Partagez | 
 

 Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]   Mar 11 Aoû - 15:47

Put***, il me manque un foutu bouquin ! Telle fut la constatation de Stanley en relisant les notes des livres qu'il avait noté pour travailler sur sa thèse. Et il ne lui manquait pas n'importe lequel : celui qui n'était plus édité et dont il avait espéré pouvoir trouver une copie sur le net. Malheureusement, il n'avait trouvé que des extraits et encore, parfois ils étaient écrits en Français, une langue qu'il ne maîtrisait absolument pas ! Quelle idée aussi d'avoir voulu écrire sur la naissance de la dynastie mérovingienne... Il ne restait plus qu'à croiser les doigts pour que la bibliothèque de Storybrooke en ait un exemplaire. Sinon il devrait acheter l'ouvrage sur Internet et le payer très cher, vu sa rareté dans l'édition anglo-saxonne.

Il avança d'un pas déterminé jusqu'à la bibliothèque, un endroit qu'il fréquentait que pour emprunter des bouquins. Au niveau histoire, ce n'était pas le feu d'artifices mais il avait été surpris d'y voir un livre sur le règne de François Ier lorsque l'année précédente, il s'était intéressé au comparatif de la renaissance française et italienne pour un mémoire. Qui sait, peut-être que cette institution de la ville lui réservait une belle surprise.

Sans être tout à fait convaincu, il franchit l'entrée du bâtiment et se dirigea vers la section histoire. Il regarda les quelques tables occupées et le peu de gens qui venaient dans ce lieu. Généralement, ils avaient tous plus de la trentaine et les rares jeunes semblaient se perdre dans ce lieu plus pour s'embrasser dans un minimum d'intimité que pour se cultiver. Le vingt-et-unième siècle ressemblait vraiment à une décadence sans fin. Il avait du mal à supporter ses camarade de faculté bien plus jeunes que lui et bien plus puérils. Il trouvait qu'il perdait son temps en leur compagnie. Heureusement qu'il existait certaines exceptions mais bizarrement, il se sentait plus proche de jeunes qui étaient dans la vie active que les autres.

Il s'arrêta au début du rayon et commença à chercher le livre tant désiré. Cette bibliothèque manquait d'un classement rigoureux. L'histoire des États-Unis se trouvaient avant tout le reste, l'antiquité arrivant qu'après et encore, la Romaine avant la Grecque... Pour ce qui était de la Mésopotamie, il fallait se contenter d'un livre sur les civilisations orientales au travers des âges. L'histoire de France était éparpillée un peu partout et parfois il semblait y avoir une logique. Par exemple, le livre sur Henri IV se trouvait avant celui d'Henry VIII. Le personnel devait penser qu'il s'agissait du même royaume...

Il examinait attentivement chaque tranche, espérant trouver son Graal. Il ne s'occupait pas de ce qui se passait aux alentours, ni du bruit plus persistant. C'est lorsqu'il reçut une chaussure sur la tête qu'il sortit de sa contemplation et qu'il se tourna énervé vers l'endroit des exclamations. Il remarqua une jeune femme blonde avec une chaussure en moins, l'air gênée et passablement idiot.

- Vous ne pouvez pas faire attention !

D'un simple regard, il la cataloguait déjà dans le rang des sottes. Elle ne devait pas s'en apercevoir mais elle faisait tâche au milieu de ce décor. Cet endroit n'était pas fait pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]   Jeu 13 Aoû - 14:07




Au hasard des rencontres
Ft. Stanley Callaghan
 
La bibliothèque... Serena n'y venait que très peu. Non que cela ne l'intéressait pas, mais elle avait déjà pas mal de lecture à faire grâce à la librairie. En effet, on leur envoyait régulièrement une édition de tel ou tel livre, afin qu'ils puissent choisir ce qu'ils vendraient par la suite. Et la blonde avait souvent des lectures diverses et variées... Seulement aujourd'hui, elle était là pour tout autre chose. Enfin, plus ou moins. C'était bien à cause de son travail qu'elle se trouvait dans le temple du savoir. Son patron lui avait demandé d'aller donner les invendus à la bibliothèque, histoire de garnir un peu le stock de celle-ci.

Et Serena y était allée. Avec un carton rempli à raz-bord et assez lourd. En entrant, elle se dirigea directement vers l'accueil. Et n'y trouva personne. Pestant de devoir encore se trimbaler le carton, la jeune femme poursuivit son chemin. Elle dut slalomer un peu entre les tables, les rayons et les rares personnes présentes, mais jusque là, la blonde s'en sortait. Il ne lui restait plus qu'à traverser le rayon Histoire pour pouvoir se rendre à la réserve où il y aurait sûrement quelqu'un qui la débarrasserait de son fardeau. Seulement, la libraire glissa sur un truc visqueux au sol. Miraculeusement, elle parvint à ne pas se casser la gueule et à ne pas faire tomber son carton. Mais dans l'opération, elle avait perdu sa chaussure. Qui était tombée sur quelqu'un présent dans le rayon... Merde. Serena était complètement gênée et allait s'excuser quand le type ouvrit la bouche. Ce ne fut sans doute pas que les paroles qui lui firent refermer les lèvres... Nan. Le regard qu'il posa sur elle lui ôta toute envie d'être agréable. Ce mec la prenait apparemment pour une idiote et son regard laissa transparaître son mépris évident pour sa personne. Connard.

- Je faisais déjà attention. Ce n'est pas de ma faute si un crétin fini à laisser un truc visqueux au sol. Répondit-elle avec hauteur. Vous voulez bien me rendre ma sandale ? Vous avez l'air crétin avec une chaussure à la main...

Et toc. Sa belle apparence n'excusait pas le ton qu'il avait osé prendre avec elle. Serena n'aimait pas les gens qui se permettaient de juger les autres et cela semblait être le cas de ce type. Quel dommage, pour une fois qu'elle croisait la route d'un mec canon... Il fallait que ce soit un gros con ![/color]


© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]   Dim 16 Aoû - 18:00

Il se demandait s'il avait rêvé ou non. Elle le trouvait crétin avec une sandale dans la main. Elle avait tort car il était sûrement d'autant plus charmant avec. De toute façon, elle ne savait pas ce qu'elle disait.

- Si moi j'ai l'air crétin, qu'en est-il de vous ? Vous avez l'air ridicule avec une seule sandale et un carton de livres. Vous seriez sûrement plus à l'aise avec un carton rempli de produits cosmétiques. Au moins, vous sauriez comment vous en servir, c'est pas comme pour les livres.

Il jeta l'objet du délit aux pieds de la jeune femme. Il croisa les bras et regarda la blonde pour observer de quelle façon elle allait pouvoir récupérer sa chaussure en ayant les deux mains occupées. Certes, ce qu'il faisait, pouvait paraître petit mais après tout, elle l'avait bien mérité. Osez lui dire qu'il avait l'air crétin ! Lui l'esprit supérieur comparé à cette jeune mégère dont sa culture historique ne devait pas aller plus loin que sa date de naissance.

- Pourrait-on savoir pourquoi vous vous trimbaler avec des livres alors que vos jambes ne semblent même pas capables de vous tenir debout ?

Sa vie ne l'intéressait pas vraiment mais il était rare de voir des femmes dans son genre qui se baladent avec un carton rempli de bouquins. À croire que les livres pour les femmes, c'est malsain. Il regrettait justement de ne pas trouver des personnes de la gente féminine qui lisent plus. C'est pourquoi, la vision qui s'offrait à lui, avait quelque chose d'incohérent.

- En même temps, ce n'est pas étonnant. Quand on voit vos joues, je comprends mieux que vos jambes aient du mal à supporter votre poids. Vous avez sûrement dû glisser son votre chewing-gum.

Il était vache mais elle l'avait bien cherché. Elle lui avait manqué de respect. Et puis cela lui faisait du bien car la jeune femme était pas trop mal foutue pour son âge. Elle devait sûrement se croire jolie et se penser irrésistible. Il est toujours bon qu'un homme vous remette les pieds sur terre, ce qui ne semblait justement pas être son cas à elle qui venait justement de manquer se retrouver les fesses par terre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]   Mar 18 Aoû - 15:25




Au hasard des rencontres
Ft. Stanley Callaghan
 
Serena empourpra de rage. Non mais pour qui la prenait-il cet imbécile ? Heureusement pour lui qu'elle avait le carton de livres dans les mains, sinon, elle lui aurait volontiers lancé sa seconde sandale. Ah non mais vraiment ! Il méritait des gifles. À cause de ce stupide accident, il l'avait jugé et catalogué comme ces filles sans cervelle qu'elle détestait. Certes, la jeune femme aimait prendre soin d'elle et prenait un minimum soin de son apparence, mais elle ne se résumait pas qu'à cela...

- Je préfère être ridicule que crétin... Au moins, le ridicule ne tue pas. Répliqua-t-elle sans hésiter. Je serais surtout plus à l'aise sans carton dans les mains... Mais alors, je risquerais de vous ressembler avec cette chaussure à la main, il vaut donc mieux que je continue à être ridicule avec mon carton.

Oh, tiens, une chaussure qui revenait ! Etait-ce parce qu'elle l'avait attaqué sur son apparence avec la chaussure à la main ou parce qu'elle lui avait demandé de la lui rendre ? Bah, dans les deux cas, le principal était qu'elle avait sa sandale et qu'il lui suffisait de l'enfiler pour perdre l'air ridicule qui semblait tant contrarier le jeune homme. Serena enfila la sandale et colla le carton contre sa poitrine pour pouvoir ne le retenir que d'une main, tandis qu'elle remettait les brides à l'avant de sa chaussure correctement. S'il avait pensé qu'elle allait tomber ou autre chose, il allait être déçu se dit-elle en le voyant qui l'observait avec un petit air supérieur que la blonde avait envie de lui faire perdre.

- Bien que cela ne vous regarde en aucun cas... Je viens les donner à la bibliothèque, comme toute personne normalement constituée l'aurait compris... Expliqua-t-elle en levant les yeux au ciel. La librairie fait souvent des dons à la bibliothèque.

Cela ne le concernait en rien et Serena s'en voulait de lui avoir répondu. Mais c'était plus fort qu'elle, elle souhaitait tellement lui rabattre son claquet... La jeune femme retint de justesse un cri de rage. Ah non mais vraiment ! Elle n'avait pas de problème de poids ! Elle était bien faite, un peu en chair là où il le fallait, rien de plus. La blonde faisait assez attention malgré le fait qu'elle était gourmande... Heureusement, la natation et le travail à la librairie lui permettait de garder une ligne. N'empêche que ce mec n'était qu'un goujat !

- Je comprends mieux votre présence dans le rayon Histoire... Dit-elle, avec un mince sourire. Mais ce n'est pas ici que vous trouverez ce que vous êtes venu chercher... Les livres de savoir-vivre sont dans le rayon "vie quotidienne", avec les manuels de cuisine et ceux d’œnologie... Lui indiqua-t-elle, un sourire narquois aux lèvres.

Elle aussi pouvait se montrer vexante si elle le souhaitait. Ce type n'était qu'un abruti trop sûr de lui. Le genre de mec dont la blonde se méfiait plus que tout. Ceux aussi qu'elle ne supportait pas et qu'elle prenait plaisir à mettre en boîte. Seulement avec lui, cela risquait de devenir plus compliqué qu'habituellement.


© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]   Sam 22 Aoû - 16:09

Elle insistait en continuant de le traiter de crétin. Mais quelle garce, celle-là ! Elle méritait une bonne leçon mais à quoi bon s'en occuper personnellement ? C'était une pauvre fille qui allait se faire avoir avec le premier venu. Elle devait avoir deux sous de jugeote et tout le reste rempli que par du vent ou des magasines féminins. Elle se plaignait de porter le carton de livres, tout en continuant de l'insulter. Il avait envie de lui prendre des mains et de lui balancer dans la tête. Peut-être qu'au moins, de la culture finirait par rentrer dans sa cervelle à cette petite idiote. Il apprit qu'elle travaillait dans une librairie.

- Je vois que le secteur doit être en crise, s'ils en sont maintenant à recruter des pimbêches pour espérer vendre des livres... Ça ne vous fait pas trop mal à la tête lorsque vous en ouvrez un et que vous ne voyez que des mots sur une page blanche sans aucune image ?

Il affichait un air méprisant en plus de son ton sarcastique. Elle cherchait à le vexer et à le mettre hors de lui ? Tant pis pour elle, Stanley était un spécialiste pour blesser et vexer les gens. Vu le tailleur qu'il comptait lui faire, et sur mesure, nul doute qu'elle serait habillée pour l'hiver. Mais pour qui se prenait-elle pour lui parler ainsi ? Il savait déjà qu'en cet instant, cette gamine, même si c'était une adulte, serait la dernière personne qu'il épouserait au monde ! Encore une petite pourrie gâtée par sa famille.

Elle chercha à le vexer en lui affirmant qu'il s'était trompé de rayon. Elle lui reprochait son manque de savoir-vivre. Il se demandait bien pourquoi alors que c'était lui qui avait reçu une sandale en pleine figure ! Il aurait peut-être dû la remercier de son attention.

- Vous feriez mieux d'aller y faire un tour. Peut-être que vous trouverez un manuel qui vous expliquera comment attacher vos chaussures et éviter que les gens ne se les reçoivent.

Il fit alors son sourire cynique, regardant de bas en haut la pauvre petite qui risquait de s'effondrer sous le poids du carton. En d'autres circonstances, il l'aurait peut-être aidé mais là, elle pouvait toujours rêver que ce soit le cas.

- Ou alors, était-ce une tentative pour attirer mon attention et que je vous remarque ? Devrais-je m'estimer flatté que vous me trouviez à votre goût et que vous espériez que je craque pour vous ?

Il se mit à rire de bon cœur de la stupidité qu'il venait de dire. Il espérait que ces derniers mots feraient taire une fois pour toute cette impertinente et qu'elle se mettrait à rougir, confuse. Même si elle ne se l'avouait pas encore, elle était déjà sous son charme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]   Mar 25 Aoû - 12:10




Au hasard des rencontres
Ft. Stanley Callaghan
 
Elle allait l'éclater... Bordel, mais où était le personnel quand on avait besoin de lui ? Serena n'avait qu'une envie, poser son carton et lui rentrer dedans, à cet imbécile imbu de sa personne. Ah non mais en plus, il l'insultait de plus en plus ce con ! La colère montait au fur et à mesure, augmentant une pression en elle. Seulement voilà, la jeune femme avait toujours accompli les tâches qu'on lui confiait avec sérieux et elle entendait bien remettre ce carton en mains propres aux bibliothécaires. Elle réglerait ensuite le problème de ce mec...

- Han, mais c'est que vous essayez de faire de l'humour ! Répliqua-t-elle sans hésiter. Qui aurait cru qu'on parvenait à garder un certain sens de l'humour quand on devenait un vieillard... Franchement, je vous remercie pour cette découverte ! Ajouta-t-elle avec sarcasme.

Un espèce de bataille venait de naître entre eux et Serena était assez têtue pour y participer jusqu'à ce qu'elle n'ait plus d'autre choix que de partir ou de gagner. Et là, vu son état d'énervement, elle était plus partie dans l'optique de gagner, histoire de faire fermer son clapet à Joli Cœur. Il semblait se croire sur un piédestal, la jeune femme allait vite l'en faire redescendre, histoire que ses chevilles et sa tête désenflent un peu. Tiens d'ailleurs, c'était peut-être cette pression sur son cerveau qui le rendait aussi con... Un sourire narquois se dessina sur les lèvres de la blonde quand il lui répliqua qu'elle ferait mieux d'aller se trouver un livre pour attacher ses chaussures. Connard.

- Vous n'avez peut-être pas l'habitude des chaussures pour femme, ce qui peut se comprendre vu votre attitude les femmes doivent vous fuir, mais ce que vous avez reçu sur la tête s'appelle une sandale... Et une sandale comme celle que j'ai aux pieds ne s'attache pas. Sinon, vous ne vous l'auriez jamais pris sur ce qui vous sert de tête. Expliqua-t-elle, tout miel, avec un grand sourire innocent.

Le regard qu'il posa sur elle, clairement scrutateur, lui aurait fait froncer les sourcils si Serena ne s'obligeait pas à ne rien montrer de ce qu'elle ressentait alors qu'il la regardait ainsi. Putain, mais pourquoi cela lui faisait-il naître une chaleur dans le corps ? Merde, ces yeux de con, elle aurait du avoir envie de les arracher plus qu'autre chose... Mais cela ne semblait pas vraiment être le cas. Passablement énervée, elle retint un cri de colère quand il l'insulta de nouveau.

- Qu'en ai-je à faire de votre attention ? Vous pouvez vous la coller au cul cette théorie fumeuse... Répliqua-t-elle en serrant les lèvres. Dites donc, ça doit faire longtemps que vous n'avez pas baisé avec quelqu'un pour vous comporter de la sorte... Dois-je m'inquiéter de vos idées incongrues ? Demanda-t-elle avec sarcasme. Heureusement pour moi, je n'ai pas de problème pour trouver quelqu'un quand j'ai envie de me faire sauter... Ajouta-t-elle plus bas, cela lui ayant malencontreusement.

Il vivait dans quel monde celui-là pour voir des avances là où il n'y en avait aucune ? Bordel, elle avait juste glissé sur un truc visqueux, ce qui lui avait fait perdre sa chaussure... Elle ne comptait même pas venir jusqu'ici à la base, puisque les bibliothécaires auraient du être à l'accueil... Donc pour la tentative de drague, il repasserait... Enfin, si elle ne l'assassinait pas avant ça.


© Belzébuth

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]   Ven 28 Aoû - 12:02

Décidément cette fille se montrait butée comme un âne doublé d'une tête à claques. Mais pour qui se prenait-elle cette petite peste à lui parler ainsi ? Depuis quand une gourdasse arrivait-elle à avoir de la répartie ? Il afficha pourtant son sourire serein alors qu'au fond de lui, il était très énervé. Bien entendu qu'il avait de l'humour et il faisait rire bien des filles, avec ou peu d'esprits. Sauf ce celle-là, il avait surtout envie de la faire pleurer. Mais pourquoi lui adresse-t-il encore la parole ? Sans doute pour ne pas lui donner la satisfaction de triompher s'il gardait le silence. Elle aurait vu dans cet acte de mépris, une victoire sur lui.

- Vous êtes à votre maximum au niveau des répliques blessantes ou vous ne pouvez pas faire mieux ? Non parce que si vous en restez à ce stade, ma petite, vous allez vite vous retrouver limitée.

Il s'en voulut de l'inciter à continuer. Il n'aurait jamais dû dire cela parce que si elle s'avérait être aussi têtue qu'il l'avait pensé, les deux n'étaient pas prêts d'arrêter de se disputer. Surtout que les remarques continuaient à fuser entre eux avec une facilité déconcertante. Les gens extérieurs auraient pu se dire qu'ils ressemblaient à un vrai petit couple en train de se chamailler. Rien que l'idée d'être avec elle le fit frémir. Plutôt embrasser un wookie ! Dommage que ça ne puisse pas s'envisager... Il aurait voulu avoir des pouvoir magiques pour pouvoir la bâillonner. Elle se révélait plus insupportable qu'Hermione Granger mais en version stupide.

Voilà que maintenant elle étalait sa connaissance sur les chaussures. Encore heureux qu'elle sache mieux que lui les utiliser. De son côté, il ne savait que les enlever mais jamais jusqu'à aujourd'hui il n'en avait reçu une dans la tête. Et il s'en moquait que ce soient des sandales et non des chaussures. Quelle différence ? Après tout, les sandales étaient juste une catégorie de chaussures, non mais !

- Sandale ou pas, si vous aviez porté des bottines, jamais je ne me la serais prise dans la tête. Et puis, des bottines permettraient au moins de mettre vos fesses en valeur parce que là... Enfin après tout c'est votre corps mais vous, vous ne voyez que le reflet de votre visage dans le miroir. D'ailleurs, vous ferez mieux de sortir celui que vous avez dans votre sac parce que vous avez du mascara qui coule.

Il devait reconnaître que ses attaques, c'était petit, même mesquin mais cela faisait du bien. Il mentait pour le mascara mais il voulait voir si elle aurait le réflexe de tenter de se regarder de suite ou non. Quant aux fesses, il avait jugé ce noble tronçon sans avoir vraiment pu le mater depuis le début. Il espérait la mettre hors d'elle et la voir se casser la figure. Surtout qu'elle l'insultait en laissant supposer qu'il pourrait être intéressé par elle. Déjà, il n'aimait pas les blondes. Enfin... ça dépendait des cas mais pour beaucoup, ils les trouvaient plutôt moches quand elles ne souriaient pas. En général, elles donnaient l'impression qu'elles faisaient la gueule alors que ce n'était pas le cas. Ensuite, qu'est-ce qu'il irait faire avec une greluche qui lui lance une sandale dans la tête ? Il n'était pas si commotionné pour tomber sous le charme fade de cette fille. Et enfin, il n'était pas en manque de sexe.

- Je suis bien content pour vous. Ça ne m'étonne pas que vous trouviez des hommes, il doit y en avoir beaucoup qui ont envie de vous sauter dans les coins sombres d'une rue ou d'une boite de nuit. Pour ma part, ma dernière conquête est assez récente et je suis certain de lui avoir provoqué plus de plaisir que jamais vous n'en avez reçu, même lors d'une soirée étudiante à plusieurs.

La discussion risquait vraiment de dégénérer mais elle l'avait bien cherché aussi. Lui n'attendait que des excuses mais il se peut que maintenant, cela risque d'être beaucoup plus compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]   Jeu 3 Sep - 10:17




Au hasard des rencontres
Ft. Stanley Callaghan
 
Ma petite ? Il avait quoi ce mec, 50 ans pour parler ainsi ? Serena le foudroyait du regard, toujours aussi peu certaine de parvenir à se maîtriser assez pour qu’il sorte de cette bibliothèque en vie. Elle lui aurait fait bouffer son petit sourire arrogant et ses yeux qui ne cessaient de la toiser comme si elle était une moins que rien. Il avait eu un souci avec des blondes qui l’avaient éconduites ou quoi ? Non parce qu’elle ne comprenait pas bien pourquoi cela avait pris de telles proportions… Il ne s’agissait que d’une chaussure bon dieu et s’il avait été moins idiot, il aurait accepté les excuses qu’elle comptait lui faire au lieu de lui hurler dessus…

- Ne vous en faites pas, je m’échauffe à peine. Tel que c’est parti, je vais tenir durant des heures, pas d’inquiétude à avoir !

Serena était acerbe et était prête à en découdre. Il l’agaçait, mais qu’est-ce qu’il l’agaçait ! Une gifle, ça pourrait lui faire du bien non ? Mais elle en était incapable, trop occupée à essayer de maintenir son carton dans ses bras qui commençaient à faiblir. Au lieu de montrer la moindre marque de faiblesse, la jeune femme lui fit rapidement un petit cours sur la différence entre une chaussure et une sandale, puisqu’il restait bloqué sur le fait qu’il s’était reçu une sandale dans la tête, autant qu’il utilise les bons termes !

- Des bottines, en plein mois d’août ? Vous êtes vraiment un marrant… Répliqua-t-elle avec un petit sourire sarcastique sur les lèvres. Ah mais je vois qu’en plus d’être drôle, vous avez des supers-pouvoirs qui vous permettent de savoir à quoi je ressemble quand on me regarde de dos ! Ajouta-t-elle sèchement. Vous êtes plein de surprises, vraiment… Merci du conseil, je l’appliquerai sûrement quand je serais devant votre tombe Papy…

Il avait ensuite tenté de la mettre un peu plus en colère en parlant de sa vie sexuelle, insinuant qu’elle était tombée raide dingue de lui. La jeune femme l’avait vertement détrompé et avait insinué qu’il ne disait cela que pour se donner une importance parce que c’était sans doute sa vie sexuelle à lui qui était déserte. Cependant, ils pourraient continuer comme ça longtemps et Serena avait autre chose à foutre qu’à subir les conneries d’un vieux.

- Hum les soirées étudiantes… Fit-elle avec un regard affamé. Vous ne savez pas ce que c’est… Ça m’étonnerait que vous puissiez donner le même plaisir que des jeunes hommes… Vous ne jouez pas dans la même catégorie. Dit-elle avec un fin sourire narquois.


© Belzébuth
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]   Mer 9 Sep - 18:47


Au hasard des rencontres

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.

Serena Warren & Stanley Callaghan

La discussion avec cette blondasse l'exaspéra quelque peu. Mais quelle idée avait-il eu de lui adresser la parole à cette écervelée ? Bien mal lui en prit ! Il avait envie d'étranger son joli cou pour qu'elle se taise à jamais. Il en était certain qu'après ça, il entendrait encore sa voix raisonner dans la tête... Elle devait sûrement ne pas avoir d'amis, cette pauvre fille, parce qu'on pourrait se demander sinon comment les gens pouvaient la supporter. Et en plus, elle surenchérissait ! Non mais c'est un comble. Il garda un calme apparent mais cela devenait de plus en plus difficile.

- Pourquoi cela ne m'étonne pas ? Je vous imagine très bien en train de vous énerver contre votre miroir pendant des heures parce qu'il vous montre que vous ressemblez à une petite sotte un peu trop en chaire.

Il regretta aussitôt ses paroles, il n'aurait pas dû dire les choses ainsi. Surtout qu'elle pouvait être mignonne si elle le voulait mais visiblement, elle ne cherchait pas à l'être ou alors était-ce parce qu'elle lui gueulait dessus qu'il ne la trouvait pas charmante ? Oui effectivement, cela pouvait jouer un rôle... Alors qu'il allait faire un effort en s'excusant pour ses propos, elle en rajouta une couche et forcément, il ne ressentait plus cette envie. Mais pourquoi elle ne se taisait pas ? Une vraie tête de mule celle-là ! En tout cas, celui qui l'épousera, il le plaignait déjà !

Elle se montrait très méchante, le comparant à un grand-père et cela sembla l'amuser quelque peu mais ce n'était vraiment pas le cas. Il s'approcha d'elle et fit le tour pour la détailler assez vite. Après tout, il n'avait pas de supers pouvoir comme elle le disait si bien. Il ne se gêna pas non plus pour poser une main sur les fesses afin de tester leur fermeté. Il fit une moue appréciateur.

- Au final, c'est pas si mal que ça et ce n'est pas la peine de jouer les petites prudes, vous m'avez invité à le faire... Et puis, j'ai bien reçu votre sandale dans la tête, il faut bien compenser.

Il s'attendait à une nouvelle crise de nerfs. Il ne se comportait jamais ainsi avec les femmes mais elle l'exaspérait tellement... Il n'aurait su dire pourquoi et d'ailleurs ça l'agaçait. Peut-être parce qu'elle l'attaquait sur son âge et ses capacités. Là-dessus, il n'était pas vantard mais il se faisait une certaine réputation le concernant. Rares étaient les demoiselles à être déçues.

- Oui je connais les soirées étudiantes puisque j'y assiste régulièrement, étant donné que je suis encore étudiant. Par contre, je ne vous y ai jamais vu, à moins que vous faites celles des loosers ?

La conversation ne volait vraiment pas haut et il fallait espérer que cela change rapidement sinon il risquait de vite s'en lasser.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]   Jeu 10 Sep - 11:55

Laïa revenait de sa pause quand elle se rendit compte que personne n'était à l'accueil de la bibliothèque. Son collègue aurait pourtant du être là afin de renseigner les potentiels visiteurs. Fronçant les sourcils face à ce manquement, la jeune femme déposa rapidement ses affaires sous le bureau de l'accueil et partit en reconnaissance. Autant voir si son collègue n'était pas occupé avec un usagé avant de le condamner. Mais elle eut beau faire le tour des rayons, rien. Aussi décida-t-elle de se rendre au local, situé derrière le rayon Histoire.

En arrivant à proximité, la jeune femme entendit des voix et s'approcha à petits pas. Une joute verbale se tenait entre un usagé régulier et Serena, la libraire. Avec un sourire amusé, la brune les regarda s'échanger pique après pique. Ils avaient de l'esprit, c'était certain ! Si elle écoutait son instinct, la conteuse se disait qu'ils étaient fait pour être ensemble. Mais elle était bien placée pour savoir que l'amour ne naissait pas aussi soudainement qu'on le disait... Et puis, ils commençaient à faire trop de bruits. Aussi se décida-t-elle à intervenir.

- Je peux savoir ce qu'il se passe ici ? Demanda-t-elle en se plantant près d'eux bras croisés sur la poitrine. Vous feriez bien de continuer votre bataille ailleurs... Les gens ont besoin de calme ici. Dit-elle avec sévérité. Serena, donne-moi ce carton, je le rangerais. Ajouta-t-elle en prenant le carton des bras de la blonde. À présent, filez tous les deux. Je n'aimerais pas devoir vous interdire la bibliothèque...

Déjà parce que Serena leur amenait régulièrement livres et utilisateurs, mais aussi parce que le brun venait souvent. Et en général, il était toujours solitaire et silencieux. C'était donc assez surprenant de le faire s'engueuler plus ou moins avec la vendeuse de la librairie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]   Sam 12 Sep - 10:36




Au hasard des rencontres
Ft. Stanley Callaghan
 
Serena leva les yeux au ciel. Soit c'était elle qui en avait marre de cette connerie, soit il devenait de plus en plus débile à chaque fois qu'il ouvrait la bouche. Comment un mec aussi canon pouvait-il être aussi plein de préjugés ? C'était un mystère et la blonde n'allait pas chercher à le résoudre, cela ne lui donnerait qu'une migraine atroce, elle le pressentait.

- Très spirituel. Ça vous arrive souvent d'attaquer les gens sur leur physique sans que nous ne vous rendiez compte que vous avez de la merde dans les yeux ?

Lâcher le carton ou ne pas le lâcher... Ça devenait la question la plus important pour la libraire là. Lui en coller une ou ne pas le faire... Sa main la démangeait et ce n'était pas à cause du fait qu'elle portait un carton assez lourd depuis au moins vingt minutes. La jeune femme lâcha un petit cri outré en le voyant tourner autour d'elle, comme s'il examinait un animal avant de l'acheter. Quand il posa une main sur ses fesses, Serena serra les dents pour ne pas lâcher le carton de suite et lui en coller une.

- Surtout ne vous gênez pas... Répliqua-t-elle avec ironie. C'est vrai que vous ne devez pas souvent en toucher... Ajouta-t-elle sèchement.

Il lui assura par la suite qu'il assistait bien aux soirées étudiantes, puisqu'il en était encore un. Ah ? Il semblait un peu trop vieux pour ça, mais bon, elle n'allait pas l'attaquer là dessus parce qu'elle avait toujours trouvé qu'il fallait une grande détermination pour reprendre ses études. Lorsqu'il insinua qu'elle n'assistait qu'aux soirées les plus pourries, elle leva les yeux au ciel et manqua de répliquer. Mais l'arrivée de Laïa, la conteuse de la bibliothèque. Avec calme, la brune tâcha de mettre un terme au combat. Elle commença tout d'abord par leur faire la leçon puis prit le carton des mains de la blonde.

Un soupir lui échappa quand elle fut débarrassée de son fardeau. Ses muscles avaient du mal à bouger, étant tout ankylosés. Elle se massa rapidement avant d'hocher la tête quand la conteuse leur conseilla de partir. De toute façon, il lui fallait reprendre son travail...

- Merci Laïa, tu es une perle, je n'en pouvais plus ! Fit-elle avec un regard reconnaissant. Je te laisse avec le misogygne, j'ai mieux à faire. À la prochaine ! Dit-elle avec un fin sourire narquois en se dirigeant vers la sortie.

Son patron allait certainement lui faire un petit sermon quand elle arriverait... Mais bon, au moins, elle avait eu le dernier mot grâce à son amie ! Un petit sourire flotta sur les lèvres de la blonde et ne les quitta pas, même après qu'elle soit arrivée à la librairie.


© Belzébuth


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]   Lun 21 Sep - 22:14


Au hasard des rencontres

I’ve tried to make this life my own, to find myself, I’ve searched alone. To let love go and let it in, I found it burning like a sin. I’ve worked it out, but learned it hard, it’s sad inside and life is out. Till I won’t settle down and watch either way.

Serena Warren & Stanley Callaghan

La conversation tournait vraiment au vinaigre et plus aucun des deux ne pouvait apparemment maîtriser la situation. Chacun devait considérer que s'il s'arrêtait, ce serait un aveu de faiblesse et du coup, ils continuaient de se lancer des piques. La bataille risquait de durer encore un long moment. Surtout que la blondasse se montrait hargneuse à l'encontre de la victime qu'était Stanley. Il avait reçu une sandale et c'était lui qui se faisait jeter... Le monde à l'envers !

- Croyez-moi, j'ai touché des culs bien plus fermes que le vôtre et qui donnez envie alors que celui-là...

Il ne comptait pas en rester là mais une personne qu'il voyait souvent dans la bibliothèque fit son apparition et voulut arrêter cette discussion. Les deux jeunes gens s'arrêtèrent et la blonde put être débarrassée du carton qu'elle portait dans les mains. Il apprit qu'elle s'appelait Serena et que celle qui venait d'arriver, s'appeler Laïa. Cette dernière semblait travailler dans la bibliothèque puisqu'elle les menaça de leur en interdire l'accès s'ils continuaient à se chamailler ainsi, ce qui n'empêcha pas la blondasse de lancer une dernière vacherie en déclarant que l'étudiant était misogyne. Il inspira profondément pour ne pas lui hurler dessus.

- Je n'ai aucun problème de ce genre avec les femmes, dit-il en direction de Laïa.

Elle lui plaisait pas mal cette jeune femme, même s'il y avait de grandes chances pour qu'il ne se passe rien. Il s'intéressa de nouveau à son rayon d'histoire, attendant surtout que l'autre greluche parte avant de quitter lui aussi cette bibliothèque afin qu'il retourne travailler chez lui sur sa thèse.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au hasard des rencontres [PV Serena Warren]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-