Partagez | 
 

 Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. [PV Niels Morck]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. [PV Niels Morck]   Sam 11 Juil - 13:58

Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis.
Emma Swan & Niels Morck


Storybrooke... Son calme, sa vie paisible... C'était l'image que la petite ville du Maine donnait en journée. Mais à force de s'ennuyer et de traîner un peu partout, Emma avait entraperçu un visage moins reluisant de la ville... Un visage plus brute, plus sombre, qui lui plaisait assez. La jeune femme en avait assez de cette impression de pureté et d'honnêteté que dégageait la ville. Aussi, quand elle avait entendu parler du Rabbit Hole, elle avait mené sa petite enquête. Et vu l'attitude des gens avec qui elle avait parlé, le bar n'était pas un endroit où les gens "bien" se rendaient. Etant donné que c'était exactement ce dont elle avait besoin, la blonde se garda bien de montrer son enthousiasme. Elle rentra dans sa chambre d'hôtel et se changea. Elle rangea sa veste en cuir rouge et enfila la bleue, d'une couleur un peu plus flashy que l'autre. Le reste, elle ne vit pas l'intérêt de le changer, préférant être dans une tenue adéquate si jamais il se passait un truc.

Emma se perdit dans les petites rues de Storybrooke. On ne pouvait certainement pas dire que ce bar était facile d'accès... Tant mieux ! Cela empêcherait des gamins comme Henry d'y mettre les pieds... Et lui garantirait que les gens qui étaient là bas étaient un peu plus... "Réels" que ceux qu'elle croisait à longueur de journée. Le côté heureux et mièvre des habitants qu'elle croisait avait tendance à l'agacer. On ne pouvait pas être tout le temps gentil et heureux... Dans l'esprit de la garante de cautions, c'était quelque chose qui tenait du rêve... Et elle avait bien conscience de ne pas en vivre hein !

Poussant la porte, elle fut vite absorbée par le côté plus dur qui se dégageait du bar. Enfin un truc authentique ! Avec un petit sourire, Emma se dirigea vers le bar. Elle s'installa sur un grand tabouret qui avait connu des jours meilleurs et commanda une bière. Tandis que le barman préparait sa boisson, elle se retourna vers la salle et observa un peu tout ce joyeux petit monde. En faisant son tour visuel d'inspection, la blonde croisa le regard d'un mec qui la fixait un peu trop... Passant outre, elle se remit à sa place quand on la servit. Elle commença à boire un peu, sentant toujours le regard de l'homme sur elle. Lui, s'il ne cessait pas très vite, il allait comprendre assez rapidement qu'elle n'aimait pas être dévisagée...





Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ True Love : She's the Puppet on a string, with a broken mind

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Schizophrenic
MessageSujet: Re: Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. [PV Niels Morck]   Sam 11 Juil - 20:11




Le Rabbit Hole était comme une seconde maison aux yeux de Niels, plus qu'un endroit où traîner de temps en temps un véritable endroit bien vivant où s'amuser et parfois même avec une certaine décadence, certes le lieu pouvait paraître quelque peu bancal et les gens fréquentables ne souhaitaient s'en approcher mais c'était justement ce qui faisait son charme. Storybrooke était une ville aseptiser et tellement tranquille que peu de gens connaissaient son existence, lui-même de prime abord n'avait jamais entendu parler avant d'arriver ici par le fruit du hasard, elle était à l'image de ces banlieues parfaites que l'on peut voir dans les films ou les séries. Trop parfaite même. Mais plus la perfection est présente plus la part d'ombre est proportionnelle, peut-être même plus forte, où chacun tente au mieux de dissimuler ses secrets et sa nature profonde. Mais à force de tout garder ou cacher les choses s'enveniment, n'en devenant que plus laides, jusqu'à finir par éclater à un moment donner sauf si elles trouvent un exutoire. Ce dernier point était le rôle du Rabbit Hole, permettre aux personnes qui s'y aventurent d'être un peu plus eux-même et pourquoi pas même lâcher les démons intérieurs, ne pouvant que lui-même se laisser bercer par cet esprit désinvolte qui régnait dans le bar. Niels était arrivé peu de temps après l'ouverture, pouvant avoir le loisir de voir quelques habitués déjà fidèles au poste et qu'il ne manqua pas de saluer au passage, pour venir discuter dans un premier temps avec le patron. Il lui rapportait un contrat signé et était assez satisfait de lui sur ce coup-ci, déposant les documents sur le bureau en échange d'un chèque signé et l'assurance qu'il n'avait pas à payer tout ce qu'il pouvait bien boire ici, la prochaine soirée du bar se ferait sous une sonorité rock'n'roll. Trouver des talents s'était relevé une activité plus amusante qu'il n'avait pensé sur le coup, en plus de changer de son travail à la garderie, en particulier quand il fallait convaincre les personnes de se produire quand ce n'était pas elles qui suppliaient.

C'est en revenant du côté public du bar qu'il repensait toujours à ce travail, tout en faisant signe qu'on lui apporte quelque chose pour fêter son travail accompli, il fallait être persuasif et tout le challenge était là. Niels n'avait aucune honte de laisser miroiter la situation, de l'embellir dans un sens, la manipulation était à la base de la société et était un moyen comme un autre d'obtenir ce que l'on souhaite. Après tout la mairesse n'en fait-elle pas autant ? Elle présentait la ville de Storybrooke comme un lieu sans histoire, tellement calme qu'aucun visiteur n'avait jamais traversé la ville, mais dans son esprit il était convaincu qu'elle ne faisait ceci pour garder le contrôle et l'immense influence qu'elle possédait. Rien ne lui échappait, ne pouvait être fait sans son consentement, au point qu'on pouvait nommer le coin Millsbrooke dans le fond. Buvant lentement sa bière assit à une table, regardant sans porter plus attention les personnes présentes, le fil de ses réflexions se brisa à l'entrée d'une nouvelle tête. On arrivait jamais au Rabbit Hole par hasard, il était impossible qu'une personne puisse entrer sans avoir une idée d'où il pouvait bien se trouver, et il était toujours intrigant d'en découvrir la raison. Encore plus quand cette personne est inconnue, rajoutant un peu de piment à la situation, car Niels avait beau se creuser l'esprit cette jolie blonde il ne l'avait jamais vu sinon c'était certain qu'il s'en serait souvenu. Il observait et imprimait dans son esprit le moindre détail qui pourrait être utile, tout était bon à prendre après tout pour tenter une percée, mais aussi les réactions qu'elle pouvait avoir et provoquer. Il avait pu voir l'un des deux vieux hommes du fond faire un léger signe à son compère de regarder vers cette demoiselle, qu'une table remplie de filles avaient entamé des commérages à son arrivée, tandis que d'autres se donnaient des coups de coudes avant de chuchoter entre eux. Amusant. C'était le mot qui lui venait en tête, voulant en savoir plus à ce sujet, ne pouvant résister plus longtemps à cet appel intéressant.

« Tu me mettras deux autres bières sur mon compte s'il te plaît, une pour moi et une pour ma nouvelle amie si présente. »

C'est en annonçant ceci que Niels s'était levé doucement de son siège, s'assurant d'être parfaitement stabilisé sur ses jambes, avant de se diriger vers la jeune femme et de s'asseoir sur le haut siège de comptoir à côté d'elle. Il souriait aussi joyeusement que ceci lui était permis, tout en posant son autre bière presque vide devant lui, quand on attaque aussi frontalement un espace vital il était primordial de faire bonne figure mais surtout de tenter de montrer patte blanche. C'est pourquoi il se contenta dans un premier temps de seulement prêter attention aux actions du barman, se disant intérieurement qu'il préférait tout de même la magnifique Lacey qui offrait une meilleure vue, offrant une certaine indifférence à l'égard de la nouvelle venue et essayer de lui faire penser que son cadeau n'était qu'un geste désintéressé et purement altruiste. Attaquer de front ne garantissait pas que le résultat serait probant, généralement les personnes n'appréciaient que très peu un côté aussi abrupt, préférant jouer la carte de la sécurité. Ce n'est que quand les deux bières furent posées devant eux qu'il vient la regarder dans les yeux, toujours en gardant son sourire qui se voulait bienveillant, tout en prenant la bouteille en main et la levant légèrement comme on pouvait faire entre amis pour symboliser qu'on voulait trinquer. Niels le sentait au fond de lui c'était le bon moment, l'occasion à saisir pour établir le contact plus sérieusement, tout en sachant que les premières minutes seraient décisives pour la suite.

« Je bois à votre santé charmante inconnue. Cependant ne vous méprenez pas ceci n'est en aucun pas un plan drague foireux, pas que vous ne soyez pas magnifique là n'est pas la question, juste une certaine curiosité platonique à votre sujet. Vous voyez au Rabbit Hole on repère souvent qui est nouveau et qui ne l'est pas, c'est les inconvénients d'une petite ville comme Storybrooke où rien ne se passe, et je sais que vous êtes dans la première catégorie. En tout cas je me présente Niels Mørck, quant au reste c'est à vous de le découvrir si le cœur vous en dit. »

Au fond il brûlait d'impatience d'en savoir bien plus, qui elle était et le pourquoi de sa venue ici, tentant de rester le plus possible dans la neutralité et lui montrer une pensée désintéressée.  






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Run for Cover
You got big smile, those fake moves. I heard heaven and thunder cry. Don't be afraid of the fear that's a plain eyed trap, you know you're not the only one, and don't look back just run for cover... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. [PV Niels Morck]   Jeu 23 Juil - 12:17

Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis.
Emma Swan & Niels Morck


Emma avait entraperçu des petits regards qui lui étaient adressés par des poules, alors qu'elles se mettaient à murmurer en riant. Franchement, ce genre d'attitude était assez puérile et la blonde préféra ne pas y faire attention. Après tout, elle était venue ici pour se détendre un peu, non pour se prendre la tête. Buvant sa bière, elle manqua de lever les yeux au ciel en voyant le mec qui l'avait fixé peu de temps auparavant se mettre à côté d'elle. Il commanda une autre tournée, alors même qu'elle n'avait pas fini la première qu'elle avait commandé. Et voir que quelqu'un se permettait de décider pour elle n'était pas pour plaire à la jeune femme...

- Je viens à peine de commencer cette bière là... Je ne sais pas quelles femmes vous avez l'habitude de fréquenter ici, mais moi, j'attends d'en avoir envie avant de commander une seconde bière. Et pour le moment, je n'en ai pas envie... Répondit-elle à l'inconnu sans même le regarder, avec une certaine sécheresse dans la voix.

Le temps que le barman ramène la commande de l'autre intrus, Emma observa celui-ci à la dérobée, pour s'apercevoir qu'il en faisait de même avec elle ! Merde alors... Il cherchait quoi ce con ? La garante de cautions eut la réponse peu de temps après que le barman ait servi la commande de l'homme : il lui faisait de la drague... Ou il cherchait à attirer son attention. Dans les deux cas, cela était complètement raté. La blonde n'était là, dans cette ville que pour une seule personne : son fils. Les autres ne l'intéressaient pas. Un petit sourire lui échappa quand Niels, puisque c'était son nom, lui indiqua qu'il n'était venu la voir que par curiosité et pour rien d'autre. Si c'était vrai, la soirée n'allait pas être si mauvaise que cela. Sinon... Et bien, elle savait très bien se défendre !

- Emma Swan... Se présenta-t-elle de mauvaise grâce. Je suis surprise que vous ne connaissiez pas ma tête... Mon arrivée a fait un tel tollé que je m'imaginais que tout le monde dans cette petite ville était au courant de mon identité...

C'était vrai en plus. Elle l'avait vraiment cru. Parce qu'on lui avait tellement fait voir qu'on la connaissait, sinon de vue au moins de nom... Mais apparemment, cela ne semblait pas être le cas des gens qui fréquentaient le Rabbit Hole. Tant mieux dans un sens. Au moins, elle serait peut-être un peu tranquille...





Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ True Love : She's the Puppet on a string, with a broken mind

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Schizophrenic
MessageSujet: Re: Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. [PV Niels Morck]   Dim 2 Aoû - 15:12




Quand l'inconnue se présenta le sang de Niels ne fit qu'un tour dans son corps, un mélange d’adrénaline et d'euphorie qu'il n'avait pas nullement ressentie depuis un certain temps bien trop lointain à son goût, il avait à côté la fameuse Emma Swan dont tout le monde n'arrêtait pas de parler. Enfin il pouvait mettre un visage sur un nom, long d'être désagréable qui plus est, celle qui faisant tant d'émule à Storybrooke et qu'on voyait déjà comme étant le challenger sérieux pour détrôner Regina Mills ou du moins la faire descendre de son piédestal. Elle était une personne des plus intéressantes, sans doute même plus précieuse que les autres sans qu'il puisse réellement dire pourquoi mais après tout il avait un don pour capter ce genre d'essence chez les personnes, et il était clair dans son esprit qu'à partir de l'instant où elle avait énoncé son nom qu'elle devait être une alliée de choix. Pour rien au monde il ne voulait rater l'éclatement possible d'une guerre dans cette ville, les choses devaient changer ici et la manière radicale était peut-être la plus propice, mais avant qu'un tel événement arrive il devait s'assurer d'avoir un bon rapport avec la blonde. Non pas qu'il choisissait un camp, c'était la pire bêtise à faire qu'affirmer être une personne surtout si par la suite elle se révèle avoir tort, il jouerait sur les deux fronts jusqu'à choisir celle qui serait sûre de l'emporter sur l'autre. Mais pour l'heure Niels se contenta de boire sa bière tout abordant un air des plus étonnés, feinter ses véritables sentiments selon les situations, il était hors de question de lui avouer que bien évidemment il avait entendu parler d'elle. Seul un ermite dans une montagne n'aurait pas été au courant de cette affaire, encore aurait-il fallu que ce gars-là soit sourd et aveugle pour louper quelque chose du genre, c'était dans les avantages et les inconvénients d'une si petite ville perdue au milieu de nul part. Déposant délicatement la bouteille sur le comptoir, faisant mine de réfléchir à ce qu'elle venait de dire, il voulait que le ton soit léger entre eux.

« Vous êtes donc une célébrité et j'ai manqué ceci, désolé de vous l'apprendre mais votre nom m'est totalement inconnu pour le coup. Peut-être que vous n'êtes pas aussi célèbre que vous le pensiez. Ce n'est pas un tort, loin de là en fait, à Storybrooke il vaut mieux savoir faire profil bas avant d'être le centre des attentions. Vous connaissez le principe du jeu du téléphone sans fil ? Ici c'est pareil. Quand une chose est dite elle change, souvent en mal bien entendu l'homme est ainsi fait il ne peut se retenir d'enfoncer ses congénères pour sentir une sorte de satisfaction personnelle, or au final avec ce procédé on devient incapable de savoir le vrai et le faux... J'ose espérer que ça ne vous arrivera pas. »

Ce que Niels omettait bien volontairement d'émettre c'était qu'il était bien évidemment friand de ce genre de pratique, aussi bien les écouter que parfois même les colporter, or cette précieuse Emma n'avait nul besoin de le savoir. Il allait même plus loin en soupirant gravement, comme si ce genre de comportement pouvait l'ennuyer ou même le répugnait, après tout pour que l'agneau approche du loup le prédateur devait d'aborder montrer patte blanche pour créer une sympathie entre eux. Observant les autres habitués du Rabbit Hole qui semblaient toujours prendre eux un malin plaisir de débattre sur cette nouvelle venue en ville, le phénomène Swan n'était pas près de s’essouffler à première vue tant qu'elle resterait dans les parages, avant de reporter toujours son attention sur la blonde. Elle dégageait quelque chose que les autres habitants ne semblaient pas posséder à ses yeux, en plus d'être toute à fait charmante à regarder ça il ne pouvait le nier, c'était une aura si envoûtante car à l'inverse de l'ensemble de Storybrooke et des habitants elle paraissait si vivante. Ou une essence s'en rapprochant en tout cas. Pour Niels il était clair qu'elle était comparable à une marionnette qui est capable de se mouvoir sans fil, celle qui n'est retenue par rien et qui peut se mouvoir selon son bon vouloir, à l'inverse d'eux qui restaient dans ce bocal sans jamais chercher à briser vraiment les habitudes ou produire une action démesurée. Elle n'en était que plus magnifique et fascinante, il y avait là au fond de lui une petite voix qui lui disait qu'elle était unique et qu'il devait absolument garder un œil sur ce qu'elle faisait, comme une flamme de laquelle on ne peut soustraire son regard dans l'obscurité. D'ailleurs Niels n'arrivait aucunement à regarder ailleurs à cet instant, détaillant dans son esprit le moindre petit détail qu'il pouvait bien voir, avant de se rendre compte d'être un tantinet trop insistant pour le coup.  

« Désolé de paraître aussi insistant, ce n'est pas vraiment dans mes habitudes. Vous dégagez... quelque chose en fait qui donne la sensation que vous êtes à part ou que l'on devrait vous suivre, vous avez là une habilité que pas mal de politiciens vous envieraient en fait ! Vous n'avez tellement rien à voir avec Storybrooke que l'on ne peut que se demander ce que vous êtes venue faire dans cette ville paumée. Mais vous avez eu raison de vous arrêter au Rabbit Hole, les gens ont l'air plus... enfin comment dire... de réfléchir plus par eux-même... »

C'était vrai. Tout ce que Niels disait n'était pas toujours un moyen d'arriver à un but, d'ailleurs même s'il était une personne que l'on pouvait qualifier de manipulatrice il ne mentait que rarement pour obtenir ce qu'il souhaitait, certes souvent il faisait état de ce que les personnes ont envie ou n'ont pas envie d'entendre mais parfois il laissait ses véritables impressions prendre le dessus. Pourtant ce n'est qu'en disant à haute voix sa pensée que le constat le frappait autant aux yeux, même s'il l'avait observé avant il n'avait jamais vraiment vu l'ampleur de la situation de la ville, s'en était presque surprenant et surtout étrange. Pourquoi ne partait-il pas de là ? Pourquoi personne ne le faisait ? Et pourquoi personne ne venait vraiment à Storybrooke ou était simplement de passage ? Cette Emma Swan ne faisait que renforcer ce mystère éludé depuis bien trop longtemps, c'était sans doute pour ceci que tout le monde était en émoi quant à son arrivée qui n'était nullement une coïncidence de ce qu'il avait bien pu comprendre ou entendre, devenant de plus en plus précieuse à chaque instant. Elle n'était pas un de ces banals pantins qui peuplaient le coin, elle était au-dessus de ça il n'en faisait aucun doute, et le chemin pour obtenir un tant soit peu de confiance serait plus ardu. Il adorait jouer ça tombait à merveille, plus la tâche était plus compliquée plus le jeu était amusant, se tournant alors sur son siège de manière à se focaliser uniquement sur elle et de n'avoir que la blonde dans son champ de vision.

« Emma, puis-je vous appeler Emma ? Qu'est-ce qui vous amène vraiment à Storybrooke ? Je me ferais un plaisir de vous aider à l'obtenir croyez-moi. »

Qu'elle commande et Niels se plierait en quatre pour lui donner ce qu'elle voulait, la pire erreur serait de perdre une telle alliée de son calibre il en avait clairement conscience, il était prêt à tout car le retour d'ascenseur pouvait s’avérer plus que fructueux s'il réussissait à devenir son « ami ».






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Run for Cover
You got big smile, those fake moves. I heard heaven and thunder cry. Don't be afraid of the fear that's a plain eyed trap, you know you're not the only one, and don't look back just run for cover... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. [PV Niels Morck]   Mar 11 Aoû - 11:58

Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis.
Emma Swan & Niels Morck


Emma se fit gentiment mais sûrement remettre à sa place. Niels lui avoua n'avoir jamais entendu parler d'elle et en déduisit qu'elle n'était peut-être pas aussi célèbre que ce qu'elle pouvait bien croire. Malin. Mais vu le petit don qu'elle avait, la blonde était persuadée qu'il mentait. Oh, pas sur la célébrité - dont elle n'avait rien à faire d'ailleurs - mais sur le fait qu'il n'avait jamais entendu parler d'elle... Dans une petite ville comme Storybrooke, c'était quasiment impossible de ne pas savoir qu'elle se livrait une guerre avec Regina et surtout qu'elle avait détruit un pilonne à la sortie de la ville... Ça avait fait la une du journal local, à son grand désarroi.

- Oh, j'ai déjà eu le loisir de goûter au téléphone local... Répondit-elle au jeune homme, pinçant un peu les lèvres à ce souvenir. Quand à cette possible célébrité, je suis bien heureuse de ne pas en avoir ici... Ajouta-t-elle avec un petit sourire.

La présence de ce type à ses côtés agaçait quelque peu Emma. Enfin, c'était plus son insistance qui l'agaçait. Essayait-il de lui dire quelque chose ? Si oui, mieux valait y aller franco avec elle, parce que la jeune femme n'avait jamais apprécié les faux fuyants... Emma haussa un sourcil lorsqu'il lui déclara qu'il avait l'impression qu'elle dégageait quelque chose d'étrange qui poussait les gens à la suivre. Elle n'avait jamais rien entendu de plus farfelu ! Enfin, en dehors de cette histoire de malédiction qui avait poussé Henry à venir la chercher à Boston...

- Je crois que vous vous faites des idées... Déclara-t-elle avant de boire une gorgée de sa bière. Le Rabbit a surtout l'air d'être le seul bar ouvert la nuit dans cette ville... Je ne suis pas sûre que le trio de glousseuses derrière moi soit bien capable de réfléchir par lui-même... Dit-elle en souriant narquoisement.

C'était vrai quoi ! C'était bien beau de lui vanter les mérites du Rabbit Hole, mais il fallait être réaliste. Ce bar était surtout un repaire pour les paumés de la ville et ceux qui rêvaient d'un moment d'aventure, de frisson et qui venaient donc traîner dans ce bar du quartier pauvre de la ville. Emma hocha la tête quand il lui demanda s'il pouvait l'appeler par son prénom, avant de froncer les sourcils quand il lui demanda la raison de sa présence dans la ville. Elle qui avait cru être débarrassée de cette corvée...

- Personne ne peut me faire obtenir ce que je souhaite... Dit-elle avec un soupir. Personne ne pourrait lui donner l'identité de ses parents. Quant à ma présence en ville... Mon fils, que j'avais du mettre à l'adoption à sa naissance, m'a retrouvé. Et il m'a ramené ici. Fin de l'histoire. Expliqua-t-elle avec un petit haussement d'épaules.





Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ True Love : She's the Puppet on a string, with a broken mind

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Schizophrenic
MessageSujet: Re: Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. [PV Niels Morck]   Ven 21 Aoû - 11:13




Il n'avait pu retenir un léger rire quelque peu sincère, il ne s'attendait nullement à un tel répondant, lorsque Emma fit référence aux trois poules qui caquetaient dans leur coin. Cette étrangère que tout le monde semblait déjà idolâtrer n'avait donc pas sa langue dans sa poche, capable de faire une forme d'humour assez basique mais plaisant, décidément elle plaisait de plus en plus à Niels sur bien des rapports. Pas dans le sens qu'il voulait passer une nuit en sa compagnie et de manière plus privée, quoique si quelque part il ne serait aucunement contre il devait bien l'avouer mais là n'était pas la question à cet instant, juste que ceci renforçait un peu plus sa conviction qu'il fallait s'en faire une alliée avant tout ou du moins être de son côté pour la suite des événements au cas où. Buvant tranquillement le reste de sa bière il l'écouta avec la plus grande attention, le moindre détail qu'il soit aussi bien dans la parole que dans les gestes étaient bons à prendre et surtout à analyser
d'une manière ou d'une autre, préférant de bien loin prendre ses informations à la source même que de se fier aux dires des autres habitants. Ils étaient tous dans une cacophonique sans nom au sujet de la blonde qu'ils étaient prêts à raconter tout, mais surtout bien n'importe quoi ça c'était clairement visible, histoire de relancer le débat et surtout être celui qui aura une nouvelle croustillante pour être sous le feu des projecteurs même si c'était pour quelques instants. Les théories les plus folles avaient circulé en fait, il y avait eu par exemple la rumeur qui disait qu'elle convoitait la place de la mairesse et que Regina faisait tout son possible pour la contrer, or au final le fin mot de toute cette histoire était plus simple que de prime abord. Un enfant était derrière tout ça, c'était bien moins exotique de ce qu'il avait pu entendre jusqu'ici et était presque légèrement déçu, les rumeurs quant au fait qu'il s'agissait d'Henry Mills semblaient donc se confirmer et tout prenait sens. Emma voulait se rapprocher de son fils qui avait été adopté par le grand manitou de Storybrooke, vu son côté cerbère la lutte pouvait être terrible bien évidemment, mais ceci n'avait rien à voir avec un poste à la mairie.

« Je vois... Je reste convaincu que l'on peut toujours obtenir ce que l'on souhaite, même si ce n'est pas toujours facile et que parfois il faut vraiment du temps. J'espère qu'au final vous trouverez tout de même Emma. »

Niels aurait souhaité en savoir plus à ce sujet, connaître les rêves des personnes c'était quelque part connaître leur faiblesse et il était toujours bon d'en connaître plus sur autrui pour sa propre survie, cependant il savait pertinemment qu'il ne devait nullement se montrer trop gourmand et accepter pour l'instant qu'elle n'en dise pas plus. Après tout il n'était qu'un étranger, dans une ville qui pouvait bien être bizarre et surtout dans un bar où la majorité des personnes présentes pouvaient se relever infréquentables à plusieurs niveaux en réalité, il ne pouvait à aucun moment lui en tenir rigueur et il comprenait même très bien. Et puis il était plus intéressant à ses yeux de cultiver doucement ce petit jardin secret, travailler durement pour avoir justement son dû quand le moment opportun viendrait, c'était là même toute l'essence de ce qu'il prenait pour un jeu des plus amusants. Cependant le soupir qu'elle avait eu indiqué avant tout une sorte de perte d'espoir, pouvant émettre la théorie que soit la tâche était compliquée soit elle traînait depuis trop longtemps soit un mélange des deux aussi, et peut-être que par la suite il pourrait en tirer partie or à l'heure actuelle il mettait cette information dans le coin de son esprit. En revanche pour ce qu'il concernait le fils d'Emma le sujet était plus épineux, une sorte de challenge assez conséquent tout de même il devait bien l'avouer, s'il avait été placé à l'adoption c'était qu'elle avait été incapable de s'en occuper or la plus grosse erreur qu'il pourrait bien faire c'était de lui relever. Niels voyait bien comment été les parents qui venaient déposer leurs enfants à la garderie, la moindre petite remarque qui concerne l'éducation de leurs enfants si elle n'était pas vraiment de l'ordre de la flagornerie déclenchait un semblant d'apocalypse, les plus doux des agneaux devenaient des lions qui défendent leur petit mais aussi leur système d'éducation. Sur ce coup-ci il devait la jouer fine, ça ne serait vraiment pas facile, le sujet des enfants était une corde sensible qui pouvait se rompre à tout instant.

« Vous devez vraiment tenir à lui pour l'avoir suivi jusqu'à Storybrooke, mais surtout y rester il faut dire ce qui est, je pense qu'il a beaucoup de chance de vous avoir. Même si ça ne doit pas être vraiment simple comme situation s'il vous a fait venir prouve aussi qu'il a beaucoup d'affection à votre égard, si ce n'est pas trop indiscret est-ce qu'il vous a dit pourquoi il souhaite vous avoir à ses côtés ? Enfin... Vu que je travaille avec des enfants je trouve qu'il est toujours intéressant de voir comment ils évoluent et grandissent en fait. On ne voit pas toujours où ils veulent à venir mais quand on prend du recul parfois ça prend tout son sens. »

Après tout il l'avait dit plus tôt, il ferait tout pour l'aider d'une manière ou d'une autre même si pour ceci il devait donc aussi travailler du côté d'Henry, et si améliorer la relation d'Emma avec son fils le faisait entrer dans ses bonnes grâces alors il n'hésiterait pas un seul instant.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Run for Cover
You got big smile, those fake moves. I heard heaven and thunder cry. Don't be afraid of the fear that's a plain eyed trap, you know you're not the only one, and don't look back just run for cover... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. [PV Niels Morck]   Sam 22 Aoû - 12:02

Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis.
Emma Swan & Niels Morck


L'homme l'intriguait. Il fallait dire qu'il n'était pas habituel pour Emma d'être en compagnie d'un homme quand elle n'en avait pas envie. Or Niels s'était plus ou moins imposé et depuis, il cherchait à en savoir plus. Avec plus de tact et de subtilité que les autres, certes, mais au fond, elle ne semblait être qu'une curiosité dans cette ville. Et ça, c'était vraiment quelque chose que la blonde avait du mal à comprendre. Elle qui avait vécu dans l'anonymat des grandes villes se retrouvait au centre de l'attention, ce qu'elle n'avait jamais souhaité.

De plus, elle commençait à comprendre un peu qu'ici, les gens s'étaient mis en tête qu'elle pourrait prendre la place de Regina. Et du coup, certaines manœuvres commençaient à se mettre en place, à son grand dam. Certains cherchaient à lui faire comprendre qu'ils étaient de son "côté", d'autres étaient fidèles à Regina et la plupart ne voulait pas prendre partie. Et Emma s'était retrouvée au milieu de tout cela sans trop savoir comment... D'autant plus qu'elle n'en avait strictement rien à faire de cette histoire de Mairie... Tout ce qui l'intéressait actuellement, c'était Henry, point barre. Mais cela semblait être trop demandé aux habitants de la laisser tranquille...

La jeune femme s'était retrouvée à raconter à cet homme qu'elle était ici pour son fils et qu'il ne parviendrait pas à obtenir pour elle ce qu'elle souhaitait de tout son cœur. Parce qu'il ne s'agissait pas de son fils, mais de l'identité de ses parents et de la raison pour laquelle ils l'avaient abandonné dans la forêt, pas très loin d'ici d'ailleurs... Ce à quoi elle n'avait pas envie de penser en fait. Longtemps, Emma les avait recherché, voulant connaître son passé pour pouvoir avancer... Mais elle n'était jamais parvenue à conserver une piste sérieuse qui l'aurait mené jusqu'à eux. L'espoir s'était envolé de son cœur et c'était en partie à cause de tout cela que la blonde avait abandonné son enfant. Elle avait voulu une vie meilleure pour lui, une vie qu'elle n'était pas en mesure de lui offrir...

- C'est beau de rêver... Rétorqua -t-elle au jeune homme, pinçant un peu les lèvres. Il faut parfois accepter la triste réalité et ne pas s'engluer dans de vains espoirs. Mais merci Ajouta-t-elle avec un petit sourire crispé.

Le blond lui parla ensuite de son fils, essayant de lui extorquer des informations supplémentaires. La manœuvre était habile et ce n'était que parce qu'elle avait trop fréquenté des beaux parleurs qu'elle avait réussi à reconnaître cela. Autrement, Emma se serait sans aucun doute laisser prendre par ce petit discours sans gravité. Elle fut étonnée d'apprendre qu'il travaillait auprès d'enfants. Qu'est-ce qu'un homme comme lui, manifestement très à l'aise dans un bar rempli de gens pas très réglos d'après ce qu'elle avait entendu dire, pouvait trouver de gratifiants à travailler avec des gosses ?

- Je ne sais pas... Je connais ce môme depuis seulement quelques semaines... Bien sur, il m'intrigue et j'ai besoin de savoir qu'il va bien, maintenant que je le connais, mais pour le reste... Je crois qu'il est bien mieux sans moi et qu'il finira par s'en rendre compte. Déclara-t-elle en haussant les épaules, avant de boire une gorgée de sa bière. Il croit m'aimer, il y a une différence ! Rétorqua-t-elle. Henry est en pleine guerre avec sa mère, alors il a mis une personne au milieu pour essayer de s'en sortir... C'est sans doute à cause de l'adolescence qui arrive rapidement... Dit-elle avec une nonchalance feinte. Oh oui il me l'a dit... Ajouta-t-elle avec un sourire ironique... Une histoire à dormir debout, à propos d'une malédiction lancée par sa mère qui aurait amené ici les personnages de contes - et qui leur aurait tout fait oublié au passage - que je serais la seule à pouvoir briser... Vous voyez ? C'est un simple prétexte pour que je me mette entre sa mère et lui...

Elle aurait du partir dans ces circonstance... Mais Emma savait que Regina lui avait menti le second jour, quand elle avait ramené Henry à sa mère et qu'elle avait demandé à celle-ci si elle l'aimait. La Mairesse lui avait alors menti. Et c'était pour cela qu'elle avait décidé de rester. Parce qu'il fallait qu'elle sache que son fils serait en sécurité quand elle partirait. La jeune femme ne parvenait pas à se défaire de ce besoin... Besoin qu'elle ne comprenait pas vraiment en fait, parce qu'elle n'était pas capable d'avoir la fibre maternelle, ayant été privée d'une mère...





Revenir en haut Aller en bas
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☂ Conte : Rozen Maiden

☂ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☂ True Love : She's the Puppet on a string, with a broken mind

☂ Avatar : Calvin Harris
© Crédit : Schizophrenic
MessageSujet: Re: Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. [PV Niels Morck]   Mer 26 Aoû - 16:50




Cette Emma Swan était loin d'être ordinaire c'était le moindre que l'on puisse dire, en dehors du fait qu'elle était comparable à un animal étrange que les habitants dévisageaient sans se vraiment se soucier de l'effet qu'ils pouvaient produire sur elle, elle n'était pas comme les autres personnes qui pouvaient bien peupler Storybrooke à de rares exceptions. Elle n'était pas dupe. Niels pouvait observer à sa manière de répondre et ses gestes que son petit manège avec elle ne prenait pas, le corps finissait toujours par trahir et c'était bien le cas ici il en était certain, la façon assez crispée de ses lèvres ou la façon dont ses épaules et le reste ne semblaient jamais se relâcher était un bon indicateur. C'est ce qui rendait le jeu encore plus amusant à son goût, restant d'une neutralité extérieure alors qu'au fond de lui il en était presque satisfait, il était manipulateur au possible pour utiliser les autres mais le fait qu'une personne ne prenne pas dans ses fils pour devenir un pantin était assez rare qu'il devait savourer cet instant si particulier. Cependant une satisfaction personnelle vient aussi prendre sa place lorsque la jeune femme vient à parler d'Henry, continuant d'écouter avec attention la moindre information qui pourrait lui être utile par la suite si leurs chemins viendraient à se croiser et ils le devaient, quelque part c'était un peu comme si elle se confiait et il ne put que prendre ceci comme une petite victoire mais si la guerre n'était aucunement encore remportée à l'heure actuelle. Or il fut bien plus intrigué par cette histoire de contes que par tout le reste, se demandant quelque part s'il ne pourrait pas trouver un moyen d'exploiter au maximum ces délires d'enfant avec Henry, le fils de la mairesse avait plus d'imagination que toute la ville réunie il fallait bien croire. Faisant quelque peu tourner sa bouteille de bière entre ses mains il réfléchit à la situation, tentant de voir comment il pouvait bien en tirer avantage et avoir la meilleure part au final, avant de reporter son regard vers la fameuse Emma.

« Vous savez Emma... Je ne pense pas que ça soit anodin que votre fils vous ait ramené, je veux dire par-là vous tout particulièrement. Vous pouvez voir ça comme un caprice passager de sa part mais pour vous trouver il a tout d'abord dû faire de longues recherches certainement, puis le voyage jusque chez vous, et enfin trouver le courage de venir vous parler malgré le fait que vous l'avait... abandonné en quelque sorte...  Je ne suis pas là pour vous juger, vous l'avez confié à une personne car pour vous elle était plus apte que vous à s'occuper de lui et ce qui prouve que vous teniez à lui aussi. Mais entre nous Emma vous devriez y réfléchir peut-être plus sérieusement, ne pensez-vous pas quelque part que c'est plus qu'une histoire de révolte envers son autre mère ? S'il a fait tout ceci n'est-ce pas parce qu'il a réellement besoin de vous ? »

Quelque part c'était vraiment la réflexion que Niels pouvait se faire, Henry avait très certainement dû affronter certaines craintes pour approcher sa véritable mère, il pourrait même en tirer parti que de pouvoir ne serait-ce qu'un minimum aider l'étrangère à se réconcilier avec son fils. Et puis il y avait une tout autre raison aussi, en dehors du fait qu'elle pourrait avoir une certaine reconnaissance à son égard ou bien lui accorder sa confiance qu'il pouvait habituellement attendre, c'était juste un fort ressentiment intérieur qui ne s'expliquait nullement en réalité mais quelque chose lui chuchotait à l'oreille qu'il devait la convaincre de rester à Storybrooke. Pourquoi ? Aucune idée vraiment, pour une fois qu'il ne trouvait pas une raison bien définie ou avait une idée plus précise en tête c'était inédit, juste qu'il devait le faire et s'il y a bien quelque chose en laquelle il avait une confiance totalement aveugle c'était son instinct qui ne le trompait jamais. Même s'il ne pouvait pas convaincre entièrement Emma il pouvait au moins essayer de semer le doute, car même si ce soir il ne pouvait réussir ce qu'il voulait au moins s'il pouvait lui mettre en tête ce petit grain de sable qui avait par la suite le pouvoir d'enrayer la machine c'était ça de gagner, ceci serait déjà un grand pas en avant dans ce qu'il entreprenait. Il arrêta de jouer avec la bouteille pour la laisser tranquillement sur le comptoir, toujours en observant la blonde mais pas non plus de manière à ce qu'elle se sente comme sous un microscope mais plus d'une manière qui se voulait amicale, haussant alors les épaules avant de reprendre.

« Lorsqu'on fait à la guerre à quelqu'un comme vous l'avez si joliment dit on ne demande pas au premier pèlerin qu'on croise de se battre à ses côtés, on ne choisit pas non plus le plus fort ou le plus valeureux chevalier qui existe, on prend avec nous la personne en laquelle on a le plus confiance justement. Quant à cette histoire de malédiction... Peut-être qu'il parle de sa vie de manière générale, le fait que vous devez la briser voudrait dire qu'il souhaite vraiment votre aide Emma mais qu'il ne sait peut-être pas comment vous la demander plus clairement... Ou peut-être que je me trompe totalement et que votre fils a juste beaucoup d'imagination je dois bien l'avouer ! »

Légèrement il rit à sa dernière remarque, après tout il ne devait pas confirmer des dires ou être un monsieur je-sais-tout car il n'y avait rien de plus agaçant, il offrait une sorte d’interprétation qui pouvait laisser une assez large manœuvre de spéculation pour Emma. Il restait pourtant indéniable que l'enfant comptait beaucoup sur sa véritable mère dans cette histoire, apparemment lui aussi avait su miser sur le bon cheval s'il pouvait dire, et Niels comptait bien en faire autant car si la vie lui avait appris quelque chose c'était qu'il valait mieux suivre le jugement de valeur d'un gamin que celle d'un adulte. Les enfants comme Henry voyaient des choses qui pour les grandes personnes étaient invisibles, ils remarquent bien plus de détails et parfois ceux qui pouvaient être insignifiants étaient pourtant les plus importants, ce qui lui confirmait le fait qu'il devait tout faire pour être du côté de cette étrangère dans l'histoire mais sans pour autant jeter le parti de Regina si jamais le vent devenait plus clément à la longue. Après tout il n'était plus un enfant et contrairement à eux il savait pertinemment que ce n'est pas le plus gentil qui l'emporte mais le plus puissant, c'était la cruauté du monde adulte dans lequel ils vivaient qui voulait ceci, alors pour l'instant il préférait dire qu'il donnait une sorte de petit coup de pouce à Emma en toute simplicité. Doucement il se releva de son siège, s'assurant d'être parfaitement stable sur ses deux jambes, adressant un sourire amical à celle qui était l'attraction du moment. Il sortit un bout de papier froissé et un stylo de sa poche pour y inscrire son numéro de téléphone, c'était toujours mieux que ça soit dans ce sens-ci et non pas l'inverse en ce qui concernait ce contact, rangeant le stylo avant de lui laisser le papier.

« En tout cas chère Emma Swan je suis heureux d'avoir fait votre connaissance, je ne souhaite pas vraiment vous importuner plus longtemps j'ai bien compris que vous n'étiez pas là pour que le premier type du coin vous prenne en otage toute la soirée. Je serais sincèrement ravi de vous revoir en une autre occasion et surtout un autre endroit que celui-ci, faites moi signe quand vous le souhaitez si jamais, et commandez ce que vous souhaitez ça sera pour moi ne vous inquiétez pas. Oh je tiens à signaler que ce que je vous ai dit plus tôt tient toujours : je me ferais un plaisir de vous aider. Qui sait, vous pourriez être très étonnée. »

Un dernier signe de tête et Niels repartie comme il était venu, il n'avait aucune raison de forcer un peu plus les choses et ceci n’amènerait rien de bon il en était sûr, maintenant il ne lui restait plus qu'à être patient comme il savait si bien le faire alors qu'il quittait le Rabbit Hole.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Run for Cover
You got big smile, those fake moves. I heard heaven and thunder cry. Don't be afraid of the fear that's a plain eyed trap, you know you're not the only one, and don't look back just run for cover... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. [PV Niels Morck]   Ven 28 Aoû - 11:57

Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis.
Emma Swan & Niels Morck


Niels lui expliqua plusieurs fois de suite que ce n'était pas anodin si Henry était venu la chercher. Pour lui, cela allait au delà de cette histoire étrange de personnages de conte ayant subi une malédiction. Le petit lui aurait prouvé qu'il avait une confiance énorme en elle, alors même qu'il ne la connaissait même pas ! Non, c'était bien trop alambiqué... Emma restait persuadée qu'Henry avait simplement voulu connaître ses origines et voir si cela ne pouvait pas l'aider dans ses relations avec sa mère adoptive. Chercher plus loin ou admettre que la théorie de Niels pouvait être en partie vrai, cela reviendrait pour Emma à prendre plus de responsabilités auprès de cet enfant qu'elle avait préféré laisser à une famille, afin qu'il reçoive amour et tendresse, ce qu'elle ne pensait pas pouvoir donner un jour à quelqu'un...

- Peut-être avez-vous raison... Mais vu les derniers événements, je crois que c'est surtout pour servir de tampons entre sa mère et lui qu'il m'a fait venir... Se borna-t-elle à dire.

La jeune femme pouvait être têtue quand elle le souhaitait et il ne valait mieux pas insister plus avant. Emma pourrait devenir grognonne à force... Et en général, ce n'était jamais bon. De toute façon, elle commençait déjà à avoir envie qu'il lui foute la paix, parce qu'il avait installé le doute en elle. La blonde n'aimait pas se retrouver dans cet état et elle en voulait à Niels d'avoir réussi. Mais dans le même temps, elle s'en voulait à elle-même de l'avoir écouté... Quand il prit congé, ce fut un véritable soulagement pour la jeune femme.

- Merci... Dit-elle en prenant le papier. Nous aurons sûrement l'occasion de nous recroiser, ce n'est tout de même pas une aussi grande ville que cela... Ajouta-t-elle avant de le saluer.

Sans y faire attention plus que cela, Emma rangea le papier dans la poche arrière de son jean, finit sa bière puis sortit du bar. L'atmosphère étouffante qui y régnait fut balayée quand elle se retrouva à l'air frais. La blonde tourna le dos au bar et rentra chez elle.





Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. [PV Niels Morck]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Suis-moi je te fuis, fuis-moi je te suis. [PV Niels Morck]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-