Partagez | 
 

 Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anthony Scarecrow

avatar
En réalité, je suis
L’Épouvantail
☸ Conte : Le magicien d'Oz

☸ Emploi : Avocat et Ospipailleur
☸ True Love : C'est blond et souriant et ça court après les écureuils ♥

☸ Avatar : David Tennant / Felicity Jones
MessageSujet: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Jeu 23 Juil - 18:09

Don't runaway ! I just want to play...

Niels Mørck & Anthony Scarecrow

Comme souvent, Anthony Scarecrow, vêtu de son classique, et au passage bien trop banal pour lui, costume noir d'avocat arriva le premier au tribunal. Peu de gens avaient le courage de se lever aussi tôt, surtout lorsqu'ils n'y étaient pas obligés. Après tout, l'heure d'ouverture des bureaux d'avocats était un peu plus tard, mais le jeune homme préférait prendre de l'avance, histoire de. Et puis, c'était dans ses habitudes de se lever tôt, et s'il ne se déplaçait pas du coup en avance à son travail, et bien il finissait par tourner machinalement en rond dans son salon. Et c'était justement le genre de choses qui l'irritaient au plus haut point. Donc Tony avait pris l'initiative de demander à ses supérieurs un double des clefs spécialement pour lui.

Du coup, c'était lui qui tout les matins ouvrait. Ses supérieurs ne s'étaient pas pleins, au contraire. Un employé qui arrive en avance avec plaisir, c'est plutôt rare. D'ailleurs le cas contraire est bien plus fréquent. Et puis posséder sa propre clef donnait un sentiment de liberté à Tony. Comme il venait tout les matins à pied, il n'avait pas à être effrayés des horaires.

C'est ainsi que, fidèle à ses habitudes, il s'installa dans son impeccable bureau, décoré à ses soins. En effet, Anthony avait trouvé au premier regard son bureau beaucoup trop banal, et au fur et à mesure depuis le premier jour où il s'y était installé, il avait ramené toute sortes de bibelots, comme des cadres. Il ne savait pas si c'était autorisé d'ailleurs, mais personne ne lui avait rien dit. Pour compléter le tout, il avait un petit bonzaï au coin de son bureau, qui reposait sur le tas de dossier dont il avait à se charger pour les prochains jours. D'ailleurs il trouvait quelque part amusant que chaque matin il retrouve son petit arbre sur la pile, sans que les femmes de ménages n'osent jamais le bouger.

Ses lunettes de vues sur le nez, il eut à peine le temps de profiter du calme et du silence, que bientôt les autres avocats avaient fini par pointer le bout de leur nez, au grand damne d'Anthony, qui regrettait que ces petits bureaux ne soient pas insonorisés d'ailleurs... Tiens, d'ailleurs, ce matin, c'était bien plus bruyant que d'habitude, ce qui perturba un peu Anthony, il se passait quoi au juste ? Il neigeait ? Une baisse des prix des cravates ? Il eut sa réponse lorsque dans le bureau voisin au sien il aperçut toute une foule d'employés passer un chapeau pointu sur la tête, un gâteau à leur suite, et bien entendu, Tony avait compris bien avant que le premier hurle "joyeux anniversaire".

Alors là c'était trop, il ne survivrait pas à une telle agitation toute la journée. Prenant une petite note que l'on avait posé sur son bureau entre hier après midi et ce matin au sujet d'une visite à domicile et mis ses épaules son long manteau marron. Au passage, il prit quand même la peine de faire la bise à sa collègue qui visiblement était toue émue de la surprise générale, piquant au passage une grosse part de gâteau au chocolat, et quitta le bureau.

Niels Mørck. Drôle de nom, songea Anthony, alors qu'il lisait les informations précisées sur le papier. Il n'y avait que ce nom, ainsi qu'une adresse, rien de plus. Pas moyen de savoir à quoi s'attendre ainsi. De toute façon, il était parti de son bureau en touriste. D'ailleurs la seule chose qui soulignait son statut d'avocat était son costume. Autrement, il avait plus l'air d'un homme mal coiffé avec un gâteau à la main. Il était à pied, mais par chance l'appartement de son fameux client n'était pas loin. A croire que c'était fait exprès.

Le voilà désormais face à une porte qui semblait être la bonne, et il sonna deux coups. Au pire, si il s'était trompé, il pourrait toujours demander au voisinage. Sur le moment, Anthony eut un peu peur d'être venu trop tôt, après tout il était à peine dix heures avec tout ça, et il était bien conscient que certaines personnes aiment bien dormir jusqu'à des heures impossible. Peut être aurait il plutôt du passer dans l'après midi, car il n'y avait pas d'heure sur sa note... Il était en train de prendre une grande bouchée de son gâteau lorsque la porte fini par s'ouvrir. En vitesse, il avala et sourit largement à son client, un homme qui devait au moins faire dix bons centimètres de plus que lui.


Bonjour monsieur Mørck, excusez moi de vous dérangez, je me présente, Anthony Scarecrow. Enchanté ! Je serais votre avocat, mais cela, vous devriez déjà le savoir je me trompe ?


S'exclama-t-il avec un débit de parole relativement rapide, comme toujours. Sur ce, il tendit poliment la main vers son client, tout en mettant sa seconde main, tenant toujours son bout de gâteau à moitié croqué, dans son dos, histoire de tenter de faire une première impression la plus professionnelle que possible...

DEV NERD GIRL


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

It's good to be alive
This life could almost kill ya when you’re trying to survive. It’s good to be here with ya. I was lost and I was gone. You and me against the world... Yeah, it’s all right it’s a beautiful night. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t248-je-ne-veux-pas-
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☸ Conte : Rozen Maiden

☸ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☸ True Love : Une véritable folle de son chat, personne n'est parfait

☸ Avatar : Calvin Harris
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Mar 28 Juil - 23:06




La vie est un jeu. Niels voyait ainsi le monde et tout ce qui l'anime, des simples pions animés sur un plateau et rien de plus, le tout était de savoir comment tirer profil pour amasser le plus d'amusement possible en fin de compte. D'une certaine manière il se plaisait à se sentir plus qu'une vulgaire pièce sur un échiquier, voulant être l'organisateur d'un spectacle dans laquelle il prend soin à placer les acteurs correctement, appréciant garder une certaine forme de contrôle sur ses actions tout en prévoyant au possible dans son esprit toutes celles des autres. Il ne faisait aucunement confiance à autrui, en dehors de rares exceptions qui se comptait sur les doigts d'une seule main, préférant anticiper que d'être mis au pied du mur ou être tout simplement celui qui donne le coup de poignard dans le dos que celui qui le reçoit. Alors il observait et analysait tout ce qu'il voyait, analysant toutes les options avant de se précipiter, toujours à la recherche de personnes pouvant susciter un tant soit peu son intérêt ou du moins lui être utile par la suite et si jamais ceci n'était nullement le cas il passait son chemin toute simplicité. Récemment il avait reçu un courrier judiciaire pour lui annoncer que son permis était de nouveau actif, après un certain délai de suspension en raison de son accident, si en premier lieu Niels avait souhaité jeter ce torchon à la poubelle ou même le brûler tant il était convaincu que jamais plus il ne monterait dans un véhicule il se ravisa quant à la perspective que ce simple papier pouvait offrir. On lui avait parlé d'un avocat qui valait le détour, autant pour sa soi-disant intelligence qu'une certaine excentricité parfois assez hors du commun, et il était peut-être temps pour lui de faire sa propre opinion sur cette question qui l'intéressait un peu plus chaque jour. C'est par ce simple caprice qu'il téléphona au cabinet d'avocats pour obtenir un rendez-vous et même une visite à domicile, fixant à une date dans la semaine où il ne travaillait pas, demandant que ce soit bien ce fameux homme si particulier qui prenne en charge son dossier sans pour autant en offrir plus de détails.

Le jour tant attendu était enfin arrivé, vu le calme ambiant qui pouvait régner à Storybrooke il n'avait au final pas eut à attendre si longtemps, ayant plus que hâte de découvrir ce drôle d'oiseau si rare il savait pertinemment qu'il devait se montrer patient. Niels était ainsi préparé dès les premières lueurs du soleil à recevoir son invité, ayant le loisir d'imaginer en long et en travers comment allait bien pouvoir se dérouler cette entrevue pas aussi improvisée que pourrait penser l'avocat, ne pouvant désormais qu'attendre que les minutes s'écoulent lentement jusqu'à ce que le fameux chevalier de la veuve et l'orphelin veut bien montrer le bout de son nez. Ironie. Dans ce métier il fallait mentir et sans arrêt tricher, tirer avantage du malheur des autres pour le bien de son propre client, le tout en gagnant une somme parfois astronomique il fallait bien l'avouer. Les avocats étaient souvent pourris et corrompus, les films et les séries à ce sujet-ci ne manquent pas d'exemple, et c'était aussi peut-être pour cette raison qu'il les admirait tant pour sa part. Au final peut-être qu'il aurait dû faire ce choix de carrière, c'était tout ce qu'il aimait autant pour le salaire que pour le côté sans scrupules ou état d'âme de manipuler autrui, si seulement il ne fallait pas passer des années assit sur une chaise pour apprendre tout un tas de textes sur la loi. Dommage d'une certaine façon, sûr dans le fond qu'il aurait pu faire une brillante carrière dans cette branche-ci, mais jouer les marionnettistes pour les enfants était tout autant amusant. La sonnette de la porte eut pour soin de le ramener à la réalité, offrant un sentiment délectable de ravissement, l'heure de vérité était enfin arrivée et il était grand temps de découvrir ce fameux prodige. Doucement il se releva et approcha donc de la porte, s'assurant d'être parfaitement stable sur ses jambes, ayant ainsi le loisir d'enfin voir cet avocat.

« Le plaisir est pour moi, je peux enfin mettre un visage sur un nom qui est assez original je trouve. En tout cas sachez que vous ne me dérangez jamais, après tout j'ai fait appel à vos services et je compte bien profiter de votre présence ainsi que de vos conseils avisés. Mais ne restez pas sur le pas de la porte, entrez je vous prie. »

Venant prendre la main pour la serrer il en profita pour regarder d'un peu plus près, le tout avec le sourire le plus aimable et poli du monde pour faire preuve de bonne foi, au moins il pouvait dire qu'il allait lier l'utile à l'agréable pour le coup. Niels s'écarta du chemin pour laisser entrer cet homme qui était le sujet de toutes ses intrigues, ne le lâchant presque nullement du regard à aucun moment sans pour autant vouloir paraître impoli, dorénavant c'était comme si le jeu était ouvert et qu'il allait enfin pouvoir s'amuser. En tout cas vu la dégaine de l'avocat, entre les cheveux qui ressemblaient plus à un champ de bataille et sa prise de parole quelque peu rapide, il pouvait déjà en conclure qu'on ne lui avait aucunement menti quand on décrivait cet Anthony comme étant une personne tout à fait atypique et en réalité peu de chose indiquait son statut d'homme de justice. Le fait qu'une personne ou un objet, bien que parfois ceci était assez proche si on voulait son avis et la différence très infime, ne ressemble pas à sa fonction ou à ce qu'il paraît éveillé un intérêt plus grand dans le fond. Il prit place dans un des fauteuils présents dans le salon assez illuminé, toujours en gardant cet air si chaleureux qu'il pouvait prendre tout en invitant son invité à en faire de même si le cœur lui disait, prenant par la suite le bout de papier à l'origine de toute cette histoire et qui était plus un prétexte que vraisemblablement une véritable affaire sérieuse. Avait-il besoin d'un avocat pour ça ? Non. Allait-il s'en priver ? La réponse était toujours non, surtout pas maintenant.

« En tout cas je suis ravie de voir avec quelle rapidité vous portez attention à autrui, moi qui pensais attendre un long moment avant d'avoir le fin mot de cette histoire, il s'agit d'une affaire qui commence à durer et dont je voudrai bien tourner la page. Je crois que ceci risque d'être assez long et ennuyant, souhaitez-vous donc quelque chose ? Boire, manger, fumer ou que sais-je d'autre ? »

Le but premier était d'établir une relation saine et de confiance, Niels se montrait toujours prévenant avec les autres même si un but était bien présent derrière cette manœuvre, d'offrir une image assez positive dès le départ.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima


Dernière édition par Niels Mørck le Mar 11 Aoû - 11:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Anthony Scarecrow

avatar
En réalité, je suis
L’Épouvantail
☸ Conte : Le magicien d'Oz

☸ Emploi : Avocat et Ospipailleur
☸ True Love : C'est blond et souriant et ça court après les écureuils ♥

☸ Avatar : David Tennant / Felicity Jones
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Dim 2 Aoû - 11:50

Don't runaway ! I just want to play...

Niels Mørck & Anthony Scarecrow

Ne cherchez pas à savoir comment Anthony s'était en fin de compte débarrassé de son bout de gâteau, car lui même il avait encore du mal à réaliser comme il y été parvenu. Sérieusement, venir voir un client qui de plus l'avait spécifiquement convié à se rendre à son domicile avec un gâteau au chocolat à la main était loin d'être professionnel. Donc, en ce moment même, le gâteau avait de forte chances de se retrouver écrasé dans un coin du couloir des habitations dans lesquelles vivait son client du jour. Oui, c'était mal de polluer, mais il n'avait pas trop le choix. Déjà que depuis ce petit anniversaire surprise de ce matin, il était d'une humeur massacrante, il espérait au moins que son entretien avec son client allait bien se passer...

Anthony lui sourit lorsqu'il lui sera sa main. Lorsqu'il l'entendit parler pour la première fois, il fut agréablement surpris de voir que ce Niels avait l'air assez bavard dans son genre. Lui même avait tendance à beaucoup parler pour ne rien dire, préférant agrémenter ses paroles de plus de mots qu'il en suffirait. Puis, il avait l'air plutôt direct comme gars, lui proposant aussitôt de rentrer. Et aussi exigeant. Après tout, ce n'était pas tout le monde qui se donnait la peine de convoquer un avocat bien particulier à domicile pour une affaire, non ? En même temps, Anthony était presque perturbé par la façon dont ce Niels s'était adressé à lui, presque usant d'un excès de politesse et de compliment. C'était particulier on peut dire aux yeux de Tony, qui sur le coup se demanda ce qu'il pourrait bien répondre à ça. Mais bon, il était là de manière professionnelle, pas pour faire l'idiot.


Je vous retourne le compliment, enfin si s'en était réellement un, votre nom est tout aussi original que le mien je dois dire. Il est vrai qu'il est peu commun que nous ayons à nous déplacer en personne jusqu'à nos clients, mais vu les conditions actuelles des choses au bureau, je peux vous assurez qu'en me demandant ici, vous avez fait le bon choix !



Indiqua-t-il en rajoutant comme toujours des détails dont il était sur, son client se contrefichait. Mais c'était plus fort que lui. Le remerciant d'un large sourire qui se voulait amical pour son invitation à pénétrer dans son appartement, il passa finalement le pas de la porte. Et ce n'est que là, en baissant par hasard les yeux pour vérifier si il n'avait pas mis par erreurs ses converses à la place de ses chaussures de bureau qu'il remarqua pour la première fois depuis qu'il avait ouvert la porte que son client possédait des prothèses au jambe. Et bien, ce n'était pas banal un homme avec des prothèses pareilles au jambes, et justement, Anthony était sur et certain d'avoir déjà croisé un homme muni de ces mêmes prothèse en sortant un beau jour un peu en avance de son bureau. D'ailleurs, il l'avait bousculé ce jour là, et c'était excusé poliment avant de repartir aussi vite qu'il était arrivé. Donc ils s'étaient probablement déjà croisé au moins une fois sans réellement pouvoir mettre un nom sur le visage de l'autre. C'était amusant quelque part, surtout si l'on reprenait les premiers mots de Niels. Comme quoi le hasard faisait bien les choses pour qu'ils se retrouvent tout deux ici, non ? Une personne paranoïaque aurait plus songeait que c'était loin d'être une coincidence, et que le fait que le même homme qu'il ait bousculé se révèlent quelques jours plu stard être son client n'avait rien à voir avec le destin. Que tout avait été longuement réfléchi par ce monsieur Morck. Anthony lui trouverait cette idée plus que ridicule. Et puis quoi encore ?

Imitant alors son client, il pris place dans un fauteuil en face de lui. Ce serait plus facile pour parler ainsi. Une fois installé, Anthony porta son attention sur l'intérieur. C'était une habitude chez lui, dès qu'il découvrait un nouveau lieu dans lequel il n'avait jamais mis les pieds précédemment, il ne pouvait pas s'empêcher de dévorer chaque recoin du regard. C'était plus par curiosité que par nécessité d'ailleurs...


Ne vous en faites pas. Je n'en ai peut être pas l'air ainsi, mais je prend mon métier d'avocat très au sérieux. Quelque soit votre problème, je peux vous promettre que je ferais mon possible pour vous retirer cette épine du pied. Je vous remercies, mais je ne fume pas, mais j'accepterai avec plaisir un bon verre, et si vous pouviez avoir quelque chose de très sucré, ce serait avec plaisir !



Indiqua-t-il à son client. Bien que le fait de le faire se lever pour lui apporter uniquement un verre le gênait un peu. Surtout avec de telles prothèses aux jambes. Si il avait pu, il serait allé se servir seul avec plaisir. Tony avait beau paraitre un peu froid en apparence, il avait quand même ses principes au fond. Et il ne pouvait que comprendre Niels, car lui même souffrait d'une fragilité à l'une de ses deux jambes, suite à un léger accident, qui bien sur n'était pas aussi grave que le sien...

DEV NERD GIRL


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

It's good to be alive
This life could almost kill ya when you’re trying to survive. It’s good to be here with ya. I was lost and I was gone. You and me against the world... Yeah, it’s all right it’s a beautiful night. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t248-je-ne-veux-pas-
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☸ Conte : Rozen Maiden

☸ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☸ True Love : Une véritable folle de son chat, personne n'est parfait

☸ Avatar : Calvin Harris
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Mar 11 Aoû - 11:05




Son invité devait prendre ses marques et se sentir à l'aise, le laissant donc vaquer à l'observation de l'appartement qui commençait à s'ensoleiller fortement sans sourciller un seul instant, Niels avait été patient jusqu'ici et ça n'allait pas encore changer sinon il était certain de faire voler en éclats les efforts qu'il avait bien pu fournir jusqu'ici. Il se voulait bienveillant à son égard et même assez prévenant, les personnes sont toujours plus réceptives lorsqu'on vient s'occuper d'elles et ça il l'avait parfaitement bien compris avec le temps, après tout si le diable lui-même est si tentant c'est parce qu'il sait combler les attentes de ceux qui se tournent vers lui. Diabolique ? Non il n'était pas dans cet extrême non plus, même s'il n'avait aucune foi en l'humanité et souhaitait parfois voir le monde partir dans les flammes c'était plus de l'ordre de la rage et du dégoût que de la méchanceté, s'il agissait ainsi c'était dû au fait qu'il avait compris depuis longtemps que la vie n'est qu'une question de survie et un jeu auquel il faut jouer en essayant d'avoir les meilleures cartes en main. Mais cet avocat était différent en fait, quand il l'avait croisé la première fois il a tout de suite su qu'il s'amuserait bien, il avait été à cet instant comme un enfant égoïste et capricieux qui admire un jouet sans pouvoir détacher son regard car il lui fallait absolument. Ça tombait bien c'était justement l'heure de jouer, la petite marionnette était entrée dans le théâtre et il était celui qui tire les ficelles à la perfection, abordant son sourire le plus conciliant à son invité tout en profitant pour le détailler plus longuement qu'il n'avait eu l'occasion de le faire jusqu'ici. Le moins que l'on puisse dire c'est qu'il n'était pas déçu, loin de là même c'était tout le contraire, si on lui avait dit plus tôt que les avocats pouvaient être aussi délicieux à regarder peut-être aurait-il pris la peine d'en côtoyer bien plus. Il ne put s'empêcher de rire légèrement en l'entendant parler d'épine dans le pied, vu sa situation il trouvait ceci tellement ironique en fait, avec le temps il avait appris à en rire plutôt que de s’apitoyer même si pour certains ceci pouvait apparaître parfois de mauvais goût.

« Oh Monsieur Scarecrow je vous assure que n'ai jamais mis vos compétences en doute, vous pourriez ressembler à un épouvantail que je mettrais tout de même mon sort entre vos mains vous pouvez me croire. Les apparences ne sont que ce qu'elles sont justement, de simples apparences ni plus ni moins, et nous vivons dans un monde rempli purement de belles illusions. Mais je m'égare ! Je vous apporte ce qu'il vous faut. »

Petit clin d’œil pour l'épouvantail, ce n'était pas une manière de se moquer mais juste de plaisanter presque innocemment, après tout personne n'avait dit qu'il n'avait pas d'humour. Doucement Niels se leva donc toujours en abordant son sourire dans l'optique de le mettre en confiance, se dirigeant vers la cuisine séparée du salon par un bar ouvert, même s'il venait de dire ne pouvait s'appliquer mieux qu'à lui-même. Il jouait le gentil hôte à qui on pourrait presque mettre une auréole sur la tête tant il pouvait inspirer la bonté, parfois il lui arrivait même de se surprendre lui-même en voyant à quel point il contrôlait les apparences justement, alors qu'en réalité il n'hésiterait pas une seule seconde à tourner le dos à une personne si ceci ne lui apportait rien par la suite. De même il ne laissait rien paraître mais il avait très bien vu comment Anthony avait regardé ses jambes métalliques, il avait vu tant de fois de tels regards qu'il en était presque venu à en être blasé en fait et même excédé au plus haut point, d'ailleurs c'était peut-être pour ce genre de détails qu'il préférait travailler avec des enfants car au moins ils avaient l'incroyable honnêteté de dire ce qu'ils pensaient vraiment sans jamais prendre de pincettes. Ils ne se formulaient pas à passer par quatre chemins et allaient directement au but, une approche parfois bien brutale mais qui avait au moins le mérite de crever rapidement le moindre abcès, n'étant jamais mal à l'aise à cause de leur curiosité naturelle. Mais pour l'heure ce n'était pas d'un enfant dont Niels devait s'occuper mais d'un avocat, incroyable même de ce qu'on lui avait dit mais ça il comptait bien le voir par lui-même que faire confiance à de simples fabulations, prenant ainsi un plateau où il installa deux verres ainsi que plusieurs bouteilles diverses comme de l'eau, des boissons fruités et même une alcoolisée pourquoi pas pour laisser le choix à son invité de choisir. Quant à ce qui pouvait être sucré une poignée de caramels ferait sans doute l'affaire, pour le coup il devait bien avouer qu'il n'avait aucune idée de plus constructive, avant de revenir avec le paquetage qu'il déposa sur la table basse. Toujours avec le sourire bien sûr, ça ne pouvait être autrement avec lui, reprenant sa place initiale dans le fauteuil tout en fixant droit dans les yeux l'avocat.

« Je ne savais pas vraiment ce qui vous ferait le plus plaisir, je vous ai apporté tout un assortiment alors prenez ce qui vous tente le plus. Cependant avant que nous allions plus loin je voudrais mettre les choses au point avec vous, je crois que c'est assez important. Évitez d'avoir de la peine ou de la compassion à mon égard je n'ai pas encore un pied dans la tombe à ce que je sache... enfin si techniquement j'ai les deux qui le sont mais ça c'est un autre débat. Je suis parfaitement vivant et je peux encore me tenir debout, c'était un stupide accident mais je ne peux m'en prendre qu'à moi-même, et  je n'ai pas besoin que l'on me donne de l'apitoiement. Après si ceci vous dérange vraiment alors je serais au regret de changer d'avocat à mon grand regret... »

Tellement dommage oui il n'avait aucune envie que ce potentiel jouet s'en aille, il avait mis tout ça en place pour pouvoir le rencontrer d'un peu plus près, mais ce test était tout de même primordial pour voir jusqu'où la détermination d'Anthony pouvait bien aller.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima


Dernière édition par Niels Mørck le Dim 23 Aoû - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Anthony Scarecrow

avatar
En réalité, je suis
L’Épouvantail
☸ Conte : Le magicien d'Oz

☸ Emploi : Avocat et Ospipailleur
☸ True Love : C'est blond et souriant et ça court après les écureuils ♥

☸ Avatar : David Tennant / Felicity Jones
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Mer 19 Aoû - 22:13

Don't runaway ! I just want to play...

Niels Mørck & Anthony Scarecrow

Lorsque Anthony avait parlé d'épine dans le pied, il n'avait même pas remarqué que pour son fameux client, c'était le genre de situation qui n'était pas prête d'arriver. Ou alors il faudrait une épine particulière. Et très dure aussi. Encore une fois, il avait voulu tout faire comme il le faisait habituellement, parler plus qu'il ne le devrait, juste pour le plaisir d'entendre le son de sa propre voix. Mais par chance, Niels ne le prit pas mal. Heureusement, il semblait avoir un peu d'humour. Tony n'a jamais réellement été friand d'humour, bien qu'il ait tendance à en faire usage involontairement même. Preuve ici. Il avait beau parfois parler pour ne rien dire, de manière générale, il choisissait les bons mots pour parler. Il était avocat après tout, l'art des mots, il se devait de le maîtriser un minimum pour embobiner les juges un jour de procès, dans l'objectif de défendre son potentiel client. Du coup c'était sans surprise qu'il pouvait se montrer ironique et sarcastique parfois. Et même froid de temps à autre, mais c'est plus rare. Faut pas croire, derrière ce masque de calme et de sérieux, il est sympathique au fond.

Ce matin particulièrement, il était un peu de mauvaise humeur, à cause du bazar au bureau et tout qui se cumulait, mais du coup, le fait d'être ici, assis face à son client, ça ne pourrait pas lui faire de mal. Et puis, pour une fois qu'il ne tombait pas sur un client qui lui sautait au cou dès la première occasion, se plaignant des accusations contre sa pauvre petite personne... Et si il y a bien quelque chose que Tony n'apprécie pas dans ce métier, c'était les gens qui se plaignent sans cesse de leur sort. Encore, il comprend parfaitement ceux qui parfois, sous le poids du stress, craquent, versent quelques larmes, s'énervent un bon coup. Mais ceux qui se plaignent, et espèrent après qu'on les comprennes, ce sont les pires. Du coup, lorsque son client mentionna le fait que même si il était un épouvantail, cela ne changerais rien, son sourcil gauche se souleva toujours plus, alors qu'un léger sourire amusé se dessina sur les lèvres de l'avocat. Un épouvantail ? Quel idée ? Qui ferait confiance à un épouvantail pour les défendre ? Il n'y a rien de plus inutile qu'un épouvantail, même les oiseaux sont plus intelligents qu'eux...


Vous avez bien raison. Il ne faut jamais juger trop vite un moine par son habit.



Enfin, ce qu'il voulait dire, c'était que l'habit ne faisait pas le moine, mais jamais Anthony n'avait été doué pour les expressions de ce genre. Et comme là il avait même tendance à les déformer comme il le voulait. C'était plus original. Et ça l'originalité, c'était quelque chose qu'il aimait beaucoup le chevelu...

Quand son hôte revint avec un plateau remplit de boisson en tout genre, les grands yeux sombres et curieux de l'ébouriffé se posèrent immédiatement sur le nouvel arrivage. Gourmant comme il était, il observait désormais les caramels avec un intérêt tout particulier. On aurait dis un enfant auquel on tendait une sucette. Au fond, Tony était resté très enfantin en ce qui était son régime alimentaire. Faut dire, il n'a pas vraiment la réputation de manger équilibré. Chez lui, il trouve toujours une excuse pour se gaver de sucreries en tout genre à n'importe quel moment de la journée. Et ce n'est pas rare que l'on trouve dans ses poches des emballages vides ou même des bonbons de réserve, au cas où.



C'est parfait, je vous remercie !



S'exclama-t-il avec une certaine joie dans ses paroles alors qu'il se saisit tout en douceur d'un caramel. Après tout, il ne voulait pas passer pour un goinfre, surtout qu'il venait de manger un gâteau au chocolat juste avant, il devait un peu faire attention à sa ligne aussi... Sinon, à sa prochaine visite chez le docteur Whale, il lui reprocherait sans doute de trop manger. Non mais regardez ses belles dents blanches, qui croirait que quelqu'un comme lui mange autant de mauvaises choses ? Alors qu'il se servait un verre du jus de fruit apporté si gentiment par Niels, Tony ne perdait pas un mot sortant de la bouche de son client, et, portant un instant pensif son verre à ses lèvres, il revêtit un visage plutôt sérieux.

Alors la, je vous arête de suite mon cher. Je me fiche de savoir pourquoi, ou même comment c'est arrivé. Ni même l'origine. En fait, je ne chercherais même pas à vous poser des questions de ce genre. Jamais. Vous avez ma parole. Votre vie privée, vos problèmes. Pour exercer un métier tel le mien, j'ai l'habitude de ne pas mélanger la vie privée de mes clients avec leurs problèmes juridiques. Donc que vous soyez incapable de vous mouvoir, ou même atteins d'une maladie grave du cerveau, vous restez un client. Et c'est de cette façon que je vais vous traiter. Un point c'est tout.



Souligna avec sérieux le brun. Quelque part, il fut rassuré que leur discussion commence ainsi. Mettre les points sur les I ainsi, c'était toujours ça de fait après tout, non ? En plus, il n'avait aucune envie d'être remplacé juste pour cela ! Anthony est trop fier pour se voir remplacer ainsi. Surtout, qu'à ses propres dires, il serait très déçu de devoir le remplacer.

DEV NERD GIRL


∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

It's good to be alive
This life could almost kill ya when you’re trying to survive. It’s good to be here with ya. I was lost and I was gone. You and me against the world... Yeah, it’s all right it’s a beautiful night. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t248-je-ne-veux-pas-
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☸ Conte : Rozen Maiden

☸ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☸ True Love : Une véritable folle de son chat, personne n'est parfait

☸ Avatar : Calvin Harris
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Dim 23 Aoû - 11:36




Décidément cet avocat l'amusait de plus en plus, pour l'instant aucune déception à l'avoir fait venir ici dans le seul but de jouer avec lui tout simplement, il avait un côté enfantin qui faisait clairement contraste avec sa fonction. Il paraît que c'était une caractéristique des grands esprits, pas tous certes et parfois ceci n'était pas aussi visible que ce qu'il avait sous les yeux, souvent ils semblaient posséder une certaine incapacité à vraiment bien interagir en société ou du moins pouvaient ressentir du mal à se comporter comme on pourrait l'attendre. Niels lui souriait toujours aussi doucement en le voyant ainsi prendre en premier lieu un caramel, quand il misait juste c'était toujours gratifiant quelque part, il avait ainsi trouvé l'appât parfait pour attirer son attention à première vue et il comptait bien utiliser à bon escient cette information par la suite en temps voulu. Comment ? Oh il allait y réfléchir sérieusement, rien de très précis à l'heure actuelle mais ceci viendrait, sachant pertinemment qu'il ne fallait nullement se précipiter et surtout pas lorsqu'on essaye de remonter dans sa barque un aussi important poisson. Et puis arriva le grand avocat sur son cheval blanc, de façon imagée bien sûr sinon il faudrait vraiment se poser des questions sur comment était arrivé un canasson dans son salon, celui qui a des principes et un code d'honneur au point de dégager une essence même de toute beauté. C'était ce qu'il voulait voir depuis le début, de quel genre de ''beauté'' Anthony pouvait bien être affublé, et le moindre qu'on pouvait dire c'est qu'il était loin d'être déçu. Niels fonctionnait toujours de la sorte à savoir dégager un trait de caractère assez puissant pour être ébloui, ceci pouvait être par exemple un courage à toute épreuve ou encore une colère destructrice, bien plus que la personne ou son physique c'était avant tout ça ce qu'il recherchait. C'est ce qui mettait son appétit en éveille, plantant fixement ses yeux dans ceux de son invité pour ressentir un peu plus cette forte conviction dont il était animé, tout en gardant pour sa part un certain côté impassible au possible.

« Alors je suis très heureux de vous l'entendre dire, honnêtement j'aurais été plus que peiné de devoir me séparer de vous car j’entraperçois un tel potentiel chez vous que je ne demande qu'à en découvrir un peu plis à chaque instant. C'est mon petit talent personnel, découvrir les talents d'autrui que les autres ne voient pas forcément. Et je peux vous dire que vous, Monsieur Scarecrow, votre potentiel ne demande qu'à s'exprimer. Je suis plus que ravie de travailler avec vous. »

Son sourire se voulait être chaleureux, preuve d'une bonne foi infaillible et d'être tout simplement bienveillant à son égard, alors que son esprit était en totale contradiction avec ce qu'il paraissait. Il voulait jouer longuement avec lui c'était plus fort que lui, il n'avait aucune envie de remplacer ce nouvel amusement et non comptait pas le laisser partir aussi facilement désormais, jusqu'à ce qu'il se lasse comme tout le reste bien sûr. Niels se connaissait par cœur, c'était d'ailleurs à ses yeux quelque chose de précieux car il connaissait ses forces mais aussi ses faiblesses, lorsque la personne qu'il prenait comme son jouet n'était plus aussi jouissif que lors des premiers jours il en changeait tout en gardant précieusement contact au cas où bien sûr. La sensation était toujours puissante au début puis diminuait avec le temps, finissant par s'éteindre lorsqu'une autre personne présentait un nouvel intérêt à ses yeux, et Anthony en revanche venait à peine d’enclencher son mécanisme. Le problème étant qu'il savait aussi que sa patience pouvait être mal menée, la tentation était parfois bien difficile à contenir et il pouvait brûler plus vite les étapes que d'étendre avec finesse ses petits fils de manipulation, quelque part c'est ce qui se produisait à cet instant. Parce que l'idée que l'avocat contrôle aussi sa prestance et ses mots était plus délicieuse qu'il n'avait pensé, en réalité jamais il n'avait été confronté à une telle présence, c'était comme un mensonge perpétuel qu'il opérait par son métier et qui donnait l'impression à Niels de trouver un pair dans un sens. Il quitta de nouveau le fauteuil dans lequel il était assis mais cette fois-ci pour venir se positionner à côté de son invité tant désiré, voulant créer une approche qui se voulait plus personnelle et quelque part plus intime il fallait bien l'avouer, se voulant être la traduction du fait qu'il lui accordait sa confiance après ce qu'il lui avait dit et que par conséquent il était désormais consentant à travailler avec lui de pleine grâce.

« En réalité, j'ai tellement entendu parler de vous et de vos exploits à la barre que j'avais vraiment hâte de faire votre connaissance. On m'avait dit que votre intelligence était redoutable, que vous étiez un curieux personnage aussi, mais j'ai l'impression que ces personnes sont bien loin du compte à votre sujet. Dans le bon sens du terme je l'entends, je suis convaincu que votre réputation n'offre pas tous l'étendue de votre talent, vous avez quelque chose de plus c'est certain. »

Oh oui. Si Niels pouvait faire d'Anthony un allié il y avait de quoi faire, il savait que c'était le genre qu'il fallait avoir dans son camp que contre soit, tout marchait par intérêt par ce monde et lui le premier. Flatter autrui pour s'attirer une certaine sympathie de sa part était naturel, l'homme marchait souvent de cette manière où sa vanité avait une place assez importante, or pourtant à l'heure actuelle il pensait vraiment à ce qu'il disait. On lui avait dit que cet avocat était formidable, qu'il fallait absolument le voir au tribunal car le spectacle en valait le coup, et depuis le jour qu'il l'avait croisé il attendait cette occasion de pouvoir juger par lui-même le personnage. C'était ça le truc. Il avait attendu tellement de temps pour s'amuser avec lui, s'imaginant comment serait cette rencontre à partir de l'instant où il avait eu ce rendez-vous, que maintenant que l'occasion se présentait il ne voulait plus attendre. Il en voulait plus, il avait toujours été ambitieux après tout, quitte à devoir prendre de gros risques pour le coup en laissant totalement de côté la subtilité.

« Vous êtes sûr que vous ne mélangez jamais le travail et le privé ? Vous avez je serais ravie de vous monter à quel point ça peut-être amusant pourtant. »

Celui qui disait n'avoir jamais voulu manger de l'avocat était un menteur, condamnable à l'emprisonnement, et tout particulièrement un bout de celui-ci.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Anthony Scarecrow

avatar
En réalité, je suis
L’Épouvantail
☸ Conte : Le magicien d'Oz

☸ Emploi : Avocat et Ospipailleur
☸ True Love : C'est blond et souriant et ça court après les écureuils ♥

☸ Avatar : David Tennant / Felicity Jones
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Mer 26 Aoû - 23:59

Nielou & Tony

Don't stop me nooow ♪



Plus le temps passait, plus Anthony commençait sérieusement à se demander ce qu'il foutait ici. Ca devait bien faire déjà une quinzaine de minutes qu'il était assis en face de son client, et pour l'instant, à part se gaver de caramel sans réelle gêne, Tony n'avait rien fait de très professionnel. Et dire qu'il serait payer pour cela. C'était pas très sérieux tout ça de sa part, mais il ne voulait pas manquer de respect à son client après tout, surtout pour mettre les points sur les "I" en quelque sorte au sujet de ses problèmes physiques personnels. Ce n'était pas la première fois que Tony avait à faire à des clients "particuliers" de ce genre. Mais il préférait être sur de tout faire de la bonne façon. Quelques part, l'avocat chevelu était très minutieux, presque maniaque. Surtout si cela concernait de près ou de loin son métier. Sinon, le reste du temps, Anthony est vraiment quelqu'un de zen et posé. Sauf les certaines fois où il est pris de crises d'ennuis, et tourne en rond se torturant la cervelle à en perdre la tête dans toute sa maison. Mais ça, c'était une autre histoire.

Alors comme ça, Tony serait un génie caché. Il aimerait bien que ce soit vrai, et qu'un réel talent se révèle en lui. Anthony n'était pas si sensible que cela aux flatteries. Etant assez particulier, et quelque part têtu comme pas possible quand il s'y mettait, on avait beau lui dire qu'il était le meilleur avocat de tout les temps, si lui même pensait le contraire, c'était mort. Sa pensée prenait le dessus sur le compliment. A chaque fois. Puis les personnes qui complimentent comme ça leur avocat, ou n'importe quel autre collègue, tant que cela reste professionnel, il a toujours trouvé ça louche. Chez ces gens là, il sentait que derrière leurs compliments et leur sourire, se cachait un truc pas net. Tony ne voulait pas juger Niels aussi vite, et le caser direct dans cette catégorie, mais il était méfiant tout de même.

- Vous découvrez des talents ? Je vois...

A vrai dire il ne savait pas réellement quoi répondre de plus à tout ça. Ce Niels était vraiment un grand beau parleur. Au point même que lui même, Anthony Scarecrow, l'homme qui débite des phrases plus vite que son ombre parfois, se retrouvait en ce moment même à cours de mot. Ou du moins, en manque d'inspiration pour des paroles originales comme il aimait répondre. C'était un peu gênant pour son égo et sa réputation. Quoi que non, en fait sa réputation, il s'en fou. Lorsqu'il lui fit par des dires qui pouvaient circuler sur lui en ville, Anthony aurait pu éclater de rire, rien que d'y penser.

- Vous avez entendu parler de moi ? Pourquoi ça ne m'étonnes pas ? Le plus étrange dans tout cela, c'est que ce ne soit que de mes exploits à la barre dont vous aviez eut vent. Et encore, ils ne sont pas si nombreux que ça. Le fait que vous aviez appris que j'étais... Particulier est beaucoup plus courant. N'écoutez pas ces bêtises. Ils sont tous aussi curieux à mes yeux que je le suis aux leurs.

La curiosité était un vilain défaut sois disant. Et ce n'était pas si faux que cela en fin de compte. A être trop curieux parfois, on peut se retrouver dans de bien étranges situations. En parlant de curiosité, ça avait l'air d'être vraiment le cas de la part de son client. Après tout, c'était pas faux de signaler que depuis le début de leur entretien, Niels n'avait pas une seule fois mentionné le fait de jeter plus en détail un regard sur son fameux dossier qui demandait sa présence en personne à son appartement. Non, à la place, il se contentait de poser des questions à Anthony, et à le flatter. Ce qui dans un sens était assez perturbant pour l'avocat. Il avait entendu pleins d'histoires d'avocats qui avaient des ennuis avec leurs clients, qui se révélaient être de gros psychopates, et qui après avaient besoin de protection judiciaire si par malheur leur client perdait le procès par leur faute. Alors que la perte d'un procès à rien d'une faute. C'est le genre de choses qui arrivaient après tout. Même aux meilleurs.

- Jamais. Je vous l'ai bien dis, je ne fais pas de favoritisme, et vous n'échappez pas à la règle, monsieur Morck.

Au passage, il haussa un sourcil, un peu perplexe, un caramel de plus dans sa bouche. Mélanger vie professionnelle et privée ? Jamais pour Anthony. Ce serait comme... Mélanger les torchons et les serviettes ensembles ! Enfin, surtout que pour Tony, son travail, c'est sa passion. Il est passionné lorsqu'il parle au tribunal, très sérieux dans la préparation de la défense de ses clients. Et à côté, sa vie privée, c'est le trou noir du vide de l'univers. Et il ne cherche même pas à y remédier. Pourquoi donc d'ailleurs, l'était heureux. Il avait quelques amis, ça lui suffisait amplement. Donc voilà, c'était ça, un point c'est tout. Et il ne voyait pas comment son client chercherait à lui faire changer d'avis, et tant pis si il était un peu déçu de lui.


luckyred.

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

It's good to be alive
This life could almost kill ya when you’re trying to survive. It’s good to be here with ya. I was lost and I was gone. You and me against the world... Yeah, it’s all right it’s a beautiful night. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t248-je-ne-veux-pas-
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☸ Conte : Rozen Maiden

☸ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☸ True Love : Une véritable folle de son chat, personne n'est parfait

☸ Avatar : Calvin Harris
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Sam 29 Aoû - 10:39




Curieux. C'était le mot qu'Anthony avait employé et qui lui sied parfaitement, c'est ce que tout Storybrooke disait de lui, ce qui avait le don certain d'agiter un peu plus l'esprit de Niels. Dans un sens, lorsqu'il y réfléchissait un peu plus pour sa part, c'est sans doute ce qui donnait un petit côté un peu plus unique à cet avocat. Un peu comme une pièce de collection qui prend une valeur à part car elle possède un petit quelque chose en plus, beaucoup la jugerait juste bizarre or à ses yeux c'était surtout ce qui la rendait bien à part, c'était d'autant plus parfait car après tout il était amateur d'art et à l'heure actuelle il ne pouvait dévier son regard de cette pièce unique qu'il observait méticuleusement dans le moindre geste. Un rictus amusé se dessina quand il vit ce grand enfant choisir encore une fois un caramel, ceci confirmait quelque peu qu'au moins il avait bien décrypté un peu plus tôt ce trait de personnalité, avant de devenir plus figé et sans doute un poil crispé en entendant la suite. Son invité ne semblait pas être enclin à jouer, encore moins avec lui, ce qui le contrariait assez dans le fond il devait bien l'avouer. Mais c'était mal le connaître que de croire qu'il allait abandonner si facilement, surtout pas après le mal qu'il s'était déjà donné, Niels était une personne avec une ambition démesurée qui ne reculait devant rien pour avoir ce qu'il souhaite. Pour se faire il savait être patient tout en installant chaque pièce de l'échiquier à sa place, envisager toutes les possibilités et les situations pour être paré en cas de besoin, tout en trouvant de nouveaux pions capables de rentrer sans problème dans son équation. Alors s'il voulait l'avocat il l'aurait un point c'est tout, il prenait ce que bon lui semble et jetait ce qui était inutile, et ce n'était pas parce qu'Anthony n'avait pas apparemment compris son sous-entendu que pour sa part il allait s'arrêter en si bon chemin. Si la manière douce ne fonctionnait pas il ne lui restait plus qu'à être plus direct, d'autant plus que son sentiment d'impatience inédite continuait de bouillir dangereusement en lui, ce qui parfois pouvait avoir du bon. Soupirant lourdement pour montrer à quel point il était déçu, tout en attrapant un verre où il versa de l'eau avant de boire un peu, il ne le regardait même plus.

« Au moins vous avez de la franchise, ce qui est rare chez un avocat. Dire que je me faisais une joie profonde d'en savoir un peu plus sur vous, en vrai j'avais l'espoir que nous pourrions être de bons amis vous et moi mais puisque vous venez d'être clair... »

L'amitié n'était pas quelque chose que Niels cherchait et trouvait que c'était une faiblesse sans nom, au même titre que l'amour qui était si superficiel à ses yeux, alors quand il parlait de cette valeur c'était surtout dans l'optique d'avoir quelqu'un dans sa poche du moment qu'il lui est utile. Il avait un carnet d'adresses remplie de noms avec lequel il jouait le gentil ami alors qu'en réalité il n'aurait aucunement le moindre sentiment à poignarder dans le dos, il préférait de loin être celui qui trahit qu'en être la victime, jouant auprès des autres un rôle qu'il savait tenir à la perfection. C'était comme un spectacle de tout instant, qui durait depuis tant d'années qu'il connaissait toutes les ficelles pour son plus grand bonheur, et Anthony n'était pas une exception à la règle juste un privilégié temporaire car il était encore au stade où le recruteur de show tentait de forcer le chemin. Cependant la possibilité que l'avocat refuse de se plier était une option qu'il avait potentiellement envisagée, l’inattendue ne devait à aucun moment le surprendre surtout si ceci pouvait le fragiliser, pour sa part il lui fallait simplement trouver une autre route à emprunter. Venant enfin regarder son invité droit dans les yeux, sans quitter son petit sourire assez vague qui était plus là pour l'apparence que pour retranscrire une réelle émotion, ce qu'il y décelait était toujours aussi enivrant pour sa part et d'une majesté difficile à retranscrire avec des mots pour sa part. Il devait l'avoir. C'était la seule idée qui lui venait en tête, oubliant tous les plans qu'il avait pu jusque-là construire ou même envisager une seule seconde, il allait suivre son instinct primaire car le temps n'était plus à la réflexion mais à l'action. Reposant le verre qu'il avait en main sur la table basse, faisant sans doute tinter un peu sèchement le verre contre le bois sans vraiment s'en préoccuper, son attention était toute focalisée par son invité auquel il allait apprendre son propre sens de la politesse.

« En réalité le vrai problème qui m'incombe à cet instant Monsieur Scarecrow est que j'ai très envie de jouer, pas que je ne m'amuse pas en ce moment bien le contraire. Mais il y a plus que ça. Si seulement vous ne dégagiez pas ce... c'est assez difficile à décrire en fait... pour faire simple une certaine forme de ''beauté''... oui je crois que l'on peut dire ça ! »

Ce n'était aucunement facile de toujours mettre des mots sur ce qu'il pouvait ressentir car d'une part Niels se refusait de ressentir vraiment quelque chose, du moins en ce qui concerne le sentimental qu'il trouvait écœurant à souhait, et de l'autre cette envie variait tellement selon ce qu'il pouvait bien voir que définir le sens même de son jugement de la beauté était vain. Pour faire simple à ce moment Anthony dégageait comme une sorte d'aura bien trop alléchante, un peu comme une lumière dans le noir qui attirait tout être vivant à s'approcher, et l'appel était trop grand pour passer à côté. Lui souriant grandement il plaça ses deux mains sur les joues de l'avocat, admirant d'un peu plus près ce qu'il pouvait bien lire dans ses yeux et qu'il avait entraperçu plus tôt, ayant la sensation de pouvoir posséder ce que bon lui semble et tout particulièrement ce jouet qu'il avait tant désiré depuis qu'il l'avait croisé il y a de ça quelques jours. Ce n'était nullement de l'amour mais plus une impulsion qu'il pourrait qualifier d'animale, il voulait alors il prenait c'était aussi simple que ça, ne pouvant s'empêcher de rire légèrement avant d'approcher un peu plus.

« Et puisque vous ne mélangez jamais vie privée et le travail dites-vous que ceci n'est qu'une séance pour apprendre à se connaître, votre vraie activité commencera la prochaine, alors pour l'heure laissez-vous juste emporter par ce merveilleux jeu. »

Gardant solidement ses mains sur le visage de l'avocat, dans le but premier de l'empêcher de bouger il devait bien l'avouer, Niels franchit les derniers centimètres qui pouvaient bien le séparer de son invité pour l'embrasser avec plus de fougue qu'il n'avait jamais eue jusqu'ici alors qu'il se délectait intérieurement d'avoir enfin ce qu'il voulait.  






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Anthony Scarecrow

avatar
En réalité, je suis
L’Épouvantail
☸ Conte : Le magicien d'Oz

☸ Emploi : Avocat et Ospipailleur
☸ True Love : C'est blond et souriant et ça court après les écureuils ♥

☸ Avatar : David Tennant / Felicity Jones
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Jeu 3 Sep - 20:34

Nielou & Tony

Don't stop me nooow ♪



Si il y avait quelque chose à réellement savoir au sujet de Anthony Scarecrow, en dehors du fait qu'il soit excentrique et en apparence assez coloré, c'était qu'il était un grand enfant. Mais alors vraiment. Lorsque l'on creusait ne serait ce qu'un petit peu derrière ses grands yeux fatigués et son expression sérieuse et inexpressive, on se rend vite compte qu'en réalité, c'était un vrai gamin. Mais pas gamin dans le sens maturité à remettre en cause, non, à ce niveau il est aussi sérieux que lors de l'exercice de son métier. Juste dans le sens de ses... réactions. Et de ses façons de voir les choses. Aussi, lorsque l'on sait que lorsqu'il a rencontré Dorothy dans le pays d'Oz, il n'avait que quelques jours, cette facette de sa personnalité est un peu plus éclairée. Il est resté toujours un peu innocent et naïf, mais beaucoup moins qu'avant. En fait, c'était comme si il manquait d'expérience pour beaucoup de choses, ce qui était bien le cas en réalité. Enfin, c'était surtout visible pour tout ce qui tournait autour des relations sociales. Encore les professionnelles, ça allait, car c'était juste un rapport autours de papiers. Et limite il comprenait plus les papiers que la personne en face de lui. Du coup, même s'il ne le montrait pas, il devait bien avouer que dans sa tête, il était totalement perdu fasse à Niels. Il avait l'impression d'être pire que manipulé. Et le pire de tout ça, c'était qu'il en perdait presque ses mots.

- Il y a rien de pire qu'un avocat hypocrite, je ne vous le fait pas dire. J'ai juste dis que je ne mélangeais pas vie privée et vie professionnelle dans le sens où lorsque je suis avec quelqu'un, ami ou non, en temps qu'avocat, il n'est rien de plus qu'un simple client à mes yeux. Mais rien ne nous empêche d'être ami à la fin de cette affaire...

La preuve, il était devenu ami avec de nombreux clients après les avoir sortis de leur petit soucis juridique, mais c'était toujours un groupe réduit. Non, en fait, réellement la seule personne dont il avait fait la connaissance dans un tribunal et avec qui il était resté en contact, c'était Eric. Et encore, rester en contact, c'était un bien grand mot. Aussi, Tony, même si il a quelques amis proches, préfère la plupart du temps passer ses journées seul chez lui. Les rares fois où il sort, c'est parce que ses amis le poussent limite dehors de force, ou lorsqu'il a des envies de promenade, histoire de se vider le crâne. Et dans ces cas le destin se devait de le faire croiser la route de la seule rare personne connue de Storybrooke. Enfin, il était heureux de parler à des gens de temps en temps. Mais en même temps, il détestait parfois être interrompu lorsqu'il réfléchi. Se plonger dans ses pensées, surtout le soir, c'était l'un de ses principaux hobbies. Même que Anthony avait parfois l'impression de penser à des choses tellement... Originales, qu'il devait sans doute être le seul à comprendre. D'ailleurs, le problème Niels s'obscurcissait à ses yeux de plus en plus.

- Pourquoi jouer, alors que nous sommes en plein travail ?

Ok, définitivement, Tony était perdu. Puis quelque part ça le gênait toujours lorsque autrui le qualifiait de "beau". Enfin il n'avait aucune réelle définition du mot beau. Pour lui la beauté beh... C'était carrément pas physique. Du coup il ne savait jamais comment l'interpréter. Si un jour il avait à qualifier quelqu'un de beau, ce serait uniquement pour le complimenter sur son esprit, ou même son style. Parce que oui, si un jour il croiserait une femme avec un grand chapeau, ou un homme en violet, il le trouverait beau. Juste pour ses vêtements, signe de bon gout de la personne. Enfin, c'était compliqué. Puis, Tony n'avait surtout pas envie de jouer à un jeu dont il ne connaissait ni les enjeux, ni les règles. Pourtant il aimait bien jouer, surtout les jeux d'esprits, il adorait ça. D'ailleurs, l'avocat ébouriffé eut un petit mouvement de recul lorsque son client approchait ses mains de lui mais en fin de compte ne bougea pas plus que ça. Mais il n'aimait pas cette tendance à ce Niels de tout controler. Quelque part ça lui donnait un style, quelque chose de nettement différent des autres, mais en même temps... C'était contraignant, et perturbant. Puis ce contact de ses mains comme ça sur son visage, c'était perturbant, génant, enfin, c'était pas le kiff de Tony quoi. Limite rien que lorsque quelqu'un était trop collé à côté de lui c'était embêtant pour lui, alors la...

Il allait répliquer quelque chose, au sujet de son fameux jeu, lui disant qu'il en avait assez de toutes ces phrases sans queues ni tête et qu'il voulait une explication, mais il n'eut pas le temps. Il fut stoppé dans son élan par l'audace de son client. Du coup, Tony écarquilla les yeux, les lèvres serrées dans la surprise, limite ses dents tellement enfoncées dans sa gencive intérieure qu'elle devait saigner actuellement. Ce n'était pas comme si ça ne lui plaisait pas d'embrasser des gens comme ça, mais il ne comprenait pas. Et en même temps, ça lui faisait un peu peur. Quel genre de client embrasse comme ça son avocat au bout de seulement quelques minutes de discussions. Aucun, et c'était bien ce qui faisait l'originalité de Niels. Du coup il se recula, comme il le put, et il se leva, mettant un peu de distance entre lui et son client, pouvant ainsi pour la première fois le regarder un peu de haut. Au passage, il passa aussi sa main dans ses épais cheveux bruns qui s'étaient comme dressés sur sa tête sous la surprise.

- Pourquoi vous m'avez fait venir ici, vous n'avez pas réellement besoin d'un avocat, je présume, alors pourquoi ?

Enfin en gros il voulait savoir le pourquoi du comment. Enfin, ce n'était pas la première fois dans sa vie que quelqu'un tombait ainsi sous son charme d'épouvantail, mais là c'était différent. A la base, il était la tel un avocat. Et puis, plus il pensait à tout cela, plus il se demandait si finalement ce n'était pas une coïncidence si ce même homme qu'il avait bousculé l'autre jour était de nouveau fasse à lui. Allant même jusqu'à imaginer Niels l'espionner dans tout Storybrooke, Anthony déglutit et se visa la tête. Enfin, si ce Niels avait des sentiments pour lui, il n'aurait qu'à s'excuser lui disant que ce n'était pas réciproque, mais lui proposerais tout de même d'être ami, d'apprendre un peu à se connaitre avant tout, mais il avait l'impression que quoi qu'il arrive ce type ne lâcherait pas l'affaire. Et vraiment, il n'avait pas l'air d'être celui qu'il semblait être en apparence. Et plus que jamais Tony avait l'impression que derrière ses sourires amicaux se cachait un grand manipulateur. Oh, mais Anthony n'était pas bête, il ne deviendrait pas sa gentille petite marionnette aussi facilement. Si il voulait jouer à ce jeu là, il allait jouer, à ça oui, mais Tony n'en ressortirait pas perdant...



luckyred.

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

It's good to be alive
This life could almost kill ya when you’re trying to survive. It’s good to be here with ya. I was lost and I was gone. You and me against the world... Yeah, it’s all right it’s a beautiful night. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t248-je-ne-veux-pas-
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☸ Conte : Rozen Maiden

☸ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☸ True Love : Une véritable folle de son chat, personne n'est parfait

☸ Avatar : Calvin Harris
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Sam 5 Sep - 1:23




Le dévouement qu'Anthony pouvait bien avoir pour son travail était quelque part magnifique à voir, peu de personnes dans son entourage étaient aussi consciencieuses que son petit avocat, ce qui ne avait eu le don de faire grimper aux yeux de Niels cette certaine forme de beauté qu'il cherchait temps. Tant d'innocence dans un esprit si brillant c'était presque inédit, il avait eu beau envoyer des signaux subtils mais assez descriptibles pour que son invité ne se trompe nullement sur ses réelles intentions mais ceci n'avait clairement pas suffi, promesse que le jeu n'en serait que plus amusant. Pour l'instant il se délectait juste de son contact rapproché qu'il avait initié, ne relâchant à aucun moment ses mains qui tenaient le visage de ce qu'il prenait déjà pour son nouveau jouet, continuant donc sur sa lancée malgré le fait qu'il pouvait sentir assez aisément la réticence de l'avocat dans sa poigne et dans son baiser. Cependant il termina finalement par le lâcher en voyant à quel point ce frêle petit oiseau voulait s'envoler, assez déçu d'être ainsi coupé en plein jeu sans son consentement, ne pouvant s'empêcher de passer doucement sa langue sur ses lèvres pour essayer de garder ce goût si exquis dont il était privé tout comme aurait pu faire un prédateur en regardant Anthony se mettre debout apparemment plus choqué qu'il n'aurait cru. Niels gardait son petit sourire en coin, assez satisfait de lui il fallait bien l'avouer, venant mordiller légèrement la commissure de sa lèvre tout en le fixant sans le quitter un instant des yeux. Plus. Son esprit entier lui en réclamait bien plus, surtout que désormais il eût embrassé ce fruit défendu plein de bonnes tentations qui lui semblait de plus en plus difficile à repousser, il n'avait eu qu'un petit amuse-bouche qui lui avait grandement ouvert l'appétit. Quant à ses yeux ils déshabillaient du regard son charmant petit avocat, même la manière dont ce dernier passait sa main dans ses cheveux était un appel à la tentation, ne pouvant s'empêcher de rire en l'entendant le questionner.

« Vous êtes perspicace ! Mon cas ne n'hésite pas l'intervention d'un avocat, il n'en a jamais été réellement question, je suis pris la main dans le sac on dirait. Mais pensiez-vous vraiment que c'est le hasard si vous vous trouvez aujourd'hui ici ? Réfléchissez bien, au fond de vous vous le savez parfaitement, ce n'est pas la première fois que l'on se croise n'est-ce pas ? »

Et depuis le jour où Anthony l'avait légèrement bousculé avant de repartir comme une tornade de son côté il avait tout fait pour trouver un moyen de lui en parler en privé, c'était réussi et pour ça il ne pouvait que s'en féliciter, Niels attendait ce moment depuis trop longtemps à son goût. Le masque de la comédie perpétuelle dans laquelle il jouait à cet instant il pouvait enfin le retirer, il pouvait pleinement être lui-même comme si l'heure de l’entracte était arrivée, rares étaient les personnes qui avaient pu observer son vrai visage et il ne le laissait le découvrir que selon son bon vouloir. Il aurait pu nier les faits de l'avocat et lui annoncer qu'il ne savait nullement ce qui venait de lui prendre, prétendre que ceci pouvait s'apparenter à une séquelle de l'accident qu'il avait eu, ou encore clamer que ce n'était qu'un moment de faiblesse de sa part et qu'il en était terriblement désolé. Mais il ne l'était aucunement. Pour ce cas particulier il voulait se montrer comme il était vraiment, à savoir un véritable virtuose de la manipulation qui étend doucement mais sûrement ses fils de marionnettiste sur des potentiels petits pantins capables de lui être utiles ou de l'amuser un certain temps en tout cas, parce qu'il avait le sentiment que ceci ne pourrait que rendre le jeu plus amusant et épicé qu'il ne l'était déjà. Soutenant le regard de son invité il n'avait perdu à aucun moment son sourire de satisfaction, Anthony se tenait d'une telle façon qu'il avait l'impression pour sa part que ceci était un défi et il adorait ça malheureusement tout en l'encourageant à continuer, venant doucement se lever sans pour autant approcher pour l'instant en ayant le loisir de surpasser de plusieurs centimètres le brun. Ça c'était les gênes danois, il avait souvent le plaisir d'être plus grand que ses congénères et ceci même avant son accident, par le passé il avait déjà utilisé sa taille plus grande pour s'imposer plus facilement or ici le challenge était d'une tout autre nature. Contournant son invité pour prendre un petit mannequin posé sur une étagère, utilisé souvent dans le dessin et tout en bois, tout en surveillant des yeux le moindre mouvement de l'avocat.

« Ne soyez pas effrayé Monsieur Scarecrow, je n'ai jamais eu la volonté de vous faire le moindre mal si c'est ce que vous craignez. Je vous l'ai dit juste avant : je veux simplement jouer, être votre chaleureux ami. Et je prends toujours soin de ceux qui ont de l'intérêt à mes yeux sachez-le. »

Dans un sens ce qu'il venait d'annoncer n'était aucunement un mensonge, il n'en avait nullement besoin d'ailleurs car sa manière d'user des mots à quelques exceptions près l'emportait toujours, juste que sa conception de l'amitié n'était pas ce que l'on pouvait attendre d'un schéma bien classique. À ses yeux il y avait deux choses bien distinctes à faire à savoir lui-même et le reste du monde, non pas dans un élan narcissique juste que pour survivre il s'était imposé cette vision, il ne faisait clairement pas confiance à autrui et encore moins tant qu'il ne s'était pas assuré d'avoir la personne dans ses fils. Mais Storybrooke était un terrain assez ennuyant à bien y regarder, peu de choses s'y passaient et les mouvements d’effervescence étaient un véritable luxe inédit, alors Niels en attendait beaucoup de la part de son avocat favori qui aurait un rôle primordial pour lutter dans son ennui. On lui avait tant parlé de l'intelligence d'Anthony qu'il le voyait être le piment qui rendrait les choses plus compliquées, par conséquent forcément plus amusantes à démêler par la suite, une sorte d'adversaire dont il ne pourrait se lasser contrairement aux autres qui avaient toujours terminé par le décevoir au final. Oui il espérait que son invité serait différent et à la hauteur, que l'avenir serait plus délectable par la suite et au goût plus savoureux, et pour l'instant il était plus qu'agréablement surprit pour sa part. Ce que l'avocat dégageait il en demandait plus pour sa part, lui donnant envie de planter ses dents dans sa tendre chair, l'examinant de nouveau de la tête aux pieds avant d'approche de lui avec le mannequin de bois dans les mains. Il s'arrêta à une distance raisonnable, malgré son envie irrésistible d'aller bien plus loin, son sourire satisfait n'ayant nullement quitté ses lèvres à aucun moment tant ce moment était unique et l'exalté.

« Vous savez j'aime beaucoup les marionnettes, elles sont tellement dociles et font exactement ce qu'on leur commande de faire, elles ne peuvent jamais vous décevoir quelque part mais le problème avec elles c'est qu'il n'y a jamais vraiment de surprise. C'est lassant même, j'attends de trouver quelque chose de plus extraordinaire, de vraiment exceptionnel. Qu'en pensez-vous... Anthony ? »

Et ce petit quelque chose ça serait son nouvel ''ami'', ça devait être lui un point c'est tout, avançant encore de deux pas pour réduire ce qui les séparait.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Anthony Scarecrow

avatar
En réalité, je suis
L’Épouvantail
☸ Conte : Le magicien d'Oz

☸ Emploi : Avocat et Ospipailleur
☸ True Love : C'est blond et souriant et ça court après les écureuils ♥

☸ Avatar : David Tennant / Felicity Jones
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Mer 9 Sep - 16:37

Nielou & Tony

Don't stop me nooow ♪



Lorsque Anthony parlait de risque à être avocat, il pensait plus aux potentiels clients ayant commis d'importants crimes et qui nous en veuille après un échec de les libérer en justice. Et de ces cas là, il ne savait même pas ce qui était le pire... Le fait d'avoir à les côtoyer de nombreuses heures lors d'entretiens pour préparer le procès ou alors le fait de se dire dans notre tête qu'on est quand même en train de défendre ce genre de types. Voilà pourquoi Anthony refusait certains dossiers parfois, par prétexte qu'il avait trop de boulot ou n'importe quoi d'autre, alors qu'en réalité, il n'avait juste pas envie d'avoir sur la conscience le fait d'avoir laissé sortir en liberté un type dont il était sur qu'il était coupable. C'était peut être ce qui faisait son originalité au cabinet... Mais là, face à Niels, il se retrouvait face à un cas différent. Après tout, Niels n'était coupable de rien. Même, de son propre aveux, il indiquait ne même pas avoir besoin d'avocat. Mais c'était quand même à cause de son foutu métier qu'il se retrouvait là. Enfin, il disait ça, mais son métier il l'aimait bien.

- Vous pensiez réellement que je ne m'en serais pas aperçu ? Demanda-t-il perplexe son sourcil défiant plus que jamais la gravité, ne demandant presque qu'à s'envoler pour quitter son front tellement il était levé. Je sais que ce n'est pas la première fois que l'on se rencontre. Je vous ai reconnu avec vos jambes.

Malgré tout ça, les mensonges de son faux client, et sa volonté de le manipuler, Tony restait calme. C'était le mieux à faire selon lui dans une situation pareille. Que pouvait il faire d'autre ? Après tout, lorsqu'on a en face de nous une personne telle que Niels qui semble plus que tout chercher à nous manipuler, et presque rentrer dans notre tête, rien de mieux qu'afficher un air calme et blasé. Et ça, être blasé; Tony savait très bien le faire. Par chance. Il voulait que son "adversaire" ait l'impression qu'il lui tienne bien tête. En attendant, il était bien vrai que l'avocat n'avait pas oublié la façon dont il avait rencontré Niels. Et c'était quand même vrai de dire que si il n'avait pas eut de telles prothèses aux jambes, il ne l'aurait sans doute pas reconnu. Car après tout, il avait beau être quelqu'un de relativement attentif en milieu "professionnel", pour tout ce qui est de dans la vie de tout les jours... Et bien c'était autre chose. Dans sa tête, il se souvenait vaguement l'avoir bousculé alors qu'il rentrait précipitamment chez lui, s'être juste rapidement excusé puis il avait tracé sa route, sans un regard de plus sur lui... C'était pas très poli mais c'était comme ça. Si il avait l'habitude de ne jamais oublier le visage de l'un de ses clients, il ne faisait pas pour autant attention aux gens qu'il croisait dans la rue.

Lorsque Niels se leva, Anthony du lever le regard vers lui, fronçant les sourcils devant sa taille inférieure. Tony n'était pas réellement quelqu'un de petit de manière générale, du coup il n'avait pas l'habitude de parler aux gens comme cela en levant le regard vers eux. Du coup, il devait bien avouer être perturbé de faire face ainsi à un homme aussi grand. Mais encore une fois, il garda ses propres commentaires pour lui. Pour une fois d'ailleurs ! De manière générale, si l'ambiance entre les deux hommes n'était pas aussi tendue, il ne se serrait pas fait prier pour glisser un petit commentaire inutile sur sa taille...

- Je n'ai jamais dis que j'avais peur. Je suis juste... Prévoyant. Enfin, appelez ça comme vous voulez, dans ma tête c'est plutôt clair, mais par malheur, vous n'êtes pas dans ma tête. Je suis flatté que vous me portiez un certain intérêt, mais... Et si je ne veux pas jouer avec vous ?

C'était vrai ça, les jeux, ça plaisait à Tony de manière générale. Oh, et encore, ça dépendait vraiment des jeux. Et il trouvait personnellement que le jeu auquel lui proposait de jouer Niels était beaucoup trop contrôlé par lui même à ses yeux... Donc pas réellement un jeu égalitaire. Puis il était censé travailler en ce moment là. Puis pour l'instant, après le petit tour qu'il lui avait fait, Tony n'avait nullement confiance dans les mots de ce grand type. Lorsque justement ce dernier fit quelques pas dans sa direction, il ne bougea pas, ses grand yeux marrons fixés sur la petite marionnette en bois qu'il tenait dans ses mains. Une marionnette, pourquoi ça ne l'étonnait pas... Après tout ça collait tellement bien au personnage de Niels. Ca ne l'étonnerait même pas si il lui avouait qu'il avait même une petite marionnette en bois à son effigie. Ce serait quelque peu effrayant, mais ça ne le surprendrait plus. Après tout, il avait du faire un certain nombre de recherches sur lui après l'avoir croisé devant le bureau d'avocat...

- J'en pense que les marionnettes, c'est pas mon truc...

Glissa-t-il simplement tout en contournant son client pour faire quelques pas dans le salon. Non non non, il ne cherchait pas du tout à lui échapper. Loin de lui cette idée, non. Il voulait juste avoir un peu d'espace pour lui quoi. Aussi , il avait sentit que son "client" cherchait encore à se rapprocher de lui. Puis il n'avait pas envie d'être cette marionnette qu'il pourrait manipuler à sa propre convenance. Dans sa tête, Tony était tout sauf une marionnette accrochée à des fils. C'était plus un électron libre. D'ailleurs c'était pas pour rien si le jeune avocat n'aimait pas rester en place.

- Puis, vous disiez vouloir être mon ami, mais du peu que je sais de l'amitié, c'est que la meilleure base pour la construire justement, c'est la confiance. Hors entre vous et moi, vous n'avez pas été réellement franc avec moi tout à l'heure. Je ne sais même pas ce qui me retiens de partir maintenant et de vous laisser seul à jouer avec votre marionnette en bois ?

C'était vrai ça, qu'est ce qui le retenait ? La curiosité ? La fascination sur le personnage de Niels ? Ou alors tout simplement les délicieux caramels qui reposaient toujours sur la table...




luckyred.

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

It's good to be alive
This life could almost kill ya when you’re trying to survive. It’s good to be here with ya. I was lost and I was gone. You and me against the world... Yeah, it’s all right it’s a beautiful night. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t248-je-ne-veux-pas-
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☸ Conte : Rozen Maiden

☸ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☸ True Love : Une véritable folle de son chat, personne n'est parfait

☸ Avatar : Calvin Harris
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Lun 14 Sep - 11:59




Chaque mot prononcé par l'avocat faisait dire à Niels qui avait trouvé la perle rare, la personne qui pourrait être plus qu'une stupide petite marionnette qui ne se rebelle jamais, même s'il avait sous-entendu qu'il ne souhaitait pas jouer ceci était de l'ordre du détail à ses yeux. Qu'Anthony le veuille ou non il se trouvait déjà dans le jeu, à l'instant même où il avait passé le pas de la porte et peut-être même bien avant lorsqu'il l'avait bousculé quelques jours plus tôt, et le fait qu'il soit encore ici à ses côtés prouvait à son sens que malgré ses réticences son invité voulait en savoir plus à son sens. Après tout il avait eu plusieurs fois l'occasion de partir, ce n'était pas comme ci de son côté il le retenait prisonnier ou quoique ce soit d'autre, sauf que le délicieux avocat se trouvait toujours chez lui même s'il mettait une certaine distance entre eux. Cependant il ne fuyait nullement à bien y regarder, ses yeux trouvaient souvent écho avec les siens et peut-être plus qu'il ne pourrait bien l'avouer, ce qui avait le don de provoquer un certain sourire de malice du côté de Niels. Doucement il reposa le petit pantin en bois sur le comptoir ouvert de la cuisine, l'objet retrouverait sa place plus tard mais pour l'instant, écoutant avec la plus grande attention qu'il soit les paroles de l'avocat tout en décortiquant le moindre mot pour trouver la meilleure parade qui puisse bien exister. Quelque part il avait réellement envie de rire, pas un rire plus ou moins forcé qu'il pouvait parfois offrir dans son spectacle continu de la manipulation, la situation dans laquelle il s'enfonçait devenait de plus en plus délectable pour lui. Son appétit carnassier se décuplait à mesure qu'il avait la sensation d'en découvrir un peu plus sur Anthony, cette envie ressentie plus tôt à son encontre ne faisait que croire à chaque petite seconde qui pouvait bien s'écouler, prenant un sourire des plus complaisants et presque bienveillants à l'égard de son invité tout en venant s'appuyer contre le comptoir en le détaillant du regard.

« Que de viles accusations à mon égard ! Quand est-ce que je n'ai pas été franc avec vous Anthony ? Je vous ai dit que j'avais besoin de l'avis d'un avocat pour une affaire, je n'ai jamais précisé laquelle après tout. C'est aussi un véritable plaisir de vous rencontrer, on ne peut pas dire que le jour où vous m'avez bousculé on puisse nommer ceci un contact donc notre échange aujourd'hui est bien le premier. Je vois un grand potentiel en vous, que vous le vouliez ou non c'est ainsi, et j'admire votre intelligence. Je crois même que je n'ai jamais été aussi honnête avec une autre personne que vous, après tout ne vous ai-je pas avoué que j'adorerai jouer avec vous ? Il faut dire les choses comme elles le sont, je ne vous ai jamais menti et vous le savez très bien. »

C'était ça la force de la manipulation, ne pas avoir besoin de mentir pour au final obtenir ce qu'il souhaitait, pourtant il avait été dans un certain sens un puits d'honnêteté avec Anthony qui était plutôt inédite et l'avocat devrait se sentir flatté que de s'offusquer. Niels n'avait aucun remords que de jouer avec les autres, en faire des petites marionnettes où il lui suffisait de tirer une ficelle pour qu'au final elles agissent comme il pouvait l'attendre, mais cette fois-ci il avait fait le choix volontaire de se découvrir comme il était vraiment. Si pour beaucoup il pouvait être synonyme de bonté, ou même de bienveillance et toujours prêt à aider, son vrai visage était tout autre et c'était sans doute ce qui faisait de lui quelqu'un de potentiellement dangereux. Si venir en aide à une personne ne lui offrait aucune opportunité future, que ceci soit sur le court ou le long terme, alors il ne levait nullement le petit doigt en toute simplicité. Délibérément il s'était montré comme il était vraiment à son invité, peut-être même que ceci était la première fois que ça arrivait car c'était prendre le risque de perdre un certain contrôle sur ce qu'il avait, à ses yeux Anthony devait plutôt l'admirer d'un tel pari que de venir autant se méfier de lui. Et puis Niels avait dit la vérité, à aucun moment il n'avait menti à l'autre après tout, et le fait de toujours l'avoir chez lui était peut-être le signe quelque part que le ressentiment intrigant qu'il pouvait ressentir à son égard pouvait être réciproque. Il ne faisait que jouer sur les mots mais l'avocat, de par métier après tout, ne lui était pas si différent que ça à bien y regarder. Leurs agissements avaient d'une manière un impact identique, ils œuvraient pour obtenir ce qu'ils souhaitaient que ça soit pour lui simplement jouer ou pour Anthony que d'acquitter un client, pouvoir rencontrer ce qui était une sorte de semblable devait être aussi la raison pour laquelle ni l'un ni l'autre n'avaient encore décidé de couper court à cette palpitante discussion même si ses agissements pouvaient être discutables de son côté. Se décollant de son appui, son sourire assez satisfait ne le quittait pas, il approcha des longues baies vitrées pour regarder ce qui se passait dehors.

« Peut-être que la personne à être la moins honnête ici c'est vous Anthony. Rien ne vous retiens ici, ce n'est pas comme si j'allais vous arrêter dans votre élan après tout, et pourtant vous vous étonnez de ne pas être encore parti. Pourquoi ? Ce ne sont que des suppositions mais peut-être que je ne suis guère le seul ici à avoir envie de jouer, être intrigué au possible par l'autre, avoir la sensation d'avoir trouvé une personne qui mettra peut-être du piment dans la vie, que d'une manière ou d'une autre ça peut parfois être effrayant de voir les points communs que l'on a avec une personne dont les valeurs ne s'accordent pas avec les nôtres, rencontrer une sorte d'antagoniste peut-être, ou encore car la nourriture est délicieuse. Il y a des tonnes de possibilités, mais pourtant une seule réponse vraiment bien valable mais encore faut-il avoir le courage de la regarder en face. »

Semer le doute pouvait être une activité si passionnante, c'était comme lâcher un simple battement de papillon qui à la longue pouvait provoquer une tempête, car la graine aussi petite soit-elle était toujours présente et finirait un jour à l'autre par grandir où il suffisait d'avoir simplement de la patience. Niels avait pu voir plusieurs voir ses petites bombes arriver à leur point culminant et exploser superbement, l'esprit de la personne devenait alors tellement malléable que ceci devenait une facilité enfantine pour la suite, il ne lui restait plus qu'à recoller selon son bon vouloir d'autant plus que comme investigateur réel de ce trouble on lui offrait une confiance aussi aveugle que véritablement naïve. Cependant il ne souhaitait aucunement un tel état pour Anthony, pas tant qu'il l'amusait en tout cas c'était une certitude, c'était vrai lorsqu'il disait prendre soin de ce qui était ses jouets mais l'avocat pouvait être plus dans le sens où il s’élevait possiblement au rang de camarade de jeu.  Peut-être même qu'il lui prêterait quelques-uns de ses pantins, il pouvait être possessif mais savait tout autant être conciliant, et qu'à l'avenir ils pourraient opérer un véritable spectacle extraordinaire. C'était une belle fabulation mais après tout il n'était pas interdit de rêver, bien qu'il ait pu voir à quel point l'avocat pouvait être dévoué à la justice, qui ne tente rien à rien comme disait le proverbe. Ne bougeant pas de son emplacement il tourna seulement la tête pour planter son regard vers celui de son invité, sûr d'avoir raison quelque part dans les raisons qu'il avait été émises plus tôt, haussant les épaules.

« D'une certaine manière je suis le noir qui s'accorde à votre blanc, ou peut-être est-ce l'inverse. Mais il serait dommage de se dire que la vie n'est faite qu'un deux couleurs, comme dans un vieux film. N'avez-vous pas envie d'en découvrir un peu plus ? Suis-je le seul à être intrigué par l'autre ? »

Le bien et le mal. Des notions que l'on veut inculquer, mais pour Niels les choses étaient plus complexes que ceci, de simples cases qu'il fallait savoir briser.






copyright Bloody Storm

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Anthony Scarecrow

avatar
En réalité, je suis
L’Épouvantail
☸ Conte : Le magicien d'Oz

☸ Emploi : Avocat et Ospipailleur
☸ True Love : C'est blond et souriant et ça court après les écureuils ♥

☸ Avatar : David Tennant / Felicity Jones
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Jeu 1 Oct - 18:39

Nielou & Tony

Don't stop me nooow ♪



Parfois, il peut nous arriver de faire des choses, de prendre des décisions, bien même alors que l'on est parfaitement conscient de l'étrangeté de ces actes. C'était pourtant le cas de l'avocat actuellement, qui se livrait presque une bataille mentale. Le sujet de ce remue ménage cérébral ? Pouvait il oui ou non se fier à ce Niels, ce type qui s'était semblait il renseigné sur lui pour seule raison qu'il s'était pas le passé bousculé devant son bureau d'avocat. En fait, il n'avait pas l'air si méchant que cela, il était plutôt souriant comme gars, le type en qui on pourrait directement placer sa confiance. Mais c'était justement ce genres d'attitude qui faisait qu'il ne pouvait s'empêcher de se montrer suspicieux à son égard. Un tel élan de gentillesse, ça parait toujours louche à Tony en apparence. Voilà pourquoi la plupart du temps il essayait de creuser sous cette couche pour savoir si oui ou non c'était qu'un masque ou la réalité.

- Excusez moi de vous accuser ainsi, mais c'est réellement la première fois que j'ai affaire à quelqu'un comme vous. Les gens comme vous ça ne cours pas les rues aussi de toutes façon, puis déjà, faudrait que je les parcourent ces rues. Si vous voulez jouer, on jouera, je ne sais pas moi, quand vous voulez, au Granny's : vous, moi, un jeu de dames, ou d'échecs. Quoi que, pas trop tard non plus, le soir c'est lecture...

Répondit il songeur. Lorsque Anthony parlait en cet instant, il pouvait sans doute passer pour un type pas trop sérieux et sarcastique qui se donne un air, mais il était sérieux. S'il voulait jouer, il jouerait. Enfin si du moins ça avait le mérite de le faire arrêter d'insister sur cela... Parce que là si ça continuait, il n'allait plus ressembler à grand chose. Déjà qu'actuellement, avec ses cheveux tout ébouriffés, son air mi sérieux mi blasé pour avoir l'air d'être un type déterminé et pas intimidé du tout, il devait avoir l'air d'un chat au poil hérissé qui tendait de défendre son territoire... Alors qu'il n'était même pas chez lui. Parfois, il ne comprenait pas les mots de Niels, la raison qui le poussait à tourner ses phrases de cette manière bien précise... Comme quoi ils devaient avoir un quelconque façon de voir le monde différemment...

- Si je ne suis pas parti, c'est que oui, quelque part, je suis curieux. Mais pas curieux dans le sens vouloir tout connaitre de vous comme vous semblez le vouloir de moi, non. Si je suis encore là c'était pour attendre la réponse à mes questions. Mais en effet, vous avez vu juste, ici, la nourriture est délicieuse.

Lança-t-il jetant un regard en direction de ses caramels adorés. Ah lui et le sucre, un jour il devrait sérieusement songer à arrêter. Pour l'instant, pas miracle, ses dents se portaient à merveille. Mais un jour ou l'autre, un paquet de bonbon de trop lui causera sans doute une méchante carie. Et seul dieu sait à quel point il pouvait avoir la phobie du dentiste... Ooouh, toutes ces machines, ces engins, et cette odeur à l'entrée dans le cabinet. Enfin bref. A vrai dire, plus Niels ouvrait la bouche, contredisant presque si facilement toutes ces phrases, plus Anthony avait envie de quitter la pièce. Si ce Niels s'était décidé à mettre son beau parlé au service de la justice, il aurait pu faire des miracles à la barre...

- Peut être, ou peut être pas, je vous connais à peine à vrai dire. Donc bien sur que je suis curieux au sujet de votre personne.





luckyred.

HRP:
 

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

It's good to be alive
This life could almost kill ya when you’re trying to survive. It’s good to be here with ya. I was lost and I was gone. You and me against the world... Yeah, it’s all right it’s a beautiful night. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t248-je-ne-veux-pas-
Niels Mørck

avatar
En réalité, je suis
Rozen
☸ Conte : Rozen Maiden

☸ Emploi : Animateur à la garderie le jour & recruteur de show pour le Rabbit Hole la nuit
☸ True Love : Une véritable folle de son chat, personne n'est parfait

☸ Avatar : Calvin Harris
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Ven 9 Oct - 11:47




C'était plus fort que lui mais Anthony lui donnait envie de rire, réellement amusé par le moindre petit son qui sortait de la gorge de l'avocat, ne se contentant que d'un sourire trop amusé pour être honnête certainement. Niels était un oiseau rare à entendre son invité, ça il en était bien convaincu depuis longtemps, mais surtout il prenait un risque majeur en se dévoilant comme il était réellement à autrui car d'ordinaire il savait à quel point les manipulateurs dans son genre tenaient à leur couverture. Illusions. Quel mot délicieux, le monde en était rempli au point que la réalité était presque devenu mensonge, il ne faisait que constamment en créer dans le but d'obtenir ce que bon lui semblait d'un claquement de doigt mais aujourd'hui il prenait le contre-pied de toute cette fructueuse entreprise. Malheureusement pour le marionnettiste il ne semblait pas être allez aussi loin qu'il aurait dû, ne pouvant retenir un léger cri de surprise mélangé tant il avait envie d'éclater de rire, lorsqu'il avait dit vouloir jouer ce n'était pas pour une simple et stupide partie d'échecs ou il ne savait quoi. Finalement son petit jouet était bien plus innocent qu'il l'avait cru, à croire qu'il était resté encore trop subtil et qu'il lui faudrait passer à la vitesse supérieure, lui donnait presque un fort élan de désespoir en l'entendant déblatérer sur la nourriture comme un coup de grâce final quelque part. Mais si la situation aurait été facile il n'aurait eu aucun challenge, le jeu se serait bien vite terminé au final pour son grand désespoir, alors il décidait de prendre ceci comme un défi de taille à relever tout en étant réconforté dans l'idée qu'il y avait une curiosité bien réciproque l'un envers l'autre. Les hommes étaient ainsi faits. Tout ce qui sort de l'ordinaire à de l'attrait à leurs yeux après tout, que ceci soit bien ou mal classé par la suite en passant par l'extraordinaire à la monstruosité, même lui n'échappait aucunement à cette règle et c'est pourquoi Tony était pour l'instant la nouvelle curiosité qu'il fallait décortiquer jusqu'à se lasser ou trouver quelque chose de bien plus enthousiasmant. Approchant de la table basse, il vient prendre deux caramels avant d'approcher de son invité venant en ouvrir un sans rien dire et se le coller dans la bouche, prenant son temps pour avaler le sien tout en tendant l'autre au convive.

« Vous aviez raison, absolument délicieuse. Un parfait et honnête avocat, du moins dans la vie civile puisque je n'ai pas encore eu l'honneur de vous voir à la barre encore, ce qui ne court pas vraiment les rues non plus. Vous me rappelez les enfants de la garderie Anthony, ne le prenez pas mal ce n'est pas péjoratif loin de là, à adorer les choses sucrées et ne pas réussir à loin plus loin que ce qu'on vous met sous le nez. »

Un grand enfant ça c'était sûr, sur bien des points l'avocat semblait être loin d'être un véritable adulte quand il regardait de plus près, Niels ne pouvant que se réjouir un peu plus de cerner ce trait important de la personnalité d'Anthony. Croire que les enfants étaient les plus faciles à convaincre était une erreur, il est vrai que sur pas mal de points c'était le cas mais pas toujours, l'approche est bien différente de celle des adultes. Ces derniers il suffisait de flatter correctement l'ego, de leur dire ce qu'ils souhaitaient entendre, agiter quelques billets d'argent, de les conforter dans leurs idées et aller dans leur sens sans broncher, ou encore quelques verres pourquoi pas. Pour les gamins la tache pouvait se montrer plus compliquée. Il fallait avec certains oser la voix pour se faire écouter, pour d'autres il suffisait d'agiter quelque chose de coloré pour avoir leur attention, mais avant toute chose il fallait surtout savoir entrer dans leur univers et y participer pour réellement acquérir une forme de confiance de leur part. Il savait déjà que son invité aimait la justice, sinon il ne serait probablement pas avocat et il n'aurait su dire pourquoi mais quelque chose lui disait que ce n'était guère l'argent qui pouvait bien être un moteur de motivation pour le coup, ce qui pas conséquent pouvait suggérer qu'il se voyait comme un héros. À cette pensée il sourit un peu plus, se retenant de lever les yeux au ciel à cette réflexion, à croire que la vision enfantine d'Anthony était un poil contagieuse en cet instant même si l'idée d'être en quelque sorte le grand méchant à arrêter pouvait être tentante. Posant ses mains sur le col de l'homme, portant alors plus d'intérêt au costume en pensant qu'il serait tellement mieux sans, il vient délicatement le remettre en place correctement dans une posture d'une droiture exemplaire. Arrêtant son geste une fois assuré que tout était parfait, penchant que très légèrement la tête sur le côté, Niels se faisait violence pour faire le contraire à savoir lui retirer sur-le-champ pour continuer ce qu'il avait entrepris un peu plus tôt.

« Suis-je trop curieux ? Je m'excuse platement alors, malheureusement je ne fais jamais dans la demi-mesure lorsque je rencontre une personne qui porte intérêt à mes yeux. Vous voyez Anthony, c'est grâce à vous par exemple que je ne trouve pas la vie si ennuyante et mortelle, comme je vous l'ai dit je veux jouer et je ferai mon possible pour que vous participiez vous aussi. Pourquoi vous ? Pourquoi pas quelqu'un d'autre ? Je n'ai pas d'explication claire à vous fournir, c'est comme vouloir expliquer pourquoi vous pensez à un jeu de dames lorsque je vous propose un jeu bien plus amusant, c'est ce qui rend parfois les choses plus excitantes. Peut-être que moi aussi dans le fond je suis qu'un enfant capricieux, en grand mal d'aventure et de partenaire pour s'amuser avec moi, et peut-être au final ça sera à vous de me dire ce que vous en pensez bien que ceci restera votre propre vision. Parfois il faut savoir ne pas chercher à répondre à des questions je crois, il faut accepter ce qui arrive et faire avec, ce ne sont que des détails subtils. »

Trop de blabla. Niels avait pour une fois besoin d'action, manipuler les mots était un art des plus nobles et vénérables à ses yeux mais parfois il voulait outrepasser cette phase, car l'impatience qu'il avait eue plus tôt repointait sans retenue le bout de son nez. Avoir le contrôle était une bonne chose, c'est ce qui lui garantissait que son monde tournait de la façon dont il voulait sans que rien ne vienne vraiment gâcher son œuvre, mais parfois le perdre était tout aussi délectable. N'était-ce pas ce qui arrivait parfois au Rabbit Hole, même s'il ne voulait jamais l'avouer qu'il adorait ça, quand cette fichue Alicia lui faisait perdre tout bon sens ? Ce n'était jamais désagréable, bien au contraire c'était même du bon temps, laisser quelque chose de plus animal et de moins humain pouvait ainsi avoir du bon. Cependant le marionnettiste était conscient qu'en agissant de la sorte il ferait fuir l'avocat, même si le jeu de poursuite pouvait être drôle il devenait rapidement peu attrayant à ses yeux surtout s'il n'y avait que lui qui prenait la peine d'y participer, alors à contre cœur il devait rester sage et calmer ce besoin intérieur. Il lâcha prise sur le col d'Anthony, l'observa de toute sa hauteur, il savait que le temps n'était pas encore venu et que même si sa patience pouvait être mise à rude épreuve il devait se montrer inébranlable. À l'avenir il aurait le loisir de faire ce que bon lui semble, de tirer ses petites ficelles pour obtenir ce qu'il voulait, et il fallait savoir justement quand le jeu devait momentanément s'arrêter pour mieux le reprendre par la suite. Niels n'avait pas envie de tout gâcher, il avait posé la première pierre à l'édifice qui était la plus difficile et il devait s'en féliciter, il n'était pas question de ce qu'il voulait mais de ce qu'il devait faire.

« Je crois monsieur l'avocat que pour une première séance ce fut un contact des plus intéressants, je suis absolument enchanté. Mais je ne peux vous accaparer votre temps plus longtemps, ce serait si égoïste de ma part, n'est-ce pas ? J'ai hâte que nous nous revoyions de nouveau croyez-moi, surtout après cet échange fort enrichissant, et il me tarde déjà ce jour. Gardez en tête que ma porte vous est toujours ouverte, ce sera un plaisir que d'avoir une visite imprévue de votre part Anthony. Je ne vous raccompagne pas à la sortie, vous savez où elle se trouve n'est-ce pas ? »

Toutes les bonnes choses avaient une fin, pour son grand désespoir, mais c'est aussi ce qui rendait l'instant aussi exceptionnel. Toujours aussi amical envers son invité, sans jamais perdre une seconde son sourire qui se voulait presque bienveillant, il réfléchissait déjà à comment forcer le destin de leur prochaine rencontre.






copyright Bloody Storm


HRP:
 

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

Dream
We all are living in a dream but life ain't what it seems. Oh everything's a mess. And all these sorrows I have seen they lead me to believe that everything's a mess. But I wanna dream. Leave me to dream... ⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t1481-ainsi-font-les
Anthony Scarecrow

avatar
En réalité, je suis
L’Épouvantail
☸ Conte : Le magicien d'Oz

☸ Emploi : Avocat et Ospipailleur
☸ True Love : C'est blond et souriant et ça court après les écureuils ♥

☸ Avatar : David Tennant / Felicity Jones
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   Sam 17 Oct - 19:38

Nielou & Tony

Don't stop me nooow ♪



Etrangement, Anthony avait cette impression que si il restait un quart d'heure de plus dans cet endroit clos en compagnie de ce type, il allait petter un plomb, vraiment. Mais pas dans le sens à s'énerver tel un chien enragé à en effrayer tout le voisinage. Il hausserait sans doute un peu la voix, mais il garderait un minimum de calme à ce niveau. Ce serait plus dans sa tête que s'afficherait un bon gros "erreur 404". Déjà, il passait sa main dans ses cheveux lorsqu'il était contrarié, ou simplement en pleine réflexion, mais parfois, il peut arriver à vouloir presque se les arracher dans des moments de crises existentielles. Car oui, Tony, lors de sautes d'humeurs, c'est un vrai gosse. Faut dire que l'avocat adore avoir raison, et que face à Niels, il a trouvé un adversaire à sa hauteur. Un adversaire capable de lui tenir tête au point de l'embrouiller et de la faire presque bégayer, ou du moins hésiter sur le choix de ses paroles. C'était peut être pour ça d'ailleurs qu'il refusait fermement de jouer avec lui... Il avait peur de perdre la partie... ?
Enfin, Anthony réussi l'exploit de rester calme. Il voulait paraitre pour un type calme, pas du tout affecté par les paroles de celui en face de lui. Il était là en tant qu'avocat après tout, et il était son client. Il se devait de se montrer digne face à lui. Il accepta sans un mot le caramel tendu par Niels, et, baissant les yeux vers ses doigts, il joua presque avec l'objet, le faisait circuler entre ses doigts.

- Si vous voulez, à mon prochain procès, je vous enverrais une carte !

Souffla-t-il, sans ajouter le moindre commentaire sur sa comparaison avec les enfants de la garderie, ni même établir un contact de regard avec Niels. Ses yeux marrons étaient toujours fixés sur le caramel dans sa main, et comme pour répondre à Niels, il se débarrassa de l'emballage et enfourna la sucrerie dans sa bouche. Lorsqu'il parlait du fait qu'Anthony lui faisait penser aux enfants de la garderie, il n'avait pas si tord que ça... Tony était encore un grand enfant. Pas dans le sens manque de maturité, non loin de là. Tony sait se montrer parfaitement mature et fin, là n'est pas le problème, on dirait juste que parfois c'est un enfant dans un corps d'adulte. Mais bon, peut être que si il sortait plus souvent, passait plus de temps avec d'autres personnes de son âge, ce genre de choses n'arriveraient pas ?

Tony haussa un sourcil lorsque Niels se mit en tête de redresser son costume... Il le prennait tellement pour un enfant au point qu'il voulait presque l'aider à bien s'habiller ? Ou alors s'était il déjà repris au jeu du marionnettiste et de la marionnette, ce qui serait loin de plaire à l'avocat.

- Vous êtes un peu étrange comme gars, mais ça ne me dérange pas tant que ça. Je ne vais pas en dire plus, parce que j'ai bien compris que ce serait vainc. Après tout, nous n'avons clairement pas la même façon de voir le monde...

Sur ce, il soupira, haussa quelque peu ses épaules et sourit en coin.

- Intéressant est le mot que j'aurais moi aussi utilisé, en effet. Je suis sur moi aussi que nos routes se croiseront de nouveau, nous vivons dans une ville si petite ! Sur ce...

Il tendit sa main pour serrer celle de son "client", avant de se détourner de lui et de se rapprocher de la porte de son appartement, non sans jeter un dernier regard à Niels. Il avait ce pressentiment que oui, ils allaient réellement se revoir, et cela plus tôt qu'il ne le pense...



luckyred.

HRP:
 

∙∙∙∙∙·▫▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ ℍeroes & Villains ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫ₒₒ▫ᵒᴼᵒ▫▫·∙∙∙∙∙

It's good to be alive
This life could almost kill ya when you’re trying to survive. It’s good to be here with ya. I was lost and I was gone. You and me against the world... Yeah, it’s all right it’s a beautiful night. ∞
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.heroes-villains.com/t248-je-ne-veux-pas-
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck   

Revenir en haut Aller en bas
 
Don't runaway ! I just want to play... ► Ft Niels Mørck
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Welcome to Storybrooke :: Storybrooke :: Les Habitations :: The Puppet Theater-