Parce que là je sais pas pourquoi mais je sens que je vais défaillir. » D'accord ce n'était pas vrai, mais après tout Léonie faisait souvent des crises d'hypoglycémie quand elle ne mangea pas à ses horaires précis et là, c'était l'heure d'aller se remplir l'estomac. Claquant une bise forte sur les joues de sa cadette de deux ans, elle ne put s'empêcher de la serrer dans les bras. « ça faisait longtemps rouquine. » La notion du temps, Léonie ne l'avais jamais très bien eu . En l’occurrence, les deux jeunes femmes s'étaient vu il y a moins de quinze jours. Mais voilà, pour elle, s'était loin, surtout quand elle appréciait autant la personne. « Bon on va manger où ? Parce que j'ai faim, que de deux faut que toi aussi tu manges et que de trois, on sera plus à l'aise pour parler de ci et de ça à une bonne table. »


.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Fish and Chips } feat Ariel B. Clarence   Sam 11 Juil - 17:38

Fish and Chips

Ariel avait débuté sa journée plus tôt que prévu. L'un de ses collègues était tombé malade et on l'avait réveillé à quatre heures du mat pour qu'elle prenne le service de son camarade en plus du sien. Vu qu'ils étaient les deux seuls à s'occuper des animaux aquatiques, la jeune femme aurait été bien en peine de refuser. Et puis, ce n'était pas parce que son trouffion de collègue avait réussi à tomber malade alors que les températures étaient douces que ses animaux devaient en souffrir. Car oui, pour la soigneuse, les animaux dont elle s'occupait étaient les siens. Les dirigeants du zoo auraient beau dire le contraire, ce n'étaient pas eux qui prenaient la peine de leur donner à manger, de les soigner...

C'était pour eux et uniquement pour eux qu'elle accepta de se lever aussi tôt. En contrepartie, elle réclama des litres de café et des muffins et des pancakes de disponibles pour elle dans son bureau. Sans quoi, elle ne tiendrait jamais l'accumulation de deux services... Son chef commença par hésiter mais elle lui fit un tel cinéma qu'il céda. Parfois, Ariel était une vraie chieuse... Ils étaient peu à pouvoir la calmer quand elle se mettait à faire des caprices.

C'est donc la tête dans le cul que la jeune femme débuta son service. D'abord, elle passa nourrir tout le monde. Puis seulement, elle passa à la partie la plus sensible : allez avec eux dans l'eau pour les nettoyer. S'il n'y avait aucun danger avec les dauphins ou les otaries, il n'en allait pas de même avec les requins ou... Avec les deux jeunes orques que le zoo possédait. Voir ces mammifères si puissants être enfermés dans de ridicules petites piscines la mettait hors d'elle à chaque fois. Elle n'arrivait pas à se faire à l'idée qu'on puisse les garder en captivité. Alors pour tenter d'alléger leurs humeurs, la jeune femme passait beaucoup de temps avec ces animaux là. Et tant pis pour le danger. De toute façon, elle finirait bien par mourir, alors que cela soit à cause des orques ou d'autres choses...

C'est en retournant dans son bureau pour prendre une petite pause bien méritée qu'Ariel remarqua le sms en attente. Elle saisit son portable et sourit en voyant que Léonie lui demandait si elle pouvait se retrouver ensemble pour déjeuner. La jeune femme répondit rapidement, sentant sans trop savoir pourquoi que son amie avait besoin d'une pause. Elles convinrent de se retrouver au zoo et à partir de là, Ariel se mit à remplir les fiches concernant la santé des animaux dont elle venait de prendre soin. Quand l'heure du rendez-vous sonna, elle était toujours plongée dans sa paperasse. C'est pourquoi elle fut un peu surprise par l'entrée fracassante de son amie. Cela dit, vu le tempérament de Léonie, ce n'était pas si surprenant que cela...

Si tu me fais une crise, je te promets de te balancer dans le bassin des otaries... Répondit-elle en riant.

Les deux femmes s'étreignirent puis Léonie l'entraîna à l'extérieur avant de lui demander où elles pourraient aller déjeuner. Sachant que son amie avait besoin de manger à des heures régulières et que le moindre retard pourrait la mettre dans un état impossible, Ariel avait décidé de manger dans l'enceinte du zoo.

Ouais rouquine... Quinze jours je crois. Mais je comprends que cela puisse faire longtemps pour toi, étant donné que tu ne peux pas vivre sans moi ! Dit-elle avec une lueur taquine dans le regard dans le regard.Allez viens, suis-moi, on va manger dans le nouveau petit restaurant que les patrons ont ouvert. Ils ont bien suivi tes conseils, comme tu peux le remarquer ! Mais dis-moi, qui t'as mis dans un tel état de nerfs ? Demanda-t-elle à son amie.

Léonie avait tendance à s'exciter rapidement mais pour la mettre dans un tel état d'énervement, il en fallait beaucoup... Lui montrer les résultats que produisaient le travail qu'elle avait effectué avec eux semblait être une bonne idée aux yeux de la soigneuse. Mais vu l'éclat assassin dans les yeux de son amie, peut-être aurait-elle mieux fait de s'abstenir d'en parler...
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Fish and Chips } feat Ariel B. Clarence   Sam 18 Juil - 22:49

Fish and Chips
feat le gang des rousses Ariel .



« C'est surtout que j'aimerais éviter de te retrouver embarquer dans une histoire louche. » Toisant l'autre rouquine d'un œil presque maternel, elle l'a fixa presque apeuré avant d'enlever rapidement cette idée de sa tête. « Non ne me dit pas que t'es dans une embrouille … sans moi. » Puis elle éclata d'un rire franc, se rassurant par la même occasion. Léonie se faisait tout le temps du soucis pour les gens qu'elle aimait, elle s'en faisait même trop, mais c'était comme ça, un de ses défaut. Parfois elle le montrait, parfois elle le cachait, c'était selon la situation. Aujourd'hui tout allait bien, alors pas besoin de s'en faire. Surtout après qu'Ariel ait fini de dire sa phrase se qui décrocha un très grand sourire de la part de Léonie. Le zoo avait effectivement fait appelé à ses services de conseil et de marketing il y a environ un an de cela parce que soit disant il était en perte de chiffre d'affaire. Et après vérification sur un trimestre, c'était bien le cas, alors elle avait accepté, surtout quand elle avait vu le chèque à 4 chiffres qu'on lui avait présenté. Puis bon, elle était aussi animé par une passion pour les animaux, dont elle voulait améliorer les conditions. Elle avait même passé une sorte de petit marché avec le directeur, dont personne n'était bien entendu au courant, et il lui avait promis que si la courbe remontait grâce a elle, les animaux de son choix auraient des bénéfices. « Heureusement c'était dans leurs intérêts de suivre mes conseils. De toute façon, c'est toujours dans l’intérêt de celui qui me paye de suivre mes conseils. Moi du moment que j'ai mon chèque à la fin ... »

Tapant dans ses mains comme une petite fille, elle avait hâte de voir le restaurant enfin fini. C'était ça qui manquait au zoo, et elle l'avait prouvé. Les gens n'avaient pas le droit d'apporter leurs propres nourritures, et il n'y avait rien mise à part une simple machine pour acheter des bouteilles d'eau dans le zoo. Forcément, les gens avec des familles, ou même tout seuls partaient rapidement, ne dépensant pas d'argent. Et puis, la boutique de souvenirs était vraiment ridicule, et Léonie avait refait tous les plans. Enfin l'argent rentrait dans les caisses, et tout le monde était content, surtout le petit garçon et la petite fille qui repartait avec une peluche de son animal préféré non sans être passé au restaurant qui faisait aussi glacier. Et là, elle était impatiente d'y arriver, alors qu'elle suivait Ariel à travers les chemins de gravier. Puis, elle lui demanda qui avait osé la mettre dans un tel état, la question qui fâche. Soufflant comme un petit taureau, elle se mit à jouer avec son téléphone tout en regardant ses chaussures. « Un espèce de con … pour être polie .. qui peut pas me blairer mais vu que c'est réciproque à la limite je m'en fous. Mais le truc c'est qu'il m'a foutu des bâtons dans les roues tout ça parce qu'il était jaloux et dégoûté de ne pas avoir trouvé les idées que j'ai apporté. Ce matin c'était la réunion du CA de cette entreprise et je peux t'assurer que j'ai passé une matinée à chier... »

Rangeant son téléphone dans sa poche, Léonie secoua la tête comme elle avait l'habitude pour chasser les pensées négatives. « Vraiment un con de première … je suis sur que si tu le vois, tu l'aimera pas non plus. Il est prétentieux, pense savoir tout mieux que tout le monde et il a dit que j'étais une princesse à papa ... » Oui aussi, c'était une des raisons principales pour laquelle Léonie ne l'aimait pas. Même si après il s'avérait être gentil, par principe les gens qui l'a traité de princesses était immédiatement mis dans la case ennemie. C'est exactement comme le cas Niels. Il l'avait traité de princesse, et depuis elle ne l'aimait pas, même en sachant qu'il avait un handicap. Normalement elle pouvait faire preuve d'une grande indulgence, mais là, lui aussi n'était qu'un abruti. Non en général les hommes de la ville n'étaient que des abrutis, sauf Duncan bien entendu et Jack aussi, son partenaire de crime. « Mais n'en parlons plus … il m'a gaché ma matinée, et j'aimerais qu'il me gache ma journée entière. » Son regard était dur comme pour bien faire comprendre à son amie que la conversation était clos. Elle lui fit cependant un grand sourire, pour ne pas lui faire peur. Il ne manquerait plus que ça. Après quelques minutes de marches à travers le zoo, les deux jeunes femmes arrivèrent devant l'établissement et Léonie se stoppa, les mains sur les hanches, fière de son œuvre. « Déja il est très beau, j'espère qu'on y manges bien aussi. »

Suivant Ariel, elle était assez ébahi par le décor, qui reprenait le thème du zoo mais dans la sobriété. Une serveuse apparue comme un pokémon sauvage, les conduisant à une table pour deux à cotés de la fenêtre, son endroit préféré. « Merci ». Attrapant la carte qu'on lui donna, elle regarda attentivement ce qu'on lui proposait. Il y avait du choix dans les plats, les boissons et les desserts et le prix était vraiment raisonnable. Et comble de la surprise, il y avait même des menus. « Une formule midi s'il vous plaît. Donc en entrée je prendrais la salade de chèvre chaud, et en plat, le steack de sanglier, à point. Merci. » Attendant qu' Ariel commande, elle en profita pour mettre son portable en silencieux. Elle ne voulait pas être dérangé, et même si elle l'aimait par dessous tout, elle savait faire passer ses amis avant. Redonnant la carte, elle posa sa tête sur ses poignets. « Et ben franchement, il a l'air cool ce resto, t'a eu une bonne idée, comme toujours d'ailleurs. » Se relevant, elle servit de l'eau dans les deux verres et bu une grande gorgée. « Alors, comment tu vas ? »


.

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Fish and Chips } feat Ariel B. Clarence   Jeu 23 Juil - 15:42

Fish and Chips

Ariel leva les yeux au ciel, souriant du côté insouciant et pourtant si protecteur que manifestait Léonie à son égard. Après l'avoir rassuré, parce que non, elle ne trempait pas dans les embrouilles sans sa fidèle amie, la jeune femme parvient à se défaire de l'étreinte de sa copine. À la place et connaissant parfaitement bien la rouquine, la soigneuse préféra lui parler du zoo et des changements qui avaient été apporté suite aux conseils avisés de la pro du marketing. Un sourire ravi se dessina sur les lèvres d'Ariel quand Léonie se rengorgea de son succès. C'était si prévisible... Mais si mérité dans le même temps ! Il était d'ailleurs étonnant que personne n'ait songé à mettre un restaurant et une boutique avant que la conseillère ne le leur en parle...

Je ferais remonter au directeur cet avis si joyeux ! Lança-t-elle en riant.

Toujours curieuse, Ariel interrogea son amie sur ce qui l'avait motivé à ce repas soudain. Non qu'elle ne s'en plaignait, elle adorait passer du temps en compagnie de Léonie. Mais celle-ci lui avait semblé bizarre dans ses textos et elle ne voulait pas que la rouquine garde une rancune contre qui que ce soit alors qu'elles allaient profiter un bon repas et d'un moment de repos ! Bien mérité d'ailleurs aux vues de ce que l'experte lui raconta. La mention de la princesse à papa fit grimacer la soigneuse. Aie. Ça, c'était véritablement l'une des pires insultes que l'on pouvait faire à Léonie. Ce n'était donc pas étonnant que la jeune femme soit aussi en colère !

Quand on est pas capable de trouver ce qui cloche dans son entreprise sans aide extérieure, on ferait mieux de la fermer... Dit-elle avec une certaine exaspération.Laisse-tomber d'accord ? Le principal, c'est que tes conseils aient été un minimum entendus et que tu ais reçu ton chèque. Le reste... S'il est aussi con qu'il le parait, il finira par couler de toute façon et là, il aura vraiment des motifs de se plaindre... Réconforta-t-elle son amie.

Heureusement pour elles deux, elles étaient arrivées devant le restaurant. Ce qui changea directement les idées de la rouquine, pour la plus grande joie d'Ariel. Amusée, elle entra à la suite de son amie et s'installa à la table qui leur fut indiquée. La rousse étudia rapidement la carte avant de se décider. Pour elle, pas de menu du jour, elle voulait un truc simple et bien calorique pour déjeuner... C'était qu'elle en avait encore des heures à faire !

Les beignets de crevettes en entrée pour moi et un hamburger à point pour le plat. Commanda-t-elle avec un sourire à l'attention de la serveuse.Je suis épuisée... Ce matin, mon chef m'a appelé pour prendre les heures de mon collègue qui est malade... Depuis ce matin, je n'arrête pas... Mais... Cela ne m'empêche pas de penser à un mec que j'ai rencontré durant la petite nuit de tempête d'il y a quelques semaines... Raconta-t-elle à Léonie, souriant en faisant des petits mystères.

Et c'était vrai en plus qu'elle pensait à Eric. Ce mec l'avait fait grimpé aux rideaux comme personne et il était plus charmant. Un peu bourru certes, mais bon, il se rattrapait bien avec le reste...
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Fish and Chips } feat Ariel B. Clarence   Sam 22 Aoû - 11:56

Fish and Chips
feat le gang des rousses Ariel .




Oui, Ariel avait raison, elle devait laisser tomber, ce gars n'était qu'un idiot de première et elle ne pouvait s'abaisser à son niveau. Elle hocha la tête, c'est vrai, le plus important était le chèque qu'elle touchait pour prodiguer ces conseils. Après tout, ce n'était pas comme les cours de tirs à l'arc qu'elle donnait, où là elle y mettait tout son cœur. Bien sur, elle aimait son travail dans le marketing, mais c'était plus pour se nourrir qu'elle faisait ça que par passion, sachant pertinemment que prof' de tir à l'arc ne pourrait couvrir ses besoins. Poussant un petit soupir, elle pensa que si l'autre crétin continuait, elle pourrait toujours dire à Bonaparte d'aller lui rendre une petite visite de courtoisie, et l'histoire serait close.

Jouant avec sa serviette, elle regarda son amie avant de changer de sujet. Fini de parler de ses soucis, elle avait envie de savoir comment se porter l'autre rouquine. « Non mais sérieusement … je t'ai déjà dit, tu fais trop d'heures supplémentaires, j'espère que t'es payée en conséquence parce que sinon la prochaine fois tu dis que toi aussi t'es malade. » S'inquiétant toujours pour les gens qu'elle appréciait, Léonie se gratta la tête tout en réfléchissant. Faudrait il qu'elle rende une petite visite avec son colocataire au directeur du zoo pour qu'il arrête de prendre Ariel comme une esclave ? Une idée très tentatrice mais malheureusement elle savait que c'était irréalisable car elle avait encore beaucoup de conseil à donner, donc des potentiels futurs chèques pour son compte en banque, et elle n'avait surtout pas envie que son amie perde son job à cause de son coté trop protecteur même si elle avait fait ça pour son bien.

Alors que les entrées arrivèrent rapidement, et que Léonie huma l'air empli de parfum de chèvre chaud, elle tilta alors sur la fin de la phrase de la jeune femme qui était en train de lui faire un sourire et un clin d’œil plein de mystère. Ariel avait elle rencontré son prince charmant ? Plissant les yeux, elle était plus que suspecte, ayant un fort a priori sur les hommes rencontrés au coin d'une rue. « Comment ça le mec que t'a rencontré pendant la tempête ? » Deux choses en un. Qui était ce type ? Et que faisait elle dehors par le temps épouvantable qu'il avait fait. Léonie se souvenait de se jour particulier, car elle s'était fait un sang d'encre et avait failli envoyer l'armée pour chercher son colocataire qui n'était pas rentré de la nuit. Elle avait eu une peur bleue qui lui soit arrivée quelque chose mais sa frayeur des orages avait été plus forte que le fait d'aller le chercher dans la nuit, en pleine forêt de la ville. Heureusement pour lui, et surtout pour elle au vue de l'immense fou rire qu'elle s'était prise quand il lui avait raconté sa mésaventure, il avait trouvé un abri, et pas n'importe lequel. « Il faut croire que cette tempête était un signe du destin. Mon coloc' a eu la même idée que toi apparemment, ce qui, je ne te le fais pas dire et totalement inconscient de votre part. »

Et encore, elle était gentille de dire juste inconscient, parce que même si elle avait rigolé à son histoire, elle lui avait quand même passé un gros savon. Il aurait pu lui arriver n'importe quoi, il aurait pu être foudroyer sur place, réduit en cendres et jamais elle n'aurait rien su. Bon c'est vrai que ce n'était pas le cas, et que cela avait été encore plus épique, mais voilà que la situation se reproduisant avec Ariel. Continuant de manger les petits toasts de chèvres, se délectant de leur saveurs, elle essayait quand même de ne pas trop se faire du soucis, vu que son amie était présente devant elle, sans blessures apparentes, et avec un très bon souvenir de cet épisode orageux. « Bon allez, raconte moi tout, je sens que tu veux me le dire. Et puis si ce n'est pas le cas, tu me dois bien ça parce que là je suis en train de m'imaginer tout et n'importe quoi. Tu te rends compte ce qui se serait passée si tu avais été noyer sous la flotte qu'il y avait ? Ou même pire, que tu aurais été kidnapper ??? »


.

(c) sweet.lips


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Fish and Chips } feat Ariel B. Clarence   Mar 25 Aoû - 12:08

Fish and Chips

C'est avec un petit sourire satisfait qu'Ariel remarqua que son amie tentait de se calmer et de passer outre l'outrage qu'elle avait subi à cause de l'abruti. Bon, au moins, elle l'écoutait encore, cela voulait dire que l'offense n'était pas si grave que cela... Parce que sinon, il n'y aurait eu aucun moyen d'arrêter Léonie. Quand elle estimait que c'était trop grave, la rouquine ne laissait à personne le temps de trouver un moyen de la calmer : elle cognait et fort en plus !

C'était donc un soulagement qu'elle change de sujet. Même si la soigneuse aurait préféré un autre sujet que celui de ses heures supp et de ses traits un peu tirés. C'était vrai que ces derniers temps, elle ne dormait pas super bien. Mais bon, heures supp signifiaient sous en plus, alors la jeune femme n'avait pas trop voulu passer à côté de cette opportunité et tant pis pour le reste.

Ça ne marche pas comme ça Léo'... Je ne pouvais pas laisser les animaux dans des mains incompétentes. Et pui, ça me fait un petit plus sur mon salaire, c'est toujours ça de pris ! Répondit-elle en faisant un clin d’œil à son amie.

La soigneuse savait que son amie comprendrait ce besoin-là. Même si elle vivait seule, elle aimait assez les vêtements de marques et prenait soin d'elle autant que possible, alors forcément, ça coûtait. Pour montrer à son amie que la conversation à ce niveau-là était close - Léonie aurait eu de cesse de l'harceler jusqu'à ce qu'elle promette de mentir la prochaine fois - Ariel lui parla de ce type qu'elle avait rencontré durant la tempête. Un petit sourire et un regard équivoque accompagnaient cette révélation, afin d'attiser la curiosité de la conseillère.

Seulement, elle n'avait pas prévu une telle réaction. Léonie était curieuse, oui, ça se voyait, mais elle n'était pas contente aussi... Ariel grimaça quand elle se prit des reproches dans la tête et que l'autre rousse lui assura qu'elle et le coloc de Léonie étaient des inconscients. La soigneuse jugea plus prudente de ne pas répliquer et surtout de ne pas lui avouer qu'elle avait toujours eu pour habitude d'aller sur le port durant les soirs de tempête... La mer l'attirait, plus qu'aucune autre chose et elle avait toujours du mal à se défaire de l'emprise de l'océan quand celui-ci était en colère... Un fin sourire se dessina sur ses lèvres quand Léonie lui ordonna de tout raconter, tout en lui rappelant qu'elle avait risqué gros...

Ah parce que c'est pire de se faire kidnapper que de mourir ? Taquina-t-elle son amie avec un sourire malicieux.Il s'appelle Eric et il est pêcheur... C'est tout ce que je sais sur lui. Enfin, ça... Et le fait que ce mec est un dieu au pieu. Je te jure que je n'avais jamais pris autant de plaisir que durant cette nuit-là ! Ses grandes mains calleuses sur ton corps... Je te jure que c'est quelque chose ! Regarde, j'en frissonne rien que d'y repenser ! Fit-elle en montrant son bras, qui avait la chair de poule, à son amie.

Oh ouais, cet épisode resterait gravé longtemps dans la mémoire d'Ariel et sur son corps. La jeune femme se demanda s'il elle ne devait pas chercher à revoir le marin, histoire de reprendre son pied... Mouais, par forcément une bonne idée, puisqu'elle couchait rarement plusieurs fois avec une même personne. Mais vu qu'Eric était pas mal doué, peut-être ferait-elle une exception...
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Fish and Chips } feat Ariel B. Clarence   Sam 29 Aoû - 15:27

Fish and Chips
feat le gang des rousses Ariel .



Terminant ce petit toast au chèvre qui lui faisait de l'oeil depuis tout à l'heure, Léonie faillit répliquer que oui c'était pire, parce que mourir tu peux le faire qu'une fois, alors qu'une kidnapping, tu ne sais pas ce qui peut arriver. Mais elle n'en fit rien, buvant pour faire passer les dernières miettes de pain dans sa gorge. Par contre, elle écouta attentivement quand Ariel commença enfin à donner des explications sur sa fameuse soirée. « Au moins vous avez déjà ça en commun, la mer et les poissons. » Et plus elle l'entendait et plus elle était envieuse ? Peut être, pensa elle alors qu'elle voyait son amie souriait aux anges en se rappelant sans doute la nuit de ses rêves. Depuis qu'elle était venue ici, elle n'avait pas eu beaucoup d'aventures d'un soir. Déja et surtout parce qu'elle ne savait pas faire ça et ce n'était pas faute d'avoir reçu des conseils. Elle aurait pu écrire un livre avec tous ceux qu'elle avait eu de ses amies, mais elle n'arrivait juste pas à les appliquer. Elle avait essayé avec Elijah, et même si ça n'avait pas été si mal que ça, elle se sentait presque coupable d'avoir fait ce qu'elle avait fait. C'était comme si son esprit bloquait alors que son corps en avait envie, et le pire c'est qu'elle savait très bien pourquoi.

Faisant un petit sourire à la serveuse qui venait de prendre leurs assiettes vide, Léonie se pencha vers Ariel pour la taquiner aussi. « T'a vérifié qu'il ne soit pas en couple ? Non parce que comme ça, il pourrait remplacer ton vibro' pour un moment.» Rigolant à la vue de la tête de son amie, elle fit un petit geste de la main comme pour dire qu'elle avait raison. « Je sais que c'est un mec=un coup maaiiiiiis, on sait jamais, s'il est aussi bien que tu le prétend, il va partir vite et après s'il a une morale, ça sera fini de grimper au rideau. C'est comme pendant les soldes, la chose que t'a repéré à un prix max et qui est finalement soldé à -70% part la première. A moins que tu ne fasses comme moi et que tu la cache bien pour que personne ne la prenne. » Faisant un grand sourire, elle lui fit un petit clin d’œil comme pour accentuer ses dires. Elle savait pertinemment que sa copine ne voulait pas être en couple, mais là, elle voyait bien que c'était différent, qu'il y avait cette étincelle dans son regard. Comme elle quand la serveuse apporta le plat principal et qu'elle senti le fumet délicat de son steak de sanglier. « Mon dieu, je me souviens qu'en Ecosse, le dimanche, on faisait rotir le sanglier à la broche dans le grand jardin. Ah c'était le bon vieux temps, je trouves d'ailleurs qu'ici il n'y en a pas beaucoup. C'est un très bon choix que de l'avoir mis sur la carte. » Attaquant le steack comme la vorace qu'elle était, elle se délecta vraiment de sa nourriture. « Tu vois, pas besoin de mec pour aller au paradis, avec la bouffe c'est pareil et en plus t'a les ennuis en moins. Elle est pas belle la vie ? »


.

(c) sweet.lips


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Fish and Chips } feat Ariel B. Clarence   Jeu 3 Sep - 10:03

Fish and Chips

Ariel ria légèrement quand Léonie lui fit remarquer qu’au moins, Eric et elle avaient la flotte et les poissons en commun. C’était carrément la vérité, mais ça, le marin ne le savait pas. Ils n’avaient pas vraiment pris le temps de discuter en réalité… Enfin, la rousse avait fait parler l’homme, mais elle s’était bien gardée de donner trop d’informations sur elle. Peut-être que c’était dommage… Mais bon, elle savait où le trouver, c’était déjà pas mal !

Un regard choqué fut la seule réponse qu’elle réussit à donner à Léonie. Non parce qu’elle était toujours avec son idée d’un mec = une soirée, mais bien parce que cette fois, la soigneuse avait en tête l’idée folle de le revoir. Et son amie venait de mettre les pieds dans le plat, énonçant à haute voix ce qu’elle pensait tout bas. C’était bizarre… Mais ce n’était pas pour rien si elles étaient aussi proches l’une de  l’autre !

Non, c’est pas le coup d’un soir = un mec qui me fait tiquer… Dit-elle en secouant la tête. C’est juste que… Bah je pensais justement à le revoir plusieurs fois. Juste pour le sexe hein, mais je me suis dit que ça pourrait être pas mal et au même moment, tu en parles. Avoue que c’est bizarre. Cela dit, même si moi, ça m’intéresse, je ne suis pas sûre qu’il ait envie de coucher plusieurs fois avec la même personne. Dit-elle en haussant les épaules.

Entre temps, leurs plats arrivèrent et Ariel se retrouva devant un burger énorme, comme elle les aimait. Elle avait beau adorer la mer et les poissons, elle mangeait de tout. Mais les hamburgers, surtout ceux fait maison, c’était son petit pêché mignon. Alors elle comprenait parfaitement ce que lui racontait sa meilleure amie, sa presque sœur.

Pas faux… Mais tu avoueras qu’une folle partie de sexe en pleine tempête, ça n’a pas d’équivalent ! Dit-elle en plaisantant. Bordel, je crois que je suis atteinte… Ajouta-t-elle d’un air désolé, en secouant la tête.

Puis elle mordit à pleine dent dans son hamburger, trempant de temps en temps des frites dans sa sauce barbecue. Tant pis si les autres clients n’appréciaient pas de la voir manger avec les mains, elle s’en foutait complètement !
lumos maxima


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Fish and Chips } feat Ariel B. Clarence   Sam 17 Oct - 15:32

Fish and Chips
feat le gang des rousses Ariel .



Elle adorait avoir raison et voir juste quand il s'agissait de ses amies. Là dans ce cas, elle jubilait de savoir qu'Ariel avait envie de revoir son pécheur. D'accord elle lui disait que ce n'était que pour le sexe, que pour s'envoyer en l'air, mais au fond d'elle la plus grande des deux rousses voyait bien qu'il y avait plus que ça. Après elle n'allait pas l'a harceler sur le fait qu'être en couple pourrait lui apporter beaucoup de chose car de un, c'était la dernière personne qui pouvait faire des remarques sur le statut des autres, au vue de sa propre situation personnelle, et de deux, parce qu'elle connaissait son amie, et elle ne voulait pas l'a braquer sur ça. Tout arrive à point à qui sait attendre, ce proverbe marcherait pour tout.

Les plats continuèrent d'arriver et Léonie ne se concentra plus que sa nourriture pendant un moment, enfin jusqu'à ce qu'elle est terminait. Le silence régnait entre les deux demoiselles qui se régalaient. Un bon vrai repas qui faisait oublier à Léonie sa matinée pas très agréable et le fait que cet après midi, elle avait encore une réunion. Buvant un peu de vin, elle rigola doucement dans sa serviette quand elle s'essuya la bouche à la réflexion de son amie. « Mais non, c'est juste très original. Moi perso', déjà si j’arrive à le faire quelque part je serais heureuse. » Les rires se mirent à l'unisson, et Léonie en avait même les larmes aux yeux. « Arrête, si on était comme tous le monde on s’ennuierait trop. Regarde moi toutes ces personnes, on dirait qu'elles sont à un repas d'enterrement tellement elles font la gueule. Heureusement qu'on est pas comme ça ! »

Les desserts arrivèrent enfin, et la rouquine commanda un café en plus. Après tout, sa journée n'était en rien fini, et elle ne voulait pas s'endormir comme un loir sur la table de la réunion. En plus, elle manquait de sommeil ses derniers temps, passant parfois ces nuits dans son bureau à travail les gros dossiers chauds. « Tu vas faire quoi toi cet aprem' ? » Tout en cherchant son portefeuille dans son sac noir, sa curiosité légendaire était ressortie. Puis c'était aussi pour voir si elle pourrait lui envoyer des sms pendant qu'elle s'embêterait à écouter des hommes en costard. Se levant ensemble, les deux jeunes filles se rendirent à la caisse centrale pour payer leurs repas. Soupirant en voyant que l'appaeil de carte bleue était très loin, elle se pencha vers la dame qui s'occupait de tout ça avant de lui dire très fièrement. « Vous savez que c'est moi qui ai fait ça ? Tout ça » Elle montra de la main le complexe, alors qu'elle entendit un petit bip. « Votre carte Mademoiselle. » Vexée, elle se tourna vers Ariel, la mine boudeuse alors qu'elle payait à son tour. « Et bien, c'est peut être bon, mais niveau personnel il va falloir revoir car ça laisse un peu à désirer. »

Entendant le rire de l'autre rousse, elle se renfrogna encore un peu. « Pff', j'men fous de toute façon. » Comme une petite fille, elle bouda, partant sans dire au revoir. Cependant, elle se mit à rire à l'extérieur du restaurant devant la tête de sa copine. « Alalal, bon ma chère, ce repas fut vraiment délicieux. » Claquant une bise, tout en posant sa main sur son épaule elle rajouta, « Essaye de te reposer un peu, et va voir ton pêcheur ce soir, je suis persuadée qu'il sera ravie de te revoir ; » avant d'éclater à nouveau de rire et de lui dire au revoir. « Bon on s'appelle dans la semaine, je veux savoir si la pèche à été bonne » Et sur cette magnifique phrase, les deux jeunes femmes se quittèrent, Léonie reprenant la direction du centre ville pour continuer sa journée. [/color]


.

(c) sweet.lips


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Fish and Chips } feat Ariel B. Clarence   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fish and Chips } feat Ariel B. Clarence
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-