Partagez | 
 

 It's a pirate's life for you

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Celui qui m'arrange
☂ True Love : Ma princesse qui c'est embrochée sur son épée

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Plein de gens <3 | Tumblr
MessageSujet: It's a pirate's life for you   Lun 20 Juil - 22:18


It's a pirate's life for you
We can live the life Milah wanted for us, as a family.

Milah… Ce nom me fait encore tellement souffrir. Je continue à regarder le tatouage que je viens de me faire assis seul dans l’ombre de ma cabine dans un mutisme absolu. J’ai marqué ma peau dès que j’ai appris l’existence de la dague du Ténébreux, comme pour garder un éternel souvenir de ma vengeance… me souvenir que jamais je ne dois abandonner, je ne trouverai le repos qu’une fois Rumplestiltskin mort à mes pieds. Le regard assombri je retrace le contour de ce tatouage avec le bout acéré de mon crochet, dans un mouvement un peu trop brusque je ne remarque pas tout de suite que je m’écorche le bras avec ma prothèse d’argent. Bloody hell ! Je me saisis d’un morceau de tissus qui traine sur mon bureau pour projet de stopper le sang… J’ai bien dit comme projet, qui est bien sûr impossible vu l’absence de ma main gauche. Ce maudit crochet ! Dans un dernier geste désespéré je balance le tissu à travers la pièce et plante à plusieurs reprises mon crochet dans la table le maudissant, encore un rappel de cette journée de malheur. Ok… on se calme. Si j’écouterai mes pulsions ma cabine serait ravagée. On respire… Je n’arrive qu’à nettoyer la plaie avec du rhum que je recrache sur mon bras, nettoyant ensuite mon bras ensanglanté contre ma veste rouge. Tant pis pour les tâches, Smee va nettoyer tout ça. Je prends mon lourd manteau avant de sortir de ma cabine avec un présent en main.

Le soleil qui surplombe le ciel m’aveugle dans un premier temps, ça doit être ça de passé des ténèbres à la lumière. Je supervise rapidement l’équipage pour constater que chacun fait son devoir, Smee à la barre voguant autour de cette maudite île dont je suis prisonnier. Maintenant que je connais le moyen de tuer le Ténébreux je dois absolument quitter cette île. L’ironie, apprendre comment tuer le père avec l’aide du fils. Je le vois justement accoudé à la rambarde de mon brick, c’est une fois mon masque mis en place que je m’avance jusqu’à lui. Faire semblant que tout va bien, ne pas le voir comme ce qu’il est réellement ; le fils de la femme que j’ai perdue et accessoirement le demi-frère de ma fille. Dieu c’est compliqué…  

« Tu profites de l’air marin lad ? »

Je m’adosse à côté de lui en lui souriant. Ce n’est pas un faux-sourire comme je pourrais faire aux autres personnes, non je crois qu’au fond je me suis attaché à ce gamin.

« Maintenant que tu sais les bases de la navigation, je crois qu’il est temps que t’apprennes à manier une épée. »

D’un geste solennelle je lui présente l’arme que j’avais en main, un coutelas parfait pour lui.

« Il est pour toi, prends le. »

Je me dégage de la rambarde pour sortir mon propre sabre reculant de quelque pas sur le pont de mon navire.

« Avant toute chose, montre-moi comment tu te sers d’une épée. Ne t’inquiète pas, tu me feras aucun mal. » Je lui fais un clin d’œil avant de tourner mon arme afin d’échauffer mon poignée. « Pense comme si l’épée était une extension de ton bras. Si tu penses de cette manière, ton mouvement sera fluide. »

Je lève mon épée, prêt à recevoir son premier coup. Apprendre au fils de son ennemi à se battre… l’ironie continue. Je continue à voir son arrivé sur mon navire comme un signe, peut-être un signe de Milah elle-même. Peut-être qu’ainsi je pourrais réaliser son rêve avec lui et notre fille. God ! Pourquoi je pense à ça ?! Tuer le Crocodile, je ne peux penser à autre chose ! Si je continue à être perdu dans mes pensées, je vais louper sa première attaque…
code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t En ligne
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: It's a pirate's life for you   Sam 25 Juil - 21:21

It's a pirate life for you !
I want to be be a pirate cause a Pirate's life is free ☠ Ft Captain Hand Hook
Accoudé à la rambarde du navire, Baelfire avait les yeux plongés dans le bleu de l'horizon. Du côté où il se trouvait, il n'avait que ça à voir. En effet, depuis qu'il avait mis les pieds sur ce bateau pirate, le Jolly Roger, comme il semblait s'appelait, ils n'avait cessés de naviguer à vitesse lente non loin d'une île, sans jamais s'y arrêter. A ce qu'il avait compris, il s'agissait d'une île dangereuse, sur laquelle vivait les "enfants perdus", un groupe de jeunes un peu sauvages qui en avaient visiblement après lui. Le jeune brun n'avait jamais osé poser plus de questions au capitaine, Killian Jones, à ce sujet, mais il supposait que s'il n'était pas tombé, l'ombre qui l'avait mené ici l'aurait déposé directement sur l'île...

Baissant la tête, il soupira longuement. Qu'avait il fait pour mériter une vie pareille ? Pourquoi à chaque fois qu'il était heureux quelque part, la magie devait elle tout gâcher de nouveau ? La seule et unique chose qu'il avait voulu, c'était avoir son père de retour comme avant. Mais il l'avait laissé tomber dans ce portail, choisissant cette stupide dague plutôt que lui. Après il avait rencontré la jeune Wendy Darling, avait intégré sa famille et encore une fois, il avait été emporté dans un autre monde... Ici, il y avait Leÿlin, la fille du capitaine avec qui il s'entendait bien, l'équipage était gentil avec lui, enfin, plutôt gentil pour des pirates.. Mais Baelfire ne se sentait pas à sa place ici... Il fut interrompu dans ses pensées négatives par le capitaine en personne du Jolly Roger.

Il lui lança un sourire timide, et ce dernier ne lui laissa même pas le temps de répondre à sa première phrase que le pirate lui tendait une épée. Les yeux légèrement écarquillés, Baelfire jaugea du regard la lame, avant de sourire grandement, empoignant l'épée qui dans ses mains lui paraissait plutôt légère, un poids parfait pour lui.

- Pour moi, vraiment ? Demanda-t-il, son regard passant sans cesse de l'arme au pirate, un sourire toujours fiché sur ses lèvres. Merci...

Depuis toujours, Baelfire avait rêvé d'apprendre à manier une épée, mais son père avait toujours trouvé ça trop dangereux pour lui. Pourtant il aurait bien voulu lui, aller ce battre lors de la guerre des ogres, il n'avait pas peur...

Pense comme si l'épée était une extension de ton bras...

Se répéta-t-il dans sa tête, alors qu'il se mit dans ce qu'il pensait être une position de combat, face au pirate. Les sourcils froncés, les yeux brillants dans l'excitation de manier une arme,  il bondit sans vraiment réfléchir sur le pirate. Mais en fin de compte, la seule chose qu'il parvenait à faire était de frapper son épée contre la sienne...
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Celui qui m'arrange
☂ True Love : Ma princesse qui c'est embrochée sur son épée

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Plein de gens <3 | Tumblr
MessageSujet: Re: It's a pirate's life for you   Ven 28 Aoû - 9:44


It's a pirate's life for you
We can live the life Milah wanted for us, as a family.

Voir les yeux de Baelfire briller comme ça, c’est une réussite. Il ne se débrouillait pas trop mal avec une épée à la main. Sa position de combat ce n’était pas encore ça, mais au moins il arrivait sa lame contre la mienne avec force c’était un bon début. Je l’encourage à chacun de ses mouvements jusqu’à ce que je repère une erreur au niveau de sa posture de combat.

« Ton équilibre Bae’. »

Pour lui montrer son erreur je fais une passe un peu plus violente que les autres qui lui font perdre son équilibre, je le rattrape avec mon crochet par sa chemise le remettant sur ses petits pieds. D’un geste avec le coté plat de mon épée je lui écarte un peu les jambes et les positionnes comme il le faut.

« Voilà une posture de combat. Si tu perds ton équilibre en combat, tu meurs. Entendu ? On continue. »

Je reprends le combat souriant en constatant que Baelfire suivait cette consigne. L’équilibre ça allait, mais il manquait encore quelque petite chose…

« Tu te bats comme un chevalier. Je te félicite. Mais ça ne va pas te sauver lors d’un affrontement avec un pirate. Les chevaliers se battent avec honneur tu vois ? Les pirates aussi oui, enfin la plupart, mais on a nos petits privilèges. Tu dois évaluer ton terrain, t’en servir pour coincer ton ennemi. Utiliser la moindre petite chose pour avoir l’avantage sur lui. Bouge, sert toi de l’espace que tu as en ta possession. C’est comme ça que tu remporteras la victoire. »

Pour confirmer mes dires je l’enchaine, gentiment, de plusieurs attaques jusqu’à ce que je le coince contre le grand mât du Jolly Roger, contre les bittons de mon navire. Je maintiens son arme au-dessus de sa tête avec ma propre arme et mon crochet.

« Tu vois, là tu es coincé. Regarde les cordages à côtés de toi. Tu n’as qu’à prendre une de ses cordes et tu es expulsé de l’autre côté du pont. C’est une bonne échappatoire dans ce genre de situation. »

Je le relâche en rangeant mon épée à mon ceinturon lui ébouriffant les cheveux tout de suite après en rigolant.

« Tu es très doué mon garçon. Tu ferais un bon pirate tu sais. Je te donnerai des cours particulier de combat si tu le souhaites, Leÿlin accepterait aussi j’en suis sûr. Sinon… Tu peux toujours attaquer Smee, il t’en voudra pas. »

Je lui fais un clin d’œil avant de me dégager complètement de lui, au même moment je vois Smee arrivé vers moi avec une expression qui ne me plait guère… Il me chuchote quelque chose à l’oreille avant de s’incliner devant moi sous un regard noir que je lui lance.

« Retrouvez-la ! Fouillez toute l’île s’il le faut ! »

Je vois mon second et deux autres membres de mon équipage qui prennent aussitôt un canot pour partir en direction de l’île. Jamais cet enfant ne va m’obéir… Partir comme ça à l’aventure… mais alors que j’allais maudire comme un marin contre la rambarde de mon navire je vois au loin une personne dans les airs. Je me saisis de ma longue-vue en claquant la mâchoire quand je constate le maître de Neverland volé vers mon bâtiment. Je me tourne vers Bae’.

« Cache-toi. Quoi que tu puisses entendre, ne te montre pas ! »

J’espère seulement qu’il va m’obéir…
code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t En ligne
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: It's a pirate's life for you   Ven 28 Aoû - 15:46

It's a pirate's life for you !
I want to be a pirate cause a Pirate's life is free ☠ Ft Captain Hook and Peter Pan
Baelfire était concentré sur ses gestes de bras, essayant de ne pas passer pour un poltron ou même une mauviette devant le capitaine du navire. Déjà que ce dernier avait eut la gentillesse de l'héberger à bord de son navire, et de ne pas le balancer aux enfants perdus. Du coup quelque part il se devait de lui être reconnaissant, bien qu'en premier lieu, en raison de ce que son père lui avait raconté sur les pirates, et sur ce qui était arrivé à sa mère par leur faute, il s'était montré un peu méfiant face au capitaine au crochet à la place d'une main...

Du coup lorsqu'il chancelait un peu, ayant voulu trop tendre le bras en avant, il écoutait attentivement les conseils du pirate. D'ailleurs, alors que justement il se penchait une fois de plus un peu trop en avant de façon involontaire, Jones lui asséna un coup qui lui fit perdre l'équilibre. S'attendant à heurter le sol de plein fouet, Bae ferma les yeux par réflexe mais fut en fin de compte remis sur pied par le fameux crochet de son "adversaire".

« Voilà une posture de combat. Si tu perds ton équilibre en combat, tu meurs. Entendu ? On continue . »
-  Bien.

Il n'avait pas tord, cette nouvelle posture qu'il lui avait fait prendre lui permettait d'être beaucoup plus ouvert sur la défense comme l'attaque, et lui permettait de beaucoup plus se mouvoir entre chaque coup d'épée qui ricochait sur celle du capitaine.

Enfin, le jeune était heureux des compliments de son capitaine, mais en même temps, il était heureux de combattre tel un chevalier. A la base, c'était ce qu'il voulait devenir. Une combattant plein d'honneur qui défendait sa patrie. Pas un pirate qui sillonnait les mers. Bien que ce sentiment d'aventure et de liberté l'enviait un peu quelque part... Il n'avait pas le choix. Il se trouvait en mer, donc si il voulait avancer, il devait s'accommoder. Et justement, peu de temps après les mots du pirate, ce dernier accéléra la cadence de ses coups, à un point que Baelfire fut impuissant et incapable de répliquer.

Lorsque le capitaine le relâche enfin, il lui rendit son sourire, remettant son épaisse touffe de cheveux en place comme il put. Décidemment, ce pirate était si gentil avec lui.

« Tu es très doué mon garçon. Tu ferais un bon pirate tu sais. Je te donnerai des cours particulier de combat si tu le souhaites, Leÿlin accepterait aussi j’en suis sûr. Sinon… Tu peux toujours attaquer Smee, il t’en voudra pas. »
- Vraiment ? Répliqua-t-il, heureux de n'être pas aussi mauvais qu'il le pensait. Ce serait avec plaisir !

Après tout, il s'entendait à merveille avec la jeune fille du capitaine, donc si en plus il pouvait prendre des cours avec elle, ce serait génial. Bien que Leÿlin lui mettrait misère en duel à l'épée, il n'avait aucun doute la dessus. Lorsqu'il mentionna Smee, un petit sourire amusé commença à se dessiner sur ses lèvres, et justement, quand le dit pirate arriva en direction de son capitaine, Baelfire rigola. Mais s'aretta aussitôt, remarqua l'air inquiet sur son visage. Aux paroles du capitaine Jones, la nouvelle recrue du Jolly Roger supposa qu'il s'agissait encore de Leÿ qui avait fait la folle en s'aventurant sur l'île... Mais en apercevant Killian Jones sortir sa longue vue, il leva les yeux et remarqua à son tour une silhouette volante se dirigeant vers eux. A sa vue, Bae serra des dents, son poignée plus fermée que jamais sur la petite lame d'entrainement que le pirate lui avait refilée.

« Cache-toi. Quoi que tu puisses entendre, ne te montre pas ! »

A ces mots, Baelfire fronça les sourcils.

- Qu-quoi, mais pourquoi ?

Si c'était pour lui que les enfants perdus venaient, il en avait marre que tout l'équipage du capitaine Jones prenne des risque par sa faute en restant ainsi. Si il pouvait se battre pour sa liberté, il le ferait. Il ne voulait plus se contenter de rester ainsi cacher dans la cale du navire pendant que les pirates s'assuraient de le couvrir en surface. Baelfire ne voulait pas être un lache. Mais voyant le regard insistant du pirate, Bae soupira et se dirigea vers les câles du navire. Comme toujours. Mais il fit en sorte de se glisser dans une où il avait un point de vue minimal sur le pont supérieur afin d'épier la conversation du pirate et de l'enfant perdu, sans réellement se douter que cette fois ci ce n'était pas à n'importe quel enfant perdu qu'ils avaient à faire...

D'ailleurs, lorsque ce dernier se posa sur le Jolly Roger, et ouvrit la bouche, Baelfire frissonna. Cette voix, il n'y avait aucun doute à avoir, il la connaissait ! Cette façon de parler, c'était la même que celle de ce joueur de flûte qui l'avait convié à danser autour d'un feu de camp dans la joie et la bonne humeur en compagnie d'autres enfants. Ce pourrait il que ce soit le même ? Il y avait de fortes chances... Il devait être assez effrayant, pour que même son père se permette de fuir devant lui plutôt qu'autre chose... En silence, il observa tant bien que mal la scène qui se déroulait au dessus de sa tête...

(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: It's a pirate's life for you   Ven 28 Aoû - 19:03




It's a pirate lost boy's life for you
Ft. Pirate et Bae
 
Les garçons dansaient autour de moi, j'étais leur noyau, leur dieu. Ils dansaient dans cette atmosphère sauvage, anarchiste propre à Neverland en accord aux sons que j'insufflais dans ma flûte, ma flûte de Pan. De ces sons enivrants, je pouvais me sentir vivant. Félix restait en retrait, il était trop sérieux mais c'était c'était une qualité pour un chien de garde. Les pas des garçons tambourinaient contre le sol sur un rythme fascinant, leurs bouts de bois s'agitaient sans aucune synchronisation. Cette situation était à l'image de cette île, centrée sur moi. Tout se concentre autour de moi, autour de Peter Pan.

Nous dansions, faisions nos rituels qui nus était propre quand je sentis une intrus s'approcher de nous. La fille du pirate ... intéressant. L'Ombre revint elle aussi. J'ordonnais aux garçons perdus de partir, de jouer ailleurs. Je ne veux pas les avoir dans les pattes. L'ombre m'informe de la capture puis la perte de Baelfire, mon petit fils. Amusant ! J'étais assez fier ! Si il n'était pas le vrai croyant, il ferait alors un bon garçon perdu.
La fille de Hook vient ensuite m'informer de la venue de la présence ce cher Baelfire sur le Jolly Roger. Je le savais mais qu'elle le dise était encore plus palpitant, elle trahissait son père pour moi. Un joli pion venait s'ajouter dans mon jeu déjà bien rempli. Pirate tu n'oserais rien contre moi j'espère... Je viens de me trouver un Joker des plus surprenants. Je lui prends donc la main de la jeune fille d'une façon douce qui ne m'est pas habituel et interpelle Rufio :

Apporte lui à manger et occupe toi d'elle !

C'était un ordre et il le savait. Toutes paroles venant de Pan était un commandement divin auxquels ils se soumettaient. J'étais leur chef, ils m'obéissaient. Cela m'allait, ça leur allait. La situation convenait à tout le monde.
Rufio invita donc la jeune fille à le suivre jusqu'aux cabanes en hauteur tandis que je marchais paisiblement dans cette forêt luxuriante avant de prendre mon envol. Mon corps s'envolait rapidement, je pourfendais le ciel. Des traînées vertes fluorescentes suivaient ma course, comme une empreinte dont je faisais grâce au ciel de Neverland. Ce ciel m'appartenait, cette terre et cette mer. Tout était mien, tout ici était une partie de moi.
Je restais ainsi quelques secondes immobile dans les cieux, humant cet air qui se raréfiait. La liberté, la vie ... Tout cela j'en jouissais encore ici. Scrutant les alentours, je cherchais du regard le Jolly Roger en admirant l’île une nouvelle fois. Je ne m'en lassais jamais. Je fusais ensuite dans le ciel en leur direction, une fois mes esprits repris.

Je ralentissais ma course à quelques mètres du navire avant de me poser en équilibre sur la proue. Je lançais alors un regard narquois puis moqueur aux pirates qui reculaient à ma vue tandis que les bras tendus et écartés tel un funambule, je faisais quelques pas en équilibre encore sur le bord du Jolly Roger. Je chutais alors tel une plume, discrètement et gracieusement, ne faisant aucun bruit hormis le son de mes bottes qui se touchaient sur le sol du navire. Je souriais à Crochet, en posant mon index sur le bord encore du bateau et en y faisant un caresse au navire. Montrant alors cet index couvert de poussière à Killian, je pris la parole avec une voix que je voulais joueuse, sarcastique :

Tu pourrais faire un effort Crochet, je ne t'ai pas laissé ici pour qu'un navire sale gâche le paysage.

Je souriais encore, ils n'avaient rien à dire. Ils savaient que la raison de leur présence ici était que je les tolérais, que j'acceptais qu'ils restent au port. Contre l'avis de l'Ombre, mais nous n'étions qu'un. Même si elle montrait son désaccord vis à vis de la fille de Hook, je l'ignorais. Laissant mes yeux se perdre dans cet équipage de pirates. Ils étaient dans a toile et je me jouais d'eux.
Je faisais alors quelques pas vers Mouche tandis qu'à mesure que je m'approchais d'eux, les brigands reculaient. Je souriais toujours avant de rester face à Mouche, immobile. Ce cher monsieur mouche, il avait le ventre rond et le front qui prenait une teinte écarlate qui laissait échapper des gouttes  sueurs. Celles ci coulaient le long de ses tempes et de son nez. Lui arrachant la pomme qu'il tenait dans ses mains le sourire aux lèvres, je frottais le fruit juteux contre ma veste avant de croquer dedans. La bouche pleine je repris, ne m'occupant guère si ils me comprenaient :

Si le navire ... crunch .. est encore sale ... crunch ... lorsque je reviendrais ... crunch ... je ... crunch

Ma phrase était coupée par les bruits de mastication, laissant ainsi faire travailler les têtes vides de ces imbéciles. Je croquais une seconde fois dans la pomme en lâchant pas Smee des yeux, je le jaugeais avant de lui remettre la pomme désormais entamé dans les mains. D'un revers de manche, j'essuyais le coin de mes lèvres avant d'attraper et pincer les joues du second du capitaine à la manière d'un père aimant à son bébé  :

Smee tu me déçois, je m'attendais à voir un navire propre tu sais ...

Il était désormais coulant, dégoulinant de sueur tandis que je reportais mon regard vers Crochet, j'installais la peur chez son second et il le savait très bien. Killian avait assez de nerf mais dans un équipage, dans une organisation, le second était tout aussi important. Pour cela que j'avais pris pour ma part Rufio et Félix, des garçons capables et que je posais ma marque, indélébile sur Smee. Je me mis à rire avant de prendre le bonnet de Mouche, que j'adorais tourmenter, que je mis fièrement sur ma tête. Je parie qu'il m'allait à ravir. Je me pavanais devant la bande de benêts, des pas amples accompagnés de longs gestes de bras tendus soutenus par des épaules relâchées, le bonnet rouge se mouvant à chacun de mes pas. Je m'arrêtais ensuite devant Killian, prenant en main sans lui arracher son collier et jouer avec tel avec une pièce avant de me reculer suffisamment. J'haussais un sourcil puis faisait apparaître mon habituel sourire narquois :

Où est le garçon Hook ?

Il n'avait pas l'air de vouloir répondre pour le moment, ce pirate vraiment ... Je l'aimais autant que j'avais parfois envie de le tuer. Je parie que ce serait un spectacle des plus divertissants ... mais il était un pion précieux, il pouvait m'être utile et surtout nous avions un ennemi commun. Un ennemi retord et nuisible. Un cafard un peu trop encombrant. Il avait cette fureur qui me plaisait bien. Je souriais encore :

Dis le moi Pirate ...après tout  je ne voudrais pas qu'il arrive malheur à ta fille ...

Je le laissais admirer mon expression joueuse et de laisser cette menace faussement dissimilée arriver jusqu'à son cerveau perverti par la luxure et le rhum. J'étais le maître de ce jeu pervers, et  je pouvais donc me permettre d'abandonner une carte, aussi précieuse puisse t-elle être. Tandis que pour lui cette pièce avait une réelle importance, un souvenir d'unancienne vie à l'instar de cette poupée de ce cher laddie. Une fille d'un amour perdu.

Je sortais alors mon poignard de ma poche et vint caresser avec ma lame son torse velu en l'avertissant d'une voix suave mais glaçante :

Donne moi cet enfant ! Tu n'aurais jamais du osé l'approcher Hook ! Tu n'as pas honte ?!

Ma voix s'était fait plus forte alors que d'un geste du poignet, je coupais de façon insignifiante la peau du pirate, laissant seulement une traînée de sang de quelques centimètres.j'avais sa vie entre ses mains. Il le savait et je venais de lui rappeler. Un bruit venant des cales attira on attention. Je souriais,il était là.

Reprenant ce regard joueur et cette expression moqueur, je reculais encore avant de m'asseoir sur un tonneau appartenant aux pirates. Je ne lâchais ni Crochet ni les cales des yeux avant d'approcher La lame de mes lèvres. Je me mis à poser un rapide coup de langue sur celle ci afin d'y nettoyer le liquide rouge du métal immaculée de ma lame. Un sourcil haussé et ma lame nettoyé, je pus reprendre avec un simple et ultime :

J'attends ...

Mon regard s'écartait de Crochet des cales pour examiner les bords sales du navire. Non mais vraiment, un coup de balais de temps en temps c'est pas si compliqué ...  

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: It's a pirate's life for you   Dim 13 Sep - 13:43

It's a pirate's life for you !
I want to be a pirate cause a Pirate's life is free ☠ Ft Captain Hook and Peter Pan


Plus que tout, Baelfire en avait assez de cette situation. Tout le temps il devait se cacher dès qu'un moindre garçon perdu approché l'embarcation des pirates. Ok, il était bien heureux que le capitaine ne le lance pas en pâture dans la gueule des habitants de cette île, mais tout de même, devoir se cacher, comme un lâche, derrière le capitaine Hook, c'était pas très glorieux. A chaque fois, sa fierté en prenait un coup. Et ici, plus que jamais, alors qu'il reconnaissait une voix connue. Ce joueur de flute, mais que diable faisait il ici ? Et dire qu'il l'avait suivi la première fois qu'ils s'étaient rencontrés, lui ainsi qu'un bon nombre d'autres enfants de son âge. Le musicien avait dit que seuls les enfants qui se sentaient abandonnés pouvaient entendre le son de ses mélodies, et, entouré de tout ces autres enfants avec lui, Baelfire s'était senti heureux, oubliant pour la première fois l'absence de sa mère et le changement de son père. Mais maintenant qu'il était dans cette cale, observant la scène qui se déroulait au dessus de sa tête, il était quelque peu reconnaissant à son père de l'avoir ramené chez eux cette nuit là. S'il n'était pas venu à son secours, il serait peut être lui aussi enfermé avec tout ces autres enfants qui chaque nuits pleuraient depuis un moment...

Essayant d'apercevoir le visage de Hook, de voir comment il réagissait à chacune des "piques" de l'enfant perdu, Baelfire tendit son cou au plus haut qu'il put mais en faisait cela, il perdit l'équilibre et atterrit sur quelques vieilles caisses qui trainaient à ses pieds. Tiens d'ailleurs, il n'avait jamais fait attention à ces caisses, avaient elles toujours été là ? Peut être ? Il n'en était même pas sur, de toute façon en ce moment ce qui l'inquiétait le plus c'était pas si oui ou non quelqu'un avait récemment bougé ces caisses, mais plus si le bruit qu'il avait fait en tombant s'était fait entendre depuis le pont supérieur. Ne bougeant plus pendant quelques instant, calmant les battements répétés de son cœur, le jeune brun se mordit la lèvre inférieur, puis, pris d'un élan de curiosité pure, son regard se posa vers ces caisses, et sans bruit, il les ouvrit. Mais en faisait cela, jamais Baelfire n'aurait pu imaginer sur quoi il allait mettre la main.

- Hook !!

Complètement submergé par ses émotions, il n'avait même pas un instant réfléchis aux conséquences que son cri avait pu engendré, que ce soit pour lui, ou pour le pirate. Quoi que, ce qui pouvait arriver au pirate, ça, il n'en avait plus rien à faire. Une telle vague de colère à son égard brulait en lui qu'il se fichait de tout maintenant. Alors la, maintenant, on pouvait dire qu'il comprenait parfaitement la gentillesse du capitaine Hook. Depuis le début il le manipulait, depuis le début il lui avait menti sur qui il était vraiment. Après tout, il n'était rien d'autre que le pirate qui lui avait enlevé sa mère, qui l'avait laissé seul, lui et son pauvre père. Comment pourrait il resté sagement dans cette cale, alors qu'il tenait dans ses main un tissu sur lequel était brodé le visage de sa mère... Enfant perdu ou non sur le pont supérieur, il serra le portrait dans sa main gauche, alors que sa main droite était toujours serrée autour de son sabre d'entrainement, et à grand pas, monta rejoindre les hommes qui parlaient sur le pont supérieur. Une fois en haut, il ignora complètement tout les regards d'incompréhensions des pirates qui s'étaient tournés vers lui lorsqu'il avait bondit, la rage brillant dans ses yeux d'enfants. Toute son attention était concentrée vers une seule et unique personne. Le capitaine Killian Jones.

- Menteur ! Espèce de... Pirate ! Faites moi face si vous l'osez !!

Lançant des menaces qui aurait sans doute comme seul effet de faire se soulever dans l'incompréhension un sourcil du pirate, Baelfire ne resta pas en place sans rien faire, et aussitôt dit, aussitôt fait, il bondit épée en main sur le pirate, qui n'eut toutefois aucun mal à se débarrasser du frêle enfant. Mais ce n'était pas suffisant pour calmer le brun, ses sourcils toujours froncés et ses yeux brillants, il lui tendit devant le nez le portrait qui avait déclenché sa fureur.

- J'ai trouvé ça dans vos affaires ! Je connais cette femme ! Il s'agit de ma mère, vous le savais, je le sais ! Et dire que je vous avais parlé d'elle, et de mon père ! Vous m'avez menti, depuis le début ! Je ne veux pas rester une seconde de plus sur ce bateau avec vous... Tout est de votre faute !

S'exclama-t-il, puis il se tourna vers le joueur de flûte, ou qui qu'il soit d'autre d'ailleurs...

- Et vous ! Je ne viendrais pas avec vous cette fois non plus, je ne vous ait pas oublié depuis la dernière fois !

Serrant les dents, il jeta en direction du pirate le portrait de Milah, sa mère, et fit quelques pas en arrière, se rendant peu à peu compte de sa situation. Il ne voulait ni rester sur le bateau avec ce pirate, ni aller sur cette île avec les autres enfants perdus. La seule chose qu'il voulait, c'était rentrer chez lui...


(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Celui qui m'arrange
☂ True Love : Ma princesse qui c'est embrochée sur son épée

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Plein de gens <3 | Tumblr
MessageSujet: Re: It's a pirate's life for you   Mer 16 Sep - 17:12


It's a pirate's life for you
We can live the life Milah wanted for us, as a family.

Pendant quelques secondes j’ai cru que Baelfire n’allait pas m’obéir ! Ce garçon avait énormément de courage. En tout cas, bien plus que son pauvre père, en même temps c’est pas bien compliqué… Il doit surement tenir ça de sa mère, ou bien la lâcheté a sauté une génération… Je le remercie d’un signe de tête et d’un sourire rassuré quand il descend enfin dans la cale du navire. Je me suis juré de le protéger, mais faut-il encore qu’il y mette aussi du sien. D’un air impassible j’observe Pan s’avancer vers mon navire, j’arrive à voir d’ici son petit air présomptueux qui m’énerve tant. Sans dire un mot je l’observe jouer au funambule sur mon navire. Mes hommes reculaient de crainte. Je leur lâche un regard de colère face à leur lâcheté, je vais leur en toucher deux mots, aucun faible à bord. Je pose une main sur la boucle de ma ceinture en écoutant les reproches de Pan concernant l’état de propreté de mon navire. Si Baelfire n’était pas à bord je lui aurais bien demandé de m’envoyer quelques-uns de ses garçons perdus pour le ménage, mais je ne tenais pas à l’énerver…

J’étais bien tenter d’intervenir quand il commence à tourmenter Smee, mais la situation était trop périlleuse. En tant que Second, Smee est presque aussi important que moi. Manqué de respect au second, c’est manqué de respect au capitaine en règle général. A bord, personne n’osai lever la voix envers Smee, ils savaient que trop bien la punition qu’ils allaient recevoir. Mon second n’était peut-être pas l’homme le plus courageux, mais c’était le seul membre de l’équipage qui était vraiment digne de confiance. C’est avec un visage impassible que je regarde donc ce petit démon tourmenté Smee allant jusqu’à lui voler sa pomme et son bonnet porte bonheur.

Je souri à mon ennemi quand il se place à ma hauteur, jouant avec mon collier. Il veut essayer de m’impressionner ?  Je n’ai pas peur de lui et je sais qu’il ne me fera rien.

« Je l’ai déjà dit à ton chien de garde, le garçon n’est pas à bord du Jolly Roger. »

Jamais je n’allais révéler la présence du fils de Milah à ce monstre. Je protégerai ce gamin comme je protège ma fille. Parlant d’elle… je porte aussitôt ma main à la garde de mon sabre quand Peter menace sa vie.

« Si toi ou ta bande de mioche touchez à un seul cheveu de ma fille, je vous le ferai payer t’as compris ? Tu la laisses en dehors de ça ! »

Je le regarde avec colère tandis qu’il s’approche de nouveau de moi avec son poignard. Il ne va pas me tuer, je le sais très bien. Il a autant besoin de moi, que j’ai besoin de lui. C’est donc sans bouger, ni vaciller que je le laisse m’entailler légèrement le torse. Tant de pensée se bouscule. Une voix qui me dit de lui livrer Baelfire et l’autre de lui cacher. J’ignore laquelle je dois écouter… La vie de Leÿlin est sûrement en jeu. Je devrais lui donner le garçon sans la moindre hésitation, après tout il n’est que le fils de mon ennemi. Mais aussi le fils de la femme que j’ai perdue, le demi-frère de ma fille. Le livrer à Pan serait comme trahir sa mémoire. Je lui avais promis qu’un jour nous retrouverons Baelfire et que peut-être on pourrait être une famille tous les quatre.

« Tu n’auras jamais ce garçon Pan. J’y veillerai personnellement. »

Et bien-sûr, comme pour détruire tout ce que j’étais en train de construire, un bruit sourd retenti dans la cale. Je ferme les yeux, exaspérés… ce foutu gamin ne pouvait pas rester dix minutes sans bouger ?! D’un regard je mets en garde mon équipage d’une possible attaque. Ils savent qu’attaquer Pan été suicidaire, mais jamais je ne lui laisserai Baelfire sans me battre.

    « Hook !! »

Putain de merde. Il n’est pas sérieux ? Il ne connait pas le sens du mot ; se cacher ? Paniqué je me retourne pour voir Baelfire arrivé vers moi tel une furie. D’un claquement de doigts j’ordonne à mes hommes de tenir Peter Pan en joue, de l’empêcher de s’approcher du garçon. Peine perdu j’en suis sûr.  

« Bae’ ! A quoi est-ce que tu joues ?! »

Je le vois s’avancer vers moi, me menaçant avec l’épée que je lui ai donné quelques temps plus tôt. Il me défi, appelle pour un duel. Je le regarde sans comprendre à quoi il peut bien jouer, est-il stupide ?! Est-ce qu’il se rend compte qu’il vient juste de mettre en danger la vie de tout mon équipage et encore plus grave, la sienne et celle de ma fille unique ?! Putain de gosse ! Quand il se jette sur moi avec l’épée ayant pour espoir de m’embrocher avec, je le désarme avec mon crochet sans difficulté son épée tombant au sol. Smee voulait venir à mon secours, mais d’un geste de la main je l’en empêche désignant plutôt Pan. Peter doit s’amuser j’en suis certain…

Je ne peux pas me battre sur deux fronts. Je n’arrive pas à comprendre la raison de la haine de Baelfire avant qu’il ne me montre le dessin de Milah. J’étais pourtant certain de bien les avoir cachés… Dès que j’ai appris son nom j’avais regroupé tout signe de sa mère sur le navire et les avais cachés dans des cartons à l’abri des regards indiscrets dans la cale du navire. Je ne pensais pas que Baelfire allait fouiller comme ça. Dieu, je ne voulais pas qu’il l’apprenne comme ça. Je regarde de nouveau Peter m’assurant qu’il restait calme, mais apparemment ça l’amuser plus qu’autre chose. Je rattrape le dessin que Baelfire me jette au visage, le tenant contre mon torse. Je me dirige vers celui qui est mon beau-fils le cœur battant à vive allure.

« Je voulais t’en parlé je te le jure. On est tombé amoureux ta mère et moi. Elle s’en est toujours voulue, et je m’en veux toujours de l’avoir emmené loin de toi, je sais ce que c’est de vivre sans sa mère. Je suis désolé Baelfire. Elle te pensait en sécurité avec ton père. On voulait attendre que tu sois plus vieux pour t’accueillir ici avec ta sœur, qu’on soit une famille. Mais on a appris que tu avais disparu, que tu avais glissé à travers un portail, on était parti à ta recherche quand ton père nous a retrouvé. Il l’a tué Baelfire ! Ton père a assassiné ta mère devant moi, il lui arraché le cœur et l’a réduit en poussière sous mes yeux ! »  

Je ne sais pas comment Baelfire va réagir face à tout cela. Je vois la rage dans ses yeux, je mérite sa colère. Je ne porte même pas attention à Pan, le seul qui compte à présent c’est Baelfire. Si jamais Pan ne bouge qu’un orteil en ma direction, je ne sais pas comment je pourrais réagir.

« Je t’en conjure ne fait pas l’imbécile. Tu peux rester sur ce navire, on peut encore devenir cette famille. Je ne fais pas ça uniquement en mémoire de ta mère Baelfire. Je veux vraiment te protéger. »

Au début peut-être que je le protégeais uniquement en mémoire de Milah, mais j’ai appris à connaitre le garçon. J’ai appris à l’apprécier. Bon dieu… la fin de Leÿlin est en jeu, je ne devrais rien faire d’autre que de me saisir de Baelfire et le livrer aussitôt à Pan avec un papier cadeau ! Mais par l’enfer j’en suis incapable et si je le fais, Leÿ m’en voudra pour le restant de ma vie. Pourquoi fallait-il qu’il trouve ce dessin aujourd’hui !

code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t En ligne
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: It's a pirate's life for you   Lun 21 Sep - 17:28




It's a pirate lost boy's life for you
Ft. Pirate et Bae
 
Killian était mignon quand il se voulait menaçant. Pensait il vraiment être en position de m'effrayer ? Il oubliait un peu trop qui commandait ici. Il n'était qu'un invité, un pion certes des plus amusants mais il utilisait un peu trop souvent sa langue devant moi. Sa vie m'appartenait comme celle de Smee ainsi que de tout cette équipage. Equipage auquel je lance un regard condescendant. Ils ne valaient pas les Garçons Perdus, une bande d'ivrognes en manque de femmes voilà ce qui composait le noble navire qu'est le Jolly Roger. Mes hommes étaient entraînés, loyaux. Eux n'étaient que des pirates bedonnants la plupart venue pour souiller mon paradis de leurs vies nauséabondes. Ils jouissaient de l'immortalité pour laquelle j'avais payé le prix fort. Je me battais encore pour elle et eux me regardaient effrayés avec leurs yeux de bovins. Leur odeur alcoolisé me donnant presque la nausée.

Puis Baelfire fit son entrée et en fanfare qui plus est. Il criait sur le capitaine du vaisseau, lui disant ses quatre verités, c'était agréable à regarder. Mon petit sourire amusé, narquois ne quittait pas mon visage devant cette scène de ménage. Il s'était même jeté sur le pirate mais celui-ci l'avait facilement mis à terre, prévisible.

Pendant ce temps, les hommes de Crochet me tenait en joue. Je leur souriais encore, levant les mains en l'air. Un fausse expression de crainte apparaissant sur mon visage. Au moins maintenant, le petit savait qui était le pirate. Cela rendait le tout bien trop simple ... Quoi que à la fin de sa tirade, le jeune homme refusait de me suivre. Je détestais utiliser la force ... Oh moins il ne m'avait pas oublié !

Killian se défendait du mieux qu'il pouvait mais serait ce suffisant ? Ils n'avaient pas le choix, depuis l'arrivée de Baelfire à Neverland son avenir était tout tracé. Sois mourir pour que je devienne enfin véritablement, sois me rejoindre. Aucun scénario n'avait pour fin qu'il reste au pays imaginaire.

Je fixais les règles et elles étaient absolues. Je me relevais en prenant une impulsion à partir du tonneau sans utiliser mes mains. Je m'approchais des pirates qui tendaient leurs sabres devant moi. Même leurs armes étaient pitoyables, non pas qu'elles n'étaient pas propre mais elles étaient de seconde main. Je pris l'une des lames entre mon pouce et mon index

. Je pinçais la lame en jetant un regard amusé au pirate. Je m'approchais, laissant coulisser le sabre, approchant la pointe vers mon torse jusqu'à ce que les deux se frôlent. Je regarde l'adulte sans peur, droit dans les yeux. Je souris et avant qu'il ne tente quoi que ce soit, je pousse l'arme de mes doigts. L'homme de Crochet la tenait sans aucune force et donc elle chavira sur le côté avant que je me mette à taper fort dans mes mains :

Donc ta fille a vécue sur le Jolly Roger et y a grandie mais Baelfire était trop petit !

Je me mis à rire avant de reculer en sautillant, presque semblable à une ballerine. Mes bottes touchaient le sol en bois du navire puis retombaient avec grâce alors que je balanças mes bras tendus vers le dit sol. Je contournais l'équipage pour me retrouver derrière Baelfire. Il fait toujours face au capitaine que je met ma main sur son épaule :

Ils te mentent tous.

Je souris et alors qu'il pars dégager ma main, je fais un geste de bras horizontale assez ample. Il est paralysé, une lueur violette l'entoure. Il ne s'en rendra pas compte mais j'ai besoin qu'il se taise. Je regarde maintenant Killian avant de sourire, un sourire de démon qu'il connait très bien :

Tu pensais vraiment me faire peur ? Pouvoir me faire face ?

Je regarde son équipage à ma droite :

Avec ces hommes ?

Je me met à rire. Un rire franc, méchant en mimant que je me tiens les côtes. Je suis un très bon acteur. Quelques secondes passent, puis je le regarde de nouveau dans ses iris océans :

Tu es chez moi ici ! Je suis Neverland !

Ma poigne se serrait légérement sur l'épaule de Baelfire mais il ne ressentait rien, n'aurait aucunement conscience de sa paralysie. Je lâche cependant ma dite poigne, la sentant devenir trop forte. Puis je me lève :

Ce garçon va venir avec moi.

Je le vois tenter de protester mais au moment où il ouvre la bouche, une forme ombragée fonce vers un des marins, l'empoigne aant de s'envoler avec l'adulte et le jeter une centaine de mètres plus loin dans l'océan. Le tout en quelques secondes, aucun n'a eu le temps de comprendre ce qui s'est passé jusqu'à ce qu'on entende un lointain PLOUF. Je souris encore puis me remet à parler :

Je détiens ta fille Hook, un mot de plus et ce sera son tour.

Je lui souris de nouveau avant de remettre ma main sur l'épaule de Baelfire. J'ordonne du regard à Killian et ses hommes de se remettre en position et libère le jeune garçon de l'étreinte magique. J'avais hâte de voir ce qu'il allait répondre.  

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: It's a pirate's life for you   Sam 3 Oct - 17:48

It's a pirate's life for you !
I want to be a pirate cause a Pirate's life is free ☠ Ft Captain Hook and Peter Pan


« Bae’ ! A quoi est-ce que tu joues ?! »

La question serait plutôt vous capitaine, à quoi jouez vous ? Enfin, c'était ce que pensait plus que fort Baelfire face au pirate. Bon, il s'était fait facilement désarmé, mais après tout, il était tout juste en apprentissage avec celui que justement il avait attaqué, et encore, ses sentiments négatifs à son égard avaient tellement obscurci son raisonnement qu'il ne pensait à rien d'autre de plus intelligent que de frapper le pirate.

Les excuses de Hook, toutes ces justifications qu'il lui donnait pour se faire pardonner du jeune homme lui passaient bien au dessus de la tête. Il s'en fichait en réalité. Il savait qu'il pouvait sans doute trouver des dizaines de justifications au fait qu'il est trouvé dans les affaires personnelle du capitaine un portrait de sa mère, mais non, le pirate assumait son mensonge. C'était un bon début, mais ce que Baelfire aurait voulu, ce qu'il lui reprochait le plus, s'était qu'il lui ait menti dès l'instant où il avait prononcé son nom. Comment pourrait il placer sa confiance en lui de nouveau après ça ? Étrangement, lorsqu'il mentionna que c'était son père qui avait tué sa mère, cela ne fis ni chaud ni froid au brun. Il avait vu tellement de personnes périr de la main de son père que ça ne le surprenait même pas. Baelfire avait toujours vécu en pensant sa mère morte, donc dans sa vie, ça ne changeait pas de savoir qu'elle était morte d'une autre façon. Après tout, ça ne changeait rien au fait qu'elle était bel et bien morte.

- Vous m'avez déjà menti une fois, qui me dis que vous ne recommencerez pas ? J'en ai assez que tout le monde cherche toujours à me protéger. Je ne suis plus un enfant !

Si, il en était encore un, d'enfant, mais ça ne changeait rien au fait que ce qu'il voulait en cet instant c'était être libre, et de ne plus avoir à compter toujours sur les autres pour le protéger. A croire que les adultes déclaraient tous la même chose : "je te protégerai Bae tu verras", mais au final ils finissent tous pas tout gâcher, d'une façon ou une autre... Depuis qu'il avait perdu son père, il ne rêvait plus que de retrouver ce qui pourrait le plus à ses yeux ressembler à une famille. Hook lui tendait la main, lui proposant de vivre avec lui et Leÿlin. L'offre avait tout d'alléchant, mais pourtant, son cœur hésitait toujours.

Focalisé sur le pirate qui lui faisait face, Baelfire n'avait pas sentit l'enfant perdu s'approcher de lui, et il sursauta lorsqu'il posa une main sur son épaule, lui chuchotant quelques mots à l'oreilles, qui ne firent qu’accroitre l'hésitation du chevelu. Du coup, Bae fit volte face vers lui, enlevant la main qu'il avait posé sur son épaule, avant de froncer les sourcils lorsque le musicien tendit la main en sa direction. Qu'était ce supposé arriver ? Il n'en avait aucune idée, mais ce serait étrange qu'une personne aussi crainte par les pirates rate ainsi un sort ou quoi que ce soit d'autre... Décidément, Baelfire n'aimait pas la magie...

Se contentait d'écouter, tendu, l'échange entre l'enfant perdu, qui au fil des mots apparaissait aux yeux de Baelfire comme celui qui semblait être le maitre de ce pays. Voilà pourquoi son arrivée sur le bateau avait causé dans l'équipage un tel sentiment de peur et de confusion. Lorsqu'il aperçut l'ombre volante fondre sur un pirate et le jeter à l'eau, Baelfire aurait voulu crier, mais il ne fit rien.

Mais par contre, aux derniers mots du vert, Baelfire fronça les sourcils. Leÿlin serait en danger ? Remarquant que l'enfant volant avait de nouveau posé sa main sur son épaule, Baelfire serra des dents et se retourna vers lui, prenant un air qu'il voulait menaçant, dégageant une nouvelle fois sa main mais cette fois ci lui attrapant le poignée en le serrant sans vraiment de force, juste histoire de maintenir le vert à ses côtés, braquant son regard dans le sien.

- Touchez à un cheveu de Leÿ et je vous jure que...

Il se voulait menaçant, s'était vrai, mais il était quoi sérieusement ? En cet instant, il n'était qu'un simple gosse qui se tenait entre ces deux personnes si imposantes en comparaison, et qui énonçait des menaces, sans avoir de quoi menacer, et tout cela pour protéger celle qui était désormais rien d'autre que sa demi-sœur... Il devait avoir bien l'air ridicule. Il était temps pour lui de faire quelque chose de plus intelligent, et de surtout, commencer à se calmer. Baissant la tête, pitoyable, il lâcha le poignet de celui qui se nommait en réalité Peter Pan, et tourna la tête vers Hook, lui lançant un dernier regard, avant de se reconcentrer sur le maître de Neverland.

- Si je viens avec vous, promettez que vous ne ferez aucun mal à Leÿlin.



(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Killian Jones

avatar
En réalité, je suis
Captain James Hook
☂ Conte : Peter Pan

☂ Emploi : Co-Propriétaire du Captain's Quarters
☂ Camp : Celui qui m'arrange
☂ True Love : Ma princesse qui c'est embrochée sur son épée

☂ Avatar : Colin O'Donoghue
© Crédit : Plein de gens <3 | Tumblr
MessageSujet: Re: It's a pirate's life for you   Jeu 22 Oct - 16:18


It's a pirate's life for you
We can live the life Milah wanted for us, as a family.

« Donc ta fille a vécue sur le Jolly Roger et y a grandie mais Baelfire était trop petit ! »

Je ne peux pas empêcher un regard haineux vers Peter quand il sort cette grosse connerie et je ressens aussi une pointe de culpabilité quand je réalise qu’il a raison. Leÿlin est née sur le Jolly Roger, c’est la seule chose qu’elle a connue, elle a ça dans le sang, mais Baelfire… Et quand sa mère m’a suivi j’étais jeune, jeune et inconscient. Irresponsable. Je lui aurai refusé de prendre son fils avec elle, je n’avais aucune envie qu’un gamin envahisse mon espace. J’avais changé depuis. Bon ce petit détail je n’allais pas le dire à Bae, il me détestait déjà assez je ne voulais pas me rajouter des soucis… Qu’il pense ce qu’il souhaite à ce sujet. Je ne quitte pas Pan des yeux quand il s’approche de Bae se plaçant derrière lui, ce démon semble utiliser une magie sur lui. Ma main ne quitte pas le pommeau de mon sabre, prêt à le dégainer si la situation empire. Ce qui va se produire c’est sûr.

Son sourire de démon… je ne laisse rien paraitre, oui je ressens une légère crainte, mais je n’allais pas lui donner la satisfaction de savoir ça. Je n’avais pas peur pour ma vie, vivre ou mourir je n’en ai que faire honnêtement… J’avais seulement peur pour ma fille, personne d’autre. Je lui souris avec arrogance. Bien sûr que je sais que je ne peux lui faire face.

« Qui ne tente rien n’as rien Peter. »

C’était un combat perdu d’avance, mais je ne recule jamais devant un défi. Mon équipage est peut-être féroce, mais ils ne peuvent rien faire contre Pan et ses gamins, quoi que on peut toujours essayer… essayer d’en faire tomber le plus possible avec nous. ‘Je suis Neverland’ ces mots tournent en boucle dans ma tête. Il est le Dieu de cette île je ne le sais que trop bien. J’ai tellement hâte de quitter cet enfer ! Je m’avance menaçant vers lui dégainant mon épée quand il doit que Bae va venir avec lui. Il rêve ce petit. J’allais protester verbalement quand je vois une forme survoler mon navire, ma mâchoire claque de rage quand je vois l’Ombre saisir un de mes marins pour le projeter dans l’eau un peu plus loin… Un de moins.

Réalisant ce qui vient de se passer je vois mes hommes s’agiter, terrifier de Pan. Il y a de quoi c’est vrai, mais bon dieu qu’ils se ressaisissent ! Depuis que ce démon a posé le pied sur le pont de mon navire il s’amuse à terrifier mes hommes… je vais les récupérer dans quel état après ?! On va passer pour la bande de peureux de l’île ou quoi ?! Je lance un regard à l’ensemble de mes hommes, qui se préparaient déjà à quitter le pont pour se réfugier…

« Je vous préviens, le premier qui quitte son poste je lui promet un petit rendez-vous avec les sirènes de la lagune ! Vous avez compris ?! »

Mais c’est quoi ce manque de discipline honnêtement ! Quand Pan va partir je vais m’expliquer avec ces lâches qui forment mon équipage ! S’ils ont peur d’un simple enfant comment seront-ils face au Ténébreux lui-même ?! Quand Pan mentionne de nouveau ma fille je retiens un mouvement de panique, il en est capable je le sais très bien. Je ne peux même pas répliquer que Bae se réveille enfin essayant de menacer Pan. Oh my sweet summer child… Tu n’es qu’un simple enfant que veux-tu faire contre Pan ? Je baisse la tête réfléchissant. Non je n’ai même pas besoin de réfléchir, entre Bae et ma fille mon choix est rapide. Je savais que ce gamin allait m’attirer des ennuis auprès de Pan, mais je n’imaginais pas que ce diable allait menacer mon enfant.

« Le garçon est à toi. »

Je dis ça dans un souffle après les dernières paroles de Baelfire. Il était courageux ce gosse, très courageux. Prudemment je m’avance vers Bae en posant ma main sur son épaule.

« Tu as un cœur noble Baelfire. » Tu es bien plus courageux que ton géniteur c’est clair « J’oublierai jamais ça. »

Ça seule possible chance de fuir Pan sera de s’enfuir dans la jungle noire. J’espère qu’il le fera. Je serre une dernière fois son épaule avant de me dégager de lui en observant Pan d’un air grave. J’espère qu’il va tenir ses engagements.

« Tu as ce que tu voulais, laisse Leÿlin repartir. Elle n’y est pour rien, c’est juste entre toi et moi. Si quelqu'un doit payer pour ma traîtrise, ce sera moi. Les autres n'y sont pour rien. »

code by Silver Lungs

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t82-second-star-to-t En ligne
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: It's a pirate's life for you   Mer 25 Nov - 14:56




It's a pirate lost boy's life for you
Ft. Pirate et Bae
 
 Baelfire se débattait. J'aimais ça, contrairement à son père il ne manquait pas de courage. Rumple avait peut être hérité de Malcolm, il n'était peut être pas fait pour être père. Je n'avais vraiment pas à toucher à la petite pirate. Amusant. Tout cela était d'un comique lorsque l'on connait le début de cette pièce ! Je pourrais en pleurer de rire mais la farce doit être dévoilée seulement à la fin, la chute doit tombée au moment où elle perds de son impact. Je levais les mains en l'air mais le petit fils de Malcolm me retint le pognée pour se montrer menaçant. Je souriais face à son regard haineux.

La prise disparue. Courageux mais pas téméraire, tout ce que j'aime. J'avais gagné, je n'en avais jamais douté mais c'était toujours agréable surtout quand vos partenaires se battant comme des lion comme venaient de le faire Balefire et Hook. L'influence de cette ... Maria ? Mina ? Non Milah ! J'avais oublié son nom à celle la. La femme qui avait abandonnée Laddie ainsi que son fils qui l'avait à son tour abandonner. L'histoire se répétait ... c'était fascinant. Ce qui était drôle était que Killian avait la même histoire. Neverland était l'île des Garçons Perdus après tout, le refuge des âmes abandonnées. Je savourais ma victoire avec ce petit sourire qui semblait en énerver plus d'un, ils voulaient tous me l'enlever mais tous savait que ça leur était impossible.

Mon sourire restait bien qu'ils me menaçaient tous de ne pas toucher à la charmante Leylin, que c'était drôle ! Je voulais rire, je me retenais en gardant ce sourire de diablotin sur mon visage mais à l'intérieur je rigolais ! Avouez le, la situation est des plus tordantes. Ils sont si mignons ces trois là, une vraie petite famille soudée si belle mais malheureusement sans aucun avenir. Après tout le passé nous rattrape toujours ... Ou pas. Nous sommes au Pays Imaginaire après tout ! Le temps n'y a pas sa place. Les adultes non plus mais les règles changent et je suis un capricieux. Puis à défaut d'être convaincant dans ses menaces, mon petit pirate a au moins le mérite d'être divertissant.

Il ne me reste plus qu'à vérifier si le jeune homme, le petit fils de Malcolm, est bel et bien le Vrai Croyant. Enfin je l'ai ! Si c'est vrai et je vais avoir besoin de Tootles pour cela. Vais je devenir immortel ce soir ? Je l'espère ! Mais j'y crois. Je sais que je le retrouverais et nous verrons ce qui se passe. Le futur réserve de grandes aventures ! J'en suis tout excité ! Je ne disais rien. Leur donner le luxe de penser à leur défaite, à leur impuissance me procurait une grande joie ! J'adore !

Je m'approche toujours en me pavanant jusqu'à agripper l'épaule de Baelfire. Il est à moi ! Hook le sait, l'enfant le sait et moi ... je le savais depuis le début. Toutefois, je lâche le fils du Ténébreux une première fois avant de lancer un regard méprisant en direction de la poussière sur le bateau avant d'achever Killian en souriant et en me tenant à l'hypothétique Vrai Croyant tellement je vins à rire :

Je t'ai bien eu !

Je continuais à rire en laissant le reste des acteurs essayer de comprendre tandis que moi, je savais. Et c'était hilarant ! Tout cela venait d'un simple malentendu. Je continuais à rire quand Félix montais sur le navire accompagné de trois autres garçons perdus. Il me faisait un petit sourire complice avant qu'il ne prenne Baelfire par le bras et le fasse descendre sur la barque grâce à laquelle ils venaient de nous rejoindre. Il ne restait plus que moi et Hook alors que je me calmais. J'arrêtais de rire tandis que j'essuyais une petite larme. Qu'ils sont drôles ces Jones ... Mais je me devais de tout lui expliquer, je vins donc m'approcher de lui et de son équipage avant de sauter de nouveau sur le bord, toujours en équilibre :

Je ne tiens pas ta fille en otage Hook. C'est elle qui est venue te vendre, une vraie âme de pirate !

Je le laissais digérer cela en sachant qu'il devait sûrement culpabiliser encore de son égoïsme. C'était lui qui avait détruit la vie de ce garçon perdu. Il n'avait pas l'âme d'un pirate mais d'un garçon perdu, Neverland pourrait être son futur foyer, même sans son cœur. Je continuais de sourire en soupirant :

J'ai encore gagné même si c'est une victoire pour nous tous

Je sautais encore, décidément l'excitation de ces événements faisait que je ne tenais pas en place ! Je vins alors faire de nouveau face au capitaine avant d'incliner légèrement la tête. Devrais je lui en parler ? Pourquoi pas. C'est amusant non ? Je parlais mais cette fois ci de façon pus sérieuse :

Mais je ne mentais pas, si tu ne m'aurais pas donné cet enfant ... toi et ta fille seraient morts.

Et moi aussi mais je n'avais pas envie d'en parler, l'idée de montrer une quelconque faiblesse devant Crochet ne m'intéressait pas, je préférais sa peur à sa sympathie. C'est en pirate combattant des causes perdus et me craignant que je le préférais. Mais mon sourire disparut pour faire place à une expression neutre avec quelques preuves de colère. Je fis un pas en arrière et plongeais soudainement sans qu'aucun ne s'y attende, ma main dans sa poitrine. Je tenais son coeur entre ces mains et vins faire quelques pulsations avec lui ... Je sortais d'une façon suave et menaçante :

Ne t'approche plus du garçon ...

L'équipage courageux pour une fois semblait prête à mourir en me sautant à la gorge surtout Mouche. Il avait sorti son sabre et avait fait quelque pas en avant. Cet élan de courage de la part du second avait inspiré tout l'équipage alors que je sortais ma main de la poitrine du pirate, sans son coeur à la main. Je m'approchais du second. Je lui tapotais les joues puis disparus.

Je réapparus dans mon campement principal que Killian ne connaissait pas et n'avat jamais trouvé. Nul n'en connaissait la localisation hormis les Garçons Perdus et moi même. Je m'approchais du plus précieux de mes Lost Boys avant de m'asseoir à ses côtés sur un tronc d'arbre étendu au sol. J'avais fais apparaître un cookie que je mangeais alors que je lui demandais :

C'est le Vrai Croyant ?

La réponse que me donnerait Tootles aurait une influence sur de nombreuses vies ...

© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: It's a pirate's life for you   Lun 28 Déc - 18:51

It's a lost boy's life for you
Ft Peter Pan, Bae et des pirates cils


La vie à Neverland pouvait être comme un rêve pour certains enfants, alors que pour d'autre, elle se révélait pire qu'un cauchemar. Tout dépendait de la raison de sa présence sur cette île après tout. Certains y résident de force, d'autre y sont pas choix, et sont juste chanceux d'avoir croisé la route du maitre des lieux,  Peter Pan. Qu'avait il de différent des autres enfants de l'île ? Tout et à la fois rien. En apparence, c'était juste une jeune garçon - pas le plus jeune mais pas un adulte non plus. Mais en réalité, il était très âgé, le plus vieux de tout l'île. C'est son île après tout, il la contrôle en compagnie de son ombre. De tout ce que Tootles se souvenait depuis son arrivée sur l'île, peu de jeunes enfants perdus ne s'étaient tentés à se frotter à lui. Il était leur chef. Et aux yeux du jeune brun, il était beaucoup plus. Il lui devait tout. Sa liberté, sa vie. Si il n'était pas aussi important pour Pan, il serait prêt à donner sa vie pour le protéger. Mais là n'était pas sa place. Puis il suffisait de le regarder, lui et son petit corps fragile d'enfant de13 ans tout juste, pour comprendre que fasse à un pirate adulte ou n'importe quoi d'autre, il ne faisait pas le poids. Pourquoi était il essentiel pour Pan alors, si il ne pouvait pas se battre ?

Parce qu'il était spécial justement. Et cette spécialité lui avait toujours gâché la vie. Jusqu'à ce que Pan arrive, et le sauve. Neverland n'est pas une prison pour lui. C'est une seconde chance.
Assis sur un morceau de bois, bien à l'abri dans le camp des enfants perdus, caché au cœur de l'île, loin des connaissances des pirates qui baignaient dans les eaux environnants l'île, Tootles était pensif. Un peu plus tôt dans la journée, Leÿlin Jones, la jeune fille du capitaine crochet avait débarqué dans le coin, révélant à Peter où était l'enfant qu'il recherchait, celui qui avait échappé à l'ombre. Etait il le véritable croyant ? Il n'en savait rien, enfin, pour le moment. Car dès l'instant où il aurait posé les yeux sur l'enfant, Tootles saurait si oui ou non, il s'agissait de lui. Le véritable croyant, l'enfant que Pan recherche depuis des années, la raison pour laquelle l'ombre capture de jeunes garçons, et aussi le seul espoir pour Pan de devenir immortel. Enfin, complètement immortel. Et assure ainsi au passage la prospérité de Neverland. Du coup, voilà que leur jeune leader tout de vert vêtu s'était envolé vers le bateau récupérer l'enfant. Personne ne doutait du fait que dans peu de temps, il serait de retour, et qu'une nouvelle recrue rejoindra le groupe, ou alors donnera son cœur à l'enfant démon. Il aurait bien l'air d'un bourreau, parce que dès lors qu'il reconnaitra le véritable croyant, il condamnerait ce dernier à mort. Mais ça n'avait aucune importance pour lui, il le faisait pour Pan. Il valait ce sacrifice.

- C'est le vrai croyant ?

Tootles ne l'avait pas entendu arriver. Mais il ne fut pas surpris pour autant, comme il l'avait prévu, son escapade sur le bateau pirate semblait s'être parfaitement déroulée. Tournant la tête pour croiser un instant le regard du maitre du Neverland, le petit brun se leva de ce qui lui servait jusqu'à présent de chaise et se dirigea vers le nouvel arrivant, tenu fermement pas deux autres enfants perdus. Après l'avoir dévisagé un moment, il se tourna de nouveau vers Pan, le visage fermé, comme pensif. Il était un peu perplexe à vrai dire sur ce qu'il devait répondre à la question de Peter...

- Non...

Commença-t-il à haute voix, le regard fixé dans le vide, avant de le poser dans celui du vert.

- Mais il est lié à ce dernier, j'en suis sur. Un membre de sa famille sans doute.

C'était un peu vague, il pouvait être son père, tout comme son grand père, voir même juste un ancêtre. Le véritable croyant n'était pas encore né, à l'instant où ils détenaient ce garçon, Baelfire. Et si il ne quitté jamais cet île, il se pourrait qu'il ne naisse jamais. Il ne devait pas laisser ça arriver. Identifier et aider à chercher le véritable croyant, c'était sa principale mission. Tout le monde comptait sur lui. Du coup, il passa devant Pan, avant de lui souffler, de sorte à ce que seulement lui l'entende son avis sur la question.

- Je pense que garder cet enfant trop longtemps sur l'île n'est pas une bonne idée, libérons le d'ici peu, et sans qu'il ne le sache, gardons un œil sur lui. Avec un peu de patience, il te mènera à celui que tu cherches.

La décision reviendrait à Peter Pan, comme toujours bien sur...
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: It's a pirate's life for you   

Revenir en haut Aller en bas
 
It's a pirate's life for you
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-