Partagez | 
 

 Face à face royal [PV Clara M. Quinn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Face à face royal [PV Clara M. Quinn]   Dim 6 Sep - 16:23

Le Roi est mort, vive la Reine ! Que cette phrase était douce à entendre... Oh bien sur, mon ascension au pouvoir ne s'était pas faite sans anicroche. Mais Cora et moi avions bien préparé notre plan. Nous avions même fait arrêter mon idiote de sœur ! Cela, c'était sans doute ce qui rendait cette journée aussi savoureuse. Savoir la si douce et si gentille Mirana dans les cachots du château me plaisait infiniment. Mais à présent que j'étais la Reine Rouge et que j'avais cédé la moitié du royaume à Cora, devenue la Reine de Cœur, il nous fallait prendre une décision à propos de ma gêneuse de sœur.

C'est pourquoi nous l'avions fait mander. Je tâchais de réfléchir à ce que je pourrais faire... L'exiler, l'avoir près de moi dans les cachots... La faire devenir servante ? Non, mauvaise idée, les gens auraient tôt fait de se révolter. De même que si je la gardais dans les cachots, tôt ou tard, quelqu'un chercherait à la délivrer. Non, la meilleure solution restait l'exil. Ainsi, les gens sauraient que leur Reine pouvait se montrer magnanime quand on s'en prenait à elle et qu'on tentait de lui voler ce qui était sien. Bien sur, cela ne concernerait que Mirana, mais ces idiots n'étaient pas obligés de le savoir...

Les gardes annoncèrent leur arriver par leurs pas bruyants et lourds. Cela ne me gênait pas pour le moment, mais il était certain qu'à l'avenir, ils avaient intérêt à faire moins de bruits, sous peine de voir leur corps être raccourci d'une tête... Ma sœur arriva enfin, le regard empli d'incompréhension. Cora et moi-même étions assises fièrement dans nos trônes, majestueuses. D'un geste, j'ordonnais aux gardes de reculer et souris en les voyant obéir bien promptement.

- Mirana ! Lançais-je alors. Sais-tu pourquoi tu comparais devant nous aujourd'hui petite sœur ? Demandais-je avec un sourire narquois.

Elle n'était pas ma sœur, mais une intrigante qui avait voulu me voler mon trône. Et cela, je n'étais pas prête de l'oublier...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Face à face royal [PV Clara M. Quinn]   Sam 12 Sep - 21:25

Iracebeth ∞ Mirana


Tout c'était passé si vite. La mort de leur père, premièrement, qui l'avait fortement affecté, puis l'attaque de cette femme étrangère, qui se faisait passée pour une reine de cœur. Tout juste avait elle eut le temps de sécher ses larmes et de faire son deuil, qu'une nouvelle terrible fit fatalement son apparition. Sa propre sœur, Iracebeth, la princesse rouge, s'annonçait complice de la reine de cœur. Mirana ne comprenait pas ce qui avait poussé sa grande sœur à agir ainsi. Après tout, elle et la blanche c'étaient depuis toujours bien entendue, puis la plus jeune aimait beaucoup son ainée. Ce n'était pas comme si elle avait cherché à lui faire du mal... Puis de toute façon la brune n'aimait pas la violence, même si elle avait conscience qu'elle était parfois nécessaire.

Et aujourd'hui était un grand jour. Enfin, un grand jour pour sa sœur sans doute, pas pour elle. Après tout, son "jugement" se tenait en cette date. Jugement... Bien que réellement elle n'avait aucune idée elle même de la nature des crimes dont elle était accusée. Elle n'avait rien fait. Sa sœur avait perdue la tête, oserait elle prononcer à son encontre une sanction de mort ? Mais après tout, peut être était elle manipulée par l'infâme reine arracheuse de cœur ? Mirana avait bien eut vent des histoires que l'on racontaient à propos de cette femme, de comment elle arraché les cœurs de ses victimes grâce à la magie, et pouvait même les contrôler avec par la suite... Peut être avait elle pris le cœur de sa sœur ? Tout cela n'avait aucun sens.

Encerclée de deux gardes de chaque côté d'elle, Mirana avançait la tête haute, en direction de Iracebeth, la nouvelle reine rouge, et de sa complice. Elle avait beau se tenir bien droite fac aux deux "reines", le visage de Mirana ne pouvait s'empêcher de refléter son sentiment profond d'incompréhension, et quelque part de tristesse et de regret... Sa sœur ainée avait ouvert la séance plus que privée par une question. Mais la blanche l'ignora, levant ses grand yeux sombres vers sa sœur, l'air nostalgique...

- Ma sœur... Comment en sommes nous arrivées là ?

Sa voix était presque un murmure, bien qu'elle ne tremblait pas. Mais rien que de prononcer cette phrase ci, elle se retrouvait avec tout un flot de bons souvenirs avec sa grande sœur, qui étaient parfaitement contradictoire avec leur situation actuelle... Iracebeth avait beau ne pas être seule dans la pièce, puisque Cora était à ses côtés, assise sur son fauteuil personnel, Mirana n'avait pour l'instant d'yeux que pour sa sœur...

code by Silver Lungs


Dernière édition par Clara M. Quinn le Mer 28 Oct - 19:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Face à face royal [PV Clara M. Quinn]   Ven 18 Sep - 8:58

J’avais gagné. Le trône, qui me revenait de droit mais qui avait failli m’être enlevé par ma sœur était définitivement en ma possession. Mirana était en prison, jusqu’à ce que j’en décide autrement. Ma victoire avait un goût merveilleux et je comptais bien en profiter. J’avais laissé ma sœur se morfondre durant quelques heures, s’interroger sur son devenir, douter de ce qu’il lui arriverait… Je n’avais pas encore décidé de son sort, mais déjà, je savais qu’elle ne resterait pas dans ce royaume tant que j’en serais la reine…

Les gars l’avaient amené et j’avais eu un regard en coin pour Cora qui savourait tout autant que moi l’air perdu de la brune. Puis je lui avais demandé si elle savait pourquoi elle était ici. Quant au lieu de répondre à ma question, elle m’en posa une autre, je fronçais les sourcils. De quel droit se permettait-elle de ne pas me répondre ?! J’étais sa Reine, elle se devait d’obéir. Qu’importe… Je serais bientôt débarrassée d’elle, ça, c’était certain.

- Il ne fallait pas chercher à devenir reine à ma place très chère… Répondis-je avec un sourire mielleux. Maintenant, j’aimerais bien savoir ce que tu as à dire pour ta… Défense. Afin de pouvoir savoir si ma décision te concernant me satisfera ou pas… Ajoutais-je avec un sourire empli de cruauté.

Je me régalais… La voir dans cette position de faiblesse, c’était tout bonnement grisant. J’aurais bien aimé m’amuser encore un peu avec elle, la torturer ou bien la laisser en pâture à mes soldats… Mais je savais que cela aurait été une mauvaise idée. Il n’y a rien de pire pour un pouvoir qui vient de s’installer que de commencer en créant un martyr. Or, si je faisais une telle chose à Mirana, le peuple ne manquerait pas de la traiter en martyr et de se soulever pour elle… Non, cela, je ne le permettrais pas !

Prison à vie, exil… Il y avait d’autres manières de me débarrasser définitivement d’elle. Peut-être que je devrais la faire partir dans l’un de ses mondes dont Cora m’avait parlé… Elle n’aurait aucun moyen de rentrer et elle resterait en vie, ce qui satisferait le peuple et me comblerait moi. J’esquissais un sourire à cette pensée. Oh mais tiens, quelle bonne idée avais-je là...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Face à face royal [PV Clara M. Quinn]   Dim 4 Oct - 18:54

Iracebeth ∞ Mirana


La jeune blanche avait senti dans le regard de sa sœur que le fait qu'elle ait répondu à sa question par une autre l'avait assez peu agacé. Après tout, désormais, sa sœur occupé la place qu'elle avait toujours voulu occuper. Ca faisait un moment qu'elle savait que sa sœur désirait monter sur le trône, afin de pouvoir être au dessus, et de commander les autres. En fait, ce n'était pas vraiment régner ce qui la motivait le plus, sinon elle n'aurait pas partagé le trône avec cette Cora. Ce que voulait Iracebeth plus que tout, ce devait être juste cette sensation d'avoir enfin le pouvoir. Pourquoi Mirana ne s'était elle pas aperçue plus tôt de l'ambition de sa sœur ?

- Tu te trompes, je n'ai jamais voulu te voler ton trône...

C'était vrai, en partie. Après tout, impossible de dire cela en étant parfaitement franche. Sérieusement, qui n'a jamais voulu ne serait ce qu'un petit instant dans sa vie rêvé de monter sur un trône, d'agiter un sceptre tout en beuglant des ordres à exécuter, tout cela avec une belle couronne resplendissante posée sur le crâne... Mirana voulait être reine elle aussi. Mais pour sa sœur, elle serait prête à y renoncer... Enfin, jusqu'à ce qu'elle découvre qui sa sœur était réellement. Elle ne pouvait pas laisser son royaume être gouverné par Iracebeth. Elle serait capable du pire. Et connaissant ses sottes d'humeurs, ce serait plus d'une tête qui aurait volé dès ses premiers jours de règne. Et peut être, commençant la liste des jugés par elle même...

- Est ce donc un crime d'être plus aimée par le peuple que ma grande sœur ?

Iracebeth préparait un truc, c'était sur et certain... Mais quoi  ? Qu'allait elle bien pouvoir lui faire ? L'emprisonner à vie ? La tuer ? Ce serait défavorable pour son image auprès du peuple de Wonderland... Mais bon, fallait il seulement que la reine rouge souhaite gagner un minimum l'amour de ses sujets...

- Quel sort me réserves-tu ? Tu vas me couper la tête, c'est ça ?

Mirana n'allait pas se laisser faire, pour le bien de ses sujets, elle ne devait pas rester ainsi, en position d'infériorité. Face à sa sœur, passe encore, mais elle se devait de se montrer forte face à la reine de cœur, dont elle croisa le regard à travers son fin voile noir.

code by Silver Lungs


Dernière édition par Clara M. Quinn le Mer 28 Oct - 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Face à face royal [PV Clara M. Quinn]   Mar 6 Oct - 14:50

Je voyais dans le regard absent de ma sœur que ça cogitais sous sa masse de cheveux ternes. Bien, cela m’amusait. J’aimais savoir qu’elle craignait pour la suite des événements, cela la remettait un peu à sa place. Elle qui avait toujours été si sûre d’elle, du fait qu’elle prendrait ma place sur ce trône… Voilà qu’elle allait un peu se souvenir que l’héritière, cela avait été toujours moi et que rien ne pourrait jamais changer cela. Un claquement agacé fut la réponse à l’idiotie que ma sœur me répondit. Pensait-elle vraiment que je n’avais pas vu son petit manège au fil des ans ? Que j’avais été aveugle au point de ne pas la voir mettre dans la tête de nos parents que peut-être, elle serait une meilleure reine que moi ? Décidément, cette péronnelle était bien inconsciente…

- Cesse de mentir ! M’écriai-je, ayant horreur que l’on se fiche de moi. Toutes ses années, crois-tu donc que je n’ai rien vu ? Tu as monté le peuple contre moi et tu avais même commencé à mettre dans la tête de nos parents que tu serais une meilleure reine que moi. Mais n’oublie pas que JE suis l’aînée et que le trône n’a toujours été qu’à moi. Rien que pour ces tentatives, je devrais t’exécuter pour trahison. Répliquai-je avec humeur.

Je roulais des yeux quand elle se défendit comme une enfant, signe qu’elle l’était encore dans sa tête. Oui, c’était grave ! Surtout quand cela détournait le peuple de leur reine légitime. Parfois, je me disais que j’aurais dû la tuer avant qu’elle ne devienne un problème. Dès sa naissance, j’avais senti que Mirana me causerait des problèmes. Mais j’avais cru les gens qui m’avait dit que ma sœur serait là pour me servir. Ils m’avaient menti, tous et pour cela, je m’étais réjouie quand leurs têtes étaient tombées. Oh, bien sur, j’avais pris un air affligé devant le peuple, jouant à la reine trahie par des serviteurs qu’elle connaissait depuis l’enfance… En réalité, je riais intérieurement et imaginais déjà voir la tête de ma crétine de petite sœur tomber à son tour.

- Tu as détourné le peuple de leur reine Mirana. Tu leur as fait croire à des idioties et tu les as manipulés. Oui, je trouve cela grave. C’est à moi qu’aurait dû revenir leurs louanges et leur amour. Heureusement pour toi, j’ai rectifié la situation… Le peuple croit qu’une rébellion, de ta part, a eu lieu dans le Château alors même que notre père rendait son dernier soupir alors que j’étais à ses côtés, affligée… Bien évidemment, les gardes qui m’étaient restés fidèles m’ont protégé et ont arrêté la rébellion. Les rebelles ont été exécuté et leurs têtes tranchées… Quelle douleur cela a été pour moi de voir que notre vieille nourrice faisait partie du lot. J’en ai même lâchée une petite larme. Racontais-je avec un sourire narquois sur les lèvres. Depuis, le peuple attend de savoir ce que je vais faire de toi…

Et je me le demandais moi-même. Cora m’enjoignait depuis longtemps à la tuer. Malheureusement, je n’avais que trop conscience du fait que le peuple l’aimait encore assez pour être tenté de faire d’elle une martyre et de prendre les armes contre moi en son nom. Je réfléchissais à ce que j’allais décider quand Mirana me cassa les oreilles avec ses questions. Agacée, j’allais répondre, quand Cora le fit à ma place.

- Bien sur très chère. Afin que vous ne causiez plus jamais de soucis… Dit-elle, un sourire se dessinant sous son voile noir.

Je fronçais les sourcils, agacée de la voir répondre à ma place, surtout pour une affaire qui ne la concernait pas directement.

- Cora, ma chère amie, je vous rappelle qu’ici, c’est moi et moi seule qui décide du sort des habitants. Vous êtes là en tant qu’invitée et amie, n’abusez pas de ma sympathie pour vous en vous mêlant de cette affaire. Lâchai-je froidement.

Je n’avais pas peur de Cora, quand bien même elle était puissante. Il ne lui fallait pas oublier qu’ici, j’étais reine et que dans cette partie du royaume, c’était moi qui dirigeais. D’ailleurs, une idée m’était venue, subitement ! Je savais.

- Mirana, tu vas être exilée à Marmoréal. Annonçais-je, royale. Tu partiras au coucher du soleil vêtue de ta présente robe et d’une cape. Tu ne parleras et ne te montreras à personne dans ce royaume. Si jamais tu oses remettre un pied dans ce royaume, tu seras exécutée. Je ferais embaumer ta tête et l’exposerais sur les grilles du palais pour que chacun se rappelle ce qu’il en coûte d’abuser de ma bonté… Sois heureuse petite sœur, ta tête à un sursis… Ajoutai-je en ayant un sourire en coin. As-tu bien compris ?

J’avais envie de l’entendre me supplier. Le ferait-elle ? Je l’espérais en tout cas. Mais j’étais assez contente de moi… Un exil, ça valait mieux pour le royaume que le fait de la tuer maintenant. Car Mirana tenterait de revenir, je le savais. J’allais m’y préparer même. Et là, devant tous, je pourrais la tuer, arguant que j’avais préféré la bannir mais qu’elle était revenue pour causer de nouveaux des problèmes dans ce royaume si paisible… Tous me croiraient. Et Mirana deviendrait vite une histoire du passé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Face à face royal [PV Clara M. Quinn]   Dim 18 Oct - 22:39

Iracebeth ∞ Mirana


La situation était complètement hors de contrôle. Il en fallait pas qu'elle perde son cent froid, ni son sourire, ni son air déterminé. Encore, le fait que ce soit une situation désespérée, ce n'était pas un problème. Ca, elle en était consciente dès lors que les soldats l'avaient arrêté sous ordre de sa très chère sœur et dès lors qu'elle avait vu Cora répliquer avec les siens. On ne pouvait donc pas dire qu'elle n'avait pas eut le temps de se préparer à ce qui allait venir. Et pourtant, les choses la dépassait encore. C'était parce que c'était sa sœur ? Ca devait être pour ça. Dans sa tête, elle n'ait pas encore fait son deuil, que ce soit celui de son père, et même celui de sa sœur. Parce que cette femme, qui se dressait devant elle, sur ce pseudo trône... C'était impossible, elle ne pouvait pas être sa sœur. Iracebeth n'était pas comme ça !

Mais bon, la réalité qui était devant ses yeux était bien loin de celle qu'elle pensait être la vraie. Et si Iracebeth décidait de prendre le parti de la reine de cœur, elle n'aurait pas d'autre choix que de la considérer comme une ennemie. Mais pour le moment, Mirana se devait de peser chacun de ses mots. Elle allait jouer le jeu du masque. Sans doute cela n'aurait aucun effet sur sa sœur, mais peut être que au moins ça lui donnera un petit avantage sur Cora. Cette dernière restait en retrait pour le moment, et la blanche n'aimait pas cela réellement... Si elle pouvait quitter cette pièce sur le champ, elle serait arrangée. C'était entre sa sœur et elle, cette femme n'avait rien à faire ici dans leurs affaires familiales.

- Si tu préfère croire à des mensonges soient, mais sache que je partirai sans aucun regret. Souffla la jeune femme, dont les yeux commençaient à briller de plus en plus. Pas comme toi, ajouta-t-elle dans sa tête. Elle avait beau devoir porter le masque de l'ennemie de la reine rouge, ses mots l'avait blessée, et ils étaient la raison de ses quelques larmes qui menacées à tout moment de couler. Mais elle ne devait pas pleurer, pas maintenant. Elle se devait être forte. Pour son pays, pour la mémoire de son père, et pour elle même et son avenir.
Mirana serra les dents, les sourcils froncés.

- Depuis le début, c'était toi la manipulatrice. Tu nous as fais croire... Tu m'as fait croire que tu m'aimais, alors qu'en réalité... Tout ceci n'a aucun sens. Tu es un monstre...

Lacha-t-elle d'une voix froide, sans aucune émotion. Toutes ces personnes, pourquoi étaient elles mortes ? Est ce que toutes ses vies valaient le coup juste pour s'asseoir sur un trône ? Elle en doutait. Perdu dans ses sentiments mitigés, Mirana remarqua tout juste que Cora venait de prendre la parole depuis le début du jugement... La blanche savait qu'elles allaient en venir à son sort. Quel sort lui réservaient elle ? La mort ? Tout cela avait l'air si facile... Mais alors que les deux femmes étaient en discussion sur son sort, Mirana réfléchissait. Un second plan, il y avait toujours un second plan. Elle n'allait pas la laisser faire, la laisser s'en sortir comme ça. Pas après tout ce qu'elle avait fait. Sur ce point, Iracebeth avait franchi une ligne de trop, et cela, Mirana ne pourrait pas lui pardonner...

- J'ai compris, oui... N'attends pas de moi que je te remercies pour ta pitié. J'ai compris maintenant à quel point tu aimerais voir ma tête reposer sur une pique...

Elle s'était calmée. Cette décision de jugement, elle ne l'aurait jamais espéré. Un sursis, c'était tout ce dont elle avait besoin. Elle pourrait toujours revenir, non, elle se devrait de revenir. Elle n'avait aucune idée du nombre de personnes qui lui seraient restés fidèle... Mais elle n'allait pas abandonner... Bien qu'elle doutait que derrière une telle décision, Iracebeth devait elle aussi avoir un plan, mais lequel ?

code by Silver Lungs


Dernière édition par Clara M. Quinn le Mer 28 Oct - 19:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Face à face royal [PV Clara M. Quinn]   Lun 26 Oct - 13:00

Je commençais à bouillir. C’était un processus lent cette fois, alors qu’en temps normal, j’explosais assez rapidement. Mais là, peut-être était-ce parce que j’étais en position de force et que personne ne viendrait l’aider, c’était vraiment très lent. Là où j’explosais comme un volcan, je ne sentais monter qu’un agacement… Qui s’était peu à peu transformé en colère. Mais ça n’allait pas plus loin que cela pour l’instant. Autant dire que je m’étonnais moi-même… Je n’avais cependant pas pu faire autrement que de soupirer quand Mirana me répondit qu’elle partirait sans regret, même si je croyais à des mensonges. Pensait-elle réellement que c’étaient les gens qui me racontaient comme elle se comportait ? Me croyait-elle si aveugle que cela pour ne pas voir de mes propres yeux ce qu’il se passait ?

- Quel courage… Ne pus-je m’empêcher de dire, sarcastique à souhait.

Je fronçais les sourcils lorsqu’elle me qualifia de monstre. Ah ? C’était donc moi qui avais voulu prendre un trône qui ne me revenait pas depuis ma naissance ? C’était moi qui avais détourné le peuple de sa reine légitime ? Non non et non ! Mais à quoi cela servirait-il d’en discuter encore plus ? Elle ne reconnaîtrait jamais ses torts parce qu’elle s’estimait dans son bon droit. Je n’avais plus qu’une envie, c’était de décider dès à présent de son sort et de la faire disparaître de ma vue.

- Oh, si, quand tu étais enfant et que tu ne faisais rien de mal… Mais cela a changé et je ne m’en suis jamais cachée Mirana. Lui racontais-je avec un sourire en coin. C’est toi qui as voulu croire que je t’aimais encore… Dans l’histoire, tu es l’idiote et tu le sais… C’était toi l’aveugle… Moi, j’ai bien vu tout ce que tu faisais. Et je n’ai jamais oublié.

Elle n’avait pas besoin d’en savoir plus. De toute façon, je ne comptais pas discourir encore longtemps sur les fautes de ma sœur. Je les connaissais par cœur et le peuple en avait été informé. C’était là actuellement tout ce qui comptait. Je devais me débarrasser d’elle et consolider mon pouvoir sur mon peuple. Et alors seulement je pourrais l’éliminer définitivement. Cora m’agaça quelque peu quand elle se mêla de la discussion et je dus lui rappeler qu’elle n’était là qu’en tant qu’amie et invitée. C’était un problème dont je devais m’occuper seule, elle n’aurait rien à dire sur ma décision et j’espérais qu’elle le comprendrait sans que je n’aie besoin d’user de la manière forte. J’annonçais ensuite à ma sœur qu’elle était bannie à vi et que je la ferais exécuter si elle remettait un pied dans le Royaume de Cœur. Je savais parfaitement qu’elle le ferait, elle était trop plongée dans l’idée qu’elle serait une meilleure reine que moi que s’en était prévisible…

- Si tu savais… Je crois que je me contenterais de la voir rouler au sol… La pique, on réserve cela pour les gens importants. Ce que tu n’es plus Mirana. Maintenant, disparais petite sœur… Et n’oublie pas que si tu reviens ici, ta tête volera.

Sur ces mots, je fis signe à un garde de la ramener dans sa cellule. J’attendais avec impatience le jour où elle reviendrait… Alors je pourrais jouer la comédie et montrer au peuple que je lui avais laissé une chance mais qu’elle m’avait poussé à de telles extrémités. Ciel, j’en riais d’avance ! Ce fut le sourire aux lèvres que je me levais pour aller sur le balcon. C’était fait, j’étais Reine et personne ne pourrait m’enlever ma couronne… Je contemplais un long moment la ville et laissais mon regard se noyer au loin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

avatar
En réalité, je suis
Invité
MessageSujet: Re: Face à face royal [PV Clara M. Quinn]   Mer 28 Oct - 19:04

Iracebeth ∞ Mirana


Mirana voyait bien que clairement sa sœur se savait en position de claire dominance par rapport à elle. Après tout, désormais la blanche était une intruse dans cette grande salle du trône sur lequel leur père était jusqu'à présent installé. Mais elle aurait du voir le coup venir. Après tout, il était mort un peu trop tôt, sans annoncé laquelle de ces deux filles prendraient le trône. Pourquoi tout le monde s'imaginait que la blanche voulait piquer le trône de son aînée ? Peut être que c'était en partie vraie. Derrière son air innocent et gentil, Mirana pouvait se montrer ambitieuse, mais pas dans l'excès non plus. Tout ce qu'elle pouvait faire ou envisager de faire, c'était uniquement dans les intérêt de sa propre vision de la justice. Vision qui la encore ne s'accorde pas vraiment avec celle de Iracebeth...

Courageuse, elle ne savait pas si elle l'était réellement. Essayer de se rebelle ainsi dans sa position serait une erreur digne de la plus inconsciente des inconscientes. Sa sœur lui offrait un sursis, autant en profiter au maximum.

- Et bien, moi non plus je n'oublierais pas.

C'était vrai, elle avait été faible et pitoyable de s'imaginer que sa sœur l'aimait encore depuis leur tendre enfance. Cet amour fraternel, elle se l'était presque inventé en quelque sorte, parce qu'elle en avait besoin peut être. En tout cas c'était sur que tout cela n'aurait jamais pu duré. Si sa sœur avait été moins cruelle, aussi douce et gentille qu'elle... Peut être que ça se serait passé différemment ? Non. Elle devait arrêter de se faire ce genres d'hypothèse dans la tête. Depuis le début de ce jugement, ou entretien, enfin qu'importe le nom de cet entrevu fermé entre la blanche la rouge et la reine de cœur... Mirana n'avait eut de cesse de se questionner sur le présent si le passé avait été différent. Elle ne pouvait rien changer du passé. Seul l'avenir pouvait être modifié, réécrit...

Après un dernier avertissement, Iracebeth fit signe aux soldats de reconduire Mirana dans sa prison. Bientôt elle aurait quitté le royaume qui n'était désormais plus le sien. Où allait elle être exilée ? Ca n'avait pas vraiment d'importance... Parce que quoi qu'il arrivait, elle allait revenir. Et quelque chose lui disait que sa sœur aussi le savait. Elle n'attendait que ça, une réelle occasion de réellement voir sa petite tête brune rouler. Mais Mirana comptait bien profiter au maximum de cet exil. Il fallait qu'elle réunisse des gens, des personnes lui étant restés fidèles, des conseillers. Il lui fallait voir Absolem, qu'il lui parle de prophétie, de quelque chose qui puisse l'aider pour le futur du royaume... Assise dans sa cellule, les yeux fixés sur le mur en face d'elle, elle serra les poings. Cette journée venait réellement de marquer le début de l'affrontement entre les deux sœurs, du rouge contre le blanc...

code by Silver Lungs


HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


En réalité, je suis
MessageSujet: Re: Face à face royal [PV Clara M. Quinn]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Face à face royal [PV Clara M. Quinn]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Heroes And Villains :: Game Over :: Archives :: Archives rp-