Partagez | 
 

 Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]   Sam 8 Aoû - 5:20



Shopping : Ou comment me faire fuir rapidement avec un bon mal de crâne en prime.
Feat. Anastasia Romanov



Qu’est-ce… Qu’est-ce que c’est que ce truc ? Comment ça se met ?
J’observe ça avec attention. Je le tourne, le retourne, l’examine dans tous les sens, mais pour être franche, je n’y comprend absolument rien. On m’a dit à plusieurs reprises – dont Diana chez qui j’habite – qu’il fallait que je rentre la tête par le gros trou. Sauf, qu’il y en a deux, de gros trou ! Vous comprenez le dilemme ? J’ai repéré ou je devais glisser mes bras, c’est assez simple même si les manches sont courtes et bizarre, mais le second trou me perturbe. En plus, je ne trouve pas l’étiquette… Pourquoi est-ce que jamais rien n’est simple ?
Après de nombreuse tentative infructueuse de comprendre comment enfiler ce haut bizarre, je le remets en place tout en plissant légèrement les yeux, lui adressant presque un regard noir pour m’avoir fait perdre autant de temps. C’est dans ce genre de moment, que mon envie de simplicité ce fait le plus sentir. Traduction: Là, je me dis que ça serait moins chiant si j'étais nue. Au moins, quand on est à poil, on n’a pas besoin de se prendre la tête et surtout pas, à cause d’un haut étrange dont les autres semble comprendre le fonctionnement et moi pas.

Normalement, faire les magasins ne devrait pas être quelque chose que je fais seule. Déjà parce que c’est la première fois que je mets les pieds dans un magasin et qu’ensuite, il y a beaucoup de chose à prendre en compte comme la taille du vêtement, la saison (pour ne pas porter un vêtement d’été en hiver..) etc.
Sans oublier qu’il y a aussi cette histoire de mode, qui dit que tel ou tel couleur est tendance, que tel ou tel vêtement est à la mode et… Oh, mais qu’est-ce que c’est chiant !! Est-ce que vous avez la moindre idée, de ce que c’est d’essayer de faire comme tout le monde quand ce n’est pas un automatisme pour vous et que le monde dans lequel vous vivez, vous semble.. Infiniment complexe voir incompréhensible ? Non ? Eh bien moi oui. En plus, j’ai de l’argent pour pouvoir m’acheter des habits et des sous-vêtements parce que je n’en ai pas ce qui m’oblige à emprunter des affaires à Diana, mais bien évidemment, je ne sais même pas comment on fait pour payer. Bon, on théorie, je sais comment ça fonctionne. On m’a dit : tu te contente de donner à la caissière la somme qu’elle t’a demandé. Donc en gros, je dois piocher dans ses bouts de papiers usés qu’ils appellent « billets » pour payer ce que je veux acheter mais, même si ça parait simple, moi, ça me rend nerveuse.

Finalement, après quelques instants de réflexion, un peu de marche et un petit coup d’œil dans un rayon (qui soit dit en passant, était remplit d’habit de petite taille ce qui m’a encore un peu plus embrouillé l’esprit si bien, qu’il m’a fallut un bon moment avant que je ne réalise enfin, que j’avais accidentellement atterri dans le rayon enfant) je me suis décidée à sortir du magasin sans rien avoir acheté. De toute façon, je n’étais pas à un jour près et puis, ça semblait vraiment ennuyeux. Moi en tout cas, je me suis ennuyée là-bas.

Donc, ne sachant pas trop où aller, j’ai commencé à marcher dans le centre ville, jusqu’à ce que je tombe sur un banc, placé juste en face… d’un autre magasin de fringue. Alors, je me suis installée dessus, tout au bout, tournant le dos (ou en partie au magasin) pour ne plus le voir mais jetant néanmoins occasionnellement des coups d’œil discret vers celui-ci, les sourcils froncés, parce que malgré tout, ça avait quelque chose d’énervant, de ne pas pouvoir être comme tout le monde. Et puis, pire que tout, j’avais été vaincue par des vêtements.
C’est pas grave, j’aurais ma revanche. Me dis-je à moi-même à voix basse tout en rajoutant ensuite. En plus, je suis sure qu’à une époque, en porter était une véritable torture. Les gens sont fous. On peut dire tout ce qu’on veut mais être nu, c’est beaucoup plus simple et la simplicité, moi ça me va.


HRP: Bon. Prochaine étape, lui apprendre l'existence des dos nu. mdr
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]   Sam 8 Aoû - 23:41

Le shopping. S'il y avait bien un truc qu'Anya n'aimait pas, c'était ça. Pas tant l'idée de porter des vêtements bien coupés, confortables et jolis, mais plutôt l'idée d'aller les acheter et de perdre une après-midi entière à les acheter. Parce qu'évidemment, une loi cosmique semblait en avoir décidé ainsi. Plutôt que de permettre aux humains de trouver directement ce dont il avait besoin, le ciel (ou peu importe qui, peut-être bien les vendeurs eux-mêmes) avait décidé de corser l'affaire, de sorte qu'il fallait toujours faire plusieurs boutiques avant de trouver ce dont on avait besoin. Enfer et damnation !
C'est pourquoi la rouquine évitait autant que faire se peut de faire du shopping, préférant consacrer son argent à l'achat de livres et au payement de ses factures, entre autres. Mais des fois, elle était bien obligée de s'y coller et c'était précisément le cas de ce samedi après-midi qu'elle aurait largement préféré passer à écrire assise en face de l'eau. Au lieu de quoi elle faisait les boutiques.
Et comme prévu, cela prit du temps. La jeune femme ne trouva pas ce dont elle avait besoin dans le premier magasin, alors elle alla dans une autre boutique un peu plus loin où, après une intensive demie heure de recherche elle trouva enfin. Anya ne réfléchit pas plus, s'emparant du vêtement pour aller le payer fissa et se barrer loin, très probablement pour rentrer chez elle, en fait, vu que l'après-midi était trop entamée pour le bord de mer. Mais c'était bien sûr sans compter sur le destin et les drôles de rencontres qu'il place parfois sur votre chemin.
Tandis qu'Anastasia quittait l'ultime boutique, elle passa devant un banc où une jeune fille qui avait sensiblement son âge était assise. Anya n'y aurait probablement pas prêté attention si elle ne l'avait pas entendue maugréer : "C’est pas grave, j’aurais ma revanche. En plus, je suis sure qu’à une époque, en porter était une véritable torture. Les gens sont fous. On peut dire tout ce qu’on veut mais être nu, c’est beaucoup plus simple et la simplicité, moi ça me va."
Anya en fut tellement surprise qu'elle stoppa net à hauteur du banc - ce qui n'était pas spécialement discret - et fixa la jeune femme qui y était assise avant de lui sourire d'un air compatissant.

- Je ne veux pas me mêler de ce qui ne me regarde pas mais vous n'avez pas l'air d'aimer le shopping. Et ça tombe bien, moi non plus ! Mais des fois je suis bien obligée d'en faire et je suppose que c'est pareil pour vois. Cela dit, le nudisme est peut-être une idée à creuser, Bon en vrai je suis trop pudique pour le faire réellement mais ça résoudrait nos soucis, c'est sûr ! Vous devriez peut-être commencer par suggérer l'idée à Madame le Maire et voir ensuite, commenta encore la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]   Mar 11 Aoû - 13:52



Shopping : Ou comment me faire fuir rapidement avec un bon mal de crâne en prime.
Feat. Anastasia Romanov



Lorsque je tourne la tête pour voir qui me parle, mon regard se pose sur une femme qui semble légèrement plus âgée que moi et qui, a semble-t-il réussi à vaincre le casse tête des vêtements puisqu’elle tiens dans une main, un sac venant d'une boutique.
Rien qu’à voir ça, je pousse un soupir et lève les yeux au ciel, dégoutée.
Qu’elle chance elle a ! Elle au moins, elle n’est pas embêtée parce qu’elle ne sait pas dans quel trou faire passer sa tête !
En réalité, c’est la première que j’en fais. Commencé-je en m’affalant sur le banc. Et je ne comprends rien du tout à tout ça. Tous ces habits, toutes ces tailles, toutes ces couleurs, la mode, les saisons haaaa… que c’est énervant !! Je comprends pourquoi vous n’aimez pas le shopping ! On m’a dit que c’était génial mais moi, comme je n’y comprends rien et que ça m’ennuie, je préfère largement être à poil, comme quand on m’a trouvée dans la forêt. Au moins, quand on m'a trouvée, je n'avais pas à me prendre la tête avec toutes ces… choses inutiles et incompréhensible.
Puis, elle fini par me parler d’une femme qui apparemment s’appelle Le Maire. C’est tout de même bizarre comme nom, vous ne trouvez pas ? Et puis, pourquoi est-ce que j’irais lui dire que je préfère être nue parce que ça m’énerve de ne rien comprendre à l’achat des vêtements hein ? Et qu’est ce que c’est « être pudique » au juste ? J’imagine que ça doit avoir un rapport avec le fait d’être nue… est-ce que ça veut dire, qu’elle n’aime pas être nue ? Qu’elle est mal à l’aise quand elle l’est ? Sans doute, j’imagine. En tout cas, moi pas.
Pourquoi quelqu’un s’appellerait Le Maire ? C’est étrange comme nom, d’où ça vient ? Demandé-je curieuse. Et pourquoi est-ce que je lui dirais que je veux être nue ? Est-ce qu’elle préfère être nue elle aussi parce qu’elle ne comprend rien au shopping ou que ça l’ennuie ?
Parce que si c’est le cas, j’aurais enfin quelqu’un a qui parler et surtout, capable de comprendre ce que je suis entrain de vivre actuellement.

HRP: Désolé c'est vraiment court mais là... j'avoue que je savais vraiment pas quoi mettre ensuite. boulet


Dernière édition par Manea P. Anderson le Mar 11 Aoû - 23:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]   Mar 11 Aoû - 19:22

Comme écrasée par le poids de son ennui, la jeune femme s'affala sur le banc, encore plus dépitée qu'Anya quand elle faisait les boutiques. Et ça, en soit, c'était un exploit ! Anastasia avait toujours cru qu'elle était la seule femme de la ville à ne pas aimer faire les boutiques. Mais un Dieu existait et avait mis une autre jeune fille sur son chemin pour lui prouver le contraire. Même si leurs raisons différaient.
Si Anya n'aimait pas le shopping c'était par pur ennui. Son acolyte, en revanche, ne comprenait littéralement rien au shopping. Pas banal, en effet. Mais la rouquine préféra ne rien dire et attendre avant de conclure qu'elle était face à une demeurée qui ne savait pas mettre un pull. Et bien lui en prit, en effet, puisqu'elle apprit au détour d'une phrase que la jeune fille avait été trouvée en forêt. Il y avait donc fort à parier qu'elle ne connaissait pas tout de ce monde et que son histoire passée était diablement intéressante ! Mais Anya ne pouvait pas se permettre de la questionner là dessus comme une fleur alors qu'elle ne connaissait même pas son prénom !
Mais au moins connaissait-elle celui de Madame le maire et allait pouvoir détromper la jeune fille qui avait une interprétation pour le moins littérale de ce qu'on lui disait. Et c'était touchant. Elle possédait l'innocence des enfants, ce que bon nombre d'adultes ont perdu depuis longtemps. Il allait par contre la jouer fine pour ne pas créer encore plus de malentendus.
Anastasia prit donc place sur le banc pour se retrouver à hauteur de son interlocuteur avant de commencer :

- Je me suis mal exprimée, excusez moi. Reprenons. Madame le maire c'est un titre, ce n'est pas le prénom mais le rôle qu'elle occupe dans la ville. C'est la chef de Storybrooke, en quelque sorte et elle s'appelle Regina Mills. Mais on peut aussi l'appeler Madame le maire. Quant au nudisme, c'était une blague, en fait. Désolée, mon humour craint un peu par moments. Je ne pense pas que Regina serait d'accord qu'on se promène sans vêtements en public. Désolée pour vous mais la société a décidé que ça ne se faisait pas. En revanche, je peux vous aider à faire votre shopping et à comprendre comment ça fonctionne, si vous voulez, offrit finalement Anastasia avec un sourire.

C'était bien la première fois qu'elle proposait à quelqu'un d'aller faire les boutiques. Comme quoi tout arrive.

HJ : Ta réponse était super fun, pas besoin d'écrire des pavés tu sais Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]   Mer 26 Aoû - 19:57



Shopping : Ou comment me faire fuir rapidement avec un bon mal de crâne en prime.
Feat. Anastasia Romanov



Une fois, j’ai entendu une fille dire qu’elle en avait marre d’être considérée comme une idiote. Mais sérieusement, est-ce qu’elle a la moindre idée, de ce que ça fait d’avoir l’impression d’être stupide et de ne rien comprendre à quoi que ce soit à longueur de journée elle ? Non ? Bien sur que non !
Moi par contre, c’est mon lot quotidien. Parfois, s’en est même presque drôle. Je veux dire, quand je vois les autres rires de moi, de manière innocente bien sur, ça me donne presque envie de rire vous savez ? Parce que je sais que ce n’est pas méchant et que les voir rire me donne envie d’en faire autant, c’est cotapieux. Comptarieux ? Coptagieux ? Colta quelque chose ?
Mais huuuuum… C’est énervant !!!

Je pousse un nouveau soupire et bascule ma tête en arrière tendis que la jeune femme rousse, s’installe sur le banc près de moi. Après ça, je l’entends qui commence :
« Je me suis mal exprimée, excusez moi. Reprenons. Madame le maire c'est un titre, ce n'est pas le prénom mais le rôle qu'elle occupe dans la ville. C'est la chef de Storybrooke, en quelque sorte et elle s'appelle Regina Mills. Mais on peut aussi l'appeler Madame le maire. Quant au nudisme, c'était une blague, en fait. Désolée, mon humour craint un peu par moments. Je ne pense pas que Regina serait d'accord qu'on se promène sans vêtements en public. Désolée pour vous mais la société a décidé que ça ne se faisait pas. En revanche, je peux vous aider à faire votre shopping et à comprendre comment ça fonctionne, si vous voulez. »

Je relève la tête, la tourne vers elle et fronce les sourcils à mesure qu’elle me parle. Pas parce qu’une nouvelle fois j’ai l’impression d’être une véritable idiote parce que la jeune femme rousse se retrouve obligée de m’expliquer ce qu’elle a voulut me dire, mais plutôt, parce qu’il me faut un peu de temps pour tout comprendre et aussi, que je ne comprends pas pourquoi on devrait tous être obligé de porter des vêtements alors que tout le monde n’aime pas faire les magasins.
C’est vraiment n'importe quoi.
Ah… Dis-je alors en acquissent d’un petit signe de la tête.
Donc, ce que la jeune femme rousse essaye de me dire par la, c’est que « le Maire » c’est la fonction de cet Régina au sein de cette ville, Storybrooke. Donc… cela veut dire qu’elle règne sur Storybrooke ?
Ça me rappel la fois ou l’on Nath à tenté de m’expliquer ce qu’était un roi. Il m’a dit qu’il était le chef de son royaume et qu’il avait en gros, le droit de vie ou de mort sur les habitants de son royaume. Donc… Cela voulait dire que Régina, Le Maire, avait aussi droit de vie ou de mort sur les habitants de Storybrooke ? Cependant, pourquoi avoir dit en quelque sorte ? Tout ça me semble encore plus compliqué que la fois, ou on m’a apprit ce qu’était un steak. Vous pouvez rire, mais quand on vous dit que c’est du bœuf alors que juste avant, vous avez vu dans un livre a quoi ressemble un bœuf, c’est loin d’être du gâteau, vous pouvez de croire...
En tout cas, contrairement à ce que j’avais imaginé au départ, cette femme, Régina, ne pouvait pas me comprendre. La jeune femme rousse m’a dit qu’elle serait sûrement contre et ça, ça ne m’arrange pas. C’est sur, que ça devait être plus facile pour elle, parce qu’elle comprenait comment tout cela fonctionne mais moi… Moi, j’en suis toujours à ruminer d’avoir été vaincu par des morceaux de tissus, DE STUPIDE MORCEAUX DE TISSUS !!
C'est vraiment la honte et surtout, c'est rageant. Parce que je suis certaine, qu’elle est la société, ses conseillés sans doute, seraient beaucoup plus compréhensif si tout comme moi, ils ne comprenaient rien à ce fichu shopping.
Être nu, c’est simple. Être en sous-vêtement aussi c’est simple, moins que d’être nu, mais ça l’est. Alors pourquoi faut t-il que les gens se compliquent la vie hein ? Pourquoi ?! Ils sont vraiment fous ici.
Régina, la reine de cette ville et sa société, ils sont stupides et idiots, ils ne comprennent rien. Continué-je alors. Pour eux c’est simple, ils savent comment tout ça marche mais s’ils étaient à ma place… Ils feraient moins les malins, beaucoup moins.
Cette dernière partie, je la rumine pour moi-même parce que je suis certaine, que j’ai raison. Je suis sure que si un jour tout le monde venait à se retrouver dans la même situation que moi, ils seraient tous à poil, tous. Et moi, je serais celle qui en sait le plus, HA !
Mais comme ça n’arrivera pas, autant accepter l’aide de cette femme. Comme ça, je me dépêche de rentrer chez Diana pour retirer mes habits.
Je sais que je suis obligée de porter des vêtements, mais c’est vraiment bizarre d’en porter, je n’aime pas ça. En plus, parfois, ça gratte.
Oui, je veux bien. Dis-je en hochant simplement la tête. Merci beaucoup pour votre aide, vous êtes très gentille. Moi c'est Manea et vous ?

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]   Mer 26 Aoû - 20:41

La jeune femme avait froncé les sourcils mais écoutait attentivement. Cela semblait simplement lui demander plus de concentration qu'aux autres car après tout il s'agissait de shopping, quelque chose de commun, du moins pour 99 % des gens. Anya était manifestement tombée sur le pourcent restant et c'était une première. Aussi essayait-elle de bien faire, d'être claire et simple et d'adapter sa façon de s'exprimer. Pour autant, elle avait peur que sa potentielle alliée contre le shopping se sente infantilisée et se vexe, ce qui, pour le moment, n'était pas encore arrivée.
En revanche, la jeune femme ne s'était pas privée pour exprimer sa désapprobation des principes de la société où elle vivait. Manque de bol, elle y vivait et devait donc s'y plier. Mais Anya ne pouvait s'empêcher de la trouver attendrissante - quoiqu'unique en son genre - et donc de lui sourire avec bienveillance sans la bombarder de question sur le pourquoi du comment elle était ce qu'on appelle une inadaptée sociale.
Elle était en tout cas prête à faire des efforts et à essayer, même si cela signifiait qu'Anya devait retourner dans les boutiques et peut-être pour longtemps vu comme c'était parti. Mais soit. Cette drôle de nana commençait à lui plaire, mine de rien et il serait toujours temps de l'aider à comprendre ce qu'elle n'avait pas encore parfaitement saisi.

- Moi c'est Anastasia, répondit la rouquine en choisissant de ne pas ajouter "mais tu peux m'appeler Anya" afin de ne pas provoquer encore plus de confusion si la demoiselle n'était pas habituée au concept de surnom. C'est très joli, Manea. Peu commun mais très joli, ajouta la jeune femme.

Puis Anya se releva et fit signe à Manea de la suivre. Ensemble, elles traversèrent la rue et entrèrent dans la boutique la plus proche. C'était ici que l'aventure allait commencer.

- Bien, reprit la rouquine en se tournant vers Manea. Est ce que tu connais les différents types de vêtements et où ils se mettent ou est ce que je dois tout reprendre du début ? Comme tu n'aimes pas les vêtements je suppose que que c'est quelqu'un qui t'as dit de faire du shopping alors ce quelqu'un t'en a peut-être dit plus ? hasarda la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]   Ven 4 Sep - 9:34



Shopping : Ou comment me faire fuir rapidement avec un bon mal de crâne en prime.
Feat. Anastasia Romanov



« Moi c'est Anastasia. C'est très joli, Manea. Peu commun mais très joli »
Quand j’étais à l’hôpital, peu après que Nath m’ait trouvé, on m’a demandé si je me souvenais de mon prénom.
C’est sur, sur le moment, je ne pouvais pas répondre. Déjà parce que je ne comprenais pas ce langage (En même temps, je ne savais pas ce que c’était et ce que ça voulait dire, un "langage") et surtout, parce que j’étais en milieu hostile et que tout m’était inconnu. Je me souviens même, avoir tenté de chasser les sons avec mes mains, comme s’ils étaient matérielles et qu’il m’était possible de les toucher. Maintenant, je sais que ça ne l’est pas.
Mais avant, pour moi ce n’était qu’un genre de… un genre de… Bzzz ? Comment est-ce que l’on appelle ça déjà ? Ah oui, un insecte volant je crois ?
Enfin tout ça pour dire, que c’était quelque chose que j’essayais tant bien que mal de chasser, parce que c’était dérangeant.
Et maintenant que je comprends les mots – où du moins une bonne partie – et que je sais ce qu’est un prénom, je me demande si lui aussi peu être porté par les hommes.
Bizarre hein ? Vous voyez, ça, c’est le genre de question que je me pose souvent. Pour vous ça peut paraître stupide mais pour moi, c’est plus quelque chose comme… comme une habitude.
Qui plus est, j’ai appris récemment que certains prénoms pouvaient être portés par les hommes et par les femmes ce qui, bien sur, n’a pas manqué de rendre les choses un peu plus compliqué surtout que le jour où je l’ai découvert, j’ai quand même fait une belle gaffe en demandant à un l’homme, comment il a fait pour ne plus ressembler à une femme.
Nath’ m’a dit un peu plus tard, après m’avoir expliqué les choses, que c’était l’un des moments les plus gênants de son existence. J’ai pas vraiment compris ce qu’il voulait dire, mais bon… vu la réaction du type, lui aussi devait être gêné… ou juste énervé.
Nath m’a dit qu’a l’hôpital ils m’ont appelée comme ça, parce que je l’ai dit une fois dans mon sommeil. Et aussi, il m’a montré que Manea dans la mythro… Myrth… Heu… Myrologie grec ? (je pousse un soupire de lassitude, levant une nouvelle fois les yeux au ciel agacée, de ne pas être capable de me souvenir de ce qu’il y avait marqué sur l’écran de l’ordi avant de reprendre) Enfin, il m’a montré qu’elle était une déesse folle... Et la mort pour les romains aussi. Ou quelque chose comme les grecs, mais en rapport avec la mort...
Cette fois, je me mords l’intérieur de la lèvre supérieur et tente de me souvenir de ce que j'ai oublié, mais comme de toute façon je n'y arrive pas, je finis par laisser tomber. Tout ça commence vraiment à me donner mal à la tête, c’est énervant et embêtant aussi.

Finalement, après un temps de pause, Anastasia se lève du banc et me demande de la suivre, ce que je fais, non sans montrer mon manque total de motivation en poussant un nouveau soupire et en laissant retomber mes mains sur mes cuisses. Nous traversons alors la rue pour entrer dans un autre magasin et la, elle se tourne vers moi et me demande :
«  Bien, Est ce que tu connais les différents types de vêtements et où ils se mettent ou est ce que je dois tout reprendre du début ? Comme tu n'aimes pas les vêtements je suppose que que c'est quelqu'un qui t'as dit de faire du shopping alors ce quelqu'un t'en a peut-être dit plus ? »
Heuuuuu… Je réfléchie un moment avant de répondre. On m’a montré différent vêtement et on m’a dit ce que c’était, comment il fallait les mettre et aussi quand il fallait les mettre. Mais je n’ai pas l’habitude, parfois, Diana m’aide un peu.
Je réponds ça tout naturellement, avant de continuer :
Oui, c’est Diana. Elle me prête ses affaires en attendant parce que je n’en ai pas, mais je n’ai jamais fait de shopping et je ne comprends pas cette histoire "d’argent". Je détourne le regard et regarde ce qui m’entoure avant de me retourner vers elle et reprendre. Vous savez, tout ça me fait un peu peur je crois…
Le silence s’installe, mais je reprends une dernière fois la parole pour terminer :
Diana voulait venir avec moi au départ, mais elle n’a pas pu alors, je me retrouve seule ici et je me perds, parce que c’est compliqué. Quand on m’a trouvée dans la forêt, c’était plus simple parce que je n’avais pas à me poser toutes ces questions. Mais à l’hôpital, le docteur Whale a dit que j’étais comme une coquille vide et qu’il fallait tout réapprendre. Du coup, c’est ce que j’essaie de faire pour m’intégrer mais parfois, c’est pas facile d’apprendre.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]   Ven 4 Sep - 15:58

Bien qu'Anastasia n'avait rien demandé, Manea lui expliqua d'où lui venait son prénom, sans doute flattée qu'il ait autant suscité la curiosité de la rouquine. Et il y avait de quoi puisqu'on ne croise pas une Manea tous les jours dans le Maine ! D'autre part, l'histoire de son prénom était vraiment fascinante... quoique peut-être préoccupante puisque la jeune fille portait le prénom de la Folie ou de la Mort, du moins aux yeux des Romains et de leur mythologie, un terme sur lequel Manea ne parvenait justement pas à revenir, ne prenant même pas la peine de cacher son exaspération.

- Ca s'appelle la mythologie, sourit doucement Anastasia. Mais ne t'en fais pas, beaucoup de gens ont des problèmes avec les mots d'origine grecque comme celui-ci, tenta t-elle de la consoler, même si, au fond, elle n'en savait rien.

Anya voyait bien le malaise de Manea en qui on pouvait littéralement lire comme en un livre ouvert alors elle ne voulait pas en rajouter. Le fait est, de toute façon, que "mythologie" est un sacré terme ! Peut-être pas pour la linguiste que la rouquine était devenue, mais pour une jeune fille aussi perdue que Manea il posait très certainement problème.
Histoire de la divertir un peu, Anastasia décida alors de lui raconter l'histoire de son prénom à elle, comme pour oublier le mot mythologie.

- Figure toi que mon prénom, Anastasia, ça veut dire "née une nouvelle fois". C'est peut-être mon cas, mais si c'est le cas je ne me rappelle pas de mon ancienne vie, plaisanta la jeune femme.

La rouquine ne le mentionna pas mais elle adorait son prénom qui sortait de l'ordinaire, surtout aux Etats-Unis. De fait, il lui rappelait ses origines, bien qu'elle n'en ait aucun souvenir, lui donnant la sensation d'appartenir à un autre monde que celui de Storybrooke même si elle ne s'était jamais résolue à quitter cette petite ville.
Ayant distillé sa petite histoire, Anastasia entraina Manea avec elle dans la boutique la plus proche avant de l'interroger sur ses connaissances en matière d'habillement. Celle-ci comprit rapidement qu'il allait y avoir du boulot puisque Manea ne comprenait pas le concept d'argent. Mais heureusement, la fameuse Diana lui avait un peu appris comment s'habiller, donc elles ne partaient pas non plus de zéro. Et pour l'argent, elles verraient plus tard, les vêtements se payant juste avant de sortir du magasin, de toute façon.
Et attendant, la première chose à faire sembler de rassurer Manea et surtout pas de la questionner sur ce que le doteur Whale avait dit de son cas même si cela semblait diablement intéressant. Anastasia n'était pas là pour ça et méprisait suffisamment le voyeurisme pour ne pas s'y adonner. Même si la tentation existait.

- Je t'expliquerai comment ça marche l'argent quand tu auras décidé d'acheter quelque chose, d'accord ? Je pense que ça ne sert à rien de t'embrouiller l'esprit avec trente six mille informations tant qu'elles ne sont pas utiles. Mais ne t'en fais pas, je suis là et je vais m'occuper de toi et on va s'en sortir et peut-être même qu'un jour tu apprécieras de faire les magasins. En attendant, je te propose de commencer par choisir des vêtements à essayer. Alors, est ce que tu sais si tu aimes certaines couleurs plus que d'autres ? Ca pourrait m'aider à te trouver quelque chose de sympa, proposa Anastasia en se demandant si elle était convaincante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]   Mar 22 Sep - 16:15



Shopping : Ou comment me faire fuir rapidement avec un bon mal de crâne en prime.
Feat. Anastasia Romanov



« Ca s'appelle la mythologie. Mais ne t'en fais pas, beaucoup de gens ont des problèmes avec les mots d'origine grecque comme celui-ci. »
Si c’est le cas, ça n’a rien d’étonnant. Pourquoi inventer des mots aussi compliqués ? Et puis c’est quoi la My-tho-lo-gie d’abord, hein ?
Les grecs étaient vraiment fous aussi.
En tout cas, Nath a essayé de m’expliquer ce qu’était la My-tho-lo-gie quand il m’a parlé de la signification de mon prénom, mais comme je ne comprenais rien à ce qu’il disait, il a préféré abandonner et m’a dit de laisser tomber.
Mais moi, comme je n’avais pas envie de laisser tomber et que je voulais vraiment comprendre, alors, j’ai décidé de regarder l’écran de l’ordi toute seule.
Vous savez, après avoir vu Nath faire plusieurs fois, j’étais vraiment certaine de pouvoir nager toute seule sur la ligne, sans aide.
Malheureusement, ça n’a pas  été le cas.
Déjà, je n’ai pas réussi à comprendre ce qu’était la My-tho-lo-gie parce qu’il y avait trop de mot compliqué comme « mythe » ou « religion » et puis, l’ordi était bizarre aussi. Il n’arrêtait pas de me parler. Pourtant, il ne me répondait jamais.
A un moment, l’écran et même devenu tout noir. Du coup, Nath m’a dit qu’il n’avait plus de batterie et qu’il fallait le recharger. Il m’a dit aussi, parce que je ne comprenais pas, que nous les humains, on devait manger et dormir pour recharger nos batteries.
Du coup, j’ai décidé de recharger la batterie de l’ordi moi-même et je lui ai apporté du soda et des chips.
Mais apparemment… les ordi n’aiment pas les chips et le soda. Ça, c’est ce que j’ai compris lorsque j’ai vu la tête de Nath après qu’il ait réalisé que j’avais « bousillé » son ordi, comme il m’a dit.
Bousillé. Voilà encore un mot compliqué que je n’ai pas bien compris. Mais à voir sa tête, ce n’était pas une bonne chose…
« Figure toi que mon prénom, Anastasia, ça veut dire "née une nouvelle fois". C'est peut-être mon cas, mais si c'est le cas je ne me rappelle pas de mon ancienne vie. »
Vraiment ? Je demande ça, les sourcils froncés. Je ne comprends pas vraiment ce que ça veut dire, mais ce n’est pas grave. Je demanderais de l’aide à Diana ou Nath pour comprendre, ils sauront m’expliquer eux…


***


« Je t'expliquerai comment ça marche l'argent quand tu auras décidé d'acheter quelque chose, d'accord ? Je pense que ça ne sert à rien de t'embrouiller l'esprit avec trente six mille informations tant qu'elles ne sont pas utiles. Mais ne t'en fais pas, je suis là et je vais m'occuper de toi et on va s'en sortir et peut-être même qu'un jour tu apprécieras de faire les magasins. En attendant, je te propose de commencer par choisir des vêtements à essayer. Alors, est ce que tu sais si tu aimes certaines couleurs plus que d'autres ? Ca pourrait m'aider à te trouver quelque chose de sympa. »
J’hoche la tête pendant qu’elle me parle, et commence à réfléchir, lorsqu’elle me demande si j’aime des couleurs plus que d’autres.
Ce qui est bien, c’est que je sais ce que c’est, les couleurs. Mais je ne les connais pas toutes, parce qu’il y en a beaucoup trop, vous savez ? En tout cas, je peux répondre à ça. Je prends ma respiration avant de commencer, en comptant sur mes doigts :
Alors j’aime bien le bleu et aussi le jaune et un peu le rose. Je prends un petit moment de pause avant de reprendre, et puis, il y a aussi le noir, l’orange, le gris et aussi le blanc. C’est bien le blanc, mais c’est énervant parce que ça se salie vite. Vous aimez le blanc vous ? Je lui demande curieuse.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]   Mar 22 Sep - 17:20

Manea avait semblé perplexe lorsqu'Anastasia lui avait parlé de la signification de son prénom. La rouquine l'avait bien vue froncer les sourcils mais comme elle n'avait pas posé plus de questions, la jeune femme ne s'était pas attardée sur le sujet. De toute façon, le sens de son prénom avait assez peu d'importance.
L'habillage de Manea, en revanche, était capital. Il fallait donc s'y atteler et Anastasia avait choisi de prendre la question par un bout, sans se demander si Manea connaissait le concept de couleurs. A la réflexion, elle aurait sûrement mieux fait de se poser des questions, d'autant que la jeune femme avec elle semblait réfléchir intensément au sujet. Même un enfant de trois ans y aurait songé avec moins d'ardeurs, mais la rouquine ne fit aucun commentaire, se rappelant qu'elle aussi avec perdu certains pans de sa mémoire. Ainsi, Anya ne se rappelait pas de sa vie avant l'année de ses huit ans, date à laquelle elle avait semble t-il perdu ses parents et été confiée à l'état américain qui l'avait placée dans l'orphelinat de Storybrooke dont elle était sortie dix ans plus tard.
Heureusement, Anya n'avait pas oublié les couleurs ou comment s'habiller. Juste ses souvenirs, ce qui était aussi déprimant. Peut-être en parlerait-elle à Manea afin de la mettre à l'aise. Mais pas tout de suite. Non pas par pudeur mais parce que les deux femmes avaient plus urgent à traiter et qu'il valait mieux perturber Manea le moins possible.

- Oui j'aime le blanc, lui répondit-elle tout en observant la boutique. Mais comme c'est effectivement salissant, on va déjà chercher d'autres couleurs. Le bleu et le rose pâle pourraient vraiment bien t'aller je pense. Attends moi là.

Anastasia venait de repérer deux hauts dans les tons pastels qui pourraient peut-être faire l'affaire. Estimant que les deux femmes faisaient à peu près la même taille - et qu'il valait mieux ne pas demander à Manea quelle était sa taille de vêtements pour le moment - la rouquine alla chercher elle-même ce qu'elle pensait pouvoir lui convenir et revint vers Manea en lui montrant les deux hauts.

- Ca te dit d'essayer ça ? Si tu es d'accord on va aller trouver une cabine où tu pourras les essayer et décider si tu veux les acheter ou non. On pourra aussi te prendre un ou deux jeans pour mettre en bas, ensuite... Pardon, je ne veux pas te stresser, dis-moi si je vais trop vite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]   Dim 18 Oct - 2:37



Shopping : Ou comment me faire fuir rapidement avec un bon mal de crâne en prime.
Feat. Anastasia Romanov




« Oui j'aime le blanc. Mais comme c'est effectivement salissant, on va déjà chercher d'autres couleurs. Le bleu et le rose pâle pourraient vraiment bien t'aller je pense. Attends moi là. »
J’esquisse un signe de tête entendu et attend son retour sans bouger de ma place. Au tout début, distraite, je regarde les clients du magasin. Je me mets sous la pointe des pieds pour suivre des gens du regard et voir un peu plus loin aussi.
Mais très vite, je m’ennuie. Cela ne fait que quelque minutes que la jeune femme et partie me trouver des habits et déjà, je ne supporte plus d'être là.
Alors, je pousse un profond soupire d’ennui et commence à regarder mes pieds quand j'entends :
« Manea ? »
Je lève la tête et esquisse un grand sourire, heureuse, en voyant la personne en face de moi, avant de lui sauter au cou.
« Att… Manea, tu veux bien me lâcher maintenant ? On n’avait pas déjà discuté du fait, que tu ne devais plus me sauter au cou comme ça ? »
Comme une enfant ayant fait une bêtise, je baisse la tête et me pince la lèvre inférieur, coupable tandis que je l’entends pousser un soupir de lassitude.
Je ne relève la tête, que lorsqu’il reprend :
« Ça va, j’ai compris... Tu fais les boutiques toi, maintenant ? C’est nouveau ça ? »
Ça veut dire quoi ça ? Que je ne suis pas capable de faire les magasins toute seule, c’est ça ? Bon. C’est vrai que je ne sais pas comment faire, mais je suis une adulte quand même !
Je fronce les sourcils et croise les bras contre ma poitrine. Parfois, Nath me traite vraiment comme un bébé.
Pourquoi tu me demandes ça ? Tu crois que je ne suis pas capable de rester toute seule ? Tu sais, je sais où frapper si on m’agresse hein ? Et puis, il faut bien que j’apprenne aussi. Diana pense que ce serait une bonne chose, que j’ai mes propres affaires à moi.  
« Non… Non… c’est juste… Tu as changé. C’est bizarre de te voir faire les boutiques alors que quand je t’ai rencontrée, tu étais… »
Je penche la tête sur le côté et le fixe du regard, interrogative.
« C’est pas grave, laisse tomber. »
D’accord. Tu veux m’aider toi aussi ?
« Ah non… Désolé. Mais faire les magasins, c’est pas trop mon truc. Toi par contre t’es une fille, ça devrait te plaire. »
Non, je m’ennuie. Je pousse un profond soupire et continue. Et puis, je comprends rien. Heureusement que j’ai rencontré une personne très gentille pour m’aider. Elle non plus n’aime pas faire les magasins, mais comme je n’y comprends rien, elle m’aide.
« Donc, tu veux dire… Que tu as suivie une parfaite inconnue jusqu’ici pour t’aider à faire les magasins ? Tu plaisantes j'espère ? Manea, on ne t’as pas déjà dit, qu’il ne faut jamais suivre un inconnu croisé dans la rue ? C’est super dangereux ce que tu as fait ! Tu te rends compte si tu étais tombé, je sais pas moi… sur une psychopathe ?! »
Une quoi ? C’est quoi ça ?
« Une psychopathe Manea. Et c’est…. Compliqué. Je t'expliquerais un autre jour... »

***


« Ça te dit d'essayer ça ? Si tu es d'accord on va aller trouver une cabine où tu pourras les essayer et décider si tu veux les acheter ou non. On pourra aussi te prendre un ou deux jeans pour mettre en bas, ensuite... Pardon, je ne veux pas te stresser, dis-moi si je vais trop vite. »
Attends… J’essaie de me répéter plus lentement ce qu’elle m’a dit pour être sure de bien avoir compris avant de lui répondre. Non, ça va. Mais… c’est quoi une cabine ? Est-ce que c’est quelque chose comme un cabinet de toilette ? Où c’est autre chose ? Au faite, c'est quoi une psy-quio-pathe ?


HRP: Comme je ne savais pas trop quoi mettre dans ma réponse et que j'ai pas mal galéré, j'ai fait intervenir un pnj. Nath est parti quand Anastasia revient. J'espère que ça sera plus simple ensuite. boulet lol!

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]   Dim 18 Oct - 17:54

Il avait fallu un peu de temps à Anastasia pour trouver les perles rares mais elles les avaient dénichées et revenait à présent vers sa drôle d'amie, Manea, pour lui proposer des habits.
La jeune femme sembla pour le moins perplexe et lui demanda d'attendre, comme si elle avait besoin de réfléchir à ce que la rouquine venait de lui demander. A moins que ce ne soit les vêtements qui ne lui plaisaient pas ? C'était dur à dire, Anya n'était pas dans la tête de Manea, après tout. Mais parce qu'elle voulait bien faire, elle prit doucement l'allergique du shopping par le bras et l'entraina au fond du magasin.

- Viens, je vais te montrer,
proposa t-elle en la dirigeant vers les cabines d'essayage. Comme tu l'as malheureusement compris par toi-même, on ne doit pas se mettre tout nu devant les gens. Alors tu dois aller derrière ce rideau - on appelle ça une cabine d'essayage - pour essayer les vêtements. Si tu veux, je rentre avec toi pour t'aider à les mettre si tu ne sais pas comment ça fonctionne, offrit-elle encore, toujours dans l'optique de bien faire.

Evidemment, elle avait peur que cette suggestion ne soit interprétée de manière perverse alors qu'elle était loin d'être une perverse. Anya n'était pas intéressée par les femmes et presque pas par les hommes, probablement parce qu'elle n'avait pas encore rencontré celui qui éveillerait de l'intérêt en elle. La rouquine était donc célibataire et heureuse comme ça, du moins pour le moment, et ne voyait en Manea qu'une jeune fille un peu paumée qu'elle avait à coeur d'aider. Même si cela impliquait de faire du shopping. Bien sûr, il se pouvait aussi que Manea n'approuve pas son attitude mais du moment qu'elle ne la faisait pas arrêter, Anya pourrait s'en remettre.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Etre nu ou ne pas l'être : telle est la question. [Feat un ange à la chevelure flamboyante]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-