Partagez | 
 

 Vivre a deux c'est mieux [Fe ma super Coloc ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Vivre a deux c'est mieux [Fe ma super Coloc ]   Jeu 27 Aoû - 14:53

Laerke ∞ Clara
Space cake and soufflets are two wonderful cakes
C'était une douce matinée d'Aout à Storybrook. Il était encore tôt, assez tôt pour que Laerke ne soit pas encore au Daily Mirror mais assez tard pour que le Granny's soit ouvert. C'était une journée joyeuse qui s'annonçait. Laerke n'aimait pourtant pas les matins. Elle était toujours à demi-endormie devant son Thé et ses viénoiseries françaises, enfin elles en avait l'air. Tout le monde le savait que les français étaient les rois du croissants et du pain au chocolat. Encore que certains français se battaient sur le nom que ces derniers devaient avoir. C'était probablement la plus ancienne et la plus étrange des guerres française. Les partisants du pain au chocolat, ou ceux de la chocolatine. Cela restait tout un débat qui aurait trop pris la tête mal réveillée de Laerke.

L'ironie voulait qu'elle lise le Daily Mirror du matin, comme si elle n'avait pas déjà assez de ses heures de travail à consacrer au journal, il fallait qu'elle épuise ses minutes de calme pur et silencieuse avec sa lecture. Alors qu'elle sautait les articles sportifs, son attention fut tout particulièrement attirée par les petites annonces. L'une d'entre elle particulièrement, une jeune femme cherchant une colocataire. La nouvelle eu pour effet de réveiller totalement Laerke alors qu'habituellement elle aurait continuer de déjeuner tranquillement et de ne se réveiller réellement qu'arriver dix heure et demi.

Elle était arrivée comme une fusée dans le journal. Son sourire matinale et sa gaieté anticipé effrayait presque ses collègues qui devaient avoir peur d'un quelconque sale coup de sa part. Mais non, Laerke ne préparait rien de bien méchant. Elle était juste très contente d'avoir mis la main sur l'annonce. Avant de partir, elle avait griffoner le numéro de téléphone dans son calpin et l'adresse. Elle voyait ça comme un signe du destin, parce qu'elle n'avait jamais cru au hasard. La vie n'avait pas de place pour le hasard, tout était calculer. Elle ne savait pas d'ou elle tenait cette croyance, mais c'était ancré en elle comme une marque au fer rouge. Cette journée de travaille fut particulièrement joyeuse. "Elle a du fumer ce matin." "Tu crois qu'elle a enfin quelqu'un?" Chuchotaient deux collègues derrière elle. Pas le moins du monde énervée par ces ragots. Elle vérifia qu'un patron n'était pas dans le coin et poussa sa chaise roulante jusqu'aux deux bavards. "Coucou!" Les deux pipelettes se raidirent en poussant un petit cri surpris. Lae le sourire aux lèvres les regardait sans rien ajouter. "J'ai ni fumer, ni trouver quelqu'un....faut pas chercher a tout prix quelqu'un. Faut déjà voir vos têtes pour se dire que le célibat c'est pas si mal. Bon, j'ai du travail aujourd'hui...La vedette de l'équipe de baseball a encore fait du grabuge au Rabbit Hôle. Franchement, les sportifs ne pourraient pas se retenir un peu? La célébrité donne-t-elle tous les droits?"

Les deux hommes se regardairent un peu perdu alors que Laerke retournait tranquillement à son bureau. La journée était magnifique, le patron ne s'était pas montrer une seule fois. Pas de patron, pas de problèmes. Pas de problèmes, bonne nouvelle. Laerke avait poussé un soupire de soulagement quand été venu l'heure de midi. Elle avait téléphonée à la jeune fille pour prévenir de son arrivée le soir même.

Elle était venue en voiture. Pour elle le trajet avait sembler calme et serein, pour les autres, elle avait été une nouvelle fois un danger public. L'ennemi numéro 1 de la route. Elle roulait un peu rapidement et sans faire plainement attention autour d'elle. Pour ça défense, la mamie n'avait rien, elle avait juste du avoir un peu peur mais la peur ce n'était pas trop grave non?

Elle était arrivée devant la porte de l'appartement. La minute M de l'heure H du jour J du mois M de l'année A était enfin arrivée. Quand elle y pensait, elle avait toujours vécu avec des hommes. Son père et son frère quand ils étaient petits, et puis, comme leur mère, Le père les avait laisser au grand père qui était mort quelques années après, quand Matt eu 20 ans. Lae n'en avait alors que 16 et depuis, elle vivait avec son frère. Il n'était pas méchant mais son obsession pour l'histoire et les peuples disparut avaient souvent raison de ses petits boulots. Elle frappa a l'entrée de l'appartement, puis, la porte s'ouvrit sur une jeune femme aux cheveux bruns. Laerke lui fit un sourire avant de se décider à se présenter. "Je m'appelle Laerke Vessalius, Vous avez besoin d'une colocataire?"

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Vivre a deux c'est mieux [Fe ma super Coloc ]   Jeu 27 Aoû - 16:12

Laerke & Clara

Le début d'une colocation de foliiieuh ✩


Lorsque son réveil sonna, Clara Quinn poussa un long soupir, avant de tendre faiblement son bras dans l'optique d'éteindre la machine bruyante qui commençait sérieusement à lui taper sur les nerfs. Comme quoi, pour démarrer la journée avec un bon mal de crâne d'entrée de jeu, rien de mieux qu'un simple réveil. Pourtant, Clara n'avait pas à se lever pour aller travailler. Après tout, le mois d'Aout n'était pas encore terminé, et la rentrée ne s'annonçait être que dans quelques jours encore. Ce qui laissait encore à la jeune professeure de chimie quelques jours pour souffler un peu. Mais elle n'avait pas le choix, la petite brune se devait de se lever tôt. Pourquoi s'imposer un tel emploi du temps ? Tout simplement parce que depuis peu, Clara trouvait de plus en plus de difficulté à gérer ses économies. Déjà qu'avec son statut de prof célibataire et son humble salaire qui allait avec, elle ne coulait pas réellement sous l'or.

Du coup, elle s'était décidée il y a quelques temps, de faire passer une petite annonce dans le journal principal de la ville, le Daily Mirror, donc l'espoir de se trouver une potentielle colocataire. Parce que oui, bien que son appartement qu'elle louait comme beaucoup ici à Mister Gold, l'antiquaire, lui revenait trop cher, elle ne pouvait se permettre de le voir partir. Mine de rien, elle y était attachée à cet appartement. Puis elle s'était sonnée tellement de mal à le personnifié un peu. Et avec ces murs blancs, l'ambiance qu'il dégageait été si lumineuse qu'elle ne pouvait se résoudre de vivre sans... Puis le blanc, c'est cool. Donc voilà, ça n'expliquait pas réellement le pourquoi du commun elle était debout aussi tôt, mais en même temps, elle était si anxieuse de ne pas trouver preneur que son sommeil en était quelque peu perturbé. Et puis, qui sait à qu'elle heure une potentielle personne pouvait appeler ?

La matinée était passée avec une lenteur extrême. Clara n'avait pas bougée de chez elle. Un livre de cuisine dans les mains, assise sur le canapé, elle lançait à intervalle régulière des regards en direction du téléphone, avec espoir. Alors qu'elle était en train de manger, la sonnerie du dit téléphone interrompu Clara dans tout ce qu'elle avait pu faire auparavant, toute son attention désormais tournée vers le téléphone.

- Hello ? Je suis bien Clara Quinn, que puis je faire pour vous ?

Un grand sourire niais sur le visage, alors qu'elle écoutait ave attention les paroles de la jeune femme avec qui elle s'entretenait de l'autre bout du fil, son cœur fut gonflé d'un élan d'espoir inattendu.

- Pas de problèmes, à ce soir !

Elle reposa l'appareil sur son socle et toujours tout sourire, elle fit un signe de victoire à elle même. La chance tournait enfin pour celle qui était venue emménager ici dans l'unique but de suivre sa grande soeur ici à la base. De toute façon, la jeune brune était une grande optimiste, regardant toujours droit devant, n'abandonnant que si vraiment elle ne pouvait plus rien y faire. Elle avait hâte de rencontrer enfin sa potentielle future colocataire, découvrir de quoi elle avait l'air. Clara espérait aussi surtout que le courant passe directement entre elles. C'était très important pour deux colocataires après tout. Lorsque l'on vit avec quelqu'un, on devient automatiquement proche de cette personne, pouvant même devenir une sorte de soutien pour l'autre, une épaule sur qui compter. Clara n'était pas réellement stressée par cela, après tout, en opposition à sa sœur Rachel, Clara possédait une capacité de s'entendre avec les gens très élevée, et était très sociable.

La soirée tant attendue arriva enfin. Clara avait fait en sorte de ranger le plus possible les différentes pièces de l'appartement. Enfin, ce dernier n'était pas très grand, mais il disposait tout de même de deux chambres, un salon, et une cuisine. Le minimum vital quoi. Puis la seconde chambre, celle qu'elle n'occupait pas, était si vide et inoccupée justement, que la poussière y était présente en quantité monstrueuse. Du coup le temps de passer un coup de plumeau par ci, un coup de balai par là, il était déjà l'heure de recevoir de la visite. Clara se précipita pour lui ouvrir, passant au passage devant sa glace pour se repeigner avec rapidité, et, tout sourire, se voulant amicale d'entrée, elle ouvrit à la jeune femme brune qui attendait sur le pas de la porte.

- Oui en effet, je vous en prie entrez ! Je vais vous faire visiter l'appartement !

Répliqua-t-elle face à cette Laerke tout en s'écartant pour lui laisser la place de rentrer...



luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Vivre a deux c'est mieux [Fe ma super Coloc ]   Sam 5 Sep - 0:09

Laerke ∞ Clara
Space cake and soufflets are two wonderful cakes
Autant le dire tout de suite, Laerke était heureuse. Oui, le genre de bonheur qui vous prenait d'un coup suite à une merveilleuse annonce et qui ne vous quittait plus pendant des jours. Le genre de bonheur qui faisait face à toutes sortes de contre temps et désagrément. Elle avait eu le temps de s'imaginer sa colocataire. Elle l'aurait voulu brune, avec une tête trop mignonne et sympathique. Le genre de personne à qui ont à tour de suite envie de faire un câlin. Non elle ne ferait pas un câlin dès le premier bonjour. Il fallait lui laisser le temps de s'accommoder à cet étrange ovni qu'était Laerke. Elle ne savait pas trop par où elle devait commencer. Diantre, elle ne savait pas quoi dire. Elle avait déjà commencé à parler mais voilà qu'elle n'avait rien dit depuis plusieurs secondes. Son esprit tentait de se positionner sur quelque chose mais rien tandis qu'elle s'avançait dans l'appartement.

"Je travaille au Daily Mirror. Et j'ai vu l'annonce...ce matin dans le journal..." Annonçait-elle avec un grand sourire. Forcément, elle avait dû voir les petites annonces...mais non même pas. Enfin si mais pas de la façon dont on aurait pu le croire. Et comment croyez-vous qu'elle ait vu l'annonce ? Et bien en lisant le journal. Comme tous les autres storybrookiens. Elle lisait le journal, sautant les pages qu'elle avait écrits. Pour plusieurs raisons valables, seul le rugby l'importait et parce qu'elle n'aimait pas se lire dans le journal.

" Je vais parler un peu de mois, enfin je sais pas trop par où commencer la discussion donc si jamais vous ne voulez pas il ne faut pas hésiter à me le dire. Parce que parfois je parle et puis je parle encore et je ne sais plus ce que je dis, ou ce que j'ai dit, je peux me répéter et généralement quand je me répète les gens finissent par ne plus m'écouter et qui aiment quand on ne l'écoute pas ?"

Elle se pinçait les lèvres ça commençait bien, le bonheur n'avait pas que du bon, elle était peut-être un peu plus qu'heureuse, elle était peut-être un peu stressée. C'était la première fois qu'elle allait vivre sans sa famille, la liberté lui ouvrait ses grands bras. Elle avait cette toute petite appréhension. Comme si elle avait peur que le parachute ne s'ouvre pas et qu'elle fasse Ketchup en rencontrant le sol à toute vitesse. Elle fermait les yeux quelques secondes et soufflait doucement pour reprendre le contrôle. Un petit brun de folie ne faisait pas de mal aux gens.

"Et toi? Je peux dire toi? Ton boulot, c'est quoi? Enfin tu travailles dans quoi? ça va ce que je dis? Parce que...j'osais pas, j'suis pas trop ridicule? Non parce que j'ai pas envie que tu me prennes pour une folle. Au boulot ils disent parfois que j'ai un petit brin de folie, un gros parfois quand je suis trop stressée et...mon Dieu je parle encore de moi. J'suis pas comme ça d'habitude vraiment..."

Ce qui était amusant pour une âme particulièrement sadique se plaisant à regarder ce genre de chose, était le débit incroyable dont elle faisait preuve, avec ses bras qui bougaient en même temps que sa bouche pour illustrer ces propos comme elle le pouvait. Elle ferma soudainement la bouche, attendant que Clara dise quelque chose

"Vous aimez le thé?"




code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Vivre a deux c'est mieux [Fe ma super Coloc ]   Mar 8 Sep - 20:47

Laerke & Clara

Le début d'une colocation de foliiieuh ✩



Il n'y avait aucune raison, mais Clara c'était mise une pression monstre au vue de l'arrivée de sa colocataire. Et genre dans sa tête elle ne s'était pas du tout, mais alors pas du tout, imaginée que sa future potentielle candidate au poste de sa très chère colocataire puisse être dans la même situation qu'elle. La jeune femme s'était imaginée Laerke comme une jeune femme parfaitement décontractée qui avait l'habitude de parler aux gens, qui étaient à l'aise avec ce genres de rendez vous et tout. Après tout, elle était journaliste. Et quand on dit journaliste, dans notre tête on a plus tendance à penser aux gens avec des micros qui font des interviews au lieu des personnes derrière les bureaux qui rédigent juste les articles. Ce n'était pas que Clara était associable, au contraire ! C'était juste que c'était quelque chose de tellement important à ses yeux qu'elle en faisait tout un plat. C'était bête, et elle le savait même, elle pouvait juste pas s'en empêcher.

Du coup elle fut un peu rassurée de l'entendre ainsi débiter devant elle. Enfin, elle trouvait ça un peu bizarre sur le coup, mais elle supposait que c'était la faute au stress. Et encore, même si elle était comme ça au naturel, ça ne la dérangerait sans doute pas. Qu'elle soit folle, stupide, intelligente, n'importe quoi, elle s'en fichait. Tant qu'au niveau de la collocation, tout se passait bien. Mais bon, quelque chose au fond d'elle lui faisait sentir, rien qu'en posant les yeux sur la brune, qu'elle était digne de confiance, et que quelque part elles étaient parfaitement compatibles...

- Oh ne vous en faites pas ! Parlez parlez je vous écoute !

Répondit elle un peu perplexe. Après tout, elle se savait pas quoi répondre d'autre à cela. Clara était polie comme femme, puis elle était très attentive. Enfin, dans sa tête, il pouvait toujours y avoir quelque chose d'important, même dans un flot de parole qui à première vue pourrait paraitre insignifiant. En apparence, Clara pouvait peut être paraitre assurée et sure d'elle, mais elle était très attentive aux conseils des autres. Donc elle ne perdrait pas un mot du discours de la chenille savante qui s'ignorait. Même si pour cela elle devait se concentrer un maximum pour ne pas être ennuyé par les paroles de la jeune femme...

- Oui vous pouvez me tutoyer ne vous en faites pas ! Surtout si nous sommes amenez à vivre ensemble. Enfin, je suppose que moi aussi du coup je vais te tutoyer... Mon boulot c'est prof ! De chimie pour être plus précise ... Ne t'en fais pas ! Je ne vais pas te juger dès les premiers mots ! Ce serait ridicule. Puis les personnes folles sont toujours les plus intéressantes, notre quotidien serait tellement ennuyant sans !

Elle le pensait vraiment. La preuve, elle aussi parfois dans sa tête elle avait l'impression de penser à des choses tellement folles qu'elle n'osait les dires à personne. Comme avoir l'envie de rentrer par effraction chez les gens. Mais bon, ça elle n'allait pas s'en vanter dès leur première discussion... Ca le faisait pas trop. Elle allait croire qu'elle avait a faire avec une future colo breaking bad après...

- Le thé ? Oui bien sur ! J'adore le thé, j'en bois le matin en début de journée et le soir pour terminer cette même journée ! Vous aussi ? Génial alors !

Comme quoi, rien qu'une simple question pareille suffisait à la détendre complètement. Puis le thé, s'était son quotidien. Puis se trouver un point commun avec sa potentielle coloc, c'était déjà un bon point, suffisant pour illuminer son visage.




luckyred.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Vivre a deux c'est mieux [Fe ma super Coloc ]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vivre a deux c'est mieux [Fe ma super Coloc ]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-